Partagez | 
 

 Something for the pain - Frank

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Something for the pain - Frank   Mer 2 Nov - 19:51

Neena était sur le bord du ring en jouant avec sa bouteille d'eau. Les jambes battant le vide, les bras au-dessus de la première corde, elle se détendit légèrement en sentant ses muscles commencer à la tirer. Ça devait bien faire trois heures qu'elle était là, et qu'elle avait suffisamment donner d'elle-même pour s'accorder une petite pause méritée. Et quelle meilleure manière que d'en profiter que de s'étaler au milieu d'un ring vide, au milieu d'une salle vide ? Aucune. Du coup, la brune balança sa bouteille pile dans son sac et s'allongea de toute sa hauteur à même le sol, poussant un long soupir soulagé. Le frais terminait de faire taire la douleur qu'elle ressentait.

Il fallait dire que ces derniers jours, Neena ne s'était clairement pas ménagée. Entre l'échec de sa mission où elle avait été confronté à Luke Charles (qu'elle envisageait comme un petit PDG en veston et qui s'était avéré être un bon lutteur), la mission suivante avec Aaron ou ses nerfs avaient été mis clairement à vif, et où elle avait eu envie de l'étrangler en lui faisant gober son masque, puis finalement sa rencontre fortuite avec cette garce de Cameron Fox, l'ayant entraîné tout droit dans un nid à Yakuza... La brune en avait vu des vertes et des pas mûres, et malheureusement, elle n'avait même pas eu trop le temps de croiser son petit ami ces derniers jours.

Pourtant, ça lui aurait fait un peu de bien. Au moins, Frank était une personne qui l'appréciait assez pour ne plus lui balancer des chaises de bureaux, des claques ou des japonais vendeurs de drogues à la figure. La relation avait évolué, et c'était pas plus mal. Une grimace lui échappa : Neena avait encore l'impression de sentir les lattes du sol à travers lequel elle était passée en essayant de se tirer les couilles de ronces avec Cameron. Tout ça parce que cette petite garce du SHIELD ne pouvait s'empêcher de lui courir après en tirant en l'air comme un cowboy à chaque fois qu'elle la croisait. Exaspérante. Du coup, du répit, elle n'en avait pas vraiment eu.

Se redressant, elle sentit sa colonne craquer, et en se concentrant, elle eut l'impression de percevoir ses côtes fêlées grincer dans son corps. Son dos était marbré d'hématomes en tout genre, plus ou moins vieux, ses bras n'avaient pas eu de répit non plus. Ceci étant dit, la jeune femme n'avait pas pour autant arrêter son entraînement, ni son travail. Si elle avait besoin de repos, elle estimait que le temps libre que lui laissait Hydra était largement suffisant. Elle ne voulait pas passer à côté d'une mission intéressante qui la sortirait de son quotidien et renverserait ces dernières semaines de pure poisse qui lui collait à la peau.

La porte d'entrée grinça, et Neena bondit sur ses appuis en venant s'accouder aux cordes du ring. Elle ne mit pas longtemps à voir la silhouette de Frank se dessiner dans la pénombre. Il était déjà tard, l'année était bien avancée et l'automne gagnait progressivement du terrain, ce qui faisait que les jours raccourcissaient à vue d'oeil. Même sur Genosha. Le temps était même plus frais, ce qui faisait que sa salle d'entraînement avait du mal à se réchauffer. Ils étaient du coup tous les deux dans cette pièce énorme que Neena avait réussi à privatiser pour la soirée, juste pour avoir un vrai tête à tête avec l'une des seules personnes qu'elle avait envie de voir.

« J'étais pas sûre que tu viendrais. » Lança-t-elle  sans bouger de sa place, lançant simplement un grand sourire à Frank. De toute façon, le message qu'elle lui avait envoyé pour lui proposer une entrevue était assez simple. Un truc du genre « je suis toute seule ce soir à la salle d'entraînement, au QG, ramène toi si tu veux. », on pouvait pas faire plus... Plus Neena, quoi. Elle n'avait pas gagné en adresse sentimentale ces derniers jours, c'était même plutôt l'inverse. Mais bon ! « C'est pas tout à fait la définition d'un rendez-vous romantique mais... » Elle haussa les épaules, un peu par dépit : « Ça nous correspond bien plus. »

Frank ne s'en rendait peut-être pas compte, mais elle essayait d'être mignonne, là. Elle posa ses mains sur la troisième cordes, et servit de la tension de celle-ci pour bondir par-dessus et atterrir souplement sur le sol. Un grognement de douleur lui échappa quand elle sentit ses muscles travaillaient sous les bleus dans son dos. Neena aussi se pliait à un entraînement rigoureux, malmenant son corps un peu plus avec les missions compliquées des derniers temps. « On m'a dit que tu allais bientôt pouvoir retourner sur le terrain. » C'était un bruit de couloir, oui. Elle n'en était pas sûre à cent pour cent, mais il pourrait le lui confirmer de toute façon.

Elle s'approcha pour gagner son sac, et retrouva une bouteille d'eau. A quelques pas de Frank, elle soutint son regard après avoir pris deux petites gorgées, lui adressant un sourire taquin à la suite de ça. Sûr, c'était différent de la proposition d'aller voir un film au cinéma, mais de toute façon, leurs vies respectives ne leur permettaient pas forcément de se montrer ultra romantiques. Et puis, Neena n'était pas une personne qui s'accrochait à cet idéal de toute façon. Elle se disait que chaque opportunité était juste bonne à prendre. Comme là : « Une mise à niveau s'impose ! » Lui lança-t-elle avec engouement.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Something for the pain - Frank   Sam 5 Nov - 21:31

Une salle d'entraînement privatisée hein ? Visiblement la petite amie du mercenaire avait des goûts particuliers. Cela ne déplaisait certainement pas Frank qui avait accueillit le sms avec un sourire satisfait. Voila quelques jours qu'il n'avait pas vu Neena, lorsque tout avait débuté, en cette belle soirée ou elle était venue lui rendre visite il avait imaginé la voir plus souvent. Ses souhaits n'avaient cependant pas été exaucés, du moins pour le moment. Soit. Il fallait apprécier les moindres petits moments ou ils pourraient se voir, alors il avait décider d'accepter, ne sachant pas trop ce qu'elle avait prévus de cette soirée. Le mercenaire replaça le cigare dans sa bouche, en profitant pour en fumer une partie, emplissant ses poumons d'une fumée néfaste. Il lâcha les cendres dans un cendrier déposé à côté de papiers de divorce et du numéro d'un avocat de Genosha. Il voulait faire les choses rapidement, ne se désengageant pas quant à ses choix.

Uniquement vêtu d'un bas de pyjama, le mercenaire se débarrassa de son cigare et se dirigea vers sa salle d'entraînement privée. En premier lieu il décida de mettre à rude épreuve ses biceps à l'aide de deux altères, pesant approximativement chacun une trentaine de kilogrammes. Les muscles tendus, une veine rejoignant son cou, le mercenaire commença à réaliser des sessions intenses, respirant, puis recommençant environ une dizaine de fois, avant de les déposer au sol avec un petit soupir. Il attrapa des poids qu'ils attacha à ses pieds à l'aide d'un scratch et démarra son footing matinal, en profitant pour bailler quelques fois et consulter les dernières infos à l'aide d'un écran installé en face de son tapis.
Une heure plus tard le mercenaire décida d'arrêter et de se diriger vers la douche. L'impatience pouvait se laisser ressentir, il était nerveux, impatient de retrouver celle qui l'avait fait chavirer ce soir là, il ne lui dirait évidemment pas, peut être qu'au final elle serait là uniquement pour lui coller des beignes.

Castle s'installa dans son canapé, consultant son courrier avec un petit sourire satisfait. Une copie de son dossier psychologique parvint jusqu'a ses mains, du blabla pour pas grand chose, au final le résultat était le plus important : un grand "APTE" rouge vint arracher un sourire au sergent de l'Hydra. Il allait enfin pouvoir repartir en mission, malgré des blessures quasi-mortelles, il n'avait au final mis qu'un seul petit mois pour s'en remettre. Une prouesse pour certain, le quotidien pour Frank Castle.

La soirée approchait. Le mercenaire jeta le sac de sport sur son lit, plaçant à l'intérieur des gants de boxes, des bandages pour ménager ses phalanges, des affaires de rechange, deux serviettes, deux bouteilles d'eau et le nécessaire pour prendre une douche qui serait sans aucun doute vitale. Il enfila un treillis noir ainsi qu'un t-shirt noir lambda. Avant de se diriger vers la salle de bain pour se passer de l'eau sur le visage, puis, attrapant la première veste il se dirigea vers l'extérieur de sa maison, s'installa au volant de sa voiture et conduit jusqu'au QG de l'Hydra.

Le badge de niveau 2 de Frank lui permettait une grande liberté de mouvement, sauf que cette fois-ci il n'irait pas aussi loin dans le coeur de la base de l'Hydra, il s'arrêtait à la salle d'entraînement. Son badge glissa dans la fente du lecteur tandis que la porte dévoila une salle d'entraînement presque vide, froide, lugubre. Le visage de Frank s'illumina lorsqu'il croisa le beau regard de sa partenaire d'entraînement du soir, qui n'était autre que sa petite amie, Mme Thurman.

« J'étais pas sûre que tu viendrais. »

Castle haussa un sourcil, laissant un sourire prendre place sur son visage, il écarta les mains avant de les croiser sur son torse, acquiesçant.

"Il semblerait que l'envie de te voir ai surpassé le reste."

Bim, petite phrase bien envoyée. Même s'il ne l'avouerait certainement pas, ou jamais, cette phrase était en grande partie vrai. Il avait horriblement envie de la revoir depuis ce soir là, pourtant, l'emploi du temps chargé par les missions de la mercenaire, avait empêché Frank de pouvoir l'inviter dans un endroit un peu plus romantique, mais soit. Ils se rattraperaient sans doute ce soir, n'est ce pas Neena ?

« C'est pas tout à fait la définition d'un rendez-vous romantique mais... Ça nous correspond bien plus. »

Frank sourit, s'avançant dans la pièce et par la même occasion se rapprochant de sa petite amie qui se tenait encore sur le ring. Il l'observa, tête haute, avant de lentement articuler sa phrase avec un sourire satisfait.

"Tu vois qu'on se connaît." Puis après un petit ricanement il ajouta. "J'abandonne cependant toujours pas l'idée de t'amener au cinéma, un de ces jours."

Non, il n'abandonnerait pas, pas avant d'avoir eut un rendez-vous "normale" avec elle, ne serait-ce que pour passer une soirée tranquille, sans se taper sur la gueule, sans se foutre des bastos sur le cul. Une soirée normale, en amoureux. Frank se surprit à imaginer cette scène, surtout après avoir pensé au fait qu'ils entretenaient une relation amoureuse. Voila que le mercenaire retombait en pleine adolescence, appréciant le moment, appréciant le fait d'être là. Il fut coupé de ses songes, tandis qu'il vit Neena redescendre du ring, faisant mine de ne pas avoir vu qu'elle en bavait à cause d'une blessure ou de courbatures. Elle était bien assez forte, pas besoin que Frank fasse le soucieux, elle lui en ferait la remarque de toute manière, il savait bien assez quand il fallait s'occuper d'elle, et pour l'instant, elle avait visiblement un autre programme en tête.

Il l'observa prendre sa bouteille d'eau, observant la flotte glisser dans son gosier. Frank déposa son sac sur un banc non loin, plongeant les mains dedans pour en sortir les bandelettes qu'il commença à enrouler autour de ses phalanges, les imbibant légèrement de talc, ne serait ce que pour protéger des coupures, pour les deux combattants, mais également pour amortir ses coups, si jamais il se laissait aller trop facilement au jeu.

« On m'a dit que tu allais bientôt pouvoir retourner sur le terrain. »

Frank découpa la bandelette avec ses dents, tirant dessus d'un coup sec, il le proposa à Neena avant de reposer sur le banc, ne répondant qu'un "Hmhm." en acquiesçant. Oui il allait bientôt pouvoir retourner sur le terrain, ce qui signifierait qu'ils auraient encore moins de temps pour profiter de leurs temps libre, soit. C'était leur vie après tout.

« Une mise à niveau s'impose ! »

Frank baissa la tête et la secoua tout en soupirant. Une mise à niveau hein ? Soit, il allait se remettre à niveau avec elle. Il lui tendit la main, faisant preuve de galanterie pour la faire monter sur le ring. Une fois derrière les cordes il attrapa les chevilles de Neena, les tirant vers l'arrière pour que son corps aille rejoindre le sol. Puis d'une main ferme il attrapa la corde et passa au dessus. Il s'éloigna quelque peu de sa petite amie, en profitant pour faire craquer les os de sa nuque et ses phalanges, puis, main ouverte en direction de Neena, il l'invita à se relever, la narguant allègrement.

"Mise à niveau, chérie ?"
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Something for the pain - Frank   Dim 6 Nov - 0:15

Neena eut un rire amusé à la déclaration de son compagnon. L'envie de la voir plus fort que le reste ? Oh, elle aurait pu en rougir si elle n'avait pas un aussi bon contrôle d'elle-même et de ses sentiments. Elle appréciait Frank. Même si « apprécier » était en de-ça de la vérité à dire vrai. Donc en gros, elle l'aimait beaucoup, quoi. Et même si elle lui faisait confiance, elle n'était pas prête à trop se dévoiler pour l'instant. C'était trop tôt. Trop rapide... Trop effrayant aussi. A ses yeux, c'était une forme de faiblesse, et elle ne voulait surtout pas que des gens qui lui voudraient du mal puissent s'en prendre à lui pour l'atteindre elle.

« Oui, toi aussi tu m'as un petit peu manqué, Frank. » Lui souffla-t-elle d'une voix chaude avec un sourire mutin. Ils commençaient à se connaître en effet, mais la remarque de l'homme lui fit lever les yeux vers le plafond. Elle fronça un sourcil provocateur ensuite, avant de revenir à son niveau et de le regarder de haut en bas. Il était sérieux ? Pas de doute à avoir, il ne plaisantait pas. Elle avait appris partiellement à voir quand il plaisantait, ou non. « Tu as déjà envie de te lancer dans un mission ultra dangereuse à peine autorisé à revenir sur le terrain ? Tu n'as donc peur de rien... »

Oui, autant considérer un rendez-vous romantique avec Neena comme une mission à haut risques. Il n'y avait pas d'autres mots pour décrire de toute façon ce que c'était que de vouloir être mignon avec elle. Lui donner un surnom mignon ? 50% de se prendre une gifle. Lui prendre la main en public ? 98% de chance de se la faire couper au passage. Lui voler un baiser ? 78% de chance de se faire enfoncer le larynx dans la nuque d'un coup de paume. C'était ça, sortir avec une tueuse. Il fallait espérer pour Frank qu'il était chanceux.

Même s'il n'avait pas tout à fait l'air partant pour se remettre à niveau avec elle. Elle le sentit un peu réticent, même s'il se laissa tenter par l'idée finalement. Le laissant jouer les machos avec elle en l'invitant à monter sur le ring, la brune se laissa surprendre par son compagnon quand il l'envoya à terre. Elle se rattrapa sur les coudes pour amortir sa chute, grognant un bon coup alors qu'il venait la rejoindre. Elle releva le nez vers lui, soufflant sur une mèche de cheveux qui lui retombait devant les yeux. Soupirant, elle vit sa main tendue, et fit mine de ne pas répondre à cette provocation...

Et puis... « Chérie » ? Les yeux ronds de Neena furent sa seule réponse sur l'instant. Il faisait probablement ça pour l'emmerder... Sauf que croire qu'elle serait bonne joueuse, c'était très mal la connaître. Car alors qu'elle tendait la paume pour se saisir de celle de Frank, son pied vint violemment s'éclater dans le creux de son genou pour le faire plier. Il ne lui en fallut pas plus en tout cas pour lui bondir dessus, lui plaquer la joue contre le ring, et lui maintenir fermement le bras en arrière en lui bloquant l'épaule. A cheval sur lui, sourire satisfait, elle soupira d'aise.

« Tu en as cruellement besoin, mon cœur. » Neena était une combattante vive, dynamique, poids plume dans le genre. Il ne faudrait pas grand chose pour un type comme Frank pour la soulever et en faire ce qu'il voulait. Néanmoins, la brune était maligne et énergique, elle usait de tous les moyens pour rendre malléable la plus lourde des montages. Et elle l'avait déjà envoyé valdinguer sans trop donner d'elle-même. Pour un entraînement, ça serait un jeu d'enfant. « C'était plutôt facile. » Se vanta-t-elle.

Neena se releva, s'éloigna de quelques pas en laissant Frank retourner sur ses appuis. Non, elle n'allait pas l'aider, ça serait laisser une ouverture trop évidente, et hors de question d'offrir trop d'opportunité. Ça ne serait pas un cadeau pour lui, encore moins pour elle. Sautillant sur place pour tendre ses muscles, la brune le regarda avec un sourire taquin : « Il faut qu'on reprenne les bases ? Tu as probablement tout perdu pendant ton mois à te la couler douce chez toi. » Elle fit une moue : « On devrait te repasser agent de niveau un peut-être. Pour que tu gardes des placards... »

Elle, le provoquer ? Si peu. Elle n'était cependant pas sûre que Frank morde si bien à l’hameçon. Il lui faudrait peut-être une raison de vraiment s'investir et s'entraîner. Elle fit mine de réfléchir avant de se tourner vers Frank : « Je te propose un exercice. Une... Motivation, peut-être. » Esquissant un sourire complice, elle était à peu près sûre d'avoir capter sa curiosité, au minimum son attention. Restait maintenant à tourner les choses comme il fallait pour qu'il accroche à son idée, surtout que celle-ci ne lui déplaisait pas du tout à elle. Elle était joueuse, dans le genre :

« Essaye de m'embrasser. » Lui lança-t-elle le plus naturellement du monde. S'il y arriverait, il ferait probablement un sacré miracle. Parce que le mot important de sa proposition, c'était « essaye ». elle n'allait pas se laisser faire, elle n'en avait pas l'intention. Et elle lutterait comme une diablesse. Et parce qu'elle estimait que la contrepartie n'était peut-être pas assez aguicheuse pour qu'il ait envie d'essayer, elle se sentit obligé de rajouter un gain : « Et si tu y arrives, j'accepterais sans râler un cinéma. Mais il faudra qu'on prenne du pop-corn. » Ne tarda-t-elle pas à rajouter.

Toujours important, le pop-corn. C'était sans doute ce qu'elle préférait quand elle allait au cinéma de toute façon. Elle passait beaucoup de soirée plantée devant sa télé à regarder des films et des séries, elle en avait vu beaucoup. Sa culture cinématographique était assez impressionnante en réalité, même si Neena ne s'en vantait pas. Ils pourraient choisir le film à deux, pour voir si ça pouvait coller sur ce sujet entre eux. Du reste... Non. Le pop-corn n'était de toute façon pas négociable.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Something for the pain - Frank   Dim 27 Nov - 20:22

"Putain.."

C'était a peu près tout ce que le mercenaire avait pu dire avant de se retrouver au sol à câliner le ring avec sa joue. Un léger filet de sang vint imprégner le tapis, la belle surprise, Castle avait finis par se mordre la langue et légèrement se l'ouvrir en rencontrant le sol. Un sourire plus tard il sentit le poids, du moins, Neena, parce que dire le poids était bien trop flatteur pour elle, lui retenir le bras en arrière, ce qui lui arracha un sourire. En temps normal il aurait été capable de se déboiter l'épaule juste pour fracasser le crâne de son adversaire au sol, mais pas aujourd'hui, la c'était de "l'amusement" alors tout ce que Frank décida de faire c'est sourire et admirer pendant quelques instants le sol du ring, froid, gris et horriblement laid. Un léger hématome décida de faire sa maison dans le creux de son genou, comme quoi les rencontre avec Neena finissaient toujours soit avec un bleu, soit extrêmement bien, mais qu'à cela ne tienne, la douleur commençait à s'estomper.

« Tu en as cruellement besoin, mon cœur. »

Mon coeur hein ? C'est qu'elle essayait de me rendre la pareille, étonnant. Le mercenaire ne put s'empêcher de rire, laissant un second filet de sang lui couler sur le menton, pas de quoi s'apitoyer, c'était drôle, et puis il avait l'habitude. Pour faire mine d'essayer de se défaire, Castle commençait à contracter son bras, laissant des veines entourer ses biceps, son poing se serrant pour faire basculer Neena comme sur un cheval a bascule, ses ligaments avaient déjà vus pire, alors tout cela n'était au final qu'un jeu.

« C'était plutôt facile. »

Frank répondit du tac au tac avec un petit ricanement.

"Fait gaffe, tes chevilles vont bientôt être trop grosse pour ce ring."


Provocation encore, provocation toujours. C'était étonnant à quel point ils pouvaient se distraire juste en se cherchant, comme deux gosses qui se foutaient des doigts dans les côtes à longueur de journée pour se faire rire l'un l'autre, c'était drôle, mais extrêmement embêtant, les côtes finissaient bien souvent douloureuses. Il sentit le poids plume se relever, Frank délia son bras et se remis sur ses suspensions avec un sourire, il sautilla pour rétablir son équilibre et commença a faire des cercles avec ses bras, détendant ses articulations. Il ne quittait pas Neena du regard, comme si ses prunelles étaient des cibles de choix. Certe, un bon mois sur le cul avait considérablement ramollis le mercenaire, il avait cependant conservé sa force et son endurance légendaire grâce à des entraînements quotidiens malgré ses blessures.

« Il faut qu'on reprenne les bases ? Tu as probablement tout perdu pendant ton mois à te la couler douce chez toi. »

Un grognement vint accompagner la phrase de sa petite amie. Ah oui ? Il avait certainement tout perdu, oh oui. Vraiment tout, le pauvre. Le mercenaire remarqua que la clef de bras de Neena avait fait tendre ses muscles et par la même occasion son bras. Une déchirure s'étendait le long de ses côtes. Castle soupira tandis qu'il ôta son t-shirt, l'envoyant valdinguer au pied du ring. Il découvrit son buste qui ressemblait à un véritable gruyère. Nul endroit n'était épargné par une cicatrice, des impacts de balles, des brulures, des cicatrices de lames. Tout y passait, le mercenaire était une cible ambulante. Il était connus et reconnus pour cela, ce n'était pas qu'une légende, c'était bel et bien le quotidien de Castle.

Il commença à détendre ses bras, laissant les os craquer sous la pression de ses poings, il entama des étirements avant de toiser Neena d'un air défiant.

« On devrait te repasser agent de niveau un peut-être. Pour que tu gardes des placards... »

"Oh, tu est dure, très dure, je vais me mettre à pleurer."

Le mercenaire ramena ses poings sur ses joues, faisant mine de pleurer comme un enfant tout en toisant la mercenaire avec un sourire joueur. Il replaça les bandelettes autour de ses poignets mais également sur ses phalanges, en profitant pour sautiller encore quelques fois, laissant ses mollets se durcir au fur et a mesure qu'il sautillait.

« Je te propose un exercice. Une... Motivation, peut-être. »

Bingo. Le mercenaire s'arrêta, enroulant ses bras autour des cordes, se laissant totalement aller contre elles. Il attendait la proposition de la femme, qui allait, sans aucun doute, être d'un attrait surpuissant pour Castle. Il resta en suspens quelques instants, attendant la suite avec impatience.

« Essaye de m'embrasser. » Il arqua un sourcil, voila que les choses devenaient très intéressantes.« Et si tu y arrives, j'accepterais sans râler un cinéma. Mais il faudra qu'on prenne du pop-corn. »

Voila. Enfin une proposition digne de Castle. Du coup, elle s'exposait à une grande motivation et surtout une très grosse endurance. Voila qui serait étonnant, il n'allait certainement pas se donner à fond, par peur de la briser en morceau, mais il allait y mettre une motivation sans faille, elle pouvait être sûre de sortir de cet endroit avec quelques bleus.

Le mercenaire salua cette initiative avec un petit sourire, baissant la tête tout en lui faisant un clin d'oeil. Les bras de Castle vinrent retrouver son corps, repassant par dessus la corde. Il commença à se rapprocher du centre du ring, toisant toujours sa petite amie. Le mercenaire passa sa main sur son visage, passant l'index sur ses lèvres avec un léger sourire. Elle voulait jouer à ça ? Ils joueraient à ça..

"Bien."

Les pieds de Frank vinrent se fixer au sol, les veines du mercenaire se remplissant de sang frais les laissant apparaître sur ses jambes, voila qu'il était devenus une sorte de poids, une montagne. Le pas lourd et concentré de Castle s'avançait lentement mais sûrement vers la mercenaire. Tout les coups pourraient passer, Castle était gonflé comme un roc à cet instant précis. Il avait opté pour une tactique plutôt curieuse, tentant de compter sur ses muscles, durs comme de l'acier, il avançait, doucement, surement vers Neena qui n'avait d'autres choix que de reculer vers le coin du ring. Elle était dorénavant coincée par une sorte de rocher, Castle ne se fit pas prier pour saisir les hanches de la femme, la tenant fermement entre ses bras, mais non, si les choses s'arrêtaient maintenant cela serait bien trop simple, il ne déposa donc qu'un baiser sur son cou, puis profita d'un moment de flottement pour lui saisir le menton et de se reculer tout en riant.

Il recula lentement vers le centre du ring, en profitant pour croiser les bras sur son torse. D'un air totalement innocent il haussa un sourcil et en profita pour narguer son adversaire.

"Je t'emmènerais au cinéma, tu n'as pas le choix" Puis il soupira, cherchant lentement une motivation pour sa petite amie avant de sourire. "A moi de jouer, si tu arrives à m'arracher un baiser.." Il prit une longue inspiration, puis se mis déjà à regretter son idée. "Tu auras le droit de me donner un gage, comme les gosses." Il laissa sa paume rejoindre son front avec un petit sourire. "Ce que tu veux, tu as ma parole."
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Something for the pain - Frank   Mar 29 Nov - 22:34

Bon, elle y était peut-être allée un peu fort avec Frank en le mettant à terre. Tout du moins, elle le pensa vraiment quand elle vit le sang dans sa bouche, sans pouvoir s'empêcher de se sentir coupable à ce propos. Pour de l'amusement, elle n'était pas assez prudente, et se promit intérieurement de faire gaffe avec lui. Pas qu'il était en mousse, mais le renvoyer en convalescence pour un petit entraînement n'était probablement la meilleure idée de sa vie. Surtout que Frank avait l'air content de pouvoir reprendre, travailler lui changer probablement les idées, et il en avait besoin. Certes, ça allait leur laisser moins de temps pour se voir, et encore ! Ça n'était pas dit. Puis Neena était persuadée qu'ils trouveraient bien une solution à un moment donné.

Pour cette raison, elle fit mine que les provocations de Frank glissaient sur elle. Elle les mima même, ondulant pour dire qu'elle s'en moquait, jouant finalement avec ses cheveux pour lui offrir un mouvement digne des pubs L'oréal. Elle était au-dessus de ça, d'un niveau qu'il ne pouvait atteindre, littéralement. Est-ce que ça l'amusait ? Plus qu'il ne pouvait l'imaginer. Et il eut beau enlever son T-shirt probablement pour détourner son attention, ça n'empêcha pas Neena de rester incroyablement vigilante et concentrée. Oui oui. « Je savais que tu étais un homme sensible, il faut que tu t'endurcisses, Frank. » Fit-elle en parlant à ses pectoraux, sans se gêner.

Concentrée en effet. C'était le mot. Et elle ne put s'empêcher de se dire que la vue n'était pas désagréable. Elle le fixa en croisant les bras sur sa poitrine, sans s'arrêter pour sa part alors qu'elle lui proposa une activité qui sembla l'intéresser. Là, elle détacha finalement les yeux de son torse, pour monter et capter son propre regard. Neena n'avait absolument pas honte, elle était bonne joueuse, en plus d'être très bon public. Et dans sa tête, il était toujours question de profiter de ce qui passait à porter. Que ça soit un bon moment, une bonne blague, ou une vue plaisante.

Elle fut plus que satisfaite qu'il accepte les termes du contrat, en tout cas avant de se retrouver coincée dans le coin du ring, les mains tenant fermement ses hanches, et lui déposant un baiser dans le cou. Elle s'était, contre toute attente, totalement laissée faire. Et ça n'était d'ordinaire pas son genre. Inutile de se chercher des excuses, en disant qu'elle n'avait pas vraiment commencé l'exercice ou quelque chose du style, Frank prit les devants en se foutant d'elle à moitié. Il la narguait, il jouait déjà avec elle, comme un chat avec sa proie entre ses griffes. Malheureusement pour lui, elle n'était pas tout à fait le genre de proie sans défenses à laquelle il avait l'habitude de faire face.

« Oh tu te crois malin, là, hein. » Fit-elle avec une moue, en le fixant de haut en bas. Elle croisa les bras sur sa poitrine, les sourcils froncés, le regardant faire son petit effet en pensant que ça se passerait si facilement. « C'est ça, retourne le jeu en ta faveur, tu as raison. » Railla-t-elle simplement, avant d'être bizarrement plutôt contente de voir qu'elle aurait le droit de lui donner un gage. Il voulait la faire dans ce sens là, elle ne serait pas contrariante. Elle comprit juste sur le moment que Frank était un homme qui avait besoin de contrôle.

Puisque c'était ainsi ! Elle le regarda, lui fit face en tentant d'en faire le tour, pour essayer de trouver un angle d'attaque le concernant. Elle avait déjà eu à faire à lui, elle savait parfaitement quel genre de combattant il était, quel genre d'homme de surcroît. Elle ne voulait pas lui faire de mal, mais elle avait besoin tout de même d'une approche qui aurait de l'effet, de l’intérêt. Puisque c'était un exercice, mais aussi un petit peu un jeu venant d'eux, et qu'elle voulait se montrer aussi efficace que bonne compétitrice... Elle était prête. Elle fit un sourire à Frank et se lança finalement.

...

Et il ne lui fallut pas longtemps pour se retrouver sur les fesses et rouler bouler en arrière, repousser, pas forcément violemment vu que Frank avait pris soin qu'elle ne se blesse pas. Et les trois fois suivantes où elle épousa le ring en se relevant comme elle le put furent assez parlante quand au fait qu'elle n'avait présentement aucun plan en tête. Elle fut bien obligée de l'admettre avec un sourire aussi désolé qu'amusé, et quand son petit ami la maintint au sol en se permettant de lui enfoncer ses doigts dans les côtes pour la chatouiller, elle eut beau se débattre en hurlant que c'était pas du jeu,  elle eut beaucoup de mal à reprendre son souffle pour l'occasion et à se libérer de lui.

Il n'empêcha qu'elle avait rarement ri comme ça dans sa vie, ou alors que cette impression de pouvoir s'épuiser juste en éclatant de la sorte ne lui était pas arrivé depuis très longtemps. Elle ne vit qu'une ouverture à un moment donné, se concentrant du mieux qu'elle le put pour rassembler ses forces et renverser souplement la situation. Au sens propre du terme. Frank eut l'air un peu surpris, vu que ça faisait une bonne demi-heure qu'il avait la main et qu'il maîtrisait parfaitement l'exercice pour lui prouver qu'il n'était pas en reste. L'éclat d'étonnement dans son regard ne fut rien comparé au goût de la victoire qu'elle éprouva quand elle réussit finalement à capturer ses lèvres.

Et comme elle adorait ça, gagner, ou l'embrasser, elle n'était pas bien sûre sur le moment, elle se permit de prolonger l'offensive en se tenant à lui, s'accrochant comme elle le put pour ne pas le laisser lui échapper. Ce fut pour le coup un baiser un peu plus long que prévu, mais un baiser du quel elle profita sans s'en cacher, avec une certaine intensité dont elle ne se défit que lorsqu'elle vint se séparer de lui. D'une poignée de centimètres à peine. Pour pouvoir sentir toujours son souffle contre son visage, retrouver un petit peu son calme aussi au passage. Et lui esquisser un sourire à la fois comblé et taquin.

« J'espère que tu aimes faire des pompes. » Lui murmura-t-elle contre ses lèvres. S'il pensait qu'elle avait oublié, il se fourvoyait totalement. Ça eut même le mérite de l'amuser pas mal, mais si elle n'éclata pas de rire, elle garda néanmoins cette lueur malicieuse dans les yeux : « Avec un poids sur le dos. » Précisa-t-elle ensuite en se sentait vraiment maline pour l'occasion. Chose qui arrivait plus souvent à Frank qu'à elle ces derniers temps visiblement, mais qui ne l'empêcha pas du tout de jouer aussi sur ce terrain : « Une petite centaine, ça ira vite non ? » Proposa-t-elle d'une voix chaude et douce avec une moue malicieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Something for the pain - Frank   

Revenir en haut Aller en bas
 
Something for the pain - Frank
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney
» Torrefaction dans une MAP (Machine à Pain)
» Compote de poires au pain d'épices ( 8 mois )
» gingerbreadman (bonhomme de pain d'épices)
» Conservation du pain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: