Partagez | 
 

 i need to scream out my deepest emotions Ϟ TC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: i need to scream out my deepest emotions Ϟ TC   Lun 18 Avr - 3:57



Theresa Cassidy

I'm a women and my estrogen levels are always beserk.

23 ans
siryn

étudiante au Xavier's Institute
the civilians

hétérosexuelle & célibataire
mutante


pouvoirs

Siryn a, tout comme son père Sean Cassidy, des pouvoirs dits ‘sonores’, mais possède certaines capacités bien distinctes. La jeune femme peut créer un cri sonique et ces cris sont assez puissants pour briser le verre, pour détruire des bâtiments, et dans des cas extrêmes, rendre les gens inconscient. Toutefois, elle ne contrôle pas du tout ce dernier aspect, ne l’utilisant que lorsqu’elle perd réellement le contrôle total de ses émotions. La rousse a également remarqué que par la force des ondes sonores qui rebondissent sur des surfaces dures, elle se propulse dans les airs. Vous pouvez facilement imaginer que vu son jeune âge, elle n’ose pas trop se lancer … elle a souvent atterri assez inconfortablement par terre et ne souhaite pas se casser un os. Theresa n’est pas dupe; elle sait que si elle continue de s’améliorer au niveau de ses pouvoirs, elle sera capable de beaucoup plus, mais cette idée la met laisse nerveuse. Si elle a déjà bien trop de difficulté à contrôler ses dons actuels, qu’arrivera-t-il lorsque ceux-ci évolueront?


souhait

Je souhaite plus que tout d’être acceptée, de trouver la confiance qu’il me manque et surtout, de ne plus m’abandonner à la drogue et à l’alcool. Je sais que ces derniers sont comme une bouée de sauvetage, un mur que je me suis érigée. Je reconnais le fait que je ne peux maintenant plus arrêtée … je suis accro. Je suis sur une route assez compliquée, et avant de retrouver le bon chemin, je sens que je dois encore faire bien des détours. Et si je me ramassais en prison? C’est une possibilité qui me hante mais qui ne m’arrête pas dans mes gestes.

émergence

Je n’ai jamais réellement été de celles qui croient en une autre vie. J’en ai bien assez de la mienne. Cependant, je ne saurais vous dire si c’était lié à la situation extrême dans laquelle je me trouvais lors du hold-up, mais j’eus ce flash, comme un clip dans un film, où je me voyais, beaucoup plus jeune, dans un lit … je criais … je paniquais et je criais de toute mes forces. J’entendis des verres se brisés … mais … non, ça ne se peut pas. Cela devait être les verres au contact des balles. Mais j’ai toujours cette arrière-pensée, cette petite voix qui dit ‘et si?’



want to know more

Avez-vous entendu parler de ces rumeurs sur l'émergence de certains pouvoirs ? Si oui, qu'en pensez-vous ? Vous trouvez ça excitant ? Malsain ? Improbable ?

Si j’en ai entendu parler? J’ai beau être dans cet institut, je ne suis pas si stupide que ça. C’est tout ce dont les élèves plus curieux parlent. Moi, je n’en parle pas ouvertement, mais j’écoute avec beaucoup d’attention. Cela me laisse très … perplexe. Oui, de vivre avec des pouvoirs, ça doit être l’extase. Par contre, c’est tout de même une grande responsabilité … et un danger potentiel. Si ces gens ne savent pas contrôler leurs pouvoirs, qu’est-ce qui arriverait avec le reste de la population? Juste d’y penser, j’ai des frissons dans le dos.

Avez-vous déjà été témoin d'une rafle de la garde rouge ? Pensez-vous réellement qu'ils recherchent des personnes à pouvoirs ou ce ne sont que des bruits de couloir ? Le contrôle de la population serait-il un mal nécessaire ?

La plupart du temps, je le passe à l’Institut, donc non, je n’ai jamais vu une rafle de la garde rouge. Par contre, certains amis que je me suis fait m’ont raconté ce qu’ils avaient vu, et je dois dire que malgré mon dégout pour tout geste violent, je crois qu’il faut avoir un contrôle sur ces gens dotés de pouvoir. Je sais que dans mon cas, si j’en aurais, je bien plus soulager de savoir que s’il m’arrive quoi que ce soit, que quelqu’un protège mes proches ainsi que le reste de la population.

Dans une autre vie, qui auriez-vous aimé être ? Pour quelles raisons ?

J’aurais aimée être née ailleurs, peut-être en Irlande. Juste de voir les paysages sur les photos me donnent envie de partir loin des États-Unis, de me retrouver dans les forêts lugubres, dans les ruines de châteaux. Étrangement, c’est tout comme si une partie de moi n’était jamais sortir de là-bas. Je rêve de ce qu’aurais pu être ma vie si j’avais plus de confiance en moi … peut-être avec des parents un peu moins encadrants, qui sait. Non seulement aurais-je pu garder une stabilité dans ma vie d’adolescente, mais je serais également plus heureuse, moins accro à tous ces trucs qui me pourrissent la vie maintenant.



pseudo

missyc

sexe/age

female/24yo

pays

oh Canada

DC

nope

vous nous avez connu...

Bazzart

un dernier aveu

J'ADORE LE FORUM ...  JUSTE ...  

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: i need to scream out my deepest emotions Ϟ TC   Lun 18 Avr - 3:57



Before Genosha

we all have to start somewhere

Les cris de Maeve rompirent le silence qui enveloppait le château des Cassidy. La pauvre allait accouchée d’un moment à l’autre, et malgré les conseils des sages-femmes présentes, elle ne cessait d’haleter et de paniquer, à l’idée que son mari, Sean, était porté disparu et qu’elle se retrouvait seule, à prendre soin de leur fille. Elle n’avait cependant pas d’autre choix, il fallait que cet enfant, cette fille, naisse. Après plus de trois heures, les premiers pleurs de l’enfant remplirent la pièce, et les sages-femmes poussèrent un soupir de soulagement. Elles posèrent la fille dans les bras de sa mère et pour la première fois depuis le début de ses contractions, Maeve oublia tous ses soucis. La voilà une mère comblée et qui étrangement avait la force de se battre, vu qu’elle avait une raison pour le faire. Ainsi, seulement quelques semaines après la naissance de Theresa, Maeve décida de rendre visite à certains cousins à Armagh, au nord de l’Irlande. Elle ne se doutait aucunement qu’elle serait au cœur d’une explosion déclenchée par le IRA (l’armée républicaine irlandaise). Cette tragédie coûta la vie à bien des pauvres innocents dont la plupart des membres de la famille Cassidy. Parmi les quelques survivants, il y avait ceux qui croyaient dur comme fer que la pauvre Theresa était morte. Toutefois, Thomas Cassidy, l’un des cousins de Sean, avait suivi Maeve et peu après l’explosion, réussi à sortir l’enfant des décombres et s’enfuit avec, sans que personne ne l’aperçoive. Pourquoi cet homme avait joué les bons samaritins? Il n’était pas un héros, loin de là. Son but était d’attendre que la mutation de Theresa éclate au grand jour et qu’il puisse l’utiliser à son avantage. Il avait, sans que Maeve le sache, fait partie d’Interpol, tout comme Sean, mais avait déposé sa démission vu son implication dans un groupe de mutant appelés Factor Three.  

Ainsi, Theresa grandit dans un univers très trouble. Son oncle était incapable de lui démontrer de l’amour car il la voyait comme le fruit de l’amour entre le cousin qu’il détestait et la femme qu’il ne pouvait avoir. Le manque de figures féminines la fit adopter un tempérament très brusque, très propres aux hommes qu’elle côtoyait. Ils étaient, pour la plupart, des criminels endurcis et ils s’exprimaient d’une manière très grossière, et cela influença Theresa. Elle n’avait pas de filtre, elle ne faisait aucunement attention à ce qu’elle disait. Cela lui coûta beaucoup, lorsqu’elle fut placée dans un orphelinat à ses 10 ans, alors que son oncle fut arrêté et mit en prison. En effet, aucune famille ne voulait d’une enfant grossière et dévergondée. Les femmes à l’orphelinat furent ainsi les premières figures maternelles dans la vie de la jeune fille, et malgré le peu de temps qu’elle passa parmi elles, Theresa apprit à être un peu plus posée, sans toutefois perdre son caractère de garçon-manqué. C’est à cette même époque que les pouvoirs de la rousse se manifestèrent. Elle faisait souvent des cauchemars, le soir, et elle criait dans son sommeil. Une nuit, elle poussa un tel cri que les fenêtres de sa chambre éclatèrent en mille morceaux. Cela la laissa traumatisée, car cela se répéta plusieurs fois. Les autres enfants avaient maintenant peur d’elle, et les femmes prenant soin des orphelins semblaient plus appréhensives lorsqu’elle arriva près d’elles.

Ce fut son oncle, tout fraîchement sorti de prison, qui vint la chercher de force, une nuit, alors que tout le monde dormait. Elle se débâtit et refusa catégoriquement de le suivre, mais étant encore à moitié réveillée, la pauvre se fit presque traînée par Tom. Une fois à l’extérieur, sous la lumière de la lune, Theresa le reconnu et s’élança alors dans ses bras. Il ne dit rien, ne répondant même pas à cet élan d’amour. Mais la rousse avait besoin de tout lui dire, de lui faire comprendre qu’elle était heureuse qu’il soit là, de retour, pour la secourir. Elle lui avoua alors tout ce qui c’était passé ces dernières semaines, les fenêtres qui brisaient subitement alors qu’elle criait. Voilà ce qu’attendait Tom depuis le début. Heureux que son plan se déroule comme prévu, il décida, dans les mois qui suivirent cette réunion, de la faire participer dans ses crimes. Ayant une confiance aveugle pour l’homme qui avait pris soin d’elle, la jeune fille ne se posait même pas de question. Elle le suivait partout et faisait parfois le sale boulot à sa place.

Éventuellement, cette vie de criminelle l’ensevelit à un tel point qu’elle s’inventa un nom de code, Siryn. Elle suivit son oncle à San Francisco, accompagné par Juggernaut, un autre mutant. Leur premier braquage … et le seul qu’ils purent faire, fut d’une banque. Tom demanda à Siryn si elle se sentait nerveuse, et la jeune femme, bien qu’elle le fût, ne laissa pas paraître son état actuel. Elle voulait surtout qu’il soit fier de ce qu’elle avait accompli jusqu’à ce point. Ainsi, à l’instant où la jeune mutante pénétra les portes d’entrée, se mit à crier. Au début, seul les verres brisèrent, et parmi la folie qui éclata, Tom put aller s’emparer du butin. Cependant, Siryn se mit à perdre les pédales et à émettre des sons encore plus perçants, faisant en sorte de provoquer l’évanouissement de certaines personnes présentes. Juggernaut commençait sincèrement à s’impatienter et songeait à simplement cogner la rousse, mais il réserva sa rage innée pour les X-Men qui débarquèrent tout à coup. Entre autre, il s’assura de se défouler sur Spider-Woman, étant venue prêter main forte aux X-Men. Il ne l’empêcha toutefois pas de paralyser Theresa avec une certaine substance paralysante. Quant à Tom, affligé que la mission se soit si mal passée, essaie tant bien que mal de déguerpir au plus vite, mais il ne s’échappa pas seul. Il réussit à s’approcher du corps inerte de Theresa à temps pour sortir en vitesse, Juggernaut le suivant de près. Cependant, cette cavalcade se termina au port. Alors que Tom cherchait un navire pour les faire sortir de là, les X-Men les arrêtèrent juste à temps. Ce jour-là Thomas Cassidy fut arrêté par les autorités, ainsi que Juggernaut. Cela marqua également le début d’une nouvelle vie pour Theresa, alors qu’on effaça toute possible condamnation et qu’elle fut placée dans l’Institut. La voilà sur un nouveau chemin vers un avenir brillant … ou du moins, mieux que celui qu’elle avait connu jusqu’à maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: i need to scream out my deepest emotions Ϟ TC   Lun 18 Avr - 3:58



After Genosha

life goes on

« Theresa Cassidy, descends tout de suite! » À entendre ma mère, l’école l’avait probablement appelée pour lui faire savoir que j’avais manqué des cours. Non mais ils pourraient se mêler de ce qui les regarde aussi. Qu’est-ce que ça peut bien leur faire que je passe mon temps à faire des trucs plus intéressants que de rester enfermée à écouter un vieux parler? Bordel! Je descendais ainsi les escaliers, mes parents m’attendant très patiemment dans le salon, assis sur le sofa et me pointant la chaise juste devant eux. Je m’assieds, non sans rouspéter, et alors, on me passa tout un savon. « Quand est-ce que tu vas arrêter de jouer les jeune ados troublée, Theresa? On t’aime bien trop pour que tu baisses les bras. » Mon père, toujours aussi direct. Il n’avait certainement la touche d’une mère. « Chérie, on ne veut que ton bien. » Voilà ce que j’attendais. La pitié, cette horreur qui faisait en sorte que je me sente mal. Je baissais la tête, et soupirait. « Je sais, je sais. Mais j’me sens pas à ma place dans cette école. Les autres se moquent de moi, me font des questions stupides. » En effet, j’étais le souffre-douleur de bien des filles, et ce depuis le tout début. On me taquinait souvent sur ma couleur de cheveux, sur mon intelligence qui était bien au-dessus de la moyenne de la classe, sur mon drôle d’accent. Bah oui, mes parents sont irlandais et je parle avec ce ‘drôle d’accent’ justement parce que c’est ainsi que je parle avec ma famille. Mais les jeunes, vous savez, ils se moquent de tout ça. Je passais mes premières années comme une chaussette puante sur le bord de la rue, sauf que c’était en classe et que tout le monde m’évitait comme la poisse. Puis, j’en eus assez et je commençais à me tenir avec des jeunes de l’école d’à côté, à fumer et à boire, à faire l’école buissonnière et à enfin me faire accepter pour qui j’étais. M’enfin, vous savez, ce n’est que mon humble opinion. Mes parents voyaient cela plutôt comme un geste de révolte et me réprimandaient encore et encore.

Le temps passait, et néanmoins, je ne changeais pas mes habitudes. Les profs me disaient souvent ne pas me comprendre. J’avais les notes pour être une élève douée, mais j’avais de mauvaises fréquentations. Bah ouais, je me tenais avec les gens trop saouls pour me critiquer. Au moins, ils ne me jugeaient pas … après tout, ils étaient toujours dans un état second. Puis il y eut cette fameuse journée, celle qui foira réellement tout en l’air. Alors que je me tenais avec un autre groupe de jeunes du collège d’à côté, certains voulurent aller chercher plus de bière. Malheureusement pour eux, ils n’avaient pas assez d’argent. Vous pouvez croire qu’ils ne firent pas part de ce détail important à une pauvre idiote telle que moi. Ce ne fut que lorsqu’on se retrouva devant le caissier, à passer une caisse de 24 bouteilles, que deux des gars braquèrent leurs fusils sur lui. La panique totale s’installa et je figeais sur place. « Va fermer la foutue porte! » me cria l’un deux. Dans un état second, j’obéis aveuglement. Puis, je vis débarquer une voiture de police et eut l’instinct de me baisser et de me tasser le plus loin possible de la baie vitrée à l’entrée. Au même moment, les deux jeunes voyous se mirent à tirer comme au far West, voulant faire fuir la police pour ainsi avoir le temps de déguerpir au plus vite. Moi, prise de panique et avec la peur au ventre, me recroquevillait, plaçant mes mains sur mes oreilles et me mit à crier. Je criais fort, très très fort. Je fermais les yeux, priant pour que je ne sois pas atteinte par une belle. C’est à ce moment que j’eus un flash … une drôle d’impression de déjà-vu. Je me voyais petite, sur un lit, en train de crier de toutes mes forces. J’entendis le verre briser … mais est-ce qu’il brisait seulement dans ce flash ou dans la situation présente? Aucune idée, trop de choses se passaient en même temps. Je ne repris complètement contact avec la réalité que lorsqu’un policier s’approcha de moi et qu’il m’aida à me soulever. Il me confia aux ambulanciers non loin, et du reste, tout est flou.

« Mais à quoi est-ce que tu pensais? Et qui étaient ces garçons? » Ma mère me tenait fermement le bras, à l’hôpital, alors qu’elle tremblait de tout son corps. Elle avait probablement eut la frousse de sa vie, et j’étais bien sûr la seule et unique coupable de ça. Mon père lui, debout, me regardait avec un regard si profondément triste que j’avais le cœur gros. « Je … je ne sais pas … je ne connais pas ces gars, m’enfin, pas tellement. Je n’avais besoin que de personnes qui ne me jugeraient pas. Ils ne le faisaient pas, je pouvais être moi-même. » Ces mots … si difficiles à prononcer. Ils témoignaient de ma grande stupidité. De mon besoin inhérent d’être aimée et comprise, pas laissée de côté. « Tu ne retourneras plus à cette école. » Je regardais alors intensivement mon père. Comment? Mais alors où irais-je? « J’ai parlé avec le directeur de l’Institut Xavier. Étant donné tes notes impressionnantes et ton dossier plutôt … bien … si ce n’est de tes absences, il a décidé de t’accueillir. » Un institut? Non. Ils allaient m’enfermer, m’éloigner, me surprotéger. Je voulais voler de mes propres ailes, faire mes propres erreurs. « Mais … pourquoi? » Ma mère me frotta doucement les épaules. « Parce qu’on t’aime, Theresa, et on ne souhaite que le meilleur. Tu es une élève exceptionnelle et à l’institut, tu repartiras à zéro. C’est ta chance. Prends-la! »

Ainsi, quelques semaines après l’incident, je fis mes bagages et me présenta aux portes de l’institut. Bien que j’y aille un peu de reculons, je savais que du fin fond de leur cœur, mes parents ne voulaient que mon bonheur. Ils me donnaient ainsi une autre chance, et cette fois-ci, j’espérais ne pas la foutre en l’air. Seulement voilà, j’ai toujours ce goût pour l’alcool et les drogues, et je ne sais pas comment je vais faire pour m’en procurer, coincée entre ces quatre murs imposants. Il ne me restait plus qu’à connaître mon environnement, et qui sait, trouvé un moyen de faire quelques sorties afin d’acheter ce qu’il me fallait pour assouvir mes besoins. Pour l’instant et depuis les quelques dernières années, je joue la carte de la bonne élève. Les profs sont heureux, mes parents ont le sourire niais collé au visage, mais j’ai toujours cette envie de déguerpir aller me chercher de quoi fumer ou boire … et qui sait, peut-être aurais-je un autre flash.


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: i need to scream out my deepest emotions Ϟ TC   Lun 18 Avr - 7:29

Bonjour, ma chère ! C'est un choix de personnage intéressant, ça ! Et très bon choix d'avatar, la demoiselle colle parfaitement (en plus d'être très jolie ).
Bienvenue parmi nous, et bon courage pour ta fiche ! :moustache:
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: i need to scream out my deepest emotions Ϟ TC   Lun 18 Avr - 8:28

CYRENE, NAMARA
Je suis déjà fan de ton personnage

N'oublie pas d'aller réserver ton avatar pour ne pas qu'il soit pris jusqu'à ce que tu finisses ta présentation
Revenir en haut Aller en bas
Wade WilsonHumain modifié
avatar

Deadpool
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Régénération ; réflexes surhumains ; Comics Awarness ; excellent combattant avec n'importe quelle arme
Groot, Jo, Kon, Apo, Wylan, Hati
736
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: i need to scream out my deepest emotions Ϟ TC   Lun 18 Avr - 9:46

Oh Cyrène ! *Wade apporte des fleurs, piquées dans les pots de sa voisine, une vieille dame aveulge*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fear
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Raven, Spencer, Dylan, Jess, Romy, Leigh et Clay
434
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i need to scream out my deepest emotions Ϟ TC   Lun 18 Avr - 10:59

LE TOUT !

Bienvenue parmi nous ma jolie ! J'adore Katherine en plus elle est vraiment très belle !

Bon courage pour ta fiche et hâte de te voir IRP !

___



Here's to the crazy ones. The misfits. The rebels. The troublemakers. The round pegs in the square holes. The ones who see things differently. They're not fond of rules.
Revenir en haut Aller en bas
James B. BarnesHumain modifié
avatar

Winter Soldier
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Un bras cybernétique qui lui permet d'avoir une force presque surhumaine. Un métabolisme accru ; des facilités dans le maniement des armes tel qu'elles soient. Des facilités dans les combats à mains nues ainsi que dans l'espionnage.
Ethan Ezel
637
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i need to scream out my deepest emotions Ϟ TC   Lun 18 Avr - 11:51

Bienvenue par ici

Un choix de vava

Bon courage pour la rédaction de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Hill
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Aucun pouvoir, mais elle est une excellente combattante à mains nues. C'est une experte dans le maniement des armes à feu et des armes blanches. Elle se débrouille aussi très bien dans le piratage des ordinateurs.
Casey, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary
773
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i need to scream out my deepest emotions Ϟ TC   Lun 18 Avr - 13:33

BIENVENUUUUUUUE!

Je te souhaite plein d'inspiration pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Agent 13 mais Peggy ou Agent Carter suffiront
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
Peggy n'a pas de pouvoir à proprement parlé mais elle maîtrise les arts martiaux, sait tirer avec une arme, parle français et anglais, sait manipuler les mots à son avantage et est une experte en stratégie.
658
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i need to scream out my deepest emotions Ϟ TC   Lun 18 Avr - 14:46

Bienvenue et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: i need to scream out my deepest emotions Ϟ TC   Lun 18 Avr - 15:09

hello red! bienvenue sur HOM ! Je suis sûre que tu vas adorer être ici !
J'ai hâte d'en savoir plus sur ton personnage !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: i need to scream out my deepest emotions Ϟ TC   Lun 18 Avr - 15:28

Le personnage, le vava
Bienvenue ma belle, au plaisir de trouver un lien entre rousses
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: i need to scream out my deepest emotions Ϟ TC   Ven 22 Avr - 9:57

Elle est tellement jolie cette rouquine
Bon courage pour ta fichette !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: i need to scream out my deepest emotions Ϟ TC   Dim 1 Mai - 3:48

Vous êtes tous et toutes A.DO.RA.BLES!
Je n'ai jamais reçu un tel accueil, et je vous remercie d'avoir pris le temps de me laisser un peu d'amour sur ma fichette! ^.^

Je suis très heureuse de dire que j'ai terminé ma fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
MarvelAdmin
avatar


E S C A P E M A D N E S S

5 / 55 / 5
5 / 55 / 5
1620
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i need to scream out my deepest emotions Ϟ TC   Dim 1 Mai - 16:00





Félicitations

You are one of us now

Tu as officiellement perdu tes souvenirs et tu es maintenant un habitant de l’île paradisiaque de Genosha!


Superbe fiche! Siryn ne l'a pas eu facile, la pauvre! Amuses-toi bien avec nous! ^^


Maintenant que tu es validé, que tu as ton groupe et ta couleur, il est maintenant le temps de t’amuser avec nous! Mais avant tout pense à passer dans ce sujet pour recenser ton pouvoir et/ou ton métier et/ou ta ville de résidence. Ensuite, va poster ta fiche de liens et de rps pour qu’on puisse venir t’harceler ! Tu peux aussi créer un scénario ou te lier à un personnage de Marvel. Surtout, n’hésites pas à passer sur la CB, dans les jeux et le flood pour du fun fou!

J’espère de tout mon cœur que tu te plairas sur HOUSE OF M!

Il ne me reste qu’à te dire : BON JEU!

Revenir en haut Aller en bas
 
i need to scream out my deepest emotions Ϟ TC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Majandra et Danny Strong : Souviens-toi... L'été dernier, Scream... (parodie)
» coffret emotions
» Parler les Emotions ?
» Masters of Horror (2) - We All Scream For Ice Cream
» Scream 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: Fiches de présentations-
Sauter vers: