Partagez | 
 

 We are happy now (La la la)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Max EzelMutant
avatar

AYAYAYYAYA
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il fait exploser des trucs et c'est trop cool.
Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Jake, Poppy et Altaïr
1194
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: We are happy now (La la la)   Mer 20 Avr - 19:31

C’était samedi, il faisait beau et Casey et Max n’avaient vraiment -mais alors vraiment- pas envie de rester enfermés à glander dans la cave aménagée des Ezel (ce qui était un peu le quartier général du quatuor). En plus les filles étaient parties en ballade dans ce qui devait donc être en toute logique une ballade entre filles (logique imparable, DrIng siouplé quoi). Donc ça leur laisser tout le champ libre pour laisser exploser leurs imaginations vraiment débordantes. De manière générale, les deux joyeux lurons étaient de toute manière fourrés dehors à faire des conneries, donc ce jour-là ne ferait pas exception aux autres au final. Cependant, dernièrement, ils avaient dû mettre à frein à celles-ci après que l'une d'elle ait tourné au vinaigre (un ptit vol plané de rien du tout qui avait fini à l’hôpital, normal quoi, y’a que eux que ça avait étonné). Mais enfin, ENFIN, Max était libéré de son attèle au genou, si bien qu'il pouvait à nouveau courir partout, faire du skate et ... et bah c’était tout parce qu’il avait encore son plâtre au bras, mais c’était déjà pas mal hein ! Pour fêter cela, Casey et lui avaient eu l'idée du siècle ! Et quand je dis l'idée du siècle j'exagère juste à peine. Ils ne savaient pas trop comment ils en étaient arrivés là, mais la conclusion de tout ça était qu’ils s'étaient infiltrés en douce dans un club de Paint Ball. Ils étaient maintenant en train de tranquillement piquer du matos : armes, munitions mais pas les protections bien sur parce que les protections – on le sait bien – c’est pour les chochottes.
Ils n’étaient pas très bons voleurs à vrai dire, entre autre parce qu'ils avaient une légère tendance à glousser comme seuls des mecs savaient faire. Déjà l'idée même de s'introduire au Paint Ball en scred les mettait dans un état euphorique, mais le faire était encore cent fois mieux que dans leurs imaginaires. Au final, les deux abrutis étaient finalement équipés de la tête au pied. Alors que tous deux avaient des tenues d'été, ils avaient remplies leurs poches de chargeurs de peinture et s’étaient recouverts de pistolets et mitrailleuses en tout genre. Ils avaient chacun pris leur couleur distinctive et Max se retrouvait bien sûr avec le rose... Rose qui allait bientôt être étalé sur Casey, son meilleur pote, qui serait naturellement son adversaire dans la bataille qui allait les attendre. Parce que oui, si ils faisaient ça, c'était pas juste pour un plaisir kleptomane le temps mais belle et bien pour se faire une partie de Paint Ball à l'air libre... Enfin s’ils ne se faisaient pas prendre en plein vol...
Justement la voix du propriétaire des lieux se fit entendre et Max s'était jeté sur Casey, le planquant au sol juste avant que la porte ne s'ouvre. Max écrasait maintenant Casey de tout son poids. Ils étaient restés comme ça le temps que le gérant fasse son micmac en priant que le gars n'aille pas dans leur coin sombre. Non mais imaginez ce qu'il aurait pu croire… Voir Max sur Casey comme ça dans le noir... C'est pas à un vol qu'il aurait pensé pour le coup mais à une partie de jambes en l'air ! Et même si il était acquis que Max et Casey vivaient une bromance sans nom, ils ne restaient l'un pour l'autre que des bro justement. Les meilleurs bro du monde, ce qui était peut-être même plus fort qu'une relation amoureuse... C'est vrai quoi... Si il avait dû choisir entre Norah et Casey, Max n'aurait pas su quelle décision prendre… Enfin il ne le dirait jamais à Norah ça, bien entendu, il était pas dingue. Mais quand même c'était pas évident quoi. Dilemme.
Quoiqu'il en était, le gérant du Paint Ball était reparti et Max se rendait maintenant compte que sa tête était à seulement cinq centimètres de celle de Casey. Il lui fit alors un grand sourire et lui dit en murmurant.

« Si tu dis rien à Norah, j'te promet de rien dire à Spencer. Après tout elles ont pas besoin de savoir ce qu'on fait dans le noir hein ! »

Sur ce, il posa son bras non plâtré sur le torse de son ami et se redressa en s'appuyant dessus de tout son poids. Pauvre Casey... Enfin il était un surdoué de l'institut Xavier, il pouvait bien supporter un Max (plutôt carrément musclé et qui pesait son poids, c’est-à-dire pas du tout un poids plume) qui s'appuyait sur lui sans aucun ménagement. Le jeune homme se releva alors et tendit sa main libre à Casey pour l'aider à se relever à son tour. Une fois cela fait, il scruta la pièce en plissant des yeux. On savait pas bien pourquoi il faisait ça, parce que clairement il n'y avait rien à voir, mais ça faisait stylé alors ça passait crème. Le Ezel finit alors de charger ses poches de munitions aux couleurs roses et il se tourna alors vers son ami.

« Bon maintenant on a plu qu'à se barrer de là et tu vas en prendre pour ton grade Cas. Je vais te mettre la pâté de ta vie tu vas trop rien comprendre ! »

Le jeune homme se réjouissait visiblement de la bataille à venir. Il arborait un énorme sourire et riait par intermittence rien qu’en s’imaginant le bordel qu’ils allaient mettre. Sur ce, Max se dirigea vers la porte d'entrée, seule et unique issue pour s'extirper de cette caverne d'Ali Baba. Il en tourna doucement la poignée et regarda par l’embrasure de la porte pour s'assurer que la voie était bien libre. Visiblement oui. Ils allaient faire un carnage !
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Blaze
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il est PYROKINÉSISTE. Il peut manipuler et contrôler le feu en autant qu'une source soit présente. Lorsqu'il se trouve sous de fortes émotions, il peut créer le feu à partir de ses mains, mais c'est arrivé seulement deux fois. Il est invulnérable à la chaleur et aux flammes.
Maria, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary
750
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are happy now (La la la)   Jeu 21 Avr - 21:09

We are happy now

lalala

Depuis que Max avait eu son gros accident à la suite d’une énième folie du duo, lui et Casey étaient restés tranquilles. Après, n’importe qui resterait sage après avoir été sermonné par les parents Ezel. Cas les considérait comme sa deuxième famille. Ils étaient toujours là quand ça allait plus mal chez les Hennessy. Il était toujours le bienvenu dans leur belle et grande maison. Il avait énormément de respect pour eux et les écoutaient parfois plus que ses propres parents. Mais un moment donné rester au sous-sol à regarder des films, jouer à la console ou énerver les filles devenait un peu ennuyeux. Surtout pour deux jeunes adolescents qui n’arrivaient pas à rester en place plus de trois minutes. Puis, comme Max était éclopé d’un bras, ils ne pouvaient pas tout faire ce qu’ils souhaitaient. Mais là, c’était trop. Casey en avait marre. Il devait sortir, courir, sauter. Il devait faire quelque chose. Après avoir battu Max à trois reprises au ping-pong (oui bon il avait bien le droit de profiter un peu de la blessure de son meilleur ami), il lança sa raquette sur la table en criant de frustration. "Bordel! J’en peux pluuuuus!" Il alla s’affaler sur le canapé. Pendant une quinzaine de minutes, ils lancèrent des idées plus farfelues les unes que les autres. Ils en profitaient parce que les filles étaient parties se balader sans eux et les parents Ezel étaient sortis. Ils avaient donc le champ libre! Puis à force de dire des idées, celle du siècle émergea. Au départ, Cas l’avait suggéré en blaguant et ils avaient rigolé. Puis, Max avait pris un air sérieux (ce qui était rare) et il avait lancé un : "On le fait." C’était le signal d’envoi de toutes leurs conneries. Et c’est pour cette raison que le duo de débiles se trouvait dans le bâtiment du club de Paintball pour « emprunter » leurs armes et équipements.

Casey s’était emparé d’un fusil et de deux grenades et des munitions de couleurs vertes laissant les roses à son ami. Ils tentaient de faire le moins de bruit possible, mais n’étant pas très doués, on devant les entendre jusqu’à l’autre bout d’Hammer Bay. Ils ne parlaient pas, mais retenaient leurs fous rires, s’agitaient et touchaient à tout sans ménagement. En plus de cela, ils se faisaient des mimiques idiotes pour tenter de faire éclater de rire l’autre. Alors que Cas continuait de faire le tour de la réserve pour constituer son arsenal, ils entendirent la voix bourru d’un homme qui approchait et qui ne semblait pas très heureux. Probablement le propriétaire des lieux. Casey se figea et avant qu’il ne puisse faire un mouvement, Max lui sauta dessus pour le plaquer au sol. Il grimaça de douleur lorsqu’il s’affala sur le sol avec le corps de son ami écrasé sur lui. Cas était certain que l’autre faisait exprès pour tout mettre son poids. Il l’aurait bien envoyé bouler ailleurs, mais la porte s’ouvrit et tous les deux restèrent immobiles. Leurs visages à quelques centimètres l’un de l’autre. Cas avait mal, mais en même temps il avait juste envie de rire tellement la situation était ridicule. Max lui faisait des gros yeux pour qu’il se la ferme. Il prenait cette mission de vol à l’étalage trop à cœur. Le bonhomme fit le tour de la pièce et heureusement, il ne trouva pas intelligent d’ouvrir la lumière du local, sinon les deux amis auraient été grillés illico. Et dans une drôle de position. Finalement, la porte s’ouvrit à nouveau et se referma sur l’homme. Casey poussa un petit soupir de soulagement. Cela aurait été une aventure de plus à leur mission s’ils avaient été découverts, mais le jeune Hennessy avait très hâte d’aller faire leur bataille de balle de peinture dans les rues! "T’es crétin! Et dégage, t’es lourd!" Non, les filles n’avaient pas à savoir ce que les mecs trafiquaient quand elles n’étaient pas dans les parages. Dieu sait ce qu’elles faisaient elles. Il grogna quand Max se leva en prenant bien soin de mettre toutes ses forces sur la torse de Casey. Il prit ensuite la main que lui tendait son ami pour l’aider à se relever.

Cas remplit à son tour son fusil et ses poches de munitions et tant qu’à être là, il trouva une boîte remplie de casquettes avec le logo du club et la posa à l’envers sur sa tête. Il était prêt. "Ouais, allons-y avant qu’il revienne! Et tu rêves, c’est toi va s’en mettre plein la bouche!" Puis, dans le même esprit de commando, les deux garçons cessèrent de discuter et prirent leur visage le plus sérieux pour se mettre dans leur rôle. Ils firent leur poignée de main secrète qui durait près d’une minute, puis Casey tint son arme fortement près de son corps et se colla contre le mur. Il hocha la tête une fois, donnant le signal. Max vérifia que  la voie était libre et le signala à son tour au Hennessy. Ils sortirent en douce du bâtiment et Cas y alla de pirouettes maladroites au sol pour accentuer l’esprit de l’armée. Ils se dirigèrent aux pas rapides vers la clôture par laquelle ils étaient entrés sur le terrain du club. Après avoir fait le tour trois fois, ils avaient finalement trouvé une faille. Il laissa Max grimper le premier. "Plus vite, fillette! J’ai entendu la porte ouvrir!"Casey s’accroupit dans l’herbe, mais c’était inutile. Si Max se faisait prendre, il n’allait pas prendre ses jambes à son cou, mais il se laisserait prendre lui aussi. La loyauté avant tout.


made by roller coaster

___

I'm a nightmare, you're a unicorn


Revenir en haut Aller en bas
Max EzelMutant
avatar

AYAYAYYAYA
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il fait exploser des trucs et c'est trop cool.
Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Jake, Poppy et Altaïr
1194
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are happy now (La la la)   Sam 23 Avr - 18:08

Casey et lui étaient comme ça, ils adoraient se charrier. Vous allez me dire, c’est le propre des garçons un peu turbulents, catégorie dont ils faisaient de toutes évidences partie. Pourtant il n’y avait aucune compétition entre les deux garçons. Max était bon perdant et pour lui, tout ce qui comptait, c’était de s’amuser, ce qui faisait de lui un garçon plutôt facile à contenter. Cependant ça faisait partie du fun de s’envoyer des pics avant une bataille et les garçons y allaient tous les deux de bon cœur. Alors qu’ils se décidaient à s’extirper de leur mission de vol de haut niveau, ils se lancèrent donc dans une courte joute verbale de bas niveau.

« Ouais, allons-y avant qu’il revienne! Et tu rêves, c’est toi va s’en mettre plein la bouche! »
« Genre. On est pas au ping-pong là mec, tu vas rien comprendre ! »

Sur ce, les deux acolytes passèrent en mode commando dans un sérieux de situation. A les voir faire les malins on aurait jamais pensé qu’ils puissent être aussi concentrés et silencieux, pourtant le mode commando était utilisé bien plus souvent que ce qu’on pourrait le croire. A l’époque où ils étaient dans la même équipe de football, ce mode leur avait valu des victoires. Ils formaient indéniablement un duo performant. Et tout bon duo avait un signe distinctif, et leur poignée de main aussi longue que compliquée enclencha le début de la mission extraction.
Ils étaient quasiment sortis du centre de paint ball, il ne leur restait plus qu’à passer par-dessus le grillage métallique et ils pourraient crier victoire... Ou plutôt bataille parce que leur but était tout de même de se faire une guérilla sauvage à coup de peinture. Mais le fait était que grimper une grille comme ça avec un seul bras valide était déjà compliqué, mais le faire avec une tonne de matos de paint ball sur soi rendait la chose encore plus ardue. Alors oui, oui ! Max était coupable ! Oui, il se trainait un peu comme un papi pour le coup. C’était cependant pas une raison pour lui crier dessus, ce que faisait pourtant Casey sous le coup de la pression.

« Plus vite, fillette! J’ai entendu la porte ouvrir! » Et meeeerde ! Max ne pouvant pas aller vraiment plus vite que son allure actuelle décida donc de râler comme si cela aller pouvoir lui donner une espèce de booster magique sortit de nulle part. Genre, vous savez ? Super héros au pouvoir d’être super relou. Mais sa putain de mitraillette en plastique n’arrêtait pas de se coincer dans le grillage et il galérait comme pas deux à l’en sortir à chaque fois. Entre ça et les munitions qui menacer de sortir de ses poches, c’était le pompom. Ca l’énervait et du coup, il criait un peu à son tour, lui aussi sous le coup de la pression. « Putain j’aimerais t’y voir avec un bras et tout ce bordel moi ! » Le fait qu’ils allaient se faire prendre était presque devenu inévitable et l’adrénaline s’empara de l’adolescent. Ils étaient un petit peu dans la merde là.

« Hé… Mais… hé tu fais quoi toi là !? » Max, enfin arrivé en haut de la barrière, redressa la tête pour voir un employé du centre le pointer du doigt tout en hurlant… Ils venaient de se faire prendre en flag mais genre correct, ce qui n’était une surprise que pour eux. Le Ezel détourna rapidement le regard vers son meilleur ami et il le pressa à son tour. « Magne-toi Cas ! Grimpe ! » Fallait qu’ils virent de là en quatrième vitesse s’ils ne voulaient pas finir au commissariat de police. Ses parents étaient encore énervés à cause de son vol plané qui avait fini à l’hôpital et si Max pouvait éviter de les énerver encore plus, ça ne serait pas de refus. Non parce qu’ils avaient été sympas dernièrement, vu que Max avait fini tout cassé de partout, mais si ils finissaient au poste de police… ils n’allaient pas s’en sortir aussi bien cette fois.
Toujours perché en haut de sa barrière Max faisait signe à Casey d’aller plus vite. Lui vivant, jamais il ne partirait sans son meilleur ami si bien qu’il restait perché en haut de sa barrière sans trop savoir quoi faire d’autre que de regarder faire son meilleur ami. « Hé bande de ptits cons vous foutez quoi là ?! Revenez là ! » Et comme si cela aidait à quoique ce soit, Max répondit avec un : « Jamais ! » Il aurait presque voulu rajouter un truc genre « plutôt mourir ! » mais quand même… Y’avait pas mort d’hommes, ils avaient juste chipé deux ou trois petits trucs de rien du tout.

Sur ce le jeune homme releva la tête et vit le gérant du centre de Paint Ball qui avait fini par sortir accompagné d’un… chien visiblement bien dressé à croquer les fesses des ptits cons dans leur genre. A voir cela, Max écarquilla des yeux, un air choqué était dépeint sur son visage et sa bouche était ouvert en un magnifique O. Il mit quelques secondes à comprendre ce que cela impliquait pour son ami, secondes que le chien n’avait lui pas perdu. Il s’était lancé dans une course folle dans leur direction tout en grognant et bavant. Le Ezel, prit d’une soudaine impulsion provoqué par la peur, tendit alors sa main valide à son meilleur ami alors qu’il s’écriait.

« Dépêche dépêche dépeche ! Il a un putain de chien de garde qui te prend pour un steak ! »


Il en était sur, ce chien les voyait comme deux gros steaks bien juteux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Blaze
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il est PYROKINÉSISTE. Il peut manipuler et contrôler le feu en autant qu'une source soit présente. Lorsqu'il se trouve sous de fortes émotions, il peut créer le feu à partir de ses mains, mais c'est arrivé seulement deux fois. Il est invulnérable à la chaleur et aux flammes.
Maria, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary
750
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are happy now (La la la)   Lun 2 Mai - 19:29

We are happy now

lalala

Les deux garçons avaient pensé à tout avant de s’élancer dans le centre de paintball. Ils avaient élaboré un plan infaillible qui consistait à trouver une brèche dans la clôture de sécurité, entrer dans le bâtiment des réserves, prendre tout ce qu’ils souhaitaient, ne pas se faire voir et repartir. Parce qu’ils étaient trop stupides et excités par cette nouvelle aventure, ils n’avaient pas du tout pensé aux obstacles qu’ils pourraient rencontrer. Ils avaient parfaitement esquivé le bonhomme en colère à l’intérieur et Casey avait sincèrement été convaincu qu’ils seraient tirés d’affaire une fois à l’extérieur. Mais c’était sans compter que le type reviendrait à la charge. Casey se demandaient où ils avaient pu faillir. Il avait refermé la porte doucement sans faire de bruits. Ils avaient longé les murs du bâtiment en rampant sous les fenêtres, puis ils avaient marché à pas de loup vers la barrière. Ce devait être ses acrobaties idiotes qui avaient dû alerter. Il se maudissait. Surtout que là, ils étaient bien à la vue. Les lampes-torches de leurs poursuivants braquées directement sur eux. "Mais balance tes trucs de l’autre côté, bordel!" Oui Cas était en panique et oui, il n’avait pas du tout pensé que son meilleur pote était toujours handicapé d’un bras. Connaissant Max, il faisait tout son possible pour faire de son mieux et grimper rapidement malgré tout le matos qu’il traînait et son bras plâtré. Son ami était loin d’être un fainéant. Il voulait se sauver autant que le Hennessy. Le problème était que l’ouverture était assez grande pour une seule personne et ils devaient donc y aller chacun leur tour. "Donnes-moi ta mitraillette, ça te fera ça de moins!" Il attrapa l’arme que venait de laisser tomber Max et passa la ganse par-dessus sa tête. L’homme leur cria à nouveau après, ce qui donna une poussée d’adrénaline au jeune Hennessy. Il posa sa main sur le dos de Max en lui donnant une bonne poussée pour que ce dernier puisse franchir les derniers mètres qui le séparaient du sommet. Le voyant figé en haut, Cas lui cria de se dépêcher et d’arrêter de regarder la belle vue. Max lui révéla qu’il y avait un chien à leurs trousses. Casey échappa un fuck retentissant. Il ne manquait plus que cela. Finalement, ils n’avaient pas pensé à tout. L’arrivée du chien méchant n’avait jamais effleuré leurs esprits parce que des endroits surveillés par des chiens de garde, c’était bon pour les films. Les yeux du garçon s’étaient ouverts grands de terreur parce qu’il y avait bien un foutu cerbère qui se dirigeait droit sur eux telle une flèche. On ne le voyait pas encore précisément, mais ils pouvaient entendre les jappements et ce n’étaient pas ceux d’un petit chihuahua, mais bien ceux d’un énorme chien bien dressé et prête à attaquer sauvagement les intrus qui avaient osé pénétrer son territoire. Casey s’imaginait les dents acérés et hyper pointues et la bave coulante sortant de la gueule de la bête enragée. Il approchait rapidement et Casey n’avait vraiment pas envie de lui laisser un morceau de peau ou pire, de jambe. Il attrapa la main que son ami lui tendait et il grimpa. Ce qui n’était vraiment pas évident avec deux armes qui s’accrochaient dans tous les trous émaillés.

Le chien furieux les rattrapa finalement et il posa ses pattes avant sur la clôture, la faisant vaciller. Cas se retint de justesse d’une main. Le doberman crachait, jappait et tentait de le mordre. La jambe de Casey se trouvait juste à quelques centimètres de la gueule du chien qui faisait claquer ses dents comme un crocodile. Cas donna un coup de pied dans le vide pour le faire reculer. Les pas de l’homme se rapprochaient eux aussi. Le propriétaire des lieux qui venait s’enquérir  de la prise de son fidèle compagnon. Ils étaient faits. C’était fini. Comment avaient-ils pu penser s’en sortir comme des fleurs?  "Dégage le cabot!" Il s’empara de son fusil et se félicita d’avoir rempli le réservoir de balles avant de quitter la réserve. Il tira une fois. Le sol à côté de l’animal se teint de vert. Il tira à nouveau et cette fois-ci, la balle éclata directement sur le museau du chien qui recula en chialant. Casey en profita pour monter en quatrième vitesse. "Pousse-toi! Il arrive!" Casey était porté par l’adrénaline et il pouvait paraître légèrement excessif, mais Max était habitué. Lorsque Cas était énervé, il était tout sauf poli et parfois ses paroles étaient dures et on avait l’impression qu’il donnait constamment des ordres à son acolyte. Ça avait toujours fonctionné comme ça entre eux. Sans le vouloir et petit à petit, Cas était devenu le « chef » de la bande. Celui qu’on écoutait et dont on voulait connaître l’opinion. Max en avait jamais été jaloux préférant être celui qui se lance tête première dans l’aventure sans se poser de question.

Arrivé à son tour au sommet, il tourna la tête pour vérifier où se trouvaient le maître et son chien. L’homme n’était qu’à quelques enjambées de la muraille. "Merci pour ton matos, mec!" Pour appuyer ses dires, il brandit l’un des fusils vers le haut. En bas, le chien taché de vert jappait de toutes ses forces. Casey rigola, fier de cette petite escapade. Il passa de l’autre côté de la clôture. Il descendit quelques pas en s’accrochant, puis se laissa tombé parvenu à une certaine hauteur. "Ça va? On ferait mieux de filer!" Demanda-t-il à pote en lui donnant une petite tape dans le dos. Il lui donna rapidement sa mitraillette et couru dans la forêt pour s’éloigner le plus possible du propriétaire et de son fou de chien. Vous allez le payer! Entendirent-ils au loin et Casey éclata de rire. "Putain, on a eu chaud, mec!"

made by roller coaster

___

I'm a nightmare, you're a unicorn


Revenir en haut Aller en bas
Max EzelMutant
avatar

AYAYAYYAYA
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il fait exploser des trucs et c'est trop cool.
Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Jake, Poppy et Altaïr
1194
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are happy now (La la la)   Dim 12 Juin - 12:30

Max, perché en haut du grillage, faisait ce qu'il pouvait pour aider son pote à fuir l'espèce de cerbère qui gardait non pas la porte mais plutôt le paint ball local. La bestiole menaçait de bouffer le pauvre Casey comme le bon morceau de bacon qu'il était mais le fait était que le Ezel ne pouvait pas faire grand-chose pour sortir son meilleur ami du pétrin dans lequel il était... Une chance pour son besto, il avait de la ressource en solo, et il se débarrassa momentanément du chien à coup de tir de pistolet de paint ball. Surement histoire de faire plus stylé, il avait rajouté une phrase choc, qui manquait encore un peu de piquant, mais excusons-les, ils se faisaient pas courser par des chiens enragés tous les jours. « Dégage le cabot! » L'action du Hennessy avait valu une vive réaction de la part de Max qui en restait sur le cul d'admiration. Quel jeune homme n'aurait pas rêvé de se sortir d'un mauvais pas à coup avec une explosion de peinture verte, sérieusement ? C'était juste le summum du stylish à ce niveau-là ! Alors franchement, cette action restera dans les annales et elle méritait bien un « Wooooow! » impressionné que Max lança sans même qu'on le lui demande.

Il était toujours perché en haut du grillage et il se rendit soudain compte que Casey avait passé la seconde et qu'il s'était mis à grimper à vitesse grand V. Fallait dire qu'il n'était pas sorti d'affaire et que le chien pouvait à tout moment lui bondir dessus.
Il n'était pas rare que son ami lui hurle ce qui était clairement un ordre sec d’autorité. Pourtant il fallait savoir que Max n'était pas du genre à prendre mal ce genre de ton intraitable, d'autant plus que Casey avait tout de même souvent raison. Alors quand son ami lui balançait sans ménagement un truc du genre de : « Pousse-toi! Il arrive! », Max se contentait d'exécuter les ordres en sautant de l'autre côté du grillage tandis que Casey se la pétait pour deux en hurlant à l’intention du gérant du paint ball. « Merci pour ton matos, mec! ». Max éclata de rire en même temps qu’il atterrit sur ses pieds aisément. Il fallait dire que les deux jeunes hommes étaient rompu à l’art du parkour, qui avait initialement valu à Casey un tour à l’hôpital mais passons. Le fait était que ce genre d’acrobatie était plus que dans leurs cordes. Une fois réceptionné, le Ezel se poussa pour laisser la place à Casey qui toucha terre quelques instants après lui au même endroit. Les deux compères sains et saufs se regardèrent alors, tout le deux parfaitement conscients qu'ils avaient grand intérêt à se barrer de la fissa.

« Ça va? On ferait mieux de filer! » Ca, on ne le lui redirait pas deux fois. Et Max voyait bien plus d'une raison à donner pour argumenter dans le sens de son ami. La plus importante de toutes restait l'énorme molosse qui avait failli bouffer Cas quelques instants plus tôt. Max avait d'ailleurs une grande théorie sur celui-ci, théorie qu'il partagea, bien entendu, avec son meilleur ami. « Ouais, il est capable de sortir le chien le gars. Puis s’il fait ça on est grillés ! L'odorat toussa toussa, il nous retrouve en trente secondes le machin là. » Tout en disant cela, Max montra d’un signe de tête le chien, recouvert de vert, qui continuait de japper joyeusement tout en grognant sur eux d’un air mauvais depuis son côté du grillage. Y’avait pas à dire Max préférait son chien, et c’était d’ailleurs ce dernier qui vérifiait les dernières paroles du Ezel. Roxy, son border collie hyperactif, et Eggsy, le shiba inu de sa jumelle, n'étaient peut être pas des énormes molosses qui bouffaient les gens, mais ils étaient capable de retrouver les jumeaux Ezel par tout temps, à chaque heure de la journée et peu importait la distance qui les séparer d’eux (oui j’exagère je saiiis). Non franchement, la nature ne mettait pas les animaux et les hommes sur le même pied d’égalité parce que Max aurait adoré avoir ce super pouvoir là. Mais l'évolution ne lui avait offert que deux jambes pour courir et, en grands sportifs qu'ils étaient, Casey et Max avaient pris leurs jambes à leurs cous, s'enfonçant ainsi dans la petite forêt avoisinante. Au loin, ils pouvaient encore entendre le propriétaire qu’ils venaient de voler. Visiblement, ce dernier l’avait mauvaise, ce que n’importe qui pouvait comprendre vu la situation. N’importe qui sauf les deux jeunes hommes qui, eux, étaient hilares. « Vous allez le payer! »

Ils pouvaient respirer un peu, après tant d’émotion, et il était maintenant l’heure du débriefing. « Putain, on a eu chaud, mec! » Ils avaient eu très très chaud même ! Max était surexcité et ça se voyait parce qu’il parlait plus vite que d’habitude et il faisait des grands gestes avec ses bras. En l’occurrence, il posa sa main non plâtrée sur l’épaule de Casey, le secouant presque, alors qu’il revivait la scène dans sa tête. « J'te jure à un moment j'ai cru que t'allais perdre un mollet quoi ! Il est passé à ca de te mordre ! A ça ! » Il colla sa main devant le visage de Casey, montrant le « ca » en question en espaçant légèrement son pouce de son index. Oui, c’était pas passé loin, un peu plus et ils auraient fini aux urgences, encore. « Ce que tu lui as mis n'empêche, pauvre chien c'est son boulot de te bouffer et toi tu l'asperges de vert. C'était énorme ! » Et Max était reparti dans des grands gestes des bras. Il marchait à l’adrénaline et il pouvait se vanter d’en avoir eu une bonne dose pour le coup. La conclusion de tout cela était bizarrement, pour lui, qu’ils devraient piquer des trucs plus souvent. Allez chercher la logique…

Une fois le débriefing effectué, les deux jeunes hommes pouvaient maintenant se concentrer sur leur but initial : faire un paint ball urbain en toute illégalité. Max avait vraiment hâte qu’ils passent à l’action. Après des semaines à s’emmerder à cause de ses blessures, ils méritaient bien un peu d’action. « Mais on s'en tape parce que... On a réussi mec ! » Le Ezel arborait un énorme sourire enjoué et il leva le bras en l’air pour qu’ils célèbrent leur victoire à coup de highfive bien mérité. « Allez viens on coupe par la, y’a la plage derrière, ça sera parfait comme terrain de paint ball. » Une fois cela dit, le lycéen se mit en marche d’un pas rapide. Il était pressé de commencer leur bataille et ça se voyait.

___


LINE OF FIRE

Convince yourself to be someone else and hold back from the world your lack of confidence. What you choose to believe in dictates your rise or fall.  ©️shinouh

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Blaze
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il est PYROKINÉSISTE. Il peut manipuler et contrôler le feu en autant qu'une source soit présente. Lorsqu'il se trouve sous de fortes émotions, il peut créer le feu à partir de ses mains, mais c'est arrivé seulement deux fois. Il est invulnérable à la chaleur et aux flammes.
Maria, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary
750
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are happy now (La la la)   Mar 12 Juil - 17:10

We are happy now

lalala


Avec Max et Casey, un simple jeu prenait des proportions gigantesques. Chaque idée devenait une aventure loufoque. Tout ne se passait jamais comme prévu. Soit l’un d’eux se blessait, soit rien ne fonctionnait, soit ils se faisaient remettre les pieds sur terre par les filles, soit ils se faisaient courir après par un chien qui aurait pu passer pour un ours. Résultat : ils avaient toujours une histoire à raconter. Et Casey adorait ça. Chaque jour, il se trouvait chanceux d’avoir trouvé une personne avec qui faire le con. Une personne qui embarquait avec lui dans toutes les folies inimaginables sans poser de questions et pire, qui avait des idées beaucoup plus farfelues que lui. Les deux garçons ne s’étaient jamais disputés ou en avaient jamais eu assez de l’autre. Ils se parlaient tous les jours, même si l’un d’eux n’était pas en ville. Ils étaient inséparables. Ils étaient pires qu’un couple dans les débuts d’une relation. Alors, il n’était pas surprenant que Max soit resté perché en haut de son grillage tout le temps que Casey se battait avec le colosse. S’il était arrivé quoique ce soit au Hennessy, le Ezel n’aurait pas hésité une seule seconde pour lui venir en aide, malgré son bras cassé. C’est entre autre pour cela que les deux garçons n’avaient pas peur de prendre des risques, car chacun savait que l’autre était là pour surveiller ses arrières.

Casey était toujours sur l’adrénaline et son cœur battait rapidement à la recherche d’oxygène, mais aussi d’excitation lorsqu’ils s’arrêtèrent loin du grillage de la propriété privée. Il avait un large sourire sur le visage. Il avait eu chaud, mais bon sang qu’il aimait se retrouver dans cet état d’euphorie et de peur de se faire prendre. Il se pencha vers l’avant pour reprendre son souffle tandis que Max s’égosillait  sur leur réussite. Cas pouffait de rire aux mimiques et aux grands gestes que son ami faisait pour  illustrer ses propos. "C’était pas un chien merde, c’était un loup! "C’était vrai qu’il était passé bien près de se faire arracher un morceau de peau de son mollet. Ou son mollet au complet, d’ailleurs. À voir la rage dans les yeux de l’animal, il n’aurait pas été surpris que ce dernier lui arrache la jambe au complet. Au moins, les coups de balles de peinture avaient réussi à le surprendre quelques secondes pour donner le temps à Casey de se défaire et de monter la clôture et s’éloigner de la furie. Il ne savait pas comment il se serait sorti du pétrin s’il n’avait pas eu son arme chargé de munitions avec lui. Sinon, les deux adolescents seraient sans doute en train de se faire sermonner par le propriétaire qui aurait appelé la police et les parents Ezel. C’était ces derniers qui faisaient le plus peur à Casey. Il avait tellement de respect pour eux qu’il détestait les décevoir. Surtout qu’ils leur avaient bien ordonné de rester sagement à la maison et de ne pas faire d’idioties pour éviter d’autres accidents. Cas ne pouvait pas vraiment leur en vouloir. Ils devaient être fatigués de toujours se rendre à la clinique ou à l’hôpital parce que leur fils et son ami n’avaient aucune notion de danger et que les mots précaution, risque et faisabilité ne faisaient pas partis de leur vocabulaire. S’ils avaient une idée derrière la tête, ils ne se posaient pas de question, ils s’arrangeaient pour la tenter. " Heureusement qu’il m’a pas touché le cleb’, je lui aurais défoncé sa tronche!"Il éclata de rire et frappa fièrement dans la main que son ami lui présentait. Maintenant, ils étaient tirés d’affaires et ils pouvaient faire leur guerre de paintball en toute liberté.

Ayant repris leur souffle et étant un peu plus calmés de cette grosse montée d’énergie, ils pouvaient se rendre sur la plage. À cette heure, il n’allait pas y avoir beaucoup de personnes sauf peut-être quelques fêtards qui seraient trop occupés à boire pour faire attention à eux. Cas suivit son pote à travers les arbres. Dès qu’ils touchèrent le sable, Casey leva son arme et tira dans le dos de Max. "Oh pardon! C’est parti tout seul!" Il pouffa de rire parce que c’était totalement délibéré, mais avant que Max ne riposte parce que c’était certain qu’il voulait se venger, le Hennessy fit stop de la main pour l’arrêter, les yeux rivés sur une voiture qu’il connaissait trop bien. Il pouvait la reconnaitre n’importe où. La marque était commune, mais il y avait un collant dessus qui ne trompait pas. C’était celle de Chris, celui qui avait fait du mal à Spencer. Il devait être sur la plage…Les mains de Cas se crispèrent sur son arme. Il pointa du doigt l’automobile. "La blanche, c’est celle de l’enculé qui a fait du mal à ta sœur."


made by roller coaster

___

I'm a nightmare, you're a unicorn


Revenir en haut Aller en bas
Max EzelMutant
avatar

AYAYAYYAYA
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il fait exploser des trucs et c'est trop cool.
Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Jake, Poppy et Altaïr
1194
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are happy now (La la la)   Sam 3 Sep - 14:24

Casey et Max avaient parcouru la petite forêt pour déboucher sur la plage. Là, les pieds dans le sable ils allaient pouvoir commencer la bataille du siècle, il fallait juste qu'ils lancent le coup d'envoi. Max se tourna vers son ami et, comme quoi il y avait de bon timing dans la vie, c'est juste à ce moment-là que Casey lui tira dessus sans prévenir. Il avait bien visé le ptit con. Max avait maintenant un énorme spot vert en plein sur son tee-shirt. Les bras ballants, le Ezel regarda son ami qui était bidonné de rire. « Oh pardon! C’est parti tout seul! » Max leva les bras en l'air comme pour demander ce qu'il avait bien pu se passer dans la tête de son besto. À vrai dire il savait exactement ce qu'il en était : Casey avait tiré comme ça, pour le fun, parce que les deux inséparables étaient comme ça. N'empêche que ce coup bas valut les reproches du jeune homme qui, s’il ne lui en tenait pas rigueur, méritait tout de même de s'en plaindre. « Putain mec t'es un traitre ! Dans le dos sérieux ? » Ca donnait le « la » de leur bataille à venir : tous les coups seraient permis. Et même si il arborait un air offusqué, Max ne peut réprimer un sourire amusé. Parce que oui, ça l'amusait. Ils étaient dehors, profitaient du beau temps, et allaient pouvoir se dépenser après des semaines à glander dans la maison des Ezel. Max était d'ailleurs sur le point de répliquer au coup de Casey, lançant ainsi définitivement leur beach paint ball improvisé.

Mais son pote l'avait stoppé net, pointant du doigt une voiture. Le jeune homme s'exclama à l'intention du Ezel. « La blanche, c’est celle de l’enculé qui a fait du mal à ta sœur. » Max se retourna sans trop comprendre de quoi parlait son meilleur ami et le fait de voir simplement une série de voitures dont une était blanche, ne l'aidait pas du tout. Il fallut plusieurs secondes à Max pour enfin capter de qui parlait Casey, ne voyant pas qui pouvait bien être le type qui « avait fait du mal à Spencer ». Sa première réaction fut d’être scandalisé d’apprendre qu'un gars avait tapé sa sœur. La jeune femme avait une tête d'ange même si le fait était qu'elle était loin d'en être un, et l'idée qu'on puisse la violenter avait de quoi énerver son jumeau. Puis en faisant fonctionner ses neurones un peu aphasiques, le lycéen comprit finalement ce dont parler le Hennessy. C'était bien moins grave que ce qu'il pensait mais même si Max n'était pas un gars violent ou vengeur comme ce superhéros de Casey, il n'en restait pas moins qu'il trouvait ce Chris complètement nul. Il plissa des yeux en scrutant le parking adjacent et plus particulièrement les environs à la recherche de la tête de cul de l'ex de sa sœur mais il ne le vit pas ce qui le rendit un brin sceptique. « Sérieux ? » D'un côté le fait de ne pas voir le Chris en question était même mieux. Cela donna une idée à Max qui sembla presque couler de source. Le lycéen se retourna vers son ami et il afficha un sourire typique. Clairement il allait lui sortir une de ses grandes idées, qui faisait les mauvais coups foireux dont ils avaient le secret. Ils étaient les rois pour ça et le démontreraient encore ce jour ci. « Vas-y, on va le pourrir le gars ! Il comprendra rien ! »

Max n'attendit pas la réponse de son pote sachant très bien qu'il serait plus que partant avec cette idée. C'était même trop parfait, un coup du destin, parce qu'ils avaient justement plein de charges de peinture pour refaire la décoration de la caisse du Chris en question. Ça allait être digne d'un Picasso, d'un Raphaël voir mieux : qu'un de Vinci. Une véritable œuvre d'art. Les deux futurs peintres en herbe étaient partis en catimini en direction de la voiture, prenant grand soin de ne pas se faire griller par les gens aux alentours. Arrivés devant le carrosse de métal, Max chargea son arme de sa belle peinture rose et alors qu'il allait vider son chargeur sur la belle voiture aussi blanche qu'une toile vierge, il remarqua le petit détail qui changeait tout. Max se tourna à nouveau vers Casey et son sourire prit même un air satanique alors qu'il lui tapait l'épaule pour attirer son attention. « Il a laissé ses fenêtres ouvertes ! On va lui ravager l'intérieur en plus ! » Aussitôt dit, aussitôt fait, Max passa la pointe de son pistolet à peinture à l'intérieur de l'habitacle et il repeint celui-ci sans aucun ménagement. Il trouvait ça infiniment drôle et fut pris d'un fou rire lorsqu'il vit la peinture gicler sur les vitres. Une fois que son œuvre fut parfaite Max se pencha sur l'aspect extérieur de la voiture qui manquait aussi d’un peu de rose.

Leur élan créatif fut cependant coupé dans le vif par l'arrivée d'un type qui pressa le pas, inquiété de voir deux ados en furie tourner autour de sa précieuse voiture. « Hé ! Vous faites quoi là !? C'est ma voiture ! Bande de ptits connards ! » Max se redressa rapidement et regarda le type partir au galop dans leur direction. Le jeune homme écarquilla les yeux de surprise, et aussi un peu de peur, parce que le type en question était putain de balèze et, pour couronner le tout, il était suivi de deux de ses potes encore plus balèzes que lui. Il s'arrêta aussitôt de peinturlurer la voiture et alors qu'il faisait quelques pas en arrière il dit à l'intention de Casey comme si cela n’avait pas été une évidence. « Je crois que tu t'es un peu trompé là Cas... » Ils avaient grand intérêt à courir vite. Très vite.

___


LINE OF FIRE

Convince yourself to be someone else and hold back from the world your lack of confidence. What you choose to believe in dictates your rise or fall.  ©️shinouh

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Blaze
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il est PYROKINÉSISTE. Il peut manipuler et contrôler le feu en autant qu'une source soit présente. Lorsqu'il se trouve sous de fortes émotions, il peut créer le feu à partir de ses mains, mais c'est arrivé seulement deux fois. Il est invulnérable à la chaleur et aux flammes.
Maria, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary
750
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are happy now (La la la)   Jeu 20 Oct - 14:31

We are happy now

lalala

Le sang bouillait dans les veines de Casey. La colère était montée tout d’un coup dès qu’il avait aperçu la voiture blanche. Ses doigts s’étaient aussitôt crispés sur son arme et son doigt s’était dangereusement posé sur la gâchette. Il ne pensait désormais plus qu’à elle et à se venger pour Spencer. La bataille amicale avec Max était désormais reléguée au second rang. Il devait régler ce petit pépin avant de passer à autre chose. Il savait que s’il ne faisait rien, il allait y penser toute la soirée et avoir un sentiment d’inachevé qui le poursuivrait plusieurs jours. Il allait s’en vouloir s’il ne faisait rien alors que l’occasion lui était offerte sur un plateau d’argent. Il ne comprenait pas ce besoin de s’attaquer à la voiture du type qui avait blessé la jumelle de Max. Mais, ça le travaillait au plus profond de son être. Spencer était une amie très chère et il avait détesté l’a voir si mal en point à cause d’un idiot qui ne savait pas la chance qu’il avait d’avoir une fille comme elle. Mais, cette nécessité de s’en prendre à lui allait au-delà de l’amitié. C’était comme s’il se sentait obligé de défendre l’honneur de son amie. Comme un preux chevalier. D’un autre côté, c’était grâce à cette rupture que les deux amis s’étaient embrassés. Un doux baiser que Casey tentait d’oublier, mais qu’il n’y arrivait pas. Il ressentait toujours les lèvres de la belle brune sur les siennes. Il aurait aimé le prolonger à l’infini, mais il avait dû briser le charme pour des raisons qu’il croyait bonnes. Depuis, c’était bizarre entre les deux adolescents. Cas en voulait donc doublement à Chris d’avoir non seulement humilié Spencer, mais aussi d’avoir mis de l’incertitude dans sa tête. Il était mélangé de tout ce qu’il ressentait à présent et il ne savait plus comment réagir face à elle. Il faisait comme si de rien était et que rien ne s’était passé entre eux. Il se disait qu’un jour il oublierait, quitte à croire réellement qu’il avait rêvé de tout cela. Il ne voulait pas non plus que la dynamique de leur quatuor change. Elle était parfaite ainsi et rien ne devait changer. Cas savait que tout cela frustrait la jeune fille, mais pour le moment, il ne trouvait pas d’autres solutions. Quoi qu’il en soit, il voulait se venger. Il le devait. Il avait envie d’enlever ce sourire fendant de ce crétin et s’attaquer à sa voiture semblait être la plus merveilleuse des idées.

C’était maintenant ou jamais. Les deux garçons ne pouvaient pas passer à côté de cette chance qui se présentait à eux. Un sourire carnassier et conspirateur s’afficha sur ses lèvres lorsque Max dit tout haut ce que Casey pensait tout bas. Ils avaient eu la même idée. Cas pouvait toujours compter sur son meilleur ami pour le suivre dans ses plus belles tentatives de vengeance. Max ne posait jamais de question. Il exécutait. Sa seule condition était que ça devait être amusant. Et quoi de plus amusant que de repeinturer une voiture blanche presque neuve et probablement coûteuse à l’aide de balles de paintball roses et vertes? Max et Casey s’avancèrent d’un même mouvement et d’un même rythme vers leur cible en faisant tout de même bien attention de ne pas se faire voir. Ses yeux plissés étaient rivés sur ce qui leur servirait de toile et il passa sa langue sur sa lèvre inférieure de satisfaction. Oh que oui, ils allaient le pourrir ce gars. Il n’allait absolument rien comprendre quand il reviendrait de sa petite fête sur la plage. Casey voulait voir sa réaction et son visage se décomposer lorsqu’il verrait sa précieuse. Max donna le premier assaut et Hennessy suivit le mouvement. Il déchargeait son réservoir sans se soucier de la bataille qui devait arriver après. Il mettait du vert partout en n’oubliant aucun endroit du carrosse. Puis Max lui signala d’une voix excitée que les fenêtres étaient restées ouvertes. Les yeux de Casey s’écarquillèrent de folie. C’était tout simplement trop beau. Trop parfait. Max s’occupa donc de l’intérieur tandis que la peinture verte continuait d’exploser sur l’extérieur. Son sourire n’avait pas quitté sa bouche un seul instant. La colère avait fait place à un sentiment de d’euphorie bienfaisant. C’était la thérapie parfaite.

Alors qu’ils continuaient leur chef-d’œuvre, un type assez costaud les interpella et leur cria que c’était sa voiture. Casey stoppa net tout mouvement et il devint blême. Ses yeux bleus alternaient entre la caisse couleur vomi et le mec, et ses amis, qui s’avançaient dangereusement et rapidement vers eux. Non. C’était impossible. C’était la voiture de Chris, Casey en était certain! Or, le baraqué, n’était pas Chris mais il était en colère. Et ça se comprenait. Le cœur de l’étudiant de Xavier se mit à battre rapidement. "Fuuuuuuuuuuuuuuuuuck. J’étais certain que…" Il n’eut pas le temps de se poser plus de questions, Max le tira par le collet de son chandail et Casey du se retourner et s’enfuir. Pour la deuxième de la soirée, on voulait leur faire la peau. C’était sûrement un record! Les deux garçons prirent leurs jambes à leur cou et retournèrent en vitesse dans la végétation. Au moins, les types devaient être légèrement incommodés par l’alcool et autres substances et les deux adolescents avaient donc l’avantage, mais ils devaient courir vite et s’éloigner de la plage le plus possible.

Au bout d’une dizaine de minutes de course folle, Casey s’arrêta le dos penché et les mains sur les genoux pour reprendre son souffle. Il tendit l’oreille et il soupira de soulagement en attendant pas de bruit. Il pouvait néanmoins entendre des voix au loin. "Merde. Je suis désolé. Je pensais vraiment que c’était la sienne. " Il passa une main dans ses cheveux. "J’espère qu’ils ont pas vu notre visage…Merde. Merde…" Il avait perdu son sourire et il s’en voulait à présent. Aveuglé par sa soif de vengeance, il n’avait pas fait attention plus que ça et il avait embarqué Max, déjà blessé, dans sa fureur. Ça aurait vraiment pu être dangereux et ils auraient pu prendre toute une raclée. "Ça va?"

made by roller coaster

___

I'm a nightmare, you're a unicorn


Revenir en haut Aller en bas
Max EzelMutant
avatar

AYAYAYYAYA
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il fait exploser des trucs et c'est trop cool.
Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Jake, Poppy et Altaïr
1194
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are happy now (La la la)   Dim 4 Déc - 15:47

Ils n'ont pas le choix et se lancent dans une course poursuite dont ils n'ont pas trop de mal à être les gagnants. Les gars qui leur courent après ne sont pas tout frais alors qu’eux, au contraire, sont deux ados athlétiques qui ont l'habitude de prendre leurs jambes à leur cou pour éviter les ennuis. Alors après quelques minutes de course effrénée, ils finissent par prendre le large, assez pour pouvoir se vanter d'avoir définitivement distancé les pauvres victimes de leur vengeance colorée. C'est tout de même dommage qu'ils se soient plantés de voiture. La repeindre entièrement a été une idée de génie malheureusement employée contre la mauvaise personne. Mais ça reste incroyablement marrant, si bien que Max en reste grisé d'adrénaline et de joie. C'est presque pathologique chez lui, les conneries, ça le rend heureux. « Merde. Je suis désolé. Je pensais vraiment que c’était la sienne. » Clairement Casey est bien plus ennuyé par toute cette histoire que Max. Son besto a pourtant un capital connerie aussi imposant que celui du Ezel cependant il a ce petit plus qui fait qu'il se soucie des autres et se sent toujours responsable de tout. Max n'a jamais envié cela chez son ami. Il est officiellement et officieusement le chef de leur quatuor et se débrouille à merveille avec ça et c'est pas Max qui irait le contredire de manière générale. Lui, tout ça, ça lui passe bien au-dessus de la tête. D’ailleurs, il écoute à peine Casey quand celui-ci s'inquiète tout seul d'un rien. « J’espère qu’ils ont pas vu notre visage…Merde. Merde… »

Il est fatigué et se tient les côtes tout en rigolant. Un peu plus et on le prendrait pour un fou et c'est peut-être ce qu'il est au fond. Il se redresse, retrouvant son souffle petit à petit, et regarde s’il lui reste quelques charges en stock dans son arme de paintball... pendant ce temps Casey continue de s'en faire pour un rien. « Ça va? » Max ne prend pas le temps de répondre à cette question. A la place, il braque son arme de paintball en plein sur son meilleur ami et il vide son chargeur sur fond de rire de gros taré. « AHAHHAHA ! Vengeance ! » C'est pour ça qu'ils sont venus à la base : se faire une petite bataille sympa en bonne et due forme. La bataille en question aura duré le temps d'une petite dizaine de tirs et c'est bien dommage. Ça dure à peine quelques secondes et le rire de Max retombe comme il est apparu : en un éclair. C'est un peu décevant à vrai dire. Quand Casey avait proposé qu'ils aillent piller un paint ball, Max avait été ultra excité à l'idée d'une bataille urbaine et colorée. Ça faisait quelques bonnes semaines qu'il était cantonné à la maison et la pile électrique qu'il est vivait très mal la situation. Il aime bien les jeux vidéo certes, un film ça occupe aussi, mais il s'en lasse très vite, préférant de loin les activités extérieures qui lui sont pourtant interdites. Mais là, ils avaient vraiment eu de quoi s'amuser ! Avoir passé l'ensemble de leur munitions dans la repeinte d'une voiture est tout de même moins marrant que de passer une heure à tenter de dégommer son besto... Enfin, Max est de nature positive et il se contentera de cela et puis, si on y regarde de plus près, ils se sont bien marrés quand même. « Bon c'était mes dernières par contre, c'est foutu pour notre bataille. » Et voici la fin de leur aventure. Max abaisse son arme et il hausse des épaules. Dommage.

Il est pire qu'une girouette et se demande déjà ce qu'ils vont faire maintenant. Leur mission du jour les a occupés une bonne partie de l'après-midi et tout ce qu'il se dit c'est qu'il retournerait bien à la casa Ezel pour aller en faire le tour des placards. Ils méritent bien un casse-croûte pour se remettre de leurs émotions. En plus les filles ont dû rentrer et il ne serait pas contre quelques bisous de sa blondinette de petite copine. Non pas que Casey ne soit pas canon, mais Max se passe bien volontiers de ses bisous à lui. Bref, un petit tour à la maison, ça fait jamais de mal. « On rentre ? J'ai la dalle. » C'est que ça creuse de faire des conneries aussi. Lançant le grand départ, le Ezel balance une tape amicale à destination de l'épaule de son meilleur ami. Comme d'habitude leur sortie a été pleine de rebondissements et c'est ce qu'il adore avec lui. Casey est aussi foufou que lui, en plus malin certes, mais capable du pire aussi. Max ne doute pas qu'ils seront amis à vie, c'est d'ailleurs la seule chose dont il est réellement sûr. Des journées comme celle-ci, ils en ont encore des milliers à vivre.

___


LINE OF FIRE

Convince yourself to be someone else and hold back from the world your lack of confidence. What you choose to believe in dictates your rise or fall.  ©️shinouh

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Blaze
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Il est PYROKINÉSISTE. Il peut manipuler et contrôler le feu en autant qu'une source soit présente. Lorsqu'il se trouve sous de fortes émotions, il peut créer le feu à partir de ses mains, mais c'est arrivé seulement deux fois. Il est invulnérable à la chaleur et aux flammes.
Maria, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie, Clary
750
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are happy now (La la la)   Ven 9 Déc - 20:43

We are happy now

lalala

Casey n’arrivait toujours pas à croire qu’il s’était trompé de voiture. Elle était identique à celle de Chris. La même couleur, la même marque, la même couleur de jante bleue-gris… Ou pas. Quand Cas se revoyait entrain de vider le chargeur de son fusil sur la carrosserie, la couleur des jantes de roues lui paraissait strictement grise. Aucune teinte bleutée apparente. "Fuck. Bravo Casey. Le faiiiiiiil." Dit-il tout haut plus pour lui-même en donnant un coup dans un caillou. Il avait vraiment dépassé les bornes. S’il avait pris une petite minute de plus pour être certain de son coup, les deux amis ne seraient pas là à cracher leurs poumons d’avoir trop couru pour se sauver de fous furieux. S’il n’avait pas voulu autant venger l’honneur de Spencer, ils seraient en train de faire leur bataille de paintball comme ça devait être le cas dès le départ. Le jeune Hennessy se sentait mal, non seulement pour avoir utilisé la bagnole d’un inconnu comme toile d’œuvre d’art, mais aussi pour Max. Il avait gâché leur soirée. Une soirée qui s’annonçait des plus amusante et folle qu’il avait été réduite à néant parce qu’il n’avait pas pris la peine de vérifier comme il faut. Oui, Casey avait son lot de conneries derrière la cravate, mais il ressentait un réel malaise pour sa dernière bourde. Il détestait s’en prendre à des innocents. Il pouvait se blesser autant qu’il fallait, il n’aimait pas quand ça touchait les autres. Il rageait. Ça allait coûter une petite fortune pour remettre la carrosserie intacte. Les balles n’avaient pas seulement laissé des marques vertes ou roses, mais aussi de très jolies bosses. Si Casey était plus en moyen, il se serait dénoncé et aurait proposé de payer la facture, mais il n’avait pas d’argent et il ne pouvait pas demander à Max ou à ses parents. Il allait devoir vivre avec cela pendant longtemps. Il se doutait qu’un jour, il en rigolerait et que ce serait une drôle d’histoire à raconter à ses enfants, mais pour le moment, il se sentait misérable et idiot.

Quant à Max, il ne semblait pas lui en vouloir plus qu’il ne fallait. Au lieu de répondre à sa question, il leva son arme et la pointa directement vers Cas qui n’eut que le temps de mettre ses bras devant son visage et de se recroqueviller sur lui-même pour se protéger de l’assaut rosée. Accompagnant son besto, il fût pris d’un fou rire et tenta de s’emparer à son tour de son pistolet pour riposter. Il réussit à envoyer quelques projectiles à l’aveuglette vers son adversaire sans savoir s’il l’avait touché. Mais rapidement, la gâchette força dans le vide signifiant la fin de leur bataille. "Mouais…pareil pour moi." C’est vrai que c’était dommage. Ils auraient pu jouer les commandos toute la soirée, mais ils devaient se contenter de ces deux minutes d’euphorie. "Désolé, mec. " Casey savait que ses excuses étaient inutiles. Max n’était pas du tout rancunier, même si on pouvait lire une légère déception sur son visage. Le Hennessy prenait l’entière responsabilité de ce fiasco, même si en y repensant, leur soirée avait été loin d’être banale. "Ouais, moi aussi. J’te paye le Macdo, je te dois bien ça. " À son tour, il donna une tape dans le dos de son poto. Un gros big mac et les filles les attendaient.

RP TERMINÉ

made by roller coaster

___

I'm a nightmare, you're a unicorn


Revenir en haut Aller en bas
 
We are happy now (La la la)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Happy Birthday Disneyland Paris : 18 Ans de Magie.
» Happy Birthday Claudy !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
» HAPPY BIRTHDAY TO TSIPPORA........
» Happy Diwali
» Happy Xmas, War Is Over [Fini] ^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: