Partagez | 
 

 Acting like a child (Keith&Jennifer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jennifer WaltersHumain modifié
avatar

She Hulk
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
She Hulk. Grande. Verte. Super costaud. Incassable.
Kate & Cindy & Mai
293
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Acting like a child (Keith&Jennifer)   Mer 3 Mai - 22:00

Acting like a child


Tu commences à t’impatienter. Tu commences à vraiment tourner en rond. Tu ne fais pas partie de ces personnes qui à peine elles avaient posé les pieds à l’alpha house voulaient en sortir. Surtout que tu y étais arrivée dans le coma. Mais voilà, le temps s’éternisait pour toi aussi et ta vie à l’extérieur te manquait. Etre h24 avec tes amis comme Pietro et Carol ne te gênait pas. Comme avoir fait la connaissance de Raven t’avait beaucoup plus. Avoir l’occasion de redécouvrir une nouvelle facette de Jake aussi, de voir qu’il avait grandi. Tout cela t’avait même beaucoup plus. Mais tu n’en pouvais plus. Le cabinet te manquait. Ton indépendance te manquait. Et plus encore : ton audition te manquait. Tu recommençais à entendre mais il fallait que la personne parle lentement et distinctement, ce qui s’avérait difficile quand votre interlocuteur est Pietro. Plus qu’on pourrait le croire. Comme s’il avait le diable au corps. Et puis, quand plusieurs personnes parlent en même temps, tu te retrouves perdues. Tu as l’impression d’être comme une enfant dans un pays étranger, qui ne comprendrait ni les subtilités d’adultes ni même les bases communes. Tu soupires. Tu aimes bien la salle commune, ça te fait sentir moins seule et te distrais pas mal mais aujourd’hui tu la supportes pas. Surement parce qu’ils y parlent tous en même temps et que tu n’arrives à rien suivre. Sans parler de ce sifflement aigue dans tes oreilles. Tu soupires à nouveau et rassembles tes affaires. Oui c’est malin ça : aller ailleurs. Tu voudrais te rendre à la salle de sport et défouler ta frustration sur un sac de sable mais tu es enfermée à l’Alpha House et de toute manière tu n’as pas encore le droit à ce genre d’exercice physique. Tu voudrais téléphoner à Betsy pour lui raconter ce drôle de rêve que tu as vu mais tu ne peux pas non plus, sachant bien que tu n’entendrais pas ce qu’elle te dirait. Tu voudrais voir Matthew aussi, envie qui t’enserre la poitrine depuis plusieurs jours. Tu te demandes si tu ne pourrais pas réussir à te faufiler jusqu’aux laboratoires pour espérer y trouver Brian Braddock. Tu savais qu’il travaillait ici. Tu savais même qu’il avait financé une partie des recherches. Mais tu n’avais pas réussi à le voir, tu te demandais même s’il n’en faisait pas un peu exprès comme s’il savait déjà pourquoi tu voulais le voir. En même temps… tu n’étais pas sure non plus d’avoir envie de discuter avec la pauvre personne qui avait du ressentir ta rage. Qui avait du vivre ton souvenir et sentir son corps « exploser » en cette créature géante. Cela t’avait semblé normal, comme si ça faisait partie de toi. Mais quelque chose te disait que les autres n’allaient pas le prendre comme cela. Tes dossiers sous le bras, tu hésites sur la marche à suivre dans le couloir quand un des personnels de l’Alpha House arrive vers toi. Un beau sourire sur tes lèvres, tu fais signe de la tête pour dire que tu écoutes. Tu lis sur les lèvres. Une visite. Pour toi. Ton cœur s’accélère. De la visite pour te sortir de ta morosité. Un sourire se pose sur tes lèvres alors que se formule l’espoir de voir Matthew. Enfin, tu serais contente peu importe qui vient te voir. Tu marches rapidement jusqu’à la salle de visite et pousse la porte avec un peu plus de force que tu ne te croyais capable de faire. Tu pensais pas avoir retrouvé tant de force. Une légère pointe de déception te traverse quand tu reconnais la personne et que ce n’est pas Matt. Mais en même temps, un sourire joyeux se pose sur tes lèvres alors que tu ouvres la bouche pour appeler cette personne. Keith ! Tu parcours les quelques mètres qui te séparent de ton ami et collègue de travail, bien que petit protégé serait plus véridique que collègue. Rapidement, tu le sers dans tes bras, choses que tu ne fais pas en temps habituel. Mais en temps habituel tu es pas coincée ici depuis plusieurs mois. Tu poses tes dossiers sur la table la plus proche et sort discrètement ton calepin de ta poche, pour si tu n’arrives pas à suivre ce qu’il dira, qu’il puisse te l’écrire. Tu vas bien ? Tout le monde va bien ? Les affaires se passent bien au cabinet ? Tu te rends comptes que tu parles beaucoup trop vite pour pouvoir entendre ce que tu dis toi-même. Tu mets ta main devant ta bouche, rougissante comme à ton habitude, pour montrer que tu t’excuses. Doucement de la tête, tu le supplie de te répondre. Etre enfermé ne te va guère, c’est certain.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
882
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Acting like a child (Keith&Jennifer)   Ven 26 Mai - 15:51


Acting like a child

FT. Jennifer

Enfin, Keith s'était décidé à aller voir Jenni. Cela lui avait prit un petit peu de temps. Beaucoup même alors qu'il n'avait cessé de revenir sur ses décisions. A chaque fois, quand il se retrouvait devant l'Alpha House, son cœur se mettait à tambouriner contre sa poitrine. Il s'immobilisait devant ce haut bâtiment, sourcils froncés et mains tremblantes, dans l'incapacité de faire le premier pas. C'était très étrange. Comme s'il avait trop peur de retrouver ses amis dans un état plus qu'inquiétant. A moins qu'il était juste effrayé par sa propre réaction. Il venait à peine de perdre son grand père, il ne tenait pas spécialement à affronter de nouveau le deuil en face. Même s'il se tenait régulièrement aux nouvelles, par le biais d'autre personne. Comme Matthew ou Karen par exemple.

Pourtant, il n'était pas du genre démonstratif. Il n'était pas du genre à dire à quelqu'un qu'il l'appréciait, pour la simple et bonne raison que ce n'était pas vraiment son style. Il cachait bien souvent ses sentiments, préférant le contrôle au lâcher prise. Mais là. Il se sentait enfin prêt à y aller. Peut-être, parce qu'il avait déjà sauté le pas en allant rendre visite à Albert quelques jours plus tôt. Le voir l'avait quelque peu rassuré. Certes, ce dernier n'était pas au meilleur de sa forme or, il était en vie. Fatigué, lassé mais vivant. Ce qui lui avait enlevé un peu cette boule d'angoisse qui s'était formé dans sa gorge.

Après sa journée de boulot, le jeune avocat était vite fait rentré chez lui afin de se changer. Il avait prit une douche et avait opté pour des vêtements un peu plus confortable avant de monter cette fois dans sa voiture, direction Krölik.

Le trajet se passa d'ailleurs dans le plus grand silence. Il n'alluma pas sa radio. Il préféra se concentrer pleinement sur la route, même s'il se laissait parfois submerger par quelques pensées fugaces. Cependant, il se donna une claque intérieure quand son esprit partait beaucoup trop loin, se souvenant du jour où il avait renversé Maddie après avoir passé ses nerfs sur les autres conducteurs. Il ne voulait pas que ce genre d'accident se reproduise. Il se sentait toujours coupable de l'avoir blessé, même légèrement. Malgré le fait qu'elle ne cessait encore de lui dire que ce n'était pas grave et que ce n'était pas seulement de sa faute.

Un léger sourire étira ses lèvres, se disant qu'il ne méritait pas autant de gentillesse de sa part. Prenant une grande inspiration, Keith se redressa et reporta toute son attention sur le paysage qui défilait maintenant devant ses yeux. Une fois arrivé, il se gara sur le parking, laissant tout objets susceptibles de ne pas passer à l'accueil avant de se diriger enfin d'un pas certain vers l'Alpha House, et sa salle de visite aussi petite qu'une cellule de prison.

Une fois qu'il fut fouillé de la tête au pied, on le mena dans cette pièce étriquée qui le rendait toujours aussi mal à l'aise. Fort heureusement, Jennifer ne tarda pas à apparaitre, lui soutirant un sourire rassuré. Elle semblait aller beaucoup mieux. Même si son regard trahissait une forte fatigue. Le jeune avocat était heureux de la retrouver debout après avoir passé des semaines et des semaines à attendre son réveil, quand elle se trouvait encore dans le coma. Il allait lui faire la bise quand cette dernière le prit carrément dans ses bras, le saluant avec enthousiasme.

Surpris, Keith resta quelques secondes immobile, ne sachant comment réagir sur le coup. Toutefois, il finit néanmoins par se détendre et rendit son accolade avec plaisir, passant une main derrière son dos avec délicatesse.
- Ça fait tellement plaisir de te voir, murmura-t-il d'une voix rauque en se détachant d'elle.

Plus qu'une simple collègue de travail, elle était aussi son amie. Une proche amie qui en plus, lui avait donné sa chance dès son arrivé ici. Car c'était grâce à elle s'il avait une place aujourd'hui à Nelson & Murdock Law Office. Sans son soutien, peut-être serait-il toujours en recherche d'emploi. Il lui devait beaucoup. Tout en passant une main sur sa nuque, puis entremêlant ses doigts dans ses cheveux, le jeune avocat marqua un temps d'arrêt avant de lui répondre avec un même sourire :
- Ça va. Enfin, on a tous hâte que tu reviennes au cabinet. Sans toi, c'est un peu le bordel, il faut l'avouer.  Gabriel n'est toujours pas retourné au travail et on a dû mal à garder Matthew en place. Tu nous manque. Beaucoup.

Un léger silence s'installa, au terme duquel l'homme lui demanda à son tour :
- Et toi comment vas-tu? Tu tiens le coup ici? Je t'aurai bien emmené quelques dossiers mais très franchement, ce n'est pas raisonnable. On espère tous que tu reviennes en pleine forme et parfaitement reposée.


(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Jennifer WaltersHumain modifié
avatar

She Hulk
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
She Hulk. Grande. Verte. Super costaud. Incassable.
Kate & Cindy & Mai
293
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Acting like a child (Keith&Jennifer)   Jeu 27 Juil - 23:00

Acting like a child


Si j’avais toujours apprécié voir du monde, dans l’ennui total de l’alpha house, cela prenait encore une saveur différente. Une saveur d’un peu plus exceptionnelle, surtout quand ce n’était pas quelqu’un qui venait tous les jours ou presque comme ma famille. Alors quand je passais la porte de la salle de visite pour voir Keith, je ressentis une joie qui était bien différente de quand je le voyais simplement au cabinet. Bien entendu, il y avait la légère amertume de ne toujours pas voir le visage d’Amadeus, faisant la moue parce qu’il devait attendre dans cette pièce close. Il y avait toujours la légère pointe d’amertume de devoir les voir dans cette pièce là. Mais il y avait quand une grande satisfaction et un plaisir que je ne cachais pas à voir mon petit protégé me rendre visite. Si bien que, à sa surprise et même à la mienne d’une certaine manière, je ne lui fis pas la bise comme je le faisais habituellement mais je le pris dans mes bras. Me rendant compte que j’avais gardé mes dossiers dans mes bras, j’allais me reculer quand je le sentis se détendre. Alors, laissant mon instinct de grande sœur qui n’a pas réellement de frère prendre le dessus, je ne rompais pas le câlin. Après tout, j’étais contente de voir qu’il l’acceptait. C’était Keith, ne l’oublions pas. J’entends qu’il parle, notant que sa voix me parait plus grave que d’habitude sans savoir si elle l’est vraiment ou si c’est moi qui délire à cause de ma faible audition. Je crois qu’on comprendre qu’il est content de me voir mais je ne suis pas bien sure de ce que j’entends. Je me détache de lui et pose tout ce que j’ai dans les bras sur la table la plus proche avant de le harceler de question, n’arrivant pas à les retenir. Mais j’ai besoin de savoir. J’avais pas forcément poser trop de questions à Foggy ou Matthew, ne voulant pas les inquiéter et n’ayant pas non plus la même relation qu’avec Keith. Mais j’avais trop envie de savoir surtout que je n’avais pas vu grand monde dernièrement. Enfin grand monde de l’extérieur et donc du cabinet parce que du monde dans l’alpha house il y en avait toujours et beaucoup vu que nous étions un certain nombre de personnes placé en quarantaine. Ecoutant les réponses de mon ami, je retire ma main de ma bouche pour lui montrer mon sourire quand je devine, en lisant sur ses lèvres, qu’il me dit qu’ils ont hâte que je revienne au travail. Aaaah ! Le cabinet. Keith, Gabriel, Franklin, Matthew et Karen. Qu’est-ce que je ferais sans eux ? Je m’ennuierais beaucoup plus, bien que la présence de Amadeus dans ma vie était contraire à la notion d’ennuis. Et je serais peut être bien au chomage ou dans un cabinet qui me conviendrait moins que celui-ci. Mais ce qu’il me dit après me fait grimacer. Gabriel. Je ferme les yeux 30secondes en écoutant. Matthew tient jamais en place, lui je m’inquiète pas. Mais Gabriel… oui je m’inquiète. Parce que je sais qu’il a été blessé pas mal et je sais que tout n’a pas toujours été facile pour lui dans le passé. Et encore j’ai conscience de ne savoir qu’un petit bout. Je souris à Keith, doucement. Tout va rentrer dans l’ordre bientôt. Mon ton est celui d’une promesse même si je suis pas sure de pouvoir faire grand-chose pour cela ou de quand je sortirais d’ici. Vous me manquez aussi. Je tente d’articuler le plus clairement que je peux. Je n’ai pas osé dire à Keith que j’ai du mal à entendre et comprendre ce qu’il me dit pour le moment, je me force. Il faut que j’entraine mon audition de toute manière. Je lève les sourcils en écoutant la suite. Pas raisonnable ? Non mais oh, Keith Ferell ! Ni mon médecin ni moi ! Je peux encore décider toute seule. Mais je ne relève pas, je me contente de rougir comme toujours. Ici ça va… Le plus gros risque est de mourir d’ennui. Faux. Je dormais toujours pas de ce que j’avais vu, de mes souvenirs et de ceux de Brian, quelques temps plus tôt. Mais ça, je n’allais pas en parler à Keith. Parce que… brrrr ! Sentant un frisson me parcourir, j’essaye de cacher tout cela par autre chose que mes rougissements habituels. Je prends le stylo qui accompagne mon carnet et je joue avec, distraitement plus par réflexe qu’autre chose. Faut pas s’inquiéter pour moi. J’ai pu reprendre le sport. Je suis guérie. Y a plus qu’à sortir d’ici. Bon j’avais repris le sport mais pas encore la boxe, il ne fallait pas pousser. Mes côtes étaient pas encore toutes resoudées. Mais l’idée était réellement que personne s’inquiète. Un petit mensonge pour cela ne faisait pas de mal non ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
882
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Acting like a child (Keith&Jennifer)   Ven 29 Sep - 14:53


Acting like a child

FT. Jennifer

Tout en s'asseyant sur une chaise, Keith regarda brièvement les alentours. La dernière fois qu'il était venu ici. La seule et unique fois. C'était pour voir Albert. Tout comme avec Jenni, il avait mit d'ailleurs un certain temps avant de se décider à venir. Comme si. Comme si une peur muette l'emprisonnait, là, quelque part. Depuis la mort de son grand père.

C'était étrange. A expliquer comme à comprendre. Il n'était pas du genre, pourtant, craintif. Il se sentait juste extrêmement nerveux, en colère la majorité du temps. Mais en aucun cas, il était peureux. Juste que... Juste que. Oui. La peur de voir ses proches mourir l'inquiétait plus que de raison. Il se sentait toujours aussi coupable pour Andréas. Coupable de ne pas avoir été présent lorsque ce dernier avait rendu son dernier soupir. Coupable également de ne pas avoir assisté à ses funérailles. Après tout, c'était son unique famille. C'était la seule personne a l'avoir toujours compris, et poussé a allez plus loin dans ses objectifs.

Bref. Entre ça et ce qui s'était passé au Pegasus. A ses amis. Même à Gabriel qui, pourtant, était son pire ennemi. Il se sentait inexplicablement inquiet. En situation perpétuelle de stress au point de pousser sa nervosité à son sommet.

Quittant le court de ses pensées, le jeune avocat reporta toute son attention sur Jenni. Un sourire étirait ses lèvres mais ça se voyait, tout de même, qu'elle était fatigué. Qu'elle se remettait doucement de ses blessures. Elle le rassura néanmoins en lui disant que tout allait bientôt rentrer dans l'ordre et Keith hocha doucement la tête, ajoutant de sa voix grave mais plus basse que d'habitude. Car, d'après Albert. Et maintenant, Jenni. Le jeune avocat ne savait pas non plus quand ils pourront sortir d'ici. C'était comme si, leur vie était en suspens. Ce qui devait être particulièrement angoissant pour toutes les personnes qui se retrouvaient coincé à l'Alpha House.
- Ouai. Vivement bientôt alors. Que tu puisse à nouveau nous engueulez Gabriel et moi.

Lors de leurs précieux moments, à s'insulter pour un rien. Enfin, si cet enflure repointait un jour le bout de son nez au cabinet. Ce qui, pour le moment, n'était pas sûr. A cette pensée, l'homme se racla la gorge et se massa la nuque, parce qu'il est tout de même assez inquiet pour lui. Pour son silence. Chose, bien sûr, qu'il refusait d'admettre car c'était trop chelou pour lui de ressentir tout ça. Et bordel. Non. Il n'assumait pas. Pas pour son collègue en tout cas.
- Enfin si ce co... si Monsieur arrêtait de jouer les abonnés absent en ce moment, se contenta-t-il de murmurer, en passant outre ses préoccupations. Malgré qu'il se promettait intérieurement de vérifier si ce dernier était toujours vivant. Quand même. Juste au cas où.

Un silence. Un silence passa au terme duquel, il lui demanda si ça allait. Si elle tenait le coup. Il avait bien noté une certaine différence au son de sa voix. Mais il n'avait pas réalisé tout de suite qu'elle avait du mal à entendre. Il fronça alors légèrement les sourcils, surpris. Or, quand Jenni lui sortit que le plus gros risque était de mourir d'ennui, il laissa échapper un rire, ajoutant aussitôt :
- J'imagine bien. En tout cas, je suis content d'entendre ça.

C'est alors qu'il réalisa une chose. Une chose qu'il n'avait pensé jusque là. Le fait qu'elle avait un carnet, un stylo. Le changement de voix. Mais bien sûr. Albert lui en avait parlé. Comment avait-il pu oublié ce détail. Il lui avait pourtant expliquer qu'elle était sourde à cause de l'explosion. Se mettant une claque intérieure, Keith se redressa, se confondant soudain en excuse.
- Oh mais quel con. On m'a dis pour...

Il marqua une courte pause, se massant nerveusement la nuque avant de reprendre en articulant le plus possible.
- Pour ton problème à l'oreille. Désolé. Je peux écrire si tu préfères?


(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Jennifer WaltersHumain modifié
avatar

She Hulk
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
She Hulk. Grande. Verte. Super costaud. Incassable.
Kate & Cindy & Mai
293
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Acting like a child (Keith&Jennifer)   Lun 9 Oct - 12:25

Acting like a child


Me voulant rassurante, et voyant bien que Keith était visiblement plus dans la tourmante que moi, je lui glissais que tout allait bientôt s’arranger. Je l’affirmais avec une certitude que je n’avais pas réellement. Après certains choses s’étaient réellement déjà arrangées alors pourquoi penser que le reste n’irait pas aussi ? Après tout, mon audition allait beaucoup mieux maintenant et les docteurs disaient que ça allait encore s’améliorer dans les temps à venir. Je ne mentais donc pas en disant que ca irait bientôt mieux que maintenant. Même si je savais que Keith parlait de mon enfermement à l’alpha house et non de ma surdité. D’ailleurs il enchaina en disant que vivement que je sorte pour les gronder lui et Gabriel. Je ne pus m’empêcher de pousser un soupire et de lever les yeux au ciel en entendant ça. Franchement, c’est quelque chose qui ne me manque pas. C’était surement la chose que j’appréciais le moins au travail. Si j’avais abandonné de les faire s’aimer ces deux là, je continuais d’avoir espoir de ne plus les entendre se crier dessus à longueur de temps. J’étais pas spécialement du genre à aimer devoir faire la morale et réprimander les gens. Je passais assez de temps à parler de légalité, de ce qu’il faut ou ne faut pas faire avec mes clients pour ne pas avoir à le faire avec mes collègues. Mais Gabriel et Keith arrivaient à me taper sur le système comme rarement. Du coup, je m’énervais, je hurlais et je m’en voulais derrière, même si je ne leur disais pas cette partie là. Sauf que c’était visiblement plus fort que Keith. S’il arrêtait de jouer les abonnés absents ! Keith bordel, il ne joue pas ! Quasi tous ses proches ont été blessés, plus ou moins gravement, au Pegasus. Forcément que Gabriel ne devait pas aller pour le mieux en ce moment et qu’il n’avait pas forcément la tête à aller travailler dans ce genre de moment. Qui pourrait bien lui en vouloir pour ça ? J’aurais bien dit personne mais c’était sans compter sur Keith. Tu devrais plutôt aller prendre de ses nouvelles. Histoire de s’assurer qu’il n’y a rien de plus grave que ce que l’on sait déjà ! J’avais l’impression de parler à un enfant de cinq ans et de le gronder. Je n’aimais pas ça le moins du monde. Mais quelqu’un devait bien le faire visiblement et ce quelqu’un était moi. Des fois j’en voulais un peu à Matt et Foggy de gentiment me laisser gérer ça. Mais ils avaient raison : c’était moi qui avaient ramené ces deux là dans le cabinet. Mais bon, nous écartons rapidement le sujet. Ou plutôt : tant qu’il n’ajoute rien je n’avais pas plus de raison que cela de râler. Et heureusement, j’étais là pour me reposer et le plus gros repos dont j’admettais avoir besoin c’était de leur prise de bec. Je souris quand il me demande comment je vais. Comme je lui dis, selon moi, ce que je risque actuellement le plus c’est de mourir d’ennui. J’avais beau finir par obtenir des garçons d’avoir quelques dossiers du boulot, c’était toujours pas ça non plus. Mon bureau me manquait. Aller au tribunal me manquait. Amadeus aussi me manquait, ce sale gosse qui ne venait pas me rendre visite. Même mon lit me manquait, pourtant c’était pas comme si je le voyais souvent. Soudain Keith se redresse. Je fronce les sourcils, me demandant quelle mouche a bien pu le piquer. Puis à son début de phrase coupé, je comprend. Je souris, me voulant rassurante mais je vois bien qu’il est mal à l’aise. Je secoue la tête. Ne t’inquiète pas pour ça. Je t’entendrais pas, je l’aurais déjà dit. Quoique… quand j’entendais pas au début, je ne parlais pas vraiment non plus mais ça c’était encore autre chose. Tant que y a pas trop de bruit autour et que tu penses à articuler c’est bon. Je garde le carnet par… habitude, on sait jamais. Souriante, je hausse les épaules pour lui signifier que vraiment ce n’est rien même si je doute qu’il y croit réellement.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
882
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Acting like a child (Keith&Jennifer)   Jeu 23 Nov - 14:41

 

 Acting like a child

FT. Jennifer
   

   
"Franchement, c’est quelque chose qui ne me manque pas." A ses dires, Keith glissa nerveusement une main derrière sa nuque, l'air gêné. C'est vrai que Jenni devait faire la police entre lui et Gabriel. Constamment. En permanence. Ça devait être épuisant à force. Car le jeune avocat avait conscience qu'ils étaient loin d'être facile, l'un comme l'autre. Bien souvent, ils partaient dans les extrêmes et ouai, la pauvre devait souvent s'interposer pour ne pas que ça aille plus loin entre eux. Du genre à s'étriper en plein milieu du cabinet. Même si bon. Malgré tout leur défaut, malgré toute la haine qu'ils éprouvaient l'un envers l'autre, ils savaient aussi se tenir devant les clients.

Pour être franc, c'était peut-être même la seule à pouvoir les museler tout les deux. Faut dire qu'ils lui devaient beaucoup. De son côté, c'était grâce à elle que le jeune avocat avait pu entrer au cabinet. C'était grâce à sa confiance, à son soutien inébranlable qu'il avait pu intégrer l'équipe malgré son manque d'expérience. Il lui en serait toujours redevable pour ça. Car sans elle, qui sait où il en serait aujourd'hui. Peut-être serait-il toujours en train de chercher du boulot. Qui sait. C'est pourquoi, tout en glissant ses doigts dans ses cheveux, il murmura un :
- Ouai, je suis désolé.

Avant de marquer un court silence. Oui, il était désolé. Sincèrement. Il était désolé de ne pas réussir à se retenir dès qu'il voyait Gabriel dans son champ de vision. Il était désolé pour son comportement  à la con. Tout ça parce que ouai, il ne supportait pas de voir la gueule de l'autre de bon matin. C'était un peu compliqué à expliquer mais oui. Jamais il n'avait éprouvé autant de colère envers quelqu'un. Au point de le haïr sans raison valable. Lui qui, de nature était déjà très nerveux. Au point de partir facilement au quart de tour. D'ailleurs, il ne put s'empêcher de faire encore une réflexion à son sujet, ce qui fit sortir quelque peu Jenni de ses gonds.

Bon. Ok. Il n'avait pas pu s'en empêcher. Le pire, c'est qu'une part de lui était inquiet. Même s'il préférait mourir étouffé plutôt que de se l'avouer. Lui aussi se demandait si tout allait bien. S'il était toujours vivant en gros. Par ailleurs, l'avocate essaya de le secouer en lui disant qu'il ne jouait pas, qu'il avait vu quasi tous ses proches se faire blesser au Pegasus et rajouta qu'il devrait plutôt aller le voir pour s'assurer de son état plutôt que... Plutôt que de cracher sur sa gueule, une fois de plus. Une fois encore. Une fois de trop.

Elle ne l'avait pas dit de cette façon mais c'était tout comme. La tête baissée, Keith se renfrogna, se contentant de ronchonner.
- Mmm.

Il se pinça les lèvres, mal à l'aise. Puis, passa de nouveau une main sur sa nuque, l'air agité avant de se souvenir soudain de ce que Albert lui avait dit, concernant sa surdité. Il s'excusa aussitôt, lui proposant d'écrire si elle préférait. Or, elle le rassura assez vite, lui disant que tant qu'il n'y avait pas trop de bruit et qu'il articulait, ça devrait aller. Rassuré, il hocha la tête, un léger sourire au coin des lèvres.
- Ok, n'hésite pas à me le dire sinon.

Un nouveau silence. Un bref regard aux alentours. Ça lui faisait plaisir de la voir mais il avait toujours cette impression de malaise concernant cet endroit. C'était bizarre. La salle de visite lui faisait vraiment penser à une prison. A cette pensée, son cœur se serra et ses muscles se crispèrent. Légèrement. Tout en secouant la tête, il prit alors une grande inspiration et focalisa toute son attention sur Jenni pour lâcher d'une voix rauque, un peu coupable :
- Concernant Gabriel... tu as raison. Je vais tâcher d'aller le voir pour s'assurer qu'il va bien. C'est promis. Mais. Je t'avoue que je sais pas comment m'y prendre avec lui. Je veux dire... Je dois me comporter comment à ton avis? Histoire qu'il ne me balance pas la porte au nez.
   
(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Acting like a child (Keith&Jennifer)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Acting like a child (Keith&Jennifer)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duel Jane Austen n°8 - Jennifer Ehle vs Keira Knightley
» [Ablow, Keith] Psychopathe
» [Chrnonique] Jeremiah Harm - Keith Giffen et Alan Grant
» [Johnston, Jennifer] De grâce et de vérité
» Roberson Jennifer - La ballade d'Homana - Chroniques des Cheysulis T2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: KRÖLIK :: Alpha House :: La salle de visite-
Sauter vers: