Partagez | 
 

 Sometimes, tell things doesn't seem to be the best solutions (Leo&Cindy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cindy MoonHumain modifié
avatar

Silk
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
Spider-pouvoir : 6ème sens, agilité, vitesse, réflexes, tissage de toiles...
Steven, Jennifer, Mai, Carter, Colleen
240
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Sometimes, tell things doesn't seem to be the best solutions (Leo&Cindy)   Mar 14 Mar - 17:36

Sometimes, tell things doesn't seem to be the best solutions


J’étais convoquée au SHIELD. Convoquée au SHIELD. Putain de de bordel de merde ! Ca faisait maintenant plus que quatre ans que je travaillais à la garde et j’avais jamais été convoquée par un de mes supérieurs. Enfin si la première fois pour m’annoncer que j’étais prise définitivement à la garde mais c’était pas pareil ça. Pas vraiment une convocation en soi. Tain même Logan m’avait jamais convoqué. Quoiqu’à bien y penser je crois que je préfère être convoqué au SHIELD même si ça m’emmerde bien que d’être convoquée par Logan dans son bureau. Dans le premier cas, ça me tape sur le système. Dans le second cas, je m’inquiète plutôt pour ma survie. Je veux dire, on a déjà vu quelqu’un être convoqué et sortir du bureau de Logan en vie ? Enfait, je sais que oui on a déjà vu. L’un des avantages d’être un des membres de la garde présent depuis le plus de temps mais ça me rassurerait tout de même pas. Pffff, je balançais avec humeur mes affaires de sport dans mon casier avant d’en sortir mon uniforme de la garde rouge. Ce truc que je mettais vraiment pas bien souvent d’ailleurs, seulement quand je vais en mission prévue suffisamment à l’avance pour que je l’ai sur moi. Et aujourd’hui parce que je suis convoquée au SHIELD donc. Tain mais de quoi ils se mêlent le SHIELD sérieux ? Tssss ! Je récupère mon arme, mon badge et toussa avant de quitter la garde en répondant avec humeur à je-ne-sais-pas-lequel-de-mes-collègues qui me demandait ce que j’allais faire. Normalement j’étais en service à cette heure ci. Surtout maintenant qu’une partie de la garde était en 40aine. Mais bon, c’était quand même que ma première semaine de travail officielle depuis le Pégasus. J’étais venue aider au QG depuis mais étant blessée je n’avais pas eu le droit de retourner sur le terrain. Faut dire, imaginez Cindy face à un émergeant et là son bras la lâche à cause de la douleur quand elle doit lui tirer dessus pour sauver son cul ou celui de la population. Donc même si on était en sous effectif, c’était plutôt une bonne chose que je n’avais pas eu le droit avant de remettre les pieds sur le terrain. Ca m’avait permis de passer pas mal de temps à l’hôpital ou à m’occuper de Aidan vu que sa mère était pas spécialement en état et son père débordé avec son travail au SHIELD suite à la prise d’otage. Grrrr ! SHIELD ! Convoquée. Bordel de merde. Ils sont pas emmerdant les bureaucrates. Convoquée suite à ce qui s’était passé los de la prise d’otage au Pegasus. Grrrr ! Je sais pas pourquoi, j’avais pas l’impression qu’on m’aurait convoqué au QG juste pour me dire que c’est très bien et trop génial. On me l’aurait dit sans m’envoyer ce genre de convocation. J’arrive au SHIELD et tends sans plus de manière le papier à une petite secrétaire sur qui je ferais mieux de ne pas passer mes nerfs vu qu’elle n’y était pour rien. Elle m’accompagne jusqu’à une sorte de salle de réunion pas très grande et me dit d’attendre ici. Pfff. Je me laisse tomber sur une chaise, grimaçant à cause de mes côtes encore sensibles, et retirer mon arme de mon holster. Sous l’aisselle, ça me gênait une fois assise. J’inspire un grand coup et tente de méditer en attendant. Ouais, j’essaye de méditer. J’ai pas dit que j’y arrivais. Je finis par sentir mes poils se dresser et j’ouvre les yeux au moment même où j’entends la porte s’ouvrir. Je saute sur mes pieds, effectue un salut militaire… enfin garde rouge quoi parfait avant de regarder qui a passé la porte. Leo ? euh… Commandant Jüng. Je fronce les sourcils et j’attend que Leo ferme la porte derrière lui, nous offrant autant d’intimité que le SHIELD permet : niveau 0. Enfin… bref, je me comprend. On est pas intime dans le sens intime mais dans le sens ami quoi. Je suppose que c’est pas pour savoir si je peux garder Aidan ce soir… D’ailleurs, c’est quoi pour que tu puisses pas me le dire comme d’habitude et qu’on me convoque ? Sérieux, me convoquer quoi… Je pense que je n’ai pas besoin d’en dire plus pour qu’il comprenne que ça ne me fait pas particulièrement plaisir d’être convoquée. Je me laisse à nouveau tomber sur la chaise et croise les bras sur ma poitrine. J’ai pas dormir cette nuit alors autant dire que cette convocation finit de me foutre de mauvais poil.


Revenir en haut Aller en bas
Leo JüngHumain modifié
avatar

The pfiou guy
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
4 / 54 / 5
Voyages spatio-temporel et inter-dimensionnel. Vieillissement ralenti.
Max, Kitty, Teddy, Ezra, Arthur, Jake, Poppy et Altaïr
345
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sometimes, tell things doesn't seem to be the best solutions (Leo&Cindy)   Sam 25 Mar - 16:06

Sometimes, telling things doesn't seem to be the best solution

Cindy
et Leo


Ses journées sont sans fin depuis le drame du Pegasus. Entre les débriefs de la prise d’otages à, à peu près, tous les niveaux du SHIELD, la mise en place de la quarantaine, Lyly à l'hôpital, Aidan qui vit mal l'absence de sa maman chérie adorée, son bras en écharpe et son incapacité chronique à savoir gérer la maison... c'est un peu le bordel. À vrai dire, l'allemand gère bien mieux le côté boulot que le côté famille et il a de la chance de pouvoir compter sur les Xavier, Isaak, Cindy et même sur Jess qui fait des efforts rien que pour lui et surtout parce qu'il ne se gêne pas pour le lui demander. Autant, en quelques jours, il a oublié deux fois Aidan à la crèche, les pates sur le feu, de se réveiller un matin, et tant d'autres choses encore, mais il y a une chose qu'il n'a pas oublié et ça concerne Cindy Moon, meilleure amie de sa fiancée, marraine de son fils et très bonne amie à lui aussi. Il adore Cindy, vraiment, elle est courageuse et solide sur ses pieds tout en étant fun et pas prise de tête. Concrètement il n'a rien contre elle, rien du tout, mais Leo s'est toujours fait un devoir de séparer sa vie personnelle de son boulot. Toute sa carrière, il a été d'une exemplarité déconcertante et c'est cela qui l'a mené rapidement à un poste important, parce que Leo est vif d'esprit, qu'il sert toujours les intérêts du SHIELD et, surtout, qu'il suit les ordres de ses chefs tout en sachant faire preuve des bonnes initiatives. Autant dans la vie de tout le jour, il est cruellement imparfait, autant il a toujours été un très bon agent de l'organisme d'état. Et, que Cindy soit son amie ou pas, Leo ne peut pas laisser couler son refus des ordres pendant l'opération du Pegasus.

Le commandant en second a bien conscience que les relations entre la Garde rouge et les autres sections du SHIELD peuvent être difficiles. Les premiers ont une mission bien à part qui fait parfois de l'ombre à leur vrai objectif à eux tous : protéger les citoyens de Genosha, et cela avant tout. Cindy s'est laissée avoir par cette ambiguïté qui en perd plus d'un, mais le fait est que, sur le coup, elle n'aurait même pas dû se faire avoir. Des ordres clairs et précis ont été donnés ce jour-là, les siens oui, et elle ne les a pas suivi. Le fait que ce soit lui qui ait été en charge de cette équipe n'est pas le noyau de l'histoire, lui ou un autre, elle aurait fini par être convoquée comme n'importe qui d’autre dans ce genre de situation. Leo n'est même pas spécialement mal à l'aise de faire un coup comme celui-ci à son amie. Il ne pense pas avoir quelque chose à se reprocher et toute cette histoire aura des répercussions mineures de toutes manières. Et puis ce n'est pas comme si la garde pouvait défendre son attitude de ce jour-là, avec un peu d'objectivité, on ne peut qu'affirmer qu'elle a désobéi.

Assis à son bureau, il essaie de signer un dossier mais galère complètement, parce que, bien entendu, il écrit de la main dont le bras est pris dans une écharpe qui le gonfle à haut niveau. Il ne la portera pas longtemps, juste le temps que sa blessure guérisse, et heureusement parce qu’il ne supporte pas d'être ralenti en tout, tout le temps et surtout pour si peu. Une chose qu'il peut encore faire facilement est de relever la tête quand quelqu'un frappe à la porte de son bureau. La personne entre finalement et il voit alors une Cindy étonnée. Lui, lui sourit. « Leo ? euh… Commandant Jüng. » Ça lui fait bizarre qu'elle l'appelle comme ça et lui aussi se prend au jeu, avec moins de sérieux surement. « Garde Moon. » Il se reprend un tout petit peu. Son sourire s’estompe légèrement pour laisser place à, à peine, plus de sérieux et il lui montre une chaise située devant son bureau pour qu'elle prenne place alors qu'il ne peut tout de même pas s'empêcher d'ajouter sur un ton définitivement amical. « Ca fait drôle de t'appeler comme ça. » Elle ne bouge pas d'un poil, visiblement énervée et lui ce grand benêt comprend pas du tout pourquoi. Certes il l'a convoqué, mais ce n’est pas contre elle, elle devrait le savoir. Enfin ce n’est pas contre elle... Si mais ce n’est pas la fin du monde. Qui n’a jamais été convoqué un jour ou l'autre ? Bon, lui ne l’a jamais été, mais lui a toujours fait ce que ses chefs lui ont dit.

« Je suppose que c’est pas pour savoir si je peux garder Aidan ce soir… D’ailleurs, c’est quoi pour que tu puisses pas me le dire comme d’habitude et qu’on me convoque ? Sérieux, me convoquer quoi… » Ah oui, elle est effectivement pas contente. En même temps, à bien y réfléchir, il aurait pu le voir venir. Cindy est Cindy après tout. Et Leo est Leo, et il ne risque pas de faire d'entorse au règlement et encore moins pour une amie. Et vu que Cindy est une de ses proches il se doit d'être encore plus intransigeant sur son cas, malheureusement pour elle. Elle donne le ton de la conversation, bien que l'allemand ne soit pas aussi fermé qu'elle. Il faut dire qu’il n’a pas le pire rôle dans toute cette discussion. Il pose son stylo, abandonnant sa paperasse de bon cœur, et rapporte toute son attention sur la brune. « Bon, t'as raison, réglons ça vite et bien. Si je t'ai convoqué c'est pour parler de ton comportement au Pegasus. » Clair, net et précis, Leo n'a jamais donné dans l'arrondissement d'angle. Cindy ne semble pas comprendre pourquoi elle est convoquée et il peut le lui expliquer sans aucun souci. Il enchaîne d'ailleurs sur le pourquoi du comment. « Franchement tu pouvais pas croire que désobéir aux ordres n'aurait pas de conséquences. » En toute honnêteté, il a beau pas trop s'en faire, il sait pas du tout comment Cindy va réagir à ça. Il a déjà eu des conversations du genre avec beaucoup d'agents, trop surement, et généralement les personnes en face de lui gardent leur calme, difficilement pour la plupart. Mais Cindy n'est pas vraiment comme les autres, ne serait-ce que parce qu’ils sont amis, alors franchement, il s'en prendrait une que ça l'étonnerai même pas.



camo©015

___

Electric Love
Baby, you're like lightning in a bottle. I can't let you go now that I got it and all I need is to be struck by your electric love. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Cindy MoonHumain modifié
avatar

Silk
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
Spider-pouvoir : 6ème sens, agilité, vitesse, réflexes, tissage de toiles...
Steven, Jennifer, Mai, Carter, Colleen
240
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sometimes, tell things doesn't seem to be the best solutions (Leo&Cindy)   Dim 9 Avr - 19:17

Sometimes, tell things doesn't seem to be the best solutions


Je dois avouer que… j’étais un peu surprise que ce soit sur Leo que je tombe. Non pas que je sache pas que Leo était un des commandants du SHIELD, le second de Maria. Non pas que j’étais convoquée au SHIELD. Mais juste… je m’y attendais pas voilà. Surement parce que j’avais toujours penser que le jour où Leo aurait quelque chose à me dire, il me le dirait simplement. C’était pas comme si j’avais dormi à sa maison hier en gardant son fils, mon filleul. C’était pas comme si on se croisait très souvent de façon général et particulièrement en ce moment. Alors… je m’y attendais pas. Si bien que je manquais d’en oublier le protocole, me reprenant à la dernière seconde pour l’appeler par son nom de famille et non par son prénom. Il me répond en m’appelant Garde Moon et je grimace. Moon, ça suffit. Ou Cindy… fin je sais pas si ici tu peux m’appeler Cindy. Je marmonne si bien que je sais pas s’il entend ce que je lui dis. Mais il dit que ça fait bizarre de m’appeler comme ça et étrangement ça me rassure. Je suis pas la seule à trouver ça bizarre du coup. Mais bon, je suis tellement énervée que je me rend même pas vraiment compte que d’une certaine manière ça me rassure. Parce que je suis totalement carrément sur les nerfs là. J’ai juste envie de l’engueuler sans trop savoir pourquoi. Ah si je sais pourquoi : parce qu’on m’a putain de convoquer au SHIELD sans même me dire pourquoi. Et pourquoi attendre plusieurs semaines que je puisse retourner au taff pour faire ça ? Non que déjà on m’empêche d’aller au boulot quand on en a le plus besoin parce que j’ai été légèrement blessée pendant la prise d’otage mais en plus après on me convoque en me faisant raté le travail du coup. Et pourquoi on me convoque bordel de merde ? Je peux savoir ? En tout cas, je pense que Leo a très vite compris que j’étais pas vraiment de bonne humeur parce que je commence par lâcher que je suppose que ce n’est pas pour me demander de garder mon filleul et que mon ton est assez équivoque. Il avait qu’à pas me convoquer si ça lui plait pas. Surtout qu’il me connait et qu’il savait très bien que je réagirais comme cela. Enfin je pense. Quoique j’ai peut-être pas conscience d’à quel point je suis imprévisible. Et de comment les Jung, parce que bientôt Lydia portera ce nom aussi, ne connaissent que la bonne version de moi. Ils ne m’ont jamais vu au plus bas parce que j’ai toujours voulu les garder loin de cela. Parce que la simple présence de leur fils me transforme en guimauve. Je râle en me laissant tomber sur une chaise. Je vais pas rester debout éternellement même si je suis énervée. Et puis, merde c’est Leo. Il m’a vu dormir sur son canapé, je peux bien me laisser tomber comme un tas dans une chaise devant lui. Je hausse un sourcil quand il me dit qu’on va faire vite et que je suis convoquée pour mon comportement au Pegasus. J’ai presque envie de rire. Mon comportement au Pegasus sérieux ? Vous voulez dire faire ce pour quoi je travaille à la garde ? Ne pas totalement perdre la tête en sachant que mon frère, ma meilleure amie et mon copain se trouvait dedans ? Oui franchement, je vois pas comment j’aurais pas pu faire pire que ce qui s’était passé. La suite ? J’ouvre grand les yeux. Puis je suis secouée d’un rire nerveux. Désobéir aux ordres ? Sérieux. J’ai pas désobéi aux ordres Commandant. Parce que sur le terrain et en présence d’un émergeant, les seuls ordres que je prends sont ceux de Logan. Et tu sais très bien qu’on a nos propres ordres dans ce cas Leo. Ma voix est froide. Toute la chaleur liée à mon affection pour lui a disparue pour une fois. Parce que je suis passablement énervée. Alors je rigole moqueuse avant de parler mais c’est pour pas simplement lui envoyer mon poing dans la tronche comme j’aurais fait à n’importe quel autre haut placé du SHIELD. Sauf Maria parce qu’elle a beau être un peu comme un membre de ma famille, car de la famille de Jax, j’ai vaguement une forme de crainte face à elle. Surement qu’elle pourrait me foutre k.o. avant même que je réalise qu’elle bouge. Je me redresse sur mon siège. Je suis un membre de la garde rouge, pas un agent du SHIELD. Tâche de t’en souvenir avant de me convoquer la prochaine fois.


Revenir en haut Aller en bas
Leo JüngHumain modifié
avatar

The pfiou guy
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
4 / 54 / 5
Voyages spatio-temporel et inter-dimensionnel. Vieillissement ralenti.
Max, Kitty, Teddy, Ezra, Arthur, Jake, Poppy et Altaïr
345
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sometimes, tell things doesn't seem to be the best solutions (Leo&Cindy)   Sam 6 Mai - 17:49

Sometimes, telling things doesn't seem to be the best solution

Cindy
et Leo


Quand Leo est entré dans le vif du sujet, il se doutait qu'elle ne le prendrait pas bien. Cependant, il n'aurait pas pensé que Cindy soit à ce point en colère contre lui. Il le voit avant même qu'elle ouvre la bouche, juste par cette manière qu'elle a de le regarder. C'est une grande première. Ils sont amis depuis longtemps, même si la brune est avant tout la meilleure amie de sa copine. Par beaucoup de points ils sont semblables mais assurément Cindy est moins docile que lui concernant l'autorité. À sa place, et sachant ce qu'elle a fait, il se serait tu au lieu de balancer : « J’ai pas désobéi aux ordres Commandant. Parce que sur le terrain et en présence d’un émergeant, les seuls ordres que je prends sont ceux de Logan. Et tu sais très bien qu’on a nos propres ordres dans ce cas Leo. » d'un ton froid. Il ne comprend pas cette réaction d'autant moins qu'il ne se sent pas le moins du monde en tort. Sur le papier les choses sont simples et évidentes. Il est son supérieur, il lui a donné un ordre et elle ne l'a pas suivi. Avec n'importe qui d'autre Leo en aurait permis bien moins et Cindy ne se rend pas compte du privilège qu'il lui accorde. Elle poursuit d'ailleurs, toujours aussi énervée, allant jusqu'à se redresser sur sa chaise avant d'ajouter. « Je suis un membre de la garde rouge, pas un agent du SHIELD. Tâche de t’en souvenir avant de me convoquer la prochaine fois. » Elle dépasse les bornes de beaucoup, allant jusqu'à donner des arguments qui n'ont ni queue ni tête pour le commandant en second.

Elle est son amie, mais il ne peut pas laisser passer ça impunément. Leo ne se laisse pourtant pas aller à la colère comme le fait la brune, mais encore une fois il a le rôle facile dans cette situation. Son ton ne laisse pourtant pas la place au doute, il est fermé et tranchant alors qu'il rappelle l'organigramme du SHIELD à la garde qui s'emmêle dans les strates de l'organisme auquel ils appartiennent tous les deux. « La garde rouge fait partie du SHIELD et vous avez tous tendance à l'oublier. » Par tous, il désigne clairement la garde. Leo a bien conscience que le fait que la garde et le SHIELD soit scindés géographiquement parlant aide grandement à l'amalgame, très facile, que vient de faire Cindy. James Howlett est, de plus, un leader charismatique, qui rassemble beaucoup autour de lui, ce qui est quelque chose de positif en soi. Ça l'est moins quand ses gardes vont jusqu'à nier les autres hautes sphères du SHIELD. « Le fait est que tu n'as pas suivi un ordre direct de l'un de tes supérieurs. Howlett n'est pas le seul à faire figure d'autorité pour la garde. » Elle peut jouer à ça autant qu'elle veut, elle peut même le tourner dans tous les sens si ça lui fait plaisir mais c'est un fait avéré.

Leo n'a pas pour but de lui faire des remontrances pendant des heures mais il a un message simple à lui passer. Ses actes irréfléchis ont des conséquences. C'est donc avec une certaine autorité qu'il ne lui avait jusque-là jamais montré qu'il poursuit. « C'était très clair. Hydra d'abord, et les civils ensuite. Votre comportement a mis tout le monde en danger inutilement. » Parce que quand on doit faire face à Hydra avec une équipe réduite, chaque membre compte. Il se fiche bien qu'elle ait considéré l'émergent comme plus important que le reste, la mission de toutes personnes appartenant au SHIELD reste de protéger la population avant tout. Il n'est pas prêt de débattre de cela, encore moins pour écouter les délires égocentriques de la Garde Rouge. Il est encore calme pour le moment mais il faut veiller à ne pas le pousser de trop, parce que Leo pourrait vite couper court à la conversation. Après tout il le pourrait et le tout en ayant Le dernier mot. Cindy a beau être son amie, il y a des comportements qu'il ne peut pas tolérer dans son bureau. « Et avant de me contredire souviens toi de qui tu as devant toi. » Son ton est ferme mais pas autoritaire. Ce n'est pas sa manière de faire, tout du moins pas si il peut faire autrement. D'ailleurs, elle lui en veut peut être mais lui n'oublie pas qu'au fond ils sont tout de même potes. Il rajoute donc non sans perdre son sérieux. « Ça ne me fait pas plaisir d'en arriver jusque-là Cin’ mais tu me laisses pas le choix. » Là encore, Leo se doute que ça ne va que rajouter de l'huile sur le feu Moon. Ceci dit, il est vrai qu'elle ne lui laisse pas le choix. Vous voyez vous le commandant en second se faire marcher dessus par un garde ? Ce n'est pas comme si il pouvait se permettre de fermer les yeux sur tout ça.



camo©015

___

Electric Love
Baby, you're like lightning in a bottle. I can't let you go now that I got it and all I need is to be struck by your electric love. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Cindy MoonHumain modifié
avatar

Silk
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
Spider-pouvoir : 6ème sens, agilité, vitesse, réflexes, tissage de toiles...
Steven, Jennifer, Mai, Carter, Colleen
240
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sometimes, tell things doesn't seem to be the best solutions (Leo&Cindy)   Sam 6 Mai - 23:20

Sometimes, tell things doesn't seem to be the best solutions


Y a des choses qu’on ne s’attend pas à faire dans la vie. Y a pas mal de trucs aux quels je ne m’attendais pas. Et me retrouver là, avec cette colère froide contre Leo je ne m’y attendais pas. Parce que j’avais une affection énorme pour lui. Parce qu’il était le fiancé d’une des rares personnes qui comptait, le père d’une autre. Parce qu’il était Leo bordel de merde. Et que c’était moi aussi. Ce genre de colères froides, je savais que je pouvais en avoir mais ce n’était pas spécialement mon habitude non plus. Et surtout pas dirigé contre quelqu’un que j’appréciais. Mais là c’était plus fort que moi. Je me contrôlais. Je me contrôlais parce que sinon j’aurais surement explosé son bureau. Mais je pouvais pas me contrôler au point de faire disparaitre mon humeur. Je n’avais pas apprécié être convoqué au SHIELD. Et pour cette raison là ? Avait-il conscience de sa propre connerie à cet instant présent ? Non probablement pas. Parce qu’il n’aurait surement ni fait ça ni dit ça si c’était le cas. Et sa façon d’ajouter que je devrais me souvenir que la garde fait partie du SHIELD laissait à penser qu’il n’était pas spécialement d’accord avec ce que je venais de dire. Dommage, j’étais tout à fait en raccord avec moi-même pour le coup. Effectivement, on fait partie du SHIELD mais on est indépendant Commandant. Et je n’avais jamais oublié que j’étais rattachée au SHIELD. Sauf que je n’étais pas un de leur agent. J’étais même jamais passée au SHIELD et j’étais une des plus ancien membre de la garde actuellement. Alors j’appréciais d’autant moins qu’après presque six ans de service sans incident on me convoque comme cela, sans raisons, de façon totalement absurde. Mais je suis pas assez stupide pour croire que Leo a fini. Alors je croise les bras sur ma poitrine. Il va voir l’autre espèce de… Cindy calme toi. Calme toi… tu veux pas faire comme à l’hôpital. J’inspire un grand coup. Désobéir à un ordre direct ? Mais il est sérieux là ? J’ouvre des grands yeux alors qu’il m’explique que c’était très clair. Alors c’était sur Howlett n’était pas la seule personne à avoir le droit de me donner des ordres. Mais ça voulait pas dire que j’allais céder. Parce que je savais qu’une situation comme ce que Leo décrivait avec HYDRA en premier et le reste ensuite risquait bien fortement de se reproduire un jour et probablement pas dans si longtemps que cela. Autant dire que cela ne me faisait pas plaisir le moins du monde. Genre vraiment pas. Mis tout le monde en danger inutilement ? T’es sérieux là ? J’avais haussé le ton. J’avais carrément gueuler en décroisant les bras et en sautant sur mes pieds. Il n’est pas sérieux. Comment ? Comment peut-il seulement oser dire ça ? Comme si mon métier n’était pas justement de m’assurer que le moins de monde possible était en danger. Comme si ce n’était pas exactement ce que j’avais fait à ce moment là. Je crois que de la fumée alors sortir de mes oreilles. Non parce que je prenais pas feu mais j’avais une furieuse envie de juste envoyer mon poing dans la tronche de quelque là. Inspire Cindy. Leo n’est pas l’autre connasse qui sert de mère à Gabriel alors tu ferais mieux de ne pas perdre le contrôle de la même manière que la dernière fois. Surtout que Lydia t’en voudrait si tu faisais ça. Mes yeux lancent des éclairs. J’inspirais un grand coup, prenant sur moi. Et je me souvenais de ce que je n’arrêtais pas de penser depuis quelques temps : cette vie n’était peut être pas faite pour moi finalement. Je n’avais peut être pas ma place à la garde finalement… Je me souviens parfaitement de qui j’ai devant moi. Tâche de faire pareil avant de me menacer à demi-mots comme tu viens de le faire. Tâche de te souvenir que je suis un très bon agent de la garde, du genre à qui on a jamais rien eu à dire. Que je fais pas partie de ses agents qui ont à quelques occasions trop pris plaisir à casser la gueule de ce que l’on arrête et que pourtant c’est loin de m’être naturel. J’inspire un grand coup. « La garde a carte blanche. » Je le fixe avec un sourire narquois sur les lèvres. Ce sont tes propres mots avant que l’on donne l’assaut. Alors ne viens pas me reproche d’avoir suivi cet ordre et d’avoir fait mon travail. Je pose ma voix autant que je le peux. Et tu te trompes Leo, quand des émergeants sont impliqués tu n’as pas à nous donner d’ordres. Pour la simple est bonne raison qu’on est formé à gérer ce genre de situation, qu’on les gère au quotidien et pas toi. Pour la simple est bonne raison que c’est ainsi que la garde et le SHIELD ont toujours fonctionner. Si ça te convient pas, va te plaindre auprès de Maria Hill mais évite de t’en prendre à un agent de la garde qui a simplement fait son travail. J’inspire un grand coup. Je suis toujours en colère. J’allais probablement l’être pour les deux jours à venir mais j’avais vaguement retrouvé ma capacité à raisonner. Tu sais bien que je vous ai pas tous mis en danger. J’ai d’ailleurs plutôt sauver vos fesses en trouvant la ventilation. Et je n’oubliais que très rarement comment se dérouler une mission. Avant que cet émergé fasse tomber le plafond. On savait pas s’il faisait partie d’HYDRA ou des civils, on ne savait pas à quel point il était dangereux. Il y avait beaucoup trop de risques à s’occuper d’abord d’HYDRA. J’en étais persuadée. Et qu’il ne vienne pas me dire le contraire. Parce qu’il passait pas la moitié de son temps de service à courir après des putains d’émergés. Qu’est-ce qu’ils me les brisent ceux là… Bon d’accord, j’étais plus énervée après HYDRA que le pauvre type qui s’était découvert des pouvoirs par accident. Et qui était porté disparu depuis et dont on ne savait toujours pas à quel point il était dangereux. Je me suis retrouvé face à un choix sur le terrain et j’ai du décider rapidement. J’ai pas décidé comme toi parce qu’on n’a pas les mêmes priorités. Et vous aviez pas besoin de la garde pour gérer HYDRA mais personne d’autre que la garde est formé à gérer un émergé. On aurait pu intervenir plutôt, il y aurait peut-être moins de blessé. Peut-être que mon frère ne se serait pas pris un bout de plafond sur la tête par exemple. Peut être que Lydia irait mieux. Qu’on aurait pu intervenir à temps pour que Dylan ne perde pas son bébé. Je n’ai fait que mon travail. Et tu le sais très bien.


Revenir en haut Aller en bas
Leo JüngHumain modifié
avatar

The pfiou guy
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
4 / 54 / 5
Voyages spatio-temporel et inter-dimensionnel. Vieillissement ralenti.
Max, Kitty, Teddy, Ezra, Arthur, Jake, Poppy et Altaïr
345
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sometimes, tell things doesn't seem to be the best solutions (Leo&Cindy)   Sam 10 Juin - 17:02

Sometimes, telling things doesn't seem to be the best solution

Cindy
et Leo


Leo n'aurait pas pensé que ce soit aussi compliqué de parler de tout ça avec Cindy. Il se rend bien compte que derrière les formalismes du SHIELD, ils sont tous les deux à fleur de peau aussi. Les derniers jours ont été éprouvants, particulièrement pour la brune qui a son copain à l'hôpital mais aussi sa meilleure amie alors que son petit frère (et seule famille) est, lui, en quarantaine. Elle est solide comme un roc pourtant et même devant lui elle ne plie pas d'un seul millimètre quitte à parfois donner dans la mauvaise foi. Ou alors c'est lui ? Allez savoir, mais ça ne pouvait pas être les deux à la fois. « Effectivement, on fait partie du SHIELD mais on est indépendant Commandant. » Bon ok c'était elle. D'un côté Leo peut comprendre que les gars de la garde soient un peu paumés. Le gouvernement, qui a tous les droits assurément, passe par-dessus les hautes sphères du SHIELD pour mieux contrôler la Garde. Sauf que, dans les faits, ils sont belle et bien une section, pas indépendante du tout, du SHIELD. Un jour, il proposera à Maria, qui s'occupe souvent des affaires de la Garde, de leur rappeler un peu l'organigramme du SHIELD. Ça lui évitera ce genre de conversation très désagréable.

Il n'aime pas à avoir à remonter les bretelles d'un membre du SHIELD. Leo est fondamentalement convaincu que ce n'est pas son job, mais plutôt les conséquences pas cools de celui-ci. Lui, il aime monter des missions, gérer des équipes et parler stratégie. Autant dire qu'il est loin de tout ça à ce moment-là. « T’es sérieux là ? Je me souviens parfaitement de qui j’ai devant moi. Tâche de faire pareil avant de me menacer à demi-mots comme tu viens de le faire. » Il hausse les sourcils, plus intrigué qu'autre chose. Elle a alors la bonne idée de citer, mot pour mot, les propres ordres que Leo avait donnés lors de la prise d’otage du Pegasus. « La garde a carte blanche. » Ah oui, c'est vrai qu'il a dit ça ! Sauf que quand il avait sorti ça, il lui paraissait évident que c'était dans le cas où ils se retrouvaient face à l'émergé. A vrai dire il ne se souvient plus de si il a précisé cette pensée ou non et il veut bien admettre que c'était peut-être pas très clair. Enfin il veut bien l'admettre... si Cindy le laisse en placer une à un moment quoi. « Ce sont tes propres mots avant que l’on donne l’assaut. Alors ne viens pas me reproche d’avoir suivi cet ordre et d’avoir fait mon travail. Et tu te trompes Leo, quand des émergeants sont impliqués tu n’as pas à nous donner d’ordres. Pour la simple est bonne raison qu’on est formé à gérer ce genre de situation, qu’on les gère au quotidien et pas toi. Pour la simple est bonne raison que c’est ainsi que la garde et le SHIELD ont toujours fonctionné. Si ça te convient pas, va te plaindre auprès de Maria Hill mais évite de t’en prendre à un agent de la garde qui a simplement fait son travail. » Il hausse à nouveau des sourcils. Maria est une très bonne Commandante, la meilleure et c'est bien pour ça qu'elle est à ce poste, et il a beaucoup de chose à apprendre d'elle. Entre autre, il est sûr que la commandante n'aurait pas permis ce genre de comportement dans son bureau à elle et que Cindy s'en serait sacrément mordue les doigts. « Tu sais bien que je vous ai pas tous mis en danger. J’ai d’ailleurs plutôt sauvé vos fesses en trouvant la ventilation. » Elle pousse vraiment le bouchon loin, allant carrément jusqu'à se faire passer pour celle qui les a tous sauvé. En gros, plus ça va et plus Leo se demande si ils ont vraiment vécu la même mission ou pas. Autant dire que les nerfs de Leo sont chauffés à blanc à ce stade d'effrontément.
« Avant que cet émergé fasse tomber le plafond. On savait pas s’il faisait partie d’HYDRA ou des civils, on ne savait pas à quel point il était dangereux. Il y avait beaucoup trop de risques à s’occuper d’abord d’HYDRA. Je me suis retrouvé face à un choix sur le terrain et j’ai dû décider rapidement. J’ai pas décidé comme toi parce qu’on n’a pas les mêmes priorités. Et vous aviez pas besoin de la garde pour gérer HYDRA mais personne d’autre que la garde est formé à gérer un émergé. On aurait pu intervenir plutôt, il y aurait peut-être moins de blessé. Je n’ai fait que mon travail. Et tu le sais très bien. » Elle lui a enchaîné la tête et ne se rend sûrement pas compte de la fleur qu'il lui a fait à l'écouter de A à Z. Pourtant ça lui a coûté très cher en serrage de dents.

Il se tait et tente de se calmer en prenant une longue inspiration. Leo regarde Cindy qui semble sûre d'elle et parfaitement dans son droit ce qui l'énerve encore plus. Le fait qu'ils soient bons amis n'excuse pas le comportement qu'elle vient d'avoir avec lui. Il est son supérieur, bien qu'elle semble penser que non. Leo finit par prendre la parole à nouveau et malgré ses techniques de zen attitude, lui aussi à maintenant un ton froid qui ne laisse rien passer. « Tu as de la chance que ce soit moi qui te reçoive aujourd'hui et pas Hill. Crois-moi, avec elle tu ne serais pas arrivée à la moitié de ton petit discours et tu serais déjà suspendue. Je fais pas ça juste pour mon petit ego et faut que tu prennes conscience que je parle au nom du commandement du SHIELD. » Ca lui paraît dingue d'avoir à rappeler ceci à la jeune femme. Tout comme ça le rend dingue d'avoir à, une nouvelle fois, justifier le pourquoi du comment de cette convocation. « La garde avait carte blanche certes mais il n'y avait aucun émergé à l'horizon dans notre secteur du Pegasus. » Il ancre son regard dans celui de la jeune femme. Il a l'impression qu'elle a des œillères et qu'elle ne voit les choses que depuis son poste de garde. Pourtant la mission du Pegasus ne se limite pas qu'à ses carcans dans lesquels ils sont tous dispatchés. Beaucoup des membres de l'intervention l'ont très bien compris ce jour-là. Dans les autres groupes le SHIELD et la garde ont travaillé main dans la main. Et pourtant Cindy n'a, elle, pas comprit qu'on pouvait lui en demander plus que ce qu'elle sait faire, plus que ce qu'elle a fait. Les autres ont relevé le défi mais pas elle et les autres gardes qui l'ont suivi bêtement. « La mission prioritaire du SHIELD, Garde comprise, est de protéger les civils avant tout. Et y’avait une bonne flopée de civils devant nous directement menacés par Hydra, sans aucune traces d’un émergé. Et ne crois pas que je m'en prends à toi pour le plaisir. Je me rends très bien compte de l’importance et de la nécessité de la Garde Rouge. » Son ton est sec. Elle ne lui fera pas la morale, pas à lui qui prend son travail à cœur et qui le fait bien. Il est commandant en second et est totalement dévoué au SHIELD et à chacune de ses ramifications.

Il veut lui faire comprendre que, bien qu'elle soit droite dans ses bottes, elle, aussi bien que les autres ou même que lui, n'a aucune raison d'être fière. Au contraire, ils devraient se faire petits et l'ouvrir bien moins au passage. « Mais franchement Cindy, dans quel monde tu crois qu’à trois on peut réussir à gérer dix mecs d'Hydra ? » Parce que ce sont les faits. Ils les avaient laissé à trois contre tellement plus. Même sans le coup du sérum, ils n'auraient eu aucune chance contre Hydra dans ce contexte-là. Il ne fallait pas être un génie pour le comprendre et Cindy a beau dire le contraire, elle ne lui fera pas changer d'avis. Leo fait tout pour se contrôler mais il a du mal à cacher son agacement. « Au final on a eu ni l'émergé ni les types d'Hydra. Tu as l'impression d'avoir fait ton boulot toi ? » Il ne la lâche pas du regard alors qu'il donne sa propre conclusion de cette mission. « C'était un échec total, moi ça me rend malade de savoir que ces gars-là sont dehors après ce qu'ils ont fait, émergé ou agent d'Hydra. Alors je t'avoue que je sais pas si c'est uniquement parce qu'on a été divisé qu'on a été aussi lamentables mais ca a grandement joué et ça c'est sûr. Et on a été divisé à cause de vous. » Ces paroles tombent comme un couperet qui met fin à cette conversation, tout du moins pour lui. Clairement il n'en écoutera pas plus sur ce point et il ne lui laisse pas l’occasion d’en dire beaucoup plus non plus.

Son jugement sur toute cette affaire est scellé. Leo, même énervé, sait être objectif et d'un côté il peut comprendre les arguments de Cindy. Un ordre pas suffisamment clair et donc mal interprété. Soit. Cependant il ne peut pas passer sur le comportement totalement incroyable de rébellion de la jeune femme. « Alors maintenant les choses sont simples. Je sais que t'es quelqu'un de plus que compétent et je ne compte pas de suspendre parce que mes ordres n'étaient pas assez claires, mais faut que t'aies conscience que le comportement que tu viens d'avoir va peser sur ton dossier. » Son regard en dit long alors qu'il ajoute. « Je t'ai vu sur le terrain, tu sais mener ta barque mais, Cindy, si un jour tu veux grimper les échelons t'as intérêt à savoir jouer selon les règles et respecter ta hiérarchie. » Ce qui l'agace le plus c'est qu'avec son sale caractère la jeune femme se colle des bâtons dans les roues toute seule. Pourtant elle pourrait aller loin car, comme il vient de le dire, elle a un côté meneuse. Mais elle est jeune, fougueuse et manque parfois de recul sur le terrain, et elle manque complètement de self control face à ses chefs. Prometteuse mais putain de chiante en somme. Ça l'excède. « Putain, la politique c'est pas compliqué non plus. » Non vraiment, il a jamais été aussi énervé contre elle et il a besoin d'une nouvelle grande inspiration.



camo©015

___

Electric Love
Baby, you're like lightning in a bottle. I can't let you go now that I got it and all I need is to be struck by your electric love. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Sometimes, tell things doesn't seem to be the best solutions (Leo&Cindy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dirty Pretty Things
» 1x04 : Cripples, Bastards and broken things
» John Coltrane - My favorite things
» Wicked Little Things (2006, J.S. Cardone)
» Needful Things (1993, Fraser Clarke Heston)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: EMMANN :: Centre-ville :: LE S.H.I.E.L.D. :: Les bureaux-
Sauter vers: