Partagez | 
 

 Petit réveillon improvisé - Pv Kara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Petit réveillon improvisé - Pv Kara   Dim 8 Jan - 3:10




"Petit réveillon improvisé"


Kara & Abel








Récemment la vie d'Abel avait changé. Grandement changé même et, à d'une façon qu'il n'aurait pas cru possible, ou du moins, qu'il n'aurait plus cru possible. Le vétérinaire avait rencontré une femme, peut-être même la femme selon lui. Mais à cela, notre ami préférait ne pas s'emballer même si, sa raison et son cœur qui avaient tant doutés ne pouvaient s'empêcher de voir en cet ange son salut et la clé de son bonheur. Sa précédente relation avec Kitty lui avait laissé un goût amer de l'amour et des relations mais, elle, en un bref instant lui avait fait retrouver l'espoir et l'envie d'essayer. Il ne comprit pas vraiment, il ne comprit peut-être même jamais. Comment avait-elle pu s'intéresser à lui de cette façon et ce, dès les premiers instants. Se promettant d'arrêter de se poser des questions et, surtout, après que sa chère sœur l'en ait interdit, l'ami des animaux était rapidement devenu le plus heureux des hommes. A ses côtés, rien ne semblait être capable de lui arriver elle était … Parfaite. Existait-il un autre mot pour décrire ce que ce jeune homme timide pouvait voir en Kara ? Certainement pas. Même Buggles l'avait adopté en un rien de temps. Le petit rongeur se laissait faire, se laissait caresser et allait se percher tout naturellement sur une de ses épaules ou encore dans sa chevelure brune, comme s'il s'agissait là de son maître ou de ses plus grands proches. À vrai dire, peut-être que cette proximité entre les deux l'avait aidé à faire ce bond en avant. Ne plus réfléchir, ne plus repenser au passé et simplement profiter. Le plus beau dans tout ça fut lorsque sa dulcinée rencontra sa petite sœur tout se passa pour le mieux et, les deux jeunes femmes s'entendirent à merveille. Pouvait-il espérer mieux ? Pouvait-il même imaginer meilleure situation ? Certainement pas. Et pourtant, pourtant, la jeune femme ne cessait de le surprendre, de l'impressionner et surtout, de renforcer tout ce que son cœur pensait d'elle, comme, lors de cette journée qui fut des plus agréables.

C'était l'époque des fêtes de fin d'année. La température avait baissé et, les pluies se firent plus nombreuses. À chacune d’entre elles, le vétérinaire se rappelait avec plaisir cette fameuse journée pluvieuse où il se fit prendre à regarder un chemisier devenu transparent et, avant même qu'il ne puisse comprendre, on l'avait incité à inviter quelqu'un pour un restaurant. Sa rencontre avec Kara était des plus originales et, la moindre goutte de pluie suffisait à lui remémorer tout cela avec un sourire presque idiot. Ses pensionnaires s'étaient fait un peu moins nombreux, grâce aux parents qui voulaient faire plaisir à leurs chers enfants, pensant qu'un chien ou un chat ferait une compagnie parfaite pour eux. De fait, notre homme avait eu beaucoup de travail, épaulé par Buggles et Jazz qui ne rechignaient pas à la moindre tâche, plus qu'heureux de pouvoir aider leur maître et avoir quelques grattouilles supplémentaires à la fin de la journée. De fait, le vétérinaire n'eut que moins de temps à consacrer à sa chère et tendre, ce qui l'effraya un long moment. Qu'allait-elle penser de tout cela ? Oh, certes, la belle avait un travail prenant, mais, le cumul des deux donnait un peu de fil à retordre à leur relation, ce qui lui fit redouter des complications et, peut-être même un départ. Bien entendu cette idée fut très vite balayée de son esprit, plus précisément quand il s'imagina la réaction de Jezabel s'il en était venu à lui parler de ses craintes. Sa chère sœur avait toujours eu raison jusqu'ici, alors, il fallait l'écouter, une fois de plus.

Comme de nombreux soir avant celui-ci, le jeune homme était resté assez tard dans son cabinet afin de s'occuper de ses petits protégés, ainsi que des nombreux dossiers qu'il avait reçu avec les fêtes. Une fois de plus la journée fut des plus chargée et, Jazz s'était enroulé près du radiateur pour se reposer avec, enfoui dans sa fourrure le petit Buggles fatigué de tout ce qu'on lui avait demandé dans la journée. Alors que notre ami faisait l'inventaire de la nourriture restante, quelques aboiements se firent entendre, avant que Jazz ne débarque tout joyeux vers son maître en aboyant, tandis que le petit rongeur posé sur sa tête semblait tout autant excité. Cela fut l'une des rares, très rares fois où le maître des lieux ne comprit pas ce dont il en retournait et, le chien lassé de cette passivité tira légèrement sur la blouse du mauvais élève pour l'inciter à le suivre à l'entrée. Intrigué, Abel se laissa guider par ses compagnons de plus en plus excités jusqu'à la porte où, il vit la plus belle chose du monde se dresser face à lui, Kara. La jeune fille portait de grands sacs et, à peine celui qui pouvait se considérer, avec chance, comme son petit-ami ouvrit la porte que les deux animaux foncèrent vers elle pour quelques câlins. De son côté, le maître prit un maximum de ses fameux sacs pour la libérer avant de lui offrir un doux baiser de salutations qui avait toujours le même effet sur lui que leur tout premier, des joues rougies et un cœurs semblant capable de s'enfuir. « Ça me fait tellement plaisir de te voir, enfin, je suis pas le seul apparemment. » Notre homme rit avec légèreté en remarquant le petit écureuil qui s'était déjà réfugié sur la tête de sa nouvelle amie en piaillant joyeusement. « Je pensais que tu travaillais ce soir je … J'ai oublié quelque chose ? Je … On devait se voir c'est ça ? Je suis tellement désolé j'ai … J'ai tellement de travail en ce moment je sais plus où donner de la tête et ... » Son attention se reporta alors vers les fameux sac, ce qui le rendit soudain bien curieux. « C'est quoi tout ça d'ailleurs ? Je … Attends, viens, rentre on va se mettre au chaud dans mon bureau. » Ouvrant de nouveau la porte dans le sens inverse, le vétérinaire invita sa belle à entrer et à se rendre d'elle-même là-bas, elle connaissait très bien l'endroit. « Tu sais, les deux là, ils ont sentis que t'arrivais ils étaient intenables. Héhé, je comprenais même pas ce qu'ils essayaient de me dire. C'est … Touchant. » Arrivés enfin dans le fameux bureau l'homme déposa les sacs contre celui-ci avant de prendre la jeune femme dans ses bras avec grande délicatesse pour lui offrir un grand câlin qu'il attendait depuis longtemps désormais. Tout lui avait manqué, ses yeux, sa voix, son odeur, ses bras, le contact de sa peau, la couleur de ses cheveux, la forme de son nez, tout. Oh, qu'elle lui avait manqué. Suite à ce câlin, l'homme lui vola un petit baiser pour reprendre rapidement la parole. « Tu veux boire quelque chose de chaud peut-être ? Je dois avoir du thé, du café et … Oui, je dois bien avoir de quoi te faire un chocolat chaud si tu veux. Ah … Ça me fait tellement plaisir. Je … C'est compliqué pour se voir en ce moment, je suis vraiment désolé. »

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Petit réveillon improvisé - Pv Kara   Dim 15 Jan - 10:56

Claquant brutalement la porte de sa chambre d'adolescente, Kara dévala les escaliers du domaine pour arriver jusqu'en bas. Cherchant dans le pot ses clefs de voiture, chargée comme jamais, elle salua Rita, la domestique, d'un grand sourire plein dedans avant de lui souhaiter de très joyeuses fêtes. La petite dame ne restait que pour finir de préparer le repas du soir de ses parents, qui organisaient une jolie réception dans la maison Killgrave. Kara n'en faisait pas partie, malgré l'insistance de son père pour qu'elle fasse au moins une apparition. Elle n'en avait pas envie, pas le temps, et tellement mieux à faire. Tant pis si ça avait glissé un peu de vinaigre entre les deux, la petite brune avait appris très tôt à tenir tête à son paternel, qui refusait pourtant qu'on lui résiste.

« Papaaaaaa ! Mamaaaaan ! » Hurla-t-elle avec du coffre à travers la maison pour attirer leur attention. « J'y vaaaais ! Bonne soirée ! » Et pouf, la voilà prête à s'enfuir sans plus de cérémonie, ayant plutôt hâte de prendre la poudre d'escampette de toute façon. Mais la silhouette de son père descendant en vitesse les escaliers pour être sûr de l'attraper avant qu'elle ne s'enfuit la stoppa net à peine le pied dehors. Son regard était doux évidemment, mais Kara savait évidemment que ça serait l'occasion de lui resservir de sa soupe de la famille parfaite qui avait besoin de se montrer unie et là les uns pour les autres à  la moindre occasion. Dans ce genre de moment, la brune regrettait de ne pas avoir de petit frère ou de petite sœur.

« Reexplique moi pourquoi tu pars si vite déjà ? » Soupira-t-il en serrant l'écharpe légère de Kara autour de son cou. « Je vais voir mon copain, je te l'ai déjà dit. » Il soupira, avec une pointe de mépris dans le souffle. « Tu ne penses pas que ça pourrait être l'occasion de nous le présenter ? » La brune pouffa de rire, fixant son père dans les yeux : « Pour que tu lui fasses peur alors que tu as déjà toutes les informations qu'il te faut sur lui après l'enquête discrète que tu lui as collé dans le dos ? Je te le présenterais quand maman aura réussi à t'adoucir à son propos. Et elle n'a pas encore réussi ! » Grand sourire, Kara se hissa sur la pointe des pieds et vint embrasser la joue de son père : « Aurevoir papa ! »

Le paternel rajouta bien quelque chose alors qu'elle filait déjà comme une flèche, mais la jeune femme ne l'entendit absolument pas. Dans sa tête, elle était déjà bien loin de toutes ces fioritures. Elle alluma son moteur et fonça vers le portail, après avoir chargé toutes ses affaires et tous ses cadeaux dans son coffre. Elle eut l'impression de mettre des heures à arriver au bon endroit tant elle trépignait d'impatience d'y être. Notamment parce qu'elle crevait d'envie de voir la tête de son compagnon en la voyant débarquer avec tous ses sacs de surprises. Si certaines étaient pour lui, il n'y en avait pas tant que ça. Non, elle voulait s'enfuir dans son paradis, et gâter tous les occupants de l'endroit !

Alors forcément, en débarquant, elle fut des mieux accueilli ! Jazz dans les jambes la bousculant un peu, Buggle dans les cheveux en train de lui refaire son brushing si bien travaillé par sa mère qui avait décidé de la coiffer comme dans les années soixante parce que c'était « tellemeeeent élégant ! »... Kara s'était sentie un peu obligée, mais pour faire plaisir à ses parents, c'était la moindre des choses. Et souriant à son compagnon qui était un peu pris au dépourvu en la débarrassant de ses paquets, elle lui souffla : « Noooon, je ne travaillais pas ! J'étais enfermée dans la demeure familiale, dans ma chambre appelée Donjon, et j'ai réussi à m'en échapper en glissant de la fenêtre en rappel grace à mes cheveux ! »

Elle rigola parce que sinon, Abel allait vraiment la croire ! Peut-être pas pour la dernière partie, mais au moins pour la première signifiant que son père l'avait vraiment enfermé dans un donjon pour les fêtes de noël. Kara savait en tout cas que s'il en avait l'occasion, il le ferait probablement. « Non, ne t'en fais pas. C'est ce qu'on appelle une surprise ! » Le rassura-t-elle en appuyant bien sur le dernier mot, d'un air chantant pour lui faire un grand sourire ravi ! Dans son bureau, elle ne manqua pas de l'étreindre doucement. Abel était toujours bien plus grand qu'elle, mais elle aimait être protégé par lui de cette manière. Il s'excusait déjà de plein de choses qui ne comptaient pas à ses yeux amoureux, et la brune secoua la tête comme pour signifier qu'il disait n'importe quoi :

« T'es bête ! On a tous les deux du travail et une famille, surtout à la fin de l'année, ça passera ! » Rajouta-t-elle. Il fallait l'espérer en tout cas ! Il lui était arrivé tellement de trucs avec cette fin d'année d'ailleurs. Kara avait passé énormément de temps chez son père, à se remettre, ou tout simplement à discuter avec lui de ce qu'il se déroulait sur l'île. Elle fit fi de tout ça, pour ne pas gâcher l'ambiance, et attira Abel à elle pour l'embrasser avec plus de fougue : « Ca, j'en avais besoin ! » Fit-elle avec un sourire mutin une fois son baiser pris : « Maintenant on peut faire un jeu : Si tu arrives à deviner les cadeaux qui sont pour toi de ceux pour les autres, tu en auras plein d'autres ! » Des bisous, pas des cadeaux.
Revenir en haut Aller en bas
 
Petit réveillon improvisé - Pv Kara
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petit biscuit du reveillon
» Un petit dragon
» Petit dejeuner dans le parc
» Petit jeu pour enrichir son vocabulaire en lingala....
» Un petit 50 pour Lyon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: