Partagez | 
 

 Your breath on my skin - ft. Wade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Francis FreemanHumain modifié
avatar

Ajax
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
Force surhumaine, capacité intuitive.
Vitesse, agilité et résistance à la douleur améliorées.
Tony, Carol, Betsy, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
235
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Your breath on my skin - ft. Wade   Mar 17 Jan - 12:25


Your breath on my skin  

Everytime we touch I get this feeling

La musique s'élevait doucement dans l'habitacle, soufflant une atmosphère douce, légère, qui flottait tout autour de lui. Le blond, concentré sur la route, chantonnait cependant tranquillement quelques paroles qui se perdaient dans les airs. Leur résonance faisait pourtant frisonner la peau de Francis, qui la sentait à peine. Les bouteilles à ses côtés, tanguaient à mesure qu'il prenait des virages un peu serrés et le liquide ambré frappait contre le verre, tel une vague s'écrasant sur le sable. Le clapotis que cela engendrait n'était plus perceptible depuis que Francis avait augmenté le volume de l'auto-radio dès qu'il avait reconnu une de ses musiques préférées. Le trajet se passait paisiblement, il n'y avait aucun piéton suicidaire, pas de fou du volant, pas un chat hystérique qui était prêt à sauter sous ses roues. Non, tout allait bien. Et Francis arriva à destination. Il éteignit l'auto-radio et sortit du véhicule après avoir attrapé les deux bouteilles sur le siège passager. Après avoir fermé sa voiture à clef, il se dirigea vers un immeuble et y entra, connaissant déjà le code d'entrée, puis grimpa les marches des escaliers quatre à quatre avant d'arriver devant l'appartement désiré. Il s'arrêta devant la porte en bois sombre et toqua plusieurs fois, une aura joyeuse tout autour de lui, et un sourire flanqué sur la visage. Il était heureux. Aujourd'hui, il allait enfin pouvoir savourer dignement la réussite d'une enquête avec son partenaire. Et quoi de mieux que de passer un peu de temps ensemble, tranquillement installés sur un canapé, et mater des trucs ringards à la télé en bouffant tels les gourmets ingrats qu'ils étaient ? Francis ricana légèrement. Sans oublier la bonne picolade des familles qui allait bien sûr se dérouler dans des conditions strictes, et calculées. Wade finit par lui ouvrir, un sourire discret sur les lèvres pour le saluer, et Francis avait glissé ses yeux sur celles-ci pour y découvrir ce doux sourire, qui agrandit le sien instantanément. Il s'introduisit dans l'appartement, confiant les bouteilles à Wade, et retira sa veste. Il l'accrocha nonchalamment, trop occupé à sentir l'air chaud se dégager des radiateurs pour permettre un meilleur confort que chez lui. Il ne ratait pas une occasion pour passer chez Wade à vrai dire. Dès qu'il le pouvait, il frappait à sa porte. Il ne supportait pas de rester seul trop longtemps chez lui, il avait l'impression d'étouffer, de devenir fou. Et la présence de son meilleur ami était largement préférable à cette oppression qu'il ressentait alors même qu'il franchissait seulement le pas de sa porte. Le blond rejoignit Wade dans la cuisine, tapant déjà dans le bol de chips rempli qui se trouvait sur la table.

« Elie est pas là ? Au fait, t'as trouvé un match ou bien on se fait un nanar ? Rigola-t-il en reprenant une chips. Franchement, c'est cool qu'on fasse ça, faudrait fêter plus souvent. Pis au moins, on finit pas torchés au bar, c'est mieux. »

Francis se rappela soudainement de tous ces moments passés à picoler dans le premier bar venu. C'était sympa, il ne disait pas le contraire. Mais finir torché alors qu'il n'était même pas 23h.. C'était un peu moyen pour lui. Il avait l'impression de vieillir avant l'âge. Déjà c'était pas gagné pour la retraite, alors si en plus il pouvait même pas tenir une bonne réputation avec l'alcool... Francis rigola et attrapa les chips qu'il déposa ensuite dans le salon sur la table basse. Il faisait comme chez lui, connaissant les moindres recoins de cet appartement. Comme s'il y vivait. Et il avait déjà dormi tellement de fois qu'il connaissait la musique. Il retourna donner un coup de main à son ami, et en trois minutes même pas, ils étaient installés confortablement sur le canapé, des bières en main, les chips prises en otage par Francis le temps que Wade trouve ce qu'il cherchait sur la télé. Le blond grignotait tranquillement, les yeux rivés sur l'écran, comme hypnotisé, happé par les images diffusées. Il se perdait doucement dans ses pensées, se remémorant l'arrestation d'un mécréant qui leur avait permis de trouver le coupable dans leur enquête. Elle n'avait pas été de tout repos, ni facile, et franchement, ils avaient gérés. Et Francis était fier d'eux. Un petit sourire ornait ses lèvres, et il fut ramené à la réalité par son meilleur ami, qui pointait sa bière dans sa direction. Le blond rapprocha la sienne et ils trinquèrent. Le bruit de l'entrechoc qui s'élevait se mélangeait avec leurs petits rires causés par les tentatives de Wade de récupérer quelques chips au vilain Francis, le détenteur et gardien du bol sacré. Le blond souriait. Cette soirée promettait.




___

I'm a sucker for pain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Wade WilsonHumain modifié
avatar

Deadpool
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Régénération ; réflexes surhumains ; Comics Awarness ; excellent combattant avec n'importe quelle arme
Groot, Jo, Kon, Apo, Wylan, Hati
718
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your breath on my skin - ft. Wade   Mar 17 Jan - 15:08


Your breath on my skin

Les sentiment font peur parfois... Et une enquête encore menée à bien, une ! On est vraiment la meilleure équipe de flics de tout le commissariat, quoi que puisse en dire Sam, on est les meilleurs et c'est tout. Tu peux pas test ma grande ! Il faut qu'on fasse un concours du nombre d'arrestations avec les autres, je suis certain qu'on gagnerait le gros lot à chaque coup. Vu comme s'est terminé notre dernière tentative de fêter nos réussites dans un bar, on a fait un petit changement de programme. Plutôt que d'aller au bar cette fois, on va faire ça chez moi. Ce sera déjà beaucoup plus confortable que dans un bar. En plus, on va beaucoup moins dépenser d'argent qu'à commander verre sur verre dans un club hors de prix. Et puis, si on se fait chier on pourra toujours se mater un truc à la télé, ça occupe et ça rend un peu plus con. Bon le seul point négatif : y'aura pas de gonzesses. Sauf si on en appelle et qu'on les paye. C'est une idée...Je lui proposerai, pour fêter notre succès, ça peut le faire !

J'ai fait le plein de saloperies à grignoter et de picole, histoire qu'on soit paré à toute éventualité. Elie est partie chez des potes, elle va encore faire des conneries mais ce soir, hors de question qu'elle nous dérange encore une fois. Elle se débrouillera si jamais elle a des emmerdes. J'ai rempli un bol de chips quand ça toque à la porte. Francis est là, avec des bouteilles bien entendu. Et voilà qui faisait plaisir, le voir ça me plait bien, on s'amuse toujours. Et voilà qu'il tape déjà dans les chips ! Sale bête va ! " Nan y'a pas de match...Enfin pas sur mes chaines en tout cas ! Faut que je me trouve quelqu'un pour pirater d'autres chaines, ça sera mieux pour nos soirées hein. On aura qu'à se trouver une connerie quelconque, ça manque pas sur cette foutue télé. " Ouais, il a grave raison, il faut qu'on fête nos succès bien plus souvent que ça. Enfin on peut se faire des soirées comme ça même sans fêter quoi que ce soit. " On est pas obligé d'avoir une raison pour se faire ce genre de soirées hein. " Aller, direction le canapé.

Je zappe en essayant de trouver un truc au moins un peu intéressant pendant que mon coéquipier plonge allègrement au coeur du bol de chips pour le dévorer. Il ne va plus m'en rester une seule quand je vais enfin m'être assis. Non mais vraiment c'est pas cool mon vieux ! " Hé laisse moi des chips, tu vas tout bouffer là !" Que je lui dis en faisant trinquer ma bière contre la sienne. Je me pose à ses côtés en essayant d'attraper des chips mais il n'a pas l'air franchement d'accord...Non mais alors là il va voir ! A la télé, j'ai réussi à trouver un truc un peu pourri mais ça ira bien, un vieux film tellement ringard que ça va nous faire marrer. " Si tu me files pas de chips, je t'amène pas le guacamole non mais ! Et je refilerai pas d'autres bières. Aller fais tourner le bol au lieu de faire ton crevard. "  

Revenir en haut Aller en bas
Francis FreemanHumain modifié
avatar

Ajax
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
Force surhumaine, capacité intuitive.
Vitesse, agilité et résistance à la douleur améliorées.
Tony, Carol, Betsy, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
235
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your breath on my skin - ft. Wade   Mar 17 Jan - 23:44



Your breath on my skin  

Everytime we touch I feel the static

« Nan y'a pas de match...Enfin pas sur mes chaînes en tout cas ! Faut que je me trouve quelqu'un pour pirater d'autres chaînes, ça sera mieux pour nos soirées hein. On aura qu'à se trouver une connerie quelconque, ça manque pas sur cette foutue télé, soupira Wade en direction de son ami. On est pas obligé d'avoir une raison pour se faire ce genre de soirées hein.
- C'est pas faux. »

Le blond commençait à envisager très sérieusement d'instaurer une sorte de rituel, une petite soirée rien qu'entre eux, histoire de décompresser du boulot. Mais ce n'était jamais vraiment prévisible, étant donné les heures supplémentaires, le coût pour une telle soirée.. S'ils étaient plusieurs cela n'aurait pas été trop dérangeant, mais là, à eux deux ils finiraient par vider leur compte en banque rien que pour ces conneries. De temps en temps, pourquoi pas et prévu à l'avance, histoire d'avoir le temps de tout ranger chez soi avant l'arrivée de l'autre, ce serait déjà bien plus sympa. Et puis ça changeait pas mal de ces soirées au bar, au moins s'il y avait un problème, ils seraient déjà sur place, avec ce qu'il faut dans l'appartement. Francis soupirait doucement. C'était le gros bordel une organisation de la sorte, il y réfléchirait plus tard. Pour le moment, les chips et les bières l'attendaient sagement.

Wade avait finalement trouvé un vieux film bien nanar sur les bords, de quoi se fendre la poire au moins un dialogue sur deux. Francis tapait toujours dans le bol de chips, presque inconscient de son geste. Il était tellement absorbé par la télé qu'il avait tout juste entendu son ami lui demander le bol.

« Hé laisse moi des chips, tu vas tout bouffer là ! »

Il avait quand même rigolé tel un dépravé, la demande de son ami ressemblant presque à une supplique d'adolescent en crise. C'était assez marrant, de voir à quel point leurs caractères n'avaient pas réellement changés. Il s'imaginait bien Wade adolescent, complètement en adéquation avec la société, tel un ado rebelle d'un ancien temps. Et cela faisait toujours sourire Francis, parce qu'au fond, il penserait ce qu'il voudrait, mais le meilleur se trouvait juste sous ses yeux. Les deux trinquèrent leurs bières, se félicitant silencieusement pour leur réussite. Ils étaient bons. Très bons même. La fine équipe du commissariat, c'était bien eux. Même avec toutes les conneries qu'ils pouvaient faire, ils s'en sortaient plutôt bien. Et Francis se sentait à l'aise avec Wade, il était heureux de faire équipe avec lui. Il ne l'avouerait peut-être jamais, mais en vérité, il était honoré d'être le partenaire de Wade, de pouvoir partager ses enquêtes et un bout de sa vie avec lui. Il leur avait fallu du temps, mais ils avaient finis par s'apprécier. Et Francis se sentait reconnaissant d'avoir un ami aussi... aussi présent que lui. Qu'il soit toujours à ses côtés, peu importait les zones sombres qu'il traversait. Il savait que Wade serait là pour lui, et il ne cessait de se dire que lui aussi serait là pour son ami, le jour où il aura besoin de lui. Il ferait tout pour lui.

Francis avala une gorgée de sa bière, regardant distraitement l'écran de télévision alors que Wade posait son royal postérieur sur le canapé et essayait de lui voler quelques chips. Francis éloignait de plus en plus le bol de son ami, le tannant comme jamais. Il adorait ça. Taquiner Wade devait être son passe-temps favoris. Il le narguait à chaque fois pour une connerie et attendait avec impatience qu'il réagisse à ses piques. Il était si marrant, à tenter de se défendre ou de se justifier. Bon, Francis n'était pas mieux dans la situation inverse, mais en tout cas, cela les faisait bien rire, alors il en profitait. Et puis, ses yeux brillaient dès qu'il posait ses yeux sur son collègue, alors oui, il ne pouvait qu'avoir de l'affection pour lui, à travers toutes ces piques qu'il lui lançait. Beaucoup d'affection même, et depuis peu une sorte de besoin de le voir, de lui effleurer l'épaule pour le saluer. Comme si Francis avait besoin d'un contact avec lui, de sentir sa peau contre la sienne, la pulpe de ses doigts contre son corps, pour se sentir mieux, bien, rassuré, heureux. Il ne saurait l'expliquer, mais c'était là, et il gardait tout cela pour lui, appréciant chaque moment passé en la compagnie de Wade. Il ne souhaitait être ailleurs pour rien au monde.

« Si tu me files pas de chips, je t'amène pas le guacamole non mais ! Et je refilerai pas d'autres bières. Aller fais tourner le bol au lieu de faire ton crevard.
- Ce chantage mec ! Tu peux faire mieux, mais je vais t'accorder un peu de ce précieux contenu puisque tu mentionnes le guacamole. Francis tendit alors le bol à son ami, tel une délégation d'un royaume à un souverain. Prends-en soin, je te le confie. Et si tu me files pas le guacamole, attends-toi à des représailles ! »

Francis siffla entre ses dents. On ne jouait pas avec le guacamole. Cette daube trop bonne qui accompagnait à merveille les chips en tous genres. Le blond en raffolait, et si Wade ne tenait pas parole, il allait lui faire payer. Comme à chaque fois. Comme toujours. C'était comme cela que ça fonctionnait entre eux.




___

I'm a sucker for pain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Wade WilsonHumain modifié
avatar

Deadpool
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Régénération ; réflexes surhumains ; Comics Awarness ; excellent combattant avec n'importe quelle arme
Groot, Jo, Kon, Apo, Wylan, Hati
718
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your breath on my skin - ft. Wade   Jeu 19 Jan - 20:36


Your breath on my skin

Les sentiment font peur parfois... On ne kidnappe pas un bol de chips aussi impunément dans mon appartement. Non mais. Alors voilà je dois en arriver aux armes lourdes pour me faire comprendre et parvenir à piquer au moins quelques chips. Je prends le bol en regardant Francis avec des petits yeux accusateurs. Et j'en grignote quelques unes avant de le poser sur la table basse et me lever. Il est parti si vite avec le bol tout à l'heure qu'il ne m'a pas laissé le temps d'amener le reste et franchement c'est dommage quand même. Enfin bref, je vais dans la cuisine chercher ce qui manque et qui pourra aider à passer une bonne soirée. Au pire, si on a trop faim, j'ai le numéro de la pizzeria dans mon portable. Scout toujours prêt ! Ananas-olive, ma préférée. Mais je sais qu'elle n'est au goût de personne d'autre dans mon entourage. Je ne comprends pas pourquoi, c'est pourtant la meilleure de toute les pizzas, le subtil mélange du salé et du sucré, le goût et le moelleux de l'ananas...Ahlala rien que d'y penser, j'ai envie d'appeler tout de suite.

Je ramène le guacamole mais pas que du coup. Y'a aussi des mini-saucisses cocktail, c'est super aussi ça je trouve. Et je largue tout ça sur la table basse. On est fin prêt maintenant, fin prêt pour passer une soirée cool, entre collègues. J'ai bien envie qu'on fasse vraiment ça plus souvent. Plus que le simple fait de célébrer des trucs, j'aime bien passer du temps comme ça, tranquillement et calmement. Et surtout avec Francis. Avec Elie ce n'est pas du tout pareil, c'est chouette aussi avec elle, les soirées débiles devant la télé ou à jouer aux jeux vidéos. Mais c'est vraiment différent de ces soirées-là, avec Francis pour seule compagnie. Pareil, avec les autres collègues, quand ça nous arrive de faire des trucs ensemble, c'est encore différent. Il y a un sentiment différent avec Francis, un truc qui change et qui est beaucoup plus sympa. Je me sens toujours un peu plus heureux quand je suis avec lui. C'est surement ça que ça fait d'avoir de vrais amis, j'en ai pas tant que ça alors...C'est peut-être juste...ça.

" Y'a de quoi boire au frigo, à manger, on pourra commander des trucs au pire. " Que je dis en m'asseyant à nouveau et en récupérant ma bière. Le film gros nanard est sur le point de commencer, on a tout ce qu'il faut. " Un jour, faudrait quand même que ce soit toi qui organises ça hein. C'est toujours moi qui fais et tout. Je sais que ton appart il est pourri, mais quand même, tu pourrais faire un effort. " Je dis ça en rigolant, en vrai, je m'en fous mais d'une force !  

Revenir en haut Aller en bas
Francis FreemanHumain modifié
avatar

Ajax
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
Force surhumaine, capacité intuitive.
Vitesse, agilité et résistance à la douleur améliorées.
Tony, Carol, Betsy, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
235
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your breath on my skin - ft. Wade   Jeu 19 Jan - 23:33


Your breath on my skin  

You make me rise when I fall
Wade avait ainsi récupéré le précieux bol contenant les chips sacrées, et en piquait quelques unes sous le regard méfiant de Francis. Le brun le fixait, accusateur. Francis était un goinfre notable et ne s'en cachait pas, les chips étant un peu son péché mignon. En fait non. Tout était son péché mignon. Toutes ces cochonneries à grignoter, pleines de gras, de sucre ou de sel. Et pourtant, même en s'empiffrant, le flic ne prenait pas un gramme, ce qui pouvait agacer beaucoup de représentantes de la gent féminine. Il en profitait pas mal à vrai dire, le salopiaud. Et quand Maria lui ramenait ces beignets, il était le plus heureux des hommes. Mais il ne saurait choisir s'il préférait passer la soirée avec Maria et ses sucreries ou avec Wade et toute sa bouffe dégoulinante de gras. Après tout, il appréciait beaucoup Wade et estimait toujours autant la belle Maria, bien qu'ils se soient séparés depuis longtemps. Ces deux-là étaient les deux personnes les plus importantes dans sa vie à présent, et il ne pouvait pas en laisser un au profit de l'autre. Sa vie se résumait donc à cela, pour lui c'était métro, boulot, dodo, et des fois soirées bourrage de gueule avec son meilleur pote. A vrai dire, il ne louperait pas ces séances, appréciant beaucoup trop la présence de Wade et l'idée de pouvoir passer une soirée tranquille juste entre eux, sans trop de tapage extérieur pour les déranger. Et puis, ils pouvaient se permettre de se reposer de temps en temps, non pas que les enquêtes s'enchaînaient, mais tout de même... Il sirota sa bière tranquillement pendant que Wade disparaissait dans la cuisine, savourant le moment présent. Il était bien, là, sur ce canapé. Bien mieux que chez lui, dans son petit taudis. Et le confort et l'ambiance du lieu l'apaisait énormément. Il soupira de bonheur, et ses yeux s'illuminèrent lorsqu'il vit son ami revenir avec tout le reste. Des mini-saucisses, le guacamole, encore des chips... Le morfale en lui montrait les crocs, mais Francis se retint de se jeter dessus alors que Wade les déposait seulement sur la table basse. Il n'avait rien mangé depuis ce matin et là, il crevait la dalle. Autant dire que cette soirée, il allait énormément l'apprécier. Savourer chacune de ses saveurs délicieuses et déguster chaque boisson qui traînait dans le coin. Il se sentait heureux, rien que d'y penser. Et puis, avec Wade à ses côtés, la soirée ne pouvait que bien se passer. Avoir son meilleur ami avec lui, c'était toujours agréable, même s'ils ne faisaient rien de spécial. Francis se doutait qu'ils allaient bien rigoler, avec le nanar qui passait sur l'écran, ils se fendraient la poire en essayant de réécrire le dialogue avec leurs esprits dérangés. Heureusement qu'Elie n'était pas là, non pas qu'elle aurait gâchée la soirée, non. Mais ça aurait été différent. Un peu plus strict et sérieux, alors qu'à la base, Francis était quand même venu pour Wade... Et avec Wade et lui dans la même pièce, ce n'était jamais sérieux, sauf en salle d'interrogation, et encore. Du coup c'était fous rires garantis, et ils n'allaient pas se retenir, ça non. Francis appréciait beaucoup cela et il ne s'en lasserait jamais, surtout si Wade était toujours présent à ses côtés dans ces moments.

« Y a de quoi boire au frigo, à manger, on pourra commander des trucs au pire, lança-t-il en s'asseyant. Un jour, faudrait quand même que ce soit toi qui organises ça hein. C'est toujours moi qui fais et tout. Je sais que ton appart il est pourri, mais quand même, tu pourrais faire un effort. »

Et Wade se mis à rire, d'une telle force, qu'il embarqua le blond avec lui. Il avala sa bière de travers mais ne pouvait s'empêcher de s'esclaffer, hilare. Son appartement, pourri ? C'était encore un euphémisme. Il était vraiment à chier oui. Mais Wade avait raison dans un sens. Francis n'aimait tellement pas son chez lui qu'il finissait toujours par trouver un plan pour ne pas rentrer. Boh, en soi, il n'y avait rien de bien dérangeant dans son appartement. C'était juste.. L'ambiance morose, les radiateurs qui chauffaient à moitié, l'eau chaude qui ne le restait qu'une fois sur deux... C'était pas terrible terrible non plus, mais bon. Il s'en contentait comme il pouvait.. Mais l'évitait quand même. Toujours était-il qu'il n'avait invité Wade et Elie que peu de fois dans son chez lui. Et même s'ils apportaient de la joie et de la bonne humeur quand ils venaient dans son appartement, la bulle d'ambiance se brisait dès qu'ils repartaient, emportant tout le bonheur avec eux, et laissant Francis dans la solitude et la morosité.

« Un jour... susurra-t-il, peu envieux. J'organiserai ça quand j'aurai trouvé un meilleur appart, promis. Par contre, hors de question qu'on commande, surtout si c'est une pizza.. J'ai pas envie que la mienne sente l'ananas et les olives à cause de l'ignominie que tu prends à chaque fois ! Sérieusement, j'ai peur pour ta santé avec ces conneries... »

Francis ricana, se moquant de son ami. Il avait vraiment des goûts étranges, franchement, ananas et olive... Et l'excuse du sucré-salé était déjà réglée avec la pizza chèvre-miel, merci bien. Pas la peine d'en rajouter trois tonnes non plus. Le blond termina sa bière et se leva, se dirigeant vers la cuisine. Il déposa le cadavre en verre sur le plan de travail et en attrapa deux autres dans le frigo, les décapsulant avant de revenir s'installer. Il déposa celle de Wade juste devant lui, sur la table, et se rassit tranquillement. Avachit dans le canapé, il était posé, pépère, et prêt à passer une bonne soirée, avec son pote, avec accessoirement un film merdique en fond pour passer le temps. Ce film est vraiment naze quand même. Les scènes défilaient sur l'écran, s'enchaînant sans vraiment de logique, tel un bon vieux nanar qui se respecte avec tous les faux-raccords compris dans le forfait. Le blond se lassa bien vite, mais continua de grignoter et taper dans les bols, avalant gorgées sur gorgées. Même si c'était de la merde, il était happé par le truc, et se mettait à s'imaginer de faux dialogues dans sa tête. C'était bien plus amusant. Il se tourna vers Wade, lui proposant de joindre sa petite mascarade.

« Tu veux pas qu'on imagine les dialogues à leur place ? Genre là, le gars il pourrait se dire ''Pourquoi je veux choper cette gourdasse ?'' alors qu'elle est clairement la plus conne du lot. »

Il avait reporté son attention sur la télé, continuant son petit jeu mental, tentant se rendre le film un peu plus intéressant qu'il ne l'était déjà. C'était pas trop difficile vu la qualité cinématographique. Alors ça pouvait aller. Et puis, tant qu'il y avait à bouffe, il se plaindrait pas.




___

I'm a sucker for pain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Wade WilsonHumain modifié
avatar

Deadpool
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Régénération ; réflexes surhumains ; Comics Awarness ; excellent combattant avec n'importe quelle arme
Groot, Jo, Kon, Apo, Wylan, Hati
718
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your breath on my skin - ft. Wade   Mer 1 Fév - 17:10


Your breath on my skin

Les sentiment font peur parfois... Passer une soirée chez Francis, c'est pas vraiment envisageable, même si je le vanne là-dessus. Son appart est vraiment pas top, je vois pas comment une soirée là-bas pourrait être sympa. C'est vachement déprimant, je sais pas vraiment pourquoi. A chaque fois que j'y suis passé, c'était court, juste le temps qu'il se change ou qu'il récupère un truc. Mais on a jamais passé de soirée vraiment chez lui. Et puis il sait bien que je déconne de toute façon. Et puis, je doute qu'il change un jour d'appart en fait, il a pas l'air si décidé que ça de le faire. C'est pas vraiment mes oignons mais son truc va devenir insalubre, si il ne l'est pas déjà, il devrait vraiment en changer.

" Hé ! Je t'interdis d'attaquer cette pizza parfaite qu'est ce mariage subtil entre ananas et olives ! C'est la meilleure pizza du monde, rien de mieux que cet arôme sucré-salé, bien mieux que ces cochonneries au fromage et plein de miel. Et oublie aussi tes pizzas à la viande sauce BBQ, ça c'est vraiment affreux et mauvais pour la santé ! " On ne se moque pas de ma pizza préférée et là, je suis très sérieux. Non mais je vous jure, de quel droit il critique ça hein ? Il pire que moi de toute façon. Et puis, tout le monde le sait, les flics ça mange vraiment n'importe quoi, que de la malbouffe, du café dégueulasse dans lequel le fer à cheval tient debout et des donuts bourrés de sucre. Alors hein qu'il me fiche la paix un peu, à moi et à ma pizza. Faisons comme si ce n'était pas grave et reprenons notre soirée où elle en était. En plus, on est à sec, il faut régler ça. Heureusement, c'est Francis qui se lève pour le premier ravitaillement.

Pendant qu'il va faire ça, je continuer de regarder notre merveilleux film. Enfin pour être précis, j'essaie d'accorder toute mon attention à ce chef-d'oeuvre. Et c'est plutôt compliqué en réalité. Déjà parce que ça tient plus de la punition que du film et que j'ai plus envie de raconter des conneries avec Francis. C'est de loin ce qu'il y a de mieux dans le fait de passer une soirée avec lui. En dehors du fait d'être juste avec lui. Mais ouais, le reste, c'est surtout pour emballer ça joliment, trouver une excuse pour se voir en dehors du boulot. Soirée bière-bouffe-télé, c'est une très bonne excuse. C'est un des seuls amis que j'ai avec qui j'ai besoin de trouver des excuses comme ça. Je sais pas pourquoi. Peut-être pour pas faire genre qu'on se voit sans raison réelle...C'est pas bien important je suppose.

Il vient d'inventer un petit jeu bien plus drôle que le film, ça me fait sourire en l'écoutant. Il a pas tord, cette nana est complètement con. " Mais c'est parce que je suis là pour ça, " dis-je pour rire en imitant une voix de fille gourdasse. [b]" Pas besoin de cerveau pour avoir un joli cul. " Je rigole un peu avant de reprendre une bonne lampée de bière alors que les deux héros se roulent des pelles de cinéma. En fait, l'histoire est aussi vide et con que dans un film de cul imaginatif. Sauf que là y'aura pas de cul. En même temps, ça aurait été bizarre de regarder ce genre de films avec son meilleur pote non ?  

Revenir en haut Aller en bas
Francis FreemanHumain modifié
avatar

Ajax
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
Force surhumaine, capacité intuitive.
Vitesse, agilité et résistance à la douleur améliorées.
Tony, Carol, Betsy, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
235
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your breath on my skin - ft. Wade   Jeu 2 Fév - 14:41


Your breath on my skin  

The good and the bad times

Francis se retint de se frapper le visage lorsque Wade entama son monologue intempestif sur les bienfaits de sa pizza immonde. Il hésitait entre vomir de dégoût ou rigoler comme un fou. Sa pizza était vraiment dégueulasse, qui osait mettre de l'ananas sur sa pizza, déjà ? Ce sacrilège ! Son ami ne se rendrait donc jamais compte que ce mélange était l'un des plus étrange et atroce que l'humanité ait jamais créé ? Le blond se retint de justesse, il mima presque un geste affreux de la bouche, attestant de son avis sur la question. Sans compter que l'air outré de Wade n'aidait en rien à le calmer. Il avait plus envie de rire qu'autre chose actuellement. Il adorait mettre son ami dans tous ses états, cela devait être son activité favorite. Si on omettait la compétition qu'il y avait toujours entre eux, bien sûr et qui stimulait énormément Francis. Il lâcha tout de même un ricanement pendant que Wade le regardait, les yeux ronds.

« Hé ! Je t'interdis d'attaquer cette pizza parfaite qu'est ce mariage subtil entre ananas et olives ! C'est la meilleure pizza du monde, rien de mieux que cet arôme sucré-salé, bien mieux que ces cochonneries au fromage et plein de miel. Et oublie aussi tes pizzas à la viande sauce BBQ, ça c'est vraiment affreux et mauvais pour la santé !
- Depuis quand tu te soucis de ce qui est bon pour la santé, hein ? Tu ne me feras pas changer d'avis. »

Si Wade était aussi borné que lui, c'était peut-être pour cette raison que les deux ne pouvaient jamais se mettre d'accord. Ou accepter ce que l'autre lui disait. C'était un peu étrange, malgré tout, ils arrivaient à s'entendre la plupart du temps. Ce qui était une bonne chose. Heureusement, les conflits arrivaient rarement entre eux, et leurs caractères particuliers les empêchaient de trop s'épancher sur le sujet. Ah, les hommes virils et forts... Il soupira et se leva par la suite, allant chercher de quoi les ravitailler. Après tout, ils n'allaient pas que se contenter de ce qui se trouvait sur la table. Et puis, en y réfléchissant bien, Francis pourrait très bien accepter un peu de pizza actuellement, son ventre criant famine. Après tout, ce n'était pas tous les jours qu'il voyait Wade chez lui, cela lui faisait très plaisir de pouvoir passer du temps avec lui. Même s'ils ne faisaient pas grand chose, juste traîner ensemble après le boulot lui faisait du bien. Il appréciait énormément sa présence, elle était comme réconfortante et palliait à sa mauvaise humeur lorsqu'il pensait à son appartement délabré. Peut-être que.. Francis passa sa main sur la bouteille de bière qu'il tenait, la caressant presque. La pulpe de ses doigts palpant le verre glacé. Peut-être qu'il donnerait tout ce qu'il possédait pour rester ici. Pour passer du temps avec Wade. Juste... Pour le voir. Pour être à ses côtés. Le blond secoua la tête, reprenant la direction du salon avec un petit sourire peint sur son visage. Après plusieurs instants, il proposa à son ami un drôle de jeu. Assez stupide, mais pas autant que celui qui avait autorisé la publication de ce navet. Et Wade sembla se plier à son jeu, amusé.

« Mais c'est parce que je suis là pour ça. Pas besoin de cerveau pour avoir un joli cul, lança-t-il avec une voix efféminée. »

Francis se mit soudainement à éclater de rire. La voix que venait de prendre son ami était des plus horrible, et c'était ce qu'il essayait de lui dire à travers sa crise de fou rire. Il était si amusé, si heureux. Il se moquait ouvertement de cela, et appréciait l'instant, savourant chaque salve de rire qui sortait d'entre ses lèvres. Puis, il finit par se calmer et regarda son ami, les yeux brillants.

« C'était trop drôle, mon pote ! Et là, c'est le moment où il se dit ''Eurk, j'ai l'impression d'embrasser une pieuvre nauséabonde'', avec les bruits de bisous bien dégueulasse, tenta-t-il d'imiter. »

Et il rigola encore une fois, tout en attrapant sa bière pour en prendre une gorgée, se reconcentrant sur le film pour trouver une autre réplique à sortir. Il n'y avait que de cette manière qu'ils allaient s'amuser ce soir, enfin, c'est ce que Francis pensait en tout cas. Il ne se voyait pas faire autre chose. Juste rester là, avec la présence de Wade. À côté ou conte lui, peu importait. Tant qu'il restait avec lui.





___

I'm a sucker for pain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Wade WilsonHumain modifié
avatar

Deadpool
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Régénération ; réflexes surhumains ; Comics Awarness ; excellent combattant avec n'importe quelle arme
Groot, Jo, Kon, Apo, Wylan, Hati
718
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your breath on my skin - ft. Wade   Ven 3 Fév - 4:14


Your breath on my skin

Les sentiment font peur parfois... Nan ce film est naze, même avec nos vannes, on ne pourra pas le sauver, il n'y a définitivement rien à faire de bon avec ce navet. Mais au moins, ça a le mérite de faire rire Francis. Et même aux éclats, tellement que j'ai l'impression qu'il ne va jamais s'arrêter. Je pars aussi d'un fou rire, avec lui, comme quoi c'est vraiment communicatif le rire. Ou alors c'est juste la joie d'être là et de se marrer un bon coup après une autre journée de travail ? C'est vrai qu'avec le boulot qu'on fait, il faut bien rire un peu. On voit trop de merde, trop de cadavres, trop de saloperies que les humains laissent derrière eux. Et ça en bouffe plus d'un. Combien de flics sont alcooliques ? Ou finissent par péter un disque dur ? Plein. Malheureusement pour la police. Parce que ça nous donne une mauvaise image. Mais bon, faut bien nous comprendre aussi, on a souvent des vies de famille de merde, des journées de merde, on bosse tout le temps et y'a pas d'heure pour commettre un meurtre...

En tout cas, cette pause dans notre quotidien, c'est bien. On s'amuse, on mange, on boit, c'est juste une soirée sympa. Comment c'est déjà ? Le bonheur c'est la coupure pub dans le film de ta vie. Je crois que c'est ça qu'on peut dire là-dessus. Et souvent, les coupures pub elles peuvent te paraître longues, mais en fait, elles ne durent qu'un instant et tu oublies tout de suite après de quoi ça parlait...C'est triste. Mais dans le fond, je suis plutôt content que ce petit moment de pub/bonheur ce soit avec Francis. Je ne sais pas, ça me rassure en quelque sorte, je me dis qu'on pourra peut-être partager ça plus souvent. Un jour, qui sait, la pub pourrait peut-être être plus longue qu'une soirée au milieu des autres. Ce serait bien. Mais je sais pas pourquoi, j'ai ce pressentiment effroyable que les choses vont bientôt mal tourner...Je sais pas pourquoi. Des fois on a ça pas vrai ? Genre, comme l'effet de déjà-vu...

" Et je parie que tu sais ce que ça fait d'embrasser une pieuvre nauséabonde hein mon petit Francis ?" Que je lui dis pour rire, je me rappelle de certaines conquêtes, les soirs où on était fracasse, c'était pas beau à voir. En même temps, c'est pas un tombeur ce Francis hein ! Même si il essaie de croire le contraire, c'est pas un gars très doué pour ça. Il devrait laisser tomber et me les laisser ! Moi j'dis ce serait mieux en fait. Aller, il est temps de ramener un peu de bouffe, les chips ont diminué à vue d'œil et le guacamole a subi le même sort funeste. En même temps, quand y'a des chips, ce machin vert fait pas long feu dans cet appart. Je file à la cuisine, fouille un peu, pour ramener d'autres trucs à manger. Genre snacks au fromage et baignés d'oignons en chips quoi. Que des choses très bonnes pour la santé.

Malheureusement, ce con de film est fini. Nan déjà ? Franchement, c'est pas cool. En plus d'être nul, il est court, c'est l'arnaque ce truc ! Je donne la sacro-sainte télécommande à Francis. " Aller, j'ai choisi une bouse, je te laisse l'honneur de choisir la prochaine. Je t'en prie, sois libre de trouver la pire chose possible qu'on continue à se bidonner un peu. " Sur cette télé, on va forcément trouver un truc nul à regarder, y'a des dizaines et des dizaines de chaînes. Alors va forcément y avoir une série naze ou un truc comme ça. Peut-être une émission de bêtisiers, avec des mecs qui se cassent la gueule sur le bitume, ça me fait toujours marrer ça. Et pendant que ça zappe furieusement, autant entamer un peu la discussion non ? " Bon alors...Pour meubler un peu le silence, qu'est-ce qu'on pourrait se raconter ? T'as fait des trucs intéressants dernièrement ? "

Revenir en haut Aller en bas
Francis FreemanHumain modifié
avatar

Ajax
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
Force surhumaine, capacité intuitive.
Vitesse, agilité et résistance à la douleur améliorées.
Tony, Carol, Betsy, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
235
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your breath on my skin - ft. Wade   Sam 4 Fév - 15:18


Your breath on my skin  

we've been through them all

Les rires résonnaient dans le salon, les lèvres étirées sur leur visages et leurs yeux plissés témoignant de leur bonne humeur. Francis était heureux. Très heureux. Il se sentait apaisé, et bien tout contre le canapé. La douce musique de leurs éclats de rire résonnait à ses oreilles, le tirant encore plus dans la joie. Il n'avait pas souvenir d'avoir jamais passé une aussi bonne soirée qu'en cet instant. Avec Wade en tout cas. Il tourna son regard vers lui, les yeux brillants et se perdit dans la contemplation de son ami. Sans trop comprendre comment, son rire fana, un dernier soupire s'échappa d'entre ses lèvres, alors que ses yeux se retrouvaient mi-clos, brillant d'une toute autre lueur. Il pouvait sentir son corps frissonner doucement, une agréable chaleur commençait à naître au creux de son ventre, telle une décharge électrique qui filait jusqu'à sa poitrine. Emprisonné dans sa cage dorée, sa cage thoracique, il sentait son organe pulser rapidement, et très fort, son sang tapant au niveau de ses tempes. Il n'entendait plus rien, seul le rire et la voix de Wade parvenait à ses oreilles. Le spectacle devant lui était tout nouveau dans un sens, puisqu'une nouvelle vision venait de lui apparaître. Le blond ne comprenait pas, cependant il garda tout cela fermement en lui, le chérissant presque. Il en profitait, et tenterait d'éclaircir ce mystère plus tard. Pour le moment, seul son ami devant lui comptait. Cet instant, il le chérirait pour toujours.

« Et je parie que tu sais ce que ça fait d'embrasser une pieuvre nauséabonde hein mon petit Francis ? »

Francis secoua la tête, sortant de ses pensées troublantes. Le retour à la réalité ne fût pas des plus brusque, et il reprit contenance, remarquant l'absence de cette douce chaleur, qui venait de laisser un vide au fond de lui. Une légère grimace apparut sur ses lèvres, et il chassa la pointe de regret et de tristesse qui naissait en lui. Prenant une gorgée de bière, le blond reprit le fil de la discussion.

« Je sais pas, je t'ai pas encore roulé de galoche, lança-t-il en ricanant. Plus sérieusement c'était vraiment horrible... Toutes ces meufs dans les bars là... Bwah ! »

Le blond frisonna, cette fois de dégoût. Il se rappela les quelques fois au bar, où il avait fini par conclure avec quelques nanas... Ou pieuvres en l'occurence vu leurs bouches plantureuses et botoxées. Francis ne voulait plus penser à cela, c'était vraiment écoeurant et dégradant. Pour lui surtout, les meufs, il s'en fichait. Le blond siffla une nouvelle gorgée de sa bière, surtout pour penser à autre chose, et tenter de se remettre les idées en place. Il espérait vraiment ne plus jamais tomber sur ce genre de phénomènes. Sachant qu'il avait été bien torché pour en arriver là... Alors qu'il se reprenait doucement, échappant au cauchemar qui se formait dans son esprit, il vi son ami se diriger vers la cuisine, du coin de l'oeil. Il en profita pour soupirer et sa tête tomba en arrière, cognant contre le dossier du canapé. Il ferma les yeux, se laissant emporter par ces images incongrues dans sa tête. Si seulement il pouvait faire le vide dans son esprit et ne plus penser à rien. Surtout ne plus penser à ce qu'il avait ressenti juste avant. Enfin ressenti.. Avait-il vraiment eu de telles ressentis, de telles émotions ou sensations qui avaient parcouru son corps ? Il avait sans doute rêvé, l'alcool dishinibant pas mal. Soupirant une deuxième fois, il se remit un peu mieux dans le fond du canapé alors que Wade revenait, les mains pleine de bouffe. Francis souriait, salivant d'avance. Heureusement que son pote était là pour pallier à ces moments bizarres avec de quoi les sustenter. Il reporta son attention sur le film, et ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'il remarqua que c'était déjà la fin. Non pas qu'il s'en plaignait, mais quand c'était trop court à ce moment-là pour être considéré comme un film. Son collègue et ami lui refila la télécommande et Francis le regarda, intrigué.

« Aller, j'ai choisi une bouse, je te laisse l'honneur de choisir la prochaine. Je t'en prie, sois libre de trouver la pire chose possible qu'on continue à se bidonner un peu. »

Le blond la prit entre ses doigts, faisant attention à ne pas toucher par inadvertance la main de Wade, encerclée autour de l'appareil. Il attrapa ainsi la télécommande et zappa tranquillement, analysant chaque chaîne qui défilait sous ses yeux. Il n'y a vraiment rien, constatait-il en soupirant. Le blond avala une autre gorgée de sa bière pour la vider et la posa ensuite sur la table, à côté de l'autre. Il se perdait doucement dans les pubs et compagnie qui passaient, rien n'attirant vraiment son regard. Mais il cherchait tout de même. Après tout, Wade l'avait un peu mis au défit de lui trouver un truc merdique.

« Bon alors...Pour meubler un peu le silence, qu'est-ce qu'on pourrait se raconter ? T'as fait des trucs intéressants dernièrement ? »

Son attention fut captivée par l'intervention de son ami. Il se mit à le regarder, se tournant vers lui, complètement happé. Il ne comprenait rien à ce qu'il lui arrivait, mais il avait senti un petit sursaut dans sa poitrine lorsque Wade avait parlé. Francis se gratta la tête, laissant tomber la télécommande à côté de lui sur le canapé. Un film à la con passait sur la chaîne tandis qu'il réfléchissait. Le blond n'avait rien fait dernièrement qui nécessitait d'en parler avec son collègue, mais après tout, il pouvait bien raconter une petite anecdote ou quelque chose du genre. Il inspira alors un bon coup et lui raconta quelques petites choses, ce qu'il avait fait la semaine dernière, sa conquête d'il y a trois jours, les dossiers qui s'entassaient sur son bureau puisqu'ils n'avaient aucune envie de les faire en ce moment. La conversation dévia même sur les derniers suspects arrêtés, mais Francis changea vite de sujet pour ne pas trop penser au boulot. Après tout, s'il était ici en premier lieu, c'était pour décompresser. Ils finirent pas discuter un peu, de tout et de rien par la suite, tapant dans la bouffe comme des malpropres. Francis riait doucement alors que Wade lui racontait un truc hilarant, et sans trop savoir comment, le blond sentit ses paupières s'alourdir et ses yeux piquer quelques instants après. Francis flancha également par la suite. Il ne se rappelait plus que d'un contact bref et subtil avant le trou noir.




___

I'm a sucker for pain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Wade WilsonHumain modifié
avatar

Deadpool
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Régénération ; réflexes surhumains ; Comics Awarness ; excellent combattant avec n'importe quelle arme
Groot, Jo, Kon, Apo, Wylan, Hati
718
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your breath on my skin - ft. Wade   Lun 6 Fév - 23:09


Your breath on my skin

Les sentiment font peur parfois... De quoi allons nous discuter à présent ? Surement de tas de choses, de rien, de tout, 'fin bref. J'aime bien parler, comme ça pour rien, surtout avec lui. Les filles, les enquêtes, les choses qu'on a fait un peu chacun de notre côté. Je lui parle un peu d'Elie aussi. Elle est pas là ce soir parce que bon je sais que c'est ps trop son truc de passer la soirée avec nous. Mais il peut quand même avoir des nouvelles, je sais qu'ils s'aiment bien. On continue de grailler un peu, de boire de la bière et de discuter. Que dire de plus sur cette soirée ? A part qu'elle est bien. A force, on a plus grand chose à se dire et on se met à regarder la connerie infâme qui se déroule à la télé. C'est pas très intéressant, quelque chose de bête et méchant, comme la plupart des choses qui passent à la télé de nos jours. Même les gosses se mettent à regarder des trucs de plus en plus débiles. Je regardais pas des trucs aussi cons à leur âge moi. Bon je regardais pas beaucoup la télé à cet âge-là c'est vrai...Pendant un moment, j'essaie de suivre un peu ce qui se passe. Je ne comprends pas tout, parce que je dois être un peu bourré. Mais c'est pas grave, ça bouge, ça fait du bruit c'est pas mal. Je sens que je sombre un peu, petit à petit, je m'affaisse dans le canapé bien trop mou. Je sens que je vais bientôt partir...

...Wade s'endort petit à petit, il glisse dans le canapé et s'affale contre Francis. Sa tête vient se loger sur l'épaule de son coéquipier et il rêvasse tranquillement. Il a apprécié la soirée, même si elle n'a pas été très palpitante. D'aucun l'aurait trouvée peut-être un peu ridicule, deux collègues en train d'essayer de regarder la télé, en buvant et racontant les pires âneries qu'on ait entendu. En ce moment, Wade était heureux, il a une vie satisfaisante et il ne s'attendait pas à ça. Quand il était gamin, la vie n'était pas facile. Alors forcément, sa vie de maintenant est un peu un rêve. Il ne manquait qu'une seule chose pour être totalement et pleinement heureux. Mais cette chose-là, il n'est pas prêt de la trouver, c'est quelque chose qu'on invente pour que les enfants rêvent un peu. Wade sait qu'il ne retrouvera pas l'amour, il l'avait avec Carmelita et il y a tellement de chances qu'il retrouve quelqu'un à aimer aussi fort...Stupide chose que l'amour, aucun doute là-dessus. Franchement...

Wade est parfaitement bien installé contre son coéquipier. Il ne s'en est pas rendu compte, il ne s'est pas non plus rendu compte que Francis aussi s'est endormi. Heureusement qu'il n'y a personne d'autres pour voir ça là. Wade serait surement assez honteux si quelqu'un apprenait ça. Surtout au poste...Dans son sommeil, il ronfle un peu, le petit ronflement de l'homme en train de sombrer encore un peu plus dans un sommeil profond. Il gigote, le bruit pourrait suffire à le réveiller, on se réveille souvent à cause de ça, un ronflement idiot. Il remue et s'affale un peu plus, sa tête glisse et tombe peu à peu sur les genoux de Francis. Wade est paisible comme il l'a rarement été, peut-être s'agit-il simplement de l'alcool...

Revenir en haut Aller en bas
Francis FreemanHumain modifié
avatar

Ajax
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
Force surhumaine, capacité intuitive.
Vitesse, agilité et résistance à la douleur améliorées.
Tony, Carol, Betsy, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
235
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your breath on my skin - ft. Wade   Mar 7 Fév - 15:13


Your breath on my skin  

I still hear your voice when you sleep next to me

Le silence prenait place dans l'appartement, seul un fond sonore émit par la télévision perturbe cette bulle délicieuse qui les entourait. Les cadavres de bouteilles posés ça et là sur la table les scrutaient, se tenant droites et imposantes. Elles étaient toutes vidées, complètement asséchées, assoiffées. Et leur meurtriers étaient endormis sur le canapé, au milieu des miettes de chips et autres cochonneries qu'ils avaient mangés précédemment. Francis était assoupi, les yeux clos, ses paupières tressautaient de temps en temps. Sa respiration se trouvait calme, douce, apaisée. Il était bien, confortablement installé, et un poids se rajouta sur son épaule sans qu'il ne pouvait rien y faire. Il s'agissait de Wade. Son ami s'était endormi lui aussi, et sa tête reposait à présent sur son épaule. Le tableau était prenant, prégnant, l'atmosphère adoucissant les corps et les cœurs. Wade respirait doucement, son souffle apaisé caressant la peau de Francis. La tête du blond roula légèrement, jusqu'à se caler contre la tête de son ami. Il se frotta doucement à ses cheveux, humant l'odeur épicée. Ceux-ci caressaient sa joue et chatouillaient son nez, mais ne le réveillaient en aucun cas. Il bougea légèrement pour mieux se rapprocher de lui, toujours endormi, son corps répondant à d'autres demandes, plutôt inconscientes. Ses bras mollement lâchés sur le canapé, frôlaient ceux de son ami. Sa main reposait non loin de celle de Wade, et alors qu'un rêve le fit sursauter, son petit doigt frémit et se posa sur la main du brun. Ce n'était qu'un contact de plus, qui l'aurait sûrement gêné en temps normal. Mais là, alors qu'il dormait, il ne pouvait rien y faire, malgré que son cœur palpitait doucement dans sa cage thoracique. Un petit sourire étira ses lèvres sans qu'il ne s'en rende compte et une vague de chaleur parcourait son corps. Ses joues rosissaient légèrement. Dans son rêve, il était bien, il était heureux, pour la première fois depuis longtemps. Wade ronflait légèrement à ses côtés et gigotait doucement. Dans son sommeil, il finit par glisser sur les jambes du blond, qui dormait toujours. Son souffle toujours apaisé et sa tête le fit un peu tomber sur son ami, au niveau de ses flancs, de ses hanches. Sa tête reposait tranquillement sur la peau molle, douce, légèrement découverte. Sa main revenait se caler vers lui, enserrant son corps endormi, alors que la libre passa sur le ventre de son ami, rapprochant leurs corps assoupis. Ses doigts frôlaient la peau découverte de Wade, caressant doucement son ventre, avant de se caler entre lui et le canapé. Francis était bien installé, là, tout contre son ami. Sa peau mise à nue également, les deux hommes n'avaient jamais eu plus de contact qu'en ce moment. La respiration calme de Francis frôlait le corps de son ami, sa peau frissonnant sous le souffle chaud. Le blond ne cessait de serrer son ami contre lui, son visage caressant doucement la peau offerte, dans son sommeil réparateur. Il n'aurait sans doute jamais conscience de ce moment, mais son corps en gardait les marques, s'imprégnant du contact, de l'odeur, de la peau... Ses lèvres touchaient discrètement le flanc du brun, comme si elles pouvaient déposer un léger baiser sur sa peau. Alors qu'il serrait Wade contre lui, toujours dans son état second, ses lèvres se mouvèrent, et elles laissèrent alors leur marque. Un léger et discret baiser déposé tout contre sa peau nue. Un petit gémissement échappa à l'endormi et il se cala encore plus, se laissant emporter par le tourbillon du temps, par son inconscient qui le happait toujours plus, l'emportant le plus loin possible, refusant de le laisser s'échapper.

Francis marmonna quelque peu, un petit gémissement assoupi s'échappant d'entre ses lèvres. Il se redressa légèrement, pas totalement conscient de ce qu'il c'était passé. Ses paupières irrités papillonèrent, et il cligna plusieurs fois des yeux, en se réveillant. Il avait bien senti un corps à côté de lui, une chaleur pressée contre lui, et il ne savait plus ce qu'il avait foutu de la soirée. Il se passa une main sur son visage, frictionnant un peu pour tenter de se réveiller et reprendre ses esprits. Il bâilla un coup, fermant les yeux, avant de se recaler contre le corps endormi contre lui. Son esprit fusait, tentant de recomposer les éléments diffus de la soirée. Il était encore un peu bourré, du coup c'était difficile de se concentrer. Mais la lumière se fit, et il écarquilla les yeux en remarquant qui se trouvait à ses côtés. Il ne bougea plus, sa respiration se bloquant. Une petite boule se forma dans sa gorge tandis qu'il déglutissait difficilement. Son cœur tambourinait dans sa poitrine et il sentait un frisson glacé lui parcourir l'échine. Ses oreilles bourdonnaient alors que le sang frappait à ses tempes. Il n'osait plus bouger, et lorsqu'il sentit son ami gémir dans son sommeil, Francis se redressa du mieux qu'il pu, posant son regard sur le visage assoupi de Wade. Un petit bruit s'échappa d'entre les lèvres du blond, qui posa sa main sur sa bouche, comme pour contenir ses plaintes à l'intérieur. Il se rassit sur le canapé, en faisant bien attention à ne pas réveiller Wade. Celui-ci bougeait un peu dans son sommeil, et Francis sentit la panique s'emparer de lui en imaginant qu'il pouvait redevenir conscient à n'importe quel moment. Il déglutissait difficilement en se remettant dans le canapé, ses mains le long du corps, ne sachant que faire. Son cœur loupait plusieurs battements, et il sentait ses joues s'empourprer alors que son regard se posait sur son ami, le détaillant. Ses cheveux en batailles et son visage si doux, si apaisé, ses lèvres entrouvertes que Francis ne pouvait plus quitter du regard. Tandis qu'une douce chaleur prenait place dans le creux de son ventre, il détourna le regard, gêné et poursuivit son chemin. Il finit par voir la peau découverte de son ami et tendit la main, pour le recouvrir. Alors qu'il attrapait le bout de tissu, il sentit Wade bouger et la pulpe de sa main rentra en contact une nouvelle fois avec la peau nue, faisant frissonner le blond. Il n'osait pas reculer, bien que cela aurait été sa réaction primitive. Il se laissa faire, caressant la peau une dernière fois tout en lui recouvrant les flancs, à une lenteur inconsidérée. Ses yeux ne pouvaient quitter la peau de Wade, ils brillaient d'une lueur toute nouvelle, et la chaleur remonta de plus belle vers sa poitrine alors que son cœur battait plus vite, et plus fort. Il était subjugué, magnétisé. Il ne savait pas pourquoi, mais cet instant s'éternisa, et il ne fit rien pour le briser. Il gardait Wade sur lui, contre lui et ne cessait de l'observer, de le scruter, de l'admirer. Sa peau découverte toujours ancrée dans son esprit. Francis était complètement ailleurs, emporté par la magnifique vue juste devant lui. Bien qu'il ne l'avouerait sans doute jamais. Mais il était pourtant bien là, immobile, alors que son esprit fusait dans tous les sens, et qu'il gardait en lui cette vision inespérée. Il ne réfléchissait plus, tentait de bouger le moins possible, et continua de surveiller son ami. Sa respiration resta très longtemps bloquée dans sa gorge, et il avait eu extrêmement chaud sans comprendre la raison, si bien que sa tête finit par lui faire mal. La bulle qui entourait Francis le gardait bien précieusement à l'écart de la dure réalité qui l'attendait, et il ne réalisait toujours pas ce qu'il lui arrivait. Pourquoi il réagissait de la sorte envers son collègue. Il n'avait jamais ressenti cela auparavant, et à peine un peu moins lorsqu'il était avec Maria... La réalisation, c'était très brutal parfois. Et il s'en prit une énorme en pleine tronche en le constatant. N'osant pas mettre de mots sur la situation, il tremblait pourtant, et regardait son ami, choqué. Il ne pouvait pas être... ça. Il ne l'avait jamais vraiment été, même s'il avait eu des aventures avec des hommes. Il ne savait pas aimer correctement, et c'était tout bonnement impossible actuellement. Mais son corps lui en démontrait bien le contraire, pourtant, il continua de nier, toujours sujets aux sensations grisantes et aux émotions qui l'assaillaient. Le corps contre lui finit par gesticuler plus fortement, et la bulle se brisa alors, ramenant brutalement Francis à la réalité, alors que son cœur se stoppa momentanément. Il cligna plusieurs fois des yeux et s'éclaircit la gorge en sentant Wade se réveiller. Une légère rougeur se trouvait toujours sur ses joues, mais il détourna le regard en entendant Wade l'appeler de sa voix endormie. Le blond finit par soupirer en fermant les yeux un court instant, puis posa sa main sur l'épaule du brun, le secouant doucement, reprenant contenance.

« Wade... Eh... Wade, réveille-toi ! »





___

I'm a sucker for pain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Wade WilsonHumain modifié
avatar

Deadpool
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Régénération ; réflexes surhumains ; Comics Awarness ; excellent combattant avec n'importe quelle arme
Groot, Jo, Kon, Apo, Wylan, Hati
718
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your breath on my skin - ft. Wade   Mar 7 Fév - 16:35


Your breath on my skin

Les sentiment font peur parfois... Wade était juste bien, heureux et paisible, comme jamais. La présence de son coéquipier et ami y était pour beaucoup, même si il n'était pas encore capable de le comprendre. Pourrait-il le comprendre un jour de toute façon ? C'était peu probable. Wade n'était ce genre d'hommes, à croire encore à des choses comme l'amour entre deux adultes, ou à le rechercher. Francis était son ami, son coéquipier, quelqu'un à qui il confierait sa propre vie. Mais un amoureux, un amant...? Non c'était inenvisageable comme hypothèse. De toute manière, même si cela arrivait, Francis ne serait certainement pas comme ça, il n'aurait pas les mêmes sentiments vis-à-vis de lui. C'était une situation vouée à l'échec, quoi qu'il arrive, alors Wade occultait totalement ce fait. C'était pour le mieux. Et pourtant, dans les limbes délicieuses des songes, il y pensait. Oh ce n'était pas conscient et sa mémoire effacerait tout ça dès son réveil...A ces pensées inconscientes, il gigotait dans son sommeil, il appela même faiblement son ami. Il ignorait que Francis ne dormait plus et qu'il avait conscience de ce qui se passait, plus ou moins. Mais le sommeil le quitta peu à peu, aidé par l'homme à ses côtés...

...J'émerge du sommeil difficilement, ouvrant des yeux encore embrumés. Bordel, je me suis vraiment endormi comme une merde y'a pas à dire. J'ouvre les yeux et je bouge légèrement, essayant de comprendre dans quelle position invraisemblable je me trouve. Et c'est même plus qu'invraisemblable. Non ça c'est...Il fallait être bourré et endormi pour finir comme ça, aucun doute. Je me redresse au plus vite, essayant de garder une certaine contenance et en ayant pas l'air trop endormi. Ce qui, ma foi, est assez compliqué vu que je me suis endormi n'importe comment et que mes yeux sont encore un peu à l'ouest. J'évite un instant de regarder Francis. La situation n'est pas seulement gênante, elle est carrément bizarre. Comment est-ce que...? Oh et puis je veux pas savoir, je veux surtout pas savoir comment on a pu se retrouver dans ce genre de positions tous les deux. Ni même penser à des positions bien pires et plus gênantes encore...Je me racle un peu la gorge, légèrement gêné. " Heu eh ben...Je crois qu'on est un peu dans les choux hein tous les deux...Je...Si on t'appelait un taxi hein ? "

Je dois avouer que je ne sais pas vraiment comment me comporter ou quoi faire. Le mieux est de se dire que ça ne s'est pas passé peut-être. On a juste regardé un film, picolé, dit de la merde et voilà. On est de grandes personnes, on peut parfaitement faire comme si des choses étranges ne se produisaient pas, on en a le droit. En tout cas, pas de taxi, Francis est venu en voiture et il n'aime pas la laisser là. Je sais qu'il fera attention de toute façon, je m'inquiète pas vraiment pour sa manière de conduire. Je le raccompagne jusque dehors, on est un peu tous les deux gênés. Il finit par repartir dans sa voiture et moi je remonte. Bon sang qu'est-ce qui s'est passé au juste...? Rien que de la fatigue, de l'alcool et surtout pas des sentiments ou quelque chose du genre. Non mais vraiment. Moi et Francis ? N'importe quoi. Je veux dire, ça peut pas arriver, on est collègues, amis, c'est pas le genre de trucs qui peut arriver. Ou alors, je parie que ça niquerait tout, du cul au cou...Je vais me coucher, sans ranger, sans réussir à dormir, ne parvenant pas à me sortir ça de la tête...Demain ça ira mieux.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Your breath on my skin - ft. Wade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SKIN] S2U2 gfx
» [REGLE] recherche skin clavier WM6.5
» [SKIN] Nouveau thèmes, skins, pour Sense 2.0
» [AIDE] Skin du Diamond Saber Installer.CAB avec les paramètre de Lightsaber_1.0.CAB sur HD2
» SKIN POUR LE CLASSIC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: