Partagez | 
 

 As strong as proud | Malik & Johanna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: As strong as proud | Malik & Johanna   Jeu 13 Avr - 13:53


As strong as proud

Baisse les yeux et boucle la Johanna était encore furieuse après ce qui s'était passé au Pegasus, véritablement furieuse après l'organisation, après les têtes pensantes, après ceux qui avaient tout fait déraper lors de cette prise d'otages effroyablement mal préparée...Elle voyait le visage de cette jeune femme enceinte dans ses rêves. Elle se rappelait encore l'horreur et l'odeur du sang qui avait éclaboussé les murs. Elle détestait cette odeur métallique et acre, ses méthodes en finesse étaient tellement plus propres, tellement plus efficaces...Mais ce n'était pas juste cette question de méthode qui la réveillait encore parfois en pleine nuit. C'étaient les cris de cette femme, Dylan. Elle ne savait pas ce qu'il lui était arrivée véritablement, elle était partie si vite quand les otages et les forces de l'ordre s'étaient retournés contre les leur...Elle aurait aimé avoir des nouvelles, mais elle ne pouvait pas...

Ces séquelles mettraient longtemps à partir, elle le savait, elle avait déjà vu des gens dans cet état, ce que d'aucun pouvait appeler le stress post-traumatique. Mais si il n'y avait que ça...Johanna boitait encore légèrement, sa jambe avait été écrasée sous une lourde plaque tombée du plafond pendant cette prise d'otages et elle ne s'était pas encore bien remise de cette blessure. C'était particulièrement désagréable. Les premiers temps, après qu'on lui ait enlevé son plâtre, elle avait du marcher avec une canne, pour que sa jambe se remette vraiment. Elle n'en avait plus besoin, ce n'était pas l'avis de ses fils, mais elle pensait fermement ne plus en avoir besoin. Et il était difficile de faire entendre raison à Johanna, particulièrement quand il s'agissait de ses enfants, deux têtes de mules aussi, mais pas encore assez fortes pour lui tenir réellement tête avec conviction.

Malgré ses soucis, l'allemande ne pouvait pas rester chez elle. Déjà parce qu'elle ne supportait pas l'inactivité, même si cela lui permettait parfois de prendre un peu de temps de loisir bien mérité. Elle l'avait fait quand sa jambe était dans le plâtre, enfermée dans leur maison d'Emmann, à regarder la télévision. Cela ne pouvait plus durer, elle devait sortir, elle devait retourner travailler, elle avait envie de retourner travailler. Son supérieur avait quand même eu son mot à dire et elle ne pouvait pas retourner sur le terrain avant quelques temps. De quoi la rendre encore plus énervée après ce fiasco incroyable. Elle était reléguée au rang de professeur. Certes, ça pouvait être agréable quand on le faisait ponctuellement avec de bons éléments prometteurs. Mais tous les jours, à entrainer les nouveaux ou ceux qui manquaient de cran...

Ce jour-là, Johanna était légèrement de mauvaise humeur quand elle arriva. Elle aurait aimé ne voir personne, ne pas avoir à diriger un entrainement. Elle ne participerait pas, elle superviserait juste son groupe. Elle soupira, laissant à son vestiaire son sac à main et son manteau. Elle avait revêtu, malgré son envie de rester passive, des vêtements plus pratique qu'à son habitude. Pas de robe vintage et de hauts talons aujourd'hui, mais un pantalon bien coupé et une chemise cintrée. Elle se rendit dans l'un des espaces de l'organisation réservée à l'entrainement, s'installant dans un coin pour attendre les élèves qui arrivaient au compte-goutte. Ce matin-là, ils étaient six. Et ça tombait bien qu'ils soient un chiffre pair, ils formeraient des duos et se géreraient un peu tous seuls pendant qu'elle les observerait. Les six agents devant, elle s'éclaircit légèrement la voix avant d'annoncer la couleur : « Jeunes gens, mettez vous par deux je vous prie. Je veux voir ce que vous savez faire avant de commencer. Après ça, je vous enseignerai quelques mouvements de tai-chi chen, ces mouvements rapides pourront beaucoup servir pour éliminer des cibles efficacement. »  

Revenir en haut Aller en bas
Malik CaglarHumain modifié
avatar

Malikou
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.
Keith/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
401
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: As strong as proud | Malik & Johanna   Mer 26 Avr - 9:49

 As strong as proud
Johanna & Malik
••••

Aujourd'hui, c'était jour d'entrainement. Malik devait s'y rendre, faisant partie de ceux qui étaient arrivé il n'y avait pas si longtemps. Cela ne le gênait pas plus que ça. Le jeune assassin aimait casser des gueules. Il aimait faire chier les gens. Ce n'était pas vraiment un boulot de merde : de frapper dans le tas. Excepté peut-être qu'il devait faire gaffe. Déjà qu'il n'était pas trop populaire auprès de certains de ses collègues. Pour une fois, il allait devoir apprendre à travailler en équipe, sans insulter son "voisin" pour x raisons.

Plutôt de bonne humeur, Malik gara sa moto à sa place habituelle avant de se diriger cette fois vers la salle en question. Sac sur les épaules, il adoptait d'ailleurs une allure nonchalante, j'en foutiste. Il ne prit même pas la peine de serrer la main à ses collègues, se contentant de lancée à la volée :
- Bien le bonjour les merdeux !

Avant de poser ses affaires sur l'un de ces bancs prévu à cet effet. Une dizaine de personne se trouvaient présent dans la pièce. Le jeune assassin les avait tous déjà croisé au moins une fois, entre deux missions. Mais il n'avait jamais eu l'occasion de bosser avec eux.

Dans le lot des "jeunes" bleus, il n'y avait ni Dakota, ni Kea, Alice, Marc, Amara. Enfin, tout ceux qu'il kiffait vraiment. Alkis n'était pas là non plus. Pour ce dernier, ce n'était pas une grosse perte. Autant, il aimait les premiers, autant pour celui-ci, s'il pouvait éviter de voir sa tronche de cake, ça l'arrangeait. Morgan non plus, n'y faisait pas partie. Mais ça, c'était limite normal. Il n'était pas trop du genre à se mêler avec les autres. C'était ce qui faisait son "charme" d'ailleurs. Pour le bien de tout le monde, valait mieux pas tenter de le frapper pour s'en prendre une bien sévère en retour.

Bref, après avoir brièvement jeter un coup d'oeil aux têtes de cons qui se trouvaient ici, avec lui, Malik but vite fait une gorgée d'eau avant de se positionner tout au fond de la salle. Il s'adossa contre un mur, bras et jambes croisées, pestant sur le temps passé à attendre le prof. Ou plutôt, la. Car pile quand il allait regarder sa montre, pour la centième fois, une femme entra dans la pièce et les invita presque illico à se mettre à deux. Le jeune assassin siffla, matant cette gonzesse aux formes généreuses qui venait d'entrer.
- Pas mal pour une prof, commenta-t-il tout haut alors qu'il le pensait tout bas.

Putain, elle était bien foutu quand même. C'était la première fois qu'il la croisait. Pourtant, pour être amenée à les entrainer, elle devait être à Hydra depuis un moment. Tout en disant ces mots, le rebelle quitta son appui, suivant du regard la demoiselle sans oublier de zieuter la partie la plus importante à ses yeux : son cul. Il resta dessus pendant plusieurs secondes, l'écoutant parler sans vraiment le faire.

Ce fut seulement quand elle mentionna le tai-chi, qu'il releva la tête, sourcils froncés, se demandant l'espace d'un instant si elle était vraiment sérieuse.
- Le tai-chi? C'est une blague j'espère. Tu veux quoi poulette? Nous transformer en chintok? C'est quoi ce délire. On est là pour apprendre à boxer, pas faire de la merde en paquet en jouant à Kung Fu Panda.




••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: As strong as proud | Malik & Johanna   Mer 10 Mai - 15:49


As strong as proud

Baisse les yeux et boucle la Si la journée avait quelque peu mal commencé avec cette perspective d'entrainement, il semblerait que les choses n'iraient pas en s'arrangeant. Les bavardages des élèves arrivant ne l'intéressaient pas outre mesure mais elle en captait quand même certains mots. Certains mots qu'il aurait mieux valu ne pas prononcé. Elle ne vit pas lequel des élèves se permettait un jugement de cet ordre, heureusement pour lui. Qu'importait, elle avait une leçon à donner et elle comptait bien le faire, de manière efficace et professionnelle, dans le temps minimum requis pour la chose. Hors de question de passer plus de temps que nécessaire en la compagnie des jeunes bleus d'HYDRA, elle n'avait pas envie de ça en ce moment. Elle ne voulait que reprendre ses missions, ses vraies missions et pas ce genre de cours ridicules. Même les cours de botanique qu'il lui arrivait de dispenser étaient plus intéressants que ça, en dépit du niveau médiocre de ses élèves dans cette matière.

Mais ça ne serait apparemment pas un cours professionnel et efficace. Du moins, l'un de ces éléments n'avait pas du tout envie que cet entrainement se passe bien. Elle darda sur lui ses yeux verts et le détailla un instant. Un jeune homme à l'air sûr de lui, archétype de ce que certaines auraient appelé "un beau gosse", tout à fait le genre de garçons pas encore sortis de l'adolescence et qui se prenaient déjà pour des hommes. Il devait être un peu plus vieux que ses garçons mais n'avait pas l'air plus mature ni compétent. D'ailleurs, la preuve en était qu'ils ne se trouvaient pas à cet entrainement, eux. Ils n'avaient nullement besoin de ça. Et ils savaient se taire quand ils n'avaient pas à parler aussi. Ce dont, vraisemblablement, ce garçon était totalement incapable.

Le dédain de Johanna pour ce petit plaisantin était clairement visible sur son visage, elle n'essayait même pas de le cacher. Certains parmi l'assistance la connaissait et savait qu'elle n'aimait pas être interrompue. Encore moins être appelée par des sobriquets ridicules et machistes. Elle s'avança vers lui sans le lâcher des yeux, les autres s'écartèrent instinctivement de sa trajectoire et de la proximité immédiate du garçon. Ils ne voulaient pas faire partie des dommages collatéraux qui pouvaient très bien arriver quand deux forces contraires se rencontraient soudainement. Mais au moins, c'était une occasion de montrer en action l'efficacité d'avoir une méthode contre quelqu'un qui ne faisait que se servir bêtement de ses poings...

Les mouvements furent rapides, bien plus que ceux qui avaient amené l'allemande devant le garçon. Elle le déséquilibra d'un mouvement du pied et lui attrapa un bras pour le faire basculer, cul par dessus tête, et le laisser retomber avec un bruit mat sur le dos à côté d'elle. « Comme vous le voyez, le tai-chi chen ne nécessite pas une grande force physique pour renverser des adversaires plus grands ou plus lourds que soi. C'est très économique et pratique pour riposter rapidement, particulièrement efficace contre des techniques plus brusques, comme la boxe anglaise. » Elle marqua une pause, pendant que les autres élèves se groupaient par deux, et baissa la tête vers le garçon. « Ne te donne pas la peine d'essayer de te venger de ça, tu vas te faire mal et te ridiculiser. »  

Revenir en haut Aller en bas
Malik CaglarHumain modifié
avatar

Malikou
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.
Keith/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
401
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: As strong as proud | Malik & Johanna   Ven 7 Juil - 14:55

 As strong as proud
Johanna & Malik
••••

A sa remarque, la donzelle darda sur lui un regard froid, limite hautain. Ça se voyait très clairement qu'elle n'avait pas apprécié sa petite intervention. Mais Malik ne courba pas le cul pour autant et resta immobile, les yeux ancrés dans les siens tandis qu'elle se rapprochait de lui.

Bah quoi? C'était vrai. Pour lui, le tai-chi était fait pour les tafioles qui voulait se la jouer Jet Li ou encore, Chuck Norris. Il n'était pas venu pour ça. Il était venu pour rentrer dans le lard, frapper dans le tas et non jouer les petites tapettes en faisant des mouvements tellement lent qu'on finissait par s'endormir sur place.

Pourquoi fermer sa gueule quand on pouvait l'ouvrir? Le jeune assassin se le demandait. Il n'était pas réputé pour garder son avis pour lui de toute façon. Les autres avaient peur d'elle? S'écartaient sur son passage pour la laisser passer? Soit. Bande de touz. Lui ne comptait pas courber l'échine gentiment et lui baiser les pieds. Et puis quoi encore. Elle avait beau avoir l'allure d'une femme fatale, elle n'en restait pas moins une meuf. Même si, par expérience, Malik avait déjà tâté plusieurs fois l'obstination quasi inébranlable de la gente féminine d'Hydra.

Le dos bien droit, la tête haute, l'assassin s'apprêtait à lancer une réplique bien piquante quand soudain, Johanna le déséquilibra d'un mouvement de pied, le faisant rétamer par terre telle une merde qu'on écrase. Il n'avait rien vu venir. Son dos percuta le sol, le faisant pousser un grognement rageur.
- Putain.... espèce de salope, marmonna-t-il entre ses dents, à la fois vexé et surpris par la rapidité et le sang froid qu'avait exercé cette pouffiasse.

Le pire, c'était qu'elle le prenait en exemple. Devant tout le monde. Elle lui foutait la honte en lui faisant bien comprendre que son avis, il pouvait se la mettre ailleurs. Les joues cramoisis, Malik se redressa difficilement. La douleur avait irradié dans toutes les parcelles de son corps en se répandant en palpitations. S'ajoutait à ça, l'humiliation. Il se remit sur ses jambes, dépoussiérant ses vêtements d'un mouvement vif, plus offensé que jamais.
- Pourquoi? Tu m'en crois pas capable Bruce Lee? Qui te dis que je te mettrais pas la pâté? T'as beau avoir une belle paire de nichon et un beau jeu de jambe, ça va pas me gêner à t'en foutre une.

Il roula des épaules, se craqua la nuque puis ancra son regard sur la donzelle qui le prenait toujours de haut, le faisant froncer des sourcils.
- Je veux ma revanche !

Tout en se mettant en position, le jeune assassin laissa de nouveau un juron franchir ses lèvres. Pas de rictus cette fois. Pas de sourire amusé ou autre. Il était clairement vexé et il le faisait bien savoir à la manière dont il observait maintenant la professeur. Vagin ou pas. Il s'en foutait royalement. Elle lui avait foutu la honte et pour ça. Pour ça, elle allait morfler. Il allait lui prouver qu'il en avait dans les couilles.

Un silence passa au terme duquel Malik lança une première attaque avant même que Johanna ne lui donne le feu vert. Au lieu d'y aller doucement, en prenant son temps pour analyser les faits et gestes de son adversaire, il se rua dessus comme un bourrin. Tactique qui pouvait faire ses preuves, certes, mais qui était de loin la plus mauvaise idée dans de telle circonstance.

Il lâcha même un cri rauque, coléreux, hargneux. Il serra les poings et une fois arrivé à sa hauteur, il tenta de viser sa tronche non sans lâcher d'un ton nerveux :
- Tient, prend ça dans ta gueule ma jolie. Un bon lifting gratos rien que pour ta pomme.



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: As strong as proud | Malik & Johanna   Lun 24 Juil - 18:29


As strong as proud

Baisse les yeux et boucle la Le garnement qu'elle venait de mettre à terre n'apprendrait pas le respect si facilement, ça ne faisait pas le moindre doute. Il était passé de "poulette" à "salope" rapidement après cette petite démonstration et il était peu probable qu'il s'arrête à ce joli nom d'oiseau. Ses joues d'un jour pivoine étaient sans équivoque : il n'allait pas laisser passer ça. Les autres agents d'HYDRA s'étaient écartés, ils n'avaient pas envie de prendre une baffe par ricochet. Et on pouvait aisément les comprendre. Surtout si ils connaissaient, au moins de réputation, les deux antagonistes, ils savaient qu'ils ne feraient pas dans la dentelle et qu'aucun des deux n'abandonneraient si facilement.

Johanna soupira longuement, baissant la tête en la secouant de désapproabtion. Elle était toujours agacée quand on la provoquait inutilement, en connaissance de cause ou non, elle ne supportait pas que des petits idiots comme Malik la remette à sa place de femme. Oui elle était une femme. Une femme qui avait élevé deux enfants presque seule. Une femme qui était encore coquette et jolie à son âge. Une femme qui pouvait tuer sans sourciller, sans remord ni regret. Elle n'était certainement pas une femme qui restait dans la cuisine à apporter des bières à un gros tas vautré devans le superball. Elle n'était pas non plus le genre de femme qui se tait devant un gamin qui l'appelle poulette et qui se prend pour ce qu'il n'est pas. Ce garnement allait bientôt savoir qui était Johanna Feuerwald et il le regretterait.

Sans rien dire, l'allemande le regarda s'énerver et cracher son venin. "Vas-y mon grand, énerve toi tout seul, déconcentre toi," pensait-elle dans son fort intérieur, ce petit ne savait pas se contrôler. Grossière erreur. On ne se battait pas énervé, c'était une mauvaise idée. Et on apprenait à se contrôler avant de se battre. Se laisser guider par ses émotions, c'était le meilleur moyen d'y passer parce que l'on était pas du tout attentif...Johanna n'allait pas essayer de lui apprendre quoi que ce soit, il ne pouvait rien apprendre d'elle de toute manière, il ne voyait que la femme joliement faite et rien d'autre. Et encore, il commençait à la voir plus comme une vieille sorcière qui le contrariait qu'autre chose...

Quand il fonça sur elle en hurlant, Mama Bär se contenta de faire glisser ses pieds, se mettant en position pour l'accueillir proprement. Il lança son poing vers elle méchamment, lâchant encore une pique inutile et idiote, le genre qui ne toucherait jamais Johanna de toute façon. Elle l'avait vu venir de loin, surtout avec son cri pour la prévenir. Elle aurait pu contrer et riposter, comme elle avait appris à le faire pendant qu'elle apprenait toutes ces techniques souples. Mais ce n'était pas assez amusant. Et peut-être un peu risqué si il y avait mis plus de force que prévu. Au lieu de ça, elle fit un pas de côté, juste avant qu'il n'arrive, trop tard pour qu'il puisse réagir. Quand il passa devant elle en la ratant, elle en profita pour lui coller une bonne tape sur les fesses, comme pourrait le faire une mère à un gosse récalcitrant.

Revenir en haut Aller en bas
Malik CaglarHumain modifié
avatar

Malikou
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.
Keith/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
401
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: As strong as proud | Malik & Johanna   Ven 13 Oct - 9:56

 As strong as proud
Johanna & Malik
••••

Là, il était vraiment vénère. Cette pouffiasse mettait ses nerfs à feu et à sang. Alors qu'il la trouvait plutôt bonne quelques minutes plus tôt. Alors qu'il avait bien profité de lui mater son cul. Voilà qu'il la voyait comme une pute. Oui, une pute. Et il allait se faire un putain de plaisir de lui en foutre une dans la tronche. Parce que, ouai. Elle avait touché son égo, sa fierté et bordel de merde, Malik haïssait de se sentir écrasé, humilié de la sorte. Surtout par une gonzesse, aussi bandante soit-elle.

Pourtant, ce n'était pas la première fois qu'il jouait au con avec une femme. Ce n'était pas la première fois qu'il se confrontait au caractère bien trempé d'une bonasse. Entre Anna, Amara, Carter et d'autres collègues d'Hydra, il avait eu mainte fois l'occasion de les voir en égal à égal. Mais le jeune assassin avait cette fâcheuse tendance à partir aux quarts de tour. De foncer dans le tas, surtout quand on le titillait un peu trop.

C'est pourquoi, il ne réfléchit pas deux fois en fonçant droit sur Johanna. Son cri rauque se percuta dans la pièce et, poings tendu, il tenta de viser sa tronche en lui balançant cette fois une petite pique sarcastique.

Autour d'eux, des murmures. Des rires aussi. Les collègues assistaient à toute la scène, en se foutant royalement de sa gueule. Cela l'énerva un peu plus. Ses traits se déformèrent sous le coup de la rage. Manque de bol, quand il arriva à la hauteur de son adversaire, cette dernière fit un pas de côté et le voilà déstabilisé, le bras en avant, frappant le vide au passage. Comme un putain de gros con.
- Raaaaa, salope ! ragea-t-il en essayant tant bien que mal de ne pas se vautrer.

En ce moment même, il devait clairement ressembler à un buffle. Il respirait de façon saccadé, les muscles raidis par la tension. Ses joues arboraient une teinte rouge vif et il grognait, pestait, insultait à tout va.

Le pire, c'est que l'autre conne lui fouta une main au cul. Oui, une putain main au cul. Une fois qu'il eut retrouvé un brin de stabilité, Malik se tourna vers elle, sourcils froncés, susurrant entre ses dents serrés :
- Ça va poupée? Tu t'es cru à la fête du slip?

Non mais l'autre. Pour qui, elle se prenait? Dans d'autre circonstance, le jeune assassin aurait profité de la situation. Il l'aurait dragué à sa manière un peu rustre, rentre dedans mais là. Là. Non. Il était complètement essoufflé. Il voyait que cette conne s'amusait de la situation et lui tapait l'affiche devant tout le monde.
- Barbie en silicone va...

Grommelant de plus belle, Malik essaya de reprendre son souffle mais ne chercha plus néanmoins à lui foncer dessus. C'était inutile. Très franchement, sa fierté était au plus bas et il s'était déjà bien fait rétamer pour insister et se faire encore passer pour un con. Alors oui. Non merci. Les poings crispés, le corps tendu, il frappa simplement du pied et cracha à contre cœur :
- C'est bon, t'as gagné la gueuse. Ça va, t'es contente?



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: As strong as proud | Malik & Johanna   Mar 24 Oct - 10:35


As strong as proud

Baisse les yeux et boucle la Il était toujours amusant de voir à quel point les jeunes gens, et particulièrement les jeunes hommes voulant prouver leur masculinité supérieure, pouvaient s'emporter facilement et commettre des erreurs de jugement très facilement sans se rendre compte qu'ils allaient le regretter. Johanna voyait ce genre de comportements tout le temps depuis qu'elle était devenue formatrice chez HYDRA. Une autre chose qu'ils ne comprenaient pas actuellement était que l'allemande n'avait pas pu mettre beaucoup le pied sur le terrain depuis qu'il y avait eu cette incident au Pégasus. Elle avait eu la jambe cassée et il ne lui était pas possible de se rendre sur le terrain avant quelques jours encore, voire semaine, cela dépendrait de ce que ses supérieurs diraient de tout ça. En ce cas, forcément que la brune ne se priverait pas d'un bon petit échange de coups avec quelqu'un, se battre en conditions réelles lui manquait bien trop pour passer à côté d'une occasion pareille.

Malik avait fait toutes ces erreurs, il les avaient toutes réunies et le regretta fatalement. Ou du moins le regretterait bientôt. Quelle idée aussi de vouloir se battre avec une formatrice d'HDYRA, si elle était professeur et lui élève, il y avait bien une raison. Néanmoins, tout cela arracha un sourire franc à Johanna, un air amusé qu'elle ne montrait pas souvent. Et plus il enrageait, plus elle s'amusait. Ses attaques n'étaient pas réfléchies, il était comme un taureau à qui on montrait une cape rouge : il ne pouvait s'empêcher de foncer tête baissée sur l'objet qui le dérangeait. Pauvre petit, il comprendrait bien assez vite qu'on ne joue pas à ça. Pour l'heure, Johanna se contenta d'une petite tape, rien de bien méchant mais qui déclencha une réaction encore plus drôle de la part du jeune homme. Johanna laissa échapper un petit éclat de rire, juste un instant. Comme si ça l'aurait gêné, lui, d'avoir ce genre de comportement avec une femme.

Heureusement pour lui, le garnement arrêta là. Il était essoufflé et semblait avoir compris que l'allemande ne se fatiguerait pas contre lui. Les choses auraient pu tourner à la correction publique mais il avait décidé de s'arrêter avant. Il avait bien fait. Même si il renchérit avec une petite insulte mal placée et totalement fausse. A son âge, pouvait-on vraiment la traiter de barbie en silicone...? Ce genre de remarques ne l'atteignait pas, de toute manière, il aurait fallu bien plus que cela pour qu'elle ne s'énerve réellement contre lui. Le sourire amusé demeurait sur ses lèvres alors qu'elle le détaillait un peu et le regardait reprendre son souffle. « Si tu veux une revanche, n'hésite pas à me le dire, Liebling. Je serai ravie de te ridiculiser encore une fois. » L'allemande lui fit un clin d'oeil et retourna aux autres élèves de son cours de défense de la journée. Elle reprit ce qu'elle disait avant qu'il ne l'interrompe encore et encore et, après cette petite démonstration que la force ne l'emportait pas toujours, le cours put enfin commencer.   

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: As strong as proud | Malik & Johanna   

Revenir en haut Aller en bas
 
As strong as proud | Malik & Johanna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Majandra et Danny Strong : Souviens-toi... L'été dernier, Scream... (parodie)
» Johanna Spyri-Heidi
» Strong World !! haha
» Danny Strong dans How I Met Your Mother
» [Adorjan, Johanna] Un Amour exclusif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: