Partagez | 
 

 Martial art like love requires to be true

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Daughter of the Dragon
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Steven, Cindy, Jennifer, Mai & Carter
230
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Martial art like love requires to be true   Jeu 13 Avr 2017 - 16:42

Colleen Wing

citation
24 ansDaugther of the Dragon
Senseï et maître du dojoHYDRA
Hétérosexuelle & célibataireHumaine

Pouvoirs -

Bien que Colleen soit hu-maine, elle a reçu l’enseignement de l’Iron FIst qui lui permet de concentrer et contrôler son chi. Cela lui donne un meilleur contrôle de ses capacités, augmenter sa force légèrement, de survivre dans des conditions extrêmes en limite les besoins de son corps et lui permet de guérir au plus vite que peu l’humain non modifié ou muté.


Souhait

Colleen a toujours voulu con-sacrer sa vie aux arts martiaux et mieux, pouvoir vivre des arts martiaux. Elle voulait montrer la voie à d’autres personnes, les guider comme son senseï l’avait guidé dans ses heures les moins glo-rieuse. Elle voulait pouvoir sentir tous les jours l’odeur de bois ciré et patiné d’un dojo, entre tous les jours le bruit du katana fendant l’air.

Emergence

Colleen n’a aucun souvenir de son ancienne vie. Ou plutôt elle n’a aucun souvenir de celle-ci qui ne soient pas les mêmes que sa vie depuis le sort de Wanda. Elle a parfois de drôles d’impression, comme si son instinct lui disait autre chose. Mais elle est une personne très rationnel et n’en tient donc aucunement compte.



Avez-vous entendu parler de ces rumeurs sur l'émergence de certains pouvoirs ? Si oui, qu'en pensez-vous ? Vous trouvez ça excitant ? Malsain ? Improbable ?
D’un point de vue purement rationnel : tout ça est impossible. Après j’ai bien conscience que la vie n’est pas toujours la chose la plus rationnelle et j’ai vu des choses étranges avec HYDRA. Alors je ne sais pas. Je me dis simplement que je me ferais mon avis quand j’en aurais besoin. Avoir des pou-voirs c’est bien beau mais savent-ils s’en servir ? Peuvent-ils se protéger avec ? Nous attaquer ? Personne n’a les réponses à ses questions. Ca doit être comme aller à une fusillade avec un katana que de les affronter. Et dans une fusillade mon katana et moi sommes pas les plus en danger.

Avez-vous déjà été témoin d'une rafle de la garde rouge ? Pen-sez-vous réellement qu'ils recherchent des personnes à pouvoirs ou ce ne sont que des bruits de couloir ? Le contrôle de la population serait-il un mal nécessaire ?
J’aurais été témoin d’une rafle, je crois qu’elle aurait été un peu perturbée. Enfin… je ne sais pas ce que valent au combat les gardes, n’ayant pas spécialement eu d’ennuis avec eux pour le moment. Mais je suis sure de pouvoir foutre la merde dans leur rafle. Par contre, je suis très bien placée pour avoir noté la disparition de certains jeunes dans les quartiers les moins prestigieux de Genosha. Ca m’inquiète, je le cache pas.

Dans une autre vie, qui auriez-vous aimé être ? Pour quelles rai-sons ?
Je ne sais pas. Surement que j’aurais voulu avoir une véritable famille mais finalement je suis telle-ment habituée à vivre sans que je ne ressens même pas le manque. J’y pense en voyant mes amis avec les leurs puis j’oublie dès que je me retrouve à nouveau seule avec moi-même. J’aurais peut être voulu une plus grande indépendance financière. Mais j’ai fini de rembourser le dojo à HYDRA, ça devrait être bon maintenant.


pseudo

lily ou minibouh

sexe/age

22 / f

pays

france

DC

Steven, Cindy, Jennifer, Mai, Carter

personnage marvel, scénario ou inventé

marvel

niveau d'émergence

0

niveau de maitrise

0

Désirez-vous un parrain/marraine

Non, ça devrait le faire xD

vous nous avez connu...

y a longtemps

un dernier aveu

j’ai craqué encore
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Daughter of the Dragon
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Steven, Cindy, Jennifer, Mai & Carter
230
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Martial art like love requires to be true   Jeu 13 Avr 2017 - 16:42

Before Genosha

we all have to start somewhere
Concentre toi Collen. Une phras, une seule. Trois petits mots. Mais ça claque dans l’air et dans le quasi silence de la pièce. Et ça suffit à me faire perdre le cours de mes pensées qui clairement commençaient à divaguer. J’inspire un grand coup tout en suivant les mouvements de Danny. Ca serait plus facile si ta nana ne tapait pas comme une malade sur les touches de son clavier. Oui, je me trouve des excuses. Oui c’est bas. Oui c’est indigne de moi. Mais le pire c’était qu’il y avait une part de vérité. J’avais entendu MIsty s’activer sur le clavier après avoir fermer la porte de la pièce dans laquelle Danny et moi même pratiquions. Et je n’avais pas pu m’empêcher de me demander si c’était lié au travail. Alors j’avais repassé dans ma tête tous les dossier sur lesquels Nightwing Restorations travaillait actuellement en me demandant lequel pouvait connaître un avancement dont je ne serais pas au courant. Après je m’étais demandé si cela n’avait pas à voir avec les Héros à louer, notre nouvelle activité subsidiaire. Mais j’avais vite compris que ce n’était pas le cas. Parce qu’elle n’avait appelé personne, je l’aurais entendu parler. Et parce que ses héros à louer principaux étaient dans la pièce : Danny, le Iron Fist, et moi même, Colleen WIng, Daughter of the Dragon. Moins impression que Iron Fist je vous le concède. Foutu Iron Fist qui venait de bouger avec une vivacité telle que mon esprit n’avait eu le temps de réaliser et de balayer mon unique point d’appui. Je tombais au sol, me repliant sur moi même pour tout de suite me retourner, me mettre en position de défense par réflexe. Tu es ailleurs. On arrête. Soupirant, je me redresse et passe une main dans ma tresse que je défais au passage. Désolé. Je faisais perdre son temps à mon ami de… pas toujours mais presque. Le premier ami que je m’étais fait en arrivant à New-York après des années à vivre au Japon chez mon grand père. Et autant dire qu’avec la vie qu’on menait, Danny devait avoir mieux à faire. Qu’est-ce qui te préoccupe ? Je me mords la lèvre. Doucement, je vais vérifier que la porte nous séparant de Misty, ma meilleure amie mais aussi collègue, était bien fermée. Elle ne devait pas savoir ce que j’allais dire à Danny. Et ce même si elle était en couple avec ce dernier. J’adorais Misty mais elle ne venait pas du même monde que nous. Et c’était quelque chose de… Je soupire. La Main. Je n’ai pas besoin d’en dire plus pour voir que j’ai gagné l’attention de Daniel. Pas qu’il soit destiné à combattre la main en étant devenu le Iron Fist mais légèrement. J’avais grandi bercée par ces histoires. Je le regarde s’asseoir et je fais de même, adoptant tout de suite la position du lotus. Ca me permet de canaliser mon chi un peu. De me contrôler. Je crois que… je crois que le Nail travaille pour eux. Je vois tout de suite la surprise sur le visage de Danny. Peut être parce qu’il est l’une des seules personnes avec Luke à savoir que ma mère a fait parti de cette équipe de femme, maîtresses des art martiaux et censé défendre le peuple. Pourquoi ? Je hausse légèrement les épaules. Une impression. Trop de mystère et de disparition autour de cela. J’ai tenté d’en parler à mon père ou mon grand-père et ils refusent. De plus, je les ai… suivi et... [co-lor=goldenrod]Tu as suivi un potentiel groupe de la Main sans me prévenir ? Et je suppose sans prévenir Misty.[/color] Penaude, je hoche la tête. Je devais savoir Danny. Je de-vais… Vérifier par toi même ? La saleté, c’est qu’il me connait bien. Oui. Et… elles se font payer par des triades contre des services. J’ai aussi accéder à leur compte, y a des virements dont je n’arrive à identifier la provenance. Si c’est pas la Main, j’en prie mes ancêtre, c’est pas beaucoup mieux Danny-chan. Je repasse une main dans mes cheveux. Je déteste ça. L’idée de savoir que je me suis peut être fait avoir. Que cela veut peut être dire que ma mère faisait partie de la Main également. J’ai grandi avec le code d’honneur des Sa-mouraï et là c’était tomber au plus bas de ce que je pensais même pas possible. Je vois que Danny s’apprête à parler quand la porte de son appartement s’ouvre. Oh, salut Luke ! C’est le truc chez Misty et Danny : un vrai moulin. Faut dire qu’entre simplement nos amis mais aussi les différentes équipes dont nous faisions parti… Ne voulant pas inquiéter Luke et attirer l’attention de Misty dans l’autre pièce, je me relève d’un bond et vais embrasser mon ami sur les deux joues. Ca vous dirait de manger japonnais ce soir ? Sauf si vous aviez déjà prévu autre chose. Je regarde les garçons et je vois tout de suite l’envie dans leur yeux. La bouffe ça marche super bien sur les superhéros, détail à connaître. Mais je n’ai pas le temps de leur préci-ser que je comptais commander au coin de la rue, dans ce petit restaurant dont nous étions dingue, qu’une porte s’ouvre. Misty, un casque sur les oreilles, en sort. Elle nous sourit et je sais tout de suite ce que ça veut dire. Je n’attend pas qu’elle parle pour me retourner et attrape mon kanata poser un peu plus loin. Je vais devoir me changer aussi parce qu’aller apparenter les rues vêtue juste d’un short et un tee-shirt en coton c’était pas l’idée du siècle. Héros, êtes vous à louer ce soir ? J’entend le plaisir dans la voix de mon amie. A se demander si elle n’aime pas cela encore plus qu’être sur le terrain. Je me retourne et la pointe du doigt. Seulement si tu paye le jap. J’entends les garçons rire et moi je souris fière de ma blague. J’aurais du en parler à Danny plutôt, je sentais un poid s’envoler de mes épaules. J’étais pas seule. J’avais Misty. J’avais Danny. J’avais Luke. Et encore bien d’autres.
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Daughter of the Dragon
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Steven, Cindy, Jennifer, Mai & Carter
230
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Martial art like love requires to be true   Jeu 13 Avr 2017 - 16:44

After Genosha

Life goes on

Et rappelez vous. Plus vous en saurez sur vous même, mieux vous progresserez. C’est pourquoi je vous recommande de ne pas oublier vos exercices de méditation. J’avais de-vant moi une assemblée de jeune en kimono qui semblaient pendus à mes lèvres. Parfois je me demandais s’ils étaient réellement prêt à faire tout ce que je leur demanderais ou s’ils ne le fai-saient que parce que ce je disais faisait sens. Et je crois que finalement j’étais assez heureuse de ne pas connaître la réponse à cette question. Parce qu’il était assez inquiétant de penser que j’avais autant de pouvoir que cela sur ces jeunes gens au cerveau encore un peu trop malléable. Et de me dire que si moi j’en avais, d’autres pourraient en avoir. Je tenais ce dojo entre autre pour leur ap-prendre à avoir confiance en soi, pour les sortir de la rue où rien de bon ne se passe et pour leur donner les armes pour affronter la vie comme j’avais eu la chance que mon senseï me donne. Je n’étais pas là pour détruire quelque chose en eux. Non je voulais être le tuteur contre lequel le tronc de l’arbre s’appuie pour grandir. Pas la putain de machette qui le faisait tomber. Et ce même si je devais plus tenir de la machette, de l’arme vivante, que du tuteur d’arbres. Je vois des têtes se hocher et je lâche mon air sévère d’enseignante pour leur offrir un sourire encourageant. Aller c’était très bien aujourd’hui ! Continuez comme ça et dans quelques années l’un de vous sera peut être à ma place. C’était un mensonge ça. Parce que jamais je ne laisserais mon dojo et ma place de maître d’arme. Et également parce qu’il leur faudrait beaucoup plus que quelques années pour réussir à me battre. Si déjà ils arrivaient à me toucher seulement, les progrès seraient exponentiels. Mais ce n’était pas pareil. Eux c’était des enfants de la cité qui venaient prendre des cours dans un dojo plutôt que de dealer ou trainer. Moi j’avais grandi auprès de sa-mouraï, j’avais grandi dans un dojo. J’avais appris à tenir un kanata avant même de savoir parler. J’avais appris à me battre en même temps que j’avais appris à marcher. Posant les deux mains à plat sur mes cuisses, j’inclinais mon buste, saluant mes élèves et signifiant par là la fin du cours. Aurevoir Senseï ! Je saluais le premier élève qui une fois ses chaussures remises quitte le dojo. Je ne bouge pas de ma place pour les saluer un à un ensuite. Parfois je leur pose une ou deux questions sur l’école ou leur famille. Je lâche un léger rire quand la dernière élève arrivée m’appelle Miss Wing quand tout le monde m’appelle Senseï ici. Je me tourne ensuite vers la seule personne restante dans mon dojo. Theo ? Oui Senseï ? Je n’ai pas besoin de toi pour le ménage aujourd’hui mais… Tout en m’approchant de l’un de mes élèves favoris, que j’employais pour qu’il puisse avoir un peu d’argent à l’occasion, je sortais un papier de la poche arrière de mon kimono, que je ne mettais à peu près que pour faire cours d’ailleurs. Je déplie le papier pour vérifier ce que c’est. Tiens. Il cherche des stagières. C’est pas grand chose mais ça sera toujours mieux que le ménage ici. Et on sait jamais tu pourrais les impressionner. Je sourie affectueusement au jeune qui semble se contenir de hurler de joie. L’avantage de ma situation au sein d’HYDRA c’est que je peux régulièrement leur envoyer quelques jeunes pour qu’ils les aident comme moi ils m’avaient aider. J’étais jeune, j’étais paumé après que mon père soit reparti au Japon sans me prévenir, j’étais sans maison et sans travail. Ils m’avaient proposé un travail et un toit. Ils m’avaient donné le dojo. Je salue mon élève et attend quelques minutes debout dans le dojo, les yeux fer-més à m’impregner de l’odeur. Je range ensuite le matériel. J’ai beau leur dire de ranger, y a tou-jours un peu de bazar qui reste. Je regarde l’heure en récupérant mon téléphone. Presque 20h… Il ne viendra pas aujourd’hui. Une petite pointe de déception me traverse. Un élève comme cela on n’en croise pas tous les jours. J’ai l’impression d’apprendre de lui plus qu’il n’apprend de moi alors qu’il n’est venu que deux fois ici. Et puis, pour ne rien gâcher, il est particulièrement bel homme. Enfin… c’est mon élève mais bon. Je souris et laissant la porte du dojo non verrouillée qu’il puisse rentrer s’il vient comme il avait dit qu’il essayerait de le faire, je me dirige vers le panneau qui sé-pare la salle d’entrainement de mon appartement. Enfin de ma pseudo cuisine. Ma chambre et le reste de mon appartement était à l’étage d’au dessus et accessibles que depuis ma cuisine. Ou par la fenêtre. Je fais coulisser le panneau de bois sur le côté et là je l’entend. Ce sifflement si familier. Celui de l’acier qui fend l’air. Je m’écrase sur le côté juste à temps pour voir un couteau voler. Mais ça va pas Bakuto-senseï ! Bakuto n’était pas mon senseï. Mais il était l’un des Daiymo alors… c’était un peu le senseï de tout le monde. Donc un peu le mien. Rentrant dans la cuisine, je retire en partie le panneau derrière moi. Je savais que tu l’éviterais. Heureusement de savoir que vous avez confiance en mes capacités. Comment allez-vous ? Bien et toi ? Et élèves ? J’effectuais rapide-ment un salut respectueux avant de me tourner vers le plat de soupe qui mijotait depuis le début de l’après-midi dans ma cuisine. Hum, ça sentait bon. Je soulevais le couvercle et mélangeais. Bien. Je viens de donner à Theo le contact que vous m’avez fourni. Et aussi… Je reposais le couvercle pour laisser mijoter et ouvrais une des portes de mes placards en hauteur. Je déplaçais les boite s’y trouvant jusqu’à atttaper une petite boite japonnaise en métal. Je l’ouvrais et en sortais une liasse de billet que je tendais à Bakuto. Le dernière remboursement du dojo. Avec ça… Il est à toi et seulement à toi. Je souris posément et hoche la tête. Puis je me remets à ma cuisine, considérant que si Bakuto avait quelque chose d’autres à me dire, il ne se gênerait pas. Je sortais de mon frigo des vapeur préparer à l’avance et mettai une casserole d’eau à chauffer. Je les mettrais au dessus quelques minutes pour finir leur cuisson. Une fois, cela fait, je sortais de quoi me préparer des makis. Je vais te laisser cuisiner Colleen. Sache que tu es toujours la bienvenue si tu veux passer nous voir. Merci Senseï. Et tu as de la visite dans l’autre pièce. Je haus-sais un sourcil n’ayant rien entendu et me tournais vers le dojo. Quand je tournais à nouveau la tête vers l’agent d’HYDRA pour lui demander ce qui lui faisait dire cela, il avait disparu, laissant ma fenêtre entre ouverte. Je soupirais en entendant quelques coups frapper contre la vitre du dojo. J’arrive. J’essuyais sur mes mains sur un torchon que j’accrochais à ma ceinture avant de rejoindre la pièce. Je me penchais au passage pour récupérer le couteau que Bakuto avait jeté. Heureusement il n’avait pas abimé mon parquet. Je me redressais pour voir Daniel Rand pas-ser la porte de dojo. Je souris. Je ne pensais plus vous voir aujourd’hui. Poliment j'incline mon buste pour le saluer. Laisse moi deux minutes, je ne voudrais pas que mon repas brûle et je suis à toi. Oui je passe du vous au tu. Mais une fois que je l’ai salué et qu’il est dans le dojo, il devient mon élève. Je ne me permettrais pas de le tutoyer autrement. Je re-tourne rapidement en cuisine. Je range ma préparation de maki et coupe le feu. Je reviens vers Danny, il m’avait demandé de l’appeler ainsi. Alors pas trop de courbatures depuis la dernière fois ?

house of memories
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Martial art like love requires to be true   Jeu 13 Avr 2017 - 16:49

Bienvenue spécial pour la Sensei !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lighter
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Pyrokinésie, toi-même tu sais.
Albert, Jessica, Marc, Kurt & Lorna
920
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Martial art like love requires to be true   Jeu 13 Avr 2017 - 16:52

Re-bienvenuuuue

___

Revenir en haut Aller en bas
April RenMutant
avatar



Memoria
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
En plus d'avoir été doté une mémoire eidétique, April s'est découvert à l'adolescence le pouvoir d'une mémoire décuplée.
Ayant un QI supérieur à la moyenne, April possède de très nombreuses compétences dans beaucoup de domaine et plus particulièrement en mécanique et ingénierie. Ainsi, elle crée ses propres gadgets.
Elle pratique également des arts martiaux.
Ann . Charlie . Harry
301
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Martial art like love requires to be true   Jeu 13 Avr 2017 - 16:55



Re-bienvenue avec ce super personnage
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Daughter of the Dragon
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Steven, Cindy, Jennifer, Mai & Carter
230
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Martial art like love requires to be true   Jeu 13 Avr 2017 - 16:57

Meeeeerci :cute:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

(Miss) Bloodstone
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
Bien qu'elle soit une simple humaine, Elsa est en possession du Collier de la Pierre de Sang, un artefact magique offert par son père, qui lui confère de nombreux pouvoirs:
• Capacités surhumaines (force, vitesse, endurance, etc... )
• Immortalité
• Sang mortel pour les vampires
• Le Collier a la capacité naturelle de repousser les vampires

• Excellente combattante, tant au corps à corps qu'à distance
• Possède de vastes connaissances dans le domaine du surnaturel, en particulier sur les créatures surnaturelles
• Possède une vaste collection d'objets mystiques
Esther, Sam, Hunter, Brian & Robbie
442
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Martial art like love requires to be true   Jeu 13 Avr 2017 - 17:04

Colleeeeeeeeeeeeen...

Re-bienvenue à toi!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
-
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
102
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Martial art like love requires to be true   Jeu 13 Avr 2017 - 17:06

FÉLICITATIONS

you are one of us now

Tu as officiellement perdu tes souvenirs et tu es maintenant un habitant de l’île paradisiaque de Genosha!


NAN JE TE VALIDE PAS. RECOMMENCE

*tousse* Ouuuh la Sensei est làààà Re-bienvenue, toi Amuse-toi bien avec Colleen et bon courage d'avance avec Danny What a Face


Maintenant que tu es validé, que tu as ton groupe et ta couleur, il est maintenant le temps de t’amuser avec nous! Mais avant tout pense à passer dans ce sujet pour recenser ton pouvoir et/ou ton métier et/ou ta ville de résidence. Ensuite, va poster ta fiche de liens et de rps pour qu’on puisse venir t’harceler! Essaie de faire un petit résumé de ton personnage dans la partie prévue à cet effet pour faciliter l'échange d'idées. Si tu es un peu perdu n'hésite pas à faire un tour dans la partie I need a hero. Si tu souhaites t'inscrire au loto du RP, tu n'as qu'à t'inscrire! Un partenaire et un sujet te seront donnés! Tu peux aussi créer un scénario.  Surtout, n’hésites pas à passer sur la CB, dans les jeux et le flood pour du fun fou!

J’espère de tout mon cœur que tu te plairas sur House of M!

Il ne me reste qu’à te dire : BON JEU!
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Daughter of the Dragon
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Steven, Cindy, Jennifer, Mai & Carter
230
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Martial art like love requires to be true   Jeu 13 Avr 2017 - 17:11



Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Martial art like love requires to be true   Jeu 13 Avr 2017 - 17:23

Comment ça bon courage d'avance avec Danny wesh ? What a Face
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Daughter of the Dragon
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Steven, Cindy, Jennifer, Mai & Carter
230
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Martial art like love requires to be true   Jeu 13 Avr 2017 - 17:25

Genre c'est moi qui mène la danse
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Martial art like love requires to be true   Jeu 13 Avr 2017 - 17:28

Reeeeeeuh
Revenir en haut Aller en bas
avatar

X-23
3 / 53 / 5
4 / 54 / 5
-Deux griffes en adamentium rétractables dans chaque main et une griffe à chaque pied.
-Régénération moléculaire très puissant.
-Immunisée contre les maladies et les infections et insensible aux drogues et autres toxines.
-Vieillissement ralenti.
Maria, Casey, Pietro, Lydia, Elijah, Maddie, Clary, Paige
960
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Martial art like love requires to be true   Jeu 13 Avr 2017 - 18:24

Gogole

Rebienvenue chouchou! Fais des folies avec elle

___



- And what are you gonna do If the person that you thought you were is not the person you knew?-
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Daughter of the Dragon
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Steven, Cindy, Jennifer, Mai & Carter
230
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Martial art like love requires to be true   Ven 14 Avr 2017 - 3:21

Je suis gogole mais je suis cute alors on me pardonne


Merci encore
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Martial art like love requires to be true   

Revenir en haut Aller en bas
 
Martial art like love requires to be true
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I Love You It's True
» Emilie, ma première Pullip...
» True love
» clip true love 1980 du groupe ash
» Rko vs Martial arts +comment faire les gif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: BASE DE DONNEES :: LE REGISTRE :: Fiches validées-
Sauter vers: