Partagez | 
 

 B'soin d'une bière?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: B'soin d'une bière?   Ven 28 Avr - 15:35

B'soin d'une bière?

Ft. Connor & Johnny
Encore une journée de plus à rayer sur ce maudit calendrier. Je suis adossé contre le plan de travail de ma pseudo-cuisine, regardant fixement le frigo d’où pendouille le calepin annuellement différent. Je ne me rends pas compte à quel point le temps défile. C’est un peu comme si j’observais ma vie depuis un regard extérieur. Simple spectateur d’une mise en scène de mauvais goût. J'ai horreur de cette sensation. L'état d'hypnose dans lequel l'on se plonge au quotidien. Une spirale infernale m'éloignant un peu plus du souvenir d'une vie heureuse, entouré de mes proches, et me rapprochant un peu plus de ce jour funeste où je passerai de vie à trépas.

Je traverse l’espace qui me séparait du frigo et ouvre ce dernier, m’attrapant une bière. Tout en refermant la porte, je décapsule cette dernière à l’aide de mes molaires, rendant obsolète tout décapsuleur. Inconsciemment, je saisis entre mon index et mon pouce droits le stylo accroché au calendrier, et barre ce jour-ci. Je sais comment va se finir la soirée. Je vais picoler un peu, manger un morceau, picoler de nouveau, en m’endormant minablement devant une rediffusion d’une émission de télé complétement débile, du genre « Genosha got stars » ou un reportage animalier. Je n’ai pas encore vu celui sur les lémuriens…

Serait-ce un manque d’estime de soi que de se trouver pathétique ? Parce qu’en ce moment même, j’ai beau réfléchir, mais l’on ne fait sûrement pas pire. Je suis encore à peu près jeune, plutôt pas dégueulasse, et j’ai ce petit air mystérieux qu’ont tous les bikers. De plus, je suis débordant d’énergie. Et j’ai l’impression de tout gâcher avec cette bière, ce calendrier, et cette TV. Je ne peux me résoudre à être aussi casanier. Il faut que je bouge. Il faut que je profite chaque instant que la vie m’accorde. Mais faire quoi ? Traîner tout seul dans les rues de la ville ? Il me faut un acolyte. J’ai envie de boire un verre, mais si j’y vais en solo, j’aurai l’air d’un alcoolo de base, et tout bien réfléchi, ce serait encore plus pathétique qu’un vendredi soir devant la téloche.

J’attrape mon téléphone et après un bref instant de recherche dans mes contacts, j’ai bien envie proposer une sortie à Connor. Lui et moi sommes pareils en quelque sorte. Il n’aime pas parler de son passé, et j’ai pas grand-chose à dire sur le mien. Puis avec sa discrétion légendaire, s’il y a une quelconque demoiselle en recherche d’un mâle alpha dans les parages, il me laissera tenter le premier. Par contre j’ai intérêt à me tenir. Connor a une espèce d’influence sur moi. Le message envoyé fut assez bref : « Rejoins moi au bar habituel pour 21h30. J’ai besoin de ton aide ! » Bon, j’ai un peu menti. Je n’ai aucunement besoin de son aide. Mais je jouais sur l’esprit altruiste naturel de l’homme. Ou plutôt sa capacité à vouloir prouver aux autres qu’ils sont fiables. Pour les filles, la curiosité l’emporte. Même si elles le nieront, j’ai réussi à en attirer quelques-unes dans mes serres, de cette manière.

Un coup d’œil sur l’horloge pendu en face de la porte de garage, au-dessus du canapé en cuir, parsemé de trous et de tâches. Il m’en faut un nouveau. Et il est très exactement 19h ! Ce qui me laisse 2heures pour avaler un morceau, prendre une douche, et me préparer. J’ai largement le temps ! Je pourrai même me pavaner un petit peu dans la ville, avant de le rejoindre ! Enfin s’il daigne me répondre qu’il accepte de venir. J’aurai peut-être dû l’envoyer aussi à d’autres personnes, ce SMS… Trop tard. Ils ont sûrement déjà prévu autre chose.

Le repas fût d’une simplicité absolue. Une plâtrée de pâtes au gruyères et concentré de tomates, avec une tranche de jambon. Une mousse au chocolat pour tout dessert. Quant à la douche, en une dizaine de minutes elle était pliée. Le plus délicat fût de trouver des vêtements à la fois décontractés, à la fois classe. Je réussi à m’en sortir avec un jean et une chemise à carreau. Les cheveux tirés en arrière, le bouc remis en place, j’étais fin prêt.

Je regarde mon téléphone. Le bougre a accepté de me rejoindre. Il doit sûrement se douter que c’est juste pour picoler et draguer des demoiselles, si possible. Je rejoins la pièce principale et enfile ma veste en cuir, ainsi que mes boots. Je glisse une cigarette aux lèvres – mauvaise habitude de soirée – et rejoins ma moto après avoir ouvert le rideau métallique de ma maison. Une fois sorti, je referme ce dernier, puis démarre l’engin. Une Harley Davidson V-rod muscle de 2009 équivaut à une gamme pentatonique d’un quatuor de basse électrique en disto, le tout accompagné d’une marche militaire, orchestré par les chœurs de l’armée rouge. Le temps que la moto chauffe un tantinet, j’allume ma cigarette, pose le casque bol sur mon crâne et mets mes lunettes de soleil. Tant qu’à faire, autant profiter des derniers rayons de soleil pour me la jouer un peu. J’enclenche la première et m’enfui sur le bitume.

Je me balade çà et là, roulant doucement pour profiter de l’instant. Je me sens de nouveau acteur de ma vie, lorsque je conduis ma bécane. La route est mon bien le plus absolu. J’aime cette sensation de liberté, où l’on m’impose de prendre des décisions à chaque carrefour, et où je dois rester maître de mes reflexes. Moi et moi seul décide de ma destination.

Mais pour l’heure, j’ai un rendez-vous à respecter. Je rejoins le bar, stationnant ma bécane à reculons. J’ôte mon casque et mets mes lunettes dans ce dernier. J’entre dans le bar. Je suis en avance d’un quart d’heure. Ça me laisse le temps de m’imbiber de l’ambiance de la soirée. C’est plutôt calme, pour un début de week-end. Il faut dire qu’il est encore assez tôt.
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
avatar

4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Détecteur de mensonge. Connor arrive à percer les mensonges à travers un simple regard. Il sent quand on lui ment par une simple sensation et peux donc être très utile lors d'un interrogatoire.
Keith/Malik/ Amélia/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
614
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: B'soin d'une bière?   Lun 22 Mai - 11:15

 B'soin d'une bière?
Johnny & Connor
••••

La journée avait été plutôt normal pour le militaire. Entre les tours de garde et les missions, il n'avait pas de quoi s'ennuyer. D'autant plus qu'une bonne nouvelle leur était parvenu, concernant l'Alpha House et la libération immédiate des infectés.

Connor s'en était senti soulagé, même si cela voulait dire qu'il allait retrouvé Jake d'ici très peu de temps. Pour le coup, ça l'enchantait moins. Il n'avait jamais vraiment porté ce dernier dans son cœur. En règle générale, il s'entendait avec pratiquement tout ses collègues. Il n'était pas du genre à se montrer sarcastique ou même, méchant avec eux. Mais lui. Non, lui c'était différent. Il avait vraiment du mal à le supporter. Peut-être parce qu'ils ne voyaient pas les choses de la même manière. Ou alors, c'était le contraire. Le jeune militaire ne pouvait pas vraiment le dire avec exactitude.

Toujours était-il qu'il n'avait pas hâte de le retrouver. Malgré le fait qu'il s'était tenu au courant de son état, avec Carol quand il était allé lui rendre visite plusieurs fois. A partir du moment où il avait su qu'il allait bien, ça s'arrêtait là.  Il n'avait même pas prit la peine d'aller le voir directement pour prendre de ses nouvelles.

Enfin bref. Malgré cela, le garde était rassuré que cette histoire se termine enfin. Ou du moins, qu'ils puissent enfin tourner la page. La prise d'otage avait été un gros coup dur pour eux, et ils ne comprenaient toujours pas ce qui avait pu merder pendant la libération.

Après être partit du QG, Connor avait décidé de ne pas rentrer tout de suite à la maison. Il avait laissé ses affaires de boulot dans les vestiaires puis avait pris son sac de sport sur les épaules, afin d'aller courir un peu dans le parc voisin. Histoire de décompresser et parce que quand il courait, il oubliait tout. Même ses plus profondes inquiétudes concernant Poppy. Alors oui, il savait que c'était un peu idiot pour le coup. Les possibilités qu'il arrive quelque chose à sa petite sœur était maigre, quasi inexistant mais il ne pouvait s'empêcher, encore et toujours, de voir le mal partout. Surtout la concernant, car elle était de loin la chose la plus précieuse à ses yeux. Il ne supportait tout bonnement pas l'idée qu'il puisse lui arriver malheur. Pas après ce qui s'était passé au Pegasus. Il essayait de faire des efforts. Il le lui avait promis. Or, il lui arrivait encore parfois de la questionner où elle allait, et avec qui. Juste au cas où elle avait besoin qu'il vienne la chercher.

Frère poule? Oui. C'était évident toutefois, il avait toujours été comme ça avec elle.

Tandis qu'il courrait maintenant à travers le parc, sans aucun écouteur sur les oreilles, son portable vibra soudain dans la poche arrière de son jogging. Connor s'immobilisa, sourcils froncés, son cœur se mettant à battre plus vitre contre sa poitrine. Peut-être était-ce justement elle qui l'appelait? Non. A la place, il reconnut le numéro de son ami : Johnny. Qui lui demandait de le rejoindre au bar habituel parce qu'il avait besoin de lui.
- Merde. Dans quoi tu t'es fourré encore?

Convaincu qu'il lui était arrivé quelque chose. Peut-être une bagarre qui avait mal tourné ou autre, le jeune militaire serra la mâchoire. Ni une, ni deux, il fit demi-tour avec la ferme intention cette fois de lui prêter main forte. Il eut juste le temps de lui répondre un : "j'arrive" avant de retrouver sa voiture quelques mètres plus loin, direction la maison pour se changer avant d'aller au point de rendez-vous.

Contrairement à ce que son ami pouvait penser, il était bien loin d'imaginer que Johnny voulait juste picoler un peu et se mettre en chasse. Il commençait à le connaitre pourtant. Il aurait même dû s'y attendre quand il le retrouva à l'heure indiquée, près du comptoir comme si de rien n'était, adoptant même une attitude nonchalante.
- Hey, lança-t-il à son adresse tandis qu'il entreprit de le rejoindre. Tu m'as appelé? Qu'es-ce qui se passe?


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
 
B'soin d'une bière?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bière : La Bourbon
» Routine soin du visage
» Comment décapsuler une bière ?
» Bière : La Pélican / Pelforth
» Bière : La Bâton de Feu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: