Partagez | 
 

 Tous les coups sont permis - Elektra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Tous les coups sont permis - Elektra   Sam 22 Oct - 12:33

Bon, cette histoire n'avançait pas le moins du monde, et avec toutes les dernières nouvelles, c'était encore plus important qu'il ne l'avait envisagé. Matt se releva du siège de son bureau trop grand pour lui, attrapant ses affaires pour enfiler sa veste de costume et son sac sur son épaule. Il ne se fit pas attendre pour prendre la direction de l'ascenseur, croisant des têtes connues dans le couloir, dont une qui détourna son regard de sa cible : « Vous partez ? » Lui demanda Karen avec un grand sourire et une pointe de curiosité dans la voix. Coincée à la photocopieuse depuis bien dix minutes, il se doutait que la petite rouquine s'ennuyait sensiblement ici. Sa secrétaire était une perle, mais il n'enviait pas le moins du monde son travail. Ça allait qu'elle le faisait bien, en s'y investissant plus que prévu.

« Juste une heure ou deux, pour un rendez-vous. » Se justifia l'avocat avant de se détourner d'elle. Elle avait acquiescé à ses mots, lui souhaitant même bon courage. C'était tout ce don il avait besoin pour continuer sa journée. Même si au fond, Karen savait parfaitement de quoi il était question ici. Ça faisait bien deux mois qu'au moins une, à deux fois, par semaine, Matthew quittait le bureau le midi pour se rendre à quelques rues de là, au QG de la garde rouge. Elle se doutait par la même qu'il était question d'une femme, et son attitude bienveillante ne trahissait jamais la jalousie qu'elle éprouvait. Peut-être se rassurait-elle en se disant que c'était seulement pour le travail, et rien de plus.

De ce fait, Matthew n'en savait rien. Il s'investissait toujours à 100% dans ses affaires, mais agissait rarement de la sorte. Fallait dire que son interlocuteur à la garde valait sacrément le détour. Il n'avait quasiment jamais eu des indics aussi plaisant à l'oeil. Et surtout, aussi têtue ! Quelle femme pouvait résister aussi longtemps à ses propositions, son flegme authentique, son charisme saisissant ou même son regard brillant lorsqu'il posait une question et désirait plus que tout avoir une réponse ? Le bougre n'avait utilisé que son charme jusqu'ici, mais ça n'avait absolument rien donné. Sa vis-à-vis restait impassible, impénétrable, et détournait toujours la conversation avec une habilité qui le fascinait.

Garant son véhicule, l'homme en sortit rapidement pour se rendre jusqu'à l'entrée du QG. Il refit le rituel qu'il avait pris l'habitude de faire ces derniers temps. Se présenter, demander une personne à qui parler au sein de la garde, attendre, et soudainement la voir descendre. Prendre le temps d'admirer sa démarche féline et conquérante derrière ses lunettes rondes, rester totalement impassible dans son expression en se redressant. Se contenter d'un sourire aimable, professionnel, pour ne pas qu'elle se dise qu'il était, entre autre, là pour elle. Non. Il était là pour le travail. Et ça, il ne l'oubliait pas.

« Mademoiselle Natchios. » La salua-t-il avec une risette en coin, alors qu'il retirait ses lunettes pour les ranger dans sa poche, admirant la jeune femme. Aujourd'hui, il entendait vraiment obtenir quelque chose. Peut-être que son harcèlement quotidien donnerait quelque chose. Bien qu'il ne faisait pas ça vraiment pour l'incommoder. S'il avait vu, à un seul moment, que son comportement la gênait, il aurait renoncé immédiatement en passant par des voies juridiques. Mais il sentait que la jeune femme, bien que très sérieuse, n'était pas tout à fait insensible à son petit jeu et à son air de chiot en demande de câlin. « J'espérais que ça serait encore vous. » Avoua-t-il simplement en se tenant droit.

Il la surplombait d'une bonne tête. Si d'ordinaire, ça avait tendance à créer un ascendant, il arrivait à prendre un certain poids dans la discussion, il avait constaté qu'avec elle, ça ne changeait absolument rien. « Alors, aujourd'hui vous êtes décidés à me parler ou à prendre un café avec moi ? » Demanda-t-il poliment avant d'aller plus loin : « Si vous préférez, on peut passer directement au restaurant, j'en connais un formidable à quelques pas d'ici. » Audacieux ? Totalement ! Mais vu qu'elle s'échinait à décliner les cafés, autant voir plus loin pour cette fois : « Ou on peut tout faire. Pour allier l'utile à l'agréable. » Déclara Matthew avec un grand sourire un peu gamin cette fois. Audacieux toujours ? Non. Sacrément à côté de la plaque. Mais il ne se laissa pas démonter : « Qu'est-ce que vous en dites ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Sam 22 Oct - 16:39

Tous les coups sont permis
ft Matthew M. Murdock.
Elektra s'enroula dans sa serviette, avant de se diriger vers son casier, qu'elle déverrouilla rapidement avant de l'ouvrir pour y récupérer ses affaires. Laissant son uniforme sur l'étagère ou elle l'avait soigneusement plié, elle opta plutôt pour ce qu'elle portait habituellement quand elle voulait être "sexy mais pas trop", à savoir un chemisier bordeaux et un pantalon noir qu'elle appréciait tout particulièrement. Elle venait de passer deux bonnes heures à s'entraîner sans relâche, et comme à chaque fois qu'elle sortait d'une de ses séances intensives, elle était littéralement morte de faim. Guère étonnant puisqu'elle ne se ménageait pas un seul instant, et qu'elle brulait bien assez de calories pour avoir envie d'en récupérer une partie avec un bon gros fast-food bien dégoulinant de gras. Une fois changée, elle dompta ses cheveux encore un peu mouillés par la douche qu'elle venait de prendre, attrapa sa veste avant de refermer son casier.
Se dirigeant d'un pas tranquille vers les ascenseurs, elle vit un de ses collègues approcher en lui faisant un signe rapide de la main. Résistant à l'envie de soupirer à l'idée qu'on puisse lui coller du boulot dans les pattes alors qu'elle prenait sa pause repas. Elle s'arrêta en affichant un sourire aimable, qui tranchait cruellement avec le regard glacial qu'elle pouvait lui lancer « Tu tombe bien, y a quelqu'un qui veut te voir en bas. » « Quelqu'un? » Demanda Elektra en levant un sourcil, légèrement intriguée « Un avocat à ce qu'il parait. » Lança son collège en lui lançant un regard qui signifiait qu'elle savait clairement de qui il pouvait parler. Et en effet, la jeune femme savait très bien de qui il pouvait s'agir. Un avocat talentueux, plutôt mignon de surcroît, et un brin pot de colle. Ce qui ne la dérangeait pas, bien au contraire. Ce petit jeu qui se jouait entre eux la faisait bien rire, même si elle se gardait bien de lui montrer à quel point elle s'amusait de cette situation « Je m'en charge. » Comme à chaque fois il fallait bien l'avouer. À force de voir Murdock débarquer, Elektra avait finit par prendre les choses en mains et c'était elle qui se présentait à lui à chaque fois qu'il venait pour avoir des informations sur les activités de la Garde.
Prenant l'ascenseur jusqu'au rez-de-chaussée, elle sortit de la cabine non sans adopter la démarche de prédatrice qu'elle prenait à chaque fois qu'elle souhaitait se montrer intimidante. Son effet était relativement limité sur l'avocat il fallait bien l'avouer, mais elle avait remarqué depuis longtemps qu'elle avait quand même un petit effet sur lui « Maitre Murdock. » Le salua-t-elle alors qu'il rangeait ses lunettes dans sa poche, non sans lui adresser un petit sourire en coin « Allons maitre, vous saviez très bien que ça serait moi. » Répliqua-t-elle non sans une pointe d'humour alors qu'elle glissait ses pouces dans les passants de son pantalon. Il avait beau mesurer une bonne tête de plus que la jeune femme, ils dégageaient tous deux une telle aura qu'ils se retrouvaient à chaque fois sur un pied d'égalité dès lors qu'ils étaient l'un en face de l'autre. Pour elle qui avait l'habitude de dominer sans mal les autres par sa simple présence, la situation l’énervait autant qu'elle pouvait lui plaire. Comme à son habitude, il souhaitait lui tirer les vers du nez, mais avant qu'elle ait pu lui opposer le refus poli mais ferme auquel il avait droit à chaque fois, il poussa sa chance un peu plus loin, en lui proposant non seulement d'aller prendre un café, mais en embrayant en plus sur une invitation à dîner. Le sourire d'Elektra s'élargit, et elle résista à l'envie de rire devant tant d'audace. Voila qui était un peu surprenant de sa part, mais loin d'être déplaisant « Vous êtes bien audacieux pour croire qu'une invitation au restaurant va me faire changer d'avis. » Oh elle allait accepter sa proposition, et pas seulement parce qu'elle était morte de faim. Mais elle n'allait pas le laisser gagner aussi facilement, ne serait-ce que parce qu'elle avait décliné un nombre incalculable d'invitation à prendre un café ou à boire un verre de la part du bel avocat « Mais vous devez être en veine, parce que j'allais justement manger un morceau. Vous pourriez toujours m'accompagner, je n'aime pas trop manger seule. » Oui, elle avait assez de culot pour retourner son invitation au restaurant et faire comme si c'était elle et non pas lui qui avait proposé en premier. Enfilant sa veste qu'elle avait toujours à la main, elle vérifia que ses clés de voiture s'y trouvaient toujours, si jamais elle devait en plus lui servir de taxi, avant de s'avancer jusqu'à être à sa hauteur « Et puis, si vous êtes de charmante compagnie, je pourrais éventuellement répondre à quelques-unes de vos incessantes questions. » Il était évidemment hors de question qu'elle révèle des informations trop sensibles, mais si Elektra répondait à deux ou trois questions pas trop embarrassantes, ça ne pouvait faire de mal à personne. Se dirigeant vers l'entrée du bâtiment, elle se retourna sans s'arrêter, avant de lancer non sans un sourire « Alors, vous venez ou je dois me trouver quelqu'un d'autre pour manger? » Culottée? À peine. Provocante? Sans l'ombre d'un doutes.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Sam 22 Oct - 17:05

Et elle était là, pareille à elle-même. Sur le nombre incalculable de fois où il l'avait croisé ici, elle n'avait jamais varié dans son discours. A la fois très félin, mais aussi très ferme. Alors, ça restait parfaitement bon enfant entre eux, pour sûr. Simplement sur le coup, Matthew ne savait pas tout à fait sur quel pied danser. Devait-il porter le costume de l'avocat sérieux, ou reventir celui d'une personne plus aimable et appréciable en sortie ? Parce qu'apparemment, pour la première fois depuis des lustres, la jeune femme acceptait ce rencard improvisé, si on pouvait vraiment appeler ça comme ça. Plutôt un « repas d'affaire et plus si affinités »... Ou un truc du genre !

« Vous êtes sérieuse, vous-... Vous acceptez ? » S'étrangla-t-il à moitié en la regardant avec les yeux ronds, comme s'il ne s'était pas attendu du tout à une réponse positive. A dire vrai, pendant un moment, Matthew avait cru que ses oreilles lui avaient juste transmis ce qu'il voulait entendre depuis des semaines, sans que ça ne soit vrai pour autant. Comme un vilain tour de son inconscient, qui le laissa comme un con un bref instant. Mais il dut admettre qu'il n'était pas sourd, seulement aveugle dans une vie antérieure, et que son ouïe n'avait absolument pas pâti du changement d'existence.

Ceci étant dit, il songea néanmoins pendant un instant que ça pouvait être une mauvaise blague aussi. Juste pour le taquiner. Il avait plus ou moins l'habitude : avec ses airs de gentil garçon qui ne ferait de mal à personne, les gens avaient pas mal tendance à aimablement se moquer de lui. Oh, heureusement qu'il n'était ni rancunier, ni trop imbu de lui-même, sinon il aurait pu très mal le vivre. Simplement, là, il se trouva juste un peu con. « Enfin, ça ne m'étonne pas du tout, c'est sans doute mon charme irrésistible qui vous a fait changer d'avis. » Renchérit-il avec une pointe d'humour en lui lançant son plus beau sourire bêta.

Il avait l'air d'un idiot comme ça avec son air surpris. Surtout quand il comprit qu'elle pourrait accepter de lui parler de ce qui les avait conduit à se connaître durant le repas. Il ramassa sa mallette, tira un peu sur sa cravate pour pouvoir respirer, avant de la rattraper : « Non non, c'est bon, j'arrive ! » Il n'avait pas besoin de se faire prier. Matthew était peut-être un petit peu surpris pour le coup, mais ça n'impliquait pas qu'elle avait besoin de lui répéter deux fois. Il savait reconnaître une bonne occasion quand il en voyait une, c'était ce qui faisait de lui un bon avocat. Et là... c'était l'occasion parfaite !

Matthew arriva rapidement à son niveau pour se mettre à ses côtés. Il lui tint la porte pour qu'elle puisse sortir, et la talonna de près. Mais pour le coup, lui qui lui avait dit connaître un bon restaurant dans le coin, se rendit compte que ce dernier n'était pas tout à fait à côté. Il hésita du coup à lui reproposer la même chose, surtout qu'elle avait un peu retourné la situation en sa faveur pour donner l'impression d'être l'initiatrice du projet. Fallait dire que devant une femme aussi confiante et charismatique, il avait de la concurrence !

« Une envie particulière ? » Demanda-t-il. Devait-il lui proposer de la haute gastronomie, ou se contenterait-elle d'un burger incontournable et bien gras ? Et puis d'ailleurs, il en avait des interrogations sur elle ! Plutôt café ou thé ? Plutôt qualité ou quantité ? Avait-elle un appétit de moineau, ou pas ? Des choses qu'il aurait aimé pouvoir constater par lui-même plus tôt, mais l'occasion ne se présentait que maintenant. Enfin, pour le coup, il allait plutôt la suivre et se plier sagement à ce qu'il voulait. Il allait devoir la jouer plutôt finement s'il voulait avoir l'occasion de la revoir, pour d'autres questions ou... D'autres entrevues !

Se raclant la gorge, l'homme reprit : « Quand vous disiez que vous pourriez répondre à ma question, j'ai... J'ai le droit d'en poser combien ? Sans compter celle-ci, hein. C'est juste pour information ! Et vous y répondrez vraiment, sans langue de bois ? Ça non plus, ce n'est pas une question qui joue dans le décompte ! » Précisa-t-il avec légèreté, arborant toujours un sourire un petit peu crétin en pouffant de sa propre blague. Il avait appris à séduire avec Foggy, ça expliquait bien des choses...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Lun 24 Oct - 19:50

Tous les coups sont permis
ft Matthew M. Murdock.
Elektra afficha un  grand sourire en voyant la surprise se peindre sur le visage de l'avocat, qui n'en revenait visiblement pas qu'elle finisse par céder à ses incessantes demandes. En même temps, il fallait bien admettre qu'il s'était vu essuyer tellement de refus qu'il avait du finir par ne plus vraiment y croire. Mais elle pouvait bien faire un effort de temps en temps, surtout qu'il avait l'air plutôt sympathique quand on passait outre son côté légèrement pot de colle et son acharnement à vouloir l'inviter à ce qu'il devait voir autant comme un rendez-vous professionnel que plus... personnel. Mais à force de le voir s'acharner, elle était devenue curieuse. Elle se doutait bien que son obstination n'était pas seulement le fruit d'un désir de bien faire son boulot, et elle voulait savoir de quoi il en retournait exactement. Et puis... on ne savait jamais, peut-être qu'il s'avérerait aussi sympathique que mignon. Ce qui était loin d'être gagné vu la remarque qu'il lança sur son prétendu charme irrésistible, et qui la fit lever les yeux au ciel. Elektra espérait qu'il n'était pas tout le temps comme ça, ou ce petit écart dans le petit jeu qui se jouait entre eux risquait bien d'être le seul et unique.
La jeune femme laissa l'avocat la rattraper, et elle calqua sa démarche sur la sienne, pour éviter qu'elle ne passe son temps à marcher seule en tête avec lui qui suivait derrière « Monsieur est galant à ce que je vois. Vous grimpez dans mon estime Murdock. » Lança-t-elle avant de sortir du bâtiment, aussitôt suivie par l'avocat. Ils se retrouvèrent à l'extérieur, et s'éloignèrent du QG de la Garde de quelques pas. Elektra haussa un sourcil lorsqu'il lui demanda si elle avait des envies particulières. Ne pouvant résister à l'envie de mettre un peu dans l'embarras le jeune homme qui avait tant voulu que cette situation se produise, elle se tourna vers lui avant d'afficher un sourire charmeur « Je croyais que vous connaissiez une formidable adresse à deux pas? » Il avait très bien pu se contenter de lui servir un joli baratin dans l'espoir qu'elle dise oui et se retrouver comme un idiot maintenant qu'elle avait accepté. Mais il fallait bien avouer qu'il ne savait strictement rien d'elle, hormis quelques rares informations qu'il avait pu glaner lors de leurs nombreux mais brefs échanges. Il ne savait rien de ce qu'elle pouvait aimer ou pas, et il devait sûrement avoir la trouille de faire une bourde en l'invitant à un endroit qu'elle n'aimait pas. Visiblement, lui qui avait voulu mener la danse allait se retrouver obligé de suivre le rythme. Un retournement de situation qui ne la dérangeait pas plus que ça, mais qui n'était peut-être pas forcément de son goût à lui.
Alors qu'elle allait lui proposer une adresse à deux rues d'ici ou elle avait l'habitude d'aller, il se mit à la bombarder de questions comme seul un avocat avait l'air d'être capable de le faire. Sans pour autant faire preuve de ses talents de ténor du barreau puisque le résultat était plus idiot que réellement utile. Affichant un sourire un brin moqueur, Elektra croisa les bras avant de s'approcher jusqu'à la frontière de l'espace vital de l'avocat en face d'elle, arborant son air de « je pourrais te bouffer tout cru si j'en avais envie » qui ne la quittait pas lorsqu'elle se décidait à séduire quelqu'un... ou à le menacer de mort. Elle l'avait découvert très vite, voir l'air d'une prédatrice en chasse était aussi excitant pour certains qu'effrayant pour d'autres « En ce qui me concerne, je n'ai que deux questions. La première... vous passez vraiment votre temps à baratiner les filles comme ça quand vous essayez de les séduire? Parce que vous devriez sincèrement revoir vos techniques. Et ne me faites pas croire que ce rendez-vous est strictement professionnel, vous et moi savez le savons très bien. Pour ce qui est de la deuxième... un bon vieux steak frites, ça vous tente? Parce que je connais un excellent restaurant grill à deux rues d'ici, le patron est un ami. » Sans vraiment lui laisser la possibilité de dire non, vu qu'elle avait l'avantage de connaitre la plupart des bonnes adresses du quartier et pas lui. Alors qu'ils se dirigeait vers le restaurant ou Elektra le conduisait, la jeune femme, qui le devançait de quelques pas, se retourna vers lui, sans pour autant s'arrêter de marcher « Et pour répondre à vos questions de tout à l'heure, disons que tout ça dépendra des questions, et comme je l'ai dit tout à l'heure, de votre compagnie. » Ils finirent par arriver devant le restaurant, et Elektra ouvrit la porte avant de faire signe à l'avocat de passer le premier. Elle le suivit à l'intérieur de l'établissement, avant d'indiquer sa présence à l'un des serveurs, qui vint rapidement à leur rencontre « Mademoiselle Natchios, le chef sera heureux de savoir que vous êtes là. Je suppose que vous souhaitez votre table habituelle? » « Tout à fait. » « Veuillez me suivre. » Le serveur les mena jusqu'au fond de la salle, vers une table qui offrait une vue parfaite sur l'ensemble du restaurant, sans aucun angle mort. On pouvait apparenter ça à de la paranoïa, mais Elektra était du genre à vouloir être prête à réagir au quart de tour à la moindre situation dangereuse, peu importait le lieu ou elle pouvait se trouver. S'asseyant de façon à avoir la porte dans son champ de vision, elle regarda maitre Murdock étudier la carte, sans même toucher à la sienne. C'était inutile puisqu'elle prenait la même chose à chaque fois qu'elle venait ici.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Mar 25 Oct - 0:40

Il était persuadé de l'avoir fait sourire. En fait, s'il passait pour un crétin, c'était un petit peu fait exprès. Et quand la grande brune l'arrêta pour lui faire face et le dévorer d'un regard félin, Matthew ne sut plus trop ou se mettre : « Les baratiner ? Pas du tout ! » S'offusqua-t-il en la regardant droit dans les yeux. Bon, il fallait avouer qu'elle l'avait mouché, et qu'il ne manqua pas de se plonger dans son regard noir et animal. Matt se sentit comme une proie en pleine jungle, tout en sachant que ce n'était qu'un jeu. Difficile de savoir du coup si tout ça l'agaçait ou lui plaisait, même si l'homme avait son petit avis sur la question. Il eut un petit rire quand elle lui demanda d'admettre que ce n'était pas seulement une entrevue pour le travail, et il ne chercha absolument pas à nier : « Je vois, je suis démasqué. »

Mais son aveu n'eut pas l'air de le tracasser plus que ça. Tout le contraire même. Tenant toujours sa mallette en regardant la femme avec les sourcils froncés, il avait plus l'air d'un gosse que d'un type ennuyé d'avoir été mis sur la touche. Tout simplement parce qu'il se savait toujours dans le jeu, et qu'il sentait au fond de lui que sa vis-à-vis semblait en tirer du plaisir : « On m'a toujours dit qu'il fallait faire rire les femmes. C'est mon père qui me l'a dit, parce que c'est comme ça qu'il-... Enfin. J'aime bien faire rire. Ça détend. Tout n'est pas obligé d'être sérieux, ni professionnel comme vous le dites. » Admit-il avec une certaine légèreté qui était l'apanage des discussions qu'ils avaient eu jusqu'ici. Courtoises, à la fois sérieuses et simples. Pour ne pas la braquer.

Enfin, puisque lui se retrouvait contraint et forcer d'admettre des choses, en répondant parfaitement honnêtement, il renvoya la balle dans les buts adverses, avec un air pas peu fier : « Et si je n'étais pas encouragée par quelques sourires de votre part, j'aurais déjà arrêté. » Fit-il avant de reprendre : « Ne venez pas me dire que ça ne vous plaît pas au moins un peu. Vu votre air amusé, je n'y croirais de toute façon pas. » Oh, elle pouvait bien se cacher derrière ses regards de braises et sa mine de femme fatale, il y avait des risettes qui ne trahissaient pas, et tout bon séducteur qu'il était, Matt savait les reconnaître. Même si cette femme était la majorité du temps impénétrable, elle n'était pas immunisée aux bons sentiments qui pouvaient faire naître quelques œillades brillantes ou des sourires incontrôlables et sincères. Et la sincérité, Matt était doué pour la reconnaître.

Ils finirent de toute façon par s'installer l'un en face de l'autre, dans un restaurant où l'avocat n'était jamais venu. Il l'avait suivi les yeux fermés, lui faisant confiance. Mais maintenant qu'il zieutait le menu sans réussir à se décider, et voyant que la jeune femme avait de toute façon déjà fait son choix, il osa lui demander son avis : « Vous me conseillez quoi ? » Elle connaissait mieux l'endroit que lui, avait probablement ses petites préférences, et c'était toujours ça de connaître les goûts d'une personne avec qui on entamait la discussion. Ça permettait de savoir sur quel pied danser.

Le serveur revint pour prendre commande, mais Matt le renvoya avec un regard désolé. Avant qu'il ne parte cependant, il lui commanda deux bières fraîches. Mademoiselle Natchios avait parlé d'un steak frites, il se doutait qu'elle ne demanderait pas un alcool trop sophistiqué, et qu'elle était là pour se détendre. La jeune femme eut de toute façon le temps de changer la commande s'il le fallait. Enfin, quand l'homme repartit, Matthew se tourna vers elle, et commença avec une pointe d'hésitation : « Vous savez... Si mon baratin vous met mal à l'aise, je peux arrêter. » Proposa-t-il simplement avant de reprendre : « Ou alors, vous pourriez m'apprendre ce qui fonctionnent ? » Il esquissa une risette amusée, les yeux malicieux. « C'est toujours intéressant d'avoir la vision des autres sur ces sujets. »

Et puisqu'elle semblait un avoir un avis si éclairé sur la question, ou au moins une expertise qui valait la critique sèche qu'elle lui avait déjà donné à son propos, l'avocat se disait qu'il était probablement en présence de l'autorité compétente pour s'améliorer. En tout cas, c'était ce qu'elle laissait entendre !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Jeu 27 Oct - 19:53

Tous les coups sont permis
ft Matthew M. Murdock.
S'enfonçant légèrement dans son siège, Elektra regardait le bel avocat en face de lui, qui n'avait visiblement pas autant de facilités qu'elle à faire son choix dans le menu qu'il inspectait. Et il avait visiblement besoin des conseils d'une experte, puisqu'il ne tarda pas à lui demander son avis. Une façon à la fois simple et pas trop directe de se renseigner sur ce qu'elle préférait, et donc d'en apprendre un peu plus sur elle. Il avait beau être du genre à baratiner les filles, il n'en restait pas moins un très bon avocat, qui savait poser les bonnes questions « Sincèrement, leurs burgers sont à tomber. J'espère juste pour vous que vous n'avez pas un appétit d'oiseau, ou vous risquez d'en laisser dans l'assiette. Sinon, il y a bien l'entrecôte du chef, mais mieux vaut aimer aimer ce qui est relevé, ou vous allez vous transformer en dragon. » Elle aurait pu continuer encore longtemps, mais le serveur revint vers eux pour prendre commande. Si le jeune homme face à elle ne fit pas son choix tout de suite, il commanda néanmoins deux bières. Elektra ne trouva rien à redire à ce choix de boissons, qui convenaient aussi bien à ce qu'ils allaient manger qu'à l'ambiance du restaurant.
Alors que le serveur s'éloignait, Matthew se tourna vers elle, visiblement pas très à l'aise. Elle sourit quand il lui demanda si son blabla l'ennuyait tant que ça, et manqua de peu d'éclater de rire lorsqu'il lui proposa d'être son élève en matière de séduction. Laissant néanmoins échapper un bref rire, elle se pencha un peu en avant, plongeant son regard dans les yeux marrons de l'homme en face d'elle. Elektra ne savait pas vraiment si elle était la meilleure pour lui donner des cours dans la matière, même si elle affichait un tableau de chasse plus que conséquent. Oh, elle n'avait pas le moindre problème à multiplier les conquêtes, mais les histoires sérieuses... ça n'était pas vraiment son genre. Ou alors elle n'arrivait pas à les garder plus de quelques semaines « Vous voulez vraiment que je vous apprenne à séduire une femme? Non parce que je m'y connais plutôt bien dans le domaine. » Oui, elle venait d'admettre sans difficultés devant l'homme qui la draguait que non seulement elle voyait clair dans son jeu, mais qu'en plus de ça il avait bien plus de concurrence que ce qu'il pouvait imaginer. Elektra n'avait aucun problème avec le fait qu'elle aimait aussi bien les femmes que les hommes, et elle se moquait bien de ce que les autres pouvaient en penser « Mais si je peux vous donner un conseil, soyez vous-même. Évitez d'essayer de trop les embobiner, parce qu'une femme finit toujours par découvrir la vérité. Toujours. » Certaines avaient beaucoup plus de facilités que d'autres, mais peu importe le temps que ça prenait, ça finissait tôt ou tard par arriver « Après, il n'y a pas de recette miracle. Chaque femme est différente et attends des choses différentes chez un homme. En mieux vaut que vous ne soyez pas du genre à vouloir les tenir en laisse, ou vous risquez de vous faire mordre les doigts. » Oui, elle venait de parler pour elle, mais c'était à lui de comprendre qu'elle ne parlait pas des femmes en règle générale, mais bien d'elle. Après tout, ça l'amusait de le voir essayer de la faire tomber dans ses bras depuis plusieurs semaines, elle aurait été bien cruelle de ne pas lui donner un ou deux indices sur la façon de procéder.
Le serveur finit par leur apporter leurs bières, et Elektra le remercia d'un signe de tête, avant de trinquer avec Matthew « À votre acharnement. » Lança-t-elle non sans couronner le tout d'un clin d’œil. Après tout, c'était à cause de son obstination qu'ils se trouvaient ici, elle ne pouvait que saluer ce trait de caractère « Et dites-moi maitre, qu'est-ce qui vous a poussé à vouloir devenir avocat? Non pas que je critique votre profession, après tout il faut bien des gens pour traduire devant la justice les criminels. » Même si elle était plutôt du genre à opter pour des solutions bien plus radicales... et définitives par la même occasion, elle savait bien qu'on ne pouvait se contenter d'envoyer tous les criminels six pieds sous terres.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Ven 28 Oct - 13:33

« Je vous fais confiance alors. Ça sera un burger alors. » souffla-t-il avec un sourire en coin, sans pour autant la regarder. Ses yeux se laissèrent aller ailleurs, avec un sentiment très étrange qui le traversa sur l'instant. Comme s'il ne la voyait pas vraiment. Il y distinguait des formes, des couleurs très vives et rougeoyantes, sans pour autant que ça ait du sens pour lui. Sur l'instant, l'homme se sentit un peu perdu, avant de se reprendre et raccrocher la discussion. Il eut un petit rire à la remarque de sa vis-à-vis, sur le fait qu'elle s'y connaissait pour séduire les femmes. « Sans doute plus que moi ! » Se permit-il de dire avec un grand sourire. Il n'était pas en reste en la matière, mais Elektra semblait tellement confiante qu'il n'avait aucune envie de la contrarier.

Ceci étant dit, il l'écouta. Lui dire qu'il devait être lui, et ne pas essayer de se faire passer pour quelqu'un d'autre, par la même, ne pas monter la tête à la femme qu'il comptait séduire. Que ça ne marchait pas, car une compagne finirait toujours par découvrir la vérité. Et ça, il le savait. Karen n'avait eu de cesse de le lui dire lorsqu'ils en discutaient tous les deux, malgré les retours de Foggy qui insistait sur le fait que personne ne flashait sur qui on était, mais sur qui on prétendait être. Et c'était après qu'on tombait amoureux de ce qu'on découvrait au fond. Qu'on apprenait à apprécier la réalité, à défaut du fantasme.

Mais le discours de la jolie brune sonna étrangement à ses oreilles d'avocat, comme s'il y en avait un autre caché derrière. « Je suis un avocat, pas un embobineur. » Précisa-t-il en captant son regard. « Vous pouvez être certaine de tout ce que je vous ai dit, aujourd'hui comme hier, il n'y a pas de mensonges dedans. Et ce n'est pas parce que j'ai l'air d'un crétin pour vous amuser que j'en suis forcément un, par ailleurs. » Matthex s'était senti obligé de le préciser, en la regardant toujours. Alors que les bières arrivaient, il remercia l'homme pour se permettre de commander le plat cette fois. Et quand il repartit, il revint vers la brune :

« Vous êtes en train de me donner des pistes pour VOUS séduire, n'est-ce pas ? » Demanda-t-il simplement. « Parce que je m'y connais un peu, pas autant que vous il semblerait, dans le domaine, et toutes les femmes ne sont pas comme vous. » Portant la bière à ses lèvres, il n'en prit pas une gorgée pour autant, ajoutant avant ça : « Ça, vous pouvez en être sûre. » Il n'avait jamais été du genre à vouloir mettre une tigresse en cage. Ç'aurait été trop bête. Un fauve de cet trempe ne se laissait pas dresser, c'était à lui de voir s'il tolérait sa présence ou non. Elektra était comme ça, il l'avait tout de suite senti.

Et la question de la femme lui arracha un autre sourire. A croire qu'elle ne faisait que ça : le faire sourire. « Un profond dégoût pour les injustices, comme un profond sens de la justice. » Il se racla la gorge simplement, avant de poursuivre : « Mon père voulait que je suive sa voie. » Portant la bière à ses lèvres, il reprit peu après : « Jack Murdock, ça vous dit probablement quelque chose ? Si vous aimez la boxe. » Une gorgée. Matt prit le temps de la réflexion. « Mais même si j'aime ce sport et le pratique toujours pour mon plaisir, j'ai préféré m'investir dans un domaine qui pourrait faire la différence pour les autres. Bien sûr, j'ai dû affronter pas mal de désillusion, durant mes études sur ce qu'on faisait réellement. Prêter notre voix et notre temps à des gens qui n'en valaient pas la peine, notamment. Ça ne m'empêche pas de choisir les cas que je veux traiter et les gens qui ont vraiment besoin de mon aide face à une machine judiciaire imparfaite et écrasante. »

Il avait déjà trop parlé de lui. Ça ne l'intéressait pas. Il savait néanmoins que pour qu'elle lui en dise autant, il devrait donner de lui. Toute relation se construisait sur cet équilibre, en tout cas... Toute bonne relation. Il avait envie de construire ça avec Elektra. Parce qu'il se sentait lier à elle d'une certaine manière, et que leurs premières rencontres lui laissaient un sentiment de sérénité amusée. « C'est ce qui nous a donné la chance de nous connaître. » Fit-il. « Peut-être ne voyez-vous pas ça comme une chance. » La plaisanterie tomba peu après, alors qu'il jouait avec sa bouteille en la tenant et en la faisant tourner habilement. « Et vous, Mademoiselle Natchios ? Comment avez-vous atterri à la Garde Rouge ?  Et surtout... Qu'est-ce que vous y faites ? » Demanda-t-il, puisque c'était pour ça qu'ils avaient commencé à se parler tous les deux : « Décrivez moi une journée type d'une gardienne de Genosha, tenez ! » Fit-il avec le sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Mar 1 Nov - 15:24

Tous les coups sont permis
ft Matthew M. Murdock.
Elektra sourit quand elle entendit le début de la réponse de Matthew. Elle aurait du se douter que l'homme en face d'elle était un brin idéaliste. En même temps, quand on le voyait en chair et en os, difficile de penser qu'il ne faisait ce boulot que pour la gloire et pour l'argent. Murdock avec typiquement la tête du chevalier servant, qui courait dans tous les sens pour défendre la veuve et l'orphelin d'un système judiciaire à moitié bancal et dont les crapules connaissaient les moindres petites failles. Et vu le discours qu'il offrait à Elektra, ses théories ne faisaient que se confirmer. À croire qu'il devait être masochiste pour s'acharner à la draguer elle sous couvert d'obtenir des informations sur la Garde. Après tout, elle n'avait absolument rien d'une fille bien, et ça ne ferait aucun doute que l'avocat en face d'elle prendrait les jambes à son cou si jamais il apprenait tout ce qu'Elektra avait bien pu faire depuis le jour ou elle était entrée au SHIELD. Contrairement à ce qu'on pouvait penser, elle n'était en rien la délicate petite princesse de contes de fées que son père avait voulu qu'elle devienne.
La jeune femme afficha un autre sourire quand il laissa entendre qu'il était content d'avoir pu la rencontrer, même si ça n'était peut-être pas réciproque. Elektra se pencha un peu en avant, but une gorgée de bière, avant de faire claquer sa langue « Oh croyez-moi, vous êtes loin d'être la pire personne que j'ai pu rencontrer dans ma vie. » Même en excluant toutes les raclures après qui elle avait pu courir, elle avait rencontré un nombre un peu trop grand de boulets et autres lourdingues du même acabit. Matthew lui... il était certes du genre insistant et donnait parfois l'impression d'être un vieux disque rayé qui faisait tourner la même piste en boucle sans pouvoir s'arrêter, mais pour le coup elle trouvait ça plutôt mignon et attachant. Et leur petit jeu l'amusait au plus haut point. Et lorsqu'il finit par poser la question qui revenait sans cesse entre eux, son sourire s'élargit encore plus « Oh, vous n'attendez même pas le dessert pour me poser cette question? Je croyais que la patience était une qualité essentielle chez un avocat. » Mais avant qu'elle ne puisse continuer son petit numéro, ils furent interrompus par le serveur, qui venait prendre leur commande « Une entrecôte du chef saignante pour moi. Avec un rab de frites. » Elle laissa Matthew passer commande à son tour, regarda le serveur partir, avant de se tourner à nouveau vers Matthew « Ou on en était? Ah oui, vous vouliez savoir comment j'en étais venue à rentrer dans la Garde. » Elle n'aimait pas vraiment se livrer aux autres, mais puisque l'avocat en face d'elle avait bien voulu se prêter au jeu, elle pouvait bien faire le même effort que lui « Dans le fond, c'est assez semblable à votre histoire. Mon père est diplomate ici depuis que je suis gosse, et il voulait que je suive ses traces. Que j'ai une petite vie bien rangée, avec un bon travail de bureau. Autant dire que ça ne collait pas à la petite rebelle que j'étais à l'époque. Mais j'ai malgré tout décroché un diplôme en sciences politiques pour lui faire plaisir. C'est là que le SHIELD m'a démarchée à la sortie de la fac. Ils s'étaient renseignés sur moi et savaient que j'étais loin d'être la jeune femme délicate que mon père exhibait à ses soirées. Ils m'ont proposé un travail, j'ai accepté. J'ai du faire bonne impression puisqu'après six ans dans l'agence, deux types de la Garde sont venus me proposer une place dans leurs rangs. » Elektra but une nouvelle gorgée de bière, avant de passer une main dans ses cheveux « Et voila comment, quatre ans plus tard, je me retrouve en face vous. Désolée si mon histoire n'est pas aussi palpitante que ce à quoi vous pouviez vous attendre, mais je me suis toujours contentée de faire le boulot qu'on attendait de moi. » Suivre les ordres, à chaque fois. Peu importe ce qu'on pouvait lui demander. C'était ce pourquoi elle était si douée pour son travail, parce qu'elle avait un don certain pour faire taire ses scrupules quand c'était nécessaire. Hormis quelques rares exceptions, elle ne remettait jamais les ordres en questions, et les suivait à la lettre. Ou en tout cas de façon à ce que l'objectif final soit pleinement atteint « Et pour mes journées, j'ai bien peur qu'elles soient tristement banales. Je sais ce qu'on peut raconter sur la Garde des fois, mais on a rien de super-héros qui passent leur temps à sauver Genosha d'une foule de menaces. Même si ça arrive de temps en temps. Mais si vous voulez vraiment que je vous les raconte, vous allez devoir attendre un peu. Parce que je déteste parler le ventre vide. » Ça et aussi le fait que ça allait lui laisser un peu de temps pour faire le tri dans ce qu'elle pouvait lui raconter sans qu'elle ait à essuyer trop de questions gênantes.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Mer 2 Nov - 13:27

« Que je ne sois pas la pire ne veut pas dire que vous devez le supporter. » Objecta Matt avec un professionnalisme tout nouveau. Elektra ne l'avait probablement jamais vu aussi sérieux, comme aussi sincère dans sa manière de parler. C'était l'avocat qui avait pris la parole, et qui cherchait à faire en sorte que le monde soit agréable pour tout le monde : « On a toujours tendance à penser que, comme il y a pire, on peut tolérer. Mais non, ce n'est pas une obligation. » Penser ainsi, c'était un coup à supporter le pire alors qu'il n'y avait aucune raison de le faire. Ceci étant dit, Elektra n'avait pas l'air d'être une femme ayant besoin de sa rhétorique. « C'est pour ça qu'il vaut mieux en parler. Je ne vous embêterais plus, puisque vous me donnez l'opportunité d'avoir une vraie conversation avec vous. La prochaine fois, je passerais par des voies beaucoup plus professionnelles si ça vous arrange. »

C'était tout ce qu'il avait demandé jusqu'ici. Qu'on lui parle, qu'on réponde à ses questions. Elektra avait toujours habilement détourné la conversation, esquivant aussi les interrogations qui la gênaient. Et ça n'était jamais pour arranger Matthew, qui était systématiquement rentré bredouille. Au fur et à mesure des entrevues, l'homme avait développé un certain plaisir à lui parler. Passer par des voies plus officielles faisaient aussi qu'on retirait une part de ce plaisir. Mais l'homme était tout à fait prêt à sacrifier ça pour l'avancée de son affaire. Ça faisait des mois que ça stagnait, tout ça grâce à l'habilité des représentants de la garde rouge, viendrait forcément un moment où l'homme devrait saisir de plus hautes instances pour obtenir ce qu'il souhaitait. Et il n'hésiterait pas, malgré toute l'affection qu'il pouvait porter à sa vis-à-vis.

« Je pense qu'il vaut mieux mettre de côté le plus pénible pour garder le meilleur pour la fin. Vous ne pensez pas ça, vous ? » Répondit-il avec un sourire en coin. « Dans le cadre d'un rendez-vous, faire tout de suite l'impasse sur les questions gênantes, ça permet d'envisager la suite du repas sans stress. Vu qu'on a passé le plus compliqué, vous voyez ? » Il dit tout cela avec un regard complice, un brin taquin, avant de porter sa bière à ses lèvres. Et il l'écouta avec une attention toute particulière quand elle lui expliqua comment elle avait fini à la garde. Bien entendu, elle ne lui parla pas de ce qu'ils faisaient, détournant habilement la discussion pour la remettre à plus tard. Évidemment. Elle comptait probablement sur le fait qu'il passe un trop bon moment et qu'il oublie. Ça n'était pas son genre malheureusement.

Simplement, l'homme ressentit un certain malaise à la remarque de la brune. Ce qu'on peut raconter sur la garde, des héros qui passent leurs temps à sauver Genosha d'une foule de menaces ? Non, pas vraiment. Il eut beaucoup de mal à cacher sa gêne sur le moment. Sans doute songeait-elle qu'elle faisait de bonnes choses, ce n'était pas ce que disait la rumeur. Mais il ne pouvait pas jurer seulement sur des ouïes dire. Voilà le pourquoi de sa présence. « Hm, je risque de vous décevoir, mais ce ne sont pas du tous les échos que j'ai sur la garde. » Commença-t-il simplement. « Et si vous étiez des super-héros qui préservaient la veuve et l'orphelin, je ne serais certainement pas ici. » Il avait expliqué jusqu'ici sa manière de voir les choses. Il se targuait d'être un avocat concerné par la justice. Il ne pourrait donc légitimement pas se dresser contre des gens qui s'occupaient des plus démunis.

Sauf qu'ici, on parlait de rafle, de brimades, de violences, d'enfermement sans possibilités d'avoir accès à un avocat, d'autres choses aussi inquiétantes. Matthew n'était plus en train de jouer avec Elektra, il n'était plus le gentil monsieur jouant de la situation. Ils parlaient tous deux d'un sujet très sérieux, qui ne l'amusait pas. D'ailleurs quand il s'agissait de droit et de justice, l'homme n'était pas joueur, c'était bien trop important. « Mais très bien. Attendons nos assiettes. » Il releva les yeux vers elle, gardant un léger sourire : « Parlons de choses moins sérieuses, si ça vous convient. Comme par exemple... Avez-vous quelqu'un dans votre vie ? » Demanda-t-il avec un air innocent, avant d'éclater de rire. Il plaisantait à moitié, il savait qu'Elektra ne manquerait pas de s'amuser de son détournement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Jeu 3 Nov - 10:30

Tous les coups sont permis
ft Matthew M. Murdock.
Elektra essuya la remarque sur la Garde avec un petit sourire entendu, bronchant à peine lorsqu'il sous-entendit que ses membres n'étaient pas forcément ceux qu'on classait dans la liste des gens biens. Mais il ne lui apprenait pas grand-chose, tout ça elle le savait très bien. La Garde Rouge n'avait rien d'une bande de super-héros en vadrouille, et Elektra n'avait absolument rien en commun avec une héroïne. Mais tous autant qu'ils étaient, ils faisaient le boulot qu'on leur demandait de faire, certains plus facilement que d'autres. Mais ils le faisaient sans discuter parce qu'il n'y avait qu'eux pour le faire. Tuer des gens n'avait jamais empêché Elektra de dormir, alors débarquer chez eux à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit pour les faire monter de force dans un véhicule qui les conduisait tout droit en prison n'allait pas lui faire perdre des minutes de sommeil. Et si on lui demandait de recommencer, elle le ferait sans hésiter, et toujours sans éprouver le moindre remord. Elle se moquait bien de l'opinion que les gens pouvaient avoir sur son travail, et elle avait au moins l'avantage de savoir ce qu'en pensait l'avocat en face d'elle.
Portant sa bière à ses lèvres, elle en but une gorgée qu'elle manqua presque aussitôt de recracher quand elle entendit la question que Matthew lui posa. Avalant difficilement sa bière, elle se joignit cependant à lui quand il se mit à éclater de rire. Pas de doutes, il pouvait être vraiment culotté quand il s'y mettait. Mais ce nouveau sujet de conversation était plutôt bien trouvé, il fallait l'admettre. Après tout, il ne savait rien de sa vie privée, et son refus incessant de céder à ses avances pouvait très bien s'expliquer par le fait qu'elle avait tout simplement déjà quelqu'un dans sa vie « Oh, vous avez peur d'avoir de la concurrence? C'est vrai que j'aurais peut-être du vous parler de mon mari et de nos deux charmantes petites filles. » Elle regarda Matthew quelques instants, mais ne put tenir plus de quelques secondes avant de partir dans un fou rire difficilement contrôlable, qui lui attira le regard courroucé de la part de certains des autres clients « Sincèrement désolée, mais c'était vraiment trop tentant. Et loin de moi l'idée de vous vexer, mais votre tête était tout simplement magnifique. » Elektra vida d'un trait ce qui restait de sa bouteille, avant de la poser au bord de la table « Mais pour répondre à votre question en toute sincérité, je n'ai personne. Enfin, rien de vraiment très sérieux. Ma dernière véritable relation avec quelqu'un remonte à des années et depuis... disons que je me réserve pour la bonne personne. » Une façon subtile et délicate de dire qu'elle était plutôt du genre à multiplier les conquêtes et les relations sans lendemain qu'à chercher le prétendu grand amour. Elle ne croyait pas à toutes ces foutaises sur le prince charmant, et elle n'avait jamais été le genre de fille à croire aux contes de fées. Mais la vie pouvait toujours s'avérer surprenante sur certains aspects « Et vous alors? Quelqu'un dans votre vie? Attends, laisse-moi deviner. » Se doutant que Matthew ne lui tiendrait pas rigueur de ce soudain passage au tutoiement, Elektra se pencha en avant, elle regarda Matthew dans les yeux, un petit sourire aux lèvres « Taille moyenne, brune, les cheveux assez longs, plutôt jolie dans l'ensemble, avec un regard qui te dit qu'elle va te bouffer tout cru. Arrête-moi si je me trompe hein. » Oui, elle venait simplement de se décrire, mais elle se doutait que l'avocat en face d'elle n'était pas du genre à draguer une fille si son cœur était déjà prit.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Jeu 3 Nov - 12:15

« C'est de bonne guerre. » Admit-il simplement après la petite blague d'Elektra, cherchant à faire passer la petite gêne qu'il avait ressenti sur le moment. Draguer une femme mariée ? Ça n'était pas du tout dans ses intentions, et si elle n'avait pas éclaté de rire, sans doute se serait-il repenti en excuses ! Tout ce qui comptait, c'était qu'il n'avait pas fauté en embêtant une épouse légitime. Esquissant un sourire, il ne put s'empêcher de noter : « Enfin : Si nous parlons de concurrence, ça veut dire que je suis dans la course ? » Demanda-t-il avec une moue satisfaite sur les lèvres. Il avait l'impression d'avoir fait un grand pas en avant, pour le coup !

Quoiqu'il en soit, la brune avait l'air de bien s'amuser à le faire tourner en bourrique. Il n'y avait qu'à voir son sourire, ou entendre ses éclats de rire, pour en comprendre la sincérité. Matthew était bonne patte dans le genre, il se laissait faire sans broncher, pas mécontent d'être son centre d'intérêt. Gardant sa mine réjouis, il fut surpris du tutoiement, sans s'en formaliser, mais d'autant plus de l'entendre se décrire en parlant de sa compagne. « Hum... » Fit-il en se raclant la gorge, haussant les sourcils. Portant la bière à ses lèvres une dernière fois avant de la finir, il lui lança : « Je suis confus... J'ai raté le moment où tu deviens ma petite amie, en fait. » La taquina-t-elle.

Ils parlaient d'avoir quelqu'un dans sa vie, non ? De là à dire que Elektra était la personne dans sa vie, c'était peut-être mettre la charrue avant les bœufs. Il n'aurait pas été contre, mais Matthew était une personne assez vieux jeu à sa manière, et il ne tarda pas à l'expliquer à la brune qui lui faisait face : « Je n'ai personne, mais tu t'en doutais déjà. » Annonça-t-il en toute franchise. Il savait pertinemment qu'Elektra avait pris le temps de le cerner, de l'étudier même. Il ne pouvait pas dire qu'il n'en avait pas fait autant. « Je suis catholique, donc... Je ne dirais pas que je me réserve pour la bonne, mais je pense qu'il y en a une pour moi quelque part. Il suffit de la trouver. Ce qui n'est pas le plus simple. »

La plaisanterie passée, l'homme fut attirer par une odeur bien agréable. Un sourire ravie vint s'incruster sur son visage en une seconde : « Nos assiettes arrivent. » Annonça-t-il alors que le serveur n'avait même pas franchi la cuisine. Lorsqu'il se retourna pour voir, l'homme s'approchait avec les deux plats dans la main, et Matt en fit plus que satisfait. L'odeur lui avait sauté au nez, et oui, l'homme avait un odorat très fin. C'était comme tout, il avait appris à sentir, écouter, éprouver. Il ne savait pas vraiment d'où ça lui venait, il n'empêchait que c'était un fait. Le serveur se planta à côté d'eux, avant de déposer l'assiette d'Elektra avec les salutations du chef, et d'offrir son plat à Matthew.

Il s'eclipsa aussi vite qu'il était venu, embarquant les deux bières vides au passage. Se refusant à en recommander vu qu'il devait retourner travailler ensuite, l'avocat souhaita un bon appétit à la jeune femme, admirant le résultat de tout ça. Il contempla même l'assiette de l'agent de la garde, en se disant que si elle arrivait à finir tout ça, ça serait extraordinaire. Il se demanda même si elle était comme toutes les femmes, où elle viendrait à lui proposer de l'aider en fin de compte. Il ne savait pas s'il espérait que oui, ou pas. Le premier cas le surprendrait agréablement, le second lui donnerait des airs plus mignons. En fait, dans toutes les situations, il serait content.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Sam 5 Nov - 15:43

Tous les coups sont permis
ft Matthew M. Murdock.
Elektra ne put s'empêcher de laisser échapper un gloussement quand Matthew saisit la perche qu'elle avait pu lui tendre en se décrivant comme la personne qu'il avait dans sa vie, avant d'afficher un petit sourire charmeur « Ça c'est parce que tu es beaucoup trop concentré sur ton travail, chéri. » Souffla-t-elle en insistant lourdement sur le dernier mot. Oui, peut-être qu'elle allait trop loin, mais si l'avocat en face d'elle estimait qu'elle dépassait les bornes, Elektra savait qu'il ne manquerait pas de le lui signaler. Mais comme elle s'en doutait, il n'avait personne dans sa vie, prétextant qu'il attendait de mettre le doigt sur la bonne personne. La jeune femme tiqua légèrement quand il aborda un bref instant le sujet de la religion, mais n'en laissa rien paraitre. Elektra avait toujours eu du mal avec la religion. Son père avait tenté de la mettre dans une école catholique quand elle était enfant, et autant dire que la petite fille rebelle qu'elle était n'avait pas vraiment été accueillie à bras ouverts. Et avec tout ce qu'elle avait vu ou fait depuis qu'elle avait commencé à travailler, elle s'était mise à sérieusement douter de l'existence d'une entité supérieure bienveillante qui les regardait du haut du ciel commettre des actes parfois impardonnables sans essayer de les remettre dans le droit chemin.
Mais avant qu'Elektra n'ait pu ouvrir la bouche, Matthew lui annonça que leurs assiettes arrivaient, et en effet, le serveur s'arrêta à leur table quelques instants plus tard, avant de déposer leurs assiettes devant eux « Hé ben, y a pas à dire, tu as un sacré nez. Et bon appétit » Commenta-t-elle alors que le serveur s'éloignait. Attrapant ses couverts, elle s'attaqua à son plat sans attendre, commençant à couper son entrecôte alors que Matthew était encore occupé à contempler ce qu'il avait sous les yeux, et ce qu'elle avait devant elle. Arrêtant sa fourchette à quelques centimètres de sa bouche grande ouverte, elle le regarda, avant de sourire « Oh inutile de regarder mon assiette comme ça, les chances qui je te demande de m'aider à la finir son proches du zéro absolu. » Lança-t-elle avant d'avaler le morceau de viande encore planté au bout de sa fourchette. Avec elle, il n'y avait aucun risque, et elle était même plutôt du genre à finir les assiettes des autres quand il n'arrivaient pas à terminer. Difficile de croire ça quand on la voyait, elle qui était plutôt du genre fluette, mais elle était un véritable ventre sur pattes. En même temps, vu qu'elle passait la majeure partie de son temps libre à s'entrainer, il fallait bien qu'elle prenne des forces et quelques calories à dépenser « Par contre, si toi tu n'arrive pas à terminer ton assiette... » Elle laissa la fin de sa phrase en suspens, mais elle se doutait qu'il avait parfaitement comprit ou elle voulait en venir. Un léger silence s'installa, mais Elektra finit par le rompre au bout de quelques instants « Franchement, je n'arrive pas à comprendre. Tu n'as vraiment personne dans ta vie? Pourtant je croyais que les avocats avaient la côte auprès des filles. Et puis, t'es franchement pas le pire avocat que j'ai pu croiser. Physiquement parlant j'entends. » Elle agrémenta sa remarque d'un petit sourire en coin, avant d'attraper une de ses frites, qu'elle avala sans attendre. Il fallait bien avouer que Matt était plutôt mignon, mais elle se garderait bien de le lui dire aussi clairement. Pour le moment en tout cas, cela dépendait de comment les choses allaient évoluer entre eux « Moi encore, je peux comprendre. En général, les hommes n'aiment pas trop quand la fille avec qui ils sont arrive à les maitriser avec un seul bras. Une histoire de fierté masculine à ce qu'il parait. »
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Sam 5 Nov - 17:07

Voilà que la conversation s'éternisait autour de lui. Matthew ne manqua pas de froncer les sourcils, un poil surpris par la tournure qui prenait les choses. Elle qui, jusqu'ici, avait toujours fait en sorte de lui faire comprendre qu'elle ne voulait pas, lui donnait l'impression de tenir un bidon d'essence pour le lancer sur un petit foyer sur le point de s'éteindre. Quel genre de femme était-elle ? L'homme se posa la question en la contemplant un instant, alors qu'elle lui disait qu'il n'était pas « le pire avocat qu'elle avait pu croiser », une manière de lui faire un compliment détourner. « Tu peux dire les choses clairement, il n'y a pas de mal à ça. » Lança l'avocat avec un sourire en coin. « Je dois te remercier de me trouver à ton goût, j'imagine. » Souffla-t-il finalement.

Pour la question de la fierté masculine, il passait son tour. Il n'était pas de ce genre-là, de toute façon. Et il n'en venait pas aux mains avec une femme, pour commencer, et la violence n'était pas une solution. De surcroît, Matthew était un sportif avec des valeurs bien ancrées. Bon, reprenons ! « Eh bien, pour quelqu'un qui a joué la désintéressée jusqu'ici, je trouve que tu t'en soucis beaucoup. » Répliqua-t-il avec toujours le même sourire satisfait, avant de reprendre pour la rassurer : « Les avocats ont la côte, ne t'en fais pas pour ça. » Une autre question l'interpelait néanmoins : « Et à la garde, alors ? L'uniforme fait des émois, si on enlève la fierté masculine et le besoin de domination ? » Demanda-t-il avec les sourcils froncés.

« Parce que bon, tu peux mettre un type au tapis facilement, c'est une chose. Mais en général, on est pas obligés d'en venir ici dans une relation romantique, tu sais ? » Est-ce qu'il lui apprenait la vie ? Un peu. Après tout, Elektra se permettait bien de lui faire la leçon sur sa manière de draguer, lui pouvait aussi glisser son avis sur sa manière d'évoluer au sein d'un couple. Est-ce qu'il s'y connaissait plus qu'elle ? A l'évidence. Il avait au moins essayé. Il avait même eu plusieurs relations longues du haut de ses trente trois ans, de quoi avoir une belle expérience. Mais il n'avait pas croisé la bonne jusqu'ici, et c'était bien dommage. Elle viendrait probablement un jour. Il n'était pas pressé.

Enfin, Elektra avait déjà entamé son assiette, et Matthew en avait fait tout autant qu'elle. Et pour dire la vérité, il se régalait. Il avait rarement mangé quelque chose d'aussi bon, à croire que le cuisinier avait fait un belle effort, juste parce qu'il était venu avec la brune en face de lui. Il eut un doute, quand à savoir si tout était toujours délicieux pour tout le monde, ou si l'application venait avec ses favoris. Du coup, l'avocat se promit d'y revenir avec Karen ou Foggy, voire Jennifer si elle se sentait motivée par l'expérience. Son associée était une femme ouverte, bien qu'assez bookée ces derniers temps avec tout le travail qu'ils avaient à abattre. Il savait d'ailleurs qu'elle ne manquerait pas de lui sonner les cloches pour avoir des informations pour la garde.

« Ne manque pas de me faire signe quand tu auras le ventre assez plein pour me parler de ton travail, Elektra. » Car non, Matthew ne perdait pas son objectif de visu, et c'était principalement pour ça qu'il était là. Le cadre était idéal, bon pour se détendre. Mais si Elektra préférait encore ne pas lui répondre, ou s'esquiver, il n'aurait aucun scrupule à passer par des voies légales, bien que plus longues pour obtenir des informations. « En tout cas, c'est délicieux. Je vais noter l'adresse pour y revenir. » Lui lança-t-il avec un sourire amusé, parfaitement décontracté. Rien ne disait qu'il reviendrait pour elle, de surcroit. Avec une autre personne, ça serait probablement aussi bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Dim 6 Nov - 20:41

Tous les coups sont permis
ft Matthew M. Murdock.
Elektra haussa un sourcil quand Matt laissa insinuer que le fait d'être à la Garde devait attirer pas mal de monde, avant d'afficher un sourire quand il se permit de lui donner une petite leçon en matière de relations de couple saines. Piquant dans ses frites, elle les avala, avant de faire passer une mèche de cheveux derrière son oreille « Ben en fait... on va dire que l'uniforme rouge n'attire pas beaucoup de monde en ce moment. Tu t'en doute, avec toutes les rumeurs qui circulent à notre sujet, faire partie de la Garde n'est plus si excitant que ça pouvait l'être il y a quelques temps. Oh, il y en a bien que ça ne dérange pas, mais la plupart des personnes que je peux rencontrer ont tendance à tourner rapidement les talons quand vient la question du boulot. » Attrapant la carafe d'eau, elle remplit son verre, avant d'en boire une bonne partie. Elles savait tout des rumeurs qui pouvaient circuler sur la Garde, et ça la faisait rire tout autant que ça la faisait taper du poing sur la table. Tous ces idiots critiquaient sans savoir réellement ce qu'ils faisaient, même en même temps, mieux valait qu'ils ne sachent pas tout ce que la Garde faisait pour assurer la sécurité sur l'île. Si ne serait-ce que la moitié de tout ce qu'Elektra avait pu faire ces dernières années devenait public, ça ne faisait aucun doutes qu'elle finirait en prison pour le restant de ses jours, et qu'elle ne mettrait pas plus de cinq minutes à être condamnée par un jury, même si elle avait les meilleurs avocats du coin pour la défendre. Elle avait bien trop de sang sur les mains pour s'en sortir sans régler la facture un jour ou l'autre, elle le savait bien. Et si elle avait encore été croyante, alors ça ne faisait aucun doute que ça place en Enfer était déjà réservée « Je pourrais toujours mentir. » Avoua la demoiselle « Je suis douée pour ça et je connais pas mal d'astuce pour tromper tous les gadgets qu'on utilise dans le domaine de la détection de mensonge. Mais à quoi ça servirait? Au final la vérité finirait par ses savoir un jour ou l'autre. Et je n'ai jamais du fréquenter les mêmes personnes que toi, parce que je n'ai jamais été très comblée pour ce qui est du romantisme. » À croire que c'était une notion qui avait finit par disparaitre presque totalement.
Et lorsque Matthew relança à nouveau sur le tapis le sujet pour lequel il était venu la voir à la base, elle se retint de justesse de pousser un grognement pour montrer à quel point elle était agacée par toute cette histoire. Est-ce qu'il ne pouvait pas juste profiter d'un déjeuner sans avoir à constamment ramener leur conversation à tout ça? Buvant une nouvelle gorgée d'eau, Elektra laissa planer le silence quelques instants, avant de pointer l'avocat en face d'elle avec sa fourchette « Je vais vraiment finir par croire que tout ce petit manège n'était qu'une ruse perfide pour me faire parler. » C'était de bonne guerre après tout, vu qu'il avait tenté pendant des semaines de l'inviter à manger ou à boire dans l'espoir de percer un peu l'armure qu'elle portait en permanence. Continuant de faire sa fête au morceau de viande qui se trouvait dans son assiette, elle finit par poser ses couverts, croisa les mains devant elle, avant de le regarder « Tu sais, ce n'est pas parce que j'ai accepté de répondre à certaines de tes questions que mes réponses vont te plaire. En plus de ça, la majeure partie de ce que je fait nécessite des accréditations de sécurité ou d'autres tracasseries du même genre. Le fait est que je ne peux tout simplement pas parler de certaines choses à un civil, même si c'est un avocat. Pas sans y risquer ma tête en tout cas. » Elektra fit une courte pause, avant de reprendre « Mais comme je sens que je tu ne va pas être tranquille tant que je ne serais pas passée à table... pose donc tes questions. Cependant, n'oublie pas ce que je viens de dire. » Elle ne voulait pas le décevoir, mais il risquait dans l'ensemble d'avoir droit à la même réponse que celle à laquelle il avait le droit depuis que leur petit manège avait commencé.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Lun 7 Nov - 14:39

Elle savait pour la rumeur. Elle ne se voyait donc pas comme une super héroïne en costume de cuir, avec une cape et un bandeau sur les yeux. Elle savait qu'ils ne faisaient pas que des choses qui plaisaient, ou rassuraient. Matt esquissa un sourire, notant toutes ces choses dans un coin de sa tête. La rumeur était née, mais elle ne venait pas de nul part, et c'était ce qu'il était venu chercher. Des réponses. Pourquoi ces rumeurs existaient-elles ? Que se passaient-ils réellement ? Il n'était peut-être pas le plus puissant des avocats, mais Matt était têtu, et ne lâchait jamais le morceau.

« Tu pourrais essayer de me mentir, oui. » Admit-il sans mal. Terminant son burger sans peine, il la regarda sans la lâcher des yeux, gardant une mine impassible. Elle avait conscience qu'un mensonge n'avait qu'une durée de vie limitée, que la vérité éclatait toujours. Matthew avait toujours pensé que la Vérité était intimement liée à la Réalité. Elles ne s'affichaient jamais l'une sans l'autre, accompagnées de près par les évidences. Ici, la vérité, c'était qu'Elektra était agacée par l'insistance de Matt. La réalité, c'était qu'il ne lâcherait pas prise, et il n'avait jamais menti sur les raisons de sa présence ici : « Construisons ensemble une relation honnête, alors. » Suggéra-t-il.

« Ne me mens pas. Mais si tu n'as pas le droit de me le dire, alors exprime le simplement. Je n'insisterais pas. » C'était étrange de lancer les choses ainsi. Il avait l'impression de passer un contrat avec elle, comme l'envie de poser des bases solides et saines en sa compagnie. Elektra allait trouver probablement ça très étrange, il n'en doutait pas. « Moi, je n'ai jamais joué quand tu ne le voulais pas, Elektra. Et je n'ai jamais caché la raison de ma présence ici. Tu le sais. Depuis le début. » Elle pouvait s'en agacer, ça ne changerait rien.

C'était ça, la vérité. Aussi décevante et crue qu'elle pouvait l'être. Tout ça n'avait été qu'un jeu, foutrement agréable certes, mais ils l'avaient engagé l'un l'autre en étant conscient des raisons qui les avaient amené ici. Qu'aujourd'hui elle s'en agace était un paradoxe qui étonnait Matthew. Elle n'avait pourtant pas l'air d'une femme naïve, encore moins d'une rêveuse. Et elle l'affirmait à qui voulait bien l'entendre qu'elle tombait les hommes et les femmes comme des mouches. Alors il en fut légèrement étonné, mais n'en afficha rien.

« Je ne suis pas un petit garçon. Je n'ai pas besoin que tu me racontes de belles histoires pour m'endormir. » Lui rétorqua-t-il. « Dis-moi la vérité, oriente-moi si tu préfères, tu l'as dit toi même : tout finit par se savoir. A toi de voir finalement comment tu préfères que ça soit fait. » Il ne piqua dès lors plus dans son assiette. L'avocat sérieux avait pris la place du Matthew détendu et joueur qui était jusqu'ici présent. Il remit convenablement sa chemise, poussant légèrement son plat du bout des doigts avant de replanter son regard dans celui de la brune.

« Les rafles. » Il n'eut pas besoin d'en dire plus. Elektra savait maintenant le sujet central de tout ça. Du moins sur le moment, Matt se disait que c'était le cœur du problème, sans savoir que ce n'était qu'un détail parmi tant d'autres. La vérité était bien différente, et par la même, c'était fou de réussir à cacher un si gros secret. « C'est ce qui m'a amené à ton boulot. » Raconta-t-il pour resituer un contexte : « Que faites-vous des gens que vous ramenez ? Il y a-t-il de la torture ? Un emprisonnement ? Les conditions de vie ? »

Elektra allait probablement soupirer, rouler des yeux, voire rire. Mais lui ne rigolait pas de ces gros détails. Il avait pu savoir que quelques gens avaient été embarqué, mais n'étaient pas rentrés depuis. Et ça, ce n'était pas normal. Il avait aussi entendu parler de la violence des rafles. Du choc que ça avait laissé, comme une cicatrice sur une peau lisse. On ne voyait plus que ça. La confiance de tous avait été brisé suite à ça. « Ont-il accès à un avocat ? De quoi les accuse-t-on ? » Furent les questions suivantes. Qu'importait ce qu'Elektra donnerait, il composerait avec.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Dim 13 Nov - 12:57

Tous les coups sont permis
ft Matthew M. Murdock.
Elektra regarda Matthew passer en quelques instants du type sympa et joueur avec qui elle venait de passer un bon moment et partager un excellent repas à l'avocat sérieux et compétent qu'il était le reste du temps. Et autant dire que le changement était on ne peut plus radical. La jeune femme n'eut pas à attendre très longtemps pour que Matt mette le doigt pile sur le sujet qui les avait amenés ici. Les rafles. Le même sujet qui revenait encore et encore sur le tapis depuis qu'ils se connaissaient. Et sûrement le sujet dont Elektra avait le moins envie de parler avec lui. Parce que franchement, la moitié de ce qui entourait les rafles était absolument dingue. La moitié des types qu'ils arrêtaient avaient l'air d'être à moitié tarés, et l'autre moitié... elle ne préférait même pas y penser. Surtout qu'elle se voyait mal admettre que lorsqu'elle participait aux rafles, elle était surtout là pour s'assurer que le type qu'ils devaient capturer ne poserait pas de problèmes outre mesure. Et que si le malheureux s'avérait impossible à contrôler, alors c'était à elle de se charger qu'il se calme de façon définitive. Les autres, elle les ramenait au QG avant de les laisser entre les mains de ceux qui s'occupaient de leur offrir le gîte et le couvert dans la prison qui composait une partie de leur base. Mais elle n'y descendait presque jamais. Ce qu'il se passait en bas ne la concernait pas, et elle n'avait pas la moindre envie de poser des questions qui risquaient de la mettre sur un siège éjectable « Je t'avoue que... j'en sais rien. Enfin pas grand-chose. C'est vrai, il y a des rafles, mais ce qu'il se passe une fois qu'ils sont entre les mains de la Garde, c'est le noir total pour moi. Mais on est pas des monstres, on ne se contente pas de les balancer dans une cellule des onze mètres carrés avant de les laisser moisir. »
Elektra piqua sans grande conviction dans ses frites, mais cette conversation était peu à peu en train de lui couper l'appétit « On ne fait pas ça contre eux tu sais. Je crois bien qu'ils sont malades, et je te parle pas d'une petite grippe. Je sais pas ce qu'ils ont, mais ça les rends totalement fous et... crois-moi, t'as vraiment pas envie de te retrouver face à une de ces personnes. Parce qu'elles arrivent à faire flipper pas mal de monde, même moi. » Et pourtant, Elektra n'était pas le genre de fille à avoir peur. Mais les gens que la Garde arrêtaient, franchement ils arrivaient à lui donner des sueurs froides, et elle n'aimait clairement pas ça. Les terroristes et tous les trous du cul qui voulaient essayer de renverser le régime, elle n'avait pas de mal à les affronter et à leur régler leur compte. Mais les personnes qu'ils raflaient... moins elle y pensait, mieux elle se portait « Après, à toi de voir si tu tiens à ce que les gens sachent qu'une espèce d'épidémie à la con se propage et frappe de manière totalement aléatoire. Mais je te laisse gérer le mouvement de panique que ça va provoquer. » Oh oui, si la population savait, ça allait être le chaos dans les rues, et personne ne voulait de ça. Surtout pas elle, parce que si la situation devenait anarchique, elle allait devoir faire la seule chose qu'elle savait faire correctement. Faire taire les personnes trop gênantes. De façon définitive « Mais tu sais, si tu veux vraiment des infos concretes, tu peux toujours aller voir mon patron. Je préfère juste te prévenir, à côté de lui je suis une sainte et un véritable moulin à parole. » En même temps, il était de notoriété publique au sein de la Garde que Logan était aussi aimable qu'une porte de prison, et qu'il avait la patience et la délicatesse d'un ours enragé devant son futur casse-croûte.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Dim 13 Nov - 14:18

Effectivement, ce qu'il entendait ne lui plaisait pas trop. Mais pas seulement parce que ce n'était que des miettes comparée à la vérité, surtout parce qu'Elektra balançait ça avec tellement de nonchalance qu'il aurait pu en devenir fou. Est-ce que ça l'énervait ? Passablement. On avait rarement autant pissé sur la constitution des Droits des Hommes avec indolence qu'aujourd'hui. Il se faisait lui-même violence pour ne pas se mettre à rire nerveusement, ou simplement s'en aller en claquant la porte. Il y avait bien des choses qui l'agaçaient, mais l'ignorance caractérisée ou la négligences des puissants de ce monde, c'était le pompon. L'essentiel était néanmoins de garder son calme, ne pas se montrer trop hargneux. C'était juste effarant qu'il soit le seul à voir le problème.

« Et tu n'es pas inquiète ? Au minimum, curieuse de savoir ce que vous faites d'eux ? » Demanda-t-il à Elektra. Parce qu'elle n'était peut-être qu'un garde, qu'un pion, ou qu'en savait-il de ce qu'elle était, mais c'était tout de même incroyable qu'elle ne se soucie que si peu de son prochain et des gens qu'elle venait maîtriser en pleine journée sous des prétextes fallacieux ; parce que ses prétextes de maladie qui rendaient fou, et qu'il ne faisait pas ça par plaisir, et bla, bon sang, il avait l'impression qu'on le prenait pour un gamin de huit ans qui faisait pas ses devoirs. « Tu crois bien, ou tu le sais ? » Rétorqua-t-il. Il ne voulait pas s'agacer pour des rumeurs. « Elles te font peur pour quoi ? »

Et qu'elle vienne lui balancer « à toi de voir si tu veux lancer un mouvement de panique au sein de la population en divulguant ce que tu sais. » Il était avocat, pas abruti. Il y avait peut-être autant de lettres dans les deux mots, mais ça n'était en aucun cas des synonymes. Et ces techniques de manipulation, de lui remettre la responsabilité sur le dos, ça le laissait froid. Il n'était pas fautif ici. Il n'était pas en cause. Il posait des questions, et plus ils éviteraient de lui répondre, plus il en poserait. Viendrait un moment où il saurait la vérité. C'était abandonner qui signifier perdre en l'occurrence.

« Pire que le mouvement de mécontentement que vous avez suscité en raflant semble-t-il au hasard dans la rue sans expliquer ce qui vous prenez ? » Bon, ok, il était un peu sec, là. Comme si on avait pissé dans son café ce matin, et que ça lui avait franchement pas plu. Mais fallait dire aussi que les déclarations de la brune en face de lui ne lui plaisaient absolument pas. « Tu te rends compte de ce que tu me sors ou pas ? Moi, je trouve ça incroyable qu'une organisation se permette d'arracher des gens à leurs familles sans daigner donner des informations pour comprendre ce qu'il se passe, que ça se passe violemment de surcroît, et que vous n'expliquiez rien à personne, et toi tu... Tu me dis ça comme si le distributeur de bouffes de ton taff ne te donnait plus ta barre de chocolat préférée. »

Il prit une grande inspiration pour retrouver son calme. Ça allait un peu mieux. Il n'avait plus touché à son assiette depuis le début de cette discussion, et on pouvait facilement comprendre que c'était un sujet de conversation qui ferait naître des tensions. Matt n'était pas un sensible, mais à force de le prendre pour un idiot, il avait fini par ne plus avoir de patience pour tout ça. Alors quand vint le sujet de son patron sur la table, l'homme rigolo. Jaune. « J'en serais ravi, Elektra. De lui parler. De le voir. D'essayer de comprendre. Ou qu'il m'explique simplement comment ça marche.  » Sans savoir qu'il n'était pas prêt à entendre tout ça. « Crois-moi que si ça ne tenait qu'à moi, j'aurais été dans son bureau depuis longtemps, mais ton supérieur a l'air d'avoir beaucoup plus urgent à faire. Il se contente de m'envoyer sa plus jolie garde pour me distraire comme on donne un os à ronger à un chiot un peu trop pressant. »

Matthew pas content.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Dim 13 Nov - 23:40

Tous les coups sont permis
ft Matthew M. Murdock.
Elle savait que c'était une idée foireuse de lui parler. Et vu les réactions de Matt, elle avait eu raison de ne rien lui dire. Il n'avait pas la même vision des choses qu'Elektra, et ne les voyait pas du même point de vue qu'elle. Il n'avait qu'une vue très limitée de l'iceberg, et même avec les quelques informations qu'il venait d'avoir grâce à Elektra, il ne voyait qu'une partie du problème. Même Elektra n'avait pas toutes les informations entres les mains, mais ça ne la dérangeait pas. Ça ne l'avait jamais dérangé une seule seconde parce qu'elle était tout simplement le genre de fille qui obéissait aux ordres sans discuter. Peu importait les ordres. Matt lui... son boulot exigeait qu'il remette chaque élément en question, à poser des questions encore et encore jusqu'à avoir toutes les réponses entre les mains. Et puis il était un type bien, alors qu'on ne pouvait pas vraiment dire la même chose d'elle. En dix ans de carrière au SHIELD et à la Garde, elle avait fait des trucs que le grand public qualifierait de franchement dégueulasse, mais qu'elle n'avait pas regretté un seul instant. Il voulait la vérité? La vérité, c'était qu'elle n'en avait tout simplement rien à faire de ce qui pouvait leur arriver, et que ça ne lui faisait ni chaud ni froid de savoir qu'ils n'avaient peut-être pas leur huit heures de sommeil quotidiennes ou leurs trois repas par jours. Elle se moquait bien de savoir qu'ils étaient peut-être torturés ou pire. La vérité, c'était que si on lui donnait la possibilité de recommencer à zéro, elle ne changerait rien. Absolument rien. Mais il n'était pas prêt à entendre cette vérité, même si elle n'avait aucun mal à l'admettre.
S'enfonçant dans son siège, Elektra soupira, avant de se passer une main dans les cheveux. Mais elle stoppa son geste quand elle entendit la remarque qu'il fit sur Logan et le fait qu'il l'envoyait elle simplement pour lui faire du charme et lui faire oublier ce pourquoi il venait à la base. Si elle avait essayer de garder la tête froide, cette dernière remarque la piqua au vif, et elle résista à l'envie de hausser le ton « Alors pour toi c'est ça mon boulot? Au mieux je suis un espèce de monstre sans cœur qui prends un malin plaisir à kidnapper des gens et à leur péter la gueule et au pire un genre d'objet sexuel qu'on agite devant les gens qui posent un peu trop de questions pour qu'ils s'intéressent à moi plutôt qu'à mon boulot? Franchement, ça fait plaisir à entendre. » Mieux valait qu'elle se calme, mais pour le coup, il fallait avait que Matt l'avait vraiment énervée « C'est pas de ma faute si ce que je t'ai dit ne te plait pas. J'essaye de t'aider, alors ne t'en prends pas à moi parce que je n'ai pas la science infuse. C'est peut-être facile pour toi de venir et de poser tout un tas de questions, mais moi je risque ma carrière à te parler. Mais peut-être que tu t'en fous de ce qui peut m'arriver, tant que tu finit par avoir ta foutue vérité. » Elektra croisa les bras en travers de sa poitrine, soudain bien plus intéressée par ce qu'il restait dans son assiette. Il fallait vraiment qu'elle se calme avant qu'elle ne finisse par dire ou faire un truc qu'il risquait de regretter « Et dire qu'on passait un moment pas mal. » Grommela-t-elle plus pour elle-même que pour lui. Et pour le coup, elle était sincère. Il avait été plutôt sympathique, et Matthew lui plaisait assez. C'était un peu pour qu'elle l'avait laissé lui tourner autour pendant si longtemps. Mais visiblement, en grattant un peu sous la surface ça n'avait pas l'air d'être si charmant que ça de se faire tourner autour par un avocat, surtout quand c'était un avocat un peu trop insistant qui posait une foule de questions gênantes auxquelles elle n'avait pas le droit de répondre.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Lun 14 Nov - 0:45

Et voilà, maintenant il était le méchant de l'histoire. Tout ça parce qu'il disait les choses comme elles étaient. Bon, peut-être qu'il y allait un peu comme une brute, ça il voulait bien l'admettre, mais ça n'était pas lui qui réduisait Elektra à la place d'objet à utiliser soit pour faire la sale besogne, soit pour détourner l'attention en faisant la danse du ventre. Il exagérait ? Un peu. Pour l'instant, il était sans doute trop borné, et trop retourné par ce qu'il avait pu entendre pour simplement accepter le fait qu'il dépassait les limites. Peut-être qu'il se montrait désagréable, oui. Peut-être.

Mais ce qu'il devait entendre, et ce qu'il savait, en concevant que ce n'était que la partie visible de l'iceberg, n'était pas très agréable non plus. Que pouvait-il rajouter ? Matthew allait très probablement finir par se bouffer une claque, et sûrement qu'il l'aurait mérité. Mais quoi ? En plus de savoir qu'elle enfermait des gens, il fallait maintenant qu'elle se tourne en victime. C'était pas elle la plus à plaindre, c'était pas l'avocat non plus. C'était les gens, qu'elle disait malades ou fous, dont on devait se soucier ! Sauf que du coup, l'homme ne pouvait s'empêcher de voir l'aspect personnel qu'avait pris la chose via le discours de la brune :

« Oh, maintenant tu vas essayer de me faire croire que le jeu de séduction qui t'arrangeait plutôt bien n'était pas un jeu, c'était totalement transparent, et pas du tout à ton avantage ? » Il se mit à rire jaune sur le coup, se passant la main sur le visage. « Tu es une femme qui a tout fait conscience de ses qualités. Tu es intelligente, charmante, rusée, habile et tu ne fais que ce qui te chante. » Admit-il en la regardant droit dans les yeux. « Et tu veux essayer de me faire croire que tu ne comprends pas ce qui se joue à ton propre travail ? Ou que tu ne vois pas la manière dont on choisit de t'utiliser ? Et que tu acceptes, finalement... »

Non. Elle valait mieux que ça. Il ne la connaissait pas par cœur, même s'il en avait l'intime conviction bien enfoui en lui. Mais au fond, il savait qu'Elektra n'était pas la jeune femme effarouchée qu'on voit clair dans son jeu à elle. Puisque jusqu'ici, tout avait été finalement un bras de fer entre les deux, pour obtenir des questions. C'était juste étrange qu'elle s'en prenne à la partie où il avait été le plus honnête avec elle : il voulait des réponses, et c'était pour ça qu'il venait à la base. Alors ouais, bien sûr qu'il avait aussi apprécier leurs échanges.

Sauf que Matthew était surtout avocat, et c'était par son métier qu'il se définissait et qu'il s'épanouissait. « Non, je n'aime pas ce que j'entends. » Déclara-t-il simplement, attrapant son sac pour en sortir son porte-feuille et y laisser plus que nécessaire sur la table. Il se voyait bien partir, là. Parce qu'il ne tirerait plus rien d'Elektra, et il le savait. Et vu comment elle avait été refroidi, elle n'aurait probablement plus envie de lui parler dès à présent. « C'était un moment agréable. Mais même les gentils petits chiots ont du mordant. Je ne t'apprends rien. »

Parce que c'était ainsi qu'elle le voyait. Tout du moins, il en avait l'impression, là. Et il n'appréciait pas. Il n'était pas seulement fidèle, idéaliste, optimiste, engagé, et toutes ces choses-là. Il était un Murdock, il savait encaisser. Mais quand il commençait à rendre les coups, c'était pour mettre K.O. C'était la philosophie de son père, la sienne aussi. Encore que, il restait fair-play. « C'est qu'un job que tu risques. T'as bien des talents, et tu sais te défendre toute seule. C'est pas le cas de tout le monde, et c'est pour ça que je pose des questions. » Lui souffla-t-il en se relevant de sa chaise, faisant racler les pieds sur le sol. « C'était délicieux. Content d'en avoir appris plus sur toi. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis - Elektra   Dim 20 Nov - 1:43

Tous les coups sont permis
ft Matthew M. Murdock.
Les bras croisés en travers de la poitrine, Elektra pianotait sur ses côtes dans un geste répétitif qui l'aidait en général à se calmer, mais qui pour le coup, n'avait pas le moindre effet bénéfique, bien au contraire. Son geste n'était bon qu'à lui rappeler à quel point elle pouvait être furieuse, et au bord de l'explosion. Elle n'aimait clairement pas la tournure qu'avait finit par prendre ce repas, surtout vu à quel point Matthew semblait s'acharner à vouloir lui passer un énorme savon. Il n'avait visiblement pas le moindre scrupules à tout lui balancer sur le dos encore et encore, alors que c'était lui qui avait insisté sans relâche pour avoir des réponses à ses questions. Est-ce qu'il la prenait vraiment pour la dernière des idiotes? Si il croyait vraiment qu'elle allait le laisser lui casser du sucre sur le dos avant de lui passer un peu de pommade sous la forme de quelques compliments pour ensuite mieux recommencer, il se mettait le doigt dans l’œil tellement profond qu'il arrivait à se gratter l'omoplate. Et voila qu'il en remettait justement une couche en laissant entendre qu'elle savait très bien ce qui se jouait en réalité, et la façon dont ses patrons se servaient d'elle. Faisant claquer sa langue sur son palais, Elektra le regarda sans la moindre trace de chaleur dans ses yeux « On m'a apprit à obéir aux ordres, quels qu'ils soient. Si ça ne te plait pas d'entendre ça... tant pis. » Mais évidemment que ça ne lui plaisait pas. Il était bien incapable de comprendre ce que ça signifiait pour elle, et ce qu'on attendait d'elle. Si on l'avait sélectionnée parmi des dizaines de personnes, ça n'était pas pour son joli minois. C'était du bonus, rien de plus. Si on lui avait proposé d'entrer dans la Garde, c'était parce qu'elle n'avait pas le moins du monde peur de se salir les mains, et qu'elle était loyale, obéissante envers ses supérieurs, et qu'elle avait un talent certain pour obéir sans poser de questions dont les réponses ne l'aidaient pas à remplir sa mission à bien.
Sans un mot, elle le regarda sortir son portefeuille de son sac, avant de sortir un billet. Voila qui mettait visiblement fin à leur petit déjeuner en tête à tête. Mais avant de partir, il se décida visiblement à enfoncer un peu plus le clou, avant de prétexter qu'elle ne risquait qu'un simple boulot, et qu'elle avait bien d'autres talents à disposition. Sincèrement, il était tellement naïf et innocent qu'Elektra laissa échapper un petit rire. Il ne savait pas de quoi il parlait, et n'avait visiblement pas l'air de se rendre compte à qui il parlait. Même si elle était un jour assez stupide pour quitter la Garde, ce qu'elle ne ferait de toute façon jamais, qu'est-ce qu'elle pourrait bien faire? Elle était une tueuse, une manipulatrice et une menteuse. Elle allait aller loin avec ça « C'est là que tu te trompe Murdock. À mes yeux ce n'est pas qu'un job. C'est ma vie, c'est ma famille. Et je ne renoncerais pas à ça pour le plaisir de tes beaux yeux. » Elektra le regarda se lever, avant de l'imiter. Elle n'avait aucune raison de rester là, puisque tout ça lui avait clairement coupé l'appétit, et qu'elle n'allait pas rester plantée sur sa chaise comme une cruche à ressasser ses idées noires et à tenter de calmer en vain la colère qui l'habitait. Attrapant sa veste, elle la garda en main, et s'avança vers lui, s'arrêta à sa hauteur, avant de plonger son regard dans le sien « Tu joue à un jeu dangereux, avec d. Et crois-moi, tu va détester en apprendre les règles au moins tout autant que tu va détester la récompense. Si on peut appeler ça comme ça... » Il voulait aider les innocents et les démunis? C'était un objectif louable, et elle n'allait pas l'empêcher de le faire. Mais si Matthew continuait de poser trop de questions qui dérangeaient, ça allait mal finir. Elle avait tenté de le prévenir à sa façon, mais il n'en avait visiblement rien à faire. Se dirigeant vers la sortie, elle se tourna vers lui, avant d'ajouter « Continue de poser des questions si tu veux. Mais ne compte plus sur moi pour y répondre. » Puis elle franchit la porte du restaurant, avant de reprendre la direction du QG d'un pas vif. Si elle avait un jour put avoir ses chances avec le bel avocat, elles venaient de fondre comme neige au soleil. Elle doutait sincèrement qu'ils se revoient un jour, à moins qu'il n'arrive par un quelconque miracle à la trainer dans un tribunal pour qu'elle réponde une fois de plus à ses incessantes questions.
Pénétrant dans le QG de la garde, elle ne s'arrêta que lorsqu'elle fut dans une des cabines d'ascenseur, avant d'écraser le bouton de l'étage ou se trouvait le terrain d'entrainement. Il fallait qu'elle se calme, et rien ne valait mieux pour se calmer que de cogner sur un sac de sable encore et encore jusqu'à ce qu'elle en ait mal aux mains.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
 
Tous les coups sont permis - Elektra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bloodsport aka tout les coups sont permis
» Irish William (nouvelles)
» Football australien : la kalashnikov est interdite
» [Bertrand, Dorine] Tu seras une formule 1 mon fils
» La nuit tous les vers sont gris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: