Partagez | 
 

 A voleur, voleur et demi | Gareth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: A voleur, voleur et demi | Gareth   Sam 11 Mar - 10:53


A voleur, voleur et demi

police, vos papiers s'il vous plaitUne nouvelle affaire nous est tombée dessus dernièrement. De prime à bord, ça ressemblait à un simple vol. Une fenêtre explosée, des trucs en pièces partout, plus rien de valeur nul part...Mais les vols, ça échoie pas à la crim' normalement. Y'avait un mort en fait. Un accident apparemment. Le mec est tombé dans l'escalier, il est mort. C'est con quand même, pauvre gars. Du coup, c'est nous qu'on s'en charge. Vu comment c'était, ça ressemble à un vol qui a mal tourné. Un voleur qui entre dans une baraque, pense qu'il n'y a personne ou s'attend à ce qu'il y ait personne, et qui veut tout piquer. Mais voilà y'a quelqu'un. Je suppose que ça s'est bastonné, le gars est tombé et le cambrioleur s'est foutu le camp avec le reste des trucs à piquer. C'est simple comme histoire. Mais pas des plus facile à résoudre. Y'a pas vraiment beaucoup d'indices. Avec Francis, on s'est reparti le taf. On a tiré au sort pour savoir qui allait faire quoi : les potentiels suspects ou les prêteurs sur gage. Je tombe sur les suspects. J'aime autant ça que les arnaqueurs du prêt sur gage.

Je passe chez nos voleurs connus. Il y en a quelques uns en ville, des cambrioleurs bien connus, des petits voleurs qui seraient capables de visiter ce genre de bicoques. Maintenant lequel aurait pu se fourrer dans ce genre d'ennuis à la con, c'est une autre question...Il m'en reste plusieurs à voir, je suis à la moitié de ma liste et je vais voir un zigoto qui a l'air d'être rangé. Il est prof, il a l'air sympa et tout. Mais un voleur, ça reste un voleur. Je veux bien qu'ils se rangent et tout hein, mais bon, ils connaissent toujours le milieu. Même si c'est pas lui, il a encore des relations dans ces sphères-là, il saura peut-être quelque chose. En tout cas, j'espère. Parce que y'a encore du monde sur cette fichue liste et que ce serait quand même très cool de commencer à avoir des réponses. En plus, ça en boucherait un coin à Francis que j'ai trouvé en premier la solution.

Je vais à l'université de Prenova, c'est là que bosse le professeur Burroughs, de son petit nom. De ce que j'ai entendu, c'est un prof sympa et plutôt cool, le genre à résoudre les problèmes plutôt que des les créer. Si ils savaient, ils lui feraient surement beaucoup moins confiance, peut-être même qu'on le virerait. Ce ne serait pas très cool. Je vais attendre à la sortie d'un des amphi, qu'il finisse son cours. Quand même, je vais pas entrer, virer ses élèves pour lui parler, ça le mettrait de travers hein. Enfin, je suppose. Si on me faisait ça, c'est clair que ça me mettrait de travers moi. Bref. Quand les élèves commencent à sortir, j'entre et je descends jusqu'au bureau en bas de l'amphi. Je sors ma plaque en arrivant pas loin de lui. " Inspecteur Wilson, vous êtes bien Gareth Burroughs ? J'aurais quelques questions à vous poser si vous le permettez. Vous avez deux minutes pour moi ? "

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: A voleur, voleur et demi | Gareth   Mar 14 Mar - 17:06

Les cours se passent tranquillement. Bien plus tranquillement depuis ma rencontre avec une rouquine magnifique. Autant dire que l’idée de la croiser dans le couloir ou en salle de pause aide beaucoup et me tient pas mal en haleine. Mais ça, c’est surtout parce que je pense avec mon deuxième cerveau. Si jamais j’arrive à conclure, je pense que toute la magie va retomber et qu’elle ne m’intéressera plus autant. Comme d’habitude. Je lui avais proposé de passer à mes cours en tant qu’auditeur libre mais elle ne l’a encore jamais fais. Et à chaque début de cours, j’ai maintenant pris l’habitude de jeter un coup d’œil attentif sur l’ensemble des élèves, chose que je ne faisais pas toujours avant. Pas aussi régulièrement. Je me fiche un peu d’avoir des élèves ou non, je fais cours, point barre. Avec ou sans élève. Bon, il ne m’est jamais arrivé de ne pas en avoir. La littérature n’est pas le cours apprécié, certes, mais il ne faut pas pousser. Savoir écrire et lire sont deux choses importantes, je dirais même vitales. Et bien que nous nous trouvions actuellement à l’université, tous les élèves n’y parviennent pas forcément. Je veux dire, encore de nos jours, je me retrouve avec des gens illettrés qui ont choisis des études de lettres juste parce qu’ils ne sont pas capables de faire autre chose, et loin de moi l’idée d’être méchant, ils ne sont pas non plus bons pour les lettres et tâchent totalement la réputation que les littéraires devraient avoir, mais enfin, ça n’est pas de mon ressort.
Je suis dans une semaine plutôt tranquille. Je fais passer des oraux. Juste parce que ça me repose. Dernièrement, je me suis beaucoup plus concentré sur mes activités liées à Hydra, plutôt qu’à l’université, il faut bien l’avouer. Alors pour rattraper les quelques cours où j’ai eu l’impression d’être pitoyable ou de ne pas être compris, j’ai décidé de laisser tomber et de laisser le flambeau à mes élèves. Eh oui, je suis comme ça, la facilité me plait pas mal. Alors j’ai établi une liste, donné un sujet à chacun d’eux et c’est parti mon kiki, chacun à leur tour, ils passent des petits oraux d’une dizaine de minute. Je prends des notes, tranquillement installé à mon bureau et pendant qu’ils parlent, j’ai même le temps de penser à d’autres choses. Mais je suis bien loin de me douter de ce qui m’attend là, dehors, juste à la fin de mon cours. Clarence, une belle blonde avec des jambes immenses nous parle du mythe vampirique. Je lui ai donné le sujet tout particulièrement à elle et elle s’en tire excellemment bien. Elle prend bien plus que dix minutes, et je ne m’en rends même pas compte. Finalement, un élève nous interrompt et je lui propose de remettre la fin de son exposé à plus tard, le lendemain en fait. Un fois fait, je lâche tous ces animaux sauvages dans la nature, rendant la liberté à chacun d’eux. Je me redresse, efface le tableau par habitude, même s’il n’y a pas eu grand-chose d’écrit et je réunis déjà mes affaires. Mais je m’arrête au moment où je remarque un homme arriver dans le sens inverse de la marche des élèves en partance. Peut-être un professeur pressé de reprendre sa salle ? Mais je ne vois pas d’élèves l’accompagner. Je m’approche sans même savoir s’il me veut quelque chose à moi spécifiquement ou si au contraire il voudrait que je dégage fissa. Le type me sort une plaque désignant son boulot et par la même occasion la raison de sa présence et il se présente déjà. «  Inspecteur Wilson, vous êtes bien Gareth Burroughs ? J'aurais quelques questions à vous poser si vous le permettez. Vous avez deux minutes pour moi ? »
Eh merde. Je déteste ça. Cette situation. Je n’ai rien à me reprocher. Je ne crois pas en tout cas. Mais je déteste ça. Bien trop de souvenir remonte. J’ai eu pas mal de problème avec ce genre de type dans ma jeunesse et je m’étais juré de ne jamais me faire choper de nouveau. Et je suis le genre de type à tenir ces promesses, alors s’il vient pour moi, c’est hors de question, je n’irais ni en taule et ne payerait que dalle. Surtout que cette fois-ci ma belle gueule ne me sauvera pas. Enfin, on n’en est pas encore là. J’esquisse un sourire devant le bonhomme. Deux petites ? J’aimerais bien lui répondre que je lui en accorderais moins que ça, mais je ne veux pas attirer plus le sort que ça.  «  C’est bien moi. Et je vous en accorderais plus que deux si vous m’accompagner jusqu’à mon bureau à l’étage, parce qu’il va falloir vider les lieux pour mon collègue. Si vous voulez bien me suivre, évidemment. » C’est surtout que je n’ai pas envie qu’il traîne ici trop longtemps. Alors mon bureau, bien que loin semble être la meilleure option.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: A voleur, voleur et demi | Gareth   Lun 10 Avr - 10:29


A voleur, voleur et demi

police, vos papiers s'il vous plaitJe ne saurais pas vraiment dire pourquoi, mais à sa tête, on dirait presque que ma présence ne le réjoui pas vraiment. Je sais pas, comme si il avait un truc à se reprocher, peut-être que ce sera bien plus intéressant que prévu de venir le voir. En tout cas moi, j'ai des questions à lui poser sur mon affaire et si, par hasard, je découvre autre chose...Eh bien ça pourrait être bon ça ! Enfin on verra bien hein, pour l'instant, il semble juste mal à l'aise. Non mais ça va, je vais pas le manger hein, je suis pas un croque-mitaine. Et puis même, les croque-mitaines, ça ne mange que les enfants. Lui c'est pas un enfant à ce que je sache. Ou en tout cas, il cache bien son jeu hein.

Dans tous les cas, ce n'est pas ici que nous allons parler de ça. On était pourtant bien et je n'en ai vraiment pas pour longtemps, mais il préfère aller dans son bureau. Ben alors monsieur le professeur, on préfère pas que les autres voient qu'un flic vient vous voir...? Oh je peux comprendre ouais, il a du soigneusement éviter de parler de son passé aux autres prof et surement qu'il n'y a que le doyen ou le dirlo à être au courant. Pour éviter les histoires et tout ce qui va avec. Pas bien ça monsieur Burroughs. Aller, je suis pas là pour juger, je m'en fous un peu qu'il cache son passé à des culs-serrés de l'université. Je lui emboite le pas pour rejoindre son bureau, visiblement pas au même étage que la salle d'amphi. J'ai déjà fait mon sport de la journée et cavaler dans les escaliers n'est pas ce que j'apprécie le plus.

" Vous vous doutez que si je suis là, c'est par rapport à votre passé hein ? J'ai pas vraiment de choses à vous reprocher, là tout de suite, juste des questions à poser. Il y a eu un homicide pendant un cambriolage, peut-être que vous pourriez savoir des choses à ce sujet, on sait que les voleurs, même à le retraite, ont toujours un réseau fourni. " On arrive au bureau quand je finis ma phrase, j'espère qu'on nous a pas trop regardé de travers quand même. Je me fiche un peu de l'effet que je fais dans l'entourage d'une personne, mais si on veut que les gens soient coopératifs, il vaut quand même mieux les brosser dans le sens du poil. Sauf quand ils sont déjà en cellule, là ce n'est pas un problème de s'en prendre un peu aux gens....Surtout les suspects louches. Mais Gareth a pas l'air de ça, m'étonnerait qu'il soit un vrai suspect pour notre cas.  

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: A voleur, voleur et demi | Gareth   Jeu 18 Mai - 12:40

C'est dingue. Sa seule présence me fout les nerfs à un point que je n'imaginais même pas. Enfin, ça n'est pas tant la sienne en particulier mais le fait qu'il soit flic. Sérieusement, lui ou un autre ça aurait été le même degré d'agacement. Je dois rester le plus calme possible et ne rien montrer. Le chemin à mon bureau me paraît encore plus long que d'habitude. Ça me tue à petit feu. Et je réalise mon erreur, il va peut-être se dire que je préfère me cacher pour parler de chose sérieuse. Mais en même temps j'ai pas tellement envie que mon passé soit connu ici. Et quand je dis passé.... il ne l'est pas totalement évidemment. Mais j'ai beau réfléchir, je ne vois pas l'erreur que j'aurais pu commettre, pas récemment en tout cas. Je vérifie mes traces, je fais tout mon possible pour être méticuleux. Mais s'il est là ce type c'est forcément que j'ai merdé et je crois bien que c'est ça qui me fout la rage.
Arrivé devant mon bureau, je pousse la porte que je ne ferme jamais à clé et je lui désigne le fauteuil. Mais à peine la porte du bureau fermé qu'il déblatère déjà sur sa présence ici. Bien pressé ce petit gars. C'est pas plus mal, plus ça ira vite et plus s'en ira. Tout ira bien pour moi. Je ne mettrais pas ma main à couper là-dessus, mais il faut que tout se passe bien.  Mais je ne peux pas m'empêcher de rigoler à ces mots. A la retraite ? Un réseau fourni. On pourrait presque que croire que voleur est un métier. Je viens m'installer sur le fauteuil derrière mon bureau et esquisse un sourire. Je joins mes mains ensemble sur l'ébène et penche la tête. Alors comme ça il vient juste me poser des questions ? Hm. Peut-être bien, mais je dois faire gaffe à moi. « Voleur hein ? Il est simple de cataloguer aussi facilement. Mais est-ce qu'on ne pourrait pas aborder le nombre de flic ripoux ?  » Eh merde. Il m'a fait rire et m'a piqué au vif en même temps et je viens de me faire avoir comme un bleu. J'esquisse un sourire et plonge mes prunelles dans les siennes. Je ne sous-entend pas qu'il est un ripoux, je ne le connais pas assez pour juger de ça, mais je suis certain qu'il y en a dans son entourage et ça, on en parle beaucoup moins que de nous autres voleurs. Et je ne sais pas ce qui est le plus grave au final. Mais je dois me détendre, garder une certaine contenance même si ça risque d'être complexe. Je lui ai donné déjà bien trop de matière pour me cerner et savoir où taper. « Enfin. Dites-moi tout. Je n'ai pas tellement de réseau fourni comme vous le dites si bien, mais je connais encore deux trois trucs qui pourront peut-être vous aider. Il me faudrait plus d'indications, le mode de fonctionnement, tout ce que vous avez trouvé en fait. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A voleur, voleur et demi | Gareth   

Revenir en haut Aller en bas
 
A voleur, voleur et demi | Gareth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Percy Jackson, le voleur de foudre
» [Riordan, Rick] Percy Jackson - Tome 1: Le voleur de foudre
» Percy Jackson - Le Voleur de Foudre
» Au voleur! Au voleur!
» Le voleur d'ombres de Marc Levy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: