Partagez | 
 

 Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain   Lun 24 Avr - 15:21

Esther Boreale Tillman

It's better to be a lion for a day than a sheep all your life.
30 ansAstra
Chef cuisinièreLeaders
Pansexuelle & célibataireInhumaine

Pouvoirs -

Absorption d'énergie: Esther possède la capacité naturelle de stocker l'énergie dans son corps, et de la conserver aussi longtemps qu'elle le souhaite. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, Esther est capable de booster de manière temporaire ses capacités physiques (force, vitesse, etc...), pouvant atteindre des niveaux surhumains si nécessaire. Cependant, elle ne peut la stocker de matière illimitée, et est obligée d'expulser le trop plein d'énergie sous peine de lourdes conséquences pour elle.
Manipulation de l'énergie: Esther est capable de contrôler à sa guise l'énergie stockée en elle, pouvant s'en servir aussi bien de manière offensive en tirant des rayons d'énergie plus ou moins puissants, de manière défensive en créant un bouclier capable de la protéger aussi bien elle que d'autres personnes ou même encore pour voler. Toutefois, une utilisation trop grande de cette facette de ses pouvoirs la laisse totalement exténuée, et donc incapable de se défendre.


Souhait

Pendant longtemps, Esther a voulu connaître sa sœur, la voir grandir entourée de sa vraie famille, de pouvoir se comporter comme la grande sœur qu'elle est. Mais elle a finit par se faire une raison, par se dire qu'elle était bien mieux dans la famille humaine ou elle avait pu la laisser. Au final, la jeune femme voulait juste une vie normale, sans toutes les crasses qu'elle avait pu vivre sans arrêt. Une vie ou sa soeur pourrait être fière d'elle.

Emergence

Esther n'a pas la moindre idée de ce qu'il peut bien se passer sur Genosha, et est pour le moment totalement inconsciente du fait que la vie qu'elle mène n'est pas vraiment la sienne.



Avez-vous entendu parler de ces rumeurs sur l'émergence de certains pouvoirs ? Si oui, qu'en pensez-vous ? Vous trouvez ça excitant ? Malsain ? Improbable ?
Sincèrement, elle se moque bien de toutes ces rumeurs. Elle trouve ça totalement farfelu et si les gens avaient vraiment des pouvoirs, ils n'hésiteraient pas à s'en servir pour épater la galerie et se prendre pour des super-héros... pour les plus sympa d'entre eux.

Avez-vous déjà été témoin d'une rafle de la garde rouge ? Pensez-vous réellement qu'ils recherchent des personnes à pouvoirs ou ce ne sont que des bruits de couloir ? Le contrôle de la population serait-il un mal nécessaire ?
Elle n'a jamais été témoin d'une rafle, et elle est bien contente de ne pas être mêlée à tout ça. Elle ne sait pas si ce qu'on raconte sur tout ça est vrai ou bien si c'est le fruit de l'esprit tordu d'une bande de conspirationnistes, mais elle ne se sent pas plus concernée que ça. Et pour ce qui est du contrôle... elle n'est pas dans une foutue dictature qu'elle sache, non?

Dans une autre vie, qui auriez-vous aimé être ? Pour quelles raisons ?
Franchement, elle n'a pas la moindre envie d'avoir une autre vie. Peut-être être un peu moins célèbre, mais si on oublie ça, elle est tout à fait satisfaite par sa vie.


pseudo

Wolp.

sexe/age

Toujours le même âge qu'avec les autres tarés.

pays

J'ai toujours pas bougé.

DC

Je dois vraiment tous les faire?

personnage marvel, scénario ou inventé

Inventé

niveau d'émergence

1

niveau de maitrise

0

Désirez-vous un parrain/marraine

Non

vous nous avez connu...

Par Brian, qui l'a connu par Hunter, qui l'a connu par Sam... Arrow

un dernier aveu

BANANES FRITES AU CHOCOLAT
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain   Lun 24 Avr - 15:22

Before Genosha

we all have to start somewhere
La jeune fille courait, insensible à la pluie ou au vent, ne s'arrêtant pas malgré le feu qui lui dévorait les poumons ou la douleur qui se répandait dans chaque muscle de ses jambes. Courir. Juste courir, il fallait qu'elle courre et qu'elle mette le plus de distance possible entre elles et ce qui les poursuivait. Jamais ils ne les auraient. Plutôt crever que de les laisser toucher à un seul cheveu de sa petite sœur. Australe était tout ce qui lui restait, le seul autre membre de sa famille encore en vie. Inutile de se faire des  dessins ou de se voiler la face, ses parents n'étaient sûrement plus de ce monde à l'heure actuelle. Et si jamais ils l'étaient... jamais elle ne les reverrait. Mais elle avait promis à ses parents de la protéger, et elle allait le faire, peu importait ce que ça pourrait lui coûter. Mais pour le moment, elles n'étaient pas en sécurité. Elle était perdue sur une planète totalement inconnue et potentiellement hostile avec un bébé dans ses bras, et tout ce qu'elle possédait se trouvait sur son dos. Alors elle courait, sans s'arrêter, depuis des heures.
Évitant une branche basse, elle bondit par dessus un tronc couché. Les arbres autour d'elle commençaient à s'éclaircir, et elle se retrouva bientôt hors de la forêt. S'arrêtant à peine quelques secondes, elle jeta un coup d’œil autour d'elle pour tenter de se repérer, avant de regarder derrière-elle pour voir ou en était la menace. S'élançant à nouveau, elle courut vers une maison qu'elle avait repérée, qui se trouvait bien à l'écart d'une petite bourgade toute proche. Une des fenêtres était allumée à l'étage, mais le reste de la maison semblait endormie. S'arrêtant sur le porche de la maison, elle reprit son souffle, alors qu'elle regardait sa petite sœur, qui s'agitait doucement dans sa couverture. Elle avait promis de la protéger, mais elle ne pouvait pas rester avec elle. Australe n'était pas en sécurité tant qu'elle restait avec sa sœur. Pas tant qu'elle était poursuivie. Elle n'avait donc d'autres choix que de la laisser ici, de prier pour que ces humains s'occupent d'elle le temps que la situation se tasse, que tout revienne à... à la normale, même si elle ne retrouveraient jamais une vraie normalité. Elle ne voulait pas faire ça, mais elle le devrait. Serrant les dents à s'en faire mal aux mâchoires, Boréale déposa sa petite sœur sur le perron, et écrasa d'un geste furieux une larme qui coulait sur sa joue « Je te jure que je reviendrais. » L'embrassant sur le front, elle se releva avant de tambouriner à la porte pendant plusieurs secondes. Une fois certaine que les gens qui dormaient là-dedans étaient réveillés et venaient voir ce qui provoquait tout ce boucan, elle tourna les talons et retourna dans le noir et la pluie, continuant de courir, sans se retourner.

•••

Boréale était assise son son lit, dans la prison pour délinquantes juvéniles qu'elle n'avait pas quitté depuis des années. Son foyer depuis presque aussi longtemps qu'elle était arrivée sur Terre. Elle avait finit par être attrapée par des gens, des policiers, qui avaient tentés de la ramener auprès de sa famille. Les idiots, si seulement ils savaient ou se trouvait sa famille, ils allaient avoir bien du mal à la ramener chez elle avec leur véhicule roulant. Alors elle avait menti. Elle avait dit qu'elle n'avait pas de famille, tant pour qu'on ne la prenne pas pour une folle que pour protéger sa petite sœur. Et comme elle n'avait ni famille et absolument rien qui aurait pu permettre aux autorités de savoir qui elle était, ils l'avaient placée dans un orphelinat. On lui avait donné un toit, des vêtements et un nom qu'elle détestait utiliser: Esther. Même si elle était bien plus vieille que la plupart des autres pensionnaires, ça n'avait pas empêché un couple de l'adopter. Mais ça avait à peine duré, puisque le couple en question s'était révélé être des connards sans cœur. Elle avait alors fait ce qu'elle savait faire de mieux, à savoir survivre, et jusqu'à ce qu'un beau soir, elle mette le feu à la maison à cause de ses pouvoirs. Résultat des courses, elle avait atterrit ici et on lui avait clairement fait comprendre qu'elle ne sortirait pas avant d'être une adulte. Depuis ce jour, cette chambre était ce qui se rapprochait le plus d'une maison pour elle.
Mais aussi étrange que ça puisse paraitre, elle s'y plaisait. Elle avait rapidement fait comprendre aux autres filles qu'il valait mieux ne pas la chercher, et hormis les nouvelles têtes, tout le monde la laissait tranquille. Et c'était tout ce qu'elle voulait, qu'on lui foute la paix une bonne fois pour toutes. Et puis cet endroit n'était pas un palace, mais au moins elle était nourrie, blanchie et logée. Elle avait même quelques amies, des filles aussi paumées qu'elles à qui il était arrivé le même genre de crasses. Même si elles ne venaient pas de l'espace. Oh, il y en avait bien quelques-unes qui étaient spéciales, les humains les appelaient des mutantes, mais elles se faisaient aussi discrètes qu'elle sur leur nature. Inutile de donner une raison aux grosses brutes du coin de les persécuter. Surtout qui si elle racontait qu'elle venait de l'espace, on la prendrait aussitôt pour une folle furieuse et qu'on la collerait dans un endroit bien pire qu'ici.
L'adolescente entendit le bruit familier des clés qui jouaient dans la serrure de la porte, et cette dernière s'ouvrit en grinçant, avant de laisser passer une des gardiennes « C'est l'heure de manger. » « Y a quoi au menu? » « Pain de viande. » « Génial... » Grommela Boréale en se levant de son lit, avant d'avancer en trainant les pieds.

•••

Boréale remonta sa capuche, avant de quitter le porche sous lequel elle s'abritait. Grimaçant alors qu'elle sentait la pluie s'abattre sur elle, la jeune femme traversa la rue, avant de remonter le trottoir. Tournant à l'angle, l'inhumaine continua d'avancer sans s'arrêter, accélérant même l'allure pour éviter de finir totalement trempée des pieds à la tête. Bordel, il pleuvait vraiment tout le temps sur cette planète. Il ne pleuvait pas non plus de manière continue tous les jours de la semaine, mais pour elle qui venait d'un gros caillou dans l'espace privé d'atmosphère naturelle... elle n'avait jamais aimé la pluie, parce que ça lui rappelait toujours son arrivée ici et ce triste jour ou elle avait été obligée d'abandonner sa petite sœur à une famille humaine. Elle avait failli à sa promesse, et elle se détestait pour ça. Jamais elle n'était revenue à la chercher, jamais elle n'avait renoué contact. Elle l'avait vue une fois, des années plus tôt, quelques minutes à peine, comme une espèce de harceleuse qui surveillait sa proie. Et il ne lui avait fallu qu'un seul coup d’œil pour savoir qu'elle avait eu une vie… normale. Ça lui faisait du mal de l'admettre, mais elle était bien mieux dans la famille ou elle l'avait laissée. Elle... non, elle n'était ni un modèle, ni un exemple à suivre, et encore moins une figure parentale acceptable. Pas de travail stable, un appartement minable à peine plus grand qu'une boite à chaussures et totalement miteux, des fréquentations plus que douteuses... elle arrivait à peine à joindre les deux bouts, alors s'occuper en plus de sa sœur... non, Australe était clairement mieux avec les humains qui l'avaient adoptée qu'avec elle.
Alors qu'elle passait sous un pont, lui épargnant l'espace de quelques secondes la pluie battante, elle remarqua que quelqu'un l'épiait depuis le trottoir d'en face. Essayant de se faire une raison et de se dire que c'était encore un tour de la légère paranoïa qui ne la quittait pas d'une semelle depuis qu'elle était arrivée sur Terre, la jeune femme continua sa route avant de grogner lorsqu'elle quitta l'abri que lui offrait le pont, retournant sous le déluge. Jetant un bref coup d’œil sur le trottoir d'en face, elle constata que le type qui l'épiait s'était à présent mit à la suivre, essayant de ne pas se faire distancer. Mettant une fois de plus ça sur le compte de son côté parano, Boréale regarda à nouveau devant elle, mais elle tourna une fois de plus la tête dans la direction du type. Alors là c'était clair, il la suivait. Elle ne savait pas du tout ce que ce gars pouvait bien lui vouloir, mais il allait regretter de l'avoir prise pour cible. Faisant mine de n'avoir rien remarqué, elle tourna dans une petite ruelle, avant de se mettre à courir. Se cachant derrière une benne à ordures, elle attendit, et elle sourit lorsqu'elle entendit des bruits de pas précipités venant dans sa direction. Lorsque le type fut à son niveau, elle se jeta sur lui, avant de le plaquer contre le mur sans la moindre délicatesse « T'es qui? Et qu'est-ce que tu me veux? » Cracha la blonde sans la moindre once de sympathie « Je... je... j'te veux pas de mal, promis. Je... j'sais d'où tu viens et j'ai... » « Qu'est-ce que tu raconte comme conneries? » Comment ce gus pouvait être au courant pour ses origines? Elle avait fait profil bas et ils devaient être une poignée à être à savoir dans son maigre entourage « Je sais que... tu viens pas de la Terre. » « Qui t'as raconté ça? Crache ou je te fais sauter la cervelle! » Menaça Boréale alors que son poing se mettait soudain à briller à cause de l'énergie qu'elle accumulait dans sa paume « C'est Doug! Il m'a dit que tu connaissait des gens! » « Doug? Mais quel crétin celui-là! » S'exclama l'inhumaine en se reculant. Son poing retrouva peu à peu un état normal, alors qu'elle le tirait un peu plus dans la ruelle « Qu'est-ce que tu veux? »

•••

Boréale était assise sur le toit d'un immeuble, les jambes pendant dans le vide. Fouillant dans la poche de son sweat, elle en sortit un briquet, avant d'allumer la cigarette coincée entre ses lèvres. Tirant sur cette dernière, elle regarda en direction du ciel, essayant de compter toutes les étoiles qu'il y avait dans le ciel. Elle se demandait combien de planètes il pouvait bien y avoir là-haut, et ce qu'aurait pu être sa vie si elle n'avait pas finit ici. Elle n'était pas nostalgique, mais elle ne pouvait s'empêcher de se poser un tas de questions sur ce qu'elle aurait pu vivre si elle s'était échouée avec sa sœur sur n'importe quel autre caillou de l'univers.
Ce genre de pensées sordides lui revenaient souvent ces dernières années, depuis qu'elle avait commencé à aider tous les désœuvrés de l'espace et les types qui s'étaient échoués là et essayaient tant bien que mal de s'adapter à la vie sur Terre ou de s'en carapater. Elle faisait ça bon gré mal gré, mais il fallait avouer qu'elle connaissait pas mal de gens. Passer des années à évoluer dans une clandestinité presque totale avait l'avantage de vous permettre d'avoir dans votre carnet d'adresses des gens pas vraiment fréquentables, mais qui n'avaient pas leur pareil pour mettre la main sur le genre de marchandise qui pouvait intéresser des gens qui n'étaient pas forcément originaires de ce monde. Elle ne faisait pas ça par pure bonté d'âme, elle voulait juste qu'on lui foute la paix et le meilleur moyen pour ça, c'était encore de s'arranger pour que tous ceux qui pouvaient venir la voir aient ce qu'ils voulaient. C'était franchement égoïste il fallait bien l'avouer, mais elle voulait simplement faire son petit bout de chemin ici en paix. Tout ce qui lui importait au final, c'était que sa petite sœur soit heureuse et pour ce qu'elle en savait, c'était le cas. Le reste... c'était secondaire à ses yeux.
Alors qu'elle tirait une fois de plus sur sa cigarette, le téléphone de Boréale se mit à sonner. Sortant son téléphone de sa poche, elle lut le message avant de soupirer. Encore un alien qui avait besoin de son aide. Laissant tomber sa cigarette plusieurs étages plus bas, elle se releva, avant de pianoter rapidement pour répondre au message qu'elle venait de recevoir.
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain   Lun 24 Avr - 15:22

After Genosha

Life goes on
La porte d'entrée de la maison s'ouvrit, et la petite fille se précipita jusqu'à l'homme qui venait d'entrer, avant de le serrer dans ses bras quand ce dernier la souleva « Papa! » « Toujours pas couché petit monstre? » « Maman m'a dit que je pouvais rester debout jusqu'à ce que tu rentre. » Répondit la petite fille alors que son père le reposait « Esther, laisse-donc ton père respirer un peu. » Lança sa mère sur un ton faussement réprobateur avant d'embrasser son mari « Ton voyage s'est bien passé? » « D'un ennui mortel. » Se désintéressant totalement de la conversation que pouvaient avoir ses parents, Esther retourna dans le salon, avant de s'allonger face au coloriage sur lequel elle était depuis plusieurs dizaines de minutes, puisqu'elle prenait un soin tout particulier à ne pas dépasser des lignes. Ses parents retournèrent dans le salon, et monsieur Tillman se servit un verre, avant de s'asseoir à son fauteuil habituel, pour pouvoir regarder la télévision tout en discutant avec son épouse.
Soudain, le téléphone se mit à sonner et le père d'Esther décrocha. Au bout d'une ou deux minutes, il finit par raccrocher, avant de se diriger vers l'entrée de la maison « Qui c'était? » « Un collègue, ils ont besoin de moi au travail pour une urgence. Rien de bien long ne t'en fait pas, je devrais être rentré d'ici une heure ou deux. Tu as pensé à sortir les poubelles? » « Non. » « Je vais le faire, on sera débarrassés comme ça. » Le trentenaire se dirigea vers la cuisine, et on entendit un bruit de sacs que l'on déplaçait, puis une porte qui s'ouvrait, celle qui donnait sur l'arrière de la maison. La mère d'Esther se leva, avant d'attraper sa fille « Allez, c'est l'heure d'aller au dodo! » « Je peux rester debout jusqu'à ce que papa rentre? » « Ah non, cette fois tu va aller dormir. Je te signale que tu as école demain. » Affichant une moue boudeuse, Esther suivit néanmoins sa mère jusqu'à sa chambre,

•••

La blonde éteignit le feu sous la poêle, avant de vider son contenu dans trois assiettes. Déposant la poêle usagée dans l'évier, elle attrapa les assiettes, avant de se diriger vers le "salon" de la petite chambre étudiante qu'elle partageait sur le campus de la fac « Et voila, c'est prêt. » « Génial. Tu va voir, on va se régaler. » S'exclama son coloc en s'adressant à son petit copain « Roh arrête Chin, c'est trois fois rien. » Se défendit la jeune femme en s'asseyant à son tour, avant d'attraper la bière que son coloc lui tendait « Trois fois rien? Ma vieille, trois fois rien ça s'appelle faire un steak haché avec des pâtes. » Bon, il fallait avouer que Chin marquait un point sur ce coup-là. En général, quand on était étudiant, il ne fallait pas s'attendre à manger très varié ou très élaboré la plupart du temps. Autant dire que son colocataire était tombé sur une perle rare avec Esther, vu qu'elle était irrémédiablement allergique au "régime étudiant". Il n'avait pas fallu une semaine pour qu'elle prenne le contrôle total du coin cuisine, et ça n'était clairement pas aujourd'hui qu'elle allait laisser quelqu'un cuisiner un vulgaire steak haché surgelé sur ses fourneaux. Et Chin ne s'était pas vraiment plaint de cette prise de pouvoir forcée de la part d'Esther, vu qu'il en était le principal bénéficiaire.
Ils commencèrent à manger, et il ne fallut pas attendre longtemps pour qu'elle se retrouve couverte d'éloges sur sa cuisine « Arrêtez, c'est juste de la bouffe. » « Juste de la bouffe? Esther, des fois je me demande si t'as pas un grain. Abandonne la socio, lance-toi dans la cuisine. T'ouvre ton resto et t'as la moitié de la résidence qui viendra lécher tes assiettes. Tu deviendrais comme ce chef anglais là... celui qui fait peur à tout le monde. » « Arrête de déconner. » Mais Esther sourit quand son colocataire grommela quelque-chose comme quoi elle était totalement folle. Il fallait avouer qu'il avait raison quand même cet idiot, et depuis plusieurs semaines, elle commençait à envisager de plus en plus sérieusement l'idée de changer de voie. Pas que la sociologie ne plus plaisait pas, mais elle avait envie de plus qu'une vie bien rangée, à bosser derrière un bureau cinq jours par semaine et à répéter l'éternel train-train du boulot, métro, dodo. Et puis elle ne pouvait pas nier qu'elle avait un certain talent dès qu'il s'agissait de passer derrière les fourneaux. Mais le monde de la cuisine n'était pas vraiment tendre, et elle savait bien qu'il lui faudrait des années avant d'ouvrir ce fameux restaurant donc son coloc parlait avec tant d'enthousiasme.

•••

Esther était assise sur les marches de l'Opéra Garnier, regardant les touristes défiler devant elle en un flot régulier. Elle avait finit par écouter les conseils de Chin et par abandonner la fac, pour chercher à s'inscrire dans une école de cuisine. Elle avait craint pendant un temps la réaction de ses parents, mais elle ne s'était pas vraiment attendue à ce qu'ils se contentent de dire qu'elle avait prit son temps pour faire ça. Elle avait réussit à s'inscrire sans trop de mal dans une école de cuisine de l'île, et c'était un euphémisme de dire qu'elle s'était éclatée durant sa scolarité. Si on pouvait vraiment qualifier ça de scolarité vu qu'elle s'employait à vivre de sa passion. Et elle n'avait pas eu beaucoup de mal à décrocher son diplôme, pour le plus grand plaisir de ses parents. Par contre, ses derniers avaient été un peu moins enthousiastes quand elle leur avait annoncé qu'elle partait pour la France afin de chercher un poste. Elle aurait pu sans problème trouver quelque-chose d'aussi bien sur Genosha, mais elle avait toujours adoré Paris, et bosser dans des cuisines françaises... c'était un peu un rêve de gosse quand était dans le monde de la cuisine. Ses parents avaient finit par céder, et elle s'était envolée pour la France. Et depuis six mois, elle travaillait comme commis dans les cuisines d'un restaurant de la capitale. Elle avait finit par prendre ses marques dans l'établissement et à s'intégrer à une brigade dont elle était clairement la petite nouvelle.
Sortant son téléphone de sa poche, la jeune femme consulta rapidement ses messages, avant de le ranger. Elle profitait de son jour de repos pour visiter la ville, et elle devait retrouver certains de ses collègues, qui voulaient lui montrer deux ou trois coins sympas. Vu la ville dans laquelle elle se trouvait, elle aurait été idiote de ne pas en profiter pour visiter les nombreux monuments de la capitale. Et puis ça lui faisait des souvenirs à raconter à ses parents quand elle renterait pendant ses vacances, quand elle en aurait. Pour le moment, elle bossait presque tout le temps, et elle risquait de ne pas avoir la possibilité de prendre des jours avant les fêtes de fin d'année. Mais même si ça faisait grincer des dents ses parents, elle... elle s'en foutait. Elle faisait enfin ce qui lui plaisait, et ça valait bien quelques sacrifices à ses yeux.

•••

Esther n'avait jamais était aussi stressée. Mais elle ne voulait pas le montrer. Pas alors que des millions de personnes étaient devant leur télé et regardaient le moindre de ses faits et gestes avec avidité. En plus de ça elle crevait de chaud à cause des spots qui lui éclairaient la tronche, et elle sentait son t-shirt lui coller à la peau sous sa blouse de cuisinière. Elle attendait sans piper mot, alors qu'elle faisait face aux juges, son seul concurrent au moins aussi stressé qu'elle se tenant à sa gauche. Ils n'étaient plus que deux, les deux finalistes de l'émission. Dire qu'ils avaient commencés à douze et maintenant, ils n'étaient plus que deux. Les deux meilleurs, qui s'étaient tués à la tâche toute la journée pour mettre au point un menu complet pour une centaine de personnes. Une telle masse de travail l'avait laissée sur les rotules, même si elle avait une certaine habitude des gros services. Mais être à la tête de sa propre brigade, bosser toute la journée sans discontinuer, c'était nouveau pour elle. Nouveau, et incroyablement grisant.
Elle écoutait les chefs composant le jury les féliciter, souligner les bons et les mauvais points de chacun des plats proposés par les deux finalistes. D'après ce qu'elle entendait, son concurrent s'en était très bien sorti. Peut-être même trop bien pour qu'elle puisse le battre. Elle avait clairement envie de gagner, mais si jamais elle devait se contenter de la seconde place... bah, elle avait cuisiné avec ses tripes, elle avait donné tout ce qu'elle avait, alors certes elle serait déçue de voir la victoire lui échapper aussi près, mais elle ferait avec. Tout le long du concours elle avait été considérée comme l'outsider de la compétition, la plus jeune du lot et celle qui avait concrètement le moins d'expérience. Mais elle n'en avait pas démordu un seul instant, et elle leur avait montré qu'elle était loin d'être la petite jeunette maladroite qu'elle semblait être au premier abord.
Finalement,  le jury finit par passer aux choses sérieuses, se préparant à annoncer le nom du gagnant. Esther avait pensé qu'elle ne pouvait pas être plus stressée qu'avant, mais elle se trompait lourdement. Elle avait l'impression que son cœur allait lui sortir de la poitrine. Si jamais ils n’annonçaient pas le résultat dans la minute, elle allait finir par faire une crise cardiaque « Et le gagnant du concours est... Esther Tillman. » Il y eut un léger flottement de quelques secondes, le temps qu'Esther absorbe l'information et comprenne qu'elle avait bien entendu ce qu'elle venait d'entendre, que ça n'était pas une blague que lui jouait son cerveau fatigué et stressé. Plaquant les mains contre sa bouche, elle essaya plus ou moins de retenir le hurlement de joie qu'elle poussa. Elle avait gagné, toutes ces semaines de travail... non, toutes ces années passées derrière des fourneaux finissaient enfin par payer, et elle allait être récompensée au-delà de ses espérances. Retenant tant bien que mal ses larmes, elle serra son comparse dans ses bras lorsqu'il vint la féliciter, avant de faire de même avec les membres du jury.

•••

Esther plongea sa cuillère dans la casserole, avant de la porter à ses lèvres. Rapidement, elle attrapa un moulin à sel qui traînait là, avant d'ajuster l'assaisonnement de sa sauce. Coupant le feu sous la casserole, elle s'attaqua au dressage des assiettes, répétant un schéma qu'elle avait vu et revu des dizaines de fois, et qu'elle connaissait tellement bien qu'il était gravé dans son esprit de manière indélébile. Ce plat-là, c'était son plat signature, celui grâce auquel elle avait accédé à la consécration. Si nécessaire, elle aurait pu le refaire avec les yeux bandés sans même se tromper d'un iota dans la recette.
Depuis sa victoire, la vie n'avait fait que lui sourire. Elle avait ouvert le Borealis, son premier restaurant dont le nom était un clin d’œil à peine voilé à son second prénom, et il n'avait fallu attendre que quatorze mois après l'ouverture de l'établissement pour qu'il se voit attribuer sa première étoile. Avec les années, Esther avait vu son restaurant gagner sa deuxième étoile, alors qu'elle ouvrait en parallèle  son second restaurant l'Hexagone, ou elle laissait s'exprimer librement son amour de la cuisine française. Sa notoriété n'avait fait que grandir et alors qu'elle franchissait à peine le cap des trente ans, elle s'illustrait comme l'une des plus jeunes chefs à avoir trois étoiles à son actif sur deux restaurants et une collection impressionnante de prix à son actif. Elle était demandée par les puissants de Genosha, qui voulaient à tout prix avoir l'honneur de voir la grande Esther Tillman cuisiner pour eux, alors que plusieurs chaînes de télé tentaient de s'arracher sa participation à des émissions culinaires. Du jour au lendemain elle était devenue une espèce de star et toute cette célébrité lui donnait presque le tournis, mais elle arrivait tant bien que mal à garder les pieds sur terre. Elle avait tout fait pour ne pas se laisser emporter par toute cette notoriété, même si son niveau de vie avait sensiblement augmenté. Elle s'était peu à peu transformée en une businesswoman redoutable en plus d'être une cuisinière largement reconnue par ses pairs.
Une fois la touche finale apportée aux assiettes, elle les attrapa et les déposa sur le passe-plats, avant de mettre un coup sec dans la sonnette, pour prévenir le personnel en salle qu'ils avaient des assiettes à emporter. Alors qu'elle retournait devant ses fourneaux, elle entendit une voix venir de l'autre côté du passe-plats « Esther... » « La dorade et le magret pour la sept, les desserts pour la quatre. » Répondit la jeune femme sans même lever les yeux de l'assiette qu'elle finissait de dresser « Ça marche. » C'était la fin du service, le coup de feu était largement passé, et il n'y avait plus que quelques clients en salle. L'ambiance s'était largement relâchée en cuisine, et sa brigade était bien plus détendue que quelques heures auparavant, se permettant de lancer quelques petites plaisanteries pour détendre l'atmosphère. Déboutonnant le col de sa veste, la jeune femme poussa un soupir, avant de s'asseoir sur son plan de travail « Rude soirée hein? » Lança Drew en s'approchant d'elle. La jeune femme était son second au Borealis, et dirigeait la brigade d'une main de fer quand sa patronne n'était pas là pour assurer le service. Elle l'avait recrutée à l'ouverture de son premier restaurant, et n'avait pas regretté une seule seconde cette décision « On a vu pire. » « C'est vrai qu'on a déjà eu des soirs plus agités. » Concéda la rousse en détachant ses cheveux, les laissant cascader sur ses épaules « T'es là demain? » « Seulement pour le service du midi. J'ai rendez-vous chez le tatoueur. » « Encore? Mais tu t'arrête jamais? » « Jamais. » Lança Esther en attrapant le bout de pain que lui tendait Drew, avant de le plonger dans une casserole de sauce posée sur la plaque juste à côté d'elle.
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maddie
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Aucun! Elle est déjà assez cool comme ça!
Maria, Casey, Pietro, Lydia, Laura, Elijah et Clary
287
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain   Lun 24 Avr - 15:24

Une presque grande soeur

Amuses-toi bien avec elle

___


On peut rêver, même si on ne dort jamais
On peut traverser leurs miroirs et leurs reflets. On peut s'envoler même du plus haut des sommets. On va pas laisser l'espoir crouler sous les regrets.

(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Malik CaglarHumain modifié
avatar

Malikou
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.
Keith/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
361
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain   Lun 24 Avr - 15:29

Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Nikki RenMutant
avatar

Pitch Black
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
Elle possède des ailes de 5 mètres et entièrement noires.
Elles lui permettent de voler, pendant plusieurs heures sans fatigue.
Elle peut également supporter un poids qui varie entre 50 et 70 kg.

Skye & Aelys & Erica & Alice & Santana & Gwen
299
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain   Lun 24 Avr - 16:04

Re-bienvenue toi

Complète la famille Bon courage pour la fiche
Revenir en haut Aller en bas
Jean GreyMutant
avatar

Phoenix // Marvel Girl
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Télépathie & Télékinésie
Amara A. - Maggie A.
2302
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain   Lun 24 Avr - 17:02

Re-coucou

Courage pour ta fiche

___





I wanna hide the truth, I wanna shelter you but with the beast inside there's nowhere we can hide. When you feel my heat look into my eyes : It's where my demons hide. Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide




Pouet:
 

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain   Lun 24 Avr - 17:09

Bienvenuuue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain   Lun 24 Avr - 20:02

Merci à tous les bichons!

Maddie > Ma presque petite sœur!
Revenir en haut Aller en bas
Loki OdinsonAsgardien
avatar

Past



Present


God of mischief
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
# Métabolisme supérieur à celui des humains
# Métamorphose, vol, projection astrale, réarrangement moléculaire, décharge d'énergie, projections d'illusions, télépathie, hypnose, téléportation
# Résistant à la glace
# Ralentissement du vieillissement
# Sorcier
# Vision accrue
Nicholas S. Frances - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Lilith Dracul - Ernessa J. Quiles - Nathanaël L. Wilander
1770
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain   Lun 24 Avr - 21:27

Re-bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The Headless Queen
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
Ann est une mutante qui possède le pouvoir d'immortalité mais aussi celui de régénération.
April . Charlie. Harry
202
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain   Lun 24 Avr - 21:34

Alysha Nett

Re-bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain   Lun 24 Avr - 21:51

rebienvenue et bon courage avec cette fiche (au début je croyais que c'était Kristen Bell avec des tatouages ton avatar Arrow )
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain   Lun 24 Avr - 22:03

Re-bienvenue parmi nous et courage pour ta fichette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oracle
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
- Divination
- Projection astrale
- Omniprésence
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Ryan, Lena & Val
160
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain   Mar 25 Avr - 9:23

LES WALCOTT S'AGRANDISSENT

Ma soeur chérie :cute: Je suis contente de te voir dis donc
Rebienvenue encore une fois par ici! Super choix de vava et de personnage
Courage pour ta fiche et si tu as besoin d'aide, n'hésite pas

___

Come and find me in the dark now.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Astra
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
• Absorption d'énergie: Esther possède la capacité d'absorber et de conserver l'énergie. Lorsqu'elle emmagasine assez d'énergie, elle est capable de booster temporairement ses capacités (force, vitesse, endurance). Si elle peut conserver l'énergie aussi longtemps qu'elle le souhaite, elle ne peut accumuler qu'une quantité limitée et sera forcément obligée d'expulser un éventuel trop-plein.
• Manipulation de l'énergie: Esther est capable de manipuler à sa guise l'énergie stockée en elle, aussi bien de manière offensive que défensive, ou même encore pour se déplacer en volant. Utiliser trop ses pouvoirs la laisse cependant totalement exténuée et incapable de se défendre.
Elsa, Samantha, Hunter, Brian & Robbie
347
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain   Mar 25 Avr - 19:50

Merci à vous mes poulets! :cute:

Ann > Alysha... *partage son seau avec Ann*

Kayleen > MA SISTA D'AMOUR QUE J'AIME TANT! Et ouais, je viens agrandir la famille dans laquelle je t'ai abandonnée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
-
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
87
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain   Mer 3 Mai - 13:23

FÉLICITATIONS

you are one of us now

Tu as officiellement perdu tes souvenirs et tu es maintenant un habitant de l’île paradisiaque de Genosha!


GZGZGZGZGZ Le pré-Geno est tellement tristounet et elle est tellement adorable que ça me fend le coeur Je suis contente que tout aille mieux pour elle sur Geno :cute: Et puis, je sens que Kay va avoir la visite de sa grande soeur au salon et qu'Esther va faire des ravages avec son restaurant au superbe nom Elle me plaît beaucoup et j'ai hâte de la voir en jeu Amuse-toi bien avec elle


Maintenant que tu es validé, que tu as ton groupe et ta couleur, il est maintenant le temps de t’amuser avec nous! Mais avant tout pense à passer dans ce sujet pour recenser ton pouvoir et/ou ton métier et/ou ta ville de résidence. Ensuite, va poster ta fiche de liens et de rps pour qu’on puisse venir t’harceler! Essaie de faire un petit résumé de ton personnage dans la partie prévue à cet effet pour faciliter l'échange d'idées. Si tu es un peu perdu n'hésite pas à faire un tour dans la partie I need a hero. Si tu souhaites t'inscrire au loto du RP, tu n'as qu'à t'inscrire! Un partenaire et un sujet te seront donnés! Tu peux aussi créer un scénario. Surtout, n’hésites pas à passer sur la CB, dans les jeux et le flood pour du fun fou!

J’espère de tout mon cœur que tu te plairas sur House of M!

Il ne me reste qu’à te dire : BON JEU!
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
 
Esther B. Tillman | Live with your heart, not with your brain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TEST SOFT GPS] ALK COPILOT LIVE 8 : Retrouver le test complet
» Dilemme (W9), le live depuis la Suisse
» Live Fast Die Never (Angel Soundtrack)
» [TWEAK] Swisscom accès au vodafone live
» [Souls Team] - Mep Live [G&G]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: BASE DE DONNEES :: LE REGISTRE :: Fiches validées-
Sauter vers: