Partagez | 
 

 We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]   Mer 13 Avr - 23:23

We fight. For fun... I guess.Steve Rogers & James B. Barnes
Un mois. A quelques jours près, cela faisait un mois que Bucky avait sauté sur une bombe. Malgré les faibles souvenirs qu’il avait d’après l’explosion, James se souvenait très clairement de la douleur. Une douleur insupportable. Le genre de douleur qu’on ne voulait pas expérimenter deux fois. Ce n’était pas vraiment le but dans sa vie. Et pourtant, avec le mois qui venait de passer, le soldat avait souffert bien plus que dans toute sa vie. Les médecins lui avaient filé des cachets, des calmants et tout un tas de truc pour que tout se passe bien. Mais ce n’était pas encore ça.  La douleur était toujours là. Comme une amie qui avait un peu de mal à le quitter et il se demandait encore combien de temps cela allait encore durer. Les médecins du SHIELD qu’il voyait toutes les semaines disaient que cela était tout à fait normal. Avec l’implantation dans le système nerveux centrale, le nouveau membre pouvait mettre un peu de temps avant d’être complétement calibré. Et cela voulait aussi dire que Bucky souffrirait encore un moment jusqu'à ce que son corps s’acclimate à cette nouvelle partie de lui. Et cela l’énervait. Parce qu’on avait choisi à sa place. Et James n’aimait pas vraiment ça. Il n’aimait pas ça. Être devenu une expérience pour le SHIELD n’était pas tellement dans son projet professionnel. D’un autre côté, il ne pouvait pas nier qu’il était en partie reconnaissant au SHIELD. Parce que si les médecins n’avaient pas joués les Frankenstein, il aurait un bras en moins. Et il ne savait pas vraiment ce qui était le mieux. Avoir un membre qui n’était pas à lui, ou ne pas avoir de bras du tout.

Alors depuis qu’il était sorti de l’hôpital, il faisait en sorte de s’occuper de ce bras. De s’acclimater à la lourdeur qu’avait son épaule en éliminant la douleur de son esprit. Il recommençait doucement bien sûr, même si cela l’énervait un peu. Parce que le bras ne répondait pas tout le temps comme il le voulait. Il avait déjà cassé plusieurs verres dans son appartement en essayant de les attraper. Cela l’avait mis en colère et il avait aussi cassé plusieurs autres trucs. Ce qui n’était pas vraiment dans son tempérament de s’énerver ainsi sur des choses inanimés. Il n’était pas non plus du genre colérique alors cela l’énervait beaucoup. Parce qu’il avait un peu l’impression d’être un autre homme depuis cette bombe. Et il ne voulait pas. Mais les médecins avaient aussi dit que cela était normal, que tout reviendrait à la normal dans peu de temps. Qu’il fallait du temps pour l’acclimatation.  Et quand il avait entendu ça, Bucky avait failli lui en coller une. Il était sorti de son rendez-vous hebdomadaire un peu énervée et il avait rejoint son appartement. Qu’il avait ensuite quitté assez rapidement après avoir changé de tenue. Il avait enfilé un jogging, ainsi qu’un T-shirt et une veste et avait commencé à courir. Chose qu’il faisait pour se vider la tête. Sauf que cela ne fonctionna que moyennement.

Depuis peu, il avait comme des impressions de déjà-vu. Des flashs flous d’images qui ne venait pas de sa vie et cela ne le rassurait pas vraiment. Il s’était dit que cela venait du bras, vu que les médecins disaient que tout venait du bras. Et puis ça n’arrivait pas encore fréquemment donc il ne s’inquiétait pas plus que ça. Ce qui l’inquiétait le plus, c’était le fait qu’il avait encore un peu de mal avec le bras. Pour la bagarre. Doser la force n’était pas encore ça et les verres et assiettes cassées dans son appartement étaient le résultat de ça....

Il avait couru plusieurs miles avant de s’arrêter devant les bureaux du SHIELD. Il était en arrêt maladie pour encore quelques semaines, la fin du mois pour être plus précis et il n’y avait pas posé les pieds depuis plus d’un mois.  Et dire que cela lui manquait était se moquer de lui. Parce qu’il aimait beaucoup son travail, même s’il risquait sa vie la plupart du temps. Il regarda les fenêtres pendant quelques minutes avant de prendre sa décision. Il se dirigea alors vers le bâtiment et y entra, se présentant à l’entrée. Il monta ensuite les étages par les escaliers assez rapidement avant de trouver le bureau de Steve. Il ne savait pas s’il était là où non mais il l’espérait sincèrement. Il toqua à la porte et quand un « Entrer » lui répondit de l’autre côté, un poids s’échappa de ses épaules. Il entra dans la pièce, enfilant ses mains dans les poches de sa veste, affichant un sourire sur ses lèvres alors qu’il posait le regard sur le lieutenant du SHIELD qu’était son meilleur ami.

- Hey, annonce-t-il alors en première lieu. Tu ne voudrais pas venir avec moi pour te faire taper dessus ? demande-t-il sans vraiment de préambule. Comme tu avais l’habitude de te faire taper dessus quand on était gosses... Je me suis dis que cela t’intéresserait.

Un sourire en coin s’installa ensuite sur ses lèvres alors qu’il venait s’asseoir sur les chaises devant le bureau. Il ne prit même pas la peine de croiser les jambes et s’enfonça un peu plus dans le fauteuil, même s’il savait qu’il n’allait pas y rester longtemps. Il passa une main devant ses yeux pour virer une des mèches de cheveux qui lui devant les yeux. Faudrait aussi qu’il pense à se faire couper les cheveux. Il n’avait pas passé à le faire depuis sa sortie de l’hôpital.


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]   Ven 15 Avr - 1:02


We fight. For fun... I guess.
stucky

Steve était assis depuis si longtemps à ce foutu bureau qu'il était certainement entrain de graver la forme de ses fesses sur le siège. Il enchainait les heures supplémentaires depuis ce matin alors qu'il avait une journée de congé mais, pour lui, les temps morts n'étaient que d'autres bonnes occasions pour parfaire son entrainement - ou, comme aujourd'hui, à enrichir sa culture et sa connaissance en stratégies militaires. Il n'avait jamais assez d'heures dans toutes ses journées pour atteindre les buts qu'il se fixait, même en réduisant drastiquement son temps de sommeil. Alors il mettait chacun de ses moments de libre à contribution, et aujourd'hui était l'un d'entre eux. Il avait choisi l'un de ses bouquins favoris sur la seconde guerre mondiale. Sa bibliothèque était sans doute remplie d'une bonne centaine d'ouvrages, mais c'était toujours les mêmes qu'il ressortait. Comme s'il se sentait... Liés à eux, d'une certaine manière. Comme si ces pages usées par le nombre de fois où il les avait lu avaient un souvenir familier. Et chaque fois qu'il les ouvrait, ils découvraient de nouveaux détails, de nouveaux passages qu'il n'avait pas étudié en profondeur.

Cette fois-ci, il avait jeté son dévolu sur le chapitre portant sur le front de l'Est où s'étaient opposés l'Allemagne nazie et l'Union soviétique pendant près de 4 ans. Le livre suivait l'histoire d'une troupe abandonnée par le ravitaillement des alliés et qui tentaient de survivre entre le froid glacial de la sibérie et les attaques ennemis, fusant au-dessus de leurs têtes. Leur seul instant de répit s'étalait au moment où le soleil se couchait. Les lignes de son texte se mirent soudain à tanguer sur la feuille. Steve ferma les yeux un instant lorsqu'un vertige le prit. Ouh... Peut-être qu'il commençait légèrement à manquer de sommeil. Il avait l'impression de geler sur place. Comme si... Comme s'il faisait parti de ce commando, coincé dans les terres russes.

On toqua fermement à la porte et le son rêche le sortit brutalement de ses pensées. Clignant des yeux, Steve se frotta les bras d'un air absent comme s'il tentait de chasser la sensation de froid. Puis son attention se reporta sur le présent. "Entrez", indiqua-t-il d'une voix ferme, se demandant qui pouvait venir le déranger. La plupart de ses collègues devaient être au courant qu'il était en congé, et les autres n'en avaient que faire... A moins que... Un sourire éclaira son visage quand la silhouette de Bucky passa la porte et son attitude se détendit complètement, passant du lieutenant au meilleur ami. "Bucky ! Ils te laissent déjà sortir sans infirmière ?" demanda-t-il d'un ton complice. Cela faisait à peu près quatre semaines que l'homme avait quitté le lit et le souvenir de son incident restait encore très frais dans leurs esprits à tous les deux, mais l'humour aidait souvent à faire passer les maux. Steve le couva presque du regard lorsqu'il prit place dans son fauteuil d'un air nonchalant. Il avait l'air d'aller bien, physiquement comme mentalement. Son humeur remonta en flèche. "T'as pas peur de te ridiculiser ? Ca tombe bien, je crois qu'un peu d'entrainement me ferait pas mal. J'me suis rouillé, ces derniers temps." Il capta le geste de James pour relever ses cheveux. Son sourire s'élargit. "Je suis pas le seul à m'être laissé aller ces derniers temps, on dirait. T'es sur de pouvoir tenir le coup ?" demanda-t-il soudain en se levant de son siège, contournant son bureau pour venir ébouriffer les cheveux de son ami. "On parie quoi, cette fois ? Un double cheese que je te mets à terre en moins de cinq minutes ?" proposa-t-il en haussant les sourcils en prenant la direction du centre d'entrainement, son ami sur les talons.

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]   Ven 15 Avr - 21:46

We fight. For fun... I guess.Steve Rogers & James B. Barnes
- Ils ne font pas vraiment attention à leur nouveau jouet, que veux-tu ? répondit-il alors au tac-o-tac avec cette air taquin sur le visage.

Il était vrai que Bucky avait un peu de mal avec la décision qu’avait prise le SHIELD après l’explosion. Certes, il avait perdu son bras mais il ne s’attendait pas vraiment à ce qu’on lui en greffe un nouveau. S’il avait été conscient pour quoi que ce soit, James aurait certainement dit non à la procédure. Même s’il devait vivre sans bras le reste de sa vie et quitter le SHIELD. D’un autre coté, Bucky n’en voulait pas tant que ça à son employeur. Parce que malgré la douleur, la rééducation et tout le reste, il avait toujours deux mains. Et il pouvait aller travailler. Enfin, il pourrait retourner travailler à la fin du mois quand les médecins lui en donneront l’autorisation. Ce qu’il voulait dire qu’il devait apprivoiser cette... chose avant la fin du mois. Il ne supporterait sûrement pas de ne pas travailler encore longtemps.

C’est aussi un peu pour cela qu’il était venu toquer à la porte de Steve. Pour faire quelque chose. Pour bouger un peu. Et puis il connaissait assez bien Steve pour savoir qu’il ne dirait pas non. Parce que quoi que dise Steve, il aimait toujours autant se faire taper dessus quand dans le passé. Mais le combat était quand même un peu plus égal maintenant que Steve faisait une tête de plus que lui.

James secoua la tête de gauche à droite alors que Steve lui demande s’il ne va pas se ridiculiser. Avec un sourire en coin, il s’apprêta à répondre alors que son meilleur ami vient lui ébouriffer les cheveux en lui disant qu’il s’était laissé aller. Un pli faussement vexé vint s’installer sur ses lèvres alors qu’il croise les bras de nouveau sur la poitrine. Il était l’incarnation d’un gamin comme ça et rien que de penser à ça, Bucky en rigola intérieurement.

- De un, lieutenant, je ne me ridiculiserais pas. Parce que je suis toujours meilleur que toi à ce jeu, ce qui était absolument faux depuis un moment et Bucky le savait très bien. Et de deux, je suis toujours en convalescence. J’ai le droit de me laisser aller. Mais ça te donne pas le droit de décoiffer mes cheveux savamment organisés dans un coiffé-décoiffé de toute beauté.

Malgré la tête boudeuse que pouvait avoir Bucky en cet instant, la voix rieuse qu’il avait contredisait tout le truc. Si qu’il délaissa la bouderie pour un haussement de sourcils intéressé. La mention de quelque chose à manger ou à boire intéressait toujours Bucky. C’était un énorme mangeur et il était certain que Steve en jouait parfois. Mais pour cette fois, la mise était correcte. Parce qu’il était certain qu’il allait perdre. Même s’il ne le dirait certainement pas à voix haute. Le fait qu’il n’arrivait pas encore à juguler la force que pouvait lui fournir le bras était un des obstacles qu’il devait encore franchir. Il avait compris comme manipuler le système holographique et il arrivait à faire des mouvements pas trop saccadés. Mais la force était encore un gros problème pour Bucky.

- Un double-cheese et un soda que JE te met à terre en moins de cinq minutes, contra-t-il en se redressant vivement sur sa chaine.

Fallait-il préciser qu’il aimait beaucoup les défis ? Surtout quand cela concernait le fait de mettre Steve dans une mauvaise position. Même si cette fois la mauvaise position ne serait pas trop mauvaise, Bucky jouait quand même. Parce qu’il n’allait pas s’arrêter de jouer simplement parce qu’il avait peur d’utiliser son bras. Il n’était pas là pour avoir peur de toute façon, il fallait qu’il s’entraîne pour pouvoir retourner sur le terrain. Et il préférait largement le faire avec Steve plutôt qu’avec un entraîneur du SHIELD. C’était carrément moins humiliant.

Il se leva ensuite prestement, tapant doucement du plat de la paume organique le front de Steve avant de se diriger vers la porte, passant son regard par-dessus son épaule.

- Allez mon vieux, je n’ai pas toute la journée et tu dois te dégraisser un peu, rit-il en voyant Steve toujours à son bureau. Et je ne vais pas attendre mon cheese et mon soda pendant 107 ans !

À peine avait-il terminé sa phrase qu’il ouvrait rapidement la porte, pour passer le seuil et se retourner pour fixer Steve, un œil rieur et un sourire aux lèvres.



Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]   Mar 19 Avr - 22:20


We fight. For fun... I guess.
stucky

Steve avait beau dire, cette distraction venait à point nommé. Il avait besoin de se sortir la tête des dossiers et rien ne valait mieux qu'un petit tête à tête sur le ring avec Bucky. Cela lui rappelait le bon vieux où tout ce qu'ils avaient à craindre, c'était les quelques coups de poings mal placés des gamins des rues et les remontrances de sa mère. Dans ce temps, ils passait des heures entières à trainer dehors et leur complicité n'avait jamais faibli depuis, même s'ils se voyaient moins qu'avant, leurs fonctions les éloignant forcément l'un de l'autre. Mais ils n'étaient pas trop mal lotis ; en travaillant au sein de la même entreprise, ils parvenaient encore à se croiser et à partager des moments régulièrement, prenant des nouvelles l'un de l'autre ou profitant juste d'un moment de quiétude en compagnie de son meilleur ami.

C'était ces moments là qu'il attendait toujours avec le plus d'impatience et où il se permettait enfin de lâcher un peu de pression, redevenant ce gamin qui cherchait des noises à son pote pour le voir réagir et sortir les crocs. Il avait d'ailleurs une bouille adorable lorsqu'il faisait semblant de bouder ; Steve aurait pu lire en lui comme dans un livre ouvert et il se doutait bien qu'il ne lui en voulait pas pour si peu. Ils avaient l'habitude de se chamailler.

-Ca, un coiffé-décoiffé organisé ? Dis plutôt que tu as laissé les draps te refaire une beauté ce matin, s'amusa-t-il avec un sourire en coin. Remarque, ça te donnerait presque un air menaçant. Tu vas p'tete pouvoir faire peur aux ennemis, maintenant.

Fallait dire qu'il ne l'avait pas arrangé en passant sa main dans sa tignasse qui rebiquait maintenant dans tous les sens. Et il ne le connaissait que trop bien : son gage concernant la nourriture avait fourni l'alibi parfait à Bucky pour qu'il le suive dans quelques rixes. S'il gagnait - et il était quasiment certain qu'il gagnerait, tous deux savait qu'il prenait largement le dessus ces derniers temps, surtout avec le nouveau bras de l'homme - il lui faudrait certainement plus qu'un seul double-cheese pour contenter sa faim, mais c'était pour le geste.

-Ca marche. T'auras même droit à un sundae si t'arrives à m'essoufler, ajouta-t-il sur un ton de défi.

Steve reçu une tape sur le front en guise de réponse et lui décocha un sourire goguenard.

-Attends un peu que je te mette à terre, on verra qui s'est engraissé !

Il fit le tour de son bureau et partit à la suite de Bucky d'un air ravi et légèrement provocateur, son bras se posant d'office autour des épaules de l'homme. Ils parcoururent le chemin qui les séparait du terrain d'entrainement en se chamaillant comme des gamins, le rire au bord des lèvres et une lueur malicieuse au fond des yeux. Une fois sur place, Steve rejoignit les vestiaires où il sortit une boite remplie de bande de gaz dont il se servit pour entourer ses mains. Puis il retourna sur le terrain, déjà en combinaison pour le combat : au SHIELD, lorsqu'ils étaient en service, ils devaient être prêt à parer toutes les situations.

-Alors, prêt à mordre la poussière ? demanda-t-il en haussant les sourcils et en se mettant en position de combat. Tu peux toujours abandonner si t'as la frousse.

Il savait que Bucky, s'il était venu pour se détendre et passer du bon temps avec lui, avait certainement dans l'idée de s'entrainer un peu plus avec son nouveau bras. Aussi, lorsqu'il lança le premier assaut, Steve concentra ses coups du côté gauche, là où se trouvait son nouveau membre métallique. Il tenta d'abord des coups rapides et courts pour tester ses réflexes, puis enchaina sur des techniques plus complexes qu'ils avaient déjà répétés ensembles. L'idée était de lui remettre en mémoire des figures qu'il connaissait déjà pour que ses parades deviennent automatiques. Et puis, il était curieux de connaitre la force qu'il pouvait déployer avec... Et il laissa volontairement une ouverture pour que Bucky prenne la direction du combat.

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]   Ven 22 Avr - 16:03

We fight. For fun... I guess.Steve Rogers & James B. Barnes
Le fait de venir demander un peu d' "aide" à Steve aujourd'hui était vraiment une décision prise sur un coup de tête. Et même, ce n'était pas de l'aide qu'il était venu demander à Steve. Il savait que le blond ne lui ferait certainement pas de cadeaux lors de leur confrontation.  Mais il savait aussi qu'il l'aiderait. Parce que c'était ce qu'ils faisaient. Ils s'aidaient mutuellement, peut-être même inconsciemment parfois. Ce qui avait décidé Bucky à venir toquer à la porte du lieutenant du SHIELD. Quand il était parti courir le matin même,  il pensait vraiment passer une journée plus qu'ennuyante. Journées qui s’additionnaient depuis qu'il était sorti de l'hôpital. Et en plus de casser des verres avec une force qu'il ne maîtrisait pas encore, il devenait fou de ne rien faire de ses journées. Il avait l'impression d'être un lion en cage. Et c'est pendant ces journées là que Bucky priait pour reprendre le travail rapidement.

La réponse que Steve apporta sur ses cheveux le sortit de ses idées noires et il haussa simplement les sourcils assez hauts sur son front alors qu'une moue faussement vexée venait de s'inscrire sur ses lèvres alors que le blond qui lui servait de meilleur ami le rejoignait sur le pas de la porte. Il ne pouvait cependant qu'être à moitié d'accord avec ce que Steve venait de dire. Avec la tête d'ange qu'il pouvait avoir parfois quand ses cheveux étaient coupés,  il avait parfois du mal à faire croire qu'il était vraiment un agent de niveau II au SHIELD. Et puis surtout au niveau des gens qu'il pouvait confronter aussi. Ils avaient toujours ce sourire, certains qu'ils pouvaient gagner haut la main. Sauf qu'il faut se méfier des apparences. Il ne faisait peut être pas peur aux ennemis,  mais il leur faisait mal. Ce qui était le principal dans son esprit.

Il suivit son meilleur ami jusqu'à la salle d'entrainement, son bras sur ses épaules et un sourire aux lèvres. Cela était toujours agréable de connaitre cette innocence, malgré ce qui se passait dans sa vie. Il était même assez fier d'arriver à rigoler après cette histoire. Mais il fallait aussi avouer qu'il se cachait parfois derrière les blagues. Comme maintenant finalement. Parce qu'il préférait garder le sourire plutôt que de voir la pitié dans les yeux des gens. Même si cela n'était pas la meilleure des solutions.

Quand ils arrivèrent dans la salle, il vit Steve se diriger vers les vestiaires. Pendant que son meilleur ami se changeait,  Bucky enleva sa veste qu'il posa dans un coin. Il posa par-dessus son téléphone portable et vida aussi les poches de son pantalon pour ne pas être gêné.  Il tourna la tête vers Steve quand celui-ci revint dans la pièce. Il secoua la tête, un sourire en coin sur sa bouche alors qu’il se mettait en garde pour contrer son ami blond.

- Je n’abandonnerais pas, répondit-il alors qu’il levait les bras pour placer ses poings devant son visage, regardant Steve. Pas avant que tu es pris ta raclée.

Même s’il savait que cela ne serait pas possible, Bucky aimait toujours se faire des illusions par rapport à ça. Parce qu’à une époque cela était arrivé mais cela ne s’était pas reproduit depuis longtemps. Trop longtemps. Et peut-être qu’il espérait qu’avec les produits que les médecins lui avaient filé, il serait en mesure de le faire. Mais il n’espérait pas trop. Et ce n’était pas non plus le but de sa vie.

Puis Steve commença à frapper et Bucky du reconnaître que cela faisait un bien fou. Il reprenait certaines de ses habitudes de combats et malgré la petite douleur qui s’insinuait dans son dos, l’espion du SHIELD était content de pouvoir faire ça. Et il avait moins peur de blesser son ami en perdant le contrôle de sa force. Steve était plus résistant qu’un simple entraîneur du SHIELD. Et il savait ce que Steve essayait de faire. Concentrer les coups du côté gauche pour l’habituer à ce nouveau membre. Les coups furent échangés pendant encore quelques minutes avant que Steve ne lui laisse une ouverture.  Un petit sourire apparut sur ses lèvres et il envoya son poing en direction du jeune homme qui lui faisait face. Il porta de nouveau quelques coups, tous plus ou moins parés par Steve avant qu’il ne tente quelques choses. Ce qui ne fut pas une réussite. À peine avait-il envoyé son bras gauche en direction de la droite de Steve, qu’il sentit que la force qu’il mit dans le coup était bien trop forte. Du genre à assommer un bœuf. Il le savait parce que l’élan qu’il avait mis avait pris un élan qu’il n’avait pas prévu. Alors, à la dernière minute, il dévia le coup de quelques centimètres, manquant donc la partie de Steve qu’il avait visée et aux vues de l’élan qu’avait pris le coup, il se fit entraîner par ce dernier. Il perdit presque l’équilibre mais fit quelques pas en avant pour rester sur ses pieds. Il grogna et posa ses mains sur ses genoux pour reprendre ses esprits.

- Fais chier putain, ajouta-t-il alors en se redressant pour poser ses mains sur ses hanches.

Il avait tendance à dire des gros mots quand il s’énervait. Et il commençait vraiment à s’énerver un peu. Il ne s’attendait pas à ce que cela arrive puisqu’il avait fait attention mais apparemment ce  n’était pas encore suffisant. Tout n'allait pas encore comme il le voulait alors que cela faisait plus d'un mois qu'il faisait en sorte que cela marche.





Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]   Mar 3 Mai - 16:23


We fight. For fun... I guess.
stucky

-Tu crois vraiment être capable de me mettre une raclée ? lança-t-il avec provocation.

Steve haussa un sourcil, amusé par la détermination de son ami. Il reconnaissait bien là le jeune homme qui l’avait accompagné durant sa jeunesse, aussi tête brulée que lui. Bien sur, leurs combats d’aujourd’hui étaient différents, autant dans le fond que sur la forme ; ils se battaient pour une cause, une mission à remplir et ils avaient des comptes à régler auprès de Maria - sans doute la partie qu’il détestait le plus dans son job. Et leurs techniques de combat étaient réelles, basées sur des heures d’entrainement et d’apprentissage de plus d’une dizaine de sports au corps à corps. Il n’y avait pas de doute qu’ils s’étaient endurcis et que les coups qu’ils s’échangeaient étaient bien plus dangereux, voir parfois mortels.

Pourtant, le lieutenant n’avait jamais peur de s’entrainer avec Bucky. Même s’il connaissait la force et les capacités de son ami, il savait que celui-ci saurait toujours gérer ses coups pour qu’aucun d’entre eux n’en souffre durant leurs séances. Il en allait de même pour Steve - bien qu’il le pousse parfois à bout pour le motiver à se dépasser, il n’allait jamais assez loin jusqu’à le blesser ou le mettre hors état de nuire. L’un avec l’autre, ils veillaient toujours sur eux. Ils n’avaient d’ailleurs que peu de missions en commun au vu de leur différence de division, mais lorsque cela arrivait, Steve appréciait de pouvoir compter sur un agent comme lui. Il lui faisait confiance, aussi bien personnellement que professionnellement.

Malheureusement, avec ce nouveau bras, la donne avait un peu changée. L’étendue des capacités de soldat restait encore une énigme et c’était cela que Steve cherchait : ses nouvelles limites, ses nouvelles possibilités aussi. Si la démarche partait de son amitié pour l’homme, le lieutenant était également curieux de découvrir ce dont il était capable. Lorsque les premiers coups tombèrent, Steve se sentit sourire. Il adorait ça. L’adrénaline, la force qu’ils échangeaient et le défi silencieux qu’ils s’étaient lancés. Ils échangèrent de nombreuses passes avant qu’il ne lui laisse volontairement une ouverture afin de tester ce bras mécanique. Après tout, ils étaient là pour ça non ? Steve ne savait pas réellement à quoi s’attendre, si ce n’était une force accrue au vu des mécanismes qui l’animaient. La force de l’acier aurait du rééquilibrer largement les chances entre eux ; peut-être même que James serait capable de le battre, cette fois, pensa-t-il avec amusement et une certaine nostalgie. Mais ce n’était pas le moment de penser à ça. Il avait un combat à mener, et dans les règles. Steve para les premiers coups comme à son habitude, quoi qu’en y mettant un peu plus de résistance qu’à l’accoutumée. Bucky devait tester ses premiers mouvements avant de passer à la suite… Et, effectivement, il vit l’espion prendre son élan avant d’abattre son poing à nouveau. Ses yeux s’écarquillèrent en voyant le bras filer dans sa direction. Cette fois-ci, il le sentait, Bucky y avait mis toute sa force. Au dernier instant, le lieutenant s’écarta et le poing de son adversaire dévia de l’autre côté, emportant l’homme dans son élan sur quelques mètres. Pendant un court instant, un flash transperça son crâne ; il avait l’impression d’avoir déjà vécu cette scène. Lui s’écartant pour éviter un poing mécanique chargé de haine… Puis il cilla des yeux et l’image s’enfouit au fond de ses souvenirs comme un simple effet de déjà vu. Steve secoua la tête, puis se retourna immédiatement pour vérifier que tout allait bien, mais son meilleur ami était toujours debout.

-Langage, lâcha-t-il avec un demi-sourire.

C’était une sorte de jeu qu’ils partageaient depuis qu’ils se connaissaient : James avait toujours été grossier et Steve s’amusait à le rabrouer. Ca ne le dérangeait pas vraiment, mais il aimait le charrier sur ça. Et puis il espérait que ça détendrait l’atmosphère au vu de la colère qui grimpait doucement chez Bucky. Il pouvait le comprendre - la frustration de ne pouvoir combattre comme avant lui aurait certainement fait perdre les pédales, à lui aussi.

-Joli. T’as essayé de me décrocher la mâchoire ?

Il pivota pour lui faire face à nouveau, posant l’une de ses mains sur ses hanches et l’autre se levant pour essuyer la sueur de son front. Sa poitrine se soulevait doucement sous l’effort, sans doute moins que la plupart des hommes. Il s’était toujours dit qu’il avait un rythme cardiaque très bas. Steve se rapprocha de son ami pour plaquer sa main sur son épaule droite, une expression amicale et encourageante sur le visage.

-On remet ça ? Tu vas pas flancher dès le début quand même ? Tu m’as à peine essoufflé, renchérit-il avec en haussant les sourcils. Tu te démerdes pas mal, mais il te manque la bonne appréciation de ta force et du poids de ton bras. On peut passer à des exercices plus pratiques, proposa-t-il en levant ses paumes ouvertes comme des cibles. Vas-y, frappe, n’aie pas peur de te faire mal, glissa-t-il d’un air malicieux.

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]   Mer 4 Mai - 11:33

We fight. For fun... I guess.Steve Rogers & James B. Barnes
Bucky n’avait rien rétorqué à la pique de Steve quant à sa capacité à le battre. Il s’était juste contenté de lui répondre par un sourire en coin avant de commencer à frapper. Les coups s’étaient enchainés, assez fluides, rappelant à Bucky les heures qu’ils avaient passés tous les deux à s’entraîner. Certes au fil des années, les raisons avaient changées mais les choses étaient restées les mêmes. Eux deux se tapant dessus ou tapant sur les autres. Dans ses souvenirs les plus lointains, Bucky avait toujours eut l’impression que Steve serait bien plus fort que lui à un moment où à un autre. Qu’il aurait l’intelligence pour le faire. Lui n’était qu’un exécutant et ne serait que ça. Et cela ne le dérangeait absolument pas. Il était bon dans son travail, savait ce qu’il faisait et aimait beaucoup le boulot pour lequel il était affecté. Et puis si on lui avait demandé ce qu’il pensait d’une promotion, James aurait répondu qu’il n’en voulait pas. Il était bien en étant espion du SHIELD. Il travaillait seul, n’avait que peu de comptes à rendre à ses supérieurs à part les basiques et c’était très bien ainsi.

Mais le fait était qu’il était de nouveau face à Steve, les poings en l’air à essayer de toucher son meilleur ami en essayant de gagner son cheese et son Sunday. Mais comme les choses ne se passait plus comme prévu depuis l’explosion, il se retrouvait maintenant plier en deux à regarder le sol, pestant contre lui-même pour le coup qu’il avait failli mettre au lieutenant. Les choses auraient pu être pires. Il n’aurait pas décalé son coup et Steve sa mâchoire, ce dernier se serait retrouver au sol, la mandibule brisée. Mais même s’ils s’entraînaient parfois assez durement, jamais l’espion n’aurait fait plus d’un bleu à Steve. Ils n’étaient pas là pour ça. Il savait ce qu’essayait de faire Steve, il avait essayé de faire la même chose, le mois passé, mais il semblait que son bras ne présente pour l’instant que peu de limite dans la force qu’il pouvait fournir. Il savait qu’il y avait une limite quelque part, les médecins le lui avaient dit. Mais il n’avait pas encore trouvé. Du moins en tapant sur des gens.

Un sourire s’installa néanmoins sur ses lèvres alors qu’il se redressait doucement pour reprendre ses esprits. Se chamailler sur son langage était devenu chose courante entre les deux soldats. L’espion avait tendance à être bien plus cru que son ami et à sortir bien plus de grossièretés que Steve ne pourrait jamais en sortir. Mais même si on lui faisait la remarque, Bucky ne changerait surement pas sa façon de parler pour les beaux yeux de quelqu’un.

- La ferme, répondit-il en retour avant de passer une main sur ses cheveux, forçant un peu, tirant un peu sur ses mèches.

La colère passait peut-être dans ses veines mais ce n’était pas le sentiment qui dominait. La frustration était bien plus forte que la colère. La colère était dirigée contre lui-même, contre le fait de ne pas pouvoir faire quelque chose de correct. Mais la frustration était pour la situation. Cela faisait plus d’un mois maintenant qu’il était sorti de l’hôpital. Plus d’un mois qu’il passait des heures à s’entraîner, à essayer de s’approprier la prothèse sans voir de résultat apparent. Il avait toujours du mal à doser sa force, à faire certains mouvements et la douleur que lui procurait la dernière plaque de la prothèse lui faisait toujours aussi mal. Il en avait bien sûr parlé aux médecins mais ces derniers avaient juste dit que cela partirait quand la cicatrisation serait complète... Il avait failli lui en coller une le jour-là. C’est ça aussi qui avait changé chez l’espion. Le contrôle de ses émotions. Il était principalement en colère depuis son réveil, puis la frustration venait s’ajouter à ça et la peur aussi. Parce que même s’il ne l’avouerait pas, il avait peur. De ce qu’il pouvait maintenant faire aux autres, à lui-même... Et les flashs qui lui arrivaient parfois n’étaient pas des plus rassurants. Parce qu’il voyait des actes, des situations qu’il n’avait jamais vus et ce n’était pas vraiment des choses bien...

Il secoua la tête de gauche à droite pour évacuer ses pensées là et pour répondre à la question de Steve.

- Pourquoi j’aurais essayé de ruiner tes chances avec le Lieutenant Carter en te défigurant ? répondit-il du tac au tac, un sourire carnassier aux lèvres à l’évocation de Peggy.

Certes, la phrase était faite pour détourner la conversation de son coup beaucoup trop fort. Mais il y avait tout de même une petite curiosité derrière la phrase de Bucky. Il savait que Steve travaillait avec Peggy depuis quelques temps et si on avait un œil comme le sien, on pouvait savoir que Steve n’était pas vraiment insensible aux charmes de la brune. Enfin, c’est ce qu’il avait conclu quand il les avaient vu tous les deux. Et il ne faisait pas prier pour les charrier un peu dessus.

Il tapa doucement sur l’avant-bras du lieutenant avec sa main humaine quand Steve posa sa main sur son épaule. Un sourcil se haussa aussi sur son front quand il entendit les paroles suivantes. Il n’était pas vraiment certain que cela soit une bonne idée de continuer à se battre. Mais il était là pour ça et Steve n’avait pas peur de se faire mal, pourquoi pas ?

- T’es vraiment cinglé tu le sais ? déclara-t-il pour répondre à la proposition du lieutenant. Toujours à vouloir te faire taper dessus... Et je vais vraiment te faire mal si tu continus à me provoquer comme ça Lieutenant.

Un soupir amusé passa ses lèvres alors qu’il se mettait en place sous les mots de Steve. Peut-être que cette séance serait finalement plus productive que les dernières qu’il avait faites ici. Alors qu’il allait envoyer son point droit sur l’un des poings de Steve, la pièce changea rapidement. Il se trouvait ailleurs, dans une pièce où les murs étaient en plexi et il se retrouva non plus de devant Steve mais devant un autre blond qui tendait les points. Il cligna ses yeux rapidement, faisant disparaître l’image tout en regardant Steve qui attendait  toujours qu’il frappe.

Il frappa quelques coups, fit quelques enchaînements qu’il connaissait par cœur. Il était concentré sur ce qu’il faisait et regardait les poings de Steve comme s’ils allaient vraiment devenir des cibles vivantes. Finalement, l’idée de l’exercice n’était peut-être pas mauvaise et on pouvait voir qu’il était beaucoup plus à l’aise comme ça que lorsqu’ils se battaient.

- J’ai l’impression d’être de nouveau une recrue, dit-il alors qu’il continuait à taper sur les paumes au lui présentait Steve. Et j’aime pas ça, avoua-t-il ensuite en envoyant un coup plus fort que les autres.


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]   Mar 31 Mai - 10:51


We fight. For fun... I guess.
stucky

Malgré la force des coups et la douleur qui s’installait peu à peu dans ses muscles, Steve ne pouvait s’empêcher de sourire. Certains pourraient peut-être le trouver un poil masochiste, mais l’homme adorait se battre. Apprécier la forcé démultipliée par ses muscles, retenir les coups de ses agents pour les aider à s’améliorer, développer leur potentiel et les voir maitriser le terrain après quelques semaines d’entrainement… En tant que lieutenant et même en tant qu’individu, il appréciait ce sentiment de satisfaction, ce pouvoir que chacun d’entre eux pouvait obtenir avec un peu de sueur et de frappes. Sans doute appréciait-il encore plus ces possibilités en connaissant son parcours. Il en avait pris des coups lorsqu’il était jeune, ça c’était clair, et aujourd’hui, il avait la possibilité de rendre la pareille. Alors c’était certain qu’il ne laisserait pas passer sa chance. L’homme était capable de s’entrainer et de déchirer des sacs de sable pendant des heures sans que la moindre fatigue ne vienne l’envahir. Il se demandait souvent si c’était du à son rude entrainement qu’il tenait si longtemps… Ou si c’était parce que son organisme était fait pour ça. Il ne voyait pas d’autres explications aux longues heures qu’il était capable de tenir en restant éveillé. 

Un sourire étira ses lèvres face au langage châtié de son ami. Même s’il le rabrouait, c’était surtout pour jouer ; il ne voulait pas que Bucky change. L’homme était un pilier dans sa vie depuis qu’ils étaient tout petits et Steve ne savait pas ce qu’il ferait s’il n’était plus à côté. Dans un réflexe, l’homme remua la mâchoire, là où le soldat aurait du le frapper s’ils n’avaient pas tout deux dévié le tir au bon moment. Puis il haussa un sourcil, à la fois pour marquer sa surprise face à sa question mais aussi pour marquer sa gêne. Peggy… C’était l’une de ses collègues avec qui il travaillait le plus souvent et, s’il devait être honnête avec lui-même, il cherchait parfois toutes les occasions possibles pour passer du temps avec elle - que ce soit pour des raisons professionnelles ou non. Oui, c’est vrai… La jeune femme avait attiré son attention. Il n’était pas insensible à son joli minois et à son fort caractère et, malgré son aisance légendaire avec les femmes, il ne pouvait s’empêcher de laisser parfois ses yeux et ses pensées s’égarer vers elle. Mais il ne donnerait pas l’occasion à Bucky de se payer sa tête ; il savait que l’homme ne manquerait pas la première brèche pour s’y engouffrer et le mettre aussi mal à l’aise que possible. Alors il joua le jeu, prenant un air tout à fait neutre même s’il savait que son petit sourire risquait de le trahir.

-Le lieutenant Carter ? Ce n’est qu’une relation professionnelle, je doute bien que l’état de ma mâchoire l’intéresse, glissa-t-il d’un ton légèrement malicieux.

Steve préféra dévier rapidement le sujet de conversation avant que celui-ci ne devienne trop glissant pour son propre bien. Peut-être qu’il lui en parlerait plus tard… s’il y avait quelque chose à raconter. Parce que pour l’instant, Peggy et lui n’étaient réellement que des collègues, rien de plus. Et il doutait de ses capacités à faire évoluer leur relation vers quelque chose d’autre. A bien y réfléchir… Peut-être que Bucky pourrait lui donner des conseils. Ahah. Très mauvaise idée. Il ne ferait que se payer sa tête durant des heures. Nop, se dit Steve avec un sourire intérieur, mieux valait qu’il garde ça pour lui, du moins pour le moment. Dirigeant à nouveau son attention sur le combat, il proposa à son ami un autre type d’entrainement, plus classique, mais qui devrait rapidement démontrer ses preuves. Il avait levé les mains face à lui afin qu’il les prenne comme cible.

-Cinglé ? Peut-être bien. Il faut l’être un peu pour travailler ici. Allez, le provoqua-t-il, cesse de te chercher des excuses et vient te battre.

Un soupir passa les lèvres de James et, enfin, ils reprirent l’entrainement… Du moins quelques secondes après que l’homme soit resté silencieux et immobile, le regard dans le vague. Steve fronça les sourcils et faillit lui demander si quelque chose n’allait pas, mais il n’en eut pas le temps : les poings de Bucky s’abattirent rapidement dans ses paumes et il reprit sa posture de soldat, retenant sa force sans bouger d’un pouce, les pieds solidement ancrés dans le sol. Il avait l’impression que Bucky se montrait plus serein ainsi ; peut-être parce qu’il avait moins peur de laisser échapper un de ses coups, comme ce qu’il s’était passé quelques instants auparavant. Steve ne lui en aurait pas voulu : c’était les risques de l’entrainement aussi, et il prendrait volontiers quelques bleus si cela pouvait aider son ami. Il essuya un coup plus fort que les autres et replia légèrement les doigts par réflexe, se retenant pour ne pas répliquer. Ses parades de soldat étaient ancrées dans ses veines.

-Wow, impressionnant. Encore un peu et je sentirais le choc dans tout le corps, remarqua-t-il d’un air presque surpris.

Bucky n’aimait pas son bras, mais c’était sans nul doute une arme remarquable. Pourtant, l’homme avait toujours du mal à s’adapter et à accepter qu’il doive réapprivoiser ce nouveau membre qu’il ne connaissait pas encore.

-Ca ne durera pas, tenta-t-il de le rassurer. Prends ça comme un test à passer, ou un nouvel enchainement à apprendre. Il te faut quelques heures pour le maitriser, mais ensuite, tu seras inarrêtable.

Il dévia quelque peu ses paumes, les bougeant à chaque nouveau coup pour que Bucky s’adapte et suive le mouvement. Ils s’entrainèrent encore ainsi pendant un long moment. Steve déviait de plus en plus sa trajectoire et, au final, ils en vinrent presque aux mains, le lieutenant repoussant les coups de son ami pour le pousser à bout. Ce fut lui qui, finalement, laissa retomber ses bras lorsque Bucky se retrouva à bout de souffle.

-Okay, c’était plutôt pas mal, qu’est-ce que tu en dis ? fit-il d’un air enjoué en repoussant les mèches de cheveux de son front. T’as pas gagné mais, si ca te dit, je t’offre quand même ce burger. Tu l’as mérité, dit-il d’un air taquin pour l’emmerder un peu.

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]   Lun 6 Juin - 22:00

We fight. For fun... I guess.Steve Rogers & James B. Barnes
Frapper était quelque chose que Bucky avait toujours su faire. Depuis tout petit, Bucky avait toujours sut faire marcher ses poings. Pour se battre, pour protéger le plus faible ou simplement pour s’entraîner. Et il était doué avec ses poings. Avant tout cela, l’espion avait une bonne condition physique. Maintenant il essayait de regarder ce qu’il avait perdu. Il était en bonne voie bien sûr parce que bon, il passait son temps à courir, à taper dans un sac de sable et à espérer que la prochaine fois qu’il retournerait voir les médecins, ils lui donneraient l’autorisation pour retourner sur le terrain. Son boulot au SHIELD était important. Il aimait ce qu’il faisait, il connaissait les risques qu’il prenait lors de certaines missions, il aimait sentir l’adrénaline couler dans ses veines quand il effectuait une mission. C’était quelque chose qu’il aimait faire. Et il savait qu’il était chanceux d’avoir un métier qu’il aimait faire. Mais pour l’instant, son métier était simplement de retrouver sa santé et de commencer à appréhendait la prothèse avec un peu plus de calme qu’il ne le faisait maintenant.

Taper contre les poings de Steve lui fit beaucoup de bien. Il connaissait l’exercice par cœur, connaissait les enchaînements comme s’il était né avec et il pouvait doser la forcer avec laquelle il frappait. Ce qui pouvait clairement moins faire dans un combat. Mais malgré le désavantage que cela lui procurait dans cette situation, il ne pouvait que penser que cela l’aiderait dans une situation tout autre. Il n’avait pas peur de blesser les autres. Il pouvait très bien les mettre KO sans que cela ne lui fasse ni chaud ni froid si cela était mérité. Cependant, il ne voulait pas blesser  Steve. Parce qu’il n’était pas là pour cela et parce qu’il ne voulait simplement pas blesser son ami. C’était un raison carrément suffisante. Parce que voir Steve gêné de l’évocation de Peggy était toujours une victoire pour Bucky. Enfin, « victoire » n’était pas exactement ce qui définissait la situation. Bucky était heureux pour son ami et franchement, même s’il le charriait un peu sur la « non relation » qu’il entretenait maintenant avec Peggy, il ne pouvait qu’approuver. Enfin, si tentait qu’il avait à approuver quelque chose.

- Me la fait pas à l’envers, sourit-il alors qu’il regardait son ami avec cet air de « Monsieur je sais tout » qu’il avait parfois. Je te connais quasiment aussi bien que ta propre mère Steven, tu ne peux pas me la faire à l’envers.

Il ne voulait pas que Steve lui avoue quoi que ce soit, Bucky voulait juste lui faire comprendre qu’il était là s’il voulait en parler. C’était tout. Lui-même n’était pas vraiment le genre de mec à parler de ses sentiments. Il préférait largement les garder pour lui et cacher ce qu’il y avait à cacher derrière un sourire. Cela ne s’appliquait d’ailleurs pas à toutes les personnes de son entourage et il pouvait dire sans se mouiller que Steve faisait partie des personnes à qui il pouvait se confier sans avoir peur.

Il ne répondit rien quand celui-ci l lui demanda de venir se battre et passa quelques passes avant que Steve ne parle de nouveau. Il eut bien envie de lui lancer un regard noir à la réflexion qu’il lui lança mais se retint, lui lançant juste un œil morne en réponse. Il ne voulait pas ça. Il voulait simplement retrouver la dextérité qu’il avait avant l’accident. Retrouver l’équilibre qu’il avait avant de sauter sur une bombe et que Maria ne lui impose la prothèse. Il avait eu, avant l’accident, l’impression d’avoir trouvé un équilibre qu’il cherchait depuis longtemps. Mais cela avait été remis en cause quand la bombe avait explosée. Elle avait également explosée l’équilibre de sa petite vie. Elle avait tout emportée avec elle et il restait maintenant à Bucky que le souvenir de tout cela. Il savait qu’il pourrait revenir à une situation comme celle d’avant mais... Pour l’instant, c’était un peu compliqué pour lui de l’imaginer. Mais il arrivait peut être à le faire dans le futur.

Il s’arrêta quelques instants pour reprendre sa respiration et il regardant Steve dans les yeux pendant une longue seconde avant de reprendre les coups. Il ne dit rien pendant un long moment, se contentant de suivre les mouvements que faisait le lieutenant avant que celui-ci ne reprenne la parole.

- Jusqu’à la prochaine bombe, souffla-t-il plus pour lui-même que pour répondre à son meilleur ami.

Il tapa de nouveau pendant un bon moment, perdu dans ses pensées avant que Steve ne reprenne la parole. Il leva les yeux vers le grand dadet qu’était devenu Steve et il finit par hocher silencieusement la tête. Il ne dirait pas que c’était pas mal mais c’était un progrès. Il avait finalement réussit à faire quelque chose en venant voir Steve aujourd’hui.

- Je sais pas si j’ai mérité quoi que ce soit aujourd’hui mais je suis partant pour un cheese, contra-t-il alors avec un sourire retrouvé.  Et je crois même qu’on avait parlé d’un sundae.

La dernière phrase était ponctuée d’un haussement de sourcil significatif alors qu’il passait une main sur son front pour en échapper la sueur. Il passa une main dans ses cheveux qu’il finit par attaché en un truc lâche sur son crâne avant d’aller attraper ses affaires et de remettre son sweat et les trucs qu’il avait dans les poches. Il regarda aussi son téléphone, mauvaise habitude qu’il n’arrivait pas à perdre et lança à Steve, qui était apparemment allé se changer de nouveau.

- Grouille-toi ! Mon estomac crie famine !

Un rire s’échappa de ses lèvres alors qu’il se dirigeait vers la sortie de la salle, les yeux rivés sur son téléphone en attendant Steve la limace.


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]   Mer 27 Juil - 20:10


We fight. For fun... I guess.
stucky

Steve s'était senti un peu gêné du commentaire de son ami sur Peggy. Non pas à cause de l'indiscrétion de Bucky - ça, il en avait l'habitude, et ça l'amusait beaucoup trop pour lui demander d'arrêter - mais parce que l'image de la jolie brune était revenue le hanter et qu'il ne savait pas gérer toutes les émotions qui remuaient en lui. C'était sa collègue avant toute chose, mais elle avait ce petit quelque chose qui lui donnait toujours l'impression d'avoir de nouveau dix ans. Il ne manquait plus que la maman Barnes et le tableau devenait carrément bizarre...

-Ne m'appelle pas comme ça, James, répondit-il avec un sourire narquois tout en feignant l'ignorance. Et je n'ai rien à cacher à mon meilleur ami.

C'est vrai, il n'avait absolument pas menti. Carter et lui avaient une relation strictement professionnelle. Pour le moment. Et puis ça n'avait aucune raison de changer, pas vrai ? Ce n'était pas comme s'il espérait quelque chose... Un petit sourire lui vint lorsque l'homme se rendit compte qu'il essayait même de se berner lui-même. Peut-être qu'il en parlerait à Bucky si les choses changeaient. Il était son meilleur ami d'aussi loin qu'il s'en souvienne et pour lui, c'était comme un frère : il lui aurait confié sa vie sans ciller et il serait toujours le premier vers qui il viendrait se confier lorsqu'il en ressentirait le besoin. Mais pour le moment... Son esprit était accaparé par leur combat amical et l'enjeu qui se cachait derrière leurs coups de poings plus ou moins calculés.

Les deux hommes reprirent l'entrainement parfois entrecoupé de brèves pauses, dont une où Bucky le fixa un moment. Il lui sembla qu'il avait murmuré quelque chose, mais... C'était sans aucun doute le vent. Ou il était entrain de l'insulter sous cape parce qu'il parait ses coups sans laisser de failles dans sa défense, pensa-t-il avec amusement. Enfin, presque : après encore de longues minutes, Steve sentait que son ami avait récupéré pas mal de ses réflexes et qu'ils seraient bientôt prêt à se lancer dans des duels un peu plus égalitaires. Finalement, les coups cessèrent et les deux hommes prirent un court instant de répit avant de reprendre la parole.

-T'as au moins mérité que j'te conduise jusqu'au fast-food, fit Steve en roulant des épaules et en s'étirant vers le plafond pour délier ses muscles. T'oublies rien toi, hein... Ca marche.

Ouaih, il l'avait quand même mérité. Cela faisait bien près de deux heures qu'ils s’entraînaient désormais et tout homme normalement constitué devrait commencer à ressentir de la fatigue et un manque de carburant. Steve prit le temps de terminer ses étirements - c'était super important pour ne pas souffrir de courbatures le lendemain - avant de rejoindre le soldat qui avait les yeux rivés sur son téléphone.

-Ouaih, ouaih ! s'écria-t-il depuis les vestiaires ou il changea rapidement de t-shirt. Alors ? Qui est-ce qui te tient si occupé ?

Son regard avait glissé sur le portable qu'il tenait à la main en se demandant malicieusement s'il n'avait pas, lui aussi, quelques atomes crochus avec une mystérieuse inconnue. Passant son bras autour des épaules de Bucky, le lieutenant les mena tous deux jusqu'au sous-sol du bâtiment où sa moto les attendait sagement. Il fit embarquer l'homme derrière lui et partit en tombre dans les rues de Genosha pour rejoindre un petit quartier qui ne payait pas de mine, mais où la nourriture était délicieuse. Il se paya même le luxe de faire deux ou trois petits détours pour profiter du vent frais et de l'horizon d'un bleu azur avant qu'ils ne descendent devant la petite devanture de Jojo's burgers. Une bonne odeur de steak grillé et d'oignons leur parvint aux narines et le fit saliver.

-...J'crois que mon estomac commence à se plaindre aussi.

Il adressa un sourire complice à Bucky tandis qu'ils entraient tous deux dans l'établissement. La jeune femme au bon embonpoint qui se tenait derrière le comptoir était déjà tellement habituée à les voir qu'elle les salua de leur prénom et nota leur commande de tête.

-Pfiou. Tu sais que t'es dur en affaire toi ? fit Steve lorsqu'ils prirent enfin place à l'une des petites tables vides, près de la fenêtre.

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]   Jeu 28 Juil - 19:08

We fight. For fun... I guess.Steve Rogers & James B. Barnes
L’utilisation de son prénom dans la bouche de Steven le fit ricaner. Parce qu’il était très rare qu’il se trouve là d’ailleurs. Comme « Steven » était rare dans la sienne. De ce qu’il se souvenait, Steve et lui ne s’étaient jamais vraiment appeler par le prénom que leur mère leur avait donné. Ils avait toujours utilisés des surnoms et cela était devenu tout à fait normal. C’était même devenu plus que normal puisque l’agent du SHIELD n’utilisait quasiment jamais son prénom. Ses collègues les plus proches l’appelaient Bucky. Ses supérieurs l’appelaient Barnes ou James mais il n’était pas vraiment friant de ce genre d’appellation.

Il ne répondit rien à la remarque de son ami, se contentant de hausser un sourcil sur son front et de sortir son fameux sourire en coin qui voulait dire que même s’il avait quelque chose à cacher, il le saurait quand même. Il connaissait Steve depuis si longtemps que c’était quasiment un livre ouvert. Mais bon, tout le monde avait besoin d’un jardin secret et Bucky respecterait cela. Même s’il essayerait de savoir quand même parce qu’il était comme ça et qu’il s’était pas espion pour rien. Les secrets ça le connaissait et il était d’ailleurs assez compliqué de lui mentir. Mais bon, il essayait de pas jouer avec ça en dehors de ses heures de boulot parce que cela pourrait ne pas passer avec tout le monde. Alors parfois il fermait les yeux sur des mensonges éhontés.

Quand Steve reprit la parole ensuite, Bucky laissa échapper un sourire assez large avant de ricaner de nouveau. Parce que oui, il n’oubliait jamais quelque chose comme ça. La bouffe et lui s’était quand même une sacrée histoire d’amour. Même si en ce moment, Bucky ferait bien de réfréner ses envies de gras. Il ne faisait pas autant de sport qu’il l’avait fait avant l’accident et s’il continuait, il allait clairement finir par perdre ses abdos si difficilement obtenus. Mais bon, pour un cheese et un sunday, Bucky avait du mal a resisté.

- Tu sais très bien que lorsqu’on parle de bouffe, j’ai une bonne mémoire, répondit-il alors avec un rire.

Son attente ensuite ne fut pas très longue, juste le temps de répondre à quelques sms et de faire un tour sur les réseaux sociaux avant que Steve ne revienne rapidement. Il leva le visage vers ce dernier quand il lui demanda ce qui le tenait occupé et il lui sourit doucement en secouant la tête.

- Des gens, répondit-il alors doucement avec un sourire en coin apparaissant sur ses lèvres.

La réponse était évasive et délibérément. Pas qu’il est quoi que se soit à cacher d’ailleurs. Parce qu’il ne passait pas grand-chose dans sa vie en ce moment et qu’il ne sortait avec personne. Donc bon, rien de bien méchant et pas un grand mensonge non plus. Enfin, ce n’était pas un mensonge du tout puisqu’il parlait bien à des gens. Il n’avait juste pas donné le nom.

Ils sortirent du terrain d’entraînement après ça, le bras de Steve sur ses épaules. Et franchement, en ce moment, ce genre de geste était apprécier par l’espion du SHIELD. Parce qu’il avait commencé à perdre un peu confiance en lui avec cette histoire et savoir que Steve était toujours à ses cotés était un soulagement. Surtout après les choses qu’il lui avait dites quand il était à l’hôpital. Il avait été odieux par moment. Vraiment, quand il y repensait, il ne s’était pas reconnu. Il avait vraiment été méchant par moment et franchement, il s’en voulait.

Quand ils arrivèrent chez Jojo’s, la remarque de Steve le fit rire et il secoua la tête de gauche à droite en voyant le sourire de Steve sur son visage. Ouai, il pouvait dire de lui mais franchement, son ami n’était pas réellement mieux que lui. Il le cachait seulement mieux que lui. Il suivit la jeune femme avec un sourire et ne fut pas surprit de ne pas avoir à donner la commande. Il reposa son attention sur Steve alors que ce dernier venait de reprendre la parole, ce qui le fit sourire une fois de plus. Et franchement, cela lui fit beaucoup de bien.

- Tu me connais depuis assez longtemps pour savoir comment ça se passe avec moi Stevie, fait pas ton étonné , rigola le brun alors qu’il croisait ses bras sur sa poitrine.

Il passa son regard à l’extérieur puis à l’intérieur avant de reposer son regard sur Steve. Il repensa à ce qui lui était passé par l’esprit quelques minutes plus tôt et il posa ses coudes sur la table. Il ne savait pas vraiment comment aborder la chose alors il préféra ne pas réfléchir plus que ça et il commença à parler.

- Je suis désolé, déclara-t-il alors un peu abruptement alors qu’il regardait Steve. J’ai pas été très juste quand j’étais à l’hosto, j’crois même que j’ai été méchant et j’suis désolé. J’aurais pas du et j’me demande vraiment pourquoi tu m’as pas taper dessus. T’aurais du.

Okay, fallait-il préciser qu’il n’était pas douer pour les excuses ? Il n’en prononçait jamais vraiment et ce n’était pas quelque chose avec laquelle il était habitué. Il espérait seulement que Steve ne lui en tienne pas compte. Il allait rajouter quelque chose mais la jeune femme revint rapidement avec leur commande et il la remercia d’un sourire avant de ne rien rajouter, préférant attendre la réaction de Steve.


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]   Mar 16 Aoû - 23:19


We fight. For fun... I guess.
stucky

Autour d'eux, quelques clients déjà servis savouraient leur plat en laissant échapper quelques commentaires sur les jolies serveuses qui passaient remplir leurs verres. Ces dernières portaient un uniforme à l'effigie de l'établissement ; rien de très élégant, mais le principal était de placarder leur logo un peu partout pour qu'on ne puisse oublier les burgers de Jojo's. Chose qui lui semblait tout à fait improbable tant ils faisaient l'unanimité à chaque fois que les deux amis se retrouvaient ici. Ils y avaient leurs habitudes, leur serveuse qui les connaissait par coeur autant que leur commande et surtout, il y régnait une ambiance bonne enfant et digne des années 40 qui réchauffait toujours le coeur de Steve. Il n'aurait pas réellement su comment l'expliquer, mais... Ici, il se sentait chez lui. Et c'était d'autant plus agréable lorsqu'il y venait en compagnie de Bucky : quelque chose semblait cliquer, se remettre en place, comme la pièce manquante d'un puzzle. Son ami arborait d'ailleurs un air rayonnant depuis qu'ils avaient passé les portes du lieu. Cela lui faisait du bien : ces derniers temps, ce n'était pas facile pour le soldat du SHIELD, et Steve avait craint qu'il ne finisse par sombrer dans la dépression. Leurs entraînements, c'était aussi un moyen de le divertir de son quotidien... Mais lorsqu'il le voyait sourire ainsi, un poids quittait sa poitrine et le lieutenant se sentait de nouveau respirer librement.

-Je garde toujours un peu d'espoir, répliqua-t-il en levant les mains en signe de défense. Des fois que ta tête ne finisse par prendre le dessus sur ton estomac...

Il fanfaronnait, mais lui aussi devait avouer qu'une petite faim commençait à le guetter. L'odeur qui venait de la cuisine chatouillait agréablement ses narines. Un ami et un estomac rempli, que demander de plus ? Pour un peu, Steve en aurait presque oublié tout ce qui l'entourait : le SHIELD, leurs missions, la blessure de Bucky, tout ce qui pesait indirectement sur leurs épaules à tous les deux... Aussi, lorsque le brun reprit la parole, le lieutenant haussa les sourcils d'un air surpris. De quoi parlait-il ? Il lui fallut quelques instants de plus pour tout reconnecter et comprendre que Bucky voulait... S'excuser. A un autre moment et pour une autre raison, Steve aurait certainement lâché un petit rire face à cette tentative assez approximative. Mais son geste le touchait beaucoup plus et il devinait les efforts que l'homme devait faire pour prononcer ces mots.

-Bucky... Tu sais que je ne pourrais jamais t'en vouloir. Surtout pas pour quelque chose comme ça. Tu as subi une épreuve terrible et on t'a forcé à tout accepter à ton réveil, sans que tu n'aies eu le moindre choix. C'est normal que tu aies réagit ainsi... C'est le contraire qui m'aurait fait peur, glissa-t-il avec un sourire. Et t'inquiète pas, j'me suis bien rattrapé pour te taper dessus depuis.

Entre temps, la jeune serveuse était revenu avec leurs commandes qu'elle avait glissées devant eux. Steve ne s'en aperçu que lorsqu'elle repartit et il la remercia avec chaleur. Mais étrangement, il n'avait plus très envie de manger : il voulait surtout s'assurer que Bucky allait bien, et que ses excuses signifiaient qu'il était en voie de guérison... Du moins, c'est ce qu'il espérait.

-Je crois que n'importe qui aurait réagit comme toi. Maria, Farell, Natasha... Quoi que je ne suis pas certain qu'on aurait pu distinguer une différence avec elle, fit-il en riant. On ne s'attendait pas à ce que tu nous sautes au cou au réveil... Mais merci. Je suis surtout heureux que tu sois de retour parmi nous.

C'était une question autant qu'une affirmation ; un espoir dont il cherchait la confirmation auprès du jeune homme. Etait-il vraiment de retour ?

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]   Dim 21 Aoû - 1:13

We fight. For fun... I guess.Steve Rogers & James B. Barnes
Un rire s’échappa de ses lèvres alors que Steve se moquait de son amour pour la nourriture. Steve pouvait toujours attendre que cela arrive parce que ce n’était pas prêt d’arriver. Et c’était clairement ce que voulait dire ce rire. Et c’était un rire qui faisait du bien. Parce que c’était un rire qui n’était pas forcé et qui venait du coeur. Un rire qu’il n’avait presque plus émis depuis des semaines. Et le retrouver était quand même pas mal. Cela lui avait manqué. Comme tout le reste d’ailleurs. Tout lui manquait mais il travaillait sur le fait de les récupérer. Son autonomie et sa vie en générale. Ce n’était pas encore tout à fait ça mais il savait que cela allait changer. Enfin il l’espérait vraiment. Il n’ajouta rien mais son sourire répondit pour lui et son estomac criait famine. Enfin, cela était un peu exagéré parce qu’il n’était pas non plus à l’article de la mort mais les odeurs qui émanaient de la cuisine rendait l’attente de la commande très difficile.

Après avoir prononcé ses pseudos excuses, Bucky se serait attendu à ce que Steve se mette à rire. Parce que la tentative était risible mais elle était tout de même sincère et il était content que son meilleur ami le comprenne. Parce qu’il l’aurait un peu mal prit qu’il se mette à rire et aurait très certainement bouder un peu. Parce qu’il ne s’excusait pas souvent et si Steve avait rigolé, il ne l’aurait plus jamais fait. Bucky n’était pas le genre de mec qui regrettait ses actions. Si il les faisait, c’est qu’une raison le poussait à le faire et il n’avait pas de regret à avoir derrière. Sauf qu’il n’était pas un abruti sans coeur et qu’il savait quand il blessait les gens. Et il était presque certain de l’avoir fait quand il était à l’hosto. Et il ne voulait que cela reste ainsi parce que ce n’était pas quelque chose dont il était fier. La violence dont il avait fait preuve dans ses gestes et dans ses mots pendants les semaines où il avait été pensionnaires du service hospitalier du SHIELD. Et cela n’était pas vraiment dans son tempérament habituel. Du moins avec ses amis.

Il écouta avec attention les paroles de son ami, ne faisait même pas vraiment attention à l’odeur du cheeseburger que venait de mettre la serveuse sous son nez. Ce qu’il disait faisait écho à plusieurs des paroles qu’il avait déjà entendu mais cela ne lui enlevait pas de la tête qu’il avait été un sacré abruti par moment.

- Tu as beau de pas m’en vouloir, c’est pas mon cas, soupira le jeune homme en secouant la tête avant d’avaler une des frites qui accompagnait son sandwich. J’ai été le parfait des abrutis et j’pense que tu fais bien de me taper dessus pour me le rappeler, rigola-t-il un peu.

Il soupira doucement avant d’attraper une autre frite pour la fourrer dans sa bouche avant de réfléchir à ce qu’il allait rajouter sur les mots de Steven. Quelques secondes plus tard, le temps pour lui de rajouter de la moutarde dans son cheese, Bucky reprit la parole.

- Et je sais pas si tout le monde aurait réagit comme moi, soupira-t-il alors. Le fait de ne pas avoir eut le choix ajoute forcément au truc.  J’suis encore en colère contre Hill pour ça. Sur le fait qu’elle ne t’ai pas consulté, ou consulté Natasha sur ce qu’aurait été ma décision. Mais je suis aussi principalement en colère contre moi même. Cette putain de mission était une mission de routine. Carter me l’avait filée en me disant d’y aller doucement, que c’était juste une mission de récupération de données. Et j’ai baissé la garde, j’ai pas fait attention et résultat des courses, j’ai sauté sur une putain de mine, il inspira fortement comme s’il essayait de contrôler quelque chose. J’pense aussi que c’est pour cela que je n’ai sauté au cou de personne…

La dernière phrase sauta cependant aux oreilles du jeune homme et il haussa un sourcil sur son front. Est-ce qu’il était de retour parmis les vivants ? Si on lui avait posé la question quelques semaines auparavant, il n’aurait pas répondu par l’affirmative mais maintenant ? Maintenant que les choses étaient plus calmes, il pouvait répondre que oui un peu plus durement.

- J’suis content aussi, ajouta-t-il avant de piquer une frite dans l’assiette de son ami avec un sourire sur les lèvres. Et si tu manges pas rapidement ce que tu as dans ton assiette, tu risques de le voir disparaître, rigola-t-il pour détendre un peu l’atmosphère.


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]   Sam 10 Sep - 15:42


We fight. For fun... I guess.
stucky

Malgré la bonne odeur qui se dégageait de l'hamburger devant son nez, Steve avait ignoré son assiette et concentré toute son attention sur Bucky. Il sentait que cet instant était important et qu'il ne devait surtout pas le louper. Son ami avait été sévèrement amoché ces derniers temps, aussi bien physiquement et mentalement, et c'était la première fois qu'il s'ouvrait de façon aussi franche à lui... Et ca le touchait. Il voulait également y voir le signe d'une guérison, d'un début de pardon qui se frayait un chemin dans son esprit. Il hochait doucement la tête pour accompagner ses mots, comprenant en silence ce qu'il cachait aussi derrière ses aveux. A force d'être inséparables, Steve finissait par connaitre l'homme comme son ombre... Et si ca les faisait surtout rigoler d'ordinaire, c'était aussi un lien qu'il chérissait. Il aurait fait n'importe quoi pour l'aider à se sentir mieux dans sa nouvelle peau, avec son nouveau membre... S'il parvenait à pardonner à Maria, peut-être pourrait-il cesser de se torturer lui aussi.

-Ouaih, mais t'es mon abruti préféré, tu le sais, le taquina-t-il en passant sa main au-dessus de la table pour lui ébouriffer les cheveux. Ce geste lui semblait toujours un peu étrange, comme si les rôles auraient du s'inverser - comme s'il était celui que Bucky aurait du materner.

Puis il soupira, trempant vaguement l'une de ses frites dans le ketchup jusqu'à ce qu'elle se ramollisse complètement et soit immangeable. Steve la mit de côté et en piocha une autre.

-Tu sais, Maria a cru faire au mieux. Tu nous est revenu avec un bras en moins et elle a certainement voulu prendre la meilleure décision pour toi. Alors, oui, ce n'était peut-être pas celle que tu voulais, mais... Es-tu certain que tu te serais senti mieux avec un bras en moins ? Celui-là est électronique, mais il reste le tien malgré tout. Il te faut juste un temps d'adaptation. Et, à sa place, je ne sais pas comment j'aurais réagi. Nous ne pouvions pas attendre que tu te réveilles pour te demander ton avis. C'était quitte ou double... Qu'aurais-tu fait à sa place ? demanda-t-il, le visage penché avec une expression de curiosité.

Il ne voulait surtout pas lui faire la morale, au contraire, il tentait de lui expliquer les choix de sa supérieure et calmer sa colère qui le dévorait.

-On fait tous des erreurs... Même si t'es un sacré spécialiste dans ce domaine, ajouta-t-il avec un petit rire. Mais tu t'en es sorti malgré tout. Tu aurais pu garder des séquelles beaucoup plus terribles. Je suis soulagé, avoua-t-il d'un petit sourire pudique.

Steve retint un petit soupir de soulagement. Bucky semblait allait mieux ; la tension logée dans ses épaules était retombée et il se remit à jouer avec lui, piquant l'une de ses frites avec un sourire.

-Hey ! s'offusqua-t-il en plantant à son tour ses doigts dans son assiette. Touche pas, j'ai la dalle !

Son rire résonna avec celui de son meilleur ami et leur repas dégénéra bien vite en une bataille de frites et de ketchup qui tira un cri d'horreur à la jolie serveuse - ils avaient plutôt bien recouvert leur table, fallait dire. S'excusant d'un air penaud tout en cachant son rire, Steve lui promis qu'ils nettoieraient tout avant de partir et qu'elle n'avait pas à s'en faire. La jeune femme les menaça du bout du doigt, les joues gonflées de colère avant de repartir.

-Tu vois c'que ça fait quand t'essayes de me piquer des trucs, glissa Steve à voix basse dans un grand sourire.

Son hamburger abandonné dans son assiette était presque froid lorsqu'il le reprit mais cela ne l'empêcha pas de l'avaler en une bouchée. Les deux hommes s'en commandèrent un deuxième avant qu'ils ne se sentent enfin repus, à moitié affalé sur leur siège.

-Oufff, je pourrais plus rien avaler. Va falloir que je fasse quelques foulées avant de reprendre le travail. Ca m'a fait plaisir de te voir, en tout cas, avoua-t-il avec franchise. Repasse quand tu veux, j'serais toujours présent si t'as besoin d'une bonne volée ! blagua-t-il en éclatant de rire. Oh, et c'est moi qui invite.
copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]   Jeu 6 Oct - 15:16

We fight. For fun... I guess.Steve Rogers & James B. Barnes
Les années qu’il avait passées aux cotés de Steve lui avait appris plusieurs choses. La première était que son ami avait un penchant malsain pour sauver le monde. La deuxième était qu’il pouvait toujours compter sur lui pour lui rappeler de garder les pieds sur terre. Et la troisième était qu’il pouvait toujours compter sur lui pour tout. Il en avait d’ailleurs eut la confirmation avec cet accident. Les rôles avaient été inversés. Et il ne savait pas si cela lui plaisait beaucoup. Sauver les fesses de Steve d’une bagarre était devenu plus ou moins son boulot. Alors voir les rôles s’inverser n’aidait pas beaucoup le jeune homme. Mais il avait l’intention de reprendre sa place. D’être celui qui prenait soin de Steve et pas l’inverse. C’était peut-être un peu égoïste de sa part mais il en avait besoin. Retrouver la dynamique qu’ils avaient auparavant. Retrouver un semblant de normalité serait bénéfique pour l’agent du SHIELD. Il grogna son mécontentement quand la main de son meilleur ami ébouriffa ses cheveux et il vira gentiment ses doigts d’une tape amicale de la main.

Une frite trouva le chemin de sa bouche alors que Steve répondu à ce qu’il avait dit plus tôt. Ses mots faisaient sens. Il les avait déjà entendus plus d’une fois mais ce n’était pas pour cela qu’il arrivait à comprendre réellement. Le choc était toujours là, il ne pouvait pas le nier. Trop peu de temps s’était écoulé entre l’explosion et cette conversation pour qu’il puisse faire autrement. Et même si vivre avec un bras en moins n’était pas une solution, le fait de ne pas avoir le choix avait ajouté à la chose. Peut-être que quelques semaines de plus à réfléchir à tout cela serait bénéfique pour tout le monde. De toute façon, il n’était pas prêt de reprendre le boulot et il avait encore le temps d’y penser. Parce que même s’il avait réellement envie de reprendre son poste, de mettre tout cela derrière lui, il n’était pas sûr que tout le monde soit d’accord avec cela. Et les médecins en premiers…

- Je ne sais pas… et c’est principalement pour cela que je suis pas à sa place. J’suis pas un meneur d’homme. J’te laisse cette place et je la lui laisse. J’suis très bien dans mon rôle d’espion du SHIELD à décider pour moi-même, déclara-t-il en réponse. Et franchement, je ne sais pas comment j’aurais fait si j’avais eu à prendre cette décision pour quelqu’un d’autre.

Pour ce qui était des autres en tout cas. Parce que même si on lui avait la question, il aurait sûrement choisi le bras quand même. Se retrouver avec un bras n’était pas une option pour lui. Parce que cela voulait dire faire des croix sur des tonnes de trucs de sa vie. Et il ne voulait pas. Alors oui, on ne lui avait pas posé la question, on lui avait imposé, il était en colère mais même à travers cela, Bucky commençait à voir les biens faits de la chose.

Un rire s’échappa de ses lèvres aux prochains mots du blond avant de secouer la tête. Vraiment, c’était l’hôpital se foutant de la charité et Bucky le fit savoir.

- Venant du mec qui veut sauver le monde en ne prenant pas compte de lui-même, je n’ai pas de leçon à prendre, lança-t-il avec un petit sourire en coin et un regard complice.

Un haussement d’épaule plus tard, Bucky se lança aussi dans la bataille de Ketshup et de frites qu’il avait lancé. Plusieurs fois durant la bataille, le rire de Bucky s’éleva dans la salle. Et c’était quelque chose qui ne lui était pas arrivé depuis un moment. Et c’était bon. Vraiment. Un nouvel éclat de rire s’échappa de ses lèvres alors que la serveuse les regardait rouge de colère et que Steve lui jeter la faute. Il lui balança une nouvelle frite en représailles avant de commencer à manger ce qu’il avait dans son assiette. Bien vite avalé, une deuxième prit rapidement place à la place du premier et quand Steve annonça ne plus en pouvoir, Bucky devait avouer qu’il était dans la même position. Même si une glace ne serait pas de refus.

- Cherche pas, tu n’arriveras pas à retirer ce que tu viens de manger, se moqua-t-il doucement en se levant, débarrassant les conneries qu’il avait faites. Ça m’a fait plaisir aussi, rajouta-t-il. Et ne prend pas trop l’habitude, j’arriverais à t’en coller une un jour, rigola-t-il ensuite avant de hocher la tête. J’paierais la prochaine, assure-t-il avant de taper sur l’épaule de son meilleur ami. J’ai rendez-vous avec les médecin cette aprèm, j’dois y aller avant de me faire encore engueuler.

Un sourire en coin et un ébouriffement de cheveux plus tard, Bucky sortait du restaurant sans oublier de sourire assez largement à la serveuse qui les avait plus ou moins disputé un peu plus tôt.


The End


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]   

Revenir en haut Aller en bas
 
We fight. For fun... I guess. [Ft Steve]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CAPTAIN AMERICA:FIGHT! ART PRINT BY STEVE EPTING
» [Berry, Steve] Cotton Malone - Tome 4: La prophétie Charlemagne
» Quotations Fight
» Bleach 325: Fear for the fight
» [Berry, Steve] Cotton Malone - Tome 1: L'héritage des Templiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: