Partagez | 
 

 Je ne suis pas une fangirl, mais... [Feat. Johnny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Je ne suis pas une fangirl, mais... [Feat. Johnny]   Jeu 13 Avr - 4:32

Mais qu'est-ce que la rouquine avait eu comme idée folle ? S'inscrire à un concours pour rencontrer la star locale des courses automobiles... Mais quelle idée ! Le plus surprenant dans toute cette situation c'était qu'elle avait gagné le concours et maintenant elle se retrouvait à se préparer pour une rencontre VIP avec Johnny Storm. Son cerveau bouillonnait de pensée : Qu'ai-je fait ? Mon Dieu, je ne suis pas prête, je suis tombée sur la tête ? J'ai mal au ventre, mes cheveux sont dégoûtants, bon sang... qu'est-ce que j'ai fait... La rousse était très anxieuse et heureuse de rencontrer cette star. Pour quelle raison elle s’était inscrite à ce concours réservée aux groupies ? Voilà la réponse ; Savannah bien que tranquille, réservée, maladroite et tout un tas d’autres choses en découlant avait son petit côté « Rock N’ Roll ». Très surprenant, et ce petit côté s’exprimait dans sa fascination pour les courses automobiles. Elle aimerait bien faire un tour de piste une fois pour savoir ce qu’est l’adrénaline dans ce contexte. Elle admirait aussi les gens capables de faire ce genre de chose extrême où la vie peut être mise en danger. Elle ne savait pas si elle avait le courage de faire quelque chose qui mettrait sa vie en danger. Elle n’avait jamais pensé à être une héroïne, elle aimait bien sa petite vie tranquille, mais elle sentait en elle comme un fort besoin d’aider les gens. Elle sublimait cette pulsion dans les cours qu’elle donnait à l’université, au moins elle cultivait les esprits.

Revenons au moment présent, elle se préparait du mieux qu’elle pouvait. Elle se maquillait et se coiffait rarement, normalement elle aimait rester au naturel, mais pour l’occasion elle n’avait d’autre choix qu’être présentable aux yeux d’une star. Lorsqu’elle termina et se dirigea vers le lieu de rencontre en taxi, elle était très nerveuse, une boule lui serrait dans l’estomac. Une fois arrivée, elle fut guidée par les organisateurs de l’événement vers une petite salle ressemblant à un salon/café. Elle les remercia poliment et pris place sur le petit canapé. Elle appréhendait beaucoup le moment où la porte allait s’ouvrir pour laisser entrer le bel homme. La rousse croisa les genoux déjà intimidée par la future présence de l’homme avec qui elle avait une rencontre.

« Dans quoi je me suis embarquée… » Ce n’était pas vraiment elle qui disait ces mots, mais plutôt son haut taux de stress sur le moment. Elle souffla un petit peu juste avant que la porte ne s’ouvre enfin.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je ne suis pas une fangirl, mais... [Feat. Johnny]   Jeu 13 Avr - 5:02

Johnny avait été le premier à endosser l'idée de ce concours. Ses sponsors lui avaient dit que ce serait de la bonne publicité, et le ferait apparaitre comme un bon gars et quelqu'un d'ouvert aux yeux de son public. Évidement, ceux qui participaient le plus souvent a ces concours, il le savait. étaient des fans enragés qu'il lui faudrait presque tenir a distance avec une perche, mais tout de même, l'idée lui plaisait, et pas qu'un peu. Le jeune coureur automobile, qui avait dix ans d'expérience et des centaines de victoires à sa ceinture, n'avait pas vraiment besoin de ce genre de publicité mais bon... il aimait l'adoration de ses fans. En particulier de ses fans féminin. Parce qu'il pouvait avoir une femme différente dans son lit tous les soirs s'il le voulait, mais habituellement, l'image de playboy et de coureur qu'il montrait n'était que ça, une façade. En fait, il n'allait que rarement plus loin que le flirt, mais il aimait que les dames croient qu'il était facile.

Ça rendait les choses... intéressantes avec elles!

Quoi qu'il en soit, le concours avait été clos et l'heureuse gagnante, une jeune fille qui, il en était certain, était des plus impatiente de finalement le rencontrer, l'attendait dans le salon VIP du stade. Était-elle nerveuse comme une jeune collégienne à l'idée de rencontrer la star? I aimait à la croire. Que portait-elle pour l'occasion, de quoi avait-elle l'air? Il espérait une jolie rousse pleine d'entrain, ou bien une sombre mystérieuse aux yeux perçants. Tout en se changeant hors de son costume de pilote dans des vêtements plus décontractés, dans sa loge privée, Johnny laissa ses pensées vagabonder. Allait-il tenter de la séduire, cette fois? Cela dépendrait de son impression de la demoiselle, bien évidement. Ça pourrait être amusant en tout cas... Ça faisait bien un mois qu'il n'avait pas tenter une véritable séduction qui se terminerait par un brin de passion.

Mais il allait trop vite.

D'abord rencontrer la douce jeune fille, apprendre a la connaitre un peu et puis ensuite... advienne que pourra! Attrapant sa veste de cuir brune il la jeta nonchalamment sur une épaule et puis se dirigea vers la salon privé pour rencontrer l'heureuse gagnante. Pausant juste un instant à la porte, il composa son allure la plus charmeuse, et puis, tout sourire, ouvrit la porte.

Comme il l'avait espéré, elle était rousse et avait de beaux yeux verts pétillant d'intelligence. Johnny lui fit son plus charmant sourire et avança jusqu'à elle. Il portait des jeans moulant noirs, un t-shirt blue poudre avec une poche sur le côté droit, et puis des bottes de cowboy a mi-mollet. La veste de cuir lancé au dessus d'une épaule complétait le tableau.

"Mademoiselle Callaghan, je présume?" Commença-t-il d'un ton doux et suave. "C'est un plaisir de vous rencontrer. Si vous me permettez de vous appeler Savannah, vous pouvez en retour m'appeler Johnny. Je n'aime pas les formalités."

Le nom de la gagnante lui avait bien sur été fourni mais il n'y avait pas eu de photo. C'était excellent, il aimait bien être surprit. Et cette surprise avait été charmante.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je ne suis pas une fangirl, mais... [Feat. Johnny]   Jeu 13 Avr - 15:19


Dès que la porte s’ouvrit dévoilant le blondinet, une pensée typiquement féminine lui traversa l’esprit : Est-ce que mon habillement est bien, mes cheveux, mes yeux ? Apparemment, pas trop mal était la réponse à sa pensée puisque M. Storm ne semblait pas horrifié de la voir. Donc, bon signe. Elle se leva doucement pour les salutations :

« Mademoiselle Callaghan, je présume ? » La demoiselle hocha la tête.

« C’est bien moi. » Répondit-elle avec un brin de timidité dans la voix.

« C’est un plaisir de vous rencontrer. Si vous me permettez de vous appeler Savannah, vous pouvez en retour m’appeler Johnny. Je n’aime pas les formalités. »

« C’est un plaisir partagé monsieur. » Elle tentait de camoufler sa gêne vis-à-vis la présence de l’homme, par sa popularité, elle ne pouvait qu’être intimidée, elle n’était qu’une citoyenne ordinaire, sans popularité, juste un travail convenable. Elle hocha la tête à la positive pour signaler qu’il pouvait bien l’appeler Savannah et qu’elle l’appellerait Johnny.

« Parfait alors, Johnny. » Elle sourit timidement.

Quoi faire, quoi dire ? Elle n’y avait pas pensé, normalement les femmes se pavanent devant lui, le drague aussi très probablement, mais elle n’était pas ce genre de femme alors que pouvait-elle bien faire. Le complimenter sur ses talents de coureurs automobiles ? Un sujet très monotone pour lui, car il devait recevoir des tonnes de compliments chaque jour pour ses talents.

« Je ne sais pas trop quoi vous dire… » Elle ricana de malaise. Elle replaça tranquillement une mèche derrière ses oreilles pour dévoiler un peu plus son visage délicat. « Je ne veux pas être ennuyante à vous poser les mêmes questions que l’on vous pose toujours et en même temps, je n’ai pensé à rien concernant cela puisque je ne m’imaginais même pas gagner. »

La rouquine haussa les épaules. Savannah était un peu plus détendue, elle s’habituait peu à peu à la présence de Johnny. Elle se rendait compte qu’avant d’être une star, c’était quelqu’un un peu comme elle. Elle essayait de le voir comme un égal plus que comme une célébrité. Il était une personne comme une autre avec des sentiments, une vie et des ambitions exactement comme elle, certes elle n’était pas dans les mêmes ambitions. Elle se concentrait davantage sur la musique que sur les voitures. Peut-être même qu’un jour elle gagnera un peu en popularité avec ses compositions, mais pour l’instant elle devait au moins en faire une.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je ne suis pas une fangirl, mais... [Feat. Johnny]   Ven 14 Avr - 0:32

Johnny a un petit rire chaud et amical aux paroles de la jeune demoiselle. Elle est charmante, vraiment, et tellement... vraie. Elle est très honnête aussi, et n'hésite pas en fait à admettre qu'elle se sent intimidée, gênée, à cours de mots. C'est flatteur pour son ego, vraiment, et alors qu'il marche jusqu'au petit bar, il lui répond d'un ton à la fois amusé et taquin.

"J'aime votre honnêteté, Savannah. Elle est rafraichissante, après le flot de platitudes sirupeuse que je dois me taper tous les jours."
Il leur sert deux verres et puis revient s'asseoir sur le divan à ses côté, lui en tendant un. "J'espère que vous aimez le brandy." Dit-il avec un clin d'œil charmeur.

Il prends une petite gorgée et pose le verre sur la table devant eux. Ses yeux bleu semblent percer les siens et il lève lentement un sourcil, sa timidité la rends encore plus charmante, une jolie rousse au rougissement facile, il semblerait, et plongée dans un élément qui n'est pas de siens de toute évidence. Il prends gentiment sa main, les siennes sont chaudes et large enveloppant aisément ses fines mains féminines.

"Vous ne vous attendiez pas a gagner n'est-ce pas? Alors vous n'êtes pas dans votre éléments, vous vous sentez intimidée. Sans mots, n'ais-je pas raison?" Il demande, plutôt perspicace et sage, ce qui est surprenant de la part d'un homme que tous considèrent comme frivole et superficiel. "Je vous propose quelques chose pour vous mettre plus à l'aise, Savannah. Je n'aime pas le formalités, je l'ai déjà mentionné, alors laissons tomber le vouvoiement, mm? Ça me fait me sentir comme mon père."

La plaisanterie est dite chaudement et a pour but de détendre l'atmosphère et permettre à son invitée de se détendre davantage. Il se penche légèrement vers elle et dit, son ton bas et conspirateur.

"Je n'aime pas tellement ces rencontres organisées. Je préfère improviser, et faire quelques chose de vraiment différent. Un peu fou aussi peut-être..." Il sourit plus largement, et il a l'air proprement rebelle en cet instant. "Alors dis-moi, Savannah, que voudrais-tu faire? Y a-t-il un endroit où tu préférerais te trouver en ce moment? N'importe où... Je t'écoute."

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je ne suis pas une fangirl, mais... [Feat. Johnny]   Ven 14 Avr - 3:45


La rouquine rougit d’emblée lorsque le bel homme lui avoua qu’il aimait son honnêteté. Elle ne s’attendait pas à un tel compliment de sa part puisque souvent on lui disait qu’elle était trop honnête. Elle comprenait cependant que certaines personnes pouvaient se braquer contre ses paroles, parfois maladroites en plus d’être honnêtes. Elle le suivit des yeux quand il s’afféra à leur servir à boire, elle en profita d’ailleurs pour glisser son regard un peu plus bas pour admirer ses jeans moulants, bon, et pour mater autre chose aussi… Quoi ? La petite rousse était peut-être timide, mais pas coincée, il lui arrivait aussi de mater les garçons comme les filles d’ailleurs. Elle était très aisée sur le sujet bien que cela ne paraisse pas tellement à première vue. Elle détourna vivement le regard lorsqu’il se retourna revint vers elle avec un verre tendu vers sa direction. Elle le prit entre ses doigts.

« Merci. Je ne sais pas, je ne bois pas beaucoup d’alcool. »

Elle déposa le rebord du verre à ses lèvres et goûta le liquide ambré. Le goût était fort et lui arracha un minime grimace, puis sa gorge se réchauffa au passage de l’alcool. Une fois passé, le goût n’était pas tellement mauvais, elle aimait bien ça. Ce serait un nouvel alcool à acheter pour elle pour se diversifier un tout petit peu. Dans son armoire à vin et alcool, on n’y trouvait que quelques bouteilles de vin, mais plusieurs bouteilles de rhum. Elle était une amatrice de rhum, rien de surprenant puisqu’elle aimait bien les pirates. Dès le moment où elle sentit le contact de sa peau elle se raidit un peu, essayant de ne pas faire voir son petit malaise. Elle ne s’attendait pas non plus au contact chaud de l’apollon sur ses mains. Elle ne fit, cependant, aucun mouvement pour se dégager la main.

« J’aime beaucoup, mais je préfère le rhum. » La rouquine offrit au jeune homme un sourire taquin. Elle hocha la tête à l’affirmative lorsqu’il avait déduit sur elle. « En effet, je ne suis pas du tout dans mon élément, je suis tranquille et calme et maintenant je rencontre une célébrité que j’admire. J’avoue que mes pensées bouillent dans mon esprit. » Elle ricana un petit peu. « Oh, excusez…. Excuse-moi plutôt. Je ne veux pas te vieillir. » Elle ria visiblement de plus en plus à l’aise avec le coureur. « Faire quelque chose de fou ? » Elle fit mine de penser. « Je ne sais pas si ce que je veux faire est possible ? » La rouquine se mordilla nerveusement la lèvre inférieure. « Tu sais, je ne connais pas vraiment l’adrénaline… le thrill. Je suis plutôt quelqu’un de très calme avec une petite routine sécurisante, mais j’ai aussi envie de faire quelques folleries. » Elle marqua une pause et rougit de plus bel. « Eh bien… Hm… Faire un tour de piste ? J’ai toujours été fasciné par le sentiment d’être dans un véhicule conduit à haute vitesse. » Savannah... mais qu'est-ce que tu fous, bon sang ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je ne suis pas une fangirl, mais... [Feat. Johnny]   Ven 14 Avr - 20:02

"Le rhum, hein? j'en prends note, ma chère." Johnny réponds a son commentaire sur la boisson qu'il a sélectionné pour eux.

Il prends une autre lampée du breuvage fort en ferme un petit instant les yeux pour en apprécier tout l'effet. Quand il les rouvre, ils se plantent dans ceux, verts et magnifiques, de son interlocutrice, l'heureuse gagnante du concours dont il commence vraiment à apprécier l'existence.

"Tu n'es pas comme toutes ces fans qui se seraient déjà jeté à mes pieds me suppliante de les ravager là, maintenant, sans attendre." Il eu un petit rire un peu dérisoire mais amusé, tout de même, à l'image mentale qu'il venait de créer. "C'est très rafraichissant, d'arriver ici sans aucune expectations ni image préconçue, à part l'évident. Je n'aurais put souhaiter mieux comme invitée, Savannah."

Le regard du beau blond se fit espiègle à ces paroles et brillèrent de folie anticipée à la réponses faite à sa question très directe. Johnny Storm n'était de toute évidence pas du tout comme on pourrait s'y attendre. Il était direct, cru et très extraverti. Il aimait être flamboyant et flashant, quand il était sous les feux des projecteurs, mais il devenait une toute autre personne en privé. La façade s’effritait un peu et laissait voir le vrai Johnny en dessous. Un homme un peu plus mûr que ne laissait croire son image publique, un bon confident, quelqu'un a qui il était facile de parler parce que c'était facile de le voir comme un ami dès la première rencontre.

Et en ce moment, Johnny ne souhaitait pas donner à la jolie rousse aux yeux soudainement brillant d'anticipation une image de lui reflétant uniquement ce que les médias et autre potins disaient de lui. Non, il souhaitait presque... impressionner la jeune dame, lui montrer quel genre d'homme il était réellement. Alors quand elle fit sa requête, il hocha la tête avec un sourire espiègle et amusé, mais aussi ouvert, franc.

"Un tour de piste, Mmm? Ça peut s'arranger." Il se lève et lui tends la main, souriant comme un chat prit la patte dans le pot de crème. "Il me ferait plaisir d'exaucer ton souhait. Suis moi!"

Il la guide hors de salon privé et vers les garages où toutes les voitures sont rangées. Les gardes de sécurité ne le stoppent pas, ils le connaissent tous et tout le monde sait que c'est aujourd'hui qu'il rencontre la gagnante du concours, alors personne ne se pose de questions. Ils se disent certainement qu'elle peut voir les voitures de près, ce qui est juste des plus normal. Il la guide vers un bolide rouge orné de flammes oranges et noires qui semble tapi sur la piste, dans sa place de rangement, comme un fauve prêt a bondir. On peut sentir sa puissance juste a le regarder, et imaginer ce que ce pourrait être de se retrouver derrière le volant d'une bête aussi puissante. Il tourne le regard vers Savannah encore pour jauger sa réaction et puis lentement, délibérément, s'appuie sur le capot de la voiture, caressant le métal brillant et chromé de manière presque... sensuelle? Il est évident que Johnny est dans son élément ici. L’image qu'il donne, il le sait, doit être extrêmement aguichante.

"Elle te plait?" Demandes-t-il finalement, tournant des yeux bleu intense dans sa direction? "Tu veux sentir ce que ça fait que d'avoir un tel bolide ronronner autour de toi alors que tu dévore l'asphalte, Savannah?"
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je ne suis pas une fangirl, mais... [Feat. Johnny]   Ven 14 Avr - 21:01


La rouquine hausse un sourcil face à son commentaire sur ses fanatiques éprouvées. Elle n’était pas choquée par se mots crus, mais plutôt surprise. Évidemment, elle eut une courte image passée dans son esprit d’une telle scène. Quoique que cela puisse être agréable, elle n’était pas ce genre de femme à se pavaner ainsi devant les garçons, populaires ou non. Elle optait pour la discrétion. Ses joues roussirent un peu sans qu’elle-même ne s’en rende compte dut à cette image mentale. Elle eut un sourire radieux lorsqu’il la complimenta sur sa présence rafraichissante. Elle ne savait que répondre, un petit « oh » s’échappa d’entre ses lèvres, mais elle ne rajouta rien. Elle était très flattée et ne montrait pas le contraire. La rousse était heureuse qu’il considère sa présence comme agréable, elle ne savait pas à quoi s’attendre sur son comportement, car elle ignorait quel genre d’homme se cachait en l’absence des projecteurs. Avant leur rencontre, elle redoutait de l’ennuyer, puisqu’elle n’était pas comme ses femmes qui sont prêtes à faire la file rien que pour passer une nuit à ses côtés. Cependant, rien ne confirmait toute son appréhension et elle en était bien contente. Rien ne semblait calculé d’avance et tout semblait vrai, aucune fausse apparence venant de sa part, elle pouvait le sentir.

Elle déposa son verre sur la petite table à côté du canapé et saisit sa main pour se lever. Elle ricana suite à l’entrain du garçon qui l’amusa. « J’ai hâte de voir de plus près ton bolide. »

Savannah le suivit à l’extérieur de la pièce où ils étaient. Elle manqua d’accrocher l’un des gardes de sécurité, elle ne s’habituait pas à voir autant de gens. Elle lui offrit un petit sourire gêné et poursuivit son chemin en suivant Johnny. Arrivé dans l’ère d’entreposage des voitures, elle était impressionnée de voir autant de voitures hors de prix au même endroit. Lorsqu’elle se retrouva devant l’automobile, ses yeux devinrent larges comme des billes, visiblement impressionnée devant la beauté et l’énergie qu’émanait le véhicule. La rouquine observa le jeune homme s’appuyer sur sa voiture. Une chaleur s’immisça dans sa poitrine sans qu’elle ne puisse avoir aucun contrôle, c’était un magnifique paysage qui s’offrait à elle. Elle mordilla timidement sa lèvre inférieure et s’approcha doucement de la bête. Elle fit le tour du véhicule pour l’admirer dans toute sa splendeur. Par instant, elle effleurait la carrosserie du bout des doigts comme si elle caressait une bête féroce endormie. La demoiselle revint vers Johnny au grand sourire suspendu à ses lèvres.

« Je l’adore. » Elle s’approcha du jeune homme. « J’aime aussi voir quelqu’un autant passionné par ce qu’il fait. » Elle était très sincère sur ce point. Elle adorait voir des gens passionnés, cela lui redonnait le sourire quand, parfois, elle était un peu démoralisée. La passion était aussi un élément clé pour elle et ses relations, elle n’entretenait pas de relation amicale ou amoureuse si l’autre n’était pas passionné par quelque chose. Un sourire en coin naquit sur ses lèvres à sa question. « Rien ne me ferait plus plaisir que savoir ce que ça fait ! » Son esprit bouillonnait ; et si cela tournait mal, si tu te blessais, si tu perdais un bras comment jouerais-tu ta musique ? La ferme ! Sale petite voix, je fais ce que je veux, ok ? « Alors, je conduis ou tu conduis ? » Elle ria pour signifier qu'elle n'était pas sérieuse sur ce coup et qu'elle voulait le taquiner un peu.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je ne suis pas une fangirl, mais... [Feat. Johnny]   Sam 15 Avr - 3:51

Johnny ne pouvait qu'admirer la manière dont Savannah s'illumina à la vue de la superbe voiture qui était son bébé. Il sourit avec fierté et tapota la capot avec affection, comme il le ferait avec une animal docile mais sauvage. Il n'avait que deux passions dans la vie qui lui étaient chère, et c'était les voitures et l'aventure. Il était un incorrigible Thrill-Seeker, toujours en quête de nouvelles sources d'excitation et d'adrénalines. La course automobile n'en était que l'une de ses préférée et celle dont il avait fait son métier. Cependant, il avait vraiment tout essayé, Parachute, plongée en apnée, bungee, deltaplane, escalade libre, nommez-le il l'avait fait. Et il n'aimais bien de mieux que partager une de ses passions avec quelqu'un qui semblait la partager.

"Je conduis." Rétorqua-t-il sur un ton taquin, puis ajouta avec un clin d'œil. "Mais peut-être que je te laisserai la volant... une prochaine fois."

Il se demanda si ce n'était pas le destin qui avait fait se croiser leurs routes. Avec un sourire charmeur, il ouvrit la porte du côté passager et invita la demoiselle a prendre place. Il attendit qu'elle ait prit place et puis referma la portière, avant de contourner la voiture et de prendre place derrière le volant. La voir assis là, complètement a l'aise et relax, dans son élément, lui rendait certainement justice. Le faisait paraitre plus jeune et serein, d'une certaine manière. Il sourit encore une fois a sa passagère, et tout en mettant la clé sur la contact, dit avec entrain.

"J'espère que tu n'as pas le mal des transports, Savannah!"

Puis il démarra avec un rugissement d'engin puissant et la voiture sembla décoller du sole comme une fusée propulsée vers l'espace. l'accélération les colla d'ailleurs a leur sièges, et le moteurs rugissait comme un lion, avec puissance et vitesse a peine contenue. Ils débouchèrent en quelques secondes sur la piste de course et il s'engagea sur le circuit de course comme il le faisait presque tous les jours. Sur de lui, déterminé et avec une expression d'intense plaisir et concentration qui était contagieuse. Et qui rendait son visage déjà attirant presque... parfait.

"Ce n'est encore rien." Dit-il, dans un souffle, mais assez fort pour être entendu. "Elle n'est même pas en deuxième encore." De manière experte, il bougea le bras de vitesse et enclencha l'accélération, et la voiture bondit littéralement.

Ils devait aller a près de 300km/heure maintenant et la sensation était enivrante. Sans même le réaliser, il avait compléter deux tours de pistes et entamé un troisième. Ça c'était de l'adrénaline pure, et il laissa échapper une exclamation de joie totale, tournant brièvement les yeux vers sa passagère.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je ne suis pas une fangirl, mais... [Feat. Johnny]   Sam 15 Avr - 4:21


« Oh, j’aime bien cette idée. » Savannah s’assit dans la voiture faisant bien attention à sa robe pour ne rien dévoiler de gênant par inadvertance bien qu’elle avait en tête que le jeune homme en tirerait un malin plaisir. Une fois assise, sa robe arrivait à mi-cuisse au lieu de son genoux comme lorsqu’elle était debout. Elle était détendue, mais avait une certaine appréhension, son cœur accélérait déjà sous l’adrénaline naissante dans son sang.

Elle secoua la tête. « Non, je ne crois pas, mais à cette vitesse se sera dur à dire. Je vais essayer de ne pas vomir dans ta bagnole. » Elle lui offrit un clin d’œil et un rire cristallin. La rousse n’allait certainement pas être malade dans la voiture, si elle avait à l’être, ce serait déjà fait. Elle était à ce point nerveuse juste avant la rencontre organisée, elle aurait été malade à cet instant.

La voiture démarra, elle se sentit s’enfoncer contre son gré dans le siège tellement ils étaient partis sur les chapeaux de roues. Elle s’accrocha à son siège, ses doigts s’enfonçant dans le cuir comme pour se créer un ancrage rassurant dans toute cette instabilité. « Oh génial… » Murmurra-t-elle presque à bout de souffle. Elle était un tout petit sarcastique trouvant qu’ils allaient déjà très vite. Son cœur s’emballa, l’adrénaline parcourait tout son système nerveux. Elle arriva à se détendre malgré cette hormone lui disant de fuir le danger. Au lieu de s’attarder plus sur elle-même, elle arriva à lever les yeux pour voir l’extérieur défiler comme jamais. Savannah n’en croyait pas ses yeux. Elle était assise à côté du coureur le plus sexy de l’île, dans sa voiture, sur une piste de course, en train de rouler. Oh mon Dieu. La rouquine se mit à rire fort, le bonheur se lisait sur son visage, elle était complètement enivrée par le plaisir que lui procurait l’adrénaline. Elle dirigea son regard vers le conducteur de la sublime voiture. Elle remarqua qu’il lui jetait de temps à autre des coups d’œil. « Regarde bien la route ! » Elle ricana sans le quitter des yeux, un sourire plaqué sur son visage. Elle observait un instant ses traits. Putain ce qu’il est attirant. La rouquine ne put s’empêcher de mordiller une énième fois sa lèvre inférieur en ayant cette pensée. Elle détourna son regard devant elle, recentrant son attention sur le paysage défilant à une vitesse folle sous ses yeux. « Je crois que tu m’as rendue accros aux sensations fortes. »

Cette expérience allait sans doute la changer à tout jamais. Elle réalisait avec intensité qu’elle ratait une partie de sa vie en voulant rester enfermée dans son cocon sécurisant. Elle devait sortir, voir le monde, prendre de risque et faire ce que bon lui semblait et ne pas se laisser convaincre du contraire par la peur et l’anxiété. En cette instant, elle levait son doigt d’honneur mentalement à ces sentiments qui guidaient de façon malsaine sa vie. Aujourd’hui, à cette heure précise, en compagnie de Johnny Storm, elle jurait de ne plus jamais s’empêcher de faire quoique ce soit sous le prétexte de la peur. Ce temps-là était révolu. Bon ok. Peut-être pas entièrement, mais on va travailler là-dessus, d’accord ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je ne suis pas une fangirl, mais... [Feat. Johnny]   Dim 16 Avr - 2:18

Comme toujours, la conduite était un vrai rush d'adrénaline, faisant battre son cœur plus vite tout en aiguisant ses sens et sa concentration. Il ne restait plus que lui, la route et le volant entre ses mains.

Et la jeune femme a ses côtés, qui était tout aussi excitée que lui en cet instant.

Il rit a gorgé déployée, roulant a gauche et adroite sur la chaussée a chaque courbée, dévorant l'asphalte et laissant les mondanités comme un horaire a respecter ou son gérant a contacter prendre la seconde place. Parce que ça, cet instant, ce moment magique de communion entre l'homme et la machine, c'était la vie.

Sa vie.

Ce pourquoi il était né, et pourquoi il tentait toujours d'en obtenir plus. Il était accroc. Il avait l'impression qu'un feu intense brûlait dans ses veine et ça le rendait euphorique. Brèves images de flammes grondant tout autour de lui, de ciel bleu et de la sensation sans pareil de voler l'emplirent soudainement, et pendant un moment, il volait réellement, tout en restant bien ancré dans sa voiture. C'était presque mystique, comme expérience, et il en oublia presque qu'il avait une passagère.

Quand elle parla de nouveau par contre, ce fut comme une douche froide et il revint vite dans l'instant présent. Il ralentis et lui sourit. Sous une certaine lumière ses yeux semblaient presque orangés, mais c'était peut-être parce que le soleil se couchait et reflétait juste dans le bon angle pour créer cet effet. L'illusion disparait l'instant suivant et ses yeux son de nouveau d'un beau bleu de cristal.

"J'en conclus que tu as aimé l'expérience, Savannah?" Demandes-t-il, esquissant un sourire en coin qu'il sait ravageur sur les dames. "L'adrénaline est la meilleure des drogues, à mon avis. Je pourrais t'emmener vivre des expériences qui te laisseraient euphorique pendant des jours. La recherce de l,aventure, il n'y a rien de mieux."


Il stationne enfin la voiture de nouveau dans son emplacement de stationnement et arrête le puissant moteur, qui semble ronronner doucement comme un gros félin qui s’endort. Il sort de la voiture et puis va ouvrir la portière a sa belle invitée. Il aimerait avoir plus de temps pour mieux la connaitre, ses hobbies, ses goûts, la musique qu'elle aime écouter, ce qu'elle aime porter. Ses films favoris.

Tout quoi.

Mais leur temps est compté. La rencontre d'une heure tire a sa fin et le coureur sent son cœur se serrer. Il dit doucement, penchant la tête, ses yeux brillant d'anticipation.

"J'aimerais qu'on se rencontre de nouveau Savannah. Ce fut une rencontre bien trop courte. J'aimerais te connaitre un peu mieux. Que dirais-tu d'un rendez-vous, plus tard, pour diner?"

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je ne suis pas une fangirl, mais... [Feat. Johnny]   Dim 16 Avr - 2:56



Savannah l’observait conduire, elle était impressionnée par tant de contrôle. Il dominait la machine, il faisait ce qu’il voulait avec elle. À un moment, la rouquine sentit qu’il était complètement dans sa bulle, complètement absorbé par l’instant présent. Elle était presque déçue que Johnny ralentisse, car cela voulait dire que cette aventure achevait. Elle aurait pu continuer des heures comme ça.

« J’ai adoré l’expérience, cela m’a permis de sortir de ma zone de confort. » Elle lui renvoya son sourire. Elle leva un sourcil. « Vraiment ? J’aimerais bien tenter de nouvelles expériences, mais je ne voudrais pas abuser de ta bonne foi. » La rousse ricana un instant. Elle sorti doucement de la voiture en disant un petit merci poli. Elle replaça les plis de sa robe et se tourna vers la puissante bête. Elle effleura une ultime fois du bout des doigts le véhicule comme pour lui dire un au revoir. Elle était toujours aussi impressionnée par son allure rutilante. « J’aimerais avoir la même, elle a tellement de gueule. Sauf que si j’arrive à m’en procurer une, je crois que je vais devoir élire logis à l’intérieur, car il ne me restera plus un sou. » La rouquine ria suite à l’image d’elle vivant comme une nomade dans une automobile de luxe.

Savannah se retourna finalement vers le bel homme avec un petit sourire. La surprise se lit sur son visage suite à sa demande. « Est-ce que tu invites toutes les femmes que tu rencontres à dîner comme ça, ou c’est un traitement spécial que tu me réserves ? » Un sourire taquin naissait aux coins de ses lèvres. « Réponds honnêtement, car si tu mens, je le saurai. » Elle lui offrit un clin d’œil. Elle était directe tout à coup, preuve qu’elle était complètement à l’aise avec le jeune homme. Elle disait tout de même la vérité quant aux mensonges. Pour une raison qu’elle ignorait, quand quelqu’un lui mentait, elle le savait presque aussitôt. C’était un peu comme un don, enfin ce qu’elle essayait de se convaincre, car certaines choses qui lui arrivait lui faisait croire qu’elle était complètement anormale, cinglée même. Elle gardait néanmoins ces expériences pour elle pour éviter le jugement d’autrui. Savannah fit un peu vers lui, réduisant ainsi la distance qui les séparait. On pouvait y lire un brin de malice dans les yeux. Oh oh, elle flirte un peu la demoiselle. « Cependant, je ne suis pas contre un dîner avec toi, même que j’en suis flattée. » Elle esquissa un petit sourire. « Tu n’as qu’à me dire quand et où ? »
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je ne suis pas une fangirl, mais... [Feat. Johnny]   Dim 16 Avr - 20:02

Johnny rit au commentaire a propos d'acheter une voiture de luxe et puis d'être obligée d'y habiter parce qu'elle n'aurait plus un sous après. Il était chanceux que, au vu de son métier, il se voyait d'offrir une nouvelle voiture de sport luxueuse par une compagnie affilié au Stade qu'il devait parader pendant un an pour en faire la publicité. Il n'avait donc pas à se demander s'il pourrait ou non s'en offrir une pour lui-même, mais il en aurait largement les moyens s'il voulait s'en procurer une, ce qu'il avait fait il y avait quelques mois. Ses yeux brillaient d'amusement et il avait un sourire vraiment éclatant.

"Et ce serait vraiment dommage de te retrouver obliger a vivre sur la route, sans comp0ter que ces voitures en jette, mais ne sont pas très confortable pour y dormir."
Dit-il enfin en riant un peu, clairement amusé.

Il leva lentement un sourcil à sa question, et réfléchit quelques instant, souriant presque énigmatiquement. Elle était directe, et ça lui plaisait. Il se rendit comptes qu'il n'avait aucune intention de lui mentir, que ça ne lui avait même pas effleuré l'esprit, et c'est avec une franche honnêteté qu'il lui répondit donc, rencontrant directement son regard vert avec le siens bleu de cristal. Il prit sa main et dit, ouvertement.

"Je ne te mentirai pas Savannah, mais j'ai la réputation d'être un playboy et un dragueur sans remord. C'est partiellement vrai. J'aime la compagnie des femmes, je ne m'en cache pas, mais toi... J'ai rarement été en compagnie d'une dame qui était aussi franche et honnête avec moi dès le départ."
Ses paroles sonnaient parfaitement vraie et il avait l'air légèrement gêné, mais haussa les épaules pour le couvrir avant de continuer. "La plupart des femmes que je fréquente, pour être franc, n'ont qu'une idée en tête, et c'est de coucher avec la star. Elles n'ont pas vraiment d'intérêt a connaitre Johnny, la personne et pas l'image. Alors... non, je n'invite pas à diner n'importe qui, Savannah. Juste celle qui ont vraiment capté mon intérêt."

Son sourire s'élargit a sa réponse et il hoche la tête avec le regard pétillant d'anticipation et de bonne humeur. Il serre la main qu'il tenait encore et puis la laisse aller. Il est très content qu'elle ait accepté son invitation. Son sourire semble assez éclatant pour illuminer la pièce, avec toutes ces parfaites dents blanches.

"Excellent! Est-ce que demain soir, 19h, te conviendrait? Je connais un très bon restaurant Thaïe en ville." Oui, Johnny était fan de nourriture très épicé, le plus épicé le meilleur. Ses amis disaient souvent qu'il avait l'estomac ignifugé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je ne suis pas une fangirl, mais... [Feat. Johnny]   Dim 16 Avr - 20:33


Savannah était satisfaite de la réponse du coureur, car il lui prouvait que son image publique ne représentait pas vraiment son image privée. Quoique satisfaite, la rouquine eut quelques rougeurs naissantes sur les joues. Elle ignorait ce qui était le plus étrange dans tout ça ; gagner un concours ou piquer l’intérêt de quelqu’un de bien plus significatif qu’elle. Elle avait l’impression que sa tête allait éclater tellement tout ça lui arrivait en plein dans le visage sans même s’en douter il y a une heure à peine. « J’aime beaucoup plus l’humain, car si je m’intéressais aux images, j’aurai déjà imprimer la tienne et on ne se serait jamais rencontré. » Elle ricana et lui rendit son sourire illuminé. La rousse avait un mode de pensée incomparable, elle préférait rester à part avec ses pensées qu’être obligée de rentrer dans un moule dicté par la société. Elle se considérait comme une personne marginale et cela ne la dérangeait guère.

« Ça me convient très bien. » Elle sourit et pensait déjà à cette soirée, à comment elle allait se préparer, quelle robe elle allait mettre pour l’occasion. Oh merde ! Il n’y a pas vraiment de robe potable dans son garde-robe… Pour l’occasion, Savannah allait faire une petite virée shopping. De toute façon, cela ne pouvait pas faire de mal à rien excepter son portefeuille. Elle s’éloigna un peu de Johnny. « Alors… à demain soir. » et elle quitta la pièce avec un grand sourire. Elle ne savait que penser de toute cette aventure… qui allait probablement se poursuivre du moins jusqu’à leur rendez-vous. Un fois dehors, elle fut éblouie par les rayons de soleil. Elle était heureuse et incapable de cacher son sourire, par moment les passants qu’elle croisait la regardait légèrement de travers. Oh. Mon. Dieu.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Je ne suis pas une fangirl, mais... [Feat. Johnny]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je ne suis pas une fangirl, mais... [Feat. Johnny]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Wifi] Connecté mais impossible de naviguer sur Internet
» Je suis pas chez HPI mais ne me tappez pas....
» Devinettes bêtes
» Mes cosplay
» Bonheur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: