Partagez | 
 

 Aloha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Leo JüngHumain modifié
avatar

The pfiou guy
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
4 / 54 / 5
Voyages spatio-temporel et inter-dimensionnel. Vieillissement ralenti.
Max, Kitty, Teddy, Ezra, Arthur, Jake, Poppy et Altaïr
345
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Aloha   Sam 1 Oct - 15:30

Leo vient tout juste de finir sa journée. Cependant il ne saurait pas dire s’il est en retard ou pas car Leo a une conception toute personnelle de la ponctualité et du temps qui s‘écoule. Ce dernier se module plus ou moins à sa guise plutôt que d'être rigide et irrévocable comme c'est le cas pour les autres. Bravo la relativité Jüngesque. Cela fait que, pour ces mêmes autres personnes, Leo est tout le temps en retard. Tout le temps. Ajouté à cela le fait qu'il n'est pas très doué pour se souvenir des corvées qu'il a à faire et vous retrouvez un Leo qui arrive comme une fleur à l'heure du repas sans même avoir acheté le repas en question. Pour couronner le tout, Leo a aussi totalement oublié que, ce soir-là, Lydia avait invité à la maison sa vraie moitié, sa meilleure amie, celle qui arrive même à l’éluder lui, la marraine de leur fils, la très chère Cindy. Le grand blond aime bien Cindy et c'est souvent que la jeune femme se retrouve chez eux pour une soirée entre filles... Entre filles et Leo. Mais il trouve ça cool. C'est typiquement le genre d'amitié simple qu'il adore par-dessus tout. Même si la garde est la meilleure amie de sa copine, avec le temps c'est aussi devenue son amie à lui. Ils parlent de tout et de rien, boivent quelques verres, se matent des films ou font des sorties ensemble. La belle vie. Mais même si Leo adore Cindy, ça ne l'empêche pas de l'avoir complètement zappée. Mais genre complètement, ainsi que son tour à l'épicerie qu'il squeeze par la même occasion, fonçant directement du côté de son chez lui.

Il passe la porte de leur maison comme une fleur et clame tout en jetant ses clés sur le petit meuble de l'entrée. « Hello ! » Pendant ce temps les dites clés finissent leur course par terre, emportées par leur élan. Leo ne se formalise pourtant pas de les ramasser et il part en direction de leur salon où il trouve sa jolie copine toute occupée à faire il ne sait trop quoi. Le jeune homme bascule par-dessus le canapé, juste assez pour embrasser la jeune femme. Ils ne se sont pas vus de la journée et si cela ne gêne pas vraiment Leo, il doit tout de même avouer être content de la retrouver, comme toujours. Mais la jeune femme le regarde bizarrement. Non pas qu'elle ait l'air méchant mais il comprend soudainement qu'il a sûrement fait une bourde. Interpelé, le jeune papa se redresse sans pour autant quitter la blonde du regard. Il est un peu perdu et ça se voit sur son visage hébété. « Quoi ? » Il a oublié quelque chose. C'est sûr. Elle a ce regard, celui qu’elle a à chaque fois qu’il oublie un truc. Le cerveau de l’agent du SHIELD se met alors instantanément à carburer à vive allure, cherchant presqu'un vain ce qu'il a malheureusement effacé de sa mémoire. Après tout s’il avait pu se rappeler de ce qu'il a oublié, l'oubli lui-même n’aurait pas lieu d’être (#momentphilo #phrasecompliquée). « Je... » Il commence une phrase sans même savoir comment il va la finir, ce qui est rarement une bonne idée. Alors l'éternel « Euuuuhhh... » Prend le pas sur les autres mots qu'il n'a pas en tête de toute manière. « Je devais faire... Euuuhhh... » Même en reprenant sa phrase il n'a pas gagné le temps nécessaire pour remonter le temps au matin même, quand Lydia lui a demandé gentiment de faire il ne sait quoi. La blonde mérite d'avoir un petit copain attentionné qui prend grand soin de faire le peu qu'elle demande. Au lieu de cela elle a ce grand betassou de Leo qui n'a pas le moindre petit début d'idée de ce qu'il doit avoir fait mais qu’il n'a définitivement pas fait (#phrasecompliquée2). Il avait vraiment de la chance d'être tombé sur une fille comme Lydia qui fait avec les nombreux défauts de l'allemand. « Faireuuuhh... » Il va finir par laisser tomber, ne sachant même pas pourquoi il cherche rien qu'à la base. De toute manière il est grillé vu que clairement il n'a fait aucun arrêt sur le chemin du retour. Le pire aurait été qu'il oublie une nouvelle fois son fils à la crèche... Mais en fin de compte c'était peut-être ça qu'il a manqué de faire... Qui sait ?

« Je devais pas prendre Aidan à la crèche au moins ? » Il dit cela sans même montrer le moindre petit signe d'ennui. Normalement, oublier son fils à la crèche doit produire une sensation d'urgence, ou encore de honte, mais Leo reste coooooool et décontracté. Au pire quoi ? Il remonterait dans sa voiture pour aller chercher le petit bonhomme. Pas de soucis. Avec Leo il n'y a jamais de soucis de toute manière. Comme pour prouver qu'il a bien raison de ne pas s'alarmer pour rien, une petite tête blonde sort de derrière le canapé. Aidan a déjà le chic pour les entrées fracassantes au timing impeccable, il a clairement un sens de la scène indéniable. « Dadaaaaa ! » Le petit court vers son père et enveloppe sa jambe de ses petits bras en un câlin trop trognon. Leo, lui, affiche un gigantesque sourire. Il est à la fois ravi de voir son seul et unique fils mais aussi plutôt content de ne pas avoir à se traîner jusqu'à la crèche. C'est quand même sympa de savoir qu'il n'a pas une nouvelle fois failli à son devoir de père au passage. « Ah non, il est là. » Sans se faire attendre Leo attrape son fils et le hisse en l'air avant de le faire voler dans les airs, chose que sa copine apprécie généralement moyennement. Il faut dire que Leo s'amuse souvent à lui faire croire qu'il va rater son fils à l'atterrissage, juste pour la taquiner ce qui n’aide pas. Aidan, lui, éclate de rire comme toujours, il adore ce jeu-là. « Salut bonhomme ! » Il finit par arrêter son petit jeu et garde le garçonnet dans ses bras. Leo lève la main en l'air et le petit le highfive instantanément. C'est la nouvelle grande marque d’affection que lui a enseignée son père tout récemment et ils n'en sont pas peu fiers tous les deux.

Leo repose son fils par terre et il s'affale sur le canapé. Lydia a sorti quelques petits gâteaux apéro, des restes sûrement trouvés au fin fond du placard. Ça ne ressemble en rien aux beaux petits fours que la pâtissière adore faire pour faire plaisir à leurs amis lorsqu’ils passent leur rendre visite. En tout cas Eo tique à voir les chips qu'il s'empresse pourtant de dévorer. « On attend quelqu'un ? » Il comprend soudain ce qu'il a oublié. Ceci expliquant cela, l'apero pittoresque qui trône devant lui résulte du peu de vivres qu’il ramène à cette heure tardive. Le vice Commandant se tourne vers sa copine et pointe un doigt victorieux en l'air. Il est presque fier quand il dit à haute voix son manquement de la journée. « Les courses ! » Une fois cela fait il attrape une nouvelle fournée de chips et se cale dans le canapé, sans plus de remord. Il clame alors une évidence en toute tranquillité. « J'ai zappė. » Eo et la mauvaise conscience, c’est toute une non-histoire. Puis pourquoi s’en faire ? Ils ont des chips et au pire ils commanderaient des pizzas. Tout va bien dans le meilleur des mondes. Enfin si cela ne le dérange pas, ça n’est sûrement pas la même pour Lydia qui a invité sa meilleure amie pour la soirée. Mais cette dernière, depuis le temps, les a déjà vus se chamailler plus d'une fois. Elle fait comme partie de la famille et ce n'est pas à douter que des chips et une pizza lui suffiront sûrement. No worries, les petits fours c'est du surfait même si c’est putain de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Cindy MoonHumain modifié
avatar

Silk
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
Spider-pouvoir : 6ème sens, agilité, vitesse, réflexes, tissage de toiles...
Steven, Jennifer, Mai, Carter, Colleen
240
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Aloha   Sam 8 Oct - 23:23

Aloha


Allo Lydia ? Oui c'est Cindy. C'était juste pour te prévenir, je risque d'être un peu en retard... Je souris en entendant la réponse de Lydia, remarquant qu'elle n'était pas tout à faire surprise. Je pouvais pas prévoir ! … Bon d'accord, c'est pas étonnant. Je me douche et j'arrive. Promis, je prend pas plus de temps. Je souris alors que Lydia me fait savoir qu'elle n'y croit que moyenne. Et après je raccroche. Je range mon téléphone dans mon sac à main dans le haut de mon casier après avoir envoyer un sms à Albert pour lui rappeler que je ne mangeais pas à la maison ce soir. Il serait capable de m'attendre et de bouder ensuite en disant que je l'avais pas prévenu. En fait si je l'avais prévenu mais ce matin et je connais Albert quand je lui cause le matin, il en retient même pas la moitié. Pour peu qu'il retienne quelque chose de tout ce que je lui raconte déjà. Alors qu'il retienne que je mangeais chez Lydia et Leo ce soir ? Probablement que non, il s'en souviendrait pas. Mon frère avait la mémoire sélective on va dire. Un énorme avantage d'avoir la mémoire sélective. Ca évite de se souvenir des choses dont on ne veut vraiment pas se souvenir comme moi hurlant à mes parents que je les détestais quand j'étais une adolescente. Ce genre de chose... Je soupire en refermant mon casier avant de me trainer sous la douche. J'ouvre l'eau, encore froide et le glisse dessous. J'aime bien faire comme cela. L'eau chauffe petit à petit avant de finir par ma brûler la peau à vif. J'adore ça. Je suis un peu con mais bref, c'est pas grave. Je profite des biens faits de la douche froide et de la douche chaude à la fois. Et j'ai remarqué que ça faisait du bien à mes muscles après les entraînements. Pas que je me coltine beaucoup de courbatures ou autre... à vrai dire j'avais pas vraiment de courbature après des années à faire du sport quoi. Mais je me trouve plus détendue du muscles après. Ca fait un peu détendue du slip là... Je pouffe sous la ouche à cause de ma propre bêtise avant d'attraper ma bouteille de gel douche et de me laver réellement. Je me rince à l'eau tiède avant de m'enrouler dans une serviette. Je regagne le vestiaire et me change. J'enfile une petite robe rouge, un truc simple mais légèrement habillée vu que je me rend chez mes meilleurs amis pour passer la soirée. Je fais un effort tout de même quand je vais les voir. Je doute que Leo s'en rende réellement compte mais je pense Lydia note l'effort. Du moins que je ne viens pas avec la tenue que je porte quand on se voit au yoga. Ou que je viens squatter son magasin en sortant du boulot. Du coup disons que je fais un effort pour Lydia. Parce que clairement vu son âge, je doute que Aidan puisse noter que sa marraine faisait un effort... Pfff les hommes ! Je me fais d'ailleurs rire toute seule là avec mes divagation. Finissant de me préparer, je me tresse rapidement les cheveux avant de ranger mon casier. Je jette un coup d'oeil à ma montre. Si je continue comme ça, je serais encore plus en retard que ce que j'avais déjà dit que je serais en retard à Lydia. Et ça commence à faire beaucoup en retard. Je voulais pas non plus ne pas voir Aidan avant qu'il aille se coucher. Bah, oui, je suis une marraine gaga que voulez vous. Attrapant mon écharpe en soie rouge, je quitte la garde après avoir fait un petit détour pour saluer mes collègues et amis, enfin mes amis avant mes collègues de mon point de vue pour la plus part.

Breeeef, c'est le moment de sortir de ton petite monde et de laisser la garde à la garde ! Je regarde ma moto, avant de baisser les yeux sur ma robe. Bon c'est pas méga raisonnable mais... Je montais sur ma moto, après avoir mis mon casque. Déjà que si Lydia me choppait en robe sur ma moto, je risquais de me faire dégommer mais si je mettais pas mon casque, au tant creuser ma propre tombe pour quand elle en aurait fini avec moi. C'est d'ailleurs pour ça que je ralentis bien en arrivant pour tenter de faire le moins de bruit possible avec ma moto. Je coupe le moteur aussi tôt pendant que je cale mon moto. Azy, on va dire que Lydia a rien entendu hein... Je plante un sourire sur mon visage en allant frapper à la porte. Elle s'ouvre sur ma meilleure amie, dont le visage à l'air un peu contrarié. Je note tout ça tout en l'attrapant pour la serrer dans mes bras. Salut toi! Je la relâche et la suit à l'intérieur. Ca va bien ? T'as passé une bonne journée? Je n'ai pas le temps d'entendre sa réponse qu'une petite tête qui débarque en courant attire mon attention. Instinctivement un sourire se pose sur mes lèvres alors que je m'accroupis pour receptionner le boulet de canon qui m'arrive dessus. Ciiiiin! Aidaaan. Je sers mon filleul dans mes bras avant de le soulever de terre tout en le poutoutant sur tout le visage. Mwaaah, je vais te manger. Je fais semblant d'essayer de le mordre et il rit aux éclats. Je tourne la tête vers Lydia qui sourit en nous regardant. Sauf si ta mère a quelque chose de mieux à me proposer à manger. Je lui fais un clin d'oeil alors que je la suis dans le salon. Je repose Aidan au sol, sentant bien qu'il allait s'agiter alors au tant qu'il soit déjà par terre. Je le regarde en souriant doucement. Je suis une marraine gaga. Je repère Leo dans la pièce. Salut Leo! Je souris. Je suis contente d'être là, avec eux. Je me sens bien.

Revenir en haut Aller en bas
Lydia WalshHumain modifié
avatar

Kopia
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Mimétisme
Maria, Casey, Pietro, Laura, Elijah, Madelyn et Clary
366
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Aloha   Jeu 20 Oct - 14:28


Depuis l’achat du Pegasus, les journées de Lydia passaient à la vitesse de l’éclair. Elle avait à peine le temps de cligner des yeux que déjà, c’était le temps d’aller au lit. Entre les matins à la télévision et le reste de la journée au café pour surveiller les travaux et parler avec sa partenaire et les professionnels, Lydia passait sa journée à courir. Elle aimait bien ce rythme de vie effréné dans laquelle l’organisation était primordiale, mais sa vie personnelle en prenait un coup. Elle voyait à peine Aidan et ça commençait à l’affecter. Son petit homme était tout pour elle et elle avait l’impression de manquer des événements importants dans la vie de son fils. Elle était plus fatiguée et sa patience atteignait rapidement sa limite. Elle avait très peu de temps à accorder à son petit-ami qui était merveilleux dans toute cette folle aventure. Il était très patient et c’est  lui qui avait pris le contrôle de la maisonnée pendant que la jeune femme était occupée avec son entreprise. C’était la plus belle marque de support qu’il pouvait lui faire. Leo était un peu plus éparpillé qu’elle, mais Lyly lui faisait confiance. Quand il était question de son fils et de sa nièce, il pouvait se montrer intraitable. Cela enlevait un énorme poids sur les frêles épaules de la blonde qui avait l’habitude de se mettre beaucoup de pression. Mais ce petit bistro, elle y tenait et elle voulait vraiment qu’il fonctionne. Elle devait mettre toutes ses énergies sur les préparatifs. Les dernières semaines étaient plus difficiles pour le moment, mais une fois la soirée d’ouverture passée, tout redeviendrait à un rythme régulier. Elle devait se le répéter sans cesse pour ne pas se démotiver. Rénover un endroit n’avait absolument rien de facile et tout ne se passait jamais comme on voulait. Il y avait toujours des problèmes qui ralentissaient les travaux et qui engendraient des coûts supplémentaires, mais tout son entourage lui disait sans cesse qu’au final, tout cela allait en valoir la peine. Et elle voulait bien les croire, mais elle avait aussi besoin de décrocher un peu de toute la paperasse et des magazines de décoration.

Une fois par semaine, Lydia invitait Cindy à venir diner et passer une soirée entre filles et Leo. Elle savait que la garde ne lui en tenait pas rigueur et qu’elle comprenait parfaitement que Lydia soit moins disponible qu’auparavant, mais la blonde s’en voulait un peu de pouvoir passer moins de temps avec elle. Cindy avait été sa première amie à son arrivée sur Génosha. Elle lui était très précieuse et elle ne voulait pas la laisser de côté, surtout pas alors qu’elle avait besoin d’elle pour passer au travers de toute cette histoire de café. Lyly était donc partie un peu plus tôt du Pegasus pour préparer le repas. Son chéri lui avait dit qu’il se chargeait des courses et qu’elle n’avait pas à s’en inquiéter. Tout était sous contrôle. N’empêche qu’elle commençait légèrement à paniquer en ne voyant pas la voiture de Leo tourner dans leur entrée. Le repas qu’elle avait prévu n’était pas très long à préparer, mais il lui manquait les éléments essentiels alors elle ne pouvait rien faire à l’avance, sauf les petits fours qu’elle servirait en apéro et les baklavas qu’elle servirait en dessert. C’était aussi pour voir si les pâtisseries passeraient le test auprès de deux de ses goûteurs officiels. Ses yeux verts regardaient par la fenêtre depuis plusieurs minutes tandis que ses ongles tapotaient le comptoir d’impatience. Sachant que ça ne servait à rien de guetter, telle une rapace, l’arrivée de son petit-ami, elle alla rejoindre Aidan qui regardait son émission favorite au salon.

Elle entendit alors, un bruit de moteur s’arrêtant devant la maison puis une porte claquer. "Oh! C’est papa!" Les yeux du petit s’illuminèrent et il se leva sur le canapé pour voir à la fenêtre et Lydia ne put s’empêcher de mettre une main protectrice dans son dos pour éviter qu’il ne tombe. Elle l’aida ensuite à descendre et le regarda aller se cacher pour faire une surprise à son père. En attendant la porte ouvrir, elle se redressa et ça lui prenait tout pour ne pas se lever d’un bond pour aller lui arracher les sacs des bras et aller commencer son repas. Elle ne voulait pas avoir l’air d’une furie, même si elle détestait servir des repas plus tard que prévu. Mais Leo était arrivé les mains vides. Aucuns sacs n’ornaient ses bras et la nervosité commençait à monter. Ses yeux s’étaient écarquillés de questionnement. Elle avait à peine sourcillé lorsque les clés de Leo avaient atterries au sol sans qu’il ne prenne le temps de les ramasser. Elle s’était levée, les mains sur les hanches, sans le quitter du regard. Elle ne souriait pas. Elle roula des yeux et soupira devant un Leo qui tentait de gagner du temps en cherchant ce qu’il avait fait de mal. Ses sourcils s’étaient relevés et ses bras étaient tombés lourdement le long de son corps lorsqu’il demanda si ce n’était pas lui qui devait aller chercher Aidan à la garderie. Elle ne répondit pas. Elle n’allait pas affirmer ou infirmer sa question. Il devait se sentir mal un peu! Il n’eut pas beaucoup de temps puisque c’est à ce moment que la petite tête blonde décida de sortir de sa cachette et de retrouver les bras musclés de son papa. Un sourire s’afficha malgré elle sur son visage. Elle adorait voir les deux hommes de sa vie comme ça, mais cela n’empêchait pas qu’elle soit un peu en colère contre le papa. "Tu aurais eu l’air fou! Tu as bien de la chance que je ne puisse pas me mettre en colère contre toi Leo Jüng!" Elle avait levé un doigt accusateur vers lui, mais son sourire était toujours bien présent. Puis pensant que la conversation était terminée et que le problème était résolu, le blond alla s’affaler sur le canapé. Les yeux de la blonde roulèrent à nouveau. Puis, il cliqua finalement et compris ce qu’il avait oublié. Lydia soupira de plus belle, exaspérée. "Leo! Tu avais promis!" Au même moment, son portable sonna dans son sac à mains. Elle lança un regard de feu à Leo et s’empara de son téléphone. C’était justement Cindy. Elle espérait qu’elle n’annule pas. Ce serait le bouquet. "Salut Cin! Ah…mais Ciiiin tu as dit que tu serais à l’heure cette fois-ci….De toute façon, Leo avait oublié que tu venais et on a rien à manger. Yé! ….Ouais ouais, ça me laissera le temps de trouver un truc. Sois prudente en t’en venant. À toute suite. " Elle raccrocha, ennuyée. Elle n’était pas surprise du retard de son amie, mais la soirée commençait mal et ça aurait été une bonne nouvelle de l’a voir arriver à l’heure. "Bon, je fais quoi là?" Dit-elle à voix haute pour elle-même sachant que Eo était déjà passé à autre chose. Cindy avait beau ne pas être une « vraie » invitée puisqu’elle passait souvent, n’empêche que Lydia aimait bien la recevoir. Surtout que la brunette ne se nourrissait pratiquement que de pizza, alors sa blonde amie se faisait un devoir de lui préparer de la meilleure nourriture chaque fois qu’elle lui rendait visite. Elle fouilla dans les armoires et le frigo, mais il n’y avait rien d’alléchant. Trop déçue de son repas perdu, elle n’avait plus d’idées. Un bruit sourd à l’extérieur attira son attention et elle regarda par la fenêtre. Sa main se posa sur son front découragée. Cindy n’avait pas osé venir en robe alors qu’elle conduisait une moto! Elle se dirigea vers la porte pour accueillir sa copine. Dès qu’elle franchi le seuil, Lydia la salua d’un sourire malicieux. "Pas trop difficile de conduire en robe?" Elle la serra dans ses bras avant d’être séparée par son petit homme qui sauta dans les bras de sa marraine. Lydia prit le casque pour ne pas qu’un des deux se blessent et le déposa sur le sol à côté de la porte. "Alors comme je te disais, on n’a pas de repas. " Elle lança un regard plein de sous-entendus à son amoureux. "Vous avez des idées?"

___

A better place, A better time
Revenir en haut Aller en bas
Leo JüngHumain modifié
avatar

The pfiou guy
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
4 / 54 / 5
Voyages spatio-temporel et inter-dimensionnel. Vieillissement ralenti.
Max, Kitty, Teddy, Ezra, Arthur, Jake, Poppy et Altaïr
345
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Aloha   Ven 11 Nov - 15:40

Leo a pas trop suivi ce qu'il vient de se passer. A un moment Lydia lui donne presque mauvaise conscience puis elle discute avec il-sait-pas-trop-qui au téléphone et, après ça, elle revient vers lui à nouveau pour lui demander ce qu'elle doit faire et finalement, elle part en direction de la cuisine pour y faire un brouhaha inhabituel. L'agent du SHIELD, lui, reste assis dans le canapé. Ils ont clairement de manière de faire et d'être bien différentes si bien que beaucoup de monde se demande pourquoi donc ils sont ensemble et encore plus comment ils font pour se supporter depuis tant d'années. Lydia est guidée par l'envie de bien faire et de faire plaisir à sa famille et ses invités. Leo, lui, est du genre à faire comme bon lui semble sans se soucier du monde extérieur. Clairement, ils n'ont pas les mêmes principes de vie et pourtant ça fonctionne très bien entre eux. Entre autre, alors que Lydia est toute occupée à retourner les placards de la cuisine, Leo s'amuse avec son fils qu'il n'a pas vu de la journée. Et quand la sonnette de la maison se fait entendre c'est la pauvre blondinette qui se retrouve à aller ouvrir alors que Leo s'amuse encore avec son fils. Mais Le petit garçon entend bien vite la voix de sa marraine adorée et alors c'est comme si son père n'existait plus. Il se met à courir en direction de l'entrée laissant le papa là, tout seul, comme un con. Ça ferait presque mal à son petit cœur, mais la vérité est que chacun des membres de cette petite famille adore Cindy Moon. Elle est marrante, elle a la pêche et elle est pas chiante, parfaite pour eux. La garde entre finalement dans le salon et Leo se retourne vers elle tout sourire. « Salut Leo! » Il se lève enfin et va à la rencontre de la meilleure amie de Lydia qui est aussi devenue, avec le temps, l’une de ses amies à lui. Il est content de la voir chez eux, même si c’est un peu à l’improviste ce qui est assez inhabituel, surtout venant de Lydia qui a l’air de trouver tout cela parfaitement normal. A cette pensée, il a un déclic. Il se souvient que la Moon devait en effet venir ce soir d’où les courses qu’il devait faire mais qu’il n’a pourtant pas fait. Voilà, tout s’éclaire subitement bien que, franchement, si ce petit oubli avait perduré, ça n’aurait rien changé pour lui. « Hey Cin ! T'as pas pris la moto aujourd'hui ? » N’importe qui aurait demandé « Comment ca va ? ». C’est la suite logique et parfois bien automatique d’un « Hey ». Mais Leo, lui, est un peu original et il sort des trucs comme ça, presque de nulle part. Presque. Parce qu’il connait bien Cindy et sait très bien qu’elle est une motarde chevronnée, bien plus que lui qui aime tout autant le confort de sa voiture, mais la voir en robe semble dissoner avec l’image qu’il a d’elle sur une moto. Bref, inspecteur Leo a encore raté, il n’a pas pris en compte le côté foufou de la jeune femme.

Les voici maintenant tous les trois, accompagnés d’une demi-portion qui se fait un devoir de ramener ses jouets favoris à sa marraine favorite. Aidan fait des allers-retours sans fin pendant qu’eux discutent de la suite des événements. Lydia est un peu contrariée et Leo sait très bien que c’est de sa faute. Ceci dit, il ne se fait pas plus de mouron que ça. Après tout, ils avaient encore du temps devant eux avant de mourir de faim. « Alors comme je te disais, on n’a pas de repas. » Lydia se tourne alors vers lui et lui lance un regard qui veut tout dire. Il lui répond alors avec un demi-sourire avant de hausser les épaules en l’air. Il n’a pas du tout l’air de s’en vouloir et Leo n’est pas du genre acteur, il ne s’en veut pas, en effet, pas du tout même. Ceci dit, il est le premier à admettre quand il a foiré un truc. C’est donc sans remord qu’il admet ses crimes avec un « My bad ! » pas du tout désolé.

Lydia est bien plus dans le concret que lui. Elle a besoin d’une solution de secours comme si celle-ci ne pouvait pas attendre. En même temps, maintenant qu’il y réfléchit, c’est vrai que Leo a un peu faim et qu’elle a donc raison de vouloir qu’ils se décident maintenant. « Vous avez des idées? » Ils ont des milliers de solution face à eux. Ils peuvent sortir manger en ville, commander chinois ou alors… « Tu veux que j'aille faire les courses ? Le supermarché doit encore être ouvert. » Il regarde sa montre et tente de se rappeler l’heure de fermeture de l’épicerie du quartier. Ce n’est pas qu’il a mauvaise conscience, mais c’est vrai que Lydia est une très bonne cuisinière et elle les régale à chaque repas. C’est donc par gourmandise, et parce que ça ne lui coute pas bien cher de les abandonner dix minutes pour faire un saut au supermarché, que Leo propose de guérir le mal par le mal. Mais juste au cas où ils aient envie de se la jouer grosses loques flemmardes, y’a toujours le très bon plan B. « Sinon des pizzas ça nous va ! Hein Aidan que ça nous va !? » Leo se tourne vers son fils qui vient d’amener son super train tout neuf à sa marraine. Le petit a entendu un seul mot de la conversation, mais c’est le mot magique. Ca déclenche aussitôt un truc dans sa petite tête et lui aussi prend part à la conversation. « Pisssaaaaa ! » Il sait que, de ces deux parents, celui qu’il faut convaincre est sa mère. Non pas que Leo soit un papa trop over cool de la vie, il sait avoir de l’autorité et gérer les caprices du petit garçon quand c’est nécessaire, mais, en termes de bouffe, c’est maman la chef. Alors il va s’accrocher aux jambes de Lydia tout en recommençant sa plaidoirie. « Maman pissaaaaa ! » C’est là qu’on voit que c’est le digne filleul de Cindy. Les Moon ne se nourrissent que de pizzas, tout le monde le sait.

___

Electric Love
Baby, you're like lightning in a bottle. I can't let you go now that I got it and all I need is to be struck by your electric love. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Cindy MoonHumain modifié
avatar

Silk
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
Spider-pouvoir : 6ème sens, agilité, vitesse, réflexes, tissage de toiles...
Steven, Jennifer, Mai, Carter, Colleen
240
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Aloha   Sam 26 Nov - 18:07

Aloha


Je vois la porte de chez mes amis s’ouvrir. Puis je vois le visage de Lydia à qui j’adresse un très grand sourire. Mais je vois bien qu’elle est contrariée. Je la connais la Lydia, je la connais peut être même comme si je l’avais fait ! Ouais… enfin je connaissais surtout sa pâtis-serie comme si elle l’avait faite. Oui Cindy, stop les jeux de mots. Je demande tout de même à Lydia si elle a passé une bonne journée, espérant comprendre avec sa réponse cette air contrarié sur son visage. Mais, chose habituelle chez les Jung et Walsh, je n’ai pas le temps d’avoir une réponse de ma meilleure amie qu’un petit monstre débarque en courant. Je m’accroupie et le prend dans mes bras. Parce que ce petit monstre c’est Aidan. Et que Aidan c’est le petit soleil qui éclaire ma vie. C’est la petite chose trop mignonne qui me rend mes journées plus jolies. Bref, Aidan c’est mon filleul. Le plus beau cadeau que l’on m’ait jamais fait de me permettre d’être sa marraine. Je le prend dans mes bras pendant que j’entends sa mère me faire une remarque que… j’aurais du attendre. Je la connaissais et j’aurais bien du m’en douter qu’elle aurait parfaitement compris que j’avais pris ma moto pour venir alors que j’étais en robe. Et je sa-vais très bien qu’elle détestait que je fasse ce genre de chose qu’elle considère comme dangereuses. Le truc est peut être que justement moi je ne vois pas le danger que je prendrais à faire cela. Parce que j’ai totalement le contrôle de moi-même et de mon véhicule. Parce que je suis totalement capable de ne pas me casser la gueule. Et surement aussi parce que je sais que j’ai des réflexes un peu hors normes qui font que je me blesserais très probablement jamais de cette manière. On est très libre de nos mouvements en robe tu sais. C’est bien pour conduire. Je ne compte pas la convaincre. J’ai abandonné depuis bien longtemps. Comme je soupçonne qu’elle en est arrivée à la même conclusion parce que quelque chose, qu’on appelle l’expérience, me disait qu’elle serait capable de faire preuve de beaucoup plus d’acharnement contre mes mauvaises habitudes. Mais on se connait bien depuis le temps. Et elle sait que je suis tout à fait aussi obstinée qu’elle, si ce n’est encore plus parce que je suis tout de même de ce côté ci une sacré tête de con. Mon petit monstre dans les bras, je mime le fait de le manger tout en l’emmenant vers leur salon tout naturellement. Surement parce que j’ai telle-ment l’habitude de cette maison que je sais déjà qu’on va se rendre dans cette pièce. J’y retrouve Leo qui a l’air un peu dans ses pensées, comme s’il réfléchissait à un truc super important. Il me salue avant de me dire, dans une petite interrogation, que je n’ai pas pris ma moto. Assez contente d’avoir reposée mon filleul et donc d’avoir les mains libres pour lui faire signe d’aborder mais trop tard, Lydia a tout à fait entendu la question. Je viens toujours à moto. C’est pas dire que je l’ai prise aujourd’hui d’abord ! C’est… bon, ok je suis dans la merde si Lydia décide de me faire la leçon. Mais à vrai dire, j’espérais qu’elle décide de ne pas le faire. Genre parce que y a le petit qui peut l’entendre. J’étais pas sure que ça suffise à l'arrêter mais bon l’espoir fait vivre. D’ailleurs quand elle reprend la parole je m’attends à ce que ce soit pour me faire une remarque mais finalement… C’est pas à moi mais à Léo qu’elle l’a fait. Enfin, elle signale juste qu’il n’y a pas à manger mais je les connais assez pour savoir reconnaitre ce genre d’échange. Surtout quand Léo hausse les épaules et dit « my bad » sans avoir l’air le moins du monde désolé. Je peux retenir un léger gloussement, priant pour que Lydia le prenne pas mal. C’est pas grave. Je viens pour vous voir, pas pour la bouffe. Même si par-fois quand on m’avait à table, on pouvait se poser la question je sais. J’ai trop faim dans la vie. Pas ma faute. Leo propose d’aller au supermarché pour régler le problème et je lève les yeux au ciel. Je me tourne légèrement vers Lydia avant de répondre, vérifiant que je ne risque pas de déclencher la troisième guerre mondiale chez eux. En même temps… si elle supportait pas ce genre de comportement chez Leo, voilà longtemps qu’ils ne seraient plus ensemble. Laisse tomber Leo. Tu vas pas aller faire les courses à cette heure. Je souris à Lydia, pour lui faire comprendre que moi ça m’importait pas. Mais je n’ai pas le temps de trouver une solution de replis que Leo a déjà réouvert la bouche pour proposer de commander des pizza. Je pense qu’on peut voir des étoiles se mettre à briller dans mes yeux quand il prononce ce mot. A peu près les même que je vois dans les yeux de Aidan, qui était entrain de me mon-trer son nouveau train, très beau au passage. Pissa ! Je me retiens de rire que difficilement, la malice se joignant à l’envie dans mes yeux. Il est trop mignon avec son petit défaut de prononciation. Je le regarde s’accrocher à sa mère pour la supplier et je peux m’empêcher de rire cette fois ci. Je te jure c’est pas moi qui lui ai appris ! Je fais l’air le plus innocent que j’ai en stock. Aller Lydia, je sais que t’aimes pas trop commander ce genre de bouffe mais moi je préfère que tu passes la soirée avec nous qu’en cuisine. C’est peut-être pas sympa de ma part de la faire un peu culpabiliser comme méthode mais… pizza et soirée avec Lydia. C’était inhumain de renoncer aux deux en même temps. Comprenez moi, j’étais connue pour penser avec mon estomac de toute manière. Je passe un bras au tour des épaules de Lydia pour aller lui déposer un baiser très bruyant sur la joue. Je me penchais ensuite pour parler à Aidan. Alors P’tit monstre, tu veux quoi comme pizza ? Je pousse une de ses mèches de cheveux en souriant. Et toi Léo, tu veux quoi comme pizza ? Lydia, comme quand tu viens à la maison ?  
Revenir en haut Aller en bas
Lydia WalshHumain modifié
avatar

Kopia
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Mimétisme
Maria, Casey, Pietro, Laura, Elijah, Madelyn et Clary
366
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Aloha   Jeu 19 Jan - 21:48


Lydia détestait la moto de son amie et elle ne se gênait jamais pour lui en faire la remarque, même si c’était inutile. La jeune mère était surprotectrice concernant son entourage et Cindy ne faisait pas exception. Elle savait que la garde était une conductrice chevronnée et possédait des réflexes surhumains, mais il suffisait d’une toute petite roche pour la faire déraper ou qu’une voiture fasse une mauvaise manœuvre et que ce soit son amie qui écope. Elle avait fait une remarque sarcastique sur la robe, mais elle s’était retenue de lui faire la morale. Non seulement le moyen de transport était dangereux, mais si en plus Cindy ne mettait pas les vêtements adéquats pour une promenade à moto, elle ne s’arrangeait pas pour recevoir les félicitations de Lydia. Il suffisait que d’une chute pour se brûler la peau ou que la robe s’emmêle dans les roues ou colle sur le moteur pour se blesser sérieusement. La jeune maman décida de ne pas amener le sujet sur le tapis. Elle était déjà bien embêtée avec l’oubli de Leo, elle n’avait pas besoin d’un débat qu’elle savait déjà perdu d’avance. "Elle est très jolie ta robe. Tu devrais en mettre plus souvent." Alors que Lydia était toujours en robe, Cindy préférait les jeans et les blousons, même si elle faisait des efforts quand elle venait dîner chez les Jüng. C’était un autre des nombreux exemples de leurs différences. Lydia s’en fichait qu’elles soient autant différentes, mais elle avait peur qu’un jour cela les rattrape. Elle avait toujours l’impression de faire des remontrances à son amie comme s’il s’agissait d’une enfant alors que ce n’était pas du tout voulu. C’était juste qu’elle se faisait beaucoup de soucis pour elle. Au contraire de la blonde, la brune aimait l’action, l’imprévu et elle avait un fort caractère. Mais elles se complétaient bien et elles avaient une belle complicité malgré les différences flagrantes de leurs personnalités.

La jeune maman savait qu’elle devait arrêter de s’en faire avec les politesses quand elle recevait sa meilleure amie. Cette dernière était loin de s’en soucier et comme elle venait de le dire, elle venait pour les voir et pas pour la bouffe. Mais c’était juste plus fort qu’elle. C’était son petit plaisir de la vie de recevoir et cuisiner un bon repas pour les gens qu’elle aimait. Et Cindy ne se nourrissait pas toujours convenablement. Lydia avait commencé à lui donner des petits cours pour qu’elle puisse cuisiner elle-même des repas pour son frère et elle au lieu de toujours courir au fast-food du coin. Avec grande surprise, son amie l’écoutait et participait sans ronchonner et elle se débrouillait très bien aux fourneaux. Ces soirées popote entre copines étaient toujours d’un grand bonheur. La belle blonde aimait enseigner et si ça pouvait faire changer un peu les habitudes alimentaires de la garde, c’était un plus. "Je sais bien que tu n’es pas là queee pour la bouffe. " Elle lui jeta un petit regard malicieux. "Mais j’aime pas ne pas être préparée et être prise au dépourvu, vous le savez!" Le trio et demi se trouvait au salon et Lyl en profita pour servir des bières à Leo et Cindy tandis qu’elle se prenait un verre de vin blanc. "Non, ça va mon chéri. On va s’arranger. " Elle lui donna un bisou sur la joue comme pour se faire pardonner d’avoir été mesquine avec ses regards et ses paroles remplies de sous-entendus. Ce n’était pas de la faute à Leo. Elle aurait dû aller faire les courses elle-même. Il travaillait dur et fort, il n’avait plus la tête à se rendre à l’épicerie à la fin de la journée. C’était même le dernier de ses soucis. Elle ne pu s’empêcher de pouffer en apercevant le regard brillant des trois zigotos qui lui faisaient face dès que son petit-ami avait proposé de commander une pizza. Elle soupira en roulant des yeux. C’était exactement ce qu’elle voulait éviter. Pas qu’elle n’aimait pas les pizzas, une fois de temps en temps, ça ne faisait pas de mal, mais ils en avaient commandé une il n’y avait pas si longtemps. Aidan l’encercla de ses petits bras et la fixait avec un sourire à croquer. Le genre de sourire à qui on ne pouvait rien refuser. Le même sourire que son père. Okay okayyy! Une pizza ce sera! Elle aimait cuisiner pour eux, elle préférait encore plus les voir heureux. "Je n’ai pas de préférence. Pepperoni? Toute garnie? Vous choisissez!"

Elle se dirigea vers la cuisine et ouvrit le tiroir contenant toutes les feuillets des restos. Elle ne s’en servait pas souvent, mais c’était toujours utile à avoir. Elle choisit la pizzaria que lui proposait Cindy qui était devenue une experte en la matière et qui avait dû tester tous les restaurants qui se spécialisaient en pizza de l’île. Avant qu’on ne lui réponde, elle raccrocha. Un sourire malicieux aux lèvres. "Non. " Elle déposa le combiné et rangea le pamphlet. Elle ouvrit le garde-manger et sortit la farine, la levure et tous les ingrédients pour faire une bonne pâte. Elle ouvrit ensuite le frigo pour sortir le fromage, les poivrons, la viande et les oignons. "On va manger de la pizza, mais on va la faire nous-même! Que ça vous plaise ou non! Cindy tu coupes les légumes et Leo tu râpes le fromage. Je m’occupe de la pâte!" Elle déposa les ingrédients et les ustensiles nécessaires devant chacun d’eux. Elle était très amusée parce qu’ils ne s’étaient probablement pas attendus à ce revirement de situation. "Aller ce sera super amusant!" Elle tapa dans ses mains pour donner le signal d’envoi de leur session de cuisine.

___

A better place, A better time
Revenir en haut Aller en bas
Leo JüngHumain modifié
avatar

The pfiou guy
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
4 / 54 / 5
Voyages spatio-temporel et inter-dimensionnel. Vieillissement ralenti.
Max, Kitty, Teddy, Ezra, Arthur, Jake, Poppy et Altaïr
345
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Aloha   Sam 4 Fév - 17:03

Leo s'inquiète rarement de ce qu'ils vont manger. Lydia est une maîtresse de maison hors pair, qui gère leur vie avec minutie, dévouement et délicatesse. Lui n'est rien d'autre que le parasite qui profite de tous ses petits miracles de perfection. Une maison bien décorée et impeccablement tenue, des fringues qui sentent bon et qui sont repassées, et surtout, des bons petits plats qu'il se plaît à dévorer tous les jours. On pourrait croire, comme ça, que Leo est une bonne patte malgré tout, parce que l'obsessionnel perfectionnisme de Lydia n'est en réalité pas facile à vivre. Il est facile, tout le temps enjoué, et a une légère tendance à faire comme veut sa blondinette de copine. Pourtant Leo n'est facile qu'en apparence, parce qu'à vrai dire les petits détails qui tiennent tant à cœur à Lydia ne valent rien pour lui. En réalité, il peut être têtu, très, et ne lâche rien quand ils sont en désaccord. Le petit couple se chamaille bien plus souvent que ce que l'on pourrait croire, et, quand on y réfléchit, ça paraît presque normal quand on voit combien ils sont différents. Une chance pour eux, Leo est généralement jem’enfoutiste et se moque tout de même de bien des choses tout en se contentant d'un rien. En l'occurrence se commander des pizzas c'est l'acte flemmard ultime qu'il adore et, pour le soutenir, il a deux alliés de taille. Tout d'abord, Cindy, la meilleure amie. « Aller Lydia, je sais que t’aimes pas trop commander ce genre de bouffe mais moi je préfère que tu passes la soirée avec nous qu’en cuisine. » Et Aidan, le petit angelot, qui adore autant les pizzas que sa marraine. « Okay okayyy! Une pizza ce sera! » Et bingooooo ! Adjugé vendu, pizza ça sera !

Les filles s'attaquent déjà à organiser cette mission de haut niveau que peut être la commande de pizzas. Et il déconne même pas quand il pense ça parce que Leo prend le sujet de la bouffe très au sérieux. Le choix d'une pizza, c'est toujours un grand moment. « Alors P’tit monstre, tu veux quoi comme pizza ? Et toi Léo, tu veux quoi comme pizza ? Lydia, comme quand tu viens à la maison ? » Quatre fromages ? Calzone ? Celle qui est tellement pimentée qu'on sent plus rien après ? Celle avec tous les ingrédients possibles et imaginables ? Base crème ou tomate ? Il sait paaas. Mais les filles se posent bien moins de questions que lui comme le prouve Lydia très rapidement. « Je n’ai pas de préférence. Pepperoni? Toute garnie? Vous choisissez! » Sa blondinette de Miss Météo de petite amie est un putain de génie. Pourquoi il n’a pas pensé à ça avant ? Mais oui bien sûr, une pizza au pepperoni, c'est exactement ce dont il a envie ! Il répète donc, du tac au tac, avant que Cindy ne dise autre chose. « Pepperoni ouais ! » Il se tourne ensuite vers la brune, tout sourire et visiblement content d'avoir eu le premier et dernier mot. « J'ai dit preums. » Il est tout sourire, fier et ravi, alors qu'il s'en retourne aux gâteaux apéro qui traînent sur la table basse. Tant de débat culinaire lui a ouvert l'appétit.

Lydia se charge de la commande et Leo ne suit pas trop l'échange téléphonique. Il ne s'intéresse vraiment à celle-ci que lorsque sa copine balance soudainement une réponse qui va pas du tout avec le déroulement logique d'une commande de pizza. « Non. » Leo lève les sourcils et ne bouge pas d’un poil alors que son regard interrogateur se tourne vers sa copine de très longue date. Il comprend pas tout ce qu'il se passe et sa surprise, ainsi que son incompréhension, finissent par transparaître sur son visage. Ils mangeaient plus des pizzas là en fait ? « De quoi non ? » Il regarde Cindy d'un air interrogateur, comme si cette dernière allait pouvoir l'éclairer sur tout ce qu'il vient de se passer. Mais à la place c'est Lydia elle-même qui donne le pourquoi du comment alors que Leo jette une nouvelle poignée de petits apéros dans sa bouche. « On va manger de la pizza, mais on va la faire nous-même! Que ça vous plaise ou non! Cindy tu coupes les légumes et Leo tu râpes le fromage. Je m’occupe de la pâte! » Il s'étrangle presque alors qu'elle est visiblement ravie de son idée. Lui a pas l'air de tout comprendre. C'est une blague non ? « Sérieusement ? » Ça devait être une blague. « Aller ce sera super amusant! » Ah non en fait, elle est complètement sérieuse et, avec du recul, il aurait presque pu le voir venir.

Ouais, Leo pourrait passer pour un gars facile à vivre, qui est assez patient pour vivre avec les drôles de lubies et peurs de sa copine. Mais quand il le veut, il peut ne pas être conciliant, pas du tout, et c'est tout particulièrement le cas quand on lui demande de faire la cuisine. Pourtant, Lydia est déjà partie dans son délire et commence à sortir les ingrédients alors que lui râle sans aucun filtre et sans prendre de pincette. « Mais Lyl franchement, c'est tellement simple de se faire livrer. Genre trente seconde d'appel, puis t'as juste à attendre et ouvrir la porte et tendre un billet quoi. » C'est si facile et pourtant faut qu'ils coupent des putain de légumes. Puis pourquoi ils n’ont pas de fromage déjà râpé comme toutes les personnes normales et sensées ? Non mais sérieusement, ils vont vraiment faire leur propre pizza alors qu'ils peuvent en commander ? Ça se fait pas les pizzas quoi. Puis, il a une tête à râper du fromage ? Là, ce visage d'allemand là, celui qui tire la tronche et qui compte pas du tout se charger de la bouffe, il respire pas l'envie de se frotter à du fromage. Mais genre, pas du tout. « Non parce que couper du fromage, c'est pas ce que j'appelle amusant. » D'ailleurs il toise le laitage du regard et ne fait aucun pas vers lui. À la place il se tourne vers son fils. Tout plutôt que d'avoir à faire ça soi-même. Au bluff et, pour rire bien sûr (il est pas totalement inconscient han), il demande : « Tu veux le faire toi Aidan ? » C'est pas l'idée du siècle mais ça serait sûrement plus drôle pour son fils que pour lui. Non mais franchement... râper du fromage, quelle idée.

___

Electric Love
Baby, you're like lightning in a bottle. I can't let you go now that I got it and all I need is to be struck by your electric love. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Cindy MoonHumain modifié
avatar

Silk
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
Spider-pouvoir : 6ème sens, agilité, vitesse, réflexes, tissage de toiles...
Steven, Jennifer, Mai, Carter, Colleen
240
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Aloha   Lun 27 Fév - 22:41

Aloha


Fait à noter d’une croix rouge dans le calendrier, je rougis. Oui, vous avez bien entendu : Cindy Moon rougit. Mais c’est pas ma faute ! C’est la faute à Lydia. Elle me fait un compliment sur ma robe en me disant que c’est joli. Alors, forcément je rougis moi. Surtout quand elle me dit que je devrais en mettre plus souvent. Ca veut dire qu’elle le pense réellement au fait que c’est bien. Merci. Un compliment de Lydia sur ma tenue quoi ! Si c’est pas trop génial. Je vois bien le sourire moqueur de Leo quand je me tourne vers lui à nouveau. Je lui tire la langue, profitant de quelques secondes pendant lesquelles Lydia regarde ailleurs. Non parce que sinon, je perds toute la crédibilité de garde rouge inquiétante voyez vous. Crédibilité que je perds pas du tout quand ça se met à cause de bouffe. Ah parce que quand il s’agit de bouffe, je mange plus que la majorité des hommes de la garde je crois. Et je mange encore plus mal. Mais je fais tout de même savoir à ma meilleure amie que je ne suis pas venue que pour la bouffe et que ça m’est donc égale si elle ne m’a pas préparé un petit plat quand elle le fait si souvent. Elle dit qu’elle le sait mais son regard rieur me fait presque douté qu’elle le sache vraiment. Bon ok, je suis là pas que pour la bouffe mais je suis là aussi pour la bouffe, avouons le. Parce que ma Lydia, ma super meilleure amie, est surtout la super meilleure cuisinière quoi. Mais oui, je sais qu’elle déteste être prise au dépourvue. Heureusement que je ne suis pas ce genre de personne puisque je vis vraiment au jour le jour, n’ayant de prévu que mes horaires de travail même si justement avec la garde ça peut changer souvent. J’ai arrêté y a longtemps de me projeter dans l’avenir. Y a très longtemps. La seule chose que j’arrive à voir quand je pense à l’avenir ce sont mes proches sans même que cela soit très clair. Je me contente de hausser les épaules du coup devant la remarque de Lydia. Je la comprends sans la comprendre cette remarque. Je comprends que Lydia se sente comme ça, je comprends pas ce que c’est de se sentir comme ça. Si bien que je me contentais de regarder mon filleul et j’attrapais machinalement la bière que Lydia me tendit avant de la porter tout aussi machinalement à ma bouche. Je réalisais que c’était de la bière qu’une fois dans ma bouche. Heureusement que Lydia me connait très bien. Très rapidement, nous trouvons un super solution avec Leo et Aidan : commander une pizza. D’ailleurs, Aidan n’étant pas mon filleul pour rien celui-ci commence directement à faire sa tête de misère à sa mère pour qu’elle dise oui. On sait bien qu’avec ce genre de bouffe, il faut convaincre Lydia. Leo est déjà vendu à la cause. En plus, quand je mange pizza avec Lydia, je choisis toujours une pizzeria de bonne qualité avec genre du bio et tout.

Et vous savez quoi ? Personne ne peut décemment résister à la bouille d’ange de Aidan. Pas même sa mère. Si bien que Lydia dit que pizza ce sera ! Je lève le poing au ciel. Victooooire ! Je vois Aidan m’imiter et je passe une main dans ses cheveux en rigolant. Lydia nous demande ce que l’on veut et je souris parce que sa première proposition est justement ce que je préfère. D’autant plus drôle parce que tout de suite Leo dit que « preum’s » sur cette pizza. C’est ma favorite ! J’étais entrain d’expliquer à Aidan pourquoi cette pizza était définitivement la meilleure pizza de l’univers quand Lydia dit que non. Mais si, c’est la meilleure ! Erf, c’était pas de ça qu’elle parlait ? Non c’était pas de ça qu’elle parlait. Je tourne la tête vers Leo qui n’a pas l’air de savoir non plus de quoi il retourne. Ca va, je me sens du coup beaucoup moins con de pas avoir compris. Je veux dire, Leo est second du SHIELD. Donc il doit bien avoir un sacré cerveau et tout blablbla. Donc s’il a pas compris et moi non plus, on est juste autant bête l’un que l’autre. Sentant l’entourloupe arriver, je récupère les biscuits apéro dans lesquels Leo est entrain de piquer pour en coller dans ma bouche aussi. Je sens qu’on va pas manger tout de suite. Je sens que… et voilà, elle veut qu’on cuisine ! Tssss ! Prévisible ! Je ronchonne un peu mais je me lève de bonne grâce. Parce que de toute manière, Lydia ne changera pas d’avis. Parce que Lydia ne change jamais d’avis. Rien que pour la malbouffe, je suis heureuse de pas vivre ici. J’aime bien Lydia hein. Mais j’aime trop la bouffe, genre comme la pizza quoi ! Et c’est encore mieux quand on la fait pas. Encore plus jouissif. Alors que Leo râle, je vais attraper un couteau et je m’occupe des légumes. Lui, il tente encore. Je lui tire mon chapeau. C’est peut être pour ça que c’est lui le compagnon de Lydia et pas moi. Mais il finit par abandonner et juste râler que couper le fromage c’est pas drôle. Je fais un clin d’œil à Aidan qui semble trouver la situation rigolote, enfin voir son papa dépité doit surtout le faire rire. Jusqu’à ce que son père lui propose de râper le fromage. Je me tourne vers le petit. Tu verras c’est rigolo en vrai ! Le petit rassuré, ou pas, je le laisse entrain les mains de son père, bien que les surveillants du regard. Je me tourne vers Lydia. Au fait, avec Albert, on a adopté un chien. Faudrait que vous veniez à la maison, histoire de faire bien connaissance avec ma boule de poil. Ok je dis vaguement ça comme si je parlais de mon enfant plus que de mon chien. Mais j’adore Ghost. J’adore ma boule de poils. Et j’ai envie de la montrer à mes proches. Et puis, je suis sure que Aidan l’adorerait. Mais je devais donc convaincre Lydia de venir. Et je ferais à manger, genre pour de vrai sans commander et tout et tout. Je souris, lui adresse un petit clin d’œil. Je promets pas que ce soit comestible, je marmonne. Enfin je marmonne pour que Lydia entendent pas parce qu’à l’espèce de pouffement de Leo me laisse penser que lui a entendu.

Revenir en haut Aller en bas
Lydia WalshHumain modifié
avatar

Kopia
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Mimétisme
Maria, Casey, Pietro, Laura, Elijah, Madelyn et Clary
366
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Aloha   Jeu 16 Mar - 15:46


Lydia était particulièrement fière de son idée. Jamais, elle ne demandait de l’aide pour la préparation des repas. Il faut dire qu’elle adorait cuisiner, surtout pour ses proches. La cuisine avait un effet calmant sur la jeune femme toujours stressée. Devoir suivre une recette, effectuer différentes tâches et mouvements, goûter et sentir étaient très bénéfiques pour son état mental. Le bouquet était de voir les visages satisfaits et heureux de ses convives. Ça la rendait tellement heureuse. Mais pour bien préparer un repas, il fallait du temps et malheureusement, ce soir-là, elle n’en avait pas. Ce n’était la faute de personne. C’étaient des choses qui arrivaient. Cela ne servait à rien de se morfondre. Oui, Lyly aurait pu accepter la solution facile qui était de commander des pizzas et cela aurait fait le bonheur de ses deux comparses et de son petit homme, mais pourquoi commander des pizzas trop graisseuses, trop riches, trop salées quand ils pouvaient faire la même chose aussi bonne et beaucoup plus santé? Pour elle, le choix était évident et elle était certaine qu’ils allaient s’amuser.

Lydia avait été vite refroidie par la réaction de Leo.  Son « sérieusement? » lui resta au travers de la gorge, tout comme son plaidoyer sur la faciliter d’appeler une pizzeria. La blonde perdit momentanément son sourire. Elle s’était attendue à cette réaction et pourtant, elle aurait souhaité que pour une fois, il passe par-dessus son orgueil et qu’il fasse preuve d’un peu plus d’entrain. La jeune femme travaillait dure elle aussi. Ses journées étaient ultra-chargées et l’achat du Pegasus la rendait nerveuse et à fleur de peau. Pourtant, tous les soirs, Leo avait son repas sur la table, ses vêtements avaient été nettoyés et repassés, son lit avait été fait, la maison était propre et rangée. Elle faisait tout cela pour qu’il se sente bien et que sa vie soit plus simple après ses journées de travail difficiles. Elle ne lui demandait jamais rien sauf ce soir-là et franchement s’occuper du fromage, c’était la chose la moins compliquée. Elle avait subtilement serré les lèvres. Elle n’avait vraiment pas envie de s’énerver contre lui, pas devant Cindy ni devant Aidan. Elle n’avait pas envie que la soirée se termine prématurément parce qu’elle avait créé un froid dans la cuisine. Surtout, alors qu’il y avait quelques jours à peine, Leo lui avait fait la plus mignonne des demandes en mariage qu’elle avait évidement accepté. Elle passa sa main sur le doigt portant la bague et prit une grande respiration avant de retrouver son sourire. "Bon…laisse tomber, je vais m’en occuper. Va te prendre une autre bière. " Elle ne pouvait pas non plus le forcer et elle ne voulait plus voir son visage bougon. Elle enleva le fromage et la râpe devant lui et les mis de côté, un peu déçue.

Heureusement, Cindy eu une réaction plus normale. Elle avait un peu ronchonné, mais sans plus et elle s’était avancée vers l’îlot pour se prêter au jeu. Lydia lui avait sourit pour la remercier. Au moins, elle pouvait compter sur elle. C’était évident que la garde n’avait aucune envie  Pendant que son amie s’occupait des légumes, la blonde s’attela à façonner la pâte. Elle mélangea l’eau, la levure et le sucre qu’elle passa ensuite au robot avec la farine. Puis, elle forma une boule de pâte qu’elle déposa sur la table de travaille. Elle était concentrée dans sa tache comme chaque fois qu’elle cuisinait. Elle avait aussi besoin de se défouler et la pauvre pâte à pétrir en paya le prix. Cindy mentionna ensuite qu’avec son petit frère, ils avaient trouvé un chien errant et avaient décidé de le garder. "C’est vrai? C’est une très bonne idée. Al doit être content. " Elle sourit. Lydia n’avait jamais eu de chiens, mais elle les aimait beaucoup et ce chien était tombé dans une bonne famille. Cindy pouvait être désorganisée et tête en l’air, mais elle savait s’occuper de ses proches. Son petit frère n’avait jamais manqué de rien et tous les deux étaient très beaux à voir ensembles. Ils avaient une belle complicité et elle trouvait réellement que ce chien était une bonne idée. "Shiiiiiien" Dès qu’il avait entendu le mot « chien » les yeux d’Aidan s’étaient ouverts grands. Il adorait les chiens. Lyly essuya ses mains sur ses pantalons et se baissa à la hauteur de son fils. "Tu veux aller voir le chien de marraine?" Aidan hocha vivement la tête. Sa mère l’embrassa sur le nez et se releva. "C’est un rendez-vous et on pourra commander si tu as envie." Elle sentait que cette histoire de faire leur propre pizza allait la suivre pendant un long moment et elle commençait à regretter d’avoir proposer l’idée. Elle n’avait vraiment pas voulu les emmerder, mais elle s’était laissée emporter et ne leur avait pas donné le choix. La prochaine fois, elle commanderait.  

___

A better place, A better time
Revenir en haut Aller en bas
Leo JüngHumain modifié
avatar

The pfiou guy
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
4 / 54 / 5
Voyages spatio-temporel et inter-dimensionnel. Vieillissement ralenti.
Max, Kitty, Teddy, Ezra, Arthur, Jake, Poppy et Altaïr
345
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Aloha   Dim 2 Avr - 15:20

Il est résolu à ne pas toucher à ce fromage, ce qui est assez ridicule en soit. Sa fiancée ne lui demande pourtant pas grand-chose. Il a de loin la tâche la plus facile et pourtant, quand il ne veut pas, il ne faut pas chercher à lui faire entendre raison. Lydia le sait bien depuis le temps qu'elle le pratique et alors qu'elle en vient même à être prise de remord, Leo ne voit, lui, pas plus loin que le bout de son nez. Il se croit dans son bon droit, ce qui est un tantinet macho et très égoïste. Ça le définit bien malheureusement. « Bon…laisse tomber, je vais m’en occuper. Va te prendre une autre bière. » Leo n'en demande pas plus et il trouve même l'idée relativement bonne. Il boirait bien une petite bière, mais avant il va remplir le petit creux de son estomac avec ces gâteaux apéro.

Bien que ne prenant pas part à la préparation de leur repas, Leo écoute les filles et notamment Cindy qui détourne magnifiquement le sujet pour en lancer un bien plus sympa pour tous. Il faut dire que les petites disputes de couple, c'est généralement relativement gênant, même pour quelqu'un qui les connaît par cœur comme la brune. « Au fait, avec Albert, on a adopté un chien. » Aussitôt, Leo lâche ses gâteaux apéro pour réagir de la plus spontanée des manières avec un « Trop bien ! » Qui trahit son enthousiasme à cette nouvelle, alors que Lyly réagit, elle, de manière plus élaborée. « C’est vrai? C’est une très bonne idée. Al doit être content. » Et il l'envie trop le Albert. Il a toujours voulu avoir un chien, mais à la place il a eu un fils, ce qui n’est pas aussi bien, car pas aussi indépendant, mais pas mal quand même. Enfin un chien ça serait quand même le top. Tout obnubilé par la nouvelle du chien, Leo en zappe presque l'invitation de Cindy. « Faudrait que vous veniez à la maison, histoire de faire bien connaissance avec ma boule de poil. Et je ferais à manger, genre pour de vrai sans commander et tout et tout. » Cindy est à peine plus doué que lui pour faire la bouffe, vraiment à peine, et cette dernière résolution n'est pas pour le rassurer. Il la regarde, regarde Lyly, puis Aidan puis Lyly à nouveau. C'est une bonne ou une mauvaise nouvelle en fait ? Il ne saurait pas dire donc c'est simplement un « Euh » indécis qui sort de sa bouche. Cindy doit lire dans ses pensées parce qu'elle ajouté : « Je promets pas que ce soit comestible. » Ça part d'un bon sentiment, mais il doute qu'on puisse faire de la cuisine avec ça comme ingrédient secret. Enfin, ça resterait une soirée plus que sympa.

Son petit chien à eux y va alors de son commentaire lui aussi. Aidan a des mots comme ça qui le font réagir presqu'au quart de tour. « Chien » est l'un de ces mots. « Shiiiiiien » Leo sourit à le voir faire, parce que son fils peut vraiment être drolignon (drôle et mignon, oui, oui) quand il s'y met. Alors que Lydia se baisse vers la petite tête blonde, Leo se lève enfin du canapé pour se diriger vers la cuisine qui est ouverte vers le salon où il se trouvait. « Tu veux aller voir le chien de marraine? » Il regarde son fils hocher de la tête avec enthousiasme et Leo lâche un petit rire. « Il a l'air motivé. » Il ébouriffe les cheveux du petit garçon qui ne supporte pas ça et qui tente de le repousser de ses petites mains. Il commence à avoir son petit caractère même si il reste assez facile. Un vrai petit Jüng en somme. « C’est un rendez-vous et on pourra commander si tu as envie. » Leo se dirige vers le frigo et, au passage, il dépose un bisou sur la tempe de sa nouvellement fiancée mais non moins chérie de longue date. C'est pas vraiment pour se faire excuser, mais plutôt pour le plaisir, parce que oui, il lui arrive d'avoir quelques attentions pour elle. Il poursuit pourtant son chemin, finissant devant le frigo qu'il ouvre tout en demandant à l'attention de la brune. « Et ça va il est cool ? Vous l'avez appelé comment ? » Il se sort une bière et change complètement de sujet alors que, pour la première fois de la soirée, il s'occupe de quelqu'un d'autre que de sa propre personne. « Vous voulez un truc à boire ? » Tant qu'il y est, il peut bien sortir une bière ou deux de plus bien que ce ne soit pas trop la boisson favorite de Lydia. Sa copine a des goûts un peu plus distingués, et même si elle est allemande, elle préfère le vin. Blanc le vin, c'est très important.

___

Electric Love
Baby, you're like lightning in a bottle. I can't let you go now that I got it and all I need is to be struck by your electric love. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Cindy MoonHumain modifié
avatar

Silk
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
Spider-pouvoir : 6ème sens, agilité, vitesse, réflexes, tissage de toiles...
Steven, Jennifer, Mai, Carter, Colleen
240
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Aloha   Dim 30 Avr - 13:25

Aloha


Parce que Lydia est Lydia et que je l’aime comme elle est, elle nous dit que finalement nous allions préparer nous même les pizza plutôt que de les commander. J’aurais presque râler mais je me contente de lâcher que c’est prévisible tout en me levant. Sauf que… je sens une vague de froid traverser la pièce quand Leo fait clairement part de son mécontentement sur cette décision. Je ne dis rien, me dirigeant simplement vers l’îlot centrale de la cuisine et surveillant du coin de l’œil la réaction de ma meilleure amie. C’est leurs affaires. Puis moi et les relations humaines voilà mais bon… j’aurais préféré être ailleurs que là. Lydia a l’air déçue mais elle se reprend vite avant de dire à Léo de se reprendre une bière. Du coup, moi je commence à m’occuper d’aider ma meilleure amie. Comme c’est elle qui va faire le plus gros du travail, je sais que ça sera mangeable et si ça peut lui faire plaisir. Très vite, Aidan vient voir ce que l’on fait et je mets donc mon adorable filleul à contribution en lui montrant comment râper le fromage. Sans même avoir besoin de le signaler à Leo, je le laisser surveiller Aidan. J’ai bien conscience qu’entre lui et Lydia des fois c’est un peu tendu, leur petit échange vient encore de me le prouver. Mais en tout cas, il est à mon avis un père formidable. Surement pas du genre à faire respecter les heures de dodo, ça je suis pas assez folle pour le croire mais il est évident que Aidan est un petit garçon heureux et moi ça fait mon bonheur de le savoir. Je me rapproche de Lydia que je regarde pétrir la pâte tout en lui annonçant, à elle et tout le monde, qu’on a adopté un chien. La réaction de Leo se fait pas attendre : trop bien. Je rigolerais presque. Heureusement que Al est content, il m’a un peu mis devant le fait accompli. Mais depuis le temps que j’en voulais un… Je hausse les épaules avant de leur dire qu’ils n’auraient qu’à venir le voir prochainement. Pour être sure que Lydia dise oui, bien que je n’en doutais pas, je lui agitais la promesse que je ferais à manger moi-même. Sous entendu, je ferais à manger comme elle m’avait appris à faire à manger. Je me mords les joues pour ne pas rire devant l’air désemparé de Leo quand je lui annonce ça. Si bien que je m’empresse d’ajouter que je ne promets pas que ça sera comestible. Mais bon, je n’ai pas le temps de préciser que je sais très bien faire des pâtes au fromage que l’information remonte jusqu’au cerveau de notre petit montre préféré qui crie ce qui semble être le mot « chien ». J’explose de rire tout en regardant Lydia aller voir son petit garçon. Mes yeux fixent ses mains qu’elle frotte sur son pantalon, repérant le détail qui m’avait fait tiqué tout à l’heure sans que j’arrive à comprendre ce que c’était jusqu’à lors. Je regarde Leo qui les observe et un très doux sourire se pose sur mon visage. Je les laisse faire leur manège tout en souriant. Alors que c’est Leo qui me pose des questions, je m’accroupie à la hauteur de Aidan. Elle s’appelle Ghost. Elle est grande comme ça. J’agite ma main à la hauteur du garrot de ma chienne. Elle est tout blanche, pleine de poil et elle adoooore les câlins. Crooo bien ! Oui trop bien ! Tu sais quoi ? T’as qu’à aller voir dans tes livres si tu trouves pas un chien comme lui. Je me redresse en voyant Aidan partir en vitesse. Je me tourne vers Lydia. Désolé, j’ai pas pensé à lui dire de se laver les mains. Puis regardant toujours ma meilleure amie, je réponds à la dernière question de Leo. Je pense qu’on pourra trouver mieux que la bière pour trinquer non ? Mon sourire s’agrandit alors que je vois l’air un peu gêné de Lydia. Elle ne s’était surement pas attendue à ce que je remarque quelque chose. J’étais assez souvent aussi tête en l’air de que son compagnon, maintenant fiancé si j’avais bien deviné et je n’en doutais pas ; Mais cette petite bague à son annulaire… comment la rater ? Ce changement … d’aura qu’ils diffusent l’un et l’autre ? Bref, tous ces petits détails de rien mais qui prenaient soudainement sens quand je les accolais. Et puis, son sourire malgré l’air gênée qu’elle pouvait avoir ne faisait que confirmer ce que je pensais. Tu comptes attendre beaucoup avant de me le dire ? Toute souriante, profondément heureuse pour eux, je l’attire dans mes bras et la serre contre moi. Elle n’avait surement pas conscience de à quel point cette nouvelle me faisait plaisir. Moins que quand elle m’avait demandé d’être la marraine de Aidan mais comme j’avais grandi et tout depuis, j’allais pas paniquer à l’idée au moins. Puis bon, là ça m’impliquait beaucoup moins. Mais je savais ce que ça voulait dire pour elle et j’étais tellement mais tellement heureuse. Félicitation. A tous les deux. Tenant toujours Lydia dans mes bras, je l’embrasse sur la joue avant de lancer un regard à Leo. En tout cas, t’as pris ton temps !

Revenir en haut Aller en bas
Lydia WalshHumain modifié
avatar

Kopia
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Mimétisme
Maria, Casey, Pietro, Laura, Elijah, Madelyn et Clary
366
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Aloha   Jeu 8 Juin - 17:38


C’était un soulagement pour Lydia ce changement de sujet. Elle ne voulait vraiment pas faire de scène devant Cindy, même si cette dernière avait dû sentir le petit froid traverser entre les deux amoureux. Elle les connaissait bien à force de les côtoyer et savait exactement le moment quand un truc clochait. Il n’était pas difficile de savoir quand quelque chose énervait Lydia. Elle avait l’habitude de serrer les lèvres et de lancer des regards menaçants. Elle était plutôt expressive et on pouvait facilement lire ses émotions sur son visage. La blonde n’aimait pas quand Cindy assistait à ce genre d’échange silencieux et tendu entre eux, malheureusement, c’était chose courante. Leo et Lydia étaient rarement sur la même longueur d’onde et ils étaient à des années lumières l’un de l’autre. Néanmoins, ils arrivaient à bien fonctionner et cela démontrait bien qu’ils s’aimaient d’un amour inconditionnel et qu’ils voulaient que ça fonctionne, malgré les nombreux petits pépins qu’ils rencontraient. Un couple moins solide se serait déjà séparé, mais pas eux. Il y avait beaucoup de friction, mais ils les réglaient rapidement. Elle avait donc libéré son amoureux de la dure tâche du fromage et s’attela à la pâte. Cindy avait coupé les légumes et entreprit de s’occuper de râper le fromage en faisant une démonstration à son petit filleul curieux qui pigeait dans la nourriture plus qu’il n’aidait. La belle brune avait donc annoncé qu’elle avait un chien et la blonde avait souri en entendant la réaction de son fiancé. Elle savait qu’il en avait toujours voulu un et, malgré les apparences, ça fendait le cœur de la jeune mère de lui refuser à chaque fois qu’il en faisait la demande. Pour le moment, ils n’avaient tout simplement pas le temps. Les deux étaient fort occupés avec leurs différentes responsabilités et leurs travail respectifs. Elle lui répétait donc quand Aidan serait plus vieux parce qu’elle aimait bien les chiens elle aussi! Son petit homme avait compris ce dont les grands discutaient et il était très excité. La mère se doutait qu’il allait insister dans les prochains jours pour aller voir la chienne de sa marraine. "On a très hâte de le voir, Hen mon chou?" Aidan hocha vivement la tête en grognant contre son père qui venait de lui ébouriffer les cheveux. Leo déposa un baiser sur sa tempe et Lydia ferma les yeux pour profiter de ce doux moment. Le petit froid entre eux avait déjà disparu. "C’est un très joli nom!" Aidan écouta Cindy avec grande attention et s’éclipsa en courant pour aller fouiller dans ses jouets. Lydia le regarda disparaître dans le salon en espérant qu’il ne se prenne pas les pieds dans quelque chose et qu’il se cogne sur le coin d’une table ou autre meuble dans son chemin. Elle fit un signe de la main vers Cindy pour lui signifier de ne pas s’en faire pour le lavage de mains.

Leo leur demanda si elles voulaient quelque chose à boire, mais Lyly n’eut pas le temps de répondre, son compagnon lui versait déjà une bonne coupe de vin. Autant, il pouvait la frustrée, autant elle adorait quand il avait ce genre de petites attentions pour elle. Elles étaient rares, alors Lydia était toujours touchée. Elle lui sourit amoureusement avant de sursauter aux sous-entendus de sa meilleure amie. Le regard vert de la blonde se pencha vers sa bague en toque qu’elle portait au doigt depuis une semaine. Elle porta une main à sa bouche, honteuse. "Oh Cin. Je voulais tellement t’en parler! J’attendais de te voir en personne. " Ce n’était tellement pas son genre d’oublier une telle annonce, mais elle avait tellement été occupée ces derniers jours, tout comme Cindy. Elles s'étaient à peine parlées depuis que Leo avait fait la grande demande. Elle accueille son amie dans ses bras en éclatant de rire et la serra très fort à son tour. "Ce gros beta s’est décidé au bal de Magnus. C’était juste trop parfait. Leo a été parfait. Tu l’aurais vu sur un genou devant plusieurs invités avec son beau discours. Même toi, tu aurais craqué! " Elle revoyait la scène dans sa tête et elle devint automatiquement émotive. Elle posa un regard tendre vers son fiancé qui l’avait plus que surprise ce soir-là. Jamais elle n’allait oublier tout ce qu’il lui avait dit et la façon dont il s’y était pris. Si spontané. Tout avait été merveilleux. Elle éclata de rire au commentaire de Cindy. C’était vrai qu’il avait mis du temps, la blonde l’avait elle-même pensé, mais en même temps, le commandant en second n’avait jamais eu l’intention de se marier. La jeune mère se retourna alors vers Cindy et lui prit les mains. "Cindy Moon, meilleure amie de mon cœur. Voudrais-tu être ma demoiselle d’honneur?" Elle papillonna des cils avec un sourire niais en se doutant de la réponse.

___

A better place, A better time
Revenir en haut Aller en bas
Leo JüngHumain modifié
avatar

The pfiou guy
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
4 / 54 / 5
Voyages spatio-temporel et inter-dimensionnel. Vieillissement ralenti.
Max, Kitty, Teddy, Ezra, Arthur, Jake, Poppy et Altaïr
345
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Aloha   Sam 8 Juil - 17:31

Il regarde son petit garçon partir en courant, bien décidé à trouver un livre avec un chien à montrer à sa marraine adorée. Le petit prend ça comme une mission impérieuse qu'il compte bien mener à bien et ça fait sourire son père. Une fois l’enfant disparu dans le salon, l'allemand retourne à ses boissons. Il s'ouvre une bière et serre un verre à Lydia, en attendant de savoir ce que Cindy veut pour se désaltérer. À la place, la brune leur dit avec le sourire : « Je pense qu’on pourra trouver mieux que la bière pour trinquer non ? » Il se tourne vers la jeune femme sans comprendre de quoi elle veut parler exactement ce qu’il laisse comprendre avec un « Hein ? » bien placé. Pour sa défense, il a pas encore imprimé qu'il est maintenant fiancé. Pour lui tout est exactement comme avant et c'est bel et bien le cas dans les faits d'ailleurs. La seule chose qui ait vraiment changé est cette bague en toc que Lydia arbore à son annulaire gauche et autant dire qu'il ne le remarque pour ainsi dire jamais. Il n'a pas le sens de l'observation concernant ce genre de chose, contrairement à Cindy qui a grillé ce petit détail de rien du tout. « Tu comptes attendre beaucoup avant de me le dire ? » Il comprend rien du tout et hausse les sourcils tout en portant sa bière à ses lèvres, car oui, il est resté sur ce choix de boisson contrairement à ce que proposait Cindy. Après tout il n'y a rien que l'on ne peut pas célébrer avec une bonne bière. « Oh Cin. Je voulais tellement t’en parler! J’attendais de te voir en personne. » Adossé au plan de travail, Leo regarde faire les deux meilleures amies qui sont un peu dans leur monde à ce moment-là. Lui capte enfin de quoi il s'agit bien que ce soit après tout le monde mais comme quoi, avec le temps, on arrive à tout. « Aaaah ça. » Ca. Leurs fiançailles. Cindy prend Lydia dans ses bras et Leo sourit à les voir faire. Il se demande si Isaak réagira de la même manière quand il pensera à lui dire... Oui bon, à coup sûr, Lydia sera celle qui le lui annoncera, surtout qu'il est sûr que ça lui fait bien plus plaisir à elle qu'à lui. Il est aussi tout aussi sûr que son meilleur ami et lui ne donneront pas dans ce genre de câlin. Ils sont plus adeptes des tapes dans le dos eux. Oui, c'est un peu macho, c'est vrai, mais Leo est un peu macho de toutes manières.

Les deux filles vivent vraisemblablement un grand moment dont Leo ne fait pas parti alors qu'il en est indirectement la cause. Pourtant il est content d'assister à cet instant. L’allemand doit avouer que c'est quand même sympa de voir ce genre de réaction même si lui-même n'apprécie que moyennement le mariage et son institutions. Ça reste tout de même une grande étape dans la vie d'un couple, encore plus quand il s’agit de leur couple à eux dont le parcours n'a pas toujours été facile. « Félicitation. A tous les deux. » Les deux besta ont terminé leur câlin et Cindy lui jette un rapide coup d’œil alors qu'elle lui lance un commentaire qui le fait rire. « En tout cas, t’as pris ton temps ! » Il affiche un grand sourire amusé. C'est vrai qu'après huit ans de vie commune, on peut dire qu'il a pris son temps. « Ce gros beta s’est décidé au bal de Magnus. » Leo se redresse et chope sa bière au passage. Il passe à côté des filles et pointe Lydia puis Cindy du doigt alors qu'il leur dit avec un sérieux saupoudré d’humour : « Hé j'aurais très bien pu ne jamais le faire, on le sait tous les trois. » Sur ces mots, il file dans le salon où il attrape une poignée de cacahuètes qu'il gobe alors qu'Aidan lui ramène déjà quelques-uns de ses lèvres préférés. Dans la cuisine, Lydia raconte la demande en mariage qu’il lui a faite quelques semaines auparavant. « C’était juste trop parfait. Leo a été parfait. Tu l’aurais vu sur un genou devant plusieurs invités avec son beau discours. Même toi, tu aurais craqué! » Leo pose sa bière sur la table basse et attrape les petits trésors faits de feuilles colorées de son fils qui est ravi de voir son papa se lancer dans une lecture. Il faut dire que Leo fait toujours plein de voix différentes quand il raconte une histoire à son fils et il va même jusqu'à jouer certaines scènes tout seul. Il est un super conteur en somme, il a de la chance ce petit Aidan. Depuis le salon, Leo entend pourtant la demande de sa copine à sa meilleure amie. « Cindy Moon, meilleure amie de mon cœur. Voudrais-tu être ma demoiselle d’honneur? » Leo rigole, imaginant Lydia à genoux devant Cindy. C'est elles qui devraient se marier en fin de compte.

Depuis le salon, Leo élève la voix pour se faire entendre des deux filles. « Dis oui ! C'est la parfaite proposition ! » Et sur ce il ouvre le livre que vient de lui tendre Aidan.

___

Electric Love
Baby, you're like lightning in a bottle. I can't let you go now that I got it and all I need is to be struck by your electric love. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Aloha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» aloha :D
» Aloha!
» Aloha
» Aloha F5J de JimAero
» ALOHA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: EMMANN :: Habitations-
Sauter vers: