Partagez | 
 

 Fairy cakes | Neena&Wade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Wade WilsonHumain modifié
avatar

Deadpool
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Régénération ; réflexes surhumains ; Comics Awarness ; excellent combattant avec n'importe quelle arme
Groot, Jo, Kon, Apo, Wylan, Hati
736
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Fairy cakes | Neena&Wade   Jeu 13 Avr - 12:00


Fairy Cakes

Depuis quand tu manges des cupcakes toi...?Quand je pars pour le travail, c'est déjà le début d'après-midi. Je travaillais pas ce matin, alors j'ai eu le temps de comater au lit. Pas tout seul dans le lit en plus. Les choses s'arrangent. J'ai eu mal à y croire et j'ai peur que quelque chose d'autre nous tombe sur la gueule. Il y a toujours ces rêves et ces sortes de...d'hallucinations...Je ne sais pas ce que c'est. Pas plus que je ne sais ce qu'est cette voix qui me parle. J'arrive parfois à ne pas l'écouter, à faire comme si elle n'existait pas. Ce n'est pas facile mais je n'ai pas envie de penser à ça, je n'ai pas envie de me dire que les choses sont déjà en train de retomber. Je veux être heureux, au moins quelques semaines...

Et pour oublier cette fichue voix, le mieux c'est le travail. Surtout un travail qui me plait et qui n'est plus aussi stressant et dangereux que mon travail d'avant. Je ne risque pas de me prendre une balle derrière ce comptoir, heureusement. Et me blesser avec du glaçage ou une caissette en papier, ça risque pas de m'arriver là, j'avoue. C'est bien, pour une fois, de savoir qu'on ne risque pas d'aller à l'hosto rien qu'en faisant son travail. De toute façon...J'ai pas envie de penser à ça, là je suis au travail, je vais bosser tranquillement et ça ira bien pour cette journée. Ensuite, je rentrerai chez moi et passerai encore une soirée agréable. J'aime bien ce travail en plus, c'est vraiment beaucoup plus sympa.

D'ailleurs, je suis tout sourire pour servir les gens qui entrent. Je ne fais plus la gueule et je prends à nouveau un peu plus soin de moi, histoire de ne pas faire fuir les gentilles demoiselles qui viennent acheter des petits gateaux. Bobby ne serait pas content si j'étais pas présentable faut dire, il m'aurait même pas engagé. Lui aussi est sympa. C'est une des premières personnes avec qui je m'entends réellement, sans avoir besoin de picoler ou de coucher, avec laquelle je m'engueule pas. Et ben étrangement, ça fait du bien. J'ai l'impression d'avoir mûri, c'est fou, ça m'était jamais arrivé avant. Enfin je crois. Parce que je suis aussi beaucoup plus calme qu'avant, j'ai moins besoin de m'engueuler pour être bien.

Et heureusement. Parce qu'avec la personne qui vient d'apparaitre devant moi, je ne sais pas comment ça va se passer. Elle était jusque là cachée par la personne de devant, mais maintenant qu'elle est juste devant le comptoir, je ne sais pas quoi faire ou quoi dire. La dernière fois qu'on s'est vu...Non ça n'a pas été une franche réussite...Je reste un peu bloqué, parce que pour l'instant...Presqu'aucune de mes anciennes connaissances n'est au courant de mon nouveau travail. Et je ne crois pas qu'elle était au courant que je n'étais plus dans la police en plus...

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Fairy cakes | Neena&Wade   Jeu 13 Avr - 14:17

Voilà quelques semaines qu'elle était sortie de l'hopital et que ses blessures étaient bien refermées. Ça avait mis du temps, pour que la douleur passe, qu'elle remonte doucement la pente. Les visites de Peter avaient bien aidé, l'absence de Frank pour la soutenir, moins. Neena avait doucement commencé à saturer de sa chambre trop blanche et des allées et venues infernales des infirmiers et médecins pour surveiller sa cicatrisation et ses constantes. Il fallait dire aussi qu'elle revenait de loin, et qu'elle avait vraiment frôlé la mort.

Reprendre une vie normale avait en plus de ça était un peu déroutant. Son employeur se refusait à faire appel à elle tant qu'elle n'aurait pas l'accord du médecin pour reprendre du service. Elle savait par ailleurs qu'on viendrait forcément lui proposer des missions posées avant de la remettre dans le grand bain, comme pour voir si on pouvait lui faire confiance ou non. Dès sa sortie, Neena s'était soumise de toute façon à un entraînement éprouvant, juste pour se prouver à elle même que ça irait...

Et ça n'était pas toujours le cas. Elle avait perdu en endurance, en souplesse, et retrouvait tout ça progressivement. Tant pis si elle éprouvait sa cicatrice, si elle avait mal. Elle s'en moquait bien. Elle ne sortit de chez elle ce jour-là, alors que son petit frère se trouvait à l'école, que pour se féliciter d'avoir survécu à sa séance. Et quoi de bien qu'un cupcake pour s'applaudire d'être une vraie guerrière ? Rien ! Ou si, probablement un milkshake avec, histoire de se faire plaisir. Elle ne mit pas longtemps à s'y rendre.

Pas maquillée, les cheveux à peine demêlé, la mine encore fatiguée par son séjour à l'hopital. Habillée comme un dimanche à traîner chez soi, la brune fit la queue sans se soucier de l'image qu'elle renvoyait. De toute façon, qui pouvait-elle croiser aujourd'hui ? Et surtout, qu'est-ce qu'elle en avait à foutre de ce qu'on pouvait penser d'elle comme ça ? Il n'y aurait que Peter pour éventuellement se moquer, mais elle lui ferait payer tous commentaires à coup de regard assassin.

Du coup, quand ce fut son tour de commander, elle s'avança vers le guichet et regarda les jolies préparations avec un sourire à la fois envieux et aimable. « Bonjour, un cupcake chocolat banane et... » Et ses yeux se levèrent vers le vendeur, et Neena se figea, comme glacée. « Wade ? » Hoqueta-t-elle comme interloquée par ce qu'il se passait. « Qu'est-ce que... ? » Tu fais là ? Eut-elle envie de terminer sans y parvenir.

Wade Wilson. Ça faisait des semaines qu'elle ne l'avait pas seulement vu. Depuis que Frank l'avait foutu dehors, après avoir entendu la conversation douteuse qu'ils avaient. Autant dire qu'il n'avait pas cherché à la recontacter depuis, et pour sa part, elle n'avait pas vraiment été tenté d'en faire autant. Du coup, la transition entre le Wade Wilson inspecteur à la crim, et Wade Wilson vendeur de cupcake, elle ne l'avait clairement pas vu venir...
Revenir en haut Aller en bas
Wade WilsonHumain modifié
avatar

Deadpool
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Régénération ; réflexes surhumains ; Comics Awarness ; excellent combattant avec n'importe quelle arme
Groot, Jo, Kon, Apo, Wylan, Hati
736
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fairy cakes | Neena&Wade   Jeu 13 Avr - 15:01


Fairy Cakes

Depuis quand tu manges des cupcakes toi...?Qu'est-ce qu'elle fait là...? Je panique un peu, je sais que c'est un hasard, qu'elle est là pour la bouffe, mais ça me fait flipper. Je n'ai pas honte de ce que je fais ici, c'est un super travail. Mais elle je ne l'ai pas vue depuis trop longtemps et ça craint. En plus, vu son état, y'a un truc qui cloche. Je me rappelle pas d'une Neena aussi mal habillée et mal coiffée. Sauf après une de nos entrevues qui se finirait bien. On dirait qu'elle est sortie du lit et qu'elle est venue directement ici prendre un gateau. Et je me sens un peu peiné de la voir comme ça, parce que ça veut dire que quelque chose ne va pas. Probablement. Je ne sais pas...Je ne l'ai pas rappelée après ce qui s'est passé. Elle non plus. Je crois qu'on était amis. Je ne pense pas qu'on le soit encore. Et je ne sais pas quoi dire. Elle non plus vu qu'elle ne finit même pas sa phrase.

J'essaie de me reprendre, toussotant pour chasser mon angoisse, reprendre contenance. " Heu ben je...Je bosse ici tu vois. Donc heu choco-banane et...? " Je ne sais pas vraiment où me mettre. Mais il y a d'autres clients et je ne veux pas faire trainer ça. Le mieux ce serait peut-être de la servir et de faire comme si on s'était pas vu. Ce serait tellement facile si on pouvait faire ça. Oublier qu'on s'est vu et reprendre où on en était avant de se croiser. Enfin je sais pas si j'ai vraiment envie de faire ça. Je me demande si j'ai pas envie de lui parler un peu. Au moins pour savoir comment elle va. Je sais qu'elle a un copain et qu'elle et moi c'est fini. Mais on est pas obligé de plus se parler et plus se voir. C'est une chouette fille et...Et c'est vrai qu'en dehors du sexe on avait pas grand chose en commun. Alors bon...

Enfin j'ose pourtant essayer quelque chose. On sait jamais. " Peut-être que...Enfin je te sers et on peut discuter ? Ce serait peut-être bien. Parce que ça fait un moment quand même...Tu vas bien...? " Je ne sais pas si elle voudra rester me parler ou pas. Je sais pas si je le ferais à sa place. Même si toute cette histoire part d'un énorme malentendu à la base ! Parce que je ne comptais pas du tout lui proposer des trucs indécents ce soir-là ! Même si mes souvenirs de cette nuit ont été un peu compliqués à retrouver quand même. Je suis à peu près certain que je ne voulais pas lui proposer d'aller au plumard avec moi. Et je compte pas lui reproposer ça. Je veux juste discuter. Essayer de renouer le contact. " Alors...? Je te sers quoi...? " 

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Fairy cakes | Neena&Wade   Jeu 13 Avr - 15:41

Rarement Neena ne s'était sentie aussi seule dans une situation. Si elle éprouvait la solitude d'une manière très personnelle sans prendre ça mal en règles générales, aujourd'hui était visiblement un autre jour. Face à Wade, qu'elle n'avait pas vu depuis des mois, c'était différent. Pour le coup, ne même pas avoir fait l'effort de prendre un peu soin d'elle lui faisait regretter. Elle n'aurait rien rendu de mieux, elle en avait conscience, mais quand même. L'image de cette femme fatale qu'elle avait déjà montré à Wade était bien loin.

Il tenta de la remettre sur la voie de la commande, et elle ne loupa pas le train : « Euh oui bien sûr. » Souffla-t-elle en retrouvant ses esprits : « Désolée. Et un café. » Rajouta-t-elle en hochant la tête, rajoutant à la suite un petit : « S'il te plait. » qu'elle trouvait un peu impersonnel pour le coup. C'était une situation bien trop bizarre, elle n'en revenait pas...

Quand Wade lui demanda comment elle allait en tentant de lui donner des explications, elle eut simplement l'impression qu'il rajoutait une couche à son malaise. Discuter ? Elle n'était pas persuadée d'avoir grand chose à dire, et de là à savoir comment elle allait vraiment, c'était un autre monde. Pour le coup, Neena resta au mieux impassible, au pire distante, selon comment il prenait la chose. Elle avait presque envie de le presser de la servir pour s'évaporer à nouveau et ne jamais jamais jamais plus sortir de chez elle.

Mais finalement, elle se reprit : De quoi avait-elle peur ? Ou honte ? Peur, qu'il ne la juge. Parce que la Neena de la dernière fois était bien loin, et elle avait traversé quelques épreuves depuis. Honte ? De l'état de sa vie, en l'occurrence, et aussi de la manière dont les choses s'étaient terminées. Regrettait-elle de s'être emportée ? Un peu. Surtout que ça avait mené à une rupture pure et simple de toute relation entre eux, qu'elle soit amicale ou plus encore.

Elle se contenta de payer au plus vite, tirant quelques billets de son sac et de son portefeuille pour mettre le compte et les tendre à Wade. Sur le coup, elle hésita un moment avant de faire sa proposition. Après tout... Une discussion ne serait peut-être pas aussi infernale qu'elle l'imaginait. Elle pouvait être humaine, sociabiliser, voire même être agréable au naturel ! Peut-être... Prenant une grande inspiration pour se motiver, la brune esquissa un sourire :

« Je pensais prendre ça à emporter, mais... » Elle se stoppa. Dit comme ça, elle donnait l'impression de vouloir se tirer vite fait bien fait et de ne jamais revenir dans cet endroit. Alors que franchement, abandonner des cupcakes aussi bons aurait été malheureux. « Je vais m'installer dehors et tu n'auras qu'à prendre une pause quand tu pourras. » Souffla-t-elle. Voilà. Là, elle l'invitait à se joindre à elle, et à aborder cette fameuse discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Wade WilsonHumain modifié
avatar

Deadpool
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Régénération ; réflexes surhumains ; Comics Awarness ; excellent combattant avec n'importe quelle arme
Groot, Jo, Kon, Apo, Wylan, Hati
736
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fairy cakes | Neena&Wade   Jeu 13 Avr - 16:22


Fairy Cakes

Depuis quand tu manges des cupcakes toi...?Le point positif de cette rencontre, c'est qu'elle est aussi mal à l'aise que moi et que j'ai pas vu ça souvent. Une Neena aussi mal dans ses baskets, ça arrive pas, d'habitude. Je m'étais même plutôt attendu à ce qu'elle m'envoie chier, dès que la surprise initiale serait passée. Quand elle se serait remis du fait que je suis là dans une pâtisserie à servir des petits gateaux et du chocolat chaud. C'est vrai que ça avait de quoi choquer. Mais c'est Neena, rien ne l'ébranle plus de quelques minutes et ensuite elle repart sur les chapeaux de roues. Là je m'attendais à une remarque bien sentie, surtout quand je lui ai proposé de discuter. Mais non. Elle est restée aussi gênée que moi et a terminé de me dire ce qu'elle voulait.

J'essaie un petit sourire, qui ne doit pas être bien réussi, et je file faire un café. Pendant que je m'occupe de ça, j'essaie de me rependre, de faire celui que ça n'a pas trop choqué de la voir avec cette tête-là. Quand je me retourne à nouveau vers elle, c'est pour lui laisser sa tasse bien chaude de café et le cupcake choco-banane. Je ne dis rien d'autre que ce qu'elle me doit, parce que je ne sais pas quoi dire de toute manière. Je prends les billets et je lui rends la monnaie, mal à l'aise comme jamais. Parce que, ça me fait bizarre de faire ça. La servir, prendre son argent et lui rendre la monnaie, être juste un serveur impersonnel quoi. C'est la première personne que je connais vraiment qui passe la porte de la pâtisserie et je ne sais pas quoi faire. J'espère qu'elle sera la dernière personne que je connais à venir ici. J'ai pas envie que la situation se réitère...

Et puis, il y a une petite lueur d'espoir qui apparaît, tout d'un coup. Je m'y attendais pas. Je pensais pas qu'elle dirait ça, qu'elle voudrait qu'on discute. Mais ça me va bien à moi. J'ai un sourire un peu plus franc, même si il reste léger. J'acquiesce à ce qu'elle dit, rajoutant pour être sûr : " Heu oui, super, c'est cool de pouvoir...se parler un peu. " Je la laisse se diriger dehors et s'installer. Je n'ai pas envie de la faire attendre, mais j'ai un peu peur d'aller la voir. Je sers les autres clients qui faisaient la queue derrière elle. Quand il n'y a plus personne, je vais voir un des collègues pour lui dire que je prends une pause. Mais il faut encore quelques minutes avant d'aller voir Neena dehors. Le temps d'aller chercher mon paquet de clopes dans mes affaires. Je fume pas depuis longtemps, quelques mois. J'ai commencé quand toute cette histoire avec ma fille a débuté...

Finalement, je sors la retrouver, la clope au bec et je l'allume en m'asseyant. " Je...Heu ça te dérange pas si je fume...? " J'y pense tout d'un coup, y'a plein de gens qu'aiment pas l'odeur de la clope...Peut-être qu'elle a pas trop envie de ça pendant qu'elle prend son café...Mais maintenant, il faut discuter avec elle, enfin avoir le cran de parler avec Neena, d'essayer de reprendre un peu cette relation. Même si elle doit être différente. " Neena je...Ecoute je suis vraiment désolé pour ce qui s'est passé. J'aurais jamais du...me comporter comme ça. J'ai foiré des tas de choses, j'ai eu plein de merdes dans la vie et...Maintenant ça va mieux. Je dis pas que ça excuse hein. Mais bref...Tu vas bien...? T'as pas répondu tout à l'heure et...T'as l'air fatiguée. "  

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Fairy cakes | Neena&Wade   Jeu 13 Avr - 16:44

Il avait accepté. Brièvement, Neena aurait voulu qu'il n'en fasse pas trop. Qu'il dise que c'était d'accord et qu'elle puisse aller s'installer avec pudeur. Elle sentit néanmoins que s'il était content qu'elle lui propose cette entrevue, il était encore gêné par tout ça. Elle pouvait le comprendre. Elle même n'était pas non plus persuadée que c'était une excellente idée tout ça, elle ne savait pas ce qu'elle pourrait vraiment lui dire. Parler à ceux qu'elle considérait comme ses amis était déjà très compliqué, alors à quelqu'un comme Wade...

Qui était il, pour elle ? Le terme d'ami était probablement exagéré, elle ne savait pas si elle pouvait lui faire confiance. Elle songea à y réfléchir en buvant son café, s'installant en terrasse en sentant son cœur se serrer sous l'impatience. Dégageant les cheveux de son visage, elle les coinça derrière son oreille, trempant finalement ses lèvres dans sa tasse encore chaude. Mais pour le coup, les retrouvailles avec Wade la firent bouder son cupcake, quand bien même il lui faisait toujours envie et elle le méritait.

Le temps se figea, et quand l'homme la retrouva sur sa terrasse, Neena ne sut dire combien de minutes s'étaient écoulées. Elle n'en avait pas la moindre idée. Perdue dans ses pensées, elle ne sursauta pas en entendant son ténor, mais ne cacha pas son étonnement pour autant. « Non, va y. » Céda-t-elle lorsqu'il lui demanda s'il pouvait fumer à côté d'elle. Une manie qu'il n'avait pas lorsqu'ils se fréquentaient. Il prit place en face et...

Débuta par des excuses. Fronçant un sourcil, la brune l'écouta aller jusqu'au bout de ce qu'il voulait lui dire. Certes, la dernière fois n'avait pas été... Des plus simples disons. Neena ne pouvait nier qu'elle avait vu Wade dans un sale état, perturbé par le comportement de sa gamine, et la mésentente entre les deux. « Des tas de merdes ? » Répéta-t-elle en esquivant à nouveau la question. « Si ça va mieux pour toi, c'est le plus important. » Souffla-t-elle.

Le bonheur se cachait dans des endroits incongrus. Personne ne pouvait le prévoir. Il se présentait à chacun sous des formes différentes systématiquement. Un soupir échappa à la mercenaire, qui pinça les lèvres : « C'est chacun son tour, j'imagine. » Lança-t-elle comme une enigme sur le moment. « En ce moment, c'est moi qui enchaîne les emmerdes. » Annonça-t-elle à Wade. Comme quoi, elle pouvait être la Neena pleine d'assurance qui donnait l'impression de n'être touché par rien, ça n'était pas vrai le moins du monde.

« Je sors tout juste de l'hopital, le travail ne veut pas que je reprenne avant l'accord des médecins. Je tourne totalement en rond chez moi, c'est l'horreur. » Fit-elle avec un sourire, et un timbre qui frisait l'indifférence. Sauf que Neena n'était pas du tout indifférente à sa situation, ça la crispait. « Je m'attendais pas à croiser qui que ce soit. Et en sortant, je m'étais dit que si je rencontrais quelqu'un que je connaissais, j'en aurais rien à foutre d'être présentable ou pas. Là, j'avoue que c'était plus simple de s'en foutre dans ma tête. » Blagua-t-elle.

« C'est aussi terrible que ça ? » Demanda-t-elle à Wade pour avoir la confirmation. Histoire de connaître l'ampleur du désastre.
Revenir en haut Aller en bas
Wade WilsonHumain modifié
avatar

Deadpool
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Régénération ; réflexes surhumains ; Comics Awarness ; excellent combattant avec n'importe quelle arme
Groot, Jo, Kon, Apo, Wylan, Hati
736
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fairy cakes | Neena&Wade   Jeu 13 Avr - 17:50


Fairy Cakes

Depuis quand tu manges des cupcakes toi...?C'est plus dur que prévu de discuter avec Neena, parce que j'ai du mal à savoir quoi dire. Comment trouver les mots justes avec quelqu'un comme Neena ? Je ne sais même pas si ça l'a vraiment touchée ce qui s'est passé ce soir-là et le silence-radio entre nous après. Si ça se trouve elle s'en fiche un peu et c'est juste le fait de pas être bien habillée qui fait qu'elle est toute gênée de me voir. L'apparence c'est important pour une jolie femme, j'ai appris ça à la dure en en côtoyant. Bon maintenant c'est plus le cas. J'avoue que Francis, la tronche qu'il a le matin, il s'en fiche bien en général. Je suppose que c'est pas pareil. Et puis un mec ça a moins besoin de faire d'effort, on a pas besoin de se coiffer, on met pas d'instrument de torture qu'on appelle un soutien-gorge, on a pas besoin de se maquiller...J'ai l'air un peu misogyne en disant des trucs comme ça non ? Peu importe...

J'ai l'impression qu'elle aurait voulu que je ne vienne pas. Ou que je ne lui propose pas qu'on discute tous les deux. Elle semble ne pas vouloir dire grand chose et évite tout particulièrement de répondre à la question. Je ne vais pas insister plus, si elle ne veut pas parler, je ne peux pas la forcer à faire comme si elle avait des trucs à dire. Ce ne serait pas cool et ça ne mènerait à rien de bien en plus. Je commence à me résigner quand elle dit soudain que c'est chacun son tour. Qu'est-ce que ça veut dire ? Qu'elle aussi a des ennuis ? Tout le monde en a, ça c'est clair, et je crois pas que ce soit une bonne idée de faire une compèt' de qui en a le plus. Surtout entre nous deux là actuellement. Ce serait une voie royale pour se refoutre sur la gueule et ne plus jamais se revoir.

En continuant de l'écouter, je comprends qu'elle en a bavé. Finir à l'hosto, ce n'est pas amusant. Je sais bien, j'y ai été y'a pas longtemps. Mais elle dit ça comme si c'était rien. Comme si aller à l'hôpital et ne plus pouvoir travailler, ce n'était qu'une broutille et qu'elle s'en fichait comme de sa première chemise. Si seulement c'était aussi simple que ça. J'aimerais bien pouvoir faire ça, m'en foutre à ce point-là, mais j'y arrive plus depuis cette histoire avec Elie. Mais c'est Neena. Je suis même pas vraiment étonné qu'elle se fiche de ça en fait...C'est peut-être pour ça que je sais pas quoi lui dire, parce que j'ai peur qu'elle s'en fiche, que ça l'intéresse pas. Est-ce que je l'ai un jour intéressé...? Je me pose soudainement la question, ça me ferait mal si elle me disait que non. Alors je vais jamais lui poser cette question, jamais.

Je sors de mes pensées à son espèce de blague et quand elle me demande son avis. Je grimace un peu en la regardant. " Ben c'est vrai que...C'est pas franchement top, ça change de d'habitude quoi. Mais ça peut se comprendre. Et c'est pas la faim du monde. " Et puis ça pourrait être pire en plus, au moins, elle est propre là. Et elle sent pas l'alcool. Dans mes mauvais jours, j'étais vraiment pire qu'elle, aucun doute là-dessus. Et puis même Francis a été pire...Mais ça, je veux pas y penser. Son histoire d'hôpital me revient dans la tête d'un coup, comme si je venais de comprendre quelque chose brutalement et que je me sentais con de pas l'avoir compris avant.

" Dis...T'as été à l'hôpital parce que...Heu...T'étais au Pegasus...? " Je dis ça à mi-voix, tout haché parce que c'est encore trop frais dans mon esprit. Je n'ai pas envie de repenser à tout ce qui s'est passé là-bas, mais si elle aussi était là-bas...Je n'y avais pas vraiment pensé, mais il y avait des tas de gens là-bas...  

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Fairy cakes | Neena&Wade   Jeu 13 Avr - 18:21

Wade garda le silence. Il écouta, sans oser dire quoi que ce soit. Très étrange venant de Wade, songea Neena. Elle l'avait connu bien plus bavard et léger qu'aujourd'hui. Signe qu'il avait traversé probablement quelques situations vraiment compliquées et qu'il en était ressorti plus marqué qu'il ne voulait bien l'admettre. Elle n'était pas persuadée de pouvoir tout comprendre, chez lui. Quand elle faisait le tour de ses souvenirs avec lui, elle se rappelait surtout des moments où ils n'avaient pas besoin de se parler et semblait se connaître sur le bout des doigts, et les autres où elle avait envie de lui griffer le visage avec les ongles.

Et sur le coup, Neena se dit qu'il n'y avait pas que ça. Il y avait un Wade, dont elle se rappelait sans savoir d'où ça lui venait, complètement à côté de ses pompes, violent, mais qui avait toujours été un très bon équipier. Est-ce que c'était délirant, comme pensées ? Est-ce qu'elle avait reçu sur la tête un trop gros coup lors de son étape au Pégasus ? La brune s'interrogea, sans oser le dire à Wade pour autant. Peut-être qu'un jour, elle se laisserait aller à cette confidence. Au fait qu'elle l'avait déjà cotoyé dans un autre temps. Et que ce gars là était crispant, mais cool.

« Au moins tu es franc, ça m'avait presque manqué ça, chez toi. » Commenta-t-elle en pouffant de rire, triturant du bout des doigts son gobelet de café.

Il lui posa cependant une question qui la figea un temps. Son sourire sincère fit un peu forcé sur le moment, contraint. L'évocation du Pégasus réveilla une douleur à son abdomen, et elle porta une main instinctivement à celle-ci. Parfois lorsqu'elle fermait les yeux, elle pouvait sentir cette barre d'acier lui traversant la chair, et le sang perlant le long de son flanc. C'était sans doute pour ça qu'elle évitait de dormir.

« Yup, bien vu l'aveugle. » Fit-elle comme si ça n'était pas important. Une soirée banale dans la vie de Neena Thurman ! Quelle affreuse menteuse elle faisait... « C'était censé être une soirée romantique en amoureux. » Ajouta-t-elle. « Tu te doutes bien que je vais pas rappeler le dit amoureux tout de suite avec ses fabuleuses idées. »

Elle dit ça sur le ton de la blague, mais ça lui crevait le cœur. La disparition de Frank des radars, l'absence de nouvelles, le faire qu'elle n'aurait peut-être jamais d'explication devant tout ça. Ce qui était prévu en réalité. Les non-dits faisaient plus mal que la vérité, crue. Et du réconfort, elle en trouvait où elle pouvait. En s'évitant d'y songer la plupart du temps, en se concentrant sur ce qui avait vraiment de l'importance à ses yeux. Faire comme si... A force de faire semblant, on finissait par y croire pour de bon.

« Tu y étais aussi ? » Demanda-t-elle pour faire la conversation. Puis, elle se dit que si le sujet était sensible pour elle vu toutes les vagues que ça avait fait dans sa vie, ça devait en être autant pour Wade. « Tu veux peut-être pas en parler. » Commenta-t-elle en haussant les épaules, avant de partir sur autre chose : « Ta fille est rentrée, finalement ? »
Revenir en haut Aller en bas
Wade WilsonHumain modifié
avatar

Deadpool
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Régénération ; réflexes surhumains ; Comics Awarness ; excellent combattant avec n'importe quelle arme
Groot, Jo, Kon, Apo, Wylan, Hati
736
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fairy cakes | Neena&Wade   Mer 19 Avr - 19:01


Fairy Cakes

Depuis quand tu manges des cupcakes toi...?Ouais ça c'était du Neena tout craché. Et je comprends que peut-être, quand elle a cet indifférent, ça veut dire autre chose. Sa manière de dire que j'ai mis dans le mile, si on pense aux morts et aux nombreux blessés, ce serait presque insultant en fait. Elle a l'air de blaguer, comme si c'était rien, je ne sais même pas vraiment comment prendre ça. Peut-être juste comme si c'était pas important son avis là-dessus...Mais je crois que ce qui me fait le plus chier avec ce qu'elle vient de dire c'est "soirée en amoureux". Alors ouais certes maintenant je m'en fous un peu mais...Ben pas tant que ça. Et puis merde, c'est qu'un grand con ce gars en plus ! Il m'a viré et tout alors que j'avais rien dit du tout ! C'est un poil exaspérant...

" Oui j'y étais aussi...J'accompagnais ma voisine, Vanessa, elle voulait pas sortir toute seule et j'avais rien à faire. C'était pas une très bonne idée manifestement...On essaie juste d'oublier et voilà... " Personne ne doit avoir envie de parler de ça. Même ceux qui ne l'ont pas vécu. On en a pas parlé avec Francis. Je ne sais pas si j'ai envie d'en parler avec lui. Ou avec qui que ce soit en fait. Je n'ai même pas envie de croiser quelqu'un qui a vécu ça. Entre ça et le reste, bordel de merde, Genosha c'est pas un coin paisible et tranquille ! Comme quoi, les flics de Genosha, ils servent vraiment à rien en fait. C'est pas parce qu'ils sont là que ça empêche tous ces trucs de se produire...

Je m'affaisse dans le siège et je baisse le regard vers mon mégot qui s'éteint lentement. Je ne sais pas si je préfère pas parler de l'attentat au Pegasus...Parce que l'autre sujet, c'est toujours aussi compliqué...Et je sais pas quoi en dire surtout. " Oh heu ben...Avec ma fille c'est toujours aussi compliqué...Je crois bien que ma vie sentimentale est plus simple que ma relation avec ma fille...Ne fais pas d'enfant Neena, c'est une connerie tu sais. " Je sais bien que si ma fille entendait ça, elle hurlerait et ça empirerait à nouveau; Mais c'est vrai quoi...Si j'avais pas eu d'enfant, les choses auraient été drôlement plus simples. Une chose est sûre, je n'ai pas envie d'en faire un autre. Jamais de la vie. De toute façon, avec Francis, ça risque d'être compliqué...

Je soupire un peu. Je n'ai pas envie de l'embêter si elle ne veut pas me parler mais en même temps...C'est dur d'avoir des amis et de les garder, c'est fou. " Je veux pas...t'embêter si t'as pas le temps ou pas envie ou quoi...Alors heu peut-être que je devrais te laisser. Avoue que ça t'enchantait pas trop de me voir et de parler avec moi hein ? "  

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Fairy cakes | Neena&Wade   Ven 21 Avr - 14:11

« Et voilà, ouais. » Céda Neena finalement avec une petite moue désolée sur les lèvres. Désolée et gênée. Parler des grands sentiments, ça la dérangeait. Les traumatismes aussi. Au fond, la brune était pleine de secrets honteux et de blessures intimes qu'elle ne parvenait pas à régler, et ça la mettait toujours aussi mal à l'aise quand on venait s'en approcher.

Elle fut du coup bien contente quand la discussion dévia finalement sur la fille de Wade et de comment ça ne s'arrangeait pas vraiment. Le conseil de l'homme lui arracha un rire, un vrai : « Si c'est papa Wilson qui me le dit lui même, je vais sagement l'écouter. » Rétorqua-t-elle franchement en se montrant naturelle à ce sujet. Elle n'était de toute façon pas femme à avoir des enfants. S'occuper de son frère lui prenait déjà du temps, et sa sortie de l'hopital avait mis beaucoup de choses en prespective...

Alors non. Le jour où un môme l'appelerait maman n'était pas prêt d'arriver, et c'était très bien ainsi. Il faudrait trouver la bonne personne pour les faire de toute façon, et Neena n'avait pas mis la main dessus. En plus de ça, à chaque fois qu'elle avait un peu de chance de ce côté là, une tuile lui tombait sur le coin de la figure pour finir de lui faire comprendre que ça n'était pas pour elle. Espérer après un peu de bonheur ou de tendresse... Elle en était privée. Et c'était sans doute mieux ainsi.

Elle fut tirée de ses pensées par Wade : ce dernier semblait hésitant à rester avec elle, prétextant la déranger. Neena fronça un sourcil, étonnée par le comportement de l'homme. Ça ne l'enchantait pas de le voir et de lui parler ? Pourquoi ? Fallait-il qu'elle sorte les cotillons et les serpentins à chaque fois qu'elle était contente d'un truc pour faire comprendre aux autres que ça allait ?

« Tu es loin du compte, Wade. » L'interrompit-elle brusquement, en plissant les yeux. Finalement, le Wade crétin qu'elle connaissait existait toujours un peu, mais avait pris des vacances loin d'elle : « Ecoute, je m'excuse du comportement qu'a eu Frank avec toi... » Fit-elle avec une pointe de gêne dans la voix : « Il n'aurait pas du s'en mêler. »

Frank était un coéquipier en mousse qui jouait les morts depuis trop longtemps pour qu'elle ne lui en tienne pas rigueur. Tout ça pour ça. Mais chassant Frank de son esprit, elle se concentra sur Wade à nouveau, et se permit d'aller sur le terrain de la confidence :

« Tu sais... Tu es une des rares personnes sur cette île que j'apprécie assez pour ne pas en avoir vraiment rien à faire de ce qu'il t'arrive. » Chose rare chez Neena, il devait bien le savoir : « Même si on se dispute pas mal et qu'on est d'accord sur... a peu près rien, il faut bien l'admettre... On se connait bien toi et moi, et je te respecte... Beaucoup. »

ça se sentait qu'elle n'avait pas l'habitude d'être aussi gentille avec quelqu'un, ni aussi sincère et positive quand à ces sujets. Neena avait toujours l'impression que ça finirait par se retourner contre elle à un moment donner.

« En fait, d'aussi loin que remonte mes souvenirs avec toi, j'ai l'impression de te connaître depuis bien plus longtemps. » Confia-t-elle sur le ton du secret à l'homme, un peu honteuse d'avoir à admettre ça. Que ces impressions-là, elle les avait depuis le tout début. « Je te trouve parfois très con mais... je sais que c'est que superficiel. Et... Je sais pas. J'ai pris l'habitude de t'avoir dans ma vie d'une certaine manière alors... » Elle haussa les épaules : « Alors, si tu veux rester discuter, reste. Si tu préfères partir, tant pis. Je vais pas te forcer. »
Revenir en haut Aller en bas
Wade WilsonHumain modifié
avatar

Deadpool
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Régénération ; réflexes surhumains ; Comics Awarness ; excellent combattant avec n'importe quelle arme
Groot, Jo, Kon, Apo, Wylan, Hati
736
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fairy cakes | Neena&Wade   Sam 22 Avr - 9:24


Fairy Cakes

Depuis quand tu manges des cupcakes toi...?C'est étrange quand une personne qui n'a jamais l'habitude de dire ce qu'elle ressent se met à le dire tout d'un coup...Surtout quand elle m'interrompt tout d'un coup pour limite me dire que je dois la fermer et arrêter avec mes conneries. Je traduis, mais dans ma tête ça donnait ça en gros. J'aimerais vraiment prendre ça comme une avancée, histoire de recoller un peu les morceaux avec au moins une personne que j'aime bien. Puisque la plupart des autres personnes...Disons que je n'ai même pas essayé de retourner voir mes anciennes connaissances du poste. Si ça pouvait remarcher comme avant avec Neena...Bon peut-être totalement comme avant, il y a certaines choses qui devraient changer un peu, je suppose. " Cette histoire avec ton mec...C'était ma faute de toute façon... " Que je marmonne de manière à moitié inaudible.

Je souris un peu, même si j'avais plutôt eu envie de partir. Elle a beau être un peu bourrue, on comprend bien les choses avec elle et j'aime bien cette manière franche au final. Pas beaucoup de gens doivent aimer ça. Je m'en fous bien de ce que pensent les autres à propos de Neena. Ou à propos de moi en général. Peu importe... " Moi aussi j'ai cette...drôle d'impression qu'on se connaît depuis longtemps. Genre, toute une vie, alors que non, c'est pas le cas...C'est bizarre hein ? " Ce sentiment de malaise quand je rencontre les gens, il est de plus en plus présent, comme si je les avais tous déjà vus à un moment où à un autre et que je ne pouvais pas me rappeler où. Mais ce n'est peut-être pas le moment de parler de ça, surtout avec elle, je vais passer pour un dingue à tous les coups si je lui dis que je fais des rêves étranges où elle a une drôle de tête avec un point noir sur la gueule...Même si ça lui va bien le tout latex...

« Ah Wade voyons ! Tu sais bien que toi et Domino, ce sera toujours spécial...! Tu sais, au fond de ta tête, ce qu'elle est pour toi hein ? Tu t'en souviens bien d'elle non ? Quand même, comment tu peux oublier Domino ? Je veux dire, oublier Scotty le relou ou Bob, pourquoi pas. Mais là c'est un peu comme oublier Cable. C'est pas trop possible quoi...Aller, faut que te réveille un peu mon grand. » " Tais toi bon dieu tais toi ! Depuis quelques semaines tu m'avais pas fait chier et il faut que tu le fasses devant Neena ?! Bordel de merde lâche moi ! " Et là je réalise que j'ai pas dit ça dans ma tête pour une fois...Je rouvre les yeux pour regarder Neena avec un drôle d'air, le genre à moitié honteux, à moitié emmerdé...Comme un gosse qu'on a pris en train de faire une putain de connerie...

" Heu...Je sais que c'est bizarre mais...Enfin c'est pas à toi que je parlais hein tu te doutes...? J'ai...heu...quelques petits soucis en ce moment, mais rien de grave hein...Juste des rêves bizarres qui restent une fois éveillé, ça arrive hein, c'est pas la fin du monde...? " Oh pitié Neena, ne me prends pas un taré, je suis pas comme ça. Même si j'entends une voix qu'apparemment je suis le seul à entendre, je suis pas totalement fou...C'est ça que j'aurais du lui dire mais ça m'aurait fait passer encore plus pour un taré, à coup sûr. Elle va me prendre pour le plus grand taré de la planète avec ça...Je devrais peut-être aller me faire soigner en fait...   

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Fairy cakes | Neena&Wade   Sam 22 Avr - 12:51

« Oui, un peu. » Souffla-t-elle à mi-voix. Tout est bizarre ici. Cette familiarité avec Wade, cette impression d'avoir été avec lui dans des situations bien plus épineuses, et bien plus dangereuses. Le fait que cette vie était bien trop tranquille à côté de celle d'avant. Ou encore l'impression d'être toujours proche d'un danger urgent qui n'a pas été réglé.

Elle avait provoqué quelque chose chez lui. Sa présence jouait visiblement, à ramener dans son esprit une sensation qu'il ne contrôlait pas. Si à la réaction vive de Wade, Neena se contenta d'un air gêné et surpris, elle avait pourtant le sentiment que ça n'était pas l'unique fois où elle avait trouvé ça bizarre. Pourtant, sur Genosha, il n'y avait eu qu'une seule et unique entrevue où la question de ses rêves avait été mis sur le tapis. Le malaise était pressant, et la brune fit comme si de rien n'était, à défaut de faire comme si c'était normal.

« Encore en train de parler à ta petite voix ? » Demanda-t-elle brutalement avant de se figer. Un sourire ironique prit place sur ses lèvres. Une autre drôle d'impression. « On dirait quelque chose que je te dis souvent. » Murmura-t-elle.

Ses yeux se bracèrent sur le cupcake qu'elle boudait depuis le début. Même si elle avait retrouvé un semblant d'appêtit, elle n'avait aucune envie de croquer dedans. Comme si ça n'était pas le moment. Ça n'était jamais le moment, car tout avait l'air trop faux pour être probable. Cette vie, son frère, cette amitié, elle assise à la table d'une boutique de cupcake à discuter avec Wade Wilson. Dans quel monde était-ce possible ?

« Tu m'avais parlé de tes rêves. » Lança-t-elle brutalement à l'homme, une mine imperturbable sur le visage alors qu'à l'intérieur, ça tournait, au point de lui en donner le vertige : « Tu en sais plus ? »

Neena avait conscience que sa question tombait un peu comme un cheveu sur la soupe. Par la même, que Wade rechignerait probablement à lui en parler si facilement. Mais elle avait de bonnes raisons de poser la question, et de s'inquiéter. Parce que si Wade avait l'impression de perdre la boule, Neena, elle, avait la sensation qu'elle n'était qu'un iceberg où on ne voyait que sa partie émergée. Et que la Neena Thurman qu'elle était ici n'était probablement pas la vérité...

« J'en fais aussi. Beaucoup. » Admit-elle finalement, comme si elle recrachait un morceau de charbon brûlant. « Et des très étranges. » Rien que de s'entendre dire ça, elle savait qu'elle était complètement dingue : « Ils ont l'air très réels, trop. »

Mais elle se disait que Wade ne la jugerait pas. Il était le seul sur cette île à pouvoir comprendre ce qu'il se tramait vraiment, dans son esprit, et plus largement, dans ce monde. Et s'il ne comprenait pas, au moins pouvait-il l'écouter sans la catégoriser directement comme une tarée :

« J'ai l'impression de perdre la tête parfois... Pourtant, avec tout ce qu'il se passe sur cette île et ce qu'on a pu voir, ce que toi tu m'as déjà dit... » Commença-t-elle, parfaitement hésitante. Ça se sentait au son de sa voix, un brin tremblant. Elle était dans une position de faiblesse : « C'est comme si j'étais coincée entre deux réalités. Ici, et ce que je vois parfois. Des visages qui me disent un truc, des amis qui n'en sont pas, des ennemis qui n'en sont pas non plus... »

Elle se racla la gorge, regardant autour d'elle pour vérifier qu'il était le seul à entendre ses propos :

« J'ai l'impression que ça n'est pas rien. »
Revenir en haut Aller en bas
Wade WilsonHumain modifié
avatar

Deadpool
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Régénération ; réflexes surhumains ; Comics Awarness ; excellent combattant avec n'importe quelle arme
Groot, Jo, Kon, Apo, Wylan, Hati
736
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fairy cakes | Neena&Wade   Mar 25 Avr - 18:39


Fairy Cakes

Depuis quand tu manges des cupcakes toi...? « Encore en train de parler à ta petite voix ? » J'ai déjà entendu ça. Je l'ai entendu tellement de fois, je sais pas quand, je sais pas où, mais je sais que j'ai déjà entendu cette phrase avant. Et visiblement, Neena aussi a l'impression que cette phrase ne lui est pas tout à fait inconnue. Je la regarde, incrédule, alors qu'elle a un petit sourire. Moi aussi je souris un peu, sans vraiment comprendre pourquoi. Je comprends rien en ce moment, c'est fou nom de dieu ! Et pourtant, là ça me ferait presque rire. Parce que je ne sais pas pourquoi, mais cet espèce de drôle de point commun avec elle me rassure beaucoup. Il y a au moins une personne sur cette île qui me comprend et qui sait ce que je ressens. Ces souvenirs bizarres et détraqués qu'on a chacun de notre côté et qui semblent d'un coup nous être communs...C'est juste complètement fou. " Ouais, j'ai l'impression que tu m'as déjà dit ça avant aussi. C'est marrant hein ? " Si marrant veut également dire complètement barré.

Elle me parle soudain des rêves. Enfin soudain...C'est surtout qu'elle l'a dit de manière abrupte, mais au moins on aborde ça sans tourner autour du pot. J'en fais toujours, bien sûr. Mais qu'en dire...? Rien du tout malheureusement. Et je n'en parle pas autour de moi parce que je ne sais pas du tout comment les gens vont prendre les choses. C'est difficile de parler de ce genre de choses avec des gens qu'on ne connaît pas et c'est presque encore plus dur avec des gens qu'on connaît. Les gens qu'on connaît sont tellement prompts à juger et à émettre des avis tranchés sur ce qu'on dit. Je ne peux pas parler de mes rêves à des gens, ni de cette voix, on me ferait enfermer. En un sens je comprendrais mais ce n'est pas pour ça que je veux qu'on me colle avec les barjos dans une cellule capitonnée hein ! Mais Neena vient d'exprimer exactement ce que je ressens...Cette peur de devenir dingue, cette impression qu'on ne connaît pas réellement les gens avec qui on passe du temps, c'est pas normal.

" Je sais ce que tu ressens, il m'arrive exactement la même chose...Des fois, je regarde quelqu'un et j'ai l'impression de voir quelqu'un d'autre. Des fois même je... " J'hésite un peu à dire ce qui suit. D'accord, elle a déjà entendu que je parlais à une voix qui n'existe apparemment que dans ma tête. Mais quand même, est-ce que c'est une raison pour lui parler du reste...? Oui assurément, c'est la seule à pouvoir me comprendre. " J'ai des hallucinations. Je vois pas les gens exactement comme ils sont. Genre toi...Ben ça arrive que t'ais un teint pâle et une tâche sur l'œil, un air plus sévère...Et puis je détourne les yeux et pouf, tu redeviens toi. " J'ai besoin de me rallumer une clope avant de continuer à parler de tout ça. Parce que ça me stresse. Je fouille dans ma poche pour en sortir le paquet et me remettre une cigarette entre les lèvres, l'allumant.

J'évite un peu son regard, en recrachant une bouffée en hauteur. Il n'y a pas qu'avec Neena que ça fait ça mais les flash sont beaucoup plus fréquents quand elle est là. Tout comme la voix est beaucoup présente quand Francis est dans les parages. Est-ce que c'est lié aux personnes avec qui on se trouve ? " Et y'a la voix...J'ai l'impression que je l'ai toujours entendue, c'est bizarre. Et...Elle a l'air d'en savoir plus que moi. Tu crois qu'on est juste en train de devenir dingues toi et moi ? " Je ris un peu, l'idée d'être dingue me fait rire sans raison. Si ça se trouve, j'ai eu une autre vie où j'étais dingue et c'est ça que je trouve drôle inconsciemment.    

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Fairy cakes | Neena&Wade   Sam 6 Mai - 14:37

Marrant. C'était peut-être pas le mot qui collait vraiment à la situation. Troublant était probablement plus dans le sujet. Parce que Neena était troublée de connaître si bien Wade quand rien ne justifiait cette complicité. Elle avait mis sa vie entre ses mains, elle le savait très bien. Pourtant, Wade ne savait rien de son véritable emploi, de ce qu'elle faisait pour entretenir son train de vie, ni des raisons des multiples cicatrices qu'il avait déjà effleuré du bout des doigts sans se risquer aux questions. Elle le savait aussi imprévisible, ne pouvant lui faire complètement confiance dans les moments sérieux... Est-ce que... Est-ce que tout ça avait vraiment un sens ?

Neena avait vraiment l'impression de devenir folle. Mais elle savait aussi qu'en parler avec Wade était la démarche la moins dingue qu'elle avait pu avoir dans sa vie. Il comprenait, ce qu'elle ressentait, ce qu'elle éprouvait, les sensations de vide que laissaient chaque rêve et chaque souvenirs flous. Wade pouvait comprendre même s'il n'avait pas les réponses, et d'un côté, ça la rassurait vraiment. Il n'était pas un modele de vertus, d'accomplissement, de réussite, mais il n'était pas non plus le pire de tous ici bas, et elle ne se sentait plus seule grace à lui.

« Peut-être ouais. » Souffla-t-elle en détournant les yeux, piteuse. « Peut-être qu'on perd la tête toi et moi et que c'est bizarre mais... »

Il y avait forcément un mais. Elle n'arrivait pas à se résoudre à abandonner, et à se dire que tout ça, c'était que dans sa tête. Tout était confus, et pourtant à la fois trop précis pour être simplement issus de son imagination. Elle revivait des scènes de plus en plus longues, sur lesquelles elle n'avait aucune influence lorsqu'elle fermait les yeux. Ça n'était pas seulement des rêves ou des cauchemars... Mais des souvenirs. Précis, où elle prêtait des voix à des gens qui n'étaient aujourd'hui plus ses amis, mais qui avaient été ses alliés.

« ça te semblerait pas bizarre que toi et moi, on perde la boule sur les mêmes sujets ? Qu'on ait... J'sais pas, le même délire à peu près, avec des mêmes impressions et tout ça ? »

Elle s'était un peu enflammée dans sa manière de dire. Sans doute trop accrochée à l'idée qu'elle n'était pas simplement dingue. Détournant le regard, un peu par honte après s'être elle-même écouté parler, elle pinça les lèvres. Se passant la main sur le visage, elle tenta de chasser le doute qui lui étreignait le cœur présentement, à l'idée de perdre totalement pied. Depuis le Pegasus, c'était une impression constante, l'idée oppressante qu'elle n'était plus elle-même et que... de toute façon, elle n'avait jamais vraiment été cette Neena-là.

« Désolée, je... » Sans terminer son propos, elle tenta de retrouver contenance en se raclant la gorge. « Ca me fiche une sacrée trouille tout ça. » Admit-elle d'une voix faible, qu'il aurait pu ne pas entendre.

Si ça se savait, si quelqu'un apprenait les mots qu'elle venait de prononcer, elle perdrait tout : son boulot, ses relations, son petit frère, cette vie qu'elle avait financé avec les poings et le sang.

« Je compte sur toi pour n'en parler à personne. Je sais que c'est dingue ce que je dis, là, je ne veux pas que ça se sache... » Articula-t-elle avant de lancer à Wade un regard menaçant. Qu'il s'avise seulement de répéter un seul des mots qu'elle lui avait dit, et elle le découperait en morceaux.
Revenir en haut Aller en bas
 
Fairy cakes | Neena&Wade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Angel's fairy cakes
» Fairy Tail 119
» Fairy Tail 115
» Fairy Tail #61
» Fairy Tail 166

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: