Partagez | 
 

 It isn't do you think [PV Kara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
316
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: It isn't do you think [PV Kara]   Sam 25 Fév - 21:46



It isn't do you think
Kara et Anna
Je ne savais pas vraiment quoi faire, ce soir-là, c’était un des rares soirs où je n’avais pas envie de passer du temps sur une voiture, un soir où je n’avais pas non plus envie de me retrouver dans un bar, bien qu’à ce moment précis, je me trouvais dans un de ces lieux. Mais je n’étais pas vraiment d’humeur et cela me rendait quelque peu cassante envers ceux qui m’approchaient. Même le barman qui pourtant me connaissait se rendait compte que je n’étais pas dans un bon jour et me demandais de me radoucir, car je faisais fuir ces clients. Je m’excusais, et je lui disais que de toute manière, j’allais partis, alors je sortis quelques billets, pendant qu’il me demandait si tout allait, les posais sur le bar lui disant qu’il n’y avait pas de quoi s’inquiète que c’était juste qu’un jour.

Puis je sortis du bar, sans trop vraiment savoir où aller. En temps normal, je serais allé voir Raven mais cela faisait longtemps que je n’avais plus et si j’y allais, j’aurais droit à d’innombrables questions et je devrai affronter la colère de Kurt également. Alors je continuais à marcher dans les rues, regardant certaine vitrine me disant simplement que les vêtements étaient sympas, mais sans plus. Je devais avouer que la plupart du temps, j’étais plus en extase devant un moteur ou encore un châssis d’une moto, mais moins surtout ce qui faisait une fille… Une fille. Mais soit, je continuais à errer dans les rues d’Emman, toujours en cherchant ce que j’allais faire. Puis me viens une idée, mais je savais que cela n’allait pas se passer sans heurte.

Alors encore une fois, je repris la route, retournant d’abord vers le bar pour reprends ma moto que j’avais laissée là-bas afin de pouvoir marcher tranquillement. J’appuyais sur le starter et pris la direction que j’avais en tête en espérant que je ne commettais pas une erreur. Je conduisais dans les rues, arrivant devant ma destination, je coupais le contact après m’être garé. J’enlevais mon casque et restais encore quelque instant sur ma moto quelques instants, hésitant encore à aller la voir. Pour finir, je pris mon courage à deux mains, descendit de ma bécane et entrepris de grimper les marches. J’arrivais devant la porte de Kara, pris une grande inspiration, puis souffla doucement.

J’appuyais sur la sonnette et attendis qu’elle vienne m’ouvrir. J’entendis des pas venir vers la porte. Je me surpris à me dire à moi-même « Bon j’espère qu’elle ne va pas être trop fâchée. », même si je savais que les retrouvailles n’allaient surement pas être des plus joyeuses. Après tout, comment recevoir une amie ou plutôt une ancienne amie qui était maintenant considérée comme un paria au sein du SHIELD. J’entendis le bruit de la clinche, une certaine appréhension pointait son nez en moi, me rendant quelque peu nerveuse chose. Puis je vis son visage, et je ressentis une joie faire son apparition. Cela faisait trop longtemps que je ne l’avais pas vue et son amitié m’avait manqué plus que je ne croyais. Je lui souriais d’un sourire timide et lui dis d’une voix tout aussi timide et hésitante « Salut. » Je laissais quelques secondes de silences puis avant qu’elle ne puisse refermer la porte, je continuais à lui parler « Je sais, je ne devrais pas être là. » Oui, je ne devrais pas, mais j’avais besoin de la voir, de sentir qu’on pouvait être encore amie malgré cette situation de plus précaire. J’avais envie de pouvoir lui parler comme on parlait quand j’étais encore dans les couloirs du shield et rire avec elle comme nous l’avions toujours fait depuis notre rencontre. « Kara, je t’en pris. » J’avais peur qu’elle referme la porte sans me laissais l’occasion de lui parler de passer une soirée comme si tout ceci n’avait jamais eu lieu et que je n’étais nullement obligé de lui mentir sur les raisons de toute cette histoire. Maintenant, c’était à elle de prendre la décision, voir si elle voulait bien m’accepter dans son appartement et me parler, moi, je n’avais plus qu’à attendre.
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: It isn't do you think [PV Kara]   Sam 4 Mar - 23:06

Kara n'allait pas exactement bien. Ces derniers temps avaient été particulièrement difficile. Avec le recul, c'était comme si les choses s'étaient enchaînées pour la faire tomber de très haut. Si avec Abel, tout se passait bien jusqu'ici, le déménagement soudain du garçon pour suivre sa sœur pour un emploi sur le continent lui avait mis un gros coup au moral. Après tout, elle l'aimait vraiment bien, ce garçon. Et il n'était pas question de poursuivre une relation avec une personne à l'autre bout du monde pour autant. Elle n'en avait rien laissé paraître, encore moins devant son père, mais tout ça lui avait mis l'humeur dans les chaussettes...

Quand on ajoutait derrière l'échec cuisant de la libération des otages, et du bordel que ça avait été. Des actes qu'elle avait commis envers Hunt contre sa volonté. Le fait que ses supérieurs s'étaient clairement interroger sur ce qu'il lui avait pris. Le seul côté rassurant à tout ça, c'était qu'elle n'était pas seule à avoir eu ce gros problème. Son boss aussi, visiblement, et il y en avait eu d'autres. Tout ça l'avait écœuré à force de ressasser les événements. Tout était devenu particulièrement indigeste. Et elle était enfermée maintenant avec bien d'autres à ruminer.

Affalée dans son lit, avec Flea à ses côtés qui tentait de lui rendre sa bonne humeur comme il le pouvait, la brune caressait le poil de son animal de compagnie nonchalamment, le regard dans le vide. Elle déprimait salement. Elle ravala comme elle le put une petite larme naissante dans le coin de son œil, pour essayer de ne pas se mettre à pleurer comme une enfant. Elle ne voyait pas vers qui se tourner pour vider son sac, plus depuis qu'Abel était parti. Il avait laissé un grand vide derrière lui, mais plus encore... Kara se sentait incroyablement seule.

Le fait qui se rajoutait à tout ça, c'était qu'elle avait peur. Ce qui avait contrôlé son corps lors de la prise d'otage couvait probablement encore, et cette idée lui était insupportable. Pourquoi ? Comment ? Est-ce que ses pensées étaient vraiment les siennes, ou était-ce un autre qui s'occupait de réfléchir à sa place ? Qu'était-elle ? Que lui avait-on fait ? Le fait de ne pas savoir la torturait énormément, et elle avait un mal fou à se sortir ça de la tête. Retrouver au SHIELD après cet échec cuisant était tout autant humiliant que le reste.

Elle ne savait plus qui regardait dans les yeux, qui croire, quoi penser en fait. Tout se résumait à ça. Alors, Kara réprima un sanglot dans son coussin, avant qu'un bruit n'attire son attention, Flea bondit du lit, et la petite brune le suivit pour voir de quoi il en retournait. L'animal gratta à la porte, et elle ne tarda pas à ouvrir pour comprendre le pourquoi du comment. Et quand elle tomba nez à  nez avec Anna, elle se décomposa vitesse grand V. Son teint déjà pâle et ses traits tirés se fermèrent immédiatement. Kara venait d'enfiler une armure pour faire face à son amie...

Ou celle qui était son amie. Elle pouffa de mépris d'ailleurs quand Anna la salua en rajoutant qu'elle savait qu'elle ne devrait pas être là. « Non, clairement, tu ne devrais pas. » Trancha Kara froidement, prête à refermer la porte, quand la supplique tomba juste derrière. Elle fronça un sourcil, le cœur serré, se voulant aussi glaçante que possible pour ne pas avoir à endurer pire. Là, après son problème avec Hydra, le Shield, tout ça... En rajouter serait la pire idée du monde.

Mais c'était Anna. Et c'était sans doute ça le plus dur dans l'histoire. Anna. « Qu'est-ce que tu veux ? » Demanda-t-elle avec autant de froideur dans la voix que dans les yeux, essayant d'avoir l'air détachée alors que ça lui était impossible pour le coup. Flea jappa à côté, s'interrogeant probablement sur ce qui arrivait. Il devait la sentir déprimée, oui. Il n'y avait bien que lui pour la comprendre ce soir, de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
316
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It isn't do you think [PV Kara]   Dim 5 Mar - 12:37



It isn't do you think
Kara et Anna
Je n’avais pas espéré un accueille de plus chaleureux, ni a ce qu’elle me sourit, ni même à un bonsoir. Je savais que cet accueil allait être des plus glacial, qu’il y avait peu de chance pour qu’elle me prête une oreille avec ce qui s’était passé. Mais j’avais l’espoir. L’espoir qu’elle puisse passer au-dessus de cette colère qu’elle pouvait ressentir pour moi. Je la regardais presque avec un regard suppliant, l’implorant presque de me laisser lui parler. Alors qu’en face de moi, j’avais ce visage fermé, ce ton froid dont je sentais tout le mal que cela me faisait.

Je savais que cette situation ne serait pas simple à gérer vis-à-vis de mes proches. J’avais accepté le sacrifice que cela m’avait forcé à faire, me couper de mon monde, accepter qu’il pense de mois ce qui n’était pas vrai, donné un autre visage. Même si je savais que certaines personnes doutaient de ce visage qui avait si soudainement découvert. Mais j’étais restée loin d’elles, ne voulant pas affronter leur question, ni même leur regard inquisiteur, ne voulant pas voir dans leur regard cette honte d’avoir été dans leur vie, cette colère qui prenait place quand ils posaient les yeux sur moi.

Ce regard, je le voyais en Kara, ce regard qui me disait qu’elle ne voulait pas me voir, qui je lui avais fait plus de mal que je ne pouvais le penser. Ce regard qui me demandait comment j’avait pu faire ça. Je pouvais l’entendre dans sa voix, cette froideur à mon égard. Je me mordais ma lèvre inférieure touchée par toute cette froideur, baisant la tête comment si j’avais honte, je prenais une grande inspiration. Me demandant pourquoi j’étais venue, pourquoi chez elle.J’aurais pu aller voir Maria, elle qui était au courant de toute elle qui savait que je n’avais pas commis cet acte répréhensible dont il n’y avait pas de retour possible. Ou du moins, pas maintenant. Peut-être que j’avais besoin d’elle, besoin de savoir qu’elle était toujours là. J’avais besoin d’une autre personne qui ne faisait pas partie de ce que je considérais comme étant ma famille.

Je rapportais mon regard sur Kara, regardant ses yeux, d’un regard triste, cherchant un peu de chaleur dans le sien. Une lueur qui me donnerait l’espoir que je pouvais retrouver un peu de son amitié de sa compréhension et de son soutien. Je commençais à parler d’une voix lassa détournant encore une fois mon regard regardant le mur. « À vrai dire, maintenant, je ne sais pas trop. » Mon regard revenait sur mon amie, ma voix se versa doucement « Parler, avec une amie. ».Une amie, je n’étais même plus sûre que je puisse parler d’elle en ces termes. Elle n’avait rien fait, la seule responsable, c’était moi et uniquement moi. Je lui adressai à nouvelles quelques paroles, sur un ton qui ne cachait pas cette tristesse qui était en moi. « Peut-être sentir que je n’ai pas tout perdu, pendant quelles minutes »

Oui, juste quelques minutes, quelques instants pour avoir cette courte illusion que tout était normal. J’espérais qu’elle m’accorde ce temps, pour qu’on puisse se parler comme avant. Je ne m’attendais nullement qu’après cela nous reprenions notre amitié là où on l’avait laissé que tout reviendrait comme avant. Je voulais juste un instant, de répits dans cette solitude que je ressentais depuis ce jour. Alors je laissais entendre un dernier supplice à cette amie que j’avais laissée pendant trop longtemps « Juste quelques minutes Kara. » Je continuais à la regarder dans les yeux, cherchant toujours le regard d’une amie au fond de ses yeux. Je pris une grande inspiration, me disant encore une fois que je n’aurais pas dû venir. Alors, je fis un mouvement de tête m’excusant d’être venue la déranger. « Excuse-moi, je n’aurais vraiment pas dû frapper à ta porte. » Suite à ses mots, je me retournais, commençant à prendre la direction du couloir. « Désolée, de t’avoir dérangé. »


Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: It isn't do you think [PV Kara]   Mer 8 Mar - 13:01

La présence d'Anna était plus douloureuse encore qu'elle ne l'avait pensé. C'était comme si le Karma se vengeait d'elle, parce qu'elle avait très mal agi dernièrement. Ses supérieurs n'avaient pas cachés leur mécontentement, ou leur inquiétude, à propos de ses actions lors de la prise d'otage. Le fait d'avoir délibérément frappé un collègue pour laisser s'enfuir les mauvaises personnes, d'avoir abandonné les victimes à leur sort, de les avoir trahi. Kara se sentait sale, au plus profond d'elle-même, sale d'avoir tourné le dos à ses convictions, sale d'avoir à l'intérieur de sa tête, quelque chose capable de la faire dévier de son chemin.

Plus que la honte, il y avait la culpabilité qui lui écrasait la poitrine. Qui l'empêchait de respirer. Qui lui donnait envie de pleurer, à chaque fois qu'elle y pensait. Si elle était restée la tête basse devant les autres, le chagrin lui voutant les épaules, maintenant qu'elle était seule, Kara éprouvait ça de manière si amplifié, comme un écho à l'intérieur d'elle qui ne cessait de raisonner. La présence d'Anna aggravait seulement les choses. Elle la renvoyait à une période de sa vie qu'elle détestait, à la découverte de sa trahison, et d'à quel point elle ne connaissait pas son amie.

Elle se souvenait, comme si ça s'était passé la veille, de comment elle avait découvert la trahison de la jeune femme. De comment elle était tombée de très haut. Elle avait eu du mal à y croire, d'accepter de surcroit. Elle avait tenu tête à tout le monde, en disant que ça ne pouvait pas être vrai, ni possible, que ça n'était pas Anna Maria. Elle, cette femme, elle la connaissait trop bien pour qu'elle puisse trahir ses convictions profondes. Elles étaient partenaires, collègues, amies, elles avaient tant en commun ! Plus encore que ce que Kara pensait en fait...

Elle aussi, avait trahi. Alors voir Anna lui était encore plus insupportable que ça... Et la brune en face d'elle semblait sur le point de renoncer. L'agent du SHIELD fut partagée devant cette nouvelle. Une part d'elle en soupirait de soulagement, au moins n'aurait-elle pas à s'infliger plus de torture. Elle se sentait si loin d'Anna, et bien supérieure à elle, parce qu'elle n'avait pas trahi, ELLE. Mais l'autre lui rappelait que si, elle avait fait pire que ça, et puis... N'était-ce pas le moment d'essayer de comprendre pourquoi ? De la faire revenir dans le droit chemin ?

La jeune femme avait besoin de quelques minutes en sa compagnie pour sentir qu'elle n'avait pas tout perdu. Kara baissa le regard, ne pouvant plus soutenir les yeux de cette personne. Pourquoi n'arrivait-elle pas à passer au-dessus ? A pardonner ? A accepter ? A s'en foutre ? Anna s'excusa, tournant les talons en lui soufflant qu'elle n'aurait jamais du frapper à sa porte. Et Kara ne pouvait qu'approuver. Elle n'aurait pas du. Mais c'était trop tard pour regretter, et elles deux en avaient déjà trop, des regrets...

« Franchement, j'essaie de te comprendre Anna. » L'interrompit Kara en la transperçant d'un regard triste. Car oui, elle était triste. Chagrinée, profondément. Son for intérieur n'était qu'une ruine, elle même ne valait pas mieux. Il n'y avait plus rien pour la tenir debout, si ce n'est, sa présence actuellement. « J'essaie vraiment ! » Appuya-t-elle d'une voix plus forte, comme pour finir de la convaincre qu'elle donnait d'elle-même. Trop sûrement. « Tous les jours j'y pense, et je comprends pas ce qu'il t'a pris, pourquoi tu as fait ça. »

Elle s'interrompit, puis lui adressa une question qu'elle disait plus comme ça, en l'air, comme pour qu'elle l'entende : « Qu'est-ce que tu en tires ? » Qu'est-ce qu'il y avait de bien, de l'autre côté ? « Tu n'imagines pas à quel point c'est une torture de ne pas... De ne pas saisir ce qu'il se passe dans ta tête. » Elle souffrait de ne plus pouvoir lui faire confiance. « Tu crois qu'on peut faire le deuil d'une personne toujours en vie ? » Lui demanda-t-elle. Le regard baissé, les épaules voûtées, comme abattue par l'évidence : « Parce que ça fait tout ça de temps que j'essaie pour toi, mais que je n'y arrive pas. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
316
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It isn't do you think [PV Kara]   Jeu 9 Mar - 20:44



It isn't do you think
Kara et Anna
J’avais commencé à partir, prendre mes jambes à mon cou, prendre la fuite à face à cette amie que j’avais perdu en même temps que ma vie entière. Il y avait trop de choses à expliquer trop de choses à dire et que je ne pouvais pas avouer. Je devais garder ce que je faisais pour moi ou le peu de personnes qui étaient au courant. J’avais gardé mes distances avec mon passé, fait en sorte de couper les ponts pour que les regrets ne puissent plus m’assaillir comme les premiers jours. Alors pourquoi ? Pourquoi étais-je venue voir Kara, pourquoi j’avais eu envie de renouer l’espace d’une soirée avec ce passée que j’avais perdu.

Me rendant compte que tout ceci était une erreur, que je n’aurais jamais dû ouvrir cette petite porte que j’avais soigneusement fermée. Peut-être était-ce là, la nostalgie d’une vie simple et tranquille, d’une vie ou tout allait pour le mieux. Peut-être avais-je eu le besoin de retrouver ce sentiment pendant quelques instants. Quoi qu’il en soit, qu’allais-je faire après quand ce moment fugace allait se refermer devant moi. Je prenais soudainement conscience que venir ici avait été une erreur. J’aurais dû rester loin d’elle, lui de ce monde auquel je n’appartenais plus.

Mais elle m’adressa la parole me disant qu’elle ne comprenait pas, qu’elle n’arrivait à savoir pourquoi j’avais fait cela. Je me retournais vers elle, la regardant avec un air désolé, baissant la tête et dans un murmure lui répondant simplement « C’est plus compliqué que tu ne le crois, Kara. » Oui tout était plus compliqué qu’elle ne pouvait le croire. Je ne pouvais rien lui, rien lui confier, pourtant ce n’est pas l’envie qui me manquait. Je continuais à soupirer, regarder le mur puis le sol. Alors qu’elle me demandait ce que tout ceci m’avait apporté, j’eus un léger ricanent, à peine perceptible.


Elle n’arrivait pas faire son deuil, à m’oublier, je lui tournais une nouvelle fois le dos inspirant profondément. Je fermais les yeux, laissant ses paroles couler en moi. Et quand elle eut fini de me dire toute sa peine d’avoir été privée de notre amitié, je me retournais vers elle, lui, disant avec force « Rien ! Je n’en tire rien Kara ! » Ce n’était pas un ton de colère, ou juste un fait qui ne s'exprimait non pas à son encontre, mais contre moi. Je continuais à lui répondre « Tu crois que c’est facile pour moi ? » Dire en quelque sorte ce que j’avais sur le cœur. Lui dire que pour moi aussi cela était dur. « Tu crois franchement que j’ai voulais de tout ça. » Malgré moi, j’en disais plus que ce que je n’aurais dû en lui confiant ma solitude qui était apparue si soudainement dans ma vie. « J’ai tout perdu Kara ! Ma famille, Daisy, toi et le reste de mes amis. » Oui, j’avais tout perdu, pas une seule personne, mais tous ceux qui me sont chers ou presque. Il y avait bien Maria qui savait que ce qu’on disait sur moi qui étais faux. Maria qui devait elle aussi garder tout ceci pour elle.« C’est ma vie entière dont j’ai dû faire le deuil, Kara ! Ma vie»

Je ne remettais pas la faute sur quelqu’un, tout ceci était de ma faute, j’aurais dû dire non, refuser cette mission et ma vie aurait été différente. Peut-être que je serais toujours dans cet appartement avec Daisy. Ou qui sait peut-être que nous nous serions déchirés petits à petit nous éloignant de plus en plus.

Mais je n’aurais pas dû venir ici, cela me rappelait ce que j’avais sacrifié, ce que j’avais dû laisser de côté pour cette mission qui peut être me coûterait la vie. Je regardais le plafond soupirant tout en disant « Je n’aurais pas dû venir. » C’était plus dur que je ne l’aurais cru.
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: It isn't do you think [PV Kara]   Jeu 9 Mar - 21:46

Etait-elle trop stupide pour comprendre ? Kara se le demanda sur le moment, quand son amie lui signifia que tout était plus compliqué que ce qu'elle pensait. Elle avait du temps pourtant, pour essayer d'en saisir tous les aspects. Pour se mettre à la place d'une autre personne. Mais quand Anna avait tourné le dos à tout le monde au SHIELD, la brune n'avait pas réussi à se mettre à sa place. Et si elle n'en tirait vraiment rien comme elle le disait, alors elle n'avait eu aucune raison de le faire. « Alors explique moi ! » Lui rétorqua-t-elle avec plus d'engouement qu'elle ne l'aurait voulu sur le coup.

Parce que dans les faits, Kara était à vif depuis la prise d'otage. C'était pire que ce qu'elle avait pu imaginer jusque là. Elle pensait pouvoir contrôler au moins ses sentiments, mais là encore, elle n'en était pas capable. Anna la mettait d'autant plus mal, comme si elle venait lui arracher l'épiderme avec les ongles, pour dévoiler les liens de ses muscles crispés par l'ambiance. Mais la réaction de la traitresse fut plus vive encore que celle de Kara avant ça, alors qu'elle lui expliquait que non, que ça n'était pas facile pour elle, que ça n'était apparemment pas une partie de plaisir.

« J'en sais rien, Anna ! » Lui fit-elle quand elle lui demanda si elle pensait que c'était facile pour elle. « Je n'en sais rien du tout ! » rétorqua-elle en secouant la tête, totalement impuissante sur le coup. « Tu n'as pas eu l'air chagriné de nous laisser, tu sais ? Quand tu es partie pour eux, ça ne semblait pas te déranger ! » L'accusa-t-elle, alors que ça n'était probablement pas le moment de régler ce problème là. Peut-être n'y avait-il d'ailleurs aucune solution. Les faits étaient là, ils ne pouvaient plus être changé...

Peu importait combien elle s'était investie pour comprendre, il n'y avait probablement rien à comprendre. Kara ne pouvait pas forcer les gens à être censé, à lui expliquer les choses, à agir logiquement et humainement. Il y avait probablement des intérêts qu'elle ne pouvait pas deviner, auxquels elle ne pouvait pas accrocher non plus. « Alors qu'est-ce que tu veux que je crois ? » Demanda-t-elle franchement. « Si tu n'en tires rien du tout, pourquoi tu as fait ça ? » Elle ne pouvait tout simplement pas le deviner elle même. Tout était trop... Confus.

Elle soupira de mécontentement quand la brune lui signifia qu'elle n'aurait pas du venir. Encore une fois, elle était d'accord, mais c'était trop tard désormais. Le couteau avait été retiré de la plaie, puis enfoncé encore une fois, pour faire encore plus de dégats et rouvrir des cicatrices à peine fermées. Prenait-elle plaisir à lui faire du mal ? Kara se le demanda. Et avec un mépris qu'elle ne pouvait cacher, elle perdit patience complètement en plantant un regard froid dans celui de la brune en face d'elle :

« Oh et tu vas partir, encore ? » Lui fit-elle, en la défiant d'essayer. S'il fallait la traîner par les cheveux jusqu'à son appartement pour avoir enfin des réponses, elle n'allait pas hésiter très longtemps. Elle n'était plus à ça près, après avoir cogné Lance pour l'empêcher d'arrêter les méchants, elle pouvait bien arracher le visage d'une amie avec ses ongles, ça ne serait même plus si bizarre. « Ca, tu sais très bien le faire, Anna. Trop bien. » La provoqua-t-elle. « Si tu te trouvais un peu de courage pour assumer tes actes, un peu, ça changerait. »

Et Kara pouvait aussi avoir beaucoup de mordant lorsqu'elle s'y mettait. Pire que ça, c'était même de la méchanceté. « C'est trop facile de venir pleurer à ma porte et de t'enfuir, encore, après m'avoir déjà planté avant. Tu peux arrêter de remuer le couteau dans la plaie. Et si tu es venue pour voir si j'étais mal, et bien oui, je suis mal. » Sans démordre, elle poursuivit : « Si perdre tous tes amis, toutes tes relations, t'étaient si insupportables, pourquoi tu nous as balancé comme un tas de déchets ? Pourquoi tu es là ? Qu'est-ce que tu attends de moi ?! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
316
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It isn't do you think [PV Kara]   Jeu 9 Mar - 23:24



It isn't do you think
Kara et Anna
Je ne m’étais pas attendue à ce qu’elle m’ouvre les bras avec un grand sourire. Qu’elle m’ouvre sa porte en me disant de venir boire un verre avec elle ou encore un film. Je m’attendais à cette réaction à ce rejet. Pourtant même si au fond de moi, j’aurais dû savoir que j’allais devoir, m’expliquer, lui dire le pourquoi du comment. Mais comment pouvais-je dire que j’avais tout jeté à cause d’une mission. Que j’avais tout sacrifié pour les convictions que j’avais et pour cette confiance que j’avais dans le SHIELD. Comment dire que nous n’avions trahi personne, alors que tout ceci devait rester secret.

Je regrettais d’être venue ici, de devoir affronter ce regard que Kara m’offrait. Cela m’était douloureux de l’entendre me parler de cette manière alors que j’essayais de partir encore une fois. Mais j’étais revenue encore une fois vers elle lui répondant sans vraiment le vouloir avec force « Oui ! Oui ! Je vais partir parce qu’il le faut ! » Oui, il le fallait, car sinon je devrai encore subir cette douleur qui avait mis tant de temps à s’apaiser, à me résoudre encore une fois de laisser Kara derrière moi, luttant encore plus contre cette vie de retrouver ma vie. Même si cela n’était qu’un instant. Cela serait encore plus douloureux, le regret bien plus puissant. Je jouais à un jeu dangereux, approchais de cette frontière que je savais que je ne pouvais me permettre de franchir.

Encore une attaque, m’accusant de fuir, de ne pas assumer. Mais je le faisais chaque jour, à chaque instant résistant à chaque moment face à cette décision que j’avais prise. Sauf ce soir, ce soir, je ne pouvais pas assumer, ce soir, je n’avais pas su résister à retourner là d’où je venais. Je m’approchais un peu plus de Kara, parlant toujours d’une voix forte. « Je ne fuis pas ! Je l’assume depuis ce jour-là ! Chaque jour, j’ai assumé ce qui s’est passé. C’est en venant ici que je n’assume pas! »Je n’allais pas me laisser faire, je n’allais pas me laisser dire que je fuis. Mais malgré tout, je la laissais me dire toutes ses choses, la laissais me montrer sa colère qu’elle ressentait envers moi me disant que je remuais le couteau dans la plaie. JE la laissais me dire que je lui avais fait du mal, surement plus que je ne le pensais.

Je fermais les yeux, inspirant encore profondément, fronçant les sourcils lui demandant intérieurement pardon pour tout ce mal que je lui avais causé. J’étais prête à le lui dire, à lui demander pardon. Mais ce ne fut pas ses mots qui sortirent de ma bouche au moment où elle me demandait pourquoi j’étais là, ce que je voulais d’elle. Sans le vouloir, je lui en disais déjà trop, assez pour qu’on personne comme elle puisse comprendre ce qui se cachait peut-être derrière toute cette histoire « Parce qu’il le fallait Kara ! C’était le seul moyen ! Je ne peux pas faire, ce que je fais en vous ayant dans ma vie ! » Cela raisonnait étrangement comme des aveux cacher dits avec autant de force. Mais cette force devenait fébrile, ma tête se penchant vers le sol alors que je lui disais d’une voix résolue « Je n’avais pas le choix. » J’y croyais, je n’avais pas eu le choix. Les choses auraient été bien trop compliquées, bien trop dangereux «Je ne pouvais pas vous garder dans ma vie. » Du moins, c’était ce que je croyais au plus profond de moi. J’humectais mes lèvres les mordant légèrement tout en continuant ces aveux inavoués « Pas en étant là-bas. »

Et ce, dont je voulais, c’était elle, son amitié, sa présence, faire comme si je n’avais pas accepté cette mission. Comme si pendant un instant, j’avais pu voir tout ce que j’allais devoir, abandonner et dire que c’était beaucoup trop cher payé. « Je voulais pour une soirée… » Je m’arrêtais un instant, la regardant dans les yeux, avec un regard triste « ton amitié, je crois. »

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: It isn't do you think [PV Kara]   Ven 10 Mar - 0:17

Un doute.

Un doute furieux venait de lui remonter l'estomac dans la poitrine. Son cœur, lui, avait pris la direction de ses tempes, et battait à ses oreilles si fort qu'elle en avait du mal à rester concentrer sur la voix de son amie. Que se passait-il ? Comment Anna pouvait avoir l'air si désespéré présentement, et faire tout ça alors qu'elle n'en avait apparemment pas envie ? Pourquoi avait-elle laissé tout tomber si c'était pour avoir l'air de tellement s'en vouloir, de se sentir si seule ?

L'avait-on obligé ? Le faisait-elle à contre-coeur ? L'espace d'un instant, Kara fut prise de cette affreux doute qui troubla son regard pour le coup si sérieux. Ça n'était pas possible si ? La Anna Maria si forte qu'elle connaissait ne se laissait pas dérouter de la sorte, personne ne pouvait l'obliger à faire quelque chose qu'elle ne voulait absolument pas. Alors que se passait-il ? Le seul moyen de quoi ? Tant de questions qui n'avaient aucune réponse, et qui laissèrent l'agent du SHIELD sur le carreau.

Elle mit un temps fou à remettre ses pensées en place, du mieux qu'elle le put. Il en fallait de l'ordre dans cet apocalypse interne, pour comprendre ce qu'il se passait. Les mots aussi avaient un ordre de passage, que Kara n'était plus capable d'obtenir. Finalement, une question lui échappa : « Faire quoi ? » Lui demanda-t-elle en bafouillant à moitié, en tentant vainement d'être logique. « Mais... De quoi tu parles ? » Enchaîna-t-elle, se voulant aussi claire et lisible qu'elle l'exigeait de la part d'Anna.

Mais tout était si confus, et la dernière demande de son amie la laissa un temps songeuse. Pour une soirée, elle voulait son amitié ? Mais celles qu'elles étaient avant n'existaient plus. Kara s'était sentie tellement trahi à cause d'Anna qu'elle avait tenté de l'enterrer, sans comprendre les raisons de ce retournement de veste. En plus de ça, toutes deux avaient profondément changé durant ces dernières semaines, si intimement qu'il était difficile de croire qu'elles s'appelaient toujours Anna Maria et Kara.

« Je ne veux pas être ton amie quand ça te chante. » Fit la petite brune avec la gorge serrée, nouée par la colère et le chagrin d'avoir à lui dire ça. Ça lui donnait trop l'impression de devoir tirer un trait sur elle, comme on tire une balle dans le corps d'une amie. Mais c'était une sorte d'ultimatum, quitte ou double. Un coup de bluff qu'elle n'était pas sûre de pouvoir assurer, mais qui peut-être, laisserait une ouverture. « Ce n'est pas comme ça que je marche, et tu le sais depuis longtemps. »

Kara était ce genre de femme, intense, incapable de faire dans la demi mesure. Son investissement était total, ses sentiments complets, elle ne pouvait pas donner à moitié. Elle aimait, ou elle détestait, mais les deux lui étaient impensables... Jusqu'ici. Anna avait su créer les deux en son sein, comme un volcan et un tornade se déchaînant sur le même bout de terre. Kara était en pleine tempête par la faute de cette brune aussi incroyable qu'étrange.

« Je ne vais pas être là pour toi, quand je suis incapable de te joindre en contre partie et savoir comment tu vas, et que je ne peux pas te trouver quand je vais pas bien. » Fit-elle en croisant les bras sur sa poitrine. « Je ne suis pas un mouchoir. » Elle se refusait à être à nouveau utilisé par un autre. Comme lors de la prise d'otages. Non, elle ne voulait plus jamais être le pantin d'un autre. « Et j'ai le respect de penser que notre relation vaut bien plus qu'une soirée à faire comme si on était des amies. »

Une pause.

« Tu ne pourras pas faire semblant toute ta vie, Anna. Je te donne ici, maintenant, la seule chance que tu auras d'être toi même. A chaque fois que tu passeras la porte de ma chambre, ça sera toi. » Déclara-t-elle. « Mais pour ça, tu devras tout me dire, et jamais me mentir. Tout m'expliquer, sans rien omettre. Et après ça, tu auras l'assurance de m'avoir toujours avec toi. »

Toujours.

« Je ne t'abandonnerais pas. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
316
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It isn't do you think [PV Kara]   Ven 10 Mar - 13:30



It isn't do you think
Kara et Anna
Cela avait l’air d’une dispute, toutes les deux exprimant soit sa colère ou sa frustration. L’une parce qu’elle se sentait trahie, l’autre parce qu’elle ne pouvait dire ce qu’elle avait envie d’avouer. J’avais envie de tout lui dire, que tout ceci n’était qu’une vaste blague, que mes convictions et mes principes n’avaient pas changé, que j’étais toujours cette personne qu’elle avait connue. Mais comment lui faire comprendre.

Je tournais mon regard vers elle l’écoutant ouvrir cette petite porte que j’avais refermée sur brusquement. Cela commençait par une simple question qui me demandait ce que je devais faire, de quoi je parlais, car j’en avais. Je m’en voulais déjà d’en avoir trop dit, de m’être laissé emporter dans cette discussion qui risquait fort de tourner en rond si je ne disais pas plus. « De rien. » Mais je ne pouvais pas en dire plus. Je ne pouvais pas lui dire que tout ceci n’était qu’une mascarade pour laquelle j’avais tout mis à la poubelle. Mais le sacrifice était bien plus difficile qu’on ne pouvait le croire, bien plus compliqué que je ne l’aurais pensé. Non pas que je ne m’étais pas fait des amis, il y avait bien quelques personnes avec qui je m’étais liée. Mais ce n’était pas des personnes en qui je pouvais avoir une totale confiance.

Pourtant, elle me demandait de lui dire plus, lui dire cette vérité qui devait être cachée et qui n’était connue par de très peu de monde. Cela était la condition pour que nous puissions avoir cette soirée. Elle ne voulait pas être considérée comme un objet qu’on peut user quand bon nous semble, ne voulait pas être jeté quand je n’aurais plus besoin d’elle. Je comprenais son sentiment et j’aurais tellement voulu lui donner ce qu’elle voulait, pouvoir lui offrir plus que cette simple soirée à faire comme-ci tout, je n’avais pas pris un mauvais chemin. Je la regardais croiser ses bras me disant qu’elle espérait que notre amitié valait bien plus que ce que je venais lui offrir. « Elle la vaut » oui, elle valait bien plus, mais je ne pouvais pas lui donner plus. Je la laissais finir, me dire que je ne pouvais semblant toute ma vie. Pourtant, j’étais bien obligée quoiqu’il m’en coûte. Ma vie n’était devenue qu’un faux-semblant et cela continuerait jusqu’à ce qu’on me dise que tout ceci était fini. Jusqu’à ce qu’on me tire de cet endroit. Mais pour l’heure, je ne pouvais lui donner plus que ça. Je me mordillais la lèvre, fermai encore les yeux espérant qu’elle comprenne que tout ceci n’était pas nullement ce que je voulais « Je ne peux pas te donner plus… Je ne pourrais jamais te donner plus qu’une soirée, ni te dire toute la vérité Kara. Il y a des choses que je ne peux pas te dire et que je dois garder pour moi. » Je continuais à la regarder dans les yeux, gardant ce contact, lui parlant d’une voix douloureuse. Je me rapprochais d’elle de quelques pas ne la quittant pas du regard. « Tout ce que je peux te promettre, c’est que cette histoire est bien plus compliquée que tu ne le penses et que si c’était à refaire, je ne le referais pas. »

Je résistais à cette envie de lui dire que je n’étais pas une traitresse, que tout ceci n’était qu’une mission rien de plus et que celle qu’elle connaissait était toujours bien présente. Mais je ne pouvais rien lui dire « Je ne peux rien te dire.» J’espérais qu’elle puisse me croire, qu’elle puisse faire confiance encore une fois. Mais je savais que cela ne se passerait pas comme, elle resterait là les bras croisés. Je fis quelque pas en arrière, lui tournant le dos, passant une sur mon visage. Je ne disais plus rien pendant quelques secondes. Je me retournais vers elle une seconde fois. « Si te dis tout, ça ne sera pas dans ce couloir. » J’en avais déjà trop dit dans cet espace. Si je devais raconter le reste, ça serait dans un endroit où j’étais sûre qu’on ne pourrait pas être dérangé pas un de ses voisins, ou une personne rendant visite à une personne.
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: It isn't do you think [PV Kara]   Sam 11 Mar - 13:11

Anna semblait prise dans un vrai piège, grandeur nature. Elle avait mis les deux pieds dans un trou, duquel elle ne parvenait pas à sortir malgré ses efforts. Kara pouvait sentir son désespoir, à quel point elle n'y tenait plus, et comment tout ça la faisait souffrir. Mais que pouvait-elle faire de son côté ? Comment pouvait-elle seulement la soulager, quand on connaissait ses propres états d'âmes pour la soirée ? La jeune femme n'était clairement pas au mieux de sa forme, et supporter les frasques d'Anna pourrait au mieux la miner, au pire la couler complètement sous une marrée d'ennuies en tout genre.

Alors, que pouvait-elle lui répondre ? Si Anna refusait de lui parler, de lui donner des indices, de lui expliquer son cas, elle ne pouvait rien pour elle, absolument rien. C'était regrettable, mais Kara avait compris quelques jours plus tôt qu'elle n'avait pas de super pouvoir. Non seulement elle était incapable et manipulable, mais elle était inutile quand il s'agissait de remonter le moral de ses amis, quand son propre moral frôlait le zero pointé, si ce n'était les valeurs négatives. Elle était incapable de voir un horizon meilleur pour l'instant, et la présence d'Anna Maria obscurcissait un peu plus sa visibilité.

Pourtant, l'abandonner à son sort n'était pas non plus dans ses convictions. Comment pourrait-elle se regarder dans un miroir en ayant laissé une personne qu'elle avait aimé dans sa condition ? Pouvait-elle toujours la considérer comme une amie, d'ailleurs ? Elle n'était pas vraiment persuadée de ce point, mais elle avait là une occasion inédite de comprendre et d'essayer de reprendre à zéro avec une personne qui avait fait partie de sa vie. Et puis, l'espace d'une brève seconde, Kara vit une ouverture.

Si Anna devait lui parler, ça ne serait pas au milieu de ce couloir. La petite brune esquiva rapidement les questions et les doutes qui la prenaient : était-ce une bonne idée, que pourrait-elle lui dire, que découvrirait-elle, était-elle vraiment prête à tout entendre ? Il y en avait une cinquantaine d'autres dans le genre, qui aurait pu la dissuader de seulement essayer de l'écouter et de lui prêter une épaule sur laquelle pleurer. Pourtant, Kara s'écarta de la porte pour laisser place à Anna Maria de s'engouffrer dans son chez elle provisoire.

Ne lui avait-elle pas dit avant ? Elle ne l'abandonnerait pas. Pas comme elle avait abandonné Hunter en s'en prenant à lui. Si elle se mordait les doigts d'avoir si mal agi, ça n'était pas une raison pour continuer sur cette route. Elle devait faire ce qui était pour le mieux, et se rendit compte qu'aucune cause n'était vraiment perdue. Du moins, pas tant qu'elle n'était pas morte. Anna pouvait s'en sortir, à condition que quelqu'un se donne la peine de lui tendre la main. Et Kara n'avait absolument aucune idée de ce qu'elle allait pouvoir découvrir.

Elle invita d'un signe de la tête la brune à rentrer, et devant l'hésitation qu'elle vit dans son regard, elle comprit que tout ne serait pas aussi simple. Elle avait besoin d'être motivée et rassurée : « Chez moi, tu seras en sécurité. » Lui promit-elle avant de se tourner vers son lit. Elle vit Flea, posé dessus, et le siffla fermement pour le faire descendre de là. Elles auraient besoin de ça pour s'installer et discuter, il devait leur laisser place. Quand la brune rentra finalement, Kara referma derrière elle et lui fit un sourire doux :

« Tu ne l'as pas rencontré. Flea. » Présenta-t-elle le berger australien à celle qu'elle avait longtemps considéré comme une amie. « Il est gentil, et il ne répètera rien à personne. » Jura l'agent du SHIELD avec une moue amusée, comme pour détendre l'atmosphère. Pourtant, même si elle avait l'air si aimable là, ça ne l'empêchait pas d'être toujours sur ses gardes. Elle ne pouvait pas se permettre de baisser son bouclier et de se prendre une estoque, là. Pas alors qu'elle avait déjà un genou à terre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
316
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It isn't do you think [PV Kara]   Sam 11 Mar - 17:10



It isn't do you think
Kara et Anna
Les choses se calmaient, on ne pouvait plus vraiment dire que nous nous disputions à présent. Juste qu’il y avait simplement une ambiance pensant qui régnait dans ce couloir. De par mon refus de lui révéler cette vérité qu’elle voulait tant connaître, que par cette attitude froide qu’elle affichait devant moi. Si je voulais retrouver cette amitié, j’allais devoir, céder, lui dire ce que je lui cachais depuis un peu près 1 an. Alors j’acceptais cette défaite, face à cette obstination que Kara affichait.

Alors, je lui avais dit que je lui dirais tout, dans un endroit où je pourrais lui dire, un lieu qui n’était pas un lieu de passage. Je lui avais dit cela en la regardant dans les yeux attendant sa décision. Si elle voulait tout savoir, c’était la seule option, et si elle refusait, je tournerais encore une fois les talons et cela serait la dernière fois qu’elle me verrait. Je ne reviendrais pas frapper à sa porte, je ne voulais pas devoir affronter à nouveau le même regard, ni même avoir la même discussion. Je sentais malgré toute cette angoisse qu’elle ne veuille pas en réalité entendre ce qu’elle me demandait, qu’en fin de compte, elle préférait rester dans cette ignorance et continuer de me maudire à cause de mes actes.

Mais elle s’écartait, apaisant mon angoisse, laissant échapper, un soupir, tout en fermant les yeux dans un soulagement. Kara me fit un signe de tête comme pour m’inviter à entrer dans son appart, j’eus un léger sourire, la regardait encore quelques secondes alors qu’elle me disait que je serais en sécurité chez elle. J’eus un autre sourire, commençais à avancer dans son appartement. Elle avait un chien maintenant, qui venait renifler mes vêtements ainsi que ma main. Je m’abaissais pour le chien, alors qu’elle nous présentait. Kara faisait un trait d’humour qui me tira un léger rire. Je ne disais toujours rien. En fait, je ne savais pas par où commencer, ou comment lui dire que tout ceci n’était qu’une mascarade.

Je prenais mon temps, essayant de trouver les mots justes, je m’arrêtais de caresser son chien, alors que les premiers mots s’échappèrent de ma bouche « Je n’ai pas trahi le SHIELD. » Je redressais, la regardant à nouveau droit dans les yeux sans scier du regard. Cela pouvait paraître totalement absurde, après tout, il y avait des preuves accablantes, tout m’accusait, tout disait que j’étais coupable. Pour ça, ils avaient très bien fait leur travail, ils avaient tous prévu, fait en sorte que cela soit des plus crédibles et que personne ne pourrait mettre en doute les preuves.

Je plongeais toujours mon regardant dans le sien, la regardant avec sérieux, pour lui faire comprendre que ce que j’étais en train de lui avouer n’était pas du chiqué. « Mon arrestation, les preuves comme quoi je revendais des informations, tout ça n’est pas vrai. Le but était que je puisse être approché par un recruteur d’Hydra et que je l’intégrer pour savoir sur quel type de projet ils travaillent. » L’aveu était fait, je lui avais dit pourquoi j’avais fait cela, pourquoi tout le monde pensait que je n’étais plus une personne digne de confiance. J’espérais qu’elle me croit, qu’elle ne mette pas en doute ce que j venais de lui dire. Qu’elle comprenne que je n’avais pas trahi ce en quoi je croyais bien au contraire.C’était justement à cause e mes convictions que j’avais été embarquée dans toute cette histoire. Hydra ne représentait pas mes nouvelles convictions « Je n’ai jamais fait partie d’Hydra. » Non, je ne pouvais adhérer à leur conviction, à leur valeur, bien qu’il y avait des personnes que je ne comprenais pourquoi elles étaient là. Hydra était ma mission, j’avais du m’infiltrer me séparant de toute ma vie « Hydra est ma mission.» J’avais cru que j’allais pouvoir supporter, c’était le cas, mais parfois, j’avais cette envie de retrouver ma vie d’avant. C’était ce qu’il m’avait poussé à venir ici, retrouver un peu de ma vie que j’avais dû laissé derrière moi par la force des choses. « J’y suis infiltré depuis que l’on m’a accusé d’avoir vendu ses informations. »

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: It isn't do you think [PV Kara]   Dim 12 Mar - 15:24

S'installant avec Anna sur son lit, Kara se mit en tailleur, pour pouvoir faire face à son invitée et aux révélations qu'elle pourrait lui faire. Elle lui avait confié qu'elle lui dirait tout, et elle comptait bien ne rien manquer de ces révélations. Son cœur s'emballait, à mesure que le temps semblait se rallonger dans son antre, attendant les révélations avec une certaine impatience. Néanmoins, elle comprenait qu'Anna avait besoin de temps pour pouvoir mettre de l'ordre dans ses phrases, tout en baissant son bouclier de méfiance à l'égard de tout le monde.

Même si tout ça était toujours très abstrait pour elle. Que cachait-elle ? La révélation tomba dans un silence lourd, sans que Kara ne capte vraiment ce que ça signifiait. Elle n'avait pas trahi le SHIELD. Comment ça ? Sur le coup, la petite brune ne sut trop quoi dire, se contentant de froncer les sourcils alors que son cerveau fonctionnait à cent à l'heure. Des millions de pensées s'entrechoquaient pour pouvoir se faire un chemin jusqu'à sa parole, qu'elle puisse finalement dire quelque chose. Mais en l'état, elle aurait juste été capable d'articuler n'importe quoi, elle le savait...

C'était juste... Confus. Elle aurait voulu lui dire un truc comme « mais les preuves alors ? » sauf qu'Anna devança déjà sa question en lui expliquant que tout avait été monté pour faire croire qu'elle avait trahi. Rogue était en mission d'infiltration pour obtenir des informations sur les plans d'Hydra. Ce qu'ils prévoyaient de faire... Durant un bref instant, le cerveau de Kara se déconnecta totalement, ne réalisant pas ce que ça voulait dire. Quand la brune termina son explication, elle mit un moment avant de redémarrer le processus...

« C'est... C'est vrai ? » Baffouilla-t-elle bêtement en faisant les yeux ronds à Anna. Il fallait que ça soit vrai, car c'était l'explication la plus logique, la plus évidente, celle qui lui faisait entendre qu'elle avait toujours eu raison de ne pas réussir à croire à cette trahison, sans pouvoir justifier pourquoi, l'explication qu'il lui fallait pour s'en remettre. La gorge de Kara se noua sous le coup du choc, alors qu'elle adressait à Anna un regard suppliant : « Dis moi que c'est vrai... »

Elle devait vraiment en être sûre, même si elle était juste prête à croire sur paroles les propos de son amie. Probablement parce qu'elle avait besoin de se dire qu'elle n'était pas simplement une idiote qui s'était contentée de la rejeter, comme tous les autres. Que jusqu'à la fin, il y avait ce qu'elle savait d'Anna, ce qu'elle connaissait d'elle, des certitudes qui l'avaient fait douter simplement pour ce qu'elle éprouvait comme tendresse à l'égard de cette personne. Et Kara ne voulait pas aimer une femme capable de la trahir comme ça...

C'était comme pouvoir remonter la pente, d'un seul coup. Finalement, la présence d'Anna à ses côtés ce soir était une vraie bénédiction. Elle avait été une amie affreuse par contre, en plus d'être une agent incompétente qui retournait trop facilement sa veste. Les larmes lui montèrent aux yeux sans qu'elle ne puisse les retenir, détournant rapidement le regard de sur son amie pour ne pas qu'elle puisse la voir s'effondrer. Plongeant son visage dans ses mains, un sanglot secoua ses épaules et la fit se sentir encore plus mal et idiote que jusqu'ici.

« Je suis tellement soulagée... » Confia-t-elle entre deux sanglots troublant le silence de la pièce... « Et tellement désolée de ne pas avoir compris tout de suite... J'aurais du le savoir. Je sentais que quelque chose clochait mais je n'arrivais pas à... à comprendre... » Elle renifla, tentant d'essuyer ses larmes alors qu'elles redoublèrent sur ses joues. « J'ai été une amie atroce avec toi, je suis désolée Anna... » sanglota-t-elle de plus belle sans s'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
316
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It isn't do you think [PV Kara]   Dim 12 Mar - 19:46



It isn't do you think
Kara et Anna
Je venais de tout lui avouer, lui dire ce qu’il se cachait derrière toute cette arrestation. Bizarrement, cela m’avait fait du bien de pouvoir le dire à quelqu’un autre, savoir qu’une personne en plus savait qu’au fond, j’étais restée la même. Je lui avais dit les choses telles qu’elles étaient, lui avait dit cette vérité qu’on lui avait cachée si longtemps. J’avais pu voir la confusion dans son regard, à mes premières paroles.

J’avais continué à lui expliquer ce qu’il en retournait, lui disant que tout ceci n’avait été qu’une mise ne scène pour que je puisse faire ce travail qu’on m’avait demandé et auquel j’avais dit oui. J’avais terminé mon explication, lui dire ce qu’elle voulait entendre. J’avais cette impression qu’elle n’y croyait pas vraiment, alors qu’elle me demandait si cela était vrai, me regardant avec ses grands yeux ronds. Elle me regardait avec cet air suppliant qui me brisait le cœur, me demandant de lui dire que tout ce que je venais de lui révéler était vrai, comme pour être sûr que je ne lui mentais pas. Je pris une grande inspiration, « C’est vrai. Je n’ai pas trahi le Shield »

Puis je fus quelque peu étonnée, je n’avais pas imaginé que cet aveu allait provoquer tant de réactions chez elle. Je voyais les larmes couler le long de ses joues, un regard peiner se formait sur mon visage, désolé de lui provoquer tant cette émotion. Je m’approchais d’elle alors qu’elle s’installa plongeant son visage dans ses mains l’interpellant « Kara ». Alors qu’elle me disait soulager, qu’elle s’en veuille pour de ne pas avoir compris. Je la prenais dans mes bras, la serrant contre moi lui parlant d’une voix douce, plaçant une main dans son dos et une autre sur ses cheveux. « Kara, non. »

Elle n’avait pas à être désolée, cela n’était nullement de sa faute. Elle n’avait rien à se reprocher, elle n’avait fait que tirer la conclusion qu’on avait imposée à tout le monde. Celle qui avait la plus atroce avait été moi sans nul doute. Je me retirais de cette étreinte doucement, plongeais mon regard dans le sien, chassait les larmes qui coulait le long son visage. Je continuais à lui parler d’une voix douce essayant d’apaiser ce « Tu ne pouvais pas savoir. Tout a été orchestré de manière a ce que tout le monde croit que c’était la vérité. » Je plongeais encore et encore mon regard dans le sien, caressant sa joue, lui offrant un sourire, luis parlant calmement en espérant pouvoir calmer ses sanglots qui me fendait le cœur « On a été jusqu’à me faire arrêter devant Daisy, j’avais même fait en sorte qu’on pense que j’allais fuir. On a tout fait pour que tout le monde croie que j’avais trahi le shield. » Je prenais une de ses mains dans la mienne, et au fur et à mesure ou les mots coulèrent je pouvais sentir un poids se délester, comme dire tout ceci apaisait un peu le fardeau que je m’étais imposé. M’apercevant combien son amitié m’avait « Tu n’as pas à t’en vouloir Kara. » Non, elle n’avait pas à s’en vouloir. Après tout si cela avait été elle à ma place. Qu’est ce que j’aurai pensé de tout ceci ? Surement la même chose. Je serais sentie également trahie. Mais à sa place si elle était venue me voir un soir pour me demander mon amitié, je lui aurais surement fermé la portée au nez. « Si la situation avait été inversée, j’aurais surement réagi de a même manière.» Je continuais à essayer de la rassurer « Tu n’as pas été atroce. Tu as réagi de façon normale.»


Je la reprenais dans mes bras, posant mes mains sur sa tête tout en lui disant d’une voix un peu douloureuse « C’est moi qui suit désolée. Mais je ne pouvais faire autrement. » Pour moi m’éloigner de ma famille et de mes amis avait été la seule solution, le seul moyen pour rendre tout ceci plus facile. Mais au contraire leur absence n’avait été que plus dure. « Je suis désolée de t’avoir imposé ça. » Je resserrais mon étreinte avec douceur. « Excuse-moi de t’avoir fait subir tout ça Kara »

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: It isn't do you think [PV Kara]   Mer 15 Mar - 23:11

Kara était soulagée oui. C'était le mot. Un profond et sincère soulagement de savoir que son amie n'était pas la traîtresse qu'on avait dit qu'elle était. De savoir que tout ça avait été mis en scène, et monté de manière si crédible que même elle y avait cru, comme tous les autres qui y avaient été confronté et appris la nouvelle comme une claque en plein visage. Au moins, Anna était en sécurité avec sa couverture, celle ci était assez crédible pour l'impliquer complètement et la faire passer pour la pire de toute aux yeux de ses compagnons d'armes.

Bouleversée aussi par toutes ces révélations. C'était comme si un poids avait quitté ses épaules, comme si ce qu'il lui était arrivé à côté n'était plus aussi grave désormais. Toujours peinée cependant par l'idée qu'elle devrait continuer à mentir en maudissant Anna pour avoir retourner sa veste, tout en sachant qu'il n'en était finalement rien. La vie de son amie devait être attrocement compliqué désormais, et elle comprenait parfaitement pourquoi la brune s'était sentie faible ce soir.

Au moins, elle avait su qu'auprès d'elle, elle était à l'abri et en confiance. Kara ne pouvait que se sentir flattée de savoir qu'Anna tenait assez en leur amitié, l'avait trouvé suffisament précieuse pour venir y chercher du secours à un moment où elle avait cru flancher. Soupirant entre deux sanglots, elle huma le parfum de celle qui la prenait dans ses bras pour la rassurer, tentant de calmer les pleurs plein de désarroi qui la prenait. C'était ses nerfs qui craquaient ce soir, à la fois devant cette vérité extraordinaire, mais également à cause de la culpabilité qu'elle éprouvait.

« J'aurais du le savoir ! » Se maudit la brune en relevant le nez vers Anna, les yeux toujours emplis de larmes. « Comme une vraie amie aurait sû... » Ajouta-t-elle ensuite d'une voix brisée par la peine que ça lui faisait, de savoir qu'elle était seule dans son tourment désormais, seule à devoir apprécier une situation difficile. Anna était la personne la plus courageuse qu'elle connaissait sur cette terre, c'était un fait désormais. Un fait avéré.

Et de retour dans les bras de la brune, Kara réussit à retrouver sa contenance et son calme. Elle essuya ses larmes d'un revers de manche, essayant d'éponger comme elle le pouvait ses yeux et de retrouver sa mine de tantôt. Elle renifla, venant rire ensuite. « Pardon, j'ai un peu trempé ton pull à force... » S'excusa-t-elle piteusement en tentant de faire partir la tâche d'humidité de l'épaule de son haut, en frottant dessus bêtement. Ça ne marcha évidemment pas, mais elle se devait de tenter...

Finalement, captant le regard de la brune d'une façon inédite, Kara lui confia un sourire tendre. Elle la regarda un long moment avec douceur, la couvant d'un regard tendre qu'elle n'avait jamais eu pour elle. Tout du moins, pas de cette manière. Sa présence, qu'elle avait pensé indésirable avant d'en venir là, était plus qu'appréciable à ses yeux sur le moment, comme si, après s'être retrouvée brisée et broyée par les derniers évènements, elle était de nouveau en un seul et même morceau. Ça faisait du bien. Beaucoup de bien.

« Je me rattraperais Anna, je te le promets... » Lui jura-t-elle dans un murmure, venant poser sa main et un petit baiser sur sa joue pâle. Puis, elle colla son front sur celui de son amie, fermant doucement les yeux pour tenter d'apaiser la guerre des sentiments qui se jouait à l'intérieur de sa tête. Kara eut même un petit rire, à la fois nerveux, heureux et troublé. Un rire tout de même, qui adoucissait l'ambiance actuelle dans la pièce où elles étaient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
316
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It isn't do you think [PV Kara]   Jeu 16 Mar - 13:47



It isn't do you think
Kara et Anna
Kara, m’avait manqué, son amitié, ces moments passés avec elle. J’avais eu besoin de retrouver tout ceci, dépourvoir sentir que je pouvais la retrouver. J’avais eu besoin de ce contact de cet échange, bien qu’elle n’avait pas été des plus douce et aussi dure soit-elle. J’avais eu besoin de me confier à une autre personne autre que Steven ou encore de James. J’avais voulu savoir si je pouvais récupérer ce que j’avais perdu, pouvoir revivre pendant quelques heures dans ce monde duquel je venais comme si je ne l’avais jamais quitté.

Kara m’offrit tout ceci, m’ouvrant cette porte, me laissant lui dire cette vérité qu’elle cherchait tant à comprendre. Elle m’offrit ce moment d’apaisement, venant calmer soudainement ma solitude, par ses excuses qu’il n’y avait pas lieu d’être. Par cette culpabilité que je voulais tant, l’en défaire. Je resserrais mon étreint avec douceur, lui disant qu’elle n’avait nullement à s’en vouloir, m’excusant de lui avoir fait subir tout ça. Laissant un baiser sur ses cheveux. Je m’en voulais de lui avoir laissé penser que j’étais capable d’une telle infamie, m’en voulait de lui causer tant e trouble ce soir. Mon but n’avait jamais été de la faire souffrir, ou la faire culpabiliser, il avait juste état égoïste, sans penser au bouleversement que cela pourrait lui causer sans imaginer que je puisse lui faire couler ses larmes.

Elle se calmait peu à peu, notre étreint s’arrêta soudainement. Kara s’excusa d’avoir mouillé mon pull, juste après un reniflement et un rire. Mais je m’en fichais bien, cela n’avait pas vraiment d’importance. Je lui répondis d’une voix douce, la regardant tendrement, venant caresser sa joue alors que je remettais une mèche de cheveux derrière son oreille. «Ce n’est rien. Ça va sécher. » Je posais doucement une main sur celle de Kara, alors qu’elle essayait d’essuyer mon pull. Je la lui prenais délicatement, alors que nos regards se croisèrent.

Elle me regardait avec tendresse, une tendresse à laquelle je lui répondis par un sourire, plongeant également un regard doux dans le sien. J’étais heureuse de savoir, que je pouvais encore compter sur elle, que je ne l’avais pas perdue comme je l’avais pensé. Je me sentais soulager d’un poids parmi tant d’autres, allégeant quelque peu ma peine d’infliger tant d’épreuve à ceux que j’aimais. Nos regards continuèrent à plonger dans celui de l’autre, d’un regard qui jusqu’alors n’avait jamais été poser sur l’un et l’autre. Doucement, je venais lui caresser sa joue, dans un murmure tendre, je la remerciais de m’accorder ce répit de comble se vide que j’avais ressenti par sa simple présence, même si cela n’avait pas très bien commencé. « Merci, Kara. »

Elle me promit de se rattraper, j’eus un sourire à ces mots, car il n’y avait à rattraper. Elle n’avait rien fait de mal, elle avait réagi comme on l’avait espéré. Il n’y avait donc rien à rattraper, sauf peut être le temps perdu, ce temps dont je nous avais pris elle et moi, ainsi qu’avec bien d’autres. « Ne t’inquiète pas pour ça. ». Je sentis sa main se poser sur ma joue, sentis ces lèvres se poser sur l’autre. J’eus un regard étonné, non pas que je n’appréciais pas bien au contraire, mais tant de douceur dans un moment pareil m’étonnant, alors qu’elle posait son front sur le mien. Cet échange, avait quelque chose de troublante, peut être, était-ce dû, à ce moment particulier, à toutes ces émotions que nous avions ressenties, passant de la colère au soulagement. Je l’entendis rire, d’un rire léger qui me fit sourire. « Pourquoi ce rire ? » On restait ainsi, front contre front pendant quelques secondes encore. Je profitais de ce moment léger, fermant à mon tour. Je prenais sa main dans la mienne, soupirant de soulagement, et dans un élan de douceur venaient poser mes lèvres sur sa tempe, reposant mon front contre le sien, avec une douceur qui n’était pas vraiment mon habitude. « Je suis désolée Kara. J’aurai dû te le dire plutôt. » Ce moment me faisait plus du bien que je ne l’aurais pensé, m’apportait cette chaleur que je ne pouvais trouver, même auprès d’Alkis. J’aurais voulu, reste dans ce monde, ne pas retourner dans celui où je me sentais malgré tout ce que je pouvais montrer, seule. Je n’avais pas réalisé réellement jusqu’à présent combien tout ceci m’avait manqué. Mais pour le moment, je me sentais bien auprès de Kara, ma mauvaise humeur de début de soirée, c’était envolé, et je profitais de ce moment calme avec elle.
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: It isn't do you think [PV Kara]   Ven 17 Mar - 15:46

« Ne t'en fais pas. » Souffla la petite brune dans un murmure, sur le ton de la confidence. « Tout ira bien maintenant. »

Tout irait bien.

C'était ce que Kara était en train de se dire, si proche d'Anna qu'elle pouvait en sentir son parfum, percevoir de son œil brillant tous les petits détails de son visage. Du mouvement imperceptible de sa pupille à sa respiration régulière soulevant ses côtes et son buste. Son souffle sur sa peau venant parfaire ce paysage presque trop beau pour être vrai. Kara se sentait bien, là. Elle avait toujours aimé Anna, d'une tendresse sincère qu'on aurait pu mettre en doute. Malgré ces derniers mois qui avait balloté ses sentiments d'un extrême à l'autre, la brune savait aujourd'hui qu'elle pouvait se lover contre cette femme fantastique et ne pas s'en sentir coupable.

Elle n'aurait plus à s'en vouloir de croire en elle. Même si elle continuerait à faire semblait pour la protéger, il n'était plus question d'éprouver ce désarroi constant lorsqu'elle pensait à elle depuis lors jusqu'à aujourd'hui. Jusqu'à ce soir, où sa problématique avait trouvé une solution acceptable. Inestimable. Anna ne devait pas vraiment savoir, ni comprendre, à quel point le soulagement qu'elle ressentait présentement était au-dessus de tout. De ses doutes, de ses ennuis ou de ses craintes. Elle avait en fait l'impression d'être lové dans du coton, dans un état de béatitude rarement égalé jusqu'ici.

Tout irait bien. C'était comme une promesse tacite que seules elles pouvaient comprendre et entendre ce soir, dans l'intimité de sa chambre. Tout irait bien, parce qu'elles s'étaient enfin retrouvées, et l'une comme l'autre connaissaient les enjeux de ce secret. Il n'était plus question de mensonges ou de trahisons... Tout du moins, plus entre elles. Comme deux amies séparées pendant trop longtemps, retrouvant finalement le contact d'une étreinte qui avait trop manqué des jours durant. La légèreté d'un rire échappé, ou d'un bisou chargé d'une tendresse inégalable.

Kara n'aurait su dire autre chose. Tout irait bien.
D'ailleurs, tout allait déjà mieux maintenant qu'elles étaient ensemble.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
 
It isn't do you think [PV Kara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kyou kara maoh
» [japon] Kokuriko Zaka Kara, le nouveau film d'animation de Goro Miyazaki
» Kara No Koukai
» Kara no Kyoukai (The Garden of Sinners)
» Kara

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: