Partagez | 
 

 Kiss me if you can

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Magma
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Géokinésie // Pyrokinésie // Géo-thermokinésie // Forme de lave // Invulnérabilité

La puissance des pouvoirs de Magma, ainsi que sa capacité à créer des tremblements de terre et autres éruptions volcaniques est liée à ses émotions. Ses pouvoirs sont dévastateurs quand elle est en colère.
Jean Grey - Maggie Andrews
370
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Kiss me if you can   Mar 17 Jan - 19:27


Kiss me if you can

Romy & Amara


Les nuages se dispersent lentement. Ils semblent si lourds et pourtant disparaissent avec une légèreté hypnotisante. Je reste un moment à les observer à travers la fenêtre. Je me perds dans la contemplation du ciel. Le soleil finit par percer, éclairant de sa douche lumière les rues de la ville. Je me laisse distraire encore quelques minutes avant de vérifier l’heure sur l’écran de mon téléphone. J’ai encore du temps devant moi mais je préfère prendre de l’avance. Le temps est clément, il ne devrait pas pleuvoir alors j’en profite pour sortir mon joujou. Même si le QG n’est pas loin, je préfère m’équiper comme il faut. Pantalon de moto, bottesrenforcées et veste assortie, me voilà filant à travers les voitures à toute vitesse. J'atteins rapidement ma destination, laissant la moto à l’entrée du bâtiment principal. Je marche d’un pas lent à travers les différents couloirs. Je suis toujours en avance et ce grâce à mes non respects des limitations de vitesse : oups. Je tiens mon casque autour de mon bras et commence à monter la multitude de marches qui me séparent de l’étage que je souhaite rejoindre. J’aurais pu prendre l’ascenseur mais ces temps-ci je préfères les escaliers. Il n’y a pas beaucoup de marche et j’arrive mieux à réfléchir en bougeant. Ce qui occupe mes pensées en ce moment : le départ d’Aileen. Je ne m’en suis même pas aperçu. J’étais bien trop occupée à faire des conneries avec Myron. Je lâche un profond soupir. Qu’est-ce que je vais faire sans elle ? Son rire me manque, sa voix aussi mais c’est surtout la présence qu’elle apportait à mon foyer qui m'est insupportable. C’est bien plus rapidement que j’atteins ma destination. Les vitres en verre m’indiquent que la pièce est vide ce qui ne m’empêche pas de franchir la porte. Je fais quelques pas dans la pièce, m’approche des fenêtres et jette un bref coup d’oeil à l’extérieur. Je dépose doucement le casque que j’ai toujours en main sur la lourde table centrale. Toujours personne à l’horizon. Je m’avance de la fontaine placée au fond de la salle et commence à remplir l’un des gobelets d’eau fraîche. Je ne suis qu’à la moitié de ma tâche quand la porte s’ouvre à nouveau. Instinctivement mes yeux se portent sur la personne qui vient finalement de rentrer. Un éclat blond apparaît en premier lieu, c’est elle. C’est cette femme. Je la fixe jusqu’à ce qu’elle pose les yeux sur moi. Je lui adresse naturellement un petit sourire taquin. Je ne l’ai croisé que quelques fois. Aperçu rapidement ces dernières semaines lors de biefs pour des missions. Je ne lui ai jamais parlé directement et je ne suis même plus sûre d’avoir déjà entendu sa voix… et pourtant, cette femme m’intrigue. Je l’ai vu m’observer et en retour je n’ai pu m’empêcher de laisser traîner mon regard un peu trop longtemps sur elle. Le fait que ce soit elle qui soit entrée, nous offrant notre premier tête à tête ne fait que m’amuser davantage.

- Ne cherches plus, je commence doucement. Je suis là, je termine sensuellement.

Je termine de remplir mon verre et me redresse. Je recule d’un pas pour m’appuyer contre le mur derrière moi sans la lâcher des yeux. Très lentement, j’approche le gobelet de ma bouche, y dépose délicatement mes lèvres sur le bord et prend ma première gorgée. La fraîcheur de l’eau apaise le feu qui commence à s’animer en moi. La belle est vraiment pas mal. Elle a une beauté naturelle frappante mais c’est son aspect mystérieux et strict qui m’attire irrésistiblement. Je l’épie sans gêne, c’est pas vraiment mon genre. Je suis enfin libre de l’observer tranquillement, sans public autour de nous alors je ne vais pas m’en priver. Je détails d’abord les lignes de son visage. Je remarque l’élégance et la finesse de celui-ci. Je me perds quelques secondes dans l’éclat de ses yeux bleus et déglutis, la bouche asséchée quand mes yeux se posent sur ses lèvres brillantes. Elle représente un danger tout entière… et j’adore le danger.

- Tu en as de la chance, tu m’as pour toi toute seule.

Je fais évidemment allusion à la pièce anormalement vide.  Cependant je ne vais pas me plaindre de cette situation et j’en profite même pour lui adresser un clin d’oeil. Délaissant mon gobelet d’une nouvelle gorgée, je m’avance finalement plus près d’elle. Je soigne ma démarche et une fois arrivée à sa hauteur je lui tends la main.

- Je m’appelle Amara.


Amara : #C5D2EC


___





When Rome's in ruin, we are the lions free of the coliseums. In poison places, we are anti-venom we're the beginning of the end. ─── We are wild, We are like young volcanoes.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Raven; Isaak; Spencer; Dylan, Jessica; Leigh & Clay.
209
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Kiss me if you can   Sam 4 Fév - 12:28

Romy & Amara

       

Clouée sous les draps par un cauchemar délirant, la femme à la chevelure à la couleur des blés passe l'une des nuits les plus terribles de son existence. Ses bras se tendent en avant, cherchent de l'aide qui ne vient pas. Elle embrasse l’ombre d’une manière des plus cruelles. Ne s’en remet pas à sa propre volonté mais à cette intelligence qui la sauve à chaque fois. Elle tombe. Tombe dans une spirale sans fin, composée de larmes et de hurlements. La frayeur tord ses entrailles de manière excessive. Son ventre se tord, se déchire de l'intérieur, cocon d'un mal plus terrible encore dont elle ne parvient pas à se débarrasser.  L’horreur brute. Une vague de plomb liquide s'engouffre dans sa gorge, étouffa ses cris de détresse qui lui râpent la langue. Autour d'elle, boucles d’or ne voit plus que des nuances de noir, une chape de fumée ocre qui lui brûle les poumons et qui la rend totalement aveugle. Son pire cauchemar se réalise, s’en est bien trop pour la pauvre enfant. Elle ne devine le monde que par le toucher de ses doigts, tremblants à la vague lueur d'une bougie éloignée. Adler délire, touchée par un mal qui dure depuis la soirée dernière. Elle est de plus en plus sujette à ce genre de rêves, mais les derniers ont été beaucoup plus faciles à gérer : il lui suffit de tendre le bras pour remonter à la surface, s'accrochant à une bouée imaginaire qui lui fait défaut cette fois-ci. Réfléchis. Romy réfléchis. Pas d'aide extérieure, pas d'ancre pour s'extirper. Elle est seule, seule face à cette faiblesse qui la tue à petit feu. Elle redoute chaque jour plus encore que le précédent : que va-t-elle affronter cette fois-ci ? Doit-elle vraiment tenter de remonter à la surface si c'était pour être à nouveau sujette aux évanouissements, aux douleurs, aux pertes des sens ou de la mémoire ? La tacticienne était si têtue, et elle se sent déjà à bout de force. Mais elle n'a pas le choix. Elle était un membre d’Hydra, et une Hydra n'abandonne jamais.

Un cri déchire le silence des dortoirs lorsque Romy ouvrit les paupières, perdue au milieu de ses draps emmêlés. Sa nuque et son dos sont en sueur, et son regard affolé cherche une présence dans la pièce ; mais rien. Elle est seule. Bonne ou mauvaise nouvelle, la femme ne parvient pas encore à le décider. Mais au creux de la pénombre, elle distingue les contours rassurant de sa coiffeuse et de sa commode, à quelques pas de là. Elle se rappelle de la douceur du bois lorsqu'elle passe ses doigts dessus, du crissement du tabouret à chaque fois qu'elle s'y assoit, et ce souvenir la rassura. Sa respiration se calme tandis qu'elle se relève dans son lit, rejetant sa couette sur le côté. Quelle heure est-il ? Mmh. Elle est en avance sur la réunion du jour. Elle doit se présenter à une nouvelle équipe, parler tactique, combat. Elle laisse sa chemise de nuit tomber au sol. Se retrouve nue dans cette chambre aux murs beiges. Hydra lui offre refuge pour un temps indéterminé. Ils ont besoin d’elle le plus souvent possible. Elle traine le pas jusqu’à la douche et laisse ses muscles se délier sous le jet d’eau brulant qui coule sur ses courbes dévoilée. Elle aime ces petits moments où elle peut profiter de ce contact et se vider l’esprit. Mais c’est bien trop court pour la belle qui doit déjà s’habiller et se diriger vers la salle de réunion. Jupe crayon arrivant aux genoux, débardeur blanc et lunettes figés sur son petit nez elle rejoins la salle sans difficultés.  Ses cheveux sont relevés en une queue de cheval qui se balance dans les aires tel un métronome. Alors qu’elle entre dans la pièce elle remarque la présence d’un collègue. Mmh. Ce n’est pas la première fois qu’elle la croise. Amara Aquilla de son nom. Voilà des semaines que Romy s’amuse à coup de regards enflammés avec la jolie blonde. Ca l’occupe pendant les discours ennuyeux de ses collègues et il faut dire que la belle est à son gout. Les yeux de la tacticienne se promène sur les courbes de la demoiselle qui l’accueil avec un sourire. « Ne cherches plus. Je suis là. » dit-elle en s’adossant à son mur, verre d’eau à la main. Joueuse. C’est une qualité qu’elle apprécie. Elle sait qu’elle est un bon élément, même très bon. Mais elle doit avouer que ses derniers temps elle a vu quelques dérapages sur son dossier. Mauvaises décisions du à des jeux trop dangereux avec l’agent Falkreath. Peu importe il n’est pas là et elle ne compte pas la réprimander maintenant. La blonde observe l’agent d’hydra portant son gobelet lentement à ses lèvres. « Tu en as de la chance, tu m’as pour toi toute seule. » un rire s’échappe de ses lèvres. Ce n’est pas un rire moqueur mais plus simple il est gentillet. L’insouciance bat des cils et se délaisse de son verre d’eau pour venir lui tendre la main. « Je m’appelle Amara » dit elle d’une voix sensuelle. Romy observe la main qu’elle lui tend durant un petit instant. Un sourire étire ses lèvres brillantes alors qu’elle l’attrape avec douceur. Le contact de leur peau la fait quelque peu frissonner. Celle-ci est brulante et dieu sait ce que Romy aime la chaleur. Elle relève la tête vers Amara, ses yeux perçant les siens. « Quel beau prénom. Il sonne exotique » dit-elle en brisant le contact avec elle. La belle s’assoit sur le rebord de la table de réunion amusée par la situation. « Je m’appelle Romy. » un clin d’œil plus tard, elle passe la main dans ses cheveux de blés observant la dite Amara contentieusement. Elle est belle à n’en pas douter. Ses doigts clapotent sur le bois de la table avec frénésie. « Mmh. Surveille tes paroles, je pourrais les interpréter de la mauvaise façon… et tu pourrais être surprise. T’avoir pour moi toute seule pourrait pimenter ma journée » dit-elle d’une voix suave en s’approchant de son oreille.  




(c) naehra.


___


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Magma
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Géokinésie // Pyrokinésie // Géo-thermokinésie // Forme de lave // Invulnérabilité

La puissance des pouvoirs de Magma, ainsi que sa capacité à créer des tremblements de terre et autres éruptions volcaniques est liée à ses émotions. Ses pouvoirs sont dévastateurs quand elle est en colère.
Jean Grey - Maggie Andrews
370
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Kiss me if you can   Mer 22 Fév - 19:21


Kiss me if you can

Romy & Amara


La jeune femme à la chevelure de blé se contente d’avancer dans la pièce en silence. Ce petit jeu m’amuse beaucoup. Même si j’ai décidé de briser le silence qui régnait, je ne peux que me satisfaire de l’avoir fait. Encore une fois c’est à nos yeux de se chercher et de se trouver. Mes lèvres s’étirent doucement quand elle s’approche de la table. Et finalement dans la quiétude qui règne, ce mystère que représente à elle toute seule cette femme, vient légèrement à se fissurer. Un rire cristallin s’échappe de ses lèvres que mes prunelles prennent trop de plaisir à observer. Elle ne semble pas moqueuse, du moins je n’espère pas. Ca sera dommage et ça briserait les espoirs qu’elle a fait naître au fond de moi. Des deux je ne sais pas laquelle s’amusent le plus de la situation mais je décide de prendre les devants et d’aller me présenter. Ma main tendue vers elle, je l’informe du nom que mes parents ont eu le plaisir de m'honorer et j’attends. Elle observe rapidement ma main et je me mets à douter une fraction de seconde. Et si elle me rembarrait ? Je plisse légèrement les yeux tout en la regardant. Elle ne le ferait pas, si ? Non, ses lèvres se muent en un sourire et je sais que je ne vais pas me prendre un vent dans la tronche. Sa main vient délicatement prendre la mienne et je souris à mon tour quand je sens la chaleur de sa peau contre la mienne. Je finis par croiser ses yeux bleus lorsqu’elle daigne me regarder et sa voix vient finalement animer l’atmosphère. Certe mon nom n’avait rien de bien singulier. D’après ma défunte de mère, ça venait d’amérique du sud, quelque chose comme ça. Puis se décalant d’un pas, la jolie inconnue vient s’appuyer légèrement contre la grande table de réunion qui trône au centre de la pièce. Je ne la lâche pas des yeux, j’observe et analyse le moindre de ses gestes. Romy. Cette fois c’est à mon tour de laisser un rire se faufiler d’entre mes lèvres.

- Romy n’est pas très commun non plus, je souffle doucement.

Je l’observe longuement passer ses doigts entre les mèches folles de ses cheveux dorés. C’est le rythme de ses doigts qui coupe net ma petite observation. Aurais-je fâché la douce Romy ? J’approche une nouvelle fois le gobelet de mes lèvres, le délaissant d’une autre gorgée d’eau fraiche quand elle reprend finalement la parole. Mes yeux fixent les siens et sur ses derniers mots je manque de m’étouffer avec l’eau que je viens d’avaler. Je tapote légèrement ma poitrine pour espérer respirer un peu mieux. Comme image y’a mieux - je repasserais. Quand finalement je me suis remise de mes émotions et de ma tentative ratée pour m'étouffer, j’avance d’un pas supplémentaire vers la jeune femme toujours assise sur le bord de la table. A mon tour je dépose mes doigts sur la surface lisse qui accueille ses fesses et avance d’un pas supplémentaire dans sa direction. 1 mètre. C’est la distance qui nous sépare actuellement. Rien que 60 tous petits centimètres.

- Ce n’est pas que ta journée que je pourrais pimenter…

Ce n’est qu’un murmure qui se faufile dans l’air. J’observe la pièce et surtout ce qui s’y trouve à l’extérieur. Les couloirs sont vides et personne ne semble être à l’horizon. Parfait. J’ai pas vraiment envie qu’on me prenne la main dans le sac à flirter avec les collègues. Non pas que ce soit interdit et heureusement vu ce qui s’est passé avec certains d’entre eux… Reportant toute mon attention à la belle Romy je poursuis :

- Je sais que t’es arrivée y’a pas si longtemps que ça. Après tout un visage comme ça.. ça se remarque de loin et je n’ai cet honneur que depuis quelques semaines. T’as besoin d’aide pour qu’on te fasse visiter ?

Je penche légèrement la tête pour lui faire une petite moue. Ca m’intéresse pas vraiment de faire le tour des bâtiments ou même de la ville. C’est juste que j’aimerais bien passer plus de temps avec elle. Histoire de voir ce qui se passe réellement sous le masque.

- Enfin, après la réunion de ce matin. Je suppose que c'est ce qui explique ta présence ici, non ?


Amara : #C5D2EC


___





When Rome's in ruin, we are the lions free of the coliseums. In poison places, we are anti-venom we're the beginning of the end. ─── We are wild, We are like young volcanoes.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Raven; Isaak; Spencer; Dylan, Jessica; Leigh & Clay.
209
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Kiss me if you can   Ven 14 Avr - 22:29

Romy & Amara

       

L’ambiance devient de plus en plus intéressante dans la salle de réunion du QG de Hydra et la blonde ne s’en plaint pas. A vrai dire depuis qu’elle est arrivée dans l’organisation la belle Romy Adler n’a pas pu s’amuser ne trouvant aucun instant de répit et ce malgré elle. Pourtant elle n’est pas du genre à rester calme, elle est sauvage tout en elle n’est qu’impulsivité et rester sagement à exécuter des ordres ne lui ressemble pas du tout. C’est pour ça que depuis que la demoiselle a fait son entrée dans la pièce le petit jeu qui commence à prendre place avec la blonde qui lui fait face l’amuse beaucoup. Elle se laisse donc aller à coup d’œillade enflammée pour celle qui boit son verre d’eau d’une manière très sexy elle doit l’avouer. Le jeu est d’autant plus amusant qu’elles pourraient se faire surprendre à tout moment et jouer avec le feu elle adore ça. Ses lèvres s’étirent en un sourire ravageur tandis que la blonde boit son verre de manière provocante. Elle n’en sait pas beaucoup sur elle pour dire vrai mais ce tempérament lui plait énormément si bien que la jolie blonde se met à glousser sans aucune gêne alors que celle qui dit se prénommer Amara continue sa petite parade, lui lançant des regards plus sulfureux les uns que les autres. « Romy n’est pas très commun non plus, » continue-t-elle de sa voix rocailleuse alors que Romy passe sa main entre ses mèches rebelles histoire de lui laisser entrevoir qu’elle aussi peut entrer dans ce genre de game.

Un léger rire s’échappe à nouveau de sa gorge alors qu’elle s’appuie de manière sensuelle sur la table de réunion, alors que son regard intense croise celui de l’agent d’hydra elle manque de s’étouffer, ce qui n’est pas très glamour elle doit l’avouer. Alors qu’elle fronce les sourcils avec une légère inquiètude Amara  s’approche d’elle venant entourer le corps de Romy de ses deux bras. « Ce n’est pas que ta journée que je pourrais pimenter… »  un sourire aguicheur orne ses lèvres pleines alors qu’elle évalue la distance entre elles. Un mètre tout au plus, si elle franchit cette limite il pourrait s’en passer des choses elle en est consciente et c’est peut être ce qu’elle veut… Après tout voilà bien longtemps que des lèvres autres que celles de son Jake ne sont pas venues embrasser les siennes. Jake. Son cœur loupe un battement à la simple pensée du beau blond qu’elle a quitté il y a de cela quelques semaines. Tout est allé trop vite entre eux et voilà que maintenant elle se retrouve à fricoter au boulot. Tant pis, elle ne se privera pas car lui ne doit pas se géner elle en est convaincue. « Je sais que t’es arrivée y’a pas si longtemps que ça. Après tout un visage comme ça.. ça se remarque de loin et je n’ai cet honneur que depuis quelques semaines. T’as besoin d’aide pour qu’on te fasse visiter ? » son sourire s’agrandit. Alors elle ne se doute pas qu’elle est sa supérieur n’est-ce pas ? Le jeu devient tout de suite plus drôle et même si Romy a déjà fait le tour des bâtiments une bonne centaine de fois elle ne dit pas non à une poignée de minute avec la demoiselle qui fait la moue devant elle. « C’est une offre intéressante qu’il me serait difficile de refuser » dit-elle de sa voix suave. « Enfin, après la réunion de ce matin. Je suppose que c'est ce qui explique ta présence ici, non ? » Romy papillonne des yeux et la gratifie d’un grand sourire. La réunion elle l’a déjà oubliée depuis un bon moment. Pour l’instant il n’y a que la blondinette et ses lèvres qui l’attirent qui compte. En parlant de lèvres la belle se mord la sienne d’envie alors qu’elle n’écoute plus Amara et se rapproche d’elle de manière subtile. Ses mains viennent se poser sur les hanches de la belle alors qu’elle papillonne des yeux. « La réunion peut attendre encore un peu… » lâche-t-elle doucement avec un sourire en coin avant de la ramener à elle d’une petite pression sur ses reins. Dix centimètres, c’est tout ce qui reste entre elles et dans un dernier souffle la blonde se penche afin d’embrasser le rose qui lui fait tant envie depuis quelques minutes. C’est un baiser doux et sucré qu’elle se dépêche d’approfondir laissant ses mains se balader au creux de sa nuque avec tendresse.





(c) naehra.


___


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Magma
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Géokinésie // Pyrokinésie // Géo-thermokinésie // Forme de lave // Invulnérabilité

La puissance des pouvoirs de Magma, ainsi que sa capacité à créer des tremblements de terre et autres éruptions volcaniques est liée à ses émotions. Ses pouvoirs sont dévastateurs quand elle est en colère.
Jean Grey - Maggie Andrews
370
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Kiss me if you can   Jeu 1 Juin - 23:12


Kiss me if you can

Romy & Amara


J’arbore toujours ma petite moue au coin des lèvres. Je m’amuse un peu avec elle et apprécie grandement quand elle entre à son tour dans ce petit jeu. Cette femme est séduisante, elle est loin de l’ignore et sait très bien en jouer.  Mes yeux s’illuminent quand elle accepte, me donnant l’envie de quitter les lieux avec elle sur-le-champs. Sauf que ma présence ici… ce n’est pas le fruit du hasard. Je n’étais pas destiné à rencontrer cette tigresse à la chevelure aussi dorée que la mienne. hélas. Je suis là parce qu’une réunion a été fixée  et c’est plutôt mal vu de ne pas y assistée. Plutôt beaucoup et ce n’est pas mon genre que de me mettre mes supérieurs à dos. Quand je lui pose une question elle garde le silence et me fixe un grand sourire aux lèvres. Je n’ai pas eu de réponse mais je reste figée sur place. Mes yeux ne ratent pas une miette de sa lèvre qui se fait maltraitée et l’envie de la goûter en est devenue plus grande. La distance entre elle et moi s’affine, ce qui n’est pas pour me déplaire. Les mains de Romy se posent délicatement sur mes hanches et un frisson me parcourt. Je n’écoute presque plus ce qu’elle a à me dire, je suis trop concentrée sur sa bouche et l’effet qu’elle a sur moi. Dieu que cette femme est belle. Dans un dernier souffle, elle vient finalement abréger mon supplice, scellant ses lèvres aux miennes. C’est un baiser doux comme les matins d’été qu’elle m’offre. Sa main se loge au creux de ma nuque, m’attirant plus à elle et je me laisse faire. Entrouvrant les lèvres ce baiser devient plus passionné et c’est au tour de mes mains de se balader sur son corps. Mes doigts courent le long de son dos et je regrette immédiatement la matière qui fait barrière entre ma peau et la sienne. J’en veux plus. Sans attendre.
Le destin est lui aussi très joueur. C’est ce moment précis, celui où mes lèvres s'enivrent de celles de Romy, qu’il a choisi pour pousser une personne à entrer dans la pièce. J’entends la poignée de la porte grincer et celle-ci s’ouvrir. Agacée, je détache mes lèvres de celle de Romy pour découvrir un type que j’ai déjà vu. Sauf que je ne me rappelle pas vraiment de son nom et je m’en fous. Il semble légèrement surpris alors je m’écarte un peu à contre cœur de la blonde et pince les lèvres. Je le fixe avec ce regard qui veut dire " quoi ? ".

- Euh.. Désolé de déranger, la réunion a été déplacé au deuxième étage. Tout le monde vous attend agent Alder.

What ? qu’est-ce que ça veut dire ce “tout le monde vous attend” ? Je pose mes yeux interrogateurs sur la femme à mes côtés. Est-ce que je viens pas de faire une énorme boulette là ?



Amara : #C5D2EC


___





When Rome's in ruin, we are the lions free of the coliseums. In poison places, we are anti-venom we're the beginning of the end. ─── We are wild, We are like young volcanoes.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Raven; Isaak; Spencer; Dylan, Jessica; Leigh & Clay.
209
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Kiss me if you can   Ven 2 Juin - 23:45

Romy & Amara

       


« La réunion peut attendre encore un peu… » lança Romy d'une voix suave, faisant une moue, espérant par ces quelques techniques de charme pouvoir mener la conversation là où elle voulait en arriver. Car oui, elle avait sa petite idée en tête et les personnes qui connaissaient la jolie blonde un minimum savait qu’elle venait toujours à bout de ses envies. Aujourd’hui c’était la belle agent d’hydra qui lui faisait envie… Pas que Romy ai cherchée à en venir là mais elle devait avouer que Amara savait y faire aussi. Elle s’était débrouillée pour capter l’attention de Adler et y était parvenue avec succès. Romy était toute à elle et maintenant que la hackeuse lui faisait face elle n’avait qu’une idée en tête s’emparer de ses lèvres sur le champ. La belle se mordilla la bouche ne sachant que faire, après tout la tacticienne était sa supérieur et une légère hésitation s’empara d’elle. Heureusement elle balaya bien vite ses doutes et décida de s’emparer de la bouche d’Amara. Tout se déroula très vite. Sentir la chaleur du corps de la bonde, entendre son cœur battre contre sa poitrine, humer ce parfum qui la rendait dingue manqua de faire tomber inconsciente la blonde qui avait l'impression de flotter dans un rêve. Elle gouta alors aux lèvres d’Amara sans ménagement, d’abord douce elle prolongea bien vite ce baiser en quelque chose de presque sauvage. Elle le voulait, elle l’avait eut. C’en était presque renversant. Elle laissa glisser sa langue contre celle d’Amara l’emmenant dans une danse des plus sensuelles. Alors que les doigts de la blondinette cours le long de son dos elle ne peut réprimer un frisson. Bon dieu que c’est bon de se sentir ainsi. Depuis Jake elle n’a pas eut de contact physique avec quelqu’un d’autre et Amara provoque en elle quelque chose de délicieux. Elle en oublie la raison de sa venue dans cette salle. La réunion a quitté son esprit. Depuis bien longtemps et elle se fiche bien de savoir si elle est en retard ou pas. Il n’y a plus qu’elles. Le monde autour n’existe plus et si la hackeuse joue le jeu elle est certaine qu’elles sortiront de cette salle toutes deux avec un sourire aux lèvres.  Caressant doucement la cuisse de celle qui devient sa partenaire d’une nuit elle laissa sa main remonter vers la fesse de la blonde lentement, elle se perdit en soupir.

Ses mains se baladaient doucement sur la peau de la jeune femme se perdant au creux de ses reins, caressant la surface lisse de ses épaules qui l'enserrait. Le temps n'avait plus d'importance, ce temps qui pendant des années avait été son ennemis était aujourd'hui son meilleur ami. Cet embrasement dans son estomac rappelait aux flammes qui s'enlaçaient comme dans une cheminée. La lumière de ces faibles néons qui éclairaient leurs visages transit par leurs désirs respectifs. Elle la veut elle toute entière et les baisers ne lui suffisent plus. Elle veut prendre les devants sans plus attendre et venir finir ce qu’elle a commencé. Malheureusement pour elle la porte grince la stoppant net dans ses caresses. Elle tourne la tête en ronchonnant frustrée d’être interrompue en si bon chemin. Fais chier. « Euh.. Désolé de déranger, la réunion a été déplacé au deuxième étage. Tout le monde vous attend agent Alder. » la belle hoche la tête à contre cœur et lui fait signe de dégager. Elle offre un sourire flamboyant à la blonde légèrement décontenancée. « Arf ils ne préviennent jamais des changements ? Allez viens il ne faut pas se faire attendre Amara » dit-elle en s’éloignant avec un sourire des plus malicieux sur les lèvres. Quelques minutes plus tard les voilà en salle de réunion, la bonne cette fois. Elle se place en bout de table et sourit en regardant Amara « Bonjour je suis Romy Adler, votre nouvelle tacticienne et votre supérieure. »




(c) naehra.




-SUJET TERMINE-

___


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiss me if you can
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Castlevania IV vs Vampire KIss
» Ae fond kiss
» Aide Recherche un Vampire's Kiss Complet !!!
» bloqué dans Vampire's kiss
» KISS de Jacqueline Wilson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: