Partagez | 
 

 You should focus on not doing anything overly stupid | ft. Betsy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Hunter
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Il a la classe. Et il est britannique.
Esther, Elsa, Sam, Brian & Robbie
166
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: You should focus on not doing anything overly stupid | ft. Betsy   Mar 7 Fév - 22:12

You should focus on not doing anything overly stupid.
ft Elisabeth Braddock
Assis à la terrasse extérieure d'un des cafés entourant l'un des grands centres commerciaux de Prenova, Hunter regardait les gens passer devant lui, faisant mine de consulter son téléphone et sirotant tranquillement un thé aussi hors de prix qu'infect. Mais en réalité, ses yeux scrutaient chaque visage qui pouvait passer devant lui, cherchant une tête en particulier, qu'il avait largement prit le temps de mémoriser. Mais ils avaient de la chance, vu qu'ils étaient en plein après-midi, alors que tout le monde était encore au boulot. Du coup, il n'y avait pas forcément foule. De temps en temps, il jetait des coups d’œil vers la porte qui donnait sur l'intérieur du centre commercial, des fois que le type qu'il cherchait déciderait de passer par là. Franchement, il commençait à en avoir plus qu'assez d'attendre que ce type se pointe, mais ils n'avaient pas vraiment d'autres choix que de faire le piquet en espérant que leur cible se pointe au plus tôt. Parce que sinon, ils allaient laisser un dangereux taré faire son petit marché et s'enfuir avec assez d'armes pour faire passer le 4 juillet des yankees pour un vulgaire pétard mouillé « Dites, vous avez vu le resto grec près de l'entrée ouest? Faudra y faire un tour quand on aura fini, il a l'air de faire des kebabs d'enfer. » « Pollue pas la ligne Hunter. » Grommela Bobbi à l'autre bout de la ligne « Yes darling. » Lança le britannique en souriant. Il entendait son équipière râler dans son coin, et ça le faisait bien rigoler de son côté. Mais il savait qu'au fond, ça ne la dérangeait guère plus que ça. Ça faisait des années qu'ils bossaient ensemble, alors à force, elle avait l'habitude. Des années qu'elle avait le droit à ses blagues et à ses remarques pas toujours lancées au bon moment. Mais cette fois, ils n'étaient pas tout seuls sur cette mission. Et pour le plus grand bonheur d'Hunter, celle avec qui ils bossaient sur cette opération n'était autre qu'une bonne amie et une vieille connaissance: Betsy Braddock. Il l'avait rencontrée dans la British Army, et ils s'étaient bien entendus à l'époque. Ils avaient finit par prendre des chemins différents, lui partant chez les SAS et elle décollant pour Genosha. Et ils s'étaient finalement retrouvés lorsqu'il avait intégré le SHIELD, et à présent, ils bossaient ensemble.
Portant sa tasse à ses lèvres, Hunter grimaça alors qu'il buvait une gorgée de thé. Bordel, ils ne savaient donc pas faire un thé correct ici? Reposant sa tasse avec un soupir, il se redressa quand il vit un type passer devant lui, qui correspondait trait pour trait au type qu'ils devaient arrêter « Les filles, j'ai notre gus en visuel. Je le suis en direction de l'ouest. » Sortant un billet de son portefeuille, Hunter le coinça sous sa tasse à moitié vide, rangea son téléphone avant de se lever. Suivant le type à distance raisonnable, Hunter ne le lâchait pas du regard, et gardait sa main dans son dos, à portée de son arme. Il lui fila le train pendant plusieurs minutes, s'éloignant peu à peu du centre commercial pour longer les grands entrepôts qui servaient à stocker tout un tas de trucs appartenant soit aux grandes enseignes du centre commercial, soit aux énormes compagnies qui pullulaient dans le coin et qui faisaient la fierté de Prenova. Stark, Osborn et compagnie, ils se faisaient tous la guéguerre pour grappiller des parts de marché, des contrats, ou il ne savait encore quelles broutilles. Mais lui avait des choses bien plus importantes à régler que tirer dans les pattes du concurrent et lui piquer quelques contrats dans l'espoir de se foutre quelques millions dans des poches qui débordaient déjà tellement elles étaient pleines.
Le type finit par pénétrer dans un vieil entrepôt qui jouxtait un concessionnaire automobile qui vendait des bagnoles tellement chère que le salaire annuel d'Hunter devait à peine suffire à s'acheter une roue. S'arrêtant devant le concessionnaire, Hunter fit mine de regarder les voitures à l'intérieur du magasin, et porta son doigt à son oreillette « Les filles, il vient de rentrer dans un entrepôt à environ 850 mètres du centre. Y a un concessionnaire à côté qui vend des bagnoles américaines aussi chères que de mauvaise qualité. » Attendant que ses deux équipières n'arrivent, le britannique fit le tour du bâtiment pour vérifier les accès et pour vérifier que le type qu'ils suivaient ne s'était pas fait la malle par l'autre-côté. Alors qu'il revenait devant le bâtiment, il vit Betsy et Bobbi arriver, et leur désigna l'entrepôt du pouce « Notre gus est toujours là-dedans, et à mon avis c'est pas pour voir les voitures qu'ils ont en stock à côté. Comment vous voulez qu'on procède? » Ils pouvaient très bien y aller en force, mais leur type ne devait sûrement pas être tout seul là-dedans. Et comme il était venu ici pour acheter des armes en vue de foutre un sacré bordel sur l'île, il devait sûrement y avoir assez de matériel là-dedans pour les descendre dix fois de suite sans avoir besoin de recharger une seule arme. Non, il fallait qu'ils y aillent avec finesse et subtilité, sans foncer dans le tas comme une bande de rugbymens sous stéroïdes.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You should focus on not doing anything overly stupid | ft. Betsy   Mer 8 Fév - 18:36


You should focus on not doing anything overly stupid

I ain't hiding from the truth

La brune arpentait les dédales de couloirs et de halls du centre commercial, s'arrêtant ça et là, histoire de profiter du contenu des vitrines. Ses yeux brillants illuminaient son visage alors qu'elle posait son regard sur divers objets de décoration. Malheureusement elle n'eut pas le temps de s'y attarder plus longtemps. Soupirant un coup, elle se détourna du magasin avant de continuer ses investigations. Elisabeth se faisait le plus discrète possible, tout en cherchant dans la foule un certain individu. Elle n'était pas seule sur ce coup, et elle n'avait aucune idée d'où se trouvaient ses collègues. Cependant, la brune comptait sur eux, et se concentra sur sa tâche avant d'entendre Hunter parler d'un restaurant grec. Cela eu le mérite de faire tiquer la brune qui sourit, et qui ricana par la suite lorsque Bobbi rembarra légèrement son coéquipier. Les deux là formaient un sacré duo, mais contre toutes attentes, ils fonctionnaient bien ensembles. Qui plus est, Betsy sentait bien qu'il y avait quelque chose entre eux, même si ce n'était rien d'officiel, ni même conscient. Elle avait tout de même le don de pouvoir sentir ce genre de choses.

« On y ira à la fin de la mission Hunter, si tu n'es pas trop amoché. »

Continuant sa route, la brune s'arrêta encore devant un magasin, croisant les bras. Ses lèvres se pincèrent alors qu'elle réfléchissait à leur mission. Ce n'était rien de bien méchant, mais elle allait tout de même devoir faire attention. L'individu en question était assez connu pour certains types de débordements. Elle soupira légèrement et se retourna, poursuivant son chemin. Elle n'avait toujours pas croisé ce type et cela commençait à l'agacer. Où pouvait-il bien se trouver ? Pour éviter tous soupçons et toute filature, il aurait dû se fondre dans la foule, et passer obligatoirement par le centre-commercial. Betsy n'en revenait pas de ne pas l'avoir croisé, et elle ragea intérieurement avant de faire demi-tour, reprenant dans l'autre sens, au cas-où. Elisabeth remarqua Bobbi du coin de l’œil et s'approcha d'elle, mimant un air de surprise. Jouant la comédie de retrouver une vieille amie, elle se retrouva près d'elle et chuchota vers son oreille.

« Je ne l'ai toujours pas trouvé. Tu as quelque chose toi ?
- Non plus... Il a dû passer ailleurs. »

Avant que la brune n'ait pu lui répondre, elle entendit grésiller dans sa propre oreille. Son communicateur indiquant que Hunter allait de nouveau leur adresser la parole. Cette fois, il avait pris un air plus sérieux, et les avait prévenues de l'arrivée du malfaiteur. Betsy prit les devants, et Bobbi à ses côtés informa Hunter qu'elles arrivaient. Elles se dirigeaient vers la position de leur collègue avant de suivre ses directives, partant vers l'ouest, d'un pas décidé et à une allure rapide. Le vent fouettaient leurs cheveux démêlés et les deux femmes ne pipaient mots pendant tout le long du trajet. Pas besoin de s'épancher en pleine mission, il n'y avait pas de place pour cela. Même si en temps normal, les deux auraient bien discuté de tout et de rien. Et de Hunter, bien évidemment. Celui-ci sembla d'ailleurs vouloir les recontacter, puisqu'un grésillement titilla l'oreille de la brune.

« Les filles, il vient de rentrer dans un entrepôt à environ 850 mètres du centre. Y a un concessionnaire à côté qui vend des bagnoles américaines aussi chères que de mauvaise qualité.
- Je vois où c'est. On arrive. »

Betsy fit signe à Bobbi de la suivre, tournant légèrement sur la droite et se mit à trottiner pour arriver un peu plus vite. Les deux jeunes femmes finirent par courir et en à peine cinq minutes, elles se trouvaient devant le concessionnaire. Hunter les attendait et leur désigna le bâtiment d'un signe du pouce. Il ne semblait pas y avoir de danger extérieur, et Betsy lança quelque regards au niveau du concessionnaire et de l'entrepôt. Les deux étaient peut-être reliés, mais rien ne pouvait être sûr pour l'instant. Alors elle reporta son attention sur son collègue, les poings sur les hanches, le souffle court.

« Notre gus est toujours là-dedans, et à mon avis c'est pas pour voir les voitures qu'ils ont en stock à côté. Comment vous voulez qu'on procède ? »

Betsy inspira profondément, sa main cherchant son arme dans son holster. Elle vérifia que la cartouche était pleine et remis en place le chargeur avant de charger son arme, retirant la sécurité. La brune laissa son regard se perdre à nouveau sur l'entrepôt. Pinçant les lèvres, elle désigna d'un signe de tête le bâtiment, suspectant que Hunter avait déjà fait le tour du propriétaire. Il leur fallait un plan, savoir comment rentrer et comment sortir. La brune se rapprocha d'eux, parlant à voix un peu plus basse que la normale.

« On devrait se séparer. Chercher des infos chez le concessionnaire, et vérifier l'entrepôt en même temps. Il ne faudrait pas qu'un employé vienne se perdre par ici, donc quelqu'un devra les retenir à l'intérieur, expliqua Elisabeth, son esprit fusant de toutes parts. Je vais aller voir l'entrepôt. Hunter, tu viens avec moi ? Comme ça Bobbi pourra jouer de son charme pour obtenir des infos chez le concessionnaire, lança-t-elle avec un clin d'oeil en direction de son amie. »

Elisabeth se recula un court instant, jaugeant du regard la taille de l'entrepôt. Il n'était pas bien grand, mais ils devraient tout de même faire attention. Elle s'avança alors devant l'une des portes rouillées, se collant contre et attendit que son collègue le rejoigne. Une boule se forma dans son ventre alors qu'elle imaginait déjà le pire. Pourtant, là, tout au fond d'elle, l'adrénaline était prête à rusher dans ses veines, pour la réveiller et la rendre plus vivante que jamais.




___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hunter
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Il a la classe. Et il est britannique.
Esther, Elsa, Sam, Brian & Robbie
166
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You should focus on not doing anything overly stupid | ft. Betsy   Lun 13 Fév - 20:17

You should focus on not doing anything overly stupid.
ft Elisabeth Braddock
Écoutant Betsy alors qu'elle exposait son plan d'action, Hunter lança un regard à Bobbi, qui se contenta de hocher la tête en silence. Ouais, son plan pouvait se tenir. Même si le britannique doutait que les types d'à côté soient mêlés à cette histoire de quelques façon que ce soit, ça valait toujours le coup de tenter « Ton frangin va me faire la peau si jamais il t'arrive un truc alors que je suis là. Et puis Bobbi n'a besoin de personne pour faire tourner en bourrique une bande de vendeurs. Mais oublie pas, les bagnoles américaines valent pas un clou, alors interdiction de te voir ressortir de là avec les clés d'une voiture en main. » La blonde leva les yeux au ciel, avant de faire demi-tour  et de s'éloigner « Et évite de mourir! » « Parle pour toi! » Souriant, Hunter se tourna vers Betsy pour lui lancer une remarque pleine de bon sens et de spiritualité, mais vit qu'elle était déjà à côté de la porte d'entrée, et qu'elle l'attendait visiblement.
La rejoignant d'un pas vif, l'ancien commando s'arrêta devant la porte, avant de faire tourner la poignée, mais la porte refusa de s'ouvrir. Bon, au moins ça valait le coup d'essayer. Loin de s'arrêter à cette petite déconvenue, Hunter s'agenouilla devant la porte, et sortit d'une poche de sa veste un kit de crochetage, avant d'en sortir une paire de crochets. S'employant à crocheter la porte, il y arriva sans trop de difficultés à déverrouiller la porte, avant de ranger son attirail en vitesse « J'ai appris à faire ça quand... Ouais t'as raison, j'te raconterais cette histoire une autre fois. » Dégainant son arme, Hunter ouvrit la porte, avant de rentrer dans l'entrepôt, aussitôt suivi de Betsy.
Prenant soin de refermer la porte sans faire le moindre bruit, Hunter ouvrit la marche, le doigt près de la détente, prêt à tirer au moindre signe de danger. On leur avait conseillé de choper le type en vie, mais si leur seul moyen de régler le problème consistait à lui coller une balle en pleine tête, alors ils le feraient. En tout cas, l'entrepôt avait une bien meilleure allure vu de l'intérieur, même si il ne devait plus vraiment être utilisé par le concessionnaire d'à côté. Il y avait malgré tout quelques voitures flambant neuves garées en rang d'oignons, qui dénotaient cruellement avec le reste du lieu qui était bien moins clinquant. Il n'y avait pas l'air d'y avoir un chat, ou alors le type et ses amis étaient dans un autre coin de l'entrepôt « Bobbi, on est entrés dans l'entrepôt, je te préviens dès qu'on a la cible en visuel. » Continuant d'avancer à travers les voitures, il se plaqua contre la carrosserie d'un des véhicules, avant de faire signe à Betsy de faire pareil. Il venait d'entendre des bruits de pas venir vers eux. Rangeant son arme, il fit ordonna d'un geste à sa collègue de le laisser faire, avant de se faire le plus petit possible. Le type passa devant eux sans même les remarquer, et sans attendre, Hunter lui fit une prise d'étranglement, ne s'arrêtant que lorsque le type arrêta de gesticuler « Pas de doutes, on est au bon endroit. » Commenta Hunter à vois basse en agitant le pistolet mitrailleur du type. Récupérant tout ce qui pouvait être intéressant sur le type, il parvint à le glisser sous une voiture, avant de désigner des bureaux situés à l'étage du menton « Y a l'air d'y avoir de l'activité là haut. T'y va ou tu préfère rester en bas? » Se séparer n'était peut-être pas la meilleure chose à faire, mais il ne doutait pas des talents de Betsy pour s'en sortir seule. Et puis, ils n'allaient pas se précipiter là-haut comme des idiots alors qu'il y avait peut-être d'autres gardes armés en bas, prêts à descendre le premier intrus qu'ils apercevraient. Et le problème des coursives qui menaient aux bureaux, c'est qu'elles offraient une couverture quasi-nulle, tant pour éviter d'être vu que d'éviter d'être abattu.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You should focus on not doing anything overly stupid | ft. Betsy   Jeu 16 Fév - 12:11


You should focus on not doing anything overly stupid

My past has left me bruised

Alors même que son collègue commençait à déblatérer sur son frère, la brune soupira en tournant les talons, se dirigeant vers l'entrepôt. Elle n'avait aucunement la tête à penser à son frère, là tout de suite. Et encore moins à ce qu'il pourrait faire ou dire qui la déconcentrerait. Elle avait besoin de toute son attention focalisée sur la mission, pas de surveiller les remarques débiles de son frangin lors d'une situation comme celle-ci. Heureusement qu'elle avait été assignée avec Bobbi et Lance, elle avait déjà ça en moins à penser. Une fois devant la porte de l'entrepôt, elle lança un regard impatient à son collègue, qui la rejoignit rapidement. Elle regarda Bobbi s'éloigner en direction du concessionnaire et reporta son attention sur la porte qu'Hunter tentait d'ouvrir. La brune lança un regard alentours, vérifiant bien que personne ne les dérangerait alors que son collègue s'agenouillait pour crocheter la porte. En deux temps trois mouvements, un cliquetis retentit, et la porte s'ouvrit. Hunter rangea son attirail avant de lui faire part d'une petite anecdote. L'anglaise lui lança un regard entendu, pour lui faire comprendre que ce n'était pas le moment.

« J'ai appris à faire ça quand... Ouais t'as raison, j'te raconterais cette histoire une autre fois. »

Il semblait bien avoir compris et dégaina son arme pour s'immiscer dans l'entrepôt. La brune le suivit de près, aux aguets. Le brun referma la porte derrière eux, et Betsy, son arme en avant, scruta toute la pièce de ses yeux inquisiteurs. Les voitures flambantes et neuves brillaient à l'intérieur de l'entrepôt, alignées et sans doute trop bien rangées vu l'allure du lieu. Cela semblait vraiment étrange, la poussière flottait autour d'eux, et Betsy ne cessait de chercher la petite bête. C'était beaucoup trop calme, seules leurs respirations brisaient ce silence oppressant. L'anglaise avança à travers les voitures, tandis qu'Hunter prévenait leur collègue de leur avancée. Soudainement, un bruit retentit et l'écho se répandit dans les lieux, figeant l'anglaise sur place. Son collègue se plaqua contre une voiture, lui faisant signe de faire de même. Elle eu tout juste le temps de se glisser entre deux voitures, plongeant pour s'abaisser et se cacha derrière, au niveau du coffre. Elle avait Hunter en visuel et n'osait plus bouger, préférant écouter les bruits pour se repérer. Les bruits de pas se rapprochaient, et un gars passa près d'eux. La brune n'eut pas le temps de réagir, Hunter ayant pris les devants et s'était lancé sur lui pour l'étrangler. Une fois inconscient, elle le rejoignit, analysant le gars. Ce n'était pas leur cible, dommage. Mais cela voulait donc dire qu'ils devraient faire attention. Peut-être y avait-il plus de danger que prévu.

« Pas de doutes, on est au bon endroit, lança son collègue, désignant l'arme du malfrat.
- Va falloir qu'on fasse encore plus gaffe alors, commenta la brune. »

Hunter, après avoir fouillé le corps, le cacha ensuite sous une voiture, aidé de Betsy. Puis, il se mit à désigner un coin de la pièce. La brune suivit son regard, apercevant enfin un coin en hauteur, à un niveau supérieur. Peut-être des bureaux. Un écho semblait parvenir de là-bas, mais il ne fallait pas oublier qu'il risquait d'y avoir d'autres individus à cet étage. La brune pinça les lèvres, réfléchissant à toute allure. Elle pourrait aller jeter un coup d’œil, et si la situation se gâte, elle n'aurait qu'à faire signe à Hunter pour qu'il la rejoigne.

«  Y a l'air d'y avoir de l'activité là haut. T'y vas ou tu préfères rester en bas ?
- Je vais aller y jeter un coup d’œil. Si ça se gâte, je te ferai signe, souffla-t-elle. En attendant, couvre-moi. Et profites-en pour voir avec Bobbi si c'est pas trop suspect chez le concessionnaire. »

Elle n'attendit pas de réponse et profita des voitures pour se frayer un chemin sûr vers des escaliers menant à l'étage du dessus. Elle souffla doucement, et fit un signe de main à Hunter, lui spécifiant qu'elle y allait, et qu'il avait intérêt à la couvrir comme il fallait, sous peine de remarques non désirées sur sa soupe aux champignons. Elle crût discerner un air outré sur son visage avant de ricaner. La brune grimpa ensuite les marches, alerte. Au moindre bruit, elle n'hésiterait pas à foncer pour neutraliser l'individu. Mais le trajet se fit sans encombre et elle arriva à l'étage, dardant son regard sur la zone. Pour l'instant, aucune menace, même si certaines lumières étaient allumées et qu'un bruit de fond comblait le silence. Elle lança son communicateur avant de s'avancer un peu plus.

« Pour l'instant le hall de l'étage est vide. Je vais vérifier les bureaux maintenant. Courage à toi. »

Betsy, l'arme au poing, marchait le plus discrètement du monde, ses pas frôlant à peine le sol alors qu'elle se dirigeait vers le premier bureau, puis vers le deuxième. Elle se baissa lorsqu'elle arriva au bureau illuminé et jeta un discret coup d'oeil, une fois qu'elle eut relâché sa respiration. Il y avait quatre hommes dans un bureau, en pleine discussion. Et pour l'instant, ils ne l'avaient pas remarquée. La porte était fermée, et la brune passa discrètement celle-ci pour arriver de l'autre côté du bureau. Personne ne gardait les lieux, ou alors ils se trouvaient plus loin. Ne voulant pas prendre de risque, elle avança discrètement et au bout de quelques pas, elle vit enfin une silhouette accoudée à une rambarde. Le rez-de-chaussée était bien plus grand que prévu, et il y avait même une deuxième partie à l'entrepôt. Le gars fumait tranquillement une cigarette alors qu'elle s'approchait de lui, zieutant aux alentours pour vérifier que personne d'autre ne se trouvait-là. Elle lui fit une petite prise pour le rendre inconscient et le tira dans un coin sombre, le désarmant. Après l'avoir fouillé, elle lança son communicateur, sa main appuyé sur l'appareil dans son oreille.

« Hunter, je viens de désarmer un type, c'est pas notre gars... Il y a un bureau où quatre personnes se sont retrouvées à l'étage, et toujours pas de trace de notre cible. Par contre, l'entrepôt semble disposer d'un sous-sol, il y a un escalier qui semble aller encore plus bas, là où je suis. Rejoins-moi quand tu as fini. »

Elle fit ensuite demi-tour et pénétra dans un bureau, assez loin de celui actuellement occupé. Elle fouilla le bureau, les papiers importants, accroupie derrière le meuble pour ne pas se faire repérer. La brune feuilleta des dossiers sans grande importance, puis les rangea et quitta le bureau pour en trouver un autre. Elle réitéra l'opération, toujours cachée derrière le bureau en bois, et alors qu'elle vit quelque chose d'intéressant, elle entendit des pas approcher. Son sang se glaça dans ses veines et elle jura en se calant tout en dessous du bureau, son arme dégainée, les deux mains empoignant la crosse. Merde merde merde... Les pas se rapprochaient de plus en plus, jusqu'à s'étouffer dans la moquette du bureau. Elle entendit chuchoter et grinça des dents, puis se jeta d'en dessous du bureau pour se redresser, l'arme pointée sur l'individu, prête à tirer. Elle soupira en baissant son arme lorsqu'elle reconnu Hunter, relâchant tout l'air qu'elle avait emprisonné en retenant sa respiration.




___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hunter
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Il a la classe. Et il est britannique.
Esther, Elsa, Sam, Brian & Robbie
166
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You should focus on not doing anything overly stupid | ft. Betsy   Dim 19 Fév - 17:50

You should focus on not doing anything overly stupid.
ft Elisabeth Braddock
Betsy se proposa pour aller en haut, laissant à Hunter le privilège de couvrir ses arrières. D'un geste expert, l'ancien commando vérifia le chargeur de l'arme qu'il venait de prendre au garde, avant de regarder Betsy s'en aller, lançant un regard noir à la jeune femme quand elle menaça de critiquer sa soupe si jamais il faisait mal son boulot. Réarmant le pistolet mitrailleur qu'il avait dans les mains, Hunter activa son oreillette, avant de se remettre en route, sans pour autant lâcher Betsy du regard « Bobbi, quoi de neuf de l'autre côté? » « Je commence à me dire qu'ils sont peut-être moins nets qu'ils en ont l'air. Je vous préviens si j'ai du concret. » L'annonce de Bobbi n'était guère surprenante quand on voyait le manque d'activité qu'il pouvait y avoir ici, et le fait que l'endroit était occupé par des hommes armés qui n'étaient visiblement pas là pour empêcher des fouineurs de zieuter quelques bagnoles hors de prix.
Alors que Betsy se dirigeait vers les bureaux, Hunter continua d'explorer le rez-de-chaussée, évoluant entre les voitures pour éviter de se faire repérer par d'autres gardes. Visiblement, il n'y avait pas d'autres personnes à son niveau, mais on était jamais trop prudent. Il n'était jamais à l'abri d'un mec un peu plus discret que la moyenne, et il aurait bien du mal à se faire passer pour un simple citoyen lambda qui était simplement rentré dans un endroit ou il n'aurait pas du être avec une arme entre les mains. Arrivant de l'autre côté de l'entrepôt, il se retrouva face à deux portes, l'une donnant sur ce qui semblait être un bureau, et l'autre donnant sur une pièce dont les occupants voulaient sûrement protéger le contenu, puisqu'elle était fermée par un cadenas. Fouillant rapidement le bureau, il ne trouva rien d'intéressant, parmi les quelques papiers se trouvant dans les casiers de rangement, et passa donc à la porte d'en face, dont il fit rapidement sauter le cadenas. Ouvrant la porte avec une infinie précaution, il siffla quand il vit le contenu de la pièce, qui avait du être une remise à outils auparavant, mais qui avait visiblement été transformée en armurerie « Hé ben si ça c'est pas du matos... » Alors là c'était clair, les gars d'à côté trempaient forcément dans de sales histoires, parce qu'à moins d'être totalement idiots, ils ne pouvaient pas ignorer que des types s'amusaient à faire du trafic d'armes dans leur entrepôt. Et Hunter en aurait parié la recette de sa soupe au champignons que ce qu'il avait sous les yeux n'était que la partie visible de l'iceberg. Fouillant pour essayer de trouver un manifeste ou quelque-chose du même acabit, Hunter porta sa main à son oreille quand Betsy le contacta pour lui dire qu'elle avait besoin qu'il rapplique « J'arrive de suite. » Dénichant rapidement ce qu'il cherchait, il plia le papier avant de le fourrer dans une poche de son pantalon.
Rebroussant chemin, Hunter retourna jusqu'à l'escalier qui permettait d'accéder aux bureaux du haut. Traversant la passerelle d'un pas vif, il finit par pénétrer dans les bureaux, avant d'avancer avec plus de discrétion, afin d'éviter de se faire repérer par d'éventuels garde que Betsy n'aurait pas eue « Psst, t'es là? » C'est alors qu'une personne surgit de derrière un bureau, braquant son arme sur lui, et Hunter manqua de lui tirer une balle dans la tête quand il vit qu'il s'agissait de sa collègue « Bordel Braddock, ça va pas de me faire une frayeur pareille? J'ai failli t'en coller une! » Siffla-t-il à voix basse alors qu'il baissait son arme. Bon, au moins le bon point, c'est qu'il avait retrouvée Betsy « Enfin bref, j'ai trouvé des trucs intéressants en bas. Y a une pièce pleine d'armes en tous genre, et je te parie que c'est pas du matos de paint-ball. Le reste doit être au sous-sol. Et maintenant... si on allait dire bonjour à tes charmants amis dans le bureau d'à côté? » Il laissa Betsy le guider jusqu'à la porte du bureau, et ils se placèrent chacun d'un côté, prêts à passer à l'action. Hunter doutait qu'ils puissent avoir les quatre sans qu'un coup de feu soit tiré, mais ça n'était pas impossible. Si l'effet de surprise fonctionnait assez longtemps et que les quatre glands étaient assez idiots pour ne pas avoir d'armes, alors ça pouvait le faire. Attendant que Betsy lui donne sa confirmation pour passer à l'action, il défonça la porte d'un solide coup de pied, avant de s'engouffrer dans le bureau, aussitôt suivi de sa collègue britannique. Profitant de la surprise des quatre gus, Hunter défonça le genou du plus proche, avant de lui coller un pain pour l'empêcher de se relever. L'autre tenta de le frapper, mais Lance bloqua aisément le coup, avant de faire chuter le type d'une balayette bien placée. Betsy avait réglé leur compte aux autres sans trop de casse « Bon allez les enfants, on reste sage ou papa va devoir vous mettre une grosse fessée. Betsy, essaye de voir si notre gars est là ou si ils ont des trucs intéressants sur eux, je surveille l'escalier. » Il n'était pas impossible que le boucan qu'ils avaient fait ait été entendu d'en bas, et ils ne savaient pas combien de personnes se trouvaient en bas, ni le matériel qu'ils pouvaient avoir en leur possession. Mais si ces gars avaient le même genre d'armes que ce qu'Hunter avait pu voir au rez-de-chaussée, alors ils avaient de quoi faire une petite guerre.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You should focus on not doing anything overly stupid | ft. Betsy   Sam 25 Fév - 18:30


You should focus on not doing anything overly stupid

I thought that it would be easier than this

« Bordel Braddock, ça va pas de me faire une frayeur pareille ? J'ai failli t'en coller une !
- Tu m'as fichu la trouille aussi, je te rappelle! Jura la brune entre ses dents. »

Rangeant son arme sous sa ceinture, l'anglaise s'abaissa pour récupérer le dossier qu'elle feuilletait juste avant. Le papier glissa dans ses mains et elle l'enroula pour le mettre dans une des poches intérieures de son manteau tandis que son collègue lui parlait. Elle pinça les lèvres en constatant qu'Hunter n'avait pas tort. Une pièce remplie d'armes c'était pas pour faire joli. Grimaçant, elle hocha la tête, se notant tout de même qu'ils feraient bien d'aller sécuriser la pièce ou la vider avant que de possibles renforts ennemis ne débarquent. Ils devraient se faire discrets pour éviter ce genre de situation. Elle souffla doucement, remettant son manteau en place tout en avançant. Dépassant Hunter, elle souriait lorsqu'il proposa d'aller retrouver les zigotos qu'elle avait croisé juste avant.

« Je pensais que tu ne demanderais jamais, ricana-t-elle. »

La brune passa doucement la tête à travers la porte du bureau, vérifiant que personne ne se trouvait dans le couloir. Faisant signe à son collègue, elle reprit son arme à l'arrière de son pantalon, et retira la sécurité, le canon pointé vers le haut. Longeant les murs tout en faisant le moins de bruit possible, elle guida Hunter jusqu'au bureau occupé. Elle s'accroupit et passa devant la porte pour se trouver du côté gauche alors que Lance restait à droite. L'anglaise jeta un coup d’œil à l'intérieur. Ils étaient encore tous là, sûrement à élaborer un plan quelconque. Fronçant les sourcils, elle détailla ce qui se trouvait sur la table, mais l'un d'eux bougea et obstrua son champ de vision. Elle grimaça et pinça les lèvres, se retenant de jurer à nouveau. Posant son regard sur son collègue, elle lui lança quelques signes spécifiques et il finit par défoncer la porte d'un coup de pied bien envoyé. La brune rentra à sa suite, dardant son regard inquisiteur sur les quatre gars se retournant sous le coup de la surprise. Elle vit Hunter du coin de l’œil, foncer sur l'un d'entre eux, et elle en profita pour en pousser un contre le mur d'un coup d'épaule solide. La crosse de son flingue s'abattit brutalement contre son crâne et il tomba au sol, inconscient. Portée par l'adrénaline, la brune fonça au niveau du bureau et bondit par dessus pour glisser sur la surface en bois. Ses jambes gaînées percutaient l'abdomen d'un des derniers mecs, et il trébucha, cognant contre la fenêtre juste derrière lui. Alors que les pieds de l'anglaise retournaient au sol, elle s'abaissa avant de reprendre son élan, assénant un puissant uppercut dans le menton du malfrat. Celui-ci fut sonné sur le coup et cogna à nouveau contre la fenêtre, tout en glissant le long du mur. La brune souriait, le souffle erratique et se tourna vers son collègue. Lui aussi venait d'éliminer les méchants personnages.

« Bon allez les enfants, on reste sage ou papa va devoir vous mettre une grosse fessée. Betsy, essaye de voir si notre gars est là ou si ils ont des trucs intéressants sur eux, je surveille l'escalier. »

Hochant la tête, la brune entendit son collègue partir, ses pieds foulant le sol à bonne vitesse jusqu'à ce qu'il atteigne l'escalier un peu plus bas. Il trouverait certainement le corps inconscient qu'elle avait caché un peu plus tôt. S'accroupissant au niveau de l'un d'entre eux, elle commença à fouiller leurs poches, les unes après les autres après avoir rangé son arme. Vérifiant les visages au passage. Elle soupira en constatant que leur cible n'était toujours pas présente. Ses doigts se mirent à cogner contre un objet lourd quand elle passa la main dans l'une des poches, et elle sortit l'arme du malfaiteur avant de la balancer en dehors de la pièce. Betsy finit par détrousser le dernier individu, et retira un morceau de papier de sa poche. Un code semblait être inscrit dessus et elle récupéra la feuille avant de sortir à son tour du bureau. A tous les coups, il y avait un cadenas ou une connerie du genre qu'ils devront déjouer pour avancer. Ce papier pourrait bien les sortir de la mouise. L'anglaise s'approcha de son collègue, qui se tenait en haut des escaliers. Arrivant à sa hauteur, elle lui tendit le petit morceau de papier, ainsi que le dossier qu'elle avait récupéré peu de temps auparavant.

« Toujours pas de trace de notre cible. Par contre j'ai trouvé ce papier. Ca n'a l'air de rien, mais ça pourrait être important. Elle glissa le morceau de papier dans sa main. Et il y a ce dossier aussi. On dirait des commandes pour des armes, et pour d'autres choses aussi... »

Si ça se trouvait, tout ceci n'était qu'une mascarade pour un projet bien plus grand. Cette pensée noua sa gorge et son sang pulsait fortement dans ses veines alors qu'elle tentait de respirer calmement. Peut-être même que Bobbi se trouvait dans la mouise de son côté, alors qu'eux sombraient dans une terrible découverte. Avec tout le matos dont Hunter avait parlé, il y avait de fortes chances que le concessionnaire soit impliqué dans l'affaire. Un mafieux pourrait très bien se trouver dans le coin, et avoir des comptes à rendre, d'où les agents armés et le hangar servant de cachette. Dardant son regard plissé sur les escaliers, son attention fût happé par l'obscurité qui les attendaient en contrebas. Ses pas la portaient instinctivement et elle déglutissait en empruntant les marches. La noirceur des lieux semblait dangereuse, mystérieuse, oppressante. La brune chercha à tâtons un interrupteur, mais rien ne rencontra ses doigts lorsqu'elle les passa contre le mur. Alors elle fouilla dans sa poche pour récupérer une lampe de poche et l'alluma. Passant le rayon lumineux sur la pièce, elle s'arrêta sur un tas de paquets un peu plus loin. Un hoquet de surprise s'échappa de sa gorge alors qu'elle avançait. Des packs de C4... Avec des dispositifs à explosion, des mines, des décharges, des détonateurs... Tout cela allait virer au cauchemar... La lampe de poche éclaira un autre tas et soudainement, la pièce fut illuminée complètement, dévoilant d'autres réserves d'explosifs. Quelqu'un venait de trouver l'interrupteur et Betsy se tourna vers Hunter, qui lui signifia que ce n'était pas de son fait. Ses yeux s'écarquillaient d'horreur. L'adrénaline la prenant aux tripes, elle sortit à nouveau son flingue et le pointa devant elle, prête à en découdre alors qu'elle reculait jusqu'à un recoin pour se protéger.


___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hunter
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Il a la classe. Et il est britannique.
Esther, Elsa, Sam, Brian & Robbie
166
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You should focus on not doing anything overly stupid | ft. Betsy   Ven 3 Mar - 8:45

You should focus on not doing anything overly stupid.
ft Elisabeth Braddock
L'oreille aux aguets, Hunter gardait son arme braquée sur l'escalier qui menait au sous-sol, prêt à faire feu si jamais il voyait le moindre crâne surgir de là. Mais visiblement, personne ne les avait entendus mettre les quatre clampins au tapis, ce qui les arrangeait bien. Tant qu'ils avaient l'effet de surprise, ils avaient l'avantage sur eux. Alors si ils continuaient à avoir l'avantage, alors tout baignait pour eux, et Hunter avait toujours apprécié quand une mission se déroulait sans le moindre problèmes. Parce que pas de problèmes voulait dire pas de vie en danger, pas de bobos et surtout pas de séjours à l'hosto. Ce qui franchement, l'arrangerait clairement de ne pas finir dans un lit d'hôpital à bouffer des médocs à la pelle entre des repas à la qualité franchement douteuse.
Betsy finit par revenir auprès de lui, et lui tendit un papier qu'elle avait sûrement du trouver sur un des gars. Il y avait juste une série de chiffres marquée sur une des faces, et rien d'autre. Elle lui tendit aussi un dossier, que le britannique consulta rapidement, ses yeux s'agrandissant peu à peu alors qu'il lisait ce qu'il avait sous les yeux « Armes, munitions, équipement en tout genre... Merde, ces mecs sont en train de rassembler assez de matos pour équiper une armée des pieds à la tête. Je sais pas sur quoi on est tombés, mais c'est bien plus gros qu'une petite histoire de trafic d'armes. » Ils avaient intérêt à trouver rapidement leur bonhomme et à lui mettre la main dessus avant que la poudrière sur laquelle ils étaient ne se décide à exploser. Parce que vu le stock d'armes qu'il avait trouvé de son côté et les chiffres qu'il avait sous la main, mieux valait éviter de faire tomber un briquet allumé dans le coin.
Se décidant à descendre en bas, Betsy ouvrit la marche, cherchant à trouver un interrupteur pour y voir plus claire, puisqu'il faisait aussi noir ici que dans la tête d'un type d'HYDRA. Betsy sortit une lampe torche de sa poche, et Hunter l'imita, braquant le rayon lumineux autour de lui. Et ce qu'ils voyaient n'avait franchement rien de rassurant. Bon d'accord, ils n'étaient pas non plus tombés sur le labo secret d'un scientifique taré qui faisait des expériences horribles sur de pauvres humains, mais partout ou il regardait, il voyait des armes, des munitions et des explosifs. Il devait y en avoir pour des millions, et ça faisait largement assez de matériel pour prendre d'assaut n'importe quel bâtiment gouvernemental de l'île. Là c'était certain, toute cette histoire dépassait largement le cadre du simple trafic. Soudain, la lumière se fit autour d'eux, et Hunter lança un regard inquiet à Betsy « J'ai touché à rien. Et j'ai un mauvais présentiment. » Et vu le regard que lui lançait Betsy, ça n'était visiblement pas de son fait à elle non plus. Ce qui ne pouvait dire qu'une chose, ils n'étaient pas seuls en bas, et ce « ils » avait visiblement envie de les voir bien comme il fallait histoire de les choper.
Et soudain, un coup de feu se fit entendre, et Hunter se baissa rapidement, se cachant derrière une caisse en bois qui devait sûrement contenir un tas d'armes. Ou en tout cas un tas de truc qui n'allait sûrement pas faire plaisir si jamais ça explosait. Sortant la tête de sa cachette, Hunter repéra au moins quatre personnes, avant qu'un coup de feu un poil trop proche ne l'oblige à se réfugier à nouveau derrière son abri « Vous êtes qui? » « On est les dératiseurs! On nous a signalé un problème de nuisibles! Et je crois qu'on a touché le gros lot là. » Pour toute réponse, Hunter eut droit à une rafale dans sa direction, qui l'obligea à changer d'abri. Visiblement, ces types n'avaient pas le moindre humour, ce qu'Hunter trouva profondément navrant. En quelques gestes, il indiqua à Betsy le nombre de types qu'il avait vu et l'endroit ou ils se trouvaient, avant de se glisser derrière un pilier qui lui offrait un bien meilleur abri « Bon écoutez les mecs, on est tous partis du mauvais pied. Alors si vous pouviez poser vos armes et vous rendre sans faire d'histoires, ça éviterait à mon amie ici présente de devoir vous déglinguer un par un. » Et comme pour appuyer ses dires, Hunter sortit de sa cachette, avant de tirer en direction du type le plus proche. Mieux valait qu'ils fassent vite pour descendre ces types avant qu'une balle ne se perdre et que tout se mette à exploser dans tous les sens. Parce que sinon, les gars qui allaient devoir s'occuper de nettoyer tout ce merdier n'allaient pas avoir le moindre mal à les faire tenir dans un dé à coudre.
Le britannique finit par lâcher le pistolet-mitrailleur qu'il avait récupérer plus tôt, avant d'attraper son arme « Bobbi, on aurait bien besoin d'aide ici, et assez vite. » Sans sortir de sa cachette, Hunter tira plusieurs fois au jugé, et sourit lorsqu'il entendit un cri de douleur venir de l'autre côté. C'est alors que le lumière s'éteignit, les plongeant à nouveau dans le noir. Poussant un juron, Hunter activa la lampe fixée à son arme, avant de jeter un coup d’œil hors de son abri. Mais il ne voyait absolument rien, et il se doutait que les types en face devaient avoir de quoi les voir, eux.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You should focus on not doing anything overly stupid | ft. Betsy   Mar 7 Mar - 11:30


You should focus on not doing anything overly stupid

I've seen times that were harder

Un coup de feu résonna dans le sous-sol, en un écho imperturbable qui fit siffler les oreilles de la brune. Son corps se pressa contre un recoin en béton et elle s’accroupissait ensuite pour se cacher un tant soi peu des malfaiteurs. Se mordant les lèvres, elle réfléchissait à toute vitesse. Essayant de déterminer la position du tireur, le nombre d'ennemis, ainsi que les capacités de leurs chargeurs. Du coin de l’œil, elle vit Hunter sortir de sa cachette et une balle siffla près de lui. L'anglaise retint un juron et passa à son tour sa tête hors de son recoin. Elle compta quatre individus, tous armés jusqu'aux dents et mémorisa leur position avant de se rabattre à nouveau dans l'ombre de son coin. La belle vérifia son chargeur, comptant ses minutions. Dix balles. Ça devrait le faire, en espérant que personne d'autre ne débarque par la suite. Son regard se mis à parcourir les caisses en bois et les réserves d'explosifs en tout genre. Il valait mieux ne pas trop s'attarder ici avec leurs armes, sinon il y avait de fortes chances que toutes les preuves disparaissent avant même que la situation ne soit gérée, ou les supérieurs informés. L'anglaise jeta à nouveau un coup d’œil, son arme plaquée entre ses mains, et ses bras repliés sur sa poitrine. Sa respiration légèrement tremblante ne l'empêcha pas de se concentrer, malgré les risques à encourir. La brune vit un des ennemis les interpeller, et elle se cacha à nouveau. Hunter s'empressa de lui répondre avec sa pointe d'humour anglais et fort inapproprié sur l'instant. La belle grimaça en levant les yeux au ciel. Elle n'était pas la seule à trouver sa répartie bancale, aux vues des balles qui raflaient en sa direction. Elle aurait très bien pu lui tirer dessus aussi, par dépit, mais mieux valait ne rien gâcher, même si sa balle se serait fondue dans le tas. Non, mais, de toute façon, Betsy ne tirait pas sur son équipe. Question de principe, même si la gâchette la démangeait. Malgré tout, elle pinça les lèvres en notant à quel point les ennemis semblaient se foutre royalement des explosifs alentours, et qu'ils puissent détruire le huitième de la ville au passage. Cela lui rappelait énormément ses jeunes années à l'armée, où elle était souvent envoyée au front pour dénicher les terroristes et les éliminer. Pas étonnant qu'elle s'était ainsi retrouvée dans la branche de l'anti-terrorisme, même au S.H.I.E.L.D. C'était là son élément et elle était très douée dans le domaine. Autant dire qu'il y avait peu de chances que les quatre zigotos s'en sortent indemne. En soupirant, la brune glissa son regard sur Hunter, qui lui fit plusieurs signes afin de lui indiquer les cibles et leurs positions. Bien, elles n'avaient donc pas bougés depuis leur intervention. Tandis que son collègue changeait de cachette, la belle risqua un coup d’œil à nouveau et roula au sol pour se cacher derrière une caisse en bois. C'était très dangereux, mais c'était là le seul moment où elle se sentait vivante. L'adrénaline parcourait son corps et la faisait trembler d'appréhension.

« Bon écoutez les mecs, on est tous partis du mauvais pied. Alors si vous pouviez poser vos armes et vous rendre sans faire d'histoires, ça éviterait à mon amie ici présente de devoir vous déglinguer un par un. »

L'anglaise se permit un sourire carnassier sur le visage, et changea à nouveau de cachette alors qu'Hunter s'était relevé pour tirer en leur direction. Elle se plaqua du côté de la caisse, et se mit à tirer également, en touchant un au mollet, et à l'épaule. Celui-ci lâcha son arme, et l'anglaise remarqua un des quatre ennemis se diriger plus loin, vers un pan de mur encore inexploré. Elle entendit Hunter appeler Bobbi à l'aide, et Betsy espérait que sa collègue ne se soit pas fait prendre au piège également, ou que ce soit la merde de son côté, l'empêchant ainsi de venir les aider. Mais la connaissant, elle avait déjà dû trouver ce qu'il fallait et s'était débarrassée des malfrats. Une balle siffla près de son oreille et elle recula derrière la caisse en bois, se cachant à nouveau. Son regard fut happé par un objet posé simplement sur les réserves, et elle l'attrapa en un battement de cil, son cœur tambourinant dans sa poitrine. C'était un simple couteau de chasse, mais elle ne comprenait pas réellement pourquoi il se trouvait là, au milieu des grenades et réserves de C4. Peut-être que l'un d'eux l'avait oublié précédemment, et que du coup, elle avait profité de leur esprits embrumés pour le leur dérober. Empoignant le couteau à pleine main, sa paume frottant contre le bois du manche, elle osa un regard vers les ennemis, et ne vis plus que trois d'entre eux. Deux semblaient avoir été blessés ; celui sur qui elle avait tiré, et un autre sur lequel Hunter devait avoir visé. Elle se leva en un bond, son bras tendu telle une corde d'un arc, et lança le projectile en direction du troisième individu. Alors que l'arme quittait sa paume, la lumière grésilla et s'éteignit, les plongeant à nouveau dans le noir. Un bruit mat se fit entendre, comme un corps tombant au sol. L'avait-elle touché ?Encore sous le coup de l'adrénaline, la brune se cacha à nouveau, zigzagant entre les caisses de bois pour s'éloigner des ennemis. Elle se plaqua contre un rebord, rangeant son arme et tentait de calmer sa respiration tandis que les pas des ennemis se faisaient entendre dans la salle. Les échos de leurs pas résonnaient à ses oreilles, et l'un d'eux arriva ainsi près d'elle. Les trois autres n'étaient nulle part aux alentours, du moins, elle ne les entendait pas. Ainsi, elle se jeta sur celui qui était arrivé à ses côtés, le plaquant au sol avant de tâtonner son corps à la recherche de son arme. Elle bloqua ses coups difficilement, mais parvint tout de même à récupérer le flingue de l'autre, le calant à sa ceinture, contre sa peau. Elle attrapa ses poignet et les passa dans son dos, tirant le plus fort qu'elle pouvait pour le disloquer un moment. Histoire de l'immobiliser sans faire trop de dégât. Un cri de douleur s'échappa de sa gorge et elle se redressa après-coup, attrapa son arme par le canon pour abattre la crosse sur le crâne de l'autre. Ainsi assommé, il ne risquait plus de les déranger.

« Un en moins, lança-t-elle à l'obscurité. »

Elle espérait qu'Hunter l'entende malgré tout et que les autres n'allaient pas débarquer en sa direction pour l'achever. Elisabeth changea ensuite de cachette, une nouvelle fois, tentant de ne pas faire trop de bruit lorsque ses pieds se posaient au sol. Elle avait bien vite repéré sa position, et avait décidé s'avancer vers celle où les ennemis se tenaient précédemment. Ils avaient forcément bougés et la voix devait être libre. Alors qu'elle se dirigeait vers leur ancienne position, elle buta contre quelque chose et son corps se figea alors qu'une vague glacée parcouru son ventre. Elle osa toucher du bout des doigts l'obstacle et se rendit compte qu'il s'agissait d'un corps. Elle espérait que ce n'était pas Hunter, mais sa paume rencontra le couteau qu'elle avait récupéré précédemment. Elle avait donc bien touché sa cible auparavant. Un fin sourire étira ses lèvres et elle soupira doucement, se rassurant sur l'état d'Hunter. Avec un peu de chance, il était encore en vie et Bobbi ne tarderait pas à arriver.

« Deux en moins. »

Puis elle avança doucement vers là où elle se rappelait avoir vu le dernier gars partir juste avant que la lumière ne s'éteigne. Elle espérait fortement ne pas le croiser, ou rencontrer d'autres ennemis. Mieux valait être discret, mais c'était un peu peine perdue actuellement. Les coups de feu avaient dû prévenir les derniers malfrats présents et ils ne devraient pas tarder à se manifester. A moins que ce ne soient les seuls présents, mais allez savoir. La brune rencontra ainsi le mur, et sa paume tâtonna le revêtement rêve à la recherche d'un interrupteur. Au bout de quelques instants, alors qu'elle entendait des échos de combat au loin, elle sentit quelque chose contre sa pulpe, et actionna le petit levier de l'interrupteur. La lumière claqua dans la pièce et l'éclaira brutalement, aveuglant légèrement la brune. Elle couru ainsi en direction d'Hunter, et le vit achever le dernier ennemi sans trop de difficulté. Lorsqu'il reporta son regard vers elle, Betsy hocha la tête en sa direction, et des pas se mirent à résonner dans les escaliers. La brune pointa son arme devant elle, mais l'abaissa bien vite lorsqu'elle reconnu la silhouette de leur collègue. Bobbi venait d'arriver et constatait le carnage auquel elle n'avait pas assisté.

« Ça n'a pas chômé à ce que je vois.
- La fête est terminée, désolée. Alors, tu as trouvé quelque chose? »


___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hunter
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Il a la classe. Et il est britannique.
Esther, Elsa, Sam, Brian & Robbie
166
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You should focus on not doing anything overly stupid | ft. Betsy   Mar 18 Avr - 10:20

You should focus on not doing anything overly stupid.
ft Elisabeth Braddock
Pointant le faisceau de sa lampe torche devant lui, Hunter essayait de repérer les types avant qu'ils ne lui tombent dessus. Mais pour le moment, ils avaient un certain avantage puisqu'ils avaient un gros faisceau lumineux pour leur indiquer ou se trouvait le type qu'ils devaient liquider. Et ils ne se gênaient pas pour essayer de le faire, puisque les balles commencèrent à pleuvoir dans sa direction, et que certaines d'entre elles étaient bien trop proches de lui à son goût. Sans sortir de sa cachette, il leur rendit la politesse, mais sans voir ou il visait, toucher quelqu'un était quasiment un miracle. Il fallait qu'il inverse rapidement la tendance avant de se retrouver aussi troué qu'une passoire. Mais si en effet ces crétins pouvaient voir ou il était, il pouvait tout à fait leur tendre un joli piège qui n'attendait que de les voir tomber dedans en beauté.
Détachant sa lampe de son arme, il réussit à la coincer entre deux caisses, avant de s'éloigner en longeant les caisses, évitant de se prendre une balle perdue. Se cachant derrière un pilier voisin, Hunter entendit de bruits de pas, et se fit le plus discret possible. Il n'eut pas à attendre longtemps avant de voir un type passer juste devant lui, totalement inconscient du fait que le type qu'il voulait descendre était à présent dans son dos. Se glissant derrière-lui, le britannique passa son bras autour du cou du malfrat, avant de serrer jusqu'à ce que le type tombe dans les pommes. Relâchant sa prise, Lance lui fit rapidement les poches, avant de lui attacher les mains. De son côté, Betsy semblait ne pas avoir trop de mal à gérer ses propres tracas, puisqu'il entendit sans le moindre mal un type hurler de douleur, puis Betsy qui lui confirma qu'elle venait bien de mettre un gars au tapis « Deux contre deux les mecs. C'est votre dernière chance de vous rendre avant de vous prendre une vilaine branlée. » Lança Hunter avant de quitter sa position rapidement pour ne pas qu'un des types ne lui tombe dessus. Évoluant entre les caisses, il essayait d'entendre les bruits de pas des deux gus afin de repérer l'endroit ou ils se trouvaient. C'était un jeu du chat et de la souris auquel ils étaient en train de participer, mais contrairement à ce que les malfrats pouvaient penser, ils n'étaient pas les chats. Ils étaient bel et bien les souris et ne savaient clairement pas face à qui ils se trouvaient. Parce que si c'était le cas, ils s'enfuiraient sans attendre et sans demander leur reste. Mais non, ils étaient là, à attendre de se faire botter le cul en beauté par deux agents d'élite du SHIELD.
Tournant à l'angle d'un pilier, il eut la mauvaise surprise de tomber sur le type qui tentait de le choper en lui rentrant littéralement dedans. Étouffant un grognement, Hunter ne perdit pas une seconde pour frapper, mais l'absence totale de visibilité n'aidait vraiment pas à cogner au bon endroit pour mettre fin au combat rapidement. Le britannique eut néanmoins la bonne surprise d'entendre le type pousser un cri de douleur alors qu'il avait collé un violent coup de poing au pilier. C'est ce moment que décida la lumière pour se rallumer, et Lance ne perdit pas une seule seconde pour le mettre KO. Bloquant son coup de poing maladroit, Hunter lui bousilla la rotule et sans attendre, il lui éclata la tête contre le pilier. Se redressant, il croisa le regard de sa collègue, avant de hocher la tête dans sa direction. Entendant des bruits de pas dans l'escalier, Lance pointa son arme dans la direction de l'escalier, mais la baissa quand il vit qu'il s'agissait de Bobbi, qui venait à la rescousse une fois la bataille terminée. Hunter sourit devant la remarque de la blonde, avant d'ajouter à la suite ce celle de son autre collègue « On voulait bien t'en garder un ou deux, mais ils étaient pas d'accord » Puis Bobbi leur raconta ce qui lui était arrivé de son côté. Comme ils avaient commencé à s'en douter, les gars d'à côté étaient loin d'être blanc comme neige, puisqu'ils servaient à blanchir l'argent qu'ils se faisaient avec leur petit trafic d'armes clandestin, et les voitures leurs servaient à faire passer le matériel qu'ils vendaient en toute discrétion au frontières et dans l'île « Et t'as réussi à savoir tout ça en... vingt-cinq minutes? » « Tu sais à quel point je peux me montrer convaincante quand il s'agit de faire parler les gens. » Le britannique ne répondit pas, mais il savait à quel point ça pouvait être vrai. Bobbi avait toujours eu un véritable don pour faire dire aux gens ce qu'elle voulait savoir « Et notre gars ? » « Avec de la chance, il doit roupiller quelque-part parmi les gus qui sont ici. Et... c'est pas lui. » Ajouta-t-il en attrapant le gars à qui il avait cassé la gueule pour voir son visage. Parcourant la pièce, il vérifia les autres, avant de râler « Il est pas là. Comment ça se fait qu'il soit pas là? » Ils avaient pourtant inspecté chaque centimètre carré du bâtiment, sans trouver la moindre trace du bonhomme. Il ne pouvait pas s'être purement et simplement volatilisé sans laisser la moindre traces « On devrait fouiller la pièce, des fois qu'il y ait un accès secret à une autre salle, ou une connerie du genre. Et Bobbi, tu pourrais... » « ...contacter le QG? Déjà fait, les renforts sont en chemin. » « Parfait. » Lança Hunter avec entrain avant de commencer à inspecter la moindre brique dans l'espoir de trouver la cachette de leur gars. Il allait démonter cette endroit morceau par morceau si nécessaire.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You should focus on not doing anything overly stupid | ft. Betsy   Dim 23 Avr - 12:59



You should focus on not doing anything overly stupid

Remember the taste of bitterness


La remarque de Hunter eut pour effet de faire ricaner la brune, avant que leur collègue respective ne leur explique les diverses trouvailles du côté du concessionnaire. Croisant les bras contre son torse, Elisabeth se concentrait sur ses dires, tandis que son esprit fusait à toute allure, réfléchissant à toutes les possibilités. Les corps qui jonchaient le sol, inconscients ou non d'ailleurs, trempaient effectivement dans une affaire loin d'être réglo. Ses lèvres pincées témoignaient de son ressenti, alors qu'un grognement tremblait au fond de sa gorge. Un trafic d'armes clandestin, encore. Et sous une couverture plutôt effilochée pour le coup. Se détournant légèrement de la scène, Elisabeth scruta les alentours, passant doucement la pulpe de ses doigts contre les caisses en bois, son souffle caressant les preuves alors qu'elle les observait plus en détail. Un bon paquet de C4, des armes à foison, et des grenades. Sans compter le reste, sûrement caché dans les autres caisses ou dans les voitures. Les voix de ses collègues venaient à chatouiller ses tympans, alors que la brune passait une mèche de cheveux derrière son oreille, attentive.

« Et t'as réussi à savoir tout ça en... vingt-cinq minutes?
_ Tu sais à quel point je peux me montrer convaincante quand il s'agit de faire parler les gens.
_ Ils ont dû être désinhibés et avoir la langue bien déliée après ta venue.
_ Et notre gars ?
_ Avec de la chance, il doit roupiller quelque-part parmi les gus qui sont ici. »

Betsy détourna le regard, analysant les individus au sol alors que Hunter faisait de même, s'accroupissant ça et là pour trouver leur gars. Avec un peu de chance, il se trouvait parmi les blessés et ils pourraient l'emmener rapidement afin de lui faire passer un interrogatoire très salé. Tournant les talons, l'anglaise se racla la gorge en continuant ses fouilles dans les caisses, à la recherche d'un autre indice peut-être un peu plus claquant que de simples armes. Si elle mettait la main sur une vraie bombe, ou quelque chose du même gabarit, il était clair qu'ils allaient devoir prendre beaucoup de précautions pour tout déplacer jusqu'à la salle des archives. Peut-être même devoir appeler l'équipe de déminage et démantèlement en urgence. La brune soupira, espérant ne pas devoir en arriver jusque là. Une simple mission de reconnaissance ne pouvait pas prendre de telles ampleurs, même si l'anglaise était habituée, vu son travail quelque peu animé. Son regard perçant scruta une nouvelle fois la pièce, alors que Hunter se redressait, un air quelque peu inquiet imprégné sur ses traits. La brune haussa un sourcil, décroisant ses bras qui pendaient alors mollement contre ses flancs. Elle s'avança doucement vers ses collègues, tandis que la voix de Lance laissai filtrer un fond de stress.

« Et... c'est pas lui. Il est pas là. Comment ça se fait qu'il soit pas là?
_ Quoi ? Comment ça il est pas là ? Il a pas pu disparaître comme ça, l'enfoiré.
_ On devrait fouiller la pièce, des fois qu'il y ait un accès secret à une autre salle, ou une connerie du genre. Et Bobbi, tu pourrais...
_ ...contacter le QG? Déjà fait, les renforts sont en chemin.
_ Parfait. »

Betsy claqua des talons au sol, se dirigeant rapidement vers le pan du mur qu'elle avait exploré précédemment. Elle pouvait entendre Bobbi et Lance faire de même, tâtant chaque recoins, fouillant les moindres fissures. Les agents scrutaient les moindres parcelles disponibles, à la recherche d'une entrée secrète, d'une autre pièce. La disposition de l'entrepôt semblait beaucoup trop complexe pour qu'il ne recèle pas de mystères. Et à vrai dire, la brune pouvait même le ressentir dans ses tripes. La retombée d'adrénaline n'ayant aucunement altéré son jugement et ses capacités. Sa main levée devant elle, caressant le mur rugueux un peu plus loin, rencontra bien vite une parcelle métallique, alors qu'un souffle d'air chatouilla sa peau. Ses sourcils se fronçaient rapidement, alors qu'elle s'affairait à caler ses paumes sur le métal. Un écho résonnait alentours, et elle pouvait aisément deviner que derrière se trouvait une nouvelle pièce. Un raisonnement creux chatouilla ses oreilles alors qu'elle se recula, observant la porte juste devant elle. Au premier abord, elle n'était pas bien facile à discerner, les murs étant de la même couleur. Mais la texture tait toute autre, et le froid glaçant de la porte ne lui avait pas échappé. Elle laissa pendre mollement ses mains sur ses flancs avant d'appeler ses collègues.

« Bobbi, Lance, par ici. Je crois que j'ai trouvé un nouvel accès, souffla-t-elle. Avec un peu de chance notre gars se cache à l'intérieur. »

L'anglaise attrapa à nouveau son arme, sentant la crosse contre ses doigts fins alors qu'elle la gardait pointée au sol, prête à la relever en urgence. Les jambes fléchies, elle s'avança à nouveau vers la porte, tandis que Hunter et Morse arrivaient derrière elle, haletant. Son pied fendit les airs, prenant son élan et s'écrasant contre la porte en un bruit mat. Les gonds semblaient lâcher, mais peut-être pas assez. La porte branlante couina et l'anglaise recommença, en se jetant contre elle, l'épaule cognant le métal glacial. Se rattrapant rapidement, elle pouvait remarquer la présence de la porte ouverte, claquant contre le mur alors que ses collègues rentraient dans la pièce, la dépassant. La poussière flottant devant elle obstrua quelque peu sa vision et elle toussota, sa main cachant sa bouche alors qu'elle entrait un peu plus dans la pièce. Ses yeux embrasaient la scène, à la recherche de mouvement lorsqu'elle entendit Hunter hurler. Ses yeux s'ouvrirent en grand lorsqu'elle se retourna. Il venait de trouver le gars, dans le fond de la pièce. Il avait dû tenter de filer par une autre issue avant que les agents ne le rattrapent. Malheureusement pour lui, il avait choisi la mauvaise équipe devant laquelle se défiler. Betsy jeta un rapide coup d’œil alentours, vérifiant que personne d'autre ne se trouvait ici, avant de filer vers ses collègues. Bobbi pointait son arme vers lui, les traits tirés, alors qu'Hunter bataillait avec pour lui passer les menottes. Les coups se perdaient facilement lors des arrestations, ça n'allait pas lui faire de mal, et peut-être même lui remettre les idées en place. Betsy gardai toujours son arme pointée vers le sol avant de s'arrêter au niveau de Bobbi. Sa voix résonna au travers des cris rageurs du suspect et s'étouffa par la suite, lorsque Hunter se retourna vers elles.

« Plus qu'à attendre que la cavalerie arrive pour faire le ménage. »

___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hunter
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Il a la classe. Et il est britannique.
Esther, Elsa, Sam, Brian & Robbie
166
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You should focus on not doing anything overly stupid | ft. Betsy   Dim 30 Avr - 22:27

You should focus on not doing anything overly stupid.
ft Elisabeth Braddock
Occupé à essayer de trouver un éventuel accès à une pièce secrète ou une sortie de secours dans le coin de la pièce qu'il fouillait, mais ses recherches n'étaient franchement pas concluantes. Et autant dire que ça commençait à sérieusement l'énerver. Ils n'allaient quand même pas laisser l'autre idiot se faire la belle simplement parce qu'ils étaient incapables de trouver une stupide porte dérobée. Autant dire qu'ils allaient se faire chambrer par les autres gars du service si jamais ils revenaient sans leur cible principale, et ça Hunter n'en avait franchement pas envie. Merde, il était un ex officier des SAS, un foutu commando, il n'allait quand même pas se laisser avoir par un foutu criminel qui avait eu son brevet de racaille dans une pochette surprise. Et ils n'avaient pas la moindre idée d'où la possible sortie pouvait bien déboucher, alors à l'attendre à l'autre bout... autant chercher une aiguille dans une meule de foin, ils auraient à peu près autant de chance d'y arriver « T'as quelque-chose? » Demanda l'anglais en se tournant vers Bobbi « Tu m'as vu défoncer une porte? » Visiblement, sa partenaire commençait aussi à en avoir plein le choux de cette histoire « Bon, je paye la prochaine tournée à la personne qui trouve cette foutue porte. » Mais Lance commençait à sérieusement envisager l'idée de dégoter des explosifs dans tous ce tas d'armes et de minutions, de faire péter tous les murs de la pièce et de voir dans les décombres si leur gus était là.
Mais la promesse d'une mousse bien fraiche sembla visiblement motiver Betsy plus que nécessaire, puisqu'elle finit par les appeler pour leur annoncer qu'elle avait trouvé quelque-chose. Se regroupant auprès d'elle, les deux autres agents constatèrent qu'elle avait en effet quelque-chose, et que ce fameux quelque-chose était visiblement une porte. Plutôt bien cachée il fallait l'avouer, mais visiblement pas assez pour les yeux de Betsy. Dégainant son arme, il se posta à la gauche de Betsy, alors que Bobbi se postait à sa droite, les mains bien serrées autour de la crosse de son arme. Ils laissèrent leur collègue défoncer la porte avant de se précipiter dans la pièce, vérifiant chacun un des côtés. Et son regard s'arrêta rapidement sur le type qui venait de bondir de sa chaise et les regardait avec de grands yeux. Bingo, leur gars était là, visiblement surpris qu'ils aient réussit à trouver sa petite cachette secrète « Je l'ai! » S'écria Hunter avant de lui foncer dessus, résistant à l'envie de beugler comme un animal enragé. Ceinturant l'homme, il le plaqua au sol avec la délicatesse d'un rugbymen. Sans attendre, Hunter lui colla une bonne droite, mais loin de se laisser faire, le type réussit à le repousser, avant de se relever. Pour mieux se retrouver face à Bobbi, qui le renvoya à terre d'un splendide coup de pied fouetté en pleine poire. Essayant d'opter pour la fuite, le pauvre gars ne fit pas trois pas qu'Hunter lui attrapait la cheville avant de le tirer violemment en arrière, le faisant s'éclater la mâchoire par terre. Profitant qu'il était à moitié sonné par sa chute, Hunter s'assit dessus, avant de sortir ses menottes « Arrête de gigoter ou je laisse ma collègue s'occuper de toi. Et crois-moi, j'aimerais pas être dans la même pièce qu'elle et être à ta place. » Il ajouta la dernière phrase en adressant un clin d'oeil appuyé à sa partenaire, qui braquait toujours son arme sur leur suspect. Réussissant enfin à passer les menottes au suspect, Hunter se releva, avant de se tourner vers Betsy « J'espère qu'ils ont pensé à amener un grand panier à salades, parce qu'on a quand même fait une sacrée récolte. » En effet, ils avaient attrapé un bon paquet de gars aujourd'hui, et il allait falloir plus d'un SUV du SHIELD pour tous les embarquer. Et puis mieux valait qu'ils aient aussi pensé à amener de quoi emporter les "quelques" caisses d'armes qui se trouvaient dans le bâtiment « Et sinon... y en a une qui aurait un jeu de cartes? » Demanda Hunter à tout hasard.
Finalement, les renforts arrivèrent au bout d'une vingtaine de minutes, et ils n'eurent pas trop de mal à mettre toute cette belle brochette de criminels dans les bagnoles pour qu'ils puissent être emmenés jusqu'au QG, ou ils allaient être cuisinés comme il fallait pour qu'ils crachent toutes les infos utiles qu'ils pouvaient avoir « Encore une journée bien remplie. » Lança Hunter avec entrain tout en posant ses mains sur ses hanches « Ouais. Et sinon... t'avais pas parlé d'un kebab et d'une tournée que tu payais? » « Et euh... j'aurais dit ça quand? » Demanda le brun en feignant l'innocence.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
 
You should focus on not doing anything overly stupid | ft. Betsy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CEN GX 1 4X4 electrique en drift Focus
» Pour des photos nettes : la mise au point (focus)
» Back focus
» Ford Focus RS WRC Hasegawa
» K5: léger front focus ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: