Partagez | 
 

 Sugar on my blood - ft. Khonshu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
217
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Sugar on my blood - ft. Khonshu   Dim 11 Déc - 20:39





Sugar on my blood

Vanguard & Psylocke

Kaffeeklatsch



La brume opaque qui perçait au dehors et qui rendait tout objet à plus de vingt centimètre de soi complètement flou, prenait désormais place à l'extérieur du S.H.I.E.L.D. depuis maintenant trois heures. C'était quand même pas la première fois qu'un temps pareil se présentait ici, mais cela fascinait toujours autant la brune de voir l'effet que ça pouvait avoir. Installée sur une chaise près de la fenêtre, elle attendait son lieutenant depuis maintenant vingt minutes. Elle était arrivée en avance pour une mini réunion entre eux et ce dernier avait malencontreusement eu un imprévu de dernière minute. Elle attendait alors, toute seule et tristement dans le bureau d'Adam. Ses soupirs produisaient un petit peu de chaleur qui s'écrasait contre la vitre, formant de la buée qui s'élevait de plus en plus, obstruant la vue de la belle. Elle finit par descendre de sa chaise, et de sortir du bureau. Il faisait assez froid près de la fenêtre, et Betsy avait une envie de sucre depuis quelque temps. Un café serait plus qu'apprécié à cet instant, surtout que ses paumes étaient gelées et qu'attraper ses manches en les tirant ne les réchauffaient pas du tout. Au moins, un gobelet bien chaud allait la réchauffer un tant soi peu, elle et ses mains.

Parcourant l'étage à une bonne vitesse, la brune se permit d'emprunter l'ascenseur pour se rendre au plus vite au rez-de-chaussée. La petite musique de fond était vraiment désagréable, mais bon, en général elle ne prenait pas l'ascenseur, du coup elle n'avait pas son mot à dire. Arrivée à bon port, Elisabeth sortit tranquillement de la boîte en métal et prit son temps pour arriver aux machines. Elle trifouilla dans sa poche pour en sortir quelques piécettes et sourit en se rendant compte qu'elle avait juste assez pour se prendre sa boisson préférée : un café noisette avec une pointe de caramel. Elle avait trouvé cela étrange au début, de voir des boissons aussi sophistiquées à la machine à café, mais elle y avait vite pris goût et remerciait intérieurement et chaque jour la merveilleuse personne qui avait choisit de mettre ces machines là dans le hall.

Une fois devant la machine choisi, Elisabeth se rendit compte qu'elle n'était pas seule, quelques agents de terrain se trouvaient là, à discutailler tout en prenant leur cafés. Et là, juste à côté de la machine, il y avait Khonshu Spector. Un des lieutenants d'une autre branche que la sienne ; l'anti-terrorisme. Si Betsy se souvenait bien, il dirigeait les missions délicates. Tâche assez ardue, et Betsy avait hésité à changer de branche pour s'orienter dans celle-ci, mais Adam avait été si gentil avec elle, qu'elle n'avait pu que rester auprès de lui. Au fond, malgré que ça n'ait pas marché entre eux, Betsy savait qu'il avait besoin d'elle et elle devait avouer qu'elle aussi avait besoin de lui. Khonshu était collé contre la machine, son gobelet en main et c'était à ce moment qu'Elisabeth avait remarqué quelque chose. Déjà, il était tout seul, chose très rare puisqu'elle le voyait souvent accompagné et ensuite, il avait des genres de bleus partout sur la figure et notamment au niveau de l'arcade sourcilière. Elisabeth savait bien que les missions étaient parfois tumultueuses et que les conséquences pouvaient se voir pendant des jours, mais de là à avoir des bleus au visage. Enfin, elle haussa les épaules, ce n'étaient pas ses affaires, même si la curiosité l'avait piquée.

Arrivée à son tour, elle introduisit les pièces dans la machine, sélectionnant sa boisson favorite tout en rajoutant un maximum de sucre. Elle jeta une œillade à Khonshu et le vit l'observer du coin de l’œil. Elle sourit en coin avant de l'apostropher.

« Si tu as encore une remarque à faire sur mon poids et ma consommation de sucre, tu peux la garder pour toi, lança-t-elle, acerbe. »

Le café coulait doucement dans le gobelet alors qu'Elisabeth gardait un œil scrutateur sur Khonshu. Le bruit caractéristique de la machine lui fit comprendre que sa boisson était prête. Elle dévia son regard pour le poser sur son gobelet et l'attrapa doucement, tentant de ne pas en renverser par terre. Avec toutes ces personnes maladroites qui faisaient tomber leur cafés dès la sortie de la machine, on se demandait vraiment comment on pouvait les embaucher ici. Elle prit également une touillette à côté de la machine et commença à mélanger son café. Elle ne put s'empêcher de regarder Khonshu à nouveau, peut-être dans l'attente de sa réponse, ou que savait-elle. Mais ses bleus l'intriguaient toujours autant, sans qu'elle ne sache pourquoi. Et puis, vu qu'il était seul, peut-être qu'il voudrait bien papoter avec quelqu'un, histoire que le temps passe plus vite.

« Sinon, tes missions ça a été? Demanda-t-elle en désignant le bleu qu'il avait au visage. On dirait que tu t'es pris une sacrée raclée ! Petite amie en pleine crise ou un souvenir d'une mission passée ? »

Elle se savait un peu trop curieuse parfois, déformation professionnelle, mais que voulez-vous. C'était Betsy avec une incroyable curiosité à satisfaire. Et que Khonshu lui réponde acerbement ou non, elle s'en fichait. Elle voulait juste lui taper la discute et faire passer le temps, histoire de pas attendre Adam une éternité non plus.




___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Sugar on my blood - ft. Khonshu   Mar 13 Déc - 12:54


Sugar on my blood

Toi aussi tu veux un bobo sur le nez ? Aujourd'hui, j'ai décidé que j'allais juste regarder les membres de l'équipe se mettre sur la tronche sans moi. Un peu comme un test d'aptitudes surprise. Inutile de dire qu'ils n'ont pas spécialement apprécié la surprise, c'est un peu vache j'avoue. Mais j'en ai pris trop sur la tronche hier soir pour m'entrainer avec les autres c'est bon. Je les appelle tous, les envoyant à la salle d'entrainement où je les y rejoints avec de quoi tout bien noter. Et c'est partie. Il est encore tôt mais franchement, c'est tôt le matin qu'on est le plus frais ! Et honnêtement, tout le monde s'en sort très bien, c'est une très bonne équipe que j'ai là, ils sont tous très performants quand on en a besoin. Avec ce test particulièrement réussi, on va me ficher la paix au sujet de mes choix d'équipe pendant un moment. En plus, ça a le mérite de durer pas mal de temps et d'occuper une grande partie de ma matinée, ce qui me donne une excuse pour ne rien faire pendant un petit moment à part les regarder et prendre des notes. Mais ça ne peut pas durer éternellement malheureusement, il faut bien que je me remette réellement au travail et que je libère mon équipe. Pour l'instant, on n'a pas de mission, c'est dommage, ça nous occupe bien et là, on tourne un peu en rond...

Quand même, avant de retourner m'occuper d'un ou deux rapports, ou préparer des exercices pratiques, je décide qu'il est temps de prendre une petite pause bien méritée. Je quitte donc les salles d'entrainement pour aller vers les machines à café et l'espace détente au rez-de-chaussée. Je fais un peu de "sport" et je n'y vais pas par les ascenseurs. Déjà parce qu'être enfermé dans une petite boite en métal, c'est quelque chose que je n'aime pas trop. Et en plus, franchement, ça va je pense descendre quelques étages à pied pour aller chercher mon café salvateur. Je dévale les escaliers au pas de course, j'ai vraiment besoin de ma dose de caféine, la dernière, c'était au petit déjeuner et ça avait été tellement dur de me lever ce matin. On se demande bien pourquoi ça a été si compliqué de partir au boulot...J'ai mal dormi parce que j'ai eu du mal à poser mon visage sur l'oreiller à cause de mon œil au beurre noir et de l’ecchymose sur ma mâchoire inférieure. Le gars d'hier soir ne m'a vraiment pas raté, c'est une évidence qu'il est difficilement ratable. Mon équipe n'a pas encore eu trop les couilles de faire des remarques là-dessus, ça viendra dans la journée je pense. Là ils ont du flipper que je leur colle une mauvaise note au test si ils l'ouvraient. Je ne suis pas comme ça voyons, c'est même méchant de penser ça à la fin...

Quelques pièces tombent dans la machine, avec les cliquetis habituels et je peux sélectionner mon poison. Un café noir de chez noir, ni sucre ni lait ni rien de tout ça, juste du café et de l'eau, très chaud. Comme d'hab, ça vrombit, ça tremble un peu et le café finit par sortir dans le petit gobelet en plastique. C'est la taille la plus grande de café, mais ça me parait tout petit quand même comme café. Je crois que je pourrais boire quelque chose comme deux ou trois litres de café par jour, même si c'est un coup à finir à la morgue en quelques années avec des chicots tout pourris et un estomac plein de trous. Même si j'ai mon café, je reste contre la machine à café, à me tâter la mâchoire pour voir si ça faisait si mal que ça ou pas. Y'a rien de cassé au moins, peut-être un peu fêlé, mais c'est même pas sûr en fait. Je n'ai pas si mal que ça, c'est juste un peu gênant quand je mâche ou quand je parle. Ce qui arrive relativement souvent en fin de compte dans une journée. Peut-être que je vais prendre une pause un peu plus longue que ce que j'avais prévu à l'origine. Le ton acerbe de la jeune femme qui vient d'arriver c'est...Un poil exagéré non ? Enfin je ne suis pas comme ça voyons, à me moquer des gens tout le temps, à faire des commentaires...Ah non mais vraiment...

" Dis donc Betsy, j'ai rien dit du tout. T'es sur les dents un peu non ? " Elle vient aussi pour un café. En même temps, elle serait venue pour une soupe à la tomate, là j'aurais fait un commentaire. N'importe quelle personne qui prend de la soupe à la tomate ne peut pas faire partie de l'anti-terrorisme, c'est pas possible. Ou de n'importe quelle autre unité d'intervention du SHIELD. Il ne peut y avoir qu'une personne qui bosse dans un bureau pour boire un truc comme ça, de la soupe à la tomate qui sort d'une machine à café. Y'a une touche pour ça d'ailleurs, mais je ne sais même pas si elle marche. Et je ne vais certainement pas essayer, faut pas déconner non mais. Rien ne vaut un bon café. " Oh ça ? C'est rien du tout, juste une petite bagarre. Mais t'as l'air bien curieuse je trouve. " Je dis ça avec un petit sourire en coin, je trouve ça marrant qu'elle s'intéresse à ça et pas qu'elle se moque juste. Est-ce que je lui dis ou est-ce que je lui dis pas ? C'est une bonne question, je ne pense pas que mes loisirs seraient très bien vus par les supérieurs ou les psychologues du SHIELD qui s'occupent des lieutenants. Alors que ça ressemble à un entrainement en un peu plus réel c'est tout, rien de méchant, ils pourraient comprendre quand même hein.

Je la regarde avec un petit air conspirateur et amusé. Aller, c'est juste une collègue et je doute qu'elle ira me balancer à quelqu'un de toute façon. " En fait...C'est un peu voulu. Je vais me battre certains soirs, dans un fight club clandestin. C'est sympa de se foutre sur la gueule avec d'autres types, pas un entrainement idiot où tu touches pas l'autre au final, tu vois ? " C'est un truc qui pourrait peut-être l'intéresser. Bon...Je ne sais pas si les autres seraient d'accord pour se battre avec une femme. Y'a que des hommes après tout, il doit y avoir une raison à ça. Ils n'ont surement pas envie de se faire casser la gueule par une femme alors qu'ils se prennent pour des gros durs. Bon le gars d'hier, c'était pas une fillette en plus, je m'en voudrais que Betsy soit blessée si elle venait à ces histoires. Enfin, c'est une femme, elle va pas m'en demander plus hein...?

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
217
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sugar on my blood - ft. Khonshu   Sam 17 Déc - 14:25





Sugar on my blood

Vanguard & Psylocke


Talk time and coffee



« Dis donc Betsy, j'ai rien dit du tout. T'es sur les dents un peu non ? »

Touché. Elle avait réagi trop rapidement et au quart de tour, alors qu'il n'avait même encore rien dit. Seulement posé son regard sur elle, à la rigueur. Et Betsy avait l'habitude de certaines remarques, même si ce n'était pas forcément de la part de Khonshu, elle savait à quoi s'attendre en général. Du coup elle avait pris les devants, mais dans la mauvaise direction. Elle soupira et lui lança un regard de travers, reniflant avec dédain.

« Oui bon ça va, je m'excuse. J'ai été trop vite en besogne. Trop l'habitude des remarques à la machine à café. »

Elle marmonna dans sa barbe, peu contente d'avoir mal jugé le personnage avant de le rejoindre. Betsy regarda un peu partout autour, avant d'indiquer une table libre, elle fit signe à Khon de l'accompagner jusque là-bas, ce qui serait plus pratique pour discuter que juste à côté de la machine qui ne cessait de vrombir. Elle posa son coude sur la table, tout en tenant son gobelet et ainsi, elle pu l'observer et lui faire remarquer ses bleus, sans paraître trop indirecte ou gênée.

« Oh ça ? C'est rien du tout, juste une petite bagarre. Mais t'as l'air bien curieuse je trouve, lança-t-il avec un sourire en coin.
- Toujours quand je remarque des petites choses, répondit-elle en haussant les sourcils plusieurs fois, d'une manière exagérée. »

Elle plongea son regard dans son café à la noisette (et sa pointe de caramel), et apporta le gobelet à ses lèvres, savourant le liquide qui réchauffait son palais et qui laissait derrière lui un goût sucré très apprécié par la jeune femme. Elle soupira de bonheur, soudainement revigorée par la gorgée. Ses pensées embrumées par l'opacité extérieure avaient soudainement été éclaircies et elle se sentit soudainement très apte et requinquée. Betsy regarda Khon dans les yeux et ne put s'empêcher de dévier son regard sur ses bleus. Le pauvre quand même, ça fait jamais du bien ces trucs là. Elle reposa son gobelet et passa sa langue sur ses lèvres pour récupérer les quelques gouttes de café qui avaient pu s'échapper. Un petit silence s'était installé entre eux et bien que Betsy aimait beaucoup qu'on la laisse tranquille en général, elle n'appréciait pas particulièrement l'atmosphère de cette discussion. Bon, c'était resté assez cordial et sans gêne, mais là, c'était un peu tendu, du moins pour elle. Elisabeth décida alors de revenir au sujet principal de leur conversation, à savoir les bleus de Khonshu.

« Et donc, c'était une bagarre comme ça ? Je t'imaginais mal te mettre sur la gueule avec des gens dans la rue. A moins que ce ne soit pas dans la rue ? Ou bien un entraînement qui a mal tourné je sais pas, proposa-t-elle, dans le but d'entretenir la conversation, sans forcément chercher à connaître la réponse, malgré sa curiosité.
- En fait..., commença-t-il avec un air conspirateur, c'est un peu voulu. Je vais me battre certains soirs, dans un fight club clandestin. C'est sympa de se foutre sur la gueule avec d'autres types, pas un entraînement idiot où tu touches pas l'autre au final, tu vois ? »

Alors ça, elle ne s'y attendait pas du tout. Si elle avait été en train de boire, elle aurait craché tout ce qui se serait trouvé dans sa bouche, peu importe qui l'aurait eu sur la tronche. Mais comme elle n'avait rien à ce moment, elle se contenta d'ouvrir de grands yeux et sa bouche forma un 'O' parfait. Elle regarda autour d'elle, pour être sûre que personne d'autre ne les avait entendus. Putain mais un fight club clandestin, bordel ! Ca existait vraiment ce genre de trucs ? Elle s'approcha un peu de lui, tentant d'instaurer un climat de confidence.

« T'es pas sérieux ? Genre ça existe vraiment ? Putain j'y aurais jamais cru ! S'exclama-t-elle à voix basse, excitée par la nouvelle. »

Elle qui adorait ses petites séances d'entraînement avec son amie Elektra, la voilà servie avec l'annonce de Khonshu. Elle venait de trouver un autre moyen de se défouler, même si cela restait un peu pareil en somme. Et puis, elle comprenait où il voulait en venir. C'était bien plus stimulant de ne pas retenir ses coups et de se lâcher complètement que de se coincer en arrêtant ses poings sur un tapis en mousse.

« En tout cas, je comprends l'intérêt, et tu as bien raison de te stimuler de la sorte. Enfin, c'est mieux ça que de faire les poches et buter tous ceux que tu voles. Ceci était un exemple comme un autre, hein, ne te méprends pas. »

Elle pouvait sentir dans ses tripes la puissance de la confidence qu'il lui avait faite. Elle sentait le sang battre jusque dans ses tempes et l'excitation monter en elle. C'était comme si Khonshu venait de l'inviter à rejoindre son club par le simple fait de la mettre dans la confidence. Il avait compris l'enjeu et l'importance ? Betsy n'en savait rien, mais elle savait qu'elle pouvait jouer de ça pour lui permettre un accès à son fight club. Bien que ses séances avec Elektra lui suffisaient, elle aimerait bien voir ce que cela donnerait, de tabasser des gros durs dans un entrepôt ou une salle de manière clandestine. Elle pouvait sentir l'adrénaline jusqu'ici, la tension que cela impliquait, et l'attente de se faire prendre en flagrant délit pour participer à quelque chose d'illégal. Les valeurs qu'on lui avaient inculquées lui hurlaient de tout avouer au premier haut gradé qui passait, mais ses valeurs à elle et sa façon d'être, et même tout son corps et son âme taisaient ces valeurs trop rangées et n'hésitaient pas à lui rabâcher qu'elle devait tout faire pour entrer dans ce club. Non pas pour le démanteler ou quoi que ce soit d'autre, mais pour se défouler bien comme il faut au moins une fois dans sa vie.

« Et du coup, on y rentre comment dans ton club ? Ca m'intéresserait beaucoup de participer. »

Là, maintenant, elle s'en fichait de comment Khonshu la voyait, et elle se fichait aussi royalement de ce que ses supérieurs pouvaient penser. Elle avait ses propres règles, et ses envies passaient très souvent avant tout le reste.




___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Sugar on my blood - ft. Khonshu   Mer 11 Jan - 13:26


Sugar on my blood

Toi aussi tu veux un bobo sur le nez ? Avouer que l'on fait parti d'un groupe clandestin ayant pour but de se foutre sur la gueule deux soirs par semaine n'est pas quelque chose de très sensé, c'est vrai. Pourtant là, je suis à peu près certains que Betsy ne va pas parler de tout ça à quelqu'un d'autre. Ou à des supérieurs qui pourraient prendre la décision de me suspendre ou me faire virer. J'ai trop mon taf pour le perdre à cause de ça, mais si jamais ça devait arriver, le gars que j'aurais en face de moi le soir-même...Il risque de manger toutes ses dents et de ne pas pouvoir s'en remettre aussi facilement que d'habitude. Peu importe, je ne pense pas qu'elle ira me balancer de toute façon, ce n'est pas son genre de faire ça de un. Et de deux, je suis persuadé que ça pourrait l'intéresser ce genre de trucs.

Et quand je vois son regard, je sais que j'ai eu raison de lui faire confiance là-dessus. Son bouche formant un grand "O" est aussi un bon signe pour penser que j'ai raison et qu'elle ne va pas aller cracher le morceau à quelqu'un qui m'engueulera. Encore heureux. Elle n'avait même pas idée de ce que ça faisait vraiment de se battre comme ça, pour le plaisir, pour s'amuser et se stimuler, s'entrainer dans des conditions plus ou moins réelles où une erreur signifiait un bon coup de poing dans la gueule et pas juste une petite tape d'un coéquipier. C'est une sensation agréable de se battre pour de vrai. J'aime encore mieux quand il s'agit de risquer sa vie en mission mais je ne peux pas faire ça sur mon temps libre, là on m'enfermerait probablement. Mais ça pourrait aussi être drôle de temps en temps...Jouer un peu les têtes brûlées pendant une mission du SHIELD, je me prendrai une chasse après, mais ça pourrait valoir le coup ! On ne sait jamais, la prochaine pourrait être la bonne. En attendant, j'ai toujours le fight club.

" Ouais je suis sérieux ! C'est vraiment sympa, tu te sens beaucoup plus vivant quand tu te bats, tu ressens des trucs quoi. T'as cette sorte de...tu sais que si tu te bats pas bien, tu vas avoir mal. C'est un truc que t'as pas quand tu t'entraines normalement. Là c'est tellement bon...! " Elle comprend de quoi je parle, j'en suis certain, c'est une fille intelligente et douée. Si seulement ce petit fou furieux d'Adam l'avait pas engagé dans son équipe...Mais non forcément c'est chez lui qu'elle est...Un jour, je la convaincrai de rejoindre l'unité des interventions délicates plutôt que cette bande de pyromanes de l'anti-terroriste. Sérieusement, Adam fait aucun de dégâts que les terroristes qu'il arrête, à quoi ça sert hein ? Non mais je vous jure, on nous enverrait à chaque fois, ça ne poserait jamais de problème et pouf, tout en douceur et voilà !

Sa question suivant me prouve que oui, elle comprend parfaitement ce que je dis et que franchement, elle serait bien mieux dans mon équipe que dans celle de Raccoon. Je la regarde avec un air très intéressé et un petit sourire en coin. " Eh bien, normalement, c'est un club pour hommes tu vois... " Ouais c'est l'inconvénient de ce genre de fight club, c'est que c'est souvent unisexe mais je voudrais tellement pouvoir me battre avec elle de manière sérieuse que je pense qu'on peut s'arranger avec les autres. J'en suis même absolument certain. Je fais durer un peu le suspense quand même, histoire qu'elle se dise que c'est foutu ou qu'elle essaie de me convaincre de plaider sa cause, quelque chose comme ça. Mais quand même, pas trop longtemps. On ne sait jamais je pourrais m'en prendre une dans les dents. " Je pense que ça peut s'arranger quand même. T'es pas une fillette, je suis certain que tu pourrais les impressionner, viens avec moi un soir et éclates en un ou deux, ça ira je pense. "

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
217
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sugar on my blood - ft. Khonshu   Jeu 12 Jan - 14:07



Sugar on my blood

Vanguard & Psylocke

Talk dirty to me


« Ouais je suis sérieux ! C'est vraiment sympa, tu te sens beaucoup plus vivant quand tu te bats, tu ressens des trucs quoi. T'as cette sorte de...tu sais que si tu te bats pas bien, tu vas avoir mal. C'est un truc que t'as pas quand tu t’entraînes normalement. Là c'est tellement bon...! »

L'enthousiasme de Khonshu était perceptible par tous les pores de la peau de Betsy. Son regard curieux braqué sur lui, elle observait le moindre de ses mouvements et notait chacun des changements de son comportement. Lui qui semblait un peu blasé au début, le voilà maintenant complètement requinqué. Et ce n'était pas par la force du café. Betsy sourit doucement. Elle comprenait l'intérêt de Khonshu pour la bagarre, la vraie. Celle qui te prenait aux tripes quand tu étais sur le champ de bataille, prêt à risquer ta vie et à en découdre. Et sa description, c'était exactement la même sensation. La vie qui pulsait en soi, qui prenait le contrôle de tout ton corps à mesure que tu avançais sur le terrain. La moindre erreur pouvant être fatale. C'était le frisson garanti et Betsy adorait ça. Cette sensation avait guidée sa vie pendant plusieurs années, si bien qu'à présent, elle ne pouvait plus s'en défaire. L'armée lui avait permis de vivre, et l'anti-terrorisme, ainsi qu'Adam, de revivre. La brune n'avait jamais été aussi bien que depuis qu'elle avait trouvée sa voix. Malgré le respect des ordres qui impliquait parfois de se tenir correctement, Elisabeth ne regrettait en rien sa venue dans ces locaux. Hochant la tête, elle répondit silencieusement à son camarade, lui intimant qu'elle comprenait parfaitement ce qu'il disait, et ce qu'il ressentait. C'était d'une évidence, après tout, chacun, au fond de soi avait besoin de cette petite étincelle qui les poussaient à vivre dangereusement. Certain plus que d'autres. Et c'est ce qui les maintenaient parfois en vie encore maintenant.

Elisabeth souffla sur son gobelet, puis le porta à ses lèvres tandis que son collègue lui souriait, son regard soudainement très brillant, comme intéressé. Elisabeth sourit derrière la vapeur qui se dégageait de sa boisson et reposa ensuite le gobelet, récupérant le reste de mousse sur ses lèvres avec sa petite langue rose. Elle reposa son regard sur Khonshu, très attentive.

« Eh bien, normalement, c'est un club pour hommes tu vois... »

Betsy fronça les sourcils, déçue. Elle se doutait qu'elle allait se prendre une remarque de la sorte. Elle valait mieux que cela, et elle se savait très bien. Après tout, elle n'était pas au S.H.I.E.L.D. pour rien, et elle savait très bien se défendre, verbalement comme physiquement. Ils n'y avaient que peu de choses qui pouvaient l'atteindre. Et en l'occurrence, ce genre de remarques, elle ne les considéraient même pas, trop occupée à regarder avec dédain ceux qui avaient osés la remettre à sa place sous prétexte qu'elle était une femme. Et le silence suivant la remarque de Khonshu sembla durer une éternité, si bien qu'elle haussa les sourcils, comme pour l'encourager. Elisabeth avait bien vu le regard brillant de son collègue, plein d'espoir et s'il n'avait pas voulu d'elle dans son fight club, il ne lui en aurait tout simplement pas parlé. Point. Pas la peine de donner des idées aux autres s'il n'y avait rien derrière. La brune finit légèrement agacée par ce silence, et plissa alors les yeux en sa direction, sa bouche pincée en une moue réprobatrice. Elle faillit le pointer du doigt pour l'obliger à lui en dire plus, mais il comprit bien assez vite et la devança dans sa démarche. Même pas besoin de parler. A croire qu'Elisabeth s'améliorait pour récupérer des informations.

« Je pense que ça peut s'arranger quand même. T'es pas une fillette, je suis certain que tu pourrais les impressionner, viens avec moi un soir et éclates en un ou deux, ça ira je pense.
- Tu m'as pas encore vu en action, je peux t'assurer que je vais en démonter plus d'un, rigola-t-elle, les yeux brillants. »

Elle reporta le gobelet à ses lèvres et en reprit une gorgée avant de plonger le regard dans le fond du récipient. En dehors de ses séances avec Elektra, elle n'avait jamais vraiment combattu sans retenir ses coups. Bien sûr, sur le terrain, c'était autre chose, le cadre professionnel primait plus que tout le reste. Mais là, il s'agissait de sa vie personnelle, qu'elle pouvait mettre en danger à tout instant. Elle pouvait même finir à l'hosto ou carrément crever si elle ne faisait pas attention. Ces perspectives, loin d'être joyeuses, comblèrent tout de même la jeune femme, qui remonta son visage vers celui de Khonshu, un sourire peint sur ses lèvres carmines. Lui au moins, la comprendrait.

« C'est quand la prochaine fois que tu y vas ? Tu m’emmèneras avec toi? »





___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Sugar on my blood - ft. Khonshu   Jeu 12 Jan - 17:24


Sugar on my blood

Toi aussi tu veux un bobo sur le nez ? Oh oui, elle adore l'idée autant que moi. Si j'ai le regard qui s'illumine à l'idée d'un bon combat au fight club, elle aussi est dans un état similaire et j'aime beaucoup faire cet effet-là en en parlant. Il y a si peu de gens capables de comprendre de quoi je parle...Pour la plupart des gens, la vie c'est métro boulot dodo, ils n'ont rien de plus dans la vie que leur petite routine ridicule et chiante. Aucun d'eux de se rendra jamais compte de ce que ça veut dire d'être réellement vivant. Peut-être parce qu'ils ont la chance d'avoir une vie qu'ils jugent satisfaisante. Ma vie l'est surement aussi, mais elle l'est beaucoup plus quand elle ne tient plus qu'à un fil. Elisabeth comprend de quoi je parle, je le sais rien qu'à voir son air intéressé et sa mine agacée quand je manque de lui dire non. Ah elle m'aurait tapé si j'avais pas continué, j'en suis certain.

Je bois mon café aussi, regardant sa petite mine réjouie et ses yeux brillants. En un sens, j'ai presque hâte de la voir se battre là-bas. Pas parce que j'ai envie de la voir se battre particulièrement, je sais qu'elle est douée. Mais j'ai surtout une furieuse envie de voir tous ces mecs se faire remettre à leur place par Betsy. Ils ont tendance à être un peu macho et, bon certes je les aime bien mais quand même, ils sont un peu agaçants à force. Certains sont très sympa dans le lot et ne s'opposeront pas à la venue d'une femme dans le groupe. D'autres le prendront bien plus mal et ce sont eux que je veux voir contre elle. Ils ne s'attendront même pas à ce qui va leur tomber dessus, ce sera tout simplement hilarant. Je finis mon café, encore très chaud, j'ai le gosier qui a l'habitude maintenant. Je pari qu'il est même ignifugé à force de boire des trucs bouillants.

" Je t'emmènerai ouais bien entendu, c'est bien pour ça que je t'en parle d'ailleurs. Quand même, ça aurait été con de te faire baver avec ça et te dire ben non en fait, c'est pas pour toi. Quoi que ça aurait pu être drôle. " Les petites piques, ça fait jamais de mal moi je dis. Et puis je dis ça en souriant, c'est pas méchant. Je joue un peu avec mon gobelet vide et ma touillette, le faisant tourner sur la table en essayant de pas le renverser. " J'y vais ce week-end, samedi soir. Alors c'est sur, ça pourrait bousiller une chouette soirée en tête à tête avec ton amoureux, mais ça vaut le coup, promis. " En réalité, je n'ai pas la moindre idée de si elle a ou non un copain, c'est pas très intéressant au fond. Mais...On sait jamais, si elle aime bien ça, ou qu'elle finit un petit peu amochée...Rho non quand même c'est une collègue. Bwarf on verra bien !

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
217
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sugar on my blood - ft. Khonshu   Jeu 12 Jan - 21:50



Sugar on my blood

Vanguard & Psylocke

Watcha say?


L'adrénaline pulsait déjà dans ses veines alors qu'elle n'avait pourtant pas encore assisté à ces fameuses soirées de tabassage intensif. L'idée lui plaisait énormément, de pouvoir se foutre sur la gueule avec quelqu'un d'autre, dans le but de se défouler et de se défoncer, pour de vrai, et pas métaphoriquement ou spirituellement. Là, c'était du combat pur, et dur. Et autant addictif que n'importe quelle drogue dont Betsy avait entendu parler. Mais celle-là, c'était sans doute la pire. Celle qui redemandait encore et encore à ce qu'on en reprenne, pour retrouver ces sensations si spontanées, si brusques, viles et frappantes. Ces mêmes sensations qui maintenaient Elisabeth en vie, qui la poussaient à avancer et à s'améliorer, encore et toujours. Ses veines gonflaient d'excitation à mesure qu'elle y pensait, et elle n'y avait jamais vraiment prêté attention. Réagissant au quart de tour à tout ce qui se passait autour d'elle, elle n'avait pourtant pas analysé son propre corps, bien qu'elle ressentait les sensations grisantes et prégnantes lorsqu'elle était sur le terrain, elle n'en profitait malheureusement pas assez. Elle en aurait l'occasion au cours de ces sessions au fight club, encore fallait-il bien que Khonshu lui donne l'adresse ou bien la ramène directement.

«  Je t'emmènerai ouais bien entendu, c'est bien pour ça que je t'en parle d'ailleurs. Quand même, ça aurait été con de te faire baver avec ça et te dire ben non en fait, c'est pas pour toi. Quoi que ça aurait pu être drôle, lança-t-il en souriant. »

Elisabeth le regarda à nouveau, toujours avec son petit air réprobateur. Elle avait bien capté le ton rieur de son collègue, mais elle aussi avait envie de l'embêter. Cela ne marchait pas que dans un sens, et elle s'amusait énormément dans ce genre de situation. Si bien, qu'elle lui attrapa les côtes, pour le pincer légèrement pendant qu'il jouait avec son gobelet. Elle se mit à rire doucement, comme pour se moquer. Enfin elle prenait sa petite revanche personnelle.

« C'est pas drôle. À moins que je me venge derrière, mais bon... elle fit traîner sa phrase, l'imprégnant dans le moment. La prochaine fois, je pincerai plus fort. »

Et elle se remit à rire doucement, puis finit également son breuvage, la chaleur diffuse de ce dernier caressant son palais. La brune perdit son regard devant elle, observant les individus qui marchaient ou couraient à tout va dans le hall. Suivant le parcours de plusieurs individus, elle se mit à penser à ce fameux fight club. Elle ne devrait en aucun cas en parler,  pas même à Cameron, sa meilleure amie. Et encore moins à son jumeau, qui ferait sûrement une crise cardiaque s'il l'apprenait. Elle devait garder tout cela secret, pour elle, dans son petit jardin, dans son cocon. Ses yeux se posèrent à nouveau sur Khonshu. Et il n'y aurait que lui pour garder son secret avec elle. Ils partageraient le fardeau et les responsabilités de ce que cela impliquait. Il n'y aurait que lui qui connaîtrait ce pan-là de sa vie.

« J'y vais ce week-end, samedi soir. Alors c'est sûr, ça pourrait bousiller une chouette soirée en tête à tête avec ton amoureux, mais ça vaut le coup, promis. »

Betsy retint un ricanement amer suite à la remarque de son camarade. Un copain, sérieusement? Elle n'était pas contre l'idée de passer du temps en agréable compagnie avec quelqu'un un samedi soir, mais là, il s'agissait d'un tout nouveau plan, qui la branchait tout autant et qu'elle avait, en vérité, très hâte d'expérimenter. Et puis, vu ses échecs en terme de relation amoureuse, elle pouvait bien mettre son côté relationnel en pause le temps d'une bonne bagarre à l'ancienne.

« Tu viendras me récupérer ici? Je bosse jusqu'à 20h samedi. Ensuite, je serai à toi toute la nuit, fit-elle, espiègle, en écrasant son gobelet dans sa paume refermée. Et puis, on aura qu'à dire que ce sera toi mon amoureux samedi soir, proposa-t-elle avec un clin d'oeil. »

Betsy alla ensuite jeter son gobelet dans la poubelle à côté des machines. Elle se retourna vers Khonshu une dernière fois, puis lui sourit.

« J'vais y retourner. A samedi du coup, chéri, roucoula-t-elle en appuyant sur le dernier mot. »

Elle le salua de la main une dernière fois, tout en rigolant gentiment et remonta au bureau d'Adam, qui l'attendait certainement. Depuis le temps qu'elle était partie se chercher quelque chose à boire, il avait bien eu le temps d'arriver pour enfin lui donner de quoi faire de sa journée.



___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Sugar on my blood - ft. Khonshu   Mar 17 Jan - 13:50


Sugar on my blood

Toi aussi tu veux un bobo sur le nez ? Cette technique d'approche pour essayer de savoir si Betsy a un copain est très mauvaise, un truc idiot que personne ne pourrait vouloir dire pour essayer de draguer une fille. Mais mon intention n'est pas vraiment de la draguer de toute façon. Je ne dis pas que ça me déplairait qu'il se passe quelque chose avec elle. Mais je ne sais pas si ce serait une bonne idée de chercher ça. Les compétences de combattante de cette charmante jeune femme me font un petit peu peur, je l'avoue, et même si un combat plus ou moins amical dans les conditions du fight club me plairait...Une raclée pour avoir essayé de la draguer ça en revanche ça ne me plait pas du tout. On va éviter ça hein. Peut-être quand elle se sera défoulée, je pourrais tenter un petit quelque chose. En tout cas, je suis absolument ravi qu'elle soit autant emballée que moi par mon activité clandestine. C'est bien d'avoir une amie avec qui partager des choses. " Ouh être ton amoureux sera un vrai plaisir ma chère. Je te récupère à 20h alors. A samedi, chouchou. " Quitte à donner des surnoms débiles d'amoureux, autant y aller à fond dans la connerie. Un petit clin d'oeil et je rigole un peu en la laissant repartir à ses occupations. Il est temps d'aller aux miennes également.

Le samedi suivant...

Samedi, j'ai terminé un peu tôt, même si j'avais des choses à faire, je suis parti en fin d'après-midi pour retourner dans mon appartement un peu vide. J'ai pris un peu de temps pour ne rien faire du coup, je me suis posé devant la télé à regarder des âneries. Buller un peu entre une journée de travail et une soirée animée me fera du bien, je vais recharger les batteries et oublier un peu le boulot. Les conneries à la télé se suivent et se ressemblent, c'est fou et amusant également. Je regarde ça d'un œil légèrement endormi, pour avoir un fond sonore pendant une sieste bien méritée. Mais il y a des gens qui regardent ça réellement, qui s'intéressent à ça, et ça c'est quand même dingue. On vit dans un monde particulièrement con et ça ne va pas en s'arrangeant...Alors je ne suis sûrement pas beaucoup mieux, mais au moins, j'ai l'impression d'avoir des défauts un peu moins graves que la connerie brute. En tout cas, ça finit par m'endormir ces bêtises télévisuelles et pouf le temps file à une vitesse pas possible.

L'heure de mon "rencard" est enfin arrivée et j'attends Elisabeth devant le SHIELD. A cheval sur ma grosse moto noire, les bras croisés sur le réservoir, j'attends tranquillement qu'elle sorte pour l'emmener au lieu choisi pour ce soir. Je lui fais un signe de la main en la voyant sortir du bâtiment et attends qu'elle arrive jusqu'à moi. " J'avais pas de cheval blanc pour jouer à l'amoureux parfait, j'espère que ça t'ira quand même. " Vu comme je la connais, je doute que la moto lui fasse peur ou la dérange, au contraire même je parie. En revanche, le côté sans casque sera peut-être un peu plus dérangeant. Espérons que non, je n'en mets jamais de toute façon alors il ne faut pas qu'elle ait peur ma petite Betsy.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
217
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sugar on my blood - ft. Khonshu   Mar 17 Jan - 17:24


Sugar on my blood  

Everything that kills me...
Le reste de la semaine n'avait pas vraiment été palpitante, même si Elisabeth avait plus d'une fois baissé les bras sous la pile de dossiers qu'Adam lui avait donné. Elle rentrait chez elle, complètement lessivée et fatiguée, à tel point qu'elle avait tout juste le temps de se mettre sous la couette. Pourtant, ce samedi-là, elle s'était réveillée avec une toute autre énergie, rayonnante et pimpante dès la sortie du lit. Le boulot s'était déroulé sans encombre et Adam n'avait pas une seule fois proposé de faire exploser quelque chose, ce qui était un exploit. Oui, aujourd'hui était une bonne journée, et Elisabeth avait hâte de pouvoir enfin sortir des locaux et de pouvoir voir ce fameux fight club dont Khonshu lui avait parlé. Elle voulait tellement se défouler, se défoncer à l'adrénaline et se confronter à d'autres personnes. C'était dur d'attendre, mais elle devait prendre son mal en patience. Betsy sentait bouillonner en elle, ses veines gonfler et son sang pulser. Elle ne tenait plus en place, trop excitée, tel un enfant à l'approche de Noël. Et l'horloge au dessus de sa tête qui ne cessait de tiquer la rendait dingue. Elle ne pouvait plus la supporter alors qu'à l'accoutumée, elle n'y prêtait même pas attention. La belle brune soupira longuement et finit par prendre une pause dans ses dossiers, pour se rendre à la machine à café. Elle se reprit une boisson sucrée, et sirota tranquillement son breuvage, tentant de se calmer. Il n'était que 18h et pourtant elle voulait déjà s'en aller. Mais elle ne pouvait pas et puis, il y avait de fortes chances qu'on lui demande encore un truc à faire avant qu'elle parte. Franchement, l'organisation des fois... Betsy souffla sur son café et le termina d'une traite avant de reprendre ses dossiers dès qu'elle fût remontée. Elle s'y était plongée à fond, si bien qu'elle n'avait même pas remarquer l'heure. Ce fût Adam qui la ramena à la réalité, en lui indiquant l'horloge. Elisabeth le remercia d'un sourire, et elle discuta un peu avec lui avant de ranger ses affaires et de partir, soudainement plus légère et toute heureuse. Elle s'était changée avant de sortir des locaux, profitant de la chaleur de l'habitat et de son casier pour y prendre quelques affaires de rechange. La belle balança son sac sur son épaule et enfin, elle sortit. Elle avait un peu pressé le pas, la curiosité la piquant au vif. Betsy poussa les larges portes qui constituaient l'entrée et chercher Khonshu des yeux. Elle le vit un peu plus loin, à cheval sur sa moto. Il la saluait d'un signe de la main et elle s'avança vers lui, tout sourire, approuvant le bolide par un signe de tête impressionné.

«  J'avais pas de cheval blanc pour jouer à l'amoureux parfait, j'espère que ça t'ira quand même.
- Ne t'en fais pas, c'est encore mieux que cela, lui souffla-t-elle après avoir émis un rire cristallin face à sa blague. Et puis, je n'ai rien ramené du tout moi, alors pour l'amoureuse parfaite, on repassera. »

Betsy accrocha son sac bien sur son dos et enfourcha la moto, grimpant juste derrière Khonshu. Elle avait l'habitude de rouler sans casque, quand Cameron l'emmenait faire un tour en vitesse, ou juste pour une virée entre meilleurs amies. Cela ne la dérangeait aucunement, tant que Khonshu ne mettait pas leurs vies en danger. Mais bon, pour faire parti du S.H.I.E.L.D. à la base et avoir vécu aussi longtemps, Betsy pouvait très bien écarter toutes ces pensées sur les manières de conduire de son collègue. La brune passa ses bras autour de la taille de Khonshu et posa son menton sur son épaule, se collant légèrement à lui pour bien se tenir pendant le trajet. Son collègue démarra et la brune sentit un courant d'air frais lui assaillir le visage, tandis que ses cheveux voletaient derrière elle. Betsy tentait de garder les yeux ouverts, mais elle ne pouvait s'empêcher de les fermer de temps en temps, pour profiter du vent tout contre elle. Elle se sentait bien, et elle savait que très prochainement elle se sentirait encore mieux. Même si elle risquerait sa vie ce soir, elle allait tout donner, quitte à finir en sang sur le bitume. Elle sentirait toujours l'adrénaline couler en elle, peu importe le résultat qui découlerait. Au bout d'un moment, Khonshu finit par s'arrêter et la brune descendit de la moto, observant les alentours. Elle était déjà passée dans des rues adjacentes, mais elle n'avait plus souvenirs de ces bâtiments délabrés. Moins tape-à-l'oeil et puis, personne n'irait trifouiller là-dedans, à part les connaisseurs. La brune attendit que Khonshu soit prêt avant de le suivre, analysant la ruelle dans laquelle ils s'inséraient. Arrivés devant un rideau de fer, son collègue l'ouvrit et Betsy s'abaissa pour rentrer dans l'enceinte clandestine. Elle entendait déjà des bruits au loin, des coups de poings s'écraser, les mains s'attraper, les corps se fritter. Elle entendait aussi ces gens respirer bruyamment, et d'autres les encourager. L'ambiance s'était légèrement alourdie, par toute cette testostérone et Elisabeth dû froncer son nez pour ne pas trop perdre la face. Khonshu et elle arrivèrent ensuite dans la zone principale. Betsy fut intriguée de ne voir effectivement que des hommes. Elle savait que ce club était réservé, mais elle avait pensé que les copines/femmes/chiennes de ces messieurs pouvaient tout de même assister à leur petite baston. Toujours était-il qu'elle se sentait un peu en trop, même si elle ne le laissait pas paraître. Après tout, Khonshu l'avait fait venir et il était là, à ses côtés, comme une présence rassurante. Elisabeth n'avait pas à se sentir exclue, elle connaissait bien pire comme situation. Elle inspira un bon coup, et tout s'envola. Elle retrouva sa confiance habituelle et son petit sourire taquin et espiègle prit forme sur ses lèvres. Le combat avait cessé au moment où Khonshu avait salué les individus présents, et Betsy s'était avancée avec lui, hochant la tête en guise de salutations.

« Alors Khon ? Comme ça on ramène sa poulette au club ? Tu pourrais te la faire piquer tu sais, avec tous les mecs qu'il y a ici..., avait grassement rigolé l'un des combattant. »

Betsy avait rigolé franchement face à la connerie débitée de cet individu. Aucun de ces mecs mal testostéronés et macho n'allaient la conquérir ce soir. Et certainement pas celui qui avait débité l'infamie. La belle brune s'était avancée vers lui, un air condescendant au possible sur le visage, et un sourire contrit peint sur sa bouche.

« Tu sais ce qu'elle va te faire la poulette, mon petit ? Si tu te calmes pas bien vite, tu vas le savoir, et le regretter amèrement... avait-elle susurrée.
- Mais c'est qu'elle sait parler en plus ! Et tu crois que tu vas me faire peur comme ça ? Menaça l'homme en face d'elle.
- Oh non.. Mais en revanche, je peux faire ça. »

Et elle déchaîna la bête, celle qui bouillonnait en elle depuis le début de la journée. Elle l'avait libérée de ses chaînes. Pas pour très longtemps, juste histoire de lui avoir foutu un coup de genou très bien placé et une droite phénoménale dans la mâchoire. L'homme était sonné et avait flanché. Betsy souriait, satisfaite et s'était retournée telle une reine vers son collègue, s'approchant de lui avec une moue inquiète. Et pourtant, le jeu n'avait pas encore commencé.

« C'est donc ça tes hommes ? Franchement j'ai vu mieux... »





___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Sugar on my blood - ft. Khonshu   Jeu 19 Jan - 21:22


Sugar on my blood

Toi aussi tu veux un bobo sur le nez ?Je n'ai pas pour habitude d'être des plus prudents quand il s'agit de conduite. Automobile ou pas. Je fais un métier dangereux, je risque ma peau chaque fois que je sors en mission, ce serait idiot de se montrer prudent à l'excès dans mes loisirs ou mon temps libre. Si je commençais à avoir peur d'un petit tour à moto, je ne sortirais plus de chez moi. Ce serait l'enfer sur Terre la vache. Et dire qu'il y a des vrais gens comme ça ! Des gens qui ont peur de tout, qui ne veulent pas prendre de risque ou vivre un peu à fond. Y'a des tas de gens comme ça. Je ne sais pas vraiment comment on peut être heureux dans ces conditions, ça me parait même complètement dingue en fait...Ils doivent se faire chier ces gens dans la vie !

Mais rouler à fond la caisse, sur ma moto le soir, j'adore ça. Là je dois dire qu'avoir Betsy collée à moi pour bien se tenir, c'est aussi un plus. Je fonce à travers les rues de la ville pour rejoindre un quartier pas vraiment reluisant, pas vraiment en bon état. La première fois que je suis venu, ça ne m'a pas vraiment étonné que ce soit dans ce genre de lieu. Il faut bien que ce soit un peu discret quand même, c'est pas vraiment légal ce qu'on fait et personne n'a intérêt à ce qu'on se fasse chopper. Alors voilà, on se réunit dans un immeuble abandonné, en espérant que personne ne viendra mettre son nez là-dedans. Je ne doute pas que ça doit faire un peu étrange à Elisabeth. On descend et je laisse la moto pas loin dans une ruelle, direction le rideau de fer d'un bâtiment qui ressemble à l'arrière d'une usine désaffectée. Je le soulève et on entre avant de le refermer. Déjà, les bruits résonnent au loin, ils ont déjà commencé bien sur.

J'espère vraiment qu'elle ne sera pas choquée par tous ces hommes qui se bourrinent quand même, ce n'est pas toujours très élégant. Et faut avouer que ça refoule un peu. Le sang, la sueur, la poussière aussi...J'aime bien mine de rien, ça a un petit côté animal, retour aux racines en quelque sorte. Forcément, la présence de la belle à mes côtés force tous ces gaillards à se tourner vers nous. C'est étonnant, il faut bien l'avouer, notre assemblée est toujours exclusivement masculine et j'aime bien leurs têtes quand ils la regardent. Le premier à s'exprimer n'est pas le plus malin de tous, c'est un fait. Il a tord de sous-estimer la "poulette". J'ai un petit sourire en l'entendant, il ne sait pas à quoi s'attendre ce garçon, ça risque d'être assez drôle. Je ne dis rien mais je me marre vraiment intérieurement, il a encore une chance de ne pas s'en prendre une tout de suite si il ne renchérit pas. Bien sur ce n'est pas le cas. Ah ce garçon...Il a eu vraiment tord et le voilà à terre, bien sonné. Je rigole un peu, narquois, certains autres aussi. Je crois qu'il ne va pas y avoir de problème à la faire accepter parmi nous.

" Tu l'as pris par surprise et lui...C'était pas un des meilleurs non plus tu vois. " Je ricane encore un peu, on va bien s'amuser ce soir, c'est certain. Je m'avance un peu plus vers la petite assemblée. " Je vous présente Besty. Je pense qu'il n'y a pas vraiment besoin de vous dire qu'elle sait se battre. En tout cas, elle voudrait bien intégrer notre petit club, alors je vous demande de bien vouloir l'accepter ce soir pour voir si elle peut ou pas. " Il y a bien quelques petits mécontentements, mais dans l'ensemble, ils acquiescent et ne font pas les difficiles. Les petits groupes se reforment pour organiser les quelques combats de la soirée. Ce soir, moi ce sera non, sauf si on me cherche vraiment. Je suis là pour regarder Elisabeth plus que pour me mettre sur la gueule. Je reviens vers elle souriant. " Eh bien, Besty, je te laisse voir avec qui tu veux commencer, pour l'instant, je vais juste regarder. On va pas se battre ensemble hein, ce serait moins marrant. "  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
217
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sugar on my blood - ft. Khonshu   Ven 20 Jan - 13:50


Sugar on my blood  

...makes me feel alive
« Tu l'as pris par surprise et lui.. C'était pas un des meilleurs non plus tu vois.
- Ouais, j'ai vu ça... »

La brune soupira longuement, se pinçant l'arrête du nez. Elisabeth se demanda soudainement ce qui l'avait pris de venir, surtout si c'était pour affronter des types comme lui, à l'intellect aussi fin que ses manières de séduction... C'était pas vraiment gagné avec des gens aussi cons que lui, mais bon, Betsy devait faire avec ce soir, pas trop le choix. Surtout qu'elle était là grâce à Khonshu, elle ne pouvait pas se retirer soudainement. Au moins, elle devait se donner une chance d'essayer. Et puis, si elle s'en allait tout de suite, elle pouvait faire une croix sur l'adrénaline dont elle avait tant besoin en ce moment et qui lui manquait cruellement. Elle n'aurait plus aucune chance d'intégrer un tel club, alors elle devait prendre sur elle. Et puis, elle avait fait une entrée assez fracassante, alors elle risquait peu de rencontrer ce genre de situation à nouveau. Il fallait bien qu'elle fasse ses preuves et que les autres sachent qu'il ne fallait pas l'emmerder, sous peine de se retrouver encastré dans un mur. La brune ricana en y pensant et se retourna alors, suivant son ami du regard, qui avançait vers la foule.

« Je vous présente Betsy. Je pense qu'il n'y a pas vraiment besoin de vous dire qu'elle sait se battre. En tout cas, elle voudrait bien intégrer notre petit club, alors je vous demande de bien vouloir l'accepter ce soir pour voir si elle peut ou pas. »

Betsy dardait un regard inquisiteur sur la foule. Ses yeux plissés témoignaient de sa patience, elle leur montrait en un simple coup d’œil qu'ils feraient mieux d'accepter avant de scander des insanités. La brune les détaillait du regard, sensiblement intéressée par leurs réactions. Certains n'opposaient pas de résistance, d'autre un peu plus. En somme, ils n'étaient pas tous très costaud, ce qui faciliterait la tâche à la brune, qui se mit à sourire. L'habit ne faisait pas le moine cependant, du coup elle se gardait de les juger trop rapidement. Avec un peu de chance, il y aurait quand même du niveau ce soir, et elle ne souhaitait que cela. De pouvoir enfin se battre à fond et affronter quelqu'un de sa trempe. Elle analysa également leurs techniques de combat après qu'ils aient toléré sa présence et se soient mis en groupe pour s'entraîner. Ce n'était pas la même chose qu'au S.H.I.E.L.D., ça elle le comprenait bien. C'était beaucoup plus aléatoire, beaucoup plus sauvage, beaucoup plus terrifiant. Betsy était loin d'être effrayée, au contraire. Ses yeux brillaient d'une intensité nouvelle, une lueur d'excitation et d'anticipation au creux de ses iris. Elle n'avait qu'une seule envie, se jeter dans la foule et tous les affronter, mais c'était du suicide, surtout s'il n'y avait pas de règles. Enfin, elle supposait qu'il n'y avait pas de règles, c'était logique dans un sens. Et malgré son envie de déchaîner la bête encore une fois, elle comprenait les enjeux, et tout le reste. Malgré tout, la belle brune écarta tout cela d'un geste de la tête. Elle était là pour se battre, pas pour comprendre. Elle n'avait plus qu'à trouver son adversaire ce soir et elle avait l'embarras du choix.

« Eh bien, Betsy, je te laisse voir avec qui tu veux commencer, pour l'instant, je vais juste regarder. On va pas se battre ensemble hein, ce serait moins marrant. »

La brune se retourna vers lui, détaillant son petit sourire. Il avait l'air aussi intéressé qu'elle, aussi partant de la voir se déchaîner sur la piste. Elle appréciait cela et le remercia d'un petit sourire, comprenant ses intentions. Après tout, elle pouvait s'entraîner avec lui tous les jours au boulot, alors là elle devait bien choisir un autre adversaire. De toute façon, peu importait contre qui elle allait se battre, tant qu'elle pouvait enfin être elle-même, une furie déchaînée, complètement à la merci de son adrénaline et de son instinct de survie, tel un animal en milieu hostile. La brune tapota doucement l'épaule de Khon, se contrôlant encore un peu.

« On aura tout le temps de se battre plus tard ou au boulot, lança-t-elle, compatissante. Elle désigna une personne du doigt, un peu plus loin en train de parer des coups. Lui. Je vais m'le faire. »

Et elle s'avança alors, après avoir déposé son sac dans un coin, vers la personne indiquée. Un gars dans la quarantaine, pas très musclé, mais très grand avec des appuis en béton. Betsy se promit de le faire tomber avant d'arrêter. Bien qu'elle savait pertinemment qu'elle ne lâcherait pas, trop fière et trop bornée. La brune l'interpella, un petit sourire narquois planté sur ses lèvres. Elle proposa de prendre la place de son adversaire, qui la lui offrit, tout sourire. Le gars s'était retiré, reculant pour la laisser passer. Betsy le remercie quand même, après tout, son combat n'avait pas commencé, elle était toujours la petite Elisabeth polie et droite. Jusqu'à ce qu'elle prenne position, fléchissant les genoux, dans la posture la plus pertinente en situation de combat.

« T'es prêt ?
- Toujours ! »

La brune souffla à travers ses lèves fermées, respirant un bon coup avant d'enfin se lancer. Betsy fit sortir la bête de sa cage, et entama alors sa danse macabre, mortelle. Ses poings fusaient de toute part et ses yeux scrutaient chaque mouvements que son adversaire effectuait. Elle reculait plusieurs fois, seulement pour mieux charger et le toucher de ses poings. Elle effectuait quelques bonds pour que ses pieds ou ses jambes puissent le faire flancher. C'était pas gagné d'avance, mais elle y croyait. Et avec toute la conviction dont elle était capable, elle n'allait pas lâcher l'affaire. La belle se prenait des coups au visage, et partout ailleurs, grimaçant de douleur, mais continuait pourtant de se battre. Elle n'allait pas abandonner pour quelques bleus. L'autre n'y allait pas de mains mortes, et de ça, elle lui en était reconnaissant. Il ne la rabaissait pas et la prenait telle une adversaire à sa taille. Elisabeth appréciait beaucoup, malgré ses coups donnés à pleine puissance. C'était très stimulant et au fond, très revigorant. Elisabeth pouvait déterminer ses propres failles ainsi, ses propres faiblesses, qu'elle n'aurait jamais suspecté dans un combat loyal ou un entraînement. Là, c'était tellement naturel, tellement aléatoire que rien ne pouvait être prédit d'avance. Cela agaça légèrement la brune, qui avait l'habitude d'avoir un ou deux coups d'avances sur son adversaire. Et tandis qu'elle soufflait bruyamment, l'autre la prit par surprise en lui attrapant les cheveux, l'attirant vers lui. Elle était maintenant juste devant lui, mais ne pouvait pas le voir puisqu'elle était dos contre son torse. La brune ne se laissa pourtant pas faire. Elle lui écrasa le pied avec son talon, et lui asséna un coup de coude dans l'épaule, ce qui lui permit de se retourner. Profitant du peu d'espace qu'elle avait et du peu de temps qu'il restait avant qu'il ne reprenne contenance, la brune fendit son poing dans les airs, jusqu'à ce qu'il ne percute le menton de son adversaire, le déstabilisant et lui faisant lâcher prise. Elle se recula d'un bond et chargea ensuite telle une bourrine, le plaquant au sol avec toute la force qu'elle possédait en cet instant. Se redressant, elle plaça son pied contre son ventre pour le retenir au sol. Elle remontait légèrement vers sa gorge, comme pour l'inciter à ne rien faire de stupide sous peine d'étouffement indésirable. L'autre se mit soudainement à capituler, en laissant échapper un petit rire. Betsy se laissa aller elle aussi, et ria avec lui en l'aidant à se relever.

« Je suis Kyle. C'était sympa d'avoir pu combattre avec toi. T'es plutôt douée, lança-t-il en lui serrant la main.
- Enchantée Kyle, répondit-elle en serrant sa main à son tour. C'était pas trop mal oui, pour une première fois. »

Betsy ria encore un peu avec lui avant de le laisser reprendre ses activités, puis elle chercha son ami des yeux. La brune se fraya un chemin jusqu'à revenir vers Khonshu, le sourire aux lèvres, un sentiment de bien être flottant dans tout son corps. Elle se sentait vraiment aux anges, elle avait tout donné et elle s'en était tirée avec succès. Elle se sentait fière d'elle. L'adrénaline la stimulait encore un peu, si bien qu'elle s'appuya contre l'épaule de son collègue quand elle arriva à sa hauteur.

« Pfiouh, je comprends mieux maintenant. C'était vraiment trop bon ! Lança-t-elle en vérifiant sa mâchoire. Par contre, je sens bien qu'il va falloir sortir la trousse de secours en rentrant, ça va piquer demain... »





___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Sugar on my blood - ft. Khonshu   Mer 1 Fév - 17:34


Sugar on my blood

Toi aussi tu veux un bobo sur le nez ?Je savais que l'endroit plairait à Betsy, ça n'a pas raté et elle s'y fera une place à coup sûr. En plus, elle s'est déjà fait des petits copains pour jouer et elle semble très douée pour ça. Le débat concernant l'acceptation d'une femme dans le club reste entier malgré tout, je pense qu'il reprendra après les combats. Ces mecs ne sont pas tous très malins, certains valent un peu mieux que d'autres, mais dans l'ensemble...Ben ça reste des types peu civilisés qui aiment se foutre sur la gueule dans une ancienne usine, alors on ne sait jamais. J'aimerais bien qu'elle puisse rester, on pourrait se battre tous les deux dans des conditions réelles, ou ce qui s'en rapproche le plus à tout le moins. J'ai un peu hâte de me confronter à elle, même si j'ai l'impression que ma vie n'est qu'une suite de combats dernièrement. Je me bats beaucoup en ce moment, c'est curieux. Peut-être le manque de missions intéressantes, faut s'occuper...

Dans l'attente de cette confrontation avec Betsy, je peux toujours me renseigner sur ses techniques en l'observant. Connaitre son style m'aidera bien, même si c'est peut-être un peu de la triche. Enfin si l'on veut. Dans la vraie vie, on a pas toujours le loisir de connaitre ses adversaires, on tombe dessus et on doit s'en sortir. Un peu genre combat aléatoire dans la pampa, en moins chorégraphié et cinématographique...Il y a tout de même peu de chance qu'on finisse ennemis mortels, cette chère Elisabeth et moi, alors ce n'est pas très grave. En attendant, elle se débrouiller remarquablement bien et j'apprécie beaucoup de la voir se battre ainsi. Elle a la hargne et elle veut gagner, ça se voit. Comme d'autres encouragent son adversaire, moi c'est elle que je soutiens, en scandant son nom ou en gueulant des mots d'encouragement. Elle va lui coller la pâtée, aucun doute là-dessus, j'aime bien observer ça. J'aime le fight club, pas uniquement pour les combats que je livre, mais aussi pour regarder ceux des autres. Non seulement on peut apprendre beaucoup en regardant quelqu'un se battre, mais c'est aussi divertissant. Regarder l'animalité des gens prendre corps, voir cette lutte acharnée entre deux êtres vivants, c'est le pied. Étrangement, c'est encore mieux quand il y a une histoire de vengeance là-dedans. Un bon combat entre deux hommes à cause de la vengeance, ça c'est véritablement passionnant. Mais voir Betsy mettre une raclée à Kyle, ça vaut bien tout ça, peut-être même un peu mieux quand on y pense.

Elle n'a pas pu éviter tous les coups, aussi douée soit-elle. La pauvre, elle s'est prise de bonnes pèches dans les dents et elle revient me voir après avoir gagné, en se massant la mâchoire. Je lui souris largement, tout content également du divertissement auquel je viens d'assister. Je jette un coup d’œil à ses bobos, de la pommade pourrait aider à freiner l'apparition de l'ecchymose et la soulager de futures douleurs. " Je t'avais dit que c'était génial. Tu veux t'en prendre à quelqu'un d'autre ? Je pense que tu les as bien impressionnés, ils vont parler de toi, je le sens bien. Je pense que tu pourras revenir. " Je le pense sincèrement et je suis persuadé que les autres sont vraiment impressionnés par ce qu'elle vient de faire. Après tout, c'est une petite nénette qui paye pas de mine, ils ne s'attendaient pas à ça. Je vois déjà le Kyle causait d'elle avec d'autres, en la désignant du doigt, je parie qu'il a adoré ça.

" Alors, tu veux faire quoi ? Continuer un peu ou rentrer te faire soigner ? Je jouer les infirmiers si il faut, je sais faire ça pas trop mal. " Je rigole un peu, la situation est amusante. C'est souvent les filles qui réparent les garçons, pas l'inverse. Mais ça me dérangerait pas...  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
217
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sugar on my blood - ft. Khonshu   Jeu 2 Fév - 13:47


Sugar on my blood  

And it makes me feel stronger


Khonshu lui souriait, tout content, lorsqu'elle revint vers lui. Cela lui tira un ricanement et un petit sourire. La brune se laissa observer, le lieutenant regardant ses bleus et ses blessures. L'anglaise tenait de les compter, de vérifier que chaque blessure n'était pas aussi grave qu'elle ne le pensait. En tirant sa mâchoire d'un côté, elle remarqua qu'elle s'était pris un bon coup dans la joue, et cela la tirait légèrement. Elle grimaça en tâtant ses blessures, tandis que son ami lui répondait.

« Je t'avais dit que c'était génial. Tu veux t'en prendre à quelqu'un d'autre ? Je pense que tu les as bien impressionnés, il vont parler de toi, je le sens bien. Je pense que tu pourras revenir. »

La brune tourna son regard vers lui, les yeux brillants. Jamais des paroles aussi enjouées ne l'avaient rendue plus heureuse. Elle était littéralement emportée, ravie que Khonshu lui annonce cette nouvelle. Lui, il avait pu l'observer de loin, voir la réaction des autres alors que Betsy jouait sa vie sur le sol en béton de l'usine. Elle aurait pu crever, mais il avait tout de même cru en elle. Malgré l'adrénaline qui pompait à ses temps, elle avait bien entendu Khonshu scander son nom, il lui avait fait confiance, il avait eu foi en elle. Et cela lui réchauffa le cœur. Elle était heureuse d'avoir réussi. Et même si elle voulait remettre le couvert, elle hésitait. L'anglaise s'était bien défoulée, certes, mais elle savait aussi que son corps risquait de ne pas trop aimer le lendemain matin. Autant dire qu'elle se trouvait en plein conflit intérieur. Prise dans la tempête et le tourbillon de ses envies et de sa raison. Qui des deux auraient le dessus ce soir ?

« Alors, tu veux faire quoi ? Continuer un peu ou rentrer te faire soigner ? Je peux jouer les infirmiers si il le faut, je sais faire ça pas trop mal, lança-t-il en rigolant. »

La brune sortit de sa sorte de transe et rigola à la suite de sa remarque. Cela lui rappela quelques petites anecdotes avec Cameron et Elektra aussi d'ailleurs. Elle passa sa main devant son visage, la posa sur son menton en plissant les yeux, ses sourcils se fronçant. Elle hésitait encore, il n'était pas vraiment tard et pour le moment, elle n'avait nullement besoin d'en faire trop tout de suite. Elisabeth se tourna alors vers son ami.

« C'était tellement génial, souffla-t-elle. J'espère pouvoir revenir. »

Son souffle se perdit parmi les cris des autres qui se battaient. Elle avait vraiment apprécié et cette soirée resterait à jamais gravé dans son esprit. La brune secoua la tête et retira sa main, qui tomba mollement contre son flan.

« Cela devrait suffire pour ce soir, pas besoin d'en faire trop, sourit-elle. Je veux bien rentrer, s'il te plaît. »

Elle alla attraper son sac qui traînait non loin et fit un signe de main à Kyle qui le lui rendit, tout sourire, suivit par quelques autres qui la saluèrent. Elle se retourna alors et s'approcha de Khonshu, glissant jusque vers son oreille.

« Tu peux jouer les infirmiers si tu en as envie, susurra-t-elle, suivit d'un clin d'oeil alors qu'elle s'éloignait vers le rideau de fer, attendant que son camarade ne la rejoigne. »

Quand il revint vers elle, elle lui sourit et ils sortirent de l'usine pour retrouver la moto rutilante de Khonshu. Betsy marchait d'un pas vif en sa direction et s'arrêta un moment, attendant que son ami ne monte dessus afin d'y aller à la suite.

« Du coup tu me ramènes où ? Au SHIELD ? Chez moi ?... Chez toi ? »





___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Sugar on my blood - ft. Khonshu   Jeu 2 Fév - 18:47


Sugar on my blood

Toi aussi tu veux un bobo sur le nez ? C'était une super soirée, mais il faut bien que les choses s'achèvent à un moment ou un autre. Il est donc temps de ramener Elisabeth et de réparer un peu ses bobos de la soirée. On sort de l'usine, direction la moto. J'ignore exactement comment prendre tout ce qu'elle a dit, son petit murmure à mon oreille, sa question pour savoir où on va...Je m'en pose plein des questions là. Est-ce qu'elle me plait vraiment ? Est-ce que je peux vraiment tenter un truc ? Est-ce que je lui plais ? Est-ce que c'est pas un peu dérangeant ce genre de choses entre deux collègues ? Je dis pas que je suis amoureux ou des conneries comme ça, ce serait débile. Juste qu'elle me plait. Et puis de toute façon, l'amour, ça existe pas. Alors, ça n'a rien à voir avec ça, je crois juste qu'elle me plait et que ça pourrait être amusant. Mais on travaille ensemble alors bon, est-ce raisonnable ? Je n'en ai pas la moindre idée...

Je réfléchirai à ça plus tard, là je dois déjà la ramener. Et je prévois d'aller chez elle directement. Je ne veux pas gâcher notre amitié en tentant des choses, même si j'ignore en fait comment elle le prendrait. Le trajet se fait sans problème, après que je lui ai demandé l'adresse quand même. Je roule comme à l'aller, à fond, comme toujours, sans qu'on ne se fasse arrêter, heureusement. Manquerait plus que des flics. Pas vraiment un bon plan de se faire arrêter en rentrant de ce genre d'activité. Enfin, on arrive chez elle et je la suis dans son petit logis. Je ne suis là que pour lui filer un coup de main avec ses bobos, rien de plus. Désinfectant, pommade, pansements...J'ai réparé plus de gueules qu'on ne peut le penser, je commence à savoir comment faire maintenant. Et elle est bientôt toute retapée, un peu avec des pansements et elle aura sans aucun doute des courbatures et des douleurs en se levant demain, mais bon, ce sont les risques hein. Et ça, elle le savait bien. Et il est maintenant temps que je parte. Je la salut avant de quitter son appartement, c'est mieux pour tout le monde de faire comme ça.

Sur le chemin qui me ramène chez moi, je suis plus raisonnable. Je fais un trajet plus long que ce que ça me prendrait en temps normal, je passe et je repasse dans des rues éclairées par les lampadaires de la ville. J'ai des choses qui me tournent dans la tête, des tas de choses qui dansent et s'agitent. Je me demande un peu comment tout ça va tourner. Et je parle pas vraiment que de Betsy, mais de toute cette histoire. C'est déjà arrivé avant, que je me pose des questions à propos de cette petite activité belliqueuse, je me demande parfois ce qui se passerait si on se faisait prendre. Qu'est-ce qui arriverait à notre petit groupe de bagarreurs ? La prison ? J'arrive pas à savoir vraiment. La chose certaine, c'est que je perdrais mon travail si jamais on me choppait à faire ça. Je doute que le SHIELD apprécie vraiment que des agents se battent dans des clubs clandestins. Et maintenant, Betsy aussi est là-dedans...Si ça devait arriver, si on devait se faire coincer, ce serait de ma faute...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sugar on my blood - ft. Khonshu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sugar on my blood - ft. Khonshu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bleach 374 - Gray Wolf Red Blood Black Clothing White Bone
» Rise : Blood Hunter
» [40K Demon] Blood Slaughterer of Khorne
» Mon equipe de Blood Bowl
» Bleach 355 - Azul-Blood Splash

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: