Partagez | 
 

 I need a one dance Got a Hennessy in my hand (Hector&Kate)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
Cindy, Jennifer, Mai & Carter
255
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: I need a one dance Got a Hennessy in my hand (Hector&Kate)   Sam 5 Nov - 19:20

I need a one dance Got a Hennessy in my hand


Je regardais autour de moi, cherchant ma meilleure amie parmi la foule présente au bal, mais il faut croire que je l’avais définitivement perdue. Je voyais beaucoup de visage de là où j’étais mais pas les traits de Cassandra ou sa chevelure blonde. Quoique des cheveux blonds aussi j’en voyais beaucoup mais je savais que ce n’était pas elle quoi. Je soupirais et tentais de passer une main dans mes cheveux avant de me souvenir que j’avais fait un chignon de tresses, plutôt élaboré et qui m’avait pris du temps, que je risquais de massacrer en tentant de faire ça. Tant pis, il me restait plus qu’à partir à la recherche de Cassie. Peut-être qu’elle était sortie prendre l’air et que c’était à ce moment là que je l’avais perdue de vue ? Mais elle m’aurait sûrement prévenue… quoique ça vallait le coup de vérifier tout de même. Ou alors… j’allais d’abord vérifier qu’elle n’était pas au buffet, il y avait une plus grosse probabilité que je la trouve là. Zigzagant je me rends donc au buffet. Avec une petite envie de rire, je notais qu’il en restait beaucoup moins dans les plats que la dernière fois que j’étais passée même si j’avais remarqué que des serveurs venaient régulièrement réapprovisionné. C’était une sacré organisation et, sans grande surprise, la famille royale avait largement assuré pour cette soirée. Satisfaisant de voir cela. J’aurais été déçue que le bal Magnus soit un évènement moins gros ou plus fouilli ou moins classe tout simplement. C’est sur cette déduction que j’attrape un verre de champagne, profitant de l’absence d’adulte pour noter que j’avais en dessous de l’âge autorisé pour ce genre de chose. J’ai bien ma fausse carte d’identité dans mon sac mais quelqu’un comme Tony, qui connaissait très bien Cassie, n’aurait pas gobé mon mensonge. Adam non plus, je l’avais vu tout à l’heure, mais lui, je doute qu’il tente de me faire reposer mon verre. Bon, vu que ma meilleure amie n’était pas au buffet, elle était peut-être dehors du coup et je me devais d’aller vérifier. Déjà que je n’avais pas vu Nate, Billy ou encore Tommy de la soirée, si en plus je perds Cassie ça allait commencer à être beaucoup moins intéressant comme soirée pour moi. Et puis j’avais dit à Scott qu’on veillerait l’une sur l’autre. Bon, je m’inquiétais pas pour elle, Cassie était une grande fille. Mais j’avais pas envie de rester seule à ce genre d’évènement, je l’avais déjà suffisamment été enfant. Je sortais dehors, frissonnant vu que je n’ai que ma robe qui était à fines bretelles.  Le genre de truc qui tient pas bien chaud. Je regarde rapidement, remarquant pleins de personnes mais pas de Cassie. Ou alors, je l’ai pas vu. De toute façon, personne n’a l’air d’être seul ici donc si elle est dehors, elle doit être avec quelqu’un. Peut être bien avec Nate… Je peux m’empêcher de sourire en coin alors que je rentre à nouveau dans le manoir, mon verre à la main, et que je circule entre les personnes pour voir si je ne trouve pas un de mes amis. J’avais pas envie d’être seule. Et j’avais envie de voir mes amis. Mais impossible de leur mettre la main dessus. J’avais bien remarqué quelqu’un que je connaissais mais… j’osais pas aller l’embêter. Je mords l’intérieur de la joue. C’est ridicule. Hector est gentil, si je l’embête il osera pas me le dire. Enfin je crois… et puis, il a l’air de pas trop pas m’aimer même s’il semble gêner. Mais ça c’est parce que je suis amie avec Cassandra parce qu’il préfère Cassandra… grrr ! Katie reprends toi ! Je pose un grand sourire, un peu gêné quand même sur mon visage et me dirige vers lui. Hector ? Il se retourne vers moi et je suis soulagée de voir que c’est bien lui et que je viens pas d’aller me taper la honte du siècle à parler à quelqu’un d’autre. Et de le confondre avec quelqu’un d’autre en plus. Y a une latence de quelques seconde pendant que je capte ce que j’espère être de la surprise sur son visage. J’ai envie de fixer mes pieds mais je me retiens. Après tout, je suis celle venue vers lui, je ne vais pas faire ma gênée de service et regarder mes pieds. J’aurais pas cru te voir à ce genre d’évènements… Tu vas bien ? Génial Kate. T’avais pas plus vexant en stock ? Même si c’est vrai ça ne se dit pas ce genre de choses. Surtout que j’étais contente de le voir. Juste maladroite. Ce qui faisait deux, le connaissant un peu. Mais sa maladresse était plus mignonne que la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: I need a one dance Got a Hennessy in my hand (Hector&Kate)   Mar 15 Nov - 0:14




"I need a one dance Got a Hennessy in my hand"


Katherine & Héctor








Si on lui avait dit un jour qu'il mettrait les pieds dans un bal, Héctor se serait sûrement foutu de la tronche de celles et ceux qui auraient pu raconter pareille stupidité. Il vous aurait sûrement répondu des choses comme quoi, lui vivant, jamais il irait participer à ce genre de conneries. Surtout avec tous ces riches à droite et à gauches, tous pompeux, hautains et sans le moindre intérêt. La fine fleur de toute une île présente au même endroit. Où pouvait bien être l'intérêt dans ce genre de rassemblement ? En plus de quoi, il y aurait un discours. Il y a toujours un discours, long, horriblement long et inutile. Déjà que ceux qu'ils devaient se coltiner à chaque début d'année à son école lui faisait s'arracher ce qu'il avait sur la tête, un de plus dans l'année était quelque chose d'insurmontable, tout simplement. La musique qui passait dans ce genre d’événements ne lui plaisait pas vraiment non plus d'ailleurs, ni les danses pratiquées. Notre homme aimait beaucoup danser, passion transmise par sa mère et partagée avec sa chère sœur, pratiquée régulièrement le week-end lorsqu'ils se retrouvaient pour manger et faire la fête, en compagnie de familles ayant les mêmes origines qu'eux. Autant dire que les morceaux qui passaient dans ce genre de rassemblement faisait bien plus battre son cœur que ce que l'on pouvait passer dans ce genre de rassemblement. En plus de quoi, porter un costume ne convenait pas vraiment à l'étranger, ne se sentant pas vraiment à l'aise ainsi déguisé. Ce n'était pas lui, tout simplement. La mentalité le gênait, tout n'était que faux-semblant, de faux rires, de faux sourires, tout était fait dans l'unique but de se montrer sous son meilleur jour, même s'il n'était pas réel. Non, définitivement non, Héctor n'était pas fait pour ce genre de rassemblements.

Pourquoi diable vous parlé-je de ça me direz-vous ? Tout simplement parce que notre ami voleur et artiste s'était finalement rendu à l'un de ces bals, le plus grand et le plus important de Genosha en plus, celui donné par la famille régnante. Le plus beau dans cette histoire était que le jeune homme avait attendu avec une impatience palpable cet événement, ce qui avait grandement amusé sa chère sœur d'ailleurs. La raison ? Une personne. Une femme. La femme, peut-être même. Une certaine Katherine Bishop. Une jeune femme qui avait tapé dans l’œil de cet homme, même s'il n'avait jamais vraiment réussi à communiquer cette attirance, perdant tous ses moyens quand il se retrouvait face à elle. Jusqu'ici, il n'avait jamais vraiment eu de difficulté avec la gente féminine mais, avec elle, c'était infiniment plus complexe dans son esprit et dans son cœur, comme si … Comme s'il était superman et que la belle avait de la kryptonite autour du cou. Comment ça, ça a déjà été fait ? Peu importe. Cette demoiselle, qui semblait vouer une adoration étrange au violet avait cet effet. Peut-être était-ce son sourire ? Certains ont même dit d'elle qu'elle en avait un angélique, peut-être que ceux-là avaient raison après tout ? Dans tous les cas, la présence de sa belle avait poussé Héctor à faire l'impossible, louer un smoking et se rendre sur place, un petit cadeau dans la poche. S'il ne pouvait lui dire, il pourrait peut-être lui montrer. Peut-être que cela marcherait après tout. C'est ce que Cassandra, la meilleure amie de Katherine, pensait en tout cas, ce qui rassura grandement notre ami mal à l'aise.

Comme prévu, le jeune artiste n'appréciait pas, mais pas du tout l'endroit. Trop de gens, une musique peu agréable, une trop grande exposition des richesses, ce qui lui donna quelques envies d'ailleurs, mais qu'il dut rapidement cacher afin de ne pas se faire éjecter. La nourriture était cependant délicieuse, mais vu l'argent que la famille royale avait et voulait montrer, cela n'en était pas vraiment étonnant. Il fallait bien montrer qui était le boss après tout. Ce trop plein de monde dérangea particulièrement celui qui n'avait pas grand chose à faire là, qui n'arrivait tout simplement pas à trouver l'unique raison de sa présence ici. C'est alors que, dépité et désespéré une petite voix, bien trop agréable à ses oreilles ne se fit entendre dans son dos. Agréable et, surtout, familière. C'était elle. Pouvait-on parler de destin dans ce genre de cas ? Sans doutes. Se retournant heureux et surpris, il put la découvrir dans une tenue des plus belles, ce qui lui tira un large sourire. En partie charmé, en partie surpris. Elle était en blanc. En blanc ? Il en rit presque, tentant, en vain, de se souvenir s'il l'avait déjà vue vêtue d'autre chose que du violet. « Ah, Katie, tu es … » Magnifique ? Subjuguante ? Superbe ? Inoubliable ? Somptueuse ? Quelque chose comme ça ? « … Là. » Alors là, bravo, tu as raison, continue comme ça, tu vas l'avoir avec ce genre de compliments. Belle, jolie, c'était tout de même faible je pense. Mais non, face à elle, il perdait ses mots, tout simplement.  Après un bref moment de silence, la demoiselle finit par avouer être surprise de le voir ici, pour enfin lui demander s'il allait bien, ce qui l'amusa aussi. « Je ne suis pas vraiment à ma place je crois ouais. Mais, c'est pour la bonne cause, je voulais voir quelqu'un, peut-être d'une façon que j'aurais plus la chance, jamais. On m'a dit qu'elle serait merveilleuse en plus, que je serais pas trop déçu, j'y ai même apporté un petit cadeau. » Un petit sourire presque gêné s'afficha sur son visage. C'était presque ça, un peu brouillon, pas forcément bien formulé, mais l'essentiel était là. Soupirant un long moment, comme pour se donner du courage, notre ami plongea sa main dans sa poche pour en ressortir un écrin qu'il tendait à la jeune fille, avant qu'elle n'en vienne à penser à quelqu'un d'autre, comme pour Cassandra. Tout le monde semblait s'acharner à ce sujet d'ailleurs. Il n'y avait qu'à voir les marchands qu'ils avaient croisés en essayant de dégoter le cadeau. Tous croyaient que ce fameux cadeau allait être pour elle, ce qui l'avait horriblement gêné. Peut-être qu'elle aussi pensait ce genre de choses ? Dans tous les cas, c'est avec son aide à elle que Héctor avait finit par acheter un très joli collier orné de quelques améthystes, espérant que ce présent lui plairait, lui ferait plaisir mais surtout, qu'il lui fasse comprendre quelques petites choses.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
Cindy, Jennifer, Mai & Carter
255
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I need a one dance Got a Hennessy in my hand (Hector&Kate)   Mer 23 Nov - 22:48

I need a one dance Got a Hennessy in my hand


J’avais perdu Cassandra dans le bal ! Ca ne me faisait pas paniquer une seule seconde. Parce que je ne m’inquiétais pas outre mesure pour ma meilleure amie que je savais être une jeune femme très débrouillarde. Ni parce que j’avais peur de rester seule à ce genre d’évènement. J’avais l’habitude de ce genre de truc. Et de pas forcément y avoir grand monde avec qui discuter ou avec qui j’avais envie de passer la soirée. Mais aujourd’hui c’était différent. C’était différent parce qu’en cherchant Cassie, j’avais aperçu Héctor. Héctor Hernandez. Et que lui, j’étais tout à fait contente de le voir et d’avoir une occasion de lui parler. J’étais un peu surprise de le voir ici mais je n’y pensais pas trop parce que j’étais tout simplement contente d’aller le voir même si je me sentais un peu mal à sur l’instant. Peut être était-ce à cause de cette expression sur son visage que je capais sans réussir à l’identifiée ? Ou simplement que… c’était la situation qui faisait que c’était comme ça. Mais je suis bien vite rassurée par le sourire qui remplace ce que je souhaite être de la surprise. Oui disons qu’il est simplement surpris de me voir et que le sourire, grand et sincère, c’est parce que bien que surpris il est content. C’est sûrement m’arranger un peu avec la réalité que de décider d’en conclure cela mais je préfère le penser alors… je m’arrange assez bien avec moi-même dans ma tête. Je note encore une fois qu’il est un des rares à m’appeler Katie plutôt que Kate mais ça me plait et je sens un léger rouge me monter aux joues pendant que sa phrase reste un suspend. La fin me force à retenir un demi rire pour ne pas qu’il pense que je me moque de lui. Parce que je veux pas me moquer de Héctor. Mais je sais pas… il a l’air si souvent mal à l’aise, ou en difficulté pour exprimer ses idées. Et je voulais pas que ça soit ma faute alors j’essayais de me montrer aussi douce que je le pouvais. J’appréciais Héctor donc je faisais un effort voilà. Effectivement je suis là. Etonnant non ? On avait dit qu’on ne se moque pas Kate ! Mais je savais qu’il le prendrait pas mal… j’espérais en fait. J’étais le genre de personne à beaucoup rigoler à faire un peu de l’humour sur pas mal de sujet. J’avais la taquinerie facile, et heureusement au vu de celle encre plus facile de pas mal de mes amis. Alors me retenir de le faire, même si je faisais l’effort pour Héctor, était assez difficile. Un véritable effort quoi. Mais rire c’était une chose. Dire que je ne pensais pas le voir ici ? C’était différent et tout de suite beaucoup plus maladroit. Je m’en voulais à l’instant même où la phrase passa mes lèvres. Parce que je voulais pas le dire de cette manière-là, pas sur ce ton. Je voulais dire que j’étais surprise, que je ne m’y attendais pas mais que j’étais agréablement surprise. Comme toujours. Mais il reconnut qu’il n’était pas vraiment à sa place ici. Je me retenais de dire qu’il faisait très bien illusion avec son costard, qui lui allait très bien. Et puis moi, j’étais peut être un peu trop à ma place à mon goût alors je ne voyais pas le problème de l’être un peu moins. Ne pas être habitué à ce genre de soirée ? Je l’enviais d’une certaine manière. Comme on devait envier mon… assurance ? dans ce genre d’évènement. Oh il était venu voir quelqu’un ? Et il perdait quand même son temps à discuter avec moi ? Quel garçon adorable. Oh il venait voir une fille. Je ressentis une petite pointe de déception sans trop comprendre pourquoi. Il cherchait Cassie surement. Une jeune fille merveilleuse… nouvelle petite pointe de déception même si je trouvais moi-même ma meilleure amie tout à fait crédible pour ce compliment ce soir. Il lui avait prévu un cadeau ? Je ne pus m’empêcher de sourire. Délicate attention. Je suis sure qu’elle sera séduite. Je le regardais sortir un étui de son costard et me le tendre. Je haussais les sourcils, un peu surprise. Il voulait mon avis ? Je l’attrapais délicatement et ouvrais pour regarde. Wahou… Je restais stupéfaite, le bouche entre ouverte. C’était vraiment très joli. Délicat. Une œuvre d’art… bon ok, je pousse un peu mais le collier était très beau. Orné de pierres violettes, ce qui n’est pas du tout ma couleur favorite alors bien entendu pour le coup je suis pas objective. Je regardais Héctor en lui adressant un sourire. Il est magnifique. J’aime beaucoup les pierres. Elle est bien chanceuse la fille pour qui tu as choisi ça. Tu es certain qu’elle sera là ? Je referme doucement l’écrin et lui tends, jetant un coup d’œil au tour de nous, quelques peu mal à l’aise sans trop savoir pourquoi. J’ai arrêté d’essayer de comprendre ce genre de ressentis en présence d’Héctor. Je me dis parfois que comme il est mal à l’aise, ce qui est dur de pas remarquer même si finalement il a l’air plutôt sur de lui ce soir, il doit déteindre sur moi. Tu veux que je t’aide à la trouver ? J’ai perdu Cassandra de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: I need a one dance Got a Hennessy in my hand (Hector&Kate)   Jeu 1 Déc - 0:42




"I need a one dance Got a Hennessy in my hand"


Katherine & Héctor








Quiconque aurait aperçu cette scène aurait pu en rire et ce, sans qu'on puisse lui en vouloir. Tout deux avaient quelque chose de mignon et d'attendrissant dans leur façon de faire, l'on aurait pu penser à deux enfants qui se tournaient autour sans vraiment avoir de moyen pour montrer à l'autre ce qu'il pensait. Héctor avait bien tenté une petite approche avec un cadeau, mais, là où quiconque aurait compris le but de la manœuvre, il s'avéra que la jeune Katherine était au moins, aussi peu douée que lui en la matière, ce qui, avouons-le était catastrophique. Lui n'arrivait rien à dire, elle, n'arrivait rien à entendre. Ce que l'on pouvait être sûr, c'est qu'ils se complétaient déjà, d'une manière peu habituelle et peu recommandable mais, cela n'empêchait pas cette scène d'être charmante, une fois les rires terminés, bien entendu.

Ayant pris son courage à deux mains et, ayant choisi un cadeau qui semblait être parfait pour sa belle, l'étranger avait enfin l'espoir qu'elle comprenne. Il ne pouvait lui dire tout ce qu'il avait dans son cœur et dans son esprit, à chaque fois qu'il la voyait, ou qu'il pensait à elle, alors, l'idée de tout simplement lui montrer lui avait semblé être un fort bon compromis, malheureusement, ce fut une catastrophe. Une terrible catastrophe. Mais comment pouvaient bien faire les autres gens pour expliquer tout ce bordel à celui ou celle qui le provoquait ? Comment simplement faire comprendre ses pensées ? Le mystère demeurait tout simplement entier pour le jeune homme. Ce collier, la jeune femme l'aimait beaucoup, particulièrement ces fameuses pierres, brillant de sa couleur tant aimée. Pourtant, l'idée que ce présent fusse pour elle ne lui traversa pas l'esprit, à son grand désarroi. Elle semblait même surprise de tout ce que son interlocuteur avait fait pour cette fameuse inconnue. Le costard, le cadeau, la considérant comme chanceuse, certaine qu'elle serait séduite par toutes ces délicates attentions, avant que l'explication de tout ça ne tombe. Elle parla de Cassandra, qu'elle devait la retrouver et qu'elle aller l'aider. Pensait-elle que c'était pour elle qu'il était venu ? Cela le fit soupirer. « C'est … Non, ce n'est pas pour elle que je suis là. Cassie c'est ... » S'arrêtant un instant, le guatémaltèque réfléchit comment formuler la chose sans qu'il ne puisse y avoir la moindre ambiguïté. « Une amie, je pense même qu'on peut dire qu'elle devient, petit à petit, une bonne amie. C'est aussi une très belle fille oui, mais … C'est pas pour elle que j'ai fait tout ça non. »

Il était vrai que les deux jeunes gens passaient énormément de temps ensemble depuis quelques temps désormais. En grande partie à cause de Katherine. Lui était tout simplement désespéré de n'arriver à rien et, pourtant, ne pouvait s'empêcher de s'imaginer avoir une petite chance d'un jour conquérir son cœur. Qu'un jour, son doux sourire angélique lui soit dédié, non pas par politesse ou par habitude mais … Sincèrement, par plaisir de le voir et ... Peut-être par amour, qui sait ? Sans nul doutes que son sourire déjà si charmant serait embellit par tout ça et, rien qu'à cette idée, notre homme ne pouvait que sentir son cœur s'accélérer. Cassandra se trouva être une oreille des plus attentives et des plus chaleureuses pour Héctor et, plus que cela, l'idée de les voir ensemble semblait presque lui plaire. Peut-être pensait-elle que ce nouvel ami pouvait être digne d'elle. Peut-être le pensait-il capable de la rendre heureuse et de ne pas la décevoir ou la blesser. Si tel était le cas, lui ne pouvait qu'espérer ne jamais la décevoir. Bien entendu, toutes ces vilaines choses n'étaient en aucun cas dans ces plans initiaux. Pour en revenir à la charmante blondinette, celle-ci lui avait appris quelques petites choses à son sujet, lui donnait des conseils et, même, le réconfortait après une énième veste. Du moins, si l'on pouvait appeler la chose ainsi. À n'en point douter, la cible de toutes ces attaques, n'avait pas la moindre idée de ces refus et de ces piques dans ce pauvre petit cœur empli de passion à son égard. Cassandra avait beau être une magnifique demoiselle, chaleureuse et bienveillante, ce n'était pas pour elle que son cœur s'emballait.

Cherchant une solution à ce dilemme, Héctor était prêt à se lancer dans une déclaration. Ne parlons pas de déclaration d'amour mais plutôt de … Comment dire ça ? Une déclaration d'intérêt, tout simplement. Enfin, est-il vraiment utile de préciser que c'était une déclaration à sa sauce ? Ainsi, grandement maladroite, peut ordonnée et pas forcément compréhensive. « Non, ce n'est pas elle. Tu sais, si je suis venu ici c'est … Juste que ... » N'arrivant plus à fixer ses jolis petits yeux, le jeune homme regarda nerveusement à droite et à gauche, certain de faire une bourde, comme il en avait fait des centaines avant celle-ci en sa compagnie, afin de finalement trancher pour quelque chose de peut-être un peu trop subtil et neutre, pour qu'elle le comprenne. « Je voulais danser avec toi et avec personne d'autre. Je … J'ai jamais trop pu te demander avant, mais … Maintenant qu'on est là et que j'ai ça … Voilà. Mais … Peut-être que tu as d'autres choses à faire après tout. » Comme retrouver Cassandra, certainement. Ce n'était pas forcément très clair, mais cela avait au moins le mérite d'être prononcé. Sans doutes ne comprendrait-elle pas. Sans doutes aussi qu'il leur faudrait des dizaines d'années pour qu'un moindre baiser sur la joue ne puisse être échangé mais, ceci, est une autre histoire.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
Cindy, Jennifer, Mai & Carter
255
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I need a one dance Got a Hennessy in my hand (Hector&Kate)   Dim 4 Déc - 0:28

I need a one dance Got a Hennessy in my hand


Je regardais le bijou qu’il m’avait montré et je le trouvais magnifique. Nan vraiment très beau. Pas que j’étais surprise hein. Je ne doutais pas une seule seconde que Héctor ait de bon goût hein. C’était plus que. Je ressentais un truc bizarre. Une certaine amertume. C’était… stupide ? Inexpliqué en tout cas. Bref, je comprenais pas. Je rendais le paquet à Héctor, le complimentant sur le choix du cadeau avant de lui demander s’il voulait de l’aide pour trouver parmi la foule la personne à qui il voulait l’offrir. Puisque, comme je lui disais, j’avais perdu Cassandra je n’avais pas beaucoup mieux à faire non ? Enfin, j’aurais apprécié passé la soirée avec Héctor, ou au moins un bout de celle-ci, mais si il cherchait cette personne alors… je préférais l’aider que de le retarder. Mais il avait l’air… je sais pas. J’étais plutôt douée pour décrypter les expressions faciales d’habitudes mais avec Héctor j’avais toujours l’impression d’être à côté de la plaque. Ca me perturbait. Il me perturbait assez souvent. Déjà, je comprenais pas pourquoi souvent avec moi, il n’arrivait pas à finir ses phrases. Je lui faisais peur ? Roh, j’en savais rien. Et pourquoi avait-il l’air déçu d’une certaine manière ? Je me sentais un peu triste. Je tentais de l’aider, comme j’aidais les personnes que j’appréciais, et j’avais l’impression de faire mal. Il parla de Cassie. C’était pas pour elle qu’il était là ? Oh… pourquoi je me sentais soulagée ? Je savais pas mais je l’étais. Sûrement parce que j’étais contente de savoir qu’ils étaient amis tous les deux. Après tout c’était ma meilleure amie, et j’appréciais Héctor. C’était normal que je sois contente de savoir qu’ils s’entendaient bien. Mais un peu trop contente pour ce que c’était non ? Roh je ne savais pas. Je ne relevais pas le fait qu’il trouvait Cassie jolie. Enfin si je le relevai mais cela ne changea pas grand-chose à ma réflexion. Après tout, j’étais la première à dire que Cassie était magnifique, splendide et tout. Et c’est normal s’ils sont amis ? Enfin j’espérais. Pourquoi ? Je me sentais un peu perdue. Je finis par baisser la tête, fixant mes pieds, tout à fait gênée. Normalement c’était moi qui faisait la conversation. Surtout que c’était moi l’habituée de ce genre d’évènement mais… j’avais comme l’impression d’avoir fait quelque chose de mal ou plutôt d’avoir mal fait quelque chose. Et ça me m’était mal à l’aise. Je ne voulais pas avoir déçu ou autre Héctor. Je… mon dieu Katherine Bishop reprends toi ! J’avais envie de me mettre des baffes soudainement. C’était pas moi ça. J’étais pas comme ça normalement. Mince… je suis ridicule. Il me rend ridicule. Enfin je lui en veux pas. C’est juste que sa simple présence me fait réagir bizarrement. Et je suis pas totalement stupide même si j’ai pas envie de comprendre, ce qui veut dire que j’ai peut-être compris. Et que… roooh ! On arrête là Kate. On sourit et on adresse ce grand sourire à Héctor. D’ailleurs, lui sourire c’est étrangement facile. Je relève la tête pour le regarder, notant les petites mimiques de son visage, quand il reprend la parole. Il me dit que non, ce n’est pas pour Cassandra qu’il est venu, et je peux empêcher mon sourire de s’agrandir encore plus, sincèrement. Ca ne voulait rien dire, je le savais. Mais j’avais toujours été un peu désappointée par le fait qu’il s’intéresse tellement à Cassie et comprendre que je devais avoir faux depuis le début était un énorme soulagement. C’était pas Cassie ! Il recommence à ne pas finir ses phrases, regardant presque nerveusement sur les côtés. Etait-ce moi qui le rendait si nerveux ? Je lui faisais peur ? Je me sentie blessée sans trop vouloir y penser. Puis il recommença à parler et je crois que mon sourire n’avait pas été aussi grand depuis le début de la soirée. Il était venu pour danser avec moi et personne d’autre. Est-ce que.. Oh il voulait danser avec moi déjà « avant » ? C’était sur que l’occasion n’avait pas du se présenter très souvent de danser ensemble. Je secouais rapidement la tête de gauche à droite quand il me dit que j’avais surement d’autres choses à faire mais il ne pouvait pas me voir puisqu’il était toujours occupé à regarder ailleurs. Décidant de ne pas réfléchir, et de me laisser porter par ce ressenti de joie qui m’avait envahi depuis qu’il m’avait dit qu’il voulait danser avec moi, je glissais ma petite main dans la sienne et le tirais légèrement pour l’emmener sur la piste de danse. Je serais très contente de danser avec toi Héctor. Doucement, je pose la main qui ne tient pas la sienne sur son épaule et sert un peu plus fort l’autre. On arrive en cours de chanson mais je n’en ai rien à faire. J’ai envie de danser, enfin j’ai envie de danser avec lui. Personne d’autre. On se laisse doucement porter par la musique et je profite qu’il me regarde pour observer son visage et son léger sourire. Il était venu pour danser avec moi… Est-ce que ? Est-ce que ça voulait dire qu’il était venu pour me voir moi ? Que j’aurais un peu tout compris à l’envers tout à l’heure ? Je voulais te demander… Je n’osais pas y croire. Et surtout, je ne vais pas oser poser la question. Profite de la danse Kate. Je serais trop déçue d’avoir la réponse si elle n’était pas celle que je voulais entendre. Où as-tu appris à danser ? Beau rattrapage n’est-ce pas ? Mais il était difficile de faire mieux vu la situation. Le prend pas comme un reproche. Au contraire, tu danses bien. Mais je sais pas, je te vois pas spécialement danseur de ballet. Du coup, je me posais la question. Je souris. J’aurais pu faire pire. Comme j’aurais pu faire mieux… Mais bon, c’était Héctor. J’avais déjà dit que j’étais pas tout à fait comme d’habitude quand il était pas loin.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: I need a one dance Got a Hennessy in my hand (Hector&Kate)   Dim 11 Déc - 2:38




"I need a one dance Got a Hennessy in my hand"


Katherine & Héctor








Enfin, il venait de faire un pas. Un premier pas sensé, compréhensible et même perceptible. Il en était fier, heureux même. Ah, quand sa petite sœur apprendrait ça, elle en serait au moins aussi heureuse et, elle arrêterait de se moquer de lui. Oui, Héctor lui confiait presque tout et, naturellement, parler de Katherine lui était naturel. De son côté, la plus jeune des deux essayait de conseiller son aîné, qui, face à elle, perdait tous ses moyens. Bien entendu, elle se moquait régulièrement, plus pour taquiner qu'autre chose, lorsqu'il rentrait presque abattu de ne pas avoir su aligner correctement quatre mots ou plus en la regardant droit dans les yeux. Oui, la fille au goût prononcé pour le violet avec ce petit quelque chose en plus qui lui faisait perdre l'esprit, son sourire, sans le moindre doutes. Pourtant, après des mois d'errance dans le désespoir et la déception, le guatémaltèque avait enfin réussi à parler, il lui avait même proposé de danser, sous-entendant par là qu'il était même venue en partie pour danser avec elle. Comprendrait-elle ce qu'il avait voulu dire à ce moment-là ? Héctor en doutait fortement. Le collier lui avait pourtant semblé évident comme geste. Le fait qu'il lui donne après tout ce qu'il avait dit, le fait que les pierres étaient violettes, tout semblait parfait. Sa chère sœur avait trouvé que cela était une fort bonne idée. Cassandra aussi d'ailleurs et pourtant, pourtant la jeune fille était passé au travers, comme à chaque fois. Pouvait-elle comprendre, ou même envisage qu'elle était la seule raison de sa venue ? La chose était loin d'être sûre.

Cependant, après avoir eu beaucoup de mal à faire sa proposition, sa belle l'entraîna sur la piste, en lui tenant la main, ce qui le fit grandement rougir. Elle rajouta même qu'elle serait des plus heureuses que de traverser quelques morceaux en sa compagnie, en valsant au milieu de ses invités. Pouvait-il en être plus heureux ? La réponse était difficile à donner, dans tous les cas, son cœur s'emballa et, son sourire n'était pas prêt de quitter son visage ravi. Ce moment-là, l'étranger ne l'oublia jamais, c'était … Magique. Si proche l'un de l'autre, une main emprisonnant la sienne et l'autre main sur sa hanche, il était … En paix, c'était un peu comme si rien autour n'avait la moindre importance, comme si, plus rien autour d'eux n'existait. Il n'y avait qu'elle, la musique et ses pas. Ce fut la première fois que notre mai put la détailler ainsi, sans la moindre gêne, sans avoir à détourner le regard, rien. Ses jolis petits yeux, son doux sourire, son parfum, il s'enivra de tout ça. Katherine savait danser, plutôt bien. Certes, celle qu'ils pratiquaient était plutôt simple et douce, mais, sa cavalière ne fit pas le moindre faux-pas, ce qui l'amusa encore plus. Après un bref instant de magie et de silence entre les deux, l'étudiante finit par prendre la parole, disant avoir une question à poser. Il y eut un silence comme si, elle avait honte de ce qui suivait, pourtant, il n'y avait aucune honte à se poser ce genre de questions. Elle se montrait tout simplement curieuse, sur la façon dont il avait pu apprendre à danser, avant d'essayer de se rattraper timidement semblant se sentir coupable de ce genre de question, prétextant qu'elle ne le pensait pas danseur de ballet et que, malgré tout, il dansait bien, le tout avec un petit sourire qui ne le charma que plus. La question amusa particulièrement notre ami, qui ne put s'empêcher de rire doucement. « C'est pas grave, je le prends pas mal. J'ai pas forcément la tête de l'emploi, c'est certain. En fait, c'est tout simple, dans mon quartier y'a une communauté de latinos, quand il fait un peu plus chaud, on passe nos week-end à faire la fête. Des barbecues, des planchas, des grands rassemblent et tout le monde invite tout le monde, personne n'est jamais seul. Il y a beaucoup de musique et, tout le monde danse, les gamins comme les plus âgés qui s'amusent toujours. Alors j'ai appris là, un peu par … Tradition, si tu veux. » Souriant timidement, il s'apprêta à faire un second pas, espérant que la chose pourrait être perceptible par sa cavalière. « Peut-être que tu pourrais venir un jour ? Tu as l'air d'aimer danser et, tu danses très bien d'ailleurs. Je suis sûr que ça te plairait, enfin, ça parle beaucoup espagnol mais, on est toujours heureux de recevoir des nouveaux visages. »

Des nouveaux visages oui. Des si adorables, encore plus. La chose devenait encore plus appréciable quand un jeune homme amenait une jeune femme à l'une de ses petites fête de quartier. D'aucuns diront qu'elle n'est pas hispanique, qu'elle n'a, de fait, pas tout ce qu'il faut pour faire une bonne épouse, mais, dans l'ensemble, Héctor était certain que Katherine serait bien accueillie. Lui-même était assez apprécié dans la communauté alors, tout devrait bien se passer. « Mais honnêtement, on danse sur des morceaux plus … Entraînants, je préfère ça, je ne te le cache pas et, je pense être bien meilleur sur ce genre de musique. Et puis, tu n'as pas vu ma sœur encore, c'est une déesse sur les pistes de danse, elle est vraiment impressionnante. » Tournant encore et encore, la fixant toujours dans les yeux, notre ami était aux anges et, pour ne pas plomber l'atmosphère, il préféra ne pas parler plus de son petit ange, ni les raisons qui avaient pu la tenir loin de cette soirée. Autant ne pas inquiéter la jeune fille pour quelque chose dont elle ne pourrait rien changer. « Et toi ? Je … Crois que tu fais de la danse aussi ? Enfin, je n'ai jamais vraiment su si c'était de la danse classique ou autre mais … Enfin, je pense que tu dois savoir bouger sur pas mal de choses, j'espère découvrir ça un jour. »

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
Cindy, Jennifer, Mai & Carter
255
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I need a one dance Got a Hennessy in my hand (Hector&Kate)   Sam 14 Jan - 18:25

[quote="Katherine Bishop"]
I need a one dance Got a Hennessy in my hand


J’attrape la main de Héctor pour l’emmener avec moi sur la piste de danse avec un grand sourire. J’adorais danser. Il pouvait pas le savoir ça, du moins je ne voyais pas de raison qu’il le sache. Donc il pouvait pas savoir à quel point la proposition me faisait plaisir. Et je n’allais pas non plus lui dire qu’elle était que plus plaisante venant de lui. Je n’étais pas vraiment venue en pensant que j’allais danser. Nos amis garçons n’étant pas là, je n’étais pas sure que Cassie soit super partante pour une valse non plus. Bref, je doutais de toute façon que ce soit de la musique sur laquelle j’aurais pu convaincre n’importe lequel de mes amis de danser. Parce que bon, la valse c’était pas tellement leur tasse de thé, bien que personne utilise cette expression. Pas leur jam si vous préférez. Du coup j’étais venue en pensant que j’allais pas danser de toute la soirée et j’étais plus que contente d’avoir l’occasion de le faire tout de même, avec Hector en plus. Ne lui laissant pas le temps de changer d’avis sur cette proposition, je posais une main sur son épaule et nous laissais porter par la musique. Je profitais de la situation pour observer son visage. Il rougissait légèrement et je savais pas du tout pourquoi. Mais je sentais bien que je risquais de rougir en retour, ce qui n’était pas tout à fait mon style. Disons que danser ça impliquait une certaine proximité et que sentir sa main sur ma taille était plus perturbant que ce que j’avais imaginé. Ca a quelque chose d’assez enivrant. Si bien que, réfléchissant à tout ce que l’on avait échangé depuis que je l’avais vu dans la foule et ses paroles disant qu’il n’était venu que pour danser avec moi – ou du moins danser avec moi et non quelqu’un d’autre – je lui demande si je peux une question. Parce que ça me brule les lèvres. Parce que j’ai envie de savoir si je n’ai pas simplement compris de travers et que le collier aux pierres violettes m’était destiné. Mais je me repris avant que la question ne dépasse mes lèvres. Parce que c’était beaucoup trop… risqué on va dire ? j’étais pas sure d’avoir envie d’avoir confirmation que c’était bien pour quelqu’un d’autre et dans l’espoir de voir cette autre personne qu’il était venu. Ce que l’on ne sait pas ne peut pas nous faire du mal qu’on dit. Pourquoi j’avais pas envie de savoir en faire ? Bonne question et je crois que la réponse était que je n’avais pas non plus envie de connaitre la réponse à cette question-là. Je me rattrape lui demandant plutôt où il a appris à danser. Avant de me dire que ça pouvait avoir l’air de dire qu’il devrait apprendre à danser. Alors je me rattrape encore, tentant de faire mieux sans être vraiment sure d’y arriver. Il rigole… je suis ridicule c’est ça ? Mais au moins je ne dois pas l’avoir vexé. Ce qu’il confirme avant de dire qu’il a pas la gueule à l’emploi pour le danseur de ballet. C’est pas ce que je voulais dire… Je pense pas qu’il y ait de gueule à l’emploi ou ce genre de chose. Mais plus que de ce que je savais de lui, je le voyais mal faire ça. Et c’était sans parler du fait que je connaissais tous les danseurs du ballet de Genosha de toute manière. Mais je me tais, l’écoutant m’expliquer où il avait appris à danser, dans quelles conditions. Je souris. Ca a l’air plaisant. Je pense à mes week-end d’été, passé dans le jardin des Lang à de nombreuses occasions avec Scott qui nous cuisinait tant bien que mal un petit repas avant qu’on soit en âge de s’en charger non même. Je pense aux soirées passées entre amis au bord de la plage à rire et raconter des bêtises. Oui le beau temps de Genosha est agréable mais ça l’est encore plus de le passé avec des amis. Et je suis contente de savoir que Héctor a l’occasion de le faire. Quand il dit qu’il a appris par tradition, je me demande s’il a pas vaguement appris parce qu’on l’a forcé mais je me dis qu’il danserait beaucoup moins bien sinon. A moins que sa gestuelle soit liée à la pratique d’un autre sport. Ou même innée mais j’avais du mal à croire que ce genre de grace, typique du sportif, soit naturelle. Je souris, rougis légèrement quand il me dit que je danse très bien. C’est bête parce que je sais que je danse bien mais voilà, je suis contente qu’il le note. Et contente qu’il m’invite. Je viendrais avec plaisir. Du beau temps, de la danse, un bon repas et toi, je vois mal comment je pourrais refuser. Je fronce le nez en souriant. C’était tout à fait vrai que je me voyais mal refuser. De toute façon, j’avais bien envie de passer un peu plus de temps en sa compagnie, peu importe ce qu’il proposait. Sauf s’il me proposait de réviser les cous de physique, là je risquais d’être beaucoup moins partante déjà. Je rigole quand il parle du choix de musique. Je reconnaissais que ce genre de musique qui passait là maintenant n’était pas non plus ce que je préférais pour danser. C’est bien les danses de salon hein mais c’est pas très… entrainant, il a trouvé le terme le plus correct. Je souris tendrement quand il parle de sa sœur. Il m’en parle pas souvent mais j’ai déjà remarqué les petites étoiles qui brillent dans ses yeux quand il l’évoque. Je n’ai pas souvenir que ma sœur ou moi ayons déjà eu ce genre de réaction en parlant l’une de l’autre et j’avoue que ça me fait un peu rêver. J’aimerais bien savoir ce que c’est. Enfin après, je me dis que j’ai Cassie et que les étoiles dans les yeux en parlant de quelqu’un, avec elle je les ai. J’ai toujours ce sourire aux lèvres quand il me demande si je fais de la danse. Je rigole un peu quand il me dit que je dois « savoir bouger » sur pas mal de choses. J’espère pas te décevoir alors... C’est pas formuler ainsi mais j’espère qu’il comprendra la promesse cachée derrière que j’espère qu’on aura l’occasion de danser sur autre chose. Et sur le genre de musique que lui apprécie. J’avais pas l’intention de le trainer à mes cours de danser classique. Je fais du ballet depuis toujours, enfin presque toujours plus exactement. J’adore ce sport, la discipline que ça demande, la grâce que ça dégage. Et l’impression qu’on s’envole avec la musique. Je souris en m’arrêtant avant de le saouler avec mon ballet. C’était le seul sport que je pratiquais depuis longtemps et que je n’avais jamais eu envie d’arrêter. Le seul sport où j’aurais voulu pouvoir aller plus loin même si je n’avais pas la patience et la discipline nécessaire pour devenir danseuse étoile. Et j’adore danser à vrai dire. Peu importe la musique tant que ça se danse. Même si je suis parfaitement d’accord, il a plus entrainant que ce que l’on danse maintenant. Je souris. C’était vrai que je pouvais danser sur n’importe quoi. Même la danse des canards pour faire plaisir au père de Cassandra qui trouvait que le hip hop c’était pas un truc pour des enfants. A croire qu’il n’avait pas totalement compris qu’on avait réellement grandit, ou ne voulait pas l’admettre. Mais je pensais pas tellement à Scott là tout de suite. La seule chose qui me passa par la tête était que… J’aurais su qu’il suffisait de te faire danser pour que tu finisses tes phrases, je l’aurais fait bien plutôt. Je réalisais ce que je venais de dire au moment où ça sortit de ma bouche. ET MERDE ! Bravo Kate. Tu pouvais pas faire pire là. Désolé ! Je voulais pas… c’est.. juste… je… merde ! Je pestais contre moi-même, oubliant de suivre le mouvement de la danse et manquant donc de perdre l’équilibre au passage. J’aurais du mettre des ballerines et non des talons. Quoique, j’aurais été ridiculement petite à côté de lui, c’était bien les talons finalement. Désolé, je voulais pas être… vexante ou méchante ou quoique ce soit. C’est juste que… j’ai toujours l’impression d’avoir fait quelque chose de mal quand tu finis pas tes phrases, ou que tu as pas envie de me parler. Et bah… j’ai pas envie d’avoir fait quelque chose de mal ou autre. Puis après je comprend mal ce que tu essayes de dire et je suis donc à côté de la plaque et c’est moi qui donne l’impression que j’ai pas envie de te voir alors que si. Et… je… je suis désolé, vraiment. Je fais la moue après avoir débiter ça à une certaine vitesse. J’aurais bien voulu pas le dire en fait. Parce que j’étais toute gênée là. Mais c’était vrai et… je préférais qu’il sache que j’étais perturbée que qu’il pense que j’avais pas envie de le voir. Je regarde ma main, toujours posée sur son épaule pour éviter ses yeux. En tout cas, j’aime bien danser avec toi. Même si tu finissais pas tes phrases d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I need a one dance Got a Hennessy in my hand (Hector&Kate)   

Revenir en haut Aller en bas
 
I need a one dance Got a Hennessy in my hand (Hector&Kate)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» jill hennessy
» Le Cavalier de l'aube (2012):
» L'étoile de Rodger du 9 Mai trouvée par MD56
» hennessy hammock
» jill hennessy (preuve à l'appui) méga post

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: