Partagez | 
 

 Sans toi, je suis perdu - Cassandra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Sans toi, je suis perdu - Cassandra   Mer 23 Nov - 20:19




"Sans toi, je suis perdu"


Cassandra & Héctor








Katherine était tout simplement un petit rayon de soleil, toujours souriante, toujours agréable toujours des plus mignonnes envers tout le monde. Elle avait certes des goûts qu'on pouvait qualifier d'étrange, en particulier avec cet amour incompris de la couleur violette, mais c'était une personne exceptionnelle, du moins, du point de vue de notre cher guatémaltèque. Son cœur s'emballa rapidement et ce, dès la première fois qu'il l'aperçu, au loin, au sein de cette prestigieuse école, dans laquelle il était entré pour sa qualité d'artiste. Héctor n'avait jamais été quelqu'un de particulièrement timide, de maladroit et ne manquait pas de confiance en lui. N'allez pas penser qu'il était hautain et orgueilleux non, il savait ce qu'il valait et ce qu'il pouvait faire. Après tout, s'il était entré dans cette école c'était uniquement grâce à lui, à son talent et à sa détermination. Enfin, quand il disait seul, il comptait bien entendu sa mère qui avait tant fait pour lui, mais, ce qu'il voulait exprimer par là, c'était le fait d'avoir réussi sans piston, sans argent, sans rien à part l'amour de sa mère et de sa sœur. Ainsi donc, l'étranger ne manquait pas de courage, de détermination et de confiance, même auprès des femmes, il avait déjà eu des relations plus ou moins longues, cependant, dès que cela touchait à cette jeune fille, son cerveau semblait fondre et se liquéfier. Les mots ne sortaient pas, il bloquait tout simplement face à elle. Un peu trop charmé tout de même, bien que pas encore amoureux, cette demoiselle avait un effet presque néfaste sur lui, tant il se sentait idiot en sa présence. Sans doutes avait-elle finit par le prendre pour quelqu'un de bête comme ses pieds mais, il ne voulait pas abandonner. Par chance, la jeune fille avait une amie des plus charmante et plus agréable avec lui, une certaine Cassandra. Une très jolie jeune fille aussi avec qui, l'artiste discutait régulièrement, essayant d'en apprendre un peu plus sur elle et demandant régulièrement son aide sur tout un tas de choses, sans nul doutes que sans elle, il n'aurait jamais pu avancer et aurait fini par laisser tomber, se pensant exécrable et mauvais, tout simplement. Par chance, l'idée de les voir ensemble semblait presque plaire à l'amie qui était prête à aider ce nouvel arrivant.

Il eut une requête à son encontre, une fois, qui aurait pu l'étonner, la surprendre, mais qui, au final, se révélait assez bonne selon lui. Il ne pouvait pas lui dire tout ce qu'il pensait d'elle et tout ce que voulait exprimer son pauvre petit cœur maltraité par tous ces tourments alors, il devait lui montrer. Des dessins, il lui en avait fait quelques uns, mais, il semblait que le message n'était pas passé alors, un cadeau semblait être une bonne idée. Un joli cadeau, cela allait de soit, quitte à mettre pas mal de billets. Mais, il est pauvre, me direz-vous. Vous n'avez pas tout à fait tort mais, à cela, je vous dirais que vous ne connaissez pas toute l'histoire. En effet, depuis quelques années déjà, Héctor s'était improvisé voleur et cambrioleur, d'abord pour le bien de sa jeune sœur très malade, puis, pour cet amour du danger, de l'adrénaline et pour pouvoir offrir une vie digne de ce nom à sa famille, ce qui n'obligeait plus sa chère mère a trimer, en enchaînant les divers jobs éreintants. Ce qu'il piquait, il le revendait au noir, dans des coins peu recommandables ou alors, de temps en temps à quelques prêteurs sur gage peu regardant. L'intention était salle, l'argent lui, était propre. Il ne se serait jamais permis d'offrir quelque chose à sa petite Katherine qui risquait de la mettre dans l’embarras et, accessoirement, dans la merde. Mais que lui acheter ? Comment lui prendre quelque chose qui lui plairait, mais aussi qui lui montrerait ce qu'il avait à l'esprit à chaque fois qu'il la voyait ? A cette question, bien évidement, le guatémaltèque n'avait aucune réponse et, c'était là qu'intervenait Cassandra. Timidement il lui avait demandé de l'aide à ce sujet et, pour sa plus grande joie, la belle jeune femme avait accepté.

Le rendez-vous avait été donné dans le centre-commercial de Hammer Bay, en début d'après-midi. Ne sachant absolument pas quoi acheter, notre homme avait pensé à ce lieu empli de toutes sortes de boutiques en tout genre, quitte à y rester de nombreuses heures, il espérait trouver le cadeau parfait. Impatient et stressé, sa nuit avait été encore plus courte que celles habituelles et cela se voyait sur son visage, malgré la joie qu'il arborait sans la moindre gêne. Joie qui fut d'ailleurs grandement accentuée lorsqu'il aperçut son amie au loin, toute jolie, comme à son habitude. Il s'en approcha avec un grand sourire et lui offrit un baiser sur le coin de la joue en guise de salutations « Vraiment, merci encore d'être venue, j'sais pas ce que j'ferais sans toi, vraiment. Rien que débarquer dans un truc comme ça, je sais même pas pour où commencer. » Toujours souriant il se retira d'un pas, ne souhaitant pas la gêner plus que de raison. « On commence par quoi ? T'as des idées peut-être ? Ou, j'sais pas, je te paie un truc ? Café ou … Fin, ce que tu veux, pour commencer quoi. Comme tu préfères. »

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Sans toi, je suis perdu - Cassandra   Mar 10 Jan - 0:43

Sans toi, je suis perdu
Héctor & Cassie



Depuis aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours adoré les surprises – les bonnes en tout cas. Que ce soit pour les faire ou pour en recevoir, sans distinction. Car les surprises donnent toujours un peu plus de piquants à une vie parfois bien trop monotone. Si bien que lorsque Héctor est venu demander – supplier ? – mon aide pour faire un cadeau à Katherine, comme il aimait bien appeler ma meilleure amie, je n’ai pas pu lui dire non. Je suis après tout l’une – voire la seule – des mieux placées pour pouvoir lui choisir un cadeau qui lui plaise à coups sûrs. Et de la même manière, je souhaite secrètement qu’Héctor se lance enfin pour lui déclarer ses sentiments. Pas forcément secrètement en réalité mais passons.

Sur le papier, la mission est donc dans mes cordes et simple : trouver un cadeau pas forcément trop cher, pouvant faire plaisir à Kate et pour lui faire comprendre tout ce qui se dit entre les lignes. Kate n’avait jamais été douée pour les sous-entendus, préférant les choses carrées et directes, encore plus lorsque cela concernait les sentiments. Vivre dans une famille avec des parents absents la plupart du temps changeraient les perspectives de n’importe qui, et Kate n’avait pas été épargnée. Extravertie en apparence, elle n’en restait pas moins une autre personne lorsque des sentiments plus forts que de l’amitié rentraient en scène. C’était ce que j’avais pu observer durant toutes ces années. Et si nous, nous avions passées cette barrière de sentiments pour en arriver à cette amitié incassable sans secrets – ou alors des tous petits, qui finissaient par se savoir à un moment donné – et à notre manière, peu avait réussi. Et avec toutes les conversations qu’Héctor et moi avions pu avoir depuis notre première rencontre, j’avais envie que lui aussi passe cette barrière. J’avais cette intuition que puisque j’avais réussi à apprécier le jeune homme, Kate aussi, voire plus. Je me sentais comme ce chef de famille qui donnait son approbation au petit-ami de sa fille adorée, à la différence près que je n’étais pas une Bishop, ni même père et qu’Héctor ne demandait pas Kate en mariage. Mais l’idée s’en rapproche, en tout cas pour moi.

Je vérifie une dernière fois l’heure avant de crier de ma chambre à mon père dans le salon que je suis prête. « Rappelle-moi encore une fois ce que tu vas faire cet aprem, Cassie ? », me demande-t-il alors que nous sommes dans la voiture, quelques minutes plus tard. Je me retiens de soupirer, préférant lever les yeux au ciel et secouer rapidement la tête. Le père protecteur faisait son apparition alors que ce n’était qu’Héctor. Il ferait mieux de faire son numéro à Kate. Et je n’étais pas prête de lui parler de Nate, moi. « Je vais juste aider Héctor à trouver un cadeau pour Kate. Pas pour moi, pour Kate, hein. » J’ai beau savoir qu’insister sur le prénom de ma meilleure amie n’allait pas l’empêcher de me poser une dernière fois la question avant qu’il me dépose au centre commercial. Seulement je ne pouvais m’empêcher d’espérer que l’information rentre. Evidemment, il me reposa la question juste avant de me déposer devant les portes. Son sourire signifie cependant son envie de m’agacer cette fois-ci. Je me contente de le saluer de dos en me dirigeant vers la bâtisse, le sourire aux lèvres. Je repère rapidement Héctor qui m’attendait non loin de l’entrée. Sa posture trahit une légère anxiété que je remarque bien plus facilement qu’il l’aurait probablement voulu mais ne dis rien. Je le laisse m’embrasser sur la joue en guise de salutations, toujours un sourire accroché sur mes lèvres. « C’est normal, va. Puis je sais que tu ne peux rien faire sans moi de toute façon. » Je ris, pour lui signaler que je l’embête alors qu’il continue sur sa lancée. Il enchaîne directement. « Je ne dis pas non à un café, même si je ne suis pas la fille la plus accro au café que tu connaisses. Mais ce n’est pas plus mal de poser un peu les idées avant de se lancer dans la jungle du centre commercial, surtout pour un cadeau comme celui-là. Un Starbucks te tente ou tu préfères autre chose ? » Je lui laisse à peine le temps de répondre à la question que je l’emmène dans le centre commercial pour aller prendre ledit café. Plusieurs minutes plus tard, après avoir fait la queue, payé les commandes et s’être installés à une table tranquille, je sors mon bloc-notes et mon crayon, prête à faire une liste non-exhaustive pour affiner le plus possible le choix d’idées de cadeaux pour la Bishop. « Très bien mon cher. Pour qu’on trouve le cadeau parfait pour Kate, il va falloir que tu m’aides un peu. Déjà, quelle gamme de prix ? Ensuite, est-ce que tu as des idées ou pas du tout ? Et si pas du tout, au moins une idée sur ce que tu ne veux pas lui offrir ? » Je l’assaille de questions pour son propre bien, prenant très au sérieux toute la situation. Il est prêt à me suivre durant cet après-midi de shopping pour une surprise après tout.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
 
Sans toi, je suis perdu - Cassandra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis perdu dans mes cartes !
» SANS TOI JE SUIS SEUL
» [Lettres de Sang 4] Suis-je Perdu à Tes Yeux ?
» Je suis perdu à cause d'un problème de ciel
» Je Suis Perdu!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: