Partagez | 
 

 Though we end up shipwrecked having no fun {Jake&Marc}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

On l'appelle souvent l'autre connard.
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Il manipule les ombres. En gros, il se sert d'ombres déjà existantes pour en faire ce qu'il veut : déplacer les objets, blesser des êtres vivants, etc.
Albert, Gabriel, Jess Drew, Kurt, Lorna & Kristina
329
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Though we end up shipwrecked having no fun {Jake&Marc}   Ven 6 Jan - 23:43

Though we end up shipwrecked having no fun
No liquor left on the shelf
I should probably introduce myself
You shoulda' seen what I wore
I had a cane and a party hat
Jake ✧ Marc
L’atmosphère du bar n’était pas des plus désagréables. Il préférait cet endroit au Jarvis. Moins de cons au mètre carré. On pourrait croire que Marc n’aimait pas les gens. Ce qui était vrai. Enfin, en fonction de son humeur. Il pouvait être d’humeur à supporter la compagnie des autres comme il pouvait juste avoir envie d’éclater la tronche du premier guignol qui venait lui parler. Pour quelqu’un comme Marc, grand habitué de la solitude, une ambiance comme celle du Jarvis, où on ne pouvait circuler sans se faire bousculer, c’était insupportable. Un petit bar de quartier, voilà qui était idéal pour tromper l’ennui en cette soirée. Oui bon, c’était un soir de match et tout était retransmis sur l’écran de télévision qui ornait le mur dans le fond. Parfois, les clients qui étaient là pour suivre le match poussaient des cris de joie, signe que leur équipe avait marqué pour ce qu’il en savait. Il ne savait pas qui jouait ce soir. Pour tout dire, il s’en foutait. Il n’avait jamais suivi le sport une fois de sa vie et ce n’était pas ce soir que ça allait commencer. Il détestait ça, quand il était plus jeune. Enfin, il détestait pas le sport, non. Il détestait les sportifs en général. Ceux qui parce qu’ils étaient capable de courir après un ballon étaient considérés comme des héros.  Et devenaient intouchables. Maintenant qu’il avait grandi, ou plutôt vieilli - l’âge adulte, l’âge de raison et toutes les conneries du genre - il voyait ça d’un oeil désintéressé, comme un bruit de fond. Et c’était ce que c’était en cette soirée. Un bruit de fond qui prenait de l’ampleur à chaque but, touchdown ou home run, peu lui importait le match qui était diffusé ce soir-là.

Ils étaient venus ici par dépit plus qu’autre chose. Marc n’avait rien de bien intéressant à faire, Jake non plus. Il avait sa soirée de libre, Jake aussi. Alors pourquoi ne pas en profiter ? Ils avaient posés leurs fesses sur les tabourets du bar, plus pour boire que pour réellement discuter. Ce que Jake avait besoin de savoir, il le savait déjà. Et ça tenait à une phrase. Une phrase toute faite. «Je connais ta soeur depuis qu’on est gosse» et puis c’est tout. Heureusement, Jake n’était pas le plus bavard du lot de Fraser. Il n’était pas celui qui voulait lui tirer les vers du nez à tout prix pour savoir d’où il venait et quel était son parcours. Il se contentait d’accepter une soirée sans prétention et pour Marc, c’était bien suffisant. Il ne s’embarrassait pas des conventions sociales. Il était ce qu’il avait toujours été. Un électron libre pour qui les relations sociales n’avaient pas la moindre importance. Et tant qu’on ne venait pas l’emmerder pendant qu’il buvait tranquillement son cinquième ou sixième - là encore, peu importait - verre en échangeant quelques phrases avec Jake, ça lui allait.

La barmaid dévorait son compagnon de soirée des yeux. Il ne serait pas surpris si Jake trouvait un numéro de téléphone en bas de l’addition. Il y eut un concert de cri dans le fond de la salle et Marc grimaça. Ouais, non. Peut-être que c’était une mauvaise idée de venir ici en fin de compte.  Il en venait à espérer que l’équipe perde juste pour qu’ils se taisent. Pourquoi ne changeait-il pas de bar ? Parce qu’il n’avait pas envie.  C’était Marc dans toute sa splendeur, par le simple fait de râler parce que les hooligans beuglaient mais ne pas vouloir changer d’endroit. Il jeta un oeil à Jake qui venait de s’enfiler son énième verre et qui était déjà bien atteint. Il savait que le jeune Fraser était du genre amusant quand il avait bu mais il ne l’avait jamais vu à l’oeuvre. Il n’avait que la version de Mai qui le qualifiait de drôle mais insupportable, avec ses mots à elle. Marc l’entendait maintenant raconter une blague à la barmaid qui avait bien envie de le mettre dans son lit et manqua de s’étouffer avec le contenu de son propre verre devant le niveau. La jeune femme eut un sourire gêné avant de partir de l’autre côté. Marc ne pouvait que la comprendre, sur le coup. La blague de Jake était nulle.  Se penchant vers lui, Marc dit : « Si tu veux la mettre dans ton lit, ne fais pas de blagues. Sérieusement. » Il gratifia Jake d’une tape sur l’épaule et d’un sourire dépité avant de se redresser. Il désigna le verre à moitié vide du Fraser d’un signe de tête, un sourcil froncé : « T’en as pris combien, là ? » Il n’avait pas surveillé, parce qu’il n’était pas sa mère et qu’il était bien trop occupé à reluquer les fesses de l’une des serveuses. Et à s’enfiler probablement le double de ce que Jake avait ingurgité, pour ce qu’il en savait. Il n’avait pas compté. Il ne comptait jamais.
© Starseed

___


I'm not a good man. Remember that. I'm not into have a good situation, a good house, wifey, kiddos and all theses bullshits. Don't put all your hope in me, because I will disappoint you once, twice... I'm not a good person and i think you should know that.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Booster
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Jake a le pouvoir de moduler le pouvoir des autres. Il peut les amplifier ou au contraire les annihiler. Si le(s) personne(s) atteinte(s) par son pouvoir ne maitrise(nt) pas le(s) leur(s), ça peut vite tourner au vinaigre.
Max, Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Poppy et Altaïr
995
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Though we end up shipwrecked having no fun {Jake&Marc}   Dim 22 Jan - 10:59

Though we end up shipwrecked having no fun
No liquor left on the shelf
I should probably introduce myself
You shoulda' seen what I wore
I had a cane and a party hat
Jake ✧ Marc
Une soirée de libre et voilà qu'il se retrouve au bar avec Marc, le colocataire/squatteur/ami de sa sœur. Ce mec est un peu particulier mais bizarrement son caractère antipathique et original plait bien à l'irlandais. Le fait qu'ils ne s'épanchent jamais en des discutions incessantes et inutiles est le gros point positif de leur amitié très simpliste. Et c'est avec cette même simplicité qu'ils ont fini dans un bar de la capitale, pas celui de Mai, non, un autre tout aussi sympa où ils peuvent faire tout ce qu'ils veulent sans être maternés par son aînée. Ils se commandent un verre, puis deux, puis plus, et picolent jusqu'à en devenir un peu saouls. Lui se laisse vite distraire par la barmaid. Elle est jolie et a l'air d'avoir du caractère, son style de fille en somme. En temps normal, Jake se serait sûrement contenter de lui jeter des regards qui en disent long, sans aucun mot, gardant le petit côté mystérieux qui plaît tellement aux filles en temps normal. Mais il a déjà beaucoup bu et quand il boit, Jake se désinhibe complètement... beaucoup trop même. Le fait est que la barmaid en question lui offre un verre de plus à chaque verre que lui commande. Ca le jette dans une boucle vicieuse dont il ne se sortira que le lendemain avec une gueule de bois. Mais en attendant, le Jake bourré se laisse tenter à draguouiller la barmaid. Et ce n'est pas avec de belles paroles qu'il compte la conquérir mais plutôt avec des blagues. Des blagues... nulles. Mais alors mais tellement nulles. Le pire est que, quand il sort la blague en question, il rigole déjà tout seul. « Dis, tu connais la blague du petit déjeuner ? » La barmaid a l'air perplexe mais lui sourit tout de même alors qu'elle remplit un verre de bière. Elle le dévore des yeux depuis qu'ils se sont assis au bar mais elle ne pensait sûrement pas que la première chose qu'il lui dirait serait un truc de genre. Elle répond tout de même, parce qu'elle est sympa et parce qu'il lui plait vraiment. « Euh non... » Un énorme sourire vient se peindre sur le visage du grand blond qui n'attendait que cette réponse. C'est l'heure de la chute la plus hilarante du monde. Non. La plus hilarante de l'univers ! « C'est pas de bol ! » Et il rigole avant de prendre quelques gorgées de son verre devant la pauvre barmaid encore plus perplexe. Elle fait semblant de rire, ce qu'il prend pour vrai, et part s'occuper d'autres clients un peu - beaucoup - plus loin. Lui se dit : c'est dans la poche.

Enfin c'est ce qu'il croit. Marc semble penser tout le contraire. « Si tu veux la mettre dans ton lit, ne fais pas de blagues. Sérieusement. » Jake se retourne vers son acolyte du soir et sur son visage, on peut lire son incompréhension. Il ne voit pas du tout de quoi parle Marc. Y'a rien de mieux que l'humour pour pécho et puis... « Mais je comprends pas, elle est super drôle cette blague quoi... » Cette blague est vraiment super drôle. Rien qu'à y repenser, il rigole tout seul. « Pas de bol. » Et il rigole encore avant de finir son verre d'une traite. C'est officiel, il est bourré, genre complètement. Jake pivote sur son tabouret et regarde maintenant la salle remplie de fervents supporters sportifs qui hurlent après un but de l’équipe adverse. Jake aime bien les matchs, même si c'est pas un inconditionnel, ses yeux s'attardent sur l'écran géant. Mais son esprit est à un tout autre sport dans lequel il va sûrement descendre en division ce soir. La remarque de Marc se ballade encore dans sa tête et il prend le temps de finir de l'analyser. Une fois cela fait, il demande, avec encore un peu d'espoir. « Tu crois que j'ai encore une chance ? » Non parce que... elle est vraiment jolie quand même.

« T’en as pris combien, là ? » Jake regarde Marc qui montre son verre d'un signe de tête. Jake baisse alors les yeux vers le verre en question et il réfléchit rapidement à tout ce qu'il a pu boire. À vrai dire... il sait pas trop. « Je sais pas… Celles qu'on a commandé et celles qu'on m'a offerte. » Un grand sourire de troll s'affiche sur son visage. Le sous-entendu est à peine caché. Oui, la barmaid lui offre des coups gratuits depuis qu'ils sont arrivés. Ceci expliquant cela, on comprend que le grand blond, qui est donc un grand gabarit, soit déjà complètement torché. Sachant cela, y’a rien d’étonnant à sa réaction quand il voit une belle brune en train de reluquer leur Marc national. Sans aucune discrétion, il la montre d'un signe de tête alors qu'il informe Marc de la touche qu'il a. « Hé regarde, y'a la nana qui te quitte pas des yeux là ! » Il la pointe presque du doigt. L'idée que Marc se lance à son tour dans une séance de drague semble plaire à l'irlandais qui pose son verre vide sur le comptoir d'un air décidé. « Vazy, je vais faire ton copilote moi, compte sur moi bro ! » Il balance une tape amicale et virile en plein dans l'épaule de Marc. Le garde est un peu brusque pour le coup, mais peu importe. Il réajuste sa veste, prêt à mener la conquête de la jolie brune pour le bien de son poto. « Allez, j'y vais ! En trois minutes c'est plié moi je dis. » Il est ultra confiant mais son jugement est aussi ultra biaisé par l'alcool. Il compte d'ailleurs l'aborder avec une blague... peut-être celle du petit déjeuner. Elle est trop drôle cette blague.

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar

On l'appelle souvent l'autre connard.
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Il manipule les ombres. En gros, il se sert d'ombres déjà existantes pour en faire ce qu'il veut : déplacer les objets, blesser des êtres vivants, etc.
Albert, Gabriel, Jess Drew, Kurt, Lorna & Kristina
329
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Though we end up shipwrecked having no fun {Jake&Marc}   Jeu 9 Fév - 15:28

Though we end up shipwrecked having no fun
No liquor left on the shelf
I should probably introduce myself
You shoulda' seen what I wore
I had a cane and a party hat
Jake ✧ Marc
Comment lui dire simplement, sans le vexer ? S’il y avait un moyen, en tout cas, Marc ne le connaissait pas. Il secoua la tête vigoureusement, affichant cet air blasé qui le caractérisait assez souvent quand il avait quelque chose de pas super agréable à dire. « Non, c’est de la merde, cette blague. » C’était sans doute assez violent comme façon de le dire mais Jake le remercierait plus tard. Peut-être qu’il ne la ferait plus jamais de sa vie, parce qu’il se souviendrait de la manière dont Marc avait amené la chose. Cette blague était nulle, autant le dire tout de suite. Après, quant à savoir si Jake, visiblement imbibé comme il l’était, se rappellerait de ça, c’était à voir. Et vu qu’apparement, il était en train de se marrer tout seul, Marc jugea qu’il ne l’avait peut-être même pas écouté. Un autre que Marc aurait surveillé la consommation d’alcool de Jake. Un autre que lui aurait probablement demandé à la barmaid de ne lui servir plus des boissons non alcoolisés à partir de maintenant. Et un autre que lui aurait peut-être joué à la baby-sitter avec le jeune Fraser en se prenant la tête dans les mains. Quelqu’un qui n’était pas Marc, en tout cas. Quand il entendit Jake lui demander s’il avait encore une chance, il avala cul sec la dernière gorgée qui lui restait en hochant la tête. « Si tu ne ressors pas tes blagues, y’a peut-être encore moyen, oui. »

Enfin, à présent, il comprenait mieux l’état d’ébriété dans lequel il était. La jolie barmaid lui avait offert des coups. Forcément. Marc leva les yeux au ciel en souriant. Tout était clair, maintenant. Oui, il avait encore carrément moyen de l’avoir, cette fille. Elle allait revenir, rien que pour ses beaux yeux. « C’est dans la poche, t’as encore une chance. » Enfin… S’il continuait à picoler comme ça, il y avait plus de chance qu’il s’écroule sur le comptoir avant même d’avoir pu l’emballer complètement. Mais Jake était suffisament grand pour savoir ce qu’il faisait, après tout. Bon, il avait visiblement consommé plus d’alcool que prévu. Merci la jolie barmaid. N’empêche qu’il était adulte. Bourré, mais adulte. Et avec un sacré problème de discrétion quand il lui parla d’une fille qui le regarde. Marc arqua un sourcil interrogateur et ne tourna pas la tête dans la direction que Jake lui désignait. Du doigt. Il hésita franchement entre rire ou se porter une main sur les yeux en soupirant. Parce que Jake était quand même assez drôle à regarder avec un verre - ou une dizaine - dans le nez mais il était aussi embarrassant. Et même si Marc avait tendance à se foutre de tout, il y avait quand même des limites. Surtout dans le cas présent. Surtout quand Jake s’autoproclama son copilote et se mit en tête d’aller parler à cette fille dont Marc ne savait même pas quoi elle ressemblait. Il tourna la tête pour la voir, d’ailleurs. Parce que si c’était pour que Jake lui ramène un thon, merci bien, hein. Si ça se trouve, elle n’était pas du tout à son goût. Et son regard croisa celui d’une brune pas mal du tout qui lui souriait. Okay, ouais, elle était jolie. Plus que jolie même. Peut-être qu’il y aurait moyen de…

L’écossais retint un nouveau juron quand Jake se mit cette fois-ci en tête de lui servir ses blagues. Merci mais non merci. Tout en se massant l’épaule parce que la tape amicale qu’il lui avait servi lui avait fait un peu mal, Marc le retint par la veste. « Je ne pense pas que ce soit une bonne idée. » Un peu de tact pour une fois ? Ce serait bien, pour changer un peu. Il avait déjà dit que ses blagues étaient nulles mais Jake s’en fichait. Peut-être que s’il trouvait une autre excuse, assez convaincante, Jake n’irait pas parler à cette brune. Et l’excuse était déjà toute trouvée. « Tu crois qu’elle va le prendre comment, ta barmaid, si tu vas parler à une autre fille ? Elle n’est pas censée savoir que c’est pour moi que tu fais ça. Réfléchis-y trente secondes. » En espérant que Jake avait encore suffisament de capacité cognitive pour comprendre où Marc voulait en venir. Il voulait la barmaid, la barmaid le voulait. C’était simple comme bonjour à comprendre. Il ignorait si ça allait dissuader Jake mais il avait tenté au moins. Une clameur générale s’empara de la salle - un point avait été marqué par l’équipe que tout le monde soutenait, apparemment - alors qu’il retenait toujours le jeune Fraser avec un petit sourire. Malgré lui, les yeux de Marc s’aventurèrent vers la jolie brune qui était à l’autre bout, en train de discuter avec quelqu’un qu’il ne pouvait pas voir parce que la personne était dissimulée derrière une sorte de pilier.  
© Starseed

___


I'm not a good man. Remember that. I'm not into have a good situation, a good house, wifey, kiddos and all theses bullshits. Don't put all your hope in me, because I will disappoint you once, twice... I'm not a good person and i think you should know that.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Booster
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Jake a le pouvoir de moduler le pouvoir des autres. Il peut les amplifier ou au contraire les annihiler. Si le(s) personne(s) atteinte(s) par son pouvoir ne maitrise(nt) pas le(s) leur(s), ça peut vite tourner au vinaigre.
Max, Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Poppy et Altaïr
995
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Though we end up shipwrecked having no fun {Jake&Marc}   Dim 12 Fév - 13:33

Though we end up shipwrecked having no fun
No liquor left on the shelf
I should probably introduce myself
You shoulda' seen what I wore
I had a cane and a party hat
Jake ✧ Marc
Alors qu'il demande à Marc si il a encore ses chances avec la jolie barmaid, Jake la regarde servir quelques verres à un groupe de personnes situées de l'autre côté du bar. Il a toujours été un peu volage, du genre à papillonner comme bon lui semble et ce à part pendant deux grandes périodes bien distinctes de sa vie. L'ère « Maria » avait duré des années et avait été placée sous le signe de la relation conventionnelle, la seule qu’il a jamais eu, c’est aussi la seule qui avait eu une petite chance de durer pour la vie. Mais ils s'étaient trouvés jeunes, peut-être un peu trop, et la vie faisant cela, ils avaient fini par se séparer, fatalement. La seconde période était l'ère « Romy », qui avait duré tout aussi longtemps même si on pouvait difficilement dire qu'ils avaient été du genre couple classique. Ils avaient subi la même fin, moins douce car la douceur n'avait jamais été un qualificatif de leur duo explosif. Leur rupture est encore récente, encore à vif, et Jake positive avec ce petit rien : il peut à nouveau profiter d'autres belles plantes. C'est bien le seul côté positif de la chose d’ailleurs parce qu'hormis ça, il a juste l'impression qu'une moitié de lui-même lui a été arraché, puis cette moitié lui a collé une baffe et a tourné les talons pour partir sans même se retourner. Heureusement qu'il y a l'alcool et les jolies barmaids en guise de consolation. Et Marc aussi. Pas de la même manière bien sûr, mais plutôt pour le côté purement amical. Parce que Marc ne pose pas de question qui n'aurait de toutes manières pas de réponses, et qu'avec lui on peut picoler sans entendre une voix en fond sonore pour lui dire d'y aller mollo sur la boisson. Jake a pas besoin d'une nounou. Entre autre il a déjà été bien plus saoul que ça et surtout : il gère. La preuve : « C’est dans la poche, t’as encore une chance. » Comme le dit Marc, rien n'est perdu avec la barmaid et faut avouer que ça rend Jake à la fois fière content, ouais excusez-le c'est qu'un homme et il veut pécho, mais aussi fier. Il n'aurait pas été alcoolisé, il aurait agi de manière classe, avec un demi-sourire stylé comme le font les beaux gosses, mais là il est bourré, genre bien, et au lieu de cela il serre le poing et le brandit en l'air en lâchant un « Yes ! » sonore.

Puis il passe à tout autre chose lorsqu'il repère cette jolie brune qui regarde Marc avec cet air qui ne berne personne. Jake se met alors en tête d'aider son ami à pécho lui aussi et se propose d'être son copilote d'un soir. Il se tourne vers le blond et un sourire amusé apparaît sur ses lèvres. Il adore être copilote, même si de toute sa carrière en la matière, il a jamais réussi à faire qu'un de ses potes réussisse son coup. Genre : jamais. Il est le pire des copilotes, sûrement parce qu'il fait et dit vraiment n'importe quoi quand il a trop bu. « Je ne pense pas que ce soit une bonne idée. » Jake en revient pas que Marc lui sorte ça. Enfin, c'est un peu exagéré dit comme ça, il en revient tout de même mais ça lui parait quand même être une bonne idée dans l'ensemble. Il a perdu son sourire amusé et fronce des sourcils, visiblement perplexe. « Bah... bah pourquoi ? » Et il aura bien rapidement une réponse à sa question. « Tu crois qu’elle va le prendre comment, ta barmaid, si tu vas parler à une autre fille ? Elle n’est pas censée savoir que c’est pour moi que tu fais ça. Réfléchis-y trente secondes. » Il y réfléchit dix secondes et en effet ça paraît puer pas mal pour son coup avec la barmaid. Jake mesure les pour et les contre rapidement. D'un côté elle est jolie et elle lui plait, de l'autre Marc est son ami même si il est quand même particulier comme type. Jake est particulier aussi d'ailleurs, mais tout de même, il a le sens de l'amitié. C'est donc avec une certaine solennité qu'il pose sa main sur l'épaule de Marc à la fin de sa longue réflexion qui a effectivement pris trente secondes. « Marc… » Il se tait quelques secondes, le temps de capter le regard du Bowman pour ce moment qui se veut dédié à cette grande valeur qu’est la solidarité que partage tout bons amis qui se respectent. « Bros before hoes. Tant pis pour la barmaid. » Son choix est fait. Qu'il en soit ainsi. « Quoique... » Qu’est-ce que vous voulez ? Il n'est qu'un homme.

Jake part sans un mot et rejoint la barmaid, lui dit quelque chose, lui sourit et va même jusqu'au cliché ultime avec un clin d'œil. Elle rit et lui repart dans la direction opposée. Depuis l'autre côté du bar, Jake regarde Marc et lève ses deux pouces en l'air visiblement ravi et aussi excité de ce qui allait suivre. En quelques secondes, il est au niveau de la jolie brunette et ne regarde même pas les alentours avant d'engager la conversation avec elle. Il lui sort un sourire charmant, mais pas trop, parce qu'il n'est que le copilote cette fois ci. C'est Marc qui doit briller ! « Hey ! Tu sais que t'as tapé dans l'œil de mon pote? Le blond là, celui avec le verre. Ouais, lui, là. » Il se tourne vers Marc et le pointe du doigt comme si c'était son seul moyen de désigner les gens ce soir-là. Puis il se reconcentre à nouveau sur la jeune femme. Jake est étrangement sociable quand il a bu. « Il est un peu timide, mais il voudrait t'offrir un verre… ou deux. Les cosmopolitan, je suis sûr que c'est ton truc, non ? » Il regarde le verre vide qui fait face à la jeune femme. Elle est fan de cosmo, il en mettrait sa main à couper. Enfin, il n'a pas le temps d'en avoir le cœur net car une autre main, celle du grand balèze assis à côté de la brunette, vient de se poser sur l'épaule de l'irlandais, le forçant à lui faire face. Jake lève les yeux vers le colosse ultra baraque et semble ne pas comprendre. « Euh... Salut. » Qu'est-ce qu'il lui veut en fait lui ?
 
© Starseed

___

Je suis la propriété de Romy Adler

Bang bang.
I shot you down. Bang. You hit the ground.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

On l'appelle souvent l'autre connard.
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Il manipule les ombres. En gros, il se sert d'ombres déjà existantes pour en faire ce qu'il veut : déplacer les objets, blesser des êtres vivants, etc.
Albert, Gabriel, Jess Drew, Kurt, Lorna & Kristina
329
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Though we end up shipwrecked having no fun {Jake&Marc}   Dim 5 Mar - 13:47

Though we end up shipwrecked having no fun
No liquor left on the shelf
I should probably introduce myself
You shoulda' seen what I wore
I had a cane and a party hat
Jake ✧ Marc
Un instant, un instant seulement, Marc avait cru que sa réponse avait donné de quoi réfléchir à Jake. C’était vrai, après tout. Pourquoi ruiner ses chances avec la jolie barmaid pour une fille qu’il ne connaissait pas et que Marc pouvait très bien aborder lui-même si l’envie lui en prenait ? Vraiment, le calcul était vite fait. Pourtant même un calcul simple sembla lui passer au dessus de la tête, car Jake renchérit derrière par quelque chose qu’il ne pensait jamais entendre de sa bouche. Bros before hoes.  Marc resta un instant planté comme un imbécile, à réfléchir à ce qu’il venait de lui dire. Et quand il comprit exactement où Jake voulait en venir, il était trop tard pour l’arrêter, il était déjà hors d’atteinte. Et merde. La bouche grande ouverte, Marc le regarda s’éloigner, sentant la catastrophe arriver aussi sûrement que le Titanic avait foncé sur l’iceberg. Mais non, Jake avait repris le contrôle de son cerveau et se dirigeait vers la barmaid. Il soupira presque de soulagement. Iceberg évité. Il avait laissé tomber l’idée de jouer les entremetteurs pour lui, c’était bon signe.
Ou pas. Marc le vit échanger deux mots avec la barmaid et changea de direction. Vers l’autre fille. Putain de… Non ? Et merde. Quand il avait une idée derrière la tête, il ne l’avait pas ailleurs, le Fraser (et en plus, ça rime). Autant dire que ça craignait un peu. Déjà, ce n’était pas dans les plans de Marc de finir avec quelqu’un ce soir. Lui, il était juste parti pour s’enfiler des verres toute la soirée pour passer le temps. Et même s’il y avait potentiellement une soudaine envie de finir par faire la bête à deux dos avec des gens, il n’avait jamais eu pour façon de faire d’envoyer ses amis parler à sa place. Il observait donc Jake, une main devant de le visage. Lui qui avait tendance à tout assumer et à s’en foutre comme de sa première chaussette, là, il assumait pas trop. Et ne s’en foutait pas du tout.

Il était bien trop loin pour entendre ce que Jake disait. Et il était trop tard pour le ramener au comptoir par le col pour le faire boire jusqu’à ce qu’il ne soit plus capable de marcher, de parler et donc d’avoir des idées aussi nulles. Non mais sérieusement, quoi. Marc avait-il la dégaine de quelqu’un qui avait besoin d’aide pour draguer ? Non. Quand il voulait quelque chose, il l’avait. Sa liste de conquêtes étaient assez conséquentes. Jake devait le savoir, non ? Ou alors peut-être que Jake ne le savait pas, tout simplement parce que Marc n’en parlait jamais. Chez les Fraser, la seule personne à savoir qu’il avait déjà eu des histoires, c’était Mai. Parce qu’elle l’avait accueilli chez lui quand Liana l’avait foutu à la porte après l’avoir surpris en train de s’envoyer en l’air avec une de ses amies. Mais à part si Mai en avait parlé à ses deux frères, il n’y avait aucun moyen pour Jake de savoir comment Marc gérait sa vie sexuelle. Enfin bon, il était bien mignon, Jake, mais il n’avait pas besoin d’aide. Et sortir ses blagues n’allaient pas arranger les choses.
Il le désignait, en parlant à la brune et Marc le fusilla un instant du regard. Là, Jake avait réussi quelque chose énormément de personnes pensaient impossible jusque là. Embarrasser Marc. Provoquer chez lui une réaction de gêne et l’envie de se terrer dans un trou. Comment avait-il fait ? On se le demandait. Marc s’enfila la dernière rasade de son verre cul sec pour faire passer cette impression. Peut-être qu’il pouvait se barrer et laisser Jake se débrouiller ? Pas sa façon de faire. Enfin… Avait-il seulement une façon de faire ? Marc avait tendance à adopter le terme #yolo en permanence. Improviser les trois quarts du temps. Puis laisser le frère de Mai en plan comme ça, ça se faisait pas. Il l’aimait bien, même quand il avait des idées aussi perchées.

Il tourna à nouveau la tête vers lui, pour voir où il en était. Fronça les sourcils en voyant qu’un type s’était joint à la fête. Se demanda un instant si Jake n’était pas en train de lui organiser un putain de plan à plusieurs. Et manqua de s’étrangler avec sa salive en voyant que vraisemblablement, c’était le petit-ami de la brune. Et qu’il n’avait pas l’air content. Et merde. La soirée n’allait pas s’arranger. Marc leva les yeux au ciel en se levant de son siège. Ils étaient bien à boire, là. Pourquoi avait-il fallu que Jake se mette en tête de l’aider à pécho ? Il parcourut la distance qui le séparait de Jake avec un air nonchalant. Tant que le Fraser ne s’en mangeait pas une, il pouvait prendre l’air détendu et le tirer de la situation sans que ça parte en bagarre. Enfin, il espérait. Même s’il ne crachait pas contre un peu d’animation. L’appel de la violence, ça l’animait plus que d’habitude. Mais c’était le frère de Mai et Mai le tuerait si jamais il l’embarquait dans ses conneries. Alors pour une fois, la diplomatie était de mise. Ou pas.
Sauf que Jake s’en mangea effectivement une. Et effectivement, Marc n’allait pas laisser passer ça. Faisant craquer sa nuque, il franchit les derniers mètres qui le séparait du groupe. Qui qui allait s’en prendre une ? Il attrapa Jake par l’épaule et le tira en arrière. Avec un sourire, il tourna la tête vers le type qui venait de frapper son pote. « Désolé d’interrompre la fête mais… En fait, non, pas désolé, du tout. » Et son poing s’écrasa sur la face de l’autre enfoiré. Il y eut un craquement et Marc eut mal à la main durant un instant. Sérieusement ? Il avait du béton à la place du visage ou quoi ? Il secoua le poing en grimaçant. Il se tourna cette fois-ci vers Jake, plus calme. « Ça va ? » La brune fulminait derrière eux, les traitant de malade, mais Marc l’ignora totalement. Elle était jolie, mais ça ne valait pas le coup de se faire latter la gueule pour ses beaux yeux.
Marc n’était pas le type balèze qui imposait le respect. Il était plutôt fin, pas très grand non plus, mais c’était ça qui jouait en sa faveur. On ne s’attendait jamais à ce qu’il soit capable de faire cracher des dents ou de retourner la tête d’un adversaire. Il n’avait pas trop réfléchi quand il avait vu Jake se prendre un pain dans la tête. Il avait fait son  #yolo mode habituel, en ignorant les possibles conséquences que ça pourrait avoir. Et ça, c’était ni plus ni moins l’histoire de sa vie. Le gars se relevait, se tenant le nez et fulminant à son tour. Marc sourit à nouveau. Il était encore debout et capable de parler ? Ça voulait dire qu’il pouvait en remettre une couche. Sans douceur, bien entendu.
© Starseed

___


I'm not a good man. Remember that. I'm not into have a good situation, a good house, wifey, kiddos and all theses bullshits. Don't put all your hope in me, because I will disappoint you once, twice... I'm not a good person and i think you should know that.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Booster
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Jake a le pouvoir de moduler le pouvoir des autres. Il peut les amplifier ou au contraire les annihiler. Si le(s) personne(s) atteinte(s) par son pouvoir ne maitrise(nt) pas le(s) leur(s), ça peut vite tourner au vinaigre.
Max, Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Poppy et Altaïr
995
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Though we end up shipwrecked having no fun {Jake&Marc}   Sam 18 Mar - 20:55

Though we end up shipwrecked having no fun
No liquor left on the shelf
I should probably introduce myself
You shoulda' seen what I wore
I had a cane and a party hat
Jake ✧ Marc
Jake sait pas trop comment il s’est retrouvé de « parler à une jolie brune pour le bien de la future nuit d’amour de Marc » à « parler à un grand baraqué à l’air franchement menaçant ». Ca parait  plutôt dévier de son rôle de wing man du jour, surtout parce qu’il doute que le grand baraqué en question soit franchement le style de son ami. Déjà il n’a pas forcément l’air sympathique, mais en plus il y a une nouvelle information qui vient troubler tous ses plans. « C’est à ma copine que tu parles là mec. » Alors de un, ni la fille ni le gars ne passeront donc de folle nuit d’amour avec son ami Marc et ça c’est triste. De deux, ça pue grave pour lui là du coup parce que vu de loin comme ça… ça devait vachement ressembler à de la drague sa discussion avec la copine en question. Et pour toute réaction, Jake se contente pourtant d’un « Ah. » qui résume très bien le tout. Bon, à vrai dire, c’est le genre de chose qui peut totalement arriver dans un bar. Draguer une nana déjà prise dans un bar est monnaie courante. La suite des événements fait aussi partie de cette catégorie d’événement d’ailleurs. Il le voit presque venir mais n’a tout de même pas la présence d’esprit d’esquiver le coup, la faute aux verres qu’il s’est enfilé plus tôt surement. Il se prend le poing du nouveau venu en plein dans la tronche et la force de l’attaque l’en fait reculer de quelques bons centimètres. Dans tous les cas, bourré ou pas, ça fait super mal et Jake grimace tandis que Marc, son héros, prend sa défense. « Désolé d’interrompre la fête mais… En fait, non, pas désolé, du tout. » C’est au tour de son assaillant de se manger un poing dans la tronche, ce qui lui pète le nez au passage. Marc n’en a pas l’air comme ça mais il en a quand même sous le pied. Le grand baraqué se retrouve donc, à peu de chose près, dans le même état que Jake qui aura surement un bel œil au beurre noir le lendemain. Enfin lui s’est pas fait péter le nez, c’est déjà ça.

Le colocataire de sa sœur se retourne alors vers lui et il prend de ses nouvelles, tout attentionné qu’il est (leul). « Ça va ? » Généralement Jake donne pas vraiment dans le genre princesse en détresse qui se fait sauver du méchant par un prince charmant, mais Marc est son pote, et l’irlandais voit presque sa réaction comme une belle déclaration d’amitié (#bourré). Alors, tout en continuant de grimacer, parce qu’il a encore franchement super mal, il pose une main sur l’épaule de Marc (et la seconde sur sa pommette histoire d’estomper la douleur) et il lui dit un peu trop solennellement peut être. « Marc… T’es un vrai pote toi. » Bon il lui répond pas vraiment mais Jake n’est pas une chochotte et il lui en faut bien plus pour dire que ça ne va pas. En plus, faut bien l’avouer, il adore les batailles de bourrés dans les bars. Ca a quelque chose de fun. Ce qui est totalement débile, oui, mais bon, vous savez les mecs parfois, faut pas chercher à les comprendre. Il est un homme d’action et il aime l’action, ça ne va pas vraiment chercher plus loin que ça. Et justement, de la baston il va en avoir car les potes du grand baraqué, tout aussi baraqués que lui, sont justement en train de l’aider à se relever. Ils n’ont pas l’air content, genre pas du tout, et se tournent vers eux alors que le gars au nez pété les pointe d’un doigt accusateur. Jake les voit faire et, il a beau être bourré, il comprend instantanément ce que ca implique pour eux. Il regarde Marc qui est toujours tourné vers lui et grimace à nouveau, sauf que cette fois ce n’est pas à cause de la douleur. « Et je t’annonce qu’on va manger sévère. » Les types s’avancent vers eux, ce qui ne fait que confirmer ce pressentiment.

Jake les regarde et il ne pense même pas à se carapater pour sauver ses fesses, le tout en entrainant Marc avec lui pour sauver ses fesses à lui aussi. A la place, il plisse les yeux, pour mieux les détailler mais aussi parce qu’il a maaaal. « Putain mais ils sont combien ? » Beaucoup, ils sont beaucoup et ils leur tombent dessus tous d’un coup d’un seul. Bon, on est totalement d’accord pour dire que tout cela est complétement de la faute de Jake, mais une chose qu’on ne peut pas lui reprocher, c’est qu’avec lui les soirées sont du genre mémorables. Mais ils ne seront pas les deux seuls à se souvenir de ce soir-là, parce que les deux blonds, même si ils sont totalement en infériorité numérique, répliquent avec hargnes et leurs adversaires du jour n’en ressortent pas indemnes. La baston dégénère rapidement, au point que d’autres, qui se sont fait bousculés par les belligérants ou qui ont juste envie de s’amuser un peu, se mêlent à l’action. On ne sait finalement plus qui se bat avec qui et contre qui. Tout ce que l’on sait c’est que le mot d’ordre est donné : baston générale.

© Starseed

___

Je suis la propriété de Romy Adler

Bang bang.
I shot you down. Bang. You hit the ground.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

On l'appelle souvent l'autre connard.
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Il manipule les ombres. En gros, il se sert d'ombres déjà existantes pour en faire ce qu'il veut : déplacer les objets, blesser des êtres vivants, etc.
Albert, Gabriel, Jess Drew, Kurt, Lorna & Kristina
329
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Though we end up shipwrecked having no fun {Jake&Marc}   Lun 17 Avr - 18:04

Though we end up shipwrecked having no fun
No liquor left on the shelf
I should probably introduce myself
You shoulda' seen what I wore
I had a cane and a party hat
Jake ✧ Marc
Son attrait pour la violence physique pourrait soulever quelques questions. Ce n'était pas très sain d'aimer se battre à ce point. Donner des coups, briser un os, recevoir une droite en pleine face et sentir le sang couler de son nez. Tout ceci contribuait, pour Marc, à le rendre plus vivant. Il aimait trop vivre dangereusement, s'attirer des emmerdes et en donner.  Certains se plaisaient à dire que Marc était les emmerdes. Et ce n'était pas si éloigné de la réalité.  On pouvait penser que c'était exagéré, dis comme ça. Mais il n'y avait qu'à voir le petit air de satisfaction sur sa face quand il avait frappé le grand baraqué qui en avait collé une à Jake. La petite montée d'adrénaline qui faisait du bien. Trop de bien, dans son cas.   C'était ainsi qu'il fonctionnait, qu'il avait toujours fonctionné.

Le regard vers Jake, lui demandant si ça allait, il devait se retenir de sourire trop fort. Un peu d'animation pour cette soirée. Une bonne vieille bagarre de bar à l'ancienne. Mai allait les tuer. Elle allait surtout tuer Marc pour avoir embarqué Jake dans cette galère.  Jake qui le remerciait en le qualifiant de pote. Jake qui lui annonçait qu'ils allaient manger sévère. Marc fit craquer sa nuque d'un geste détendu qui indiquait qu'il avait bien trop l'habitude de ce genre de scène pour s'en inquiéter. Ils allaient dérouiller, ouais. Mais les autres en face aussi.  Il ne dissimula pas plus longtemps son sourire. D'un revers de la main, il désigna le groupe en face d'eux. « Je prend ceux de droite et tu prends ceux de gauche ? »  Drôle de façon d'aborder la possibilité qu'ils se fassent sévèrement botter le cul par les potes du grand baraqué.

Et c'était parti. Il se mangea un pain, en donna deux. Il fut projeté contre une table, écrasa un verre sur un crâne, provoqua, jura. Et putain, c'était bon. C'était une bonne soirée et Marc prenait davantage son pied en tatanant deux trois tronches par-ci par-là qu'en s'envoyant en l'air toute la nuit avec la brune que Jake voulait aborder pour lui. Et si on lui demandait, il répondrait « Mais quelle brune ? »  parce que dans son esprit, elle n'existait déjà plus. Elle n'était plus qu'un vague souvenir alors qu'il se foutait joyeusement sur la tronche avec un type au crâne rasé qui venait de le plaquer violemment contre le pillier. Il se baissa juste à temps pour que le poing de l'adversaire rencontre le bois et fasse un bruit sinistre qu'on pourrait assimiler à un craquement. Là, il était dans son élément. Le chaos. Chacun s'était laissé contaminé par l'ambiance, les plus pacifiques quittant les lieux avant de se recevoir une dérouillée sans avoir rien demandé.

C'était pour ce genre de chose qu'il vivait. Pour ces instants où les humains laissaient tomber tout masque civilisé pour laisser les poings parler à la place. La belle blonde que Jake draguait un peu plus tôt s'était réfugiée derrière le comptoir. Marc laissa de côté le mec qu'il était en train de labourer de pains dans la tronche pour saisir un tabouret qu'il asséna sans plus réfléchir sur le type qui s'en prenait à Jake. Le mec tomba, suivi du tabouret que Marc lâcha. En soupirant de contentement, il lança un « De rien »  au Fraser avant de repartir dans la mêlée. Il avait mal partout, il saignait mais est-ce que ça l'empêchait de continuer ? Non, bien sûr que non. Bien au contraire, ça lui insufflait l'énergie nécessaire pour ne pas cesser de maraver la tronche aux autres.

Jake lui rendit très rapidement la pareille quand Marc se trouva lui aussi en mauvaise posture. C'était un tel bordel qu'il était difficile de différencier avec qui ils avaient commencé à se battre et ceux qui s'étaient joints à la fête en cours de route. Les corps s'entassaient sur le sol, parmi les tables renversées, les verres brisés et quelques dents par-ci, par-là. Le seul truc qui attristait vraiment Marc, c'était qu'il aimait bien ce bar, au final. Et qu'on ne le laisserait plus y remettre les pieds après ça. Mais tant pis. Ils étaient venus ici pour tromper l'ennui. Et ils étaient servi. Marc cracha un peu de sang qui emplissait sa bouche à cause d'un violent coup qu'il s'était mangé en plein nez. Il s'était retrouvé encore une fois aux côtés de Jake, qui en avait pris pour son grade aussi. « Je crois que c'est mort pour ta serveuse. »  Il désigna la blonde retranchée derrière le comptoir d'un signe de tête. Et qui les fixaient d'un air curieux - ou du moins qui foudroyait Marc du regard pour le bordel qu'il avait créé.
© Starseed

___


I'm not a good man. Remember that. I'm not into have a good situation, a good house, wifey, kiddos and all theses bullshits. Don't put all your hope in me, because I will disappoint you once, twice... I'm not a good person and i think you should know that.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Booster
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Jake a le pouvoir de moduler le pouvoir des autres. Il peut les amplifier ou au contraire les annihiler. Si le(s) personne(s) atteinte(s) par son pouvoir ne maitrise(nt) pas le(s) leur(s), ça peut vite tourner au vinaigre.
Max, Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Poppy et Altaïr
995
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Though we end up shipwrecked having no fun {Jake&Marc}   Dim 7 Mai - 17:11

Though we end up shipwrecked having no fun
No liquor left on the shelf
I should probably introduce myself
You shoulda' seen what I wore
I had a cane and a party hat
Jake ✧ Marc
Au final, personne ne se souvient de pourquoi il se bat ni même contre qui exactement. D’autres ont joint la baston, juste parce qu'ils ont été bousculé et que leurs verres ont été renversés dans le feu de l'action ou encore parce que, à ce stade-là de la nuit, ils sont un peu tous devenus des hommes de cromagnon testostéronés et bêtes. Jake, comme tous les autres, s'en mangent des bonnes et c'est à ce moment-là qu'être déjà bien anesthésié par l'alcool se révèle être utile. Bizarrement, il s'amuse bien, ce qui est vraiment stupide en soit. Le seul pendant vraiment négatif de tout cela est pointé du doigt par Marc, que Jake retrouve au hasard des coups. « Je crois que c'est mort pour ta serveuse. » Le grand blond tourne les yeux en direction du bar et voit son maintenant ex future conquête se terrer derrière celui-ci. Oui, vu l'ambiance bien peu romantique du moment, c'est mort pour son coup avec la serveuse et, à cette pensée, Jake est tout bonnement dégoûté. « Merde, elle est super jolie quoi. » Il a à peine le temps de finir sa phrase qu'un type l'attrape par le col et le relève sans aucun ménagement avant de lui en coller une. Il sent le goût du sang dans sa bouche et se demande, l'espace de deux secondes, s’il ne vient pas de perdre une dent. Ça c'est vraiment pas cool. Il a toujours détesté les dentistes.

Les gros bras qui servent de videurs font alors leur arrivée pour calmer cette bataille improvisée qui a cassé chaises, tables, dents et bouteilles. Ils galèrent à tous les contenir et s'égosillent en sommation qui tombent une à une désespérément dans le vide. « Allez c'est bon, vous arrêtez tous là ! » Celui qui sort ça se prend un coup perdu, ce qui montre bien à quel point les guerriers du jour sont hermétiques aux menaces. Pourtant les vigiles continuent. « On va appeler les flics ! » Si ils savaient qu'ils ont, parmi tous ces gars bourrés qui se chamaillent, un garde rouge, ils trouveraient surement leur propre argument bien ridicule. C'est vrai que Jake est censé représenter l'autorité, c'est le cas depuis qu'il a intégré l'armée, juste après le lycée, mais il a toujours été assez minable dans ce registre-là. Après, on peut pas être bon partout et il a d'autres arguments qui font qu'il est malgré tout un bon soldat même avec son petit problème avec l'autorité qu'il n'hésite pas à défier quand il la trouve stupide.

Ils ont fini par se faire attraper et sont jetés dehors comme des malpropres le tout avec un vol plané sur fond de « Dégagez ! », ce qui ne prête pas à confusion : ils ne sont plus les bienvenus et Jake ne se tapera jamais la belle serveuse. Pourtant c'est autre chose qu'a en tête le garde alors qu'il se relève maladroitement. « Hé ma bière ! Je l'ai pas finie ! » Il faut toujours avoir le sens des priorités dans la vie et même si Jake aurait bien voulu finir son verre, il a surtout dit ça pour rigoler. Le garde se tourne alors vers Marc et il lui tend une main pour l'aider à se relever, le tout avec le sourire parce qu'il faut bien plus à Jake qu'un méchant œil au beurre noir et des bleus un peu partout pour se laisser abattre. « Comment on traite les clients ici, c'est dingue. On aurait mieux fait d'aller au Jarvis ! » Il remet Marc sur ses deux pieds et le regarde de haut en bas comme pour inspecter l'état général de son pote. Si il le ramène tout cassé à Mai, il va en entendre parler surtout que, vu sa pipelette de sœur, tout le monde saura fatalement qu'ils se sont amusés à taper sur de parfaits inconnus dans un bar. Au-delà de ça, Marc est tout de même son pote, du coup Jake est pas non plus complètement indifférent quand il demande : « Ça va ? Putain t'as pris cher Marc ! » Il n’a pas pu s'empêcher de rire en voyant la tête du blond. Jake n'est pas mieux à vrai dire, mais il ne le sait pas, sinon il se serait calmé sur la moquerie.

Une fois Marc relevé, Jake lui assène une tape dans le dos. C'est un mélange d'encouragement, de solidarité entre bros et de signal du départ. Après tout, ils ne vont pas passer le restant de la soirée dans une ruelle, ça serait vraiment moisi. « Dommage pour les bières et les nanas mais je continue de dire que la brune te reluquait ! » Il le pointe du doigt et le regarde d'un air convaincu accentué par ses sourcils relevés. On ne lui fera jamais dire le contraire et il niera toute sa vie avoir lancé cette bagarre pour rien du tout. Marc avait complètement ses chances avec cette nana qui était pourtant malheureusement déjà prise. « Je propose qu'on rentre chez ouam pour se coller des sacs de surgelés sur la tronche, ça te tente ? Je suis pas une petite brune mais je suis assez canon après tout. » Il se marre tout seul alors qu'il prouve ne pas avoir l'alcool modeste, même si c'est pas si faux que ça qu'il est assez canon (sinon je l'aurais pas pris en vava duuuh).

© Starseed

___

Je suis la propriété de Romy Adler

Bang bang.
I shot you down. Bang. You hit the ground.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

On l'appelle souvent l'autre connard.
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Il manipule les ombres. En gros, il se sert d'ombres déjà existantes pour en faire ce qu'il veut : déplacer les objets, blesser des êtres vivants, etc.
Albert, Gabriel, Jess Drew, Kurt, Lorna & Kristina
329
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Though we end up shipwrecked having no fun {Jake&Marc}   Sam 13 Mai - 23:20

Though we end up shipwrecked having no fun
No liquor left on the shelf
I should probably introduce myself
You shoulda' seen what I wore
I had a cane and a party hat
Jake ✧ Marc
Jake balança une remarque sur la jolie serveuse, un truc en rapport avec son aspect physique et Marc n’eut pas le temps de surenchérir parce qu’il se retrouva plaqué au sol pour une brute épaisse qui en profita pour jouer un remake de Fight Club sur sa gueule. Et Marc n’était pas Tyler Durden sur le coup, mais l’espèce de blondinet qui se retrouvait avec un oeuf à la place du visage et qui morflait sévère dans la tronche. Reprendre le dessus fut difficile, entre deux coups sur le nez. Enfin de compte, il réussit à s’extirper in extremis avant de tomber sur un videur qui le chopa par la chemise pour le remettre debout et l’immobiliser. Il entend l’un des gros bras demander à tout le monde de calmer. Avant de s’en prendre une à son tour. S’étranglant à moitié dans le sang qui lui emplissait la bouffe, Marc ricana, sous l’oeil mauvais du videur qui le tenait. Ce dernier dut esquiver un projectile lancé dans sa direction, desserrant sa prise. Marc n’attendit pas qu’il s’en rende compte pour s’en défaire et faire tomber le vigile d’un coup d’épaule avant de se masser le poignet. Il ne prit pas la peine de s’excuser mais il prit néanmoins le temps de replacer sa chemise tâchée de son propre sang en place. S’il avait su, il aurait pris la noire, celle sur laquelle les tâches pourpres ne se voyaient pas. Il nota dans un coin de sa tête de ne plus prendre les chemises blanches, vu la vitesse à laquelle il les ruinait.

Il aurait pu retourner dans la mêlée mais c’était sans compter sur les autres qui choppèrent la plupart des bagarreurs pour les expulser dehors. Marc retrouva ainsi Jake après un magnifique vol plané qui se termina par un tête à tête avec le bitume. Il allait la sentir passer, cette soirée. Il n’y avait rien de mieux qu’une bonne branlée pour se sentir en vie. Assis sur le sol, il leva la tête vers Jake qui se redressait en râlant sur une bière qu’il n’avait pas terminé. Les priorités de Jake, toujours un plaisir. Un nouveau ricanement s’échappa de la gorge de Marc. Et dire qu’ils avaient commencé cette soirée en s’ennuyant comme des rats morts. A présent, ils en étaient loin. Ils étaient dans un sale état, avec un dose conséquente d’alcool dans le sang et la rencontre avec le sol n’avait rien arrangé. Pourtant, Marc se sentait proche de l’euphorie la plus totale. Un grand sourire affiché sur le visage, il saisit la main que Jake lui tendait, se relevant avec son aide et sentant déjà les douleurs du lendemain arriver un peu d’avance. Il grimaça légèrement alors qu’il remettait encore une fois sa chemise en place, tout en écoutant Jake pester sur la façon dont ils traitaient les clients dans ce boui-boui. Au Jarvis, ils n’auraient pas eu le temps de se battre que Mai leur serait tombé dessus comme la misère sur le Tiers-monde. Enfin, surtout sur Marc, étant donné que c’était souvent lui qui cherchait les problèmes. L’air du jeune Fraser alors qu’il l’inspectait de haut en bas provoqua un haussement de sourcils de la part de l’écossais. Il grommella sur la moquerie de Jake qui lui annonça qu’il avait pris cher. Un autre sourire se forma sur les lèvres de Marc, un sourire douloureux. Apparemment, un coup avait suffit pour lui ouvrir la lèvre inférieur, vu le petit tiraillement qu’il sentait. « Tu t’es regardé ? » dit-il simplement en hochant la tête. « T’as pas mal dégusté. »

Un grognement s’échappa de sa gorge en sentant la tape que lui asséna dans le dos. Il avait pris cher, en effet. Il s’était même carrément fait latter la tête dans les règles de l’art. Il porta une main à sa mâchoire pour s’assurer qu’elle était toujours en place, maintenant qu’il avait le temps de vérifier. Il eut un rire alors que Jake continuait d’assurer que la brune avec qui tout ce merdier avait commencé le reluquait. Elle lui était totalement sortie de l’esprit, à vrai dire. Elle lui était sortie de la tête à l’instant où son poing avait heurté le nez du colosse. Riant toujours, il lança : « Rappelle-moi de ne plus te laisser te mêler de mes histoires de cul, la prochaine fois. Parce que pour le coup, ton aide, je la sens bien passer.» Et ça lui avait encore coûté une chemise. Au moins, il avait toujours sur lui ses cigarettes, par on ne savait quel miracle. Il en extirpa une pour l’allumer, levant à nouveau les yeux vers Jake qui lui proposait cette fois-ci de se rendre chez lui. La perspective d’un sac de bouffe surgelées sur la tronche était plus que séduisante. « Je me contenterais de ça. Et de tes surgelés. Surtout de tes surgelés. Et de l’aspirine si t’en as. » Maintenant que l’adrénaline était retombée, il ressentait pleinement la douleur. Et ce n’était pas super agréable.


© Starseed

___


I'm not a good man. Remember that. I'm not into have a good situation, a good house, wifey, kiddos and all theses bullshits. Don't put all your hope in me, because I will disappoint you once, twice... I'm not a good person and i think you should know that.

Revenir en haut Aller en bas
 
Though we end up shipwrecked having no fun {Jake&Marc}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Atelier Marc Fisher
» Le Hérisson
» [SOFT] [Update] HD2 connexions
» Evolution des devis, du type de clientèle et des charges d'un atelier - Atelier Amoroso Waldeis
» Le magazine littéraire du mois de juin !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: