Partagez | 
 

 I wanna play there please + Pietromy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Raven; Isaak; Spencer; Dylan, Jessica; Leigh & Clay.
209
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: I wanna play there please + Pietromy   Jeu 12 Jan - 16:33

Romy & Pietro

       

Les feuilles sont alignées dans un ordre parfait. Pas une qui dépasse. Poupées russes qui s’alignent cruellement, lui rappelant ce qu’elle doit endurer pour masquer ce qui l’effraie. Elle voit la mort dans chacun de ses traits – ses yeux premièrement, le front, ensuite le coin des lèvres. Romy altère la réalité, ne voit qu’un cadavre quand elle s’observe le matin. Beauté fanée. Emportées les années. Pourtant son visage est lisse, rayonnant mais elle ne supporte pas les traits d’inquiétudes qui la marque. Cet air dur qu'elle se donne a ce moment même, ce masque qu'elle façonne dans ce genre d'endroit. Mademoiselle la pro. Madame la stratège. Elle s'est fait une réputation à Genosha. Si seulement monsieur le roi Magnus savait que face à lui se trouve sa pire ennemie. Ennemie ? Non peut être pas. Elle est membre de Hydra, elle a du sang sur les mains mais ne se salit pas pour autant. Ce qu'elle fait ? Elle planifie. C'est le chef d'orchestre, munie de ses baguettes elle coordonne pour la cause en laquelle elle croit. Sa cause. Celle qui l'a séparée de Jake. Soupire. Non ce n'est pas le moment de perdre la face. Elle est raide comme un piquet. Remonte sa paire de lunette qui lui donne un air de secrétaire. Ces talons martèles le sol, meurtriers comme jamais. Face à elle, l'assemblée. La grande assemblée de Genosha. La crème de la crème !

Un sourire charmeur étire ses lèvres, elle s'arme de tout son courage. Que fait-elle ici ? Elle joue une symphonie afin d'endormir le gouvernement sur Hydra. Son objectif ? Leur faire croire qu'avec elle il seront en sécurité. Mais il est là. Ses boucles brunes entourant son visage, ses yeux bleus qui la traverse, glissant assurément sur elle puis la fuyant. Pietro Lenhsherr. Notre bon prince. Teddy le lui a présenté il y a quelques mois, c'est bon ami à elle. Elle est allée les voir jouer un bon nombre de fois; les avengers sont exceptionnelle. Il n'est donc pas rare de voir la blonde se mouvoir devant la scène un verre à la main. Mais la voilà devant lui, dans un tout autre contexte. Son air sérieux la déstabiliserai presque. Elle a plus l'habitude de le voir avec un verre à la main le beau brun. Ce garçon est un vrai mystère, tantôt joyeux tantôt gêné. Du moins elle sait qu'il a du succès étant donnée le nombre de filles qu'elle l'a vu embrasser en soirée. Qui pourrait blâmer ces demoiselles de tomber sous son charme ? Personne. C'est un bel homme, assurément. Il est intelligent, sa présence en dit long sur la place qu'il a au sein du conseil. Il est assit à la gauche de son père signe qu'il n'a pas assez confiance en lui mais presque. Son tour viendra bien assez tôt. Est-ce qu'il en veut de cette place ? Elle ne le pense pas. Il aime la liberté, il aime la vie. C'est son devoir pourtant. Elle le comprend tellement. Elle secoue légèrement la tête afin de se ressaisir. Elle n'aime pas être sur le terrain, elle voudrait rester dans ses quartiers à Hydra et laisser faire un agent. Malheureusement personne ne peut mieux les convaincre qu'elle. C'est sa vocation, elle est née pour ça. Elle est née comme ça.

"C'est donc pour cela que je vous propose de renforcer la sécurité interne du territoire. Comment ? Nous allons nous servir des installations faites dans les grandes villes de notre île. Caméras de surveillances utilisée à des fins militaires. Déploiement de notre armée sur les sites les plus fréquentés. Fouille des sacs à main et contrôle de routine effectué par la police de Genosha. L'heure est grave messieurs et soyez sûre qu'avec moi nous frapperons fort ! L'efficacité avant tout ! Nous devons montrer à l'ennemie que nous sommes prêt. Veiller sur la population. Je vous prie donc de bien relire le dossier dont je vous ai fait part. Réfléchir à ma proposition d'une équipe de forces spéciales et j'espère que nous pourrons travailler main dans la main." son air ferme les rassures. Elle range ses fichiers alors que le roi lui-même sonne la fin de la réunion. Elle serre les mains des représentants, vient le tour du prince. Elle lui sourit, il la regarde à peine. La belle arque un sourcil. Elle ne le comprend pas. Non. Teddy lui a raconté que Pietro est un tombeur né, pourtant en sa présence il semble tendu. La brunette a remarqué ça aussi, mais elle met sa sur le compte de la surcharge de boulot qu'il a en ce moment. Possible. Alors qu'il s’éclipse précipitamment elle ferme son porte document et lui emboîte le pas. Il veut assurément la semer. Elle passe une porte puis deux, elle ne devrait pas être là. Cet endroit est interdit au publique. Elle presse le pas, attrape Pietro par le bras. "Alors comme ça on me fuit monsieur le prince ?" dit-elle amusée. Elle le contourne et lui fait à présent face. Elle lui sourit, fait mine de faire la moue un instant. "J'en serais presque véxée ! Je t'ai connu beaucoup plus décontracte Pietro... T'as l'air tendu. Tu me fais visiter ?" lui lance-t-elle avec un clin d'oeil.


(c) naehra.


___


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Quicksilver
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Il court vite !
Casey, Maria, Lydia, Laura, Elijah, Maddie et Clary
523
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I wanna play there please + Pietromy   Jeu 19 Jan - 21:58

I wanna play there please




Cela faisait une semaine que son père lui cassait les oreilles avec cette conférence qui était supposée les aider à trouver des nouveaux moyens de sécuriser la ville et de maintenir la paix sur l’île dont les habitaient commençaient à faire part de leur mécontentement sur les différents événements qui s’étaient produits dans les derniers mois. C’était devenu la priorité numéro un du roi ces dernières semaines. Tous les hommes de mains de son père y assistaient, il avait donc été difficile de refuser d’y assister ou prétendre être malade. Erik était nerveux et pour la première fois de sa vie, Pietro voyait son père ne pas avoir le contrôle et pour la première fois, il avait un peu pitié de lui. Son père avait toujours été un exemple d’un homme inébranlable qui réglait les problèmes de son pays avec une main de fer. Mais là, il était hésitant. Il n’osait plus prendre de décisions sans avoir l’avis de tous ses conseillés. Il était secoué et il ne comprenait pas pourquoi toute son île partait en vrille. Même si les relations avec son père étaient difficiles, le prince n’aimait pas le voir ainsi. C’était plutôt déstabilisant et cela signifiait qu’il devait lui-même prendre les commandes. Erik commençait de plus en plus à demander l’opinion de son fils qui n’était pas prêt. Il voulait bien aider et supporter les décisions, mais ne pas en prendre. Il ne voulait pas avoir toute cette responsabilité sur lui. Pas encore. Pas maintenant. Peut-être jamais. Il savait bien que personne ne lui faisait confiance. Chaque fois qu’il ouvrait la bouche, tout le monde soupirait ou roulait des yeux. Ce qui était tout à fait compréhensible, lui-même n’avait pas confiance en lui, mais toutes ces mimiques ne l’aidaient pas à prendre les dossiers au sérieux et à s’investir.

Installé à la gauche de son père, il recracha sa gorgée de café lorsqu’il l’a vit entrer dans la salle de conférence et se diriger à l’avant. Elle? C’était elle qui allait les aider avec la sécurité? Il avait froncé les sourcils. Elle n’était pas professeur ou un truc du genre? Le lui avait-elle seulement dit ce qu’elle faisait dans la vie depuis que Teddy lui avait présenté? Il ne pouvait pas vraiment le dire. Cette fille avait un pouvoir inexplicable sur lui. Il n’arrivait tout simplement pas à avoir une conversation normale avec elle. Elle l’intimidait. Et ça, c’était rare. Il n’avait jamais eu de difficulté à parler aux filles, jusqu’à ce qu’il rencontre Romy. Il ne savait pas pourquoi mais dès qu’elle était dans les parages, il perdait tous ses moyens. Il devenait gêné et maladroit. Ce qui ne lui ressemblait pas du tout. Aucune fille n’avait jamais eu cet effet sur lui. Ça avait toujours été le contraire. C’était lui rendait les filles mal à l’aise habituellement. Ce changement de rôle ne lui plaisait pas du tout. Il se sentait tellement impuissant. Il avait l’impression qu’elle pouvait le mener par le bout du nez et lui faire faire tout ce qu’elle désirait et il ne s’y objecterait même pas. Ce qui était très épeurant. Il ne fallait pas qu’elle se rende compte de la chose, sinon il était cuit.

Il avait écouté toute la présentation ne pouvant pas détacher son regard d’elle. Il l’a trouvait sexy, c’était indéniable. Ses petites lunettes lui donnaient un air espiègle et coquin à la fois. Bizarrement, aucune pensée sexuelle n’avait traversé son esprit pervers. Il était juste resté hypnotisé tout le long du monologue de la belle blonde, tout comme le reste de l’assemblée d’ailleurs. Ces hommes habituellement machos et sexistes n’avaient émis aucun commentaire et ils semblaient tous en accord avec ce qu’elle disait. Ils buvaient tous ses paroles. Elle aurait pu être en train de leur faire une présentation sur le tricot qu’ils l’écouteraient tous avec la même attention. Il faut dire qu’elle savait de quoi elle parlait et qu’elle était très intéressante. Ses paroles et idées étaient intéressantes. Pietro avait même pris des notes, ce qui était rare. Il tentait de faire bonne impression auprès d’elle. Pourquoi? Il n’en avait pas la moindre idée. Après tout, il n’avait rien à lui prouver, ils se connaissaient à peine. Parfois, il apercevait le regard assassin de la stratège sur lui et il esquivait immédiatement, les joues en feu. Dès que son père avait sonné la fin de la réunion, Pietro s’était levé d’un bond en ramassant ses dossiers. La politesse faisait en sorte qu’il devait remercier Romy pour sa présence. Ce qu’il fit sans toutefois la regarder. Sans plus s’attarder, il sortit de la salle aux pas de course. Il se doutait qu’elle n’en resterait pas là et qu’elle n’apprécierait pas qu’il l’ignore de la sorte. Des pas pressés derrière lui confirmèrent ses soupçons. Il pressa encore plus le pas et rapidement, il atteignit ses quartiers. Il souffla un peu, mais une main douce et forte le retint. Il se retourna vers la jeune femme. "Non. Je ne fuis pas. Je suis attendu ailleurs, c’est tout. Super ta présentation. Tu les as tous ensorcelé! C’est quoi ton boulot au juste? Je pensais que t’étais prof." Il était stoïque et parlait comme un robot. Il ne se sentait pas bien. Pourquoi était-il aussi coincé en sa compagnie? "Je suis certain que ça t’en prend plus pour être vexée, ma jolie. Et je ne suis pas tendu. Juste fatigué. " Il avait réussi à taquiner, mais c’était forcé et pas machinal du tout. Il était effectivement très tendu et ne savait pas comment réagir. Les autres fois, il y avait toujours eu Teddy pour le secourir, mais cette fois, ils étaient seuls et aucune issue de secours à l’horizon. "Euh là on est dans un couloir, là c’est ma chambre, là la salle de jeux, là la salle de sport..." Il pointait les directions des pièces sans bouger et sans grande conviction. "Je suis sûr que tu as d’autres choses à faire que vouloir visiter les appartements du prince, non?" Il se passa une main dans ses bouclettes en bataille. C’était bien la première fois qu’il tentait de mettre dehors, une blonde beaucoup trop sexy. Qu’est-ce qui clochait chez lui?


made by roller coaster

___



- BEFORE I FORGET -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Raven; Isaak; Spencer; Dylan, Jessica; Leigh & Clay.
209
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I wanna play there please + Pietromy   Sam 4 Fév - 12:17

Romy & Pietro

       

Les feuilles qui jonchent la table en marbre glissent entre ses doigts fins. Elle se félicite intérieurement de la performance qu’elle vient d’exécuter. N’oublions pas que la belle blonde qui fait face à la créme de la créme  en cet instant n’est que tacticienne et que les missions d’infiltrations ce n’est pas son boulot. Oh pas qu’elle n’est pas les compétences nécessaire à ce genre de choses, bien au contraire mais la belle déteste aller sur le terrain. Il n’y avait qu’à voir ce qu’il c’était la dernière fois qu’elle avait dû se rendre sur les lieux d’une mission. Elle soupire intérieurement et lève les yeux au ciel. La catastrophe interplanétaire ! Elle relevait tranquillement des données top secrète pour ses supérieurs (donc vous vous doutez que par rapport à sa position elle le faisait pour un des grands patrons d’hydra), bref alors qu’elle finissait ses petites affaires la garde rouge avait débarqué sans crier garde (jeux de mots) et avait quasiment fait foiré ses plans. Beaucoup de ses coéquipiers avait fini par être capturés et elle ne pouvait pas s’empêcher de se sentir coupable. Cette fois-ci elle était seule et ça la rassurée un peu plus. Si les choses tournées mal elle serait la seule à en payer le prix et ça c’était l’important. Elle releva les yeux vers les hommes qui l’écoutée avec attention et lorsqu’elle remarqua leurs sourires béats elle sut qu’elle n’avait aucun soucis à se faire quand à cette mission. A vrai dire elle les avait endormis d’une manière spectaculaire et elle en était sûre ils ne tariraient pas d’éloges à son intention. Ce n’était pas vraiment difficile quand on avait le physique de Romy de faire craquer les hommes. Sa peau porcelaine était parfaite ; ses yeux était d’un bleu pétillant ; sa voix sensuelle à souhait, son corps très bien formé ; ses cheveux d’un blond éclatant. Romy était une petite poupée au regard de braise. Aujourd’hui caché derrière une petite paire de lunette qui la rendait d’autant plus sexy qu’elle ne l’était déjà. Il fallait ajouter à  son élocution parfaite et son intelligence à couper le souffle et voici que vous aviez devant vous la femme parfaite. Enfin parfaite … Non pas vraiment. Le petit bout de femme avait une fâcheuse tendance à avoir un caractère bien trempé. A vrai dire la blondinette était une vraie tempête, un brasier incandescent. Oui, cette jolie jeune femme avait une ombre au tableau. Elle termina son discours non sans mal en portant son regard sur son ami Pietro le prince de Genosha qui ne se gênait pas pour laisser couler son regard allégrement sur ses formes. A près de bref salut avec les membres du conseil la jeune femme s’attela à rejoindre le bouclé qui la fuyait sans hésité.

Elle sautilla avec joie derrière lui tout en l’interpellant. Il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour le déstabiliser. A vrai dire avec Pietro c’était facile ; il devenait anxieux pour une raison mystérieuse dès qu’elle lui adressait la parole ce qui la faisait beaucoup rire. A en croire Teddy c’était un vrai tombeur, un mec fun aimant faire la fête et qui ne se prenait pas du tout la tête. Elle n‘avait rien vu de tout ça chez lui et elle commençait à se demander si la brunette ne s’était pas moquée d’elle. Mais elle n’avait jamais fait l’effort de passer du temps avec le prince et pour une fois elle allait faire l’effort d’apprendre à le connaitre.  Elle lui demanda avec un sourire taquin de lui faire visiter ses appartements histoire d’entamer la conversation. "Non. Je ne fuis pas. Je suis attendu ailleurs, c’est tout. Super ta présentation. Tu les as tous ensorcelé! C’est quoi ton boulot au juste? Je pensais que t’étais prof." Il était raide comme un piquet et d’ici Romy pouvait voir ses muscles se tendres sous la pression. Un sourire vint étirer ses lèvres pleine alors qu’il continuait sur sa lancée "Je suis certain que ça t’en prend plus pour être vexée, ma jolie. Et je ne suis pas tendu. Juste fatigué. " Elle hocha la tête alors qu’un rire vint passer la barrière de ses lèvres. Le voilà le Pietro qu’elle voulait voir. Le garçon marrant et taquin dont elle avait entendu parler. "Euh là on est dans un couloir, là c’est ma chambre, là la salle de jeux, là la salle de sport..." Il se mit à pointer la direction des pièces une à une avec une allure folle. La belle écarquilla les yeux avec surprise. Il voulait bel et bien la foutre dehors. C’était sûre et certain ! Sa bouche s’entrouvrit de stupéfaction . "Je suis sûr que tu as d’autres choses à faire que vouloir visiter les appartements du prince, non?" Elle rit face à cette remarque un peu culoté. Alors avec sa grâce légendaire elle continua sa marche en se dirigeant vers la chambre de Pietro en riant. Elle sautilla jusqu’à l’énorme lit  qui trônait au millieu de la piéce et s’assit d’un bond dessus. La blondinette sourit tout en scrutant la pièce. C’était magnifique, ça n’avait rien à voir avec sa petite chambre dans le QG de Hydra. Elle reporta son regard sur Pietro qui entré dans la pièce « Non j’ai rien d’autre à faire et puis … On s’est jamais retrouvé seuls toi et moi. On pourrait en profiter pour faire connaissance non ? » Elle se leva du lit  et se dirigea vers lui avec un petit sourire « Arrête ça, je ne vais pas te manger Pietro pas la peine de stresser ainsi » Elle posa sa main sur le bras du garçon délicatement alors que son regard dévia vers la table basse où se trouvait un petite paquet de cartes. « Un Strip Poker ça te dis ? Comme ça on sera au même niveau » dit elle avec un clin d’œil.



(c) naehra.


___


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Quicksilver
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Il court vite !
Casey, Maria, Lydia, Laura, Elijah, Maddie et Clary
523
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I wanna play there please + Pietromy   Jeu 16 Mar - 16:02

I wanna play there please




Oui habituellement, Pietro était quelqu’un d’insouciant et qui aimait faire la fête. Il ne se posait jamais de question et il agissait tout simplement comme bon lui semblait. Il n’avait aucune limite. On lui pardonnait la plupart de ses conneries parce qu’il était le prince et on pouvait dire qu’il en profitait grandement. Il ne se prenait pas au sérieux et il ne pensait qu’à boire et à flirter avec les filles. Il était désinvolte et taquin. Surtout, il n’avait jamais été aussi coincé de toute sa vie en présence d’une fille. C’était tout nouveau. Il n’avait jamais été dans cette position de proie. Il avait toujours été le chasseur, celui qui allait vers ses victimes, celui qui charmait et qui tentait de les prendre entre ses filets. Maintenant il savait comment se sentaient les filles qu’il approchait. Impuissant, démuni, pris au piège. L’héritier voulait vraiment se détendre et agir comme il le faisait toujours, mais il en était incapable. Dès que Romy posait son regard coquin et trop sexy sur lui, il se raidissait. Comme s’il avait peur qu’elle le brise. Ce qu’elle n’aurait pas trop de misère à faire. Elle ressemblait beaucoup à Teddy et s’il n’avait pas connu cette dernière alors qu’ils étaient gosses, la brune aurait probablement eu le même effet sur lui. Les femmes avec du caractère lui faisaient peur et il ne savait jamais comment agir avec elles. Ses blagues vaseuses, ses regards charmeurs, ses bouclettes bien coiffées, son rang, sa musculature et ses belles paroles n’avaient aucun effet sur elles. Son égo en prenait toujours un coup quand l’une d’elles le rejetait au premier essai. Il revenait toujours à la charge et à force de faire jouer ses charmes, elles pliaient, mais il devait toujours travailler plus fort. Mais avec la blonde, c’était différent. Elle pouvait jouer avec lui et le manipuler à sa guise. Il était incapable de sortir une phrase normale et fluide. Il lui répondait toujours sèchement. Aucune blague ou taquinerie n’arrivaient à franchir ses lèvres, alors que ça avait toujours été quelque chose d’inné chez lui. Il avait toujours eu de la facilité avec les femmes, même celles qui ne l’intéressaient pas. C’était tellement frustrant de se sentir aussi frêle alors qu’en principe, il était l’un des hommes les plus puissants de l’île. Même si cette puissance était encore à prouver.

Le pauvre prince n’arrivait même pas à se débarrasser de la belle. Même s’il était froid, vague et coincé, Romy s’accrochait à lui et elle avait le culot de rire de ses méthodes culottées. Il ne voulait pas réellement la mettre dehors. Il avait vraiment envie de vaincre ce démon stupide et inutile qui le rongeait lorsqu’elle se trouvait près de lui. Il voulait surtout comprendre pourquoi elle avait autant d’emprise sur lui, alors qu’ils se connaissaient à peine et qu’ils n’avaient jamais eu de vraies conversations. Mais, ça le mettait dans un état bizarre qu’il n’appréciait pas du tout, alors valait mieux se libérer de la source, même si cette dernière était déterminée à ne pas le laisser filer. Même qu’elle pénétra dans sa chambre sans y être invitée. Il avait levé les yeux au ciel acceptant sa défaite. Il soupira en entrant à sa suite. Il déposa ses dossiers sur sa table de travail et fixa la blonde tandis que cette dernière observait la pièce majestueuse avant de sauter sur le grand lit moelleux. Il s’assit sur le coin de son bureau nonchalamment. Elle lui affirma qu’elle n’avait rien d’autre à faire et un sourcil se releva. Il avait bien du mal à le croire, mais elle semblait bien déterminer à briser sa carapace. Il pinça les lèvres en ne la quittant pas des yeux. En d’autres circonstances, il y aurait longtemps qu’il serait allé la rejoindre alors qu’elle était assise sur son lit, mais il continuait de garder ses distances. "Faire connaissance? Si tu veux." La belle ne semblait aucunement intéressée à lui mettre le grappin dessus, elle voulait juste apprendre à le connaître. Ça aussi, il n’y était pas habitué. C’était plus son lit et ses atouts princiers qu’on voulait connaître. Elle quitta ensuite le lit et se dirigea telle une féline vers lui. Son cœur se mit à battre rapidement, malgré lui. Il dû avoir un mouvement de recul lorsqu’elle fût à sa hauteur, puisqu’elle lui intima d’arrêter de stresser. Ce qui le fit encore plus stresser. Sa main dévia sur son carnet de notes qui tomba sur le sol. Il n’arrivait plus à rien quand elle était là. Il n’avait même pas pu sortir un truc pervers sur le mot « manger » alors qu’il ne se serait pas gêner avec d’autres. Il était tellement ridicule. À ce moment-là, il n’avait plus rien du type confiant et séduisant qui draguait toutes les filles. Il devait faire pitié à voir. En espérant que Romy garde ça pour elle.

En bonne joueuse, elle lui proposa ensuite une partie de strip poker et un sourire s’afficha sur le visage du prince, intéressé. Elle n’avait pas tort. Peut-être que de la voir en petite tenue allait le décoincer. "J’espère que tu es prête à perdre alors. Je me débrouille assez bien. " Réussit-il à dire d’une voix presque suave. "T’as soif?" Il n’était pas question qu’il joue sans un petit verre dans le nez. Ça aussi ça pouvait l’aider à le rendre plus à l’aise. Il se dirigea vers son mini-bar et versa une rasade de whisky dans deux verres. Il y ajouta ensuite deux glaçons dans chacun. Il retourna auprès de Romy et lui tendit l’un des verres. "Tu passes?" Lui demanda-t-il en pointa les cartes qu’elle tenait entre ses longs doigts effilés et en s’asseyant sur le tapis au pied de son lit.

made by roller coaster

___



- BEFORE I FORGET -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Raven; Isaak; Spencer; Dylan, Jessica; Leigh & Clay.
209
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I wanna play there please + Pietromy   Mar 30 Mai - 20:42

Romy & Pietro

       

Si la belle blondinette était venue dans le palais royale à la base c'était en tant que stratège consultante et aussi -surtout même - afin d'approcher le roi de Genosha et toute sa ribambelle de consultants. Elle était chargée de s'infiltrer parmi les plus grands afin de gagner leur confiance et elle pensait y être parvenue au vue des poignets de mains et des sourires que lui avaient offerts les représentants de cette belle île. Tous ? Non peut-être pas. A vrai dire, Pietro, le prince de Genosha l'avait fuit comme la peste. Elle qui le connaissait en dehors de murs du palais royale avait été tout d'abord surprise par son attitude et avait fini amusée à l'idée d'embêter encore plus le prince de Genosha. De plus Teddy lui avait avouer que Pietro était un tombeur et que les demoiselles le fréquentant ressortaient jamais sans un sourire béat sur les lèvres. Curieuse elle avait observé le jeune homme en soirée, il était vrai que pas mal de jeunes femmes lui tournée autour et il n'avait qu'a leur décrocher un sourire pour qu'elle lui succombe. Au début elle avait était impressionnée, puis elle s'était habituée. Mais bien vite elle avait remarqué que lorsqu'elle lui adressait la parole le jeune prince se raidissait instantanément.

Elle laissa son regard glisser sur le prince avant de le rejoindre tout sourire. Elle avait envie de s'amuser et Pietro était la personne idéale pour ça. Le fait qu'il soit tendu à peine posée t elle son regard sur lui la faisait rire. Elle lui emboîta donc le pas et lui demanda si il voulait bien lui faire visiter ses appartements. Ce qu'il fit à la vitesse de l'éclair, planté au milieu du couloir il pointait les pièces une a une sans convictions aucunes, afin d'expédier la chose le plus vite possible. Elle arqua un sourcil surprise mais décida de ne pas li prêter attention et se dirigea vers la pièce qu'il avait désigné comme sa chambre. Elle sourit en découvrant cette partie de la vie privée de Pietro. Alors qu'elle s'installée sur le lit du prince elle scruta la chambre royale et fini par poser ses yeux bleus sur lui. Son sourire en coin toujours sur ses lèvres elle voyait bien, qu'assit sur le coin de la table, il était mal à l'aise. "Faire connaissance? Si tu veux." elle sourit. Voilà qui était déjà mieux. A près tout elle n'avait jamais eut l'occasion de vraiment discuter avec lui et cette remarque lui fit plaisir. Elle quitta alors le lit et se dirigea vers lui d'un pas félin. Il fut prit d'un mouvement de recul et fit tomber son carnet ce qui arracha un petit rie à Romy. Elle remarqua le paquet de cartes sur la table et lui proposa donc un strip poker. "J’espère que tu es prête à perdre alors. Je me débrouille assez bien. " dit-il d'une voix suave qui surprit la petite blonde. "Je pourrais te surprendre tu sais ..." dit-elle tout sourire. Elle n'était pas mauvaise au poker et elle compté bien gagner... Après tout Pietro n'était pas désagréable à regarder. "T’as soif?" Elle hocha la tête et l'observa leur servir une rasade de whisky alors qu'elle s’assaillait à même le tapis "Tu passes?" continua-t-il en lui montrant le paquet de carte.

Elle se saisit du paquet et battit les cartes avec dextérité ses doigts filants sur les cartes. Elle sourit et commença à distribuer. Elle fini par regarder ses cartes plutôt contente de sa main et posa une carte "Prêt à perdre ?" dit-elle avec une moue amusée. Elle continua en poussant ses jetons vers lui. La moitié tout au plus. Dans sa main un brelan. Elle prit une longue gorgée de whisky et frissonna en sentant le liquide dans sa gorge. Elle releva les yeux vers lui et cette fois-ci c'est elle qui rougit. " Alors tu suis ? " elle était amusée par la situation mais la gorgée d'alcool qu'elle venait de prendre lui faisait monter le rouge aux joues et le regard de Pietro n'arrangeait en rien les choses. Elle se mordilla doucement la lèvre en attend que Pietro réponde. Elle le regardait par intermittence, baissant de temps en temps les yeux vers ses cartes. Le pauvre devait se douter qu'elle était une tacticienne experte et qu'il serait difficile de la battre mais peut-être qu'il cachait bien son jeu après tout. Elle observa Pietro la suivre et posa ses cartes sur la table avec un grand sourire. En espérant qu'elle n'ai pas à devoir à enlever son chemisier devant lui avant d'avoir profité de ses abdos légendaires.


(c) naehra.


___


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
 
I wanna play there please + Pietromy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Play TV enfin recepteur TNTHD
» Offre triple play chez Swisscom
» Play astérix 1980-1985
» [chronique] The Mystery Play de Grant Morrison et John.J.Muth
» Wrestling Play Game

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: HAMMER BAY :: La baie du Croissant :: La maison de Magnus :: Les appartements-
Sauter vers: