Partagez | 
 

 The Fallen Ones (Kit et Melia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Melia est Mania, la déesse de la folie ce qui signifie qu'elle peut rendre n'importe qui fou mais également soigner n'importe qui de la folie. Elle se nourrit de l'esprit intact des victimes qu'elle pervertit mais son pouvoir a une limite majeure: elle ne peut se nourrir que d'esprits consentants à sombrer dans la folie. Ses anciens fidèles lui servaient de nourriture mais depuis la fin de l'antiquité et la perte de croyance, elle n'a été qu'une déesse déchue et affamée.Quand elle n'a pas faim, elle peut se désincarner et vivre en tant qu'esprit ainsi que maudire ou bénir les Hommes, comme une vraie Déesse quoi!
98
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: The Fallen Ones (Kit et Melia)   Mar 11 Avr - 12:44


The Fallen Ones
-PUTAIN DE BORDEL DE MERDE.
Je donne un énorme coup de pied dans un des pneus de ma voiture et évidemment je me fais un mal de chien et elle reste absolument immobile. Génial. Vraiment génial. C’est la première fois que ma vielle Ford me fait un coup pareil et évidemment il faut que ce soit en plein milieu des canyons qui composent 90% des paysages de l’Anse du charognard. Rien que le nom traduit le merdier dans lequel je suis. Je ne suis même pas du côté touristique, je suis vraiment paumée au milieu de nulle part. Je claudique jusqu’au siège avant et tente d’attraper mon téléphone, je suis bonne pour appeler le dépanneur. Ou alors j’attends ceux que je tentais de fuir il y a quelques instants. Parce qu’évidement si je suis là c’est parce qu’une nouvelle fois j’ai tenté de me sociabiliser avec mes collègues de la Fac et qu’une fois encore je me suis ennuyée au bout de trois minutes et suis partie comme une voleuse. Je ne sais vraiment pourquoi je m’acharne… la seule raison qui me pousse à les fréquenter c’est qu’ils sont utiles une fois de temps en temps pour me filer certains cours. Et parce que parfois leurs conversations inutiles me font rire, je dois bien l’avouer.
Leur lubie d’aujourd’hui avait été de rouler jusqu'à Krölik pour passer la journée à faire du shopping puis de se rendre dans la soirée à l’Anse du charognard. C’est cette dernière proposition qui m’avait attirée parce que j’avais toujours voulu découvrir ce coin de l’île. Je voulais aussi discuter avec une fille de mon cours de psychologie infantile mais il s’était avéré qu’elle était porteuse du syndrome « seule je suis d’une compagnie acceptable mais avec d’autres personnes je deviens insipide ». Du coup j’étais partie beaucoup plus vite que prévue alors que les autres étaient en train de chercher de la nourriture à emporter. Comme je voulais quand même visiter l’Anse j’avais juste fait un petit détour.
Il parait que c’était une forêt il y a longtemps. En tout cas je vais pouvoir contempler les paysages maintenant que je suis coincée ici. En plus ma cheville me fait vraiment mal à cause de mon coup de pied de tout à l’heure. Franchement Melia bravo, tu as été très intelligente sur ce coup-là ! Je cherche sur internet le numéro d’une dépanneuse (vive la 4G) mais après 10 minutes d’attente au téléphone et une conversation de 30 secondes avec un opérateur il s’avère qu’on ne pourra venir me chercher que dans une heure. Dans ce cas je ferais mieux d’attendre les gens avec qui je suis arrivée, ils ne devraient plus tarder, ils voulaient dîner dans l’Anse. La perspective de dépendre d’une bande de jeunes insouciants ne m’excite pas du tout mais je pourrais peut-être convaincre l’un d’eux de m’amener au garage plus tard. Ou même qu’avec un peu de chance quelqu’un d’autre passera par ici et acceptera de me prendre en stop.
Je raccroche plus déprimée que jamais. Je ne sais pas ce que j’ai en ce moment, ce genre de situations se répètent sans cesse. J’ai la poisse. Et je ne sais pas si c’est le stress ou autre chose mais je fais des cauchemars vraiment très bizarres aussi. En tant que psy je me dis que c’est la perspective des exams qui me détraque l’esprit mais en tant qu’être humain c’est juste bizarre. En temps normal je m’en serais tenue à la première option sans chercher plus loin mais il semblerait que la tension qui règne sur l’île depuis quelques temps m’a contaminée.
Je décide de me bouger un peu en attendant les autres. La route que j’ai empruntée longe un canyon et je peux me traîner à son bord pour observer la vue après avoir fermée ma voiture. Je ne m’en fais pas pour elle, elle est trop vieille pour intéresser quelqu’un.
Il faut bien reconnaître que l’endroit est magnifique. Le soleil est en train de se coucher et il éclaire parfaitement les reliefs que forment les canyons, d’une lumière rouge sang.
J’ai rêvé de sang la nuit dernière. Comme la nuit précédente et celle d’avant et toutes celles depuis un mois. Parfois j’en vois juste la couleur, parfois je l’entends couler. Et je le sens. Normalement l’odorat n’est pas actif pendant le sommeil et pourtant l’odeur métallique envahie mes narines presque chaque fois que mes yeux se ferment. Mais le pire c’est que j’ai beau appeler ça des cauchemars, ils ne me font absolument pas peur, au contraire. Je ne me réveille jamais aussi bien qu’après avoir rêvé de sang et c’est bien ça que je trouve bizarre.
Je m’assois au bord du précipice et pose ma tête sur mes genoux. Il ne m’est jamais rien arrivé pendant 22 ans, je suis la fille la plus lambda du monde, pourquoi est-ce que quelque chose doit arriver maintenant ?




Revenir en haut Aller en bas
Shadow G. PerssonExtraterrestre
avatar

(Baby) Groot
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
- Force physique augmentée
- Résistance augmentée
- Régénération / Soin
- Augmentation de la taille
- Contrôle des plantes
Wade, Jo, Khon, Apo, Wylan, Hati
221
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Fallen Ones (Kit et Melia)   Jeu 13 Avr - 14:36


The Fallen Ones

Regarde nous maintenant...J'ai besoin de me changer les idées. Je n'en peux plus de tout cette histoire. De quelle histoire ? D'Emma. De cette petite indécise et idiote d'Emma Frost. Je ne sais plus quoi faire. Il s'est passé plein de choses. Des choses qui auraient pu nous rapprocher. Mais Emma n'est pas une fille...bien. Elle en a l'air. C'est clair que oui. Mignonne. Souriante. Elle semble adorable. Mais c'est une petite peste. Une petite peste pourrie-gâtée. Elle ne se rend pas compte des sentiments des autres. Et elle les piétine. En pensant que c'est normal. Je crois que c'était déjà ça avec Scott. Elle lui a fait le même coup. Au moins il a réussi à la demander en mariage. J'ai même pas réussi à lui faire dire qu'on sortait ensemble. Je ne sais plus quoi faire. A part peut-être abandonner. Vivre avec elle...Nan ça n'arrivera pas. Alors je vais peut-être juste laisser tomber. Mais là...J'ai juste besoin de me changer les idées. Aller faire quelque chose qui demande pas de penser.

Je me suis remis de ma rencontre avec un prêtre-ninja. Je n'ai plus de plâtre. Et je n'ai plus de blessure non plus. J'avais une sale gueule. On aurait dit que j'avais heurté un semi-remorque. Mais maintenant ça va mieux. Mon visage est redevenu normal. C'est bientôt Noël. Je veux m'échapper de tout ça. De cette ambiance. De tout ça. Alors je fais ce que je fais souvent. Un truc que j'aime bien faire. Parce que ça vide la tête. Partir. Ne pas s'occuper du reste. Avaler la route sans regarder derrière. Rouler jusqu'à la panne sèche. Thomas m'engueulerait au retour. Parce que je suis parti sans prévenir. Je suis capable de disparaître des jours. Quand ça me fait chier c'est comme ça. Y'a rien d'autre à faire de toute façon. Et puis ma voiture préférée a besoin de se dégourdir les jambes. Oui bon une voiture ça a pas de jambe. Mais c'est le même principe. Elle doit faire rugir son moteur.

Les routes de Krölik sont super. J'adore passer au milieu des falaises. Je sais pas pourquoi. Mais ça me parle. Et la voiture adore. Y'a pas grand monde. Je peux rouler aussi vite que je veux. Foncer à tomber ouvert. Cette expression est top. Rouler dans un tombeau. Rien de plus vrai avec cette caisse. Je l'ai faite pour moi. Un truc bien lustré et chrome. Avec un moteur V8 furieux. Des roues énormes aussi. Et une direction aux petits oignons. Un truc agressif. Thomas a hurlé quand il a vu ça. J'ai dépensé sans compter pour me la faire. Mais on en a vendu quelques unes à des acheteurs plein de fric. Et là il a été content. Forcément. Elle vrombit en passant les courbes de Krölik. Et même si je roule outrageusement vite je vois une voiture au loin.

Je ralentis. La voiture n'est pas sur la route. Elle est à côté. Elle est pas toute jeune. La pauvre elle doit être en panne. J'irais bien voir mais y'a personne. Je continue roulant au ralenti. Si une voiture est en panne doit y avoir quelqu'un dans le coin. Et si elle était là depuis longtemps y'aura de la poussière dessus. Y'en a pas. Elle est pas tombée en panne y'a longtemps. Je finis par remarquer quelque chose. Une chevelure blonde. Un dos tourné vers la route. Une charmante jeune femme regarde le coucher de soleil assise au bord du ravin. Je m'arrête pas loin. C'est bien ma veine de tomber encore sur une demoiselle. Mais je vais pas la laisser là. Passer la nuit ici c'est pas une bonne idée. Il y fait vite froid.

" Hé miss ? " Je dis en descendant de voiture pour venir vers elle. Je m'arrête à quelques pas. " C'est votre voiture qu'est en panne là-bas ? Vous avez besoin d'aide ? Faut pas rester ici hein, il fait froid la nuit dans le coin. Vous avez appelé quelqu'un ? "  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Melia est Mania, la déesse de la folie ce qui signifie qu'elle peut rendre n'importe qui fou mais également soigner n'importe qui de la folie. Elle se nourrit de l'esprit intact des victimes qu'elle pervertit mais son pouvoir a une limite majeure: elle ne peut se nourrir que d'esprits consentants à sombrer dans la folie. Ses anciens fidèles lui servaient de nourriture mais depuis la fin de l'antiquité et la perte de croyance, elle n'a été qu'une déesse déchue et affamée.Quand elle n'a pas faim, elle peut se désincarner et vivre en tant qu'esprit ainsi que maudire ou bénir les Hommes, comme une vraie Déesse quoi!
98
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Fallen Ones (Kit et Melia)   Ven 21 Avr - 15:12


The Fallen Ones
Je soupire en entendant un moteur dans le silence des canyons. J’aurais préféré qu’ils arrivent plus tard, je n’ai pas vraiment eu le temps d’apprécier ma solitude. Mais au fur et à mesure que le bruit se rapproche, un doute s’installe en moi : je n’y connais rien en voiture mais le son que dégage ce moteur me parait trop fort pour appartenir à un des 4x4 de mes collègues. On dirait plutôt le genre de bruit qu’on entend pendant les rallyes. Et il n’y a clairement qu’une seule voiture qui se rapproche. Elle va trop vite, je n’aurais pas le temps de me manifester avant qu’elle ne me dépasse, il n’y a plus qu’à espérer qu’elle s’arrête. Je ne sais pas trop si la perspective de tomber sur un inconnu me plait plus que de passer la soirée avec les autres.
Plus le son se rapproche et plus je tente d’imaginer à quoi pourrait ressembler le propriétaire d’un engin faisant un tel bruit. Rien qu’avec le son je peux deviner un côté assez poseur.
Le bruit s’arrête. Va pour l’inconnu alors. Normalement je devrais être un minimum stressée mais je ne ressens rien. C’est bien ce que je disais, je suis détraquée en ce moment.
Je ne me retourne même pas pour voir à qui j’ai affaire mais j’entends des pas s’arrêter à bonne distance. C’est bon signe, il ne veut peut-être pas me faire peur. Une voix masculine s’élève :
-Hé miss ? C'est votre voiture qu'est en panne là-bas ? Vous avez besoin d'aide ? Faut pas rester ici hein, il fait froid la nuit dans le coin. Vous avez appelé quelqu'un ?
Et voilà, l’histoire de ma vie, j’aurais dû tomber sur un type louche, il y avait 90% de chances que ce soit le cas mais il ne m’arrive jamais rien. Et pour le coup je ne vais pas m’en plaindre. Je décide enfin de me retourner.
En face de moi, un homme d’une trentaine d’années, pas mal de tatouages, un look décontracté. Et une énorme voiture chromée. Pas le genre à aimer la discrétion. Il me regarde avec curiosité, range ses mains dans ses poches et se met soudain à sourire. Immédiatement une odeur de sang envahie mes narines, la même que dans mes rêves. Je fronce les sourcils : si ça commence à se manifester aussi le jour, c’est que ça devient sérieux. Je détourne la tête légèrement en me levant pour essayer de faire partir l’odeur dans mes narines mais elle ne fait que s’installer. Et… ce n’est toujours pas désagréable, c’est plus comme… un souvenir d’enfance. Je ne sais pas… Peut-être que j’avais un ami qui lui ressemblait ?
-J’ai appelé le garage mais ils n’arriveront que dans une heure… j’attendais des amis qui devaient passer par là donc je n’ai pas réellement besoin d’aide mais j’avoue que je préférerais partir avec vous si vous avez l’intention de retourner en ville…
Ou même s’il n’y va pas d’ailleurs, je m’en fiche je veux juste le suivre. Je me rapproche de lui histoire de … me rapprocher. Il arbore toujours son sourire qui n’en est pas un. J’ai l’impression que c’est son expression naturelle, tout son être respire le sarcasme et le défi. Et le sang mais je suppose que ce n’est que moi.
On doit avoir l’air un peu bizarre face à face au bord d’une falaise. Comme dans un western, quand deux ennemis se retrouvent et qu’ils savent que l’un deux va mourir. Je préfère quand les deux y passent, c’est plus dramatique. Par exemple on pourrait s’agripper l’un à l’autre et nous jeter du haut de la falaise. Comme Holmes et Moriarty.
En tout cas ce n’est pas le moment pour que mes collègues arrivent. Ils sont insupportables de bêtise quand il s’agit de répandre des rumeurs. Et évidemment au moment où je m’en fais la réflexion, des bruits de voiture se font entendre en bas de la falaise. Ils viennent de la ville et n’ont pas pris le même chemin que l’inconnu à l'odeur de sang ce qui explique que je puisse les voir arriver. Je me tourne vers lui et lui dit avec un grand sourire :
-Bon en fait je suis pressée alors ça m’arrangerait vraiment si on pouvait partir maintenant, vous n’allez pas me laisser seule dans le froid non ?
C’est un peu gonflé soit, mais je préfère de loin passer ma soirée avec un type visiblement associé à quelque chose de cool dans ma tête qu’avec des étudiants bourrés. C’est comme s’il m’était impossible de résister à l’envie de partir avec lui. A mon propre étonnement, je me saisis de son bras et l’entraine vers sa voiture. Je suis en train de devenir folle.




Revenir en haut Aller en bas
Shadow G. PerssonExtraterrestre
avatar

(Baby) Groot
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
- Force physique augmentée
- Résistance augmentée
- Régénération / Soin
- Augmentation de la taille
- Contrôle des plantes
Wade, Jo, Khon, Apo, Wylan, Hati
221
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Fallen Ones (Kit et Melia)   Mar 25 Avr - 17:16


The Fallen Ones

Regarde nous maintenant...Cette charmante fille est bel et bien en panne au milieu de nul part. Et franchement ça c'est moche et très bête. On a pas idée de rouler dans un truc pareil de toute façon. Cette vieille guimbarde aurait bien besoin de se refaire une santé. Je me demande encore comment elle roule en fait. En tout cas c'est sur que la voiture repartira pas de là sans l'aide d'un garagiste. Heureusement elle en a appelé un. Une bonne heure avant qu'il arrive...Ouais c'est sur que ça commence à faire long. Et je peux pas décemment laisser une fille toute seule dans cet endroit. Nan ça se ferait pas du tout quand même. La pauvre. Et je suis un homme charmant. Limite un prince charmant vu la situation hein. " Je comptais pas repartir en ville tout de suite, mais si vous avez besoin de rentrer, ça me dérange pas. "

Alors que je dis ça des bruits retentissent dans la vallée en dessous de nous. Des voitures arrivent et ne vont pas tarder à se retrouver sur la même route que nous. Ce sont surement ses amis. Ou alors une étrange coïncidence. Et ça ferait quand même beaucoup de gens qui passent par cette foutue route. Quand la petite dame entend les bruits de voiture elle veut filer à tout prix. Et c'est surprenant. Elle veut qu'on s'en aille maintenant. Un peu comme si c'était vital. Mais je pourrais très bien être un tueur en série. Ou un type qui enlève les jeunes femmes et les revend sur un site d'enchères en ligne sur le darkweb. On sait jamais je suis peut-être un fou furieux. Ou pas. Je lui souris largement. Cette histoire m'amuse. " Alors en voiture, mademoiselle, " dis-je en lui désignant la voiture. Moi-même je me dirige vers elle à petites foulées.

Je démarre le moteur qui vrombit. Et la voiture file à travers les canyons. Je retourne vers la ville par une autre route que celle de ces amis. Vaut mieux éviter de les croiser vu sa réaction. Mais ça a aiguisé ma curiosité. Maintenant je veux savoir pourquoi elle les fuit comme ça. C'est quand même curieux de vouloir fuir des gens qui sont censés être des amis. Vouloir passer du temps seul je comprends. Mais là ça a l'air d'être plus que ça. Alors pourquoi hein ? " Et donc, pourquoi vous fuyez vos amis comme ça ? Ce sont des suceurs de sang ? Ou pire...Peut-être des gens qui se croient cool. Ceux-là sont pires que les vampires ou les zombies. " Je lis surement beaucoup trop de BD. Et je regarde probablement trop la télé. Mais l'idée que ce soit des zombies me plairaient bien. Fuir les zombies dans Krölik en compagnie d'une jolie fille. Ce serait trop cool. " Moi, c'est Christopher, et vous ? "    

Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Melia est Mania, la déesse de la folie ce qui signifie qu'elle peut rendre n'importe qui fou mais également soigner n'importe qui de la folie. Elle se nourrit de l'esprit intact des victimes qu'elle pervertit mais son pouvoir a une limite majeure: elle ne peut se nourrir que d'esprits consentants à sombrer dans la folie. Ses anciens fidèles lui servaient de nourriture mais depuis la fin de l'antiquité et la perte de croyance, elle n'a été qu'une déesse déchue et affamée.Quand elle n'a pas faim, elle peut se désincarner et vivre en tant qu'esprit ainsi que maudire ou bénir les Hommes, comme une vraie Déesse quoi!
98
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Fallen Ones (Kit et Melia)   Ven 12 Mai - 20:45


The Fallen Ones
A mon grand soulagement Mister Gros Bolide ne prend pas la mouche quand je lui force la main et monte dans sa voiture. Il a l’air un peu surpris mais me suit néanmoins et lance même un joyeux «Alors en voiture, mademoiselle » alors que nous nous dirigeons vers elle. Je ne veux pas jouer la psy mais je ne pense pas que ce type soit dangereux. Mes profs me tueraient pour oser dire ça étant donné que 90% des psychopathes n’ont pas l’air dangereux au premier abord mais cet homme a exactement le regard que quelqu’un qui se demanderait si ce n’est pas risqué pour une fille seule de suivre un inconnu.
Je grimpe sur le siège passager et boucle ma ceinture sans le regarder. Si je meurs après plusieurs jours d’enfermement dans sa cave je ne pourrais m’en prendre qu’à moi mais à cet instant, sans que je ne me l’explique, mon dégoût à l’idée de passer une seconde de plus avec des gens de mon âge est bien plus fort que ma prudence habituelle. Je sens mon nouveau compagnon me jeter de petits coups d’œil curieux tout en démarrant sa voiture.
Ouch. Le démarrage est tellement violent que ma tête se retrouve propulsée en arrière. Le son est en accord avec la puissance. Je remarque avec soulagement qu’il se dirige à l’opposé de la voiture que je tente d’éviter. Sympa de sa part.
Même s’il reste concentré sur la route, il me jette toujours des regards. Ouais j’imagine que ma situation peut amener à se poser des questions. Mais je ne dis rien et j’attends qu’il m’interpelle. Maintenant que le danger s’éloigne, je retrouve une certaine timidité et je n’ose plus trop parler. Je me rends compte de l’instabilité de ma situation… mais sans aller jusqu’à la regretter. Mon compagnon brise enfin le relatif silence (relatif à cause du bruit de la voiture) et me lance :
-Et donc, pourquoi vous fuyez vos amis comme ça ? Ce sont des suceurs de sang ? Ou pire...Peut-être des gens qui se croient cool. Ceux-là sont pires que les vampires ou les zombies.
Son ton est à moitié désinvolte et à moitié curieux, pour ne pas faire trop voyeur j’imagine. L’allusion aux vampires me fait tiquer. Décidément Mister Gros Bolide reste associé au sang dans mon esprit. Mais je ne réponds pas toute de suite. D’abord parce que je viens de me rendre compte assez absurdement qu’il était vraiment pas mal alors qu’il pourrait toujours être en train de m’amener dans sa cave pour me séquestrer et revendre mes organes sur le marché noir (ça arrive plus souvent qu’on ne le pense) et ensuite parce que je ne sais pas trop quoi dire. « Mes amis ne sont pas vraiment mes amis et je les évite parce qu’ils sont chiants » ? Vu ma situation je n’ai pas envie de paraître plus bizarre que ça. Je vis dans un monde ou le refus d’une vie sociale normée est très mal vu malheureusement.  Du coup je cherche une excuse plausible et franchement le coup des vampires ne me parait pas mal… Le temps que je réponde Mister Gros Bolide se présente (chouette, je vais pouvoir arrêter de l’appeler comme ça)
-Moi, c'est Christopher, et vous ?
Il me vouvoie, ça change des garçons de l’université. J’ouvre enfin la bouche, contente de pouvoir sortir un truc qui ne me fait pas passer pour une barjo :
-Melia.
Et je me tais une nouvelle fois… Bravo Melia, pas du tout froid comme réponse. Je me fais violence et ajoute :
-Je ne sais pas si ce sont des vampires ou des fumistes mais c’est juste qu’ils peuvent être assez étouffants. Le genre à n’avoir qu’un seul sujet de conversation et à faire toujours les mêmes blagues. Au début ça ne me dérangeait pas mais depuis quelques temps ça a commencé à… m’étouffer.
Je m’arrête un peu honteuse… j’ai été plus franche que je ne l’aurais voulu. Je fais partie de ces personnes qui perde quelques peu leurs moyens à proximité d’un tiers séduisant. Un peu plus et je me mettais à bégayer. Pourtant je ne me sens pas mal dans cette voiture à fond la caisse à coté de Christopher le parfait inconnu. Au contraire, si on oublie l’odeur du sang qui ne me dérange de toute façon pas, c’est comme si le poids qui m’oppressait avait un peu disparu. Je suis un peu stressée par sa présence mais c’est un stress presque rassurant par rapport à la créature moite et lourde qui m’accompagne ces derniers temps. Et je me rends compte avec surprise que j’adore la vitesse. Christopher a l’air de maîtriser sa voiture et n’hésite pas à accélérer de temps en temps et à chaque fois mon cœur bondit dans ma poitrine. C’est grisant. Je n’ai jamais fait de montagnes russes ou ce genre d’attraction du coup je ne pouvais pas savoir que ça me faisait cet effet. C’est cool. Je me penche un peu vers la fenêtre pour regarder dehors. Il faut reconnaître que les canyons sont magnifiques surtout au soleil couchant. On se croirait un peu dans un road-trip américain, il ne manque que la musique.
Je me tourne vers Christopher, je viens de me rappeler qu’il serait peut-être prudent de m’excuser…
-Désolée, je me suis un peu invitée dans votre voiture… mais je ne regrette pas, elle va super vite j’adore ça.
Il est concentré sur la route et je ne peux qu’observer son profil. Le soleil derrière lui lui donne un air plus menaçant qu’héroïque et même si « beau » n’est pas le premier terme qui me vient à l’esprit en le regardant il est définitivement très attirant. Dans le genre Bad boy. Ce qui est bizarre parce que normalement je ne me sens pas particulièrement attirée par eux. Mais j’aime bien ses tatouages. Je me cale dans mon siège en continuant à la regarder. Définitivement sexy.





Revenir en haut Aller en bas
 
The Fallen Ones (Kit et Melia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» film de guerre : the fallen
» Transformers 2 : Revenge of the fallen
» Fred with fallen bumper
» black fallen
» Transformers: Revenge of the Fallen (2009,Michael Bay)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: