Partagez | 
 

 Night of the Nigths [Kanna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
315
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Night of the Nigths [Kanna]   Dim 7 Mai - 20:16



 Night of the Nigths
Kara et Anna
Je ne l’avais pas vue depuis plusieurs jours, me laissant ce regret de ne pas avoir su tenir cette promesse que j’avais accompagnée d’un baiser. J’avais peur que la jeune Killgrave ait cette impression que je m’étais moqué d’elle que ce baiser en fin de compte de n’avait été rien de plus qu’un simple baiser. Pourtant, je m’étais posé toute sorte de questions sur nous deux. Je m’étais posé ces questions qui traînaient dans ma tête et que j’avais exprimées à mon meilleur ami, lui livrant plus de choses que j’aurais voulues. Je lui avais livré mes craintes sur elle et moi, lui avait raconté ce qui se passait et les risques que cela pouvait être. Et malgré tout ce qu’il m’avait dit, je ne pouvais m’empêcher de continuer à me poser ses mêmes questions sur une future relation en la jeune femme qui occupait mes pensées et moi.

Et aujourd’hui, c’était la fin de la quarantaine, enfin, elle allait pouvoir sortir. J’allais pouvoir la voir en dehors de ces murs, froids et austères si elle voulait bien encore me voir. J’espérais qu’elle veuille bien encore me voir. Je savais qu’on allait surement l’emmener fêter sa sortie, que ses amis ne laisseraient pas seuls sa première soirée de liberté. Et j’étais un peu prêt sur de savoir ou ils l’emmèneraient. Cela n’était pas vraiment une bonne idée d’aller dans le même bar, d’être près d’elle alors que les autres étaient là en sa présence. Mais j’avais cette envie e la voir, même si je devais rester à plusieurs mètres. Rien que de la voir, me suffirait amplement et quand autres, ils étaient un risque que j’étais prête à affronter.

Alors, cette fois, j’étais sortie du Q.G d’hydra, faisant voler les papiers des projets qu’on m’avait confiés, car j’estimais que de toute manière, j’étais restée bien trop longtemps entre les murs d’hydra. Quelques personnes m’avaient demandé où j’allais et j’avais sorti d’un ton rageur « J’ai besoin de sortir. » Pour faire genre que j’étais de mauvaise humeur et qu’il ne fallait pas m’approcher. Après quoi, j’étais sortie, j’avais enfourché ma moto, laissant mon casque au Q.G et parti en ville dans le centre d’Hammer Bay au Jarvis. C’était l’endroit où la plupart des personnes que je connaissais allaient et j’étais presque sûre que Kara y serait. Je n’hésitais pas à accélérer sur la route me fichant bien des limitations de vitesse à certains endroits, peut être guidé par cette impatiente de la revoir.

Cela me prit quelques minutes pour arriver à destination, une fois arriver en pleine ville, j’avais ralenti la cadence et une fois le Jarvis en vu, je m’étais garée. Je me dirigeais vers le bar, me mettant au comptoir. Si Kara était là avec les autres, je ne voulais surtout pas lui créer des ennuis, je voulais juste la voir. Et quand je la vis, un verre la main, j’eus ce sourire qui éclaira mon visage heureux de la voir hors des murs de l’alpha house. Mon cœur se souleva en la voyant rire avec ses personnes du shield. Je commandais un verre lançant des regards discrets vers elle. Heureuse simplement de la voir, même si j’avais aimé pouvoir m’approcher plus d’elle. Et pourtant, ce n’était pas l’envie que me manquait de m’avancer de la rejoindre et à nouveau l’embrasser et cette fois plus longuement que la dernière fois. Puis je sortais mon téléphone lui envoyant un message pour lui signaler ma présence.

Je ne m’attendais pas à ce qu’elle vienne me voir. Je voulais juste qu’elle sache que j’étais là, juste lui montrer que même si je n’avais pas su revenir la voir, j’étais toujours là et que je ne l’avais nullement oublie. Qu’elle sache que j’étais contente qu’elle ne soit plus là-bas.


Codage par Emi Burton


SMS:
 
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Dim 7 Mai - 20:41

Elle avait eu le droit de sortir, enfin. Ils avaient trouvé la solution à leur problème, un vaccin, quelque chose qui avait fait que. Finalement, le complot qu'elle avait doucement fomenté avec Scott avait été brutalement avorté, pour du mieux. Des questions restaient en suspend, évidemment, des doutes qui trônaient toujours dans l'esprit de la jeune femme. Mais maintenant qu'elle avait l'autorisation d'être libre, de pouvoir regagner sa vie, son quotidien, son travail, Kara se sentait bien plus légère.

Son retour au bureau en compagnie de Khon la soulagea. Toujours honteuse de ce qui était arrivé, anxieuse à l'idée de heurter des sensibilités et de passer pour une traitresse, tous deux s'étaient entendus pour faire profil bas, ou au moins agir comme si de rien n'était. Mais leur équipe avait sorti le grand jeu, heureux de les revoir soignés reprendre du service. Les questions fusèrent : cinq mois d'absence, c'était énorme pour eux. Tous étaient curieux de savoir ce qu'il s'était passé au sein de l'Alpha House.

Si Khon décida d'esquiver les questions, Kara n'eut pas vraiment cette opportunité. Elle jura à tout le monde d'en parler, d'expliquer, mais pas dans l'immédiat. Rendez-vous fut pris auprès de tous ses collègues, lui faisant promettre de venir boire un verre avec eux le soir-même pour célébrer comme il le fallait son retour au sein de l'équipe. La brune avait l'impression qu'un nouveau départ s'amorçait pour elle, sans savoir si elle le méritait concrètement.

Faisant taire ses angoisses, elle fit mine d'être à son aise jusqu'au soir, ou ils prirent tous leurs aises au Jarvis. Entre les verres et la discussion, Kara eut l'occasion de participer aux conversations, tout en reprenant contact avec la réalité et la normalité. Loin d'elle, les examens quotidiens, les prises de sang, l'attente, l'impatience et cette impression de secret inavouable qui pesait sur ses épaules. Vraiment, loin ? Une pensée pour Anna lui arracha un petit sourire. A la fois heureux et gêné, ce sourire traduisait le trouble qu'elle éprouvait à l'intérieur.

Son téléphone vibra. Un premier message, de son père, lui demandant de passer à la maison le lendemain pour qu'ils puissent profiter d'elle avec sa mère, faire le point sur tout ça. Puis, un second, qui lui fit immédiatement redresser la tête. Dans cette foule de gens, avec les éclats de rire et les questions qui fusaient vers elle, la brune chercha au sein de cette masse de monde la tête brune qui lui avait adressé ces quelques mots. Impatiente, comme une enfant à qui on venait de promettre des sucreries, mais aussi anxieuse de ce que tout ça pourrait donner.

Elle tapota sur son clavier distraitement quelques mots.

Code:
On se retrouve après ?

Le temps d'envoyer le SMS, elle fit un maigre sourire. Ça sonnait comme une promesse. Elle espérait forcément un oui. Elle voulait voir Anna, pouvoir lui parler, la prendre dans ses bras, et... tirer les choses au clair sur ce baiser. Mais une main sur son épaule l'arracha à cette petite bulle de bonheur. Kara releva le nez vers son collègue, Manny, qui jeta un regard à travers la foule en désignant une personne...

« Qu'est-ce qu'elle fait là celle-là ? » Demanda-t-il avec une moue dégoûtée et contrariée. Et sans comprendre, trois de son groupe s'approchaient déjà d'Anna pour obtenir des réponses...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
315
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Dim 7 Mai - 23:10



Night of the Nigths
Kara et Anna
Je prenais mon verre évitant de trop regarde la table de Kara. Je ne voulais pas que les autres puissent voir quoique ce soit entre elle et moi. Cela avait quelque chose e frustrant d’être si près d’elle et ne pas pouvoir être véritablement à ces côtes. C’était comme une lutte incessante pour ne pas faire un mouvement de trop, lui accorder un regarde trop significateur. Je ne pouvais pas me permettre qu’on puisse comprendre que j’étais là juste pour elle, alors des petits messages étaient la seule manière pour lui dire que j’étais là et que j’étais heureuse qu’elle soit sortie de cet endroit. Je sentis mon GSM vibre alors que je buvais cul sec mon verre de tequila. Je regardais eu un sourire en voyant son message auquel je lui répondis, me mordillant légèrement la lèvre inférieure.

SMS a écrit:

Éclipse-toi et je te rejoins chez toi.

Le barman voyant mon sourire me demanda si je passais une bonne soirée et sans vraiment y réfléchir que je lui disais un qu’elle semblait être meilleure que je ne l’avais cru. Et quand j’y réfléchissais juste le faite de savoir que je retrouve Kara plus tard était suffisante pour que ma soirée soit des meilleurs, balayant cette si petite distance n’avais pas vraiment d’importance. J’apprêtais à sortir mon argent de ma poche après avoir demandé un deuxième verre quand les idiots qui accompagnaient Kara arrivèrent près de moi. J’entendis un premier « Hè ! » Sur un ton agressif. Je soupirais, car je savais pertinemment ce qui allait se passer. Puis un « Qu’est-ce que tu fous là ». Je levais mon verre en leur disant sur un ton détaché « Je bois. » Puis j’avalais le continu de mon verre. Un autre répondit avec un ton si méprisant que je n’avais qu’une envie lui faire rencontrer le comptoir « Tu n’as rien à faire ici. » Mais au lieu de ça, je prenais clairement sur moi tout en lui répondant sur un ton tout aussi méprisant. « C’est un lieu ouvert à tout le monde que je sache. »

Je n’aimais vraiment pas cette situation, cela me mettait dans une position qui m’était des plus inconfortable, ainsi que Kara. Mais à leurs yeux, je n’étais qu’une moins-que-rien qui n’avait pas sa place ici du moins pas en leur présence et certainement pas en ce premier jour de liberté de Kara. D’ailleurs, il me fit encore une fois clairement sentir que je devais partir en me disant encore une fois « On ne veut pas de traite ici. » Je pris donc une mine faussement offusquée, faisais signe au barman de me resservir un verre tout en répliquant sur un ton acerbe « ouuhhh ça c’est dur. » Je n’aimais clairement pas ça, leur répondre de cette manière, faire comme si j’étais la méchante dans toute cette histoire et qu’il avait raison d’essayer de me faire partir de cet endroit. Car je rajoutais avec un immense sourire et assumant totalement cette couverture qu’on m’avait demandé d’assumer « Et tu sais quoi. Si c’était à refaire, je le ferais. » Je ne montrai aucun remords dans ses actes qu’on me prêtait, et je jouais admirablement bien mon rôle de petit opportuniste. J’évitais soigneusement Kara, car je savais que je ne pourrais surement pas garder cette attitude en la regardant dans les yeux, que je me sentirais mal de me faire passer pour cette personne que je n’étais pas. Alors je continuais ma petite conversation avec les autres, mais une autre personne commençait à parler de Kurt et de Raven, et là, ça devenait plus tendu de me retenir de foutre mon point dans la figure de l’autre crétin « Tu es une honte pour ta mère et ton frère. Je comprends qu’ils te renient. » Je serais les dents fermait les yeux en essayant de me convaincre que déclencher une bagarre ici ne serait pas des plus malin. Je redemandais encore un verre répliquant sèchement « dis-moi… C’est de ta mère que tu tiens ta connerie. »



Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Dim 7 Mai - 23:32

Elle n'avait même pas eu le temps de retenir qui que ce soit pour empêcher le pire d'arriver. Juste quelques mots qui tombèrent dans le néant absolu, alors qu'elle disait que ça ne valait pas la peine de gacher cette soirée pour si peu. Mais les mots de ses compagnons d'armes étaient durs, tranchants, ne souffrant d'aucun refus :

« C'est elle qui gâche la soirée en se pointant ici, t'as pas à supporter ça. » Souffla Manny avec une mine clairement fâchée.

Et la joute verbale commença, alors que Kara se trouvait non loin, et prise entre deux feux. Elle aurait aimé que pour cette première journée de liberté, ne pas avoir à affronter un moment aussi éprouvant psychologiquement. Devoir faire semblant de détester Anna, de ne pas savoir qu'elle sacrifiait sa vie et son quotidien pour eux. C'était dur, et elle avait déjà très envie de disparaître. Heureusement que l'infiltrée n'était pas en reste au niveau de la répartie, même si Kara savait qu'elle allait sérieusement devoir la mettre à mal pour rester crédible à leurs yeux.

« Tu devrais pas imposer ta présence à Kara. C'est à cause des tiens si elle s'est retrouvée enfermée cinq mois. T'as donc absolument plus aucun respect pour personne ? » Rétorqua Tony froidement, faisant fi de la remarque d'Anna sur la connerie supposément héritée de sa mère.
« Les gars, ça... » Kara fut interrompue net :
« On devrait l'arrêter. » Suggéra Manny avec une mine sérieuse.

Justement ce que Kara ne voulait pas :

« Elle vaut même pas la peine qu'on se fatigue à bosser. Sérieux, les gars ! C'est ma soirée ! » Plaida la petite brune, se collant entre Anna et les autres en regardant ses collègues avec un grand sourire. « On va tout de même pas la gâcher à cause d'elle ! » Et tout en se faisant, elle jeta un regard assassin à son amie, qu'elle voulait le plus crédible possible.
« Elle a vendu des infos sur nous. Elle vendrait sa mère pour un peu de thune, et tu voudrais laisser passer ça ? Je sais même pas pourquoi t'es en liberté... » Répondit Manny en fixant Anna d'un air mauvais.

Oh bon sang. Elle priait tout son être pour qu'elle voit bien à quel point elle mentait, et à quel point ça n'était pas du tout plaisant de jouer là-dessus. A quel point elle aurait voulu ne jamais avoir à dire ces mots :

« Probablement parce qu'elle a graissé la patte aux bonnes personnes pour s'en tirer à bon compte. Ou que dans son petit club de traitres sans âmes, il y a des gens qui la veulent dehors. » Suggéra la petite brune tandis que les deux autres pouffaient de rire. « C'est ma soirée. Je suis libre ! Je n'ai aucune envie qu'on perde notre temps avec elle. De toute façon, elle n'est qu'un pion, elle n'a aucun intérêt pour personne vu qu'elle a plus rien à vendre. Tu lui as accordé trop d'attention, Manny, elle va prendre la grosse tête si tu continues. »

Secouant la tête nerveusement, l'homme fut sur le point de tourner les talons. Pourvu qu'Anna n'en profite pas pour en remettre une couche, ou elle n'était pas sûre de pouvoir la jouer diplomate pour désamorcer encore la situation. Tony l'attrapa pas les épaules pour déjà partir loin d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
315
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Lun 8 Mai - 0:51



Night of the Nigths
Kara et Anna
Je n’avais qu’une envie qu’ils partent tous, et qu’il me laisse boire tranquillement pendant que j’attendais que Kara ait fini avec ces crétins. Je n’aimais pas cette situation, devoir parler ainsi à des gens que finalement, je respectais. Je ne pouvais pas non plus leur donner tort de me parler de cette manière, même si cela révélait clairement d’un manque de maturité de leur part. Après tout, ils venaient eux même de gâcher la soirée de Kara en venant me trouver, alors que je me tenais à l’écart tranquillement sans faire de vague. Et c’était ce que je n’avais pas voulu faire des vagues, mais il m’y poussait de plus en plus. Alors que Kara essayait tant bien que mal, que de gardes le contrôlent de la situation en venant se mettre entre nous. Kara me jeta même un regarde assassin voulant protéger cette couverture que je maintenant. Si la situation me le permettait, j’aurais eu un sourire face à cette scène qui devenait de plus en plus ridicule à mes yeux.

Je buvais le verre qu’on venait de me servir… À combien, j’en étais la 4, essayant d’ignorer ceux qui accompagnaient la petite brune. M’asseyant même pour ne pas chauffer les esprits. Mais cette dernière phrase qui m’était adressée me fit me dresser sur les pieds prêts cette fois à ne pas me retenir. Et déjà agacer par ce que cet idiot venait de dire les paroles de Kara, m’acheva, même si je savais qu’elle n’en pensait pas le moindre mot. J’avais le regard mauvais, quelque verre de tequila dans le nez. Je ne disais rien, je laissais juste Kara jouer à ce jeu auquel je l’avais condamné en lui ayant révélé la vérité à mon sujet. On pouvait clairement voir que tout ceci ne me plaisait pas et cela n’était nullement de la comédie. Non, je n’avais pas aimé cette manière de me parler, les paroles qu’elle avait eues à la suite des autres. Pourtant, je ne disais rien, contenant encore une fois pour ne pas envenimer la situation.

Alors je les laissais partir, regardant Kara les suivre, serrant la mâchoire alors que mon visage se fermait comme une coquille. Mais je ne partais, bien sûr que non, j’allais continuer à boire quelques coups pour faire passer toute ceci. Je repris donc ma place, demandant cette fois au barman un scotch double et sans glaçon. Car des glaçons dans un scotch cela avait le don de gâche le goût, même si en fin de compte, cela correspondait à cette soirée qui commençait avoir le goût de l’amertume. Et quand le barman posa le verre devant moi, je lui disais « En fait non, elle n’est pas si bonne que ça cette soirée. » J’aurai vraiment aimé me passer de ce petit moment, partir juste après se dernier message, mais bon cela s’était passé de cette manière. Alors maintenant, je n’avais plus qu’à rester pour montrer que je n’en avais rien à faire de ce qu’il pouvait dire, que mes fesses étaient sur ce tabouret.

C’est d’ailleurs pendant que je ruminais dans mon coin qu’une fille venait s’asseoir à côté de moi. Je ne lui prêtais pas du tout attention du moins au début, car elle commença à me parler me demandant si tout allait bien et sans vraiment réfléchir à je lui répondis « S’il y avait quelque crétin en moins j’irais bien mieux. » Je ne l’avais pas regarde pendant que je lui avais répondu, j’avais juste plongé mon nez dans mon verre. Alors que la jeune femme, elle gloussait à ma remarque en rajoutant « Oui, mais s’il n’y avait pas de crétin ça serait moins amusant. » J’avais juste envie de dire ou pas, mais avant que je ne dise quoi que se soit « Et si ça tombe la soirée peut de venir plus intéressante. » Je posais enfin les yeux sur la femme qui venait de m’accoster, me disant simplement « Elle est en train de me draguer. » Je la regardais pendant un instant, sans dire un mot avalant le reste de mon verre. « Et pourquoi deviendrait-elle plus intéressante. » La jolie blonde qui me faisait face, se pencha vers moi me murmurant des mots qui j’en suis sûr ne laisserait personne indifférente. Puis elle reprit sa place, alors que je laissais échapper un petit rire. Je tournais mon regard vers Kara, maintenant qu’ils savaient que j’étais là, je n’avais plus à me cacher. Mais je n’étais pas encore vraiment au point où je ne savais plus vraiment ce que je faisais, « C’est la fille-là qui m’intéresse. » La femme qui m’accompagnait suivait mon regard « Pourtant, elle n’avait pas l’air de te porter dans son cœur. Mais si tu veux la rendre jalouse. » Elle passa une main dans mon dos, je la laissais faire, alors que je sentais le vas et viens dans mon dos

Rendre Kara, jalouse… Ce n’était pas la meilleure chose à faire, et en soi, il n’y avait pas vraiment de quoi la rendre jalouse. Cela n’était juste pour la blesser rien de plus, et même si j’avais quelques verres dans le nez, je n’étais pas encore au point de faire des choses aussi stupides, à moins que je continue à boire comme je le faisais. Je me retournerai vers là cette femme qui faisait tout son possible pour m’attirer dans ses filets et dans un sourire « Peut être plus tard. Mais là, je ne suis pas encore assez loin pour la faire souffrir de manière volontaire. »Ou du moins pas encore assez loin pour embrasser cette femme.

Je me demandais quand même de ce que cela pouvait donner comme image à la table de Kara. Du moins rien que cette main dans le dos ne me donnerait pas de bonnes impressions.


Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Lun 8 Mai - 11:41

Il y avait des mots qu'elle n'avait pas le choix que de prononcer. Des mots qu'elle regrettait à peine étaient-ils sortis, mais qu'elle devait impérativement dire. La converture d'Anna en dépendait. Si elle laissait penser qu'elle n'en croyait pas un mot, le risque que les autres trouvent ça bizarre et que sa carrière ou la mission de son amie en pâtisse était trop important pour le courir seulement. Alors... Puisqu'il fallait être odieuse, Kara endossait cette responsabilité, mais pas par gaiété de cœur.

Tony termina de l'éloigner de là, retrouvant son sourire. Manny les talonna de près, pestant à peine furent-ils revenus dans le groupe. On leur demanda comment ça s'était passé et pourtant la traitresse était toujours parmi eux, et les trois expliquèrent les tenants et aboutissants de la discussion. Le débat fut ensuite partagé : Anna ne devrait pas avoir le droit d'arpenter les lieux ou les agents du SHIELD avaient leurs QG vs Anna ne méritait pas qu'ils se donnent un quelconque mal, il fallait laisser couler.

Kara était de cette partie là, sans s'épancher plus longtemps à ce sujet. Elle reprit un cosmo, essayant du mieux qu'elle ne pouvait de ne pas se retourner vers la brune pour voir ce qu'il se passait. Même si des coups d'oeil dans sa direction auraient laissé croire qu'elle la surveillait plus qu'autre chose, la lueur pétillante dans son regard l'aurait trahi d'une certaine manière. Ça n'était pas de la colère ou de la haine qu'elle éprouvait à l'égard d'Anna Maria Darkholme. C'était une admiration franche, et une tendresse avouée.

Fouillant dans sa poche, elle sirota son cocktail avant de sortir son téléphone et tapoter distraitement un message. Tony regarda par-dessus son épaule, avant que Kara ne lui fasse les gros yeux : Qu'il ne s'avise pas de la surveiller. Le grand brun esquissa un sourire, charmeur comme à son habitude, alors qu'elle retirait finalement le bras qu'il avait passé autour de son cou. Elle s'écarta d'un pas, pour retrouver une certaine intimité. Et là, elle envoya son message.

Code:
J'espère que ça va. :/

Ses yeux se tournèrent vers l'endroit où se trouvait Anna, pour voir que durant ce temps où elle avait fait exprès de l'ignorer, une grande blonde avait pris place auprès d'elle... Et s'était décidée à être entreprenante. Kara ne put s'empêcher de froncer un sourcil, étonnée. Tout en sentant une pointe de jalousie lui grimper dans le ventre. Une de ses collègues ? Une simple rencontre d'un soir ? Que comptait-elle faire avec ? Partir ?

Lui autoriser plus longtemps à lui carresser le dos ?

Déglutissant péniblement, Kara se détourna rapidement pour ne pas avoir à affronter ce portrait plus longtemps. Elle n'était pas venue là pour passer une mauvaise soirée et se prendre la tête. Anna ne lui devait rien, elles n'avaient pas rediscuté de tout ça depuis l'Alpha House. Et ça remontait à un certain temps maintenant. Finalement, ce baiser n'était peut-être qu'une passade, quelque chose d'éphémère. Ça faisait mal, mais ça arrivait. Les gens n'étaient pas toujours comme ils le prétendaient.

Et Anna... Avait encore plus de raisons de ne pas être comme elle le voulait.

Sans attendre pour autant, elle tapota un second message et rangea immédiatement son téléphone dans sa poche. Une idée en tête : Ignorer Anna, quoiqu'il advienne ensuite.

Code:
Elle a l'air gentille.

Et toc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
315
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Lun 8 Mai - 15:04



Night of the Nigths
Kara et Anna
La jeune femme était toujours à mes côtés, continuant sa caresse dans mon dos. Je commandais un autre verre, mais cette fois un soft jugeant que j’avais déjà bien assez bu. Je ne pensais pas que boire comme un trou ce soir était une bonne solution surtout avec cette femme qui se montrait plus qu’entreprenante avec moi. Elle me donnait cette impression que j’aurai beau faire où dire quoi que ce soit, elle ne lâcherait pas prise avec moi. Mais malgré cette ténacité, à laquelle j’aurais peut-être cédé en temps normal, je lui demandais de s’arrêter, lui répétant ainsi que je n’étais pas intéressé par elle. La jeune femme qui m’avait rejointe s’arrêta tout en me disant « Très bien. Mais tu ne sais pas ce que tu rates. »Mais j’en avais que faire et à dire vrai, je n’avais nullement envie de savoir. Celle que je voulais était là-bas, en compagnie de ces idiots du shield.

J’aurais vraiment aimé qu’elle les envoie balader, qu’on puisse se retrouver, parler de ce simple baiser que nous avions échangé toutes les deux. Ou encore, j’aurais bien voulu prolonger ce baiser plus longuement. Mon téléphone vibra, je regardais le message que j’avais reçu, un premier où Kara me demandait si tout allait bien, puis un autre où elle me disait que celle qui était toujours à mes côtés avait l’air gentille. J’en un sourire, tournant mon regard vers Kara, l’observant tranquillement depuis la chaise. Même si je ne pouvais pas voir les détails de son visage, je voyais bien qu’elle n’avait pas l’air des plus ravi. Et comme pour attiser un peu ce qui semblait être un peu de jalousie, je lui répondis simplement dans un premier temps.

SMS a écrit:
Jalouse ?

Mine de rien, cela me faisait quelque part plaisir de voir qu’elle n’avait pas l’air contente que cette blonde soit à mes côtés. D’ailleurs, elle revenait encore une fois à la charge. Décidément, ce genre de personne ne savait pas vraiment quand elle devait s’arrêter. « Le dernier message à dû te faire plaisir. » Je soupirais, me retournais vers la belle blonde, car je ne pouvais pas nier qu’elle ne soit pas attirante. Et je n’eus même pas le temps de dire quoi que ce soit que ses lèvres se collèrent sur les miennes me laissant sur le coup de la surprise. Je n’eus pas le temps de me demander ce qui se passait, ou encore lequel de mots aurait pu donner un quelconque signe que je serai d’accord pour échanger un baiser avec elle. J’avais été tellement surprise que je n’eus même pas le réflexe de me retirer de cet échange. Et quand le contact se rompit, elle me regardait avec un petit sourire, me disant avec une certaine fierté dans la voix « Elle nous regardait. Si elle est jalouse rien que pour une caresse alors qu’est ce que ça sera pour un baiser. »

Ma tête se retourna à une vitesse impressionnante regardant Kara, la bouche légèrement ouverte, le regard plus qu’inquiet qu’elle ait pu voir cette scène avec les yeux grand ouvert. Je n’avais pas voulu que cela se passe de cette manière, je me disais déjà que j’aurais dû partir après cette altercation avec ces idiots. Je la regardais soupirant, tout en fermant pendant quelques secondes intimant à cette fille de partir maintenant. « Tu t’es bien amusé. Alors, maintenant barres-toi. » J’en voyais un message la brune, inquiète, alors que pendant ce temps, l’autre blonde partie avec un sourire aux lèvres.

SMS a écrit:

Ce n’est pas ce que tu crois.


De toute manière qu’est-ce qu'elle pouvait bien croire, une caresse dans le dos, une fille qui m’embrasse et que je n’avais pas repoussée…



Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Mar 9 Mai - 12:16

Jalouse ? Elle ?

Kara fit une moue avant de ranger son téléphone, retournant à ses activités. Elle se retrouva au milieu de la conversation en cours, essayant de raccrocher les wagons entre eux. Elle eut d'ailleurs droit à un récapitulatif de tout ce qu'il s'était passé dans l'unité pendant son absence, récapitulatif qu'elle nota conscienceusement dans sa tête pour pouvoir le transmettre à Khonshu en temps voulu. Meme si l'homme était toujours son supérieur, il y avait eu un vrai rapprochement entre eux et ils se faisaient désormais confiance.

Il lui avait d'ailleurs assuré qu'il tâcherait de lui donner du travail plus intéressant. C'était une étape important pour elle et sa carrière, la menant forcément vers la réussite. Même si ça ne serait que des missions de terrain sans grandes envergures, ça serait toujours plus complet que faire trois fois l'aller-retour vers la machine à café. Esquissant un sourire ravi, elle ne put s'empêcher de se satisfaire de cette idée, essuyant d'un revers de main la soirée qu'elle passait et le fait qu'elle avait été témoin d'un rapprochement entre une blonde et Anna.

Certes, ça ne lui plaisait pas. Mais Kara n'avait pas grand chose à dire contre tout ça. Qui était-elle pour Anna ? Apparemment, personne... Bon, c'était fou quand même. Elle tentait vraiment d'être concentré sur la discussion en cours, et à la moindre occasion elle s'égarait dans ses pensées pour revenir vers Anna. Ça n'était pas plaisant, cette obsession amoureuse. Vraiment pas. Se concentrant au mieux, elle revint instinctivement sur la discussion, et offrit à Tony un sourire.

« Donc maintenant, tu vas rentrer dans les bonnes graces du boss ! » Fit-il.
« Quand je serais la première de l'unité, tu feras moins le malin. » Rétorqua-t-elle en fronçant les sourcils.
« Si j'avais su, moi aussi j'serais tombé malade ! » Plaisanta-t-il.

Tous savaient pourtant que son séjour à l'Alpha House n'avait pas été une partie de plaisir. Loin de là. Et alors qu'elle se tournait vers Anna, comme pour se souvenir que sa visite avait été son seul réconfort, elle eut la surprise de la voir embrasser la blonde de tantôt. Ah... D'accord... Son cœur se tordit au point d'en devenir douloureux dans sa poitrine. L'étonnement se transforma d'abord en tristesse avant de laisser place à la colère.

D'accord...
Prenant une grande et profonde inspiration, elle sentit son téléphone vibrer dans sa poche. Ce n'était pas ce qu'elle croyait ? Et que croyait-elle au juste ? Qu'elle s'était bien moquée d'elle ? Qu'elle se fichait bien du baiser qu'elle lui avait offert ? Qu'elle lui avait fait un cinéma formidable pour la revoir, tout ça pour ça ? Elle pouffa nerveusement. Elle était vraiment en colère, là, et elle savait parfaitement que lui répondre ne serait pas une bonne idée. Mais elle n'hésita pas longtemps pourtant.

Code:
Je ne crois rien. On ne se doit rien.

Elle rangea son téléphone nerveusement, avant de s'éclipser jusqu'aux toilettes. Elle avait besoin de se passer de l'eau sur le visage. De respirer un bon coup. Et de revenir au milieu des autres pour faire comme si de rien n'était. Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
315
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Mar 9 Mai - 15:47



Night of the Nigths
Kara et Anna
J’avais espéré que cette soirée le plus que ça… Plus que moi blessant Kara. J’avais eu cet espoir que ce soir, j’allais pouvoir être ne fut-ce qu’un petit moment être en sa compagnie, profitant de sa présence, pouvoir parler avec elle ou tout simple reste en sa compagnie pour oublier cette situation dans laquelle j’étais. Oui, c’était ce que j’avais espéré en venant ici, mais les choses ne se passaient nullement comme je l’avais voulu. D’abord, ces idiots qui m’avaient mis légèrement de mauvaises humeur. Puis cette femme qui pour une raison inconnue, j’avais intéressé et qui n’était nullement partie après que je lui ai dit qu’elle ne m’intéressait pas.

Les choses avaient échappé à mon contrôle, j’étais soudainement prise dans un tourbillon et ne savais pas comment m’en sortir. Je sentis mon cœur avait raté un battement douloureux regardant Kara après ce baiser voler. Je lui avais envoyé un message comme désespéré ne voulait pas qu’elle pense que je me moquais d’elle. J’attendais nerveusement sa réponse tout en me répétant que je n’étais qu’une sombre crétine que j’aurais mieux faite de partir et de l’attendre quelque part. Je sentis mon gsm vibrer, lut le message de l’agent du shield, le cœur battant. Je soupirais, fermant les yeux, baissant la tête en disant me disant que j’étais vraiment une conne. D’ailleurs même Steven me le dirait, et il ne serait pas retenu de me dire que j’avais sacrément foiré sur ce coup.

Mes yeux se portaient à nouveau sur Kara, le regard peiné, la vit, ranger son téléphone, puis partir vers les toilettes. Je la suivais des yeux, puis regardais vers le groupe avec qui elle était espérant qu’aucun d’eux ne veuille la suivre. Et à mon tour, je me précipitais vers les toilettes, avec l’espoir de pouvoir arranger les choses. Alors je prenais la direction des toilettes, faisant attention à ce que les amis de la belle brune ne me voient pas. Et une fois rentré dans les toilettes, je fermais le loquet empêchant toute intrusion possible, ne voulant pas être dérangé. Je restais contre la porte alors que Kara, elle se passait de l’eau sur le visage « Ce n’est pas ce que tu crois, Kara. » Je lui répétais ce que je lui avais dit dans mon message. Je la regardais avec un peu de peine qu’on soit arrivé là et dans une situation que je redoutais.

Cette soirée montrait clairement, que passe une soirée toutes les deux dans un lieu public n’était nullement envisageable, qu’on devrait se cacher tout le temps que j’étais là bas. Je ne voulais pas de cette vie, pas si cela allait nous forcer à nous disputer elle et moi, pas si je devais affronter ce regard. Je me détachais de la porte, essayant de prendre doucement sa main pour qu’elle se retourne vers moi. Peut-être qu’elle me repousserait. J’étais à prendre ce risque, j’étais prête à entendre cette voix glaciale qu’elle pouvait avoir, affronter ses yeux durs et froids, pourvus qu’elle me parle. « Je ne voulais pas. » Bien sûr que non, je n’avais pas de ce baiser, les seules lèvres dont j’avais envie, c’était celle de la Killgrave. Cela pouvait paraître complètement fou, alors qu’on ne s’était en fin de compte pas si souvent que cela. Pourtant, je sentais ce besoin d’être auprès d’elle, de pouvoir à nouveau la prendre dans mes bras. J’avais ces frissons quand j’étais auprès d’elle, ce petit truc qui disait les autres n’avait pas d’importance. D’ailleurs, mon regard dans le Jarvis ne s’était posé que sur elle malgré cette femme qui avait ruiné définitivement cette soirée. « Kara, regarde-moi. » Je lui disais à demi-mot que cette blonde n’intéressait pas, avec cette peur que la femme que j’avais dés à présent sous les yeux me rejette me lançant ces paroles acerbes qu’elle sait avoir. Quelqu’un essayait d’entrer, frappait à la porte, venant nous déranger. « Ce n’est pas… » Est-ce que j’allais lui avouer, lui dire que c’était elle que je voulais, ou laisser cette phrase en suspens espérant qu’elle m’interrompe dans mon élan.
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Mar 9 Mai - 23:12

Il avait fallu qu'elle la voit, et qu'elle la suive. Ça n'était pourtant pas une invitation à discuter, Kara n'avait aucune envie de parler avec qui que ce soit, et encore moins Anna. Pas pour le moment. Sans doute il y avait-il de bonnes raisons qui les avaient amené à s'embrasser, une excuse formidable qui changerait tout à sa vision des choses. Mais elle n'avait aucune envie de l'entendre, de la connaître, encore moins de l'entendre de la part d'Anna. Elle ne voulait pas savoir, ni la voir tout court.

Alors forcément, quand la brune poussa la porte des toilettes, elle fondit sur le lavabo en activant l'eau. Croisant son regard dans le miroir, elle se trouva horrible, et baissa immédiatement les yeux pour fondre dans l'eau. Le froid sur son visage lui fit l'effet d'un électrochoc, noyant sa pensée brutalement, et coupant court à tout ce qu'il se tramait dans son crâne. Mais la sensation passée, le flux revint plus vite encore, et Kara répéta le geste une seconde fois en se frottant les joues ensuite.

Elle voulait effacer toute trace de sa déception. Pour se prouver à elle même qu'elle n'était pas faible. Et l'affection qu'elle pouvait porter à Anna la rendait faible. Elle avait pu sentir la fêlure au fond d'elle, comme une marque, un trou se creusant. Elle ne pouvait pas se permettre de l'être, tout comme elle ne pouvait pas obliger Anna à lui appartenir. Ses yeux fixèrent la paume de ses mains, et l'illusion de les voir se recouvrir de violet la fit déglutir péniblement. Elle sentait, au fond de ces tripes, que sous cette aspect monstrueux, elle pourrait forcer quiconque à l'aimer.

La porte grinça, se referma, se verrouilla et la voix d'Anna emplit l'espace quelques instants. Répétant la même phrase qu'elle avait lu quelques minutes plus tôt, d'un ton mal assuré qui ne la convint pas. Elle ne se rendit pas compte tout de suite que l'agent infiltrée s'était approchée d'elle pour s'emparer de sa main. Et ce contact sembla la bruler sur le moment. Instinctivement, elle retira sa paume de celle d'Anna, l'empêchant de la toucher plus longtemps. Les muscles de son bas crispés commençaient à la faire souffrir, mais pas autant que l'idée que parler n'amènerait pas de bonnes choses entre elles.

« Non, c'est bon, j'ai compris Anna, y'a pas de malaise. » Fit Kara avec un faux sourire qui tentait de retranscrire à quel point elle n'était pas contrariée par tout ça.

La brune avait tout fait pour se contenir, pour ne pas mal tourner sa phrase. Il lui en fallait des tonnes d'efforts pour ne pas repousser tout simplement Anna en lui ordonnant de partir. Elle se disait que réagir trop brutalement viendrait à lui avouer qu'elle l'avait blessé. Dans sa fierté, dans son orgueil, dans la tendresse qu'elle avait daigné lui offrir malgré la configuration... Et son éducation. Malgré l'armure qu'elle s'était faite autour d'elle pour éviter de souffrir d'autres maux.

Mais ça, comment aurait-elle pu l'expliquer ? Le montrer ? Ça reviendrait à se dévoiler, montrer certaines blessures, certaines questions, certains doutes qui lui faisaient mal. Depuis sa sortie de l'Alpha House mais également durant son séjour, cette impression inquiétante d'étrangeté à son monde et à sa propre personne. A cette réalité autour d'elle.

« C'est rien. Tu fais ce que tu veux avec qui tu veux, on ne se doit rien, j'en ai tout à fait conscience. » Expliqua-t-elle. « Alors, si tu as envie de retrouver cette... blonde... Ne te gêne pas. Après tout, si tu préfères les blondes, je n'ai effectivement aucune chance de te convenir pour le coup... » Blagua-t-elle, même si tout ça semblait faux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
315
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Mer 10 Mai - 11:33



Night of the Nigths
Kara et Anna
Je ne m’étais pas attendue à ce qu’elle se laisse faire, qu’elle me laisse lui prendre la main sans broncher. Mais ce rejet me rendit les cœurs douloureux, elle était devant moi, blesser parce qu’il venait de se passer et je ne savais pas comment lui faire comprendre que c’était avec elle que je voulais. Mais que je ne pouvais que lui offrir pour le moment que ce moment dérobé et de prétendre aux yeux de tous qu’elle n’était pas celle avec qui je voulais être. La voir dans cet état m’était douloureux, j’aurais voulu la prendre dans mes bras, lui dire ses mots qui chasseraient ses doutes, pourtant, je restais là à l’écouter me dire qu’il n’y avait pas de malaise, qu’elle avait compris.

Je n’en étais pas sure, elle se trompait, je voulais tant dire un mot, lui dire simplement que tout ce que j’avais espéré de cette soirée, c’était de me retrouver seul avec elle, de pouvoir être simplement en sa compagnie même si on ne se disait rien. J’ouvrais la bouche pour lui dire que non, elle n’avait pas compris, que si j’étais là ce n’était nullement pour ramener n’importe quelle fille dans mon appartement. « Je ne crois pas que tu comprennes. »

Elle essayait de montrer qu’elle n’était pas contrariée, mais pourtant, je n’étais pas convaincue. Car si les rôles avaient été inversés, je le serais surement. Je n’aurais pas aimé voir une autre poser ses mains sur elle et encore moins la voir embrasser une autre. J’aurais été en colère, blessé, meurtrie par cette vision. Alors comment je pouvais croire qu’il n’y avait aucun malaise entre nous. Et non, ce n’était pas rien. Elle était peinée par ce qui venait de se passer, alors non ce n’était pas rien. Car je n’avais jamais voulu lui faire du mal, même si cela était involontaire. Je la laissais parler, elle qui me tournait toujours le dos et dont je ne pouvais voir que son regarde que part ce miroir.
Elle termina sur cette dernière phrase disant que peut être qu’elle me convenait. Oh si elle savait. Je la regardais, avec cet air triste, pensant qu’elle se trompait. Ce n’était pas elle qui ne convenait pas, c’était moi qui n’étais pas faite pour elle. Moi qui la forcerais à se cacher des regards des autres, l’obligeant à vivre dans l’ombre cette relation. Ce n’était pas elle qui ne convenait pas, bien au contraire. Ne fusse que ça présence m’apportait tout le réconfort dont j’avais besoin, de cette force qu’il fallait que j’aie pour continuer et ne pas me sentir seule. Elle m’apportait ce moment de douceur que je n’avais pas imaginé retrouver puis Daisy. Je m’avançais vers elle encore une fois, prenant une nouvelle fois sa main, sans même lui laisser l’occasion cette fois-ci d’échapper à cette étreinte. Je lui parlais avec une peine dissimulée, mais bien présente dans mes paroles « Et si c’était moi qui ne te convenais pas. » Je plongeais mes yeux dans le sien, m’arrêtant dans mes paroles. Puis livrant petit à petit ses pensées que j’avais déjà révélées à Steven et que malgré toute sa gentillesse, il n’avait pu chasser « Après tout, on serait obligée de se cacher, pas de sortie pour aller boire un verre, manger dans un petit resto tranquillement ou aller dans un cinéma juste nous deux. Je ne pourrais pas te tenir la main comme ceci »J’entremêlais mes doigts dans les siennes, doucement profitant de se contact forcer continuant à la regarder dans les yeux. Caressant du pouce sa peau, profitant de chaque secondes. Alors que je sentais mon cœur battre de plus en plus fort dû à ce rapprochement « Juste à se retrouver en cachette pour que personne ne sache, comme ici. »

Mes yeux glissèrent sur ses lèvres, mon esprit retenait cette envie d’en prendre possession. Ma main encore libre venait de se poser sur sa hanche, alors que je lui disais qu’en réalité celle qui ne convenait pas c’était tout simplement moi avec une voix douloureuse « Ce n’est pas toi qui ne me conviens pas. C’est moi.» J’aurai tant voulu que ce ne soit pas le cas, tant voulut que ne pas avoir peur de l’entraîner dans une telle histoire, lui dire avec des mots plus concrets que c’était elle qui m’intéressait que l’autre blonde n’était qu’une fille parmi tant d’autres. J’aurais voulu pouvoir céder à cette envie de l’embrasser qui se faisait de plus en plus fort. J’humectais mes lèvres, rompis ce contact si doux qui me procurait tant de frissons, dans bien-être.

Je me mordais la lèvre inférieure, fermant les yeux, puis la regardant une dernière fois toute en lui disant « Je suis désolée. » Je restais là encore quelques secondes, puis je me retournais vers la porte, défaisant le loquais de la porte pour libérer Kara de cette proximité.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Sam 13 Mai - 13:18

« J'aurais aimé qu'on en parle avant que tu prennes la décision pour nous deux. » Rétorqua Kara en se retournant.

Anna semblait sur le point de s'en aller, mais ses propos la figèrent sur place, au moins pour lui laisser le temps d'écouter ce qu'elle avait à lui dire. Si son amie ne se retourna pas vers elle, ça ne l'arrêta pas en si bon chemin. Si elle était blessée par cette soirée, la première depuis sa libération, Kara avait conscience d'être plus affecté, et aussi plus fragilisé qu'elle ne le pensait à la base par son séjour à l'Alpha House.

« Avant que tu te laisses embrasser par la première qui passe, ou même... » Impossible pour elle ne pas retranscrire dans sa voix la jalousie qu'elle ressentait encore. Kara n'aimait pas être jalouse, ni possessive. Elle n'estimait pas qu'une chose lui appartenait, encore moins une personne. Mais son éducation, et le fait qu'on lui avait quasiment toujours tout accordé étant enfant, jouait un peu sur son attitude. « Que tu décides de m'embrasser sans qu'on puisse en discuter depuis. »

Elle aurait aimé pourtant. Elle en avait des choses à dire à Anna, sur tout ça. Que de belles choses, ou tout du moins, il lui semblait que c'était de belles choses. Sauf que Kara n'avait aucune envie de se lancer dans une histoire si c'était pour souffrir plus que nécessaire. Elle avait conscience que la vie d'Anna n'était pas l'idéale pour tomber amoureuse d'elle, mais Kara n'avait pas réussi à se retenir ou s'en empêcher. Les sentiments ne se commendaient pas.

« J'aurais pu te dire ce que j'attendais, de toi, de nous, et on en serait pas là. » Ajouta-t-elle un peu froidement. Le renoncement de son amie était trop facile à ses yeux, ça n'était pas ce qu'elle attendait d'elle. Pas si elle éprouvait un petit peu d'amour et de respect à son égard : « Ta situation est déjà pas des plus simples, je le sais... Mais tout n'est pas obligé d'être compliqué entre nous. »

Elle se racla la gorge et s'avança d'un pas. Les bras croisés contre la poitrine, elle tentait vaguement d'avoir de la contenance, de l'aplomb. Pourtant, elle savait aussi que son séjour l'avait fragilisé, et qu'elle n'était plus aussi confiante que d'ordinaire. Kara doutait, de tout et de tout le monde :

« On pourrait... Commencer à admettre les choses. » Souffla-t-elle.

Pourtant, dire ça ne suffit pas à libérer sa parole. Il lui fallut plus que du courage pour se décider à lâcher prise, qu'importait qu'elle semble totalement dingue aux yeux de la personne qu'elle estimait le plus ici :

« Je crois que je deviens folle Anna. A l'Alpha House, j'ai vu des choses que je n'étais pas censée voir, des souvenirs qui n'existent pas et je perds totalement la tête. » Admit-elle, la gorge nouée par la peur. « Je te le dis, parce que j'ai besoin de le dire et que tu es la seule personne en qui j'ai confiance aujourd'hui. »

Paradoxal, elles avaient passé tellement de temps à ne pas se voir, à ne pas se parler. La réputation d'Anna suivant la mise en place de sa couverture avait entaché bien des amitiés et relations... Mais Kara avait essuyé tout ça d'un revers de main : elle croyait en l'innocence d'Anna, et si les circonstances l'avaient changé, elle avait réappris à l'aimer :

« J'ai envie d'être avec toi. » Lâcha-t-elle ensuite. Et rien que le dire eut l'effet d'un soulagement, comme si on retirait un poids de ses épaules : « J'ai des sentiments pour toi. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
315
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Dim 14 Mai - 2:27



 Night of the Nigths
Kara et Anna
Le cœur battant, je me retournais vers Kara la regardant dans les yeux. Mon cœur s’était soulevé à ses derniers mots, un sentiment soudain de bien-être se rependait en moi. Ces mots si simples avaient un tel effet sur moi, je ne pouvais me détacher d’elle, ne pouvait penser qu’à une seule chose elle. Je voulais être avec cette femme, je ressentais ce besoin d’être auprès d’elle. J’avais tant envie d’envoyer balader cette mission la laisser derrière moi le temps de me retrouver dans ses bras. Ne plus penser à cet endroit, ne plus m’imaginer les pires choses si jamais tout était découvert.

Je pouvais sentir que Kara était cette tentation pour laquelle je pourrais sans doute tout arrêter, abandonner cette vie de faux-semblant. J’aurais tant voulu, pouvoir me réfugier dans ses bras, profiter de ses moments en toute simplicité l’esprit tranquille. Je lui révélais mes craintes, lui disant pour la première fois que moi aussi, j’avais des sentiments pour elle « Je ne veux pas te mettre en danger. Et ce que je ressens pour toi… » Je m’arrêtais un instant, essayant de trouver mes mots. Je détournais le regard du sien « J’ai peur que mes sentiments pour toi te mettent en danger. Alors peut-être que c’est lâche où que sais-je…» J’inspirais profondément, ne regardait toujours pas Kara. « Je ne pourrais pas me pardonner qu’il t’arrive quoi que ce soit… Même si je sais que tu sais te défendre »

Où peut-être était-ce juste une façon de me dérober, un prétexte pour encore remettre mes craintes de mes sentiments pour elle sur le dos de cette mission. Peut-être que j’avais pris cette habitude de sacrifier ce que je ressentais pour le shield, trouvant en cela une facilité pour continuer. À cette pensée, j’eus un léger, pas une de ceux qui semblait s’amuser de bons cœurs, un de ceux qui semblait bien plus moqueur face à ma propre situation. Je ne me moquais nullement de Kara, elle venait de se livrer à moi, avec franchise, m’avait parlé de cette peur de perdre la tête. Elle m’avait avoué qu’elle ressentait de sentiment pour moi et moi… Je me cachais encore derrière cette excuse que me donnait ma situation, me privant ainsi de cette vie que j’avais les droits d’avoir.

Je regardais à nouveau Kara, d’un regard qui cette fois ne la fuyait plus, elle et ses sentiments. J’avançais d’un pas lui disant d’une voix plus sûre « Mais je ne veux pas que tu sois avec une autre personne que moi. Et si je pouvais revenir en arrière ça serait toi que j’embrasserais et non cette blonde.» Car à dire vrai, je n’en avais rien à faire des autres personnes et surtout pas de cette fille qui avait joué avec moi. J’avançais d’un autre pas vers Kara, ne la quittant pas des yeux. Je chassais les doutes que j’avais, cette crainte du pire, cette envie de m’éloigner d’elle avec pour seul motif de la protéger. Mais quelque part, ce n’était pas elle que je voulais protéger, dans un sens, je voulais sans doute me préserver d’une douleur que je ne voulais pas ressentir.

J’étais juste en face d’elle, la respiration allant à un rythme plus rapide, prenant le temps que moi aussi, je la désirais, « C’est avec toi que je veux être. » Cela était étrange, nous avions été éloignés si longtemps, nous nous étions retrouvés du jour au lendemain. Alors que je cherchais un moment de réconfort, un de ses moments où j’avais voulu retrouver ma vie d’avant et j’avais sans doute trouvé bien plus que je ne l’aurais cru.

Je prenais son visage dans le creux d’une de mes mains, « Ce que je ressens pour toi est bien plus qu’une simple amitié.» Dans ces mots, il y avait une certaine délivrance, de ce cercle vicieux dans lequel je m’étais plongée. Comme si d’un coup cette crainte de pouvoir l’aimer s’était soudainement envolée. Mon regard plongé dans le sien, restant ainsi encore quelques instants a contemplé se regarde noisette. Avançant doucement mon visage du sien, approchant dangereusement de ses lèvres, lentement, gardant les contacte avec ses prunelles. Ses lèvres étaient si proches, il n’y avait plus que quelques millimètres qui les séparaient. Et cette fois-ci, il n’était pas question d’un baiser fugace, je comptais en prendre possession, goûter à la douceur de ses lèvres. Je pouvais sentir leur effleurement, si proche de pouvoir appose mes lèvres sur les siennes. Je sentais mon cœur battre à tout rompre, près à sortir que de moi poitrine, mon sang circulant à toute vitesse dans mes veines.

Soudain, la porte s’ouvrit, je détournais mon visage de celui que Kara, effleurant ses lèvres, m’éloignant d’elle, râlant contre cette intrusion. On entendit une voix familière retentir « Kara qu’est-ce que tu fabriques ? » Je reprenais ma respiration, entendis cette voix m’interpeller « Qu’est ce que tu fous ici Darkhölme. » Je pris une grande inspiration, essayant de reprendre une certaine contenance, pris la direction de la porte tout en disant « On se calme, je sors. » Je jetais un dernier coup d’œil à Kara, lui souriant, regrettais cette intervention si brutale alors que cette personne du shield lui disait « Ca va ? Elle ne t’a pas en merder ? ». Je repris donc ma place, pour prendre un dernier verre de coca. Ensuite, je sortis alors que j’entendais ce Fameux Tony « Bon vent ! Et qu’on te revoit plus traitresse. » Je ne l’écoutais pas, je sortais simplement à dire vrai, j’en avais que faire ce qu’il pouvait bien penser. Je n’avais qu’une envie, que Kara laissé ces idiots s’amuser tout seul. Une fois dehors, je lui envoyais un message.

Code:
Je t’attends dehors au magasin qui se trouve en face du Jarvis.


J’espérais qu’elle viendrait, qu’on puisse partir rien que toutes les deux. J’espérais pouvoir l’embrasser comme il se le devait.


Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Dim 14 Mai - 16:15

Elle aurait voulu que se rapprochement ne s'arrête jamais. Qu'Anna arrive jusqu'à elle, qu'elle puisse l'enlacer, fort, très fort contre elle, la tenir si proche qu'elle pourrait sentir sa peau contre la sienne, et l'embrasser avec toute la tendresse qu'elle ressentait à son égard. Elle aurait aimé se perdre dans ses boucles folles, pouvoir y passer ses doigts doucement pour en éprouver la douceur. Elle voulait pouvoir plonger dans son cou pour pouvoir humer son parfum, embrasser sa nuque du bout des lèvres. Chaque envie tapait dans son ventre, faisant grimper la température autour d'elle.

Kara avait l'impression d'étouffer. Et pourtant, jamais elle ne s'était sentie si libre qu'avec cette femme auprès d'elle, prête à l'embrasser. Les mots, elle les écoutait, et elle les voyait comme un soulagement immense. Elle pouvait percevoir les craintes d'Anna, tout comme cette envie réciproque d'être avec elle et de pouvoir l'embrasser en rentrant à la fin de la journée. Kara avait la même. Exactement la même... Tout en sachant que dans l'immédiat, elles devraient vivre caché... Et heureuses, comme disait l'adage.

Un maigre sourire vint percer sur les lèvres de l'agent du SHIELD. C'était avec ELLE qu'Anna voulait être. Elle, et elle seule. Elles avaient le droit de s'aimer à partir du moment où c'était admis. A partir du moment où elles l'acceptaient. Le reste, elles composeraient autour, au mieux, avec ce qu'elles avaient en main pour réussir. Kara ne voulait plus rien entendre, elle avait ce qu'elle voulait. Maintenant, elle aurait voulu tirer Anna contre elle et presser avec force ses lèvres contre celles qui deviendrait son amante.

Mais les circonstances changèrent brusquement, et Kara chuta de son petit nuage de désir. Elle sentit son bas ventre se tordre, la frustration monter. Elle souffla brutalement par le nez, renvoya à l'intruse un regard assassin. Au moins, sa réaction était en adéquation avec ce qu'elle devait présenter : On pouvait confrondre la colère de ne pas pouvoir embrasser Anna avec juste une haine de la fréquenter d'aussi près.

« C'est bon, elle partait de toute façon. » Grogna Kara en suivant les siens à leur suite, tandis qu'Anna s'esquivait.

Tony ne manqua pas d'en rajouter une couche.

« Elle t'a pas cherché des emmerdes j'espère ? » Lui demanda-t-il par précaution.
« Tu sais, t'es pas mon grand frère, je peux gérer toute seule hein. » Rétorqua-t-elle un peu froidement, mais Tony ne le prit pas pour lui. Il sourit doucement en lui passant le bras autour des épaules.
« Boarf, t'es quand même minuscule et tu cognes comme un hamster. »

Kara lui envoya un violent coup dans le diaphragme. Tony se plia en deux, recrachant son air tandis que les autres se marraient de son sort :

« Je me suis retrouvée enfermée pendant des semaines avec le patron. Il m'a appris à tuer avec une petite cuillère, alors surveillez votre langage. » Menaça-t-elle avec un sourire amusé, avant de rire de plus belle.

Ce pauvre Khonshu allait avoir une sacrée réputation auprès des siens. Mais pour l'instant, Kara ne pensait pas vraiment à lui. Le vibreur de son téléphone lui arracha un sourire, elle regarda, hocha la tête et...

Mis un certain temps avant de pouvoir se libérer un instant de ses convives. Lors d'une sortie pour fumer une cigarette, elle accompagna deux collègues et pretexta avoir besoin de certaines choses dans le magasin d'en face pour chez elle. De quoi s'occuper de son chien et déjeuner le matin. Ça lui laissait quelques minutes, pas énormément, pour discuter tranquillement avec Anna, ou... Finalement l'embrasser ?

Gagnant le trottoir d'en face, elle pénétra à l'intérieur en saluant le gérant. Attrapant un panier, elle fit mine d'en faire le tour. Et aux rayons des conserves, elle tomba sur Anna. Un sourire plus tard, elle fondit dans ses bras, posant le panier au sol. Ses bras enlacèrent son cou, tendrement. Elle plongea son nez dans ses cheveux. Embrassa doucement sa joue. Et souffla dans l'oreille de la jeune fille :

« Je n'ai pas beaucoup de temps. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
315
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Dim 14 Mai - 20:18



 Night of the Nigths
Kara et Anna
Les choses avaient été dites, nous avions admis ce que nous ressentions l’un envers l’autre, sans dire le grand mot. Mais cela importait peu, le plus important, c’était qu’elle sache qu’enfin de compte entre cette femme et elle, elle était la seule avec qui je voulais être. Mais on avait été interrompue, une interruption qui ne m’avait pas vraiment plus. Cela m’avait empêché de pouvoir l’embrasser, de la prendre dans mes bras, pouvoir profiter de sa chaleur et de sa présence.

Alors quand je la vis dans se rayons, je n’avais qu’une envie pouvoir retrouver sa chaleur. Je lui rendis son sourire, un sourire qui ne laissait aucun doute sur le fait que j’étais contente et même heureuse de la voir dans ce magasin, les yeux pétillant rien que de la voir avec son panier en main. J’étais soulagée de la voir ici, qu’elle ai pris le temps de me rejoindre dans cet endroit. Alors quand elle passait se bras autour de mon cou, mes bras se glissèrent autour de sa taille, ma main remontant dans son dos pour venir s’enfuir dans ses cheveux. Je blottissais mon visage au creux de son cou profitant de cette étreinte au maximum. Un sourire se dessina sur sa peau, alors que je sentais ses lèvres sur ma joue. Il s’étira un peu plus en l’entendant me dire qu’elle n’avait pas beaucoup de temps.

On avait bien assez de temps pour reprendre à l’endroit où on nous avait dérangés. Je laissais glisser mes lèvres jusqu’à son oreille et à mon tour, je lui adressais quelques paroles « On a qu’à reprendre là ou on en était. » Car oui, je n’avais qu’une envie en plus d’être auprès d’elle. Je voulais enfin pouvoir l’embrasser comme il se le devait, pouvoir rendre les mots que nous étions échangés beaucoup plus réels. J’allais pouvoir enfin embrasser la belle Killgrave, amorçait le mouvement, bien résigné cette fois a goûté à ses lèvres. Quand soudain, du fond du rayon, on pouvait entendre la voix du gérant nous dire sur un ton plus suspicieux. « Pas de ça ici. Je vous surveille. » Pour repartir après dans les rayons, secouant la tête.

Je soupirais, agacé par toutes ces interruptions qui se mettaient entre Kara et moi. Mais aussi à la fois amusé par la situation qui était plus que rocambolesque.« Ils se sont donné le mot ou quoi.» Alors à la place de ses lèvres, je posais les miennes sur sa tempe. Je regardais ce panier qu’elle avait amené avec elle, et avec un léger sourire, je lui demandais si elle avait des courses à faire ou si c’était juste l’excuse pour venir me rejoindre. « Tu dois vraiment faire des courses où c’est juste pour rendre ton excuse plus crédible ? » Enfin de compte cette soirée qui avait pourtant si mal commencé, se déroulait plutôt bien. Et même si Kara n’avait me rejoindre quelques minutes dans ce magasin, pour le moment, c’était bien suffisant. De toute manière, je ne comptais pas en rester à ce simple étreint dans ce magasin. Je comptais, bien la retrouver après, pouvoir, profiter de sa compagnie et cette fois sans que personne ne puisse nous interrompre. « Tu me retrouves chez moi après ta petite soirée ?» Ou bien chez elle, cela m’importait peu. Je profitais de ce moment avec elle, sous le regard du gérant. Un moment où nous étions quelques parts rien que nous deux. À quelques mètres de ses personnes qui se trompaient sur mon compte.

Je l’accompagnais dans ses fameuses courses, me sentant tout simplement bien, même si cela ne durait qu’un moment, un court moment. Puis quand elle allait sortir du magasin, je lui attrapais le bras l’attirant à moi, l’interpellant, lui disant en seule souffle « Au diable ce gérant. » Posant enfin mes lèvres sur les siennes sous le regard de ce fameux gérant qui un peu plus tôt nous avait interrompues. Mais cela n’avait aucune importance, car à la seconde où mes lèvres touchèrent les siennes, mon cœur se souleva entrainant mon rythme cardiaque dans une folle danse, cette chaleur m’envahis, mes lèvres réclamaient les siennes, ne voulant plus les quitter. Je profitais de chaque second, de chaque contact, de chaque respiration échangé, passionnément jusqu’à en perdre mon souffle. Je n’avais aucune envie d’un baiser prudent, j’avais bien trop attendu, été bien trop patient rester prudente. Je voulais ressentir ce frisson que chaque échange provoquait en moi et quand mes lèvres quittaient les siennes pour reprendre mon souffle. « Éclipse-toi, de cette soirée. » Puis je l’embrassais à nouveau.



Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Mer 17 Mai - 14:03

Maudit gérant. Maudit Jarvis. Maudit tout. Kara était en train d'en vouloir à la terre entière de ne pas pouvoir embrasser celle qu'elle avait dans ses bras. C'était frustrant... Incroyablement... Frustrant. Elle eut un rire un peu nerveux, sans pouvoir cacher pourtant l'enthousiasme qu'elle ressentait sur le moment. Elle était bien. Pour la première fois depuis plusieurs mois, presque une demi-année, elle se sentait vraiment bien. Anna en était la raison, et tant pis si les circonstances n'étaient pas du tout l'idéal pour s'en sortir. Tant pis, vraiment...

« Toi et moi contre le reste du monde. » Souffla-t-elle à sa partenaire, avec un sourire mutin qui s'agrandit sur le coup : « Mais que le reste du monde prenne garde. »

Elles formaient une bonne équipe. Un tandem peu commun. Un tout qui avait du sens. Auprès d'elle, Kara avait l'impression d'être tout simplement invinscible, qu'elle pourrait soulever des montagnes. Durant un bref instant, elle pouvait oublier absolument tous les troubles qui la poursuivaient et qui la taraudaient. Les souvenirs d'une autre, cette impression d'être un monstre. Parce qu'Anna lui donnait l'impression d'être un monstre qu'on pourrait aimer. Un sourire prit place sur ses lèvres, alors que la brune questionnait son panier :

« Les deux. » Admit-elle simplement.

Ça faisait des mois qu'elle avait déserté sa maison. Si son père avait fait en sorte d'en prendre soin, les placards étaient tous vides, et elle avait des courses à faire. Il n'y avait que Flea qui avait de quoi y survivre présentement, un être humain normalement constitué mourrait de faim en une soirée. Tous deux purent donc faire le tour, remplir le panier, le tendre au gérant, payer les achats, et s'apprêter à se laisser là. Ce moment simple échangé avait ce quelque chose d'important aux yeux de Kara. Comme si c'était unique, et rare. Et Anna se décida à terminer ça en fanfare.

L'agent du SHIELD se trouva tirer en arrière, tenu par le bras par sa compagne qui l'amena jusqu'à elle. Ses lèvres rencontrèrent celles d'Anna, et immédiatement après, Kara ferma les yeux, forts. Ses achats au bout des bras, elle ne sut quoi en faire. Les poser, les jeter, les laisser tomber. Mauvaise idée. Elle rendit pourtant le baiser, avec passion, douceur, pression, envie. Jusqu'à l'ordre que lui souffla Anna tout contre elle et qui lui arracha un sourire amusé. Embrassant à nouveau ses lèvres, elle s'écarta à peine pour rendre à la brune un regard mutin :

« Tu as qu'à m'attendre. » Souffla-t-elle avant de lui tirer la langue. Fouillant dans la poche de son jean, elle tira les clés de son appartement, qu'elle tendit à Anna : « Tu fais comme chez toi. »

Pour l'instant, quitter sa soirée n'était pas tellement possible, mais d'ici une petite heure elle pourrait y parvenir. Avec la promesse de retrouver Anna de surcroit. Elle s'impatienterait probablement, sauterait sur toutes les occasions pour y parvenir, mais elle y arriverait :

« Flea te connait, il sera sans doute très joueur avec toi. » Fit-elle pour prévenir son amie : « Donc n'ais pas peur. »

Et elle lui fit un clin d'oeil. Complice et prometteur. Avant de la laisser là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
315
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Dim 28 Mai - 22:09



 Night of the Nigths
Kara et Anna
Ces lèvres, je les quittais avec regret, j’aurais voulu pouvoir continuer à y goûter, faire d’elle mienne. Elle était juste magnifique, celle que je voulais garder près de moi prenant tous les risques. D’ailleurs, rien qu’être là avec elle d’être venue dans ce bar juste pour la voir était déjà un risque. Ses amis auraient pu appeler le shield, disant que la traitresse était là et qu’il fallait qu’ils viennent. D’ailleurs, cela m’étonnait qu’ils ne l’aient pas déjà fait. Elle me passait ses clés, m’autorisant de rentrer chez elle, me parlant de son chien. Puis elle allait partir, je la retenais encore une fois, l’attirant une dernière fois à moi pour apposer mes lèvres sur les siennes et je la laissais partir.

J’attendais un peu, le temps qu’elle rejoigne ses amis et qu’elle rentre à nouveau dans le Jarvis, faisant un petit tour dans le magasin, prenant de la glace. Après avoir payé, je sortis du magasin, pris la direction de ma moto qui n’était pas loin. La clé insérée, les courses mises dans le petit coffre en dessous de la selle.

Mais voilà, des voitures arrivèrent en trombe dans la rue, faisant crier leur pneu sur l’asphalte. Je relevais le regard vers celle-ci et avais juste le temps de comprendre qu’ils étaient là pour moi. Ce fut le démarrage le plus rapide que je fis, je n’avais même pas pris le temps de mettre mon casque, je l’avais jeté, sur le trottoir sans attendre un seul instant, partant sans attendre une seule somation. Ainsi donc ils avaient quand même prévenu leur collègue et voilà que maintenant, j’avais droit à une voiture me fonçant dessus pour m’attraper. Je ne leur en voulais pas cela était le jeu après tout et cela m’apprendra à être plus prudent. Je m’étais approchée de Kara sans prendre de précaution, sans au moins cacher mon visage pour que les autres ne sachent pas qui je suis. Bref, j’avais été plus qu’imprudente et cela était de ma faute. Je ne faisais nullement attention à la vitesse fonçant sur la route, zigzagant entre les voitures. Parfois, je regardais en arrière pour voir où étaient mes poursuivants. Puis soudain, je tournais brusquement dans une ruelle, continuant à rouler à grande vitesse. Mais ils ne me lâchèrent pas et cela commençait à m’agacer. J’évitais chaque obstacle qui se mettait sur mon chemin, tournait une fois à gauche, une fois à droit ne suivant pas un chemin bien prédéfini. Cette course-poursuite durait bien une bonne heure, moi essayant d’échapper. Un temps qui me semblait interminable et qui m’avait fait prendre des chemins étroits.

Cela montra bien que notre relation n’allait pas être de plus simple. Première soirée et me voilà en train d’essayer d’échapper à des collègues qui ignorent que j’étais avec eux. Ce ne fut que part chance que j’échappais à agent du shield me planquant dans une ruelle, moteur éteint ainsi que les feux de la moto. J’attendais plusieurs minutes, pour être sûr qu’ils ne traînaient pas dans les coins, jusqu’au cas où. Puis quand j’étais sure qu’il n’était plus dans les secteurs, je repris ma route faisant attention à en sortant dans la ruelle, regardant à droite à gauche puis reprenant la route pour me rendre chez Kara. Je n’avais même pas eu le temps de lui envoyer un message pour la prévenir. Alors j’espérais qu’elle n’avait pas attendu trop longtemps.


Je ne prenais pas de risque et laissais ma moto dans un endroit à plusieurs pâtés de maisons de l’appartement de Kara, prise les sacs que j’avais mis dans le petit coffre de la moto. Et en marchant vers son immeuble, je ne cessais de regarder autour de moins pour m’assurer que personne ne me suivait. Arrivé devant chez elle, je restais un instant devant, regardait encore autour de moi et quand j’étais sure qu’il n’y avait rien à craindre, je rentrai dans le bâtiment. Je montais à son étage, marchais vers sa porte d’entre et la trouvait devant sa porte. Je me rapprochais d’elle, passai ma main libre sur joue et l’embrassai «Je suis désolée, mais tes amis on dû prévenir le QG et j’ai du les semer ce qui m’a pris du temps. » Je me demandais, si elle était sûre de vouloir embarquer dans cette histoire, si elle était prête à m’attendre comme ce soir. Ces questions restaient en moi, malgré le fait qu’elle m’avait dit vouloir être avec moi. Au lieu de relancer la question, je levais le sac en lui disant avec un sourire « J’avais pris une glace, mais je pense que maintenant elle est fondue. Tes clés» Je lui rendais ses clés que je n’avais pas utilisées tout en l’embrassant. « Kara tu es sûre de toi» Je ne voulais pas qu'elle regret ce choix qu'elle venait de faire à notre sujet.
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Mer 31 Mai - 11:47

Kara s'était retrouvée devant chez elle sans pouvoir rentrer. Elle avait donné à Anna sa seule clé à disposition, et elle se trouvait bien bête désormais. Dire qu'elle avait tout fait pour quitter sa soirée, prétextant avoir besoin de repos. La majorité avait compris, mais beaucoup avait tenté de la retenir encore pour qu'elle célèbre jusqu'à se mettre très mal sa sortie de quarantaine et son retour en service. Pour le coup, Kara était un peu alcoolisée, et aussi particulièrement fatiguée par tout ça. Elle avait envie de retirer ses habits, se lover dans les bras d'Anna, l'embrasser et l'enlacer jusqu'à s'endormir en sentant son parfum.

Mais pour l'instant, la brune avait tout juste le droit à une porte close : la sienne. Joie. Esquissant un sourire, elle pouvait entendre Flea japper derrière en lui demandant ce qu'elle pouvait bien faire... Elle n'en avait pas la moindre idée. Et ou était Anna, du coup ? Si l'agent infiltrée se retrouvait dans des ennuis et elle sur son pallier, la nuit allait être encore plus difficile qu'elle ne l'avait imaginé compte tenu des litres d'alcool qu'elle avait déjà ingurgité. Soupirant, elle vint s'asseoir devant chez elle, et croisa les bras sur sa poitrine...

C'était toujours plus confortable que debout sur ses talons. Le temps passa, elle ne sut combien ceci étant dit, avant que la porte de son immeuble ne grince. Se redressant sur ses jambes, la petite brune attendit que son amie monte les marches jusqu'à elle pour finalement la retrouver. Le cœur battant à tout rompre, elle ne put s'empêcher de sourire en la voyant apparaître au bout du couloir. De s'inquiéter aussi du temps qu'elle avait mis, sans pour autant lui demander tout de suite de quoi il en retournait.

Il y eut d'abord un baiser, court, avant les explications. Kara fronça les sourcils :

« Ils ne t'ont pas suivi, tu es sûre ? » Lui demanda-t-elle pour être rassurée. Elle ne voulait pas qu'il arrive quelque chose d'autres à Anna, à croire que cette soirée allait être la pire de tous les temps, vu qu'elles ne parvenaient pas à être un minimum en tête à tête. « J'essaierais d'apaiser les esprits au bureau demain, mais je ne promets rien. » Fit-elle.

Parce qu'elle était sûre qu'ils viendraient à parler de cette rencontre. Ça n'était pas pour lui convenir, elle allait encore devoir médire à son sujet, ça ne l'enchantait pas. Esquissant un sourire, elle vit le paquet arrivé et le glace fondue dedans avant de rire. Elle même se pencha pour récupérer ses courses, attrapant la clé :

« On la reconvertira en milk shake, c'est pas grave ! » Assura-t-elle, comme une grande chef de l'improvisation qu'elle était.

A peine passa-t-elle la porte de toute façon que Flea lui bondit à moitié dessus, venant se mêler aux jambes d'Anna juste après. La question de cette dernière sur ses certitudes passa à la trappe dans l'immédiat, alors que Kara posait les paquets sur la table de sa cuisine en invitant sa complice à rentrer. Elle referma doucement la porte derrière elle, et tandis qu'Anna s'avançait doucement vers le centre de son salon, la petite brune lui attrapa la main et la ramena vers elle. Sa deuxième main vint se poser sur la taille de son amie, et elle embrassa doucement son sourire, lui volant un petit baiser :

« Je ne suis sûre de rien, Anna. » Lui souffla-t-elle contre sa joue, déposant un délicat baiser sur sa peau. « Pour l'instant, n'y pensons pas. » Elle esquissa un sourire taquin, avant de saisir les lèvres des siennes de celle qu'elle aimait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
315
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Night of the Nigths [Kanna]   Ven 2 Juin - 11:25



Night of the Nigths
Kara et Anna
J’offris une caresse à son chien qui venait m’accueillir, rentrant dans cet appartement qui lui appartenait. Je me laissais bercer par ses lèvres, répondant avec douceur. Une main venait toucher des bouts des doigts sa joue, caressant dans un frisson sa peau. Mes lèvres se posèrent sur les siennes avec passion, les touchant à peine pour encore mieux les faire miennes. Glissant deux doigts dans le passant de son jeans, et doucement, j’attirais son corps à moi. Ma main glissait le long de sa joue, mes lèvres frôlaient sa peau la goutant d’un effleurement, venant se déposer dans son cou. Alors que ma main qui s’était accrochée au passant glissait sur sa hanche terminant de rapprocher du mien.

Je ne voulais pas la laisser partir, ne voulait pas la sentir loin de moi. C’était comme, si l’attente avait été trop longue. Je voulais pouvoir rester auprès, je n’avais aucune envie de repartir dans cet endroit, loin de cette vie, faire comme si tout ceci était du passé. Mais dans un sens, ça l’était. Je n’avais plus cette vie tranquille, cette vie auprès de cette famille qui m’avait choisie.

Je remontais vers sa joue, revenant prendre possession de ses lèvres dans un sourire. Je la faisais mienne doucement, prenant le temps de laisser cette passion que je ressentais pour elle s’exprimer à travers ses baisers que je lui volais dans un sourire. Ma main passant dans son dos et l’autre venant se noyer dans ses cheveux. Mes lèvres se détachèrent des siennes « Alors, n’y pensons plus. » Puis je prenais à nouveau ses lèvres, jouant avec elle avec passion.

J’étais dans ce moment où petit à petit le monde qui nous entourait ne comptait plus. Ce moment précis, ou il n’y avait plus qu’elle et moi. Je n’avais qu’une envie demeurée auprès d’elle, profiter de cette étreinte, de sa chaleur. J’avais cette envie de lui appartenir et de la faire mienne, qu'elle me fasse oublier cette vie que je menais me donnant cette illusion qu’elle était normale. Je voulais pouvoir lui donner ce bonheur quel que j’aspirais pour nous deux.

Alors je continuais à l’embrasser, glissant sa joue jusqu’à son lobe que je venais mordille légèrement. Je descendais dans son cou, laissant trainer un sourire contre sa peau descendant jusqu’à la naissance de sa nuque. Sa peau était si douce, si enivrante, donnait envie de me perdre dans son souffle.

Et dans une taquinerie, je posais encore une fois mes lèvres sur les siennes avec envie puis me détachais d’elles avec regret. Lui disant d’une voix taquine « On a des milk-shakes à manger.» Me mordant la lèvre inférieure, la regardant avec un désir que je ne cachais nullement. Je sortais de la glace du sac, toujours en regardant Kara avec envie.

Je me rapprochais une nouvelle fois d’elle, passant mes mains sur ses hanches, l’embrassant sa nuque. « On pourrait la manger tranquillement, tout en parlant où… » Je laissais mes lèvres glisser jusqu’au haut de son torse. Puis je revenais à ses lèvres l’embrassant avec envie, prenant toujours ce temps qui nous était accordé. M’enivrant de ses lèvres, de la douceur de sa peau. Laissant ces frissons s’emparer de moi, laissant cette chaleur se rependre en moi. Lui disant sur les lèvres avec un sourire « Alors, qu’est-ce que tu veux qu’on fasse de cette glace ? »

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
 
Night of the Nigths [Kanna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 10/08/2009 - Clermont Ferrand - Cosplay à la "TOKYO NIGHT"
» [ANIME] Senkou no Night Raid
» Night of Champs III
» [Touchstone] Fright Night (14 septembre 2011)
» HEROES OF THE DC UNIVERSE: BLACKEST NIGHT: RED LANTERN ATROCITUS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: