Partagez | 
 

 If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mai FraserSorcier
avatar

Nemain
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Sorcière. Détecteur sur patte de surnaturel. Entend les morts. Communique avec des esprits. Lance des sorts basique. Très renseignée sur la magie.
Steven, Cindy et Jennifer
172
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)   Jeu 9 Mar - 23:26

If you're filled with affection you're too shy to convey


I got chills, they're multiplying And I'm losing controoooool… Je crie limite dans le bar. Après tout, je suis toute seule dans mon bar. J’ai mon casque sur les oreilles etje fais le ménage. Ce sont de très bonnes raisons de hurler sur de la musique. T’es pas seule malheureusement. Ouais bah c’est pas faute d’essayer de me souvenir que je suis seule ici. Du coup, je continue de chanter, tout en me déhanchant et en passant la toile. Bon, le bar était un peu dégueulasse faut dire. Genre, peut-être parce que j’ai utilisé un verre de bière pour l’éclater sur la gueule d’un client qui voulait pas laisser la demoiselle tranquille. L’avantage c’est qu’étant le videur de mon propre bar, je risques au moins pas de me prendre des remarques de mon supérieur. Et l’autre, moins sympa, c’était que c’était à moi de faire le ménage dans ce genre de situation. Pfff, je souris en rigolant. Ca me gênait pas tellement de faire le ménage dans le bar. En fait, ça me détendait d’une certaine manière. Au moins j’étais seule dans mes pensées. Et puis c’est mieux que de faire le ménage à l’appartement. Parce que ça risque pas trop que Marc vienne y mettre le bordel dans les dix minutes qui suivent mon passage. You better shape up, 'cause I need a man And my heart is set on you Et personne pour râler sur mon absence e talent de chanteuse. Non parce qu’on me fait souvent remarquer que je chante pas si bien que ça en fait. Parce que je chante pas très très bien. Comme une merde. Je grimace. Vous je vous ai pas sonné ! Je grimace à nouveau. Mais pour une autre raison. Une raison qui s’appelle une lèvre fendue parce que l’autre crétin qui s’est pris un verre sur la tête était encore en état de réagir. Faudrait que je fasse quelque chose pour ça. Me dandinant toujours avec ma serpillière entièrement passée, je retournais derrière mon bar. Là, me penchant, je sortais une bouteille de whisky. J’en verrais une petite dose dans un verre que je portais à ma bouche. J’en attrapais une seule gorgée que je laissais trainer longuement sur mes lèvres. Pour que ça désinfecte lentement mes lèvres. Ca brulait mais tant pis. You're the one that I want You are the one I want. je hurlais ça d’une voix bien aigue et drôlement ridicule en me retournant, pointant une personne imaginaire à l’entrée de mon bar. Sauf que ce n’était pas une personne imaginaire mais réellement quelqu’un à l’entrée de mon bar. Je grimaçais. Ca s’est totalement la honte c’est sure. Aie ma lèvre. Je retire mon casque. Désolé… Je… Tout en faisant cela, je contourne le bar et me rapproche de l’entrée. Oh Leigh. J’avais pas vu que c’était toi. Je me rapproche de Leigh en souriant avant de me stopper, bien que gardant de mon sourire. Je sais pas trop… je lui fais la bise ? Je lui sers la main ? Je… Bref, vous voyez le genre. Je sais pas trop sur quel pied danser avec Leigh en général. Enfin… si je sais danser, même quand y a Leigh qui est là. C’est juste que… les choses sont pas toujours innocentes. Bref, je me reprends et je vais lui poser un baiser, innocent et doux sur la joue. Le mouvement réveille ma douleur à la lèvre. Et comme je suis plus petite que lui, je dois me mettre sur la pointe des pieds. Ce qui réveille une douleur à la cuisse aussi. Ok. Mai. Arrête. De. Te. Battre. On approuve grandement ceci. Tu m’avais prévenue et je suis un boulet qui a oublié que tu passais ? Ou alors, c’est à l’improviste ? Je lui souris, posant une main innocente sur son bras pour me maintenir en équilibre. Au fait, t’aimes Grease ? Quitte à m’être ridiculisée, au tant y aller à fond. Et là… je pouvais pas plus toucher le fond.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Raven; Isaak, Spencer, Dylan, Jessica & Romy
230
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)   Dim 12 Mar - 19:24

If you're filled with affection you're too shy to convey
EXORDIUM.
C'est une de ces journées tranquilles comme il les aiment. Elles sont calmes, ensoleillées et la température est idéale pour cette fin de journée. La brise du bord de mer vient s'acoquiner dans sa chevelure châtain alors qu'il marche tranquillement les mains plantées dans les poches de son manteau noir hors de prix. L'homme bifurque à droite sans prêter attention au chemin qu'il prend, les pensées trop brumeuses en ce jour. Il faut avouer que la vie de chef d'entreprise n'est pas toujours facile et qu'il a de moins en moins de temps pour s'amuser avec son meilleur ami, Pietro Lenhsherr. Oui le prince en personne est le meilleur ami du tout jeune chef d'entreprise qui plisse les yeux en essayant de s'énumérer la liste des dossiers qu'il a à boucler avant la fin de la semaine prochaine. Un soupir vient passer la barrière de ses lèvres pleines alors qu'il accélère machinalement le pas, signe que sa réflexion ne lui plait pas. A vrai dire ce n'est pas vraiment la charge de travail assommante qui l'attend qui le fait râler mais le fait de devoir annuler sa soirée jeux vidéos avec son petit frère car si il y a bien une chose avec laquelle Leigh Walcott ne déconne pas c'est sa famille. Sa bouche se tord légèrement lui affichant une moue perplexe. Peut être qu'il pourrait proposer à son frère de venir chez lui pour jouer cette fois ... Comme ça il aurait tout ses dossiers à disposition ? Oui, c'est ça ! Le brun affiche désormais un léger sourire, celui qui lui va si bien. Après tout Charlie ne sera pas contre le fait de squatter l'écran géant du gigantesque salon de Leigh. Qui est d'ailleurs bien trop grand pour lui seul, mais qui est plutôt sympas quand il doit ramener une jolie fille chez lui. Oui Leigh est ce genre de garçon dragueur qui fait tourner les têtes et ne s'en cache pas. L'art de la séduction c'est un sport qu'il pratique régulièrement en compagnie de Pietro et les deux hommes ne s'en lasse pas le moins du monde. Mais voilà, depuis quelques temps Leigh fréquente une jolie brunette au caractère bien trempé et deviner quoi ? Il se surprend à apprécier de plus en plus sa compagnie. Encore un coup à droite. Le beau brin secoue énergiquement la tête, ce n'est pas habituel pour lui que de voir la même femme plusieurs fois de suite. Pour tout avouer il ne voit qu'elle et franchement Pietro commence à se foutre allègrement de sa gueule. Tu perds la main mon vieux ! Carrément et la tête aussi. Un rire rauque vient s'échapper de sa gorge alors que droit devant lui il aperçoit au loin la devanture de bar "Le Jarvis". Il est trop tôt pour que Mai ai ouvert le bar et c'est tant mieux car il est là pour affaire même si un verre ne se refuse jamais.

Serrant son attaché-case entre ses doigts il avance lentement, se demandant ce qu'il va trouver en entrant dans le bar. A vrai dire il a peur que la patronne du bar ai oubliée leur rendez-vous d'affaire... Même si il espère qu'ils passeront vite à autre chose que les affaires. Oui, Mai est la jeune femme que Leigh fréquente depuis quelques semaines et elle a le don d'être une tête en l'air. Lorsqu'il pousse la porte du bar il n'est absolument pas déçut et tombe sur la brunette chantant et dansant à tue-tête. Le brun ne peut s'empêcher de rire devant ce spectacle plutôt humiliant et se cale contre un mur en riant. C'est à ce moment qu'elle se tourne vers lui et que son visage vire au rouge alors que Leigh lève un pouce en l'air poussant la moquerie plus loin. Désolé… Je… Elle contourne le bar et s'approche de l'entrée les joues d'un rouge vif Oh Leigh. J’avais pas vu que c’était toi. il lève un sourcil interrogateur. C'est donc bien ce qu'il craignait elle a oublier le rendez-vous d'affaire. Aïe. L'homme se décolle du mur et s'avance vers elle alors qu'elle se dresse sur la pointe des pieds pour lui déposer un baiser sur la joue. Tu m’avais prévenue et je suis un boulet qui a oublié que tu passais ? Ou alors, c’est à l’improviste ? Elle sourit et pose une main sur le bras musclé de Leigh qui apprécie moyennement le fait de s'être déplacé pour rien ... ou presque. Au fait, t’aimes Grease ? Cette dernière remarque réussie toutefois à faire rire notre homme qui baisse les yeux vers elle Oh bah oui c'est typiquement mon genre de film hein ... J'ai bien envie de le mater de nouveau surtout avec une réinterprétation tel que la tienne ! Quelle voix ! lache-t-il en la taquinant. Puis il secoue sa mallette devant les yeux de Mai. On devait planifier l'organisation du prochain concert des Avengers Mai... Pietro me bassine avec ça depuis quinze jours faut s'en occuper au plus vite. dit-il en lui faisant un clin d'oeil complice. Sa main glisse doucement sur le visage de la brunette et vient effleurer délicatement sa lèvre meurtri à l'aide de son pouce Ca c'est pas du joli... T'as encore voulu jouer les gros bras miss ? dit-il d'une voix plus posée.

___

❝There is pleasure in the pathless woods, there is rapture in the lonely shore, there is society where none intrudes, by the deep sea, and music in its roar; I love not man the less, but Nature more.❞ Lord Byron.
 
Revenir en haut Aller en bas
Mai FraserSorcier
avatar

Nemain
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Sorcière. Détecteur sur patte de surnaturel. Entend les morts. Communique avec des esprits. Lance des sorts basique. Très renseignée sur la magie.
Steven, Cindy et Jennifer
172
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)   Dim 12 Mar - 23:10

If you're filled with affection you're too shy to convey


Je suis pas souvent honteuse. Je suis même assez rarement honteuse. Tellement rarement que mon père m’avait une fois collé la définition sur un post-it qu’il mettait sur mon réveil pour les matins de lendemain de cuite. Bref, moi et la honte on se ne connait pas tellement, soyons honnête. Pourtant, quand je me retourne et découvre que quelqu’un me regardait faire mon show, une vague gêne m’envahit quand même. Mais je crois que c’est presque de la honte que je sentis quand je vis que cette personne était Leigh, tranquillement appuyé contre un des poteaux de mon bar. Ok, il venait de me voir me déhancher et chanter sur du Grease… Bon ok, il me connaissait d’une certaine manière qui faisait qu’en fait qu’il me voit me déhancher n’avait rien de très honteux. Mais c’était un drôle de sentiment quand même. Un peu j’avais l’instinct que j’avais fait une gaffe. Faut dire, t’en fait au tant que tu respires. Point marqué vous… Je vois d’ailleurs son sourcils se hausser pendant que je m’approche pour aller poser mes lèvres sur sa joue. J’ai vraiment du faire une gaffe pour qu’il tire cette tête là. Je fronce le nez quand mes lèvres rencontrent sa barbe mal rasée ou pas rasée. Je savais pas si c’était un oubli ou un choix esthétique alors je me permettrais pas de juger. Enfait si je me permettais. On te connait trop bien, on le savait. Oui, et j’aime bien. La barbe hein j’aime bien. Pas l’espèce de sensation honteuse que j’ai quand je vois la tête qu’il tire alors que je lui demande si j’ai oublié un rendez-vous ou qu’il passe à l’improviste. Maintenant je sais : j’ai totalement oublié un rendez-vous et il a pas l’air de super content que j’ai fait ça. En même temps je peux comprendre, à sa place ça m’aurait probablement pas plus non plus. Je crois que c’est pour ça que je m’enfonce, façon de parler hein, en lui demandant s’il aimait Grease. Je l’entends rire et je souris. Victoire ? Oui victoire ! Je fronce le nez quand il dit que c’est typiquement son type de film, sentant une petite moquerie. Elle ne tarde d’ailleurs pas à venir sur ma voix. Lui aussi peut être il trouve que je n’ai définitivement pas un grand talent de chanteuse ? Bah, ça ne ferait qu’un de plus ! Je lui adresse un clin d’œil. Je peux te faire l’intégrale si tu veux. Et même le regarde avec toi. La proposition est à peine voilée, à peine dissimuler que ce n’est pas seulement regarder le film avec lui que j’ai l’intention de faire. Mais en même temps… c’est Leigh. Il doit bien savoir qu’il y a un certain panel de choses que j’aime bien faire avec lui. Je grimaçais quand il agita sa main devant mon visage. Ok, j’avais totalement totalement oublié. C’était peut être pour cette raison que les gens normaux utilisent des agenda où ils notent leur rendez-vous. Quelque chose dans lequel je devrais investir. Sachant qu’il y en a un gratuit sur mon téléphone, ça serait vraiment utile oui. Sous douée. Je relève toutefois un clin d’œil. Je ne dois pas tant l’avoir vexé que cela. Désolé j’avais… Je me stoppe dans ma phrase alors que son pouce se pose sur ma lèvre. Il n’imagine probablement pas la décharge électrique pas agréable que cela à déclencher chez moi. Je me retiens de grimacer, fermant simplement les yeux. Concentre toi sur sa voix. J’inspire un grand coup. J’avais toujours su que les méthodes de méditation du pays dont je porte visiblement l’adn pouvait servir à quelque chose. Soyons honnête, ma lèvre a pris cher mais j’ai aussi un peu mal dans la mâchoire secouée par le coup et surtout dans la cuisse où je me suis pris un putain de béquille. Et comme ce n’était pas la première fois, je savais bien comment gérer la douleur. Je ne veux pas, je réussi. J’esquisse un minuscule sourire, les yeux pétillants de la malice que mes lèvres ne pouvaient pas exprimer pour le moment. Je profite que sa main soit encore sur mon visage pour y déposer un léger baiser. C’est rien. Et j’ai surement moins mal que l’autre. Tu sais que ça rassure personne ça ? Non mais mes frères ça les rend plus ou moins fière parfois. Enfin parfois… Souvent ils râlent. Et pour le concert… j’avais totalement oublié qu’on devait faire ça aujourd’hui maaaaais… on peut tout à fait le faire maintenant quand même. Je vais juste prendre le planning des soirées du bar et un truc à boire. Installes-toi. J’oublie mes rendez-vous mais après je suis encore capable d’être très pro. Comme il était très pro de poser mes lèvres sur sa joue, près de sa bouche après avoir dit ça. Oui oui. Très pro. Je récupère le planning derrière le bar, de quoi noter ainsi que deux soda pour aller m’asseoir sur la chaise à côté de celle du jeune homme. Tu avais pensé à une date particulier pour le concert des Avengers ? J’aurais dit un samedi soir, les dernières fois ça avait bien marché. Et totalement rempli mon bar. J’oublie rarement les occasions qui me permettent de faire ce genre de chiffre d’affaire. Et avec les Avengers je savais aussi que tout le monde passerait une très bonne soirée. La musique était à mon goût, l’ambiance toujours agréable et il n’y avait jamais de dérapage. J’aurais pas besoin de jouer les gros bras comme dit Leigh.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Raven; Isaak, Spencer, Dylan, Jessica & Romy
230
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)   Sam 18 Mar - 14:11

If you're filled with affection you're too shy to convey
EXORDIUM.
Son regard brun se pose sur la salle alors que la jeune femme qui s'approche de lui d'un pas timide le sort de ses pensées d'une voix fluette. Le tout jeune chef d'entreprise ne cache pas son amusement face à la scène qu'elle vient de lui offrir. Pour dire vrai Leigh est un homme qui aime s'amuser de tout et même des gens et la jolie brune vient de lui offrir de quoi la taquiner pour les mois a venir. Sa démonstration vocale restera assurément dans son esprit pour le restant de la soirée et son jolie minois ne changera rien à la donne. D'ailleurs le grand brun ne tarde pas à lui gratifier son avis sur ce qui vient de se produire de façon tout à fait ironique. Une chance pour lui que Mai est une grande déconneuse car elle aurait put mal prendre l'air taquin que Leigh prend à cet instant même. Je peux te faire l’intégrale si tu veux. Et même le regarde avec toi. sa proposition ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd et il comprend bien que la brunette ne veut pas seulement regarder Grease avec lui. Pour tout avouer les deux protagonistes qui se font face actuellement ne sont pas du genre à rester sagement à se regarder dans le blanc des yeux habituellement. C'est une proposition très alléchante que nous pourrons appliqué ... ce soir ? Après ton boulot? Grease n'attend pas ! lâche-t-il avec son air le plus innocent. Un sourire malicieux vient étirer ses lèvres et il fait un clin d'oeil à la demoiselle avant de repasser aux choses sérieuses. Le boulot. Car oui, si Leigh s'est déplacé à la base ce n'est pas pour regarder le fabuleux déhanché de la patronne du bar. Même si il ne refuse jamais le déhanché de la belle, l'homme est là pour affaire et visiblement Mai a oublié leur rendez-vous. Désolé j’avais… Oublié ? Oui c'est sûrement le mot qu'elle cherche. Leigh n'apprécie pas trop mais il se radoucit bien vite lorsqu'il voit les marques qui ornent le visage de la belle. C'est avec douceur qu'il passe son pouce sur les blessures de la jeune femme ce qui lui arrache une grimace de douleur. Oups. Un brin d’inquiétude traverse les yeux de l'homme qui soupire légèrement. Je ne veux pas, je réussi. Dit-elle avant de déposer un baiser sa main qui parcoure encore son doux visage. Il n'aime pas la voir dans cet état. A vrai dire le fait de savoir que des mecs se permettent de taper sur elle bourrés ou non l'insupporte au plus haut point. Mais qui est-il pour se permettre de juger hein ? Personne. Mai est assez forte pour se défendre seule et même lui n'aurait pas de faciliter à se battre avec elle.

C’est rien. Et j’ai surement moins mal que l’autre. Cette fois c'est lui qui grimace. Il ne doute pas que l'autre, comme elle l'appel, doit avoir une sale gueule aujourd'hui. Il reporte donc son regard sur le bar magnifiquement rangé et nettoyé par sa propriétaire. Et pour le concert… j’avais totalement oublié qu’on devait faire ça aujourd’hui maaaaais… on peut tout à fait le faire maintenant quand même. Je vais juste prendre le planning des soirées du bar et un truc à boire. Installes-toi. elle s'éclipse derrière le bar et sort deux sodas en analysant son planning. Tu avais pensé à une date particulier pour le concert des Avengers ? J’aurais dit un samedi soir, les dernières fois ça avait bien marché. dit-elle tandis qu'il s'approche du bar. Il hoche la tete et sort son planning à son tour. Mmh un samedi soir ce serait parfait ! lâche -t-il en commençant à griffonner sur son calepin. A vrai dire je pense que mi-avril ce serait pas mal; il fera bon ce sera les vacances les gens seront plus à même de s'amuser. Tu en pense quoi ? dit-il en se saisissant de son soda avant d'en boire une gorgée. S'occuper des événements liés aux avengers lui rapporte assurément c'est pour ça qu'il essaie de garder son sérieux mais devant elle ... C'est difficile. On est d'accord qu'un max demande serait bénéfique autant pour toi que pour moi niveau buisness. Il faut cibler un max de gens et prévoir la com autour. dit-il en laissant glisser son regard vers le décolleté de la brune avec aucune discrétion. Des idées de flyers ? Tu comptes organisé une soirée spéciale pour l'événement ? Une mise à jour de ton site ? Des ventes de billets qui pourrait financer l'organisation... en gardant à l'esprit la rémunération du groupe ... Et bien sur notre marges à tout les deux. Que de travail qui nous demandera d'autre réunions... dit-il en relevant la tête vers elle avec un grand sourire. On pourrait le prendre pour un lourd mais ce n'est pas le cas. Leigh à une façon bien à lui de faire avec les filles, une façon qui rend la chose plus drôle et flatteuse qu'autre chose. Mai le sait et le fait qu'il la regarde comme ça révèle son intérêt pour la jolie brune. C'est toi la chef non ? On peut proposer une soirée Grease ? Non ? dit-il avec amusement.

___

❝There is pleasure in the pathless woods, there is rapture in the lonely shore, there is society where none intrudes, by the deep sea, and music in its roar; I love not man the less, but Nature more.❞ Lord Byron.
 
Revenir en haut Aller en bas
Mai FraserSorcier
avatar

Nemain
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Sorcière. Détecteur sur patte de surnaturel. Entend les morts. Communique avec des esprits. Lance des sorts basique. Très renseignée sur la magie.
Steven, Cindy et Jennifer
172
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)   Lun 20 Mar - 23:53

If you're filled with affection you're too shy to convey


Je ris doucement tout en proposant à Leigh de lui chanter intégralement Grease mais surtout de le regarder ensemble. Bien entendu j’avais pas l’intention que l’on garde les yeux rivés sur la télé du début à la fin. J’avais plutôt l’attention que la soirée soit bien plus… chaleureuse. Surtout qu’il me propose ce soir, après mon service. Son air innocent ne colle pas du tout sur son visage surtout quand il fait place à un sourire que j’adore ainsi qu’un clin d’œil. Si je ne savais pas mieux me tenir, je lui sauterais là tout de suite. Depuis quand tu sais te tenir toi ? Depuis que j’attends au moins qu’il me dise pourquoi il est venu. Ce qu’il ne tarde pas à faire, en me rappelant qu’il était venu pour le concert des avengers et me faisant tout de suite excuser d’avoir oublié. C’était… tsss, j’étais trop con… oh oui de toujours tout oublier. J’allais m’excuser encore et avec un peu plus de conviction quand il pose sa main sur mon visage. Si doucement. Je souris, assurant que j’avais bien réussi à faire les gros bras. Je peux voir dans ses yeux que ça ne lui plait pas. Je peux voir que le problème est pas spécialement que je cogne sur les gens mais que les gens cognent sur moi. Sauf que c’est pareil. Pour moi c’est pareil. Et j’en ai besoin. Et j’aime pas l’idée que les gens tentent de me convaincre de l’inverse comme ils finissent toujours pas le faire. Alors j’ignore le regard de Leigh. Comme j’ai ignoré celui de mon père depuis que je suis arrivée chez les Fraser. Comme j’ai ignoré celui mille fois plus inquiet de Sophie. J’avais ignoré les mêmes regards dans les yeux de mes frères pendant des années aussi. Et… Nan pas dans ceux de Marc. Ouais, Marc c’était différent. Mais pourtant, j’ai plus de mal à déglutir que quand c’est James me regarde de cette manière. Le regarde de Leigh ne me fait pas le même effet que celui des autres. Elle aime pas. Non je déteste. Et ça me donne qu’une seule envie… Frapper ? Non pas Leigh ! J’ai plutôt envie de lui sauter dessus. Je le provoque même, un peu dans ce but je le reconnais, en disant que l’autre est dans un état pire. Je ne suis pas sure que cela rassure réellement. Ni que cela ait l’effet escompté sauf que c’est la seule méthode que je connais. Et… Leigh n’a pas trop le choix. Il va devoir m’accepter comme je suis ou alors laisser tomber. Enfin… je ne savais même pas ce qu’il y avait réellement à laisser tomber. Alors je change de sujet en parlant de la chose pour laquelle il est venu. Je sens la tension de mon propre corps s’apaiser un peu alors que je nous sers deux soda et lui propose de placer le concert un samedi soir. C’est surement là où on aura le plus de monde, la meilleur marge et tout ce genre de chose. Je souris en le regardant griffonner des notes. J’allais me mordre la lèvre mais le mouvement m’arrache plutôt une grimace. Oui. Mi ou fin avril, ça me parait bien. S’il fait beau, je pourrais même ouvrir la terrasse. Ca donnera un autre ton à la soirée. Moi j’adore pouvoir ouvrir la terrasse à l’arrière du bar, qui donne sur une cours et non la rue. Pas trop besoin de faire la police dessus. Et une ambiance tellement plus détendue et bohème. Je m’y pose l’été, avant le service, avec des thés hallucinogènes parfois. Ah bah bravo ! Tu lui expliques ? Nope. J’attrape mon soda et fait comme lui en le portant à mes lèvres. Je me retiens de rire quand il se met à me parler en demande et en max de communication. Ca Leigh, c’est ton domaine pas le mien. Mais oui, plus y a de monde mieux c’est. Je capte ses yeux qui s’éloignent de mon visage alors qu’il commence à m’assener des tas de questions. Je souris. Son regard me brule, d’une façon tout à fait agréable. Je me penche vers lui et je n’écoute que d’une oreille à vrai dire. Il redresse la tête tout en me proposant une soirée Grease au bar. Seulement pour toi alors. Je me penche encore un peu et furtivement, je pose mes lèvres sur les siennes. Je reste à quelques centimètres de son visage. Mais si tu continues à regarder ma poitrine, c’est pas travailler que je compte faire en réunion. Je souris, moqueuse. Ralala. Autant dire que je ne serais pas le moins du monde gênée d’avoir ce genre de comportement. Je suis… provocatrice. Toujours été. Soit je frappe, soit je fais des avances… ou parfois, j’ignore. Souvent même. Mais pas Leigh. Comment ignorer ses belles boucles châtain qui encadre ce visage masculin si beau. Crois moi, j’y arrive bien à l’ignorer. La ferme là haut. Flyers… vois plutôt avec Pietro. Tant que les informations comme le nom du bar, l’heure d’ouverture et l’adresse y sont, ça m’ira. Soirée spéciale bien entendu. Ce sont les Avengers, pas n’importe qui. Puis on en est pas à notre coup d’essai. J’avais accueilli assez les Avengers pour être prête à privatiser le bar pour la soirée oui. Ce que je ne ferais pas pour un autre groupe. Mais c’était les Avengers. Je pouvais faire mon chiffre de plus d’une semaine en une soirée de concert avec eux. Les billets c’est bien. Comme ça le groupe peut être rémunéré. Toi aussi. Et moi, je prends ma part sur ce que les gens vont boire. Joueuse, j’attrape son carnet je prends à sa place. Je rajoute à la fin « voir Mai très souvent pour organiser » avec une certaine innocence enfantine. Comme ça, tu n’oublies pas. Je lui fais un léger clin d’œil en lui rendant son carnet. Je porte ma boisson à mes lèvres et tire un tabouret sur lequel poser mes fesses. Qu’est-ce qu’on doit voir d’autres avant de trouver la date ? Mais tu dois voir avec le groupe pour ça. Pour le moment, j’ai aucunes dates de prises en avril donc, c’est comme ils veulent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Raven; Isaak, Spencer, Dylan, Jessica & Romy
230
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)   Mar 4 Avr - 12:03

If you're filled with affection you're too shy to convey
EXORDIUM.
Il inspire profitant de ce petit moment de répit que lui accorde la jolie brunette qui lui fait face. Leigh est un homme avec un agenda aussi chargé que celui d’un ministre et il n’a pas vraiment le temps de profiter des simples choses de la vie depuis qu’il est à la tête de sa propre entreprise.  Boire un soda en compagnie d’une jolie demoiselle, se poser devant une série, sortir au cinéma, aller faire un restaurant avec ses potes. Tout ça devient de plus en plus compliqué pour lui mais avec Mai il prend le temps de vivre tout simplement et c’est ce qu’il aime chez la patronne du Jarvis. Elle est pleine de vie et son sourire lui donne du baume au cœur. Oh n’allez pas croire qu’il s’attendrit, non, Leigh reste Leigh et on ne peut pas dire qu’il est un exemple de fidélité mais c’est ainsi. Pour tout avouer la demoiselle est la femme avec qui il a le plus un semblant de relation et ça, ça lui trotte en tête. Qui aurait pu imaginer qu’un jour il s’attacherait à une de ses conquêtes ? Et surtout pour combien de temps cela allait-il durer ? Seul le temps lui dirait et plus il la regardait plus il se disait pouvoir construire un petit bout d’histoire avec cette femme sexy, à l’allure de garçon manqué. Pourtant il remarque dans son regard que la jeune femme n’approuve pas la remarque qu’il lui fait sur ses moments de bagarres lorsqu’elle joue les videurs auprès de ses clients. Peu importe si cela ne lui plait pas Leigh est du genre franc et il ne cachera pas le fait qu’il s’inquiète pour elle. Il fronce les sourcils alors que la brune se dirige vers le bar pour leur servir deux sodas, geste qu’il apprécie longuement alors qu’il s’installe sur une des chaises hautes et s’étale sur le plan de travail. Les affaires avant tout n’est-ce pas ? Et négocier avec Mai n’est pas une chose désagréable, d’autant plus que ses yeux peuvent se balader allégrement sur ses jolies courbes. Oui. Mi ou fin avril, ça me parait bien. S’il fait beau, je pourrais même ouvrir la terrasse. Ca donnera un autre ton à la soirée. Le sourire qu’elle affiche en mentionnant la terrasse en dit long sur ses pensées et il approuve d’un sourire en sa direction. C’est vrai que les beaux jours donnent un certain cachet aux représentations et le Jarvis serait plein à craquer. Il ne resterait plus qu’à croiser les doigts. Ca Leigh, c’est ton domaine pas le mien. Mais oui, plus y a de monde mieux c’est. Il hoche la tête alors que ses yeux descendent de manière sensuelle vers le décolleté de Mai. Il ne s’en  cache pas et tire un sourire amusé quand il sent le regard de la femme sur lui.  Seulement pour toi alors. Elle se penche un peu plus vers lui et dépose furtivement ses lèvres sur les siennes, ce qui lui arrache un nouveau sourire Mais si tu continues à regarder ma poitrine, c’est pas travailler que je compte faire en réunion. Le jeune chef d’entreprise rigole cette fois et la gratifie d’un clin d’œil. Pourquoi attendre la réunion ? continu-t-il sur un ton taquin alors qu’elle tente de rester professionnelle. Il lui propose alors de distribuer des flyers afin de maximiser la communication autour du concert. Flyers… vois plutôt avec Pietro. Tant que les informations comme le nom du bar, l’heure d’ouverture et l’adresse y sont, ça m’ira. Soirée spéciale bien entendu. Ce sont les Avengers, pas n’importe qui. Puis on en est pas à notre coup d’essai. Il griffonne sur son carnet rapidement des idées, il le garde toujours sous la main afin de ne jamais oublier tout ce qui fuse dans son esprit créatif Les billets c’est bien. Comme ça le groupe peut être rémunéré. Toi aussi. Et moi, je prends ma part sur ce que les gens vont boire. Il n’a pas le temps de finir d’établir son plan de com que la demoiselle se saisi de son carnet pour y inscrire la mention « voir Mai très souvent pour organiser » tandis qu’il boit une nouvelle gorgée de son soda. Comme ça, tu n’oublies pas. Elle lui rend donc son carnet avec un air enfantin alors qu’il s’éclaffe quand il lit la mention spéciale de la brunette Qu’est-ce qu’on doit voir d’autres avant de trouver la date ? Mais tu dois voir avec le groupe pour ça. Pour le moment, j’ai aucunes dates de prises en avril donc, c’est comme ils veulent. Il repose son verre sur le bois vernis mais légèrement abimé du bar et se retourne vers la belle. Avec un sourire en coin il passe les mains sous le tabouret sur lequel elle est assise et le tire vers lui avant de la faire tourner pour qu’elle soit face à elle. Il profite de cet instant pour détailler les traits de la femme avant de plonger sa tête dans ses cheveux de jais pour venir déposer quelques baisers dans son cou. Je verrais bien avec le groupe et je te tiendrais au courant. Dit-il entre deux baisers. Alors… Tu me la fait cette démonstration ? continu-t-il en passant doucement ses doigts le long de sa colonne vertébrale. Il lui sert du grand Leigh et ça a l’air de faire son effet. Il a l’art et la manière, il sait ce qu’il fait quand une femme se trouve dans ses bras et il est sûr de lui. Il sort sa tête de la chevelure de Mai et fait glisser ses lèvres sur sa joue pour venir gouter à ses lèvres délicatement. Il resserre le petit corps de la belle contre lui, approfondissant son baiser dans une danse endiablée avant de se détacher d’elle. Il pose son front contre le sien plongeant son regard noisette dans celui de la belle en caressant ses cheveux. Show must go on.

___

❝There is pleasure in the pathless woods, there is rapture in the lonely shore, there is society where none intrudes, by the deep sea, and music in its roar; I love not man the less, but Nature more.❞ Lord Byron.
 
Revenir en haut Aller en bas
Mai FraserSorcier
avatar

Nemain
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Sorcière. Détecteur sur patte de surnaturel. Entend les morts. Communique avec des esprits. Lance des sorts basique. Très renseignée sur la magie.
Steven, Cindy et Jennifer
172
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)   Dim 9 Avr - 22:45

If you're filled with affection you're too shy to convey


Pour une des premières fois de nos rendez-vous professionnels j’ai l’impression que Leigh n’est qu’à moitié concentré. Oui oui… Tu rigoles ? J’ai une tête à rigoler là ? Ok, vous êtes dans la tête et non devant ma tête mais vous comprenez ce que je veux dire. Son froncement de sourcils alors que je commence à parler je sais pas comment le prendre. Quant à son sourire, reflet du mien, quand je parle d’ouvrir la terrasse, il fait absent. Bon d’accord, moi aussi je suis absente. J’ai déjà la tête dans ce que ça pourrait être de passer une soirée sur la terrasse avec un concert des Avengers dans mon bar. Je ne serais pas si… pro avec mon bar, je pense que ce serait tout à fait le genre de soir que je prendrais pour profiter de la soirée sans travailler. Mais on sait tous… surtout nous… que je ne profiterais pas, trop stressée que tout se passe comme il faut. Et que de toute façon, je déteste prendre des jours de congés et dépasse souvent le temps que je suis censé faire de travail parce que… sinon, je suis absente, perdue dans des pensées que je n’aimerais pas avoir, perdue à retomber dans mes anciens vices qui créent ensuite des grimaces sur le beau visage du jeune homme Walcott quand il voit l’état de mon visage. Il a raison. Donc soyons honnête, pour la survie des nerfs de tout le monde je serais derrière le bar quand les Avengers viendront jouer. Nos propres nerfs te remercient… Vous avez des nerfs ? Vaste question. Je vois… Je finis par comprendre ce qui distrait Leigh par contre. Je comprends quand je remarque que c’est loin d’être mon visage qu’il regarde. Etonnant… Dis pas de connerie, c’est pas étonnant. Je souris. Il a bien remarqué que j’avais remarqué son petit jeu mais ça semblait pas l’arrêter une seule seconde. Ce qui ne me surprenait pas non plus. Je connaissais un peu Leigh et c’était loin d’être la première fois que l’on se voyait. Lentement, histoire de le faire profiter de la vue, je me penche pour aller voler un rapide baiser sur ses lèvres et l’informer que je compte pas vraiment travailler s’il continue comme cela. Pourquoi attendre ? Je serais timide, j’aurais rougis. Toi timide ? Je le suis pas le moins du monde alors je me contente de lui sourire tout en reprenant la discussion professionnelle que nous avions. Plus vite ça serait fini, plus vite je pourrais lui montrer que je compte vraiment pas attendre la réunion ou avoir besoin de ce genre d’excuses. Je fixe ses mains qui notent sur son carnet ce que je lui dis en répondant à ses questions sur l’organisation. Puis, je stoppe ces mêmes mains pour attraper son carnet et noter dessus qu’il devra me voir très souvent. Ce qui le fait visiblement rire. Moi aussi… Je lui demande ce qu’il nous reste à faire avant boire un peu de mon soda. Je le regarde s’approcher de moi et je comprends qu’on va surement plus beaucoup travailler. Comme si c’était bosser que tu avais envie de faire. Il attrape mon tabouret et je souris en le laissant faire. Une fois que je sens qu’il ne le fait plus bouger, je tends simplement une main qui vient trouver son bras alors que sa tête se trouve au niveau de mon cou. Je frissonne en sentant ses lèvres sur ma peau. J’espère bien que tu vas me tenir au courant. Je rigoles, chatouiller par ses cheveux le long de mon cou. Je laisse ma main courir le long de son dos jusqu’au bas de sa chemise dont je joue avec l’ourlet. Une démonstration. Quelle genre de démonstration ? Range ta perversité saleté d’esprit. Même si elle est surement pas si mal placée. Je rigole jusqu’à ce que ses lèvres se posent sur les miennes. Là, j’en profite pour le tirer vers moi. J’inspire un grand coup, tentant de calmer mes hormones quand il se détache de moi. J’observe son regard en souriant. Vraiment ? Tu as pas peur pour tes pauvres petites oreilles ? Rigolant, j’attrape mon téléphone laisser à proximité d’une main alors que l’autre se promène dans les cheveux de Leigh. Je choisis une chanson et je lance le chargement. Je repose le téléphone et descend de mon tabouret. Je suis plus petite que lui, encore assis. T’es pas très grande tout court. Je me dresse sur la pointe des pieds ignorant la douleur et je vais poser mes lèvres sur le bas de mâchoire. Doucement, je fais glisse mes lèvres jusqu’à la base de son cou. Je sens un léger frisson le parcourir et je souris toute seule, contente de mon effet. Je sais plutôt bien que je fais de l’effet à Leigh, j’en ai eu la preuve à plusieurs reprise. Je m’écarte légèrement. Tu sais danser ? Lui laissant pas vraiment le temps de répondre, je le force à descendre du tabouret et lance la musique. J’ai simplement remis celle-ci sur laquelle il m’avait surpris à chanter. Je rigole avant de me mettre à chantonner tout en forçant Leigh à danser avec moi. C’est sur qu’il n’y a pas vraiment de chorégraphie mais bon, tout le monde sait danser le rock’n’roll non ? Bien entendu que non, crétine. Enfin j’espère parce que sinon, je suis surement être de mettre Leigh drôlement mal à l’aise. Enfin sa main trouve ma taille sans trop de problème si bien que j’en déduis qu’au pire, on pourra danser plus… coller serrer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Raven; Isaak, Spencer, Dylan, Jessica & Romy
230
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)   Sam 29 Avr - 16:48

If you're filled with affection you're too shy to convey
EXORDIUM.
Il sourit. Il doit bien se l'avouer, pour la première fois depuis longtemps Leigh n'a que faire du côté professionnel de la chose... Du moins au début il se voulait sérieux. Vraiment. Il était venu déterminé sans aucunes arrière pensée. Enfin si, peut être quelques unes en fait mais principalement avec l'idée de boucler le fameux concert des Avengers au Jarvis. Son meilleur ami Pietro lui fait confiance et loin de lui l'idée de le décevoir, après tout c'est le prince de Genosha. Le grand brun prend son travail à coeur, à vrai dire il ne veut surtout pas revivre un échec professionnel. Il était destiné à un grand avenir, il était le meilleur joueur de hockey de sa promo, voué à une superbe carrière gâchée par une stupide blessure en championnat. Oui Leigh revenait de loin pensant broyer du noir pendant encore de longues années il avait trouvé le bonheur dans l'événementiel et il fallait avouer que ça lui aller plutôt bien. Il était brillant et en était conscient. Avec les années il était devenu une référence sur l'île et un fin négociateur, se faisant de bonnes marges. Assez pour couvrir ses soeurs et son frères de cadeaux. Frère qui squatté souvent son appart d'ailleurs, mais pour Leigh rien était plus important que la famille. Il sourit en pensant à sa merveilleuse fratrie et les atouts de Mai le ramenèrent bien vite sur terre. Mai. Elle était pétillante et tout ce qu'il aimait. Elle aussi était issue d'une grande famille dont il leur arrivaient de parler. Sa relation avec elle allait bien plus loin que des coups d'un soir et il en était conscient depuis un moment déjà. Pour tout dire avec une autre femme il aurait déjà mit des barrières mais pas avec elle. Il la laisse de plus en plus entrée dans sa vie, pourtant ils n'ont jamais eut de discussion sur une quelconque relation tout les deux. Ce n'est pas son genre de quémander une relation auprès d'une femme, il est plutôt volage et c'est rare que son choix s'arrête sur une demoiselle. Il lève les yeux sur la brunette qui s'agite et se joue de lui. J’espère bien que tu vas me tenir au courant. il sourit. A présent il se fiche bien du travail et le fait clairement comprendre à la belle. Son nez se niche dans le cou de la brunette. C'est son tour de lui faire tournée la tête. Il lui propose alors de reprendre où elle en était à son arrivée, avec un air taquin. Vraiment ? Tu as pas peur pour tes pauvres petites oreilles ? elle se moque, il acquiese avec un petit sourire niais. Oui elle supporterons ta douce voix cristalline ne t'en fait pas. continu-t-il moqueur. Il s'installe contre le bar et se saisit de son verre de soda afin d'en finir le verre et observe la belle. Alors qu'il repose son verre la voilà qu'il vient déposer un baiser sur sa machoire carrée. Tu sais danser ? dit-elle avec un air taquin. Un sourire vient étirer les lèvres du grand brun alors que la musique résonne dans l'établissement. Sa main vient trouver la taille de la petite femme et il ne lui faut que quelques secondes pour la faire danser. Leigh cache bien son jeu mais il est un excellent danseur, dommage collatérale d'une enfance passée à garder ses soeurettes. A vrai dire il a apprit à danser pour pouvoir les accompagner aussi souvent qu'elles le voudraient, pour que jamais elles ne se retrouvent sans cavaliers. Surprise ? il la fait tournoyer de plus belle lui arrachant des petits gloussements. La chanson s'achève et il l'attire contre lui, la respiration haletante. Il passe une main dans ses cheveux pour remettre sa mèche en place et lui sourit à nouveau. Tu es une excellente danseuse... meilleure danseuse que chanteuse.dit-il en riant. Mes soeurs t'adorerais... Je devrais peut-être te les présenter... il sait très bien qu'en lui proposant ceci Mai comprendra qu'elle n'est pas qu'un amusement pour lui. Sachant l'importance qu'il leur porte, du moins il l'espère.

___

❝There is pleasure in the pathless woods, there is rapture in the lonely shore, there is society where none intrudes, by the deep sea, and music in its roar; I love not man the less, but Nature more.❞ Lord Byron.
 
Revenir en haut Aller en bas
Mai FraserSorcier
avatar

Nemain
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Sorcière. Détecteur sur patte de surnaturel. Entend les morts. Communique avec des esprits. Lance des sorts basique. Très renseignée sur la magie.
Steven, Cindy et Jennifer
172
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)   Sam 29 Avr - 22:19

If you're filled with affection you're too shy to convey


Vraiment ? Tu as pas peur pour tes pauvres petites oreilles ? Coincée… Comme si ça te gênait… coincée dans les bras de Leigh, je suis quelque peu moqueuse en lui disant cela. Mais pourtant, je suis tout à fait prête à me prêter au jeu et à chanter pour le jeune homme. Si bien que, maintenant la proximité physique qu’il avait installé pour mon plus grand plaisir, une de mes mains attrape mon téléphone pour aller chercher la chanson que j’écoutais quand il était arrivé. Toute gêne qu’il m’ait trouvé entrain de danser et de chanter sur une vieille chanson de Grease était passée. A vrai dire, à l’instant où ses mains s’étaient posées sur moi, toute pensée du genre avaient disparu. Y avait même plus le concert des Avengers dont on parlait juste avant. Y avait juste lui et moi, cette taquinerie qui s’était installé et le fait qu’il voulait m’entendre chanter. Y a nous aussi. Une voix cristalline ? Il se moque de moi mais je me contente de lever les yeux au ciel. J’avais une voix tout à fait… pas faite pour chanter. Et j’en suis parfaitement au courant si bien que ça me fait plus que rire de voir qu’il me dirait presque le contraire. Debout, je me mets sur la pointe des pieds pour aller l’embrasser dans le cou tout en lui demandant s’il sait danser. Ouais, parce que parfois les gens savent pas danser. Je sais c’est étrange. Et à vrai dire, je n’attends pas qu’il me réponde pour le forcer à descendre de son perchoir et le faire danser avec moi. Je chantonne en souriant, les yeux rieurs, quand sa main se glisse sur ma taille. J’ai envie de l’attirer plus à moi mais je me retiens tout juste quand il commence à me faire danser. Ce n’est pas simplement que l’on danse c’est qu’il me fait danser. Ce qui semble pareil non ? Pas du tout ! Et je suis assez bonne danseuse, habituée depuis toute petit aux soirées mondaines où mes parents vont, pour connaitre la différence. Mon sourire s’agrandit alors que je me laisse faire, glissant une main derrière son cou et caressant à nouveau le bas de sa nuque. Il me demande si je suis surprise et je glousse en tournant sur moi-même. Pas vraiment non. Je savais bien que tu avais d’autres talents cachés. Mais je continue de rire quand il m’attire à lui, juste à la dernière note de la chanson. J’ai le souffle court, lui aussi. Mais moi je souris. Alors qu’il se recoiffe, je me redresse sur la pointe des pieds et je vais doucement poser mes lèvres sur sa joue. Graou. Je suis… toute délicate avec Leigh. Trop délicate me connaissant. Mais ça me venait beaucoup plus naturellement que je n’aurais jamais cru ça possible. Je me mets à rire franchement. Tu es plutôt bon danseur aussi… et je suis une chanteuse catastrophique. Laissons le chant au Avengers, veux-tu. Je lui souris doucement et plonge mes yeux dans les siens alors qu’il recommence à parler. Qu’il me dit que… Oh le con. Oh… Il a pas dit ça ? Si ? Tu crois qu’elle va dire quoi. Il veut que je rencontre ses sœurs. Il veut que je rencontre Madelyn et Kayleen… J’inspire un grand coup. C’est… Je connais Leigh. Je sais que… Je souris. Soudainement, mon cœur bat plus fort. J’ai chaud. Et je me sens… joyeuse. Plus joyeuse que quand on dansait et j’aime danser. Je passe une main derrière sa tête que j’utilise pour l’attirer vers moi et embrasser doucement ses lèvres, que j’avais soigneusement évité jusque-là. Ca je l’avais pas vu venir. Je profite de l’instant avant de reculer ma tête un tout petit peu. Tu te souviens que Kay est une de mes barmans parfois ? Et que c’est elle qui m’a fait mes derniers tatouages ? Je le regarde en rigolant presque avant de reprendre un air sérieux. Mais ça serait avec plaisir que je me plierais au jeu des présentations. Et… je… Je déglutis. Tu voudras rencontrer la mienne de sœur ? Leigh me connaissait assez pour savoir que c’était un peu plus que simplement lui proposer de voir ma sœur. Il savait ce que ça voulait dire. C’était même plus qu’accepter de rencontrer sa famille. C’était… oh bordel, j’ai vraiment proposé ça ? Oui. Nous aussi on y croit pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Raven; Isaak, Spencer, Dylan, Jessica & Romy
230
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)   Ven 12 Mai - 17:40

If you're filled with affection you're too shy to convey
EXORDIUM.
Vraiment ? Tu as pas peur pour tes pauvres petites oreilles ?  Il rit à présent. Leigh Walcott ? Peur pour ses petites oreilles ? Non. Pas le moins du monde. A vrai dire il fait partie de ceux qui aime se donner des défis à tout va. De ceux qui repousse les limites toujours plus loin. C'est ce qui régis la personne qu'il est et il en est bien conscient. Leigh à cette petite chose qui le rend si particulier, si mystérieux. Cette folie présente qui fait de lui un jaguar, quelqu'un difficile à cerner. Oui, Leigh est un mystère un vrai. Il peut vous faire sentir comme le maitre du monde, comme de la personne la moins douée de l'univers. C'est ainsi. Il ne le veut pas forcément, il a toujours était comme ça, capable de produire des sentiments chez les autres que personne avant ne leur avait fait ressentir. Si nous étions dans un univers alternatif, beaucoup penserais que le beau brun au sourire ravageur est une sorte d'empathe capable de modifier comme bon lui semble l'humeur des gens. C'est ce qu'il est et ça lui sert drôlement pour son boulot actuel n'est ce pas ?  Alors à ce moment où la brunette l'embarque dans une danse des plus mouvementé, il lui fait son numéro de charme. Celui de l'homme capable de danser aussi bien qu'un dieu. Bon n'exagérons pas ... Mais déjà mieux que Pietro et Steven ces deux accolytes de soirée ! Alors il la fait tourner dans tout les sens avec une certaine dextérités, il lui sert les jeux de regards et autres sourires colgate. C'est un dragueur et ça ne changera certainement pas de ci-tôt, mais avec elle c'est bien plus que ça hein ? C'est bien plus qu'une partie de jambes en l'air. C'est bien plus que des œillades enflammées. C'est bien plus qu'une conquête. C'est Mai et il n'y en a qu'une seule comme ça. Il en est conscient et c'est pour ça que ses méninges travaille depuis son arrivée. Si le moment détente où il faisait glisser ses yeux dans son décolletée et passé voilà que maintenant il se surprend à penser qu'il est bien là... avec elle. Pas vraiment non. Je savais bien que tu avais d’autres talents cachés.elle rit de plus belle alors qu'il l'attire vers lui le souffle court. Un court instant il hume le parfum qui se dégage de sa chevelure ébène. Il aime ça, la sentir prés de lui, entendre son coeur battre au rythme du siens. Trop romantique ? Vous seriez surpris par son romantisme. Il se détache doucement d'elle après qu'elle ai déposée ses lèvres sur sa joue, puis passe la main dans ses cheveux afin de se recoiffer. L'apparence avant tout ? Non. Mais il veut lui plaire. Il ne la lâche pourtant pas du regard ses yeux rieurs posés sur elle. Qu'est-ce qu'elle est belle... Même avec la lèvre éméchée elle garde ce côté sauvage qu'il apprécie tant. Tu es plutôt bon danseur aussi… et je suis une chanteuse catastrophique. Laissons le chant au Avengers, veux-tu. un nouveau rire s'échappe de sa gorge. Le chant n'est décidément pas son truc et pourtant il pourrait continuer à l'écouter chanter et danser avec elle pendant des heures et des heures entières. Alors le déclic vient tout naturellement il lui propose de rencontrer ses soeurs. Chose qui, elle le sait, ne ferait pas avec n'importe qu'elle femme. Elles sont bien trop importantes pour lui... et puis il tient à garder son image de grand frère modèle auprès d'elles. Tu te souviens que Kay est une de mes barmans parfois ? Et que c’est elle qui m’a fait mes derniers tatouages ? Elle se moque ouvertement de lui alors qu'il pique un fard instantanément. Bien sûr que je le sais... Je suis un vrai mémo vivant !  C'est faux ! Totalement faux ! Il a oublié que Kay travail ici et il a un peu honte à vrai dire... Mais soit il ne se dégonfle pas et fait semblant de tirer la moue. Mais ça serait avec plaisir que je me plierais au jeu des présentations. Et… je… Je déglutis. Tu voudras rencontrer la mienne de sœur ? il entrouvre légèrement les lèvres sous le choc. Mai est tout aussi famille que lui ... Alors si elle lui propose c'est sûrement pour la même raison n'est ce pas. Après quelques secondes d'égarement il secoue la tête pour se remettre les idées en place. Avec plaisir ! dit-il avec un grand sourire avant de s'avancer vers elle et de passer ses mains dériière la taille de la jolie barman. Ses lèvres viennent embrasser sont front avec bienveillance avant de glisser doucement vers la bouche de la demoiselle. Il profite de ce contact plus qu'appréciable et fini par se détacher de sa bouche avec regret avant de la soulever pour la poser sur le bar. Tu es consciente que si je te présente... Maddie pour le coup, c'est pas innocemment ? Je veux dire, je ne présente pas mes soeurs à n'importe qu'elle demoiselle... aussi douée soit elle dans un certain domaine ! lâcha-t-il avec un clin d'oeil amusé. Je voudrais que tu rencontre ma famille parce que ... Je tiens à toi Mai. Vraiment.

___

❝There is pleasure in the pathless woods, there is rapture in the lonely shore, there is society where none intrudes, by the deep sea, and music in its roar; I love not man the less, but Nature more.❞ Lord Byron.
 
Revenir en haut Aller en bas
Mai FraserSorcier
avatar

Nemain
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Sorcière. Détecteur sur patte de surnaturel. Entend les morts. Communique avec des esprits. Lance des sorts basique. Très renseignée sur la magie.
Steven, Cindy et Jennifer
172
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)   Mer 17 Mai - 19:30

If you're filled with affection you're too shy to convey


La musique est finie et avec elle ce petit moment de danse entre Leigh et moi-même. C’est étrange. Pourquoi ? Comment dire ? Ce moment était réellement doux, intime mais qui n’avait pas grand-chose en commun avec ce qu’on partageait d’intime d’habitude. Ou si la proximité physique. Pas le même genre de proximité non plus. Voilà, d’une certaine manière c’était réellement différent et en même temps, c’était tellement normal, tellement naturel. C’était presque comme si le monde s’était arrêté de tourner en dehors de nous, de notre danse et de la musique qui avait raisonner dans nos oreilles. Je m’étais sentie bien, rieuse, heureuse. Et bah ça change ça. Et étrangement aussi, cela me parait tout naturel quand Leigh me propose de me présenter ses sœurs. Je souris. J’entends les voix qui paniquent et disent qu’il est trop con d’avoir dit ça. Ah bah oui. Et pourtant, malgré mon instinct premier qui alors qu’il me dit ça aurait été de prendre mes jambes à mon cou et de partir en fuyant, je reste immobile. Je lui souris, je l’écoute et quand il a fini de parler, quand l’information est montée jusqu’à mon cerveau… T’es sure ? Quand je comprends… Bordel. Je me dresse simplement sur la pointe des pieds pour l’embrasser, glissant une main dans son cou. Je l’embrasse du bout des lèvres tout doucement pour essayer de lui faire passer tout ce que sa question me faisait. Tu y crois ? Non il ne peut pas comprendre. Il peut pas savoir alors que je le charrie sur le fait que je connaissais plutôt bien l’une de ses sœurs que mon cœur bat la chamade. Il ne peut pas savoir que j’ai l’impression de m’être jamais sentie de cette manière là. Il pouvait pas savoir cette chaleur qui se diffusait en moi alors que je comprenais que j’allais accepter. Je le regarde rougir avec tendresse alors qu’il m’affirme qu’il savait que sa petite sœur travaillait ici. Oui oui… il avait totalement oublié. En tant que grande sœur moi-même, et grande sœur assez souvent à l’ouest tout de même, je reconnaissais tout à fait le genre de réaction. Parce que j’avais exactement les mêmes. Bande d’aînés indignes ! Vous devriez avoir honte. C’est Elijah l’aîné, moi j’assume pas c’est tout. Mais je renonce à plus me moquer de lui que cela, préférant lui donner sa réponse et dire que j’aimerais réellement rencontrer ses sœurs. Depuis le temps que j’entends parler de Maddie, il serait bien de mettre un visage sur ce nom. Et… je vais même jusqu’à lui proposer de rencontrer ma sœur. Oui seulement ma sœur parce que mes frères voilà… Je le vois ouvrir la bouche. Tiens y a pas que nous qui l’avions pas vu venir. Je me mords la lèvres en attendant sa réaction qui ne tarde pas. Il accepte. Il accepte ! Je souris et ferme les yeux pendant qu’il embrasse mon front. Puis il m’embrasse. Je garde les yeux fermés mais je le tire vers moi comme je peux. Je suis un peu… fébrile. Toujours avec Leigh. Oui toujours. Il me faisait un effet certain. Mais il sépare nos lèvres et je gémis de déception. Jusqu’à ce qu’il me soulève et m’assoie sur le bar. Je l’attire entre mes jambes que je referme au tour de sa taille. Je glisse aussi mes bras au tour de son cou mais ne retourne pas l’embrasser, sentant que ce n’était pas ce qu’il voulait maintenant. Oh non. Mon cœur s’emballe, mes mains se mettent à trembler et ce sentiment de peur qui m’habitait si souvent monta doucement alors qu’il parler. Je savais que ce n’était pas innocent qu’il me présent sa… ses sœurs. Pas plus que moi lui présentant la mienne. Si bien que je n’arrive même pas à sourire quand il blague sur mes talents. Attention ! Mayday mayday. Je me mords les lèvres. Il… il tient à moi. Je… J’inspire un grand coup avant de fermer les yeux pour me soustraire à son regard. Chut. Je n’aurais pas dit oui sinon. J’aurais pas dit oui si je tenais pas aussi à toi. Mais… mais… J’inspire à nouveau avant de rouvrir les yeux. J’ai peur de ce qu’elle va dire. Oui c’était un peu le sujet. Ca me terrorise Leigh. Je soupire. J’avais pas l’habitude de parler de ça, en dehors d’avec ma fratrie et encore. Et avec Marc. Oui mais Marc, c’est Marc. Désolé, je suis… et bah je suis moi et je crains que tu sois obligé de t’y habituer. En disant cela je souriais. Doucement je me penche et je vais embrasser le cou de Leigh. J’ai bien envie de passer à quelque chose de plus… distractif. Mais je me retiens bien que je ne me retienne pas d’embrasser chaque bout de peau que j’arrive à atteindre. Je te proposerais bien d’aller chez moi. On se demande pas pourquoi. Mais je suis pas sure d’avoir envie de te présenter Marc là tout de suite. Je préfère rester seule avec toi. Je lui adresse un clin d’œil avant de m’emparer à nouveau de ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Raven; Isaak, Spencer, Dylan, Jessica & Romy
230
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)   Jeu 18 Mai - 14:56

If you're filled with affection you're too shy to convey
EXORDIUM.
Il vient de lui faire une proposition qu'il n'a fait à aucune autre d'aussi loin qu'il se souvienne. Pourtant il a beau réfléchir encore et encore à la question, il n'a vraiment jamais passé ce cap avant. Non, avant Mai jamais aucune autre femme à fait pencher la balance dans le coeur de Leigh Walcott avant elle et il fallait avouer que cela lui donner une sensation bizarre de plénitude. Alors qu'il la regarde avec un air pétillant, il se demande si il n'est pas entrain de faire une bêtise. Après tout si Leigh est bien connu pour autre chose que ses événements gigantesques c'est bien pour le fait d'être un coureur de jupons. Et lorsque l'on est un homme à femme tel que lui la règle numéro un est de ne pas s'attacher à sa partenaire. Manque de bol il était tombé sur elle et sa vie s'en était trouvée chamboulée. Ils avaient de nombreux point communs tous plus futiles les uns que les autres mais qui rendait cette relation de base purement physique, plus qu'agréable sur le plan psychologique. Elle avait su dompter ne serait-ce qu'un peu le jaguar qu'il était et ça c'était une prouesse dont jamais personne n'avait pu se vanter avant. Il observa la jeune femme un long moment, profitant du contact entre leur deux corps qui s'appelaient perpétuellement. Sourire aux lèvres il devait se rendre à l'évidence il se sentait bien, vraiment. Pourtant il cacha sa réelle question derrière une autre. C'était déjà beaucoup pour lui et le fait de lui proposer de rencontrer ne serait-ce que Maddie, puis que de toutes évidences elle connaissait déjà Kayleen, était quelque chose qu'il n'aurait jamais fait en tant normal. Mais derrière cette question futile aux yeux du monde se cachait tout autre chose. Il aurait voulu être capable de lui demander d'être sa copine, officiellement, se foutant de ce que Pietro et Steven dirait mais il n'en était pas capable. La situation étant trop déroutante pour lui. Ce pendant il finit par se faire comprendre et à lui dire qu'il tenait à elle. Et c'était le cas. Je… Il l'observe soupirer et se détourner de ses yeux. A t-il fait quelque chose de mal ? Son regard cherche en vain celui de la brunette. Chut. Je n’aurais pas dit oui sinon. J’aurais pas dit oui si je tenais pas aussi à toi. Mais… mais… Elle inspire à nouveau avant de relever des yeux perdue vers lui. Aïe, ça fit mal. Il se mord la lèvre inferieur et passe une main derrière la tête géné à son tour... ça va peut être trop vite pour elle ? Il se maudit intérieurement. Ca me terrorise Leigh. il soupire à son tour et baisse la tête tout aussi perdu qu'elle. Est-ce un oui ? Est-ce un non ? Il ne comprend pas vraiment sa réaction mais ne se détache pas d'elle pour autant, caressant son dos avec douceur.  Désolé, je suis… et bah je suis moi et je crains que tu sois obligé de t’y habituer. Il se contentera de ça. Le beau brun lui rend son sourire alors qu'elle vient manger chaque parcelle de sa peau ce qui lui arrache un sourire. Bien je pense pouvoir m’accommoder de toi... dit-il avec un rire taquin, alors que ses mains viennent enserrer la taille de Mai. Je te proposerais bien d’aller chez moi. Mais je suis pas sure d’avoir envie de te présenter Marc là tout de suite. Je préfère rester seule avec toi. dit-elle d'une petite voix. Son nez vient se nicher dans ses cheveux de jais qu'il aime tant. Lui non plus il n'a pas envie d'être présenter de suite à Marc quand il sait que quelque chose de bien meilleur pourrait l'attendre. On peut aller chez moi si tu veux... dit-il en mordillant doucement le lobe de l'oreille de la jeune femme. Ou bien on peut rester ici et continuer cette discussion ... ses lèvres viennent se presser dans son coup alors qu'il l'attire toujours plus contre lui. Dans l'arrière boutique ou... c'est de ses lèvres qu'il s’empare avec un grain de malice dans le regard, sa main glissant sur le bois lustré. Alors on reste ici et on commence les festivités sans plus attendre. C'est du Leigh tout craché et sûrement le Leigh que Mai préfère voir, il en est convaincu.

___

❝There is pleasure in the pathless woods, there is rapture in the lonely shore, there is society where none intrudes, by the deep sea, and music in its roar; I love not man the less, but Nature more.❞ Lord Byron.
 
Revenir en haut Aller en bas
Mai FraserSorcier
avatar

Nemain
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Sorcière. Détecteur sur patte de surnaturel. Entend les morts. Communique avec des esprits. Lance des sorts basique. Très renseignée sur la magie.
Steven, Cindy et Jennifer
172
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)   Lun 22 Mai - 10:55

If you're filled with affection you're too shy to convey


E sens bien alors que je bafouille, que je galère que c’est pas réellement la réponse que Leigh espérait. C’est peu dire. Je sens bien que pour le coup ça aurait été mieux si j’avais été une fille capable de seulement lui sourire et lui dire que j’étais contente d’être sa petite amie. Parce que tu l’es ? Bien entendu que je le suis. Sinon, j’aurais jamais accepté de rencontrer ses sœurs. Parce que c’était déjà beaucoup trop d’engagement pour la personne que j’étais. Trop. Oui je sais. C’est beaucoup trop d’engagement pour que je puisse réellement tenir le coup sans tout foutre en l’air. Je me connais. Je vais forcément tout foutre en l’air. Pas forcément. Moi ? Vous m’avez déjà vu ne pas foutre une relation en l’air ? Ta famille et Marc Ouais mais j’ai pas couché avec eux. Donc j’ai jamais pas tout foutu en l’air. Et pour la première fois de ma vie, je n’ai pas envie de tout foutre en l’air. Pas avec Leigh. S’il vous plait pas avec Leigh. J’inspire grandement avant de faire savoir à Leigh qu’il devrait s’y faire, à mon incapacité de dire les choses, parce que c’était moi. Je pose mes lèvres sur son cou et le contact de sa peau me soulage d’une certaine manière. Je me sens tout de suite beaucoup plus à l’aise. On se demande pourquoi. Parce que je suis à l’aise dans les bras de Leigh à tel point que j’en oublie presque de flipper à l’idée que notre relation puisse devenir sérieuse. Je sentis ses mains sur ma taille. Je sentis mon cœur battre un peu plus fort alors que sa voix raisonnait à mes oreilles. Surtout quand j’en comprenais les paroles. Je me reculais juste assez pour dégager ma tête de son cou et plongeais sur ses lèvres pour échanger un baiser passionné par lequel j’essayais de lui dire. Lui dire quoi ? A quel point ce qu’il venait de dire signifiait quelque chose d’important pour moi. Pourquoi suis-je surprise que Leigh me dise ce genre de chose ? Il semblerait que je sois sa petite amie et que les choses soient plus ou moins sérieuses entre nous. Mais je crois que je serais toujours surprise qu’on puisse me dise ce genre de chose. Peut être parce que toi, tu le penses pas à ton égard. Surement. Mais si lui le pense, ça me suffit. Je frotte mon nez contre le sien avant de poser mes lèvres sur sa mâchoire. J’espère que tu t’accommodera de moi longtemps… J’ai murmuré et je sais pas s’il l’entendra mais mes mains tremblent de lui dire cela. Alors je me reprends en lui faisant connaitre mes attentions. Enfin de manière détournée mais je ne doute pas une seule seconde qu’il saura pourquoi je lui dis que j’aimerais bien poursuivre cette conversation chez moi. Et quand ses dents mordent doucement mon oreille en soufflant qu’on peut aller chez lui je doute pas une seule seconde qu’il a compris. Faut dire c’était un peu évident. Je souris doucement, penchant la tête en arrière pour lui offrir un meilleur accès à mon cou qu’il embrasse. Commencer ici ? Je ris avant de l’embrasser à nouveau. Dans ce cas… Je le repousse doucement pour descendre de mon perchoir mais finalement, la distance entre nos corps ne changent pas tellement. De retour sur mes deux pieds, je l’embrasse à nouveau. J’ai pas envie de m’éloigner d’un simple millimètre mais c’est pourtant ce que je fais. …Je vais juste fermer à clef. J’ai vraiment pas envie que quelqu’un arrive. Je colle une nouvelle fois mes lèvres aux siennes avant de me diriger vers la porte. Je me contente de faire tourner le verrou qu’on ne peut pas ouvrir de l’extérieur. Puis je reviens vers Leigh, taquine. Je l’attire à moi, ou plutôt je vais me coller à lui parce qu’il est tout de même plus solide que moi. Ca reste à prouver. Shhhh. Il a l’air d’avoir oublié le piteux état de mon visage, ne lui rappelons pas. Je dépose mes lèvres sur sa joue, son nez, ses pommettes et enfin ses lèvres à nouveau. Humm… tu parlais de festivités ? Tout en disant cela, j’attrape le bas de son tee-shirt que je tente de faire passer par-dessus sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Raven; Isaak, Spencer, Dylan, Jessica & Romy
230
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)   Lun 22 Mai - 22:41

If you're filled with affection you're too shy to convey
EXORDIUM.
Il aurait préféré qu'elle lui dise autre chose, qu'elle fasse un geste, un sourire. Juste autre chose, qu'elle lui montre qu'il n'avait pas fait le mauvais choix. Lui, l'homme aux multiples conquêtes, à la réputation de coureur de jupons. Il avait flanché pour elle. Flanché pour la beauté sauvage qui se trouvait dans ses bras à cet instant et ça lui avait coûté beaucoup. Il ne s'attendais pas à ses mots. Non lorsqu'il lui avait dit qu'il tenait à elle il avait était sincère. Tellement sincère pour une fois. Et voilà ce qu'il en coûtait. Il se sentait un peu con il fallait l'avouer, pourtant il ne le prit pas si mal pour autant. A quoi bon hein ? Il fallait l'accepter et c'est ce qu'elle ne tarda pas à lui faire remarquer. Il aurait pu se vexer, se défiler, bouder peut être même. Pourtant il n'en fit rien agissant comme un homme pas peu fière de lui, il se devait de faire avec voila tout. Mai n'était pas le genre de femme qu'on pouvait posséder, non elle était du genre à se battre, à boire, à fumer, à rire, à faire l'amour mais pas à se prendre la tête. Elle était simple et c'est ce qu'il avait apprécié chez elle, alors peut être était-il allé trop loin en lui demandant, non en sous entendant, ça. Après tout si c'était elle qui était venue vers lui il aurait surement réagit de la même façon, comment lui en vouloir ? Non. Il attendrait patiemment qu'elle soit prête à officialiser. Peut être que ça n'arriverait jamais, peut être qu'elle ne voulait pas de lui mais c'était ainsi. Il lui sourit prétendant qu'il l'acceptait comme elle était et c'était vrai. Il la prendrait comme ça. J’espère que tu t’accommodera de moi longtemps… de simples mots murmurés qui lui firent le plus grand bien. Ses lèvres s'étirant de plus belle. Peut être n'était-ce pas peine perdue après tout ? Il profita donc de la proximité les entourant afin de plonger une nouvelle fois dans ses cheveux de jais. Respirant l'odeur ambrée qui s'en dégagée, il se sentit pour la première fois depuis le début de cette conversation, bien. C'était pour des moments pareils qu'il aimait être avec elle. C'était pour des moments pareils qu'il espèrait que ça puisse marcher entre eux. Alors qu'elle lui faisait comprendre ce dont elle avait envie il rit. Pour ça il savait quoi faire, l'emmener chez lui ou la rendre folle, ici. Amusé par la situation il lui mordit le lobe de l'oreille murmurant ses idées entre deux baisers. Il savait comment la rendre folle et ce fut quelque chose d'aisé pour lui. Dans ce cas… elle rit en se détachant de lui.  …Je vais juste fermer à clef. J’ai vraiment pas envie que quelqu’un arrive.  A contre coeur, il en était persuadé, il laissa glisser son regard sur elle sans gène aucune. Profitant de ses courbes alors qu'elle se dirigeait vers la porte. Mai était une femme ravissante, à en faire tomber plus d'un. D'ailleurs beaucoup de ses potes avaient été jaloux en apprenant leur "relation". Pas étonnant quand on la voyait, même avec le visage amoché elle savait se rendre sexy au plus haut point. Humm… tu parlais de festivités ?   dit elle en l'embrassant doucement. Ses lèvres effleurent chaque partie de son visage alors qu'il sourit doucement quand il sent les mains de la belle se glisser sous son Tshirt. Un frisson lui parcourt l'échine et c'est d'un geste expert qu'il glisse ses mains sous les cuisses de la belle pour la poser sur l'une des tales de la salle. Cette table va vite devenir ma préféré dans ton établissement. dit-il avant de la laisser enlever son Tshirt révélant ses quelques muscles résultats de plusieurs années de sports et de l'embrasser. Sa main glisse sous le Tshirt de la belle caressant sa peau ambrée par le soleil avec douceur. Elle lui a manquée et il compte bien le lui faire comprendre.

___

❝There is pleasure in the pathless woods, there is rapture in the lonely shore, there is society where none intrudes, by the deep sea, and music in its roar; I love not man the less, but Nature more.❞ Lord Byron.
 
Revenir en haut Aller en bas
Mai FraserSorcier
avatar

Nemain
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Sorcière. Détecteur sur patte de surnaturel. Entend les morts. Communique avec des esprits. Lance des sorts basique. Très renseignée sur la magie.
Steven, Cindy et Jennifer
172
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)   Mer 7 Juin - 23:21

If you're filled with affection you're too shy to convey


Je glisse doucement en murmurant à Leigh que j’espère qu’il me supportera longtemps. On l’avait vraiment pas vu venir celle-là. Je ne savais pas s’il m’avait entendu dans un premier temps, ayant parlé si timidement… Ce qui est pas habituel. On est d’accord pour dire que moi et Leigh c’est pas tout à fait habituel non ? Alors vous allez pas le noter à chaque fois que je fais un truc inhabituel. Mais que voulez-vous ? J’allais pas lui dire plus fort que je voulais que ça dure lui et moi parce que j’avais trop peur que ça dure lui et moi. Mais je voulais qu’il sache que j’avais envie de passer beaucoup de temps avec lui prochainement. J’avais envie d’avoir tout le lot « boyfriend ». Je voulais Leigh. Vouloir comment ? … Sexuellement ? Je vous emmerde les voix. Mais comme ça aussi. Je capte un léger sourire alors qu’il pose ses lèvres un peu partout dans mon coup et que je pousse un soupir de bien-être. Leigh avait un effet… hum inattendu. En quelques minutes, il m’avait fait passé par un panel de réaction dont je n’avais clairement pas l’habitude. Ce n’était pas seulement qu’il me faisait de l’effet. Même s’il me faisait un effet de ouf… Surtout maintenant. Oui. Mais il y avait aussi toutes ces petites choses qui se passaient à l’intérieur quand il parlait, quand il me souriait, quand il me prenait dans ses bras et quand il me faisait comprendre à notre manière qu’il ne voulait pas seulement ce que nous avions jusqu’à lors. J’avais senti mon cœur s’emballer. J’avais peur. Et si j’avais peur c’était que ce n’était pas rien. Parce que j’avais pas peur des choses sans importance. Je souris quand, mordillant mon lobe d’oreille ce qui créa des milliers de frissons agréables en moi, il me fit savoir qu’il n’était pas du tout gêné qu’on ne puisse pas aller chez moi. Et qu’il voulait bien m’emmener chez lui… ou rester ici. J’aurais pu ronronner entre ses bras, là je le ferais. A regret, je le repoussais en redescendant du perchoir où il m’avait mis pour aller fermer la porte du bar, en faisant savoir que j’avais pas trop envie qu’on nous interrompt. Ca serait dommage. Je captais son regard sur moi en revenant vers lui et je ne pus m’empêcher de sourire avec malice et envie. J’aimais sentir son regard sur moi, j’adorais la façon dont il me regardait. Je me sentais… vivante quand il faisait ça. Séductrice, je lui demande s’il n’avait pas parlé de festivité tout en me collant à lui pour l’embrasser et glisser mes mains sous son tee-shirt. Je pousse un léger cri ç la limite du rire quand il me soulève de terre. Je souris quand il m’assoit sur une table et en profite pour nouer mes jambes au tour de sa taille. Hum, on testera les autres tables une autre fois. Je me mords la lèvre et dépose un rapide baiser sur les siennes avant de réussir à retirer son tee-shirt. Il m’attire dans un baiser, me coupant de la vue de son superbe torse. Frissonnant alors que sa main se glisse sous mon tee-shirt, je glisse les miennes le long de son torse. Je trace chaque muscle du bout des doigts. Trouvant que ça prenait un peu trop de temps, je romps notre baiser et après quelques bises dans le cou de Leigh, je retire mon propre tee-shirt. Puis je vais embrasser le haut de son torse alors que mes mains dessinent le contour de ses abdominaux. Je glisse doucement ma bouche jusqu’à son oreille en embrassant chaque zones de peau que je trouve. Je glisse aussi mes mains dans son dos, l’une sur son omoplate, l’autre à la base de sa nuque caressant la zone où apparaissent ses premiers cheveux. Je lui embrasse la mâchoire, les pommettes, le nez avant de me reculer de quelques centimètres et de planter mes yeux pétillants d’envie dans les siens. Embrasse moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Raven; Isaak, Spencer, Dylan, Jessica & Romy
230
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)   Sam 24 Juin - 22:00

If you're filled with affection you're too shy to convey
EXORDIUM.
Ils se sont interdit de montrer leurs sentiments, et l'expérience les a peu à peu confortés dans cette prise de décision. Déçu par une absence d'écoute, blessés par des réactions de désintérêt ou d'incompréhension de le part d'autrui, convaincus que "cela ne se fait pas de parler de soi" et que s'épancher, c'est immédiatement "se répandre", ils ne laissent jamais aller à dire ce qu'il ressentent. Ils pensent que "de toutes les façons les autres n'ont pas de temps à perdre à écouter leurs histoires", et il leur est plus naturel de faire partie de ceux qui écoutent que de ceux qu'on écoute. Ils sont tout deux sauvages et incompris. N'ont pas l'habitude de se dévoiler si ce n'est pour une nuit. N'ont pas ce genre de choses faciles et l'aisance des mots. Tout le monde le sait Leigh est un homme à femme et le simple fait d'être, encore une fois, serrant Mai dans ses bras est quelque chose de nouveau pour lui. Il ne se case pas, ne se prend pas la tête avec ce genre de futilités. Ne pense pas à avoir d'enfants, ni à se marier. Il est volage, sauvage. Prend la vie comme elle vient, s'amuse avec ses amis et se fout de tout. Seul eux comptes, sa fraterie aussi. Il n'y a pas de place pour une femme dans le coeur du jeune chef d'entreprise et pourtant... Pourtant il y a Mai et c'est déjà beaucoup pour lui. Elle est comme lui. Lui ressemble en tout point sur ce sujet. Leur histoire lui convient très bien mais... Il s'attache, pour une fois il s'attache et se l'avoue. Il enregistre l'information, tente de se faire comprendre auprès de la demoiselle car ce n'est pas chose facile. Il n'est pas à l'aise, elle non plus et pourtant ils se comprennent bien trop facilement. Elle ne répond qu'a demi mot, ça lui suffit après tout il ne lui en demande pas tant. Et très vite les habitudes reprennent le dessus. Le jeu refait surface, ses mains retrouvent ces courbes qu'il connait si bien. Fini les mots. Fini les phrases qu'on laisse en suspensions... Ses lèvres glissent à nouveau sur elle... Goûtent à sa peau. Il ne veut plus qu'elle, là maintenant. S'approprier ses lèvres, ses courbes. Les embrasser, les caresser. Il ne veut que Mai, qu'elle veuille de lui ou pas. Qu'elle veuille s'engager à ses côtés ou pas. Il n'y a qu'elle a ce moment là. Il n'y a qu'elle qui le rend fou ainsi et il espère que ce sera le cas longtemps encore. Il se fout de tout, il se fout des autres. Il l'embrasse encore et encore... Il lui murmure des mots doux à l'oreille. Lui arrache un sourire ou deux. Un soupire ou deux. S’empare de ses lèvres, de ses cuisses, d'elle. La faisant doucement frissonner sous ses mains expertes. Elle lui arracha un sourire en coin à plusieurs reprises, devant ses tentatives de séductions auxquelles il répondit immédiatement. La portant sur une table pour passer aux choses sérieuses, glissant ses doigts sous Tshirt. Frôlant sa peau. Hum, on testera les autres tables une autre fois. il sourit alors qu'elle le débarrasse de son Tshirt lui offrant la vue sur son corps musclé. Il frissonne quand elle décide ses doigts le contour de ses muscles. Sourit lorsqu'elle enlève le siens. Soupire de bien être lorsqu'elle balade ses mains sur lui. Dévore sa peau, la mordille doucement, lui déverse des milliers de baiser sur la poitrine. Embrasse moi. il s'arrête, l'observe un court instant les yeux rieurs. Passe doucement sa main sur la joue de la belle brune et se penche pour goûter à ses lèvres pleines, offrant un doux baiser. Encore et encore. Bénis soit la chanson de Grease. finit-il en riant avant de l'embrasser à nouveau.



SUJET TERMINE

___

❝There is pleasure in the pathless woods, there is rapture in the lonely shore, there is society where none intrudes, by the deep sea, and music in its roar; I love not man the less, but Nature more.❞ Lord Byron.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» If you're filled with affection you're too shy to convey (Maileigh)
» Retour d'affection
» L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale
» Affection
» Ce trésor de belle affection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: