Partagez | 
 

 Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
882
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]   Ven 21 Avr - 19:48

Feel sorry
Madelyn et Keith
••••

 
La fin de journée approchait. Keith ramassa un peu hâtivement ses affaires sur son bureau, pressé de partir.

Aujourd'hui, n'avait pas été une très bonne journée. Non seulement, il s'était encore pris la tête avec Gabriel, pour une question de dossier mal rangé. Mais en plus, il avait eu affaire à un client exigeant, presque impoli. Pour ne pas dire complètement con. Pourtant, il avait essayé de garder son calme. Il avait essayé de trouver un compromis, en lui expliquant bien que l'objet de sa demande était pour lui, non fondé et qu'il n'ouvrirait pas un dossier contre ce voisin, qui avait eu le malheur d'avoir un bébé à la maison.

Le client, mécontent, s'était alors levé, avait à moitié taper du poings sur la table et était partis en claquant la porte tout en hurlant au scandale. Il avait la ferme intention de trouver quelqu'un de plus compétant? Parfait. Bon courage à celui qui l'accueillera dans son bureau. Lui, allait rentrer se poser sagement sur son canapé avec la ferme intention ensuite de sortir au Jarvis.

Non mais. Le jeune homme n'était pas devenu avocat pour ce genre de connerie. Il avait autre chose à faire que de s'occuper de personne mal léché qui trouvait des raisons complètement idiotes pour lancer des procès à tout va. Bientôt ce sera quoi? Une plainte contre une marque de lessive parce que cette dernière n'avait pas précisé qu'on ne pouvait pas mettre des animaux dedans?

Poussant un grognement rageur, Keith prit sa mallette, ferma la porte à clef et lança d'un ton légèrement énervé à Karen qui croisa son chemin :
- A demain...

Puis, il descendit dans le parking souterrain, retrouva sa Chevrolet bleu garée à sa place habituelle avant de la démarrer dans un geste un peu brutal, colérique. C'était un peu ça son problème. Il avait tendance à ne pas savoir contenir sa rage, quand celle ci pointait le bout de son nez.

Sa mauvaise humeur l'accompagna d'ailleurs durant tout le trajet. Pestant contre les mauvais conducteurs qui, soit le dépassaient à pleine balle, soit étaient un peu trop lent, le jeune avocat fini par appuyer sur l’accélérateur, rouspétant cette fois contre ce jeune inconscient qui levait son scooter chaque fois qu'il en avait l'occasion.

Malheureusement, trop occupé à râler sur ce qui le déplaisait, Keith ne remarqua pas le passage piéton. Et sur celui-ci, une jeune femme qui traversait tranquillement la route. Il freina, pilla du mieux qu'il pouvait mais malheureusement, pas assez. Il la percuta, heureusement à une allure raisonnable.

Le cœur battant à tout rompre et la bouche sèche, l'avocat mit un certain temps à comprendre ce qui venait de se passer. Choqué, il écarquilla les yeux tout en essayant maintenant de reprendre sa respiration. Il lâcha finalement entre ses dents serrés, détachant sa ceinture presque aussitôt.
- Merde ! C'est pas vrai. Mais quel con !

Ni une, ni deux, il actionna le frein à main et sortit de la voiture. Allongée par terre, tentant de se relever, l'adolescente tremblait mais ne semblait pas blesser. Keith accourut cependant vers elle, l'air profondément navré et contrarié, par ce qu'il venait de commettre :
- Mademoiselle, vous allez bien? Je suis... Je suis vraiment désolé. Ne bougez pas, je... je vais tout de suite appeler les secours.



 

 ••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maddie
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Aucun! Elle est déjà assez cool comme ça!
Maria, Casey, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Clary, Paige
310
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]   Mar 25 Avr - 22:02


 
❝Feel Sorry❞
  Keith et Maddie
C’était une belle journée pour Maddie. Il faisait un soleil radieux, elle avait eu un B à un devoir et elle n’avait reçu aucun commentaire désobligeant! Même qu’une pompom lui avait dit que c’était joli ce qu’elle portait aujourd’hui. Il n’en fallait pas plus que la rouquine soit heureuse. Elle avait travaillé plusieurs heures sur cette robe noire au col chemise très simple à la fois chic et décontractée. Elle était très fière du résultat et elle adorait recevoir des compliments sur les vêtements qu’elle confectionnait elle-même. Pour terminer cette belle journée, la petite rousse avait décidé de se rendre au centre-ville d’Hammer Bay après les cours pour s’acheter des petits trucs. Ça terminait toujours bien une journée de faire un peu de shopping en ville. Elle s’était donc achetée des nouveaux tissus trop jolis dont un qui avec des ananas imprimés dessus. Elle imaginait déjà la superbe chemise estivale qu’elle allait coudre. Elle s’était aussi procurée du fil et autres accessoires nécessaires à la confection de vêtements. Elle adorait aller dans cette boutique. Elle y passait toujours des heures et s’amusait à fouiller pour trouver le tissu le plus joli ou le plus original. Une bonne partie de ses économies y passait tous les mois, mais il s’agissait de l’un de ses passe-temps favori. Elle était aussi allée dans un magasin de vêtements stylés et en était ressortie avec une nouvelle casquette à l’effigie des Blue Sharks l’équipe de hockey local. Elle n’était pas une grande fan de sport, mais elle trouvait le logo mignon, ainsi qu’un petit chapeau trop joli de couleur jaune. Madelyn adorait tout ce qui était chapeaux, casquettes et bonnets.  Par la suite, elle s’était rendue à la librairie et avait acheté des bandes-dessinées et des nouveaux feutres. Maddie était douée en dessin et principalement dans les personnages de BD et elle avait le rêve irréaliste de faire la sienne un jour. Finalement, elle ne pouvait pas quitter la ville sans être passée par la bonbonnière. Elle avait rempli un sac immense de confiseries de toutes sortes et beaucoup de chocolat. Elle savait que Charlie et Kay allaient la dévaliser valait mieux prévenir le coup. Sans oublier des dizaines de sucettes de différentes saveurs. Ses parents n’allaient pas être bien impressionnés que leur cadette ait dépensé autant dans des sucreries, mais la jeune fille adorait ça. Elle était toujours en train de manger un bonbon.

Ayant tout dépensé son argent, il était maintenant le temps de retourner chez elle. Elle fourra tous ses achats dans son sac d’école si bien qu’elle semblait porter une énorme carapace sur le dos. Elle regarda sa montre et soupira. Elle venait de rater le bus de quelques minutes à peine. Elle haussa les épaules. L’adolescente n’était pas du genre à s’en faire avec ce type d’imprévu. Le prochain était dans une vingtaine de minutes, il n’y avait rien là à attendre. Elle n’aurait qu’à commencer l’une de ses nouveaux comics en attendant à l’arrêt de bus. Elle se dirigea donc toute guillerette vers l’arrêt en fouillant dans son sac à dos à la recherche de son Ipod qui devait être tout au fond comme d’habitude. Elle ne regardait pas vraiment devant elle, mais elle suivait le flot des piétons qui traversaient en même temps qu’elle. Lorsqu’en sortant son Ipod, elle renversa le contenu de l’un de ses sacs, si bien que ses BD tombèrent sur le sol. Elle se pencha donc sans hésiter une seule seconde pour les ramasser. Sans se soucier que la lumière avait changé de couleur et qu’elle se retrouvait maintenant seule au milieu de la rue. Elle se releva un grand sourire aux lèvres heureuses que ses livres ne soient pas abimés lorsqu’une voiture directement sur elle. Pour toute réaction, la rousse figea, les yeux grands ouverts. Elle n’avait pas eu le temps de réagir et s’était retrouvée sur le sol à environ un mètre de où elle se trouvait au départ. Heureusement que la voiture n’allait pas à toute vitesse, les conséquences auraient pu être désastreuses. Maddie était néanmoins consciente, malgré son souffle qui avait été coupé lors de la collision. C’est un jeune homme aux cheveux bruns qui accouru à elle, l’air passablement paniqué. Elle grimaça légèrement en tentant de se relever. "Je vais bien. Ne vous inquiétez pas. Plus de peur que de mal comme dit ma mère!" Elle lui sourit. Elle n’en voulait pas du tout au garçon. C’était un bête accident et elle était aussi coupable que lui. Elle aurait dû être plus attentive. "J'ai un peu mal à mon bras, en fait. Et il fait une drôle de courbure.  Trop cooooool. " S'exclama-telle en apercevant, fascinée, la forme bizarre de son bras qui pendait mollement lorsqu’elle le soulevait. Elle ne cessait de le secouer pour voir comment il bougeait, même si elle se doutait qu’elle ne faisait qu’aggraver les choses. "Vous avez vu mon sac?" Elle avait ses priorités et les secours n’en faisait pas partis.


 
© Pando

___


On peut rêver, même si on ne dort jamais
On peut traverser leurs miroirs et leurs reflets. On peut s'envoler même du plus haut des sommets. On va pas laisser l'espoir crouler sous les regrets.

(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
882
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]   Ven 28 Avr - 12:45

Feel sorry
Madelyn et Keith
••••

En premier lieu, la jeune femme lui assura que tout allait bien. Elle lui disait de ne pas s'inquiéter, affirmant qu'il y avait eu plus de peur que de mal. Keith ferma les yeux, rassuré par ses propos. Il inspira et expira un grand coup, se maudissant tout de même d'avoir été aussi inconscient. S'il avait roulé plus vite. S'il n'avait pas freiné aussi tôt, il n'osait pas imaginé comment il l'aurait retrouvé. Peut-être même qu'il l'aurait tué. Cette vision cauchemardesque le fit tressaillir, lui soutirant une grimace amère.

Qu'es-ce qui lui était passé par la tête? Bordel. Gabriel avait-il raisons? Etait-il incapable à ce point de contenir ses nerfs? L'avocat rouvrit les yeux, le portable à portée de main. Il comprendrait si cette jeune femme portait plainte. Il ne pourrait pas lutter contre. Elle avait tout les droits de lui lancer un procès, après ce qui venait de ce passer. Il avait mit sa vie en danger. Il s'était montrer impulsif, inattentif. Il était même prêt à lui verser des dommages et intérêt une fois qu'il serait certain, qu'elle n'avait rien de grave.

Tentant de se relever, cette dernière cependant ne semblait pas lui en vouloir. Bien au contraire. Elle gardait un certain dynamisme, lui offrant même un sourire radieux. Keith s'apprêta de nouveau à s’excuser quand son regard se posa son bras. Il formait une drôle de courbure. Ce qui était loin d'être normal. La jeune lycéenne s'exclama d'un ton joyeux que c'était trop cool, jouant même avec d'un air amusé. Mais c'était loin de l'être pour l'homme qui écarquilla les yeux, le regard de plus en plus paniqué.
- Essayez de ne pas le bouger, susurra-t-il entre ses dents, ses mains tremblant légèrement. Surtout, ne le bougeait pas. J'en ai pas pour longtemps.

Tout en restant aux côtés de la blessée, le jeune avocat se mit vivement à pianoter sur son téléphone. Il prit une longue inspiration, tentant au mieux de garder son calme. Par chance, il tomba assez rapidement sur le poste de secours. Keith se redressa, massant nerveusement sa nuque tandis qu'il essayait à présent de donner le plus de détail possible.
- Oui bonjour. Je vous appel pour une une urgence. J'ai...

L'avocat déglutit, marquant un temps d'arrêt. Le mot ne voulait pas sortir. Il passa une main dans ses cheveux, murmurant enfin après quelques secondes de silence :
- J'ai renversé par accident une jeune femme. Elle est consciente mais il semblerait qu'elle a le bras cassé. Elle a besoin de soin. Faites vite s'il vous plait.

Comme le protocole l'exigeait, le jeune homme donna ensuite l'adresse et l'état approximatif de la patiente. Puis, une fois cela fait, il raccrocha, posant de nouveau ses prunelles sur la lycéenne, qui lui demandait maintenant s'il avait vu son sac.
- Euh..., bafouilla-t-il en jetant un œil autour de lui.

Il le trouva un peu plus loin, à moitié ouvert, les affaires répandu sur le sol.
- Je vais vous le chercher.

Alors qu'il s'activait à le récupérer, ses jambes flageolaient sous lui. Une poussée d'adrénaline le fit se raidir, une nouvelle fois. Il ramassa hâtivement les affaires tombées à terre et prit le sac pour le ramener immédiatement après à la jeune femme.
- Voilà. Les secours ne vont pas tarder à arriver. Encore une fois, je suis vraiment désolé... Es-ce que vous voulez que j'appelle quelqu'un? Vos parents, des amis? Quelqu'un que vous aimerez prévenir?

Au loin, ils pouvaient déjà entendre les sirènes. Keith se massa de nouveau la nuque, bien décidé à assumer ses conneries, en restant près d'elle.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maddie
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Aucun! Elle est déjà assez cool comme ça!
Maria, Casey, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Clary, Paige
310
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]   Lun 1 Mai - 22:03


 
❝Feel Sorry❞
  Keith et Maddie
L’air inquiet du jeune homme amusait Maddie. Il semblait vraiment fâché contre lui-même et mal à l’aise, mais il ne fallait pas. Ce n’était qu’un bête accident. Certes, les conséquences auraient pu être très graves et elle aurait pu être beaucoup plus mal en point, mais ce n’était pas le cas. Cela ne servait donc à rien de s’affoler pour un bras qui tournait dans une drôle de direction. Elle n’allait pas en mourir. Il ne fallait pas en faire tout un plat, surtout que le reste de son corps semblait intact, si ce n’était que quelques petites égratignures sur ses jambes. Sa robe avait été un peu déchirée lorsqu’elle était tombée au sol, mais elle allait pouvoir la réparer sans soucis. Vraiment, elle ne comprenait pas pourquoi le garçon s’en voulait autant. Le plus important était qu’elle aille bien. Un bras, ça se réparait! Elle ne lui en voulait pas du tout. Elle était aussi coupable que lui. Elle n’aurait pas dû s’arrêter au beau milieu de la rue pour chercher quelque chose dans son sac. Elle aurait dû attendre d’avoir traversé avant de partir à la recherche de son Ipod. Il était normal que le garçon ait été surpris d’y retrouver quelqu’un devant lui et qu’il n’ait pas eu le temps de mettre les freins à temps. Maddie était tête en l’air et se mettait souvent dans des situations dangereuses parce qu’elle ne faisait pas assez attention à son environnement. Ce n’était pas la première fois qu’elle avait un incident semblable. C’était sans doute pour cela qu’elle n’en faisait pas tout un cas. Elle avait déjà vécu pire qu’un bras cassé.

Alors qu’elle s’extasiait sur ce dernier, il lui suggéra de ne pas trop bouger son bras pour ne pas aggraver sa blessure. Le premier réflexe de la lycéenne avait été de le bouger à nouveau juste pour rire et détendre le garçon, mais elle s’était vite ravisée en apercevant son visage paniqué et ses mains tremblantes. Elle décida donc de rester tranquille pour ne pas ajouter au malaise du brun. Elle laissa son bras près de son corps et tenta de ne pas trop bouger. Le garçon appela les secours. Il hésitait et bafouillait.  Elle se sentie désolée pour lui qu’il se mette dans tous états par sa faute. Elle lui sourit pour l’apaiser et lui montrer que tout allait bien. Qu’il devait arrêter de s’inquiéter. Quand il raccrocha, elle lui demanda s’il avait vu son sac à dos et dans un soupir, il lui signala qu’il allait le chercher. Ses grands yeux bleus marins le suivirent et elle se pinça les lèvres tandis qu’il ramassait rapidement ce qui était tombé lors de la chute. "Merci!" Lui dit-elle avec entrain lorsqu’il lui tendit ses affaires. Aussitôt, la petite rousse vérifia si tout y était et poussa un soupir de soulagement en voyant qu’elle n’avait rien perdu. Elle s’empara d’une friandise qu’elle fourra dans sa bouche. "Faut pas vous en vouloir. Je vais bien. J’ai pas trop regardé où j’allais. Merci à vous d’être venu vérifier que j’allais bien. Vous auriez pu vous sauvez! On voit ça dans les nouvelles des fois. Une voiture renverse un piéton et le chauffard ne prend pas la peine de venir vérifier si sa victime va bien. Mais vous vous êtes restés et ça c’est très gentil. " Elle sourit et replongea sa main dans son sac. "Je pense que mes parents aimeraient bien être prévenus. Je suis le bébé de la famille. Ils sont toujours trop inquiets pour moi, alors qu’ils savent très bien que je suis capable d’en prendre!" Elle avait relevé la tête et le bras comme si elle était une super-héroïne avant de grimacé de douleur parce que, bien sûr, elle avait le bras blessé. "Sauf que mon père n’est pas en ville et ma mère avait une grosse réunion aujourd’hui. On peut essayer mon grand frère, même s’il est toujours très occupé avec l’organisation de ses événements. Il travaille pour la Maison M, c’est cool, non? " Comme elle avait une mémoire de poisson rouge, elle ne se souvenait pas de tous les numéros de portable de sa famille. Elle ouvrit la poche extérieure de son sac et s’empara de son téléphone qui avait bien survécu à l’impact. "Je vais les appeler!" Elle appela Leigh, mais comme elle s’y attendait, elle tomba sur la boîte vocale. Même chose lorsqu’elle téléphona Kayleen et Julian. Elle laissa des messages aux trois boites vocales leur signalant qu’elle allait être à l’hôpital et de ne pas s’inquiéter. "Ils répondent pas. " Pour la première fois depuis le petit incident, Maddie sentit une petite montée de panique l’envahir. Elle savait que toute sa famille était occupée en ce moment, mais elle détestait se rendre à l’hôpital toute seule. On aurait pu penser que cela ne lui faisait plus rien étant donné qu’elle s’y rendait minimum une fois par mois pour ses traitements et ce, depuis qu’elle était toute petite. Mais non, elle détestait les hôpitaux. Son visage s’était fermé quelques secondes puis son sourire habituel avait repris sa place. "Vous en voulez?" Elle tendit son sac plein à craquer vers le garçon en attendant l’ambulance.


 
© Pando

___


On peut rêver, même si on ne dort jamais
On peut traverser leurs miroirs et leurs reflets. On peut s'envoler même du plus haut des sommets. On va pas laisser l'espoir crouler sous les regrets.

(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
882
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]   Mer 3 Mai - 16:44

Feel sorry
Madelyn et Keith
••••

Malgré l'accident. Malgré le fait qu'elle avait le bras blessé, voir cassé. La jeune femme ne semblait en aucun cas s'en inquiéter. Bien au contraire. Tandis que Keith se répandait en excuse, se sentant toujours plus coupable, elle continuait à lui sourire, lui assurant même qu'il n'avait pas à s'en vouloir.

Mais bien sûr que si, il s'en voulait. Il s'en voulait de s'être montrer si imprudent, si bête de ne pas s'être montré attentif. Si con, d'avoir laissé sa colère l'envahir plutôt que de regarder où il allait. Le jeune avocat poussa un soupir, passant de nouveau une main agitée sur sa nuque. Un léger sourire s'étira cependant sur ses lèvres gercées quand cette dernière, le remercia de ne pas avoir prit la fuite. Ça aurait été le pompon. Autant il pouvait se montrer con parfois, autant il ne ferait jamais une chose pareille. Il avait déjà vu assez de fuyard, de jeune gens ou des plus vieux, se retrouver devant le juge pour fuite et non assistance à personne en danger.
- Vous n'avez pas à me remercier, murmura-t-il enfin dans un souffle, relevant légèrement la tête. Vraiment. C'est la moindre des choses que je puisse faire.

Tout de même. Elle était vraiment adorable. C'était gentil de sa part, de se comporter de cette manière alors qu'il ne l'avait pas mérité. Il lui sourit, ses épaules s'affaissant légèrement. C'est alors que la jeune femme lui répondit que ses parents voudraient probablement être prévenu. Keith hocha doucement la tête, son cœur battant soudain plus vite. Car il ne pouvait s'empêcher d'appréhender leur réaction. En tant que parent, du moins il l'imaginait, on avait toujours peur pour son enfant. On avait toujours peur qu'il parte en premier et qu'il lui arrive du mal. Enfin, c'était ce qu'il pensait. Ayant été élevé uniquement par son grand père, Keith ne pouvait pas vraiment se faire une idée à ce sujet.

Il regarda la jeune femme prendre son téléphone, non sans éprouver une certaine inquiétude. Mais ni eux, ni ses frères ni sa sœur ne répondit à son appel. Une vague d'anxiété passa sur le visage de la blessée, serrant le cœur du jeune avocat qui s'empressa de la rassurer :
- Ils vont sûrement voir que vous avez essayé d'appeler. Je vais rester avec vous en attendant.

Et il comptait bien tenir cette promesse. Tandis que les ambulanciers arrivaient enfin jusqu'à eux, la jeune femme reprit bien vite son sourire et lui proposa des friandises. Keith hésita quelques secondes avant d'accepter. Pour ne pas la blesser surtout. Car avec l'accident, son ventre s'était plus ou moins noué. Et de plonger sa main dans le sac, pour en sortir un bonbon au fraise.
- Merci c'est gentil.

Il n'était pas certain qu'il passe mais devant ce sourire chaleureux, il ne pouvait tout simplement pas refuser. Pendant que les pompiers s'activaient à sortir de leur camion, pour prendre en charge la victime, l'homme se redressa et recula légèrement, laissant l'équipe de soin faire son travail. Un homme, d'une quarantaine d'année se rapprocha de la jeune femme, examinant son bras tout en se présentant pour ne pas lui faire peur.
" Alors c'est vous la demoiselle en détresse? Je m'appelle Parker. Et vous? Montrez moi votre bras que je regarde ça de plus près."

Délicatement, il observa le membre, réfléchissant dans sa barbe. Puis, il rajouta, sous le regard stressé de Keith qui n'avait pas bougé d'un centimètre.
"Ne vous inquiétez pas, ce n'est pas bien grave. Un petit plâtre et tout rentrera dans l'ordre. Il va juste falloir vous emmenez à l'hôpital. Avez-vous prévenu quelqu'un ou..."

Sans savoir pourquoi, le jeune avocat sortit alors de son immobilité, prenant soudain la parole.
- Je l'accompagnerai, dit-il d'une voix légèrement enrouée, se tournant ensuite vers la blessée. Si vous êtes d'accord bien entendu. En attendant des nouvelles de votre famille.

Il lui adressa un sourire, voulant lui assurer qu'il ne la laissera pas toute seule.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maddie
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Aucun! Elle est déjà assez cool comme ça!
Maria, Casey, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Clary, Paige
310
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]   Lun 8 Mai - 22:22


 
❝Feel Sorry❞
  Keith et Maddie
Maddie aurait pu invectiver le jeune homme qui lui était rentré dedans avec sa voiture. Elle aurait pu être en train de crier et de pleurer comme une gamine, mais ce n’était pas son genre. Elle avait eu peur c’était vrai, mais elle n’était pas du genre à faire des crises ou des scènes. Elle préférait être positive et sourire. Elle voyait bien que le brun était déjà en colère contre lui-même. Elle ne souhaitait pas en rajouter une couche, cela ne servait à rien. Et puis, ce n’était qu’un bras qui pendait d’une drôle de façon et c’était le gauche, il n’y avait vraiment pas de quoi  en faire tout un plat. Elle pouvait continuer ses dessins sans problème. C’était un peu plus corsé pour ses cours de danse par contre, mais ce n’était pas si grave. Elle aimait beaucoup ses cours, mais c’était bien loin d’être sa priorité. Elle allait juste devoir mettre son objectif de participer aux auditions des cheerleaders sur pause pendant quelques semaines. Elles étaient seulement à l’automne, elle avait donc encore du temps pour s’entraîner. Ce n’était donc vraiment pas grave et lui ferait une histoire à raconter. La petite Walcott se faisait donc un devoir de calmer le garçon pour lui enlever la pression qu’il semblait s’être mis sur les épaules. Elle lui répéta plusieurs fois que ce n’était pas que de sa faute et qu’il ne devait pas se sentir coupable. Elle essayait de rigoler pour apaiser la situation et elle lui offrit même des friandises.

Elle avait ensuite contacté les membres de sa famille pour les aviser de la situation, mais aucun n’avait répondu à ses appels. Maddie les savait occupés, mais elle aurait pensé que l’un d’eux aurait décroché. Une montée d’anxiété l’avait submergé aussitôt. Sa famille, c’était son roc et elle avait toujours pu compter sur l’un d’eux dès qu’elle en avait besoin, mais là aucun ne savait qu’elle avait eu un accident, aucun n’était en route pour s’enquérir de sa santé et s’assurer qu’elle allait bien. Certes, comme elle le répétait, ce n’était rien de grave, mais elle avait tout de même eu un accident qui devait la mener à l’hôpital et ça l’effrayait. Elle avait pris une grande respiration en priant mentalement qu’elle ne fasse pas une crise en plus de cela. Le jeune homme lui affirma qu’il resterait avec jusqu’à ce que l’un d’eux vienne et cela suffit à la calmer. Elle regrettait qu’il ait vu son léger malaise alors qu’elle montrait que tout allait bien depuis le début, mais elle appréciait qu’il la soutienne. Il avait probablement autre chose à faire que de rester avec une gamine. Il était habillé élégamment et Maddie supposa qu’il était un jeune professionnel. Elle lui trouvait un mélange entre ses deux frères et cela la fit sourire. "Tu n’es pas obligé. " Elle savait qu’il n’en démordrait pas puisqu’il se sentait coupable et il semblait tenir à ce qu’elle ne reste pas seule, mais il était surement attendu ailleurs. "Mais merci. " Elle lui sourit, retrouvant sa bonne humeur et pigea à nouveau un bonbon dans son sac avant de lui tendre. "lls sont trop bons eux!" Dit-elle lorsqu’il en prit un au goût de fraise.

Les ambulanciers arrivèrent à ce moment-là et tout se passa très vite. Son compagnon se leva pour laisser la place afin que les secours puissent l’examiner. Elle ne le perdit pas du regard tandis qu’un homme regarda son bras en demandant comment elle s’appelait. "Madelyn." lui répondit-elle. Il examina doucement son bras blessé en prenant soin de ne pas le bouger trop brusquement. La rouquine mordit les lèvres pour ne pas grimacer. Maintenant que l’adrénaline s’était dissipée, elle ressentait très bien la douleur. "Trop cool un plâtre!" Parker haussa un sourcil et secoua la tête, amusé. "Vous les jeunes, vous aimez les plâtres." Il lui fit un clin d’œil et lui demanda si elle avait contacté quelqu’un. Elle ouvrit la bouche pour répondre, mais le brun s’empressa de le faire avant. "Oui! Il viendra avec moi. " Renchérit-elle avec enthousiasme. C’était assez rigolo que celui qui l’avait mise dans cet état soit celui qui l’accompagnerait et attendrait avec elle à l’hôpital. Les ambulanciers aidèrent la rousse à monter dans l’ambulance pendant que le jeune adulte alla stationner sa voiture un peu plus loin pour l’enlever du milieu de la route. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’elle s’était aperçu de la cohue que ce petit accident avait causé. Il y avait une lignée de voitures qui s’étaient formée derrière la voiture bleue et un amas de passants s’étaient formés autour d’eux. "Le spectacle est fini! Rentrez chez vous! " Elle fit une petite courbette et on ferma les portes du véhicule. Elle s’assit à côté de son nouvel ami, un large sourire affiché sur ses lèvres. Elle était soulagée qu’il soit resté avec elle. On continua d’observer son bras et de vérifier qu’elle n’ait pas d’autres lésions. Maddie avait eu un petit regain d’énergie. "C’est trop chouette! J’ai jamais été dans une ambulance en étant consciente!" Ses petits yeux curieux regardaient partout. Elle posait des questions sur les différents instruments et sur leurs fonctions. Elle s’amusait bien. "C’est quoi ton nom au fait?" Avec tout ça, elle venait de se rendre compte qu’il ne lui avait pas dit son nom et elle trouvait cela inconcevable!


 
© Pando

___


On peut rêver, même si on ne dort jamais
On peut traverser leurs miroirs et leurs reflets. On peut s'envoler même du plus haut des sommets. On va pas laisser l'espoir crouler sous les regrets.

(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
882
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]   Mer 10 Mai - 16:21

Feel sorry
Madelyn et Keith
••••

"Tu n’es pas obligé. " Un triste sourire s'afficha sur ses lèvres. Bien sûr que si, il se devait de rester. Keith se sentait tellement responsable. Il ne comptait pas partir comme ça, en la laissant toute seule. Et puis, elle était si adorable. Si aimable avec lui que ça lui faisait chaud au cœur. Aussi loin qu'il se souvienne, le jeune avocat n'avait jamais eu une petite sœur à protéger ou même un grand frère à qui parler. Il avait toujours été fils unique. Il ne connaissait ni sa mère, ni son père. Seul son grand-père l'avait éduqué et avait pris soin de lui. Maintenant que ce dernier était mort... plus rien ne le rattachait vraiment à sa famille.

Le fait que cette jeune femme lui parla si gentiment, après ce qu'il avait fait, lui donnait même envie de la remercier. Non pas qu'il sentait seul. Il avait des amis sur qui compter. Mais ces temps-ci, il se sentait si nerveux et si inquiet que même des angoisses inexpliquées le réveillait la nuit.
- Ca me fait plaisir, se contenta t-il de murmurer en hochant lentement la tête.

Très vite, les ambulanciers prirent la victime en charge. Tandis que l'un d'eux examinait attentivement son bras, Keith sut enfin comment elle s'appelait. Madelyn. Il n'avait même pas pensé à lui demander son nom. Il resta un moment à l'écart, les mains et les jambes tremblantes avant de se proposer lui-même à l'accompagner à l'hôpital.

Devant cette suggestion, le dénommé Parker se tourna vers lui. Il haussa les sourcils, interrogateur, acceptant d'un simple hochement de menton quand la jeune femme s'enthousiasma à l'idée qu'il vienne aussi. De toute façon, il n'était pas là pour poser des questions. A partir du moment où un adulte était prêt à accompagner un mineur, le reste lui importait peu. Son travail n'était pas d'enquêter sur le pourquoi du comment. Il était là pour sauver des vies, s'occuper des blessés qu'importe son âge, son sexe ou encore sa nationalité. Il fit signe à ses collègue de l'aider à relever Madelyn. Puis, il invita le jeune responsable à monter, après que celui-ci ai garé sa voiture sur le bas-côté pour permettre aux autres usagers de continuer leur chemin.
"Allez-y je vous en prie."

La gorge nouée, Keith se positionna alors aux côtés de la jeune femme, essayant de reprendre une respiration complète et fluide. Dehors, ça avait foutu un immense bordel. Les gens s'amassaient autour de l'ambulance, dans l'espoir de savoir ce qui s'était vraimé passé. En montant derrière le camion, il avait même entendu une vieille femme soumettre l'idée qu'il avait fait exprès. Le rouge lui monta aux joues alors qu'il serra la mâchoire, se disant intérieurement à quel point les gens pouvaient se montrer parfois stupides et ignorants. Comme s'il ne se sentait pas assez responsable comme ça. Voilà, qu'on le traitait limite comme un assassin, un pauvre ivrogne qui aurait fait exprès de renverser quelqu'un juste pour le simple plaisir de s'amuser.

Il passa une main sur sa nuque, nerveux, jouant même du pied comme il le faisait chaque fois quand il était bien trop anxieux. Ce fut la voix de Madelyn qui le tira de ses pensées. Elle s'extasia sur tout les instruments qui se trouvaient dans l'ambulance, avec ces petits yeux pétillants qui ne pouvaient qu'attendrir ceux qui les croisaient. Le jeune avocat se mordit les lèvres cependant, inquiet, quand celle-ci semblait avouer que c'était la première fois qu'elle montait dedans en étant consciente. Ce qui voulait dire, qu'elle avait déjà été blessé. Un fin sourire étira ses lèvres tandis qu'elle lui demanda soudain son nom, sans se départir de sa bonne humeur contagieuse.
- Keith, répondit-il d'une voix rauque, se calmant quelque peu. Keith Ferell. Et toi tu t'appelles Madelyn c'est bien ça? C'est un joli prénom.

Il voulut encore s'excuser mais une petite voix lui disait, qu'elle chercherait encore à le rassurer. C'est pourquoi, il sombra dans le silence, la voix de Parker remplaçant la sienne alors qu'il demanda d'un ton joyeux, presque paternel :
"Alors mademoiselle, es-ce que vous souhaitez que j'allume les gyrophares?"

Ce n'était pas spécialement utile en soi mais ce dernier semblait vouloir alléger la situation. Il se tourna sur son siège, adressant à la jeune femme et à son accompagnateur, un sourire large jusqu'aux oreilles.
"Avec ça, on devrait arriver à l'hôpital d'ici une dizaine de minute à peine."


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maddie
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Aucun! Elle est déjà assez cool comme ça!
Maria, Casey, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Clary, Paige
310
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]   Ven 12 Mai - 17:35


 
❝Feel Sorry❞
  Keith et Maddie
La petite rouquine se montrait enjouée de se retrouver dans une ambulance en direction de l’hôpital, mais à l’intérieur, son estomac s’était noué. À force d’y aller toutes les semaines depuis son enfance, elle avait développé une aversion pour tous les types de bâtiments médicaux. C’était froid, ça sentait l’alcool, la mort et les maladies, presque personne souriait, les gens pleuraient ou se plaignaient et elle détestait voir des gens en mauvaise posture, blessés ou malades. C’était comme si dès qu’elle passait les portes, toute son énergie et sa bonne humeur restait coincé à l’extérieur. Elle était toujours nerveuse quand elle se présentait à ses rendez-vous, même si ce n’était que des examens de routine. Elle avait peur qu’on lui trouve un nouveau mal qui s’ajouterait aux autres qui lui donnaient déjà de la difficulté. Cette fois-ci, c’était pour une toute autre raison et l’adolescente savait que tout se passerait bien, mais elle détestait cet endroit qu’elle connaissait par cœur.

Pendant le trajet qui les menait à l’hôpital, on lui avait fait une attelle pour l’empêcher de bouger trop son bras. Elle regardait les secouristes s’activer comme des robots. Ils connaissaient très bien leurs tâches. Son regard s’était promené sur tous les instruments, équipements et machines qui se trouvaient dans la cabine. Elle posait des questions sur la fonction de chacun et on lui répondait avec beaucoup de patience. Cela lui permettait de se changer les idées. Parfois, elle vérifiait son portable pour s’assurer qu’elle n’avait pas reçu d’appels de l’un des membres de sa famille. Elle soupirait chaque fois qu’elle voyait l’heure de son téléphone signifiant que personne n’avait tenté de la rejoindre. Elle ne pouvait pas non plus envoyer de texto, peut-être que sa sœur ou ses frères auraient répondu plus rapidement de cette façon. Mais bon, ce n’était pas plus grave. Elle n’était pas seule et celui qui l’accompagnait était adorable. Un peu nerveux et mal à l’aise, mais très gentil. Maddie ne cessait de lui répéter qu’il devait arrêter de se sentir responsable et que c’était des choses qui arrivaient, mais le jeune homme ne voulait pas se détendre et ça amusait grandement la rousse. Elle trouvait drôle que les rôles soient inversés. C’était elle la blessée, mais c’était lui qui se morfondait. Pour le calmer, elle lui avait demandé son prénom. "C’est marrant Keith! Ça fait « kiss » " Elle rigola toute seule en rougissant. "Enchanté Keith! Oui moi c’est Madelyn, mais on m’appelle Maddie." Elle lui offrit un large sourire lorsqu’il la complimenta sur le sien. "Merci. Je pense que c’était celui d’une tante que mon père aimait beaucoup. Ou celui de la grand-mère de ma mère? Je sais plus. " On la complimentait souvent sur son prénom et elle trouvait cela drôle, parce qu’en fait, elle n’avait rien à voir avec ce dernier. Ce n’était pas elle qui l’avait choisi, mais elle l’aimait bien.

Le dénommé Parker lui demanda alors si elle voulait qu’il allume les gyrophares et les yeux noisettes de la rouquine s’ouvrirent grands comme s’il venait de lui annoncer qu’elle pouvait aller se rouler dans un troupeau de chiots Golden Retriever. "Oh oui! Avec les sirènes!" Elle sautillait sur place. Ça n’en prenait pas beaucoup à la jeune fille pour être heureuse. "Bien sûr, tu peux même appuyer sur le bouton.""Hiii chouette!" Répondit-elle, il l’aida à se lever et se rendre à l’habitacle du véhicule et lui pointa le bouton à actionner. Elle appuya dessus et une alarme stridente se mit alors à raisonner. Tous les véhicules se poussèrent aussitôt sur le côté pour les laisser passer. L’ambulancier leur annonça qu’ils devraient arrivés bientôt. Madelyn retourna s’asseoir aux côtés de Keith qui semblait un peu mieux. "J’espère que je ne te mets pas en retard pour un truc! Tu fais quoi comme boulot? T’es super habillé propre! Laisse-moi deviner!" Elle leva les yeux en l’air et se mordit la lèvre inférieure, pensive. "Ehmmmm, comptable? Noon…eeeeh professeur d’histoire! Ingénieur? " Elle aimait bien ce genre de petit jeu, même si elle se trompait toujours la plupart du temps, ça permettait de passer le temps, de faire la conversation et d’apprendre à mieux se connaître.


 
© Pando

___


On peut rêver, même si on ne dort jamais
On peut traverser leurs miroirs et leurs reflets. On peut s'envoler même du plus haut des sommets. On va pas laisser l'espoir crouler sous les regrets.

(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
882
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]   Sam 13 Mai - 10:38

Feel sorry
Madelyn et Keith
••••

Du coin de l'oeil, Keith voyait que la jeune femme regardait fréquemment son portable. Sûrement, pour voir si sa famille lui avait répondu. Or, aucun ne semblait avoir reçu ses appels car Madelyn poussait des soupirs à chaque fois qu'elle posait les yeux sur son téléphone. Le jeune avocat espérait pour elle qu'ils répondent vite. Car ça devait être stressant d'aller à l'hôpital seul, même s'il lui avait proposé de l'accompagner. Après tout, il n'était qu'un inconnu. De plus, il était responsable de l'accident. Même si elle cherchait de tout cœur à le rassurer, l'homme s'en voulait tellement qu'il comprendrait si ses parents ou ses frères et sa sœur le trainent en justice pour conduite dangereuse.

Il fallait avouer qu'à l'heure actuelle, il voyait tout en noir. Et s'imaginait le pire scénario. Tandis qu'il répondit maintenant à sa question, Madelyn échappa un rire, toute rougissante, lui disant que son prénom lui faisait penser à kiss. Dans sa signification : bisous. A ses propos, Keith ne pu s'empêcher de sourire, passant de nouveau une main derrière sa nuque dans un geste habituel. Ce n'était pas la première fois qu'on le soulignait. Il était vrai que la prononciation était la même. Lentement, il laissa retomber son bras sur ses genoux, ses yeux clairs se posant sur la jeune femme alors qu'il prit une attitude un petit peu plus décontracté.
- On me le dit assez souvent, murmura-t-il, sa voix se faisant plus douce, moins tremblante.

Toujours avec un sourire contagieux, Madelyn se présenta à son tour, lui expliquant d'où venait son prénom quand ce dernier le complimenta dessus. Le jeune avocat l'écouta avec attention, se disant intérieurement qu'elle devait être très forte, pour parvenir ainsi à garder sa bonne humeur. A côté, il devait se faire passer pour un grand nerveux, avec son dos droit et ses traits tirés. D'ailleurs, bien que la jeune femme le mettait de plus en plus à l'aise, son cœur continuait de battre rapidement. Sa poitrine se soulevait difficilement à chaque respiration et ses mains étaient devenu moites, soumises à une trop forte poussée de stress.

Les dires de Lorna lui revinrent alors en mémoire. Concernant son stress et sa nervosité. Elle avait raison. Depuis quelques temps, sans savoir vraiment pourquoi, il se sentait angoissé. Il s'énervait pour un rien. Comme s'il perdait le contrôle de lui-même, ce qu'il détestait par dessus tout. Peut-être allait-il l'écouter finalement. Quand à la possibilité, de trouver des solutions pour arriver à se détendre un peu. Hormis la boxe qui parvenait quelque peu à le calmer.

La voix de Parker, le retira de ses pensées. Keith tourna la tête tandis que celui-ci proposait à Maddie d'allumer les sirènes. Cette dernière sautilla sur place, ce qui fit sourire l'avocat qui, de son côté, resta sagement assit. Bientôt, un bruit tonitruant sortit de l'habitacle. Dehors, les voitures s'écartèrent, laissant le camion prioritaire poursuivre sa route. La jeune femme regagna sa place, toute contente, lui posant de nouvelles questions avec un entrain, devenu presque habituel.

C'était quand même un sacré bout de femme. Avec elle, on ne devait pas s'ennuyer. Elle arrivait à redonner un regain d'énergie, rien qu'en la regardant ou en l'écoutant parler. Le jeune avocat ne put s'empêcher d'échapper un léger rire quand cette dernière essaya à présent de deviner son métier.
- Non, tu n'as pas à t'en faire. Je rentrais du travail justement, lui répondit-il avec un sourire beaucoup moins crispé.

Il la laissa quelques instants chercher, grimaçant quand elle suggéra prof d'histoire, conscient qu'il n'aurait surement pas la patience de supporter une classe. Comptable ou ingénieur, ça aurait pu mais le métier d'avocat l'avait tout de suite attiré, lorsqu'il avait atteint l'âge de choisir sa voie. Au bout d'un moment, Keith répondit, lui donnant enfin la réponse exacte.
- Je suis avocat. Je travaille d'ailleurs dans un cabinet. Et toi? Tu es encore en étude c'est bien ça? En quelle classe exactement?

Car elle semblait quand même assez jeune. Et à moins qu'il se trompait, elle devait être soit une lycéenne, soit une étudiante. D'autant plus qu'elle possédait un sac de cours.Tout en prenant une position un peu plus confortable, il l'interrogea du regard tandis que l'ambulance, cette fois, tournait dans un angle de rue où au bout, sur le côté, se dressait l'hôpital.



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maddie
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Aucun! Elle est déjà assez cool comme ça!
Maria, Casey, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Clary, Paige
310
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]   Mar 16 Mai - 19:20


 
❝Feel Sorry❞
  Keith et Maddie
La balade en ambulance se passait plus bien que prévu. Madelyn n’avait pas trop le temps de réfléchir à leur destination ou à l’absence de réponse de sa famille. Les secouristes étaient amicaux et ils répondaient à ses questions avec entrain comme s’ils avaient senti sa nervosité et qu’ils faisaient tout pour lui changer les idées, lui proposant même d’allumer les gyrophares et la sirène. Cela avait collé un large sourire sur le visage de la rouquine qui respirait un peu mieux, mais s’ils approchaient rapidement de l’hôpital. Son accompagnateur semblait un peu mieux, même s’il était toujours un peu coincé. Il s’était même autorisé un sourire, même si sa main passant dans sa crinière fournie et ondulée trahissait son malaise. Elle se sentait mal pour lui, après tout, c’était de sa faute s’il se trouvait dans cet état. Tout ce qu’elle souhaitait, c’était qu’il se détende et qu’il prenne la chose avec amusement comme elle le faisait. Ça ne servait à rien de se morfondre, ce qui était fait était fait et ni elle, ni lui n’y pouvait quoi que ce soit. Elle était tout de même rassurée que tout ce cirque ne le mette pas en retard ou dans le pétrin. Là, c’était elle qui s’en serait voulu. Après lui avoir demandé son prénom, elle continua sur sa lancée pour apprendre à mieux le connaître. Elle avait tenté de deviner son métier avec pour seuls indices, ces vêtements. Au final, elle s’était complètement trompée sur toute la ligne et avait été trop loin de la bonne réponse. Elle avait émis un petit "Oooooh" impressionné lorsqu’il lui apprit qu’il était avocat. Même si pour le moment, elle avait bien du mal à le voir défendre une cause avec détermination devant une audience, un juré et un juge alors qu’en ce moment, il ne semblait pas une petite parcelle de confiance et qu’il était toujours stressé de ce bête accident. Elle était tout de même certaine qu’il se débrouillait bien et qu’elle le rencontrait seulement dans une mauvaise journée. "C’est cool! Ça doit pas être évident. Ça l’air dur comme métier. " Du moins pour elle qui n’avait aucune concentration et qui s’emmerdait facilement et rapidement, même si le sujet était passionnant. En fait, elle admirait tous ceux qui se lançaient dans de longues et difficiles études parce qu’elle, elle  savait bien qu’elle n’aurait qu’elle n’irait jamais plus loin que le lycée. "Mouais, toujours au lycée pour ma part. Je suis en première. " Dit-elle avec peu d’enthousiasme démontrant bien l’amour qu’elle portait à l’école. Elle avait bien hâte d’en finir.

Le véhicule s’engagea alors dans l’allée des urgences et le corps de l’adolescente se raidit tout d’un coup. Machinalement, elle vérifia encore une fois son téléphone et ferma les yeux en n’apercevant rien de nouveau sur l’écran. Elle devait se rendre à l’évidence qu’aucun membre de sa famille ne serait là pour elle. Les ambulanciers ouvrirent les portes du camion et l’aidèrent à descendre. Parker et les autres la saluèrent et lui souhaitèrent bon rétablissement avant de refermer les portes et de repartir vers un autre appel. Elle les remercia avec un large sourire et leur envoya la main. Elle releva ensuite ses petits yeux inquiets vers Keith. "Tu restes avec moi, hen?" Elle savait bien qu’il ne lui fausserait pas compagnie, mais elle voulait s’en assurer pour se débarrasser de cette crainte qui l’empêchait de respirer normalement. Elle prit une bonne respiration et pénétra à l’intérieur de l’édifice. Elle se présenta à la réception et on lui dit de se rendre dans la salle d’attente et qu’on l’appellerait dans quelque minute. Elle se dirigea vers deux chaises de libres et s’assit sur l’une d’elle en soupirant. "Je déteste les hôpitaux. Ça pue." Elle observa les patients. Heureusement, ils n’étaient pas nombreux et elle n’aurait pas à attendre longtemps pour qu’on l’examine. Il y avait un vieux monsieur qui crachait ses poumons à chaque respiration, un adolescent qui semblait avoir le nez cassé et une mère avec sa fille. Maddie avait déjà vu pire comme assistance. "Tu t’es déjà brisé un os?" Demanda-t-elle à Keith pour passer le temps.


 
© Pando

___


On peut rêver, même si on ne dort jamais
On peut traverser leurs miroirs et leurs reflets. On peut s'envoler même du plus haut des sommets. On va pas laisser l'espoir crouler sous les regrets.

(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
882
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]   Mer 17 Mai - 11:49

Feel sorry
Madelyn et Keith
••••

Quand Keith lui avoua être avocat, les yeux de Maddie s'écarquillèrent. Elle laissa échapper un "oooooh" avant de s'exclamer joyeusement que ça devait être trop cool de faire ce métier quoi que, non évident et difficile. Devant son enthousiasme inné, l'homme esquissa un sourire, joignant les mains sur ses genoux dans une position un peu plus détendue, moins crispé. Car il fallait avouer que cette demoiselle avait le chic, de rendre n'importe qui à son aise. Même s'il se sentait toujours affreusement coupable de l'avoir renversé.
- J'admets que ce n'est pas facile tous les jours mais on s'y fait.

Surtout qu'il avait choisi cette voie depuis très longtemps. Il avait bossé dur pour en arriver là et c'était grâce à Jenni qu'il avait pu enfin concrétiser ce rêve. Alors oui, en ce moment, sa vie était particulièrement compliqué et il se posait milles et une question sur son avenir, sur tout en fait. Il avait l'impression que son existence partait dans une routine qu'il n'appréciait pas et sa colère, toujours, le tiraillait jour et nuit même dans ses cauchermars. Mais il aimait son métier et il ne comptait en aucun cas le changer. Parce qu'il avait travailler trop dur pour ça.

C'est alors que la jeune femme répondit à sa question. Elle lui avoua avec moins bien d'enthousiasme qu'elle était toujours au lycée, en première. Keith l'interrogea du regard tandis qu'elle ne semblait pas vraiment motivée. Il se repositionna sur le siège, cherchant à la rassurer sur ce point.
- Le lycée. Ce n'est pas toujours évident. Tu verras, une fois que tu sauras où tu veux aller, ça sera beaucoup plus facile. L'importance, c'est de trouver sa voie. Une fois que tu l'as, rien ne pourra t'empêcher de faire ce que tu veux.

Il existait deux types d'étudiant. Ceux qui n'étaient clairement pas fait pour ça et ceux qui passaient leur temps le nez dans leur bouquin. Il avait été dans cette dernière catégorie, bien que cela ne l'empêchait pas à l'époque de sortir le plus souvent possible et de profiter de chaque instant. Il lui était même arrivé plein de fois de sécher les cours, pour flâner dans un parc avec ses amis ou ses amants. Mais à partir du moment où il avait su quoi faire de sa vie, il s'était donné le moyen d'y parvenir, sans qu'il n'est eu vraiment besoin de se forcer.
- Tu as une petite idée d'ailleurs de ce que tu veux faire plus tard?

Ce fut à ce moment là que l'ambulance s'engagea sur le parking prévu à cet effet. Depuis son siège, Parker se retourna, lançant dans un sourire aimable et une voix enjouée :
"Bien arrivé à destination les jeunes."

Keith et Maddie hochèrent la tête, descendant du véhicule. Une fois que les ambulanciers furent parti, la jeune femme se retourna, lui demandant d'un ton inquiet s'il comptait vraiment rester avec elle. L'avocat lui offrir un léger sourire en guise de réponse, sa main passant nerveusement sur sa nuque tandis qu'il s'empressa une fois de plus de la rassurer.
- Promis. Je resterai jusqu'à ce que ta famille arrive.

Et il comptait bien tenir sa promesse jusqu'au bout. C'était de sa faute si elle se retrouvait là, devant ce haut bâtiment qui, clairement, ne donnait pas envie. Il ne comptait pas partir. Il ne comptait pas la laisser se débrouiller seule alors qu'il se sentait responsable de l'accident mais aussi d'elle. Tant que ses parents ou sa fratrie ne viendraient pas la chercher, il resterait à ses côtés. Quoi qu'il arrive même si cela voulait dire, qu'ils passeront de nombreuses heures à attendre. Parce que dans les hôpitaux c'était toujours comme ça, on rentrait à une certaine heure et on en sortait que plusieurs heures plus tard.

Tandis que Maddie se présentait à l'accueil, pour donner son nom et les raisons de sa venue ici, Keith jeta un bref coup d'oeil autour de lui. Comme tout le monde, il détestait cet endroit. Une forte odeur s'y répandait, le faisant plisser des yeux. Ça le mettait profondément mal à l'aise. De voir tout ces blessés, tout ces gens qui s'amassaient dans la salle d'attente en patientant de voir un médecin. Cela lui rappelait trop son grand père. Il ne savait même pas si avant de mourir, il avait été admis à l'hôpital. S'il avait été branché de partout avant de rendre son dernier soupir. Il ne savait même pas depuis combien de temps il était malade. S'il avait toussé comme cet homme à côté d'eux ou s'il avait continué de sourire, comme il le faisait chaque fois pour que personne ne s'inquiète. Surtout pas lui. Parce qu'ils avaient toujours entretenu une relation fusionnelle. Pour n'avoir jamais connu ses parents, Andréas avait endossé à la fois le rôle de père mais aussi de la mère. Il lui avait tout appris et il ne pourra jamais le remercier assez pour ça.

Quittant brutalement le court de ses pensées, le jeune avocat toussa, prenant place aux côtés de sa nouvelle amie qui partageait ses sentiments.
- Ouai, moi non plus à vrai dire.

Il poussa un soupir, se mettant encore à bouger son pied dans un geste nerveux alors qu'il sentait de nouveau une angoisse l'envahir. Heureusement, Maddie continuait de le questionner. Elle lui demanda s'il lui était déjà arrivé d'avoir les os cassés, ce à quoi il répondit :
- Non. J'ai toujours eu de la chance à ce niveau là. Et toi? J'ai cru comprendre que ce n'était pas la première fois que tu venais ici. Rien de grave j'espère.



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maddie
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Aucun! Elle est déjà assez cool comme ça!
Maria, Casey, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Clary, Paige
310
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]   Mer 17 Mai - 20:38


 
❝Feel Sorry❞
  Keith et Maddie
Après un trajet en ambulance fort amusant qui avait fait rigoler la jeune fille, elle n’était plus l’ombre que d’elle-même maintenant qu’elle se trouvait dans la salle d’attente de l’hôpital.  Elle se sentait lasse et fatiguée. Sa blessure prenait maintenant toute la place dans sa tête, alors qu’elle en avait oublié la douleur lorsqu’elle avait actionné la sirène d’urgence. Sa peau la démangeait et elle se grattait frénétiquement afin de réduire les démangeaisons invisibles. Elle savait que c’était dans sa tête mais, elle avait l’impression que toutes les petites bactéries et toutes les maladies grimpaient doucement et sournoisement sur elle. La jeune fille détestait vraiment ces endroits froids et dépourvus de chaleur. Tous les murs étaient blancs, beiges ou vert, mais un vert pâle qui rappelait la maladie. Tout était vieux, dépareillé, écaillé. Maddie s’était toujours demandé pourquoi le décor de ce type de bâtiment était toujours aussi morne et ennuyant. Il vous rappelait sans cesse que vous étiez dans la mouise. De son avis, il devrait être plus invitant, vivifiant et coloré. Keith partageait son avis. Il ne semblait pas plus heureux de se retrouver là, surtout que rien ne l’y obligeait. Elle appréciait sincèrement qu’il soit là avec elle. Il avait beau être un inconnu qu’elle venait de rencontrer et qui l’avait renversé avec sa voiture, elle se sentait en sécurité. C’était une chose de devoir attendre à l’hôpital, s’en était une autre de devoir le faire seule. Il lui avait promis de rester avec elle jusqu’à l’arrivée de l’un des membres de sa famille et elle lui en serait éternellement reconnaissante. En plus, qu’ils en avaient probablement pour des heures à attendre qu’on l’examine. Son cas était loin d’être urgent. Elle s’en voulait un peu de lui faire perdre une soirée complète, alors qu’il devait avoir eu une dure journée au boulot. C’était l’idée qu’elle se faisait du métier d’avocat. Aucune rigolade, de glandage ou de laisser-aller. Elle imaginait les avocats le nez plongé dans leurs dossiers toute la journée, hypra sérieux, concentrés et sévères. Ce devait être très exténuant. Elle se doutait que ce n’était pas le cas, mais c’était l’image qu’elle avait d’un cabinet. Donc, elle se sentait mal d’empêcher le brun de sortir boire un verre avec des amis.

Comme elle était curieuse et qu’elle voulait juste se changer les idées, Madelyn lui posait les questions qui lui passaient par la tête, plus précisément, s’il s’était déjà brisé un os. Il répondit par la négative et elle sourit en hochant la tête. Elle changea vite d’expression lorsqu’il supposa que ce n’était pas la première fois qu’elle venait en ces lieux. Dans son excitation de monter dans une ambulance en étant consciente, elle avait sans doutes mentionné la chose et elle s’en voulu. Elle n’était pas du genre à parler de sa faiblesse à tout le monde. Elle n’en était pas très fière. Elle voulait que les gens pensent qu’elle était une jeune fille pleine de vie, expressive et amusante pas une jeune fille qui pouvait être prise de spasmes à tout moment. Elle ne voulait pas qu’on la connaisse en étant « la fille épileptique ». Ça l’agaçait au plus haut point lorsqu’on la qualifiait de cette façon. Elle était plus que sa maladie. Elle avait fermé ses petits poings, mais elle n’en voulait pas au jeune homme. C’était normal que ce qu’elle avait dit lui soit resté en tête. "J’y viens pratiquement toutes les semaines en fait pour faire un suivit sur mon épilepsie. " Elle lui offrit un sourire à la fois timide et honteux. Elle n’aimait pas se sentir ainsi, mais l’hôpital aspirait tout bonheur en elle. "Mais sinon, c’est la première fois que je me casse un truc. J’ai toujours voulu avoir un plâtre, je trouve ça cool. Ma sœur est super bonne en dessin et je suis certaine qu’elle va me faire plein de trucs colorés trop chouettes dessus! Hé! Tu pourras le signer!" S’il acceptait, il aurait une place de choix et elle serait vraiment ravie qu’il laisse sa marque sur son plâtre, même s’il était l’un des fautifs dans l’histoire. Elle l’aimait bien et elle ne lui en voulait pas. Et puis, ses parents n’avaient pas à savoir que c’était lui qui conduisait la voiture qui lui était rentré dedans, juste qu’il était un bon samaritain qui avait pris soin de leur fille pendant que personne ne le pouvait.

Ayant une petite fringale, même si elle avait l’estomac noué, elle ouvrit son sac et s’empara d’un gummy bear, elle tendit les friandises vers son interlocuteur alors qu’une question qu’il lui avait posé tout juste avant d’arriver dans le stationnement d’urgence et à laquelle elle n’avait pas eu le temps de répondre. "Et pour répondre à ta question, je ne sais pas du tout ce que je veux faire plus tard. Je sais juste que je n’irai pas à l’université. Je ne suis pas trop douée à l’école, mais j’ai encore du temps pour trouver un truc qui me plait." Elle n’avait pas honte de dire tout cela puisque c’était vrai et selon elle, il n’y avait pas de mal. Et puis, elle était encore jeune, elle avait le temps de trouver un emploi qui lui plairait ou même de changer d’avis douze fois.


 
© Pando

___


On peut rêver, même si on ne dort jamais
On peut traverser leurs miroirs et leurs reflets. On peut s'envoler même du plus haut des sommets. On va pas laisser l'espoir crouler sous les regrets.

(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
882
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]   Mar 6 Juin - 20:49

Feel sorry
Madelyn et Keith
••••

Lorsque Maddie lui avoua venir ici régulièrement, pour un suivi dû à son épilepsie, Keith haussa les sourcils. Puis, il se mordit légèrement la lèvre inférieure, peiné par ce qu'il venait d'apprendre. Il ne connaissait pas grand chose sur cette maladie. Pour ainsi dire, rien du tout. Mais il avait entendu dire qu'une crise pouvait être violente, en plus d'être soudaine et fourbe. La pauvre, ça ne devait pas être facile tout les jours. Il adressa à la jeune femme, un léger sourire, voulant de ce fait lui apporter tout son soutien. D'autant plus qu'elle ne semblait pas vraiment à l'aise. Elle lui souriait mais il y avait quelque chose de différent dans son sourire. Il lisait dans ses yeux de l'inquiétude, de la tristesse et un peu de honte qui lui serra le cœur. Car il l'aimait bien. Elle était tellement adorable avec lui. Tellement compatissante. Elle respirait la joie de vivre et la bonne humeur qui même, lui faisait du bien. L'apaisait.

L'avocat poussa alors un soupir et se redressa, lui murmurant sur un ton qu'il ne voulut pas trop déprimant.
- Oh. Je vois.

En effet, il y avait de quoi ne pas aimer cet endroit. Dans un geste habituel, il passa une main sur sa nuque puis dans ses cheveux, ne cherchant malgré tout à ne pas en savoir plus. Déjà d'un, ce n'était pas un sujet agréable à aborder. Et de deux, il ne tenait vraiment pas à la mettre mal à l'aise. C'est pourquoi, il ne la questionna pas plus sur sa maladie.

Heureusement, celle-ci continua de parler et changea quelque peu de sujet. Elle lui parla de sa sœur et de sa capacité à faire de super dessin. Elle avait même l'air d'être plutôt enjouée à l'idée qu'elle griffonne sur son plâtre. Un sourire amusé éclaira son visage, quand cette dernière lui demanda d'ailleurs s'il voulait bien le signer lui aussi.
- Bien sûr, avec plaisir.

Même s'il se sentait toujours autant responsable, de lui avoir cassé le bras. De nouveau, ses doigts vinrent se poser sur sa nuque, ses pieds frappant le sol dans un mouvement particulièrement nerveux.
- Par contre, je laisserai volontiers à ta sœur le soin de dessiner. Je suis absolument nul en art plastique.

Et c'était peu de le dire. Généralement, quand il gribouillait sur un morceau de papier, pour apaiser ses nerfs ou simplement parce qu'il s'ennuyait, ses dessins ne ressemblaient strictement à rien. Un rire s'échappa de ses lèvres tandis qu'il se pencha légèrement en avant, posant ses avants-bras sur ses genoux.

C'est alors que la conversation dériva sur ses projets. Maddie lui expliqua qu'elle ne savait pas du tout quoi faire plus tard et que de toute façon, elle n'était pas trop douée à l'école. Keith tourna la tête sur le côté, ses yeux se posant sur sa nouvelle amie.
- Oui, tu as tout le temps de trouver. Ne t'inquiète pas. Et puis, tu sais. L'école, tout ça. Autant ça peux aider à atteindre certains métiers, autant tu apprends le plus souvent sur le tas. On es pas vraiment préparé à la vie active. C'est tout un apprentissage.

Un apprentissage difficile, bien différent de ce qu'on pouvait en penser au lycée ou à la fac. Car on avait beau dire. On croyait à la belle vie, à la facilité d'emploi. Mais la vérité était tout autre. Lui avait eu de la chance de trouver du boulot pratiquement tout de suite, grâce à Jenni qui lui avait donné sa chance. Or, ce n'était pas un luxe donné à tout le monde. Beaucoup de personne ramait pour trouver du travail. Surtout dans sa spécialité. Certains devaient réviser leur projet d'avenir tandis que d'autre, était même voué à vivre dans la rue. Pour ne pas avoir assez d'argent pour se payer un logement par exemple.  

Le jeune avocat resta silencieux, gardant pourtant ces dernières réflexions pour lui. Il n'allait pas la stresser avec ça. Un silence passa, au terme duquel l'avocat fini par demander, pour alléger le plus possible le temps d'attente qui se promettait d'être assez long.
- Ils font quoi comme métier? Dans ta famille?

A leurs côtés, la salle tantôt se vidait, tantôt se remplissait. On y trouvait de tout. Des personnes âgées qui venaient juste passer des examens, aux jeunes enfants accompagnés par leurs parents, qui s'étaient soit couper un doigt, soit avaient une grosse bosse sur la tête dû à une chute. Son regard croisa même celui d'un jeune de son âge qui appuyait fermement sur sa main en grimaçant, pour ne pas laisser plus de sang sortir de sa blessure ouverte.

Keith déglutit, reportant toute son attention sur Maddie. Ce n'était pas qu'il était sensible à la vue du sang mais s'il pouvait regarder ailleurs, ce serait tout de même beaucoup mieux. D'autant plus qu'il se sentait déjà assez agité comme ça. Pas la peine d'en rajouter.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maddie
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Aucun! Elle est déjà assez cool comme ça!
Maria, Casey, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Clary, Paige
310
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]   Mer 5 Juil - 21:37


 
❝Feel Sorry❞
  Keith et Maddie
Maddie avait immédiatement remarqué le visage de pitié qu’avait affiché Keith. C’était toujours la même réaction dès qu’elle mentionnait sa maladie, sans exception. Elle se doutait que ce n’était pas voulu pour la plupart des gens, c’était juste un réflexe normal de réagir ainsi quand on vous apprenait qu’on avait une maladie. N’empêche qu’elle détestait voir cette expression et ce regard chez ses interlocuteurs. Ça lui rappelait sans cesse qu’elle n’était pas comme les autres et que sa santé était déficiente. Elle avait appris à vivre avec sa maladie, mais elle avait encore du mal à accepter le regard des autres sur elle. Maddie voulait plus que tout qu’on la considère comme tout le monde, mais ce n’était pas gagné. Elle offrit un sourire un peu triste à Keith. Elle n’aimait pas trop parler de son problème et puis il n’y avait rien à dire, c’était juste comme ça. Elle apprécia qu’il ne pose pas de question, même si elle était habituée à ce qu’on lui en pose. Cela ne lui dérangeait pas de répondre, normalement. Après tout, ce n’était pas tout le monde qui connaissait réellement les causes et effets de l’épilepsie et si elle pouvait les renseigner, ça lui faisait plaisir. Mais, là elle se sentait un peu exténuée, l’adrénaline et l’excitation du voyage en ambulance venant de tomber. Son bras blessé commençait à être douloureux et elle ne voulait pas penser à l’endroit où elle se trouvait.

Elle changea donc à nouveau de sujet et passa du coq à l’âne en offrant à son accompagnateur le privilège de signer son plâtre. Elle tenait vraiment à ce qu’il y mette sa patte. Elle l’appréciait beaucoup et elle voulait avoir un petit souvenir de lui. Elle voulait avoir la marque de celui qui l’avait aidé et qui avait attendu avec elle. Il n’était pas le fautif, il était son sauveur. "Oh juste ta signature, ça sera super! Je dirai à tout le monde que tu m’as bien aidé!" Dit-elle en riant. À part sa famille, Mercy et peut-être les amis de ses frères, la rouquine n’avait pas un entourage très abondant et ce n’est pas ses compagnons d’école qui allaient se bousculer pour apposer leur signature. Elle serait très ravie d’avoir celle de Keith! Comme à son habitude, l’adolescente changea de sujet à la vitesse de la lumière. Elle ne restait jamais coincée sur un même sujet pendant plusieurs minutes et elle préférait sauter d’un sujet à l’autre sans plus de cérémonie. Elle était revenue sur question posée alors qu’ils étaient en route pour l’hôpital, concernant ses projets d’avenir ou le non-projet dans son cas. Aucun domaine ne l’intéressait particulièrement. Elle aimait la couture, les comics, le cinéma, les coiffures, mais ne savait pas trop si ça pouvait mener à quelque chose. Il faut dire qu’elle ne s’était pas renseignée plus qu’il faut, même si ses parents commençaient à la presser de trouver. Disons qu’elle oubliait volontairement. Elle ne sentait pas encore concernée par la vie d’adulte. Keith la rassura un peu en disant qu’au final, ce n’était pas assise dans une salle de classe qu’on apprenait le plus, mais directement sur le tas. Elle savait une chose, elle ne travaillerait jamais dans un bureau devant un ordinateur. Elle avait hocha la tête et affiché un petit sourire pour lui signaler qu’elle prenait tout ce qu’il lui disait en note. "Ma mère est adjointe administrative dans une boîte et mon père est vendeur de voiture. Mon plus grand frère organise des événements, l’autre il étudie en médecine et ma sœur apprend le métier de tatoueuse. Et elle travaille dans un bar et à la caserne de pompier. " Dit à voix haute, elle se rendait compte que sa famille était dans des domaines différents. C’était rigolo. Entre temps, des gens de toutes sortes étaient venus les rejoindre dans la salle d’attente et le cœur de la jeune fille se serra. Bon sang qu’elle détestait cet endroit.

C’est à ce moment qu’une dame aux longs cheveux auburn se dirigea vers l’accueil et Maddie la reconnu aussitôt. Elle se leva d’un bond et alla à sa rencontre. "Maman!" Cette dernière se retourna et porta une main soulagée à son cœur. Elle prit sa fille dans ses bras. "Oh ma chérie, je suis tellement désolée. J’étais en grosse réunion. Fais voir." Madelyn lui montra son bras et elle vit le visage de sa mère blêmir. "Je vais bien, je t’assure! Ils ont dit que j’aurais besoin d’un plâtre. C’est chouette non? " Sa mère leva un sourcil. "Et puis, je n’étais pas seule. Keith est resté avec moi tout le long. C’est lui qui…est venu à mon secours. " Elle fit un petit clin d’œil discret vers le brun. "Oh merci merci jeune homme. C’est vraiment très apprécié d’avoir accompagné Maddie jusqu’ici et de ne pas l’avoir laissé seule. C’est très très gentil de votre part. Comment vous remerciez? " Une idée illumina le visage de la rousse. "On pourrait l’inviter à dîner cette semaine!" La mère posa une main protectrice sur l’épaule de sa benjamine. "Bien sûr!" Maddie sourit à Keith le suppliant d’accepter.


 
© Pando

___


On peut rêver, même si on ne dort jamais
On peut traverser leurs miroirs et leurs reflets. On peut s'envoler même du plus haut des sommets. On va pas laisser l'espoir crouler sous les regrets.

(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
882
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]   Ven 14 Juil - 10:25

Feel sorry
Madelyn et Keith
••••

Maddie était vraiment adorable. Alors qu'elle aurait pu lui en vouloir, le détester même pour l'avoir renverser et l'entrainer à l'hôpital, elle lui promettait à présent de dire à tout le monde qu'il l'avait aidé. Comme s'il était son sauveur plutôt que le responsable de son malheur. Un léger sourire étira ses lèvres et il hocha la tête, doucement. Même si au fond, il se sentait toujours aussi coupable pour ça.
- C'est gentil, murmura-t-il enfin, passant une main fébrile derrière sa nuque. Va pour la signature alors.

Le sujet changea bien vite et la conversation dériva cette fois sur ses proches. La jeune femme répondit à sa question. Elle lui informa tout ce que celle-ci faisait comme boulot. Keith l'écouta avec attention, haussant les sourcils de temps à autres tant il était surpris par la diversité des métiers. Au moins, sa famille n'était pas cantonné dans une même branche. Ça devait être très intéressant. De pouvoir un peu tout observer. Ils avaient l'air d'ailleurs d'être assez nombreux.

Les deux avant-bras posés sur les genoux, le jeune avocat croisa les doigts, nerveusement et porta son regard sur cet homme qui s'était entaillé la main. Puis, il détourna bien vite les yeux et tourna de nouveau la tête vers Maddie, lâchant dans un sourire :
- Et bien. Au moins, on peux dire que c'est varié.

Mais il n'eut pas le temps d'en dire plus que la jeune femme se leva d'un bond de son siège, appelant sa mère qui s'était empressé d'aller à l'accueil. Tendu, Keith se redressa et resta en retrait tandis que les deux femmes se retrouvaient, se serrant affectueusement dans les bras.

Oh moins, elle n'était plus toute seule désormais. Silencieux, il passa ses bras derrière son dos, prenant une grande inspiration pendant que son cœur battait de plus belle. Car la culpabilité revenait. Au triple galop. Une boule se forma dans sa gorge et il déglutit. Ce fut seulement lorsque Maddie le présenta à sa mère qu'il s'inclina respectueusement, tendant sa main en sa direction :
- Madame.

Gêné, le jeune avocat passa une main derrière sa nuque. Il ne manqua pas le petit clin d'oeil complice que la jeune femme lui adressait tout en même temps. Oui... Elle était vraiment adorable. Elle aurait pu tout aussi bien lui dire la vérité, ce qui lui aurait valut à coup sûr quelques problèmes. Mais elle n'avait rien dit. Et ça... ça il ne pouvait que l'en remercier. Même s'il méritait qu'elle le dénonce. Vraiment. Il avait merdé sur toute la ligne et la situation aurait très bien pu être pire, voir dramatique s'il avait conduit un peu plus vite.

La femme le remercia, de bon cœur. A ses dires, Keith baissa légèrement la tête. Puis les yeux. Avant de répondre d'une voix un peu crispé :
- Ce n'est rien, vraiment... C'est bien normal et votre fille est d'une excellente compagnie. Ce fut un réel plaisir d'avoir pu l'aider.

Et ça, il le pensait. Très sincèrement. Redressant le menton, il porta cette fois son attention sur Maddie et lui offrit un sourire. Un sourire franc et honnête. Mais alors que Madame Walcott lui demanda comme elle pouvait le remercier, ses joues prirent une légère teinte rosée et il passa ses doigts dans ses cheveux bruns, bafouillant un :
- Oh, ce n'est pas la peine. Ne vous inquiétez pas.

Avant que la jeune femme n'insiste, proposant à sa mère de l'inviter à dîner. Quelque peu embarrassé. Car il ne méritait pas une telle attention de sa part. Le jeune avocat marqua un temps d'hésitation. Or la rouquine le supplia du regard. Ce qui eut pour effet de le faire sourire.

De nouveau, sa main vint s'amarrer sur sa nuque et il inclina lentement la tête, ajoutant enfin d'un ton plus sûr:
- C'est gentil de votre part. J'accepte avec plaisir alors.

Puis, tout en disant ces mots, Keith fouilla dans la poche de sa veste, son portefeuille et en sortit une carte où était marqué son nom, son prénom, l'adresse du cabinet et son numéro de portable. Qu'il tendit ensuite à Maddie non sans lui adresser au passage, un léger sourire.
- Je vous laisse ma carte. N'hésitez pas à m'appeler.

De toute façon, il était temps pour lui de partir. Maintenant qu'elle n'était plus toute seule, il se sentait un peu plus rassuré. Au même moment, le médecin appela la rouquine. Se redressant, le jeune avocat porta un bref regard en arrière. Et se tourna de plus belle vers les deux femmes. Plus particulièrement la plus jeune auquel il entreprit d'ajouter avant de les saluer une dernière fois.
- Prend soin de toi surtout. Et promis, je n'oublierai pas de signer ton plâtre la prochaine fois.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Feel sorry [Pv Madelyn et Keith]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ablow, Keith] Psychopathe
» [Chrnonique] Jeremiah Harm - Keith Giffen et Alan Grant
» [Shinomi] In Line To Feel Fine ?
» PARKINSON Keith
» Death's alias Albator Feel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: