Partagez | 
 

 [HOT] Ghosts of the past | Keith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ryan HelsburyExtraterrestre
avatar

Dilwizit
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
C'EST UN MEC VIRIL, UN VRAI!
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Lena & Val
250
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: [HOT] Ghosts of the past | Keith   Sam 25 Mar - 17:41


Ghosts of the past

You light my fire and let it always burn

La musique résonne en un écho chatoyant aux oreilles du brun, et les rayons du soleil dardent leurs rayons inquisiteurs sur sa peau pale alors qu'il ouvre la fenêtre. L'air frais du matin caresse ses joues et il ferme ses yeux un court instant, savourant ce doux spectacle. Une légère brise vient soulever sa chemise ouverte, les pans du tissus flottant derrière lui alors qu'un sourire ravi étire ses lèvres rosées. Il inspire doucement, sa poitrine se soulevant délicatement à mesure que ses poumons s'imprègnent de cet oxygène salvateur. Sa gorge le chatouille alors qu'il susurre les paroles de cette chanson qui se répercute dans sa chambre. Ses mains fermement appuyées contre la rambarde de la fenêtre se serrent encore plus lorsqu'il entame le refrain. Emporté par la magie de l'instant, le brun se dévoile au voisinage, sans scrupule, sans gêne, sans honte. Rouvrant les yeux après son solo, il salue une de ses voisines en ricanant avant de refermer sa fenêtre et de se détourner vers sa penderie. Il attrape quelques affaires, ses écouteurs, des habits de rechange, qu'il fourre dans un sac, éteint son réveil et file dans sa salle de bain. Après s'être rincé le visage, il attrape une serviette qu'il laisse pendre mollement sur son épaule alors qu'il se dirige vers sa cuisine. Ses doigts agrippent une bouteille d'eau sur le comptoir qu'il balance dans son sac en même temps que sa serviette, tout juste délogée de son épaule. Ryan souffle distraitement alors qu'il vérifie la présence de tous les items nécessaires. Son regard onyx se perd sur son plan de travail et il croise les bras en constatant qu'il n'avait toujours rien avalé. Ses pensées fusent à toute allure dans son esprit, et ses joues se creusent lorsque sa bouche se pince. La pulpe de ses doigts picote doucereusement et il soupire en se redressant, retirant sa chemise qu'il enfourne dans son sac. Ryan l'attrape rapidement et le dépose sur son épaule presque dénuée, seulement voilée par un débardeur aussi noir que les ténèbres. Le sac dérape légèrement sur son jogging gris, le froissant par endroits, mais l'homme n'y prête pas attention. Le brun récupère ses clefs et enfile ses baskets avant de se diriger vers sa voiture. Le moteur vrombit alors qu'il met le contact et ses pneus crissent, laissant des traces sur le béton de son garage. La porte de son garage se referme automatiquement sur ce tableau évasif ; le brun au volant de sa décapotable, ses lunettes de soleil étincelantes réfractant la brillance de cette journée et ses cheveux virevoltant au vent alors que la musique résonne alentours, au même rythme que sa voix échauffée.

Le trajet se fait sans encombre le sac à ses côtés tremblote par moments et le brun ne cesse de chantonner, ses mains claquant sur la moindre surface à disposition. Il est transcendé par la musique, son derme se tend et la chair de poule le picote à chaque note. Un sourire radieux étire ses lèvres, et l'euphorie colore ses joues alors qu'il s'élance sur la route, poursuivi par cette chaleur qui le colle à la peau. Les feux de circulation entretiennent ce brasier qui se déverse en lui, et il sent une vague de frisson le parcourir lorsque les notes atteignent leur paroxysme. Son âme vibre en son fort intérieur, et son être tout entier en a le souffle coupé, tant il est empoigné par cette caresse auditive. Lorsque sa voiture redémarre, il se sent fébrile, encore désireux de retrouver cette bulle de plaisir qui l'avait éprise, mais la musique suivante le transporte tout autant, l'emportant dans cette mélodie transcendante. Bien trop vite, il se gare dans un parking sous-terrain au centre-ville de Hammer Bay, et coupe sa radio, la mine boudeuse. Les dernières notes résonnent encore dans son cœur, alors qu'il sort de sa décapotable en attrapant son sac. Dégotant rapidement ses écouteurs, le brun les branche à son téléphone portable, relançant directement une nouvelle musique pour combler ce vide silencieux qui encercle son âme. Remontant à la surface, le soleil effleure à nouveau sa peau, et ses rayons se réfractent une nouvelle fois sur ses lunettes brillantes. D'une démarche assurée, le brun traverse diverses ruelles de la ville en direction de la salle de sport, le câble des écouteurs tressautant à chacun de ses pas. Sa main gauche tient fermement la lanière de son sac, l'empêchant de glisser, mais il dérape tout de même contre son jogging. Les frottements ne gênent aucunement le brun, qui se contente d'avancer en chantonnant. Cette bulle radieuse et sonorités éclate brusquement, alors que ses pas raclent le sol. Son regard d'onyx, légèrement embrumé par le teint des verres, se perd sur une silhouette non loin. Ses lèvres s'entrouvrent alors que ses doigts agrippent ses lunettes, les retirant lentement. La curiosité le pique, tiraillant sa peau alors que ses sourcils se froncent. Tu te fous de moi.... Ryan reprend doucement, peu sûr, alors que la musique s'éteint en decrescendo. Elle ne l'atteint plus et sa main vient retirer d'elle-même ces lanières pour libérer ses tympans. Les bruits de la ville l'assaillent alors, mais il n'entend plus rien, seule cette voix rauque, qu'il a connu par cœur jadis, percute brusquement ses oreilles. Son regard croise le sien, et le temps s'arrête alors que son corps en mouvement se fige juste devant lui. Sa respiration se bloque dans sa gorge, et sa bouche s'assèche. Le brun passe délicatement sa langue sur ses lèvres, se redonnant un tant soi peu de contenance alors que ses yeux plongent dans cette abysse colorée. Sa voix se brise légèrement alors que ses mots lui échappent.

« Keith... ? Murmure-t-il, alors que le temps reprend son cours, revenant brusquement à la réalité. Keith... C'est bien toi ? »


___

Everything is gonna be just fine.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
818
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [HOT] Ghosts of the past | Keith   Ven 31 Mar - 15:43

Ghosts of the past

Depuis plusieurs jours, une même colère l'accaparait. Il ne savait toujours pas d'où elle provenait. Il ne comprenait pas d'où elle venait, mais il était grand temps pour lui de l'expulser autant qu'il le pouvait. Cette rage était insidieuse. Elle le prenait par surprise. Quand il se baladait tranquillement dans les rues ou même au boulot, quand il était face à un client un peu plus exigeant que les autres.

Comment était-elle apparu? Ça, par contre, il le savait. C'était à la mort de son grand père, quand il avait écouté ce message funeste sur le répondeur. Depuis, elle ne l'avait plus quitté. Bien qu'elle n'était pas apparente, il la sentait dans son cœur, tapit au plus profond de lui.  C'est pourquoi, il avait décidé de s'initier à la box. L'idée l'avait traversé peu de temps après sa dernière conversation avec Matthew. Il avait compris à ce moment là que cette rage, cette colère était un poison, et qu'il devait à tout prix s'y soustraire.

Dans un violent coup de poing, Keith frappa le sac de frappe qu'il malmenait depuis une heure déjà.  La salle de box accueillait une dizaine de pratiquants. Certains, s'entrainaient sur le ring avec le professeur. D'autres tapaient, comme lui, les quelques sacs de frappes qui étaient suspendus dans la pièce. Le jeune avocat aimait bien l'ambiance qui se dégageait de cet endroit. C'était la première fois qu'il venait et pourtant, il avait déjà l'impression d'être dans son élément. C'était une sensation très étrange. Ses coups étaient précis et il se sentait plutôt à l'aise. On aurait dit, qu'il avait déjà de l'expérience en la matière.

Le corps couvert d'une sueur glacé, Keith fini néanmoins par s'arrêter. Sa respiration était haletante. Il transpirait à grosses gouttes, les muscles de ses bras et de ses jambes le tiraillaient mais il se sentait bien, apaisé. Finalement, il avait eu raison d'opter pour cette discipline. Le front désormais posé contre le sac, l'homme reprit son souffle. Puis, une fois cela fait, après s'être reposé quelques minutes, il enleva ses gants et attrapa sa bouteille d'eau avant de se diriger cette fois vers les vestiaires pour se changer.

Dehors, il faisait beau. Un magnifique soleil éclairait la ville. Beaucoup plus détendu qu'à son arrivé, le jeune avocat se mit à marcher en direction de sa voiture. Jamais, il n'aurait crû à ce moment là qu'il croiserait le regard d'un vieil ami. Ou plutôt, d'un ex petit-copain. Le temps sembla s'arrêter quelques secondes durant lesquelles ils s'observèrent, se demandant l'un comme l'autre, si c'était réel. Pourtant, il ne pouvait pas s'y méprendre, c'était bien lui : Ryan Helsbury. Keith pouvait reconnaitre son visage entre milles. Cela faisait plusieurs années maintenant qu'ils ne s'étaient pas vu. La dernière fois que leur chemin s'était croisé, c'était il y a longtemps, quand ils faisaient encore tout deux des études. Etait-il alors possible qu'il se trompait? Si ça se trouvait, ce jeune homme, là-bas, n'était qu'un inconnu qui lui ressemblait trait pour trait. Non... c'était impossible. Il ne pouvait pas se tromper.

Tandis que ce dernier s'avançait vers lui, l'interpellant dans un murmure, Keith haussa les sourcils, décontenancé de le retrouver ici après tout ce temps passé.
- Ryan, murmura-t-il à son tour en se massant la nuque d'un geste nerveux. Si je m'y attendais... Qu'es-ce que tu fais ici? Enfin, je veux dire... whaou, ça faisais longtemps.

Quelque peu sous le choc, le jeune avocat marqua une pause. Il jeta un œil sur Ryan qui avait l'air tout aussi déconcerté par ces retrouvailles inattendues. Leur histoire avait duré quoi, trois mois? Pourtant, l'homme s'était attaché à lui. A l'époque, tout comme aujourd'hui, c'était plutôt un exploit de rester avec quelqu'un aussi longtemps. Ils s'étaient séparé d'un commun accord, après avoir réalisé qu'ils n'étaient tout simplement pas fait pour rester ensemble mais cela n'enlevait rien au fait, qu'il avait éprouvé de l'affection à son égard. Bien que c'était du passé maintenant, le revoir lui faisait forcément quelque chose.

Tout en quittant le court de ses pensées, Keith se redressa, reprenant de plus belle :
- Après tout ce temps, ça fais plaisir de te revoir.


lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Ryan HelsburyExtraterrestre
avatar

Dilwizit
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
C'EST UN MEC VIRIL, UN VRAI!
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Lena & Val
250
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [HOT] Ghosts of the past | Keith   Mar 4 Avr - 11:38


Ghosts of the past

You let me see my whole world I've never seen before

Sa voix craque légèrement, tremblante dans sa gorge et s'effrite du bout de ses lèvres. Elle s'envole dans les airs, tourbillonnant autour de lui, cognant contre les parois de cette bulle protectrice qui le coupe à la réalité. Ses mots retentissent en un écho étouffé, et ses yeux onyx ne cessent de parcourir cette silhouette devant lui. Ce corps, quelque peu musclé, caché sous ce tissu et ces traits distinctifs et attirants ne peuvent qu'être les siens. Ses souvenirs émergent à la surface de son esprit, encerclant son crâne sous l'assaut d'images fugaces et d'éclats de voix oubliées. Ses mains picotent et tiraillent le brun, comme s'il voulait parcourir sa peau, du bout de la pulpe de ses doigts. Caresser ce derme, toucher ce corps et retrouver cette chaleur pour être sûr. Vérifier qu'il s'agit bien de lui. De l'homme qu'il a jadis aimé. Mais il n'en fait rien et elle continue à pendre mollement contre ses flancs, comme résignée, frottant contre le tissu épais de son jogging. Ryan ne peut plus bouger, maintenant qu'il se trouve près de lui, sa chaleur corporelle se mêlant à celle de son ancien petit ami. Le temps se suspend entre eux, perpétuant le mystère et gardant le moment fatidique le plus loin possible. De sa bouche entrouverte, aucun son ne parvint à s'échapper, ses questions bloquées dans sa gorge et sa respiration brûlante coincée à même ses poumons. Son regard plongé dans le sien ne peut pas lui mentir, et pourtant, le brun doute toujours. Obnubilé par ses pensées, il ne remarque pas qu'il respire à nouveau et que sa langue passe sur ses lèvres craquelées pour les humidifier. Se redonnant un peu de contenance, il finit par laisser sa voix éclater, quoique incertaine alors que tout autour de lui commence à reprendre vie. Les bruits de la ville lui parviennent en chatouillant ses oreilles, et du coin de l’œil, il peut voir ces passants les contourner. Ryan déglutit difficilement, attendant la réponse de cet homme, le cœur battant dangereusement dans sa poitrine. Son sang cogne fortement contre ses tempes. Son regard ne quitte jamais le sien, ancré à ses iris et pendu à ses lèvres autrefois si tentatrices. La voix de l'homme résonne alors, caressant ses tympans et le brun sent son ventre se tordre au fond de lui. Cette voix transcendante et palpitante, rauque et chaude, qui empoigne ses entrailles, lui coupant le souffle.

« Ryan, murmure-t-il dans un souffle. Si je m'y attendais... Qu'est-ce que tu fais ici ? Enfin, je veux dire... whaou, ça faisait longtemps.
_ C'est bien toi alors... souffle-t-il avant de secouer la tête. En fait, je me rendais à la salle de sport, et puis tu étais là, sur le chemin. Enfin, je voulais être sûr que c'était bien toi. »

Un fin sourire étire les lèvres du brun, alors que ses yeux onyx se mettent à briller doucement. Une étincelle jaillit de son regard, ne le rendant que plus lumineux et éclatant, alors qu'il laisse ses souvenirs envahir son esprit. Une frisson le parcours alors qu'il se rappelle de ses caresses, de son toucher délicat, tel un fantôme de sa main qui se dépose encore maintenant sur sa peau brûlante. Son bras picote doucement, et son derme le tiraille. La chair de poule l'assaille et il avale difficilement sa salive, se rendant compte que tout cela ne se reproduira plus. Cette histoire du passé a marqué sa vie pendant trois mois, durant lesquels il se souvient avoir partagé ses émotions et ses caresses avec Keith. Le souvenir de sa peau contre la sienne lui arrache un soupir agréable, et Ryan ferme les yeux doucement, savourant l'instant. Le passé le rattrape lentement, à mesure qu'il reste planté devant lui, mais il ne regarde plus en arrière depuis bien longtemps maintenant. Keith n'est pas qu'un souvenir. Pas alors qu'il se tient debout juste devant lui, qu'une douce chaleur se dégage de lui, que ses yeux brillent en se posant sur lui, qu'il respire et que leurs souffles se mélangent à nouveau. Non. Il refuse de croire cela. Keith est bien plus que ça. Bien plus qu'un écho du passé, qu'un souvenir ou un inconnu. Ryan lui a fait confiance, jadis, il a partagé sa vie avec lui, son affection, et ses sentiments. Et maintenant, il lui reste quoi ? Des échos cognant contre son crâne, des contacts fantômes et cette nostalgie amère qui embaume sa gorge, chatouillant son palais. Il se sent bien en sa présence, comme avant, même si ce n'est certainement plus pareil, et que tout a changé depuis le temps. Keith reste tout de même ancré dans son esprit, et dans un recoin de son cœur, malgré les années passées loin de lui, à tenter de l'oublier. Et il n'a jamais pu s'y résoudre.

« Après tout ce temps, ça fait plaisir de te revoir.
_ Ça me fait plaisir aussi, sourit-il tendrement. Et ouais, ça fait super longtemps, six ans, non ? Pouah... Tu deviens quoi ? Je ne pensais pas te revoir ici, tu travailles dans le coin ? »

Son sac racle contre son débardeur et son jogging, alors qu'il remet la lanière en place sur ses épaules. Le poids dans son dos n'est rien comparé à cette chape de plomb qui s'abat sur ses épaules, et qui compresse sa poitrine, tout en écrasant son cœur contre sa cage thoracique. Les regrets l'empoignent et la nostalgie imprègne sa voix quelque peu tremblante tandis qu'il attend le dénouement de ce moment. L'instant perdure dans le temps et l'avenir est incertain lorsque le passé refait surface.


___

Everything is gonna be just fine.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
818
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [HOT] Ghosts of the past | Keith   Dim 9 Avr - 16:59

Ghosts of the past

"En fait, je me rendais à la salle de sport, et puis tu étais là, sur le chemin. Enfin, je voulais être sûr que c'était bien toi." Un sourire s'inscrivit sur ses lèvres tandis que ses yeux se posèrent sur son ancien amant. Ces retrouvailles étaient vraiment surréaliste, improbable. Genosha avait beau être une île, combien de chance avaient-ils de se retrouver ici? Aucune et pourtant... Quand Keith le regardait, il était bien là, devant lui, avec cette même expression surprise. De nouveau, il se massa la nuque, murmurant d'une voix rauque :
- Oui c'est bien moi...

Et lui... et bien, c'était bien lui. Le jeune avocat reconnaissait sans mal son visage, ses traits qui avaient jadis attiré son attention. Quand il l'avait rencontré la première fois, tout de suite, il avait été attiré par son sourire, son caractère, ce charme certain qui englobait sa personnalité. Ils avaient passé quelques semaines à se chercher, avant de sauter le pas, un soir, durant l'une de ces soirées étudiantes.

Trois mois pour une relation, c'était court. Pourtant, c'était trois mois intenses. Trois mois durant lesquels, ils s'étaient aimé, désiré, mêlant amitié sincère et amour passionné. Parfois, la vie était étrange. Le passé les rattrapait. Un léger silence s'installa entre eux, chacun se remémorant les instants traversés ensemble.

Oui, ça lui faisait forcément quelque chose : de revoir ce visage, ces lèvres qu'il avait aimé embrasser, ce regard qu'il avait aimé capturer, ce corps, svelte, qu'il avait aimé caresser. C'était comme un retour en arrière, bien avant que leur chemin finisse par se séparer.

Tandis qu'ils restèrent immobile, en face l'un de l'autre, la vie autour poursuivait son court. Les passants les contournaient dans le brouhaha ambiant. A quelques mètres d'eux, une voiture klaxonna, mécontent qu'un scooter, un peu trop ambitieux, avait manqué de lui rentrer dedans. Enfin, Ryan reprit, lui demandant ce qu'il devenait, ne s'attendant pas non plus à le retrouver ici, sur l'île de Genosha.
- Moi non plus à vrai dire, répondit Keith en passant une main dans ses cheveux. Oh et bien, oui, j'ai trouvé un job ici. Je travaille désormais dans un cabinet d'avocat : Nelson & Murdock Law Office. Je ne sais pas si tu connais. Je dois encore faire mes preuves mais je dois dire, que j'ai plutôt de la chance jusque là. Et toi? Tu es toujours avec ton groupe ou... ?

En vérité, c'était un peu ce qui avait fini par les séparer. Emporté par son emploi du temps, Ryan s'était de plus en plus éloigné, goûtant à de nouveaux plaisirs. Keith ne lui en avait jamais voulu, pour la simple et bonne raison qu'il ne pensait, quand à lui, qu'à percer dans son propre métier mais quand il avait apprit que ce dernier commençait à aller voir ailleurs, son cœur s'était tout de même serré, conscient qu'il ne pouvait plus lui offrir, à lui seul, ce dont il avait besoin pour évoluer.

C'était comme ça. D'un commun accord, ils avaient fini par rompre puis la vie avait fait qu'ils ne s'étaient plus jamais revu, chacun vaquant à ses propres occupations, personnel et professionnel.
- Euh...poursuivit-il, quittant le court de ses pensées. Ça te dis qu'on aille boire un verre quelque part? Histoire de rattraper le temps perdu. Enfin, je ne voudrais pas non plus bouleverser tes plans de la journée.


lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Ryan HelsburyExtraterrestre
avatar

Dilwizit
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
C'EST UN MEC VIRIL, UN VRAI!
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Lena & Val
250
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [HOT] Ghosts of the past | Keith   Ven 28 Avr - 15:44



Ghosts of the past

You give me more than I can say



L'écho de son murmure chatouille les tympans du brun, tandis que son regard glisse sensiblement sur les lèvres de son ancien amant. Sa voix s'étouffe autour de lui, avant même qu'il ne puisse sentir la chaleur de son souffle caresser sa peau. Les frissons glissent sur son échine, parcourent son corps de picotements délicieux. Tels les souvenirs qu'il garde encore de lui, de ces instants passés ensembles, à se chercher, à s'embrasser, à se lier. Le fantôme de son passé caresse sa peau, rappel vivide du toucher délicat que Keith a un jour appliqué sur son bras, à l'époque. Son esprit s'embrume, engourdi par les reflets argentés et opaques de ses souvenirs. Un écho étouffé résonne en lui, cognant contre les parois de son crâne, alors que des voix vibrent à ses oreilles. Le sang pulse et tambourine à ses tympans alors qu'il se perd dans le temps. Là, juste devant lui, la scène de leur rencontre se joue à ses envies. La musique forte assaille ses tympans, les basses pulsant bruyamment. Il garde les yeux clos tout en se frayant un chemin dans la foule en délire. Les corps se pressent contre les autres, et un sourire déterminé imprègne ses traits alors qu'il frôle ces autres étudiants. Les contacts fugaces font frissonner le brun à mesure qu'il slalome entre eux. Ses veines sont déjà imbibées d'alcool et il le remarque très bien à la manière dont tout tourne autour de lui. Mais cela l'amuse et il se met à crier sa joie avant de rigoler, savourant la vague de chaleur qui se déverse en lui à l'instant même. Ses iris obsidienne brillent dans l'étrange clair-obscur prononcé de la pièce. Les néons laissent éclater leur lueur perçante, illuminant la toile obscure de la pièce sombre, se coupant par moment afin de laisser planer le mystère. Un souffle s'échappe d'entre ses lèvres alors que son regard s'habitue à la luminosité. Les visages défilent devant lui, amusés, extatiques, excités. Le brun ricane et le sourire étiré sur ses lèvres se fane lorsque ses iris se posent sur la silhouette de Keith. Ses traits l'attirent irrésistiblement, ses prunelles magnétisantes et ses lèvres craquantes ne cessant de l'appeler. Comme pour jouer avec ses nerfs. Son cœur se serre dans sa poitrine et sa gorge s'assèche alors que sa respiration se bloque à même ses poumons, le brûlant. Ses pas le guident instinctivement vers lui alors que le plus jeune semble enfin chercher son regard. Les iris se lient aux autres, plongeant dans l'abysse tentatrice et magnétisante. Ryan fend la foule sans jamais le quitter du regard, ses pupilles assombries laissant pourtant jaillir l'éclat qu'il instigue en lui. L'atmosphère devient plus lourde alors qu'il s'approche de lui, comblant l'espace beaucoup trop oppressant qui les sépare. Son corps frôle presque le sien, quémandant cette chaleur si salvatrice et transcendante. Ses doigts le picotent alors qu'il lève doucement sa main, sa paume se posant sur le mur derrière Keith. Ryan passe doucement sa langue sur sa lèvre inférieure, lentement, alors que son regard sombre plus profondément. Ses dents grignotant délicieusement cette même lèvre, tandis qu'il se laisse submerger par la sensation grisante d'avoir Keith proche de lui. La chair de poule s'empare de son derme, sa respiration se fait plus hachurée, plus brusque, et sa poitrine l'enserre. Son envie depuis trop longtemps contenue, il se penche vers lui sans préavis, la musique bourdonnant à ses oreilles ne devenant plus qu'un lointain écho alors qu'il capture les lèvres de Keith dans un baiser. Sa langue caressant délicieusement la peau rosée, savourant le goût du plus jeune. La saveur est si envoûtante que Ryan ferme les yeux, se collant de plus en plus à lui, fondant dans ses bras, contre son corps brûlant. Son souffle extatique s'écrase contre ses lèvres alors que la température monte.

La voix de Keith résonne à ses oreilles, le tirant de ses pensées. Secouant doucement la tête, le brun remarque que son ancien amant ne cesse de le regarder, ses pupilles brillantes plongées dans les siennes. Cette constatation fait dévaler des frissons le long de son dos, doux privilège que de pouvoir ressentir à nouveau ce regard magnétisant sur lui. Le souvenir duquel il vient de s’extirper lui colle le rouge aux joues, alors que son souffle se bloque dans sa gorge. L'obsidienne de ses iris se raccroche à la réalité qui défile toujours autour d'eux, et le brun se racle la gorge avant de laisser sa langue glisser sur sa lèvre inférieure. Sa voix s'envole d'elle-même dans les airs, légèrement tremblante mais bienveillante.

« Moi non plus à vrai dire, souffle-t-il en passant une main dans ses cheveux. Oh et bien, oui, j'ai trouvé un job ici. Je travaille désormais dans un cabinet d'avocat : Nelson & Murdock Law Office. Je ne sais pas si tu connais. Je dois encore faire mes preuves mais je dois dire, que j'ai plutôt de la chance jusque là. Et toi? Tu es toujours avec ton groupe ou... ?
_ J'en ai entendu parlé, oui. C'est cool alors, je suis content pour toi, sourit-t-il. Oh t'as pas à t'en faire pour faire tes preuves, je sais que tu as du talent. Ils ne vont pas regretter de t'avoir choisi. Erm... Oui... Je suis toujours avec le groupe...»

La voix du brun finit par s'étouffer à même sa gorge au souvenir de son groupe. Il adore la musique et ses frangins, et à l'époque, cela leur a demandé beaucoup de temps en dehors de leurs études. Bon, même si Ryan se souvient encore ne pas avoir souvent été en cours, il a malgré tout fait de son mieux pour départager les temps de répétitions et de concerts avec son temps libre qu'il a passé avec Keith. Malheureusement, même si les trois mois qui les ont liés ont été intenses, les responsabilités de chacun les ont forcés à se quitter. Cela n'en reste pas moins douloureux, encore maintenant. Il l'a beaucoup aimé. Vraiment aimé. Pas comme ses conquêtes actuelles. Keith est le premier à avoir pu voir en lui. Et ce qu'ils ont partagés ensemble fait encore vibrer son être dans sa prison de son chair. Ryan ne peut pas l'oublier. Jamais, même avec toute la volonté du monde.

« Euh... Ça te dit qu'on aille boire un verre quelque part ? Histoire de rattraper le temps perdu. Enfin, je ne voudrais pas non plus bouleverser tes plans de la journée.
_ Oh ! Ne t'en fais pas pour ça, je ne suis pas pressé. Je peux toujours aller à la salle cette après-midi, souffle-t-il en faisant un vague geste de la main. Je suis partant si tu l'es aussi. Et si tu es dispo bien sûr. Pas que tu aies un dossier à préparer et que je te retarde trop. »

La proposition de son ancien amant réchauffe le cœur du brun, qui se met à lui sourire alors à pleine dents. Se décalant d'un côté pour pouvoir reprendre la route, le brun réajuste son sac sur ses épaules, ses pas foulant les pavés. Les deux amants sont silencieux sur la route, et bizarrement, cela n'est pas étouffant ou agaçant. C'est rafraîchissant. Et Ryan est heureux. De pouvoir retrouver son ancien petit-ami, de pouvoir rattraper un peu de temps avec lui. Keith ne l'a pas repoussé, comme beaucoup l'auront fait en temps normal. Il est bien trop précieux pour ce monde. Bien trop précieux pour le brun. Et c'est à cause de cela qu'il l'a un jour perdu. Mais c'est aussi pour cette raison qu'il se trouve à présent juste à ses côtés. Parce que Keith est bien trop précieux. Et que grâce à cela, il a pu le retrouver.

___

Everything is gonna be just fine.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
818
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [HOT] Ghosts of the past | Keith   Jeu 4 Mai - 12:37

Ghosts of the past

Les souvenirs. Parfois, on croit les oublier. Parfois, on croit ne plus pouvoir s'en rappeler. Pourtant, à cet instant même, tout revenait. Ils avançaient vers eux comme une vague, les englobant tout deux dans une étreinte chaleureuse et nostalgique. Un silence s'installa durant lequel les anciens amants s'observèrent, chacun plongé dans ses propres pensées.

Oui, tout revenait. Leur première rencontre, leur premier baiser. Leur première fois où leur corps se sont touché, enlacé pour n'en former plus qu'un. C'était assez intense comme sensation. Un peu étrange aussi. Car l'un comme l'autre savait que leur histoire était fini depuis longtemps. Qu'ils avaient tourné chacun la page, vivant au gré de leur propre chemin et de leur propre désir. Néanmoins, tandis qu'ils se faisaient face, là, maintenant, leur passé en commun refaisait surface. Keith se revoyait à cette soirée, à cette fête organisée par les étudiants. Il y avait beaucoup de monde ce soir là. Le jeune avocat se trouvait au bar, verre à la main, discutant et riant avec quelques amis qu'il côtoyait souvent entre deux heures de cours.

La fête battait son plein. L'alcool coulait à flot, embrumant l'esprit des universitaires. La musique vibrait en spirales dans l'air environnant. L'homme commanda de nouveau l'un de ces cocktails qui chatouillait sa gorge et troublait un peu son champ de vision. Ni trop bourré, ni trop sobre. Il était seulement un peu plus euphorique, juste assez pour profiter pleinement de la soirée. Tout paraissait habituel, normal. Cependant, un regard vers la piste suffit à tout changer. Il le voyait, là, au milieu des personnes qui dansaient joyeusement  sur cette chanson entrainante. Keith se redressa, sentant une drôle de sensation le parcourir.

Dès l'instant où il l'avait vu, la toute première fois, tout de suite, il s'était senti attiré. C'était comme s'il avait eu le pouvoir de capter son attention. Il ne l'avait jamais avoué or, l'un comme l'autre se cherchait mutuellement par des œillades complices et des effleurements discrets. Par ailleurs, ça faisait approximativement quelques semaines qu'ils se tournaient autour sans chercher à aller plus loin. Mais là... là c'était différent. Les yeux malicieux de Ryan cherchaient les siens au fur et à mesure qu'il se rapprochait. L'homme sentit un frisson lui parcourir l'échine tandis qu'il slalomait entre les étudiants, réduisant peu à peu la distance qui les séparait.

Pas un mot, seulement un regard. Quand enfin, il le rejoignit, tout autour d'eux semblait maintenant inexistant. La fête continuait, la musique résonnait en écho dans la pièce toutefois, ça n'avait plus d'importance. Seul comptait l'instant présent et le corps de Ryan désormais tout près du sien. Le souffle coupé, Keith ancra ses iris dans ceux, fébriles, de son amant, sa poitrine se soulevant plus rapidement à chaque respiration. Il avait envie de ses lèvres, de son être tout entier. Quelques minutes passèrent, l'attente devenant presque insoutenable. C'est alors que Ryan brisa enfin la dernière barrière, le dernier chemin qui les séparait depuis des jours. Ses lèvres se plaquèrent soudainement, sa langue cherchant la sienne dans un baiser à la fois passionné et fougueux. Le jeune homme se redressa et laissa sa main se poser sur sa nuque tandis qu'il y répondit avec une certaine impatience.

A ce simple souvenir, Keith sentit le rouge lui monter aux joues. Quelque peu nerveux, il passa une main dans ses cheveux, se contentant de sourire quand son ex amant accepta son invitation.
- Ne t'inquiète pas pour ça, je suis en repos aujourd'hui. Et puis, ça me fait plaisir. Vraiment.

D'autant plus qu'il souhaitait profiter pleinement de ces retrouvailles. Ce n'était pas tout les jours qu'on retrouvait quelqu'un avec qui, on avait passé trois merveilleux mois ensemble. Dans un long silence, ils marchèrent dans la rue, s'arrêtant à l'un de ces bars où le jeune avocat avait l'habitude de retrouver Lorna. Puis, ils prirent place sur l'une de ces tables sur la terrasse, Keith cherchant du regard le serveur qui ne tarda pas à les rejoindre quelques minutes plus tard pour prendre leurs commandes.
- Un café pour moi s'il vous plait, dit-il au garçon avant de laisser Ryan choisir sa propre boisson.

Tandis que le serveur hochait la tête et faisait déjà demi-tour, le jeune avocat reporta son attention sur son ex, un léger sourire aux coins des lèvres, tout perturbé encore de le retrouver après tant d'année.
- Alors comme ça, tu es ici depuis longtemps? Quand je pense qu'on ne s'est pas croisé une seule fois avant aujourd'hui.


lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Ryan HelsburyExtraterrestre
avatar

Dilwizit
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
C'EST UN MEC VIRIL, UN VRAI!
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Lena & Val
250
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [HOT] Ghosts of the past | Keith   Jeu 4 Mai - 15:50



Ghosts of the past

You helped me find a reason


« Ne t'inquiète pas pour ça, je suis en repos aujourd'hui. Et puis, ça me fait plaisir. Vraiment. »

Le regard brillant de par ses iris éclatants, le brun sourit distraitement à son ancien amant. Une douce chaleur se répand à même son ventre alors qu'il scrute les mains de Keith se glisser dans ses cheveux. Son cœur palpite contre sa cage thoracique, cognant au creux de sa poitrine et son souffle se perd dans sa gorge en un gargouillis lorsqu'il remarque enfin les joues rouges de son ancien amant. Son sourire le transperce jusqu'à la moelle, et Ryan se fige un court instant avant de se reprendre, ravalant cette boule qui est coincée au fond de sa bouche. Keith a toujours subjugué le brun, de bien des manières, et là encore, il arrive à le surprendre, à lui couper le souffle. Comme pour leur premier baiser. Comme pour leur première fois. Ces petits souvenirs fugaces pulsent dans l'esprit du brun, cognant contre les parois de son crâne et le transcendent de leur flammes incandescentes. Elles brillent au fond de son être, écartant les ombres de ses doutes et ravivant son feu intérieur. Il dévore les moindres parcelles de chair à disposition, ravageant tout sur son passage. Des picotements courent sur le bout de ses doigts alors qu'il se souvient de ces moments à avoir passé ses mains dans les cheveux soyeux de Keith. Sa pulpe le tiraille alors qu'il se surprend à vouloir recommencer, le toucher délicat de sa peau contre la sienne laissant des marques indélébiles, des creux sur son derme qu'il ne peut reboucher. Un frisson le parcourt à cette pensée et une douce chaleur se répand en lui, le couvrant de cette tendresse oubliée qu'il a un jour expérimenté. Rien que de poser son regard sur le sien, d'ancrer ses iris onyx à celles de Keith, et il replonge dans cette abyme salvatrice et transcendante, l'écho de ses anciennes émotions ne cessant de gronder en lui. Il déglutit difficilement, avant que ses pas ne le portent vers leur prochaine destination.

Le brun respire difficilement. Keith est juste à ses côtés et Ryan peut sentir la chaleur se dégager de son corps, la douceur émaner de son être, alors que leurs bras se touchent presque. C'est un supplice qui tord ses entrailles et lui enserre la gorge, et il fait tout son possible pour rester le plus naturel possible malgré son âme qui se meurt à petit feu, se consumant à chaque frôlement. Empoigné par ses pensées, le brun ne remarque même pas le temps qu'il leur faut pour arriver au bar, ni même à quel point le trajet s'est passé silencieusement. La gêne semble envahir sa bulle personnelle alors qu'ils s'installent sur la terrasse, Ryan déposant son sac à ses pieds, croisant les chevilles. Son regard baissé sur ses mains, il tente de s'extirper du flux de ses pensées beaucoup trop intrusives, alors que l'écho de ses souvenirs obstruent sa vision. Ce n'est que lorsque la voix de Keith résonne à ses oreilles que le brun ose enfin relever la tête, la secouant un peu avant de bredouiller.

« Euuuuuuuuh... Un expresso, merci. »

Le brun toussote avant de se racler la gorge, plaçant son poing fermé devant sa bouche. Lorsqu'il le repose, il se sent plus léger, ses pensées semblent éloignées et il respire à nouveau convenablement. Son cœur palpite un peu plus doucement, et il se met à sourire alors que son ancien amant s'intéresse à lui. Son regard porté sur son visage, et cette sensation de soulagement, cette impression étrange d'avoir retrouvé quelque chose de perdu depuis si longtemps, imprégné sur ses traits. Cela lui fait énormément de bien de le revoir après tout ce temps passé si loin de lui, bien qu'il n'est pas du genre à croire à ce genre de choses. Mais la vie lui sourit pour le moment et ainsi il en profite le plus longtemps possible, sans retenue.

« Alors comme ça, tu es ici depuis longtemps ? Quand je pense qu'on ne s'est pas croisé une seule fois avant aujourd'hui.
_ Ahaha, c'est vrai qu'on aurait pu se croiser plus tôt, l'Île n'est pas immense non plus, ricane-t-il. Mais je ne suis plus à Hammer Bay, j'habite à Prénova maintenant. En fait, j'ai réussi à monter mon projet là-bas, commence-t-il avec entrain. Rien à voir avec la musique, c'est juste que j'ai ouvert mon propre cinéma et je suis plutôt satisfait de tout ce que cela implique. J'adore le design et les propositions de films et d'encas ; tout a un rapport avec l'espace, il soupire, des étoiles plein les yeux. Enfin, tu devrais passer un de ces quatre, je pourrai te faire rentrer en douce, même si c'est pas bon pour la compta. »

Et le brun se détend encore plus, laissant son rire résonner dans l'atmosphère, alors qu'il imagine déjà la scène. Un tintement de déjà-vu embrume son esprit, comme bien des fois auparavant. Ce n'est pas la première fois où il se retrouve à proposer ce genre de choses, et surtout, ce n'est pas la première fois où il fait passer Keith à l'intérieur tout en le gardant des regards indiscrets. Bien des fois il l'avait aidé à accéder à leur box, lors de certaines soirées où ses frères et lui jouaient. L'excitation de se faire prendre et les musiques transcendantes empreignant leurs corps ne le rend que plus extatique. Le défi lancé à même la loi lui arrache des frissons de satisfaction. Un sourire étire ses lèvres doucement. Ouais, certaines choses ne changent pas. Il ricane alors que le serveur arrive avec leur boissons, les disposant sur la table. Ryan lui fait un signe de main alors que Keith plonge dans sa veste pour y retirer un billet. Le brun sort son porte-feuille de son sac et tend la monnaie au serveur qui le remercie avant de les laisser tranquille. Le brun sourit, savourant cet instant entre eux, tel la deuxième chance qu'il n'ont jamais eue.

« Pour toutes les fois où je te traînais avec moi, je peux bien t'offrir un café en compensation, murmure-t-il à son encontre. Alors, raconte-moi, à part ton travail, il n'y a rien qui rend ta vie un peu plus pétillante en ce moment ? »


___

Everything is gonna be just fine.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
818
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [HOT] Ghosts of the past | Keith   Lun 15 Mai - 11:52

Ghosts of the past

Les souvenirs continuaient d'affluer dans son esprit troublé. Ils passèrent de leur premier baiser à leur première fois, lui donnant quelques frissons. Keith se remémorait chaque instant, chaque seconde qu'il avait passé avec lui. Comme si sa mémoire voulait lui rappeler à quel point il se sentait bien à l'époque. Épanoui, libre d'être ce qu'il était et ce qu'il voulait. Il se souvenait de tout, du goût de ses lèvres à la douceur de sa peau. Du désir ressentit quand ils avaient franchi la dernière étape, la dernière barrière qui les séparait depuis des jours.

C'était le même soir. Ils étaient rentré ensemble et s'étaient quitté seulement le lendemain matin. Le jeune avocat aimait chez lui son assurance, sa spontanéité et son envie presque contagieuse de croquer la vie à pleine dent. Avec lui à ses côtés, il s'était senti entier, vivant, sans aucune contrainte pour l'empêcher d'être lui-même. Ils avaient vécu leur passion, sans penser au lendemain ni à ce qui pourrait leur arriver.

Alors oui, le jour où ils avaient mit fin à leur relation, pour être parti plus ou moins chacun de leurs côtés, l'avait profondément touché. Plus qu'il ne le disait en tout cas. Mais à aucun moment il ne regrettait leur histoire. Car elle l'avait accompagné pendant trois mois. Trois long mois qu'il ne pourrait probablement jamais oublier.

La réalité revint peu à peu les englober. Tandis qu'ils étaient à présent assis sur la terrasse, après avoir commandé leur café, Ryan répondit à sa question, lui avouant habiter désormais à Prenova pour monter son projet : celui d'ouvrir son propre cinéma. Keith haussa les sourcils, les yeux ancrés dans les siens. Pourtant, il n'était pas vraiment surprit. Quand il voulait quelque chose, son ex compagnon faisait tout pour l'obtenir. Son entreprise marcherait. Il avait une totale confiance en lui.
Un sourire éclaira son visage, surtout quand ce dernier l'invita à passer un de ces quatre, lui proposant par la même occasion de le faire entrer en douce.
- C'est super ça, dit-il en passant une main sur sa nuque, dans un geste à la fois nerveux et habituel. Je passerai avec plaisir. Ça me rappellera de sacré souvenir. Je ne compte même plus le nombre de fois où tu m'as fais entrer en douce à tes concerts. Profiter de la soirée sans rien payer. C'était plutôt sympa comme concept.

Même si c'était loin d'être une question d'argent. Le jeune avocat en avait toujours eu et il aurait pu largement payer s'ils n'avaient pas décidé, l'un et l'autre, de jouer avec le feu. Parce que c'était beaucoup plus intéressant, plus marrant aussi, de casser les règles et de frôler l'interdit. Par ailleurs, quelque part, ça lui manquait. De ne plus se laisser aller comme avant. Sa colère et sa nervosité reprenait trop le dessus sur lui, le privant à moitié de son libre arbitre.
- En tout cas, je suis vraiment content pour toi, finit-il par ajouter, remerciant le barman d'un hochement de tête quand celui-ci vint les servir. Tu mérite de réussir.

Tout en disant ces mots, Keith sortit son porte monnaie or, Ryan fut plus rapide. Il lui fit un signe de la main, fouillant dans son propre portefeuille pour régler la note. Le jeune avocat le remercia d'un hochement de tête, un nouveau sourire étirant ses lèvres quand ce dernier lui murmura qu'il pouvait bien payer, pour toutes les fois où il l'avait entrainé dans ses galères.
- Si je m'en souviens bien, ce n'était pas pour me déplaire.

Un léger silence s'installa, son regard se plantant dans les siens alors qu'il se souvenait parfaitement, qu'il prenait son pied autant que lui. A sa dernière question cependant, l'homme poussa un soupir et s'adossa contre sa chaise, sortant de la poche de sa veste, un paquet de cigarette qu'il entreprit d'ouvrir.
- Pas vraiment. Je t'avoue qu'en ce moment c'est un peu la routine. Tu me connais. J'ai toujours eu le chic de me fondre corps et âme à mon boulot. Un peu trop même, je te l'accorde.

Tout en allumant sa cigarette, chose qu'il faisait de plus en plus régulièrement, Keith marqua une pause, préférant ne pas lui avouer quand ce moment, sa vie et ses émotions partaient plutôt en vrille. Il prit une taffe, puis deux, ses prunelles s'ancrant de nouveau à celles de son ex compagnon :
- J'admets que je ne serai pas contre un peu de péripétie. Ça me sortirait du quotidien.


lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Ryan HelsburyExtraterrestre
avatar

Dilwizit
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
C'EST UN MEC VIRIL, UN VRAI!
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Lena & Val
250
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [HOT] Ghosts of the past | Keith   Lun 15 Mai - 20:39



Ghosts of the past

Open up a new way I never felt the story


Un petit rire s'échappe d'entre ses lèvres, l'écho retentissant à ses oreilles en une douce caresse. Sa langue vient humidifier la peau rosée délicatement, alors que son regard brillant se perd sur ces courbes autrefois aimée, et sur sa paume qui se mêle aux cheveux d'ébène, jusqu'à glisser sur sa nuque. Ce simple geste, le brun s'en souvient encore, des années après. Keith n'a pas changé, loin de là. Toujours les mêmes petites manies, les mêmes mimiques qui l'ont fait craqué sur lui à l'époque. Même encore actuellement, le brun les trouve attirantes. Elles résonnent dans son esprit, faisant remonter de doux souvenirs les concernant. Leur histoire flotte encore dans les embrumes de son âme, entourant son corps dans cette atmosphère chaleureuse, alors que son derme se tend et qu'il frissonne. Ryan se souvient encore du toucher de son ancien amant, après tant d'années séparés, loin de l'autre. Sa peau si délicieuse contre la sienne a eu le don de le rendre fou dans sa jeunesse. La pulpe de ses doigts qui tracent ces arabesques invisibles sur sa peau au point de le faire chavirer, il s'en souvient encore, n'avouant qu'à demi-mot ô combien il a pu aimer ces gestes. Sans compter les pensées obscènes qui lui traversent l'esprit lors de ces moments. Il se surprend à se mordre les lèvres, les poings légèrement serrés, une chaleur se répandant en son ventre, picotant sur son passage. Il se racle la gorge avant de se reconcentrer, les images fugaces de ses nuits passées avec son ancien amant s'effilochant dans son esprit. Par réflexe, il repasse sa langue sur ses lèvres, son regard brillant ancré sur le visage de Keith.

« C'est super ça. Ça me rappellera de sacré souvenir. Je ne compte même plus le nombre de fois où tu m'as fait entrer en douce à tes concerts. Profiter de la soirée sans rien payer. C'était plutôt sympa comme concept.
_ Je te le fais pas dire. J'aimais beaucoup te savoir avec moi, là, dans la foule ou même à l'arrière de la scène, en train de m'épier. Sa langue caresse à nouveau ses lèvres. J'adorais ton regard posé sur moi. Et je dois dire qu'il est toujours aussi magnétisant. Il ricane doucement. C'était quand même de très bon souvenirs, même si les videurs devaient pas trop apprécier, ahaha. »

Un léger soupir s'échappe d'entre ses lèvres alors qu'il se rappelle de ces instants où règnent l'illégalité. Là où il a plus d'une fois entraîné Keith à sa suite, jusque dans une loge quelconque après lui avoir ouvert la porte de l'arrière-salle. Le goût de ces baisers volés à peine la porte refermée embaumant dans son palais, les caresses de son ancien amant le faisant frissonner de plaisir, sa langue titillant la peau de son cou et sa poigne enserrant ses cheveux. Ouais, c'était le bon vieux temps... Il sourit narquoisement en croisant les bras contre son torse, un sourcil rehaussé, comme lorsqu'il se met à défier quiconque s'interpose à son passage. Peut-être est-ce l'habitude ou son caractère, mais il ne compte défier personne, ni même la loi aujourd'hui. Surtout que son ancien amant se retrouve être un avocat, et autant dire que même si l'idée des menottes lui plait énormément, il n'est pas sûr d'apprécier un séjour en garde à vue. Quoique. Il rigole doucement, son regard d'onyx toujours ancré sur Keith. La voix de ce dernier caresse ses tympans doucement, et le brun sourit tendrement, hochant la tête en murmurant des remerciements presques silencieux.

« Tu le mérites aussi tu sais. En tout cas, merci, ça me touche beaucoup que tu penses cela. »

Les boissons arrivent et le brun dépose déjà son argent pour éviter que son ancien amant ne dépense un sou de plus. Peut-être est-ce son passé qui ressort fugacement et qui frôle à la surface, tel un rappel constant de sa jeunesse passée à jouer avec le feu. Il sourit en faisant un geste de la main, intimant Keith que ce n'est rien. Ryan range alors son porte-monnaie après avoir échangé une petite réplique, et laisse un doux rire s'échapper d'entre ses lèvres au moment où son ancien petit ami confesse ses anciens ressentis. C'est toujours bon à savoir, et l'idée n'est pas non plus pour lui déplaire. Après tout, même s'il n'a passé que trois mois avec Keith, Ryan se sent toujours proche de lui, malgré la distance. Envieux de cette complicité passée, de ce lien qui les a jour unis. En y repensant, se laisser aller à la tentation une fois de plus, une ultime fois en souvenir du bon vieux temps, cela ne va pas lui déplaire. Bien au contraire. Mais ce n'est qu'une pensée fugace, qui ressort aussitôt de son esprit, et le brun secoue la tête pour se reconcentrer. Les paroles de son ancien amant flottent dans les airs, et Ryan fronce les sourcils, intrigué par ses dires et ses gestes. Il sort un paquet de cigarette de sa poche et le regard du brun se noircit légèrement, comme désireux de goûter à ce bâton empoisonné, ou à ces lèvres qui vont le capturer. Il relève le regard peu de temps après, alors que son vis-à-vis lui confesse toujours se retrouver à travailler à en suer. Même après tout ce temps, Keith se retrouve encore plongé dans le travail. Il hoche la tête sans grande conviction, même s'il sait pertinemment que cet aspect là de la vie de son ex ne changera pas de si tôt. Surtout s'il a enfin trouvé le boulot de ses rêves.

« Je ne sais pas si on peut dire ça. Après tout, tu faisais ton maximum, certes. Mais ça ne veut pas dire que tu n'as pas non plus profité de ta jeunesse. Tu as quand même su faire la part des choses. »

Le brun se passe une main sur le menton, la paume picotant sous sa peau. Il regarde consciencieusement Keith allumer sa cigarette. La fumée virevolte aux alentours et Ryan la contemple filer à même l'atmosphère, opaque voile qui s'effiloche au gré du vent. Il détourne le regard pour touiller dans sa tasse quelques secondes avant que Keith ne recommence à parler. Relevant les yeux, il laisse ses iris se perdre dans ce regard si captivant, la douce chaleur ne quittant pas son ventre. La remarque qu'il lance est simple et sans équivoque et le sourire du brun s'agrandit encore un peu plus. Il plisse ses yeux doucement, se laissant submerger par les souvenirs agréables qui fusent dans son esprit. Claquant sa langue contre son palais, le brun se redresse sur sa chaise, posant ses coudes sur la table. Il rouvre les yeux et l'éclat de son regard semble bien plus noirci, un sourire narquois étirant ses lèvres.

« On peut toujours s'arranger, lance-t-il en haussant un sourcil, penchant légèrement la tête de façon provocatrice, sa langue titillant ses lèvres. Il y a toujours quelque chose d'intéressant à faire, sussure-t-il en lançant un regard vers son paquet de cigarettes. Ses iris brillants ancrés dans ceux de son ancien amant, son souffle complètement bloqué dans sa gorge, comme épris par l'instant. J'ai pas mon paquet sur moi, ça te dérange si je t'en pique une ? »


___

Everything is gonna be just fine.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
818
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [HOT] Ghosts of the past | Keith   Mar 16 Mai - 15:50

Ghosts of the past

Quand Ryan lui avoua qu'il avait beaucoup aimé le savoir avec lui, dans la foule ou dans les coulisses, tapit dans l'ombre en train de l'épier, Keith esquissa un sourire. L'un de ces petits sourires au coin qu'il affectionnait particulièrement.

Il se souvenait bien de ces moments. Ceux où il pouvait passer des heures à le regarder, son cœur battant plus vite contre sa poitrine lorsque ses iris croisaient furtivement les siens. Il avait aimé l'entendre jouer. Durant ses concerts, il l'avait désiré à de nombreuses reprises, quitte même à l'alpaguer dans un coin dès sa sortie.

Par ailleurs, combien de fois s'étaient-ils embrassé après? Combien de fois s'étaient-ils retrouvé dans une loge, succombant chacun aux caresses de l'autre? Le jeune avocat passa de plus belle une main fébrile sur sa nuque, replongeant à nouveau dans un tourbillon de souvenirs. Oui, c'était vraiment le bon temps. Comme la fois où son ex amant l'avait entrainé dans l'arrière-salle. Ils auraient très bien pu se faire choper. N'importe qui pouvait entrer mais eux, s'en foutaient royalement. Ils s'étaient mis à s'embrasser, encore et encore. D'abord lentement, doucement puis dans un élan beaucoup plus passionné. Keith se rappelait aussi de ses caresses, de ses sourires enjôleurs quand il avait une idée bien précise derrière la tête. Il se rappelait de ses gestes, de ses mains à la fois habiles et sauvages, de ses gestes précis, doux mais aussi provocateurs.

Le rouge lui monta aux joues alors qu'il se prit à revoir la scène devant ses yeux. Le jeune avocat baissa la tête, se repositionnant sur sa chaise, l'air de rien.
- Et moi donc. Quand je voyais tout ceux et celles qui fantasmaient rien qu'en vous regardant, j'étais quand même sacrément fier de t'avoir pour moi.

"J'adorais ton regard posé sur moi. Et je dois dire qu'il est toujours aussi magnétisant." A ses dires, l'homme ancra ses prunelles aux siennes, marquant un silence. Au fond, il savait que leur histoire était fini depuis longtemps. Qu'ils ne reviendront jamais en arrière. Mais cela ne voulait pas dire qu'ils ne pouvaient pas tenter une dernière fois l'expérience, tel un pseudo adieu avant de tourner officiellement la page.  Es-ce qu'ils se draguaient, là, tout de suite? Au nom de leur ancien amour? Oui, aucun doute là-dessus. Et es-ce que cela le gênait? Non. Parce qu'il avait suffisamment de recul pour savoir que ça n'arrivera pas une deuxième fois.

Tout en le regardant dans les yeux, Keith sourit, ses doigts jouant à son tour avec sa tasse. Passé la surprise, la nervosité aussi d'avoir retrouvé son ex-compagnon, il se montrait beaucoup plus détendu, plus enclin à profiter de l'instant présent. Ses épaules s'étaient affaissé et sa voix, bien que grave au naturel avait pris un léger ton enjôleur.
- Merci. Je te retourne le compliment. J'avais oublié à quel point le tien était tout aussi captivant.

Un rire s'échappa cependant de ses lèvres lorsque que Ryan fit mention des videurs. Il rejeta légèrement la tête en arrière, ne pouvant s'empêcher de rajouter :
- En même temps, on s'en foutait un peu de leur avis.

Et c'était le cas. Ils leur étaient arrivé maintes fois de passer devant eux tout sourire, comme si de rien n'était. Ce qui avait le chic de les raidir d'autant plus.

Ce petit retour en arrière lui faisait quand même du bien. Il ne ressentait plus vraiment la colère qui le tiraillait depuis des semaines, ni l'inquiétude constante qu'il avait à l'égard de ses amis, enfermés à l'Alpha House tels des prisonniers. Pour le moment, il se concentrait juste sur l'instant présent, goûtant au plaisir de passer ce moment avec son ex, sans penser au lendemain.
- De rien, c'est sincère.

La discussion revint sur sa vie, et sur son impression de se fondre dans une vague routine. Ryan chercha alors à le rassurer, en lui disant que malgré son ambition, son envie de réussir, il avait tout de même trouver du temps pour profiter de ses plus folles années.

C'était vrai. Il avait raison. Quand ils étaient tout deux en étude, le jeune avocat avait su allier travail et plaisir mais à l'heure actuelle, à part ses nombreuses soirées passé au Jarvis, il avait de plus en plus l'impression de perdre sa motivation, ce qui le titillait amèrement. Car en y pensant, ses journées se ressemblaient. Elles étaient réglé comme une horloge. Entre le boulot et ses éventuelles aventures qui ne dépassaient jamais une nuit, il commençait de plus en plus à s'ennuyer. La nervosité le rendait impatient, irritable et il avait un peu l'impression de n'avoir plus aucun contrôle sur lui-même. Ni sur ses émotions, ni sur sa vie, ce qui le rendait d'autant plus colérique, impatient, impulsif même alors qu'un rien le faisait démarrer au quart de tour.
- Ouai... finit-il par marmonner sans aller plus loin dans ses explications.

Le but aujourd'hui n'était pas de penser à ça. De toute façon, il n'avait pas envie d'en parler, de souler Ryan alors qu'il venait à peine de le retrouver. Ce dernier prit d'ailleurs un autre ton, lui offrant l'un de ces regards enjôleurs qui l'avaient tant fait craquer auparavant. Un petit sourire étira de nouveau ses lèvres devant ses propos. Il tendit le bras vers lui, ouvrant son paquet de cigarette pour qu'il puisse se servir.
- Non, vas-y, sers-toi. J'ai un autre paquet de toute façon.

Chez lui. Vu qu'il s'était mis à fumer en pleine journée. Une fois que son ex amant eut prit la cigarette pour le porter à ses lèvres, Keith tendit cette fois le briquet, lui faisant un bref signe de tête pour l'allumer lui-même.
- Je veux bien te croire. Et qu'es-ce que tu proposes? J'ai bien aussi quelques idées mais je suis curieux de connaitre les tiennes.



lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Ryan HelsburyExtraterrestre
avatar

Dilwizit
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
C'EST UN MEC VIRIL, UN VRAI!
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Lena & Val
250
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [HOT] Ghosts of the past | Keith   Mar 16 Mai - 17:37



Ghosts of the past

You got the power to make me feel good


Son regard brillant se perd sur les courbes de son ancien amant, caressant les moindres parcelles de peau mises à nues. Son cou qu'il se souvient avoir embrassé jusqu'à ne plus pouvoir respirer. Ses oreilles qu'il se souvient avoir mordillé jusqu'à ce que sa mâchoire l'enserre. Ses lèvres qu'il se souvient avoir caressé avec sa langue jusqu'à ne plus pouvoir la sentir, complètement anesthésiée par les baisers. Ses yeux dans lesquels il se souvient avoir plongé jusqu'à en perdre son âme, à la dérive dans l'océan de ses iris. Keith est toujours aussi parfait, aussi beau, aussi attirant. Et son corps le presse vers lui.  Le brun peut sentir ses doigts picoter au niveau de la pulpe, tant ce contact lui manque. Tant cette proximité lui pèse sur le moral. Keith lui manque. Et pas seulement physiquement. Tout en lui, lui manque. Leurs conversations dépourvues de sens à trois heures du matin, les discussions animées sur l'origine de l'univers, les débats incessants sur les films à regarder le soir-même... Ouais, tout lui manque. Surtout sa présence.

« Et moi donc. Quand je voyais tout ceux et celles qui fantasmaient rien qu'en vous regardant, j'étais quand même sacrément fier de t'avoir pour moi. Keith sourit tendrement. Merci. Je te retourne le compliment. J'avais oublié à quel point le tien était tout aussi captivant. Il ricane ensuite. En même temps, on s'en foutait un peu de leur avis. »

Le brun laisse s'échapper un ricanement d'entre ses lèvres fines, se passant rapidement la langue sur la chair rose. Ses yeux brillent doucement alors qu'il se complaît dans ce flot de paroles. Sa main joue distraitement avec sa tasse, en rythme avec ses pensées fugaces qui fusent dans son esprit. Ces baisers volés dans les loges, ces caresses inattendues en plein milieu d'une rue bondée, ces nuits de plaisirs embaumant l'appartement. Tout cela marque sa vie passée, son histoire avec Keith, qui n'a jamais pu aboutir. Même s'il avoue avoir adoré ces trois mois, rien ne pourra jamais vraiment se comparer à lui. A tout ce que Keith lui a fait ressentir. A tout ce qu'il lui fait encore ressentir aujourd'hui. Là, sur la terrasse de ce café. Ce n'est pas aussi fort, non. C'est une nostalgie, plutôt douce. Car quoiqu'il arrive, il a été heureux de l'avoir rencontré et d'avoir fait un bout de chemin avec lui. Sur la route sinueuse du futur, avec ce destin qui les nargue tout du long de leur vie. Ryan soupire doucement. Oui, il a été heureux. Et il l'est encore. Et toujours. Plongeant son regard dans le sien, le brun lui sourit malicieusement, haussant un sourcil de manière provocante.

« Même après tant d'années, on se retrouve encore à se chercher. A se draguer... il susurre. J'avoue que les vigiles, on s'en cognait à l'époque. Il n'y avait que nous. Rien que nous deux. Et qu'est-ce que c'était bon, putain. »

Les deux amants enchaînent sur un autre sujet de discussion, fort moins plaisant, mais le brun reprend légèrement son sérieux. Touillant le liquide brûlant dans sa tasse, il l'apporte doucement à ses lèvres pour en recueillir quelques lampées. La saveur embaume dans sa bouche et caresse sa langue. Il déglutit tranquillement, hochant la tête sans trop y prêter d'importance. Si Keith ne veut pas s'étaler sur cet aspect de sa vie, il le respecte totalement. Ainsi, le brun dérive encore et lui demande également une cigarette. Il n'a plus fumé depuis plusieurs jours, et de voir son ancien amant placer une clope entre ses lèvres de manière si simpliste et pourtant si aguicheuse, il ne peut pas rester sur sa chaise sans rien faire. A l'instant même où ses mots franchissent la barrière de ses lèvres, Ryan laisse son regard glisser sur celles de Keith, une lueur lubrique éclatant au creux de ses iris. L'appel de sa peau se fait plus importante, et plus avide. Le brun est captivé, capturé par la beauté de l'instant, de ce tableau vivant. Il relève son regard vers ses iris brillantes, lui lançant un regard enjôleur dont il avait le secret. Ses lèvres relevées d'un seul côté, un demi-sourire charmeur peint sur le visage. Keith lui sourit alors, tendant le bras vers lui, paquet ouvert, offrant l'objet empoisonné. Le brun attrape délicatement une cigarette en le remerciant d'un hochement de tête. Son regard se détache de celui de son ancien amant pour se poser sur l'objet de ses désirs, avant de le plaquer entre ses lèvres habiles. Un bruissement retentit à ses oreilles et Ryan reporte son regard devant lui. Un briquet juste sous le nez, avec la flamme qui lui chatouille le visage, réchauffant sa peau délicieusement. Il s'approche doucement, le regard ancré dans ces iris magnétisantes. La flamme lèche avidement le papier et le brûle, dévoilant des cendres qui s'envolent alentours, filant entre eux. Ryan inspire l'air à disposition, amenant la flamme à incinérer la cigarette, tandis que ses joues se creusent et qu'il lance un regard lubrique à son ancien amant. Il inspire la fumée toxique qui picore sa bouche et chatouille ses poumons, avant d'hausser un sourcil, se reculant légèrement. Attrapant la clope du bout des doigts, il laisse la fumée s'échapper avant de se racler la gorge et de détourner le regard, le disposant ça et là, intrigué par les alentours. La voix de Keith résonne à ses oreilles et Ryan reporte son attention sur lui. Il ricane doucement en l'écoutant parler, prétextant qu'un peu de péripéties lui feront du bien. Le brun sourit en le taquinant qu'il y a toujours quelque chose à faire. Surtout lors de retrouvailles. Profiter un peu entre eux ne risque pas de leur faire de mal, après tout ce qu'ils ont vécus ensemble. Le brun tire quelques taffes sur le bâton empoisonné après avoir soupiré de contentement. Croisant les jambes, il reporte son attention sur Keith, le pétillant de ses yeux illuminant son visage.

« Je veux bien te croire. Et qu'est-ce que tu proposes? J'ai bien aussi quelques idées mais je suis curieux de connaitre les tiennes.
_ Disons qu'on peut rattraper le temps perdu, d'une façon ou d'une autre, susurre-t-il en haussant un sourcil à nouveau, paupières plissées pour laisser mieux transparaître son regard concupiscent. Après, on peut rester plus sobre, et aller faire un tour en ville. Et si tu veux, tu peux venir à la salle de sport avec moi, je dois y passer de toute façon. Après c'est au choix. Comme tu préfères, souffle-t-il en faisant claquer sa langue contre son palais. Et toi, tu pensais à quoi ? »

___

Everything is gonna be just fine.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
818
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [HOT] Ghosts of the past | Keith   Ven 26 Mai - 15:17

Ghosts of the past

"Même après tant d'années, on se retrouve encore à se chercher. A se draguer... J'avoue que les vigiles, on s'en cognait à l'époque. Il n'y avait que nous. Rien que nous deux. Et qu'est-ce que c'était bon, putain." A ses dires, Keith baissa légèrement la tête, en laissant ce petit soufflement par le nez qui se substituait au rire.

Oh que oui, c'était plaisant. D'ailleurs, quelque part ça lui manquait. De ne pas s'inquiéter de ce qui se passait autour. De se laisser simplement guider par la vie et de goûter à chaque instant ce qu'elle avait à leur offrir.

En retrouvant Ryan, ici et aujourd'hui, il se rendait compte à quel point son quotidien le bouffait. Il avait besoin d'un peu d'adrénaline. De péripétie capable de calmer sa nervosité. Il avait bien besoin de ne penser à rien. Ni à son travail, ni aux multiples angoisses qui l'accaparaient.

Tout en se fondant en mutisme, le jeune avocat porta de nouveau sa cigarette à ses lèvres, dévorant son ex-amant du regard comme il le faisait autrefois. Ses souvenirs continuaient d'affluer, et s'il en jugeait par les œillades insistants de Ryan, il en allait de même pour lui.

Pourquoi alors se priver d'un moment à deux, en guise de retrouvaille? Ou plutôt, en souvenir du bon vieux temps, à leur histoire en commun que ni l'un ni l'autre, n’oublierait de sitôt. Pourquoi réfréner cette envie, ce désir soudain de renouer avec leur passé ne serais-ce qu'un jour, une nuit?

Tout en se rapprochant de son ex compagnon, pour allumer son propre poison, Keith murmura d'une voix quelque peu enjôleur, suave et rauque à la fois :
- Ouai... ça me manque parfois. Tout ça. Avec toi, tout semblait si facile et réalisable. On n'avait pas à se prendre la tête.

Même quand ils avaient coupé court à leur relation. Le jeune avocat baissa légèrement les yeux, soumis cette fois à ce souvenir un peu plus douloureux que les autres. C'était en fin d'après-midi. Trois mois s'étaient déjà écoulé. Alors qu'ils ne se quittaient que très rarement, ces quelques semaines avaient été très différent pour eux. Ils ne se voyaient plus qu'en coup de vent. Parfois même, ils ne se voyaient pas pendant toute une journée. C'était très étrange. Surtout, après avoir vécu une liaison d'une aussi forte intensité.

Une fois sorti des cours, l'homme avait cherché à le voir. Il lui avait envoyé un message mais ce dernier était resté sans réponse. Son cœur s'était alors serré. Il avait comme un mauvais pressentiment or, il ne tenait pas encore à se l'avouer. Ce fut seulement quand il le retrouva dans les bras d'un autre, là, dans la rue tandis qu'il prenait le chemin pour aller chez lui qu'il avait enfin comprit que leur histoire était définitivement terminée. Que Ryan était passé à autre chose et qu'il ne pouvait plus lui apporter à lui seul ce dont il avait besoin. Il n'avait pas piqué de crise de jalousie. Il ne l'avait pas engueulé quand ils s'étaient donné rendez-vous le soir même pour en discuter. Il lui avait simplement sourit, lui souhaitant bonne continuation en lui disant qu'il comprenait. Ils avaient même eu l'intention de garder contact mais de fil en aiguilles, leur vie respective avait fini par les séparer. Et les voilà aujourd'hui, se draguant de plus belle après six ans à ne plus se côtoyer.

Alors oui, le destin jouait parfois de sacré tour. Tandis que Keith lui demandait ce qu'il proposait à présent, concernant la suite, son ex amant laissa transparaitre un regard lubrique. Il lui fit plus ou moins comprendre qu'ils pouvaient rattraper le temps perdu d'une manière ou d'une autre. Un sourire indéfectible au coin des lèvres, le jeune homme laissa un silence s'écouler, ancrant plus profondément ses iris dans les siens brillant désormais de malice.
- J'allais te proposer de venir chez moi. Je ne serais pas contre d'aller à la salle de sport avec toi mais j'en viens justement. Et puis... dans un sens, on n'a jamais vraiment choisi la sobriété. Non?

Sans quitter Ryan des yeux, l'avocat marqua un temps d'arrêt, reculant légèrement pour s'adosser contre le dossier de sa chaise. Il porta sa cigarette à sa bouche, tirant une taffe puis deux avant de l'écraser dans le cendrier.
- Mais si tu souhaites qu'on aille faire un tour en ville, je te suis. A toi de choisir. L'essentiel c'est qu'on profite un peu de cette journée. Rien que tout les deux comme au bon vieux temps.


lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Ryan HelsburyExtraterrestre
avatar

Dilwizit
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
C'EST UN MEC VIRIL, UN VRAI!
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Lena & Val
250
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [HOT] Ghosts of the past | Keith   Dim 28 Mai - 16:10



Ghosts of the past

You found a way to touch my soul


Ses iris plongées dans le regard pétillant de son ancien amant, Ryan inspire un bon coup. Il ne peut s'empêcher de détailler ce corps, ces muscles et ce faciès si familier en face de lui. Sa peau légèrement halée, ses iris brillants à la couleur unique, ses cheveux en bataille qui illuminent son visage. Keith n'a aucunement perdu de son charme. Et cela fait sourire le brun. La voix rauque et suave de son ancien amant résonne alors à ses oreilles, caressant ses tympans alors qu'il retient un frisson de parcourir son échine, de dévaler le long de sa colonne vertébrale. Son cœur s'enserre tandis que Keith lui confie que tout cela lui manque. Que leur dynamique lui manque. Ryan ferme doucement les paupières, de manière à le voir toujours au travers de ses cils. Il passe sa langue sur ses lèvres après avoir retiré la cigarette et soufflé la fumée hors de sa bouche. Elle lui brûle la gorge et le palais, mais il s'en fiche. Il reste plongé dans ce regard hypnotisant et sourit, avant de rapporter la drogue une nouvelle fois à ses lèvres. Il ricane doucement avant de tapoter dessus, soufflant la fumée et faisant voler les cendres alentours. C'est bien vrai que tout semble facile, lorsqu'on est plus jeune. Plus spontané. Plus dynamique. Rien à voir avec la vie active, mais il y a toujours du charme dans ses souvenirs. Ces instants sans prise de tête, sans regret, sans conséquence. Passés aux côtés de Keith, le seul qui a pu réussir à lire en lui et lui faire passer trois putain de bons mois au cours de sa vie.

Un goût amer dévale sur sa langue alors qu'il repense au passé, à ces mois de bonheur, qu'il a fichu en l'air par son idiosyncrasie. Il a tout foiré, parce qu'il n'est pas du genre à se caser trop longtemps, même si le bonheur frappe à sa porte tous les jours. Ryan se mord les lèvres et soupire, ramenant encore une fois la cigarette à ses lèvres. C'est un petit con qui n'a pas énormément changé. Le brun ne souhaite toujours pas vraiment se caser pour toute la vie. Quelques mois ouais, histoire de profiter d'un peu d'accalmie, de reposer ses ailes. Mais confier sa vie à quelqu'un pour toujours, c'est quelque chose qu'il ne peut concevoir. Profiter de la vie, sans se prendre la tête, c'est ça son motto. Pas se restreindre et voir sa vie lui échapper dès la trentaine passée. Et puis, lui-même au bout d'un moment fini par se lasser, par aller voir ailleurs. Il se détache pour ne plus penser à l'autre, et son esprit se retrouve libre, il reprend son envol, son chemin. Et à cause de cela, il a brisé la plus belle relation qu'il n'a jamais eue jusqu'à présent. Et il ne se rend compte que maintenant, que ça lui pèse énormément. Même si cela fait partie de lui, que c'est sa façon de vivre et qu'il n'y peut rien, il s'en veut malgré tout. Mais Keith a été très conciliant à l'époque. Rien que ce souvenir fait sourire le brun, qui sent son cœur bondir au creux de sa cage thoracique. Son ancien amant lui a donné la plus belle chose qui soit. La compassion. Ryan souffle la fumée qui lui picote la langue et la gorge. Elle s'envole dans les airs, telles des volutes opaques dansant sous ses yeux. Les arabesques blanches défilent devant lui et il sourit au travers du voile, ancrant son regard à celui de son vis-à-vis. Ses iris pétillent de malice et cela l'enchante. Ryan se penche en avant, coudes sur la table tandis que Keith se met à lui parler. Il lui propose ses idées, et cela fait étirer les lèvres du brun en un sourire narquois. Venir chez lui ? Avec grand plaisir. Ryan se mord les lèvres avant de relever légèrement le visage, ses iris pétillant de complicité.

« J'allais te proposer de venir chez moi. Je ne serais pas contre d'aller à la salle de sport avec toi mais j'en viens justement. Et puis... dans un sens, on na jamais vraiment choisi la sobriété. Non ?
_ C'est vrai, on partait toujours dans les extrêmes. C'était la belle vie, ricane le brun.
_ Mais si tu souhaites qu'on aille faire un tour en ville, je te suis. A toi de choisir. L'essentiel c'est qu'on profite un peu de cette journée. Rien que tous les deux, comme au bon vieux temps. »

Keith écrase alors sa cigarette dans le cendrier, et Ryan le scrute de son regard inquisiteur. Il semble chercher au plus profond de lui ce qu'il souhaite réellement faire après avoir retrouvé son ancien amant. Peut-être a-t-il déjà la réponse. Peut-être est-elle écrite dans le ciel, sur les astres invisibles, sur le vent qui frôle sa joue. Peut-être est-elle écrite sur les pavés, sur la table qu'il occupe, sur la cigarette qu'il consume. Peut-être que la fumée et les flammes se meuvent pour formuler sa réponse. Il suffoque tant il ne respire plus. Ses poumons sont compressés, sa respiration se bloque dans sa gorge. Le tableau lui coupe le souffle. Keith le regarde et attend son jugement, comme un bourreau prêt à abattre la lame contre sa nuque. L'épée de Damoclès rôde au dessus de sa tête et ce n'est que lorsque les dernières cendres s'envolent et que le mégot lui brûle les doigts qu'il se décide enfin à agir. Le brun place le reste de la cigarette dans le cendrier et tend la main vers lui. Sa paume fend les airs et la pulpe de ses doigts agrippe le col de son ancien amant. Ryan s'avance tandis qu'il tire Keith en sa direction, lorgnant sur ses lèvres tentatrices. Le brun a l'impression d'aller trop vite, mais tout semble aller au ralenti. Il se passe la langue sur ses lèvres, ses iris toujours ancrées sur la bouche de jeune avocat. Il comble la distance qui les sépare, se rapprochant de plus en plus. Son souffle caresse ses joues, et c'est là le moment. Le brun ferme les yeux, plaquant ses lèvres sur celles de son ancien amant. La douceur de celles-ci picote sa peau et il soupire d'extase en entrouvrant la bouche, mouvant ses lèvres pour l'embrasser. Ryan passe son autre main sur la nuque de l'autre homme, le rapprochant comme il le peut. Il a le goût de ses lèvres sur les siennes, et de sa salive dans sa bouche. Comme la première fois. Ses joues s'échauffent à ce souvenir qu'il chasse abruptement, préfèrent se concentrer sur l'instant présent. Où il peut à nouveau sentir sa saveur en lui, sa chaleur près de lui, son corps contre le sien. Keith lui a terriblement manqué, et ses baisers et caresses sûrement encore plus. Après quelques longues secondes de délicieuse tentation, le brun se recule doucement. Un léger bruissement retentit à ses oreilles alors que ses mains quittent la peau de son ancien amant. Ryan se rassoit confortablement, ne quittant pas des yeux Keith. Il a un air indéchiffrable peint sur le visage, mais ses iris pétillent de luxure et sa voix rauque glisse dans les airs. Il veut profiter de lui, de l'avoir avec lui à ses côtés aujourd'hui. Il veut qu'ils fassent ce qu'ils n'ont jamais pu faire auparavant. Qu'ils rejouent cette scène de leur premier baiser. De leur première fois. Il veut retourner à cette époque où il lui appartient. Il le veut. Lui. Tout entier. Une dernière fois.

« On peut oublier la sobriété, souffle-t-il solennellement en passant sa langue sur ses lèvres. L'essentiel, là, maintenant, c'est nous. Toi et moi. Il inspire difficilement, sa respiration se hachurant. Je veux de toi. Une dernière fois. »



___

Everything is gonna be just fine.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
818
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [HOT] Ghosts of the past | Keith   Ven 2 Juin - 15:38

Ghosts of the past

Oui, c'était la belle vie. Une vie sans stress ni prise de tête.

Après avoir écrasé sa cigarette dans le cendrier, Keith se repositionna sur sa chaise. Instantanément, son regard s'ancra dans celui de son ex-amant, attendant sa réponse. Tout de même, c'était une sacrée journée. Qui aurait pu croire qu'un jour, ils se retrouveraient. Là, à discuter du bon vieux temps comme s'ils ne s'étaient jamais quitté. Qui aurait pu croire qu'un jour, ils se chercheraient à nouveau. Comme un désir, une envie de se retrouver une dernière fois. Tout les deux, en souvenir du passé. En souvenir de tout ces moments forts qui les avaient uni pendant trois mois. Trois long mois inoubliables et intenses à la fois.

A ses dires, un silence s'installa. Non pas pesant, bien au contraire. Mais emportant chacun dans leurs propres pensées. Ryan semblait d'ailleurs réfléchir à la question. Son regard inquisiteur fit sourire le jeune avocat qui ne le quitta des yeux sous aucun prétexte. Son cœur battait de plus en plus vite contre sa poitrine. Il se demandait quelle serait sa réponse. Si elle sera positive ou négative. Et s'il aura cette chance, cette infime chance de revivre ne serais-ce qu'une nuit, un instant en sa compagnie. Sans promesse d'avenir ni lendemain. Parce qu'ils savaient, tout deux, que même si leurs histoires étaient la plus belle qu'ils avaient connu jusqu'à présent, elle ne pourra jamais se reconstruire comme avant. En tout cas, pas de cette façon là. Car ils avaient évolué chacun à leur manière.

L'attente fut quelque peu insoutenable. Nerveux, Keith passa à nouveau une main sur sa nuque. Puis, il glissa ses doigts dans ses cheveux, les ébouriffant sans y prêter attention. Et s'il s'était trompé? Et si ce n'était pas ce que Ryan cherchait en fin de compte? Peut-être qu'il ne s'attendait pas vraiment à ce qu'il lui propose ça, sans manière ni tabou. L'homme prit alors une grande inspiration, ne voulant pas que sa nervosité vienne encore une fois tout gâcher.

C'est là que son ex-amant prit les devants. Sans un mot, seulement un geste, il l'attrapa par le col et s'avança vers lui, comblant peu à peu la distance qui les séparait. Le temps semblait soudain s'arrêter, à peine troublé par les quelques passants qui allaient et venaient dans l'établissement. Keith resta immobile, le cœur battant, se demandant pendant une dixième de seconde si ce qui était en train de se produire était réel. Sa respiration s'en trouva saccadée, son regard glissant sur ses lèvres qui, peu à peu, se rapprochaient des siennes.

C'était bien réel. Ryan fit le premier pas et plaqua sa bouche contre la sienne, lui offrant l'un de ces baisers qui l'avaient fait tressaillir tant de fois par le passé. De nombreux frissons vinrent le parcourir. Il frémit, sa main s'avançant à son tour vers son ex-compagnon pour se poser à niveau de sa nuque. Puis, lentement, il se laissa emporter. Pendant quelques secondes, leurs lèvres se mouvèrent ensemble, ne formant plus qu'une, comme faite depuis toujours pour s'assembler.

Il avait l'impression de revivre leur premier baiser. Il goûtait de nouveau à son odeur, sa salive, ce simple contact physique ravivant la flamme qu'il avait déjà dans sa poitrine.

Mais toute bonne chose avait une fin. Son partenaire brisa leur échange. Il lui murmura qu'ils pouvaient en effet oublier la sobriété, ne voulant penser qu'à une seule chose désormais. Là, maintenant. Profiter de l'instant présent et goûter, une dernière fois à son corps, à son être tout entier. Comme une promesse susurré à voix basse.

Les joues légèrement rougies, Keith se mordit la lèvre inférieur. Il passa de plus belle une main sur sa nuque, le cœur rempli d'émotion et de désir.
- Ouai. Je suis d'accord. Ensemble, une dernière fois...

*****

Le trajet fut plus ou moins silencieux. Comme au moment où ils avaient marché ensemble jusqu'au café. Il n'y avait aucune gène entre eux. Seulement un respect et un désir mutuel qui se faisait de plus en plus ressentir.

Les joues un peu rougies, par tout ce qui s'était passé, le jeune avocat le mena enfin jusqu'à son appartement. Après avoir tourné la clef dans la serrure, il ouvrit la porte d'entrée, se poussant légèrement pour laisser Ryan passer.
- Bienvenue chez moi, dit-il à son intention, un léger sourire au coin des lèvres. Ne fais pas attention au bordel, je n'ai pas vraiment eu le temps de ranger.

Même si sa pièce à vivre, n'était pas si bordélique. Mise à part quelques vaisselles qui trônaient dans son évier, tout était plutôt propre et bien rangé. Il referma la porte derrière lui, ses yeux se posant sur son compagnon, qui jetait un bref coup d'oeil autour de lui, curieux peut-être de découvrir son univers.

Un frisson sensuel lui parcourut l'échine. Il mourrait d'envie de goûter de nouveau à ses lèvres. Son cœur s'accéléra de plus belle contre sa poitrine. Il chercha son regard, le captura, sa voix n'étant plus qu'un murmure charmeur tandis qu'il s'approchait, n'écoutant plus que l'urgence de son désir.
- On en était où exactement...



lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Ryan HelsburyExtraterrestre
avatar

Dilwizit
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
C'EST UN MEC VIRIL, UN VRAI!
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Lena & Val
250
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [HOT] Ghosts of the past | Keith   Mar 27 Juin - 0:26



Ghosts of the past

It's the time to follow you


L'instant d'après, le brun se retrouve en train de marcher aux côtés de son ancien amant. Tout s'est déroulé si vite, qu'il peut sentir son cœur cogner contre sa cage thoracique. Le goût de ses lèvres est encore imprégné sur sa bouche et la saveur de Keith se répand en lui. Sa fragrance embaume dans son palais et sa langue picote doucement tandis qu'il se mord les joues. Le soleil caresse tendrement sa peau qui le tiraille et Ryan ferme doucement les yeux, se laissant bercer par le moment. Il a l'impression de se retrouver des années en arrière, lors de leur premier baiser. L'image lui tire un sourire et il rouvre les paupières, se concentrant sur le chemin devant lui. Les pavés défilent sous ses pas et ses grandes enjambées. Il ne parle pas, laissant le désir le consumer lentement, alors que le sang tambourine à ses tempes. Le supplice de l'attente est lourd à porter, mais il titille le brun juste comme il faut. Sa langue passe sur ses lèvres alors qu'il suit tranquillement Keith, s'imaginant déjà toutes sortes de choses, comme sa bouche redécouvrant la saveur de sa peau. Il bouillonne intérieurement, la flamme du désir le consumant depuis déjà trop longtemps. Son corps tremble subrepticement tandis que l'adrénaline coule dans ses veines gonflées. Enfoui dans ses pensées, il remarque à peine que son ancien amant vient d'ouvrir la porte de son appartement.

Le décor change drastiquement, il fait plus sombre, mais c'est décoré avec goût et cela attire le regard du brun. Il se sent un peu intrusif, à ainsi débarquer à nouveau dans la vie de Keith, et à se retrouver dans son petit nid douillet. C'est comme s'il vient de se crasher à l'intérieur de son quotidien, brisant les barrières pour se retrouver juste devant son être tout entier, tout aussi figé que lui. Il est heureux de le revoir, après tout ce temps, de goûter une nouvelle fois à sa peau si brûlante et ardente, de sentir son regard électrisant le parcourir une fois de plus. La dernière et ultime fois. Il esquisse un sourire narquois devant la réplique de son ancien amant, le bordel il n'y a jamais prêté attention. Le brun a un style de vie assez particulier et le boxon est loin de le déranger vu que c'est majoritairement lui qui le fout. Ryan hoche doucement la tête, passant ses doigts sur ses hanches, constatant l'ampleur de la réussite de Keith. Son appartement est à son image, indéniablement. Le brun sourit alors, découvrant l'univers tout entier qu'il redécouvre pour la première fois depuis bien longtemps. Son regard d'onyx pétille tandis qu'il scrute les objets de décoration et il entend vaguement la porte se refermer. Clignant des yeux, il se tourne vers son ancien amant, capturant son regard. Ses lèvres s'étirent encore plus et ses iris pétillent de luxure alors que Keith s'avance vers lui, ses mains se levant doucement pour se poser sur ses hanches.

« Je crois qu'on venait tout juste de commencer... »

Sa voix n'est qu'un murmure, il susurre doucement contre sa peau, son souffle s'écrasant sur ses lèvres. Son regard glisse sur son visage, si proche du sien et il contemple sa peau halée, si douce et son parfum enivrant lui chatouille le bout du nez. Ryan ferme alors les paupières, laissant l'instant le faucher, tout simplement. Il se laisser aller, son corps prenant le dessus sur ses envies dévastatrices et son sang cogne de plus en plus fortement en lui, résonnant en un écho imperturbable. Son cœur martèle sa cage thoracique par à-coups et il peut sentir sa respiration se hachurer. L'avocat glisse ses mains dans son dos, caressant le tissu que le brun porte depuis ce matin. Il frissonne doucement en se laissant bercer par les bras de Keith, et ses tendres gestes. Il soupire d'aise lorsqu'enfin, ses lèvres capturent celles du plus jeune, dans un baiser passionné et désireux. Sa langue titille l'accès et le brasier en ses entrailles le dévore sur place alors que Keith le colle un peu plus à lui. Ryan passe ses mains dans les cheveux de l'avocat, ébouriffant les mèches rebelles qu'il aime tant. Il sourit au travers de l'échange, les yeux toujours fermés. L'instant perdure tandis qu'il est complètement transporté par l'instant, subjugué par la douceur de ses lèvres après tant d'années, de ses caresses aussi tendres, même après leur séparation. Il se sent si bien, là, au creux de ses bras.

Il se recule légèrement pour respirer un bon coup en ouvrant les yeux, ses iris embrumés par le désir. Le regard envieux que lui lance Keith a raison de lui et, alors qu'il se retrouve soufflé sur place par sa beauté, Ryan se jette alors sur lui, embrassant ardemment ses lèvres avides et pleines, caressant ses bras et ses épaules, les moindres parcelles de peau mise à nue. C'est si bon de retrouver cette sensation, ces picotements sous son derme, ce tiraillement appétissant dans ses entrailles. Ce brasier qui enflamme son être tout entier et il ne peut que succomber, quitte à finir en cendres à force de jouer avec le feu. Il brûle et la température monte encore, jusqu'à ce qu'un gémissement lui échappe, glissant sur ses lèvres pour s'écraser sur le visage de Keith. L'instant de luxure perdure et le brun se décale légèrement pour embrasser son cou, laissant quelques petites marques, sa langue titillant la peau fébrile. Il mordille doucement, comme pour y déposer sa marque, rien que cette fois, sa dernière marque, témoignant de ce plaisir intime partagé dont ils peuvent profiter une ultime fois. Il sait pertinemment que plus jamais il ne pourra y re-goûter, alors il succombe complètement aujourd'hui. Il dévore sa peau par une myriade de baisers, se délectant de sa saveur du bout de la langue et teste sa chair par quelques petits mordillages.

C'est un désir qu'il ne peut refréner et il s'épanche complètement dans l'échange, retirant déjà prestement le haut de Keith pour pouvoir déposer sa bouche sur son torse bien dessiné. Il s'abaisse lentement, faisant glisser sa langue le long de son ventre avant de venir embrasser la peau tendue de ses pectoraux. Ryan entoure délicatement les perles de chair de sa langue agile et recueille la saveur agréable qu'elles dégagent, se délectant des soupirs de son ancien amant au passage. Son souffle caresse ses tympans et fait vriller son cœur qui tambourine fortement en sa poitrine, répercutant cet écho de luxure au plus profond de lui. Tout son être est transcendé par la beauté de l'acte et par ces retrouvailles torrides et envieuses. Le brun se redresse et vient embrasser Keith une nouvelle fois, glissant scrupuleusement ses paumes sur ses fesses, par dessus son pantalon. Il agrippe fermement les rebondies musclées et se colle au plus jeune. Son corps se tend sous la friction de leurs envies et du brasier qui le consume. Il gémit doucement contre lui, embrassant et mordillant ses joues, ses lèvres, son cou. Il se stoppe quelques secondes, le temps de respirer. Il n'a même pas remarqué à quel point Keith lui a coupé le souffle tant il a été transcendé par l'acte. Sa respiration hachurée bute contre le torse du plus jeune et il se décale pour replonger son regard dans ses yeux si magnétisants et empreints de désir. Il est sexy et le brun se mordille les lèvres pour ne pas lui sauter dessus tout de suite et l'embrasser à nouveau. Sa voix est rauque et grave, alors qu'il lui souffle sensuellement à son encontre, avant de mordiller le lobe de son oreille.

« Fais-moi crier ton nom, comme avant... »

___

Everything is gonna be just fine.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
818
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [HOT] Ghosts of the past | Keith   Dim 23 Juil - 15:43

Ghosts of the past

Un rictus aguicheur étirait ses lèvres. Une fois arrivé à sa hauteur, Keith posa ses deux mains sur ses hanches, se rapprochant de lui avec sensualité. Les dires de son amant lui soutira d'ailleurs un sourire. Oui, ils venaient tout juste de commencer et le désir, l'envie se faisait de plus en plus opressant.

C'était étrange. Comme retrouvaille. Alors qu'ils auraient très bien pu profiter de ce moment pour parler, échanger sur des choses divers et variés, ils avaient laissé leur souvenir les envahir complètement, au point de les unir une dernière fois ici. En toute intimité. Entre les quatre murs de son appartement.

Le jeune avocat ne se sentait pas coupable pour autant. Entre eux, ils ne s'étaient jamais mis de barrière. Du plus loin qu'il se souvienne, ils avaient toujours su assouvir leurs envies. Quand ça leur prenait et quand ça leur chantait. Ça ne changeait pas aujourd'hui. Tout deux savaient que ce n'était qu'une conclusion à leur histoire et pourtant, ils le faisaient sans aucun regret, profitant uniquement de l'instant présent.

Doucement, ses mains vinrent glisser dans le dos de Ryan. Telle une caresse légère. Il se rapprocha de lui, encore et encore jusqu'à ce que son torse touche le sien dans un contact sensuel. Le baiser qui suivit le fit frémir. Un frisson d’excitation le parcourut. Keith se colla un peu plus contre son amant, entrouvrant ses lèvres pour les mouvoir plus facilement avec les siennes.

Au fur et à mesure, l'échange devint plus passionné. Leur désir s'accentua de plus belle. Les baisers échangés devinrent plus avide. Leurs corps, plus enflammés. Le jeune avocat rejeta sa tête en arrière quand son partenaire entreprit de glisser sa bouche sur son cou, lui arrachant un soupir.

Tandis qu'il goûtait au plaisir de sentir ses dents lui titiller la peau, il ferma les yeux, frôlant son dos du bout des doigts avant d'amarrer sa main derrière sa nuque. Puis, lentement, cette dernière vint se perdre dans ses cheveux. Il poussa un grognement plaintif quand Ryan le délaissa de son haut, déposant ses lèvres avides sur son torse jusqu'à emprisonner ses tétons.

C'était agréable. De ne penser à rien sinon au contact sensuel de son amant. L'atmosphère se chargeait d'une énergie charnelle. Aux dires de son partenaire, soufflé au creux de l'oreille, Keith eut un sourire. Se décalant légèrement, afin de capturer son regard, il resta quelques instants immobile, à le contempler délicieusement avant de descendre ses mains jusqu'à sa taille où il entreprit à son tour de lui enlever son haut.

Pas un mot. Seulement un regard. Un regard aguicheur, séducteur où reflétait tout l'étendue de son désir. Doucement, sensuellement, il quitta son immobilité, ses doigts se posant sur ses hanches alors qu'il entreprit de le mener ainsi jusqu'à sa chambre. Celle-ci se trouvait d'ailleurs non loin de leur position. Arrivé jusqu'au lit, le jeune avocat le fit basculer, se retrouvant bien vite au dessus de lui, le surplombant de toute sa hauteur.
- J'y compte bien, souffla-t-il enfin, capturant ses iris une dernière fois avant de laisser vagabonder ses mains sur le corps tendu de son partenaire.

Tout en le caressant de part et d'autre, le jeune avocat laissa ses lèvres se poser sur sa peau. D'abord le cou, puis les épaules, dérivant ensuite sur son torse où il déposa des myriades de baisers. Plus passionné les uns que les autres. Avec une certaine tendresse, mêlé de frénésie, Keith repartit à la conquête de ce corps qu'il avait jadis aimé. Tout en continuant de l'embrasser, encore et encore, ses doigts glissèrent sur son torse, formant des cercles tantôt à la base du nombril, tantôt sur ses pectoraux avant d'amarrer de nouveau sa main derrière sa nuque où il entreprit ensuite de se redresser pour capturer ses lèvres avec ardeur.

Il resta ainsi pendant plusieurs minutes. Bouche collée à la sienne, sa langue cherchant frénétiquement celle de Ryan pour l'entremêler et danser avec elle. Leurs soupirs se faisaient plus fréquent, plus rapide aussi.

Tout en glissant de nouveau sa langue à la base de son cou, sa main vint quitter sa nuque pour descendre plus bas, suivant sa silhouette du bout des doigts avant d’agripper sa jambe pour la relever légèrement.
- Ça m'avait manqué, murmura-t-il dans un gémissement tandis qu'il la caressa sensuellement avant de dévier son bras vers son pantalon, où il entreprit de déboutonner son jean.




lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Ryan HelsburyExtraterrestre
avatar

Dilwizit
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
C'EST UN MEC VIRIL, UN VRAI!
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Lena & Val
250
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [HOT] Ghosts of the past | Keith   Lun 31 Juil - 21:22



Ghosts of the past

Open up my new way


Le souffle extatique quitte les lèvres du brun pour s'évaporer dans l'atmosphère. Sa respiration est plus hachurée, plus fébrile qu'auparavant. Les mains de Keith sur ses hanches lui tirent un frisson délicat dont il se régale. Lorsqu'elles glissent sur son dos, il se mordille doucement les lèvres en fermant les paupières. Son toucher est toujours aussi électrique et les flammes incandescentes de son désir brûlent ses entrailles. Ryan laisse échapper un léger gémissement en se collant contre son ancien amant. Cette proximité lui a énormément manqué et il sait pertinemment qu'il n'a plus le droit qu'à une seule chance. La dernière et ultime fois, où ils peuvent se retrouver et partager ce plaisir de la chair qui les consume à petit feu. Les lèvres craquantes de son amant contre les siennes sont la douce délivrance dont il a désespérément besoin. Ces marques avides qui imprègnent son corps tremblant, au même rythme que ces soupirs qui lui chatouillent l'oreille. Il frissonne sous les assauts de la voix de Keith. Elle lui a toujours fait énormément d'effet et l'entendre après plus de six ans lui soulève doucement la poitrine. Il peut sentir son cœur tambouriner contre sa cage thoracique, à une vitesse affolante. Ses poumons le brûlent et sa gorge l'irrite tandis que des gémissements s'échappent de leur prison de chair. Ses lèvres quémandent des baisers fougueux dont il ne peut plus se détâcher. Le brun suinte le désir par tous les pores et respire la fragrance musquée du jeune avocat, le titillant de plus belle. Les vêtements volent dans la pièce, comme beaucoup de fois auparavant. Dans ses souvenirs, ils n'ont jamais réalisé leur ébats sans que quelque chose ne flotte autour d'eux à un moment donné. La sauvagerie et l'apprivoisement mêlés dans le plus bel apparat.

Les cicatrices qui ornent son corps lui paraissent toujours aussi attirantes. Telles des marques de guerre, des trophées dessinés à même le derme. Cela l'a toujours émoustillé, de voir ces blessures ressurgir plus vivement durant leurs ébats. Les ornements de la peau sont définitivement quelque chose qui lui plait et qu'il trouve vraiment excitant. Ce n'est pas pour rien qu'il se sent pousser des ailes et qu'il supplie presque Keith de le faire hurler. De sa voix suave et rauque, il laisse les mots glisser sur sa langue, tandis qu'une myriade de pensées fusent au sein de son esprit, lui révélant un florilège de souvenirs les concernant, tous les deux enfouis sous les draps. Ou même ailleurs. Keith entreprend de retirer son haut, et Ryan sourit alors, de son sourire le plus charmeur. L'avocat enroule ses bras autour de sa taille, et le brun plonge ses iris d'onyx dans ceux de son amant. Magnétisant, attirant, fascinant. Comme les premières fois. Il se sent irrémédiablement désiré, les émotions se bousculant au creux de son regard, telle une tempête sur ses iris. Le brun se fige, savourant toute l'étendue du tableau. Deux statues d'albâtre se faisant face, prêtes à se sauter dessus si la moindre once de vitalité les frôlait. Les mains de l'avocat s'ancrent à ses hanches et Ryan frissonne, reprenant soudainement vie entre ses mains. Il se mordille à nouveau les lèvres tandis que Keith le guide jusqu'à la chambre. Le brun se déhanche le long du trajet et se fait pousser sans ménagement sur le lit. Les draps sont confortables contre sa peau et il se recule un peu lorsque son amant se met à grimper sur lui. Ryan passe ses paumes sur la peau offerte de Keith, restant un peu plus longtemps sur les aspérités. Ces lignes de chair, tantôt plus lisses, tantôt plus rugueuses, et dont la couleur tranche fortement, mais qui sont en parfait accord avec ces tatouages.

« J'y compte bien. »

Son souffle s'écrase sur son visage et échauffe les joues du brun, déjà bien attisé par le feu ardent qui brûle dans son regard. Ses yeux se perdent dans les flammes dansantes qui embrasent ses iris d'onyx. Ryan se sent transporté, totalement transcendé par l'aplomb qui frémit de son amant. Sa peau est chaude, son désir ardent et ses lèvres brûlantes. Les mains de Keith parcourent son corps mis à nu, offert à la découverte et à l'aventure. Elles sont audacieuses et tirent des gémissements plus ou moins étouffés au brun, qui se mord les lèvres pour ne pas trop s'épancher. C'est une douce torture, un supplice qui le fait frissonner, frémir et bouillir. Une vague de chaleur déferle en ses entrailles et attise ce brasier dévastateur de plus belle. Le brun se sent encercler par les mains expertes du jeune avocat et ouvre ses paupières pour capturer la magnifique vision de son amant penché par dessus lui. Il s'avance encore plus et attrape ses lèvres entre les siennes, et Ryan s'enflamme à nouveau. Mordillant légèrement cette chair offerte pour la marquer cette unique fois, glissant sa langue à l'intérieur de sa bouche pour y danser le ballet le plus sensuel. Il étouffe un gémissement contre ses lèvres, fermant les yeux en se collant au bel homme. Le souffle erratique, la respiration hachurée, le brun tente de reprendre contenance, difficilement. Les lèvres de Keith se posent dans son cou et Ryan gémit délicieusement à son oreille. Il sent la main de son amant attraper sa jambe et le brun se laisse guider pour plus de sensations.

« Ça m'avait manqué. »

/!\ SAUCE PIQUANTE /!\:
 


___

Everything is gonna be just fine.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
[HOT] Ghosts of the past | Keith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» our ghosts of the past were happy, them. (MALO)
» [Ablow, Keith] Psychopathe
» [Blu-Ray] Ghosts of Mars (Import US)
» [Chrnonique] Jeremiah Harm - Keith Giffen et Alan Grant
» PARKINSON Keith

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: