Partagez | 
 

 Thomas F. Shepherd ||| Fuck society

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Mar 1 Nov - 22:29

Thomas F. Shepherd

I don't give a damn 'bout my bad reputation
17 ansSpeed
EtudiantCivils
HétérosexuelMutant

Pouvoirs -

Tommy est ce qu'on appelle dans le jargon des surhumains, un speedster. A l'image de son tonton Pietro, il est pourvu du pouvoir de super-vitesse. A ce titre, il peut courir au-delà de la vitesse du son et sa limite réelle n'est pas connue, tant qu'il n'aura pas atteint le maximum possible via un entraînement assidu et sa fin de croissance mutante. Cette super-vitesse lui permet de faire diverses choses liées aux effets physique que cela implique : il peut faire vibrer les molécules de son propre corps pour traverser la matière, courir sur l'eau ou tout élément liquide du genre ainsi que sur les parois verticales du moment qu'il maintient une certaine vitesse ou encore générer des vibrations hypercinétiques lui permettant de faire imploser des objets.
Egalement, son métabolisme est adapté à sa super-vitesse, ce qui lui confère une endurance, une agilité, une force, une guérison et des réflexes sur-développés. Il peut porter environ 400 kilos avec ses bras et 500 kilos en poussant avec ses jambes, plus musclées pour raisons évidentes. Lorsqu'il court, il est insensible à la friction, et celle-ci générée autour de lui lui permet d'être résistant aux chocs et projectiles de petits et moyens calibres tirés sur lui (en admettant qu'ils parviennent déjà à l'atteindre). Son cerveau est taillé pour être surperformant afin de pouvoir analyser son environnement à grande vitesse, lui permettant de réfléchir plus vite alors que tout semble au ralenti autour de lui. Il peut aussi lire des livres en quelques secondes, par exemple.
Enfin, dernier pouvoir à ne pas négliger, celui d'être un sacré emmerdeur hyperactif pouvant user les nerfs et la patience des plus grands mutants de la Terre.


Souhait

Le souhait le plus pur de Tommy, et qu'il n'avouera jamais, est d'avoir une famille unie et soudée. En fait, Tommy veut juste avoir une vie simple et heureuse "comme les autres". Enfin, c'est ce qu'il croyait, car en ayant obtenu cela, il s'avère que "quelque chose cloche" dans ce monde parfait, et qu'il ne parvient pas à l'être pleinement, heureux. Il manque un truc.

Emergence

Des rêves chelous, Tommy en a à la pelle. Mais ce ne sont que des rêves, n'est-ce pas ? Cette femme au doux visage, drapée de rouge... ces deux hommes aux cheveux blancs comme les siens... ces éclairs d'une étrange énergie magique vrillant autour d'une silhouette jeune et imperceptible... Et ces flashs de course effrénée à travers... le monde entier ? Courir sur l'eau ? Tommy met ça sur le compte de l'alcool qu'il ingère sans modération régulièrement durant ses soirées étudiantes. Pour se convaincre que rien de tout ça n'est potentiellement réel. Que ces jeunes avec qui il s'entend bien à l'Institut ne sont devenus ses potes que par pur hasard, et ça même s'il a l'étrange impression de les avoir toujours connus...



Avez-vous entendu parler de ces rumeurs sur l'émergence de certains pouvoirs ? Si oui, qu'en pensez-vous ? Vous trouvez ça excitant ? Malsain ? Improbable ?
J'en ai entendu parlé... A vrai dire, les bruits de couloir vont bon train à l'Institut, difficile d'échapper aux derniers scoops, même officieux ou carrément grotesques qui peuvent traverser l'esprit de certains pour faire sensation. Il y a de cela quelques semaines je vous aurais dit que tout ça, c'était des conneries. Que c'était même dangereux d'en parler à cause de la Garde Rouge qui n'avait aucun humour. Sauf que voilà, il m'est arrivé des trucs, de sacrés trucs même. Et à présent, c'est devenu bien plus que des rumeurs à mes yeux, c'est devenu une partie de ma propre existence. C'est à la fois trop cool, et carrément terrifiant. Ou alors c'est le LSD que j'ai pris. J'ai pas encore éclairci ce mystère.

Avez-vous déjà été témoin d'une rafle de la garde rouge ? Pensez-vous réellement qu'ils recherchent des personnes à pouvoirs ou ce ne sont que des bruits de couloir ? Le contrôle de la population serait-il un mal nécessaire ?
J'ai pas assisté à une rafle, mais j'ai vu, ou plutôt pas vu, certaines personnes revenir. Genre, disparition du jour au lendemain, comme ça, comme dans les films. Comme si elles n'avaient jamais existé. J'aime pas ça, la Garde Rouge, je l'emm**de bien profond. Comment ça j'ai un problème avec l'autorité ? C'est vous le problème. Vous et toutes vos règles, vos faux-semblants, vos ordres et vos têtes de c*ns. Contrôler la population, laissez-moi rire. La nature humaine, c'est un beau petit chaudron, et si vous foutez un couvercle dessus, ça bout, ça tremble, et ça pétarade et tout déborde n'importe comment et après le tapis est fichu.  Plus on veut la brider, et plus elle devient ingérable. J'en suis la preuve vivante. Plus on m'empêche de faire ce que je veux de ma vie, et plus je rends la vôtre insupportable. Vous êtes prévenus.

Dans une autre vie, qui auriez-vous aimé être ? Pour quelles raisons ?
J'aurais aimé être moi, parce que je me trouve déjà très bien comme ça, mais en mieux quand même. Genre méga riche, pour m'acheter plein de trucs de fous. J'adore la vitesse, j'aimerais avoir tout un hangar de concept cars et de motos pour aller vite tout le temps. Et pouvoir m'acheter tous les gadgets et les articles de sport possibles, pour tous les pratiquer, et un jet-pack aussi, et... Non, dites pas que je suis hyperactif, j'aime juste profiter de la vie, okay ? C'est vous qui êtes lents du bulbe. J'aurais aussi aimé... me sentir aimé et soutenu par une famille normale et aimante qui comblerait cet espèce de vide bizarre que j'ai au creux du torse, comme si quelque chose n'allait pas. Mais bon on peut pas tout avoir. Les voitures c'est déjà bien si ça arrive un jour.


pseudo

Tomy (comme ça c'est pas compliqué   )

sexe/age

22 ans

pays

Le pays du Coq  

DC

//

personnage marvel, scénario ou inventé

Personnage Marvel

niveau d'émergence

2

niveau de maitrise

2

Désirez-vous un parrain/marraine

Non, j'ai pas besoin d'adulte, j'suis un fou, j'ai pas peur

vous nous avez connu...

Durant une vision au milieu de la nuit : je suis persuadé que l'IRL n'est autre que le avant Genosha et je viens donc chercher des réponses ici dans la maison de M  Non en vrai, en vadrouillant sur des forums et en zieutant les partenaires sur les pages d'accueil  

un dernier aveu

Nir. Aveu-nir. J'espère que vous avez ri  
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Mar 1 Nov - 22:29

Before Genosha

we all have to start somewhere
Moi, Tommy, 17 ans, ancien délinquant juvénile reconverti en presque-héros, vous salue. Deux mois que je suis sorti du centre pour jeunes en difficultés, dit comme ça ça pourrait être craignos mais j'ai trouvé plus ou moins une manière de m'amuser.

* * * * * * * * * *

En 0,021 seconde, j'ai troqué mon jeans et mon tee-shirt pour mon uniforme vert et argenté. J'attrape calmement mes écouteurs que je fixe dans le creux de mes oreilles. Mes mains s'emparent de mes lunettes high-tech hermétiques aux verres jaunes, que je cale sur mes yeux. Dans le miroir, je me trouve trop beau et trop classe. Je vérifie que la lanière passe bien par-dessus mes oreilles pour y maintenir les écouteurs à l'intérieur. Parce que comme d'hab', ça va swinguer. J'ébouriffe mes cheveux d'un blanc nacré pour le swag, sait-on jamais que je croise des filles en chemin. Pas le temps de savourer une clope, aussi je balance un chewing-gum dans ma bouche à la place que je m'emploie sans tarder à mâchouiller. A mon poignet, je consulte non pas l'heure, mais ma playlist du moment. Je valide d'une pression tactile, puis réduis la fenêtre au profit du plan de la ville. Toujours avoir le move quand on va sauver le monde, ça évite de se faire trop chier. Aussitôt, mon pied commence à tapoter le sol en rythme.

♫ ...Stacy's mom has got it goin' on, Stacy's mom has got it goin' on... ♫

Un courant d'air et je ne suis déjà plus là, courant à vive allure à travers les rues animées de New York. Les trottoirs sont toujours bondés, mais pas grave, super-Tom-Tom passe par la route, zigzague entre les taxis miteux et autres voitures aux vitres teintées abritant politiciens et traders en fonction des quartiers, parfois je saute même par-dessus et bondis de toits en toits en en sautant plusieurs dizaines à chaque fois en un coup grâce à mon élan. Ca plaît pas toujours aux conducteurs d'entendre des gros bruits de pas sur leurs carrosseries, mais hey, première je les emmerde, et deuxièmement on peut pas sauver des vies en prenant son temps.



♫ ...Stacy, do you remember when I mowed your lawn ? Your mom came out with just a towel on... ♫

Je fonce, fonce et fonce encore, voyant les visages, les pigeons, les signalisations au ralenti. J'adore cette sensation, c'est vraiment trop fun. Parfois, je déplace les gestes des gens sur mon chemin, histoire de m'amuser un peu. Tiens, ce chien là qui pisse sur le lampadaire, hop, retourné patte levée vers la jambe de son maître qui attend. Ahah, ça me fait triper. Je suis déjà loin. Je commence à entendre les sirènes. Je lève la tête et qui je vois entre les immeubles ? Un beau kéké en collants rouge et bleu qui se balance au bout de sa toile, à moitié figé dans les airs. Est-ce que je fais un détour, cours sur la façade pour attraper son bout de toile et le traîner à pleine vitesse derrière moi pour rigoler ? Non, ça serait vache. Dans tous les cas, j'arriverai avant lui. En fait, je suis déjà arrivé.

« HEY MAIS ! » s'exclame le conducteur cagoulé en voyant soudain deux pieds croisés sur le tableau de bord de sa caisse, alors que je m'installe posément sur le siège passager. Après avoir ouvert la portière, agrippé son collègue, déposé ce dernier au pied du commissariat ligoté, et être revenu dans la voiture à sa place, le tout en quoi, allez, deux secondes et trente-deux centièmes ? Et encore, je suis pas à fond.

« J'écoute une chanson qui parle d'un ado qui ignore sa meuf, qui s'en sert comme prétexte pour mater sa mère autour de la piscine. C'est pas joli joli mais à moi ça me parle, y a la mère d'un pote, c'est une put*** de bombe et... » Le clic de l'arme résonne à peine au milieu du vacarme des voitures de flics qui gravitent autour de la voiture volée pleine de billets de banque et de lingots. Je souris, nullement inquiet par le canon collé contre mon front. J'ouvre ma main pour dévoiler les balles que j'ai retiré avant même qu'il dégaine. J'ai même eu le temps de checker son portefeuille et son identité. « Tu dois pas être très fut-fut pour braquer une banque avec tes papiers sur toi. » Il devient fou et essaie de me frapper. Tout ce que je vois, c'est un film passé avec 1 image par demi-minute. Je vois sa grimace colérique, son poing qui essaie de m'atteindre. Tsss. En un instant j'utilise sa ceinture de sécurité pour le saucissonner. Bien sûr la voiture continue tout droit. Pas grave. J'ai encore environ 4 secondes pour réagir avant qu'on ne percute le mur de l'intersection en face. Méga large. J'en profite pour me retourner vers la banquette arrière. « Ah, si j'étais riche... Je pourrais l'être techniquement, je te cache pas que je vole des pommes et des chewing-gums parfois quand j'suis pressé et que j'ai pas de monnaie, mais bon j'ai choisi le côté lumineux de la Force alors faut bien des compensations. Toi par contre, t'as choisi la case prison du Monopoly. Allez, sans rancune mec ! » fis-je en le saluant de deux doigts depuis ma tempe.

Super-vitesse enclenchée, je dégage les piétons en danger à quelques mètres vers les trottoirs alentours, je sors le braqueur de la caisse et passe derrière la voiture de flics la plus proche dont j'ouvre le coffre. Je claque la porte après y avoir balancé l'idiot dedans, puis me mets à courir à hauteur de la portière conducteur du policier. Je toque à la vitre. « Y a pas d'quoi ! » souris-je en levant le pouce, avant de tracer comme une fusée la seconde suivante. Bon, ce soir, c'est apéro avec les potes, j'ai gardé 100 dollars du tas de billets pour financer cette maigre récompense. Dur dur les budgets étudiants, faut savoir se servir. Bon en vrai j'en ai pris 500 mais y a cette veste en cuir que je veux absolument. Parce que y a cette fille que je veux absolument aussi. Et puis, hey, comme je dis souvent : je vous emmerde.

* * * * * * * * * *

Je suis crevé. Encore une cuite d'enfer. Je comate comme une loque sur mon lit, dans ma piaule. Eparpillés autour de moi, les résidus de tous les plats du frigo que j'ai dévalisés pour me rassasier. Courir ça creuse, faire le con ivre mort, ça creuse, draguer des nanas, ça creuse. Là, c'est bon, je suis repus, un vrai bon gros boulet qui fixe le plafond en attendant qu'il arrête de tourner. Mon sweet à capuche est le seul qui me tienne compagnie. Je ressemble à rien mais on s'en fout, c'est dimanche. Demain, lycée encore. Merde, je sais plus si on a des interros. Oh et puis je m'en fiche, j'ai arrêté des bandits aujourd'hui, c'était fun, j'ai autre chose à foutre que de me servir d'un compas et d'une équerre à part pour me curer les dents ou les jeter dans la tête de ce gros con de Mike dans ma classe. Au pire, je copierai sur l'intello de service. Ma vie était finalement normale dans son anormalité. Je veux dire, ça s'passait quoi.

Jusqu'à ce que celle qui était ma mère biologique, et dont j'ignorais l'existence, ne pète les plombs. Genre, vraiment.

Vraiment, vraiment.

house of memories
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Mar 1 Nov - 22:30

After Genosha

Life goes on




Je suis dans la merde. J'aurais aimé faire un bad trip de rechute de drogue, mais même pas. Même pas besoin. Putain. Qu'est-ce qu'il s'est passé. Je crève de soif. Tu m'étonnes en même temps ça fait une heure que je marche sur le bord de cette route minable en plein milieu de je ne sais quelle région. Un seul panneau m'a permis de savoir que j'étais au moins toujours sur Genosha. J'espère que je vais pas encore tomber sur ces cowboys de la Garde Rouge. A vrai dire, c'est pas mon soucis principal pour le coup, ça serait plutôt de savoir comment je vais faire pour rentrer chez moi, à l'autre bout de l'île, sans mourir de soif et de faim bouffé par les coyotes à la nuit tombée. J'ai toute la moitié du corps et du visage écorché à vif, on dirait un malabar vanille fraise, je me suis taulé comme un gros gland à plusieurs centaines de kilomètres heure. Pourquoi ? Parce que je savais pas comment m'arrêter. Déjà que je voulais pas commencer. Non, vraiment, j'ai rien compris.

J'étais en train d'emmerder le monde, comme d'habitude, tout était normal. Ce crétin de Mike l'avait bien cherchée, cette tête de rat dans son assiette du midi. Le rat était déjà mort dans la ruelle derrière l'Institut, okay ? Je tue pas les petits animaux, je suis pas un bâtard. Bon du coup j'ai un peu chauffé le molosse attardé de la classe parce qu'il me prenait la tête depuis deux bonnes semaines et que je suis un sale morveux assumé. Evidemment ça finit en baston. Heureusement que c'est un gros lourdaud avec la rapidité d'un radiateur, je me suis amusé à esquiver tous ses coups. J'aime bien épater la galerie, les filles rigolaient et admiraient la façon que j'avais de replacer mes mèches argentées en arrière à chaque évitement, genre trop facile. Ca a été moins drôle quand ses potes se sont ramenés avec des couteaux. En grand courageux, je les ai traités de lâches tout en me mettant moi-même à courir. Bah oui j'avais pas envie de finir la peau trouée, certains ont déjà été en centre de délinquance donc bon. J'étais sûr de les essouffler au bout de dix mètres. Je suis un peu le super champion sportif du bahut, niveau cardio et réactivité, j'assure un max. Mais voilà, j'ai fait trois pas, et exit les gratte-ciels, me voilà en 10 secondes au milieu des arbres et des moustiques. A peine le temps de réaliser, de hurler, de chercher à m'arrêter que mes pieds s'emmêlent et que je m'écrase comme une merde tête dans les cailloux. Quand je me redresse, sonné, j'ai le regard sexy d'un lézard gros comme un labrador à dix centimètres de mon visage.

Voilà voilà. Alors, qu'on se le dise, de temps en temps je touche un peu à la drogue dans les soirées étudiantes, jamais en-dehors, je maitrise, j'suis pas un addict', mais là je commence à croire que mon cerveau subit des effets secondaires. Si ça s'trouve je suis en train d'agoniser dans une ruelle avec trois couteaux plantés dans le thorax parce que Mike et ses sbires m'ont chopé, et je fais un bad trip pour m'évader avant la mort. Non parce que je vois pas comment expliquer ce qui m'arrive. Le problème, c'est que le coup de soleil que je suis en train de me prendre est bien réel. La douleur de mes égratignures aussi. Et puis, un bruit. Un bruit de moteur. Un camion.

* * * * * * * * * * * *



Je vous le donne en mille, mon père est furax, ma mère est dépitée, voire blasée. Je les vois parler avec les deux agents du SHIELD alors que je suis affalé sur le lit de fortune de la cellule, à feuilleter un magazine écorné dédié à la dynastie Magnus. Souvent, je m'arrête sur les pages montrant en photo la jeune héritière Wanda. Son visage a quelque chose d'apaisant, d'envoutant même. Et de déjà-vu, sans que je ne sache pourquoi. Jamais loin, il y a ce type, Pietro, son jumeau. Il me perturbe toujours lui, parce qu'il a les mêmes cheveux que moi. Grand luxe, je partage la cellule qu'avec un camé en train de roupiller, j'ai la paix, mais plus pour longtemps. Avant même qu'ils ne viennent me chercher pour me libérer de ces barreaux, je sais que la soirée va être longue. J'entends déjà chacune de leurs paroles, de leurs questions, de leurs menaces. "Mais qu'est-ce qui t'a pris d'aller là-bas Tommy ? Pourquoi tu as fugué ?" "Pourquoi tu nous fais ce genre de coups ? Tu essaies de nous dire quelque chose ? Tu sais que tu peux nous parler, ce n'est pas parce que ton père et moi sommes séparés que bla bla bla". J'avais eu le temps de trouver une explication à mon aventure absurde. J'allais tabler sur une soirée qui a mal tourné avec un peu de drogue et d'alcool et un délire en voiture avec des mecs de la soirée et basta. Rester vague. Mon instinct me disait qu'il ne valait mieux pas commencer à ne serait-ce qu'évoquer la possibilité d'avoir couru jusque là-bas en quelques secondes. Parce que j'avais beau me triturer la caboche, c'était la seule explication à peu près plausible, aussi folle soit-elle. J'étais peut-être un monstre, un rebut génétique. J'aurais peut-être du écouter mon ex quand elle me disait de manger bio.

La porte s'ouvre, ma mère me prend dans ses bras, tout en me réprimandant. Je sais qu'elle m'aime, et mon père aussi, et que leur colère et leur incompréhension ne sont que le reflet de l'inquiétude qu'ils ont pour moi. Je dois avouer que je ne leur mène pas une vie de tout repos, toujours à être collé, viré de cours, à traîner à droite à gauche, à provoquer des bagarres que je finis jamais, à faire le mur le soir pour aller participer à des courses de voiture clandestines. Ils m'ont envoyé dans un centre de redressement il y a un an, tellement ils n'en pouvaient plus de mes conneries. J'y peux rien si je suis incapable de tenir en place, et si j'ai cette étrange colère, ce manque harassant au creux du torse qui me hante constamment. Ils appellent ça l'adolescence, mais un nom sur mon problème ne le résout pas pour autant. J'ai surtout l'impression qu'il y a plus que ça, sans pouvoir l'expliquer.

Le lendemain, mon clan d'amis principalement vedettes sportives de l'Institut tout comme moi, me tombe bien sûr vite dessus. « Où t'étais passé mec ? Encore en taule ? » « Mike et sa bande arrêtent pas de dire que t'as fui après qu'ils t'ont pété la gueule. »
« Ils m'ont rien pété du tout ces branleurs ! Puisque c'est ça, on va aller leur rappeler après le match que les idiots gouvernent pas ce bahut, » déclarai-je en posant mes mains sur les épaules de mes deux amis, déterminé. Ils me répondirent en choeur avec leur cri de guerre sportif. J'avais pas beaucoup d'amis, mais je savais pouvoir compter sur ceux de mon équipe de football US. A vrai dire, j'avais des centaines de connaissances, parce que j'étais une mascotte, et un rebelle classe, le bad boy à la crinière argentée, unique en son genre, de toutes les soirées, de tous les 400 coups. Mais en vérité, je ne me liais que peu aux gens, et avais plutôt un comportement solitaire et introverti, préférant embarquer mon sac à dos pour aller visiter les coins perdus des villes et des campagnes. A la recherche de ce quelque chose que je ne trouvais jamais.



Peu de gens seraient à même de me supporter au quotidien s'ils devenaient plus proches, et l'inverse était tout aussi vrai. De toute façon, je ne le voulais pas. Je m'étais toujours senti marginal et peinais à accordais ma confiance et surtout mon intérêt aux autres plus que de surface. J'étais un peu écorché vif dans mon genre, à vivre ma vie à fond, la brûler par les deux bouts sans me soucier des conséquences et des gens sur ma route. Un jour, cela changerait sûrement. « Mais d'abord, on a un match à gagner. » La routine. Reprendre la routine, comme si rien ne s'était passé. Rien ne s'était, de toute façon, passé.

house of memories
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Mar 1 Nov - 22:49

Bienvenuuuuuuuuuue ! :cute:

Et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Mar 1 Nov - 22:55

Tommyyyyyyy

Ah oui tiens, y'a un truc qu'on t'a pas dit sur ton sujet invité On a "volontairement" ajouté un an de plus à Kate et Cassie pour qu'elles soient dans la même classe / même niveau que les autres YA (à l'époque on avait un Teddy et un Wiccan de 17 ans x)) donc voilà, tu peux le mettre à 17
(et également, niveau timeline YA, Kate & Cassie sont dans les YA depuis "pas longtemps" ^^)

Sinon bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar

1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
Cindy, Jennifer, Mai & Carter
250
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Mar 1 Nov - 23:00

TOOOOOOOOOOOOOOOMMY
Je sais pas si tu as remarqué mais je suis tout à fait contente qu'on ait (ENFIN) un Tommy parmi nous ! C'EST TROP COOL On va pouvoir foutre le dawah dans les couloirs de l'institut Xavier
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Mar 1 Nov - 23:33

Merci pour l'accueil !

Je note tes précisions Cassie 17 ans, l'âge de déraison    
Que de zolies filles ici, je sens que je vais m'amuser à dragouiller et à me prendre des baffes
Kate, j'espère que tu sais que Tommy t'a volé un baiser dans les comics, en bon bad boy qu'il est T'as d'la chance que ça se passe après House of M et que donc on le considère pas sur le forum   Mais je trouverai un autre moyen pour collectionner les bisous :moustache:

Obligé qu'on foute le dawa à l'Institut, je ne viens que pour ça, je ne vis que pour ça
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Mar 1 Nov - 23:41

Bienvenue à toi et bonne chance pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas S. FrancesHumain modifié
avatar

Dark Past


My Present

Daemons
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
La maîtrise des 5 éléments : -L'énergie -L'eau -L'air -La terre -Le feu
Seulement il ne maîtrise pas ses pouvoirs.

Loki Odinson - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1843
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Mer 2 Nov - 2:17

Bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Quicksilver
3 / 53 / 5
3 / 53 / 5
Il court vite !
Casey, Maria, Lydia, Laura, Elijah, Maddie et Clary
549
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Mer 2 Nov - 12:45

Hiiiiii un Tommy J'ai sorti Tonton juste pour toi

Je suis trop heureuse que tu nous aies rejoint et j'ai très hâte de voir ce que tu vas nous faire de Speed

Bon courage pour ta fiche et n'hésites pas si tu as des questions!

___



- BEFORE I FORGET -

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Mer 2 Nov - 13:38



Je meurs !!!    Mon bébé !!

Maman est trop contente de voir que tu nous as rejoint !!!        
Et avec ce vava en plus  Je ne peux qu'être fière de toi

Bienvenue parmi nous en tout cas, courage pour ta fiche et à très vite
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Mer 2 Nov - 16:20

Bienvenuuuuuuuue :D
hiiii c'st trop bien ! Un petit speedy
Et puis ce vava parfait pour Tommy quoi...
Bonne chance pour ta fiche, hésite pas à passer sur la chat...

et oui, j'ai ris
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Seth
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
* Contrôle du corps, je peux faire battre votre cœur plus vite ou plus lentement, briser vos os, affaiblir vos muscles...le soigner ?

* Chance de zouf
504
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Mer 2 Nov - 20:04

Qu'Est-ce que t'es beau toi

Pardon, je connaissais pas l'avatar.
Tu vends du rêve chouchou, avec ton pouvoir, ta photo d'ava et le titre
Je t'aime déjà


JE T'AIME TROP MON CHOU !!!! BIENVENUE !

(Moi, je suis la créature pleine d'amour du fofo, cherche pas).
Revenir en haut Aller en bas
Aelys CantelaHumain modifié
avatar

Moodybloon
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Chamane :
- Perception extra-sensorielle
- Visions en lien avec le monde des morts et des vivants
- Connaissance très aiguisée des plantes pour filtres et potions.

Vampire
- Force surhumaine
- Guérison rapide des blessures
- Transformation en loup et chauve-souris
- Hypnose des humains sur quelques secondes
- Ne vieillit pas et garde une apparence de jeune femme de 27 ans



- Dépendante à sa soif de sang
- Ne peut affronter le soleil sans une potion particulière
- Aversion des signes religieux et de l'ail
- Peut-être atteinte par l'argent et le bois si son cœur est touché
- Ne peut entrer chez un humain sans y être invité
Daisy Skye Johnson / Nikki Ren / Erica Shaw / Alice Warren / Santana J. Carpenter / Gwen Stacy
273
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Mer 2 Nov - 21:48

Dis donc, je trouve que ce Thomas chéri était très attendu

Bienvenue parmi nous en tout cas

Bon courage pour ta fiche et bon courage pour supporter tout le monde notamment certaines personnes oui oui je cite personne surtout pas Katherine et Cassandra
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Jeu 3 Nov - 10:11

Haaaan merci à tous pour ce super accueil

Mômaaaan, Tontooooon :cute:

Scott > content que tu aies ri :moustache:

Seth > Fsociety foréveur man, vive Elliott

Luke > T'inquiètes Babycat, je les supporterai, je suis résistant Mais l'inverse sera-t-il vrai ?

Bon je vais me grouiller de finir cette fiche pour vite venir vous pourrir la vie
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lighter
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Pyrokinésie, toi-même tu sais.
Albert, Jessica, Marc, Kurt & Lorna
849
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Jeu 3 Nov - 11:05

Bienvenue dans cet asile de fou T'inquiètes pas, on est gentils Bon courage pour ta fiche

___

Revenir en haut Aller en bas
MarvelAdmin
avatar


E S C A P E M A D N E S S

5 / 55 / 5
5 / 55 / 5
1620
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Lun 7 Nov - 18:04

FÉLICITATIONS

you are one of us now

Tu as officiellement perdu tes souvenirs et tu es maintenant un habitant de l’île paradisiaque de Genosha!


Speeeeed ! Un personnage attendu et une jolie plume, que demander de mieux ?


Maintenant que tu es validé, que tu as ton groupe et ta couleur, il est maintenant le temps de t’amuser avec nous! Mais avant tout pense à passer dans ce sujet pour recenser ton pouvoir et/ou ton métier et/ou ta ville de résidence. Ensuite, va poster ta fiche de liens et de rps pour qu’on puisse venir t’harceler! Si tu es un peu perdu n'hésite pas à faire un tour dans la partie I need a hero. Si tu souhaites t'inscrire au loto du RP, tu n'as qu'à t'inscrire! Un partenaire et un sujet te seront donnés! Tu peux aussi créer un scénario.  Surtout, n’hésites pas à passer sur la CB, dans les jeux et le flood pour du fun fou!

J’espère de tout mon cœur que tu te plairas sur House of M!

Il ne me reste qu’à te dire : BON JEU!
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Lun 7 Nov - 21:00

Yaaaaay super merciiiiii
Revenir en haut Aller en bas
avatar

1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
Cindy, Jennifer, Mai & Carter
250
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Thomas F. Shepherd ||| Fuck society   Lun 7 Nov - 21:12

VIENS ON VA FAIRE LE BAZAR PARTOUT
Revenir en haut Aller en bas
 
Thomas F. Shepherd ||| Fuck society
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les illustrations de Thomas Nast
» Thomas Mann
» [Belles montres] Thomas Prescher.
» Sue Thomas : l'oeil du FBI
» Prisionnier de la Haine - The Shepherd of The Hills - 1941

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: Fiches de présentations-
Sauter vers: