Partagez | 
 

 Lawyers in Love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Lawyers in Love   Jeu 22 Déc - 14:31

De la paperasse, encore et encore, longue et interminable, un véritable supplice pour les neurones surtout après y avoir passé la journée. La vie d'une avocate n'est pas toujours pleine d'action et de rebondissement, mais il faut bien passer par ces moments là, terriblement difficiles et chiants, avant de pouvoir se retrouver propulser sous le feu des projecteurs, faisant la Une des journaux dans une affaire qui soulève l'opinion publique. Et même si tu as trouvé ton rythme de croisière au sein du cabinet "Nelson & Murdock", que tu as su te rendre indispensable pour tes employeurs, tu es encore très loin d'en être à ce stade, tu es consciente qu'il va falloir gravir les échelons uns à uns pour te hisser au sommet et un jour faire décoller ta carrière dans ce milieu qu'est la justice. Karen Page, secrétaire juridique, ce n'est pas vraiment ce à quoi tu t'attendais lorsque tu as commencé tes études dans le droit. Les choses auraient dû être différentes si tu n'avais pas décidé de tout sacrifier pour veiller sur la santé de ton oncle. Un choix mûrement réfléchi, tu te vois encore allongée sur ton lit, seule dans ta chambre sur le campus, un stylo à la main et les larmes aux yeux, hésitante à venir annoter ta signature sur ta lettre de démission. Peu importe les épreuves par lesquelles il allait falloir passer, la famille a toujours été une valeur fondamentale à tes yeux, il était tout simplement impossible pour toi de laisser tomber celui qui en a tant fait pour te sortir de la misère, même si cela devait signifier l'abandon de tes rêves.

Prenant une nouvelle gorgée de café, cette substance dont tu ne peux plus te passer à force de passer des nuits à travailler sur des dossiers, tu te débarrasses finalement de celui sur lequel tu planches depuis de nombreuses heures déjà. Jennifer pourra prendre le relais, avec ce que tu as pu rassembler en terme de détails et d'informations sur son client, il ne lui sera pas difficile de remporter son procès. Ah, Jennifer Walters... un véritable modèle pour toi. La réputation de cette femme n'est plus à faire, elle est connue pour gagner absolument toutes les affaires qu'elle traite, sans aucune exception. Tu as eut l'occasion de l'observer dans un tribunal, une expérience unique, elle est époustouflante. Jamais une seule fois tu as pu la voir flancher, même dans la difficulté elle sait tout mettre en oeuvre pour rebondir, et venir asséner le coup fatal à ses adversaires. Et puis de l'autre côté, il y a Matthew et Foggy, qui ne sont pas toujours des plus exemplaires lorsqu'ils doivent travailler seuls, mais qui forment un duo imbattable. Eux non plus tu ne les as jamais vu perdre, dès l'instant où ils allient leurs forces personne n'est capable de les arrêter. A ce niveau là, tu n'es même pas sûre que le grand Harvey Specter, illustre avocat de la série Suits, soit capable d'arriver à la cheville de ces trois là.

L'alarme de ton téléphone te ramène doucement vers la réalité, t'indiquant presque huit heure. Tu as enchaîné sans même t'arrêter une seule fois, sans te rendre compte des heures qui ont défilé. Matthew ne devrait pas tarder à arriver, tu lui as donné rendez-vous pour l'aider à travailler et finaliser l'affaire de cette célébrité locale victime de harcèlement par son manager. Y'en a pas pour très longtemps, le procès touche très bientôt à sa fin, et la victoire semble acquise. Il n'est pas trop tard pour terminer la soirée dans un restaurant, en tête à tête. Une idée qui te paraît plutôt pas mal. Thaï ou Indien ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Lawyers in Love   Ven 23 Déc - 21:21

Matthew était plutôt occupé ces derniers temps. Les affaires s'accumulaient, et avec les fêtes de fin d'années qui s'approchaient, l'homme avait l'impression que de plus en plus de gens cherchaient les ennuis. Francis l'avait d'ailleurs rappeler peu de temps après la conclusion de leur enquête, pour lui donner un autre client qui avait besoin d'être représenter. Un petit délinquant qui ressemblait assez à son tout premier, Hector. Il avait accepté d'être son avocat, par nostalgie, avant de se faire engueuler encore par Foggy qui en avait assez de perdre du temps avec des petits candidats. Son collègue était plus pragmatique que lui, et s'il se montrait souvent juste, il ne courrait pas dans tous les sens pour sauver la veuve et l'orphelin.

Contrairement à lui. Il savait que c'était l'un de ses plus gros défauts, mais n'arrivait pas à travailler dessus. Il fallait dire que sur le papier, ça plaisait drôlement aux femmes qui l'entouraient. Karen le suivait toujours dans toutes ses guerres, Jennifer le soutenait, Christie était sa complice,... Et dans ses conquêtes plus anodines, dire qu'il était un avocat ultra protecteur, c'était tout de même vachement vendeur. Même sa mère le trouvait adorable à lutter pour les basses classes, et tout faire pour obtenir un monde plus juste. Alors si Foggy trouvait à y redire, ce n'était malheureusement pas son cas. Il se demandait souvent s'il y avait moyen de faire plus.

Parce que Matthew se trouvait menotté par les lois. Si d'un côté c'était tout à fait normal, pour éviter des débordements, que tout le monde reste à sa place, l'homme avait l'impression que ça pouvait empêcher surtout de rendre un meilleur monde. Sans se dire qu'au contraire, ça pouvait le retenir de tomber plus bas. Dans sa tête, il se disait juste que si les hommes de biens travaillaient ensemble, alors il n'y aurait aucun problème. Qu'on ne pouvait pas naître mauvais. On grandissait en se pervertissant, ou alors on avait une vision différente de la manière de faire de bonnes choses.

Il aurait pu débattre des heures avec lui même à ce sujet. Des heures, oui. Et même après tout ce temps passés, il n'en aurait pas forcément vu le bout. Regardant sa montre, il poussa un long soupir, glissant son dossier dans son sac, avant de partir. Il en avait fini avec le palais de justice pour aujourd'hui. Il ne rêvait que d'une chose : Rentrer chez lui. Prendre une longue douche. Et dormir sans voir les heures passer. Mais vu son état et les débordements philosophiques dont il était capable sur le moment, il savait qu'il passerait plus de temps à simplement regarder son plafond en réfléchissant sans pouvoir s'arrêter.

Grimaçant, il savait en plus qu'il avait promis à Karen de travailler avec elle ce soir. La retrouvant au cabinet, il lui adressa un petit sourire en la saluant de la main. Couvant la jeune femme d'un regard tendre et protecteur, il vint s'asseoir à côté d'elle au bureau : « Je suis encore en retard. » Commença-t-il, alors que c'était une habitude. Limite, une définition qui allait très bien avec lui. Matthew était juste systématiquement en retard, et il n'y avait rien à faire pour l'en empêcher. Il ne changerait jamais. « Merci d'avoir été si patiente. » Lui lança l'homme avec le même sourire, en tendant la main vers le téléphone.

« Je te propose de travailler en mangeant. Thaï ou indien ? » Lui demanda-t-il comme si c'était une habitude pour eux. Comme s'il avait lu dans sa tête ce dont elle avait envie sur le moment. L'aide juridique n'était pas vraiment impénétrable, plus pour lui en tout cas. Il savait qu'entre eux, il y avait quelque chose de très fort. Une amitié solide, qu'il commençait à nouer de la même manière avec Jennifer. Et peut-être plus encore parfois ? Karen était une source d'émerveillement constante. Un trésor qu'il aimait protéger. Parce qu'elle avait beaucoup à offrir au monde.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Lawyers in Love   Lun 26 Déc - 22:11

Jetant un regard par la fenêtre, tu te perds dans le paysage. Les lumières des décorations de fin d'années illuminent les rues, elles apportent un peu de gaieté à cette soirée, palliant au fait que la neige est inexistante ici à Genosha. Le rythme du quotidien continue, mais il s'apaise au fur et à mesure du temps qui passe, à l'approche du vingt cinq décembre. Les gens paraissent plus détendus, d'autres plus excités, c'est tout un mélange d'émotions qui gravite autour de chacun. Pour toi, Noël c'est : être heureuse avant tout. Apprendre à être heureuse. Tâtonner, s'écorcher et puis tenir debout. Apprivoiser ses envies, ses émotions, ses peurs. Apprivoiser sa vie. Vivre ses rêves, Ouvrir les yeux. Ecouter la toute petite voix à l'intérieur. Oublier la peur et se faire confiance. Sauter dans le vide à pieds joints. Ne pas se retourner et reprendre sa respiration. Lever les yeux, se regarder et sourire. Créer. Imaginer. Rêver. S'émerveiller. Partager. Lire. Danser. Aimer. Rire aux éclats. Préparer un feu de cheminée. Organiser un pique-nique, une surprise. Conquérir sa fragilité, ses failles. Aller de l'avant. Aller au cinéma. Au théâtre. Au musée. S'étonner. Voyager. Courir. Ralentir. Oser. Profiter de ceux qui comptent. Allumer les étoiles. Ecrire une lettre. Faire des paris fous sur l'avenir et y croire pour mille. Voir la mer, le ciel, l'infini. Prendre le temps. prendre de la hauteur. Prendre de la vie. Se faire confiance, encore. Se souvenir des belles choses, toujours. Apprendre l'espagnol, l'arabe, le mandarin, l’islandais, le russe. Apprendre l'autre. Dire je t'aime, à la folie. Pleurer un peu, douter parfois, écouter ses émotions. Saisir sa chance. La provoquer. La bousculer.

La porte s'ouvre dans un léger grincement, celui que tu as l'habitude d'entendre avant de venir accueillir un client, laissant apparaître cette silhouette que tu connais bien. Vu l'heure, Matthew est encore en retard, c'est devenu tellement habituel que tu n'y fais même plus gaffe, il ne changera jamais sur ce point. Dès l'instant où tu croises son regard, ce même regard avec lequel il te fixe chaque jours depuis les premiers instants de votre rencontre, celui qui te fait littéralement fondre comme un esquimau au soleil, tu ne peux t'empêcher de répondre à son sourire. L'idée de le disputer pour son retard n'est qu'un très lointain souvenir, tu le laisses venir à toi comme si de rien était, ravie de l'avoir à tes côtés. « Ce n'est rien, » réponds-tu de ta voix douce et bienveillante. « J'ai pu avancer sur quelques dossiers en t'attendant. » Si il y a bien une chose sur laquelle tu es irréprochable, c'est bien ton travail au sein de ce cabinet. Par moment tu en arrives même à te demander comment Matt et Foggy s'en seraient sorti si ils n'avaient pas croisé ta route. Ils ont de la chance de t'avoir, mais tu as encore plus de chances de les avoir, eux. D'ailleurs, cette relation que tu commences à nouer avec chacun d'eux, tu ne la laisserais tomber pour rien au monde. En ce qui concerne Matthew, les choses deviennent presque fusionnelles entre vous, comme si vous n'aviez plus aucun secrets l'un pour l'autre. Pour ce qui est de Franklin, c'est encore un petit peu le jeu du chat et de la souris, vous vous cherchez encore l'un et l'autre, sans savoir où le chemin de la vie pourrait vous mener.

« Thai, ça me va très bien ! » lances-tu l'air enjouée. Sur le coup le choix ne t'as pas trop parut difficile, il s'agit de l'option pour laquelle vous n'avez pas opté la dernière fois. Puis ça te rappelle un peu votre premier rendez-vous, professionnel bien sûr, alors que vous deviez travailler ensemble sur une affaire et que tu mettais les pieds chez l'avocat pour la toute première fois. Il était un peu tard ce jour là, et le seul endroit d'ouvert où on pouvait encore commander en livraison, c'était un restaurant thai. Manque de bol, la faim n'était quant à elle pas trop présente à ce moment là. « On y va ? » demandes-tu en quittant ta chaise pour aller saisir ton manteau à l'autre bout de la pièce. Tu ouvres la porte, un léger sourire en coin, réalisant une légère révérence avant de continuer, « Après vous, Monsieur Murdock. »
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Lawyers in Love   Lun 26 Déc - 23:03

Karen avait ses périodes où elle était l'assistante idéale qu'il était heureux d'avoir. Et d'autres où elle était capable de lui hurler dessus parce qu'il avait mal coller un post-il sur un dossier. Autant dire que savoir qu'elle ne lui en voulait pas d'être en retard, c'était le signe qu'elle avait passé une bonne journée, et donc peu probable qu'elle le gronde parce qu'il s'essuyait la bouche avec sa cravate. Bon, elle en aurait été capable, mais voilà : soit elle le réprimandait, soit elle trouvait ça adorable. Au fond, Matthew était probablement un grand gamin, un peu maladroit, mais très au fait de ce qui peut et doit être fait pour ses semblables.

Du coup, voilà. Ils en étaient là tous les deux. A se connaître mieux que jamais, à s'adorer même. Sans avoir besoin de se le dire tous les jours. Il y avait des jours avec, des jours sans, mais jamais un jour l'un sans l'autre, tout simplement. Avoir Karen dans sa vie était pour Matthew une bénédiction. Lui, le fervent catholique, à réfléchir sur le sens de l'existence, avait trouvé en cette jeune femme une évidence. Si elle n'était pas là pour l'aider dans son boulot, alors il serait complètement perdu, à ne plus savoir compter ses doigts.

Et le fait était qu'il n'était pas le seul à penser ça. Foggy aussi comptait sur elle, et l'adorait sincèrement. Il ne savait pas pour son confrère s'il y avait plus que seulement ce qu'il laissait entendre. Il aimait les jolies femmes, Karen était jolie. Il aimait les femmes de caractère, et Karen n'en manquait pas. Mais Foggy restait tout de même secret sur ses choix en matière de cœur, si son cœur choisissait vraiment quelqu'un en conséquence. Il ne doutait pas que si un jour l'homme était amené à aimer finalement sincèrement, ça ne pourrait qu'être une femme comme elle.

Esquissant un sourire, il hocha la tête. Thaï était une très bonne idée. Rien que d'en parler, il en avait l'eau à la bouche. Prêt à composer le numéro pour se faire livrer, il fut d'autant plus surpris quand la petite blonde se leva soudainement en lui demandant s'ils y allaient. « Oh, tu veux... » Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que Karen avait déjà enfilé son manteau et s'apprêtait à partir, lui indiquait le chemin de la sortie pour qu'il la suive. Evidemment. Quand elle décidait quelque chose, ça n'était pas la peine de discuter. Il ferait l'impasse sur la séance Thaï-dossier à traîter en même temps...

Et ils feraient simplement l'un après l'autre, comme des personnes exemplaires ne prenant décidément pas le risque de salir un papier important avec de la sauce épicée. Naturellement ! « Allons y. » Fit-il simplement en sortant de son bureau, prenant sa veste qu'il enfila à son tour. « Celui du coin te convient ? » Demanda-t-il à la blonde alors qu'ils s'approchaient l'un comme l'autre de l'ascenseur pour mettre les voiles du cabinet d'avocats.

Il ne pouvait pas dire, ça lui faisait du bien aussi de quitter les lieux. Il y passait la grosse majorité de son temps, vu que sa vie tournait exclusivement autour de son travail. Et parfois, passer à autre chose, c'était le meilleur moyen de s'en tirer. De sortir la tête de l'eau. Soucieux de plein de points, Matthew devait admettre que pour l'occasion, Karen avait plutôt raison de ne pas lui demander son avis sur tout ça. Sinon, il aurait été foutu de rester enfermer dans son bureau en se refusant tout simplement d'y bouger. Pas le temps de faire autre chose, aurait-il plaider.

Mais non. Pas là. « Tu as passé une bonne journée du coup ? » Demanda-t-il poliment à sa collègue, un sourire en coin sur le visage, doux et courtois. « Tu as pu croiser Foggy d'ailleurs ? Je ne l'ai quasiment pas vu de la journée, à croire qu'on a même plus le temps de se croiser pour des associés censés travailler pour le même cabinet... » Oui, un monde ! Prendre une bière avec son meilleur ami ne serait pourtant pas de refus...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Lawyers in Love   Mer 11 Jan - 0:02

Cette relation que tu entretiens avec Matthew est parfois un véritable mystère pour toi, une énigme qui demeure insoluble, dont personne n'a la clé de la solution. Il y a des moments comme ça, comme aujourd'hui, ou les choses ont l'air d'aller pour le mieux, c'est comme si rien ne pouvait venir gâcher la bonne humeur qui s'installe. Un idylle que beaucoup envieraient, il est rare que deux personnes puissent compter l'une sur l'autre de la manière dont vous pouvez le faire. Et puis il y a des moments où l'ambiance tourne au désastre, rien ne va plus, la communication semble rompue et il est impossible pour vous de vous comprendre. Souvent, s'en suit un break de quelques jours, vous vous évitez le plus possible avant de vous retrouver obligé de vous adressez à nouveau la parole, soit parce que c'est le boulot qui l'exige, soit parce que Jennifer ou Foggy insistent pour vous pousser à la réconciliation. Ah ces deux là, c'est un véritable miracle qu'ils soient encore capables de supporter tout ça, qu'ils n'aient pas encore prit la fuite en vous laissant seuls dans votre bulle. Et bien heureusement qu'ils sont là d'ailleurs...

Quoi qu'il en soit, tu ne laisseras rien ni personne venir gâcher cette soirée, la première que tu peux avoir en tête à tête avec l'avocat depuis un très long moment. Il est vrai que cette période -à l'approche imminente des fêtes - n'est pas de tout repos, le cabinet est grandement sollicité par des clients qui aimeraient avoir l'esprit tranquille en cette fin d'année. Entre les rendez-vous avec les clients, les vas et viens au tribunal et toutes les paperasses qui vont avec, c'est un peu le rush et personne n'a le temps de souffler. Et c'est exactement pour cette raison que tu as voulu t'éloigner du bureau, même si ce n'est que pour quelques heures et qu'il va falloir reprendre le boulot aussitôt après, pour t'accorder une petite coupure avant d'arriver à une saturation complète. Et puis en plus, si cela te permet d'embarquer Matthew avec toi c'est tout bonus, même si il ne s'en plaint pas des masses, Dieu seul sait à quel point lui aussi a besoin de faire une pause de temps à autres.

Il a plutôt l'air surpris par ton choix d'aller dîner à l'extérieur, prêt à passer commande il s'était presque rué vers le téléphone, mais cela ne semble pas vraiment le déranger non plus. Restaurant thaï, c'est donc convenu, il ne reste plus qu'à espérer que le repas vous laisse dans un état suffisamment convenable pour terminer le dossier sur lequel vous êtes censés travailler. Tu es consciente qu'en terme de cuisine asiatique, tu en auras forcément pour ton argent, on y mange toujours beaucoup trop et trop bien. Et puis avec le temps, ton estomac a apprit à dompter les épices, ce n'est plus vraiment un problème et ton palais va pouvoir s'en donner à cœur joie sur les saveurs. « Celui du coin, c'est parfait, » lui réponds-tu d'un sourire rayonnant. Tu en gardes un bon souvenir, autant par la qualité du service que pour la qualité de son menu, un établissement relativement correct avec des prix très abordables. Rien que le fait de penser à ton dernier passage te met l'eau à la bouche. « Une idée de ce que tu veux ? » lances-tu en appuyant sur le bouton de l'ascenseur. Peut être bien que son choix te permettra de prendre une décision sur ce que tu as envie de commander.

« Plutôt productive comme journée je dirais, » réponds-tu à la question que te pose ton vis-à-vis. « J'ai pu avancer sur quelques dossiers, ça sera déjà ça de fait pour Jennifer et toi. » Mais plus tu avances dans ces dossiers et plus tu as cette impressions qu'ils se multiplient, il en reste tout une pile. Et en ce qui concerne Foggy... c'est vrai que tu ne l'as pas vu beaucoup ces derniers temps, ni au bureau ni dans les bars que vous avez l'habitude de fréquenter. Il est occupé, c'est ce que te disent les SMS qu'il t'envoie en guise de réponse à tes inquiétudes. « Ce matin, très tôt... il est passé récupérer quelques trucs. » Aucune nouvelle depuis, comme disparu dans la nature. « On devrait trouver un moment pour passer du temps tous les trois, ça nous ferais du bien. » Comme avant, lors de tes débuts et qu'il fallait de temps à autres lâcher le boulot pour apprendre à faire connaissance. « Ou tous les cinq ». Si on compte Jennifer et Gabriel en plus.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Lawyers in Love   Sam 21 Jan - 14:10

« Je suis tellement affamé que je pense que je vais prendre toute la carte. » Raconta Matthew en s'étirant, posant ensuite la main sur son torse pour tapoter son ventre. Il n'avait pas eu le temps de manger plus tôt, ça expliquait pourquoi il avait autant faim. Et sa journée a lui avait été assez productive aussi. S'il n'avait pas été en aussi bonne condition physique, sans doute que l'homme aurait eu du mal à finir tout ce qu'il avait à faire, et peut-être même aurait-il fini à l'hopital, pour retourner voir Clea et lui expliquait qu'il était en hypoglycémie et qu'il avait besoin d'un second diner avec elle pour s'en sortir.

Oui parce que quand on s'appellait Matthew Mickael Murdock, on ne perdait jamais une bonne occasion pour soit revoir des personnes qu'on appréciait, soit en profiter pour continuer à séduire. Parce que c'était dans son caractère, malgré sa mine sérieuse et son talent pour la plaidoirie. Matt était un charmeur, son sourire aidait pas mal à la tâche, surtout vu comment il l'offrait avec parcimonie aux femmes qu'il rencontrait. C'était peut-être le côté un peu torturé qui aidait, comme s'il refermait des blessures secrètes qui avaient besoin d'être pansé.

Il n'était pas persuadé que ça soit seulement le cas. Quand il faisait le tour de sa vie, il n'y voyait que de la réussite. Même si au fond de lui, il avait parfois l'impression que quelque chose n'allait pas vraiment dans le bon sens. Comme si, d'une certaine manière, tout n'était pas exactement à la bonne place. Ou que lui, n'était pas censé y voir tout ça. S'extirpant de ses pensées, il se tourna vers Karen en lui adressant un sourire en coin, et reprit avec une pointe d'humour dans la voix : « T'en fais pas, si tu n'arrives pas à finir ton plat, je pourrais toujours t'aider. »

Puis, l'homme rigola, satisfait de sa bêtise. Il savait que son amie le prendrait aussi avec légerété, ça n'était pas la première fois, et encore moins la dernière, qu'il lui faisait part de son appêtit pour la vie. Ils s'extirpèrent du bâtiment en se rendant jusqu'àu restaurant, avec en tête la conversation qu'elle lui proposa. Un moment avec son meilleur ami ne serait certainement pas de trop ! Une bière, et une bouteille d'alcool complète à vider ensemble, jusqu'à finir par rire pour absolument tout et rien, et subir la gueule de bois du lendemain en ne se souvenant plus de rien...

« Si tu arrives à organiser ça, tu seras probablement la femme la plus forte du monde ! » Blagua-t-il à moitié. Car la vérité, c'était que tout était très compliqué. Avec l'affaire sur laquelle il s'était lancé, à propos de la garde, Matthew n'avait plus vraiment de temps pour lui, pour eux encore moins. Et pourtant, il tâchait toujours de les faire passer avant. Mais tout était devenu incroyablement difficile, et il ne voulait déranger personne avec ces histoires. Jennifer avait déjà donné beaucoup pour l'aider, et il avait l'impression que c'était déjà trop.

Un sourire en coin plus tard, penser à cette dernière et entendre Karen proposait l'idée de sortir « à cinq », comme s'ils étaient une vraie équipe avec Gabriel et Jennifer, lui arracha un petit rire. « Tu es sérieuse ? » Lui demanda-t-il. « Alors ça serait plutôt six. Un petit nouveau ne va pas tarder à arriver au cabinet, un certain Keith Ferell. » Raconta-t-il. « Autant qu'il se sente également inclus dans cette fabuleuse équipe que nous formons, pas vrai ? »

Il poussa la porte du restaurant, à lui présenta l'intérieur. « Après toi. » Lui souffla-t-il, poliment, alors qu'un serveur vint vers eux pour leur proposer une place près de la grande baie vitrée qui donner sur la rue. Matt vint se mettre en face de la blonde, lui adressant un grand sourire en s'installant à son tour. Regardant rapidement la carte, son cœur balançait entre tellement de plat qu'il se demanda si l'idée de tout prendre n'était pas la meilleure, quoi qu'il advienne...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Lawyers in Love   Ven 9 Juin - 20:49


C'est vrai que la journée a été plutôt du genre productive, tu n'as pas vraiment trouvé le temps de te reposer ni même de manger un morceau. Au pire des cas, il n'a pas été trop difficile non plus de caser une tasse de café entre le remplissage de deux dossiers, et encore heureux c'est ce qui a pu te permettre de tenir ce rythme effréné et t'empêcher de t'écrouler sous la fatigue. Jusqu'à cet instant précis tu as tant bien que mal réussi à contenir les appels désespérés de ton estomac qui crie famine, celui-ci revient à la charge lorsque ton collègue amène le sujet de la carte. C'est un véritable coup de tonnerre qui raisonne bruyamment à l'intérieur, une tempête qui ne s'arrêtera uniquement lorsque tu auras bien mangé. « Tu entends ça ? » lances-tu le sourire au coin des lèvres. « Ne t'avise même pas de poser ne serait-ce que le regard sur mon poulet épicé. » finis-tu dans un éclat de rire. Ce soir, l'appétit sans limite de l'avocat n'aura tout simplement aucune emprise sur toi, tu n'auras pas de restes à lui céder.

Mine de rien, c'est ça que tu aimes quand tu te retrouves avec Matthew, cette pointe de légèreté dans votre relation. Il y a quelque chose qui la rend magique, il n'y a pas d'autres mots, c'est absolument indescriptible. On dit souvent qu'un chien se fiche éperdument des grosses voitures des belles maisons ou des vêtements de marque. Un morceau de bois mordillé ça lui va très bien. Les chiens se moquent que vous soyez riches ou pauvres, beaux ou laids, intelligents ou bêtes, donnez lui de l’amour et il vous en donnera. Combien d’humains sont capables de ça ? Combien de gens sont capables de vous donner le sentiments que vous comptez vraiment pour eux ? Combien de gens arrivent à vous donner l’impression que vous êtes unique au monde ? Il y en a sûrement pas beaucoup, et peu importe, combien ils sont tu t'en fous éperdument. Pour toi, cet homme fait parti de cette minorité de personnes, pouvant rendre les autres heureux par leur simple présence. Lui, il est même capable de te décrocher un sourire avec pas grand chose.

Lorsque l'avocat profite de la discussion pour t'annoncer l'arrivée d'un nouveau membre dans l'équipe, tu exploites toi aussi le sujet pour lui poser une question qui te taraude l'esprit depuis un petit moment déjà. « Oh ? Je m'attendais à quelqu'un d'autre ». Ces derniers temps, il y a un nom qui revient très souvent dans son planning de rendez-vous, qui n'a absolument rien à voir avec Keith Ferell pour le coup. « Mademoiselle Carpenter. Tu multiplies les rencontres ces derniers temps. » Et, plusieurs fois même, la demoiselle s'est présentée au bureau en l'absence de Matthew, dans l'espoir de le trouver. « Elle est plutôt jolie », lances-tu accompagné d'un sourire qui en dit très long sur ton envie de savoir tous les détails possibles et imaginables sur la relation de ton ami.

Interrompue par le serveur qui vous accompagne jusqu'à votre table, tu en remets une couche une fois bien installé. « Alors ? » Le menu attendra pour l'instant, tu es toute ouïe, prête à écouter le récit des aventures Murdock.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lawyers in Love   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lawyers in Love
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier love....
» Love me tender
» [O'Faolain, Nuala] Best Love Rosie
» I love you Phillip Morris de Glenn Ficarra et John Requa
» [Film] Love Actually

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: