Partagez | 
 

 Oops, sorry ! [Pv Connor et Jennifer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Détecteur de mensonge. Connor arrive à percer les mensonges à travers un simple regard. Il sent quand on lui ment par une simple sensation et peux donc être très utile lors d'un interrogatoire.
Keith/Malik/ Amélia/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
585
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Oops, sorry ! [Pv Connor et Jennifer]   Dim 9 Avr - 18:06

Oops, sorry !
Jennifer & Connor
••••

Alpha House... L'endroit en lui-même n'était pas très réjouissant. Tandis qu'il se retrouvait seul, dans cette salle qui ressemblait fortement à une prison, Connor jeta un coup d'oeil aux alentours. Ce genre d'endroit, lui rappelait un peu les services médicaux, installés à la va vite, sur les camps de base en Irak. Sauf qu'ici, c'était quand même beaucoup plus calme, plus propre, plus organisé, plus structuré aussi. Le SHIELD avait réaménagé ce bâtiment pour accueillir les infectés. Il n'y avait pas d'amputation forcé, de hurlements stridents ou encore, de cadavres recouverts à la va vite par un drap tâché. Il y avait seulement le même état d'esprit. La même odeur aussi : celle de blessés, de produits médicaux. Le genre de lieu qui te mettait de toute façon très mal à l'aise et dont tu n'avais pas envie de rester.

L'homme poussa un soupir, ne montrant cependant aucune trace d'émotion. Ce n'était pas son genre. Les effets de la guerre sûrement. Il n'était pas du genre à étaler ses sentiments, même s'il avait été affecté, comme tout le monde, par ce qui s'était produit au Pegasus. Rien que d'y penser, ses sourcils se froncèrent. Comment la situation avait-il pu à ce point leur échapper? Combien de mort en avait-il résulté? D'ailleurs, en voulant pourtant les protéger, certains d'entre eux s'étaient retourné contre leur propre camp, aggravant la situation, déjà très délicate.

Lui comme Jess avaient eu de la chance. Ils n'avaient pas été affecté mais bon nombre de leurs collègues se retrouvaient maintenant ici, à attendre un remède, en se tournant les pouces sans pouvoir retourner travailler. Ou tout simplement, rentrer chez eux. Ils se retrouvaient piégé, coincé entre ces murs, dans l'attente qu'on veille bien leur en dire un peu plus.

Se levant de sa chaise, Connor repartit de plus belle dans ses pensées. Heureusement, Poppy n'était pas présente ce jour-là. Sinon, il ne savait pas comment il aurait réagi. Il aurait paniqué, ça c'était certain. Il aurait cassé des gueules aussi, même s'il avait eu le plaisir de pouvoir quand même le faire au détour d'une lutte avec certains de ces enfoirés. D'ailleurs, la première chose qu'il avait fait en sortant de là, c'était d'aller  rejoindre sa sœur à la maison. Sans rien dire, il l'avait prise dans ses bras, lui faisant promettre que si elle sortait, elle devra dorénavant lui envoyer des messages pour être sûr que tout allait bien.

En tout cas, l'homme avait profité de ce jour de repos, pour aller rendre visite à ses collègues. Sauf Jake, parce qu'ils ne s'appréciaient pas tellement et parce qu'il ne se voyait pas l'accoster, tout sourire, en lui offrant des petits gâteaux. Pourtant, il l'avait croisé mais au moment où il s'était apprêté à le saluer, il s'était retenu, estimant finalement qu'il était assez grand pour se démerder tout seul.

Tout en se dirigeant vers la machine à café, Connor leva les yeux au ciel. De toute façon, même s'il était allé lui parler, leur conversation aurait très vite dérivé sur un désaccord. Pas la peine d'infliger aux autres infectés, une discussion houleuse sans grand intérêt. Cela ne servait à rien, à part peut-être se ridiculiser devant tout le monde. Ne pouvant s'empêcher de ronchonner, l'homme appuya sur la machine, jetant cette fois un bref coup d'oeil vers la porte, pour voir si Jessica était arrivé.

Normalement, ils avaient prévu de se retrouver ici pour aller ensemble voir Carol. Mais elle semblait être définitivement en retard. Connor prit sa boisson, se retourna et regarda sa montre, sans faire attention à la jeune femme qui se trouvait juste derrière lui. Par chance, il leva les yeux à temps, évitant de ce fait de la percuter de plein fouet. Quelque peu surpris, l'agent se redressa, offrant à l'inconnu un sourire désolé :
- Pardon. Veillez m'excusez, je ne regardais pas où j'allais.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Jennifer WaltersHumain modifié
avatar

She Hulk
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
She Hulk. Grande. Verte. Super costaud. Incassable.
Kate & Cindy & Mai
277
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Oops, sorry ! [Pv Connor et Jennifer]   Dim 9 Avr - 21:33

Oops, sorry


Doucement, je bouge mon bras vers la droite dans un grand mouvement circulaire. J’avais pris une décision y a quelques temps après que Matthew soit venu me voir : de me prendre en main un peu plus. C’est-à-dire que j’avais décidé de ne pas simplement attendre de guérir. Alors, je m’étais remise au yoga. C’était à peu près le seul sport que je pouvais faire pour le moment. Et de toute façon, j’avais perdu trop de poids pour recommencer la boxe tout de suite. Et avec des os cassés voilà. Et en quelques jours de yoga, je me sentais déjà beaucoup mieux. Je sentais que je retrouvais ma souplesse. Je sentais que ça faisait du bien à mes muscles. Je sentais que ça faisait du bien à mon esprit. J’étais plus détendue, moins stressée. En meilleures conditions pour guérir du coup. Bon, ça n’avait aucun effet sur mon audition et les putains d’acouphènes qui me prenaient entre deux. Mais ça je ne savais qu’il n’y aurait que le temps qui pourrait y jouer. Maintenant, j’entendais les sons quand il y avait du silence au tour. C’était déjà beaucoup mieux qu’avant. J’inspirais doucement tout en pliant les jambes pour changer de position de yoga. Je pivote sur moi-même. C’était pas seulement du yoga. Ca ressemblait peut être un peu plus à du tai-chi… J’en savais rien. C’était des mouvements qui étaient revenues de mon entrainement aux arts martiaux sans que je me souvienne réellement d’où ils venaient. J’effectuais un dernier mouvement, gardant la position tout en sentant l’apaisement de mon esprit. Puis je me redressais en relachant simplement mes muscles. Je souffle doucement et me retourne pour attraper la serviette qui trainer sur mon lit et la pose sur mes épaules. Ensuite, j’attrape diverses affaires et je me dirige vers la douche de ma chambre. Après le yoga la douche. Déjà parce que le yoga quand on est dans mon état physique, ça fait transpirer. Et ensuite parce qu’après ce genre d’effort, il faut bien une bonne douche pour que mes muscles me le fassent pas subir. Comme j’adore prendre une douche après la boxe. Je reste un certain temps sous la douche. J’ai pas grand-chose à faire aujourd’hui. Je sais que Matthew et Foggy sont au tribunal alors ils ne viendront pas. Gabriel non plus et je pense que Keith a pas mal de boulot également. Bruce ? Bruce il doit rendre un rapport dans quelques jours alors je risque de pas le voir pendant un moment. Et Peggy aussi a beaucoup de travail. Du coup je n’aurais pas de visite. Je vais surement passer l’après-midi en salle commune à trainer… Parce que j’avais déjà fini de m’occuper de tous les dossiers que les garçons m’avaient ramené du bureau. Je m’étire doucement après m’être séché et habillé. Bon, je trouverais bien quelqu’un pour jouer aux jeux vidéo avec moi ? J’étais pas super douée même carrément pas très doué mais je trouvais ça franchement bien amusant. J’avais rapidement remarqué que les gardes ainsi que Daisy étaient de grands fan de ce genre d’occupation et j’appréciais de passer du temps avec eux même s’ils parlaient beaucoup et trop vite pour que je puisse facilement lire sur leurs lèvres. Et on ne peut pas tenir la manette du jeu et m’écrire ce qu’on dit sur un papier en même temps. De toute manière, je peux pas jouer et lire. Mais avant d’aller squatter une partie une partie de jeux vidéo, surement un truc du genre Mario sinon j’allais mourir beaucoup trop vite, j’avais besoin de café. Parce qu’ici j’avais pas le droit à autre chose que du thé et parfois un peu de café. Genre, hors de question que je choppe de la red bull. Bon ok, c’est une saloperie cette boisson mais moi j’aime bien. Je vais donc à la recherche de la machine à café. Je finis dans la salle de visite, sachant que Lorna était passée voir Pietro ce matin ça voulait dire que devait y avoir du bon café dans la machine. Oui bah… je connaissais pas beaucoup la princesse, connaissant beaucoup plus son frère, mais j’avais noté ce genre de chose. Et Lorna est quelqu’un de tout à fait agréable. Elle ressemble à son frère je trouve. C’était en pensant à ça que je passais la porte de la salle de visite et aller faire la queue derrière le jeune homme qui se servait. J’étais perdue dans mes pensées si bien que je ne remarquais même pas qu’il se retournait avant qu’il manque de me cogner. Je sursaute et pose mon regard sur son visage. Si bien que je comprends ce qu’il me dit, voyant ses lèvres bouger et entendant vaguement comme un bruit lointain étouffé de sa voix. Ce n’est rien. Je ne reconnaissais même pas ma propre voix qui était comme un son lointain. Je détaillais son visage. Je ne savais pas pourquoi ni comment mais j’étais sure de l’avoir déjà vu. Les traits de son visage semblaient familier. Je lui souris tout en attrapant le carnet dans la poche arrière de mon pantalon. Je gribouille rapidement dessus. « Excuse-moi, je vous connais ? » Doucement, je le contourne en le regardant toujours pour me servir une tasse de café à mon tour. J’espère qu’il a compris que j’entendais pas trop ce qu’il allait dire. « Vous venez voir quelqu’un ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Détecteur de mensonge. Connor arrive à percer les mensonges à travers un simple regard. Il sent quand on lui ment par une simple sensation et peux donc être très utile lors d'un interrogatoire.
Keith/Malik/ Amélia/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
585
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Oops, sorry ! [Pv Connor et Jennifer]   Lun 17 Avr - 11:17

Oops, sorry !
Jennifer & Connor
••••

Tandis que Connor restait immobile, avec un petit air désolé, la jeune femme lui assura que ce n'était rien. Sa voix était d'ailleurs étrange, enrouée, comme si cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas parlé. Le jeune militaire haussa légèrement les sourcils, se demandant l'espace d'un instant ce qui lui avait pu lui arriver.

Or, dans sa tête, la réponse vint d'elle-même. Elle devait faire partie des victimes. Celles qui se retrouvaient coincé ici, dans l'attente d'un remède. Elle devait faire partie de ceux qui s'étaient retrouvé au Pegasus ce jour là, vivant l'horreur et l'incompréhension. Par ailleurs, son visage lui disait aussi quelque chose. Il avait l'impression qu'ils s'étaient déjà vu. Mais peut-être que c'était dans une autre vie, une autre dimension. A moins, chose plus probable, que leur regard s'était croisé là-bas, à la prise d'otage.

Tout en souriant, elle attrapa un carnet, lui demandant cette fois s'ils se connaissaient. A croire, qu'il n'était pas le seul à avoir eu cette impression. A cette pensée, Connor ne pu échapper un léger rire. Il s'apprêta à lui répondre toutefois, la jeune femme le contourna par la gauche et alla se servir, elle aussi, un café.
- Et bien... commença-t-il avant de se s'arrêter presque instantanément.

En toute logique, elle n'allait pas entendre. S'il avait vu juste un peu plus tôt, concernant son état, il devait trouver un autre moyen pour communiquer avec elle. Du coup de l’œil, il chercha une feuille, un carnet ou simplement de quoi écrire, trouvant finalement son bonheur sur l'une des tables de la salle de visite où reposait, sans propriétaire, un cahier laissé à l'abandon. Parfait. Il tombait à pique. Lui manquait plus qu'un stylo mais au pire des cas, il demanderait à son interlocutrice de le lui prêter.
- Attendez, murmura-t-il à l'inconnue, lui faisant signe qu'il allait revenir.

Puis, il alla chercher le cahier, revenant vers elle quelques secondes plus tard.
- Je peux?

Tout en montrant cette fois le stylo, il lui demanda aimablement de le lui prêter, écrivant à son tour sur le papier vierge avant de le lui montrer.
"C'est bizarre, j'allais vous poser la même question. Peut-être, sommes-nous déjà croisé quelque part. Je m'appelle Connor. Connor Coleman. Et vous?"

La jeune femme se renseigna alors sur les raisons de sa présence ici. Chose à quoi, il répondit, continuant de noter consciencieusement ses réponses.
"Oui. Carol Danvers. Je ne sais pas si vous la connaissez. Je devais la voir avec une amie mais celle-ci n'est pas encore arrivé. Je peux vous tenir compagnie en attendant."

Par politesse, Connor ne lui retourna pas la question. Il ne tenait pas vraiment à la ramener à de douloureux souvenirs, ou se montrer beaucoup trop curieux. Il se contenta donc d'attendre, désignant cette fois le café qu'il tenait tout deux entre leurs mains.
- Le personnel ici devrait faire un effort sur la qualité du café. Il n'est vraiment pas très bon.

Pour ne pas dire, imbuvable. Le jeune militaire le porta à ses lèvres, grimaçant légèrement devant son goût amer, presque pisseux.
- Vous n'avez jamais pensé à faire une pétition?



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Jennifer WaltersHumain modifié
avatar

She Hulk
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
She Hulk. Grande. Verte. Super costaud. Incassable.
Kate & Cindy & Mai
277
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Oops, sorry ! [Pv Connor et Jennifer]   Mar 18 Avr - 10:23

Oops, sorry


Prise d’un étrange sentiment de déjà vu, j’attrape le petit carnet que je trimballe toujours avec moi et je l’utilise pour demander à cet inconnu devant la machine à café de la salle de visite de l’alpha house si on se connait. C’est stupide parce que ce n’est surement pas la première fois qu’il vient ici et que je dois seulement l’avoir vu comme cela. Ou alors parce qu’il est un habitant de Genosha et que vivant ici depuis un certain nombres d’années, je commence à en avoir croiser du monde. Probablement oui… Mais je sais il y a cette sensation de déjà vu plus particulière que d’habitude alors je ne peux pas m’empêcher de lui demander. Je capte une drôle de lueur dans son regard mais elle ne m’aide pas à savoir si cette impression et partagée ou si c’est juste moi qui délire ou pire, qui me souvient pas de lui. Lui laissant tout de même le temps réfléchir, je m’avance jusqu’à la machine à café. Bon d’accord, c’est surtout parce que j’ai bien besoin d’un café pour être honnête mais c’est aussi ça. Ma question est tellement indiscrète. J’essaye de le garder dans mon champ de vision, ne sachant pas s’il avait compris que je ne pourrais pas l’entendre. Je vois d’ailleurs ses lèvres bouger avant qu’il ne me fasse signe d’attendre, quand j’allais lui demander ce qu’il fait ici même si j’en devine facilement la réponse. Il n’y avait pas trente six milles raisons à la présence de quelqu’un ici. Il y avait les équipes médicales et scientifiques qu’on commençait à connaître de près ou de loin. Il y avait les mécènes de l’alpha house comme Lorna ou la soeur de Jake, un de mes camarades de quarantaine. Et enfin, il y avait les visiteurs. Ceux qui venaient voir quelqu’un, généralement un proche qui se trouvait parmi les infectés. Peut être même que parfois ils venaient pour d’autres raisons mais j’en avais pas encore croisé. Oui ma question était stupide. Je souris en le voyant attraper un carnet qui était resté sur une table, surement un qui avait déjà été utilisé pour communiquer avec moi. Il avait compris. Jeune homme intelligent. Je lui tend le stylo que je comprend facilement qu’il me demande et je suis des yeux sa main traçant les lettres sur le papier. Un sourire se pose sur mes lèvres quand je comprend qu’il a eu la même impression de déjà vu que moi. Enchantée Connor. Je sors un second stylo de ma poche et continue à l’écrit, ma gorge me gênant encore quand je parlais surement à cause de son inactivité de ces derniers temps. « Jennifer Walters » Bon j’avoue que pour deux mots j’aurais pu me servir de ma voix mais je continue à écrire après m’être assurée qu’il avait bien lu mon nom. « Je pense que l’on peut en déduire que l’on s’est réellement déjà rencontré bien que je me sens tout à fait stupide de ne pas me souvenir ni où ni quand. » J’esquisse une grimace d’excuses, me rendant compte à quel point la situation pouvait être ridicule et risible. Je lis ce qu’il m’écrit ensuite sur sa venue ici. Oh Carol ? Oh que oui, je connais Carol. Et je devinais sans mal que l’amie dont il parlait devait être Jessica, la meilleure amie de Carol. Je ne l’avais pas vraiment rencontrée, seulement aperçue mais j’avais le sentiment que je n’aurais pas de mal à m’entendre avec. Je n’avais pas souvent de mal à m’entendre avec quelqu’un de toute manière. « Je connais très bien Carol. Vous voulez que j’aille la chercher ? Mais sinon, ce serait avec plaisir pour la compagnie. » Je souris quand je vois qu’il commence à parler à voix haute. Mes yeux se fixent sur ses lèvres pendant que je décrypte ce qu’il dit. Heureusement il parle lentement. Je me mets à rire. Il n’a pas totalement tord. Le café ici est… bah franchement aujourd’hui ça va. Mais c’est parce que Lorna vient d’en ramener du bon. Et que personne ose dire à la princesse que la cafetière fait du mauvais café avec le bon café qu’elle ramène. Je porte le café à mes lèvres, me délecte du goût amer de cette boisson avant de répondre à Connor, par écrit. « Vous avez de la chance, la princesse Lorna vient d’en amener. Il est encore pire le reste du temps. Mais je prend note pour la pétition, histoire que mes capacités d’avocates servent bien à quelque chose ici ! » Non parce que même si j’avais les dossiers du boulot, que je traitais comme je pouvais avant de les renvoyer avec pleins de notes et de stabilotage aux garçons, je pouvais difficilement exercer mon métier une fois en 40aine.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Détecteur de mensonge. Connor arrive à percer les mensonges à travers un simple regard. Il sent quand on lui ment par une simple sensation et peux donc être très utile lors d'un interrogatoire.
Keith/Malik/ Amélia/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
585
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Oops, sorry ! [Pv Connor et Jennifer]   Mer 26 Avr - 16:46

Oops, sorry !
Jennifer & Connor
••••

"Je pense que l’on peut en déduire que l’on s’est réellement déjà rencontré bien que je me sens tout à fait stupide de ne pas me souvenir ni où ni quand." A ses dires, Connor esquissa un sourire. Il était tout aussi gêné qu'elle de ne pas s'en souvenir non plus. Pourtant, son visage lui était vraiment familier. Mais à part au Pegasus, il ne voyait vraiment pas où ils seraient déjà croisé.

Jennifer Walter. Non, ce nom ne lui disait vraiment rien. Le jeune militaire se gratta brièvement les cheveux, se remettant à écrire sur le cahier, en prenant soin cependant de ne pas mentionner la prise d'otage. Car, ça avait été un coup dur pour tout le monde. D'autant plus que cette dernière, semblait avoir été profondément touché. Et de près. Il était bien placé pour savoir qu'il ne valait mieux pas remettre certains sujets sur le tapis. Peut-être, parce que les souvenirs étaient déjà présent, ancrés dans une mémoire difficile à formater.
"Nous sommes deux dans ce cas. Qui sait, peut-être qu'un jour, ça nous reviendra."

C'est alors que la dénommée Jennifer lui informa qu'elle connaissait très bien Carol. Elle lui proposa également d'aller la chercher, ce à quoi Connor répondit par un bref signe de tête. Il n'avait rien d'autre à faire aujourd'hui. Il pouvait bien attendre Jessica. D'autant plus qu'il ne tenait pas spécialement à se retrouver seul avec elle. Non pas qu'il la détestait, bien au contraire, mais elle avait l'air d'avoir flairer quelque chose, concernant la petite aventure de trois mois pendant lesquels sa meilleure amie et lui s'était fréquenté.

Autant Jess était capable de balayer ses doutes par une pique ou deux, autant lui, se ferait griller direct par son mutisme. Il valait mieux dans ce vas, de ne pas se jeter dans la gueule du loup. L'homme écrivit de plus belle, à l'adresse de son interlocutrice.
"Merci mais ça va aller. Je vais attendre sagement que mon amie arrive. Et puis, ça ne me dérange pas de rester"

D'autant plus qu'elle lui semblait très sympathique. Malgré son extinction de voix, malgré ses blessures et son traumatisme certain, elle gardait le sourire, informant par ce fait au militaire que ce devait être une personne très forte et courageuse. D'ailleurs, à sa dernière remarque, celle-ci lui assura pourtant qu'ils avaient de la chance. Lorna, la princesse en personne, venait ici régulièrement pour en apporter, lui faisant un peu regretter ses derniers propos. Il ne la connaissait pas personnellement mais d'après ce qu'il avait entendu à son sujet, c'était plutôt quelqu'un de serviable et surtout, proche des citoyens. La preuve ici même, ce qui le rendit d'autant plus honteux sur ce qu'il venait de dire.

Connor baissa légèrement la tête, s'empressant de rajouter en oubliant cette fois d'écrire.
- Si c'est la princesse elle-même qui l'a apporté. Vaux mieux dans ce cas, que ce que je viens de dire sur ce café reste entre nous.  Je n'aimerai pas la vexer. En tout cas, je n'ose pas imaginer comment il devait être avant.

Il marqua un court silence, un léger sourire amusé s'étirant sur le coin des lèvres. Puis, il ajouta, tournant la conversation sur un point qui l'avait interpellé. En omettant pas cette fois, d'inscrire sur le papier.
"Oh, comme ça vous êtes avocate? Dans quel cabinet? A ce train là, j'imagine même que vous aurez en charge plusieurs pétitions. Je dois avouer que cet endroit est loin d'être accueillant. Rien que dans cette pièce, on se sent vite étouffé."



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Jennifer WaltersHumain modifié
avatar

She Hulk
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
She Hulk. Grande. Verte. Super costaud. Incassable.
Kate & Cindy & Mai
277
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Oops, sorry ! [Pv Connor et Jennifer]   Dim 7 Mai - 22:03

Oops, sorry


Notant sur mon calepin j’annonce à ce jeune homme, Connor donc, qu’on pouvait dire qu’on se connaissait vu qu’on avait tous les deux cette impression de déjà vu même si on ne se souvenait pas d’où et de quand. Je devais dire que c’était pas la première fois que ce genre de sentiment de déjà vu m’arrivait mais j’avais encore jamais eu l’impression d’avoir oublié quelqu’un. Alors j’étais mal à l’aise mais son sourire et léger signe de tête quand il lut mon message me rassura d’une certaine manière. D’ailleurs très vite, il me dit qu’on est bien deux dans ce cas, à ne pas se souvenir l’un de l’autre. Je glousse doucement devant cette évidence. A vrai dire, je me demande si on se connait ou pas du coup. Mais… non ce visage je le connais j’en suis sure. Et une partie de moi est heureuse de le voir alors que l’autre est envahie d’une vague de tristesse comme s’il s’était passé quelque chose de grave. Quelque chose un peu comme le Pegasus que me souffle cette petite voix de souvenir qui me dit que je le connais. Mais je n’arrive pas à savoir quoi. Ou alors, c’est un proche de quelqu’un de gravement blessé au Pegasus ? Proche d’une victime ? Mais je ne connaissais aucune des victimes avant ce jour là alors… ça ne pouvait pas réellement être cela. Et alors que je lui demande qui il vient voir, je me dis qu’un de ses proches est ici et je sais que personne n’est dans un état trop grave. J’ai fait partie des personnes les plus touchées, parce que je m’étais trouvée un peu trop près de l’explosion quand elle avait eu lieu. Il me dit qu’il vient voir Carol et un sourire se pose sur mes lèvres. Ma Carol. Il est donc ami avec elle. A vrai dire, je serais le genre de personne assez con pour considérer que les amis de Carol sont mes amis même si je les connais pas. Disons que j’ai forcément l’impression que c’est de bonnes personnes. Alors je lui propose d’aller chercher miss Danvers, précisant que je le connais bien pour qu’il ne se sente pas gêner que je propose ça. Je hoche la tête quand il me répond à l’écrit qu’il va attendre son amie et un léger rouge teinte mes joues comme à son habitude quand il dit que ça le gêner pas de rester, sous-entendu en ma compagnie. La discussion se porte autour du café et je rigole intérieurement. Il ne peut pas savoir qu’il parle à quelqu’un que son assistant accuse d’être addicte à tout ce qui finit en « ine », selon les propres termes de Gabriel. Connor fait remarquer que ce café ne casse pas la baraque, de façon plus polie. Pourtant moi je trouve bonne la gorgée qui coule entre mes lèvres à cet instant là. J’aime le goût de cette boisson même quand elle n’est pas de grande qualité. Alors je lui répond, à l’écrit, que aujourd’hui le café était plutôt pas trop mal vu que Lorna était passé visiter l’alpha house, et son frère surtout, ce maton. Et qui disait Lorna disait café buvable. J’aimais bien la jeune femme en plus de cela même si je ne pouvais pas vraiment lui parler, ni maintenant ni avant vu que j’avais préféré que les sœurs de Pietro sachent pas ce qu’on avait. Surement que l’évolution de notre relation me permettrait de connaitre mieux la princesse à partir de maintenant. Je ne peux m’empêcher de rire devant l’air coupable de Connor quand il découvre qui a amené. Imbuvable. Tss, je dois avoir le voix rauque et ça me gratte quand je parle. Je reprends mon calepin. « C’était imbuvable. Mais vous inquiétez pas, je ne dirais rien ! Et Lorna ne serait probablement pax vexée. C’est pas elle qui le dose n’importe comment ! » Je lui montre cela tout en lisant ce qu’il vient lui-même d’écrire s’intéressant à mon travail. Je souris. « Avocate chez Nelson & Murdock. Oh si on les lâche j’aurais une pétition par jour ! Ne leur donnez pas de mauvaises idées, je vous prie. » Je voyais si bien Pietro et Jake remplir des pétitions à tout bout de champ juste pour me filer de l’occupation. Enfin… Pietro pour ça et je soupçonnais Jake de vouloir m’embêter. Il n’avait jamais trop aimé ma passion pour mon travail. Mais bon, c’était le frère de Eli alors… moi je l’aimais bien. « C’est pas aussi peu accueillant que ça n’en a l’air. Et l’ambiance est agréable. Mais j’avoue qu’ils auraient pu décorer cette pièce, ça aurait été mieux pour les visiteurs, moins plombant. » Je trouvais même que c’était la pièce la plus triste. Celle où on riait le moins d’ailleurs. Parce que nos proches avaient assez peu souvent envie de rire. Et que j’avais bien fondue en larme dans celle-ci mais bon. « Et vous, vous faites quel métier ? Et vous connaissez Carol comment ? »
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Détecteur de mensonge. Connor arrive à percer les mensonges à travers un simple regard. Il sent quand on lui ment par une simple sensation et peux donc être très utile lors d'un interrogatoire.
Keith/Malik/ Amélia/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
585
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Oops, sorry ! [Pv Connor et Jennifer]   Mar 30 Mai - 12:36

Oops, sorry !
Jennifer & Connor
••••

A sa remarque sur le café, la jeune femme ne put s'empêcher de rire. Un peu embarrassé d'avoir critiqué le café de la princesse, Connor eut un sourire gêné. Il passa brièvement une main dans ses cheveux blonds, se promettant à l'avenir de faire plus attention.

Jennifer avoua alors que c'était bien pire avant. Elle entrouvrit les lèvres, laissant sa voix s'exprimer en lui disant qu'il était tout simplement imbuvable. A ses dires, le visage du jeune garde s'illumina tandis que ses yeux pétillèrent d'amusement. Il ne tint pas compte du ton rauque et cassé de son interlocutrice. Il ne tenait même pas à la questionner là-dessus. Il l'observa revenir à son calepin, lui promettant qu'elle ne dira rien à Lorna et que de toute façon, elle ne serait probablement pas vexée.

"Me voilà rassuré" Ecrivit-il à son tour, en inclinant légèrement la tête en sa direction. C'est alors que la discussion dériva sur leur travail respectif. Jennifer lui informa qu'elle était avocate chez Nelson & Murdock Law Office, ce qui lui soutira quelque peu un "oh" d'admiration. Car il en avait entendu parler. Il n'avait jamais eu l'occasion de faire appel au cabinet. Mais d'après certain, ils avaient bonne réputation. Auprès des habitants mais aussi auprès de la justice. Si un jour, il avait besoin d'ouvrir un dossier, il se souviendrait d'aller là-bas même si pour l'instant, il n'en avait pas l'utilité.

Un rire s'échappa de sa gorge quand son interlocutrice lui pria de ne surtout pas donner de mauvaises idées aux infectés. Ils iraient lui pondre une pétition par jour. Il baissa la tête sur son cahier, continuant de communiquer par écrit comme une vieille habitude qu'il avait prise désormais.
"A moi alors de vous promettre de ne rien dire. Je n'aimerai pas que vous ayez du travail à la pelle à cause de moi. En tout cas, ils ont bien de la chance de vous avoir."

Car en cas de litige ou de mécontentement, ils pouvaient compter sur elle. Même si ici, le repos primait sur tout le reste. Tout en lisant cette fois les dernières notes de Jennifer, Connor termina son
café, non sans grimacer par son goût âcre et amer. Il hésita même à en reprendre un. Après avoir but la dernière goutte, il chercha du regard une poubelle, celle-ci se trouvant au pied de la cafetière ce qui était assez pratique en soi. Il jeta son gobelet dedans puis reporta toute son attention sur l'avocate qui disait maintenant que l'Alpha House n'était pas aussi peu accueillant qu'il n'en avait l'air. C'était juste la salle de visite, qui manquait cruellement de décoration.
"J'avoue qu'on imagine le pire en voyant ça. C'est rassurant de savoir que ce n'est pas pareil partout. Ça ne doit pas être facile tout les jours de rester ici. J'admire votre courage. A vous et à tous ceux qui doivent subir cet isolement forcé. J'espère que vous êtes bien traité."

Même s'ils n'avaient pas le choix. Même s'ils devaient attendre avant de pouvoir reprendre leur liberté. Un silence passa, au terme duquel la jeune femme lui demanda à son tour ce qu'il faisait comme métier. Et comment il avait connu Carol bien que les deux se rejoignaient.

Le jeune garde baissa légèrement la tête, soumis de nouveau aux souvenirs du Pegasus. Il se racla brièvement la gorge, hésitant l'espace d'une seconde à déformer la vérité. Pourquoi? Parce que sans savoir comment, la situation avait quand même sacrément dégénéré. Leur intervention ne s'était pas déroulé comme ils avaient prévu. Ça avait été même plutôt un échec. Un échec cuisant que bon nombre d'innocent avait payé.
- Et bien, finit-il néanmoins pas commencer avant de poursuivre sur le bout de papier.

"Je connais Carol par mon métier justement. C'est l'une de mes collègues de travail. Je fais partie de la garde depuis un an environ. Vous devez aussi connaitre Jake?"

Et tant d'autre qui se trouvait également en quarantaine. Tout en poussant un soupir, Connor jeta un bref coup d'oeil vers la cafetière, décidant finalement de s'en servir un autre.
- Un autre café? demanda-t-il à Jenni, donnant l'impression un peu de détourner le sujet.



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Jennifer WaltersHumain modifié
avatar

She Hulk
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
She Hulk. Grande. Verte. Super costaud. Incassable.
Kate & Cindy & Mai
277
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Oops, sorry ! [Pv Connor et Jennifer]   Jeu 27 Juil - 23:54

Oops, sorry


Je souris au jeune homme, Connor, quand il me dit qu’il était soulagé que je ne dise rien à Lorna sur les commentaires qu’il avait fait sur le café. Ce n’était pas grand-chose, vraiment mais cette discussion triviale avait quelque chose d’extrêmement rafraichissant. Presque soulageant. Et tout à fait distrayant. Et visiblement c’était quelque chose dont j’avais besoin. J’avais des discussions, bien que le terme de discussion vu ma condition était particulier, avec le reste des résidents de l’alpha house. Mais cela n’avait pas le même côté innocent et rigolo que celle avec Connor. Avec humour, je lui demandais de ne surtout pas vendre mon secret que j’étais avocate, ce que la moitié de Genosha et l’entièreté de l’alpha house savait, mais surtout de ne pas leur dire qu’ils pourraient me faire m’occuper de pétition. Je voyais déjà Jake et Pietro, surtout Jake pour le coup, me demandait de faire une pétition pour qu’il y ait plus de jeux vidéos récents disponibles, alors qu’on n’en manquait pas vraiment. Je voyais aussi Albert demandait plus souvent de la pizza à la cantine. Je rigole en disant qu’il ne veut pas me charger de travail. A vrai dire, un peu de travail m’occuperait bien ! Un avocat gardait loin du tribunal c’est un avocat qui tourne en rond et je passais beaucoup de temps dans les tribunaux à travail et plaider pour la défense et l’intérêt de mes clients. Puis c’est pas comme si mes collègues voulaient me donner du travail bien que Gabriel m’amenait des dossiers, que je le soupçonnais d’avoir sorti en douce du bureau pour que Franklin ne le sache pas. Mais je n’allais pas expliquer cela à un inconnu, parce que c’était ce qu’était le jeune homme même si je savais que c’était donc un proche d’un de mes ami d’infortune. D’ailleurs, je pris la défense de l’ambiance que créaient ses amis. Je savais bien que les visiteurs pensaient que c’était le bagne. Et c’était vrai qu’on était enfermé. Mais franchement, l’alpha house était moins pire que ce que beaucoup d’entre eux devaient imaginé. C’était confortable. On avait tout ce qu’on voulait à notre disposition. On pouvait tout de même voir nos proches. Et on avait des occupations si on le désirait. Moi ce qui m’embâtait le plus, en dehors de l’enfermement, c’était ma condition physique qui me permettait pas de faire ce que j’aurais voulu comme tenir une véritable conversation. Lisant sa réponse, je lâche un léger rire sans savoir quel son cela produisait. Est-ce réellement du courage quand on a pas le choix ? Ce n’est pas comme si nous avions voulu participer à cela. Je ne me trouvais pas courageuse. Pas avec les cauchemars, pas avec le retour de mon stresse post traumatique. Pas avec cette tristesse qui me prenait entre deux. Curieuse, j’interroge Connor sur comment il connait Carol. J’ai conscience d’avoir raté bien des années de la vie de mon amie et de ne pas pouvoir seulement deviné d’où ils se connaissent. Et je lui demande aussi son travail vu que l’on a parlait du mien. Oh… oui forcément s’il était à la garde il devait connaitre Carol. Et du coup Jake aussi. Je vis bien que ça le mettait mal à l’aise du coup je souriais, grandement. Ca me faisait plaisir de rencontrer des amis de Carol. J’étais avec Elijah, le frère de Jake, au lycée. Et avec Carol à l’école. Je les connais bien. Je souris. J’arrive à entendre ce qu’il me demande derrière, préférant changer de sujet de conversation. Je rougis légèrement, n’ayant pas voulu le mettre mal à l’aise à aucun moment. Avec plaisir. J’avais du parler à voix haute, vu qu’il s’était levé pour en prendre un. Je sentis ma gorge me bruler à cause de cela. Je fronçais un instant les sourcils. J’attrape mon carnet et le suit jusqu’à la machine tout en écrivant. Carol sera contente d’avoir de la visite. Vous venez aussi voir Jake ?
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Détecteur de mensonge. Connor arrive à percer les mensonges à travers un simple regard. Il sent quand on lui ment par une simple sensation et peux donc être très utile lors d'un interrogatoire.
Keith/Malik/ Amélia/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
585
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Oops, sorry ! [Pv Connor et Jennifer]   Ven 6 Oct - 11:07

Oops, sorry !
Jennifer & Connor
••••

"A vrai dire, un peu de travail m’occuperait bien !" A cette remarque, Connor laissa échapper un petit rire. Cela dit, il pouvait aussi le comprendre. Ça ne devait pas être évident non plus de rester confiné dans un tel endroit. Ils devaient se sentir prisonnier, à l'étroit. A force, ils devaient même finir par tourner en rond et très franchement, le jeune militaire n'osait pas imaginer tout ce qu'ils devaient endurer ici. L'isolement, l'impression d'être coupé du reste du monde. Personnellement, il aurait du mal à le supporter. S'il avait été à leur place, qui sait comment il aurait réagit. Mal sans doute. Surement. En vérité, il ne pouvait pas l'affirmer avec certitude puisque ce n'était pas le cas.

Un léger sourire étira alors ses lèvres et il se massa la nuque, l'air gêné. Puis, la discussion dériva sur la salle de visite. Jenni l'assura que l'Alpha house n'était pas aussi désagréable que ça en avait l'air et Connor en fut rassuré, soulagé bien qu'il ne pouvait qu'admirer leur courage.
"Oui, je vois ce que vous voulez dire" écrivit-il sur le morceau de papier quand son interlocutrice lui répondit cependant qu'ils n'avaient pas vraiment le choix. De subir tout ça. Pour elle, ce n'était pas du courage. Une lueur de tristesse passa brièvement dans les yeux du blond qui, inconsciemment, se sentait coupable. Coupable que leur intervention se soit si mal déroulé.

D'ailleurs, en parlant de ça. Jennifer lui demanda ce qu'il faisait comme métier. Et comment il avait connu Carol, ce qui le contraignit plus ou moins à lui avouer son appartenance à la Garde. Il se sentait mal à l'aise. Très mal à l'aise. Comme si. Comme s'il avait peur de sa réaction. Mais elle gardait toujours ce même sourire bienveillant sur son visage. Et il se détendit quelque peu.

Continuant d'écrire, la jeune femme lui expliqua alors qu'elle était avec Elijah au lycée. A cette révélation inattendue, Connor laissa échapper un :
- Oh.

Avant de hausser les sourcils, un lent sourire s'inscrivant sur ses lèvres. A l'inverse de Jake, son frère, il appréciait ce dernier. Cela dit, ils se ressemblaient sur bien des points. C'était pour cette raison qu'ils s'étaient lié d'amitié assez facilement. Elle lui expliqua également qu'elle avait connu Carol de la même façon. Et le jeune militaire s'activa donc à écrire, quelque peu amusé par la situation.
"Comme quoi, le monde est petit."  

Ce qui était assez véridique. Tout en poussant un soupir, le blond posa ensuite son stylo et porta cette fois son regard sur la cafetière, hésitant à s'en servir un autre. Après tout, acre ou pas, il en avait bien besoin. Il demanda à l'avocate si elle en voulait un. Puis, une fois que celle-ci eut accepté, à voix haute, il hocha la tête et se leva, s'activant à faire tourner la machine à café.
- Je m'en occupe de suite.

Carnet en main, Jenni le suivit. Ça se voyait qu'elle avait mal à la gorge. Que le simple fait de parler était une véritable torture pour elle. Immobile, le dos bien droit, l'homme lui tendit l'un des gobelets, fraichement servit, lisant ce qu'elle avait marqué.
- Euh... et bien, bafouilla-t-il en se grattant la nuque, lâchant un sourire crispé en baissant un peu les yeux.

Car, autant pour Carol, il savait que cela lui ferait plaisir. Autant pour Jake, c'était autre chose. En vérité, il ne portait pas ce dernier dans son cœur. Entre eux, le courant ne passait pas et ils passaient le plus clair de leur temps à s'engueuler, allant même à se crêper le chignon en pleine mission comme un vieux couple aigris. Ce qui, parfois, devenait problématique.

Marquant un temps d'arrêt, Connor prit son propre gobelet et invita son interlocutrice à s’asseoir de nouveau. Puis, il prit son carnet et griffonna, essayant de l'expliquer le plus simplement possible :
"Non. Je ne suis pas sûr de toute façon qu'il serait ravit de me voir."

Ou alors, ils seraient capable de s'envoyer des piques au sein même de l'Alpha House, à la vue de tout de le monde. Tels deux gosses qui ne savaient pas se tenir en public.
"On va dire qu'on ne s'entend pas trop lui et moi. Cela dit, j'espère tout de même qu'il va bien. Mais ne lui dites pas que j'ai dis ça. Il serait capable de se foutre de moi après. Je compte sur vous."

Tout en redressant la tête, le jeune militaire ancra ses iris dans ceux de Jenni et lui adressa un regard complice. Non sans lâcher un rire rauque suivi d'un :
- Il en va de mon honneur.



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
 
Oops, sorry ! [Pv Connor et Jennifer]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duel Jane Austen n°8 - Jennifer Ehle vs Keira Knightley
» TERMINATOR 2 - SARAH CONNOR (MMS119)
» Connor
» Shido Collec: P4 John connor
» Joseph O'Connor : A l'Irlandaise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: KRÖLIK :: Alpha House :: La salle de visite-
Sauter vers: