Partagez | 
 

 Malik Caglar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Malik CaglarHumain modifié
avatar

Malikou
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.
Keith/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
360
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Malik Caglar    Dim 19 Fév - 17:15

Malik Caglar

citation
30 ansMalikou
AssassinHydra
Bisexuel & veuf/relation libreHumain modifié

Pouvoirs -

Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.


Souhait

Malik souhaitait plus que tout que sa femme soit en vie. Malheureusement, une fois son souhait exaucé, son mariage a été un vrai fiasco. Il se délaissa d'elle et finit par la tromper à son tour, cela l'amena cependant à tuer sa femme, une deuxième fois, lors d'une violence dispute. Mais cette fois, il n'éprouve aucun regret et s'en fous royalement de ce qu'il a bien pu lui faire

Emergence

Pour le moment, Malik se souvient de rien. La seule sensation de déjà vu qu'il a eut, c'est à la dispute de sa femme et la colère soudaine que ça engendré en lui. Il se sait pas d'où ça vient, et ne cherche d'ailleurs pas à savoir.



Avez-vous entendu parler de ces rumeurs sur l'émergence de certains pouvoirs ? Si oui, qu'en pensez-vous ? Vous trouvez ça excitant ? Malsain ? Improbable ?
Malik en a entendu parler et trouve ça très excitant et intéressant. Bien qu'il n'a encore aucun souvenir d'en avoir lui aussi, il espère que ce soit vrai. Rien que pour s'amuser encore plus dans ses missions. Cependant, rien ne lui a prouvé encore que ces rumeurs soient véridiques. Il attend donc d'avoir une preuve concrète sous son nez, avant d'essayer d'en apprendre un peu plus.

Avez-vous déjà été témoin d'une rafle de la garde rouge ? Pensez-vous réellement qu'ils recherchent des personnes à pouvoirs ou ce ne sont que des bruits de couloir ? Le contrôle de la population serait-il un mal nécessaire ?
Pour tout vous dire, Malik sait mais il s'en fout royalement. Lui, tout ce qui compte c'est son boulot, le reste il en a rien à battre. Mise à part l'histoire des rumeurs circulant sur l'émergence des pouvoirs, ce que fais la garde rouge lui passe au dessus. Il fait ce qu'on lui dit de faire : point barre.

Dans une autre vie, qui auriez-vous aimé être ? Pour quelles raisons ?
Personne. Malik aime ce qu'il est et ne veux en aucun cas changer. Il trouve même cette question complètement conne.


pseudo

Awen  

sexe/age

Féminin

pays

France

DC

Keith Ferell  

personnage marvel, scénario ou inventé

Inventé <3

niveau d'émergence

1

niveau de maitrise

0

Désirez-vous un parrain/marraine

J'en ai déjà une  

vous nous avez connu...

Toujours pas la même personne : Gabriel    

un dernier aveu

Rien de particulier à part que c'est un immense plaisir d'être ici et que je vous aime  
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Malik CaglarHumain modifié
avatar

Malikou
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.
Keith/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
360
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malik Caglar    Dim 19 Fév - 17:16

Before Genosha

we all have to start somewhere
Malik vit le jour le 6 Mai 1986 à Washington. Né dans un milieu modeste et benjamin d'une famille de cinq enfants, le jeune garçon apprit très vite à se débrouiller seul. De nature sage et réservé au début, passé ses dix ans, il changea radicalement d'attitude et finit par se comporter comme un petit diablotin, casse-cou et désobéissant. Ses parents en étaient excédés mais peu disposés à se fâcher contre lui, ils ne le reprirent que très rarement pour au final, finir par le laisser vivre à sa guise.

Malik profita donc de cette liberté pour faire ce qu'il voulait, quand il le voulait. Il quitta le cocon familial le jour de ses dix-huit ans, bien décidé à profiter de la vie sans peine ni regret. Il sillonna le monde en quête d'aventures et de découvertes, jouissant de chaque seconde passée sur cette terre. Rien ni personne ne pouvait l'arrêter. Il avançait sans se retourner, un fin rictus au coin des lèvres. Or, l'arrivée d'une jeune femme dans sa vie bouleversa son existence. Elle s'appelait Aaliya. Elle était d'une grande beauté, avec ses yeux bleus et sa peau satinée. Ses longs cheveux noirs tombaient à grosses boucles sur ses épaules. Elle dégageait une odeur capiteuse et enivrante. Hélas, elle vendait aussi son corps pour de l'argent. Plusieurs hommes payaient ses services, en échange d'un bon moment passé en sa compagnie. Prostituée très prisée, c'était aussi une proie inaccessible. Pourtant, dès l'instant où son regard captura le sien en la croisant dans la rue cette nui là, Malik sut que c'était elle. Il décida malgré tout de l'accoster, passant outre l'interdiction formelle de son maquereau de l'approcher sans verser le moindre centime.

Un soir, tandis que ce vieux lard faisait le tour de ses employées pour vérifier si elles faisaient bien leur travail, il se présenta devant elle avec franchise, sans passer par la case "démocrate".
- Quel gâchis de donner un tel corps à ces croûtons, commença t-il soudain, la prenant au dépourvu, tu mérite mieux que ça. Quitte ce vieux Schnock poupée, envoie le chier et barres-toi avec moi. Je peux te donner tout ce que tu désir.

La prostituée parut, au premier abord, déconcertée. Or, elle ne chercha pas à le repousser, bien au contraire. Elle scruta son visage un instant, puis un sourire étira lentement ses lèvres.
- Tu me sembles bien sûr de toi étalon. Jamais mon patron ne me laissera partir. Il a donné un très bon prix pour m'avoir et...

- Et si tu savais comme j'en ai rien à foutre, l'interrompit Malik en lui prenant la main pour l’entraîner vers sa moto, je ne crains pas ce merdeux. Qu'il tente de m'en empêcher, je l'accueillerais à bras ouvert.

Il était on ne peut plus sérieux. Si ce vétéran se mettait en travers de leurs chemins, un grand coup dans le pif lui remettra bien vite les idées en place. Quand il avait une idée en tête, il ne l'avait pas ailleurs. Malik se tourna vers sa belle et lui adressa un clin d’œil. Celle-ci écarquilla les yeux toutefois, son sourire s'étira un peu plus. Aaliya ne comprenait pas bien pourquoi mais son cœur se mit à battre furieusement. Elle acquiesça d'un hochement de tête et se laissa finalement guider, conquise par cet homme fort incongru qui avait au moins le mérite de la voir telle qu'elle était. Cependant, c'était sans compter sur le maquereau qui les héla presque aussitôt, un couteau dans la main droite :
- Et où comptes-tu aller comme ça avec l'une de mes filles? Aaliya retourne travailler immédiatement ! il y a des clients qui t'attendent. Quand à toi...., le rabougri se rapprocha de Malik, l'air menaçant. Reste ici, on va régler ça entre mecs.

Tandis qu'il brandissait maintenant l'arme sous son nez, le jeune insolent l'observa plus attentivement. Il se fit la réflexion que le bonhomme ressemblait à un cochon bien gras, soumis à un problème plus sérieux de calvitie. Par ailleurs, il le fixait avec des yeux globuleux. A mesure qu'il avançait, Malik pouvait même sentir son odeur putride lui chatouiller les narines. C'était tout simplement répugnant. Le rebelle émit un grognement dégoûté avant de répondre d'un ton détaché :
- Je n'ai pas pour habitude de me battre avec un porc mais si la situation l'oblige... viens là mon gros, montre moi ce que tu sais faire. Seulement la belle reste avec moi.

Joignant le geste à la parole, le rebelle attira Aaliya contre lui. Il l'embrassa fougueusement, sous l’œil rageur du maquereau qui le traita alors de tous les noms. Cela l'amusa. Après avoir fait signe à la prostituée d'attendre un peu plus loin, il fit un pas en avant en arborant cette fois un sourire cruel et sarcastique. Le bonhomme fut le premier à frapper. Il lui donna un violent coup de poing, le faisant chuter à terre telle une marionnette. Le nez en sang, Malik ne parut pas déstabilisé pour autant. Bien au contraire, une fois sur ses jambes, il s'esclaffa bruyamment en tapant des mains d'un air moqueur.
- C'est tout? Allez mon boudin, je suis sûr que tu peux faire mieux ! dit-il en lui faisant signe d'approcher.

Tout en se mettant en position combative, le rebelle se prépara à la riposte. Furieux, son adversaire mit toute son énergie dans un nouvel assaut mais alors qu'il s'apprêtait à le frapper, l'homme esquiva le coup juste à temps et en profita pour prendre l'avantage. La suite se déroula très rapidement. Usant de sa souplesse et de son agilité, Malik fonça droit sur son ennemi et le plaqua à terre. Il ne lui fallut que quelques minutes pour le mettre KO. Il n'en avait strictement rien à foutre que le gras du bide gémissait sous lui, le visage ensanglanté. Il acheva ses attaques par un violent coup de pied,  mettant tout son poids et son entrain dans cette dernière provocation, histoire de le finir en beauté.  
- Je te fais part d'un marché gras du bide, ajouta-t-il sans se départir d'un sourire au coin insolent, tu vas nous laisser partir comme un gentil toutou, sinon je continue à te fracasser la gueule jusqu'à ce que tu ne ressembles plus à rien. Déjà que c'est limite... Oh allez, ne me tire pas cette tronche mon couillon, tu t'es fais baiser, tu t'es fais baiser, ça arrive à tout le monde. Alors? Marché conclu?

Il ponctua ses paroles d'un rictus ironique, puis s'exclama d'un ton enjoué :
- Niquel ! Au plaisir d'avoir marchander avec toi porcinet ! Comme quoi, on arrive toujours à trouver un arrangement.

Sans attendre de réponse de sa part, Malik enjamba le corps recroquevillé du maquereau et se dirigea vers sa moto, entraînant Aaliya avec lui.


****


Plusieurs années s'écoulèrent. Le rebelle et la prostituée se marièrent et s'installèrent ensemble loin de Washington, dans une petite maisonnette bâtit légèrement à l'écart de la civilisation. Au premier abord, rien ne pouvait entacher leur bonheur or, un soir de pleine lune, Malik fut frappé par la pire des trahisons. Alors qu'il était partis chercher sa belle après l'avoir attendu pendant des heures à la maison, l'homme la retrouva au bras d'un autre en train de se faire peloter. Par ailleurs, elle ne semblait pas vouloir le repousser. Elle se laissait faire, répondant même à chacun de ses baisers.

Cette vision d'horreur frappa le rebelle de plein fouet. Il perdit tout contrôle. Ni une ni deux, il s'élança tel un chien enragé sur ce connard, qui tripotait sa femme avec ses doigts boudinés. Il le plaqua sauvagement à terre, susurrant entre ses dents serrés :
- Bas les pattes enfoiré...

Puis, il se mit à le frapper, encore et encore, jusqu'à ce que l'autre ne puisse plus se relever. Malik était dans un tel état de rage et de jalousie qu'il ne parvenait plus à réfléchir. Il continua à cogner, ignorant les pleurs et les cris plaintifs de sa bien-aimée derrière lui. Ce fut seulement quand son rival cessa de gigoter qu'il arrêta ses coups et se redressa en titubant. Du sang maculait sa chemise mais il n'en avait que faire. Il cracha sur le corps inerte de son adversaire et se tourna vers Aaliya, le regard sombre.
- Malik..., supplia-t-elle d'une voix implorante, laisse-moi t'expliquer...Je...ce n'est pas ce que tu crois.

- Attends, tu te fous de ma gueule c'est ça?! hurla l'homme en s'avançant vers elle, les poings serrés. Tu te fais lutiner par une raclure de pelle à merde et tu oses jouer la sainte nitouche?! J'aurai du m'en douter... Une pute restera une pute. J'aurai mieux fait de te laisser pourrir dans ton trou.

Il ponctua sa phrase d'une grimace de dégoût. Un silence pesant s'installa. Aaliya resta muette tandis que son mari, encore trop énervé pour rester en place, shoota une dernière fois dans le corps à moitié flasque de son rival. Qu'il soit mort ou non, n'avait pas d'importance. Cette tête de bite venait de briser son couple, il n'avait aucune intention de pleurer sur sa tombe. Meurtre ou pas, il n'en avait rien à battre car seul comptait à cet instant, l'acte d'infidélité de sa chère et douce.  

Par ailleurs, celle-ci finit par rompre le silence. Elle marcha lentement vers lui, s'arrêtant presque à sa hauteur.
- C'est vrai, j'ai commis une erreur mais tout ça c'est de ta faute et non de la mienne. Tu ne comprends donc pas? Malik, depuis qu'on s'est marié tu te comportes avec moi comme un enfoiré ! Tu pars sans rien dire et tu rentres à la maison mettre les pieds sur la table sans me demander UNE seule fois si j'ai passé une bonne journée. Pour toi, je suis TA femme, TA chose,TA bonniche ! Oui, je t'ai sincèrement aimé et je t'aimerai sûrement jusqu'à la fin de ma vie toutefois, je ne peux pas continuer comme ça en sachant que tu ne changeras jamais...

Les mots étaient sortis. Tout seul ou peut-être pas. Une chose était sûr, Aaliya le défiait maintenant de ses yeux de chats. Elle ne semblait même pas regretter ses paroles. Malik la foudroya du regard or, elle ne baissa en aucun cas la tête, refusant catégoriquement de se soumettre. Une fureur sans nom saisit le rebelle. Il la gifla si fort qu'elle bascula en arrière et tomba sur le sol, son crâne percutant une pierre dans un craquement sinistre.
- Aaliya? Putain de bordel de merde, AALIYA!

Prenant conscience de ce qu'il avait fait, Malik accourut vers elle mais il était trop tard. La prostituée gisait déjà inerte sur le sol. Le coup avait été si violent qu'une partie de son crâne avait été fracassé, la tuant ainsi sur le champ. Déboussolé, le rebelle tenta bien de la réanimer néanmoins, c'était peine perdue. Il la serra contre lui, les yeux désormais pleins de larmes.
- Je suis désolé... je ne voulais pas... Putain ! Mais qu'es-ce que j'ai foutu ! Pardonne-moi mon amour... Je suis tellement désolé...

Après cet incident, l'homme tenta de se suicider. Il s'enfuya en courant, laissant les deux corps derrière lui. Puis, une fois arrivé en haut de la falaise, il sortit de la poche de son pantalon un flingue qu'il posa sur sa tempe. Il n'avait qu'un seul désir désormais : en finir le plus vite possible, appuyer sur la gâchette et se trouer le crâne comme une passoire. Cependant, c'était sans compter sur un inconnu qui le stoppa net dans son élan :
- A ta place je ne ferai pas cette connerie, susurra-t-il en s'approchant tandis que le rebelle plissait maintenant des yeux pour mieux le distinguer. Je t'ai beaucoup observer depuis que tu es là, et je dois avouer que tu as énormément de potentiel. Je vais te faire une offre : pose ce flingue et je t'expliquerai ce que j'attends de toi. Après, libre à toi d'accepter ou non la proposition, mais mon petit doigt me dit que tu ne serais pas aussi bête.

Malik hésita quelques secondes, observant l'inconnu s'approcher. Il ne sut pourquoi, mais il finit néanmoins par l'écouter, en baissant son arme en signe d'approbation. L'étranger lui expliqua alors tout en détail, du moins en partie. Il lui proposa de faire l'objet d'une expérience, en lui narrant bien sûr que les côtés positifs. Sans trop réfléchir aux conséquences, le rebelle accepta. Certes, il y avait un risque toutefois celui-ci s'en foutait, tant il n'avait plus rien à perdre. Il passa des semaines entières dans un laboratoire, à subir de nombreuses expérimentations. A la fin, au prix de plusieurs années de souffrance et d'agonie,  il acquit le pouvoir de contrôler la folie humaine à son plus grand plaisir.

C'était jouissif, d'être un homme sans l'être vraiment. De posséder un don, au détriment des autres citoyens qui continuaient à vivre comme des moutons insignifiants, là-bas, au dehors. Sa vie avait de nouveau un sens : celui de faire ce qu'il voulait, quand il le voulait. De torturer parfois de jeunes innocents, souvent des couples, pour assouvir une propre folie meurtrière qui l'accaparait au fil des jours. Cela le mena cependant, à une autre rencontre. Celle avec des représentants d'Hydra. Ceux-ci lui proposèrent un poste d'assassin dans leur équipe d'intervention. Cet échange changea sa vie à jamais. Une fois de plus, Malik accepta, tempérant ainsi ses désirs de meurtres au service de ses nouveaux patrons. Par ailleurs, il s'intégra plutôt bien, faisant son boulot correctement comme tous ses collègues. Rien ne pourrait présager que certaines choses dans sa vie d'aujourd'hui, changerait d'ici demain...

house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Malik CaglarHumain modifié
avatar

Malikou
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.
Keith/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
360
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malik Caglar    Dim 19 Fév - 17:16

After Genosha

Life goes on
Dans cette vie, Malik était encore marié avec Aaliya. Elle n'était pas morte accidentellement. Elle ne l'avait pas trompée, rien... Or, tout n'était pas aussi idyllique entre eux. Des excès de colère, un amour qui partait peu à peu aux oubliettes . Au bout du compte, chacun commençait à vivre comme de parfaits étrangers. Malik rentrait de plus en plus tard le soir. Aaliya pleurait et sombrait dans une vague dépression. Un mariage qui partait véritablement à la dérive.

Un soir, alors que le rebelle rentrait d'une ballade nocturne en bécane, il trouva sa femme en pleine crise d'hystérie, à fouiller dans ses affaires comme une furie, en hurlant que c'était un salopard et qu'elle ferait tout désormais pour lui pourrir la vie. Et pour cause : elle avait intercepté le message d'une de ses amantes, lui proposant un petit rendez-vous coquin.

En la regardant s'esclaffer comme une échappée de l'asile, Malik la trouva soudain laide et pitoyable, tel un déchet jeté au bord de la route. Il se demanda ce qu'il lui avait trouvé, regrettant la prostituée qui avait fait battre son cœur des années plus tôt. Il regretta celle qui riait à ses blagues débiles et n'hésitait pas à répliquer, quand il la faisait trop chier. Il regretta... Il regretta tout en fait. Cette femme devant lui n'était qu'une tarée qui jetait ses slips de droite à gauche, en hurlant aussi fortement que possible qu'il avait osé la tromper. Cette scène avait un avant-goût de déjà vu mais Malik n'arrivait pas vraiment à capter d'où elle pouvait provenir. Tout ce qu'il ressentait, c'était une rage soudaine, prête à exploser.
- Tu vas fermer ta putain de gueule oui ! finit-il par vociférer en s'approchant d'elle.

Il en avait plus que ras le cul de la voir beugler dans tous les sens. Une fois arrivée à sa hauteur, il lui administra une énorme gifle qui la fit chuter en arrière. Il ne regretta pas son geste. Aaliya se mit à gueuler de plus belle, les larmes pleins les yeux.
- C'est ça ! frappe moi maintenant ! A défaut de te taper toutes les nénettes du coin...Dis-moi tu en es à combien ? Dix, vingt ? Réponds-moi ordure !

- Toutes celles qui n’aboie pas comme un chien et qui ne sente pas comme un putois, répondit Malik avec un petit sourire carnassier. Sérieux ? Tu crois vraiment que je vais rester avec un déchet comme toi ? A te regarder, même le plus benêt des mecs ne voudrait pas de toi. Tu n'es bonne qu'à jeter à la poubelle. Je me tire tiens... tu me donnes envie de gerber et tu me niques les oreilles par la même occasion.

Non mais elle était sérieuse ? C'était de pire en pire. Le rebelle promena son regard sur elle, ses traits se déformant peu à peu dans une grimace de dégoût. Il n'avait eu aucune intention de lui faire du mal. A ce moment là, il voulait juste se tirer, la laisser ici comme une vieille chaussette, allongée sur le sol en train de chialer. Il ne sait même plus à quel moment ça a commencé à déraper. Tout ce dont, il se souvint : C'était que sa femme avait tenté de le rattraper, en s'accrochant cette fois à son bras et en y plantant ses ongles. La beigne qui lui administra était bien plus violente que celle précédente. Aaliya tomba de nouveau par terre, à moitié sonnée. Pourquoi avoir sortit ce couteau ? Malik n'en savait rien mais quelques minutes plus tard, elle était étalée sur la table basse, les bras écartés avec un couteau de cuisine plantée dans son cœur. Il s'était retrouvé con, du sang plein les mains cependant, il ne ressentait aucun remord. Il la regarda longuement, se demandant maintenant ce qu'il allait bien pouvoir en faire.

Finalement, au bout de quelques secondes, il sortit de sa poche son portable, composant un numéro en particulier. Puis, une fois la personne voulue à l'autre bout du fil, Malik se contenta de déclarer, d'une voix particulièrement neutre et j'en foutiste :
- Ouai c'est moi. Je crois que j'ai fais une énorme connerie. Tu peux rappliquer ? Si on vire pas ça tout de suite, j'aurai le cul qui chauffe.
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas S. FrancesHumain modifié
avatar

Dark Past


My Present

Daemons
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
La maîtrise des 5 éléments : -L'énergie -L'eau -L'air -La terre -Le feu
Seulement il ne maîtrise pas ses pouvoirs.

Loki Odinson - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
1842
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malik Caglar    Dim 19 Fév - 22:35

Re-bienvenue :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lighter
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Pyrokinésie, toi-même tu sais.
Albert, Jessica, Marc, Kurt & Lorna
849
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malik Caglar    Dim 19 Fév - 22:54

Re-bienvenue, toi
(T'es beau )

___

Revenir en haut Aller en bas
avatar

X-23
3 / 53 / 5
3 / 53 / 5
-Deux griffes en adamentium rétractables dans chaque main et une griffe à chaque pied.
-Régénération moléculaire très puissant.
-Immunisée contre les maladies et les infections et insensible aux drogues et autres toxines.
-Vieillissement ralenti.
Maria, Casey, Pietro, Lydia, Elijah, Maddie et Clary
891
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malik Caglar    Dim 19 Fév - 23:23

Hiiii Rebienvenuuuue! C'est super de te voir te dédoubler :D

Amuses-toi bien avec lui et bon courage pour la suite

___



- And what are you gonna do If the person that you thought you were is not the person you knew?-
Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Raven; Isaak; Spencer; Dylan, Jessica; Leigh & Clay.
222
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malik Caglar    Lun 20 Fév - 9:16

Re Bienvenue Keith

Ravie de te voir avec un DC

___


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Malik CaglarHumain modifié
avatar

Malikou
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.
Keith/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
360
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malik Caglar    Lun 20 Fév - 9:41

Merci c'est gentil

C'était tellement tentant de faire un double compte On devient vite faible

Encore merci à vous !
Revenir en haut Aller en bas
MarvelAdmin
avatar


E S C A P E M A D N E S S

5 / 55 / 5
5 / 55 / 5
1619
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malik Caglar    Jeu 23 Fév - 14:44

FÉLICITATIONS

you are one of us now

Tu as officiellement perdu tes souvenirs et tu es maintenant un habitant de l’île paradisiaque de Genosha!


Merci pour la petite modif! J'ai beaucoup aimé ta fiche et le petit parallèle avec le souhait et le couple qui démontre que ce n'est pas nécessairement mieux! Malik est tout un personnage et je suis sûr qu'il se trouvera des bons copains aussi fêlés que lui chez Hydra! Amuses-toi bien avec lui


Maintenant que tu es validé, que tu as ton groupe et ta couleur, il est maintenant le temps de t’amuser avec nous! Mais avant tout pense à passer dans ce sujet pour recenser ton pouvoir et/ou ton métier et/ou ta ville de résidence. Ensuite, va poster ta fiche de liens et de rps pour qu’on puisse venir t’harceler! Essaie de faire un petit résumé de ton personnage dans la partie prévue à cet effet pour faciliter l'échange d'idées. Si tu es un peu perdu n'hésite pas à faire un tour dans la partie I need a hero. Si tu souhaites t'inscrire au loto du RP, tu n'as qu'à t'inscrire! Un partenaire et un sujet te seront donnés! Tu peux aussi créer un scénario.  Surtout, n’hésites pas à passer sur la CB, dans les jeux et le flood pour du fun fou!

J’espère de tout mon cœur que tu te plairas sur House of M!

Il ne me reste qu’à te dire : BON JEU!
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Malik CaglarHumain modifié
avatar

Malikou
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.
Keith/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
360
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malik Caglar    Jeu 23 Fév - 14:52

Merci !

Je m'occupe de ça, tout de suite Encore merci pour la validation et à très vite
Revenir en haut Aller en bas
 
Malik Caglar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attention talent : Abd Al Malik
» Malik Zidi
» Sofiane Belmouden (Malik)
» Zayn MALIK
» [Abd Al Malik] La guerre des banlieues n'aura pas lieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: BASE DE DONNEES :: LE REGISTRE :: Fiches validées-
Sauter vers: