Partagez | 
 

 The Newbie and the Grumpy |Kurt&Bucky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
James B. BarnesHumain modifié
avatar

Winter Soldier
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Un bras cybernétique qui lui permet d'avoir une force presque surhumaine. Un métabolisme accru ; des facilités dans le maniement des armes tel qu'elles soient. Des facilités dans les combats à mains nues ainsi que dans l'espionnage.
Ethan Ezel
637
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: The Newbie and the Grumpy |Kurt&Bucky   Sam 25 Fév - 23:45

The Newbie and the Grumpy KURT DARKHÖLME & James B. Barnes
Parfois Bucky laissait traîner les choses. Les dossiers qu’il devait remplir plus particulièrement et les rapports qu’il devait faire. Parce que Bucky Barnes n’était pas vraiment un homme de paperasse. C’était même tout l’inverse. James était un homme de terrain, il aimait passer des heures à chercher des informations, à se plaquer pour suivre un homme et récupérer des informations. C’était ce qu’il aimait faire de sa vie. Et il ne comptait pas changer de boulot avant un moment. Même s’il avait sauté sur une bombe et qu’il avait eu du mal à s’en remettre. Mais maintenant que les choses étaient revenues à la normale, Bucky ne pensait plus du tout à changer d’orientation professionnelle. Pas qu’il y ait pensé d’ailleurs. Cela n’avait pas du tout été une option. C’était le SHIELD et pas autre chose. Et c’était le terrain et pas autre chose. Il n’aimait pas du tout se retrouver derrière un bureau à faire de la paperasse. Mais parfois, parfois, il était obligé de le faire pour éviter d’avoir son supérieur sur le dos. Et comme il n’aimait pas l’avoir sur le dos, il était obligé de le faire de temps en temps. Mais il commençait à se dire qu’il devait le faire plus souvent au vu du tas de dossier qui attendaient sur son bureau. Quand il avait vu ça quand il était arrivé ce matin, un soupire de dépit s’était échapper de ses lèvres. Il s’était d’ailleurs servi un café avant de prendre place derrière son ordinateur.

Les heures étaient passées à une vitesse digne d’une tortue. Il avait l’impression que rien n’avançait et qu’il n’arrivait pas à faire ce qu’il voulait des mots qu’il essayait de mettre bout à bout sur sa page blanche. Il avait tapé plusieurs rapports, essayant de se souvenirs des missions qu’il avait effectué en début de semaine. Plus il tapait, plus il essayait de prendre de nouvelle résolution. Le début d’année avait beau être très loin, Bucky ne perdait pas espoirs. Un jour, il arriverait à tenir les objectifs qu’il se fixait à la nouvelle année. Un jour. Peut-être. Mais pas maintenant. Maintenant, Bucky avait décidé de faire une pause. La troisième depuis qu’il avait commencé de bosser et il n’était même pas encore midi. Si sa mère était là, elle le comparerait à un adolescent ne voulant pas faire ses devoirs. Et James aurait été tout à fait d’accord. Il avait beau avoir eu son diplôme avec mention, ce n’était pas réellement en faisant ses devoirs qu’il avait réussi à l’avoir. Et il ne s’en cachait pas. Par contre, son quatrième café de la matinée, il le cacha à ses collègues. Parce que quiconque le connaissait savait que le café n’avait pas vraiment de bons effets sur lui. Il le rendait encore plus grognon parce que cela voulait dire qu’il n’arrivait pas à faire ce qu’il souhait. Et c’est tout simplement ce qui était en train de se passer. Il n’arrivait à rien et cela lui casser les pieds. Alors il était un peu plus grognon qu’il ne l’était en temps normal. On pouvait d’ailleurs dire qu’il était devenu grognon depuis son accident. Et les rêves chelous et les impressions bizarres aussi. Mais il se soignait. Enfin, il essayait.

Mais pas aujourd’hui puisque lorsqu’un de ses collègues entra dans son bureau en lui demandant d’aller voir ce que voulait l’agent qui se trouvait près du bureau d’entrée du service. Un sourcil sur le front, l’espion se demanda pourquoi lui et posa d’ailleurs la question à haute voix avant qu’on lui réponde qu’il n’avait pas le choix. Un soupir plus tard et Bucky quitta son bureau, sa tasse toujours à moitié pleine dans les mains. Et en effet, un homme attendait un peu plus loin. Un homme, ou un garçon, il ne savait pas vraiment comment le qualifier. Un garçon qu’il connaissait de nom comme de tête. Un garçon qui avait appelé Maria « Tata ». Chose qui l’a fait énormément rire quand il l’avait appris. Parce bon, c’était assez rare quand même. Assez rare mais extrêmement drôle quand même.

- Je peux t’aider ? demanda-t-il alors qu’il se rapprochait de l’homme. Tu t’es perdu ?

Bon… Peut-être qu’un jour il arrêterait d’être un connard. Comme il arrêterait le café et d’être grognon. Un jour.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Diablo
0 / 50 / 5
1 / 51 / 5
- Téléportation
- Agilité Surhumaine
- Vision Nocturne
Albert, Jessica, Gabriel et Marc
259
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Newbie and the Grumpy |Kurt&Bucky   Dim 5 Mar - 19:46


Bucky ♠ Kurt
The Newbie and the Grumpy
Kurt détestait jouer les rôles de messager. Il avait une tête de pigeon voyageur ? Franchement ?
Peut-être bien que oui, puisque dès qu’il y avait un rapport à envoyer dans un autre service, c’était lui qui s’y collait. A croire qu’il n’était bon qu’à ça. Un peu plus et il était le préposé café. Il n’était pas un fichu stagiaire, nom de dieu. Il était un agent de terrain. Il devait faire des trucs de terrain et non le coursier d’un bout à l’autre du bâtiment. Mais le problème de Kurt, c’était qu’il était également incapable de dire non.
Pour une raison toute simple. Il devait se défaire de cette image de pistonné qui lui collait à la peau depuis le premier jour. Il avait fait la bêtise d’appeler Maria par la façon dont il l’appelait dans la vie de tous les jours et depuis, impossible de circuler dans les couloirs sans que des murmures s’élèvent sur son passage. Ajoutons à ça le nom Darkhölme qui provoquaient de vives réactions chez les uns et les autres. A cause d’Anna, en partie. Anna, la traîtresse. Anna, à qui il n’avait pas parlé depuis qu’il avait appris ce qu’elle avait fait. Il lui en voulait. Et pas qu’un peu.  
Pour se défaire donc, de cette fichue étiquette qui lui collait à la peau, Kurt faisait volontiers toutes les tâches ingrates qu’on lui donnait, en espérant que peut-être, les murmures sur son passage cesseraient.

C’était donc en partie ce qui expliquait sa présence à la section espionnage. Là, où, normalement, il n’avait rien à faire. On lui avait demandé de remettre un rapport à James Barnes. Il avait entendu parler de ce dernier et il espérait qu’il n’était pas aussi ronchon qu’on le disait. Sinon, avec sa maladresse légendaire, Kurt risquait de se le mettre à dos. Et s’étant déjà mis assez de monde à dos comme ça, il ne voulait pas en rajouter une couche supplémentaire.
Il prenait son mal en patience, attendant qu’on veuille bien s’occuper de lui pendant qu’il faisait le pied de grue à l’entrée. Il tentait de ne pas stresser, mais c’était légèrement compliqué. Parce qu’un de ses collègues avaient pris un malin plaisir à le briefer sur Barnes avant de le laisser partir, et Kurt ignorait si ce qu’on lui avait dit était vrai ou si c’était simplement histoire de lui faire peur. Bien entendu, il priait pour que ce soit la seconde option. Parce que question ours mal léché sur le dos, il avait déjà Leo Jüng et c’était largement suffisant.

Il sursauta en entendant une voix s’adresser à lui, manquant de laisser s’échapper le rapport qu’il était censé donner. Il le rattrapa de justesse en tournant la tête vers son interlocuteur. C’était lui, Barnes ? Il était déjà moins imposant que Kurt se l’imaginait - merci le collègue mythomane qui s’amusait à effrayer les petits nouveaux avec des histoires à dormir debout - mais il imposait une sorte de respect. Kurt sourit une seconde avant de reprendre un visage plus neutre. Il s’asséna une paire de baffe mentale. Un peu de professionnalisme, Kurt. Secouant doucement la tête, il répondit « Non, je vous cherchais. Un rapport qu’on doit vous donner, en fait. » Le pigeon voyageur venait remettre son message, ni plus, ni moins. Il lui tendit en baissant doucement la tête. C’était un peu gênant, comme ça. Il avait l’impression d’être le camarade de classe qu’on envoyait à la salle des profs pour qu’il parle au nom de tous. Il ne s’était jamais autant senti comme ça depuis son entrée au SHIELD pour être exact. A force de multiplier les maladresses et d’être peu sûr de lui, il commençait à se demander si travailler ici était un choix de carrière adapté pour lui. Mais il préférait ne pas y penser, parce que cela voudrait dire qu’il en avait bavé pour rien. A présent, il attendait, bien sagement, que Barnes prenne le dossier. Peut-être qu’il aurait un autre message à faire passer à sa propre section et que Kurt devrait le donner en y retournant. On ne savait jamais.  

___


DON'T YOU WANNA BE A SUPERHERO ?
I don't need you to believe in me, I know how to change my destiny. Sit down, about to rewrite our history. We can change the whole world, gonna take it over, gonna start it over. Don't you know what we could be? A new beginning, fight until we're winning - Simon Curtis, Superhero

Revenir en haut Aller en bas
James B. BarnesHumain modifié
avatar

Winter Soldier
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Un bras cybernétique qui lui permet d'avoir une force presque surhumaine. Un métabolisme accru ; des facilités dans le maniement des armes tel qu'elles soient. Des facilités dans les combats à mains nues ainsi que dans l'espionnage.
Ethan Ezel
637
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Newbie and the Grumpy |Kurt&Bucky   Lun 13 Mar - 18:46

The Newbie and the Grumpy KURT DARKHÖLME & James B. Barnes
Darkhölme était un nom qu’il connaissait. C’était un nom qu’il avait appris à connaître ces derniers temps. Déjà parce que l’homme qui se trouvait devant lui s’était fait remarqué lors de sa première journée de boulot. Ce qui avait fait rire tout un tas de monde et particulièrement Bucky. Mais il connaissait ce nom parce qu’il avait que le prononcer n’amènerait que des remarques désobligeantes envers une jeune femme qui faisait son métier. Mais ça, peu de monde le savait et peu de monde en avait conscience. Parce que c’était un secret et que les secrets étaient faits pour être gardés. Comme le fait qu’Anna Darkhölme soit chez HYDRA pour le compte du SHIELD. Et comme cette affirmation était gardé par seulement quelques personnes, James rongeait son frein quand il entendait certaines remarques au détour d’un couloir. Il faisait son boulot mais n’essayait pas de faire changer les mentalités. Parce qu’il n’était pas là pour ça. Il était seulement là pour fait son boulot. Il était là pour jouer les intermédiaires entre Anna et le SHIELD. Il était là pour jouer les agents de liaison entre cette agent et l’organisation qu’elle essayait de préserver en allant chez l’ennemi.

Il reporta son attention sur Kurt Darkhölme qui venait de lui dire qu’il le cherchait. Première nouvelle. Et en plus, il avait un rapport pour lui. Deuxième nouvelle. Qu’est-ce que c’était encore de cette histoire ? Il venait d’où ce rapport d’ailleurs ? Il venait de quel service Mister Darkhölme ? Tout un tas de question sur se bousculait dans la tête de l’espion du SHIELD. Parce que si on lui rajoutait des rapports en plus de ceux qu’il devait faire, Bucky allait être vraiment grognon. Qu’on le laisse faire ses rapports avant de lui en rajouter et peut-être qu’il serait de meilleure humeur. Déjà qu’il aimait passer son temps derrière un bureau alors si on le clouait derrière à coup de dossier à rendre, Bucky allait commencer à trouver ça bizarre. Et de son point de vue, il avait passé assez de temps derrière son bureau après son accident. Et il continuait à passer toujours trop de temps derrière son bureau. Un soupir passa ses lèvres à la conclusion alors qu’il attrapait le dossier des mains du novice qui se trouvait toujours devant lui. Un autre soupir s’échappa de ses lèvres quand il parcourra la première page et il le ferma aussi sèchement qu’il l’avait ouvert. Apparemment, il devait fournir quelques papiers supplémentaires et renvoyer le rapport à l’envoyeur. Fallait encore qu’il retrouve les papiers en question dans les centaines de truc qu’il avait actuellement sur son bureau. Il avala une gorgée de café de plus avant d’ouvrir de nouveau la bouche.

- Tu viens de quel service d’ailleurs ? C’est qui le trou de fesses qui t’envoie ? demanda-t-il en essayant de rester poli sans vraiment y arriver. Il aurait pu venir par lui-même au lien de t’envoyer…

Bon, il pouvait avoir un peu de considération pour l’agent novice qui se trouvait devant lui. Parce que faire le pigeon voyageur n’était pas agréable. Ni pour lui et ni pour les gens qu’il avait en face. Parce que si questions il y avait, le messager ne saurait pas y répondre. Ce qui pénalisait tout le monde. Un grognement s’échappa de ses lèvres avant qu’il n’ouvre de nouveau la bouche pour s’adresser à Kurt :

- Vient, on va éviter que tu fasses 15 000 allers-retours pour le bon plaisir du clampin qui t’envoie, annonça-t-il avant de tourner les talons pour retourner dans son bureau.
- BARNES, entendit-il alors dans le couloir, suivit de quelques rires. Soit gentil avec le protégé de Hill, tu risquerais de te faire taper sur les doigts !
- Pas que sur les doigts et pas plus que d’habitude John, pas plus que d’habitude, rigola-t-il en levant les yeux au ciel alors qu’il entrait dans son bureau sans jeter un coup d’œil à ses collègues.

Au moins, ce n’était pas une référence à Anna et sa désertion. Ce qui était un exploit quand on connaissait le niveau de certain de ses collègues. Il ne rajouta cependant rien, posant – jetant-  le dossier que Kurt lui avait amené sur la pile de dossier qui se trouvait déjà sur la surface en verre de son bureau. Une bonne manière de le mettre de mauvaise humeur. Il posa également sa tasse sur l’étagère qui se trouvait derrière avant d’aller fouiller dans les papiers qui se trouvaient dedans. Quelques instants de silence plus tard et Bucky ouvrait de nouveau la bouche pour s’adresser à Kurt.  

- La prochaine fois qu’on t’envoie faire le pigeon, dis non, annonça-t-il alors qu’il avait la tête dans un des dossiers de l’étagère. Conseil de quelqu’un qui se laisse pas marcher sur les pieds.





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Diablo
0 / 50 / 5
1 / 51 / 5
- Téléportation
- Agilité Surhumaine
- Vision Nocturne
Albert, Jessica, Gabriel et Marc
259
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Newbie and the Grumpy |Kurt&Bucky   Mer 15 Mar - 17:56


Bucky ♠ Kurt
The Newbie and the Grumpy
Il lui tendit le dossier et Barnes l’attrapa, d’une façon un peu brusque. Kurt se retint de reculer. Il n’avait pas l’air enchanté de voir débarquer Kurt et ce rapport en plus. Il espérait qu’il n’allait pas prendre pour les autres. C’était sans doute pour ça qu’on l’envoyait jouer les pigeons voyageurs d’un bout à l’autre du SHIELD. Pour que ce soit lui qui récolte la mauvaise humeur à la place des vrais responsables. Comme c’était pratique, dis donc. Un jour, peut-être, Kurt apprendrait à dire non. Pour l’instant, il se contentait de ronger son frein en silence et de ruminer dans sa tête. C’était amusant, parce que quand il se prenait une pique il ne savait jamais quoi répondre. Mais des heures après, il trouvait la réplique parfaite. Et se disait qu’il aurait dû répondre ça, bien entendu, pourquoi n’y avait-il pas pensé ? Et le lendemain, c’était la même. On lui demandait de faire ça, il le faisait en râlant. PUIS il imaginait ce qu’il aurait pu répondre. N’était-ce pas un peu pathétique ? Ouais, un peu.
Il observait Barnes d’un oeil inquiet, prêt à essuyer les remarques désagréables. Il n’avait pas l’air ravi de ce qu’il lisait, à en juger le soupir qui s’échappa de ses lèvres et la façon dont il referma le dossier avant de s’adresser à lui, un peu séchèment. Kurt bafouilla avant de répondre « Moi ? Je suis à l’unité niveau I, agent de terrain.» Il avait parlé vite. Un peu trop. Ça lui arrivait fréquemment quand il était stressé. Il prenait un débit rapide, involontairement. Ce qui était vite ridicule, avouons-le. Et là, il dût répéter sa phrase une deuxième fois, plus lentement, pour que Barnes le comprenne. Ce serait idiot de ne pas être compris, pas vrai ? Respire, Kurt, respire. Barnes ne va pas te manger. Il était intimidant, mais il n’allait pas le rendre en bouillis. Pas vrai ? « C’est… Dresden qui m’envoie.» Ouais, il était d’accord, Dresden aurait pu lever son derrière lui-même. Kurt se gratta la nuque avant de lever les yeux vers l’homme qui était en face de lui. Il crut un instant que le grognement lui était adressé mais ce qui sortit de la bouche de Barnes juste après le rassura un peu. Il hocha la tête, rapidement, avant de le suivre.

Kurt n’était pas à l’aise, mais alors pas du tout. Quand il se trouvait en présence des «anciens» il se sentait ridicule. Intimidé, craignant de faire le mauvais pas de trop, de quoi le faire flipper un peu plus et multiplier les maladresses. En un sens, il était heureux de voir que Barnes ne lui avait pas gueulé dessus. Jusque là, ça se passait sans accroc. Si on oubliait les remarques qui fusaient depuis le couloir. Kurt ferma les yeux en retenant un soupir de lassitude. Est-ce qu’un jour, un jour, on allait le lâcher avec ça ? Visiblement, non. Barnes rit à la blague de ses collègues pendant que Kurt se retenait d’aller leur dire deux mots. Très crédible, Kurt, très crédible. Heureusement, son attention fut ramenée à Barnes qui lui parlait. Dire non. Il était bien gentil, mais avait-il vraiment regardé Kurt ? Il n’était pas aussi imposant, aussi intimidant qu’il le voudrait. S’il disait non, on ne le prendrait pas au sérieux. Il hocha quand même la tête, même si son interlocuteur ne pouvait pas le voir vu qu’il avait la tête fourré dans les dossiers. Il s’en rendit compte et haussa la voix. « D’accord. J’aimerais que ce soit aussi facile, mais…» A nouveau, Kurt fixa le bout de ses chaussures. Il était un peu la victime idéale pour ça. Tout le monde savait qu’il voulait faire ses preuves. Donc qu’il était facile à exploiter.  « Enfin, je pense qu’on arrêtera de me voir comme le chouchou de Maria un jour et qu’on arrêtera de m’envoyer pour faire le messager.» Une petite voix dans un coin de son esprit  le reprit. Tais-toi, Kurt. Barnes s’en fout. Il secoua donc la tête. « Désolé, c’est pas votre problème, je sais.»  C’était clairement pas le problèmes de l’agent. Il avait autre chose à faire qu’écouter les lamentations d’un nouveau. Il ferait mieux de se taire, donc. Kurt mit les mains dans ses poches en attendant donc que l’espion mette enfin la main sur ce qu’il cherchait.


___


DON'T YOU WANNA BE A SUPERHERO ?
I don't need you to believe in me, I know how to change my destiny. Sit down, about to rewrite our history. We can change the whole world, gonna take it over, gonna start it over. Don't you know what we could be? A new beginning, fight until we're winning - Simon Curtis, Superhero

Revenir en haut Aller en bas
James B. BarnesHumain modifié
avatar

Winter Soldier
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Un bras cybernétique qui lui permet d'avoir une force presque surhumaine. Un métabolisme accru ; des facilités dans le maniement des armes tel qu'elles soient. Des facilités dans les combats à mains nues ainsi que dans l'espionnage.
Ethan Ezel
637
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Newbie and the Grumpy |Kurt&Bucky   Mar 28 Mar - 21:35

The Newbie and the Grumpy KURT DARKHÖLME & James B. Barnes
Bucky était passé par la casse « petit nouveau » quand il était arrivé au SHIELD après le lycée. Il n’avait pas fait d’études et était simplement passé par la case recrutement des nouveaux agents. Et qui disait nouveaux agents, disait aussi faire ses preuves. Et Bucky avait fait les siennes. Cela ne s’était pas fait du jour au lendemain mais il avait réussi à prouver à ses supérieurs qu’il valait la peine d’être écouté. Il était d’ailleurs devenu un bon agent assez rapidement, passant de la case agent de terrain à la case espion sans vraiment qu’il s’en rende compte. Mais c’était quelque chose qu’il avait voulu. L’espionnage était son environnement, il aimait ça et faisait en sorte de faire correctement son travail de terrain. Il avait fait des centaines de missions qu’il avait mené à bien et quelques-unes qui s’étaient soldées par des échecs. La dernière en date lui avait valu un bras… Mais le fait était que les choses ne se faisaient pas en quelques jours. Alors, certes, Kurt n’avait pas commencé de la meilleure manière mais il y arriverait. Et s’il ne le dirait pas à voix haute, Bucky le pensait sincèrement. Mais il avait une réputation à tenir et ce n’est pas en félicitant les agents morts de trouilles qu’il allait la maintenir. Enfin, il avait réussi à un peu s’  « adoucir » avec le nouveau après qu’il ait du répété deux fois la même phrase pour qu’il puisse la comprendre. Et puis bon, entendre le nom du bonhomme qui l’avait envoyé le voir avait beaucoup aidé. Dresden… Bucky n’aimait pas ce type. Il n’aimait d’ailleurs pas énormément de monde mais Dresden était en bas du tableau. Un « qu’il aille se faire voir » sortit de sa bouche, presque incompréhensible pour le nouvel agent avant qu’il ne rejoigne son bureau. Il passerait sûrement un coup de fil quand l’agent quitterait son bureau.

Un sourcil se haussa à la réponse que venait de lui donner Kurt à son conseil. Dire non n’était pas évident. Il le savait. Il avait du mal à dire non à ses supérieurs alors que parfois, il était en droit de le faire. Mais il fallait s’obliger à le faire, sinon, les choses ne changeraient pas. Etre gentil ? D’accord. Être trop gentil ? Non. Après, il y avait une différence entre être gentil et avoir l’attitude de Bucky. Bucky était gentil mais pas que. Il avait sa manière à lui d’être gentil et cela ne plaisait pas à tout le monde. Après, il avait l’habitude de dire qu’on le prenait en entier ou on ne le prenait pas du tout. Et c’était comme cela que Bucky fonctionnait. On le l’aimait pas ? Tant pis. Ce n’était certainement pas lui qui allait aller vers l’autre pour changer les choses. Les relations étaient un peu compliquées quand on parlait de Bucky. Ce n’avait pas toujours été le cas mais les choses avaient changées. Et Bucky faisait avec. L’adaptation faisait partie de son métier et c’était pareil dans sa vie personnelle.

- Disons que tu n’as pas commencé très bien en appelant Hill « Tata » ou quoi que ce soit du même genre, ajouta l’espion en levant le nez de son dossier pour lancer un sourire en coin à l’agent qui se trouvait dans son bureau. Et bien que cela m’ait fait rire quand je l’ai entendu, j’pense pas que ça t’a aidé pour ton intégration. Mais c’était y a un moment maintenant. Faut t’affirmer mon grand sinon tu vas te faire marcher dessus par des types comme Dresden. Et comme Dresden commence à coller à son siège à force d’envoyer les nouveaux à sa place, ça ne se sera pas agréable.

Tacler un collègue en donnant un leçon à un nouveau ? Fait. Et c’est avec un nouveau sourire que Bucky rangea le dossier qui ne contenait pas ce qu’il cherchait. Il ne savait pas où se trouvait ce formulaire à deux balles que lui demandait l’unité de terrain. Et franchement, s’il l’avait vu un jour, Bucky était certain qu’il ne l’avait pas rempli. Parce que la paperasse et lui n’étaient pas amis. Et encore moins quand il avait des dizaines de dossiers posés sur la surface de son bureau.

- Alors affirme toi un peu et dis non. Enfin, faut dire non de manière intelligente hein. Va pas dire que c’est moi qui t’ai dit de dire non à tout, j’vais encore me faire épingler par Maria ou Jung, grimaça-t-il un peu en se retournant vers le jeune homme. Et je veux pas de ça. J’ai assez vu ses deux là pour une vie entière après les derniers mois, grogna-t-il mais pas méchamment alors qu’il commençait à fouiller dans les dossiers de son bureaux.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Diablo
0 / 50 / 5
1 / 51 / 5
- Téléportation
- Agilité Surhumaine
- Vision Nocturne
Albert, Jessica, Gabriel et Marc
259
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Newbie and the Grumpy |Kurt&Bucky   Lun 10 Avr - 11:38


Bucky ♠ Kurt
The Newbie and the Grumpy
Bon, ouais. Il avait raison. Appeler Maria «Tata» devant tout le monde lui avait échappé. C’était l’habitude. Maria était sa marraine avant d’être sa supérieure. Et ça avait été plus fort que lui. Il n’avait pas fait exprès. Le pire, c’était que ça faisait rire tous ceux qui le connaissaient parce que… C’était du Kurt tout craché. Une maladresse comme ça, ça ne pouvait venir que de lui. Il était du genre à multiplier les gaffes et ouvrir la bouche avant de se rendre trop tard qu’il avait mis les deux pieds dans le plat. Il ne put donc s’empêcher de rougir de honte quand il aperçut le sourire en coin de Barnes et quand il entendit que ça l’avait bien fait rire. Kurt voulait enterrer cette histoire pour de bon. La dissimuler sous un tapis comme on dissimulait un tas de poussière. Barnes n’était pas le premier à lui dire de s’affirmer. Il savait qu’il devait montrer davantage de force de caractère afin de ne plus être la bonne poire de service. Il voulait tellement faire ses preuves qu’il en était réduit à accepter de faire la bonniche pour ses collègues, juste pour montrer qu’il n’avait pas volé sa place. Parce que d’accord, sa marraine était la commandante du SHIELD. Mais il était arrivé là par ses propres moyens. Il s’était entrainé, il avait fait des sacrifices pour être là aujourd’hui. Et ça ne se passait absolument pas comme il l’avait prévu. Absolument pas. Tout ceci l’entraînait dans la spirale du doute, où il se questionnait sur ses choix de vie et tout spécialement de carrière.

Il dût retenir néanmoins le petit sourire qui pointait sur ses lèvres en entendant le petit tâcle de Bucky envers Dresden. Le pire, c’était que c’était ça. Depuis qu’il était là, Kurt l’avait rarement vu aller chercher des dossiers lui-même. Quand ils n’étaient pas sur le terrain, le seul moment où on pouvait le voir lever son auguste derrière, c’était pour se traîner jusqu’à la machine à café. Mais contrairement à Barnes, il ne pouvait pas se permettre de dire du mal d’un de ses collègues. Il n’avait pas suffisament d’ancienneté pour ça. Il se contentait donc de faire ce qu’il savait faire de mieux, rager en silence en proférant dans sa tête des malédictions sur dix générations. Il écouta avec attention ce que Barnes lui disait, en ce qui concernait le fait de s’affirmer intelligemment. Cette fois-ci, un petit rire s’échappa des lèvres de Kurt. Il connaissait Maria et ne doutait pas une seule seconde qu’elle lui rentrerait dans le lard. Et en ce qui concernait Leo… Aucun doute non plus. Leo qui intimidait Kurt. Leo qui était plus sévère avec lui qu’avec les autres, parce que cette histoire de piston complètement fausse était remontée à ses oreilles et que pour lui, Kurt devait prouver qu’il avait mérité sa place. Il ne pouvait que compatir avec Barnes sur le coup. « Je vais essayer. Je ne dirais pas non des « va te faire voir» à tout bout de champs mais je vais essayer. Surtout avec Dresden, je pense. Merci pour ces conseils en tout cas.» Il posa ses yeux noisettes sur Barnes qui fouillait à présent les dossiers sur son bureau. « Vous êtes beaucoup plus… sympathique que certains le laissaient entendre.» Il entendait l’alarme silencieuse dans sa tête, celle qui disait Ferme ta gueule, Kurt. Ferme tout de suite ton clapet avant de dire une connerie. Mais comme il était un peu bête, il ne pouvait s’empêcher de continuer. « Enfin… Moins grognon.»

___


DON'T YOU WANNA BE A SUPERHERO ?
I don't need you to believe in me, I know how to change my destiny. Sit down, about to rewrite our history. We can change the whole world, gonna take it over, gonna start it over. Don't you know what we could be? A new beginning, fight until we're winning - Simon Curtis, Superhero

Revenir en haut Aller en bas
James B. BarnesHumain modifié
avatar

Winter Soldier
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Un bras cybernétique qui lui permet d'avoir une force presque surhumaine. Un métabolisme accru ; des facilités dans le maniement des armes tel qu'elles soient. Des facilités dans les combats à mains nues ainsi que dans l'espionnage.
Ethan Ezel
637
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Newbie and the Grumpy |Kurt&Bucky   Jeu 1 Juin - 19:05

The Newbie and the Grumpy KURT DARKHÖLME & James B. Barnes
Des bourdes, Bucky en avait fait certaines. Des choses dont il n’était pas vraiment fier. D’autres dont il était assez fier parce qu’il avait fait ce qui lui semblait juste. Ce n’était pas de l’avis de tout le monde mais Bucky s’en fichait un peu. C’était un de ses principes de vie. S’il respectait vraiment la hiérarchie, Bucky en avait que peut à faire des choses que l’on pouvait dire sur lui ou sur les missions qu’il pouvait faire. Parfois, il entendait certains de ses collègues se demander pourquoi il n’avait pas plus évoluer que cela dans l’agence. Quand il entendait cela, Bucky ne disait rien et se contentait de passer son chemin. Il n’avait pas évolué parce qu’il n’en avait pas envie. C’était aussi simple que cela. Il n’était pas fait pour être lieutenant et passer son temps à commander les autres. Merci bien mais non merci. Ce n’était vraiment pas son truc et il était bien mieux tous seul sur le terrain que derrière un bureau. Parce que oui, Bucky Barnes ne travaillait pas non plus en équipe. Il travaillait vraiment mieux tout seul et ses collègues l’avaient bien compris. Si une mission solo se présentait, c’était principalement pour lui. Enfin, pas exclusivement bien sûr mais ses collègues et supérieurs lui collaient rarement des missions en groupe. Parce que cela finissait souvent en eau de boudin et Bucky n’aimait pas cela. Il avait ses techniques, qu’il ne comprenait pas toutes parfois, et il se connaissait assez pour savoir ce qui allait et ce qui n’allait pas sur le terrain. Donc travailler tout seul était vraiment l’idéal pour l’espion et il était hors de question qu’il change cela un jour et qu’il monte en grade.

Il releva les yeux vers Kurt qui reprenait à la parole sur le conseil qu’il venait de lui donner. Un sourire se plaça sur ses lèvres alors que le nom de Dresden passait les lèvres de l’agent. S’il pouvait emmerder ce type rien qu’en donnant des conseils utiles à des nouveaux agents, il le ferait. Et puis bon, il n’était pas vraiment connu pour son amicalité… S’il l’avait été pendant longtemps, l’année écoulée avait plus ou moins changé les choses. Et il n’était pas pour changer les choses. L’attitude grognon qu’il pouvait arborer avait tendance à éloigner les gens. Et dans un sens, cela éloignait les abrutit ce qui n’était pas plus mal. Un hochement de tête répondit simplement aux remerciements de l’agent et il repartie dans la recherche de son formulaire avant de hausser un sourcil et d’arrêter sa recherche. Il resta quelques secondes bloqués, les doigts séparant deux dossiers différents avant d’en sortir le formulaire en question qu’il déposa doucement sur le bureau avant de relever les yeux vers le jeune homme. Un sourcil sur le front, Bucky se redressa un peu plus et carra les épaules. Il n’était pas étonné de la phrase de Kurt. Comme il s’était fait la remarque un peu plus tôt, Bucky n’était plus vraiment le type le plus sympathique de la planète. Pour qui ne le connaissait pas, Bucky n’était pas quelqu’un d’amical.

- Ah ? déclara-t-il simplement en passant de l’autre côté du bureau avant de croiser les bras.

S’il se fiait à l’expression qu’avait Kurt, il n’était peut-être pas tout à fait sûr de ce qu’il venait de dire. Et Bucky allait en jouer un petit peu avant de libérer l’agent. Et puis... Il avait une réputation à tenir. Pour qui ne le connaissait pas, il était assez difficile de remarquer la lueur amusée qui se baladait dans ses yeux mais il était certain que Bucky était amusé de la remarque que venait de faire Kurt.

- Et qu’est-ce que laissent entendre vraiment mes collègues à mon sujet ? continua-t-il d’une voix calme, un peu froide et posée d’un Bucky qui cherchait définitivement à tester l’agent qu’il avait devant lui.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Diablo
0 / 50 / 5
1 / 51 / 5
- Téléportation
- Agilité Surhumaine
- Vision Nocturne
Albert, Jessica, Gabriel et Marc
259
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Newbie and the Grumpy |Kurt&Bucky   Dim 11 Juin - 22:43


Bucky ♠ Kurt
The Newbie and the Grumpy
Depuis qu’il avait mis les pieds dans le bureau de Barnes, le cerveau de Kurt faisait clignoter la petite alarme dans un coin de sa tête. Cette petite alarme qui lui disait de faire attention à ses mots et à ses gestes. Qui lui disait qu’il avait déjà fait assez de vagues comme ça. Qu’il serait idiot de se mettre un ancien sur le dos plus qu’il n’en avait déjà. Il l’avait écoutée. Oh que oui. Mais voilà, il avait suffit d’un instant d’inattention et des conneries sortaient à nouveau de sa bouche. Mais qu’est-ce qu’il lui avait pris ? Pourquoi ? Quel idiot. Vraiment. Kurt avait bien envie de se mettre une énorme baffe mentale sur le coup. Parce qu’il n’était qu’un idiot pas capable de retenir sa langue. Vous connaissez l’instinct de survie qui vous dit de vous taire avant d’empirer une situation ? Et bien Kurt ne l’avait définitivement pas. Ses mots s’étaient envolés avant qu’il ne songe même à les retenir et il sut qu’il aurait dû écouter un peu plus cette petite voix qu’il avait un peu trop tendance à ignorer quand il ne le fallait pas et à contrario, à écouter quand c’était pas vraiment le moment. Tout en contradiction, le Kurt. Devant l’expression de Barnes, il manqua de se décomposer. L’idée de trouver un moyen de se tirer en vitesse lui effleura l’esprit avant de partir en fumée devant le regard de l’agent. Merde. Il était un peu dans la panade. Un peu beaucoup.

Il déglutit, laisse s’échapper une rire nerveux avant de se passer une main sur la nuque. Il eut envie de se mettre une autre baffe, parce qu’il montrait clairement qu’il n’en menait pas large. Et ça, c’était pas bon pour les affaires. Il laissa ses épaules s’affaisser, redressa la tête et tenta de faire un sourire qui se voulait assuré. « C’est.. C’est sans doute ce qu’on raconte aux petits nouveaux dans mon genre pour leur faire peur.» Il laissa une main reposer sur sa taille, dégageant d’un mouvement de tête une mèche de cheveux sombre qui était mal placée. Mais il ne pouvait pas esquiver la question. Barnes attendait la réponse et Kurt avait provoqué cette situation. Il n’y avait que lui pour s’en extraire. En essayant de ne pas se le mettre à dos, si possible. Il se racla la gorge et soupira d’un air faussement nonchalant. « Si j’en crois ce qu’on m’a dit quand ils m’ont envoyé ici, c’était, je cite…» Il fit mine de chercher ce qu’on lui avait bien dit, bien qu’il savait très bien ce qu’il avait entendu. « Barnes est le genre de type qu’il ne vaut mieux pas agacer et qu’il ne faut pas regarder dans les yeux s’il a l’air de mauvaise humeur. Un truc comme ça. Ça doit faire partie de mon bizutage, de m’envoyer chez vous. Pour savoir si j’en reviens vivant ou non.» Il fit un pas, pour se donner une contenance et haussa à nouveau les épaules. « Après, c’est ce qu’on dit. Mais la plupart des choses qu’on raconte sont vraies. Comme le fait que vous êtes intimidant. Et pas qu’un peu.» Autant être honnête, à ce niveau-là. Restait plus qu’à savoir maintenant s’il allait finir par vraiment se mettre Barnes à dos ou s’il s’en était tiré. Il y avait fort à parier que non. Qu’il avait foiré ça aussi. Mais au moins, il avait été honnête. Telle était sa maigre consolation. Une consolation de seconde zone. Mais une consolation quand même.

___


DON'T YOU WANNA BE A SUPERHERO ?
I don't need you to believe in me, I know how to change my destiny. Sit down, about to rewrite our history. We can change the whole world, gonna take it over, gonna start it over. Don't you know what we could be? A new beginning, fight until we're winning - Simon Curtis, Superhero

Revenir en haut Aller en bas
James B. BarnesHumain modifié
avatar

Winter Soldier
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Un bras cybernétique qui lui permet d'avoir une force presque surhumaine. Un métabolisme accru ; des facilités dans le maniement des armes tel qu'elles soient. Des facilités dans les combats à mains nues ainsi que dans l'espionnage.
Ethan Ezel
637
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Newbie and the Grumpy |Kurt&Bucky   Mar 20 Juin - 8:24

The Newbie and the Grumpy KURT DARKHÖLME & James B. Barnes
Bucky était réputé pour être un type intimidant. Il avait toujours été ce genre de type et ça depuis tout petit. Il avait dû l’être pour « sauver » Steve des brutes de l’école, pour certaines situations en grandissant et puis il était devenu un espion pour le SHIELD. Et au fil des années, Bucky avait gagné en muscle et en maniement de l’intimidation. Puis quand il avait eu son bras, les choses ne s’étaient pas vraiment arrangé non plus. Il avait perdu un peu de la bonne humeur qu’il avait pu avoir auparavant et il avait gagné cette rumeur d’homme grognon. Ce qui n’était pas tout à fait faux. Il était grognon. Il pouvait l’être. Mais il pouvait également être un homme tout à fait sympathique, souriant et bon enfant. Ce Bucky là était assez rare et réservé à ses amis les plus proches. Ces amis-là se comptait sur les doigts d’une seule main. Donc les mots que venait de prononcer Kurt ne lui étaient pas inconnus. Il en avait connaissance et n’avait posé la question que pour connaître la réaction du jeune homme face à lui. Réaction qui ne tarda pas à venir. Il vit Kurt se ratatiner quelques secondes avant qu’il ne relève la tête avec un sourire qui ne donnait pas le change. Du moins auprès de Bucky.

L’espion du SHIELD haussa un sourcil à la première phrase de Kurt alors qu’il s’appuyait maintenant sur son bureau, toujours face au jeune agent. Effectivement, il n’était pas le seul nouveau qu’il voyait passer dans son bureau et d’après ses souvenirs, les autres jeunes agents n’étaient pas restés assez longtemps pour pouvoir gouter à l’intimidation dont il pouvait faire preuve. C’était une attitude qui le faisait rire parce que lorsqu’on connaissait assez Bucky, il n’était pas si méchant que cela. Kurt en était la preuve. Il n’avait rien dit et avait même donné quelques conseils. Alors fallait pas dire qu’il était méchant tout le temps. Ce n’était pas tout le temps…. James regarda Kurt devant lui, probablement à se demander s’il devait lui dire la vérité ou non sur ce qu’il se disait à son sujet. L’agent confirmé se tut tout de même, préférant attendre la suite des événements. Un rire s’échappa de ses lèvres à l’entente de la citation et il secoua la tête. Vraiment, ces collègues pouvaient parfois avoir de bonnes idées quand il s’agissait de faire peur aux petits nouveaux.

- Aux dernières nouvelles, je n’ai encore tué aucun nouvel agent. J’en ai peut-être malmené quelques-uns mais je n’en suis jamais venu à des extrêmes pareils, plaisanta-t-il en dépliant les bras pour repasser derrière le bureau, regardant toujours Kurt du coin de l’œil. T’as de la chance, j’suis pas trop de mauvaise humeur aujourd’hui donc tu ne ressortiras pas en pleurant de mon bureau, ajouta-t-il avec un petit sourire en coin alors qu’il attrapait le formulaire qu’il avait retrouvé parmi toutes ces feuilles sur son bureau.

Il repassa de l’autre côté du bureau pour s’approcher un peu plus prêt de l’agent qui venait de hausser les épaules. Il lui tendit le formulaire sans un mot d’abords. Le silence dura quelques secondes avant qu’il ne rouvre la bouche.

- Ne prends tout ce que l’on raconte comme acquis. Fais-toi ta propre opinion avant de croire les rumeurs qui circulent à l’intérieur de ce bâtiment. Comme le fait que je sois intimidant par exemple. Ça c’est vrai. Le fait qu’il ne faille pas m’agacer aussi. Mais ne pas me regarder dans les yeux quand je suis de mauvaise humeur… Faut simplement pas me casser les pieds, termina-t-il avec un sourire en coin. Voilà le formulaire que Dresden voulait que je te donne. Redescends-lui et la prochaine fois qu’il te demande de faire le pigeon, envoie le chier, sourit-t-il un peu plus largement, assez faussement d’ailleurs pour se foutre de son collègue quelques étages plus bas. Et c'est un ordre, ajouta-t-il transformant son sourire pour qu'il soit plus moqueur.



Revenir en haut Aller en bas
 
The Newbie and the Grumpy |Kurt&Bucky
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bucky o hare contre les krapos
» Kurt et Noah
» Total newbie
» Sly et Kurt Russel dans Tango et Cash 2 ?
» Kurt Cobain - par N'Ric

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: EMMANN :: Centre-ville :: LE S.H.I.E.L.D. :: Les bureaux-
Sauter vers: