Partagez | 
 

 Fighting for our colors - ft. Elektra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Fighting for our colors - ft. Elektra   Lun 12 Déc - 20:22





Fighting for our colors

Elektra & Psylocke

Face to face, out in the heat



Les rayons du soleil filtraient à travers les fenêtres de la chambre d'Elisabeth. La douce chaleur qui émanait de la lumière chatouillait la jeune femme, assise sur son lit à lire un livre. Ses doigts effleuraient la surface râpeuse du papier, et ses yeux s'accrochaient à chaque mot, glissant sur l'encre noire à mesure qu'elle avançait. Elle tourna une page, faisant virevolter quelques grains de poussière incrustés dans le livre. L'odeur de renfermé et d'encre séchée embaumait l'atmosphère, la rendant encore plus caractéristique, plus mystique. Ses yeux brillaient à la lumière du soleil et elle était si happée par sa lecture, qu'elle ne voyait plus le temps passer. Trop absorbée par les mots, trop emportée dans le monde que l'histoire avait crée, elle s'était évadée. Son esprit avait voyagé en même temps que ses yeux avaient dardés des pétillements curieux sur le papier, elle était complètement ailleurs. Si voyager dans d'autres dimensions étaient possibles, Elisabeth l'aurait déjà fait plus d'une fois tellement elle s'était plongée corps et âme dans les romans qu'elle avait lus. Elle était si ancrée dans ce monde fictif, dans son imaginaire, que le réveil de son téléphone avait eu pour effet de la ramener très brusquement à la réalité. Elisabeth avait sursauté en entendant la musique très forte sortir de son appareil et s'était alors empressée de l'éteindre alors que la brume qui avait envahi son esprit s'estompait peu à peu. Cependant, un petit mal de crâne pointa le bout de son nez lorsqu'elle reprit contact avec le monde réel. Betsy soupira longuement, outrée d'avoir été ainsi coupée dans sa lecture. Bordel, j'étais au moment crucial en plus ! Mais elle avait d'autres plans de prévus, même si elle aurait bien aimé continuer son petit voyage spirituel. Elle ferma alors son livre dans un bruit sec, faisant virevolter encore plus de grains de poussière et se redressa en s'étirant. La brunette se dirigea vers son armoire et attrapa son sac de sport dans lequel elle fourra son jogging, un top, ses chaussures d'intérieur, une serviette et une bouteille d'eau. Elle attrapa également ses clés et son porte monnaie pour les mettre dans son sac, puis enfila ses chaussures et sa veste.

« J'y vais les frangins, à plus ! Avait-elle lancé depuis la porte d'entrée. »

Elle jeta son sac sur son épaule, le tenant fébrilement alors qu'elle marchait sur les dalles de leur entrée. Elle avait également pris ses écouteurs et avait lancé quelques musiques pour ne pas s'ennuyer le long du trajet. Les sonorités apaisaient quelque peu la brunette, qui était encore légèrement secouée par son retour au monde réel. Ses pas quelques peu tremblant la portaient malgré tout vers sa destination, foulant le sol et le béton avec une endurance soutenue. Ses cheveux étaient portés par la brise légère qui l'entourait, et quelques feuilles voletaient devant elle. Elle s'amusa à les regarder quelques secondes, avant de traverser la route, les dépassant et continuant son trajet, comme si de rien n'était. Les passants autour d'elle n'existaient plus, elle n'avait plus que son objectif en tête, comme lors de ses missions. C'était assez impressionnant de remarquer la déformation professionnelle, le déteignement de son travail sur sa vie privée. Au fond, elle ne s'en formalisait que très peu, sa famille savait tout d'elle, donc pourquoi cacher ses manies ? Et puis, même encore maintenant, elle se retrouvait à se battre, comme lorsqu'elle était à l'armée. Mais ici, c'était dans une salle privative, à la salle de muscu la plus proche. Les circonstances étaient bien différentes. Et puis maintenant, elle se battait contre une de ses très bonnes amies ; Elektra. Une femme au fort caractère et à la force brute développée. Une femme fatale si on pouvait dire. Elisabeth appréciait beaucoup Elektra, qui était une femme très belle, malgré ses poings dangereux, et elle aimait beaucoup passer quelques séances à s'entraîner avec elle, car après tout, c'était tout de même grâce à cela qu'elles s'étaient rencontrées. Elle sourit en y repensant, et soupira de contentement lorsqu'elle se rendit compte qu'elles perpétuaient ces séances, comme un rituel.

Elle arriva assez rapidement à l'endroit désiré, il ne lui avait pas fallu plus de dix minutes pour parvenir devant la salle de musculation. Elle passa les portes en verre et salua les personnes présentes avant de faire valider sa carte. Elisabeth se dirigea vers le fond de la salle, récupérant au passage la clé de leur pièce privative, et y entra sans plus de cérémonie. Elle ne prit même pas la peine d'aller se changer dans les cabines et se déshabilla directement dans la pièce. Elle enfila ses affaires de sport, fit ses lacets et rangea ses affaires civiles dans son sac avant de le bazarder dans un coin. Les yeux d'Elisabeth scrutèrent l'horloge murale. Je pourrais m'échauffer un peu avant qu'elle n'arrive. Je suis encore en avance, après tout. La brune commença alors à s'étirer les bras, puis les jambes. Elle fit quelques enchaînements et en profita pour faire une série de squats. Elle ne s'arrêta même pas quand elle entendit la porte grincer et son amie entrer dans la pièce.

« Ca va, t'as que deux minutes de retard pour cette fois, ricana la brune en se redressant lentement, puis en se tournant vers son amie. Comment ça va Lektra ? La forme ? »





___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fighting for our colors - ft. Elektra   Dim 18 Déc - 22:50

Fighting for our colors
ft Elisabeth Braddock
Elektra sortit de la douche et attrapa la serviette la plus proche, avant de l'enrouler autour d'elle. La maintenant en place d'une main, elle passa l'autre dans ses cheveux mouillés pour les aérer et permettre qu'ils sèchent plus vite. Prenant la direction des vestiaires, elle ouvrit son casier, ou elle attrapa quelques vêtements civils. S'occupant de ses cheveux à grand renfort de sèche cheveux, elle se coiffa rapidement, optant pour une simple queue-de-cheval. Une coiffure simple et pratique qui lui convenait parfaitement en règle générale, et qui allait très bien avec ce qu'elle avait prévu de faire bientôt. Elle allait faire quelques rounds histoire de s’entraîner et de garder la forme. Mais contrairement à son habitude, elle n'allait pas s’entraîner avec ses collègues de la Garde. Déjà qu'elle passait la majorité de son temps avec eux, elle avait bien le droit à un ou deux breaks de temps en temps, histoire de sortir et d'aller voir du monde. Et puis cette fois, elle ne s’entraînait pas avec n'importe qui. Non pas qu'elle considérait Cindy, Carol ou Jackson comme étant « n'importe qui », bien au contraire. Mais Elisabeth... c'était pas vraiment la même chose avec Betsy. Elektra et elle se connaissaient depuis plus longtemps, depuis l'époque ou la grecque était encore agent du SHIELD. Elle ne travaillaient pas dans le même service, mais elles s'étaient rencontrées dans des conditions similaires à celles qui allaient les réunir aujourd'hui. Ce jour-là, elles étaient toutes deux à la recherche de quelqu'un pour s’entraîner, sans vraiment réussir à tomber sur quelqu'un qui leur convenait. Et puis elles étaient tombés l'une sur l'autre. Leur première rencontre avait donné des étincelles, et Elektra s'était trouvée en Betsy une adversaire redoutable et à ne surtout pas prendre à la légère. Quelqu'un comme elle, qui cachait une véritable lionne sous un joli minois. Elles n'avaient pas eu à attendre bien longtemps pour avoir une revanche. Avec le temps, c'était devenu une sorte de rituel entre elles, rituel qui avait perduré même après qu'Elektra ait été promue au sein de la Garde. Pour la jeune trentenaire, Betsy était l'un des rares ancrages solides qu'elle avait avec le reste de la population de l'île, et une des rares personnes en dehors de ses collègues qui ne la voyaient pas comme un monstre sans cœur qui s'amuse à kidnapper des gens en pleine nuit et à les enfermer sans motifs.
Attrapant son sac de sport, elle vérifia son contenu, et une fois certaine qu'il ne manquait rien, Elektra ferma son casier avant de quitter les vestiaires. Faisant un bref crochet par la cuisine pour y récupérer une bouteille d'eau et quelques paquets de gâteaux, elle se dirigea vers les ascenseurs, prenant la direction du parking. Elle déposa son sac sur le siège passager, mit le contact, et une fois hors du parking, commença à accélérer. Comme à chaque fois, elles se retrouvaient dans une petite salle de muscu qu'elles avaient découverte ensemble, et qui était peu à peu devenu une espèce de sanctuaire à leurs yeux. Un endroit à l'écart du boulot, des collègues et tout ça, ou elles pouvaient souffler un bon coup et se laisser un peu aller. Faisant rugir le moteur de sa voiture, une des rares folies qu'elle s'était autorisée au cours de sa vie, elle qui n'était pas du genre à jeter l'argent par les fenêtres malgré sa naissance dans un milieu plus qu'aisé. Elle adorait cette voiture, une bonne vieille allemande onéreuse et puissante, et se délectait dès qu'elle avait l'occasion de la faire grimper dans les tours. Elle avala bien rapidement les kilomètres qui séparaient Hammer Bay d'Emmann, ou se trouvait la salle ou elles avaient l'habitude de s’entraîner. Elektra n'eut aucun mal à retrouver son chemin jusqu'à sa destination, et elle se gara devant le bâtiment.
Une fois son sac sur l'épaule, elle se dirigea vers l'entrée de la salle, avant d'en passer les portes en verre et valida sa carte de membre non sans saluer d'un signe de tête les quelques personnes présentes dans le hall d'entrée. Le type à l'accueil lui indiqua que Betsy était déjà là, et elle se dirigea aussitôt vers la petite salle qu'elles avaient réservées pour cette fois. Rentrant dans la pièce, elle ne fut pas surprise de voir Betsy qui avait déjà commencé à s'échauffer. Résistant à l'envie de lever les yeux au ciel face à la remarque de son amie, Elektra déposa son sac, avant d'en sortir ses affaires de sport « Je ne suis pas en retard, je suis simplement deux minutes moins en avance que toi. Pour une fois. » Ajouta-t-elle non sans un petit sourire. Totalement indifférente au fait que Betsy se trouvait elle aussi dans la pièce, elle se changea ici plutôt que de perdre du temps à aller aux vestiaires « Ça peut aller. Un peu de routine au boulot, mais pour le reste, j'ai pas à me plaindre. » Elektra commença à son tour à s'échauffer, histoire d'éviter une blessure à la con pendant qu'elle s’entraînait. Même si elle s'était déjà entraînée ce matin, mieux valait ne pas prendre de risques « Et toi alors? Le boulot, la famille, ça va tout ça? » Elektra exécuta un exercice d'échauffement un peu complexe et qui demandait pas conséquent toute son attention, avant de poursuivre « D'ailleurs, j'espère que t'as pensée à prévenir tes frangins que je risquais d'abîmer ta jolie gueule d'ange, je m'en voudrais qu'ils se demandent qu'elle horrible personne a bien pu te faire ça. » Mais il n'y avait guère à s'inquiéter, il y avait tout autant de chances que ça soit elle qui se retrouve avec quelques bleus bien visibles que Betsy. Et c'était justement ça qui lui plaisait tant dans leur petites séances, c'est qu'elle n'était jamais certaine de l'emporter.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fighting for our colors - ft. Elektra   Lun 19 Déc - 14:49




Fighting for our colors

Elektra & Psylocke

Hanging tough, staying hungry




« Je ne suis pas en retard, je suis simplement deux minutes moins en avance que toi. Pour une fois, sourit Elektra.
- Plutôt cinq minutes ouais, rigola Elisabeth. »

Betsy laissa échapper un rire quand Elektra se tourna après sa réplique. Elle lui lança un petit coup d’œil et la vit se changer directement dans la salle, sans prendre la peine de le faire aux vestiaires. Elle détourna le regard, un léger sourire sur les lèvres. Elle aimait bien Elektra, même beaucoup et puis elle l'avait déjà vue se changer plusieurs fois, et cela ne les avaient jamais gênées. A quoi bon, puisque toutes les deux connaissaient le corps féminin. Malgré tout, elle lui laissa un semblant d'intimité, continuant son petit entraînement par la même occasion.

« Ca peut aller. Un peu de routine au boulot, mais pour le reste, j'ai pas à me plaindre.
- Ah bah le boulot, on connaît tous. Tant mieux si ça va du coup, tu auras pas de raison d'être à la ramasse dans ce cas, lança-t-elle d'humeur taquine. »

Elisabeth aimait tout particulièrement taquiner ses proches. Elle était comme ça, elle démontrait son affection par des piques et des remarques parfois sarcastiques. Elle qui avait du mal à faire tenir une relation amoureuse, elle pouvait cependant faire perdurer une amitié basée sur des vacheries. Elisabeth n'était pas du genre à étaler ses sentiments, puisque tout le monde pouvait alors se les accaparer et la briser de l'intérieur. C'était pour cette raison qu'elle ne montrait rarement que des signes de confiance absolue. Ces moments étaient très rares et n'influençaient en rien ses relations, puisqu'elle pouvait toujours compter sur ses ami(e)s pour rentrer dans son jeu. Après, elle avait pas mal d'amis qui étaient exactement comme elle, à savoir assez renfermés et qui ne comptaient pas étendre leur relations à tout va. Malgré cela, elle se sentait bien entourée, puisqu'elle savait qu'on la comprenait.

« Et toi alors ? Le boulot, la famille, ça va tout ça ?
- J'ai eu ma dose dernièrement, je profiterai bien de quelques vacances là, souffla Betsy en s'imaginant au bord de la mer. La famille ça va, mes frères sont en train de bosser sur un truc ensemble, mais je sais pas trop ce que c'est. Ils ne veulent pas me le dire. Puis bah les amours, tu connais la réponse, c'est toujours autant la merde. »

Betsy termina son échauffement et alla chercher sa bouteille d'eau histoire de se désaltérer un peu avant que les choses sérieuses ne commencent. Elle en profita pour s'installer quelques secondes sur un banc qui se trouvait dans la salle et observa son amie terminer son échauffement. C'était un enchaînement assez complexe, et Betsy le voyait bien à l'air concentré d'Elektra. Elle était tellement dans son entraînement que Betsy aurait pu tirer à côté d'elle, la grecque n'aurait pas flanché. C'était toujours impressionnant de voir les techniques de l'autre, de remarquer à quel point elles avaient changées depuis la dernière fois, comment l'une et l'autre exécutaient leur petites sessions. Elles avaient toutes les deux leur habitudes, et c'était cela qui faisaient d'elles des très bonnes coéquipières. Au fond, la brune n'aurait pas pu trouver mieux et elle se réjouissait que ce soit Elektra qui était tombé sur elle cette fois-là, où elles s'étaient rencontrées pour la première fois.

« D'ailleurs, j'espère que t'as pensée à prévenir tes frangins que je risquais d'abîmer ta jolie gueule d'ange, je m'en voudrais qu'ils se demandent qu'elle horrible personne a bien pu te faire ça. »

Perdue dans son esprit, Elisabeth avait émergé de son flux de pensées et avait lancé un petit sourire à son amie. Pas sûre que ce soit toi qui gagne cette fois. Elle savait bien qu'Elektra avait un bon niveau, et elle-même avait un bon niveau, mais il fallait avouer que des fois, des deux, on ne savait qui allait le remporter. Qui allait prendre le pas sur l'autre. Qui allait prendre le dessus. Ça, c'était là tout l'intérêt de ce genre de séance. De laisser le hasard décider et de voir ce que le futur leur réservait. Des bleus, ou des coupures, peu importait. Voir qui allait gagner cette bataille, c'était ça, le réel intérêt.

« Oh je ne leur ai rien dit, je me venge de leur petite cachotterie. Et ma gueule d'ange ira très bien, ne t'en fais pas. J'ai plus peur pour la tienne, on ne sait jamais ce qui pourrait arriver pendant cette séance, susurra-t-elle en se relevant. »

Elisabeth posa sa bouteille et se dirigea au centre de la pièce, traînant lentement et avançant d'une manière prédatrice, à mesure qu'elle s'approchait de la brune. Elle finit par la dépasser sans encombre et continua son chemin. Lorsqu'elle fût au centre même de la salle, elle se retourna et apostropha son amie avec un clin d’œil.

« Prête ma jolie ? Que la meilleure gagne. »





___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fighting for our colors - ft. Elektra   Lun 19 Déc - 22:38

Fighting for our colors
ft Elisabeth Braddock
Des moqueries et des provocations, des petites piques lancées ça et là à intervalles plus ou moins réguliers, lancées par l'une comme par l'autre. C'était une habitude entre elles, et c'est ce qui faisait le ciment de leur relation. Les gens n'appréciaient pas toujours ce genre de comportement, mais elles... ça ne les dérangeaient pas. C'était même plutôt le contraire. Au moins, elles n'avaient pas à se retenir ou à faire semblant simplement pour ne pas froisser l'autre. Ça donnait du piquant à leur relation et les rapprochaient en tant qu'amies. Betsy était de loin l'une de ses plus proches amies, et la grecque était bien contente du lien qu'elles avaient. Surtout qu'elles en profitaient pour s’entraîner ensemble, et que Betsy était une adversaire plus que redoutable. Elektra sourit devant la remarque de sa partenaire d’entraînement, et fit quelques mouvements supplémentaires avec ses  bras pour bien les préparer au combat qui allait suivre « Évite de vendre la peau de l'ourse avant de l'avoir tuée ma chère. Si tu crois que je vais me laisser faire comme ça, tu risque d'avoir de très mauvaises surprises. » Elektra regarda Betsy s'approcher, et se mit instinctivement en position de combat. Si elles ne se battaient jamais vraiment avec l'intention de blesser gravement l'autre, il n'y avait cependant pas beaucoup de règles lorsqu'elles se battaient. La Garde n'était donc pas à l'abri d'une attaque rapide et sournoise alors que Betsy faisait semblant d'approcher d'elle de manière totalement innocente. Mais Betsy ne tenta rien lorsqu'elle passa à côté d'elle, et Elektra ne tenta rien non plus de son côté. Se laissant dépasser, elle resta malgré tout sur ses gardes, jusqu'à ce qu'il y ait assez de distance entre elles.
Regardant Betsy s'arrêter en plein milieu de la salle, Elektra se dirigea vers son sac, mais se retourna quand même quand son amie l'apostropha  « Deux petites secondes et je suis à toi. » Elle s'accroupit devant son sac, avant d'en sortir une bouteille d'eau « À croire que tu as vraiment hâte que je m'occupe de te botter l'arrière-train. » Elle but une gorgée d'eau, rangea la bouteille, avant de se relever et de s'approcher de Betsy. Restant à quelques mètres de son amie, elle se mit en position de combat, alors que son visage s'ornait du masque impénétrable qu'elle arborait à chaque fois qu'elle combattait. Se déplaçant à pas lents, elle resta à distance, se contentant de tourner autour de son adversaire d'une démarche féline. Les deux femmes se jaugeaient, s'évaluaient, cherchant la moindre faille à exploiter dans la posture de l'autre. Elles se connaissaient bien, elles savaient comment l'autre se battait, comment il réagirait en fonction de telle ou telle attaque. Elle pensait déjà au coup qu'elle allait porter et aux trois suivants. Pour Elektra, ça n'était pas comme lorsqu'elle combattait la plupart de ses collègues. Une bonne partie d'entre eux étaient des hommes, et elle misait par conséquent sur sa souplesse et son agilité là ou eux s'appuyaient sur leur force et leurs muscles. Mais Betsy et elle... elles étaient pareilles. Elles avaient à peu près la même taille, la même corpulence, la même façon de se mouvoir, de combattre... Elles étaient deux tigresses prêtes à bondir, des danseuses qui accomplissaient un ballet aussi prodigieux que dangereux.
Consciente qu'elles pourraient passer des heures à se tourner autour sans trouvait de brèche dans la posture de l'autre, Elektra se décida à prendre les devants, et elle s'avança avec prudence et détermination en direction de Betsy. Et quand elle entra dans son espace vital, elle entama véritablement le combat. Rien de bien complexe, simplement des attaques basiques pour tester les défenses de Betsy. Elle n'espérait pas un seul instant lui porter un coup, mais elle voulait simplement se faire une idée des progrès qu'elle avait pu faire depuis la dernière fois qu'elles avaient pu s’entraîner « C'est bien, t'as toujours un bon niveau... » Passant soudain à la vitesse supérieure, elle attrapa le bras droit de Betsy, avant de lui faire une clé de bras relativement peu confortable. Elektra se retrouva collée au dos de son amie, et susurra à son oreille « … Mais tu va devoir faire mieux que ça si tu veux éviter que je te botte l'arrière-train. » Et elle ponctua sa remarque d'une tape sur les fesses, avant de pousser Betsy en avant. Reculant elle-même de quelques pas, la grecque se remit en position de combat, avant d'afficher un sourire moqueur « Allez, je suis sûre que tu peux faire bien mieux que ça Braddock. » Elle n'en doutait pas une seule seconde, et elle était prête à parier qu'elle allait sentir passer la contre attaque de sa partenaire. Mais quoi qu'elle puisse tenter, Elektra était prête à l'accueillir.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fighting for our colors - ft. Elektra   Mer 21 Déc - 0:42




Fighting for our colors

Elektra & Psylocke


For the kill with the skill to survive



C'était toujours aussi fascinant pour Elisabeth de voir à quel point ses piques et ses moqueries pouvaient changer une personne. Et son comportement. Elle se plaisait à jouer de cela parfois, surtout avec ses plus proches amis, et pas mal de fois avec Elektra. Elle avouait sans remords que c'était l'un des aspects qu'elle aimait le plus dans leur relation. Les taquineries. Après tout, c'était quoi une amitié sans taquineries ? Un truc platonique à souhait et gniangnian comme pas possible, beurk...

« Evite de vendre la peau de l'ourse avant de l'avoir tuée ma chère. Si tu crois que je vais me laisser faire comme ça, tu risque d'avoir de très mauvaises surprises.
- Tu sais bien que je suis toujours agréablement surprise, lança-t-elle, haussant un sourcil. »

La façon dont son amie s'était positionnée alors même que son échauffement n'était pas terminé montrait très clairement à Elisabeth qu'Elektra n'avait pas du tout confiance en elle. Ou alors, si elle avait confiance, et la connaissait très bien. La brunette savait être très tactile parfois, et pouvait surprendre plus d'une personne lorsque celle-ci était concentrée. Elle avait déjà réussi pas mal de fois à chatouiller ses camarades alors qu'ils s'entraînait. Vraiment, Betsy pouvait être une peste, mais elle adorait ça. La brune passa sans rien faire devant Elektra, comme pour lui montrer qu'elle n'était pas un monstre. Du moins, pas tout le temps. Elle en profita pour rester sur ses gardes, on ne savait jamais si la grecque pouvait se montrer brutale d'un moment à un autre. Mais cela faisait tout de même sourire Betsy. Tandis qu'elle l'apostropha, Elektra était allée vers son sac, cherchant une bouteille d'eau histoire de se déshydrater.

« Deux petites secondes et je suis à toi.
- Han, t'as encore tout cassé le moment, c'est vraiment pas fair-play, bouda Elisabeth.
- A croire que tu as vraiment hâte que je m'occupe de te botter l'arrière-train.
- Si tu savais, c'est plutôt le tiens qui a hâte, non ? »

Elle ne cesserait jamais de taquiner son amie, jamais. Et le sourire qu'elle affichait, un sourire victorieux, était si épanoui sur ses lèvres qu'elle ne pouvait pas le cacher. Elisabeth se plaça sur ses gardes, prête à affronter la belle brune en face d'elle, observant attentivement son expression changer. Elektra avait toujours cet air concentré sur le visage et cet air très froid, posé inscrit sur ses traits. Elle avait bien raison, elle ne laissait pas ses émotions la troubler pendant l'entraînement, et ça, Betsy l'admirait chez elle. L'anglaise évalua la trajectoire d'Elektra. Elle tournait simplement autour d'elle, essayant de trouver le bon angle d'attaque, mais Betsy savait très bien qu'elle allait contrer tout mouvement. Elle connaissait la grecque, sa façon de se mouvoir en disait long, et même Elisabeth pouvait avouer qu'elle était pareille sur ce point. Elles étaient toutes les deux pareilles. L'anglaise remarqua un subtil changement dans la position de la grecque, formant ainsi un sourire narquois sur son visage. Elle allait passer à l'attaque. Le jeu pouvait commencer. La brune para facilement les premiers coups, contrôlant sa respiration et son corps pour lui permettre de se mouvoir de la manière la plus souple possible. Elle contra les suivants, toujours aussi simple. Elle faillit faire une remarque à l'autre brune, pour la décoincer, mais celle-ci l'avait devancée.

« C'est bien, t'as toujours un bon niveau... »

Alors qu'elle voulait rétorquer, toute émoustillée par les sensations qui se répandaient en elle, l'anglaise sentit une pression sur son bras, et se retrouva dans une autre direction que la précédente. La surprise passée, ainsi qu'un petit gémissement échappé, elle laissa un sourire de défi se former sur ses lèvres, malgré la douleur de la position. Elle pouvait sentir Elektra dans son dos, collée à elle et ses lèvres frôler son oreille alors qu'elle lui susurrait quelques mots.

« … Mais tu va devoir faire mieux que ça si tu veux éviter que je te botte l'arrière-train, fit-elle en lui claquant la fesse. »

Betsy se senti poussée en avant et sa fesse lui tirait encore un peu, suite au contact de la brune. Elle lui avait fait une simple petite tape, et pourtant, elle sentait encore la marque de sa main, et sa peau chauffer.

« - Allez, je suis sûre que tu peux faire bien mieux que ça Braddock, lança Elektra d'un air moqueur.
- Oh mais ce n'était que le commencement ma jolie, tu sais bien que je te laisse souvent des coups d'avance, ricana Elisabeth. »

Celle-ci bondit alors en avant, prête à attaquer la brunette en face d'elle. Mais avant de pouvoir la toucher avec son poing qu'elle avait commencé à lever, elle se laissa tomber volontairement. Profitant de l'élan, elle tourna un peu sur elle-même afin de pouvoir passer sa jambe derrière celles de son amie. Prise par la vélocité, elle tourna donc, et emporta la grecque avec elle, la faisant légèrement trébucher. Elisabeth se réceptionna sur ses deux pieds, et accroupie, finit par se lancer sur son amie, l'entourant de ses bras au niveau de la taille, son visage écrasé dans son dos et l'emporta avec elle, pour s'affaler quelques mètres plus loin. Elle attrapa ses bras et les passa derrière son dos pour la maintenant en place, serrant les cuisses pour maintenir son bassin et tenter de contrôler ses jambes également. Elektra était maintenant affalée au sol, face contre terre et l'anglaise baissa son visage vers elle.

« Alors, c'est mieux comme ça, mademoiselle Natchios ? Susurra-t-elle, encore une fois. »

Elle se mit alors à rire et lâcha la brune tout en se relevant. Elles étaient à présent ex-aequo. C'était bien parti pour l'instant, et Elisabeth n'attendait que de voir la suite venir, se repositionnant au centre de la salle, bien appuyée sur ses jambes, les pieds ancrés au sel.






___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fighting for our colors - ft. Elektra   Jeu 22 Déc - 23:06

Fighting for our colors
ft Elisabeth Braddock
Prête à bondir, Elektra attendait que Betsy n'agisse pour ce round. Comme elles avaient souvent l'habitude de le faire, elles échangeaient souvent les rôles, laissant tantôt l'une ouvrir la danse et tantôt l'autre. La grecque attendait que Betsy ne se lance à l'assaut, prête à répondre à la moindre attaque qu'elle pourrait lancer. Et comme prévu, la britannique ne se fit pas attendre pour l'attaquer, laissant tout juste échapper une pique supplémentaire à l'intention de sa partenaire.
Alors que Betsy bondissait dans sa direction, Elektra vit son poing se lever, et commença à se préparer sa défense en conséquence. Mais son amie se laissa soudain tomber à terre, profitant de son élan pour lui faucher les jambes. Incapable de faire quoi que ce soit pour esquiver le coup, Elektra tenta tant bien que mal de garder au mieux ses appuis, mais alors qu'elle arrivait à retrouver une certaine stabilité, Betsy ne lui laissa pas la moindre chance de reprendre le contrôle en l'attrapant par la taille et en la faisant tomber en avant. Incapable de faire quoi que ce soit, elle ne put que pester contre elle-même alors que Betsy lui maintenait les bras et les poignets en place. L'idiote, elle s'était faite avoir comme la dernière des novices, et elle était bien contente que personne n'ait pu voir une telle humiliation. Betsy avait réussit à la maîtriser comme on maîtrisait un veau dans un concours. Franchement, si elle s'était faite avoir aussi bêtement en affrontant n'importe lequel de ses collègues, elle en aurait entendu parler pendant longtemps au boulot. Au moins, ici personne ne les voyait, et par conséquent, il n'y avait personne excepté Betsy pour rapporter sa déconvenue à d'autres. Sentant Betsy approcher son visage du sien, elle n'enragea qu'un peu plus devant la nouvelle provocation de son amie, mais tourna son visage vers elle avant d'afficher un sourire amusé « Oh tu sais, c'est moins drôle si je ne te donne pas l'illusion que tu as une chance contre moi. » Lança Elektra alors que Betsy la lâchait et se relevait.
Se relevant d'un bond, la grecque garda son regard fixé sur Betsy, toutes traces de sourire ayant instantanément disparues de son visage. Maintenant elles allaient passer aux choses sérieuses. Alors que sa partenaire d’entraînement se mettait en position de défense au centre de la pièce, Elektra ne prit même pas la peine de préparer son assaut et se contenta de bondir, poing droit en avant. Elle ne retenait guère plus ses coups, et elle savait très bien qu'Elisabeth allait faire de même de son côté. La grecque attaquait sans relâche, espérant passer la garde de son amie, mais sans succès pour le moment. Mais elle savait que tôt ou tard, elle trouverait une faille qu'elle s'empresserait d'exploiter à son profit. Ce n'était qu'une question de temps. Et en attendant, les deux femmes se livraient à un ballet aussi beau que dangereux. Et ça ne faisait pas le moindre doutes que si elles avaient eu des spectateurs, ces derniers en auraient eus pour leur argent.
Reculant de quelques pas, Elektra se mit en position de défense, un grand sourire aux lèvres « Pas mal Betsy, pas mal. Mais si tu crois que c'est tout ce que je peux faire, tu va avoir des surprises. » Elektra se lança une fois de plus en avant, attaquant une fois de plus au niveau de la partie haute de son corps. Décidée à utiliser le même stratagème que Betsy avait pu utiliser contre elle, Elektra fouetta l'air de son pied, mais alors que Betsy esquivait un coup qui l'aurait touché en pleine tempe, Elektra continua sa rotation et se laissa tomber sur un genou. Profitant de son élan, elle faucha les jambe de la brune, et alors qu'elle commençait à perdre l'équilibre, la grecque tira sur ses jambes, la faisant tomber au sol sans la moindre délicatesse. Et avant même que Betsy n'ait pu esquisser le moindre geste pour essayer de se relever, Elektra lui sauta dessus s'assit au niveau de sa taille, lui attrapant au passage les poignets pour lui bloquer les bras au-dessus de la tête. Un sourire satisfait aux lèvres, Elektra regarda Betsy essayer de se débattre, mais la grecque lui maintenait les bras d'une poigne de fer. Approchant son visage de celui de son amie, elle s'arrêta à quelques centimètres du sien, alors qu'elle fichait son regard dans celui de la jeune anglaise. Elle sentait le souffle court de Betsy se mêler au sien, qui était tout aussi erratique, et pour un peu, elle aurait entendu son cœur battre la chamade à travers sa cage thoracique « Entre nous, je préfère largement quand c'est moi qui suit au-dessus. Et pour son information, ça fait deux pour moi. » Se décidant enfin à la lâcher, Elektra se releva, avant de s'éloigner de quelques pas, tournant volontairement le dos à son adversaire « Allez ma belle, ne me dis pas que tu va abandonner aussi facilement. On commence à peine à s'amuser. » Si Betsy avait fait face à Elektra, elle aurait pu voir à quel point son amie souriait. Décidément, elle adorait vraiment ces affrontements avec la brune, et pour rien au monde elle n'en aurait manqué un. Et la Garde en aurait mit sa main à couper qu'Elisabeth était du même avis. Continuant de provoquer Betsy en lui présentant de manière délibérée son dos, Elektra n'en était pas moins prête à répondre au moindre de ses coups.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fighting for our colors - ft. Elektra   Ven 23 Déc - 13:18




Fighting for our colors

Elektra & Psylocke

Rising up to the challenge of our rival



Une vague de frissons doucereux avait parcourue la belle brune quand elle s'était penchée sur son amie. Rien de méchant en soi, mais Betsy n'avait pu retenir ce sentiment de satisfaction, le mettant en avant pour cacher cette sensation nouvelle. Elle n'avait que très peu ressentit ce genre de choses au cours de sa vie, et elle devait avouer que la sensation n'était pas si déplaisante, dans les bonnes circonstances. Là, ce n'était pas du tout le bon moment. Et puis, elle aurait pu être la seule à ressentir cela, le frisson du combat, l'adrénaline, tout cela lui procurait des sensations agréables et revigorantes, mais aussi excitantes. Elle aimait se battre, c'était la sensation qu'elle préférait le plus au monde. Et si elle réfléchissait bien, c'était sûrement pour cette raison qu'elle était rentrée dans l'armée, et avait rejoint le S.H.I.E.L.D. par la suite.

« Oh tu sais, c'est moins drôle si je ne te donne pas l'illusion que tu as une chance contre moi, souriait la grecque. »

Elisabeth devait avouer que les piques de son amie lui plaisaient beaucoup. Elle n'aimait pas les effusions de sentiments, mais la stimulation quotidienne des remarques sarcastiques et de la condescendance de certains l'avait bien formée. Elle était devenue si fermée à plein de choses, et se sentait si forte dans d'autres, si sûre d'elle. Et pourtant, il pouvait arriver que la brune flanchasse. Mais c'était si rare, et elle pouvait se mentir si facilement à elle-même... La brune ne se rendait pas compte de son état, elle avait vécu si longtemps de la sorte qu'elle ne pouvait plus changer. Et cela faisait depuis si longtemps qu'Elektra et elle s'entraînaient ensembles maintenant, que leur petit jeu permettait à Elisabeth de trouver une harmonie dans ses épopées journalières. Elle traversait sa vie à un rythme si dynamique et seuls certains points d'accroches la tenaient fermement, l'empêchant de dévier à chaque seconde. La brune s'était reconcentrée sur le combat, après avoir laissé Elektra hors de son emprise. Elle l'avait vu changer de tactique, elle sentait que la grecque n'allait plus retenir ses coups. Après tout, elles étaient là pour s'entraîner comme des bêtes sauvages, pas pour faire les petits chats tout mignons qui sortaient à peine les griffes. Elles étaient des lionnes, prêtes à se déchaîner l'une sur l'autre. La grecque venait de plonger sur l'anglaise, et celle-ci s'était préparée à chacun de ses coups. Elle se démenait comme un démon, bloquant les coups d'une facilité déconcertante. Elle connaissait son amie et quelques une de ses méthodes, après autant de temps ensemble. Et elle en profitait pour lancer quelques attaques de temps en temps, histoire de ne pas rester bloquée par les coups de l'autre brune. Leur petite danse durait depuis quelques minutes déjà, pourtant, pour la brune, cela semblait avoir duré des heures. Le temps s'était comme stoppé autour d'elles, s'arrêtant comme pour les regarder se donner en spectacle. Elles étaient si majestueuses et pourtant si dangereuses. Au bout d'un moment, Elektra s'était mise à reculer, et Betsy en avait fait de même, reprenant son souffle. Son cœur battait à une vitesse ahurissante et elle sentait une chaleur en elle, l'apaisant parfum de l'adrénaline qui lui offrait de son nectar. Elle transpirait légèrement, mais ce n'était que le début pour l'instant. Le reste attendait encore d'être vécu.

« Pas mal Betsy, pas mal. Mais si tu crois que c'est tout ce que je peux faire, tu vas avoir des surprises, lui souriait la brune.
- Je ne me permettrai pas, voyons, Lektra, avait lancé Betsy d'un air sarcastique. »

Elle se doutait bien qu'Elektra allait encore une fois changer de tactique, elle n'était pas prévisible, mais Betsy la comprenait et la connaissait presque par cœur. En tout cas, en terme d'exercices physique, le reste, c'était encore à découvrir. Elle la vit s'élancer vers elle, levant sa jambe en sa direction. Elisabeth monta ses bras devant son visage pour se protéger, pas question qu'elle lui abîme son petit minois. Cependant, le coup ne fut jamais porté à son visage. Elle n'avait jamais senti le coup contre ses bras. Et c'était en sentant un poids sur ses jambes qu'elle avait compris le stratagème. La brune venait de la copier, la surprenant un peu. Elisabeth poussa un petit cri et trébucha. La grecque venait de lui tirer les jambes, l'entraînant à son tour au sol. Betsy fut sonnée un petit moment, si bien qu'elle n'avait pu se mouvoir directement pour contre-attaquer. Ce petit moment de faiblesse et cet instant d'inactivité avait ainsi permis à Elektra de se hisser sur elle, l'entourant de ses cuisses, simplement assise sur son bassin. Elle venait de lui attraper les poignets, et Betsy pouvait sentir des étincelles dans sa main et courir le long de ses bras. Elisabeth tenta de se débattre, mais la poigne de la grecque était beaucoup trop forte pour elle, dans cette position. Elektra se rapprochait de Betsy, qui se débattait de moins en moins. Elle laissa son amie approcher de son visage, et sa respiration se faisait difficile, courte, se mélangeant à celle de son amie. Elle appréhendait sa pique, et avait cessé de respirer à présent, si bien qu'elle n'entendait plus que son sang frapper ses tempes, et son cœur pulser.

« Entre nous, je préfère largement quand c'est moi qui suis au-dessus. Et pour ton information, ça fait deux pour moi.
- Tu sais, d'en dessous on a une très jolie vue aussi, avait susurré la brune, son regard déviant sur la poitrine de la grecque. »

Elle avait rigolé, la petite Betsy. Elle était fière de ses petites piques, elle avait toujours son mot à dire, sa petite remarque bien placée. Et pour l'instant, elle n'avait jamais regretté en placer une. Elektra la lâcha enfin et se releva, tout en s'éloignant et en tournant le dos à l'anglaise. Betsy se redressa sur ses coudes, posant son regard sur le fessier de l'autre brune. Après tout, il était si gentiment offert...

« Allez ma belle, ne me dis pas que tu vas abandonner aussi facilement. On commence à peine à s'amuser.
- Oh que oui, c'est très amusant, lança Elisabeth en se mordant les lèvres d'anticipation. »

Elle se releva complètement, et s'épousseta discrètement. Elle n'avait pas encore de bleu, et ça c'était plutôt une bonne chose. Elektra non plus ne semblait pas encore être blessée, et au fond, si Betsy lui faisait vraiment mal, elle se sentirait tout aussi chamboulée que la grecque. Elle n'aimait pas blesser ses amis, même en combat. Sauf quand les circonstances l'exigeaient. Et là, c'était du jeu, c'était une confrontation, de la provocation, mais en aucun cas un combat à mort. La brune s'approcha d'Elektra, sereine. Elle ne comptait pas l'attaquer, du moins pas physiquement. Alors qu'elle arrivait à son niveau, elle s'arrêta à quelques centimètres d'elle, collant son menton contre son épaule. Elle lui sourit doucement et murmura à son oreille, soufflant une part d'elle, une chaleur contre son amie.

« Et non je ne vais pas abandonner aussi facilement ma jolie, tu me prends pour qui enfin ? »

Elle avait ponctué sa petite tirade par une claque sur les fesses de la grecque. Elle ria en s'éloignant d'elle, puis se retourna pour lui faire face, une dernière fois avant de reprendre le combat.

« Ça, c'est pour avoir copié une tactique, du coup, je reprends exprès un de tes mouvement. »

Elisabeth se remit en position de combat, et attendit que l'autre lionne en face ne reprenne assez d'aplomb pour continuer leur petit jeu. Elles n'allaient pas s'arrêter là. Elles continueraient à se chercher, à se taquiner et à se provoquer. Peut-être que l'une d'entre elles allait craquer, ou peut-être les deux, voire aucune, allez savoir. Elisabeth ne se préoccupait que de l'instant présent, où ses yeux étaient plongés dans ceux d'Elektra. La distance entre elles ne les empêchaient pas de se jauger, après tout, il fallait bien évaluer toutes les possibilités.





___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fighting for our colors - ft. Elektra   Mar 27 Déc - 16:50

Fighting for our colors
ft Elisabeth Braddock
Elektra sentait Betsy s'approcher dans son dos plus qu'elle ne l'entendait, mais elle attendit sans rien faire, curieuse de voir ce que lui réservait son amie. Elle se doutait bien que la britannique lui réservait une surprise de son crû, et la Garde avait hâte de voir de quoi il en retournait exactement. Parce qu'en général, elle n'était jamais déçue. En même temps, elle appréciait énormément leurs moments passés ensemble, à se lancer continuellement des piques et des provocations en tous genres. Ça laissait un certain piquant à leur relation, et ça évitait de virer dans une routine particulièrement barbante qui, elle le savait, leur déplairait à toutes les deux. Betsy continua de s'approcher, jusqu'à être presque collée à elle, et Elektra retint son souffle alors que la brune posait son menton sur son épaule « Tu devais le savoir depuis le temps quand même. » Répondit Elektra à la taquinerie de son amie, avant de sursauter légèrement quand elle sentit la main de Betsy claquer sur ses fesses, et elle sentit le rouge lui monter aux joues alors qu'elle tentait de reprendre contenance. Alors ça, c'était... intéressant. Enfin elle n'était pas sotte au point de croire que Betsy lui faisait des avances, il y avait toujours eu ce petit côté coquin dans leur relation, mais il fallait avouer qu'entre celle claque et le fait qu'elle avait reluqué la poitrine d'Elektra quelques instants plus tôt sans même chercher à le cacher, il y avait de quoi s'imaginer des choses. Mais Elektra était lucide, elle savait que ça n'allait pas plus loin que des taquineries, elle n'était de toute façon pas d'humeur pour une quelconque relation sentimentale ces derniers temps « T'as la défaite difficile, c'est tout. C'est pas de ma faute si tes techniques sont efficaces. » Après tout, elle n'était sûrement pas la première personne à emprunter une technique de combat à quelqu'un d'autre, et Betsy ne venait-elle pas de lui piquer à l'instant l'une de ses taquineries? Elle était franchement bien mal placée pour se plaindre, surtout quand la taquinerie en question était une vulgaire tape sur les fesses. Absolument rien d'original là-dedans. Enfin cela dit, faire tomber quelqu'un en s'attaquant à ses jambes, c'était un peu du réchauffé là aussi.
Elektra se remit en position de combat, jaugeant son adversaire et attendant de voir si Betsy allait lancer les hostilités cette fois. Il fallait avouer que l'une comme l'autre n'aimaient pas être à la traine quand elles s'entrainaient, et pour le moment c'était Elektra qui menait au compteur. Ça ne faisait pas le moindre doute que Betsy allait tout faire pour inverser la tendance, et Elektra allait s'assurer qu'elle n'y arrive pas. Passant à l'action avant que l'anglaise ne puisse le faire, les deux femmes reprirent leur dangereuse danse avec autant de férocité qu'avant, voir peut-être même plus encore. Elektra se servait de toutes les parties de son corps susceptibles de lui être utiles, aussi bien pour attaquer que pour se défendre. Même si elle ne cherchait aucunement à blesser Betsy, et elle s'en serait voulue si jamais ça arrivait, Elektra donnait le maximum pour l'emporter, puisant dans ses techniques les plus redoutables. Elle avait toujours eu le combat dans le sang, et elle avait toujours été une adversaire impitoyable, qui ne laissait jamais passer une seule occasion et qui se donnait toujours au maximum dans un combat, même lorsqu'il s'agissait d'un simple entrainement. Dès son plus jeune âge on lui avait faire remarquer à quel point elle était acharnée dès lors qu'il s'agissait de se battre avec quelqu'un, et cet acharnement n'avait fait que croitre avec les années. Dans son boulot, elle ne pouvait pas se permettre de ne pas être au meilleur niveau possible, alors c'était pour ça qu'elle passait son temps libre à s'entrainer, et qu'elle le faisait avec autant de zèle à chaque fois.
Mais son amie n'était pas en reste, et la situation s'inversa, la grecque se retrouvant peu à peu sur la défensive. Elle cédait du terrain pas à pas, parvenant tout juste à ne pas se faire déborder. Mais "tout juste" était loin de suffire dès lors qu'elle affrontait Betsy, et elle se retrouva à terre, Betsy au-dessus d'elle la dominant totalement. Elle voyait clairement son amie savourer sa victoire sur la grecque, c'était aussi visible que le nez au milieu de la figure. Même si elle enrageait un peu intérieurement, elle afficha un sourire à Betsy, avant de lancer une nouvelle pique à son intention « Hé ben alors, je croyais que tu préférais être en dessous. » Oh si Betsy croyait qu'elle avait dit son dernier mot, elle se mettait le doigt dans l’œil bien profond. Elektra ne se rendait jamais sans vendre chèrement sa peau, et elle allait le prouver tout de suite à l'anglaise. Parvenant à libérer ses jambes, elle enserra la taille de Betsy, avant d'inverser leurs positions d'un coup de bassin puissant. Son sourire s'élargissant, elle approcha son visage de celui de son amie, avant de souffler « C'est bien mieux comme ça tu ne trouve pas? En plus, tu adore la vue à ce qu'il parait. » Elle laissa échapper un bref rire, avant de se redresser légèrement, gardant néanmoins son regard planté dans celui de Betsy. Elle était curieuse de voir comment son amie allait se débrouiller pour se libérer de son emprise ou pour inverser la situation.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fighting for our colors - ft. Elektra   Mar 27 Déc - 18:44




Fighting for our colors

Elektra & Psylocke

And the last known survivor



Lorsque sa main claqua sur la fesse d'Elektra, Betsy s'attendait à tout, sauf à une réaction physique de sa part. La brune avait posé son regard sur elle avant de s'en aller et avait noter subtilement le changement de couleurs de la grecque. Un tressautement de surprise et les joues qui s'étaient mises à rougir furieusement. C'était bien l'une des premières fois que Betsy voyait Elektra réagir ainsi, et ce n'était pas pour lui déplaire. L'anglaise aimait mener la danse et avoir le contrôle sur la situation. Dans ce cas-là, elle venait de l'avoir totalement, aux vues des réactions de la grecque. La brune garda ses réflexions bien placées, les gardant pour plus tard. Elle pourrait toujours ressortir une carte maîtresse d'ici quelques minutes, ou quelques heures, histoire de déstabiliser son adversaire. Ça marchait assez souvent ces derniers temps. A la place, elle lui sortit une petite excuse pour lui avoir tapoter sa fesse. Elisabeth savait qu'elle n'était pas gênée pour le coup, mais elle avait eue envie de lui rendre la pareille et n'avait pas envie de lui décrire ses raisons. En soi, c'était totalement banal, mais garder une part de mystère ne faisait pas de mal, n'est-ce pas ?

« T'as la défaite difficile, c'est tout. C'est pas de ma faute si tes techniques sont efficaces.
- Oh, tu parles pour toi plutôt, non ? C'est pas bien de jeter la faute sur les autres ma belle, tu le sais bien, sourit la brune à son encontre, tentant de la faire sortir de ses gonds. Et ouais, mes techniques sont les meilleures ! »

Elle avait rigolé à la suite de sa petite tirade. Elisabeth n'était pas crâneuse, non, mais elle savait admirer les belles choses et aussi accepter ses qualités. Beaucoup refusaient de voir leur propres personnalité sous le bon côté, et cela était assez étrange pour la brunette. Elle qui avait pour principe de dire la vérité et ce qu'elle pensait, elle ne comprenait que très peu les individus trop peu sûrs d'eux. Malgré tout, elle ne leur en tenait pas rigueur, chacun avait sa petite vie et son petit quota d'expériences personnelles, alors autant ne pas tout ruiner en leur disant que ça ne valait pas le coup et qu'ils n'étaient pas valables. Surtout pas. Et elle ne le dirait sûrement pas à Elektra. Elle qui en avait vécu des choses, la brunette ne pouvait pas se permettre de la tanner sur sa vie. Seulement sur ce qu'elle jugeait quotidiennement, ses actions et sa réflexion actuelles. La brune souriait alors que la grecque se remettait en position de combat, prête à attaquer. Comme deux lionnes en cages, elles se jaugeaient, évaluaient les probables mouvements de leur adversaires et tournaient en rond, comme pour se donner en spectacle. Pourtant, il n'y avait qu'elles. Elles seules, et personnes ne pouvait les voir ni les déranger dans leur danse dangereuse. Ce fût Elektra qui cassa la sérénité de leur entrée en matière, et plongea sur Betsy pour l'attaquer, lui faire reprendre contact brutalement avec la réalité. Il fallait dire qu'avec leur petit jeu, Betsy s'était un peu perdue en cours de route, prenant un peu trop de confiance, et se croyait déjà complètement ailleurs. Heureusement qu'elle avait Elektra pour la ramener sur terre. Le combat se présenta comme un peu plus tôt, les coups fusaient dans tous les sens et les deux belles guerrières se défendaient comme elles le pouvant. Il n'y avait pas encore de supériorité dans leur dynamique, et c'était assez plaisant pour Elisabeth de se dire qu'elle avait le même niveau que son amie. Après tout, même si elles se connaissaient depuis un moment, et qu'elles savaient comment l'autre se battait, c'était agréable de pouvoir se battre de façon équivalente tout en pensant en être au même niveau. Bien vite, cependant, l'excitation gagna l'anglaise, qui finit par prendre le dessus sur la grecque. Elle la frappait de plus en plus rapidement et fortement, si bien qu'Elektra perdait du terrain. Elle reculait de plus en plus, et Elisabeth se sentait pousser des ailes à mesure qu'elle avançait. Elle donnait tout à présent, elle ne retenait plus rien et se laissait aller à l'instant présent, fonçant dans le tas, comme souvent auparavant. La brune finit par tomber par terre, et Elisabeth se fit emporter par la chute. Betsy s'était réceptionnée en douceur, et plongeait son regard dans celui de la grecque. Ses mains se trouvaient de part et d'autre de son visage, et la brune se sentait faiblir, se baissant de plus en plus vers son amie au sol. Elle avait la respiration saccadée, fatiguée par sa petite montée d'adrénaline, et ses yeux brillaient d'une satisfaction nouvelle. Elisabeth plongea son regard dans celui de son amie, ravie de sa victoire. Alors qu'elle allait répliquer, la grecque la devança, retournant la situation à son avantage et surprenant Betsy.

« Hé ben alors, je croyais que tu préférais être en dessous. »

Et là, tout s'arrêta. Le temps ralentissait autour des deux demoiselles, tandis qu'Elektra libérait ses jambes et échangeait leurs positions. Elisabeth se retrouva collée au bassin de la brune, se sentant emportée par l'élan de celle-ci, elle ne fit rien pour se sortir de la situation. Laissant faire la grecque, elle finit en dessous de la belle. Elektra la surplombant, alors qu'à peine quelques secondes auparavant, c'était l'anglaise qui savourait la vue. Elektra s'approcha d'elle, tout sourire.

« C'est bien mieux comme ça, tu ne trouve pas ? En plus, tu adore la vue à ce qu'il paraît. »

Le souffle chaud de la belle femme au dessus d'elle eut raison de la faiblesse de la brune. Elisabeth ferma les yeux et soupira doucement, reprenant une respiration normale après l'effort fourni. Puis, elle se ressaisit vivement, un sourire espiègle sur le visage.

« Ecoute, il n'a jamais été dit que celui ou celle en dessous était un perdant. Au contraire, je trouve que j'ai plutôt gagné pour le coup. Et puis, vu ta réaction de tout à l'heure, je pense pas que ça te déplaise non plus, avait-elle susurrée, en passant délicatement sa langue sur sa lèvre supérieure. »

La brune s'était un peu relevée, s'appuyant sur ses coudes. Elektra lui avait laissé un peu d'espace, et Elisabeth en avait profité pour réduire cette bulle entre elle. La voilà qui se trouvait à présent à quelques mètres de l'autre brune, la fixant intensément, toujours avec un sourire en coin sur les lèvres. Ses yeux étudiaient silencieusement son visage, ses courbes et sa mâchoire. Elle est bonne ouais. C'était vrai, et Betsy l'avouait bien, sauf peut-être à voix haute. Elle rigola légèrement à sa stupidité, et aussi pour détendre l'atmosphère rendue légèrement tendue entre elles. Et sans vraiment s'en rendre compte, elle était partie dans un fou rire. Reposant son dos à terre, une main sur sa bouche pour stopper les bruits inconvenus, et la tête en arrière, Elisabeth riait pour la première fois depuis bien longtemps, et pour une petite pensée quasiment inopportune.

« Pfouah, je suis désolée Lektra, je sais pas ce que j'ai eue, mais ouah ! Ca fait du bien de se lâcher un peu, avait-elle sourit après s'être calmée. Tu devrais essayer, ça devrait te faire du bien, surtout avec ta tête de coincée là ! »

Elle la voilà qui retrouvait son caractère de joueuse, sa personnalité de combattante et ses répliques un peu déplacées. Mais, elle était comme cela Betsy, et elle ne changerait sûrement jamais.




___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fighting for our colors - ft. Elektra   Mer 28 Déc - 15:50

Fighting for our colors
ft Elisabeth Braddock
Elektra sentait bien que Betsy n'avait rien tenté pour l'empêcher d'inverser leurs positions, et elle savait bien que même si son amie feignait d'avoir perdu cette manche, c'était elle qui avait gagné au final. Et lorsque l'anglaise ferma les yeux et poussa un léger soupir, la Garde ne put s'empêcher de se mordre légèrement la lèvre inférieure devant le spectacle qu'elle lui offrait. Bordel, cette fille avait toujours eu le don de provoquer chez elle est réactions particulièrement éloquentes dès lors qu'elle faisait un geste un peu trop suggestif. Non pas qu'elle ressentait quoi que ce soit allant au-delà de l'amitié envers Betsy, mais elle savait reconnaitre une jolie femme quand elle en voyait une, et il y en avait justement une devant ses yeux, à quelques centimètres d'elle. Et franchement, dire que Betsy était une jolie femme était même très loin de la vérité. Et lorsque son amie lassa sa langue sur sa lèvre après lui avoir lancée une énième pique, Elektra oublia pendant quelques instants de respirer, alors que son regard était fixé sur ce geste tellement provocateur. C'était obligé que Betsy cherchait à la pousser à bout, elle ne voyait que ça. Elle devait sûrement savoir à quel point elle arrivait à perturber la grecque avec ses gestes déplacées et non seulement elle en tirait un malin plaisir, mais en plus elle en rajoutait une couche dès qu'elle le pouvait.
Et alors que la grecque se redressait un peu pour essayer de retrouver ses esprits, Betsy se redressa elle aussi, maintenant la distance qui les séparait à guère plus de quelques centimètres. Son regard était planté dans celui de la britannique, et elle la voyait sans problèmes la dévorer du regard, étudiant son visage dans les moindres détails comme pour le graver au fer rouge dans sa mémoire. Et soudain... soudain Betsy se mit à rire. Un rire incontrôlable, qui laissa Elektra totalement perplexe, se demandant bien ce qui pouvait la pousser à rire comme ça. Elle aurait été un peu vexée sur Betsy riait à cause d'elle, mais en même temps un peu satisfaite. Ça faisait un sacré bout de temps qu'elle n'avait pas entendu Betsy rire, et ça lui avait manqué. Et elle-même ne riait pas beaucoup ces derniers temps. Trop de boulot, trop de problèmes, pas vraiment la tête à ça. Lorsque son amie finit enfin par se calmer et lui annonça que ça faisait du bien de se lâcher, elle allait lui lancer une petite pique, mais Betsy insinua qu'elle était totalement coincée et qu'elle ne savait pas rire. Oh elle voulait la jouer comme ça? Hé bien Betsy allait être servie alors. Elle savait bien que ce n'était rien d'autre que de la provocation, que son amie ne pensait pas qu'elle était une grosse coincée incapable de faire naitre un sourire sur son visage, mais cette fois elle allait se faire un plaisir de rentrer dans son petit jeu.
Se laissant tomber à côté d'elle, elle agrémenta l'épaule de Betsy d'une petite tape, prenant un air faussement sérieux « Merci de dire que je ne sais pas m'amuser, ça fait plaisir. » La brune s'allongea sur le dos, à côté de Betsy, regardant le plafond et ramenant un peu ses jambes vers elle « C'est pas parce qu'on ne se voit que pour se taper dessus que je suis incapable de faire autre-chose. Tu serais même surprise de voir à quel point je suis capable de m'amuser quand j'ai envie. » Oh ça oui, Elektra savait s'amuser. Sortir en boite, faire la fête, ce genre de trucs. Certes, elle était le genre de fille à trouver ça fun et amusant de cogner sur quelqu'un dans une salle de sport, mais elle savait aussi s'amuser comme n'importe quel autre être humain. Ça n'était pas rare qu'elle sorte avec quelques collègues après le boulot histoire de se payer quelques verres et de sortir dans un cadre un peu moins professionnel. Et puis, elle n'était jamais contre d'autres façons un peu plus intimes pour s'amuser et prendre du plaisir. Se tournant vers Betsy, elle cala ses mains sous sa tête pour être un peu mieux installée que si elle était à même le sol, affichant un petit sourire alors qu'elle laissait son regard dériver sur les traits de son visage « Et donc, qu'est-ce que tu trouvais si drôle que ça? » C'est qu'elle était quand même curieuse de savoir ce qui pouvait bien provoquer une telle hilarité chez son amie. Après tout, elles étaient passée d'une tension presque palpable à une soudaine crise de rire qui s'était faite totalement à l'insu d'Elektra. Et si il y avait bien une chose dont Elektra n'était pas fan, c'était qu'on la tienne à l'écart « J'espère que tu ne te moquais pas de moi, parce que sinon je ne vais pas être très contente et je vais être obligée de te botter les fesses une fois de plus. » Affichant un sourire en coin, elle s'approcha de Betsy, sentant clairement son souffle chaud se mêler au sien « Et je sais à quel point tu adore que je m'occupe de ton splendide derrière. » Satisfaite de sa provocation à peine voilée, elle se tourna à nouveau vers le plafond, un sourire toujours collé au visage. Oh ça oui, elle s'amusait beaucoup. Même si elle savait que Betsy n'allait pas la laisser s'en tirer à si bon compte et n'aurait pas le moindre scrupules à lui rendre pique après pique, provocation après provocation. Ça marchait toujours comme ça entre elles, et ça leur convenait.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fighting for our colors - ft. Elektra   Ven 30 Déc - 16:52




Fighting for our colors

Elektra & Psylocke

Stalks his prey in the night



La grecque au dessus d'elle se laissa tombée à ses côtés, en un bruit sourd, heurtant le tatamis souplement. Elisabeth lui lança un regard rieur, tandis qu'Elektra lui fit une petite tape sur l'épaule, comme outrée par ses propos. La brune ria intérieurement. Cela devait être la dernière chose que la grecque ferait, la connaissant, elle aurait rigolé plutôt que prendre la mouche. Mai Betsy ne retint pas, trop occupée à plonger son regard dans celui de son amie, essoufflée elle aussi.

« Merci de dire que je ne sais pas m'amuser, ça fait plaisir. »

Elisabeth ria doucement face à la réplique. Bien évidemment que la brune savait s'amuser, l'anglaise n'avait que fait de la taquiner, et cela avait marché apparemment. Elle était fière de son petit travail, elle avait réussi à faire sortir la grecque de ses petites habitudes, dans un sens. Celle-ci s'était d'ailleurs allongée sur le dos et avait ramené ses jambes vers elle, comme pour se mettre à l'aise, prendre une petite pause après tant d'efforts.

« C'est pas parce qu'on ne se voit que pour se taper dessus que je suis incapable de faire autre chose. Tu serais même surprise de voir à quel point je suis capable de m'amuser quand j'ai envie.
- Je te crois ma belle, ne t'en fais pas. Je sais bien que tu n'es pas qu'une coincée de la vie, je te connais un peu quand même, souffla Elisabeth en sa direction, le souffle court. »

Ça y était, la brune se reposait elle aussi à présent. Son souffle reprenait un peu d'aplomb tandis que sa poitrine se soulevait délicatement. Leur petit entraînement ne toucherait pas à sa fin avant un moment, mais elles prenaient parfois le temps de se requinquer, de respirer entre chaque bataille. Après tout, rien ne servait de se taper dessus sans relâche, il fallait bien réfléchir et se reposer un peu également. Et puis, la brune avait bien mis un terme à leur petite session en se laissant faucher par un fou rire des plus puissants, elle avait bien le droit de se reposer de cette dure épreuve. La grecque sauta d'ailleurs sur l'occasion pour lui faire la remarque, bien qu'Elisabeth espérait un peu qu'elle comprenne d'elle-même, sans avoir besoin de tout lui expliquer.

« Et donc, qu'est-ce que tu trouvais si drôle que ça ? J'espère que tu ne te moquais pas de moi, parce que sinon je ne vais pas être très contente et je vais être obligée de te botter les fesses une fois de plus, lui sourit-elle en s'approchant de la brunette, mêlant leurs souffles courts. »

Elisabeth retint de justesse un petit rire, tandis qu'elle déglutissait. Il lui devenait difficile de se concentrer à présent que la tension était retombée. Et malgré cela, il y avait toujours à côté d'elle, cette personne à qui elle tenait énormément et qui la taquinait autant que permis, lui rappelant sans cesse à quel point leur amitié lui était importante et si exceptionnelle. La brune avala sa salive, tout en continuant à regarder Elektra, les yeux dans les yeux, Elisabeth avança vers elle, doucement.

« Je ne me moquais certainement pas de toi en tout cas, ça tu peux en être certaine.
- Et je sais à quel point tu adores que je m'occupe de ton splendide derrière.
- Oh ça, j'adore quand tu t'occupes de lui ! Susurra-t-elle.»

La grecque s'était retournée vers le plafond, et l'anglaise avait suivit le regard de l'autre brune, se laissant emportée par l'instant. Elle soupirait doucement et tentait de reprendre une respiration normale, malgré les quelques soubresauts qui l'assaillaient. Il lui restait tout de même quelques points à éclaircir, même si elle se doutait qu'au fond, Elektra l'avait bien compris.

« Tu sais, je ne voulais pas te mettre à l'écart en rigolant comme une dépravée avant, commença-t-elle en plaçant ses mains derrière sa tête. En fait, j'ai remarqué qu'on se lançait souvent des piques et tout ça, et puis... Disons qu'on est passées à une tension si frustrante et intense à un moment un peu délicat provoqué par notre proximité. Ça m'a fait rire, tout simplement, parce que c'était... Inattendu. Et l'inattendu, justement... C'est un peu l'inconnu et ça nous a fait réagir différemment. Pour moi, ça m'a fait pousser des ailes. Jusque vers toi. »

Elle s'était alors complètement retournée sur cette dernière phrase, se rapprochant instinctivement de l'autre brune. Betsy avait ses yeux plongés dans les siens, le souffle chaud. L'anglaise passa sa main sur la joue d'Elektra, pour lui remettre une mèche de cheveux derrière les oreilles. Elle lui sourit, doucement.

« Honnêtement, je sais pas ce qui serait arrivé si je ne t'avais pas rigolé en plein visage. Peut-être que ça aurait dérapé ou qu'est-ce que j'en sais... Peut-être que je me serai laissée emportée. Ou peut-être que même... »

Elle se stoppa, se rendant compte d'à quel point elle semblait ridicule face à son amie. Pourtant, elle n'en laissa rien paraître, sauf peut-être que ses joues rosirent un peu face à la gène. Elle pouffa discrètement et balaya sa phrase d'un revers de la main, toujours aussi proche d'Elektra. Son cœur battait un peu plus vite et un peu plus fort, du fait de la proximité des corps et de la chaleur que répandait son amie. Elle n'était pas repoussante, au contraire, Elisabeth la trouvait très belle et à son goût pour ainsi dire. Et elle se sentait indescriptiblement attirée par elle, magnétisée par son être et par l'instant.

« Je parle trop parfois. Désolée, soupira-t-elle. C'est pas dans mes habitudes pourtant. »

Elle se redressa légèrement, pour se retrouver juste au dessus de la grecque, toujours couchée sur le dos. Elle lui sourit et se pencha vers elle, tout sourire, le regard brillant et la voix un peu rauque.

« Ça, c'est plus dans mes habitudes. »

Et Elisabeth se rapprocha encore plus d'Elektra, comblant le vide entre elles, réunissant leurs lèvres dans un baiser chaste et doux, sucré et simple. Un petit contact tendre, et pourtant si important sur l'instant. Betsy ne regrettait pas ce geste, elle avait senti que c'était le moment, et même si elle ne savait pas pourquoi, elle sentait qu'elle aurait recommencé. Plusieurs fois.



___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fighting for our colors - ft. Elektra   Jeu 5 Jan - 17:32

Fighting for our colors
ft Elisabeth Braddock
Elektra sentit plus qu'elle ne vit Betsy tourner à son tour son regard vers le plafond, alors qu'elles profitaient toutes les deux de cette pause plus que bienvenue dans leur combat. Peu à peu, son souffle et les battements de son cœur revenaient peu à peu à la normale. Elles profitaient toute deux de ce moment pour se remettre de leurs émotions, et pour faire retomber un peu toute la tension qu'il y avait entre elles. Son taux d'adrénaline retombait peu à peu, et elle sentait quelques petites pointes de douleur affluer de son corps malmené. Betsy n'y était clairement pas allée de main-morte avec elle, mais elle préférait encore ça à un combat mollasson ou chacun retenait ses coups. C'était juste quelques bleus qui s'estomperaient bien vite, donc rien de bien inquiétants au final.
La grecque écoutait sans dire un mot son amie alors qu'elle se justifiait pour son bref moment de folie. C'était vrai qu'elles étaient soudain passé à un moment qui était bien éloigné de la tension et des piques en tous genre qui étaient habituellement chose commune entre elles. Elle ne savait pas trop ce qu'il s'était passé entre elles à ce moment-là, mais elle était certaine que ça ne relevait aucunement d'un simple entrainement entre deux bonnes amies. C'était quelque-chose de bien plus... inattendu, et Elektra n'avait jamais trop aimé l'inattendu. Dans sa vie, ce mot rimait bien trop souvent avec "inconnu", qui s'accompagnait souvent de son meilleur ami "grosses emmerdes en vue". Elle aimait bien tout contrôler, savoir exactement ce dans quoi elle mettait les pieds, et la réaction si... spontanée de Betsy avait réveillé chez la Garde ses vieux instincts de combattant accro au contrôle. Cependant, la dernière phrase fit tiquer la grecque, qui se tourna vers Betsy alors que cette dernière se rapprochait un peu plus d'elle. Elle sentait le souffle de la britannique se mêler au sien, alors que son regard se plantait dans les yeux de la grecque. Qui frissonna lorsque la main de Betsy se posa sur sa joue avec bien plus de douceur que ce à quoi elle était habituée de la part de son amie. Non pas qu'elle pensait que Betsy ne puisse pas faire preuve de délicatesse, mais en général elles passaient leur temps à se mettre des coups avec plus ou moins de force et de sérieux. Et les hypothèses sur ce qui aurait pu se passer entre elles si Betsy n'avait pas rigolé trouvèrent écho dans les propres pensées d'Elektra. Elle n'était pas sotte au point de ne pas se rendre compte qu'elles avaient failli abandonner toute idée de combat pour quelque-chose d'autre, et qu'ils s'en était fallu de peu avant que l'une d'elle franchisse l'espace qui les séparait. Alors qu'elle remarquait le rose qui montait peu à peu aux joues de son amie, le cœur d'Elektra se mit à battre un peu plus vite dans sa poitrine. Betsy avait un charme fou, et la Garde était bien consciente que son amie avait un physique plus que plaisant à regarder. Et l'anglaise possédait un petit quelque-chose qui attirait inexplicablement le regard sur elle, et qui rendait si difficile le fait de regarder autre-chose que la beauté qu'elle était.
Son souffle s'accéléra soudainement lorsque Betsy se pencha au-dessus d'elle, comblant peu à peu la distance qui les séparait. Elle allait le faire. Ce dérapage que Betsy avait évoqué, elle était en train de le provoquer. Et la jeune femme resta interdite lorsque les lèvres de son amie se posèrent sur les siennes. Son cœur loupa un voire même plusieurs battements alors qu'elle essayait de faire le tri dans le bordel qu'était devenu ses pensées. Elle se posait une foule de questions auxquelles elle n'avait pas la réponse, alors qu'elle ne savait comment réagir au geste de la brune au-dessus d'elle. D'un côté elle était heureuse que Betsy l'ait fait, mais elle n'arrivait pas à s'ôter de la tête que c'était sûrement sa plus proche amie qui était en train de l'embrasser. Elle voulait lui répondre, mais elle avait... peur de ce que ça pouvait impliquer pour après. Et puis merde, répondre à ce baiser qui lui faisait alors qu'elle en crevait d'envie n'allait pas foutre en l'air ce qu'elles avaient. Elektra balança toutes ses craintes et ses appréhensions dans un coin de son esprit alors qu'une de ses mains se perdait dans les cheveux de son amie et qu'elle répondait à son geste avec tendresse. Lorsqu'elles finirent par se séparer, Elektra se mordilla la lèvre, alors qu'elle plantait son regard dans celui de sa partenaire « C'était... bon. » Elle laissa échapper un léger gloussement devant sa remarque, alors que sa main quittait les cheveux de la britannique pour venir se poser sur sa joue « Betsy... pourquoi? » Elle ne lui tenait pas rigueur de son geste, mais elle voulait savoir ce qui avait pu motiver un tel acte. Elektra avait bien quelques indices, mais elle voulait l'entendre de la bouche même de son amie « Je... ne va pas croire que je n'ai pas aimé, c'est même tout le contraire. » Comme pour prouver ses dires, elle se redressa avant de venir trouver les lèvres de son ami, sur lesquelles elle déposa un rapide baiser. Bordel ce qu'elle pouvait apprécier le contact avec les lèvres de Betsy. Leurs visages à quelques centimètres l'un de l'autre, Elektra gardait son regard ancré dans celui de son amie, alors que le souffle de cette dernière sur son cou lui arrachait des frissons « Je veux juste savoir ce qui t'a poussée à faire ça. Et jusqu'où tu veux que ce dérapage aille. » Parce qu'elles pouvaient aussi bien en rester à quelques baisers partagés dans l'intimité d'une salle de sport qu'elle beaucoup, beaucoup plus loin. Et il fallait avouer que la seconde perspective lui plaisait assez.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fighting for our colors - ft. Elektra   Ven 6 Jan - 19:17




Fighting for our colors

Elektra & Psylocke

Watching us all with the eye of the tiger


Ses lèvres pressées contre celle de son amie, Elisabeth transmettait toute la douceur dont elle était capable. Ce contact simple, doux et chaste n'avait pas de réelle signification avec une raison derrière, Betsy avait juste répondu à son envie fugace, et pour tout dire, elle avait apprécié. Et que la brune la rejette ou lui réponde ne changerait rien à ce que Betsy pensait et ressentait pour elle. Elisabeth avait ressenti ce besoin d'initier le contact entre elle et son amie, elle avait eu besoin de la sentir tout contre elle, dans une étreinte plus qu'amicale, et plus tactile qu'auparavant. Les coups avaient fusé et l'adrénaline avait monté en elle comme une drogue, si bien que ses sensations avaient été décuplées, et ses réactions également. Céder à la tentation était chose courante chez la brune, elle ne vivait quasiment que par cela, prenant la vie comme elle venait et la croquant à pleines dents. Elle était comme ça Betsy, elle ne s'embêtait pas avec des broutilles, ou très rarement. Elle profitait de tout ce que la vie avait à lui offrir, et là, en l'occurrence, il y avait Elektra à ses côtés, quasiment sous elle, qui répondait à son baiser. Betsy sentit ses joues rosir un peu plus, et la chaleur lui monter à la tête, alors qu'Elektra passait sa main dans ses cheveux. Betsy lâcha un petit soupir de satisfaction tout contre les lèvres d'Elektra et sourit à travers le baiser. Elle se sentait extrêmement bien, et avait toujours été à l'aise avec ses partenaires, et avec Elektra, cela ne faisait pas exception. N'importe qui aurait pu être gêné dans ces situations, son jumeau Brian le premier, mais pas elle. Pourquoi se sentir gêner alors qu'elle appréciait ? Et puis, cela n'allait rien changer entre elles, n'est-ce pas ? Elles allaient continuer à se taper dessus lors des entraînements, comme avant ? Elisabeth l'espérait énormément, même si au fond, elle se doutait bien que cela ne changerait pas grand chose. Enfin, pour elle, tout du moins. Elle serait la dernière à changer son comportement parce qu'elle embrassait quelqu'un, loin d'elle cette idée de se ranger derrière de faux-semblants. Elle était franche Betsy, et quand ça ne lui plaisait pas, elle n'hésitait pas à le faire comprendre. Et quand cela lui plaisait, elle le faisait comprendre également, bien entendu. Les deux jeunes femmes finirent par se séparer, et Betsy vit Elektra se mordre la lèvre. Elle est trop cute comme ça. Elisabeth plongea ses yeux dans ceux de la grecque, tentant de déchiffrer son regard, son âme.

« C'était... bon, gloussa la brune en faisant glisser sa main sur la joue d'Elektra. Betsy... pourquoi ? Je... ne va pas croire que je n'ai pas aimé, c'est même tout le contraire. »

Betsy lâcha un petit ricanement alors que la grecque se penchait vers elle pour déposer un rapide baiser sur ses lèvres. Elektra venait de lui prouver qu'effectivement, elle avait aimer. Et Betsy aussi, puisqu'elle tendit ses lèvres pour lui répondre doucement. Elektra se recula un peu, toujours proche d'elle cependant. Le souffle de l'anglaise se perdait sur son visage et son cou, tandis qu'elle admirait son amie. Il fallait avouer qu'Elektra était une très belle femme, et Elisabeth savait apprécier les belles choses à leur juste valeur. C'est pour cela qu'elle admirait la jeune femme à ses côtés, les yeux brillants et un sourire accroché aux lèvres, tandis que la grecque frissonnait tout contre elle.

« Je veux juste savoir ce qui t'a poussée à faire ça. Et jusqu'où tu veux que ce dérapage aille. »

Elisabeth ricana doucement, légèrement. Elle n'en avait fichtrement aucune idée, elle s'était laissée complètement allée sur le moment, se laissant emporter par le courant qui s'était formé entre elles. Elle avait beaucoup apprécié et aller plus loin ne la dérangeait aucunement, tant qu'elles resteraient toujours amies par la suite. Elisabeth ne voulait pas ruiner une amitié au profit de tout autre chose, mais elle savait au fond d'elle qu'Elektra était un peu pareille. Peut-être que des sentiments se formeraient, mais pour le moment, il n'y avait que la grecque, et l'anglaise tout proche, prête à lui ressauter dessus à n'importe quel moment, telle une prédatrice traquant sa proie. Les yeux brillants, Elisabeth s'approcha d'elle, son regard plongé dans celui de la grecque.

« Lektra, susurra-t-elle, faisant rouler sa langue dans son palais. C'était même carrément bon ouais. Et honnêtement, commença-t-elle en passa sa main dans ses cheveux, comme pour chercher du soutient, je ne sais pas vraiment ce qu'il m'a pris. J'en avais envie, et je me suis laissée allée à mes désirs, voilà tout. Elle haussa les épaules. Ça ne changera rien pour moi, peu importe ce qui arrive ensuite. Je t'apprécierai toujours autant. Et puis... Elisabeth se rapprocha encore plus, si bien qu'elle s'installa carrément au dessus de la grecque, à califourchon, la forçant à se rallonger. Avec tout ce qu'il y a eu... Elle fit glisser son doigt sur le torse d'Elektra, de sa jugulaire à son nombril, lentement, tout en se mordillant les lèvres. Là, j'ai carrément envie de toi. »



___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fighting for our colors - ft. Elektra   Lun 23 Jan - 16:03

Fighting for our colors
ft Elisabeth Braddock
Elektra sourit alors que Betsy laissait échapper un bref rire, et la grecque sentit son cœur battre un peu plus vite. Nom d'un chien, ce qu'elle pouvait lui faire de l'effet. Là au-dessus d'elle, dans cette position ô combien tendancieuse, alors que le souffle de l'anglaise se mêlait au sien. Et le baiser qu'elle venaient d'échanger... elle en voulait encore. Parce que franchement, dire qu'il avait été plaisant était bien loin de la vérité. Mais elle était partagée entre son désir de rester amie avec Betsy et son envie d'aller plus loin, beaucoup plus loin. Elle n'avait pas envie de sacrifier son amitié avec la brune juste pour une partie de jambes en l'air avec elle. Pourtant, elle en avait terriblement envie, et se doutait que Betsy en avait au moins tout autant envie qu'elle. Et puis... elle avait déjà couché avec des collègues sans pour autant que ça influe tant que ça sur leurs relations, alors elle pouvait bien tenter le coup avec son amie. Tant que ça restait simplement physique entre elles, elles pouvaient bien céder à la tentation. Elle ne voulait pas verser dans le sentimental ou en tout cas, pas tout de suite. Peut-être qu'elles finiraient par tomber amoureuses l'une de l'autre, mais pour le moment, elle n'était pas vraiment prête pour ça. Ce qu'elle voulait là tout de suite, c'était prendre un peu de bon temps avec une fille qui lui plaisait.
La grecque frissonna de plaisir lorsque Betsy susurra son nom, avant de sourire lorsque son amie avoua qu'elle aussi avait plus qu'apprécié le baiser qu'elles venaient d'échanger. La grecque laissait ses doigts courir le long du côté d'Elisabeth, alors que cette dernière lui avouait qu'elle avait simplement cédé à ses envies, qu'il n'y avait pas vraiment d'autres raisons au fait qu'elle venait de l'embrasser. C'était tout Betsy ça. Dès qu'elle avait envie de faire quelque-chose, elle le faisait. Elle croquait la vie à pleine dents, et elle ne faisait jamais les choses à moitié. C'était ça qui plaisait tant à Elektra. Son amie était franche et n'avait pas froid aux yeux, et elles se ressemblaient bien sur ce point. Et la grecque sourit lorsque Betsy lui confirma qu'elle avait juste envie de coucher avec elle, qu'elle ne voulait pas qu'elles se mettent en couple ou un truc tout aussi stupide qui ne leur ressemblait pas. L'une comme l'autre, elles n'étaient pas vraiment du genre à rester longtemps avec la même personne, ou à croire à ces histoires de grand amour. Elles pouvaient très bien rester amie et avoir quelques avantages de nature plus... intime. Le sourire d'Elektra se fit un peu moins innocent alors que la britannique s'installait carrément au-dessus d'elle, la forçant à s'allonger. Une de ses mains se posa d'elle-même sur le hanche de Betsy, faisant légèrement pression pour réduire la distance entre elles, et la Garde frissonna une fois de plus lorsque Betsy laissa courir son doigt le long de son torse, avant de lui avouer sans détours qu'elle avait envie d'elle.
S'aidant de son bras libre, elle réussit à se redresser, avant de coller ses lèvres à celle de Betsy, l'embrassant sans la moindre once de retenue. Si elle avait pu être confuse lorsque son amie l'avait embrassé quelques instant plus tôt, cette fois-ci elle avait l'esprit parfaitement clair, et elle savait très bien ce qu'elle faisait. Elle voulait le faire, elle avait envie de Betsy et elle ne le cachait pas. Sa main remonta le long du dos de son amie, traçant du bout du doigt la ligne de sa colonne vertébrale, avant d'aller finalement se perdre dans ses cheveux. Les deux femmes finirent par se séparer, et Elektra poussa un soupir de contentement, son regard planté dans celui de la brune au-dessus d'elle « Alors on le fait. On le fait et le reste... on verra plus tard. Parce franchement, dire que je n'ai pas envie de toi serait un énorme mensonge. » Elles auraient tout le temps de faire le point plus tard, de décider quoi faire de ce qui était en train de se passer entre elles. Pour le moment, Elektra avait clairement autre-chose en tête. La grecque approcha sa bouche de l'oreille de son amie, avant de susurrer d'un ton sans équivoque « J'ai même envie de beaucoup, beaucoup plus que quelques baisers. » Oh ça oui, elle n'allait pas s'arrêter à quelques baisers volés dans une salle de sport. Quitte à le faire, autant le faire comme il fallait.
Alors qu'elle embrassait à nouveau Betsy, elle inversa leurs positions, avant de se lever. Marchant à reculons, elle voyait bien que Betsy se demandait ce qu'elle faisait, et elle désigna la porte derrière elle du doigt « Je sais pas pour toi, mais j'ai pas très envie qu'on nous surprenne. Le voyeurisme, ça a jamais été mon truc. » Elle finit par atteindre la porte, tâtonna quelques instants pour trouver le verrou et sourit lorsqu'elle entendit le bruit caractéristique d'une porte qu'on verrouillait. Revenant vers l'anglaise, Elektra planta son regard dans le sien, avant de retirer son t-shirt, qu'elle lança en direction de son sac. Et alors qu'elle s'approchait, la grecque se débarrassa aussi son pantalon, restant en sous-vêtements devant Betsy. Ça ne l'avait jamais dérangé de se retrouver comme ça devant son amie avant, mais sentir le regard de Betsy sur elle lui arracha quelques frissons de plaisir. La Garde retrouva sa position au-dessus de son amie, avant de sourire « J'espère que la vue te plaît. » Elle avait déjà la réponse à sa question, mais elle voulait l'entendre sortir de la bouche de Betsy.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fighting for our colors - ft. Elektra   Mar 24 Jan - 11:11


Fighting for our colors  

Don't lose your grip on the dreams of the past...
Un frisson parcouru sa moelle épinière, glissant le long de sa colonne vertébrale. Elle sentit une douce chaleur dans tout son corps, se déversant à chaque recoin de son être. Le contact de la belle à ses côtés, qui en profitait pour lui caresser les flans, les hanches... Elisabeth en soupirait de plaisir, appréciant le contact délicat après tous les coups brutaux qu'elles avaient échangés. C'était là un tout nouveau type de toucher avec Elektra, mais la brunette ne s'en déplaisant pas. Au contraire. La sentir aussi enjouée et envieuse qu'elle dans leur nouvelle aventure amusait et réconfortait Elisabeth. L'anglaise cédait de plus en plus à ses envies, jugeant inutile de se retenir face à une belle créature, surtout avec toutes les complications que son boulot pouvait engendrer, il fallait bien qu'elle profite de la vie. Et Betsy l'avait très vite compris. Pas de regrets, juste avancer. Et maintenant, elle était là, sur son amie, complètement dévouée à elle. Leurs corps collés, serrés, leurs peaux se délectant du contact. Un nouveau frisson frappa la brune quand Elektra posa sa main sur sa hanche. Elisabeth retint de justesse un gémissement, et plongea ses yeux dans ceux de la grecque. Une lueur de désir imprégnée dans son regard. Et le sourire fiévreux d'Elektra percuta Elisabeth, qui se mordit les lèvres, envieuse, fébrile. La grecque s'était redressée soudainement, pour attraper ses lèvres désireuses dans un baiser enflammé, brut, excitant. L'anglaise se laissa complètement allée, collant leurs corps dans une étreinte passionnée, répondait ardemment au baiser. Elle sentit son corps brûler de l'intérieur, ses émotions et ses sensations la consumer, au point qu'elle ne pouvait presque plus réfléchir, juste agir, presque inconsciemment, répondant à ses désirs interdits. La flamme de leur passion embrasait l'atmosphère autour d'elle, et Betsy eut soudainement très chaud, la chaleur dans son corps ayant sensiblement augmenté. Et alors qu'elle sentit la main de la belle glisser sur sa colonne, la brunette lâcha un soupir de plaisir, appréciant ce contact très particulier. La main de la grecque finit dans ses cheveux et Elisabeth en profita pour lui prendre son visage entre ses mains, caressant ses joues doucement, en contradiction avec leur échange bestial. Complètement dans leur bulle, Elisabeth ne craignait plus rien. Elle se sentait vivante, comme sur un champ de bataille, prête à affronter l'ennemi. Elle agissait de la même manière, se laissant complètement aller, elle ne réfléchissait plus, ni sur le terrain, ni dans les bras de ses amants. Son corps prenait son indépendance, il se mouvait tout seul, et Elisabeth ne faisait que profiter des sensations qu'il lui procurait. Et là, elle était en train de franchir le point de non retour.

Malheureusement, leur baiser finit par se rompre, et la brune respira difficilement. Sa respiration était saccadée, elle était en train de bouillir, de sombrer dans le plaisir de la chair, mais elle fut brutalement ramenée à la réalité et soupira longuement. L'atmosphère s'alourdissait, refroidissant les tensions, mais leur regards étaient toujours ancrés entre eux, se raccrochant à leur petite bulle de bien-être. Elektra soupira de contentement, son souffle chaud caressant l'anglaise qui frissonna, encore une fois. Elle ferma les yeux, savourant ce contact fugace tout contre elle. Et bien que leurs corps soient toujours emmêlés, la brune ne souhaitait que la retrouver. Continuer leur échange. Elle en voulait beaucoup plus. Encore. Toujours plus.

« Alors on le fait. On le fait et le reste... on verra plus tard. Parce que franchement, dire que je n'ai pas envie de toi serait un énorme mensonge. Elektra se rapprocha d'elle, soufflant dans l'oreille d'Elisabeth. J'ai même envie de beaucoup, beaucoup plus que quelques baisers.
- Qu'est-ce que tu attends alors ? Quémanda la brune, la voix rendue rauque par la passion. »

Elektra se pencha une nouvelle fois sur elle pour l'embrasser, et Elisabeth se rapprocha également pour combler la distance, retrouvant la chaleur de ce corps sous elle qui lui plaisait tant. La brune ne s'offusqua même pas lorsque la grecque inversa leur position. Au contraire, elle apprécia le geste, sentant à nouveau monter en elle son désir abrupt. Cependant, lorsqu'elle sentit la chaleur s'en aller, elle ouvrit les yeux, surprise. Elektra s'était levée, reculant vers la porte tout en la désignant du doigt. Betsy était perdue, à peine venait-elle se retrouver les bras de la belle, qu'elle s'en allait, emportant avec elle toute la chaleur qui avait porté la brune, qui l'avait mise en transe. Un nouveau contact avec la réalité et c'était la fin de l'anglaise. Elle n'en pouvait plus de se retenir, et avec Elektra qui la ramenait sans cesse à la réalité, elle était à deux doigts de craquer. Mais la grecque avait un point.

« Je sais pas pour toi, mais j'ai pas très envie qu'on nous surprenne. Le voyeurisme, ça a jamais été mon truc.
- Je comprends... susurra la brune, en attendant impatiemment que son amie revienne. »

Elisabeth entendit le loquet se refermer, témoin que la porte était à présent verrouillée. Elle sourit en voyant la grecque se retourner vers elle, plantant son regard dans le sien. L'anglaise la détaillait scrupuleusement, ses yeux se délectant de cette vision gracieusement offerte. Elle ne cessait de la contempler, et dès lors que la grecque retira ses vêtements, Elisabeth passa sa langue sur ses lèvres, savourant le spectacle. Elle devrait peut-être se déshabiller également, pour ne pas être avantagée par rapport à l'autre brune. Mais celle-ci fut plus rapide et se replaça juste au dessus d'elle avant même qu'elle n'ait eu le temps de se redresser pour retirer ses propres vêtements.

« J'espère que la vue te plaît.
- T'as pas idée, susurra Betsy en se mordillant la lèvre inférieure, les yeux brillants en sa direction. »

La brune apposa ses lèvres contre les siennes, doucement l'attirant vers elle, vers leur bulle à nouveau formée. Elisabeth replongeait dans le désir, entraînant avec elle la grecque, qui semblait apprécier autant qu'elle. Elle sourit à travers le baiser et se permit de caresser la lèvre d'Elektra avec sa langue, quémandant l'entrée pour approfondir l'échange. Elle roula sur le côté pour retrouver leur position initiale, et la brune rompit le contact à contrecœur pour retirer son haut, sentant le regard d'Elektra sur elle. La chaleur se répandait à nouveau dans tout son corps et elle se sentait pousser des ailes. Betsy replongea sur elle, l'embrassant cette fois avec passion, se laissant entraîner à nouveau dans les méandres de plaisir qui flottaient autour d'elles. Sans trop comprendre, elle avait viré son pantalon et le reste avait suivi. A présent, leurs corps nus se collaient l'un l'autre, voulant toujours plus de contact, plus de frisson, plus de passion. La brune avait glissé une jambe entre celles d'Elektra, pour se rapprocher encore plus, la sentir tout contre elle. Elisabeth avait complètement cessé de réfléchir, et s'était laissée aller depuis bien longtemps maintenant, savourant les mains d'Elektra qui parcouraient son corps, la caressant, la titillant, sa langue sur son cou lui tirait même des gémissements de plaisir. Elle ne se retenait plus. Et Betsy la caressait également, doucement sur ses hanches, mais sa poigne ferme agrippait parfois quelques zones maîtresses. Sa bouche se refermait sur son épaule, la mordillant et ses mains passèrent aussi sur son dos, la griffant. Elektra semblait complètement absorbée, de ce que la brune pouvait entendre. Et à vrai dire Elisabeth avait elle aussi plongé dans le plaisir. Leurs corps dansaient à l'unisson sur un tempo endiablé. Leurs êtres enflammés pouvaient s'élever et toucher les étoiles, alors même qu'elles étaient bloquées sur le sol, à se presser de plus en plus contre l'autre, cherchant d'avantage de contact. La passion les avait emportées, et Elisabeth se perdait dans ses bras, sous ses assauts et ses caresses. Elle n'était plus que sensations, et en redemandait encore. Plongeant dans l'abysse du désir, le plaisir l'avait happée. Toute entière.


…You must fight just to keep them alive



___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Fighting for our colors - ft. Elektra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» elektra
» Achat peinture Aircraft Colors
» FIGHTING CLUB - FIGHT CLUB
» Elektra, Silvia et autres : pourquoi tant d'écarts de prix ?
» F16 Fighting Falcon 1/72 Idol Master

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: