Partagez | 
 

 The Teammates's return

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gavin L. ParsonHumain modifié
avatar

Shadow
4 / 54 / 5
1 / 51 / 5
Téléportation uniquement aux endroits connus et sur une distance limitée. Chaque long voyage le vide de son énergie.
Lorenzo R. Viretti / Alkis K. Mordoh / Richard Harvay
225
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: The Teammates's return   Lun 2 Jan - 2:48

Cela faisait déjà un bon moment que Gavin avait prit ses marques dans son nouvel environnement. Il ne passait plus ses heures à s'entraîner ou à visiter. Désormais, il agissait aussi pour le bien de la communauté, partait en mission, faisait la paperasse et vivait sa vie d'agent rouge au même rythme que la plupart des gens, même s'il faisait parti des rares courageux qui osaient pousser leur garde jusqu'au lendemain matin, sans avoir fermé l'oeil afin de s'assurer que rien ne manquait ou qu'aucune alerte ne soit ratée.

Ce soir là, dans les alentours de deux heures, la nouvelle recrue était encore dans la salle de repos, prenant enfin la peine de manger après une journée de dure labeur sens avoir prit le temps de remplir son estomac d'autres choses que de café, d'eau et de barres de céréales. Installé dans un canapé, jambes tendues et muffin à la main, l'homme grignotait avec appétit les quelques vestiges du premier repas partagé avec sa compagne. Alors qu'il finissait d'engloutir les derniers mets, des pas retentirent dans le couloir, la personne semblant agitée. Cette dernière poussa alors la porte et le vit, ses yeux changeant immédiatement d'expression, passant de l'alerte au soulagement.

- Parson, c'est ça ? Tu es libre, pas de mission ce soir ? Bien ! Un objet non identifié a été repéré, il se dirige vers le sud de l'île. Tu pars en mission de reconnaissance. Ton coéquipier t'attend devant, avec la voiture qui va vous conduire jusqu'à votre moyen de locomotion. Prend ton arme et file !

Tournant les talons, le messager s'en alla rapidement, sans doute pour retrouver le poste de communication afin d'assurer aux supérieurs que le nécessaire avait été fait pour s'occuper de la reconnaissance. Mais... Coéquipier ? Qui lui avait-on assigner pour la mission ? Probablement quelqu'un de plus ancien que lui, ne serait-ce que pour le surveiller. Enfin, n'étant pas du genre à réfléchir longtemps aux ordres données en urgence, Gavin récupéra son arme de poing et le rangea dans son holster avant de s'élancer vers le parking pour rejoindre le véhicule rouge, pressé de découvrir tout ce qu'il se tramait. Arrivé au lieu de rendez-vous, il s'infiltra directement dans l'auto, attacha sa ceinture, palpitant battant fortement dans sa poitrine, l'adrénaline faisant déjà effet.

Le soldat salua le chauffeur qu'il avait déjà croisé à quelques reprises puis tourna le visage vers son compagnon du jour, ouvrant ensuite grand les yeux de surprise. Ce visage... Vraiment ? Ces traits, ce regard, ce sourire qui naissait au coin de ces lèvres. Évidemment qu'il connaissait tout ça !

- Summers... Ça alors...

Scott Summers, un vieux souvenir du passé. Bien avant que Gavin intègre officiellement le SHIELD, il avait connu un jeune de plus ou moins son âge qui bossait pour eux. Ils étaient déjà partis en mission ensemble, s'étaient entraînés ensemble et parfois, allaient jusqu'à faire des compétitions inutiles pour savoir qui des deux performait le mieux dans son domaine. Dans un geste instinctif et habituel, il tendit la main à son meilleur adversaire.

- Je te pensais mort, tiens.

Un sourire moqueur en coin naquit sur les lèvres du nouveau garde car bien souvent, ils avaient bossé ensemble et s'était sauvé les fesses, l'un l'autre, à plusieurs reprises.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: The Teammates's return   Lun 2 Jan - 19:29



teammates' return
gavin&scott

“Treat your men as you would your own beloved sons. And they will follow you into the deepest valley.„

« On ne peut rien confirmer d’ici, il nous faut un visuel… », t’expliqua Bob en montrant les graphiques et les données qu’il venait d’obtenir sur les ordinateurs. « Ce n’est peut-être rien mais ça reste malgré tout suspect ! Ecoute, je viens juste d’être promu et je n’ai pas envie d’ignorer ce doute. Tu sais très bien Summers, que je ne veux pas retourner surveiller ces gens que vous enfermez ! » Tu comprenais le message, savais ce qui te restait à faire. « Pas de soucis, Bob ! Je vais me préparer, préviens Logan que je décolle dans 10 min. Il me faut… un véhicule et quelqu’un pour m’accompagner… »  Tu regardais l’heure. « … si quelqu’un est encore sur place. » Pas sûr qu’à 2h du mat’, il y ait beaucoup de soldats volontaires et prêts à embarquer pour une mission de reconnaissance. Beaucoup étaient rentrés chez eux et ceux de garde… et bien… étaient de garde.

Régalant rapidement les dernières petites spécificités de la mission, tu étudiais la trajectoire de l’objet non identifié et les coordonnés avant de prendre congé de Bob. Tu marchais avec ferveur et détermination vers les vestiaires, enfilant la combinaison verte grise des pilotes de la Garde en un clin d’œil. Prenant juste assez de temps pour prévenir Jean que tu ne la verrais pas ce soir, tu te dépêchais de rejoindre le véhicule vous permettant de rallier le côté « base aérienne » des aménagements en un rien de temps. T’installant à l’arrière du fourgon, tu saluais le chauffeur. « On attend juste votre coéquipier qui ne devrait pas tarder et on sera en route ! » Il n’y eut pas une pause de plus de 10 secondes avant qu’effectivement un jeune homme à la fois inconnu et familier prenne place dans la camionnette. Tu le dévisages quand il salue votre chauffeur. Bon dieu il te dit quelque chose, il te rappelle quelqu’un !  Mais ce n’est que quand il prononce ton nom que ça y est, les souvenirs te reviennent !  « Summers... Ça alors... »

Tu saisis avec chaleur la main qu’il te tend. « Parson ! C’est ce qu’on appelle une surprise ! » Tu prononces avec un ton que tu tentes vainement de garder sérieux. Tu es trop étonné et plaisamment surpris par ce tour du sort ! « Je te pensais mort, tiens. » Tu le vois qui sourit, un air moqueur et railleur sur le coin des lèvres. « Et moi, je te croyais plus drôle, tiens ! », tu lui réponds sur le même ton qu’il avait utilisé auparavant. « Bon sang, mais qu’est-ce que tu fous ici ? Je te croyais au SHIELD ! T’en as eu marre de trier de la paperasse et de cirer les boots de tes supérieurs, c’est ça ? » tu t’aventures un peu d’un ton railleur avec une pointe de fierté et de compétition dans la voix.

La camionnette file sur le tarmac et grâce aux grands projecteurs, tu vois la silhouette de l’avion de reconnaissance se détachant du noir. Il ne vous reste que quelques dizaines de mètres à franchir avant d’embarquer et tu fais signe à votre chauffeur de vous déposer ici. Poliment, tu le remercies avant de faire signe à Gavin de te suivre : « L’avion pour la mission est juste là. On t’a briefé sur la situation ? » Ah… C’était comme au bon vieux temps… Parson et Summers, en route pour une mission. A se concentrer dès les premières demi-secondes sur les objectifs et les attentes !


By Phantasmagoria
Couleur de Scott : #006666

Revenir en haut Aller en bas
Gavin L. ParsonHumain modifié
avatar

Shadow
4 / 54 / 5
1 / 51 / 5
Téléportation uniquement aux endroits connus et sur une distance limitée. Chaque long voyage le vide de son énergie.
Lorenzo R. Viretti / Alkis K. Mordoh / Richard Harvay
225
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Teammates's return   Lun 2 Jan - 20:53

Dans le véhicule de fonction, Gavin dévisageait ce coéquipier de toujours, un des rares qu'il avait apprécié et avec qui il n'hésitait pas à travailler. Sa vie, il était prêt à la lui confier tant il savait quel genre d'homme Summers pouvait être sur le plan moral. Ils n'étaient pas tout à fait identiques mais de nombreux points communs les rattachaient, faisant d'eux de bons camarades en plus d'être de bons adversaires. Les points ne se comptaient plus à force mais c'était toujours un plaisir d'avoir un de plus de son côté de la feuille. La réplique de Scott tira un long sourire au blond, le faisant rire un peu.

- Tu sais bien que je n'ai jamais reçu l'ordre d'être marrant.

Scott avait toujours été un compagnon d'aventure plutôt sympathique bien que très sérieux et c'est ce qui plaisait au barbu, un aventurier un peu comme lui, à qui il pouvait se mesurer. D'ailleurs, le ton compétitif qu'employait le brun fit sourire le blond, retrouvant bien là son camarade d'antan.

- Après des années de bons et loyaux services, j'ai préféré prendre une pause. Du coup j'ai choisis de faire la même chose que toi, couvrir ma flemme derrière la tenue rouge pour parader dans les rues et faire semblant de bosser.

Gavin aurait presque précisé qu'il regardait également les "petits culs" pendant les patrouilles mais il ne pouvait faire ce genre de remarques, d'une parce que c'était totalement faux et que son coéquipier le savait parfaitement et de deux parce qu'une femme hantait ses pensées depuis un moment déjà alors il n'aurait certainement pas eu de vue sur d'autres. Dans tous les cas, la blague se suffisait à faire comprendre que la plaisanterie visait à parler du court séjour de Scott au SHIELD, profitant donc de faire comme au bon vieux temps, jouer d'énormément d'ironie en parlant de leur commando.

Instantanément, le colosse reprend les habitudes de travail avec cet équipier particulier. Le point de départ se rapproche de plus en plus, à mesure que le véhicule avale les mètres. Le trio arrivait à destination et tandis que le brun descendait, le barbu vint tapoter l'épaule du conducteur pour le remercier et le laissa partir. Toujours avec des gestes répétés des centaines de fois, Gavin vint attaché son holster à la poitrine, y laissant un glock sous couvert de sa veste tandis qu'il vérifiait pour la énième fois sa ceinture afin de s'assurer que le reste de ses matériaux de combats se trouvaient là. Couteau de combat, canif, chargeurs supplémentaires, lampe torche, tout était ok. Un des préparateurs d'avion vint à leur rencontre, donnant des instructions sur la direction à suivre et les informations sur le moyen de locomotion comme le niveau du réservoir, la date de la dernière révision et ainsi de suite.

- OVNI en direction du sud de l'île, nécessite mission de reconnaissance afin d'identifier l'objet car les radars ne le permettent pas. Potentiel danger sans confirmation. C'est tout ce qu'on m'a dit.

Deux phrases, comme d'habitude quand il fallait résumer les missions entre eux. En réalité, à peine avait-il quitté la voiture que Parson retrouvait son mode "Agent Shadow." alors si en plus on lui donnait Summers comme partenaire, dans ce cas... La mission devait être à 90% assurée de réussite, si l'on considérait qu'ils n'avaient échoué qu'une fois à cause d'une information mal transmise au duo. Qu'importait, quelque part, c'était un sacré bonus qu'ils soient en binôme, ça faisait longtemps, en dehors de Jake, qu'il n'avait pas eu de partenaires vraiment fiable à 100% et puis... Ils avaient des automatismes suffisamment bien foutus pour s'en sortir même en cas de coup dur, de fait, c'est avec le cœur léger que le mastodonte entrait dans l'oiseau de métal sans crainte de s'écraser, prêt à en découdre avec le monde entier s'il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: The Teammates's return   Mar 3 Jan - 2:49



teammates' return
gavin&scott

“Treat your men as you would your own beloved sons. And they will follow you into the deepest valley.„

Même sérieux comme tu étais au boulot ─ parfois carrément obsédé selon certains dires ─ Gavin avait les mots justes pour te faire tirer un sourire et même un petit rire. « Après des années de bons et loyaux services, j'ai préféré prendre une pause. Du coup j'ai choisis de faire la même chose que toi, couvrir ma flemme derrière la tenue rouge pour parader dans les rues et faire semblant de bosser. » Tu haussais un sourcil, pas rancunier pour si gentil, n’attendant pas pour répliquer. « Eh bien, bienvenue au Club Med!  Tu m’en diras des nouvelles ! Je te conseille les émergés du Dimanche, les entraînements de Logan et les gardes de nuit si tu cherches à te relaxer et à rencontrer des gens pas trop sur les nerfs. » Un sourire narquois et un ton sarcastique réussirent tout de même à te trahir sur ton état de pensée. Tu étais content de retrouver ton partenaire du SHIELD et de voir que la compétition et le vouloir bien faire étaient encore des points que vous aviez en commun.  

Le véhicule dans la nuit se détachait avec les faisceaux de lumière. Il baignait entre les rayons jaunes, te procurant une adrénaline rassurante et calme. Tu gardais tes yeux et tes pensées sur ce qui était attendu de toi mais toute opportunité de sortir dans ces capsules ailées était un véritable cadeau. Une autre part de pourquoi tu aimais ton boulot. Tu étais presque sûr d’avoir les yeux aussi pétillants qu’un enfant devant son cadeau de noël. Tu souris en entendant les bruits familiers du barda qu’avait préparé Gavin. L’avion de reconnaissance dans lequel vous vous prépariez à embarquer n’avait pas grand-chose à voir avec un avion de combat ; malgré tout il comportait quelques armes chargées en cas de mauvaises surprises. Obtenant les principales informations de vol et de sécurité de la part d’un collègue, tu écoutais finalement les informations de la mission qu’avait obtenue Gavin. « Parfait !, tu confirmais à Gavin, il ne nous reste plus qu’à trouver ce qui se passe dans le ciel sud et à classer cette mission comme réussie ! » Vous rendant côtes à côtes sur la rampe d’embarquement, tu te remémorais les coordonnées, te concentrant sur les possibles difficultés de cette mission. Vol de nuit, zone d’habitations, vents pouvant être forts car proches de la mer, altitude de l’OVNI relativement basse et donc potentiellement dangereuse. Autant de petits détails qui vous nourriraient ces doses d’adrénalines dont vous aviez tant besoin ; mais également de raisons pour être et rester concentrés.

T’installant aux commandes, tu commençais à prendre connaissance du cockpit, allumant certains voyants, en fermant d’autres. Tu jetais un coup d’œil à Gavin à côté de toi. L’avion n’était pas très grand, rendu pratique par sa taille passe-partout et sa maniabilité. Tu espérais que ton coéquipier n’avait commencé à devenir claustrophobique. Vous étiez tous les deux de grande taille mais il était clair qu’entre vous deux, il était le plus costaud. Les essais moteurs et la vérification des instruments furent rapidement mais sensiblement effectués et le décollage se déroula en silence. « Cap sur les Provinces de Prenova ; on devrait y être rapidement », tu indiquais finalement quand l’engin vint à se stabiliser. « Alors tes pronostics ? Plutôt quoi comme OVNI ? Ami ou ennemi ? » Un engin qui parvenait à ne pas être indentifiable sur les radars de la Garde devait avoir plus d’un tour dans son sac. Peut-être s’agissait-il d’activité inhumaine, peut-être n’était-ce pas grand-chose. Dans tous cas, il était essentiel et de votre devoir d’aller y jeter un œil et de maintenir la sécurité. « Je ne t’ai même pas demandé, depuis combien de temps est-ce que tu nous as rejoints ? Tu as eu le temps de te faire un peu aux bâtiments, aux routines, aux entraînements ? T’as déjà rencontré quelques autres Gardes ? » Puis tu eus un petit sourire. « Tu dois être déjà dans le rythme de la Garde si tu es encore à la base pour prendre une mission à 2h du matin ! »


By Phantasmagoria
Couleur de Scott : #006666

Revenir en haut Aller en bas
Gavin L. ParsonHumain modifié
avatar

Shadow
4 / 54 / 5
1 / 51 / 5
Téléportation uniquement aux endroits connus et sur une distance limitée. Chaque long voyage le vide de son énergie.
Lorenzo R. Viretti / Alkis K. Mordoh / Richard Harvay
225
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Teammates's return   Mar 3 Jan - 4:01

Gavin n'avait rien d'un pilote. Des deux partenaires, Scott était toujours celui qui donnait les directives en vol et le géant exécutait. Il n'avait aucune formation mais possédait des connaissances enseignées par l'homme à ses côtés. Le blond était du genre à préférer la terre voire la mer où il se déplaçait plus facilement mais le ciel, il laissait ça au brun. Ça n'empêchait que la nouvelle recrue pouvait donner un petit coup de main à son camarade, quand il fallait contrôler les différents paramètres affichés sur le tableau de bord. Gavin attendit patiemment le décollage avant de se lever pour aller farfouiller dans les différents recoins du petit appareils, comme il le faisait toujours avec les moyens de locomotion que l'on plaçait entre ses mains. Il ne cherchait rien de bien particulier mais il préférait se familiariser rapidement avec l'équipement. Le tout, en écoutant son camarade.

- Neutre. Trop peu de données pour donner un pronostic. Ça pourrait très bien être un mini satellite de repérage, ennemi, tu sais comme on en a vu avec les terroristes dans le Sahara. Où ça peut être des crétins qui jouent avec un drone un peu trop performant, monté suffisamment haut pour inquiéter les radars. Tu sais, avec la mode d'avoir un drone pour capter les paysages étrangers, on ne sait jamais.

L'espace d'un instant, le soldat s'arrêta pour réfléchir. Était-ce avec lui qu'il avait survécu au Sahara ? Possible sans pour autant être vrai parce que finalement, il aurait sans doute pu halluciner et s'être inventé la présence de Summers parce qu'il avait besoin d'un soutient moral pour trouver un moyen de s'en sortir... En fait, il ne savait plus trop mais dans tous les cas, son coéquipier le lui ferait savoir. Enfin. Concernant l'OVNI, le Gallois oublié réfléchissait à la possibilité qu'il s'agisse d'un ennemi. Les paramètres de vol ne permettraient sans doute pas la possibilité de l'abattre alors qu'il circulait bien trop bas. Évidemment il faudrait réfléchir à cela lorsqu'ils trouveraient la bête et se fier aux statistiques sur donnerait le pilote.

Revenant s'asseoir après avoir fouiner un peu, le barbu se frotta le menton en réfléchissant longuement aux questions de son ami, finissant par hausser les épaules.

- Hm. Pour répondre dans l'ordre, je suis arrivé il y a peu, moins d'un mois. Il me faudrait un peu plus de temps pour parvenir à me remémorer le plan complet du QG mais pour l'instant ça va. Pour le moment, la routine et les prises de missions ne sont pas un problème. Concernant les coéquipiers, en dehors de toi ou Munroe, je t'avoue ne pas encore avoir prit la peine de tisser des liens.

Scott pouvait parfaitement comprendre que son éternel apprenti co-pilote n'était pas du genre à adorer les relations humaines tant il était obnubilé par son travail, ses devoirs et ses responsabilités. Étendant ses jambes, le nouveau garde se mit à rire un peu.

- Si je suis encore là aussi tôt, c'est bien parce que je n'ai pas très envie de rentrer chez moi. Et puis tu me connais. Je préfère être prêt à tout, à tout moment. Et ça m'évite de penser à ma vie en dehors du taff.

Oui, travailler aussi tard l'empêchait de penser à une certaine femme, l'empêchait de penser à ses parents ou même à son appartement vide de toute vie humaine quand il n'y allait pas. Ce n'était pas comme s'il n'y était pas habitué mais bizarrement, en ce moment, après avoir été harcelé de toutes parts, visité par certaines personnes qui le connaissaient bien, depuis le cliché avec la blonde, revenir au calme plat l'impressionnait même si cela lui faisait du bien. D'ailleurs plutôt que d'y penser, il préféra pencher la tête sur le côté pour observer l'agent expérimenté avec une moue interrogative.

- Et je constate que toi non plus, tu n'as pas perdu les bonnes habitudes. J'espère que tu n'es pas marié, depuis le temps. Ta femme se ferait énormément de mauvais sang à ne jamais te voir rentrer.

Gavin ironisait en parlant de ça à Scott. Il se remémorait certaines fois où les anciens collègues du Shield répétaient sans cesse aux deux jeunes hommes de penser à souffler s'ils voulaient un jour avoir une vie plus ou moins normale. Mais le duo ignorait souvent les recommandations, tout du moins, c'est le sentiment qu'en avait le blond quand il était encore debout à classer des dossiers, à s'entraîner ou même à effectuer des missions avec le brun à ses côtés.

Sans réellement pouvoir enchainer sur les questions où le militaire demandait ce qu'il s'était passé dans la vie de son binôme durant les années où ils ne se voyaient plus, la radio se mit à grésiller.

- Agents, vous approchez de lieu de repérage. Prudence.

L'adrénaline recommençait à couler dans les veines du colosse qui tapota l'épaule de son camarade avec un sourire qui voulait en dire long. Les paris étaient lancés pour savoir de quoi il s'agissait, pour savoir qui avait raison lors je leur appareil filait à bonne allure pour retrouver l'objet recherché.

- Allez, j'annonce. Touristes dans une voiture tout terrain qui commandent un drone. Je dirai... Des Américains. Ils sont bien du genre à faire ça.

Après tout, ce n'était pas mal de jouer aux devinettes entre potes puisqu'ils restaient vigilants même dans la plaisanterie.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: The Teammates's return   Mer 4 Jan - 18:11



teammates' return
gavin&scott

“Treat your men as you would your own beloved sons. And they will follow you into the deepest valley.„

Les suppositions que propose Gavin rejoignent celles que tu avais. Probablement un drône amateur qui avait désorienté les détecteurs de la Garde. La sortie de ces nouveaux petits engins avait en effet crée quelques problèmes pour des organismes comme vous et le Shield. Assez gros pour être détectables, assez performants pour les considérer comme immédiatement dangereux, capable d’aller assez hauts pour alerter les radars. Et dans les mauvaises mains, ces petits engins pouvaient rapidement vous poser quelques problèmes.

Gavin évoqua une mission dans le Sahara et tu fronçais les sourcils un instant tâchant de te remémorer. Ton séjour au SHIELD avait été express et les missions auxquelles tu avais participé restaient confuses avec celles de la Garde Rouge à cette époque. Le Sahara avait été une de tes dernières missions aux côtés de Gavin, elle avait d’ailleurs pour toi était inachevée. Malgré ton insistance pour la finir, ton transfert à la Garde t’avait obligé de mettre un terme à toutes tes activités au Shield. « Le Sahara… Je n’ai jamais su comment s’était terminée cette mission… » , tu murmurais ne sachant pas vraiment si tu attendais une réponse ou pas.

Concentré sur les commandes, tu entendais derrière toi ton partenaire et désormais collègue qui s’affairait à une analyse fouillée de l’engin dans lequel vous étiez. Il prenait ses marques comme il e faisait toujours, regardant et parcourant tous les objets et pièces qui pourraient nous être indispensable en cas de pépin. Bien que pas prévu au programme, on n’était jamais trop prudent. Ce n’était pas ton premier vol et pas non plus la première mission que tu réalisais dans un engin de la Garde. Aller à l’essentiel avait suffi. Tu ne pouvais que saluer et admirer la dextérité de Gavin et son professionnalisme. Il avait toujours été ainsi : posé, réfléchi, sérieux. Des mots qui résonnaient à tes oreilles comme une mélodie. Cela te changeait certes des personnes qui avaient l’habitude de t’accompagner. Tu ne pouvais t’empêcher de voir certains de tes collègues comme des sang-chauds. A agir avec leurs muscles avant d’agir avec leur tête. Ils n’avaient pas peur de foncer dans le tas, de ne pas se soucier des représailles et des conséquences de leurs actions. Cela ne pouvait t’empêcher de t’agacer et de te déstabiliser. Tout devait être préparer au millimètre près. Tu aimais les bons plans et les nobles actions. Les plans 1, les plans 2, les plans 3…

Gavin finit par reprendre sa place à bord de l’avion et entreprit de réfléchir à quoi répondre aux interrogations que tu lui avais posé. Il te fit un rapport rapide de ses premiers pas à la Garde et tu souris à la mention d’Ororo. Il était tombé sur la bonne personne avec qui faire connaissance. Pour les autres, ça allait venir. Tu comprenais qu’il pouvait prendre quelques temps avant de se sentir parfaitement à l’aise avec les gens de la Garde. L’Elite était petite, serrée et quand elle avait le bonheur (ou le malheur ?) de s’agrandir, les premiers contacts pouvaient êtres brutaux. Il y avait un besoin de faire ses preuves assez démarquant qui pouvait se loger sur les épaules des derniers venus.

Mais concernant le gain de confiance, Gavin n’avait pas besoin de le faire avec toi. Tu le connaissais, savais ses habitudes en terme de travail : il était quelqu’un de compétent, diligent et fiable. Il ne laisserait personne tomber. Et quand il s’engageait dans quelque chose, il y allait avec ardeur et implication. « Si je suis encore là aussi tôt, c'est bien parce que je n'ai pas très envie de rentrer chez moi. Et puis tu me connais. Je préfère être prêt à tout, à tout moment. Et ça m'évite de penser à ma vie en dehors du taff. » Tu reconnaissais bien là le Gavin que tu avais rencontré quelques années plus tôt. Il n’avait pas perdu ce côté-là de lui. Et tu ne pouvais qu’admirer sa dévotion. Peut-être parce qu’inconsciemment, vous étiez un peu les mêmes : à faire de votre travail votre vie afin de ne pas à avoir à vivre en dehors de votre travail. « Et je constate que toi non plus, tu n'as pas perdu les bonnes habitudes. J'espère que tu n'es pas marié, depuis le temps. Ta femme se ferait énormément de mauvais sang à ne jamais te voir rentrer. » Tu ne peux pas t’empêcher d’afficher un petit sourire. Si il savait. « Non pas marié non. », tu réponds juste te demandant si même à l’époque tu lui avais déjà parlé ─ évoqué ? ─ d’Emma, aujourd’hui ex-fiancée qui ne faisait plus partie de ta vie. Tu te retins bien également de faire un commentaire sur le fait que maintenant, tu n’avais plus ce problème de différence d’emploi du temps puisque Jean faisait partie elle aussi de la Garde. A bien y penser, tu te demandais si avec Gavin, vous aviez déjà partagé des choses de l’ordre du privé. Peut-être bien un peu la famille mais l’échange avait sans doute coupé court. « C’est clair que la Garde est un problème quand il s’agit d’orchestrer vie privée et vie professionnelle. » A moins, comme dans ton cas, de conjuguer les deux. « Mais regarde nous, encore dans le métier dix ans après ! Et on ne fait que s’améliorer… » tu rajoutes en le regardant avant d’être coupé par l’appel radio de la tour de contrôle. « Agents, vous approchez de lieu de repérage. Prudence. »

Te référant aux instruments du cockpit, tu confirmais l’approche et te verrouillait sur la localisation de l’ovni. Les paris étaient lancés. « Allez, j'annonce. Touristes dans une voiture tout terrain qui commandent un drone. Je dirai... Des Américains. Ils sont bien du genre à faire ça. » « Okay ! Je dis… engin d’espionnage d’Hydra. Sûrement un prototype vu que nos radars l’ont grillé. » Amenant le vaisseau au niveau d’altitude de l’engin, tu ralentis légèrement la vitesse. La nuit autour de vous ne rendait pas la vision très idéale. A mesure que les mètres se rapprochaient, tu restais attentif gardant les yeux naviguant entre le cockpit et ton champ de vision. Intensifiant les éclairages et gardant un œil sur la ville qui ne se trouvaient plut très loin, tes yeux commencèrent à discerner l’objet. La forme le rapprochait très fortement de l’idée d’un drone mais la taille elle était surprenante. Il s’agissait là d’une invention d’une proportion trop grosse pour qu’elle soit commercialisée. Et tout bonnement achetable. Un engin comme cela devait valoir une fortune… Et c’est là que tes yeux croisent les énormes lettres illuminées « Stark Industries » affiché sur des buildings à quelques centaines de mètres de là. Ca avait un sens… « Tony Stark et ses jouets…, tu soupires avant d’admettre à Gavin : Au moins t’avais raison sur une chose, c’est du pur jus américain. »


By Phantasmagoria
Couleur de Scott : #006666

Revenir en haut Aller en bas
Gavin L. ParsonHumain modifié
avatar

Shadow
4 / 54 / 5
1 / 51 / 5
Téléportation uniquement aux endroits connus et sur une distance limitée. Chaque long voyage le vide de son énergie.
Lorenzo R. Viretti / Alkis K. Mordoh / Richard Harvay
225
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Teammates's return   Mar 17 Jan - 1:45

Les deux hommes discutaient comme s'ils s'étaient quittés la veille au soir, comme s'ils n'avaient pas passés des années sans jamais se croiser ou se reparler. Mais ils se retrouvaient là, tous les deux, dans l'appareil, à la recherche d'un objet non identifié. Ils examinaient comme ils pouvaient le ciel de nuit en s'amusant comme autrefois. Quelque part, cela faisait énormément de bien à Gavin. Voir Scott et bosser avec lui était comme être un bateau dont le brun était l'encre ou même un point de repère plus que visible sur une carte. Bref, le pilote le rassurait par sa présence. Au moins, il n'était pas seul sur son nouveau lieu de travail.

Alors que le géant annonçait sa théorie en cherchant l'objet du regard, son ami fit de même, préférant parler d'une potentielle menace venant d'Hydra, l'organisme que combattait le Shield et la Garde. Mais non, le bidule montra le bout de son nez mécanique et les deux hommes furent surpris de la réponse. Avant même que Gavin ouvre les lèvres pour lire les inscriptions, le brun le devança, mentionnant le fameux Anthony Stark et ses multiples créations sensationnelles que la majorité des gens sur Terre s'arrachaient. Suite à cela, Scott avoua sa défaite. Le blond avait raison sur une chose, les États-Unis étaient responsables de l'alerte. Avec un sourire amusé au coin des lèvres, le soldat vint tapoter l'épaule de son collègue.

- Vaux mieux avoir raison sur une chose qu'avoir tort sur toute la ligne.

Après cette semi victoire, le militaire vint se gratter la barbe, haussant enfin un sourcil de questionnement. Et maintenant ? Parce que finalement, c'était bien joli de savoir de quoi il s'agissait mais que stipulait le protocole ? Saisie, destruction ? Quoi ? Pour en avoir le coeur net, la nouvelle recrue se saisit de l'engin de communication et appuya sur un bouton afin de lancer son appel.

- Agent Parson. Nous avons trouvé l'OVNI. Une sorte de drone appartenant à Stark. Quels sont les ordres ?

Retirant son pouce du bouton afin de libérer la ligne, Gavin se remit à observer la chose volante qui se fichait pas mal du gros appareil à ses côtés, comme s'il s'agissait d'un garde du corps à disposition. Stark n'avait pas la réputation d'homme facile mais n'était pas vu non plus comme un imbécile, sinon, il ne ferait certainement pas parti des hommes les plus riches du monde, ni même aussi respecté. Pourtant, en voyant ce genre de machins violer le périmètre aérien, le mastodonte ne pouvait s'empêcher de se demander comment une telle personne pouvait s'amuser à inquiéter la sécurité de l'île entière. Après tout, il ne fallait pas se leurrer, ce patron devait sans doute être le créateur de choses que l'armée, le Shield ou même la Garde utilisent au quotidien alors pourquoi si peu de maturité ? Non, maturité n'était pas le mot mais... Insouciance, peut-être ? Dans tous les cas, il n'avait probablement pas suffisamment usé de son génie.

- Dis-moi, Scott ? Stark fait souvent ce genre de choses ?

Oui, cela inquiétait Gavin d'avoir une personne peu soucieuse des règles sur son champ de travail. Non pas que lui-même obéissait à cent pour cent aux règles car certaines, selon lui, ne pouvaient moralement pas être réalisables. De mémoire, c'est vrai que même au Shield, le richissime homme d'affaires faisaient parler de lui mais il n'avait jamais prêté attention aux dires, se contentant de faire son boulot ou de former Jake à la succession de son poste. S'enfonçant un peu plus dans son siège alors qu'on leur assurait que les ordres seraient donnés sous peu, le colosse se tapota doucement le torse en fixant longuement l'appareil.

- Il le prendrait comment, tu crois, si je le cassais par "inadvertance" ?

Un sourire taquin naquit sur le visage du barbu. Généralement, il ne cherchait pas les ennuis, son rôle étant plutôt de les calmer quand il fallait mais sur le coup, il se sentait d'aller enquiquiner le génie en robotique. Sans doute que l'idée lui passerait vite mais bon, au moins, cela avait été plaisant d'en rire quelques secondes en imaginant probablement la grimace du bonhomme lorsqu'il aurait son bidule broyé entre les mains. Mais non, ce n'était pas dans son caractère et cela ne l'avait jamais été. Soupirant longuement, le militaire posa son regard sur son camarade d'un air las.

- Au fait, pour fêter nos retrouvailles, ça te dirait qu'on sorte pour prendre une bière ou quelque chose comme ça ?

En y réfléchissant bien, ça devait être la première fois que les deux bourreaux du travail se verraient en dehors de leur poste et finalement, cette pensée perturba le nouveau qui dû se concentrer pour ne pas montrer son étonnement. A la place, il ajouta même avec un sourire moqueur qu'ils pourraient sinon simplement se retrouver autour de dossiers à remplir et à classer pour terminer la nuit en sale de repos, à somnoler, comme au bon vieux temps.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: The Teammates's return   Mer 25 Jan - 23:12



teammates' return
gavin&scott

“Treat your men as you would your own beloved sons. And they will follow you into the deepest valley.„

L’approche jusqu’à la cible avait été rapide. Le vol de nuit n’avait rien vraiment eu de fatiguant ou de stressant ; la présence et la surprise de la venue de Gavin à la Garde avait même permis au temps de passer plus rapidement. Maintenant que l’objet avait été identifié, l’issue de la mission n’allait pas être compliquée à deviner. Les yeux sur tes machines et sur le visuel que tu as de l’engin designé par Stark, tu ne peux t’empêcher de les lever au ciel. « Non pas si souvent que ça. L’erreur est déjà arrivée à plusieurs reprises, on l’a contacté pour lui demander de prévenir quand il fait ses essais… » Tu lui lances un regard dépité. « J’imagine que tu en as autant entendu parler que moi, que tu vois un peu le personnage. Il n’est pas le genre de personne à suivre les règles et à faire ce qu’on lui demande. » Tu lèves de nouveau les yeux au ciel, commençant à être agacé d’être dérangé par quelque chose d’aussi insignifiant et minime lors de tes heures de boulot. Il y avait tant de choses que tu aurais pu faire au lieu de cela. Loin de te déplaire d’avoir retrouvé la voie des airs, si les choses avaient été plus compliquées, il aurait été une véritable perte de temps que de décoller pour faire cette observation et cette identification.

A la proposition de Gavin, tu ne pus t’empêcher de sourire. Il était vrai que le temps d’une leçon était venue ; apprendre à Monsieur Stark, multimilliardaire, à la jouer coopératif. Mais l’idée était également très mauvaise : vous n’aviez pas nécessairement besoin de vous faire un ennemi de plus, surtout pas un ennemi avec un compte en banque qui dépassait celui de tous les agents réunis. « Je pense que malheureusement, ton début de séjour à la Garde s’arrêterait très rapidement. Non, je pense qu’il faudra juste le reporter à Logan, histoire qu’il lui fasse une fois de plus, une de ses très amicales visites de courtoisie. » Ton absolument ironique et faux. « T’en fais pas, un jour, peut-être que la chance de bombarder ces très chers jouets robotiques se présentera. Je te laisserais avec plaisir appuyer sur la gâchette et faire des merveilles ». Et oui, les mecs et les explosions, leur envie de tout détruire dans un gros boum… Il y avait quelque chose de presque jouissif dans cela. Laissant de côté cette idée malheureusement trop tentante et irréalisable pour le moment, tu envoyais un message à la Garde, les prévenant de la situation. Prenant le chemin du retour après avoir reçu l’ordre, tu te concentrais sur les coordonnées et accélérait davantage la vitesse de l’engin. « Vous aviez sans doute eu à faire à Stark au SHIELD, non ? Le personnage est in-maîtrisable et imprévisible et semble adorer faire des pieds de nez aux autorités. La Garde Rouge ne peut pas être sa seule cible… »

« Au fait, pour fêter nos retrouvailles, ça te dirait qu'on sorte pour prendre une bière ou quelque chose comme ça ? » La demande était naturelle mais tu fus tout de même surpris en pensant qu’au SHIELD vous n’aviez jamais pris cette occasion. Tu hésitais un moment en souriant à ses allusions d’addict au travail. S’il était debout à cette heure-ci de la nuit, il était peu probable qu’il trouve sommeil dès son retour. « Va pour le verre ! La salle de repos pourra encore t’attendre quelques heures… », tu ajoutes un regard faussement suspicieux sur le visage. A l’époque où vous étiez au SHIELD, il avait été important pour vous de faire vos preuves. Peut-être que se voir en dehors du boulot aurait pu faire baisser cette possibilité-là. Votre réputation avait été en jeu et s’amuser était hors de pensée. Mais aujourd’hui, il n’y avait pas besoin de preuves, juste de quoi se remémorer le bon vieux temps. « D’ailleurs… tu résides à la Garde ou tu as réussi à t’éloigner un peu de ton boulot et à t’installer en centre-ville ? » Tu demandes espièglement, le sachant accro à son uniforme et aux armes qu’il portait.


By Phantasmagoria
Couleur de Scott : #006666

Revenir en haut Aller en bas
Gavin L. ParsonHumain modifié
avatar

Shadow
4 / 54 / 5
1 / 51 / 5
Téléportation uniquement aux endroits connus et sur une distance limitée. Chaque long voyage le vide de son énergie.
Lorenzo R. Viretti / Alkis K. Mordoh / Richard Harvay
225
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Teammates's return   Lun 30 Jan - 3:51

Gavin écoutait attentivement les réponses de Scott. Il sauvegardait chaque information et gravait les mots du brun dans son esprit pour ne jamais oublier quel genre de type était Stark. Un guignol de la première heure. Encore un. Un de ces mecs qui faisaient qu'en général le blond n'appréciait pas les grosses têtes aux poches pleines. Ceux-là même qui se fichaient des lois, du respect de la population et qui, disons le honnêtement, pétaient plus haut que leur cul, uniquement parce qu'ils avaient eu la bonne opportunité au bon moment. D'ailleurs, le soldat remerciait le ciel car Gillian n'était pas de ce genre là. Pensant à elle, durant quelques secondes, l'homme se demandait comment allait la styliste, ce qu'elle faisait alors qu'elle n'avait pas encore tenu sa promesse, celle de venir le voir. Clignant des yeux, le colosse détourna vite son attention de la blonde pour revenir penser à Tony Stark qui s'avérait être un sujet moins agréable.

- Hm. T'en fais pas, le jour où on a l'autorisation de tout détruire, je me ferai un plaisir de tout péter, pièce par pièce. Et pour répondre à ta question, je crois avoir entendu qu'il avait fait des siennes au Shield, ouais. Mais je restais jamais suffisamment longtemps pour être désigné et m'en occuper.

C'est vrai que jusque là, Gavin n'avait jamais eu l'occasion d'être confronté à Stark ou bien à ses jouets, il n'avait pas eu à faire de rapport emmerdant à ses supérieurs pour dire qu'en fait, c'était le génie en nouvelle technologie qui s'éclatait à faire tout et n'importe quoi uniquement parce que ça lui plaisait de faire le bazar. Non, vraiment, le blond n'aimait pas ce type et si jamais il venait à le croiser, il se savait capable d'aller le confronter en lui disant clairement ce qu'il pensait de lui. Certes, le bonhomme avait des contacts donc sans doute que le garde se ferait virer mais au moins, il aurait dit ce qu'il pensait à cet inconscient. L'appareil prenait le retour et Scott semblait se faire plaisir à piloter l'engin à une vitesse supérieure à précédemment, ce qui n'était pas pour déplaire à l'agent rouge. Aussi son collègue répondit positivement à sa proposition, faisant hausser un sourcil au nouveau. C'est vrai qu'il avait demandé mais il ne s'attendait pas à un "oui" si rapide. Souriant, l'homme hocha la tête. Chouette, ce soir, ils rentraient, se changeait et irait trouvé un bar encore ouvert pour siroter tranquillement une boisson alcoolisée en faisant semblant d'être des mecs normaux qui profitait d'une soirée tranquille après avoir bossé comme des dingues. Ce qui en soit n'était pas totalement faux... Inspirant et expirant longuement, l'homme s'étira un instant avant de laisser ses jambes s'étendre tandis qu'il regardait le paysage défilé. Un sourire amusé naquit alors sur les lèvres du blond à la question du brun.

- Je suis marié à mon boulot, comme toi, mais j'ai décidé de prendre un peu de distance et d'avoir une garçonnière. Bon après... Tu te doutes que c'est tout de même suffisamment proche du QG. Je mets une vingtaine de minutes à moto pour arriver.

Ouais, il avait chronométré, avait tenté plusieurs chemin pour voir combien de temps il gagnait ou perdait, prenant aussi en compte les potentiels problèmes de la route comme les embouteillages, accidents ou autres travaux sur la voie. Un vingtaine à tout casser, c'est ce qu'il lui fallait pour rappliquer illico presto à la base de l'élite rouge. De nouveau, l'homme observa le paysage défilé avec un sourire amusé, rependant à tous ces soirs à dormir sur un canapé du Shield au lieu de rentrer dans sa petite piaule de fonction, qu'il avait demandé au début. Finalement, il était si dévoué à la cause du Bien qu'il ne prenait jamais la peine de rentrer à la casa, dans ce qui était censé être son chez lui. Mais bon. Maintenant tout était différent. Il avait un appartement plutôt sympa, qu'il pouvait s'offrir avec son loyer d'agent rouge, c'était sympa et dans un quartier plutôt tranquille. Les voisins n'étaient pas chiants et même quand il rentrait à pas d'heure, personne ne lui disait rien. Il était vrai que parfois, retrouver sa bulle d'intimité faisait du bien.

Arrivé à la ligne de départ, Gavin quitta sa ceinture de sécurité, se leva et quitta l'appareil. La balade avait été courte mais somme toute cool. Il avait pu retrouvé son partenaire et là, ils s'apprêtaient à passer un moment tranquille à se reposer. Une voiture les attendait pour les ramener au QG et un regard à Scott suffit à faire comprendre son attention. Le blond remercia le conducteur de l'automobile et préféra préciser qu'ils rentreraient en moto, indiquant les deux roues garées sur un côté. De fonctions. Personne n'irait râler à la disparition d'une bécane, contrairement à lui si on lui piquait son destrier personnel avec lequel il venait au boulot. Prenant une des clés, il rejoignit rapidement l'objet du délit, récupéra le casque reposant sur le côté et enjamba la monture d'un geste expert. S'installant, l'homme mit le contact et fit vrombir le moteur, le chauffant un peu le temps que son partenaire déboule. Un pied au sol, béquille remontée, Gavin offrit un clin d'oeil à son ami.

- Approche, c'est moi qui pilote cette fois !

Eh oui. Pourquoi ce serait toujours à Scott de s'amuser ? Une fois le pilote d'avion en place, le colosse se mit en roule, filant sur le bitume pour rejoindre leur lieu de travail. Bon dieu, qu'est-ce que ça lui plaisait à mort cette sensation de liberté, qu'est-ce que ça le faisait triper de se sentir aussi léger que le vent mais aussi invulnérable. Bien sûr, il restait prudent mais ça, c'était son dada, lorsque l'adrénaline lui montait et que le plaisir de conduire un bolide faisait battre son coeur aussi vite qu'il alternait les vitesses de la bécane.

Arrivés au bout du trajet après un moment, Gavin vint garer l'engin sur le parking privé de la base puis se tourna vers son ami.

- Je rend les clés, on s'change et on va boire un verre. On peut faire tout ça en dix minutes même pas. J'te rejoins devant.

Tapotant l'épaule de son collègue, le mastodonte fila poser les clés de l'auto de fonction avant de se diriger vers les vestiaires, récupérant ses affaires de civil. Après être redevenu un mec lambda, après avoir ranger ses affaires de garde, il passa sa veste en cuir et se dirigea vers le parking du personnel où il récupéra son canasson métallisé. Une nouvelle fois, il s'amusa à faire du bruit avec le moteur et rejoignit son compagnon au point de rendez-vous.

- Paré ? Si tu sais où aller, tu m'dis et j'te suis.
Revenir en haut Aller en bas
 
The Teammates's return
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le retour au pays natal (The return of the native)
» Livre : Return to the Hundred Acre Wood
» [Echotrooper] Return Good for Evil
» goldberg return
» [Film VI] The Lord of the Rings: The Return of the King

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: