Partagez | 
 

 Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Tattoos
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Ororo/ Rachel Grey/Peter Quill
303
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]   Ven 4 Nov - 17:57

Donne-moi ta main et prends la mienne
Cameron E. Fox
feat.
Neena Thruman


 

 



 

 

Illud autem non dubitatur quod cum esset aliquando virtutum omnium domicilium Roma, ingenuos advenas plerique nobilium, ut Homerici bacarum suavitate Lotophagi, humanitatis multiformibus officiis retentabant.  Δ Lorem Ipsum

Décidément je n'avais vraiment pas de bol aujourd'hui, j'avais couru partout dans la ville, vidant mes poumons de leurs airs. J'avais crié comme un bon agent qui veut que son suspect s'arrête « Neena, arrête-toi où je tire! » Mais bon voilà, ils ne sont quand même pas cons, qui aurait pu croire qu'on allait tirer sur eux avec autant de personnes dans la rue. C'est complètement débile de dire ce genre de choses, comme si on allait prendre le risque de blesser un civil en pleine rue. Franchement quel suspect pourrait croire ça … Alors forcement, elle continuait sa course pour m'échapper. Mais bon, elle devait sans doute savoir que je n'allais pas la lâcher. Moi j'avais seulement envie de soupirer et que ce petit jeu du chat et de la souris  qu'il y avait entre nous s'arrête, enfin. Car ça faisait longtemps que je lui courais après et que je commençais à en avoir marre. À chaque fois c'était pareil, je la voyais je lui courais après, elle me voyait elle prenait ses jambes à son cou ou alors on se tirait dessus en s'échangeant de gentille petite réplique.

Mais pour l'heure on continuait à courir dans tous les sens, jusqu'à atteindre un bâtiment. Je m'arrêtais deux secondes pour reprendre mon souffle tout en disant un «  Bordel, elle m'emmerde. » - Et ça venait du fond du cœur- Alors Neena, elle se précipitait dans le bâtiment. Alors forcement je râlais encore plus, car cela voulait dire que j'allais devoir la chercher partout entre ces murs et que je n'avais nullement envie de passer ma journée dans un endroit sans lumière où il n'y avait que de la poussière partout. Non tout ce que je veux c'est un bon bain avec de la mousse où je peux me détendre avec un bon petit jazz et un verre de vin ou une bouteille…

Mais non au lieu de ça, je m'engouffrais dans le bâtiment toujours à la poursuite de ma charmante Neena. Donc j'avançais dans le bâtiment, arme pointée devant moi, marchant doucement et regardant chaque recoin de chaque pièce. « Neena ! Allez, laisse tomber ! » je continuais à avancer doucement tout en continuant à lui parler. « Je suis sûre que toi aussi t'en as marre de courir. » Je continuais mon avancer et soudain le noir complet et une douleur violente derrière le crâne se fit ressentir.

Bon sang voilà que je rentre dans un bâtiment et qu'elle ose me frapper derrière la tête pour m'assommer… Bon je dois reconnaître que ça aurait été une de mes tactiques si la situation était inversée, mais ce n'était pas très loyal. Enfin de mon point de vue. Et puis j'ai émergé en lâchant une injure, énerver d'avoir été prise par surprise comme une grosse débutante. Alors je me frottais la tête tout en disant « Je vais la tuer, cette fille. Tant pis pour mon serment. ». Je regardais autour de moi et vis justement celle qui m'avait fait rentrer dans ce bâtiment. « Qu'est-ce que tu fiches là ? » Je me levais, regardant tout autour de moi et je n'y voyais que des murs en béton avec une seule porte qui s'avérait être en métal. Je soupirais ajoutant «  Dans quoi tu nous as foutus ? »
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]   Ven 4 Nov - 19:29

La brune passa la main dans ses cheveux, grimaçant de plus belle en sentant l'énorme bosse qui s'était formé à l'arrière de son crâne. Du bout des doigts, elle put également sentir le liquide chaud qui en coulait, et qui disait qu'on ne l'avait pas épargné du tout. Si on rajoutait à ça les quelques meurtrissures des derniers temps, le monde avait décidé de ne pas l'épargner. Regard méprisant plus tard vers le corps sans vie de sa pire ennemie, Neena poussa un long soupir. Et finalement, il y eut un bruit dans la pièce. La brune était en train d'en faire le tour pour en chercher une sortie, quand elle se retourna vers la seconde victime.

C'était bien la première fois que l'agent Fox et elle se retrouvaient aussi près, aussi longtemps, sans se taper dessus. L'avisant d'un regard furieux, elle ne manqua pas d'ignorer sa première question, avant de s'étouffer avec la seconde : « Dans quoi je nous ai foutu ?! » S'étrangla Neena en la regardant avec de gros yeux fâchés. Cette blague ! Elle était tranquillement en train de faire ses courses quand cette garce lui est encore tombée dessus ! A cause d'elle, elle allait devoir changer d'identité, et déménager ! Et elle osait dire que c'était de son fait si elles se retrouvaient ici ? « Non mais tu plaisantes j'espère ! » Hoqueta-t-elle.

Si elle n'avait pas pleinement eu conscience qu'elle avait besoin de son ennemie pour se sortir d'ici, Neena lui aurait probablement collé son poing dans la figure pour lui faire cracher quelques molaires. Elle n'avait eu qu'une seule envie en se levant ce matin : Passer voir Frank. Là, elle devait bousculer tout son programme, puisqu'il n'en était tout simplement plus question. Et du coup, l'agent d'Hydra éprouvant une haine plus que palpable à l'encontre de cette femme : « Si tu avais autre chose à faire de ta vie que pourrir la mienne, on en sera pas là, figure toi... » Lâcha-t-elle entre ses dents en se détournant.

Un soupir rageur lui échappa. Elle vint se planter devant la porte, qui était la seule entrée, et par la même la seule sortie de ce machin. Neena s'était réveillée quelques minutes avant Cameron, à la base, les deux étaient ligotées. Mais par une habile fracture du pouce, la brune avait réussi à se défaire de ses liens, libérant par la même sa complice forcée du jour. Sa main gauche la faisait souffrir, et elle avait tenté de réduire la fracture comme elle avait pu, sans y parvenir. Elle aurait besoin de soin, mais ça attendrait. Pour en avoir, elle devrait d'abord sortir d'ici.

« C'est un nid à yakuza. » annonça-t-elle à Cameron sans la regarder. Elle cherchait pour l'instant un moyen de démettre les gonds de la porte. Mais celle-ci était trop lourde, et elle ne passerait pas ses doigts dessous. Elle risquait juste de se faire mal, ça ne servait donc à rien. « Je suis tombée au milieu d'un deal avant qu'ils ne me rouent de coups, m'assomment et m'électrocutent. Je sais plus dans quel ordre. » Précisa-t-elle en se tournant enfin vers Cameron, sourire ironique sur le visage. « Ils vont revenir pour nous tuer, alors pour une fois, fais pas ta chieuse et roule avec moi. »

Aimable ? Non. Et Neena n'avait aucunement l'intention de changer de comportement. Il fallait dire aussi qu'elle était plus qu'en colère, là, maintenant. Si elle était dans ce merdier, et si elle risquait de mourir, c'était à cause de l'agent du SHIELD. Loin de là l'idée de se remettre en question sur son choix de carrière, le sbire d'Hydra avait plutôt l'intention de rester engoncé dans sa mauvaise foi, et de jouer la tête de mule le temps qu'il faudrait. De toute façon, elle savait qu'elle allait devoir être très habile pour se tirer de ce guêpier, et semer la brune qui lui pourrissait l'existence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tattoos
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Ororo/ Rachel Grey/Peter Quill
303
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]   Sam 3 Déc - 19:57

Donne-moi ta main et prends la mienne
Cameron E. Fox
feat.
Neena Thruman








Illud autem non dubitatur quod cum esset aliquando virtutum omnium domicilium Roma, ingenuos advenas plerique nobilium, ut Homerici bacarum suavitate Lotophagi, humanitatis multiformibus officiis retentabant. Δ Lorem Ipsum

Et voilà, on allait repartir vers une nouvelle disputer. Oui, oui, dis comme ça, on dirait qu’on est un couple… Oui enfin vu la situation entre nous deux, on pourrait comparer notre relation à celui d’un couple divorcé. On se disputait sans arrêter, je la poursuivais toujours lui criant dessus et elle me répondant sur un ton aussi énervé que moi. Mais ce qui était sur, c’est qu'évidemment qu’elle ne serait pas tombée dans une telle situation, je ne l’avais pas vu et poursuivit. Mais si on remonte à la cause, elle n’avait pas à faire partie d’une organisation terroriste. Donc si on y réfléchissait bien tout ceci n’était nullement de ma faute, mais de sa faute à elle. Non, je n’étais pas prête d’avouer que tout ceci était de mon fait. « Il ne fallait pas faire partie de l’hydra si tu ne voulais pas que je pourrisse ta vie. » Je l’avais dit calmement tout en regardant dans quel genre de pièce nous étions.

Et pendant ce temps, elle me racontait ce qui lui était arrivé. Elle me parlait de ses yakusa sur lesquels elle était tombée. Puis du tapage à tabac et de la torture qu’elle avait subie. Je soupirai en entendant cela, car je ne voyais pas l’utilité de faire ce genre de chose du moins de le faire aussi vite. Mais j’étais d’accord sur le fait qu’il reviendrait et surement pas pour nous offrir le thé. Jem’approchais de Neena, pour voir dans quel état elle était « Laisse-moi voir. » Je n’allais quand même pas la laisser prendre des risques pendant que nous nous évadions si elle n’était pas état. Je regardais Neena tout en lui disant calmement « Je n’ai pas très envie que tu me lâches à cause du fait qu’ils t’on assommer et électrocuter.» Et je rajoutais Je suis médecin, alors t’iinquiète je sais ce que je fais. » Je commençais à regarder sa tête, vis sa bosse et du sang couler. Cela était plus impressionnant qu’autre chose, mais quand on serait sortis de là, elle devrait aller voir quelqu’un pour. « Quand on sortira d’ici, va quand même à l’hôpital ou chez un médecin pour ta blessure à la tête…Pas d’engourdissement dans le corps ? »

Et quand j’allais regarder si ses bras allaient bien, un cliquetis se fit entendre. Je me retournais et vis effectivement une personne du type asiatique qui commençait à nous parler en japonais. Je regardais le Yakusa, puis Neena la regardant d’un air « T’a compris ? ». Il s’approchait de nous et à sa suite, il y avait deux autres yakusa mitraillettes à la main. Celui qui venait à nous continuait à nous parler en Japonais, commençant à s’énerver de plus en plus. Je lui disais calmement qu’on ne comprenait pas, car il était inutile de paniquer dans un moment pareil. Mais cela ne calmait nullement son attitude, ce qui était compréhensible. Après tout des personnes étrangères était arrivée pendant qu’ils étaient en train de faire affaire, sans savoir qui c’était. Mais ce qui était le plus ennuyant, c’était le fait qu’ils puissent découvrir qui on était ou du moins pour qui je travaillais.

Mais soit, le gars approchait toujours puis me prit par le bras et je me disais soudain que c’était à mon tour de subir l’expérience de l’électrocution. Cette perspective ne me plaisait pas trop, non pas que je ne savais pas qu’un jour, j’aurais peut-être à subir cela. Mais je n’avais jamais imaginé que cela pourrait être à cause d’un accident, un stupide accident. Il me plaçait donc sur une chaise en métal, me pposaitdes questions la première, dans notre langue cette fois-ci, n’était nullement surprenant, car il me demandait pour qui je travaillais « Je suis à mon compte. » Il me regardait puis fit un signe de la tête à une autre personne et voilà les coups de jus qui se font ressentir.

Puis après s’être amusé à me faire, comprends leur passion pour les courants électriques. Ils me ramenèrent dans notre cellule de fortune. « En tout cas, ils aiment l’électrocution. »

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]   Dim 4 Déc - 15:41

Neena avait l'impression d'entendre sa mère, tiens. Ou une grande sœur qu'elle n'avait jamais eu. Et c'était un autre monde pour elle ! Fixant la brune à ses côtés avec de grands yeux choqués par sa répartie de gamine de six ans, elle préféra soupirer bruyamment plutôt que de lui répondre. Même si ça la démangeait sérieusement. Même si elle en avait vraiment très envie. Même si elle allait le faire, se connaissant... « Oui, bah, excuse moi madame j'ai-réussi-dans-la-vie-et-j'ai-toujours-fait-les-bons-choix ! » Râla-t-elle à côté d'elle en croisant les bras. « On a pas tous la chance de pouvoir emmerder son monde dans un beau costume du SHIELD. » Pas qu'elle avait envie d'en faire partie, mais elle trouvait cette repartie un peu gonflée, il fallait dire. Neena partait du principe assez commun que s'il y avait de la demande, il y avait de l'offre. Et qu'elle n'était qu'une offre parmi tant d'autres.

« Tu devrais t'estimer heureuse que ça soit moi qui fasse le sale boulot. Au moins, aucune victime collatérale, et pas de souffrance inutile. » Commenta-t-elle. « J'en connais qui sont pas si à cheval sur ces principes là. » Et plus qu'elle ne pouvait l'imaginer. Difficile de savoir si c'était sa bosse au crâne qui parlait, ou son envie d'avoir le dernier mot. Probablement un peu des deux. Dans tous les cas, la brune n'entendait pas rester ici à ne rien faire en attendant la fin, et quand son ennemie de toujours lui demanda à regarder sa blessure, Neena se laissa faire un peu à contre cœur. « Quand on sortira d'ici ? » Répéta-t-elle, surprise. « Parce que tu vas me laisser filer sans broncher ? » Demanda l'agent d'Hydra avec une pointe de surprise dans la voix.

Parce que pour le coup, elle n'y croyait pas trop. C'était sans doute un piège ou quelque chose du genre. Même si ça n'était pas le bon moment pour lui en faire part. Neena secoua la tête : « C'est bon, c'est qu'une bosse. Au pire j'aurais des migraines, mais qui n'en a pas ? » Est-ce que c'était pire que la fois où elle avait du garder son bras immobile pendant un bon mois à cause de Frank ? Oui, à cause de lui en effet, vu qu'elle l'avait suivi pour le protéger et qu'elle avait manqué de perdre un membre pour ses beaux yeux. Elle lui pardonnait aujourd'hui seulement parce qu'il était vraiment beau gosse et attendrissant. Sinon, elle aurait été capable de faire la gueule un bon moment. Puis, même si elle ressentait un léger vertige, Neena comprit qu'elle allait être tranquille pour une petite demi-heure.

Le temps que sa collègue d'infortune subisse le même interrogatoire électrique qu'elle. Elle l'attendit avec une pointe d'impatience, pour la voir revenir peu de temps après, encore sonnée par ce qu'elle venait de passer. Le problème avec l’électricité, c'était l'engourdissement qu'on ressentait après coup. La sensation d'avoir les doigts dans des moufles, de ne pas pouvoir maîtriser ses muscles comme il le fallait. La mercenaire avait encore cette impression, très désagréable, lui remontant le long de l'épaule. A l'avenir, elle veillerait à ne pas retomber sur un nid à Yakuza. Même si c'était plus facile à dire qu'à faire : le crime avait ses racines un peu partout, autant admettre tout de suite que ça ne serait pas possible.

« Tu sais quoi ? On va pas rester là. » Déclara Neena en remettant Cameron sur ses jambes. Vu qu'elles devraient faire équipe pour s'en sortir (une fabuleuse équipe de bras cassés qui ne s'entendaient pas), il était temps de faire preuve de bonne volonté. Et ça commençait par créer un esprit de cohésion. Si Cameron tombait, elle devrait la relever. Si elle avait mal, elle devrait la soulager. Même si ça lui arrachait la gueule d'essayer. Parce que bon, Cameron, elle lui pourrissait salement la vie jusqu'ici, et c'était déjà bien assez contraignant comme ça. « Ils vont revenir d'ici quelques minutes pour nous tuer. » Fit-elle. « J'ai pas envie de mourir, toi non plus j'imagine. »

C'était qu'une interprétation. Peut-être que Cameron était suicidaire, et n'attendait que le bon moment pour presser la détente. Franchement, c'était pas son problème. Mais vu comment elle avait été jusqu'ici, elle semblait pas être le genre à abandonner si facilement. « Je sais pas si t'as remarqué, mais ils se promènent toujours par deux ou trois. Je vais me planquer derrière la porte. Quand le premier rentre, tu le choppes, j'enverrais la porte dans la tronche du second. On aura au moins une arme pour se protéger. Si y'en a un troisième, je lui ferais la peau. » Se mettant déjà en position, Neena fit craquer sa nuque, en étirant ses muscles et ses articulations, se tenant prête au combat. « Je vais pas faire les choses proprement, j'espère que ça te pose pas de soucis. » Et même si ça lui en posait, elle s'en cognait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tattoos
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Ororo/ Rachel Grey/Peter Quill
303
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]   Jeu 8 Déc - 16:24

Donne-moi ta main et prends la mienne
Cameron E. Fox
feat.
Neena Thruman


 

 



 

 

Illud autem non dubitatur quod cum esset aliquando virtutum omnium domicilium Roma, ingenuos advenas plerique nobilium, ut Homerici bacarum suavitate Lotophagi, humanitatis multiformibus officiis retentabant.  Δ Lorem Ipsum

Pourtant, ce n’était une question de bon choix, mais de choix qui nous correspond. Elle avait sans doute pris le chemin qui lui convenait, peut être que le shield ou un autre métier bien gentil ne lui correspondait pas non. Elle avait certainement ses convictions, et ses raisons pour avoir rejoint l’hydra. Mais cela était un long débat dont beaucoup d’entre nous ne voulaient pas entendre parler. Donc pour moi, il n’y avait pas de bon ou de mauvais choix, mais seulement des choix qui nous correspondent. Je ne répondis donc rien sur ce sujet, ce n’était pas le meilleur moment de toute façon.
Mais elle avait raison sur un point au moins avec elle, il n’y avait pas de mort inutile et pas beaucoup de dommage collatéral. Car même s’elle ne pouvait le voir, il y en avait malgré tout. C’était des choses sur lesquelles on ne pouvait avoir un total contrôle, ça restait un domaine qui était imprévisible. Cela ne valait pas rien que pour elle et l’hydra, mais aussi pour le shield ou encore la garde. Et parfois, j’avais cette nette impression qu’on se voilait la face devant tout ceci.

Mais on n’avait pas le temps de nous poser et de prendre le thé qu’on était venu me chercher pour me questionner à mon tour. Et puis après m’avoir torturée avec amours, m’avoir fait revenir auprès de Neena. Elle me disait qu’on n’allait pas rester là qu’on allait s'échapper et rester en vie. Je devais avouer que son plan me tentait bien …Enfin non, il me tentait carrément, car j’avais envie de me retrouver avec une balle dans le crâne… Qui irait ennuyer Adam, et puis ça voudrait dire que je serai dans un trou (au mieux), toute seule, et les moments de solitude, je préfère avoir quelqu’un a mes côté… Ou alors ils me mettront dans le même trou que Neena et nos fantômes passeront leur temps à se disputer… Non faut sortir de là. « OK, c’est quoi ton plan ? » je lui répondais alors qu’elle m’aidait à me relever. Je fis quelque mouvement de la tête comme pour chasser tout cet engourdissement qui était présent dans mon corps. Mais cela ne partirait pas ainsi, il faudrait un peu de temps, temps pendant lequel mes mouvements ne seront pas aussi précis qu’avant. Mais qu’importe, elle avait raison, nous devions sortir d’ici.

J’écoutais son plan, sans dire un mot, et de toute manière, je pense que c’était le meilleur plan qu’on puisse trouver vu notre situation. Alors, bon même si je n’avais été d’accord avec cette idée, on n’avait pas vraiment le choix. « OK, faisons ça. » Lui répondis-je tout en m’étirant. Puis on attendait donc que ces méchants Japonais arrivent pour nous tuer…En soi, cette pensée n’était pas vraiment réjouissante… Mais c’était la réalité.


Donc on était là en train d’attendre qu’ils arrivent et il fallait avouer une chose, je n’étais pas une grande fan du silence, bien que parfois, il était salutaire. « Ce n’est pas une question de réussite et de bon choix, que je sois au SHIELD ni même de raté et de mauvais choix que tu sois a l’Hydra. Juste une question de choix qui nous correspond. » Je marquais un temps d’arrêt, puis repris. « Si tu es à l’hydra parce que ça te correspond, alors c’est le bon choix » puis je ne disais plus rien… À vrai dire, je ne savais pas trop ce que je pouvais lui dire, mis à part un « On se fait un sushi après ? » pour détendre l’atmosphère.

Puis enfin, les voilà, on pouvait les entendre arriver, avec ce ton si caractéristique des Japonais. Une manière de parler qui leur était propre tout droit sortit d’un de leur drama ou d’un de leur manga. Bref, on pouvait voir la poignées s’abaisser. Puis un premier rentra dans la pièce avec un air grave, comme s’il allait nous tuer…Enfin, c’est ce qu’il veut, pas sûr qu’il y arrive. Je lui faisais un petit sourire lui disant « Salut, ça boum ? On se refait une petite séance d’électrocution ? » Attendant que les deux autres derrière ne montrent le bout de leur nez. Et quand il était au bon endroit, et que le premier des yakusa était suffisamment près de moi, mon pied parti su la pliure du genou gauche, le forçant à poser genoux à terre puis un coup de coude au niveau de la mâchoire pour l’assommer un peu et m’en servit comme bouclier… Juste au cas où. Faut bien trouver un moyen de se protéger des balles et le corps de ce yakusa fera l’affaire…Quand j’y pense, je devrais avoir honte, j’ai quand même prêté serment de sauver la vie de tout le monde… Mais bon là c’est lui ou moi… et je me préfère quand même. « Allez maintenant, on se casse d’ici. »

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]   Jeu 8 Déc - 17:33

« Nan. » Objecta Neena avec une petite moue sur le visage. Elle était déjà en position pour contre-attaquer, jetant un bref coup d'oeil à Cameron qui elle aussi se tenait prête à faire ce qu'il fallait. Ça resterait dans les annales, une agent du SHIELD et une agent d'Hydra, contraintes de s'entre-aider pour survivre. Pas que le résumé du film en lui-même était mauvais, mais ça tenait un peu de la fiction tout ça. Elle n'en fit rien pour sa part, se contentant de répondre à la remarque de Cameron. Tout n'était pas une question de choix correspondant à chacun, Neena n'était pas d'accord là-dessus... « C'est une question d'opportunité et d'opportunisme. » Et à peine eut-elle le temps de dire ça que déjà les yakuzas approchaient pour les finir.

La brune se concentra. Sûre sur ses appuis, elle attendit de voir la poignée se baisser en laissant entre un premier homme. La remarque de Cameron lui arracha un petit rire amusé, et ce fut directement après qu'elle envoya la porte en plein dans la tête de celui qui suivait. Sans s'occuper de l'homme qui était dans leurs espaces, la brune rouvrit en grand la porte dégondée, pour se ruer sur la proie qu'elle avait réussi à faire reculer. Elle était à découvert, dans un couloir étroit et mal éclairé, avec un type qui s'était apparemment heurté à un mur en brique, et qui semblait sonné. Il lui suffit d'une bonne droite dans son nez pour entendre l'os craquer sous ses phalanges, et sentir le gars finir complètement dans les vapes.

Un de moins, plus que... Plus qu'un ! Le temps qu'elle assène au premier la droite qui lui démangeait, Neena s'était faite cueillir par un autre attendant un petit peu plus en retrait qui n'avait pas eu le temps d'utiliser son arme. Espace trop étroit, de surcroît, ce qui impliquait qu'il risquait de tirer sur ses alliés. Il n'en avait plus désormais, et la brune manqua de justesse de se manger une balle quand elle entendit le cliquetis très agréable d'une arme encrassée, d'un percuteur qui ne faisait plus son boulot. Sourire satisfait devant cette chance inestimable. La brune n'eut aucun mal à dégainer une arme de ceinture récupérée sur le corps du premier yakuza, et tirer sans aucun remord droit entre les deux yeux du second.

Le coup de feu fut ponctuer d'un « Connard. » bien senti, alors qu'elle se redressait en reprenant son souffle. L'adrénaline faisait du bien, il y avait pas à dire. Mais quand ça redescendait, ça laissait une vague impression désagréable. Mélangé aux chocs dont elle avait eu droit tantôt, l'agent d'Hydra n'était pas certaine d'avoir pleinement le contrôle d'elle-même sur le moment. Se passant la main dans les cheveux, elle esquissa une grimace lorsqu'elle frôla sa blessure à la tête. Finalement rejoint par Cameron, qui avait mis hors d'état de nuire sa propre cible, Neena ne mit pas longtemps à lui faire un point de la situation, comme elle avait pris l'habitude de le faire quand elle était avec Frank.

« Trois ici. » fit-elle. « Vu les armes, ils avaient en tête de nous exécuter pour de bons. Il doit y en avoir cinq fois plus en bas pour finir l'échange et le transport des caisses, et... » Et elle n'eut pas le temps de finir sa phrase. Elle tira dans la cuisse de sa première cible avant de se tourner vers Cameron. Les yeux ronds qu'elle vit lui arrachèrent un haussement d'épaules : « Il n'y a eu qu'un coup de feu, on est deux. Me regarde pas comme ça, j'essaie de rester logique sans gâcher des balles. » elle soupira. « Maintenant on a cinq à septs minutes avant qu'ils ne s'inquiètent de ne pas voir revenir leurs hommes. » Souffla-t-elle froidement.

« Des idées ? » Ironisa-t-elle en se tournant vers Cameron, persuadée que c'était un peu comme ça qu'on la faisait au SHIELD. Elle les voyait très bien, se mettre en tailleurs les uns en face des autres pour discuter de la marche à suivre, en s'encourageant les uns les autres histoire de rester motiver avec une bonne image de soi-même. Et dans ce monde parfait du gentil petit agent du SHIELD, on disait pardon après avoir frappé un méchant pas beau un peu trop fort. Cette blague. « Non en fait, m'en fous. » Fit-elle en roulant des yeux. « On avance. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tattoos
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Ororo/ Rachel Grey/Peter Quill
303
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]   Jeu 8 Déc - 22:20



Donne-moi ta main et prends la mienne
Cameron et Neena
Et voilà, les choses sérieuses commençaient, pour une fois Shield et Hydra ne se disputaient pas, il était côtes à côtes. Cela est étrange, qu’un membre du shield travaille en collaboration avec quelqu’un de l’hydra…Enfin surtout que je collabore avec Neena, mois qui la poursuivait partout et elle qui me fuyait tout le temps. Alors c’était étrange que maintenant nous devions nous échapper d’un lieu infesté par des yakusa.

Mais reprenons, cette petite aventure. Je devais donc m’occuper de celui qui rentrait dans la notre prison de fortune, et je m’en étais occupée avec succès, prenant soin de prendre quand même son arme…Après tout ça pouvait servir. Pendant que Neena elle s’occupait de ceux derrière. Et je dois dire que le plan pour éviter, une mort certaine avait fonctionne…Enfin le début du plan. Neena, m’expliqua qu’il était venu pour nous tuer au vu de leurs armes… À dire vrai, même sans voir leurs armes, on pouvait s’en douter qu’il vînt pour cela et rien d’autre. Après tout, pourquoi s’encombrer de témoins. Elle tira dans la cuisse d’un des gars, je la regardais d’un regard qui lui demandait pourquoi elle l’avait fait cela, et elle m’expliqua avec un haussement d’épaule que comme cela faisait en tous deux coups tirer. « Ohhhh » fut la seule sont qui sortis de ma bouche, pour lui signifier que j’avais compris et je rajoutais. « Moi, j’embarque ce mec, il pourrait nous guider et aussi nous servir de bouclier.»Je gardais Neena qui avait la même tête que je faisais juste avant. « Ben quoi ? » je regardais Neena d’un air étonner « Entre lui et moi. Je me préfère, puis il m’a quand même torturée. Et ce n’est pas parce que j’ai fait médecine que j’aime recevoir des balles à la place des autres. »

Puis des idées…ben oui, on bouge et on voit une chose après l’autre… « On bouge et on improvise » après tout c’était vraiment tout ce qu’on pouvait faire. Avancer et voir par après ce qui nous tombait dessus. Puis les plans de toute manière foirent toujours à un moment ou un autre, alors bon autant ne pas en avoir. Je resserrais ma prise son mon bouclier humain « Alors par ou on va mon gars. » Mais il ne disait pas un mot, je soupirais me disant que bien sûr il fallait s’y attendre. « Bon je t’explique, moi je voudrais bien te garder en vie, après tout je suis médecin. Mais tu vois ma copine d’infortune, elle, a moins de scrupule que moi. Alors pour commencer, elle te tira surement une balle dans le genou, une première fois, mais après te tuera par manque de patiente. Tandis que si tu nous dis par où on doit aller pour éviter un maximum de tes amis, tu resteras en vie. N’est-ce pas. » J’avais dit tout cela sur un ton très calme, sans aucune hésitation, puis j’avais regardé Neena pour qu’elle confirme ce que je venais de dire et puis reposai la question à notre ami Yakusa. « Par où on va ? »

Et bizarrement, cela avait fonctionné, il nous indiquait par où on devait aller. Alors on marchait tranquillement dans les couloirs, faisant quand même attention pendant notre petit périple dans les couloirs. On ne regardait pas vraiment les minutes, après tout cela ne nous servirait à rien. Mais voilà le calme ne dura pas longtemps, car nous tombions sur des yakusas. Des premiers coups de feu se firent entendre, eux tirant les premiers sur nous, nous forçant à nous cacher derrière un coin de mur. « C‘était trop beau pour être vrai, ce moment de calme. ». J’attendais que la salve s’arrête deux secondes, pour en profiter et voir combien ils étaient plus ou moins. « Ils sont 5. 3 à droit et deux à gauche. »
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]   Jeu 8 Déc - 23:21

« N'est-ce pas. » Fit Neena en agitant son tout nouveau flingue sous le nez du japonais avec un sourire en coin, tout à fait prête à tirer et à lui en mettre ou, au hasard, dans le genou, dans le ventre, ou dans la tête s'il ne répondait pas ce qu'elle voulait qu'il réponde. Ça termina de le convaincre, il l'avait vu abattre l'un d'entre eux, mettre à terre le second et lui coller un méchant coup de poing. Autant dire qu'ils n'avaient pas tenté de capturer et tuer les pires agents du SHIELD ou d'Hydra. Puis dans le milieu mafieux, Neena avait tout de même une réputation à tenir, et on ne faisait pas appel à elle seulement pour son joli sourire. Loin s'en faut, elle n'était toute façon pas des plus souriantes dans le genre, et ça se savait aussi.

Au moins, le nouveau pote de Cameron fit son office, et elles réussirent à arriver à un endroit donner. Sauf que Neena se disait que ça ne pouvait pas être si simple. Ou alors que ça sentait trop le piège à plein nez. Que les autres devaient forcément se douter de quelque chose. Pour peu qu'ils aient demandé de les abattre et de revenir aussitôt, Cameron et elle seraient piégées bêtement. Réfléchissant à cent à l'heure, les deux brunes furent bientôt contraintes de se stopper et de se cacher au mieux pour s'éviter d'être transformer en gruyère. Neena se terra contre le mur le plus proche, derrière Cameron, aux premières détonations et aux premiers ordres qui tonnèrent dans le couloir.

Elles se trouvaient toutes deux au croisement de deux couloirs perpendiculaires. Leur cachette tiendrait le coup un moment, mais elles devraient bouger si elles ne voulaient pas rester coincer. Leurs ennemis se trouvaient à leurs droites, au bout du couloir, à presque quatre mètres d'elle, grosso merdo. Analysant la situation, l'agent d'Hydra décida de prendre les devants. Elles avaient toujours leur otage, et sachant que ces hommes n'auraient que faire de sa survie, elle décida de l'utiliser comme bouclier. Toujours mieux que de se servir de Cameron, n'est-ce pas ? Surtout qu'elle était sa seule alliée ici.

« Derrière moi ! » Ordonna froidement Neena alors qu'elle attrapait le japonais par le col de sa veste pour le remettre sur les genoux. Bras par-dessus l'épaule de l'homme, elle se planta au milieu du couloir, et attendit que Cameron prenne place derrière elle. Les balles fusèrent encore, et Neena répliqua comme elle le put. Elle en toucha un au bras, un autre en pleine poitrine. Et son otage ne fit pas long feu. Elles eurent à peine le temps de reculer de trois mètres pour essayer de trouve une issue à gauche qu'il manqua de se casser la figure et de s'effondre de tout son poids. Neena le maintint comme elle le put devant elle, jusqu'à ce que Cameron leur trouve une autre cachette.

Là, un autre couloir perpendiculaire, donnant vers dieu savait où. Elles s'y engagèrent sans rechigner, au pas de course même. Tout ce que souhaitait Neena, c'était qu'elles ne se fassent pas prendre en sandwich. Si une autre équipe arrivait en face, elles seraient trop mal pour pouvoir résister. Mais le champ fut presque libre. Talonnées de près cependant par les trois derniers qui avaient survécu à l'échange de tir, la brune essuya du sang sur sa joue. Pas le sien cependant, mais celui de l'otage qu'elle n'avait pas abattu elle-même. Elles longèrent un mur très haut, de près de six mètres. Au sommet de celui-ci, des fenêtres, comme dans les hangars près des ports. Autant dire que si elles continuaient, elles ne seraient pas loin de trouver éventuellement une sortie.

Mais surtout... De tomber sur l'échange qu'elles avaient déjà surpris une première fois. Au moins, là, elles étaient armées. Et l'effet de surprise serait probablement encore de leurs côtés. Une balle ricocha sur le mur en béton à sa gauche, et l'agent d'Hydra sursauta. « Merde ! » Grogna-t-elle en bousculant Cameron derrière une caisse pleine pour la mettre à l'abri. Pour sa part, elle répliqua deux fois, abattant un troisième homme froidement, avant de se ruer à son tour à l'abri. « Je vais pas avoir assez de munitions pour continuer là-bas. » annonça la brune comme une évidence. Il devait lui en rester une dizaine, à tout casser... Faudrait en venir aux mains après ça. Et c'était pas pour la déranger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tattoos
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Ororo/ Rachel Grey/Peter Quill
303
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]   Dim 11 Déc - 15:26



Donne-moi ta main et prends la mienne
Cameron et Neena

Et après tout ceci j’irai prendre un bon bain, ouais, un bain bien chaud avec des la mousse … Ou quelqu’un. Je verrais comment je suis après tout ceci. Après tout j’aurais eu ma dose d’Adrénaline, pour aujourd’hui. Je me serais fait électrocuter, emprisonner aussi, j’ai dû collaborer avec un membre de la faction adverse et me fais tirer dessus. Alors quoi qu’on me dise, après je rentre chez moi, et je me fais couler un bon bain et peut être que je mettrai des canards dedans. Après tout pourquoi pas, on met ce qu’on veut dans un bain, si je veux un canard, je peux en mettre, un canard bien jaune, les autres, ils ne sont pas beaux.

Mais bon, je n’avais pas beaucoup de temps pour penser à mon bain, car, à dire vrai là, on tirai dessus et Neena et moi restions cacher pour ne pas nous retrouver criblées de trou. On attendit un peu, et puis Neena me prit mon bouclier humain, pour s’en servir. Je n’allais pas protester, au vu de la situation, c’était le seul moyen pour avancer. Et c’est ce qu’on fit, on utilisait notre ami le japonais, pendant que ses amis tiraient un peu partout, et que nous ripostions tout en restant en file indienne, tirant à notre tour un peu partout. Puis nous nous réfugions dans un couloir.

Décidément, cette journée n’était pas vraiment une bonne journée. Comme, certaines personnes diraient, il aurait mieux fallu que je reste dans mon lit. Mais bon, qui aurait pu deviner que j’allais me retrouver dans un bâtiment en train d’essayer de m’échapper d’une bande de Yakusa, personne. Et d’ailleurs, je pense que même Neena ne pensait pas que sa journée tournerait de cette manière, non plus. Mais il fallait qu’on sorte de là, et je devais avouer que Neena menait bien sa barque, il y avait bien une chose sur laquelle je faisais entièrement confiance avec Neena, c’était sur capacité. Je regrettais même qu’elle ne soit pas au shield, elle aurait fait un très bon agent et qui sait peut-être qu’on aurait eu une autre relation toutes les deux.

Mais, ce n’était le moment de penser à tout ceci, car l’agent de l’Hydra venait de me pousser derrière une caisse et abattis encore une fois un autre japonais. Je regardais derrière elle et vis un autre arrivé braquant son arme. Ce fut dont sans hésitation que je pointai l’arme que j’avais prise de notre otage ( qui ne l’était plus) et tira sur celui qui arrivait dans le dos de Neena avant que celle-ci me rejoigne dans l’abri de fortune. « Bon.. » Je regardais combien de balle il restait dans le chargeur de mon arme, fronça les sourcils en voyant qu’il ne m’en restait plus que 6 et je me demandais aussi ou il avait bien pu utilisers es autres balles. «Moi, il reste 6 balles dans cette arme… Faut en prendre celle des autres. » Je regardais si la voie était dégager tirai encore une fois sur un des yakusa qui était arrivé dans le couloir et sortis de notre cachette en disant à Neena que la voie était libre. On avançait donc dans le couloir et je prenais les deux armes des deux yakusa que j’avais abattus, donnant une arme à Neena au passage. Puis je gardais mon arme prête à tirer tout en avançant, prenant le soin de regarder dans chaque couloir s’il n’y avait personne.
Puis nous arrivions sur une passerelle, ou nous étions bien trop à découvert, mais on n'avait pas le choix. Cette passerelle nous donnait une vue sur une grande partie du hangar, ou pouvait voir les fenêtres qui se trouvaient sur le toit ainsi que d'autre passerelle qui pouvait nous emmener vers celle-ci. « On pourrait essayer d'atteindre ces passerelles pour sortir par le toit. » Je lui disais ceci, tout en avançant, et faisant attention à ne pas faire de bruit, car je n'avais aucune envie qu'on nous repère. Après tout, il devait certainement avec des hommes patrouillant dans tout le hangar, donc autant être discrète.
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]   Dim 18 Déc - 15:48

En gros, seize balles pour survivre à un gang de yakuza très en colère ? Neena avait envie d'en utiliser quatorze en tout, pour ensuite en tirer une dans Cameron, puis une dans sa tête, histoire de s'épargner plus d'ennuis. Ça serait limite une libération, ou quelque chose de ce genre là. Toujours mieux en tout cas que de finir en sushi. Sur le coup, Neena n'osa pas faire cette blague parce que c'était vraiment de très mauvais goût, et aussi un petit peu raciste. Et comme elle n'avait aucune envie d'attiser encore plus de colère de l'autre côté (c'était déjà suffisamment coton comme ça), autant s'abstenir de plus de bêtises.

Mais non. Se suicider pour empêcher l'ennemi d'avoir gain de cause, c'était trop simple. Elle avait une motivation pour rester dehors. Et vivante. Son petit frère comptait sur elle pour rentrer ce soir et lui faire des lasagnes comme elle lui avait promis (c'était d'ailleurs pour ça qu'elle était sortie aujourd'hui, pour aller acheter ce qu'il fallait pour lui), mais aussi le fait de revoir Frank et d'aller finalement au cinéma avec lui. Oh, oui, sous ses airs de grosse dure qui faisait genre elle n'avait aucune envie de s'y rendre, se cachait en fait une jeune femme plutôt contente de pouvoir sortir à son bras.

Les côtés très ordinaires de sa vie lui plaisaient. Son travail, bien que tout à fait discutable, l'aidait à obtenir une existence confortable et à l'abri de bien des choses. Elle était en sécurité, physiquement (car jamais l'ennemi n'était venu sonner à sa porte), mais aussi financièrement grâce à ses habilités très spéciale. Ça aurait été dommage d'en finir là alors que l'avenir s'annonçait presque radieux pour elle. Pour une fois ! Elle talonna Cameron de près une fois qu'elle eut dégagé la voix, récupérant au passage de quoi survivre un peu plus longtemps. Une autre arme de poing, la brune se sentait bien plus à l'aise en Calimity Jane.

Elle acquiesça à la proposition de Cameron quand à passer sur la passerelle. Pas de soucis pour elle ! Elle la pressa même en la poussant légèrement pour engager la route, couvrant ses arrières. Elles parvinrent jusqu'à une sortie sans trop de difficultés, passant au-dessus d'un échange et d'une pseudo discussion autour de grandes boites de cartons. A près de vingt mètres au-dessus de sol, les deux femmes tentaient de se faire discrètes. Cameron fut la première à s'engager par l'ouverture, emettant des doutes quand au fait qu'elles pourraient y passer. L'ouverture était très étroite, et elle eut beaucoup de mal à y glisser son arrière train.

Il fallut que Neena l'aide en poussant à deux mains sur son derrière pour la faire glisser vers l'extérieur du hangar. Malheureusement pour elle, elle mit trop de temps à libérer sa complice, et déjà de l'autre côté de la passerelle, les ennemis revenaient. « Fait chier ! » Grogna-t-elle ! Échange de coups de feux, qui alertèrent ceux d'en bas, finalement, les yakuzas choisirent d'en venir au corps à corps, et pour empêcher l'un d'eux de se glisser vers la sortie qu'avait emprunté l'agent du SHIELD, elle le fit basculer par-dessus bord...

Sauf que dans la confusion, se tenant à la barre de sécurité, elle se fit pousser par l'avant par un homme venu là pour se débarrasser d'elle et... Se fut la chute libre ! Neena fit la descente super rapidement, avant d'atterrir en plein sur des boites en carton que les yakuzas remplissaient dans le but de les vendre probablement ! La brune s'était attendue à y passer et à avoir très mal. Elle avait mal, oui, mais le contenu avait amorti une partie de sa chute. Et quand une légère fumée blanche emplie l'espace suite à l'impact, la brune n'eut aucun mal à comprendre que, d'une part, elle était maintenant dans un tas de cartons, sachets et papiers bulles au milieu des ennemis,...

Mais qu'en plus de ça, c'était sur de la cocaïne qu'elle était tombée. Et que les effets ne tarderaient pas à se faire ressentir... Le temps de pousser un long soupir contrarié.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tattoos
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Ororo/ Rachel Grey/Peter Quill
303
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]   Mer 28 Déc - 15:16



Donne-moi ta main et prends la mienne
Cameron et Neena

Il y a es jours ou vous vous dites que vous auriez dû rester chez vous sous la couette, ne voulant pas sortir. Ben, aujourd’hui, était un jour comme ça, j’aurais bien voulu avoir cette idée, ou encore d’être rester dans les bureaux… Qui c’est peut-être que j’aurais pu proposer à Betsy de se faire un petit entrainement rien que toutes les deux, sans qu’Adam ne soit présent. Je n’aurais donc pas été capturée avec Neena par des yakusa, et on n’aurait pas eu à essayer de s’échapper pour sauver notre vie.

Et on devait avouer qu’on n’était pas sortie de l’auberge bien au contraire. On avait trouvé un moyen de sortir, malheureusement pour nous la chance n’était nullement de notre côté. La sortie était trop étroite, on dut mettre de l’huile de coupe que je puise passer, Neena me poussant les fesses ce n’était nullement une touche des plus délicate. Cela aurait ut être agréable dans d’autre circonstance. Du moins, cette idée m’avait traversé l’esprit. Puis enfin, je réussissais à passer à travers de ce petit passage, alors que malheureusement Neena elle, fut pris sous le feu de nos charmants tortionnaires. Je lâchais un petit « Putain de merde » quand je vi Neena tomber par-dessus la balustrade et tombant dans les caisses qui avait amorti sa chute. J’avais poussé un léger soupir de soulagement, alors que pendant ce temps, nos charmants amis essayaient de me rejoindre.

Je pris donc mes jambes à mon cou me disant qu’il fallait que je trouve un moyen pour récupérer Neena au plus vite, sinon elle n’allait pas faire long feu. Mais bien sûr, mon parcours était parsemé d’embûche. Voilà que dans un coin un japonais fit son apparition, alors que je pointai mon arme prête à lui tirer dessus. Il réussit à me les faire sauter des mains et un combat à main nue s’engagea. Il avait ce petit sourire qui disait « Je vais t’avoir » et certainement qu’il fallait ajouter une petite insulte à cela. Il fit un pas comme pour m’intimider, et le premier coup parti, un coup frontal que je bloquais. Alors que pendant ce temps, mon pied lui était parti dans les côtes de mon adversaire. Les coups s’enchaînaient, certain était bloqué, d’autre non. Le combat était plus que violant, je mettais retrouver propulser contre un mur, lâchant un cri de douleur. Je bloquais un coup, pour en redonner un sous l’aisselle endroit qui regroupe un vaste réseau de nerfs provoquant un engourdissement.Il reculait de quelque pas nous permettant ainsi de reprendre un peu notre souffle. Il fallait finir ce combat avant que les autres n’arrivent et que je ne sois plus en mesure de l’affronter. « On va finir, tu veux bien. » J’attendais donc qu’il avance, puis quand il fut assez près mon pied partit entre ses jambes atteignant sa partie sensible. Cela n’était peut-être pas loyal, mais je n’avais pas le temps de continuer ainsi encore longtemps. Et quand il se plia légèrement, je prenais sa tête et l’écrasais contre mon genou pour l’assommer. Quand cela fut fait, qu’il fit un joli rêve sur le sol, je repris ma route pour atteindre mon équipière de fortune.

Je ne savais pas vraiment par passer, alors j’avançais à l’aveugle dans ses couloirs pour enfin arriver. Je vis Neena dans les caisses, je m’approchais d’un pas rapide « Neena, ça va ? » je regardais les caisses et vis la poudre blanche tout ce qui sortit de ma bouche fut un « Oh fait… ». Mais je n’avais pas prévu que le gars avec qui je m’étais battue reprendrait si vite, car Neena comme moi, on pouvait entendre quelqu’un crier à plein poumon et je fus emporté dans les caisses.

Je le poussais de toutes mes forces me dégageant des caisses. Alors qu’un nuage de poussière de cocaïne volait dans les airs. Les échanges de coup reprirent donc, avec une intensité plus puissante. Je me pris quelques coups près de la mâchoire, ou encore dans les côtes. Je donnais un coup au niveau de la gorge, puis un coup de pied à la pliure du genou, ce qui le fit poser à terre et pour enchaîner sur un coup de coude en plein dans la mâchoire. Je me retournais vers Neena lui disant « Dépêche-toi, il ne faut pas trainer. ». JE l’aidais à se dépêtrer des caisses puis reprises notre fuite.

Décidément, cette journée devenait de plus en plus pourrie… En fait non, elle était déjà pourrie depuis qu’on était rentré dans ce bâtiment. Et j’espérais fortement qu’Adam me donnerait quelques jours de congé après tout ceci.
D’après ce que j’avais vu, il y avait peu de japonais par où j’étais passée, on avait donc toujours une chance de s’échapper par cette trappe. Il fallait juste remonter assez rapidement. « Par ici. »
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]   Jeu 29 Déc - 16:01

Neena toussa alors que la fumée blanche commençait à peine à se dissiper. Fixant le plafond en se disant qu'à l'évidence, Dieu la détestait et faisait tout pour la faire mourir, mais qu'elle avait une bonne étoile qui veillait sur elle et à contre-carrer les plans perfides d'un supérieur vraiment méchant, la brune tenta de faire un bilan pertinent de ce qu'il lui était arrivé. La torture, c'était déjà un truc qui la rejouissait pas. Mais se retrouver à prendre de la cocaïne à son insu... Elle avait plutôt intérêt à être sacrément bonne, parce que risquer l'overdose pour des conneries, c'était pas ce qu'elle préférait !

« J'ai trois minutes de lucidité devant moi.. » Souffla la brune pour elle-même. Trois minutes où elle aurait encore la pleine maîtrise de ses aptitudes. Gigotant dans ses cartons, elle tenta de s'extirper de là en sachant qu'il y avait de l'agitations autour d'elle, et qu'on viendrait forcément la chercher. Mais à peine se dit-elle ça que son cœur s'emballa soudainement, et qu'elle sentit ses pupilles se resserrer. La lumière fut comme plus sensiblement plus forte sur le moment, mais l'effet sur ses sens était transcendant : « Trois minutes, j'étais optimiste... »

Elle ne sut dire combien de temps elle mit à vraiment divaguer comme ça dans son coin. Cameron revint pourtant pour l'aider, chose dont Neena s'enthousiasma quand elle l'aida à ressortir de là. Son cœur palpitait dangereusement dans sa poitrine, mais la course que l'agent du SHIELD lui proposa pour le coup lui allait totalement. Elle avait vraiment besoin de se dépenser, là. Elle avait un trop plein d'énergie, de puissance à revendre. Oh, elle aurait pu mettre Cameron sur son épaule et se barrer d'ici en courant aussi vite que si elle était toute seule.

La cocaïne, Neena avait évidemment déjà testé. Et elle n'aimait pas du tout ce sentiment d'invulnérabilité qu'elle donnait à celui qui en prenait. C'était dangereux. Elle se rejouit d'être assez lucide pour savoir que c'était dangereux, et tenter de se prémunir contre ça. Sauf que quand elles reprirent le chemin vers la sortie, et qu'elles croisèrent deux types, Neena les tabassa tellement vite et sans vergogne, sans donner l'impression de les craindre qu'elle comprit que, peu importe si c'était dangereux dans les faits, son cerveau ne réfléchissait plus. Et Cameron n'eut même pas l'occasion d'en profiter. Combien de temps ça durerait ? Peut-être une heure, peut-être plus. Elle espérait moins.

Elle ne voulait pas rentrer chez elle dans cet état et se mettre à hurler sur Frank qu'elle allait dominer le monde sous peu. C'était possible qu'il la prenne pour une folle complète, et elle ne pourrait pas lui donner tort. Sauf que pour le coup, elle se sentait vraiment comme la reine du monde, et dans son délire mégalomaniaque, ça devenait carrément compromettant pour la vie de Cameron, comme pour la sienne. Parce qu'au lieu de fuir et se mettre à l'abri, la Neena sous drogue avait décidé qu'elle allait fonctionner autrement !

« Je vais leur faire la peau ! » Fit-elle en se stoppant, prête à repartir dans l'autre sens pour se faire un scalp avec toutes les têtes de japonais qu'elle croiserait. C'était ça aussi le problème avec une mercenaire sous drogue. C'était qu'elle avait des capacités très spéciales, et très utiles en temps normal, qui devenaient pour l'occasion juste particulièrement dangereuses pour quiconque croiserait sa route dans cet état ! « Je vais cramer ce bâtiment ! Je sais que je peux le faire ! » Plaida-t-elle à Cameron alors que dans les faits, elle DEVAIT juste faire ça.

Elle en avait BESOIN. C'était plus que ça, question de vie ou de mort. Son cœur battait tellement vite que si elle ne se dépensait pas en tuant ces connards qui avaient voulu sa mort, elle allait vraiment être foudroyer sur place. Elle respirait vite et profondément, comme une sportive de haut niveau. Ses pupilles étaient totalement rétractés, ses sens accrus, comme une bête en pleine séance de chasse...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tattoos
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Ororo/ Rachel Grey/Peter Quill
303
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]   Sam 28 Jan - 16:51



Donne-moi ta main et prends la mienne
Cameron et Neena

Et voilà, c’est parti, je me retrouve avec une Neena tout feu toute flamme prête à faire un carnage dans ce lieu. C’était ça le souci avec la cocaïne, ce sentiment que rien ne peut vous arrêter que tout vous est possible. Dans le cas de Neena, elle doit surement penser que même les balles ne peuvent même pas l’abattre. Son attitude montrait clairement qu’elle subissait les effets de la drogue qu’elle avait absorbée « Oh c’est pas vrai. ».

La belle agente d’Hydra était déchainée, massacrant tout sur son passage et ne me laissant aucun morceau, même pas une miette. Je me demandais comment on allait bien pouvoir sortir d’ici sans trop des dégâts. Je me disais aussi que je devais certainement être maudite, car maintenant, je me retrouvais avec un agent de l’’Hydra complètement dopé à la cocaïne. Cela devenait de plus en plus dangereux et les effets de la drogue se manifestaient de manière assez forte. Elle était comme poussée par des ailes et se prenait pour une Rambo qui était de retour dans son Vietnam. C’était assez impressionnant à voir, mais voilà ça devenait de plus en plus dangereux et encore plus quand je l’entendis vouloir leur faire la peau et surtout vouloir tout cramer. Alors, je tirai Neena dans un coin, la poussant dans une pièce qui était juste à côté et la forçant à s’abaisser tout en lui disant « Non, non, on ne va rien cramer... Même si l’idée me tente bien… »

Je pouvais voir les yeux de Neena, voir ses pupilles dilatées et je me disais encore une fois que j’étais vraiment dans la merde et que je n’avais pas comment on allait s’en sortir. Pour l’instant, je devais faire en sorte que Neena se reconcentre sur notre situation. Car si elle se laissait aller, cela allait causer notre perte à toutes les deux. J’essayais qu’elle m’écoute « Neena ! Tu m’écoutes ! Neena » Je n’hésitais même pas à lui donner deux trois claque pour qu’elle puisse se reprend et se concentrer sur ce que je lui disais « Ce n’est pas toi qui parles, tu dois rester concentrer » Mais après tout pourquoi, je m’évertuais à essayer de faire en sorte qu’elle se concentre, la drogue qui était présente en elle n’allait pas m’aider. Je baisais la tête d’un coup soupirant et disant dans un souffle « Bordel, c’est la merde. Ce n’est pas vrai. »

Je forçais Neena à me suivre pour la conduire chez moi. Je n’avais aucune envie qu’elle reste dans cet état, et parcourt la ville en voulant mettre le feu à tout. Mais pour l’instant, il fallait qu’on retourne chez moi.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]   Mer 1 Fév - 14:08

Ça n'était pas elle ? Mais si ! Bien sûr que si c'était elle ! C'était elle, c'était la partie d'elle-même très forte et victorieuse, qui allait botter des culs très fort ! Neena ne put cacher sa surprise quand Cameron la secoua pour la forcer à retourner sur terre. Et pour le coup, ça ne marcha pas du tout du tout du tout. Elle était trop prise dans son délire, trop droguée surtout, pour réussir à sortir la tête de l'eau. Pour l'occasion, l'agent d'Hydra était juste en train de se dire qu'elle était assez puissante pour tuer tout le monde ici.

Et que forcément, si Cameron n'était pas d'accord avec son plan, qui disait (en gros) « on fonce dans le tas et on compteles blessures après », elle pourrait aussi probablement lui casser la bouche et l'assommer dans un coin pour aller faire son travail. Qu'est-ce qui l'en empêchait, sérieusement ? Pas grand chose. Pas une morale très fort (quand on faisait partie d'Hydra, fallait pas être très à cheval sur la morale), pas une trop grosse conscience de la situation et du souci que Cameron lui portait (quand on était sous cocaïne, on se fichait bien de ça)...

Bref, pas grand chose. « Du coup, ça veut dire qu'on y va ? » Parce que concentrée, elle l'était. Plus que jamais. Et sa question laissait entendre à Cameron « on y va, on rentre chez toi » alors que ce qu'elle voulait dire, c'était plus « on y va pour leur casser la gueule, pas vrai ? » Elle n'attendait tout simplement pas autre chose. Même quand la brune en face d'elle la tira de toutes ses forces pour la conduire vers l'extérieur, Neena était encore persuadée qu'elles allaient se rendre devant ces fous furieux et en venir aux mains.

Par dieu savait quel miracle, la mercenaire se retrouva assise côté passager dans une voiture qui s'en allait. Le moment où elle avait réussi à prendre place sur ce fauteuil, avec Cameron conduisant juste à côté d'elle au mieux qu'elle pouvait, après avoir fuit une horde de yakuza armée jusqu'aux dents et bien disposée à en découdre (et qui avait fait éclater un retroviseur comme la vitre arrière de la voiture), elle ne l'avait pas vu venir.

En fait, Neena n'était absolument pas consciente de ce qu'il se passait autour d'elle. Elle s'agitait, tapait du pied contre le tapis de sol, jouait nerveusement avec ses doigts, comme si elle était obligée d'être en mouvement pour réussir à évacuer toute la tension qu'il y avait dans son corps. Elle trépignait, littéralement, de manière visible et excessive, sur place, si bien qu'elle devait être tout simplement une boule de nerfs en fusion pour cette pauvre Cameron cherchant à la sauver.

Elle ne ressentait même plus ses plaies, la douleur, ses blessures. Elle était juste en train de s'agiter pour canaliser toute cette énergie qu'elle avait du mal à contrôler. « Bon. » Réussit-elle à dire en se mettant à fouiller sans trop savoir pourquoi dans la boite à gants. Et elle réalisa : Elle était dans une voiture, elle allait quelque part, mais elle était incapable de savoir où précisément. Peut-être que Cameron le lui avait dit, mais elle ne s'en souvenait pas.

« Tu m'amènes ou ? » Lui demanda-t-elle d'une voix sèche, se tournant vers la brune. « Ou est-ce qu'on va, hein ? » Renchérit-elle une seconde fois en regardant finalement dehors pour voir si elle reconnaissait quelque chose. Et puis, elle comprit aussi qu'elle était avec une agent du SHIELD, surtout. « Tu vas me livrer ? » Fut la question suivante, alors qu'elle fixait sa voisine avec les yeux plissés : « Je descends de cette voiture. »

Et ce qu'elle disait, elle le faisait. Elle attrapa la poignée et la tira pour réussir à ouvrir, mais ça n'eut aucun effet. Elle reessaya bien quinze fois avant de comprendre que Cameron l'avait enfermé avec elle. « Tu as fermé la porte. Ouvre la porte. » Ordonna-t-elle froidement avant de retenter. Et la colère grimpa d'un seul coup, comme une terrible frustration étouffante. Elle envoya un grand coup de poing dans la vitre, se fracturant une phalange sans le sentir sur le moment, en exigeant le plus fermement du monde : « Ouvre la porte tout de suite. »

Et tant pis si la voiture était en marche, si elle était blessée, si elle devait sauter dans son état, si elle faisait une crise cardiaque ou si elle commençait à avoir une très grosse migraine à cause de la rage qui couvait en elle.

Elle. Voulait. Descendre. Tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tattoos
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Ororo/ Rachel Grey/Peter Quill
303
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]   Ven 24 Fév - 22:20



Donne-moi ta main et prends la mienne
Cameron et Neena
Je l’avais forcé à me suivre, tant bien que mal, nous faisant sortir de cet endroit en nous faisant sauter par une fenêtre dont notre chute avait été amortie par de caisse qui se trouvait juste en dessous. La chute fut relativement difficile et plus que je ne l’avais imagine. Mais nous n’avions pas eu le choix, nous étions cernées et Neena elle était complètement défoncée. Alors je n’avais trouvé que cette solution.

Puis je l’avais forcé à me suivre dans les rues afin de retrouver ma voiture et quand je l’avais trouvé, je l’ouvris côté passage forçant Neena à y pénétrer, mais elle ne se laissait nullement faire. Cela donnait lieu à un spectacle assez rocambolesque. « Neena, aller rentrer ! Faut partir d’ici ! » Après avoir réussi à la faire grimper, je prenais place au volant. Je voulais désespérément pouvoir me câlin dans mon divan et ne plus bouger pour quelques jours, prendre congé et reste dans le lit comatant toute la journée. Mais je n’avais nullement le temps de respirer, de souffler un peu, j’allumais le contact et partie. J’espérais que le trajet n’allait pas être trop pénible, que Neena allait rester calme, mais ce ne fut pas le cas. Je la voyais s’agiter du coin de l’œil, elle fouillait dans la boite à gan alors que je lui demandais de rester calme. Puis ce fut le gros stress, Neena commençait à paniquer, pensant que j’allais la livrer au SHIELD. Honnêtement, je ne pouvais pas lui en vouloir de penser cela vu que j’appartenais à ce groupe. Elle me demandait où on allait sur un ton sec dans un premier temps puis soudain, elle voulut sortir de la voiture commençait d’ailleurs à prendre la poignée, alors que moi, je lui criais de se calmer « Neena ! Neena ! Arrête bon sang ! » Elle continuait à essayer de s’échapper et moi, je m’efforçais à rester concentre sur la route pour ne pas créer un accident tout jours ne lui criant « Mais bon sang, Neena. Je ne vais pas t’amener au SHIELD. Alors, arrête, sinon je n’hésiterai pas à t’assommer ! »


Heureusement pour moi, nous arrivions doucement près de chez-moi, je garais la voiture dans la rue d’une étrange manière… On pouvait dire que je m’étais vraiment mal garée. J’allais ouvrir du côté de Neena. « Tu vois que je ne t’ai pas emmené shield. Suis-moi » je la forçais à me suivre dans mon appartement « Monte. » Je ne voulais pas la laisser dans cet état. J’aurais sans doute dû en profiter pour la ramener au QG, mais nous avions été dans le pétrin à cause de moi. Alors bon, cela serait un peu fourbe de profiter de la situation même si je sais que certains n’auraient pas hésité un seul instant.

Mais que voulez-vous mes principes me perdrons, puis Neena était blessé alors autant que je la soigne. Ce que j’essayais de faire, mais j’étais en face d’une furie. Je décidais donc de luis faire prendre une bonne douche froide pour essayer de lui faire reprendre un peu de bon sens dans sa tête. « Allez à la douche ! » Je la forçais à prendre la direction de la salle de bain ouvrit les robinets et fis couler l’eau une eau glaciale. « Désolée, mais c’est pour ton bien. »
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]   Mer 8 Mar - 15:29

Elle ne savait plus vraiment comment elle s'était retrouvée dans la douche de Cameron à se bouffer un jet d'eau froide en pleine figure. Trempée, des pieds à la tête, à essayer de comprendre ce qu'il se passait, et ce qu'il ne tournait pas rond chez l'autre. Ses palpitations s'étaient calmées, notamment parce que son cœur s'était arrêté à cause de l'eau froide. Ses yeux assassins s'étaient tournées vers la brune, la mitraillant. Si ses pupilles avaient été des flingues, Cameron serait morte sur place. Malheureusement pour Neena, elle n'avait pas ce genre de super pouvoirs, et elle n'avait le droit que de grelotter comme une folle dans la baignoire de sa Némésis de toujours.

« Je te hais, Fox. » Lui souffla-t-elle entre ses dents claquant. Elle était toujours en forme, hein, mais la douche l'avait un peu calmé. Elle respirait profondément cette fois, alors que son cœur pompait son sang en la suppliant de faire quelque chose pour se sauver la vie. Elle serra ses bras contre elle, pendant que Cameron lui confia une serviette dans laquelle elle s'enroula sans se faire prier. Il y avait du mépris dans son regard et dans sa voix, du mépris qu'elle ne parvint même pas à cacher. « Je te hais tellement fort... » Répéta-t-elle en sentant la morsure du froid sur sa peau.

Mais elle lui devait la vie, elle le savait. Toujours allongée, l'eau coupée, elle se redressa comme elle le put en commençant à retirer ses vêtements trempés. Parce que Cameron allait venir lui en fournir d'autres pendant qu'elle évitait l'overdose comme elle le pouvait. Jetant un regard à la brune, elle secoua simplement la tête. Et détournant les yeux, elle lui lançadans un murmure, un peu piteux : « Merci. » ça serait la seule et unique fois qu'elle lui dirait ça. Ou en tout cas... elle le pensa vraiment sur le moment. Sa fierté lui interdisait de recommencer un jour.

Sauf qu'elle n'avait aucune idée de quoi serait fait demain, ni des liens qui l'unissaient à Cameron. Plus intraséquement, plus intimement, qu'elle ne l'imaginait en réalité.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
 
Donne-moi ta main et prends la mienne [Neena]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DONNE MOI TA MAIN
» Viens, donne moi ta main
» Sois sage, ô ma douleur...
» Viens
» [Chanson] - Nuage brulant - G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: