Partagez | 
 

 Besoin d'une amie et peut-être plus | Neena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Besoin d'une amie et peut-être plus | Neena   Lun 21 Nov - 22:19


Besoin d'une amie et peut-être plus

juste envie d'un peu de réconfort Ce qui s'est passé la veille avec Elie m'a mis un grand coup dans la gueule...La dernière fois que j'ai été aussi mal, c'était à la mort de sa mère. Ce jour-là a été horrible, celui où je me suis disputé avec ma fille a été encore pire en fin de compte. C'est la dernière chose qui me reste de Carmelita, si je devais la perdre...J'essaie de ne pas penser à ça quand je me lève ce matin-là pour la voir s'en aller. Elle a pris ses affaires, fait une valise. J'ai envie de lui dire de ne pas faire ça, de rester à la maison, je veux lui dire que tout va s'arranger et qu'on va retrouver des relations père-fille normales. Mais je ne le fais pas. J'ai peur de ne pas y parvenir, de tout pourrir encore plus, c'est tellement difficile...Je la laisse simplement partir pour aller chez Vanessa. Je ne l'ai pas prévenue, je ne sais pas si Elie l'a fait, j'espère qu'elle sera bien chez elle, ça me rassurerait qu'elle soit chez Nessa, elle serait dans le même immeuble au moins...Au moins, j'aurai des nouvelles régulières grâce à Vanessa, c'est déjà ça. Et elle s'en occupera bien, je le sais, elle a toujours été une excellente baby-sitter.

Pour moi aujourd'hui, pas de travail. Je n'ai pas envie d'aller voir les collègues en étant aussi mal. Francis comprendrait que quelque chose cloche, il est inspecteur quand même et pas pour rien hein. Et c'est hors de question que je lui explique ce qui se passe, je serais trop honteux de ce qui s'est passé, de devoir lui avouer tout ça et que ça ne va pas du tout. Sans parler du fait que je pourrais avoir à faire aux services sociaux, c'est mauvais pour un flic. Et si ils décident de la mettre dans une famille, là c'est sûr qu'on ne se réconciliera jamais avec Elie...Et pourtant, je suis sûr qu'il y a d'autres flics qui galèrent comme moi et qui n'y arrivent pas avec leur ado. Je peux pas être le seul. Et je peux pas être le seul non plus à laisser s'en aller un gamin qu'on arrive pas à gérer...Et puis si ça arrivait, si les collègues se mettaient à savoir ça, j'aurais droit à des tas de leçons de moral de la part de tout le monde. Surtout de Francis. Il n'a pas de gamin, mais il aime bien Elie et je parie qu'il m'en ferait baver si il savait ce qui se passe...Alors tant pis pour le taf aujourd'hui. J'appelle même pas pour prévenir, je verrai bien quand j'y retournerai pour leur trouver une excuse à avaler.

Je passe la matinée chez moi. Je range l'appartement, un truc que je ne fais quasiment jamais, je fais un brin de ménage. Et je reste loin de la chambre d'Elie, dont la porte est fermée. Je vais la laisser en paix, sans y aller, ne rien déranger et comme ça, elle la retrouvera comme avant quand elle reviendra. Mais après le déjeuner, une fois que j'ai tout rangé et avalé un reste de repas chinois, je me prends un cafard monstrueux. Je ne peux pas rester ici, je ne veux pas aller au poste, où est-ce que je peux aller alors ? Il n'y a pas beaucoup d'endroits où un flic déprimé peut aller pour qu'on lui fiche la paix et oublier un peu la déprime. Moi, je choisis mon bar favoris, où j'ai déjà passé des soirées animées, en plus bonne compagnie ou non. Le barman se fiche de qui sont ses clients et les clients s'ignorent les uns les autres en général. Il y a un jukebox incomparable et un billard qui permet quelques petits jeux et paris amusants. Je m'y rends et y passe un long moment, enchainant les bières, parfois un scotch pour essayer de faire passer un peu plus ma déprime. Qui a dit que noyer son chagrin dans l'alcool était inutile et lâche hein...? Ben cette personne, elle a jamais eu besoin d'en arriver là je pense, sinon elle aurait jamais dit ça. Mais boire seul, ce n'est pas cool. Il me faut un compagnon avec qui partager ça et avec qui parler aussi. Qui pourrais-je bien choisir...?

La question ne reste pas plus d'une seconde dans mon esprit. La réponse s'impose à moi presque en même temps que la question en vérité, de manière parfaitement et totalement évidente. Il n'y a qu'une seule personne avec qui je peux partager ça sans qu'elle me juge trop méchamment. Et c'est aussi la seule avec qui j'ai envie de partager ça à l'heure actuelle. J'aurais du appeler avant de venir sonner à sa porte. Au moins, j'aurais pu être sûre qu'elle était chez elle...Un mardi en début de soirée, pas sûr qu'elle soit chez elle...Mais je dois tenter le coup malgré tout. Alors je toque, mal sapé et un peu bourré, forcément. Je suis vraiment pas présentable...

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Besoin d'une amie et peut-être plus | Neena   Mar 22 Nov - 14:14

Neena était un peu toute folle, et c'était le cas de le dire. Elle allait et venait dans sa maison depuis son réveil, pour tenter de faire de l'endroit quelque chose d'agréable. Elle ne savait pas d'ailleurs si elle en faisait trop ou pas, mais elle mettait son expertise et sa maîtrise à l'oeuvre pour rendre ça encore mieux. Frank allait probablement la prendre pour une personne assez bizarre, et il n'aurait pas forcément tort. Pour l'instant, elle se trouvait dans sa cuisine, une serviette nouée autour des cheveux, en jean et soutien-gorge, en train de préparer un plat vraiment très compliqué à base de fruit aux noms imprononçables et d'autres trucs étranges.

Et elle s'en sortait assez bien pour tout dire, sauf que c'était probablement un peu trop. Elle n'avait pas le sens des mesures lorsqu'on parlait d'un rendez-vous romantique. En fait, elle ne savait pas vraiment ce que ça voulait dire, le sens des mesures. Ces derniers jours, elle avait regardé quelques films à l'eau de rose pour essayer de se rendre compte de ce que voulait dire « soirée en amoureux » voulait vraiment dire. Alors qu'elle aurait simplement fait d'appeler Stephanie et de lui poser directement la question pour être sûre. Peut-être avait-elle un peu honte, finalement, de ne pas être foutu comme tous les mondes à ce sujet là.

Un soupir lui échappa alors qu'elle fit glisser sa serviette pour libérer ses cheveux. Ceux-ci tombèrent en cascade sur ses épaules dénudées, alors qu'elle gagnait la salle de bain pour finir de se préparer. Son plat mijotait tranquillement sur le feu, elle avait semblait-il le temps. La brune se maquilla légèrement, déméla sa tignasse folle, et prit le temps de la séche pour de bon. Et juste au moment où elle coupa son sèche-cheveux, elle entendit taper à la porte et sursauta de surprise. « Déjà ?! » Hoqueta-t-elle en regardant par le couloir en attrapant son chemisier.

C'était trop tôt ! Elle n'avait rien fini ! La pauvre perdit immédiatement toute la confiance qu'elle avait en elle depuis ce matin : elle avait vu trop juste au niveau de son organisation. Enfilant son vêtement, elle traversa le couloir et se rendit jusqu'à la porte d'entrée, le tout en parlant pour essayer de comprendre ce qu'il lui avait pris : « Tu es en avance, je t'attendais plus tar- » Se justifia-t-elle avant de s'interrompre, se figeant devant la personne qui se tenait sur son pallier. Elle papillonna des cils un moment avant de comprendre ce qu'il se tramait vraiment.

Wade Wilson, là, devant elle, sentant l'alcool et avec la mine des mauvais jours. Pas Frank Castle en avance pour leur rendez-vous amoureux. D'accord. « Non en fait, toi, je ne t'attendais pas du tout. » Glissa-t-elle dans un murmure en plissant les yeux, se rendant finalement compte qu'elle n'avait même pas terminé de boutonner sa chemise et qu'elle s'était même trompée dans un cran dans la précipitation. Elle ne s'en offusquerait pas d'ordinaire, compte tenu du fait que Wade l'avait vu plusieurs fois dans des tenues bien moins habillées, mais là, c'était plus particulier pour elle. Il y avait d'autres notions qui rentraient en jeu dans sa vie.

Esquissant néanmoins un sourire, elle s'estima chanceuse néanmoins : Lazarus était chez un de ses copains jusqu'à demain matin, il ne tomberait pas sur un Wade passablement éméché. Et en le regardant bien, elle comprit qu'il y avait autre chose derrière ce regard de chiot battu. « Apparemment, ça ne va pas fort, hein. » Lui souffla-t-elle en pinçant les lèvres. Que faire maintenant ? Elle devait finir tout plein de trucs pour ce soir. Mais à la fois, laisser un ami sur le carreau, ça n'était pas non plus dans sa personnalité. Pourrait-elle mener les deux de fronts ? Tout dépendait de l'état de Wade, à dire vrai.

Et pour l'instant, l'état en question ne s'annonçait pas au beau fixe. Elle lui fit place pour qu'il puisse pénétrer dans sa maison, lui désignant le salon de la main : « Rentre, installe-toi et explique-moi. » Ordonna-t-elle en douceur pour qu'il ne se défile pas. Il fallait en venir au fait, même si Neena craignait que le fait ne soit particulièrement chronophage. Ne serait-ce pas plus honnête de lui signifier que la bonne odeur émanant de la cuisine, et sa tenue comme son maquillage, était pour une autre personne qu'elle attendait ? Enfin... Non. Il était enquêteur. Il comprendrait forcément.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Besoin d'une amie et peut-être plus | Neena   Mar 22 Nov - 18:20


Besoin d'une amie et peut-être plus

juste envie d'un peu de réconfort C'est la seule personne que je peux aller voir pour parler. Tous les autres me jugeraient ou m'enverraient me faire foutre. Je sais que je suis pas du tout présentable et que j'ai l'air minable. Et au fond, je ne sais même pas si on est assez amis pour qu'elle m'aide ou même qu'elle m'écoute. Je l'espère juste. J'espère aussi qu'elle est là et que je ne vais pas juste rester à la porte de son appartement comme un con. Ce serait triste. Mais heureusement, elle est là et elle vient ouvrir la porte. Elle est vraiment belle, c'est fou, c'est un truc auquel je n'ai jamais porté plus d'attention que ça avant...Enfin je m'en étais rendu compte mais...Des fois, ça vous frappe les évidences, comme une main dans la gueule. Sa chemise est à moitié ouverte et elle a attaché lundi avec mardi, un peu comme si elle était pressée et qu'elle avait tâché d'enfiler quelque chose rapidement. Je la dérange bien sûr...Peut-être qu'elle doit aller travailler ou quelque chose comme ça...Je dérange tout le monde on dirait. Et pourtant, elle me fait rentrer quand même et me fait signe d'aller dans le canapé.

C'était pas compliqué de comprendre que j'allais pas bien. Mais elle a quand même remarqué ça très vite, je ne pensais pas que c'était si évident que ça. Ou alors elle me connaît bien et voit qu'il y a quelque chose qui cloche. On est si amis que ça...? Apparemment. En un sens ça me rassure. Je la regarde un moment, sans rien dire, je ne sais pas vraiment quoi dire, si je dois tout expliquer, ni où je dois commencer l'histoire. " Ma fille est partie. " Que je lâche comme ça, paf, d'un bloc, sans vraiment savoir si ça va aider, si elle va comprendre ce que je veux dire par là...Elle va poser des questions, surement. Si j'essayais d'être moins parano, ce serait quand même bien. Surement l'alcool. " On s'est disputé. Encore. On se dispute tout le temps. Là ça a été pire. Vraiment bien pire... " Je me demande encore comment ça a pu déraper à ce point, aussi vite que ça, dans des proportions aussi énormes. On ne s'entend pas et c'est une ado, mais quand...A ce point-là, c'est grave.

Je me relève pour arpenter la pièce, je ne suis pas assez saoul pour tituber ou quoi. Je dois avoir trop l'habitude de boire, un truc de flics surement. Surtout à la crim' quand on y pense. Combien finissent alcooliques au dernier degré à cause de ce qu'ils ont vu...? " T'aurais pas...du café par hasard...? Je crois que j'ai...un peu trop bu et ça me fera du bien, probablement. " Je vais essayer de reprendre un peu mes esprits, ce sera mieux que de demander à Neena un verre de scotch. Parce que ça, définitivement, ce serait pas du tout du tout bien. J'aurais bien envie de passer le reste de la soirée et de la nuit à boire mais ce ne serait surement pas mature. C'est pas facile de réaliser qu'on a tout raté et qu'on est probablement un gros looser...

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Besoin d'une amie et peut-être plus | Neena   Mar 22 Nov - 19:22

Wade connaissait son lieu de vie depuis un moment. Il savait où se trouvait le canapé, il savait comment s'enfoncer dedans. Neena ne tarda pas à le rejoindre une fois qu'elle termina d'ajuster sa chemise, venant se mettre à ses côtés. Et l'annonce fusa rapidement, se mêlant à l'odeur d'alcool qu'il portait sur lui depuis son arrivée. Sa fille était partie, donc. Elle ne savait pas vraiment ce qu'il entendait par « partie » pour tout dire, mais elle se doutait que ce n'était pas une situation plaisante pour lui, et qu'il s'inquiétait.

« Oh... » Fut bien la seule chose qu'elle réussit à dire sur le moment, détournant le regard de Wade en réfléchissant. Si Lazarus faisait ça, de quoi s’inquiéterait-elle ? De savoir où il se trouvait, de toute évidence, s'il allait bien, s'il était en bonne compagnie. Elle connaissait la majorité de ses copains d'école. Et surtout, son petit frère n'avait que huit ans, pas son genre de fuir comme une adolescente à la moindre dispute. « Tu sais où elle est partie ? »

Ceci étant dit, Neena ne connaissait pas tout ça sans doute parce que son frère n'était pas en âge de claquer la porte, et qu'il avait encore assez peur de son autorité quand elle le grondait. Elle savait que, lorsqu'il serait adolescent, elle s'y prendrait autrement avec lui. Elle ferait en sorte d'être plus une amie qu'une figure d'autorité, elle l'écouterait, le conseillerait, le cadrerait. Du reste... Elle ne savait pas encore comment elle s'en sortirait. Pour l'instant, ça allait, mais viendrait un jour où ça changerait forcément, et Neena ne pouvait pas dire qu'elle n'en avait pas peur.

« T'en fais pas, j'étais pareille à son âge. » Fit-elle à Wade en agitant sa main, comme pour lui dire que y'avait pire. Mais l'homme faisait les cent pas devant elle, et ça n'avait pas l'air de trop le rassurer. C'était sans doute parce qu'elle mentait... De ses souvenirs d'adolescente, Neena était plutôt une fille sage avec ses parents. Par contre, une véritable bagarreuse un peu furie furieuse à l'école : « C'est une jeune fille, elle commence à devenir adulte, il faut qu'elle fasse ses propres expériences mais qu'elle sache que tu seras toujours son père et que, qu'importe les situations, tu l'aimeras toujours. »

Neena avait la désagréable impression de lui sortir du réchauffé. Il avait sans doute déjà entendu ça, il l'entendrait sûrement toute sa vie jusqu'à ce que sa fille devienne adulte, puisqu'elle trouve quelqu'un à aimer, qu'elle se décide peut-être à être mère. Autant dire que c'était de la mauvaise soupe. Et elle fut bien contente qu'il lui demande un café du coup ! « Si, j'ai ça. » Fit-elle en bondissant sur ses appuis, se tournant vers sa cuisine en lui demandant de la suivre : « Je vais te le corser pas mal, hein. » Lui signifia-t-elle : « Pour faire passer... ça, là. » Fit-elle en lui désignant son visage du doigt.

Toujours aussi aimable et attentive, attentionnée comme pas permis, ayant un talent pour choisir ses mots. Neena ne chercha même pas à s'excuser, Wade la connaissait assez pour savoir qu'elle parlait comme elle pensait : trop vite. Enfin, alors qu'elle plaça sa cafetière italienne sur le feu, après avoir préparé le tout et qu'une odeur de café moulu se mélangeait à celle sucrée du plat qu'elle faisait mijoter, Neena se retourna vers son ami avec un sourire qui se voulait rassurant :

« Pourquoi vous vous disputez, en fait ? » Lui demanda-t-elle. « Elle fume ? Elle boit ? Elle... Ne travaille pas à l'école ? Elle sort trop ? Elle a... Des amis pas fréquentables ? » Elle fit une petite grimace avant de lâcher un petit rire amusé : « Si c'est le dernier cas, tu pourrais... Aller les arrêter avec Francis et les laisser en cellule 24h, ça te soulagerait. » Elle plaisantait... Mais à moitié seulement. Elle n'hésiterait même pas si quelqu'un s'en prenait à son frère.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Besoin d'une amie et peut-être plus | Neena   Mar 22 Nov - 20:25


Besoin d'une amie et peut-être plus

juste envie d'un peu de réconfort Tous les parents avec des enfants à problèmes ont déjà entendu ce qu'elle dit des tas de fois. Moi aussi je l'ai entendu souvent. Dire que tout le monde était comme ça ado ou que ça va s'arranger, que c'est rien qu'un caprice d'ado, une petite dispute...Mais je sais parfaitement que ce n'est pas le cas, que ce n'est pas qu'une petite dispute de rien du tout et qu'elle ne va pas revenir quand elle se sera calmée. Elie le sait aussi bien que moi, quelque chose s'est brisé et ne se réparera pas aussi facilement qu'il s'est cassé. Peut-être que ça n'a pas été si facile que ça à casser en fait. Peut-être que ça a pris des années, depuis qu'elle a commencé à être ado, depuis que je n'ai plus rien maitrisé et que j'ai travaillé plus. Réparer ça va mettre tellement de temps. Si ça se répare un jour.

Heureusement, l'appel du café est plus fort que mes pensées déprimantes. Si seulement un café bien corsé pouvait faire passer "ça" si facilement que Neena a l'air de le penser...Je dois avoir une de ces têtes en attendant pour qu'elle le dise comme ça. Vraiment Neena, t'aurais pu avoir plus de tact. Ou pas. Il faut bien quelqu'un qui dise la vérité de temps en temps, les gens francs sont assez rares, tout le monde préfère les compromis pour éviter de froisser les autres. J'aurais peut-être du faire à ça aussi avec Elie. Un compromis et un petit mensonge auraient été préférables à dire de but en blanc ce que j'ai pensé, ce que je pense. Mais c'est trop tard maintenant et les "si" n'ont jamais servi à rien d'autre que se faire des illusions. Ou à défaut, couper du bois.

Et puis les questions. Forcément, il y a des tas de questions à poser sur ça. Surtout quand je ne sors que "elle est partie" sans rien de plus en fait. Je soupire longuement, appuyé sur un meuble de la cuisine. A part l'odeur du café, je ne prête pas vraiment attention à ce qu'il y a d'autre dans cette cuisine, seul le café m'intéresse là tout de suite. Peut-être un câlin aussi mais ça, ce n'est pas vraiment au programme dans l'immédiat. " Heu ben elle ne fait rien à l'école, sort à toutes heures, sèche les cours, fréquente des gamins pas fréquentables du tout et beaucoup plus vieux qu'elle...Et j'en ai déjà arrêtés certains, ça fait du bien mais ça règle rien...Et ben hier du coup...On s'est disputé parce qu'elle a encore été virée du bahut. On s'engueulait et...j'ai dit un truc qui fallait pas. Un truc que j'ai pensé y'a longtemps et que j'aurais jamais du lui dire. " Je n'ai pas très envie de le répéter et la tentative d'humour de Neena ne m'a pas vraiment aidé à voir les choses de manière plus rigolote. Mais je dois bien le dire, elle comprendra peut-être...

" Quand...sa mère est tombée enceinte, je lui ai dit que j'en voulais pas. Mais on a eu Elie quand même et sa mère est morte de ça. Et là...Pendant notre dispute...Je lui ai dit...que je regrettais qu'elle soit là... " Aucun parent devrait dire ça. Mais c'est sorti tout seul hier pendant la dispute. Je ne sais pas si Neena peut comprendre. Je ne pense pas qu'elle ait très envie de faire des enfants alors, elle peut peut-être...saisir un peu de quoi je parle. De là à le dire à sa fille, y'a un gouffre mais voilà. Je baisse la tête, j'ai pas envie de croiser son regard là. J'ai peur qu'elle me juge, malgré tout. Neena, sois sympa, c'est assez dur comme ça...

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Besoin d'une amie et peut-être plus | Neena   Mar 22 Nov - 21:58

Le café était doucement en train de se préparer quand Wade décida de passer aux aveux. Et Neena l'écouta évidemment avec attention, jouant nerveusement avec son collier pour s'y accrocher, mais aussi pour se concentrer. C'était une manière qu'elle avait de rester totalement dans le sujet, en occupant le reste de son esprit qui pourrait se laisser distraire par des trucs improbables. Là, la majorité de sa tête était fixée sur Wade et son récit, et l'histoire qu'il lui racontait. Elle ne pipa mot durant tout son discours, pour ne pas l'interrompre. Après tout, même un homme très fort, avait parfois besoin de se confier.

L'inspecteur Wilson avait à l'évidence une gamine à problème à la maison. Un adolescente qui lui menait la vie dure, et qui, de surcroît, avait décidé de le faire tourner en bourrique. Elle ne savait pas trop comment elle prendrait la chose pour sa part si Lazarus se mettait à agir comme Eleanore Wilson à son âge. Elle n'était pas non plus très sûre d'avoir la patience de supporter ce genre de choses. Son caractère un peu sec, sans doute trop franc, aurait rapidement eu raison de leur relation.

Des fois, elle se disait qu'elle n'était pas faite pour être mère. Mais c'était probablement parce qu'elle n'avait pas d'enfants, et que Lazarus était juste son petit frère. Elle pourrait tout à fait agir de la même manière avec ses propres mômes, mais Neena savait que pour elle, les bambins étaient une véritable source d'angoisse. Et quand ça grandissait... elle n'osait même pas y penser. Wade avait eu la force d'élever seule une gamine, c'était déjà tout à fait respectable.

La suite par contre le fut beaucoup moins. « Hmmm... » Fut bien la seule chose qu'elle réussit à dire en regardant Wade dans les yeux, un peu surprise quand à la violence de leurs disputes. Il n'y allait pas de main morte, mais il n'avait pas besoin qu'elle lui dise pour qu'il se sente déjà assez mal comme ça. « Tu veux du sucre dans ton café ? » Demanda-t-elle en sortant déjà la tasse, la cuillère, et en s'apprêtant à servir la boisson qui était prête.

Elle ne savait pas trop quoi lui dire d'autres. Il n'était pas venu pour qu'elle enfonce le clou, et elle le savait. Servant la tasse, elle la tendit finalement à l'homme avec un sourire en coin, en cherchant ses mots. Il avait eu des propos très durs et très violents devant sa fille, et ça le bouffait de l'intérieur maintenant. Mais c'était trop tard : sa déclaration était sortie, et avait probablement brisé quelque chose entre eux. Sauf que se laisser abattre était la dernière bonne idée à avoir pour l'instant, et Neena le savait : « Tu sais, ça arrive de perdre le contrôle. » Lui souffla-t-elle alors qu'il récupérait la tasse brûlante.

Ça arrivait aux autres, pas elle, eut-elle envie de rajouter. « Elle te pousse à bout, elle teste tes limites, elle cherche le conflit avec toi pour attirer ton attention. » La brune haussa les épaules, un petit peu par dépit en rajoutant : « Tu n'es pas infaillible, ça arrive de craquer. Et puis... » Elle installa un petit silence réconfortant : « Tu as craqué une fois, ça ne fait pas de toi un homme affreux ou un monstre. Tu regrettes ce que tu lui as dit. Ce n'était pas gentil, ce n'était pas plaisant à entendre, ce n'était pas bien non plus.mais au moins... Là, elle comprendra que son père peut ne pas tout encaisser venant d'elle. »

Esquissant un sourire, elle posa la cafetière dans le lavabo avant de relever le regard vers Wade : « Elle comprendra, quand tu prendras le temps de lui expliquer que tu t'en veux, mais que tu es aussi à bout. Elle n'est pas stupide, ta fille. Et toi, même si des fois tu joues les crétins, t'es pas un méchant. » Pour le coup, elle le pensait sincèrement.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Besoin d'une amie et peut-être plus | Neena   Jeu 8 Déc - 19:39


Besoin d'une amie et peut-être plus

juste envie d'un peu de réconfort Le café fera du bien. Si tant est qu'il puisse m'arriver quelque chose de bien aujourd'hui, ce dont je commence à fortement douter. Sucre, pas sucre, là tout de suite, je m'en fiche, tant qu'il n'y a pas de lait. Le café au lait, ça c'est vraiment crade. Pire, y'a le thé au lait. Fort heureusement, je ne suis pas un con d'anglais...Et le café de Neena est bien meilleur que n'importe quelle tasse de thé. Certes, j'aime pas le thé et pour moi, même le café du poste est meilleur que le thé, mais ça n'a rien à voir. Si je pouvais avoir une conversation juste sur le café ou le thé, là tout de suite, ce serait mieux. Il y avait des tas de raisons pour vouloir parler de ça hein. Déjà c'est intéressant. Et ensuite, ça a le mérite de changer de sujet, et ça, c'est beau. Mais j'ai abordé le sujet d'Elie, c'est pour ça que je suis là, alors je ne peux pas faire celui qui change de sujet. C'est inévitable...

Mais comment puis-je dire à quelqu'un que je ne regrette pas vraiment...? J'ai pensé qu'en allant la voir elle, ça irait. Peut-être qu'elle pourrait comprendre. Mais il y a une chose que j'ai oubliée...Comme tout le monde, elle est humaine et plus normale qu'elle le pense. Et pour des gens humains et normaux, rejeter sa progéniture est une chose grave...Pour elle, comme pour n'importe qui, c'est affreux de dire des choses comme ça à sa fille. Mais en fait...Je suis presque soulagée...Et ça, c'est pas un truc qu'on peut dire à des gens. " Ouais...Je regrette probablement...Mais est-ce qu'elle peut comprendre ? C'est une gosse tu vois, une de ces ados un peu cons qui causent des problèmes aux adultes pour rien sans se rendre compte que ça fait chier...Je pense que c'est limite normal pour elle de se conduire comme ça, c'est genre rébellion...Quand j'étais ado, j'avais autre chose à foutre que taper des crises de gosse pour rien comme elle. " Je veux changer de sujet. Je dois changer de sujet. C'est pas possible autrement. Sinon, je vais finir par avouer des choses que j'essaie de pas comprendre moi-même...

"Dis...Tu voudrais pas qu'on...?" Et puis...Comment j'ai fait pour ne pas sentir l'odeur de bouffe, pas remarquer qu'elle est plus jolie que d'habitude, pas voir que je la dérange bien plus que quand je viens d'habitude...? Juste parce que j'ai bu...? Sans aucun doute ouais. Mais bordel quand même quel con je peux être ! Et moi qui voulais lui demander de sortir faire un tour avec moi...Je laisse ma phrase en suspens, sans me rendre compte qu'elle pourrait donner des idées encore plus mal placées que ce que je pense...Mais c'est genre, non j'ai pas encore demandé, alors tiens en pas compte...

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Besoin d'une amie et peut-être plus | Neena   Jeu 8 Déc - 20:17

Elle fit une petite grimace à la réponse de Wade. Sûr que quand on veut avoir à faire à une personne qui communique vraiment comme nous, faut pas s'attendre à avoir du répondant mature avec une adolescente. Et dire que d'ici quelques années, elle devrait affronter les mêmes problèmes d'identités et de recherche d'autorité et de limites avec son frère. D'une autre manière cependant... Mais bon, elle ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter au passage de tout ça, en se demandant comment elle pourrait être. Vu comment elle n'était pas forcément des plus rassurantes avec Wade, elle se doutait que ça ne serait pas évident pour elle. « Oui enfin, en même temps elle a douze ans, t'attend pas à du génie. Mais il peut pas être si bête non plus. » Commenta-t-elle avec une petite moue en coin, histoire de boucler définitivement cette histoire.

Neena était prête à passer à autre chose, à raconter tout un tas de trucs à l'homme en face d'elle juste pour finir de lui remonter le moral. Sauf que la question de Wade la laissa un instant songeuse. Elle le regarda, les yeux papillonnant, alors qu'il lui demandait si elle ne voulait pas qu'ils... « Qu'on... ? » Répéta-t-elle un peu surprise il fallait l'admettre, en fixant le policier des mires. Parce qu'elle n'était pas certaine de ce qu'il lui proposait sur le coup, et elle se demandait s'il était sérieux. D'habitude, il était quand même un poil plus subtil, loin d'être étouffé par le romantisme cependant... Et là... Là, elle en tombait des nues ! « Attend, t'es sûr que c'est le bon moment pour qu'on... Hm ? » Répéta-t-elle en le foudroyant des yeux.

Parce qu'à dire vrai, elle trouvait ça un petit peu gonflé comme proposition. Ça venait chouiner pour tremper le biscuit juste après ? Et elle était quoi, elle ? Un sac à foutre ? Bon sang, on lui avait déjà manqué de respect, mais pas à ce point là ! Un peu d'égard que diable ! Et puis surtout, il pourrait ouvrir les yeux et voir qu'elle n'était pas tout à fait disposé à s'allonger pour accueillir ce bon vieux Wade, coup testé et resteté, certifié de qualité par elle même ! « T'as l'impression là que je t'attendais peut-être et que je faisais la cuisine pour te faire plaisir et qu'on... HM ? » Demanda-t-elle franchement en accentuant parfaitement le « hm » qui se fit plus agressif qu'autre chose. Bras croisés sur sa poitrine, elle prit une profonde inspiration pour garder son calme...

« T'abuse, Wade ! » En vain. Là, il venait de l'énerver, pour de bon ! Elle était plutôt du genre second degré en général, et bonne amie, prête à déconner tout le temps parce que finalement, c'était plaisant de rire. Mais là, il la prenait vraiment pour un jambon, et ça passait pas ! « Tu viens me voir à moitié bourré à cause de ta gosse et après t'être apitoyer sur ton sort de pauvre papa qui se fait mener par le bout de nez par sa gosse de quinze ans, tu crois qu'on va HMHM ? » Rétorqua l'agent d'Hydra sans écouter les réponses de son vis-à-vis. Elle était trop occupée à engueuler Wade ! « Non mais je donne pas dans la pitié, merci bien ! »

Puis surtout, elle était prise. Et ça, s'il avait pris la peine de sortir de son petit monde plein de licornes, il aurait vu que le repas n'était pas pour lui, que sa tenue était pour un autre, et que son effort de présentation ne signifiait absolument pas qu'elle allait se plier en quatre pour son minois ! « T'es quoi ? Un tombeur ? Tu crois que le regard de chiot battu et l'histoire dramatique du père célibataire, ça suffit à faire disparaître les culottes ?! » Elle eut besoin de se détourner de lui, pour se concentrer sur son plat en train de mijoter. « JE RÊVE. » Grogna-t-elle.

Finalement, même martyriser la cuillère en bois ne fut pas suffisant pour ne pas lui donner envie d'arracher la tête de Wade ou de lui griffer le visage : « Tu m'as pris pour une fille facile ! Mais surtout c'est comme tu le demandes, genre hop passons à autre chose, par exemple au sexe, tiens ! Parce que ça c'est quand même plus simple, tu sais comment ça marche ! » Elle souffla un bon coup et termina sa scène comme une princesse : « HALLUCINANT LE GARS QUOI. »
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Besoin d'une amie et peut-être plus | Neena   Jeu 23 Fév - 12:21


Besoin d'une amie et peut-être plus

juste envie d'un peu de réconfort La boulette...La boulette dans toute sa plus belle splendeur...La boulette la plus terrible qu'on puisse faire avec une fille...La boulette intergalactique...Et je m'y connais en boulettes. Mais là...Finir ses phrases, c'est important, il faut toujours finir ses phrases. Surtout dans ce genre de situations...Le fait d'avoir commis cette impardonnable erreur me mine encore plus. Pas autant que ce qui va suivre, mais tout de même...J'ai à peine le temps de marmonner " ...qu'on aille prendre un verre... " que c'est déjà la tempête. Mais il n'y a pas grand chose à faire. Je voulais pas que ça ressemble à ça, je voulais pas sous-entendre ça. J'ai juste pas fait exprès de dire les choses comme ça et...Oui ça doit être surprenant parce que d'habitude je pense qu'à ça...Une preuve de plus que je ne suis qu'un minable raté.

Si j'avais été une fille, je me serais aussi hurlé dessus comme ça. Qu'est-ce qui me fait le plus de mal dans l'histoire...? Le fait d'être un parfait abruti ou de savoir que Neena s'éloigne de moi pour de bon...? Qu'elle s'éloigne à cause de moi. Je reste apathique pendant qu'elle crie et m'engueule. Qu'est-ce que je pourrais bien faire d'autre de toute manière ? Essayer de me défendre d'être un crétin ? Je baisse la tête, évitant de la regarder, je pense juste à ce qu'elle faisait avant que j'arrive. Aucune fille a jamais préparé ça pour moi depuis la mère d'Elie. Je dois pas mériter ça, je comprends pourquoi, mais ça fait quand même un peu mal...J'aimerais dire quelque chose, j'aimerais être capable de rattraper la situation, de lui faire comprendre que c'est pas ça, que je pensais pas ça, que je voulais pas dire ça...Mais là j'en suis incapable. J'essaie un peu, on sait jamais... " Neena, c'est pas du tout ça...Je te promets que je voulais pas dire ça, j'ai...pas envie de ça...Et puis... "

Je ne peux pas le dire à haute voix. Impossible de dire à haute voix qu'elle est avec quelqu'un. Quelqu'un qui est entré sans qu'on l'ait vraiment remarqué, pendant le discours éloquent mais pas vraiment faux de Neena. Je ne le connais pas et il a l'air sacrément en pétard de me voir là et d'entendre sa copine dire ça. Ni une ni deux, je me fais attraper par le colbac, un peu comme dans les dessins animés, quand tu réalises après que t'as été tiré par un truc grand, fort et en colère. Un peu comme quand Tom se fait coincer par Spike et qu'on sait qu'il va avoir des ennuis. C'est même pas la peine que j'essaie de dire quoi que ce soit, personne ne me croira dans cette situation...Je regarde un peu le gars. Je sais que je l'ai déjà vu, pas habillé comme ça...Des vêtements noirs, une grande tête de mort blanche...Des images se superposent à celles que je suis en train de regarder...Ce type je l'ai déjà vu, il m'a déjà...tué je crois, au moins une fois ou deux. Et là il me colle une mandale à m'en décoller le cerveau. Je suis perdu, complètement perdu et je sais plus quoi faire. Avant d'être foutu à la porte, je dis quand même une dernière chose à cette jolie fille qui voudra plus jamais de moi : " Je suis désolé Domino, vraiment désolé... "

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Besoin d'une amie et peut-être plus | Neena   

Revenir en haut Aller en bas
 
Besoin d'une amie et peut-être plus | Neena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sixtine[BC Kumi Elf] besoin d'une amie? p.3
» besoin d'aide urgente pour un scrap pour ma meilleure amie!
» Besoin d'aide dans mes choix
» A-t-on besoin des autres pour être heureux ?
» besoin de conseils pour faire des photos en Laponie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: