Partagez | 
 

 Quand sonne la fin de la journée {Kara}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Quand sonne la fin de la journée {Kara}   Mer 5 Oct - 9:21



❝ Quand sonne la fin de la journée ❞


Lizzi & Jaime
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus ipsum eros, sodales eget maximus in, euismod et turpis. Ut aliquet. △
La journée touchait à sa fin et Elizabeth savait ce que cela signifiait. Elle allait pouvoir rentrer chez elle et comptait bien en profiter pour un bon moment de détente. Les dernières heures n’avaient pas été des plus stressantes pour la miss, qui avait surtout travaillé son entraînement, mais elle appréciait toujours ces moments où elle laissait tomber le masque de l’espionne pour être une simple civile, détendue et pleine de vie. C’était une particularité chez la hongroise. Même si son apparence pouvait laisser penser le contraire, elle était tout de même quelqu’un de très sérieux qui laissait tomber son côté frivole dès qu’elle entrait dans les locaux du Shield le matin, cherchant régulièrement à faire bon intention pour montrer qu’elle avait sa place dans ce niveau de l’agence. Ce n’était pas qu’elle n’avait pas confiance en elle pour montrer qu’elle était douée, mais la jeune femme savait que beaucoup se fier à la première impression et son apparence pouvait jouer. Alors elle se rattrapait sur son caractère pour essayer d’être irréprochable.

Alors quand elle avait l’occasion de laisser tomber son côté sérieux pour laisser revenir son naturel, Elizabeth le faisait, et cela, dès que sa journée prenait fin. Seulement, lorsqu’elle passa dans une pièce, elle vit une silhouette dans l’encadrement de la porte qui la fit s’arrêter. Elle avait reconnu Jaime, une jeune femme avec qui la hongroise avait déjà travaillé. C’était arrivé une fois, il n’y a pas si longtemps de cela, qu’Elizabeth avait dû collaborer avec l’analyste. Durant ce moment, Lizzi avait appris à connaître la nouvelle recrue du Shield et s’était plutôt bien entendu avec elle. C’était pour cela qu’elle s’était arrêtée devant la porte, pour aller saluer l’agent.

« Hey Jaime. Ta journée s’est bien passée ? »

Toujours à profiter d’une seconde pour discuter, Elizabeth n’avait passé que sa tête dans l’entrebâillement de la porte. Elle ne savait pas si Jaime était occupée, alors elle passait qu’en coup de vent pour voir. Si la jeune femme était disponible pour discuter un peu, alors la hongroise resterait, mais sinon elle filerait aussi vite qu’elle était passée pour ne pas déranger trop longtemps la brune. Elle était comme ça Lizzi, souvent à se soucier des autres pour ne pas s’imposer et donc éviter les problèmes par la suite.
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Quand sonne la fin de la journée {Kara}   Mer 5 Oct - 15:08

« Eli ! » Lança Kara avec un regard rayonnant en voyant la jeune femme dans le cadre de la porte.

Les bras chargés de dossiers plus lourds les uns que les autres, la petite brune les déposa sur son bureau en essayant de les ordonner à peu près droit. Impossible, il y avait tellement de feuilles qui dépassaient ! Elle n'en pouvait juste plus de tout ce désordre. Mais que pouvait-elle y faire ? C'était un archivage en règle dont elle avait besoin, pas d'une fausse organisation qui ne faisait que mettre la poussière sur le tapis. Tant pis pour cette fois, elle aurait son travail à l'usure, ou alors ça sera l'inverse !

« Tu as fini ta journée ? » Demanda l'agent des missions sensibles sans répondre à la question de la jeune femme. Elle regarda l'heure à sa montre en se rendant compte qu'elle n'avait rien terminé de ses objectifs, et qu'elle allait donc forcément devoir revoir ses attentes à la baisse. « J'ai l'impression de l'avoir à peine commencé... » Geint-elle avec une moue boudeuse sur les lèvres. Elle aurait aimé regagné son appartement et son compagnon à quatre pattes, aller faire une balade avec lui, et pourquoi pas appeler Abel !

Mais ça.. C'était apparemment pas pour aujourd'hui ! Et est-ce qu'envoyer se faire voir son boulot n'était finalement pas la solution idéale à tout ça ? Se tournant vers la jeune femme non loin, elle lui adressa juste un grand sourire avant de se résigner : « Tu sais quoi ? Rentrons ensemble, j'abandonne pour aujourd'hui ! » Fit-elle avec une petite moue, attrapant sa veste de saison pour rejoindre Elizabeth après avoir récupérer son sac à main : « ça a été, je croule juste sous la paperasse avant toutes les bêtises que les gens font ici... Et toi alors ? » S'enquit-elle.

C'était bien la première fois qu'elle quittait le bureau si tôt. Mais elle en avait besoin, et elle le savait. Elle culpabiliserait probablement plus tard de ne pas être l'employée du mois, premier de la classe, avec petite gommette sur le front. Il fallait parfois apprendre à renoncer pour mieux y revenir plus tard, et Kara savait qu'un peu de repos lui ferait du bien. Comme passer un moment avec Elizabeth, avec qui le travail avait été agréable, et la discussion encore plus :

« Tu veux qu'on aille boire un verre quelque part ? » Proposa-t-elle doucement.

C'était encore hésitant avec cette jeune femme. La hongroise était assez secrète sur sa vie, bien qu'elle soit vraiment sympathique. Leur collaboration avait été parfaite, plus que ça encore. La vivacité d'esprit de Kara s'était alliée aisément à la force tranquille qu'était Elizabeth dans le domaine. Et elle ne pouvait cacher l'envie de recommencer à l'avenir.

« Ou qu'on aille voir Steve Rogers s'entraîner à l'étage ? Je te jure, ça vaut le détour et c'est agréable à regarder ! » Plaisanta-t-elle. Même si le plaisir des yeux était une chose très importante pour le bien être. Evidemment.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Quand sonne la fin de la journée {Kara}   Jeu 13 Oct - 12:48



❝ Quand sonne la fin de la journée ❞


Lizzi & Jaime
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus ipsum eros, sodales eget maximus in, euismod et turpis. Ut aliquet. △
Elizabeth s’était glissée dans l’entrebâillement de la porte pour aller saluer Jaime. Elle était restée dans l’encadrement, comme ça elle pouvait discuter, mais sans trop déranger si la jeune femme n’avait pas fini de travailler. D’ailleurs, elle vit bien la pile de papier qu’elle déposait sur le bureau. En voyant la quantité de documents, la jeune femme fut bien contente de ne pas être assignée à travailler devant un bureau. Elle détestait la paperasse et préférait être sur le terrain, là où elle savait qu’elle était utile. Mais elle était aussi consciente de l’importance des documents et des rapports, alors généralement elle compatissait pour ceux qui devaient plancher dessus.

« C’est ça, plus rien à faire qui a un quelconque lien avec le boulot de la journée. »

Et elle était bien contente d’avoir fini. Son entraînement final l’avait achevé et elle sentait qu’elle allait parfaitement dormir une fois qu’elle serait chez elle. Malgré ça, elle n’en perdait pas sa bonne humeur, ne se plaignant généralement pas de ce qu’elle pouvait faire. Elle eut un sourire compatissant quand l’avocate lui répondit qu’elle avait l’impression de ne pas avoir beaucoup avancé. Elle comprenait cette sensation, l’ayant des fois quand elle-même pataugeait un peu dans ses missions. Lizzi allait lui proposer de lui donner un coup de main pour au moins avancer un peu, mais avant qu’elle ne fasse quoi que ce soit, Jaime reprit en lui proposant de renter.

« Je préfère nettement les journées où je peux être sur le terrain, mais ça va. Je pense que j’aurais pu avoir pire. Plutôt une journée banale en fait. »

Se dégageant de l’entrebâillement pour libérer la place, Elizabeth avait répondu simplement. Elle n’avait pas eu un travail très extraordinaire durant les dernières heures et elle avait plutôt planché sur un rapport et son entraînement. Rien de bien spécifique sans forcément avoir de quoi se plaindre. Ça aurait pu être bien pire. Mais la hongroise ne le cachait pas. Elle préférait nettement son travail quand on lui donnait quelque chose de concret à faire en dehors de la base, mais on ne pouvait pas toujours tout avoir.

L’idée d’aller boire un verre n’était pas mal. La jeune femme n’était jamais contre une petite sortie et rien ne la pressait à rentrer. Elle ne put cependant avoir un sourire amusée face à la deuxième proposition. Il est vrai que voir Rogers s’entraîner valait le détour et Elizabeth avait déjà assisté à plusieurs entraînements des autres personnes travaillant dans la même section qu’elle.

« Franchement, je viens de passer ces dernières heures dans la salle d’entraînement, alors je crois que je serais plus partante pour un verre. »

Et puis comme ça, elle pourrait en profiter pour discuter un peu avec Jaime. Parler de tout et de rien, ou même de quelque chose de spécifique était quelque chose qui ne dérangeait pas Lizzi. Elle appréciait chaque moment qu’elle pouvait passer avec ses amis et profitait de chacun d’eux. Pas la peine de chercher midi à quatorze heure quand la moindre activité pouvait faire prendre du bon temps.

« Tu as un lieu de prédilection pour ça ? »
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Quand sonne la fin de la journée {Kara}   Jeu 13 Oct - 16:28

« Tu n'y retournes pas tout de suite ? T'es sur une affaire en ce moment ? » Demanda Kara par curiosité en demandant à Elizabeth de s'engager dans le couloir d'un signe de la main, surtout maintenant qu'elle venait de récupérer ses affaires et sa veste, et qu'elles pouvaient y aller. Serrant sa petite écharpe de saison autour de son cou, la brune fut soulagée de quitter son bureau. Même si elle l'avait laissé grandement en désordre. Le retrouver demain serait probablement source d'une bonne dose de stress, mais qu'important, ça attendrait ! Elle fut bien plus contente de voir la jeune femme lui dire qu'elle était partante pour un verre !

« J'espérais que tu dirais ça ! » S'enthousiasma la petite brune avec un grand sourire en faisant mine d'être très soulagée. Peut-être un peu trop d'ailleurs ! Parce que bon, Steve Rogers, elle l'avait déjà bien trop vu ces derniers temps, et son corps en gardait quelques souvenirs douloureux. « J'aurais eu trop peur qu'il vienne me chercher pour un entraînement, et vu comment à chaque fois il me botte les fesses, j'apprécierais pouvoir guérir de la dernière séance avant d'y remettre le nez » plaisanta-t-elle en gardant sa risette amusée.

Quand à savoir si elle savait où se rendre, Kara haussa les épaules : « Non, pas du tout. Mais on a qu'à improviser. » Proposa-t-elle simplement. « T'es venue en voiture ? On peut prendre la tienne ou la mienne, si tu veux. » De toute façon, il faudra que la conductrice revienne déposer la passagère, ou que la soirée s'éternise jusqu'à très tard pour qu'elles reviennent ensemble au boulot le lendemain, et l'analyste n'était pas sûre de savoir ce qu'elle préférait vraiment. Elle s'en fichait à dire vrai.

De toute façon, personne ne l'attendait vraiment, à part Flea. Et son compagnon à quatre pattes n'était pas trop regardant quand à ses horaires, surtout depuis que sa jeune voisine à peine adolescente avait l'autorisation de venir s'en occuper en rentrant de l'école. Ce qui arrangeait aussi la mère, qui du coup, n'avait pas besoin de lui prendre un chien pour de vrai, même si elle se laissait quand même un peu séduire par la boule de poil que Kara avait adopté. Poussant un petit soupir, elle eut une pensée pour Abel... A priori, ce soir, lui aussi allait être occupé.

« Je te préviens, je suis totalement libre et j'ai de l'endurance dans le domaine. Tous mes amis m'ont laissé tranquille, même mon copain a mieux à faire : j'avais vraiment rien de prévu ce soir ! » La prévint-elle avec une pointe d'humour dans la voix, comme pour essayer de mieux préparer la jolie Elizabeth à ce qu'elle allait vivre sous peu de temps. Une soirée en compagnie d'une Killgrave, difficile de savoir si ça valait le détour, ou pas. Tant qu'elles passaient un bon moment de toute façon.

Rendues à l'ascenseur, elles prirent la direction du parking, et bientôt décision devrait être prise quand à savoir quel véhicule prendre. Elles marchèrent un temps, et dépassèrent la voiture de Kara qu'elle avait garé sans la voir. Donc ça serait celle d'Elizabeth, c'était pas plus mal. La brune releva le nez vers son amie, bien plus grande qu'elle (et en même temps, c'était pas bien dur d'être plus grande qu'elle), alors qu'elle lui fit un sourire avec une remarque qui sortit d'elle-même :

« J'me rends compte que je connais peu mes collègues de travail. Tout comme les gens sont promptes à critiquer, mais rarement à féliciter. On retient trop les choses gentilles qu'on pourrait dire aux autres, donc du coup, je me lance : Je tiens à te dire que tu as été celle avec qui bosser a été le plus agréable ! » Et lui adressant un sourire lui montrant toutes ses dents, la brune reprit : « T'en fais pas si j'ai l'air bizarre, je suis de bonne humeur en ce moment, et je me dis qu'il y a de bonnes résolutions à prendre et à appliquer pour que l'ambiance soit moins morose ! » elle haussa les épaules : « Surtout avec tout ce qu'il se passe... »
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Quand sonne la fin de la journée {Kara}   Dim 16 Oct - 1:36



❝ Quand sonne la fin de la journée ❞


Lizzi & Jaime
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus ipsum eros, sodales eget maximus in, euismod et turpis. Ut aliquet. △
« Je ne suis sur rien du tout, j’attend patiemment qu’un jolie dossier vienne me donner une mission. »

Elizabeth avait ri en disant cela, car elle adorait aller sur le terrain et s’était toujours avec joie qu’elle recevait ses ordres. Elle avait besoin de bouger et ne ferais jamais partie de la catégorie des personnes capable de rester derrière un bureau. Même quand on lui demandait de s’assoir pour attendre, il fallait qu’elle s’occupe. La hongroise était comme ça et rien n’allait pouvoir la changer pour le moment. Tout le monde n’était pas parfait dans la vie et elle ne prétendait pas du tout l’être.

Suivant Jaime alors qu’elle sortait dans le couloir, Lizzi accrocha son sac à son épaule pour ne pas être dérangée par son ballonnement. Elle écoutait ce que disait la brune sur sa crainte de devoir s’entraîner si elles partaient regarder ceux qui se trouvait dans la pièce et en fut amusée. Il est vrai qu’il y avait une différence de carrure entre Steve Rogers et Jaime, et la jeune femme ne pu s’empêcher de rebondir dessus.

« S’il t’embarquait, je t’aurais rejointe pour qu’on se mette à deux contre lui. Soutien féminin oblige. »

Toujours prête à blaguer et ce n’était pas parce qu’elle n’avait pas encore quitté les locaux du Shield qu’elle allait s’en empêcher. Et tandis qu’elles prenaient la direction de la sortie, la hongroise répondit que ce n’était pas un problème de prendre sa propre voiture. Il allait falloir la prendre un moment où un autre de toute façon, alors elle pouvait très bien servir de transport pour leur sortie improvisée. Et puis un détour supplémentaire à la fin pour que Jaime puisse récupérer son propre véhicule n’allait certainement pas la tuer, ni même déranger son emploi du temps. Les joies de vivre seule sans avoir de contrainte.

Entendre que la jeune femme était libre et endurante fit rire Elizabeth. Et bien elle aussi n’avait rien à craindre dans ce domaine. Les sorties n’étaient pas rare chez elle et elle n’était pas du genre à fuir la société pour se recrue chez elle. Bien au contraire, elle accueillait chaque invitation avec joie.

« Et bien c’est parfait. Les seules personnes qui pourraient m’attendre, c’est ma famille en Hongrie et je n’ai pas de voyage prévu là-bas pour ce soir. Donc on peut dire que je suis libre aussi. »

Alors qu’elles se trouvaient dans l’ascenseur, la miss en profita pour farfouiller dans son sac et en trouver ses clés. Ce n’était pas forcément chose facile quand elle se souvenait avec quelle nonchalance elle est les avait balancée dedans le matin même, mais ce fut rapide de les sortir grâce à la multitude porte-clés qu’elle mettait dessus. Au moins les filles n’auront pas à attendre devant la voiture, Lizzi les ayant déjà en main à la sortie de l’ascenseur.

Se dirigeant vers le véhicule, elle détourna les yeux du chemin, qu’elle connaissait plutôt bien, pour écouter ce que disait Jaime. Au moins une chose qu’elle partageait ensemble. Même si Elizabeth allait facilement discuter avec les autres, elle n’en connaissait pas vraiment plus à leur sujet que ce qu’elle voyait dans les locaux. Elle eu un sourire face au compliment.

« C’est vrai qu’en y repensant, on connait pas tout des gens. Et ça a été un plaisir pour moi de travailler avec toi. C’est à renouveler quand tu veux. Et t’inquiète pas. On est tous bizarre au fond de nous et il ne faut pas le cacher. »

Elle-même se considérait comme bizarre de temps à autres. Toujours à blaguer et chercher à s’amuser quand la situation s’y prêtait et il n’était pas rare qu’elle se mette à dire des choses incongrues sans forcément y avoir réfléchie avant.

« On a qu’à profiter de cette soirée pour mieux nous connaître. Je suis sûre que ça pourrait être amusant. »

En tout cas, une fois qu’elles auront trouvés a-où aller. Mais Elizabeth n’était pas difficile. Le moindre endroit pouvait lui convenir et il ne faudrait certainement pas longtemps en voiture. Alors après avoir invité Jaime à monter côté passager, elle quitta le hangar et les locaux du Shield pour commencer leur petite sortie.

« Aller, on opte pour quoi ? Un bar ? ou autre chose ? »
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Quand sonne la fin de la journée {Kara}   Dim 16 Oct - 2:08

« Si j'en ai un qui me tombe sous la main, je te le ferais passer immédiatement alors ! » Jura la petite brune à sa complice. Elle voulait une chouette mission, et même si Kara avait l'impression de traiter beaucoup de dossiers chiants ces derniers temps, elle ne doutait pas qu'un jour, un truc sympa lui atterrirait sur le bureau, et elle pourrait le filer à Elizabeth pour l'envoyer sur le terrain. Bon, de là à ce que ça arrive, ça pourrait être demain ou dans trois mois, mais une promesse était une promesse, et Kara une femme de parole. Quand à la solidarité féminine, la petite brune brandit le poing, comme si elle envisageait déjà la victoire : « A deux, on aurait une chance. Faudra tenter la prochaine fois ! »

La mine farouchement décidée à ce sujet, elle estimait qu'ainsi, elle avait peut-être une chance de dépasser Steve. Bon forcément, ça serait pas dans l'immédiat, mais elle comptait sur l'effet de surprise pour avoir une occasion en or à ne pas manquer. Sourire complice avec sa voisine, elle eut même un petit rire quand cette dernière estimait que c'était parfait, qu'elle aussi avait sa soirée de libre. Ça tombait bien ! Surtout s'il n'y avait que sa famille en Hongrie pour pouvoir la déranger vraiment. « Ça ferait peut être un peu loin pour une visite surprise ! » Elle fit une petite moue. C'était courageux d'aller vivre dans un autre pays pour travailler. Kara était prête à ça, mais elle savait également qu'elle se sentirait assez mal de devoir s'éloigner de sa famille. Fallait dire qu'elle était assez sentimentale dans le genre...

Alors qu'elles gagnèrent la voiture de la Hongroise, la remarque de celle-ci lui arracha une petite rougeur sur les joues. L'agent était contente de faire bonne impression, ça prouvait qu'elle travaillait bien, en plus d'être une personne agréable. Comme quoi, le titre d'agent des missions sensibles et le fait d'avoir bouffé des cours de diplomatie pendant des mois ne faisaient pas forcément d'elle quelqu'un de profondément chiant. Si tout le monde était du coup, bizarre, la brune s'interrogea : « Oh... alors ça te dérange pas si je me mets à chanter en voiture ? » Elle s'installa sur le siège passager, sourire amusé, avant de rassurer la conductrice : « Je rigole ! Ou pas. » Elle chantait un peu quand elle voulait, et surtout si elle était en confiance...

Comme elle avait déjà fait bonne impression auprès d'Elizabeth, ça devrait aller pour la confiance, non ? « Un bar ! Ça semble bien... » Répondit-elle simplement alors que le moteur se mit à ronronner, et que la hongroise maîtrisa le recul de sa voiture avec une expertise qui fit rêver Kara. Elle, elle était plutôt mauvaise au volant de sa voiture. Du coup, heureusement que c'était pas elle qui conduisait... « Pourquoi pas en bord de mer, hein ? On pourra se mettre dehors et profiter du paysage comme ça ! » Suggéra-t-elle alors qu'elles quittaient le parking de l'immeuble du SHIELD, pour prendre le périphérique. Elizabeth pourrait choisir, Kara lui faisait confiance.

La brune ne se gêna pas d'ailleurs pour bidouiller un peu l'autoradio du véhicule. Quand une chanson qu'elle appréciait passa, elle la laissa, regardant Elizabeth pour voir si ça ne la dérangeait pas. Apparemment, ça semblait aller. Fredonnant un bon, elles s'étaient dit qu'elles profiteraient de ce soir pour faire connaissance... Il était temps d'entamer les hostilités du coup ! « Alors comme ça, toute ta famille est en Hongrie ? T'es arrivée ici depuis combien de temps du coup ? Déjà, t'es plus vieille que moi au SHIELD, de quelques mois de ce que j'ai compris... tu as grandi ici, ou là-bas du coup ? » Mitraillette à question. Kara n'en rougit pas, elle haussa simplement les épaules :

« Je sais, ça fait beaucoup de questions. Mais je suis curieuse. Je trouve ça fascinant de pouvoir voyager, et de s'en donner les moyens. J'aimerais bien continuer la diplomatie, et aller plus sur le terrain du coup pour négocier des traités avec le SHIELD. Je trouve que ça sonne bien dans l'idée... enfin ! C'est comment la Hongrie ? Ça vaut le voyage ? Faut la visiter une fois dans sa vie. J'y penserais pour mes prochaines vacances... Qui n'arriveront pas avant si longtemps. » Soupira-t-elle enfin avant de se taire. Ce qu'elle pouvait parler quand elle était lancée ! Une vraie pipelette !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Quand sonne la fin de la journée {Kara}   Mar 1 Nov - 13:15



❝ Quand sonne la fin de la journée ❞


Lizzi & Jaime
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus ipsum eros, sodales eget maximus in, euismod et turpis. Ut aliquet. △
C’était vraiment sympathique de la part de Jaime de lui passer une affaire si elle en trouvait une. Elle remercia la jeune femme d’un sourire tandis qu’elles prenaient la direction du parking. Puis Elizabeth avait suggéré de s’y mettre à deux pour essayer de battre Steve Rogers en entraînement, mais elle n’était pas folle. La jeune femme se doutait bien que ça ne serait pas facile, seulement ça l’avait amusé d’imaginer la situation quand elle l’avait sortie. Mais l’idée de la sortie était plutôt préférable, et Elizabeth la trouvait plus intéressante. Elle voyait souvent la brune travailler, et elle-même sortait d’une grosse journée. Alors une sortie improvisée entre filles était parfaite, surtout que personne ne les attendait de ce qu’en disait l’analyste.

« Oui, c’est un peu long de faire un saut en Europe pour une soirée. »

Ça lui était déjà arrivé de rentrer sans prévenir sa famille. Mais dans ce cas, Elizabeth préférait planifier cela sur des congés pour vraiment profiter de son passage en Hongrie. Il n’y avait aucun plaisir à se manger des heures d’avion pour seulement une journée sur place quand elle pouvait se programmer une semaine en s’y prenant à l’avant.

Une fois dans la voiture, elle fut amusée par sa remarque. La musique n’avait jamais dérangé la jeune femme qui elle-même chantait quand elle était seule. Alors si Jaime s’y mettait, elle risquait de l’accompagner, même si la Hongroise était meilleure à jouer de la musique qu’au chant.

« Si tu chantes, je te préviens que je le ferais aussi. Mais je ne garantis pas le résultat. »

C’était avec amusement qu’elle avait répondu, juste avant de mettre la voiture en route. Elle ne savait pas encore où la soirée allait se passer, mais la suggestion de sa passagère arrêta le choix. Un bar en bord de mer. Cela serait sûrement facile à trouver et Elizabeth avait hoché de la tête pour confirmer tandis qu’elle faisait sortir le véhicule. La route ne devrait pas être bien longue et la jeune femme profita que Jaime s’occupe de la musique pour réfléchir à ce qu’elle connaissait. Lizzi ne connaissait pas toutes les bonnes adresses à Genosha, mais elle en avait deux-trois dans son répertoire qui était pas mal, alors elle savait où se rendre.

Tandis que Jaime relancait la conversation sur les origines d’Elizabeth, la jeune femme accueillit le sujet sans problème. Elle n’avait jamais eu de complexe à propos de quoi que ce soit sur sa nationalité et en discuter n’avais jamais été un souci. Bien au contraire, elle voyait cela comme une ouverture culturelle. Tout en restant concentrée sur la route, elle ne s’empêcha pas de lui répondre.

« En fait, j’ai toujours vécu ici. C’était pendant une phase où mes parents avaient voulu vivre le célèbre rêve américain, mais depuis ils ont préféré retourner en Europe là où se trouve le reste de la famille, mes frères ont suivi tandis que moi, j’ai souhaité rester. »

Et ça n’avait pas été si difficile que cela pour elle de convaincre ses parents. Elle était sur la fin du lycée et avait eu de bons arguments. Quand Jaime précisa qu’elle était curieuse, Lizzi en fut amusée et précisa que ce n’était rien. Elle adorait parler de la Hongrie et ses questions l’aiguillaient. Sinon, qui sait tout ce que pouvait dire la jeune femme.

« Le côté cool d’aller sur le terrain, c’est qu’on découvre plein de trucs. Mais bon, j’ai pas souvent l’occasion d’en profiter comme on sait jamais comment peut se finir une mission. La Hongrie est un beau pays. Il y a une culture différente de celle des Etats-Unis. Après ça n’a pas toujours été très chouette dans l’histoire du pays, mais comme partout. Si tu veux, à ma prochaine visite, je t’embarque et on fait le tour des coins intéressants. »

Certes, Elizabeth n’avait pas grandi là-bas, mais pour le nombre de fois où elle s’y était rendu, elle avait quand même l’impression de connaître une partie du pays comme sa poche. Plusieurs fois, elle y avait passé ses vacances juste pour prendre une voiture, une carte, et faire le tour des villes, à essayer de dénicher des coins sympathiques.

« Et toi ? Dis-moi, tu viens d’où ? Car bon, je vais être franche, à part là où on m’envoie bosser, la Hongrie et les alentours de Genosha, j’ai pas visité grand chose. »

Et tout en disant cela, Lizzi arriva en vue du bord de mer de l’île et repéra à endroit où se garer non loin des bars. Il n’y avait plus qu’à aller s’y installer pour profiter pleinement de la soirée.
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Quand sonne la fin de la journée {Kara}   Mer 2 Nov - 12:33

« Ouh, pas de soucis ! J'aime bien les duos aussi ! » Commenta-t-elle avec un sourire montrant toutes ses dents, commençant à trifouiller les boutons en cherchant quelque chose qui conviendrait. Dans l'habitacle, la musique commença à s'élever, et Kara bondit sur son siège en éclatant de joie : « Ah, j'adore cette chanson ! » Et il ne fallut pas longtemps pour qu'elle se mette à se tremousser sur son siège, lâchant à tue-tête : « Every heartbeat bears your name ! Loud and clear they stake my claim ! My red blood runs true blue... And every heartbeat belongs to you ! » La petite brune éclata de rire après ça, totalement fière d'elle. Surtout que Elizabeth s'était momentanément joint à elle, et qu'elles s'étaient arrêtées à un feu en chantant fort dans la voiture. Quand Kara tourna les yeux vers sa fenêtre, elle croisa le regard choqué du conducteur voisin, avant de rire de plus belle. L'agent sérieuse ne l'était plus vraiment quand elle quittait les locaux du boulot.

La remarque d'Elizabeth la sortit finalement de sa torpeur, alors qu'elle commenta à son tour : « Oui, c'est pas vraiment le moment où tu fais du tourisme ! » La plaisanterie passée, elle se permit néanmoins de répondre au reste : « Je vais jamais sur le terrain, encore moins depuis que... » Qu'elle s'était faite allonger par un coup de poing et que James Barnes lui avait passé un savon. Elle avait assez mal vécu ce moment, au point de se mettre sérieusement à l'entraînement avec Steve. Maintenant, elle se défendait mieux, encaissait mieux, tout se passait bien en fin de compte. Mais elle avait toujours une légère angoisse à l'idée de retourner sur le terrain. « Enfin bref ! J'aimerais avoir plus d'opportunités ! » Partir à l'étranger, visiter, découvrir le monde. Oui, ça tenait du rêve, et elle savait que son métier pouvait le lui permettre si elle travaillait bien.

« Vous avez vraiment le temps d'aller faire des visites durant vos missions ? Ça serait super cool ! » Demanda-t-elle alors qu'elles arrivaient plus ou moins à l'endroit où elles comptaient s'installer. Kara avait la mer a sa droite et alors que la voiture ralentit pour se mettre à une place de parking toute trouvée, l'avocate entreprit de répondre à sa voisine : « J'ai beaucoup voyagé petite, mais je m'en souviens quasiment plus. Puis on s'est installés ici et depuis, mon père bouge quasiment que tout seul avec son équipe ! » Ses études, ses amis, tout ça. Elle n'avait pas eu besoin d'aller très loin pour intégrer le SHIELD. Elle n'était pas peu fière de son parcours, pour tout dire. « Mes parents vivent à Prenova. » Poursuivit-elle simplement. « Moi à Emmann depuis un moment, mon appartement est tellement chouette, à côté du boulot et tout ! »

Elles s'avancèrent sur la baie, en cherchant du regard un endroit où se poser. « J'ai pas beaucoup voyagé, pour tout te dire. On a fait une fois un séjour au Mexique avec un ami, mais c'est à peu près tout. J'espère avoir l'occasion plus tard avec l'intégration dans ma brigade ! » Un sourire vint clore cette discussion, alors qu'elles dépassaient un glacier, et s'approchaient d'un bar qui commençait tout juste son service du soir. « Là, ça te va ? » Demanda la brune en lui désignant la carte, alors qu'elle même y jeter un coup d'oeil. Ils avaient quelques boissons assez appréciables, dont Kara avait envie. Même si, sur le coup, elle était à peu près sûre d'une chose : elle se rabattrait probablement sur un cosmo de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Quand sonne la fin de la journée {Kara}   Dim 25 Déc - 0:57



❝ Quand sonne la fin de la journée ❞


Lizzi & Jaime
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus ipsum eros, sodales eget maximus in, euismod et turpis. Ut aliquet. △
La musique rythmait quelque peu l’habitacle de la voiture, tandis que Kara avait réglé la radio pour tomber sur quelque chose qui semblait instinctivement lui plaire. Elizabeth afficha un sourire à sa réaction et n’hésite pas une seconde pour se joindre à elle. Elle ne connaissait pas vraiment les paroles de la chanson, mais pas besoin de tout savoir pour baragouiner quelque chose de compréhensible. Les mots venaient naturellement franchir ses lèvres et une fois le refrain passé, une première fois, il lui était facile de retenir les paroles. Alors c’était de bon cœur que la jeune femme joignit sa voix à celle de sa collègue, faisant fi des autres voitures et de leur occupant. Qu’ils pensent bien ce qu’ils veulent, Elizabeth s’en fichait et continuait d’être celle qu’elle était. Plus besoin d’être sérieux une fois les murs du Shield franchit.

Et la discussion avait repris avec les histoires de missions. Comme le disait Kara, durant les missions, la jeune femme n’avait pas le temps de jouer la curieuse et de tout visiter. Elle en apprenait le maximum sur les lieux où elle se rendait, mais c'était par le biais de livre et d’internet surtout. Sans compter que ce n’était jamais vraiment pareil que de profiter de vacance pour découvrir des lieux. « Je ne suis pas sûre que mes supérieurs apprécient si je me mets à faire des visites pendant des infiltrations. » Lizzi avait répondu cela en s’amusant en réponse à la plaisanterie de Kara. La Hongroise n’avait aucun souci à plaisanter avec son amie tout en conduisant avec sérieux. Elle écoutait la jeune femme parler pendant qu’elle se dirigeait vers le lieu choisi sans se tromper de route.

« On ne fait pas des visites à proprement parler, mais parfois, on se retrouve à devoir découvrir certaines choses pour le bien de notre couverture. Il serait bête de se faire découvrir à cause de la moindre petite faute. » Ce n’était pas une chose qui était déjà arrivée sur le terrain pour l’espionne, mais elle se souvient encore de certaines erreurs stupides lors de ses débuts à l’académie. Personne n’était parfait et elle ne l’avait certainement pas été à ses débuts. « Toute la famille à Genosha donc ? Au moins, vous pouvez vous voir souvent. » C’était peut-être une chose qui manquait à Lizzi, le fait que sa famille soit à plusieurs milliers de kilomètres. Mais cela avait été un choix de sa part de rester aux États-Unis et de ne pas retourner dans le pays de ses parents et elle l’assumait sans conteste.

Une fois la voiture garée et verrouillée, Elizabeth se dirigea donc vers la baie en compagnie de Kara pour se trouver un bar. Ce fut finalement la brune qui proposa un endroit de disponible. Il fallut que peu de temps à la jeune femme pour jeter un œil à la carte et accepter d’un hochement de tête. « Alors allons-y. » Lizzi ne savait pas vraiment encore ce qu’elle allait prendre, mais elle était certaine d’opter pour quelque chose d’exotique. Elle n’aimait pas se rabattre sur ce qu’elle connaissait et préférait nettement découvrir de nouvelles boissons. « On se met à l’extérieur ? Il fait plutôt bon, on peut en profiter. » C’était une suggestion comme une autre, mais quitte à être près de la baie, autant profiter de la vue. Sans compter qu’il n’y avait pas encore grand monde et le choix des places était vaste. « Tu vas prendre quoi ? Comme ça, on commande et on s’installe tranquillement. »
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand sonne la fin de la journée {Kara}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RESOLU] Quand mon tel est en veille, il ne sonne pas...
» AIDE] Mon téléphone ne sonne pas..
» [AIDE] Mon hd2 ne sonne plus les sms
» Quelques questions pour ma journée à Disneyland
» Ce qui peut gâcher votre journée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: