Partagez | 
 

 Counting Stars - Clea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Counting Stars - Clea   Ven 4 Nov - 19:55

Matthew était nerveux, même s'il n'en montrait jamais rien. Une mine toujours impassible, une tenue impeccable, une coiffure bien peignée. Une personne ne le connaissant pas n'y aurait vu que du feu. Car pour être un bon avocat, il fallait savoir cacher ses sentiments, mettre ses scrupules de côté, parfois faire des choses déplaisantes pour le bien de son client. Tapotant sur le plat de son bureau, Foggy vint taper à la porte en verre, et lui lança un grand sourire. « Elle est si jolie que ça ? » Demanda-t-il sur le ton de la plaisanterie. Matt hocha la tête avant de rire : « Tu l'aurais vu, tu lui aurais fait un spectacle de claquettes juste pour qu'elle te regarde. » et ce fut au tour de Foggy de rire. « Si ça marche pour séduire les femmes, je m'y mets tout de suite ! »

Il était l'heure de partir de toute façon, et Matt accompagna son ami jusqu'à l'ascenseur. Il ajusta nerveusement sa cravate pour être sûr d'être présentable, et son associé lui tapa sur l'épaule en lui demandant d'arrêter de s'en faire. Pourtant, il n'en avait toujours pas l'air. Mais Foggy le connaissait depuis des années, et s'il ne lisait pas en lui comme dans un livre, il était son meilleur ami, et ça n'était pas pour rien. Depuis la fac en tout cas, ils ne s'étaient plus lâchés d'une semelle, et ils étaient associés pour une très bonne raison désormais. Se quittant devant la porte de l'immeuble, Matt se pressa de prendre un taxi, pour rejoindre l’hôpital où il avait promis de rejoindre Clea.

Oui, promis. Quelques jours avant, alors qu'il était venu aux urgences pour se faire retirer des agrafes qu'il s'était planté dans la peau bien trop profondément. Karen avait réussi à en ôter certaine, mais les autres, impossible même avec ses ongles ! L'homme avait toujours les marques de cette aventure hors du commun au cabinet. Même Jennifer avait voulu l'aider, avant de conclure que le conduire aux urgences serait probablement plus judicieux en fin de compte. Et c'était là que Clea s'était gentiment occupée de lui. Matt ne s'était pas montré dragueur, comme on aurait pu y penser. Il avait juste discuté posément avec elle, de ce qu'elle faisait, de comment c'était arrivé, de sa maladresse, tout ça. Et puis, le courant était bien passé.

Quand elle lui avait assuré qu'il pouvait repartir, qu'il faudrait juste nettoyer les plaies avec du savon s'il n'avait pas de désinfectant, il avait sauté sur l'occasion. Matt lui avait dit qu'il trouvait que c'était une chouette fille, et qu'il serait ravi de la revoir. Bien sûr, il se doutait qu'elle pourrait refuser simplement son invitation. Une interne en médecine, c'était forcément une personne occupée. Et lui-même n'avait pas énormément de temps pour tout ça, en général. Il ne comptait plus les soirées qu'il passait au bureau, à tourner des feuilles et à se demander comment s'occuper de l'affaire en cours. Mais avant qu'elle ne lui réponde, il lui avait annoncé la chose : à l'heure qu'elle voulait, quand elle voulait, où elle voulait. Juste pour un café, ou un repas, ou une balade, ça ne lui importait que peu.

Il lui avait juste dit qu'il attendrait devant l’hôpital, et que si passé neuf heures elle n'était pas là, alors il repartirait puis il n'y aurait pas à s'en fâcher. Alors comme prévu, Matt s'était pointé devant l'entrée de l'endroit où elle travaillait. Mains dans les poches de sa veste de costume, il regardait l'immeuble en sentant un certain stress le touchait. Ça faisait un moment qu'il n'avait pas été aussi stressé. Depuis sa première fois à la cour, sûrement ! Foggy ne manquerait pas de lui dire que c'était parce que cette fille là lui faisait de l'effet, et c'était sûrement vrai. Mais même Elektra ne le rendait pas si nerveux. Et pourtant, Elektra, c'était un sacré phénomène !

Quand il vit la petite tête blonde de Clea apparaître à la porte, et avancer vers lui, il ne put cacher un grand sourire. Ça stoppa toutes ces pensées sur l'instant. Il pouffa un peu bêtement il fallait le dire, mais qu'importait. « Je suis content que tu ais accepté. » Lui lança-t-il simplement avant de lui présenter son bras. Son père lui avait appris à bien se comporter avec les femmes. Et même s'il ne s'agissait pas vraiment d'un rendez-vous romantique (tout du moins, il n'en était pas certain : Est-ce que le fait qu'elle soit une femme, lui un homme, et qu'il lui ait fait comprendre qu'il l'aimait bien, comptait ?), il voulait que Clea profite de sa soirée en dehors de l'hopital. Elle ne devait pas avoir beaucoup de temps pour ça. « Tu n'es pas gênée par le... Le tutoiement, n'est-ce pas ? Si on doit passer la soirée ensemble, ça sera sans doute plus simple. »

Elektra lui avait conseillé quelques jours plus tôt d'être lui-même avec une femme. Simplement lui-même. Et ne pas mentir. Pas qu'il en avait l'intention, mais se faire passer pour mieux qu'il ne l'était en réalité n'était peut-être pas la solution non plus. Il se promit juste d'essayer de ne pas être ennuyeux, pour ne pas qu'elle perde son temps avec lui. Si elle passait un bon moment, ça lui suffirait largement. L'avenir était fait de mystère, et il n'était pas pressé de les connaître ; Il était juste préférable de profiter d'un bon moment quand il se présentait.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Counting Stars - Clea   Sam 26 Nov - 13:26

Clea & Matthew


Clea a passé la moitié de sa journée à courir de droite à gauche dans les couloirs du service d’urgences pédiatriques de l’hôpital. Une épidémie de grippe sévit la ville et plus précisément les plus petits des habitants de Genosha. Alors les urgences sont pleines de parents inquiets avec leur progéniture fiévreuse et pleurnichante, le teint oscillant entre pâleur et rougeur à cause de la fièvre. En une heure, la jeune interne a dû voir plus de cinq enfants ayant la grippe. Tous sont renvoyés chez eux avec une prescription d’antibiotiques qui en quelques jours, parviendront à exterminer le vil virus des organismes affaiblis. Il y a bien quelques cas ayant besoin d’une hospitalisation prolongée, notamment les cas de très forte fièvre. La porte de la salle d’auscultation se referme derrière un énième cas de grippe, accroché à sa mère tel un koala à sa branche d’eucalyptus. Son service se termine bientôt, dans une trentaine de minutes et Clea ne sait toujours pas quoi faire. Elle déchire le papier protecteur de la table d’auscultation pour le jeter et en remettre un neuf ; les instruments jetables sont jetés, le reste est envoyé à la stérilisation et remplacé. Les mains dans le pantalon rose pâle de sa tenue d’interne -plus agréable et pratique qu’une blouse blanche- elle quitte la pièce pour laisser sa place au prochain médecin afin de se rendre dans la salle de repos. Clea espérait la trouver vide, hélas, certaines de ses collègues profitent d’un moment d’accalmie pour prendre un café, affalé sur les chaises en plastique. L’une d’elle relève les yeux de sa tasse pour observer la blonde, occupée à déverrouiller son casier.

« Alors, tu vas y aller ou pas ?
-Je ne sais pas. Je devrais travailler et..
-Et je t’ai dit que je faisais ton service de nuit, je te dois bien ça.
-Puis ce n’est pas tous les jours qu’on te voit sortir. Avec un charmant jeune homme. Ajoute une des internes.
-Oui, très charmant même. » Surenchérit un infirmier.

La porte de son casier encore ouvert, Clea regarde ses collègues en se balançant sur ses jambes, habitude qu’elle a lorsqu’elle est en pleine hésitation. Il est vrai que Matthew est tout à fait charmant ! Elle l’a rencontré quelques jours plus tôt, alors qu’elle prêtait main forte aux urgences pour adultes. Il lui avait proposé de se revoir, juste avant de partir et sans lui mettre une quelconque pression. Cela avait surprise Clea, il faut l’avouer. Son dernier rendez-vous remonte à…. Oh longtemps. Avant le début de son internat donc presque trois ans plus tôt. Les occasions auraient pu se présenter mais la blonde n’a jamais cherché à en trouver, préférant se donner corps et âme aux dernières années de ses études. Et ce soir, elle ne sait pas quoi faire. Il lui a dit qu’il l’attendrait vers vingt-et-une heures, devant l’hôpital. La première collègue de Clea prend les commandes, se lève, attrape la serviette de bain de la blonde et la lui fourre dans les mains.

« Tu vas prendre une douche, de suite. Tu verras, tu nous remercieras quand tu l’épouseras et que vous aurez tout une ribambelle d’enfants. »

Clea fronce ses sourcils, Maria rit et pousse la jeune femme dans la salle de bain. C’est sûrement ce dont elle fait besoin, qu’on la secoue un peu. Elle se dépêche de prendre sa douche puis d’enfiler la robe qu’elle avait fourré dans son sac avant de partir pour l’hôpital, plus tôt dans la journée. Peut-être que finalement, Clea avait inconsciemment envie d’accepter la proposition de Matthew. Elle passe un coup de brosse dans ses longs cheveux argentés et une fois prête, range sa tenue rose pâle dans son casier. Après avoir enfilé son manteau, elle prend congé. Une certaine angoisse étreint son estomac alors qu’elle sait que c’est totalement idiot. Il ne va pas la manger et ce n’est pas son tout premier rendez-vous. Lorsqu’elle passe la porte, Matthew est là, à l’attendre et il la gratifie d’un grand sourire. Sourire auquel elle réponde tout en s’approchant, son noeud à l’estomac s’est envolé.

« Bonsoir ! Dit-elle d’un ton enjoué.
-Je suis content que tu aies accepté.
-Oui, moi aussi. »

Clea rit, prend le bras que Matthew lui tend ; agréablement surprise par ses manières absolument charmantes.

« Tu n'es pas gênée par le... Le tutoiement, n'est-ce pas ? Si on doit passer la soirée ensemble, ça sera sans doute plus simple.
-Oh non, absolument pas, bien au contraire. Puis je préfère que l’on se tutoie. Dit-elle avec un sourire. On pourrait marcher un peu, si ça ne te dérange pas ? Après une journée passée enfermée dans l’hôpital, j’aimerais pouvoir prendre un peu l’air. »

Toujours en tenant le bras du jeune homme, tous deux se mettent en marche pour s’éloigner de l’hôpital. L’air est frais, la blonde frissonne un peu malgré son manteau ; sûrement est-ce dû à un peu de fatigue qu’elle accumule au fil des semaines sans prendre réellement le temps de se reposer. Finalement, cette soirée à ne pas travailler lui fera probablement le plus grand bien, se couper un peu de l’hôpital, penser à autre chose… Mais avant.

« Comment va ta main ? Quand je pense que tu te l’es agrafée… Serais-tu légèrement maladroit ou bien un peu tête en l’air ? Non pas que ça me dérangerait de te soigner une autre fois mais tout de même. »

Elle se sent d’humeur un peu taquine ; Clea est légère, souriante et elle apprécie grandement la présence de Matthew. Dieu que cela fait longtemps qu’elle n’a pas eu un moment comme celui-ci.

« Je ne sais pas à quand remonte la dernière soirée que je n’ai pas passé à l’hôpital. Décidément, c’est toi mon sauveur, Matthew. »

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Counting Stars - Clea   Sam 26 Nov - 15:43

L'homme soupira de soulagement quand elle prit son bras, et qu'elle lui signifia être contente elle aussi d'être là. Il ne put cacher par ailleurs son sourire, un peu niais, de savoir qu'une femme avec qui il avait sympathisé quelques jours avant acceptait de le revoir. Matthew était conscience de ses qualités et de ses charmes, ça ne l'empêchait pas d'être comme un adolescent dans ce genre de moment : totalement désarmé et à la merci du hasard. A trente ans passés, il avait l'expérience des relations longues comme courtes, mais éprouvait toujours ce petit pincement quand il sentait qu'il n'avait pas le contrôle de la situation. Et dans le cas d'une relation avec une autre personne, ce contrôle n'était que partiel, à voir avec sa vis-à-vis en l'occurrence.

« J'allais te le proposer ! » Lui lança Matthew avec enthousiasme quand elle lui demanda s'ils pouvaient faire un tour. Elle avait passé la journée dans un bâtiment, à ne voir que la lumière des néons et tout ça, forcément qu'elle avait besoin d'air ! Lui-même quand il devait rester enfermer dans son bureau sans aller nul part était plutôt content que ça se terminait. Et il ne rechignait pas de rentrer à pied, ou en transport en commun, pour regagner son appartement. C'était l'occasion pour passer un bon moment de toute façon, et l'avocat ne se laissa pas démonter : « Si tu veux rester dehors, il fait plutôt bon, on a qu'à... Se prendre des hot dogs, ou des glaces, et continuer à marcher ! »

La proposition passée, il la laissa faire son chemin, tandis qu'elle entamait de le taquiner. Il ne put s'empêcher de rire, passant sa main libre dans ses cheveux en se sentant un peu rougir. « Oh, bien mieux ! » Fit-il en lui présentant les pansements que Jennifer avait changé pendant que Gabriel se foutait un petit peu de lui avec la complicité de Karen. Il n'était visiblement pas le seul à avoir envie de rire de son infortune, heureusement que Matthew était plutôt bon joueur : « Oui, moque-toi, tu as le droit ! » Il lui adressa un sourire complice : « J'ai été franchement pas bien malin, mais c'est pas si pire. » Déclara l'homme en hochant la tête pour appuyer ses propos.

« Ma secrétaire rêve de m’agrafer ma cravate sur mon front la majorité du temps. Et je te parle pas de mes associés ! » Matthew était un très bon avocat, mais il lui arrivait d'être agaçant. Avec Foggy, le concours était souvent à celui qui arriverait à faire rire la plus jolie fille de la pièce. Chose qui avait tendance à crisper Karen dans le genre, quand il ne mettait pas le désordre dans ses dossiers sous son regard sévère. Avec Jenn, il n'y avait pas de compétition ou de réprimande vu que la brune était incroyablement professionnelle, mais le mordant de Matt dans ses plaidoiries avait sans doute plus d'une fois tapé sur le système de son associé. Et Gabriel... Non, il était peut-être le seul vraiment patient, notamment parce qu'ils ne se fréquentaient pas trop. « En fait, c'est un hasard si on ne s'est pas rencontré plus tôt vu ma... Maladresse ! »

Il fit une petite grimace qui en disait long sur la situation à son cabinet, et le nombre de fois où ses associés avaient eu envie de lui agrafer d'autres choses sur le visage que sa cravate. Il préféra en rire, surtout que Clea semblait aussi d'humeur à plaisanter de plus belle. La confession de cette dernière sur le fait qu'elle n'avait pas eu une soirée comme celle-ci depuis longtemps lui met légèrement la pression : « Tu es sérieuse ? » Lui demanda-t-il en fronçant les sourcils, un peu interloqué. « Tu n'as pas le temps ? » Fut sa seconde question, parce que ne pas vouloir être en sa compagnie lui semblait assez invraisemblable en l'occurrence. « C'est pas toujours simple d'être une super héroïne, j'imagine. Ça demande des sacrifices. » Rajouta le brun, petit sourire en coin.

« J'espère que ça sera une bonne soirée et que tu t'en souviendras pour les bonnes raisons. » Pourvu que ça ne se termine pas comme avec Elektra, songea-t-il sur le moment sans laisser rien paraître. Ce qui ne risquait pas d'arriver, vu les probabilités. A part si Clea lui sortait dans la foulée qu'elle travaillait elle aussi pour la garde, et que la grecque était sa meilleure copine de tous les temps, auquel cas il aurait été dans une merde formidable. Mais c'était, selon toutes statistiques, relativement impensable. « Parce que si tu décides de plus ressortir de l'hopital jusqu'à tes cinquante ans, je vais me sentir un peu coupable j'admets. » Et alors qu'ils déambulaient l'un avec l'autre sans but précis, Matt suggéra : « Le bord de mer, ça te va comme décor ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
Counting Stars - Clea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Devinette stars disney
» La nouvelle voiture "Ratatouille" dans Disney's Stars'n'Cars
» Les génériques de Déclic Images - Les Shuudan'Stars
» STALLONE et les stars.
» [shôjo] Twinkle Stars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: