Partagez | 
 

 A girl and a lad insanes (Archer-Melia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: A girl and a lad insanes (Archer-Melia)   Ven 24 Mar - 23:33



A girl and a lad insanes

Archer et Melia


Aujourd’hui était la première fois depuis quelques mois que je n’avais pas cours en semaine et j’avais décidé de prendre ma voiture pour faire un tour à Krölik. J’étais déjà passée dans cette ville quelques fois parce qu’elle était sur le trajet pour rejoindre les plages de l’autre côté de l’île mais je ne m’y étais jamais arrêté. Elle était principalement appréciée sur l’île pour ses plaines vertes et parce qu’elle avait l’air d’une ville continentale. Le côté campagnard me frappa également en arrivant. On ne s’attend pas à ça sur une île même si j’étais habituée aux paysages de Genosha depuis le temps. Je m’étonnais régulièrement qu’il n’y ait pas plus de touristes que ça sur l’île, quoique je n’allais pas m’en plaindre. Mais même si l’endroit était superbe, on ne pouvait pas en dire autant de la météo : il s’était mis à pleuvoir quelques minutes après mon arrivée. Ce qui explique pourquoi je suis actuellement assise sous un porche avec mon parapluie. Même si la pluie n’était pas prévue j’avais quand même emportée ce dernier étant donné que je suis le genre de fille à avoir tout et n’importe quoi dans son sac à main. Le truc c’est que je ne m’étais quand même pas habillée dans cette perspective et qu’avec ma jupe il était hors de question de me promener même avec un parapluie.
Bref je suis donc en train d’attendre que ça s’arrête. Et quand je dis qu’il pleut, je ne parle pas d’une fine pluie bienfaisante, il pleut des espèces de gouttes grosses comme des poings et même sous mon porche je ne peux pas éviter certaines éclaboussures. Clairement je n’ai pas envie de rester seule ici mais partir en exploration ne me tente pas non plus.
Ça fait plusieurs minutes que j’ai remarqué une petite devanture à l’angle de la rue mais je ne suis pas sûre que ce soit une boutique tellement elle est discrète. Et puis les maisons de Krölik ont toutes l’air de boutiques avec leurs couleurs vives. Je pourrais toujours m’y précipiter et bifurquer dans la rue plus commerçante juste à côté au pire. Je crois que c’est ce que je vais faire, je n’ai pas vraiment d’autres choix. Je prends mon courage à deux mains et en priant intérieurement pour que la rue ne soit pas trop boueuse, je m’élance. Une fois arrivée au cœur du déluge, j’ai l’impression que mon but est beaucoup plus éloigné que je ne le pensais mais tant pis : hors de question que je fasse demi-retour. Heureusement mon parapluie protège la majorité de ma personne. Enfin, jusqu’à ce qu’une bourrasque de vent le retourne. Et merde. J’ai la sensation qu’une cascade d’eau se déverse sur ma tête et le temps que je le remette à l’endroit en continuant de courir, j’ai pris une bonne douche. Heureusement en arrivant devant la devanture colorée je constate avec soulagement que j’avais raison : c’est bien une boutique. Je m’y engouffre rapidement. Je suis trempée mais à l’abri ! En réalité cette petite baignade m’a pas mal rafraîchie et si je n’étais pas à plusieurs kilomètres de mes vêtements de rechanges, la pluie ne me gênerait pas.
Je m’essuie les pieds sur le paillasson et jette un coup d’œil pour voir dans quel genre d’endroit j’ai atterrie. C’est avec plaisir que je repère les bacs à vinyles. Cool ! Au moins je suis tombée sur une boutique intéressante !  Je vais pouvoir m’occuper en attendant la fin de l’averse ! A part ça la boutique est relativement petite et il n’y a pas d’autres clients que moi, même si je n’en suis pas sûre parce qu’il y a aussi des étagères qui cachent le fond de la boutique. L’endroit me plait, l’ambiance est agréable et il n’y a personne pour me dévisager. Quand je tente d’évaluer les dégâts sur mes vêtements je constate que seuls mes cheveux ont été vraiment touchés et que le reste de mon apparence est à peu près présentable.
Je scrute le fond de la boutique pour repérer un vendeur mais je ne vois personne : il ou elle doit être dans la réserve. C’est parfait, je vais pouvoir farfouiller sans qu’on m’embête. Je m’élance vers les premiers bacs pour dénicher des artistes que je pourrais connaitre. En réalité je ne suis pas une spécialiste des vinyles, je tiens mon tourne disque de ma logeuse. C’est en arrivant à Genosha que j’ai commencé à en écouter, je trouve le son un peu daté rassurant, il me rappelle… je ne sais pas quoi en fait parce que je suis trop jeune pour avoir connu les vinyles.
En fouillant, je tombe sur Eleanore des Turtles. J’adore ce titre ! Je regarde autour de moi et repère ce que je cherche : dans certaines boutiques on peut écouter les disques et c’est le cas ici, un vieux tourne disque trône dans un coin. Comme il n’y a vraiment personne, je décide que je ne risque pas de déranger si je l’écoute. Je mets quelques instants à comprendre le fonctionnement de l’appareil et la musique retentit bientôt dans la petite boutique.
C’est plus fort que moi je me mets à me trémousser en rythme.
Elenore gee I think you're swell
And you really do me well
You're my pride and joy et cetera…





Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: A girl and a lad insanes (Archer-Melia)   Ven 31 Mar - 19:24




a girl and an insane lad


theme music

Posé dehors, appuyé sur un mur, je regarde cette pluie soudaine tomber et s’écraser sur les pavés de la petite cour qui se trouve à l’arrière du magasin. Il s’est soudainement mis à pleuvoir. Le ciel était clair et puis… le sort a décidé que les fourmis que vous étiez ne méritaient pas plus de cette splendeur. Qu’il pleure le ciel… Je laisse passer une main dessous, la tournant lentement pour qu’elle soit recouverte en son temps de gouttelettes. Elles se multiplient, s’écrasent sur ma peau chaude et froide unes à unes… Amenant le haut de mon poignet à mes lèvres, je les passe dessus, aspirant l’eau et les formes informes pour rendre la surface de ma peau lisse à nouveau. Pas d’impuretés. Mmh… Ils n’avaient pourtant pas prévu de pluie pour aujourd’hui. Pressant ma clope à l’extrémité de ma bouche, j’inspirais une bouffée. L’odeur de la clope se répand masquant celle de la pluie. Je souris méchamment, pensant à ces conneries que les gens disent.
L’arrière-cour était calme tandis que je savais que je retrouverais bientôt les musiques rocks de la boutique. Kurt Cobain, Nirvana… De la poésie accompagnée d’instruments de la discorde et de la rébellion. Mais où étaient passés ces dieux ?

Il n’y avait pas grand monde ces temps-ci dans la boutique. Les gens avec Internet et les téléchargements… Ils n’avaient pas grand-chose à faire des vinyles, de la poussière, des odeurs de vieillerie et des objets de collection vintage. Me levant finalement, je balançais ma cigarette, gardant la capuche noire qui couvrait le dessus de ma tête. Et c’est nonchalamment que je regagnais la boutique. Comme je l’avais prédit : pas grand monde. Juste… une fille ? une femme ? Je ne sais pas trop mais à l’air de la chanson qui résonne dans le petit espace, je hausse un sourcil. Une cliente comme les autres. Elle vient intéressée mais repartira les mains vides. En temps normal, je ne ferais pas attention. Je remettrais l’écouteur qui pendouille de mon tee-shirt dans une de mes oreilles… Cependant, à l’instant où cette stratégie commence à se mettre en place dans ma tête, je vois du coin de l’œil qu’elle n’a pas idée de ma présence et commence à balancer les hanches au rythme de la chanson. Piqué, je fais quelques pas dans sa direction, restant silencieux et léger, évitant les planches de bois auxquelles je prédisais des grincements.

Intéressant choix de musique... Elenore, je commentais d’une voix lente.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: A girl and a lad insanes (Archer-Melia)   Lun 10 Avr - 15:54



A girl and a lad insanes

Archer et Melia


─ intéressant choix de musique... elenore…
En entendant une voix inconnue je sursaute et me retourne d’un coup. Là où il n’y avait personne la seconde précédente, un jeune homme se tient derrière la caisse. Il n’a pas l’air plus vieux que moi, porte un sweat avec la capuche rabattue et trempée. On dirait qu’il vient de rentrer d’une pause, ses écouteurs pendent encore autour de son cou. Je ne sais pas depuis combien de temps il est là, étant donné qu’il n’a fait aucuns bruits mais à en juger par son petit sourire il m’a au moins vu danser.
Assez bêtement je lâche un « désolé » alors que théoriquement je n’ai rien fait d’interdit. C’est comme ça, je ne peux pas m’empêcher de m’excuser pour plein de trucs depuis que je suis enfant, même si je ne me sens pas coupable.
-Bon, c’était un moment gênant pour moi donc on va faire comme si rien ne s’était passé !
Et puis je ris parce que la situation est drôle malgré tout et je rajoute:
-Et je ne regrette absolument pas d’avoir dansé !
Je tends la main vers le tourne disque et soulève le bras ce qui stoppe net la chanson puis je range le vinyle là où il était. Je crois qu’il est temps d’aller faire un tour au fond de la boutique, là où je peux apercevoir des tas de trucs un peu en vrac. Je me faufile le plus loin possible de la caisse histoire d’échapper au regard du vendeur. Il y a pas mal de vêtements vintages mais aussi de vieux meubles et un ou deux accessoires. Ça va de la paire de lunettes rondes style John Lennon au fauteuil œuf rouge en passant par un portant de pantalons pattes d’eph et une série de posters aux couleurs éclatantes. Je me saisis d’une superbe foulard bleu et vert et le déploie devant moi. Comme la plupart des objets d’époque on dirait qu’il a était créé par un type en plein trip ; il est composé de cercles plus ou moins grands avec des papillons sur les côtés et ce qui ressemble à une sorte de cheval-écureuil lui aussi en plein trip au centre. Je jette un coup d’œil à travers les étagères pour voir si le vendeur m’a oublié. D’où je suis-je peux le voir de trois quarts. Quelque chose me pousse à le regarder plus précisément. J’ai l’étrange impression de le connaitre et pourtant c’est comme si… il ne devait pas être un garçon. Ses cheveux surtout ont la même couleur que… je ne sais pas qui mais j’ai un vague souvenir de cette couleur particulière. Et puis c’est… une sensation générale. Il me donne une impression similaire à celle que j’ai ressentie quand j’ai rencontré quelqu’un d’autre. Mais impossible de savoir qui. En tant que futur psychologue je sais que pour qu’un souvenir remonte il vaut mieux ne pas s’en soucier donc je détourne mon attention du jeune homme et reviens vers les objets devant moi. En fouillant distraitement dans les vêtements en vrac je repère soudain un tissu blanc assez long et en le tirant vers moi c’est le jackpot : c’est une jupe longue. Si vous n’avez jamais porté de jupe longue vous ne pouvez pas comprendre pourquoi c’est un des vêtements le plus agréable et le plus pratique à porter, surtout quand le tissu est ultra fluide comme là. C’est comme un pyjama mais vous pouvez aussi le porter dehors sans honte! J’ai toujours envié les grecques et les romaines de pouvoir porter ça chaque jour et d’avoir même des versions hivernales… Et surtout cette jupe me donne une excuse pour aller voir le vendeur de plus près. Et puis je cherche un vinyle depuis pas mal de temps et je ne l’ai pas vu dans les bacs donc j’ai une question à lui poser. Je n’aime pas parler aux gens sans raisons, les conversations qui en découlent sont toujours vaines et je suis incapable de parler de la pluie et du beau temps plus de 10 secondes ce qui conduit toujours à un silence gênant.
Je me dirige silencieusement vers la caisse en me protégeant à moitié derrière la jupe. Il relève la tête à mon approche et encore une fois, la même sensation de déjà-vu m’envahie. Je me rappelle aussi que mes cheveux sont trempés. Bon, de toute façon après m’avoir vu danser il ne pouvait pas me prendre pour une personne saine d’esprit.
-Je vais prendre cette jupe s’il vous plait ! Ah et aussi, je cherche un vinyle en particulier, je ne l’ai pas vu dans les bacs mais ça vous dit peut-être quelque chose… Stand by me de Ben E King ?
J’ai l’impression qu’il me suffirait de pas grand-chose pour me souvenir de la personne à qui il ressemble… peut être qu’il se mette à rire ou qu’il me regarde dans les yeux…




Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A girl and a lad insanes (Archer-Melia)   

Revenir en haut Aller en bas
 
A girl and a lad insanes (Archer-Melia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PomPom girl
» Who's that girl/sr.Marie Misamu
» Girl Number 9 (web-série)
» [poupée] Dear Lélé Girl - Avril 2010
» Série "Annie, agent très spécial" The Girl from U.N.C.L.E.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: