Partagez | 
 

 Regrets Only - Frank

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Regrets Only - Frank   Dim 30 Oct - 20:51

« J'en sais rien, Frank. »

Ces mots résonnaient dans le crâne du mercenaire qui ne comprenait pas, du coup. Souhaitait-elle vraiment s'enfoncer dans le doute ? Parce que là si elle souhaitait être rassurée, Frank avait tout laissé là, se dévoilant entièrement sous les beaux yeux de Neena qui n'avait eut qu'a encaisser les vagues d'explications de Castle. Il ne cherchait pas le drama, ni le spectacle. Non, il savait ce qu'il voulait, et là, maintenant, il souhaitait la mercenaire, au présent et au futur, sans aucune limite. Il divorcerait de Maria, ce qui était bien mieux pour les deux parties étant donné qu'il n'y avait plus rien entre eux. Ils discuteraient par la suite la garde des enfants, et voila, le futur pourrait s'éclaircir dans un avenir qui s'annonçait radieux, un peu comme lorsque Frank se tenait aux côtés de Neena.

« On se connaît, mais... Peut-être pas tant que ça. On a tout à apprendre l'un de l'autre. »

"Tu sais ce que je fais, je me salis les mains pour Hydra. Je sais ce que tu fais, tu te salis les mains pour Hydra également. On connaît la part la plus sombre l'un chez l'autre, alors tout ce qui nous reste à découvrir, c'est le meilleur."

Ils connaissaient évidemment bien plus l'un chez l'autre, mais Frank avait appuyé à l'endroit ou ça faisait mal. Leurs relations ne fonctionnaient pas, car ils menaient une double vie secrète, ils étaient rien d'autre que des assassins, des criminels, or, dans la configuration actuelle, ils connaissaient cette part sombre l'un chez l'autre, donc plus de problème de confiance. Ils n'auront pas besoin de se cacher, ils pourront se dévoiler, sans aucune retenue, sans aucun secret, et c'est certainement ce qu'il leur manquait dans leur vie pour s'épanouir.

« Oh, chouette ! J'étais contente d'avoir retrouvé la capacité à m'asseoir, tu me vois ravie de savoir que ça va continuer ! »

Le mercenaire se permit de rouler des yeux. Elle remettait ça sur le tapis, soit, à cause d'une soirée mouvementée, la capacité à s'asseoir de la mercenaire lui avait été enlevée, à cause d'un Frank un peu trop rugueux et bestial. Des allégations bien évidemment fondées, mais vu qu'elle avait réussis à se remettre de cette blessure tout à fait fortuite, Castle ne répondit pas, se contentant de sourire à pleine dents.

« Je ne peux pas te le promettre. Je suis tellement nulle en la matière que, bon. Mais je vais essayer. De ne pas te faire de mal. »

"C'est déjà pas mal, essayer."

Un sourire vint s'ajouter à cette phrase. Elle pourrait très bien le tuer, elle en était capable et il le savait, mais évidemment lui ce dont il parlait c'était une douleur émotionnelle, bien plus importante que celle ressentie physiquement, lorsque vous étiez touché physiquement, les bandages, la chirurgie vous permettait de passer outre, de récupérer comme vous le pouviez, et elle finissait par disparaitre assez rapidement. Alors qu'une douleur émotionnelle vous affaiblissait , vous tuant à petit feu.

« Tu sais, quand je te disais que je me laisserais pas avoir par un grand sourire de loveur et un baiser passionné ? C'était censé impliqué aussi les airs niais et les câlins... »

Aurait-il triché ? Non, nullement, il n'avait utilisé aucun charme, juste été franc, et si c'est ce que la jolie brune voulait entendre, et bien c'était tant mieux, Frank n'avait nullement réfléchis ses actes, il avait agis sur le coup, sentant que c'était le moment de se dévoiler.

« Tu m'as eu, Frank ! »

Et voila, elle rougissais, finissant par baisser la tête parce qu'elle en avait honte. Frank décida de sourire, observant l'instant avec un plaisir non dissimulé. Elle était mignonne lorsqu'elle rougissait, et puis apparement, selon ses propres, Frank Castle avait "eut" Neena Thurman, donc au final ils étaient quoi l'un pour l'autres ? Des amoureux ? Petits amis ? Oui certainement, c'était très certainement comme cela qu'il souhaitait être appelé.

« C'est ça, moque toi ! »

Un impact de poing dans le bras vint sortir Frank de ses songes. Le mercenaire riait comme un gamin, frottant son bras qui avait quand même encaissé une frappe mignonne. Néanmoins, il ne fallait pas oublier qu'il était encore en convalescence, donc quelque peu fragile. La douleur disparut cependant rapidement à la faveur d'un rire enfantin, profitant de l'instant pour hausser les sourcils et observer la réaction de son invitée.

« Je sais, c'est... Parfaitement ridicule d'avoir sorti ça comme ça, j'ai un peu honte... Mais je crois que c'est le terme le plus approprié. Tu en as peut-être un autre à me suggérer ? »

"Non..." Puis après un petit instant ou il fit mine de réfléchir, Frank acquiesça doucement, sourire aux lèvres. "Je veux bien être ton petit ami."

« Oh et puis si tu as l'intention de m'inviter à sortir pour... faire les choses dans l'ordre, tu sais, comme ça doit se passer normalement quand on tente de séduire une femme, je- Je suis pas trop du genre restaurant chic et tout ça, hein. Tu as bien, vu, je suis atroce en robe ! »


"C'est ton avis Neena, je t'ai trouvé très belle dans cette robe. Mais soit, je t'inviterais au cinéma alors ?"


« On peut- On peut revenir à la partie pas gênante ? »

La discussion semblait finie, mais Frank fut sortis de son imagination par une phrase qui attira toute son attention, il haussa un sourcil, avec une certaine incompréhension avant de s'apprêter à répondre. Il n'en eut cependant pas le temps, il sentit sa chemise être attirée vers la mercenaire, suivant le pas de son corps, Neena vint confisquer ses lèvres, Frank vint répondre au baiser avec tout autant de passion, plaçant ses mains solides sur les hanches de la femme il l'attira encore plus à lui, en profitant pour coller son corps au sien.


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Regrets Only - Frank   Lun 31 Oct - 18:21

Tout ce qu'il nous reste à découvrir, c'est le meilleur. Neena eut un sourire amusé à cette remarque. Une phrase foutrement poétique, lancée par un type ultra bourrin. Le contraste était des plus étrange, mais ça ne l'empêcha pas du tout d'en apprécier la subtilité. C'était la vérité. Ils n'avaient pas énormément à dire sur la part sombre d'eux-même, puisqu'ils la connaissaient déjà. Ils n'avaient pas à s'en cacher, ou à en avoir honte. C'était la première chose qu'ils s'étaient jetés à la figure en se voyant, sur la même mission. Et l'expectative de ne pas avoir à lui mentir lui faisait étrangement du bien. C'était plus que ça : un vrai soulagement.

Elle n'était pas de ce genre de femme à penser qu'être avec une personne était une fin en soi, un but inévitable. Elle n'avait pas grandi avec ces convictions, ni des contes plein la tête, comme si ça pouvait faire la différence à terme. Dans les faits, Neena s'était mariée sur un coup de foudre et un coup de tête aussi, en pensant que Milo avait beaucoup à lui apprendre sur l'Amour. Sauf qu'on avait fait volé en éclat cet avenir là en lui demandant de continuer quand même, en lui disant que la vie en valait la peine de toute façon. Et là, elle se retrouvait devant Frank Castle. Sans doute le plus dangereux et crétin de tous ses coéquipiers.

Mais c'était aussi étrangement celui en qui elle avait le plus confiance aujourd'hui. Et avec qui elle comptait bien, au moins, finir sa soirée. La brune roula des yeux quand il lui souffla un peu bêtement qu'il voulait bien être son petit ami. Elle ferma les yeux en rigolant à moitié, parce que c'était un peu idiot de dire ça comme ça, et qu'ils avaient tout l'air de deux adolescents maladroits. Trente ans passés, et encore bloqué à la phase « tu veux bien être mon amoureuse ? » qui agitait tant les cœurs quand ils étaient à l'école primaire. Et dire que ces gens avaient une famille, des enfants, dont ils devaient, semblait-il, s'occuper !

La brune opina du chef quand il lui proposa une autre sortie, et elle ne put cacher son sourire en l'imaginant. Comme toujours, ils auraient probablement l'air de deux personnes très maladroites, mais portant beaucoup de tendresse à l'autre. Mais ils passeraient probablement un bon moment. « Oui, un cinéma. Ça a l'air bien. » Approuva-t-elle simplement, faisant l'impasse sur le compliment qu'il lui fit en osant lui tenir tête. Elle, jolie en robe ? Et puis quoi encore ! N'avait-elle pas dit sur le moment qu'il n'avait pas le droit de dire un mot là-dessus ? Ça tenait encore aujourd'hui, même s'il n'avait pas l'air de trop le comprendre visiblement.

De toute façon, elle n'allait pas débattre là-dessus. Elle avait raison, il avait tort, comme la majorité du temps. Et les seuls fois où il avait raison, c'était quand il était d'accord avec elle. Donc ça posait les bases. Neena était bien plus partante pour revenir à la partie amusante de cette entrevue, alors qu'ils se retrouvèrent finalement collés à nouveau l'un à l'autre. Et elle fut plus qu'amusée par l'air interrogateur de l'homme, comme s'il ne voyait pas du tout où elle voulait en venir. C'était encore plus mignon, même si elle s'abstint de le dire sur le moment.

Embrassant son sourire, elle ne pouvait s'empêcher de se sentir contente néanmoins. C'était comme une petite pointe de bonheur perçant au milieu d'un flou artistique généralisé. Une vie plongée dans le brouillard, là où enfant, une lumière perçait au loin, et donnait une route qui pouvait convenir. Jusqu'ici, Neena avait toujours eu l'impression d'avancer à tâtons. Là, elle sentait qu'elle avait trouver un compagnon qui pourrait l'aider d'une certaine manière. Et elle se promit un peu stupidement de ne pas le laisser mourir dans un accident de voiture, celui-ci, ou alors, de le laisser partir avec une autre pour l'épouser.

Oh elle n'allait pas l'enfermer dans sa cave pour être sûre, hein. Mais elle allait au moins tenter de bien faire les choses, parce que la chance d'être avec quelqu'un capable de si bien la comprendre ne se présentait qu'une seule fois dans une vie, et elle en avait pleinement conscience. Elle vint se pendre à son cou pour mieux se tenir contre lui, pour mieux le sentir contre elle, pour mieux pouvoir l'embrasser comme elle l'entendait. Avec une certaine passion, oui, une tendresse qu'on ne lui connaissait pas, et au fur et à mesure, une certaine fièvre propre à son envie.

La brune se sépara de lui, soupirant d'aise, venant poser son front contre le sien. Frank la tenait fermement, tellement qu'elle aurait été incapable de s'enfuir. Et il fallait aussi préciser qu'elle n'en avait aucun désir. C'était même tout le contraire. Mais en se mordillant la lèvre, elle savait qu'elle se devait d'être patiente, de ne pas le dévorer sur place à la première occasion. Patience, donc. Elle allait se montrer raisonnable pour une fois. « Je vais rentrer. » Murmura-t-elle contre ses lèvres en venant y déposer un léger baiser.

« Pas pour fuir, ou... Un truc du genre. » Commença-t-elle pour ne pas qu'il s'imaginer qu'elle avait renoncé, là, maintenant, après tout ça. Pour le coup, elle se sentit bête de l'avoir préciser, parce qu'elle se sentit obligée de poursuivre pour se justifier : « C'est juste que... enfin, je me connais et- » … Je serais capable de te faire sauvagement l'amour ici, là, ici et ici encore ? Oui, non. Elle n'allait pas dire ça. Elle se détacha simplement de lui avec un sourire mutin, tirant sur son haut pour le remettre en place, se passant la main dans les cheveux avant de conclure : « Enfin bref. »

Venant récupérer ses affaires, elle eut un peu honte de laisser tout son désordre à Frank, me vint se faire pardonner en l'embrassant une dernière fois avec douceur. Il aurait bien l'occasion de lui rendre la pareille un soir, elle n'en doutait pas. « Bonne nuit, Frank. » Fit-elle simplement avant de s'en aller, rejoindre sa voiture, un point final à cette soirée, et des points de suspensions pour tout le reste.
Revenir en haut Aller en bas
 
Regrets Only - Frank
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney
» Miss Austen regrets : infos et news
» It's a wonderful life, de Frank Capra
» Décès de Frank Frazetta
» P.Frank Fournel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: