Partagez | 
 

 Your heaven's trying everything to keep me out [Keith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Your heaven's trying everything to keep me out [Keith]   Mer 12 Avr - 23:53



❝ Your heaven's trying everything to keep me out. ❞
keith & Daniel
Je pouvais clairement dire que je m’y connaissais en jours pourris. D’un côté j’étais un super-héros. Forcément que mes jours étaient loin de sentir la rose et les pâquerettes. Ça ressemblait plus à un tas de choses imprévues, les unes à la suite des autres. Mais j’étais loin de m’en plaindre. Je préférais prendre les choses sereinement. Puis après tout ce n’était pas comme si j’étais seul. J’avais tellement d’alliés à mes côtés, d’amis, que cela n’avait jamais été un problème. Sans compter le nombre de choses incroyables qui m’étaient arrivées. Entre autres choses, j’avais découvert que j’avais une demie-soeur, et que je la connaissais depuis mon enfance. Comme quoi, tout arrivait tout dans ce petit monde.

Je jetais un regard autour de moi. Il se faisait tard et je n’avais pas envie de m’attarder plus longtemps. Oui j’étais un super-héros, mais bon sang mon lit m’appelait. Moi aussi je pouvais être fatigué. Ce n'était pas parce que j’étais Iron Fist que je n’avais pas envie d’aller me prélasser dans mon lit comme le commun des mortels. Je remontais sur ma tête la capuche de hoodie et glissais mes mains dans les poches amples de l’habit. Je savais que cette vieillerie était horrible, mais moi je l’aimais beaucoup trop. Misty n’arrêtait pas de râler contre cette veste en coton, mais je voyais plusieurs la porter sans rien dire. Ce qui était, par ailleurs, extrêmement mignon. Cette pensée fit naître un sourire sur mes lèvres. J’avouais que j’avais sacrément envie de revoir la moue boudeuse de ma chère et tendre juste pour la taquiner. En y pensant, je me mis naturellement à accélérer le pas comme pour arriver plus rapidement dans mon chez moi.

Puis cette scène m’interpella. N’importe qui aurait pu passer à côté, sans faire attention. Perdu dans ses pensées, pensant à ce qu’il allait manger ou aux soucis de sa journée. Ce jeune homme qui s’était arrêté en plein milieu du pont. Je m’étais arrêté aussi pour le regarder. Lui ne m’avait clairement pas vu, ni sentit. Je ne pouvais pas vraiment le détailler vu la distance entre lui et moi mais son comportement m’avait interpellé. Je m’étais avancé doucement vers lui pour ne pas le surprendre. Plus je m’approchais, plus sa silhouette se marquait. J’arrivais presque à observer les traits de son visage. Il ne semblait pas si vieux que ça. Je dirais qu’on avait presque le même âge. Il avait cet air perdu sur le visage, désespéré. Je le savais bien, j’avais eu la même tête il n’y avait pas si longtemps que ça, quand mes pouvoirs s’étaient envolés. J’avais un état d’esprit déplorable. Je continuais d’observer le jeune homme qui s’assit sur le bord du pont. Mon coeur fit un bond dans ma poitrine. Non ce n’était pas le moment d’en finir. Je vins prendre place à côté de lui. Eh ben on était beau assis au bord d’un pont tous les deux. Au pire avec un peu de chance, s’il essayait de se jeter dans le vide, je pourrais le rattraper, mais ce n’était pas le but de ma manoeuvre. A ta place, je ne ferai pas ça petit. Il avait l’air surpris, forcément. Je tournais mon regard vers lui avec le plus de bienveillance possible. Il avait tellement l’air paumé. Pauvre gosse.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
882
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your heaven's trying everything to keep me out [Keith]   Jeu 13 Avr - 16:46

Your heaven's trying everything to keep me out
Danny et Keith
••••

Un an. Un an s'était long quand on avait été enfermé. Keith était sorti de prison depuis combien de temps déjà? Un mois, tout au plus. Pourtant, il ne jouissait pas de sa liberté. Il errait dans les rues, ne trouvant plus sa place dans ce monde.

En fin de compte, Lighter avait gagné. En le dénonçant à la police cette nuit là, après que Flash avait clairement eu l'intention de le mener tout droit vers la mort, il avait détruit sa seule chance, son seul objectif de rester en vie. Il avait détruit tout ce qu'il avait construit, à commencer par son business qui était devenu au fil des années, son gagne pain, son unique chance de se faire respecter. Il avait détruit sa réputation, il l'avait salit. Et maintenant, il ne lui restait plus rien. Plus rien, à part ce vide oppressant.

Alors oui, ce connard avait gagné. Pourtant, à sa sortie de taule, Keith n'avait pas cherché à se venger, ni même à le retrouver. Avec les flics au cul de toute façon, il n'aurait pas pu. Et quand bien même, il n'en avait pas envie. Il était rentré à la prison en tant que Flash, l'un des plus grand dealer de drogue craint et respecté, pour finalement sortir en tant que Keith, un jeune homme paumé sans plus aucun avenir.

Tout en tournant dans un angle de rue, l'ancien trafiquant baissa la tête. Quand bien même. Lighter n'était pas le seul fautif dans l'histoire. Derrière les barreaux, il avait voulu jouer au plus malin avec les autres, sans penser aux conséquences. Il avait voulu faire sa loi mais était tombé sur plus fort que lui. Des mecs bien moins sympathiques que tout ceux qu'il avait rencontré jusque là. Des assassins, des violeurs aussi, enfin le genre de gars que personne n'aimerait croiser. Il avait tenté de les dominer, de leur faire peur pour finalement, se retrouver un après-midi, coincé dans l'infime petit enclos à l'extérieur du bâtiment, en proie à leur sadisme.

Intimidation, attouchements, violence verbales et physiques. Il avait tout eu, sous l’œil hilares des gardiens qui n'avaient rien fait pour empêcher ça. Il avait joué au petit malin, il en avait payé le prix. Il était sorti de là plus brisé que jamais, se rendant compte aussi qu'il n'y avait plus personne qui l'attendait. Pas de famille, pas d'amis. Bazardé ici, seul, avec plus aucune perspective.

Tandis qu'il arrivait sur un pont, Keith s'immobilisa. Lentement, ses yeux vinrent se poser sur le vide qui donnait une vue imprenable sur la mer et ses torrents déchainés. Il resta un petit moment cloué là, à se demander si ce n'était pas le mieux à faire. Puis, il s'était avancé, estimant de toute façon qu'il ne manquerait à personne. Puisque personne ne se souciait de lui.

Les pieds dans le vide désormais, le jeune homme regardait la mort qui l'attendait en bas. Il ne s'attendait pas à ce qu'un étranger vint s’asseoir à ses côtés, lui disant qu'à sa place, il ne ferait pas cette connerie. Fronçant les sourcils, Keith tourna la tête vers lui. Petit . A le regarder de près, ce dernier n'était même pas plus âgé que lui. Il avait une allure décontracté et affichait un air serein, comme si la situation était tout à fait normal.
- Mais tu n'es pas à ma place, susurra Flash entre ses dents. Laisse moi tranquille, je ne t'ai rien demandé.

Tout ce qu'il voulait, c'était qu'on lui foute la paix. Depuis quand, d'ailleurs, on s'intéressait à ce qu'il faisait? Et c'était qui ce gars? Jamais encore, il ne l'avait croisé. Un peu décontenancé, tout de même, par sa présence, l'ancien dealer reporta son attention sur le vide, bien décidé malgré tout à ne pas l'écouter.
- Je t'ai dis de te barrer ! j'ai besoin de personne tu entends?!

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Your heaven's trying everything to keep me out [Keith]   Mer 26 Avr - 23:41



❝ Your heaven's trying everything to keep me out. ❞
keith & Daniel
Non, je ne m’étais pas vraiment attendu à terminer cette journée de cette manière. Entre nous j’aurais largement préféré aller dans mon appart retrouver Misty et un bon lit douillet. Mais, le destin avait décidé de mettre sur mon chemin ce jeune qui allait se balancer du haut de ce pont. Forcément, je n’allais pas le laisser faire une connerie, c’était dans ma nature altruiste. Mais clairement, n’importe qui aurait passé sa route. Des fois je me demandais franchement pourquoi je ne pouvais pas être comme ces gens, ça aurait été plus facile comme ça. Mais non, cela m’étais juste impossible à envisager. Parce qu’en plus de sauver régulièrement les fesses de pas mal de gens, il fallait aussi que je joue à la hotline du suicide. Comme quoi, je pouvais même être un héros dans mon sweat à capuche tout moisi. Incroyable.

Je vins m’asseoir juste à côté du jeune homme. Trop occupé à fixer son regard dans le vide, il ne perçut ma présence qu’après coup, que lorsque je lui parla pour lui dire que ce n’était pas la meilleure chose à faire. Je restais à côté de lui sereinement. Oui je ne suis pas à ta place, clairement. Comme tu n’es pas à la mienne, donc je resterai. Mon visage tourné vers lui, je me demandais ce qui avait pu le conduire là. C’était toujours triste de constater que quelqu’un décidait d’en finir avec la vie. Surtout pour un jeune homme comme lui, il avait quoi ? La vingtaine bien dépassée ? La vie ne s’arrêtait pas, loin de-là. Peut-être avait-il une histoire de vie compliquée ? Mais clairement sur les histoire compliquées, j’en savais un rayon. Vraiment. Je restais passif quand il commença à s’énerver tout seul. Eh beh, réaction énergique pour quelqu’un qui voulait arrêter de vivre. Je t’entends, je ne suis pas vieux au point d’être sourd. Je levais les sourcils. Et oui, tu n’as besoin de personne pour te jeter dans le vide, tu es un grand garçon quand même. Je haussais les épaules. Ce n’était pas faux, je ne comptais pas franchement l’aider dans sa démarche suicidaire. Tu pourrais quand même repousser ton suicide de quelques minutes, non ? Ou t’as un train à prendre pour faire ton grand saut ? Je balançais mes pieds dans le vide. Alors que je continuais de fixer le brun à mes côtés. Non c’est vrai après tout ! Puis après une vie d’emmerde - non parce que je supposais que s’il avait envie de se fiche en l’air, ce n’était pas parce que tout avait été rose dans sa vie - on n’était pas à quelques minutes près non ? Je finis par lui tendre la main. Moi c’est Danny. Et toi ? Ou tu préfères que je me contente de d’appeler “le gars qui va se suicider” ? Bon au moins c’était un début non ?


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
882
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your heaven's trying everything to keep me out [Keith]   Ven 12 Mai - 17:01

Your heaven's trying everything to keep me out
Danny et Keith
••••

Malgré tout, l'homme refusait de partir. Tandis que Flash lui aboyait au visage de se barrer et de le laisser tranquille, ce dernier resta sagement assit, sans broncher, se contentant de hausser les sourcils. Sa façon d'être et de faire était d'ailleurs très étrange. Il ne cherchait pas vraiment à lui faire morale. Il parlait calmement, sans pression, titillant même sa patience en lui faisant comprendre plus ou moins qu'il ne s'interposerait pas. Bien au contraire. Il lui soumit même l'idée d'attendre un peu, à moins qu'il était bien trop pressé pour faire le grand saut et disparaitre de la surface de la terre.

Mais qui était ce type à la fin? Et qu'es-ce qu'il voulait? Keith n'avait pas demander à ce qu'on l'aide ni qu'on l'empêche de sauter de ce pont. Tout ce qu'il désirait. Tout ce qu'il souhaitait. C'était de pouvoir en finir au plus vite. Il serra la mâchoire, la gorge nouée, plantant de nouveau ses iris dans le vide avec la ferme intention, ou pas, de prendre son élan avant que l'autre l'en empêche.
- Fous moi la paix, susurra t-il entre ses dents, ne sachant plus trop quoi répliquer.

Car ce mec était tellement chelou qu'il avait tout de même réussit à le déstabiliser. Ses doigts se crispèrent un peu plus sur la barrière, tout son corps se raidissant aussitôt. Pourquoi il n'y arrivait pas bordel? Pourquoi il restait planté là, tel un idiot, à attendre de faire le premier geste, le premier pas vers une mort certaine? Etait-il lâche, peureux? A moins qu'une part de lui l'empêchait d'aller plus loin.

Flash ferma les yeux, en colère contre lui-même. Décidément, le mauvais sort s'acharnait sur lui. Il avait la désagréable impression qu'on le punissait pour toutes ces erreurs qu'il avait commit. Celle où il avait tabassé Gabriel, simplement parce qu'il n'avait pas fait son travail. Celle où il avait organisé ensuite une chasse à l'homme après que ce dernier, en guise de vengeance, avait fait cramé sa marchandise. Celle encore où il prenait un malin plaisir à tabasser des gens dans des combats de rues, rien que pour leur faire peur ou leur montrer de quoi il était capable.

Toute sa vie, il s'était montrer arrogant, tyrannique, sans foi ni loi. Emporté par son ambition et son envie de vivre, il n'avait pas hésité une seule seconde à écraser ses adversaires, quitte à les menacer ou faire usage de la force. Toute sa vie, il avait manipulé des personnes, les traitant comme des chiens quand ça n'allait pas dans son sens. En fin de compte c'était peut-être ça sa punition, en plus de ce qui s'était passé au sein de la prison : survivre dans un monde qui ne lui appartenait plus pour qu'il voit ce que cela fait, d'être la victime et non le bourreau.

La voix de l'homme résonna de nouveau à ses oreilles. Lui demandant cette fois son nom, non sans lui lancer au passage une dernière petite remarque bien placée. Flash baissa la tête vers la main qu'il lui tendait, choisissant finalement de ne pas la serrer tandis qu'il se contenta de murmurer, sourcils froncés.
- Fla...

Il s'interrompit cependant, se rappelant que ce surnom n'avait plus raison d'être. Ce dernier était mort dès l'instant même où il avait posé le pied en taule. Dès l'instant même où les autres détenus l'avaient alpagué dans le parc, le laissant quelques minutes après allongé, seul, gémissant dans son propre sang.
- Keith mais tu peux m'appeler comme tu veux, j'en ai rien à foutre.

Il poussa un soupir, laissant un silence s'installer. Puis, tournant la tête sur le côté, il ancra ses iris dans ceux de Danny, poursuivant d'une voix rauque mais un peu moins colérique.
- Sérieusement, qu'es-ce que tu cherches? Me prends pas pour un con, je sais que tu n'es pas là pour parler du beau temps. Alors soit franc avec moi. Qu'es-ce que tu fous là?


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Your heaven's trying everything to keep me out [Keith]   Jeu 25 Mai - 0:10



❝ Your heaven's trying everything to keep me out. ❞
keith & Daniel
Décidément, cet homme devait en avoir sacrément subit pour me cracher autant au visage. Je restais parfaitement calme, on pouvait dire que j’avais vécu largement pire pour ma part. Par contre je devais bien avouer que faire face à un suicidaire, c’était une grande première pour moi. Autant me battre contre des vilains, pas de soucis, des missions suicides, pas de soucis. Mais là, on pouvait dire que j’étais un petit novice. J’allais peut-être demander une formation à la hotline de SOS suicide. Plutôt que d’essayer de le dissuader, je lui proposais de remettre ça à plus tard. Après tout il devait bien avoir cinq minutes pour discuter avec un type étrange comme moi, non ? Puis à ce stade, même si j’étais un serial killer, il finissait soit mort, soit mort ! AH ! Au moins la finalité était la même. J’étais un peu en train de dévier là. Mais visiblement il n’avait plus rien à hurler et j’avais même peut-être marqué des points. Il se contenta marmonner des paroles que je pris pas vraiment la peine d’écouter, probablement des insultes ou autre. Le fait était que le suicidaire semblait bien à court d’argument. Assez naturellement je lui tendis la main pour me présenter, au moins on était plus… inconnus. Simple geste, mais visiblement c’était un peu trop demander à cet homme-là. Il posa le regard sur ma main et rien du tout. Heureusement que je n’étais pas vraiment du genre à me vexer pour des broutilles. Je haussais les épaules alors qu’il se présenta. Eh, au moins j’avais une réponse. Il aurait pu ne rien dire, ou crier, ou encore m’insulter. C’était déjà une avancée. Enchanté Keith. Je retirais ma main, non parce que resté la main tendue dans le vide, ce n’était pas une de mes passion. N’empêche, Keith… Kiss. T’as compris ? Comme le groupe ! … Qui fait de la musique ? Laisse tomber. Silence qui s’installa. Ben quoi ? C’était drôle. C’était pas de ma faute s’il n’avait pas d’humour et pas de culture !

Le silence finit par laisser place à un question. Ce que je cherchais là. Non mais il fallait une raison pour parler aux gens maintenant ? C’était nouveau. Impossible de discuter avec un suicidaire de manière désintéressée ? Mince, moi qui comptais disserter avec toi sur le temps justement. Je grimaçais alors que le brun continuait de me fixer. Ouais aucun humour décidément ! Je ne sais pas, quelque chose m’a poussé vers toi et je devais te parler. Peut-être le Destin. Je haussais les épaules, sans vraiment savoir ce que je devais dire. J’ai l’impression qu’il y a quelque chose de différent en toi, d’unique. Et j’dis pas ça pour te draguer, je ris légèrement avant de regarder droit devant moi. Mes intuitions me trompaient que très rarement. A force de côtoyer des forces mystiques et histoire de super héros, on avait facilement à avoir comme un détecteur. Puis il fallait dire qu’avoir passé dix années à K’Un-L’Un aidait pas mal aussi. J’ai ce sentiment que te suicider serait une erreur, alors peut-être que si je te parle, tu verras ta situation différemment. J’inspirais un grand coup avant de me tourner vers Keith. Alors parle moi des raisons qui font que tu aies envie de te fiche en l’air.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
882
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your heaven's trying everything to keep me out [Keith]   Jeu 1 Juin - 16:31

Your heaven's trying everything to keep me out
Danny et Keith
••••

Tandis que le jeune homme restait là, assit sur le rebord du pont à hésiter, à se dire qu'il serait tellement mieux une fois mort, l'étrange personnage à côté de lui continua sur sa lancée. Ce dernier tenta même de plaisanter sous l’œil particulièrement dubitatif de l'ancien détenu, qui se contenta de froncer un peu plus les sourcils. Peu enclin à rire et encore moins, à se montrer réceptif.

Car il ne comprenait toujours pas ce qu'il cherchait. Si c'était pour lui envoyer des blagues débiles, il ferait mieux de s'abstenir. De se barrer tout de suite et de le laisser tranquille, avant qu'il ne lui en mette une à la figure.

Keith serra la mâchoire, préférant malgré tout de rester silencieux. Ça ne servirait à rien de répliquer. Pas cette fois. De toute façon, il ne savait même plus quoi dire. Ce dénommé Danny semblait être quelqu'un de particulièrement collant et têtu de surcroit. Tu l'envoyais chier? Il rétorquait dans la seconde, revenant tout de suite à la charge.

Immobile, Flash se contenta alors de le fusiller du regard. Chose qui sembla fonctionner car l'étranger laissa retomber sa main, en lui disant finalement de laisser tomber. Parfait. Au moins, pouvait-il espérer qu'il lui foute un peu la paix. Ou pas.

Un silence pesant s'installa, au terme duquel l'ex-taulard lui demanda cependant ce qu'il foutait là. Et ce qu'il cherchait vraiment en se tapant la discute avec lui. Il poussa un soupir d’exaspération néanmoins quand son interlocuteur chercha une fois de plus à badiner, lui faisant perdre patience.
- Et moi, je veux juste que tu réponde à mes questions au lieu de continuer visiblement à me prendre un con.

Heureusement, l'homme finit enfin par être honnête, lui avouant que quelque chose l'avait poussé vers lui et qu'il avait senti qu'il devait aller lui parler. Keith haussa les sourcils, surpris, ne s'attendant pas vraiment à ce genre de réponse. Il resta de nouveau immobile, silencieux tandis que Danny poursuivait de plus belle en lui disant un peu plus ses ressentis.

Quelque chose de différent... Pourtant, il n'avait rien de différent en lui. Ce n'était qu'un ex-dealer paumé, sans aucune perspective ni aucun avenir. Il n'avait aucun talent. Le seul auquel il excédait était partit en fumée à l'instant même où Gabriel s'en était occupé. Il tourna de nouveau la tête, ancrant ses iris dans le vide avec le désir de plus en plus oppressant, de prendre son élan et de disparaitre dans ces eaux sombres. Mettant au passage un terme à cette conversation inutile.
- Et bah, tu as dû te planter, se contenta-t-il de dire en serrant un peu plus les poings.

Un nouveau regard vers le vide. Son corps tremblant légèrement. Non désireux de s'arrêter là, son interlocuteur l'invita à lui parler des raisons qui le poussaient à en arriver à cette extrémité. Flash se mordit la lèvre inférieure alors que des larmes même, lui montaient aux yeux. Il ferma les paupières, luttant corps et âme pour ne pas les laisser l'envahir.

Beaucoup trop de raison le poussait à se foutre en l'air. La perte de son territoire. La perte de son statut, de son commerce. La perte de son identité. La solitude qui commençait à le peser. Les regrets. Le doute. La peur. L'angoisse.

Flash prit une grande inspiration. Il trembla, une boule se formant dans sa gorge et son estomac se nouant. Oui, l'angoisse. L'angoisse de revivre ce qu'il avait vécu là-bas, en prison. Avec ces... ces mecs qui avaient fait de sa vie un enfer. Il revoyait leur visage. Il les revoyait le frapper, encore et encore jusqu'à ce qu'il ne puisse plus se relever. Il les revoyait, l'air menaçant, l'alpaguant dans les douches pour s'adonner à des châtiments pervers. Et quand il parlait de châtiments pervers, ce n'était pas qu'un simple viol. Ce n'était pas qu'une simple agression entre prisonniers. Car ce n'était pas que de simple personne. Oh non. C'était pire que ça. Des néo-nazis. Voilà ce à quoi il s'était confronté. Le pire, c'est qu'il avait une grande part de responsabilité. S'il n'avait pas cherché à jouer au plus dur avec eux. S'il n'avait pas cherché à les défier, jamais il n'en serait arrivé là. Il n'aurait pas supporté leur sadisme, au point de frôler la mort à plusieurs reprises.
- J'ai...

Non, il n'arrivait pas à le dire. Keith baissa la tête, sa respiration devenant brève, hachée.
- Ma vie... Ma vie n'a juste plus aucun sens.



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Your heaven's trying everything to keep me out [Keith]   Sam 10 Juin - 0:01



❝ Your heaven's trying everything to keep me out. ❞
keith & Daniel
Pourquoi je restais là ? Parce que j’étais un peu masochiste et j’adorais qu’on m’envoie chier. Oui oui, je faisais partie des ces adeptes de la fessée et compagnie. C’était Misty qui allait rire de ma rencontre de la soirée. Il fallait absolument que je lui en parle. Ben quoi ? c’était pas parce qu’on était super-héros qu’on avait pas envie de rentrer chez soi pour retrouver sa chère et tendre avec un bras bionique. J’aimais tout particulièrement ces plaisirs simple de la vie. Surtout ceux avec Misty et mes amis, Luke, Colleen et d’autres encore. Je savais bien que j’étais un homme chanceux - même j’avais largement connu l’enfer plusieurs fois dans ma vie - et que tout le monde n’avait pas forcément la même chance que moi. Je supposais bien que cet homme prêt à se jeter dans le vide avait connu bon nombres de tuiles et malheurs. Je ne lui en voulais pas de crier, de m’insulter, de me dégager. Je me disais que c’était son désespoir extrême qui s’exprimait, et non lui. Je le savais bien, j’avais connu cette situation. Il voulait des réponses et je n’avais fait qu’esquiver. Je cherchais surtout à gagner du temps avec Keith et essayer qu’il essaye de parler de lui même. Cependant j’avais quand même fini par lui fournir la réponse qu’il désirait. après je ne pensais pas qu’il était près à l’entendre. Car dire qu’une force mystique m’avait attiré vers lui, c’était un peu la porte ouverte pour me faire traiter de fou furieux. après dans notre monde, plus rien n’était étonnant. Dans notre génération avec des Captain America, des Iron Man ou encore des Spiderman, plus rien n’était surprenant. Mais je me fichais un peu de ce qu’il pouvait penser de moi car il y avait une chose dont j’étais sûr, c’était que mon intuition ne m’avait jamais trompée. Il fallait dire qu’avec le temps, j’avais une sensibilité développée en ce qui concernait les énergies magiques. Et quand je disais que ce type était particulier, c’était qu’il y avait un truc particulier. Quoi Je ne savais pas encore. Mais je finirai par le découvrir. Je me permet de te dire que je ne me suis jamais trompé. C’est pas maintenant que ça va commencé.

Se suicider était une erreur. Dans tous les cas. Je voyais bien que lui, ce n’était pas un suicide réel. Les gens qui se suicidaient étaient vides. Lui il semblait triste, accablé, énervé parfois. Beaucoup de sentiments qui n’étaient pas compatible avec le désir de mourir. Tant qu’il y avait des sentiments, il y avait de la vie. Et tant qu’il y avait de la vie, il y avait d’espoir. Non ? C’était pas comme cela que ça fonctionnait. Je voulais savoir ce qui avait poussé Keith à choisir cette extrême qu’était la mort, la seule voie qui était presque sans issue. Ouais presque. Sa vie n’avait plus aucun sens. Je peux te raconter une histoire ? En fait, jte la raconte même si tu veux pas. Je souris légèrement, la vie de voyou bon sang. Quand j’étais enfant, j’ai vu me parents se faire assassiner, devant moi, tout ça à cause d’un homme cupide. Les choses auraient plus simple si ça n’avait pas été en plein milieu de l’Himalaya. Un monastère m’a recueilli et élevé pendant dix longues années. Mais la seule chose que je pensais à cette époque c’était me venger, c’était devenu… mon moteur. Ma seule raison de vivre, venger mes parents. Dix années après, je suis revenu chez moi, je voulais tuer cet homme de mes propres mains, qu’importe les conséquences. Mais la seule chose j’ai vu c’est un pauvre type qui avait perdu ses jambes… et qui s’est assassiné la seconde d’après. On m’avait enlevé ma raison de vivre en moins d’une minute. Et je n’avais plus de but, la rage et la haine m'avaient juste consumé. Je soupirais avant de poser les yeux sur Keith. Et ce n’est qu’un exemple. J’ignorais encore tout ce que lui avait vécu. Je supposais que nous avions tous nos traumatismes. Après nous, nous n’étions que des êtres humains. Je finis par poser une main compatissante sur l’épaule de Keith. Puis l’énergie que j’avais ressenti tout à l'heure commença à s’intensifier. Comme quoi, j’avais raison, Keith avait quelque chose en particulier. Puis vis à côté de lui un arc qui était apparu. Il n’y avait rien de naturel à ça, bien sûr, c’était un objet magique, et ces derniers n’apparaissaient pas pour rien. J’avais raison, tu es particulier Keith, regarde. Je lui montrais l’arme du doigt. Cet arc n’est pas apparu pour rien et je pense que c’est un signe, tu ne penses pas ?


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
882
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your heaven's trying everything to keep me out [Keith]   Sam 12 Aoû - 14:19

Your heaven's trying everything to keep me out
Danny et Keith
••••

Alors qu'il avait murmuré ces mots, son cœur s'était mis à battre plus vite contre sa poitrine. Il avait mal. Il souffrait. Il était en colère contre le monde entier, même contre ce mec qui pourtant, cherchait simplement à l'aider. Sa respiration était saccadée. Sa poitrine se soulevait difficilement et il avait de plus en plus de mal à respirer.

Oui. Sa vie n'avait plus aucun sens. Il se sentait meurtrit, trahit. Ces néos-nazis avaient réussi à le détruire en l'espace d'un an à peine. Un an s'était rien et pourtant, cela avait suffit à le rendre insignifiant aux yeux de tous. Où était Flash? Celui que tout le monde respectait, ou craignait. Au choix. Où était ce gars, sûr de lui qui avait réussi à se faire un nom dans le quartier? Il n'était plus là. Il était mort en prison. Mort en même temps que sa réputation.

Une larme manqua de couler or, Keith lutta et se mordit les lèvres. Ses mains se crispèrent un peu plus sur le rebord du pont. Il avait tellement envie de sauter et en même temps... en même temps, il avait peur. C'est pourquoi, il se contenta de se fondre en silence, ancrant ses iris vers le bas où la mort l'attendait.  

Danny se mit alors à parler. L'ancien dealer ne voulait pas connaitre son histoire mais ce dernier la lui raconta quand même. Il lui avoua avoir perdu ses parents. Ces derniers avaient été assassiné quand il était enfant, ce qui piqua un peu sa curiosité. Ses sourcils se froncèrent sur son front. Pas d'insulte cette fois. Pas de rentre dedans et de regard hautain quand il tourna la tête vers lui, les traits tirés mais attentif.

Il ne savait pas trop pourquoi il l'écoutait. Il ne savait pas trop en quoi ça le concernait. Toutefois, il resta silencieux, fronçant un peu plus les sourcils cependant quand son interlocuteur fit mention d'un monastère perdue en plein milieu de l'Himalaya.

Mais qui était ce type? Sérieusement? D'où il sortait? Et pourquoi, il se mettait à l'écouter alors que quelque part, il estimait que ce n'était pas son problème. Flash n'en savait rien. Une chose est sûr, ça sentait la morale à plein nez. Danny finit par conclure que le type qui avait tué sa famille s'était fait assassiné, lui enlevant tout but, toute rage, toute haine. Keith baissa alors la tête, serrant les poings de plus belle.
- Es-ce que t'es en train de me dire d'oublier? Que ce je ressens là, actuellement, va finir par passer? demanda-t-il d'un ton nerveux, les dents serrés tandis que son interlocuteur posa une main compatissante sur son épaule.

Parce que si c'était ça le fin mot de l'histoire, l'ancien dealer n'était pas sûr d'y parvenir. Ni de comprendre d'ailleurs. Car il ne pourra jamais oublier. La douleur était là, bien présente en lui et sur son corps, littéralement. Avec toutes ces cicatrices gravées dans sa chair comme des marques indélébiles. Certes, ce qu'avait vécu ce mec n'était pas non plus joyeux. Keith se demandait même comment il faisait pour rester aussi positif, cool après ce qu'il semblait avoir traversé. Mais il n'était pas lui. Et inversement.

De nouveau, Flash se fondit en mutisme. Or, alors qu'il se demandait pour la unième fois s'il allait finir par sauter, le désir de mourir s'amenuisait. C'était étrange. Tout plein de sentiment, d'émotion se chamboulaient dans sa tête. Il y avait la souffrance, la colère, la peur. Mais tout ça mis bout à bout lui donnait à présent presque l'envie de se battre, de se relever. Pour montrer à ces connards et à Gabriel qu'il n'était pas prêt d'être renverser.

Tandis que tout un amas de pensée s'entrechoquait, la voix de son interlocuteur résonna de plus belle. Ses dires lui fit froncer les sourcils, encore une fois. Non certain de comprendre, il le questionna du regard, suivant son doigt qui lui montrait à présent un arc. Un putain d'arc qui était apparu, comme ça, en un claquement de doigt.
- Qu'es-ce que...

Surpris, Keith porta toute son attention sur lui. Sur cette arme qui semblait l'appeler, au point qu'il avança même sa main, timidement, pour la prendre avec délicatesse. Trop interloqué pour pouvoir répondre à Danny, il resta un moment immobile, pantois, son corps tremblant légèrement tandis que ses prunelles observaient maintenant l'arc de tout côté.

Qu'es-ce que c'était que ce bordel? D'où elle sortait? Et pourquoi, elle était venue à lui? Les trucs magiques, tout ça, Flash n'était pas étonné. Lighter avait bien des pouvoirs lui aussi. Il lui avait montré, contre son gré, sa faculté à maitriser le feu. C'est pourquoi, il n'essaya pas de s'enfuir ou de rester terre à terre devant cet objet peu commun. Il se contentait juste de le fixer, la bouche légèrement entrouverte sans pouvoir décocher le moindre mot.

Tout désir de suicide disparut de son esprit. C'était comme si... comme s'il avait retrouvé un brin de raison. Une envie de lutter dans ce monde injuste et intransigeant. Rien que pour montrer à tous de quoi il était capable. Car peut-être que... que ce mec avait raison depuis le début. Il avait encore des choses à accomplir. Il était peut-être spécial. Un rictus étira ses lèvres et ses doigts vinrent à caresser l'arc. Mais alors qu'il s'apprêtait à questionner Danny, ce dernier avait déjà disparu. Il pouvait voir sa silhouette s'éloigner au loin, comme si de rien n'était. Il était sérieux là? Il comptait vraiment partir en le laissant là?
- Hey !

Poussant un juron, Keith quitta soudain son perchoir et se mit à courir derrière lui.  Désireux, cette fois de le suivre en oubliant presque ce qu'il s'était apprêté à faire quelques minutes plus tôt.



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Your heaven's trying everything to keep me out [Keith]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Your heaven's trying everything to keep me out [Keith]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Angel Beats! Heaven's Door
» 9x23, Hog Heaven
» Sawa Konishi [Rockin Heaven]
» Commentaires " South of Heaven "
» Heaven Team 3.1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: