Partagez | 
 

 Time is dancing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Booster
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Jake a le pouvoir de moduler le pouvoir des autres. Il peut les amplifier ou au contraire les annihiler. Si le(s) personne(s) atteinte(s) par son pouvoir ne maitrise(nt) pas le(s) leur(s), ça peut vite tourner au vinaigre.
Max, Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Poppy et Altaïr
995
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Time is dancing   Ven 12 Mai - 23:49


 

 
"Time is dancing"

 
Hold it in, let's go dancing. I do believe we're only passing through, wired again, looks who's laughing. Me again, all fired up on you. - Ben Howard

 

La vie reprend ses droits et ce n'est pas pour déplaire à Jake. Il a pourtant bien vécu la quarantaine, contrairement à beaucoup d'autres mais à l'Alpha House, il préfère tout de même largement la liberté. Alors exit les Mario kart et re-bienvenue aux week-ends bricolages avec Eli, aux soirées dans les bars avec Marc et à ses journées passées à planter des couteaux dans le dos de la Garde Rouge. Le kiffe ultime a quand même été de retrouver son lit mais aussi les petits plats de Mai qui a fait fort en la matière pour fêter sa liberté retrouvée. La quarantaine lui paraît déjà loin et pourtant ça ne fait qu'une semaine qu'il en est sorti. C'est comme si il avait repris sa vie exactement là où il l'avait laissée en somme. Et pour couronner le tout, les scientifiques ont eu un superbe timing parce que Jake est sorti pile à tant pour célébrer l'enterrement de vie de garçon d'un de ses potes. Non vraiment, la parenthèse Alpha House n'est pas pour le traumatiser plus que ça.

Son pote n'a pas donné dans le very bad trip pour sa soirée, à la place il a plutôt opté pour une petite soirée cool entre amis. Jake trouve ça assez sympa même s’il n'est pas non plus le dernier à faire la fête. Ça fait longtemps qu'il n'a pas vu certaines personnes de ce groupe d'amis et il préfère avoir l'occasion de vraiment prendre de leurs nouvelles ce qui devient tout de suite plus compliqué en boîte avec beaucoup trop d'alcool dans le sang et beaucoup trop de décibels aux alentours. Ça ne les empêchera certainement pas de s'amuser de toutes manières. Certes il ne les a pas vu depuis longtemps, parce qu'il peut être un piètre ami et qu’il n'est pas doué pour prendre des nouvelles, mais ils ont toujours eu de bons délires ensemble et ça avec un rien. Il suffisait d'un lot de pièces et ils se lançaient dans un concours de toupies. Un pot de trombones et ils se découvraient sculpteurs. Des capsules de bière et un nouveau jeu était né, celui où on essaie de mettre le plus de ces petits riens sur le chat, endormi dans un coin. Autant dire qu'il a hâte de les retrouver.

Jake, pour une fois, fait un effort pour s'habiller pas trop mal. Il a pas trop compris si la soirée est plutôt en mode décontractée ou pas et ça le perturbe en tout et pour tout une bonne demi seconde. De toutes manières, il a une seule tenue qui puisse remplir le critère de « un peu classe ». C'est Romy qui la lui a choisi pour il ne sait même plus quelle occasion. Elle a bon gout, bien plus que lui en tous cas, donc ça devrait convenir. Il prend sa voiture chérie adorée, celle qu'il a retapée de A à Z, pour se rendre à Fenyick où son pote a réservé une partie d'un resto super hype pour la soirée. Quand Jake entre, il est bien content de ne pas se l'être jouer en mode jean/tee-shirt. Le lieu est cool et distingué et ils ont une cour privatisée rien que pour eux où des lampions flottent dans les airs pour éclairer un buffet coloré qui donne l'eau à la bouche. En fond sonore, une musique entrainante se fait entendre, mais pas trop fort, tout du moins pas pour l'instant. Une grande table est dressée avec style et plein de chaises l’entourent, une pour chacun des convives. Jake est généralement pas super sensible à ce genre d'ambiance mais même lui doit dire que les décorateurs a géré sa mère. Ils sont déjà nombreux dans la cour quand le blond arrive et Jake abandonne vite son observation du décor pour se concentrer sur ses gens qui discutent déjà gaiement entre eux. Il salue ceux qu'il connait, se présente aux autres, félicite son ami et star de la soirée. Il finit par se retrouver devant quelqu’un qu'il ne s'attendait vraiment pas à voir. « Betsy ? » Il est surpris, ça se voit, mais agréablement, ça se voit aussi, car il affiche maintenant un grand sourire.

La jeune femme est l'une de ses exs mais ils se sont séparés en bons termes, tout ça pour finir par perdre contact. Il faut dire qu'ils avaient tous les deux une vie mouvementée à l'époque. Jake était à l'armée et vivait au fil des missions, étant finalement peu à Genosha, au grand damne de sa famille. Ce n'est qu'une fois qu'il a intégré la Garde qu'il s'est vraiment posé sur l'île et, à la base, il a fait ça pour Romy. Non pas que son rythme de vie a vraiment gêné la blonde, mais il l'aimait vraiment, au point de faire ce sacrifice qu'il n'a fait pour aucune autre. Au final, ça n’a pas été l'idée du siècle, vu comment leur histoire a fini mais il s'est trouvé un nouveau but avec la Garde même si ce n'est pas celui qu'on pourrait croire. Enfin, il est loin de penser au boulot ce soir-là, surtout pas quand il est devant une vieille amie avec qui il a vécu de très belles choses. L'irlandais n'en revient pas de la trouver ici. Pourtant c'est via Betsy qu'il a rencontré Sam, le futur marié. Du coup ce n'est pas si étonnant de la trouver ici et il se sent un peu con de ne pas avoir vu le coup venir par avance. « J'aurais dû me douter que tu serais là. » Il lui sourit, sincèrement content de la revoir, avant de prendre des nouvelles. La base de la base, il commence avec un « Ça va ? Ça fait longtemps. » Question facile dont il veut vraiment connaître la réponse. Jake n'a pas non plus mauvaise pensée quand il ajoute, en la détaillant un peu plus. « Toujours magnifique en tous cas. » Il n'a jamais caché la trouver belle, qu'ils soient ensemble ou pas. C'était le cas il y a quelques années de cela et c'est toujours le cas à cet instant précis. Mais outre sa plastique, Betsy est surtout une belle personne. Il se retrouve beaucoup en elle. Ils sont tous les deux un peu têtes brûlées, du genre à dire « fuck » quand ils trouvent un ordre débile. Ils croient tous les deux en une vraie justice et non celle qui arrange les politiques ou les haut placés. C'est pour ça qu'il a flashé sur elle à la base, et pour ça qu'il a toujours une certaine tendresse envers elle et ce même des années plus tard.


 
Code by Sleepy

___

Je suis la propriété de Romy Adler

Bang bang.
I shot you down. Bang. You hit the ground.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Time is dancing   Mar 16 Mai - 12:36



Time is dancing

One last spin


Le tissu glissait doucement sur sa peau halée, le frottement résonnant en un léger bruissement. La belle enfilait doucement ses collants, étirant ses jambes afin de mieux épouser les courbes. Le claquement de la bande élastique contre sa peau lui tira un petit sourire et la belle fila ensuite devant sa coiffeuse. Elisabeth analysa son visage sous toutes les coutures et commença ensuite à fouiller dans sa trousse à maquillage. Piochant ça et là les divers produits de beauté, elle attrapa un tube de fond de teint. Une noisette sur son doigt, et la voilà qui appliquait doucement la crème sur sa peau, massant légèrement les recoins plissés des yeux et du nez. Betsy se relevait ensuite pour aller se laver les mains, faisant un crochet par la salle de bain. Elle en profitait pour regarder la robe qui se retrouvait accrochée au niveau de la porte et ses yeux pétillaient alors qu'elle se voyait déjà la porter. Un fin sourire peint sur les lèvres alors qu'elle s'essuyait les mains. Ses pas la portaient ensuite dans sa chambre, et elle se laissa à nouveau s'asseoir devant sa coiffeuse. La belle se saisit d'un pinceau sur lequel elle appliqua un peu de fard à paupière avant de venir en apposer sur le dessus de ses yeux. Un filet de couleur brun doré rehaussait alors son regard. Elisabeth appliqua ensuite un peu de mascara sur ses cils, leur donnant un peu de volume et du caractère. Elle grimaça lorsqu'un peu de produit piqua son œil, et le ferma vivement, reculant légèrement. Elle jura sous cape et attendit quelques instants avant de rouvrir ses yeux, sa paupière tremblante. La belle passa sa langue sur ses lèvres et attrapa ensuite l'eye-liner. Dévissant le bouchon, elle s’apprêta à laisser glisser la pointe noire sur sa peau, traçant une ligne droite et fine sur ses paupières. Et pour finir, une touche de rouge à lèvres. Pas trop clair, pas trop foncé, juste un rouge simple et pas trop provocateur. Se massant les lèvres, la belle pu observer le résultat. Son regard pétillant illumina son visage et elle sourit avant de se relever, rangeant les produits rapidement. Betsy sautilla ensuite jusqu'à la salle de bain, ses doigts passant délicatement sur le tissu noir de la robe. Un soupir d'aise s'échappa d'entre ses lèvres alors qu'elle agrippait sa tenue de soirée, la tenant devant elle jusque dans sa chambre. La belle vérifia bien les coutures, et glissa ensuite à l'intérieur, faisant passer la robe sur sa peau. Ajustant les derniers points, Betsy s'avança vers le miroir géant qui ornait un coin de sa chambre. Elle marchait lentement jusqu'à lui, attendant le verdict qui lui tomberait sur les épaules. Son corps se dessina sur le reflet, renvoyant son image et ses courbes. Elisabeth fit une petite moue, mais hocha la tête après avoir fait un tour sur elle-même. Attrapant son sac à main et ses talons aiguilles, la belle fila dans le manoir jusqu'à la porte d'entrée. Enfilant ses talons ainsi que sa veste, la belle lança un 'bonne soirée' général aux habitants du manoir avant de passer les portes et de filer vers la voiture qui l'attendait juste devant, sur la route.

Grimpant sur la banquette arrière, la belle se laissa guider à travers les rues d'Emmann afin de sortir de la ville. Son regard se perdait sur l'horizon, et elle pouvait sentir son esprit voyager au gré du paysage qui défilait. La nuit déposait son voile opaque aux alentours, et caressait l'air de cette tendresse glacée qui faisait frissonner Elisabeth, tout le long du trajet. Perdue dans ses pensées, elle senti la voiture s'arrêter brusquement, et descendit sagement de la banquette arrière, saluant le chauffeur avant de grimper les marches du restaurant chic de Lorenzo qui se dressait devant elle. Un de ses plus anciens amis allait se marier prochainement, et il avait décidé d'organiser une soirée au restaurant de son meilleur ami à elle pour son enterrement de vie de garçon. Le choix était des plus distingué, le cadre très soigné et l'ambiance vraiment agréable. La belle sourit aux serveurs et sauta rapidement dans les bras de Lorenzo avant de se diriger vers l'arrière-cour. Son regard pétillant brillait sous l'éclat des lampions, et elle s'émerveillait des moindres petits détails. Les sculptures et la verdure qui ornaient la terrasse rendaient le lieu encore plus charmant. Tout était parfait, et la belle soupira d'aise, plus rassurée que la première fois qu'elle avait mis les pieds ici. Elle était ravie. Heureuse. Elle repéra bien vite le futur marié et le salua d'un grand geste de la main avant de s'approcher lui. Elle le serra dans ses bras et l'embrassa sur la joue avant de le féliciter pour le choix du lieu. Plaisantant quelques minutes avec lui, la belle remarqua ensuite la présence d'une tierce personne qu'elle n'avait plus vu depuis plus de cinq mois. Tournant la tête, Betsy sentit son sourire faiblir légèrement, jusqu'à ce que sa bouche s'entrouvre, troublée. Son regard pétillant était empreint d'interrogation alors que l'homme la regardait dans les yeux. Une boule se forma dans sa gorge et elle déglutissait difficilement, fermant la bouche.

« Betsy ? Murmura-t-il, surpris, avant de sourire.
_ Jake.... balbutia-t-elle avant de laisser ses lèvres s'étirer sous le coup de l'émotion alors qu'elle glisse ses bras autour de lui pour l'enlacer.
_ J'aurai dû me douter que tu serais là.
_ Tu sais bien que je suis toujours là, même quand on ne m'attend pas. Surtout que c'est le restaurant d'un ami très proche. Je pouvais pas manquer ça. »

Elle ricana doucement, toujours surprise de retrouver un ancien petit ami. Mais la surprise laisse bien vite place à une joie inconditionnelle, et la belle souriait tendrement, son regard pétillant à nouveau. Elle se décala légèrement de Sam, le futur marié, avant de reporter son attention sur Jake. Le grand blond était toujours aussi charmant et sa beauté n'avait pas le moins du monde dépéri. Cela lui faisait tout de même un choc de le revoir ici. Ils ne s'étaient plus revus depuis quelques années, peut-être croisés seulement parfois, mais là.. De le revoir en chair et en os, juste devant elle, de l'avoir dans ses bras quelques secondes auparavant. C'était toujours aussi époustouflant. La respiration de la belle s'hachura un moment et elle reprit ensuite contenance lorsque Jake lui demanda comment elle allait.

« Ça va ? Ça fait longtemps. Il laissa son regard la détailler quelque peu. Toujours magnifique en tout cas.
_ Merci, souffla-t-elle. Trop longtemps même. Ça me fait plaisir de te revoir. Elle sourit. Je vais bien en tout cas. Elle inspira un court instant. Tu es resplendissant dans cette tenue. Elle te va très bien, et fait ressortir ton regard. »

Betsy se surprit à laisser glisser ses iris sur le regard azuré de son ancien amant.. Ses pupilles se dilatant subtilement, alors que l'éclat pétillant de son regard illuminait son visage. La belle déglutissait difficilement et sentait son corps s'approcher par instinct vers l'homme qui lui faisait face. Mais la belle s'en rendit vite compte et sursauta avant de l'inviter à la suivre vers le buffet, pour se changer les idées. Elle attrapa une coupe de champagne qu'elle tendit à Jake, avant d'en prendre une également. Trinquant leurs verres ensemble, elle laissa un petit rire s'échapper d'entre ses lèvres avant de déguster le pétillant gazeux qui picorait sa langue. Betsy reporta son attention sur le buffet, attrapant ça et là quelques amuses-bouches, leur saveur délicieuse embaumant contre son palais. La belle fit glisser sa langue contre ses lèvres pour récupérer les quelques miettes de feuilletés avant de lancer un petit sourire à son ancien amant, son regard brillant tourné vers lui.

« Et toi alors, comment tu vas ? Le boulot, tout ça ? J'ai entendu quelques rumeurs sur la quarantaine, mais je savais pas si tu... Elle s'arrêta quelques secondes, fronçant les sourcils. Si tu y étais ? »

___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Booster
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Jake a le pouvoir de moduler le pouvoir des autres. Il peut les amplifier ou au contraire les annihiler. Si le(s) personne(s) atteinte(s) par son pouvoir ne maitrise(nt) pas le(s) leur(s), ça peut vite tourner au vinaigre.
Max, Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Poppy et Altaïr
995
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Time is dancing   Dim 11 Juin - 16:45


 

 
"Time is dancing"

 
Hold it in, let's go dancing. I do believe we're only passing through, wired again, looks who's laughing. Me again, all fired up on you. - Ben Howard

 

Ils s'enlacent en toute amitié même si ce simple geste est saupoudré de toute la tendresse qu'ils ont encore l'un pour l'autre. Betsy semble surprise de le voir, tout comme il l'est lui-même de la voir elle. Il ne s'attendait pas à cela et c'est comme si il était projeté des années en arrière, quand ils étaient ensemble et que tout était d'une simplicité folle. Ils avaient un feeling certain qui a fait que, malgré que leur relation n'ait pas tenue, celle-ci avait été belle. Il la regarde alors, après tant de temps sans lui avoir parlé, sans avoir eu de nouvelles d'elle, sans avoir cherché à en avoir non plus, et il se sent comme à cette époque-là. Elle lui sourit et il est à nouveau sous le charme. Les autres n'existent déjà plus alors que la soirée vient à peine de commencer. Ce soir-là, il n'aura d'yeux que pour elle. Comment aurait-il pu en être autrement ? « Tu sais bien que je suis toujours là, même quand on ne m'attend pas. Surtout que c'est le restaurant d'un ami très proche. Je pouvais pas manquer ça. » Vu le cadre, l'ami proche dont parle Betsy est blindé de thunes. L'établissement est chic et luxueux et semble marcher du feu de dieu. Jake s'intéresserait un peu plus à la vie de ses proches, il aurait su que le gérant de ce lieu n'est d'autre que Lorenzo, le meilleur ami de son frère, Elijah. C'est d'autant plus une honte que les deux Fraser vivent en coloc presqu’une année. Mais il est loin de se douter de la petitesse du tout Genosha. « Tu connais du beau monde. » Lui aussi d'ailleurs, faudrait-il encore qu'il en ait conscience quoi.

Betsy est rayonnante ce soir-là. Sa robe la met en valeur et même Jake, qui n'a pas un sens inné de ces détails, le constate sans mal. Elle est belle, comme toujours, et il ne peut pas s'empêcher de lui faire un compliment en toute sincérité. « Merci. Trop longtemps même. Ça me fait plaisir de te revoir. Je vais bien en tout cas. Tu es resplendissant dans cette tenue. Elle te va très bien, et fait ressortir ton regard. » Un rire léger le prend. Il ne sait pas quoi faire de ce genre de compliment bien que lui en ait offert un semblable à la jeune femme quelques instants plus tôt. Il peut clairement pas le prendre pour lui, si il n'avait compté que sur lui-même il se serait pointé en jean et tee-shirt. « Ah ouais ? C'est sûrement parce que c'est pas moi qui l'ai acheté ça. » Il est amusé alors qu'il donne dans l'auto dérision. Betsy est bien placée pour savoir à quel point il dit vrai de toutes manières, elle-même avait pu constater ses lacunes dans le domaine de la mode.

Elle l'entraine vers le buffet et lui la suit sans broncher. La brune lui tend alors une coupe de champagne qu'il attrape bien volontiers. Après tout ils ont quelque chose à fêter ce soir-là. L'enterrement de vie de garçon de Sam bien sûr, puis leurs retrouvailles à eux, même si ils ne savent et ne sauraient sûrement jamais ce que ça implique vraiment pour eux. « Et toi alors, comment tu vas ? Le boulot, tout ça ? J'ai entendu quelques rumeurs sur la quarantaine, mais je savais pas si tu... Si tu y étais ? » Elle semble gênée et Jake sait très bien pourquoi. La quarantaine est synonyme d'un drame et ceci très légitimement. Pourtant Le blond fait partie des quelques chanceux qui l’ont bien vécu. Parce qu'il en a rapidement accepté la nécessité, parce qu'il était avec sa meilleure amie, parce qu'il s'en est fait d'autres et parce qu'il a tué le temps à merveille. C'est presqu'avec légèreté qu'il répond donc. Presque, parce que, bien entendu, il aurait préféré jouir de sa liberté plutôt que d'être enfermé cinq long mois mais aussi parce qu'il ne peut pas oublier l'intoxication des infectés et des scientifiques de l'Alpha house. Depuis, Jake n'est plus le même. Il doit devenir fou parce que, dans ses rêves, il se prend presque pour le célèbre Tony Stark. Quelle idée quoi, il a sûrement du trop le voir à la télé. Tout de même ça le perturbe un peu et ça se sent alors qu'il tente pourtant d'en blaguer. « Ouais, ça m'apprendra à trop traîner à la fête foraine. » Il rit jaune mais il rit tout de même, préférant cette manière-là de voir les choses. Pour tous ceux qui ont été présents, la fête foraine a été un drame sans nom mais c'est d'autant plus le cas pour les infectés qui en ont payé le prix fort. Il relativise pourtant. « Enfin ça va, on a fini par en sortir. » Jake sourit préférant voir les choses avec positivisme.

Il boit un peu de son verre et constate que l'ami de Betsy les a gâté. L'alcool ne tardera sûrement pas à leur monter à la tête. Jake n'en perd pourtant pas tout de suite le fil de ses pensées. Il n'oublie pas l'une des questions que Betsy lui a posé et il lui répond comme il en a l'habitude, vaguement et sans grands détails. Jake n'a jamais été le plus grand des bavards, tout du moins quand il est sobre. Sa langue se délie toujours beaucoup trop quand il a quelques grammes dans le sang ceci dit. « Sinon je suis à la Garde maintenant, je vais pas tarder à reprendre là. » Après de longues vacances forcées. Il ne peut pas dire que la Garde lui ai manqué pourtant et il n'a pas vraiment envie de penser à ça ce soir-là. À la place il veut lui aussi en savoir plus sur la vie de Betsy, il lui demande alors à son tour : « Et toi, t'es encore au SHIELD ? » Et ce sans la perdre une seconde du regard. Oui vraiment, ce soir-là il n'a d'yeux que pour elle.



 
Code by Sleepy

___

Je suis la propriété de Romy Adler

Bang bang.
I shot you down. Bang. You hit the ground.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Time is dancing   Mer 28 Juin - 16:57



Time is dancing

You spin me right round


La belle rigolait doucement, l'écho de sa joie filant dans les airs, voletant dans l'atmosphère. Elle était vraiment heureuse de retrouver Jake ici, surtout pour cette occasion. Le mariage de leur ami commun, Sam. Il était aux anges, pouvoir retrouver tous ses amis les plus chers en cette soirée merveilleuse devait vraiment lui faire chaud au cœur. Et le cadre était parfait, le restaurant de Lorenzo était un bel édifice et la nourriture délicieuse. Betsy savait d'avance que cette soirée allait être parfaite, qu'elle reste avec Jake ou qu'elle s'intègre avec les autres. Dans le pire des cas, Lorenzo devrait pouvoir faire quelques allés-retours dans l'arrière-cour. La belle n'allait donc pas s'ennuyer. Déjà que sa soirée venait de s'embellir rien qu'avec la présence de son ancien amant. Elle ne l'avait plus vu depuis des lustres et cela lui faisait extrêmement plaisir de passer un peu de temps avec lui. Entendre sa voix après tout ce temps lui faisait du bien, elle se sentait protégée à nouveau, comme à l'époque où elle s'enfouissait dans ses bras musclés. Sa fragrance lui titillait le bout du nez et elle huma son doux parfum quelques secondes, se perdant en l'instant dans ses souvenirs doux et sucrés, partagés avec Jake. Les premières embrassades, les câlins amoureux et les baisers passionnés. Ses lèvres picotaient doucement et elle rouvrit les paupières, reprenant conscience de la réalité alentour.

Un léger voile brumeux ornait l'éclat de ses iris et l'anglaise fit passer le poids de son corps sur une jambe. Elle discutait tranquillement avec son ancien amant, et le bel homme faisait doucement battre son cœur en cette soirée. Betsy pouvait ressentir les pulsations se répandre en un écho imperturbable en ses entrailles, une vague de chaleur se déversant au creux de sa poitrine. C'était agréable, doux et cela la faisait sourire tendrement. La belle avait l'impression de se retrouver il y a des années en arrière, lorsqu'elle sortait encore avec Jake. L'homme n'avait jamais été du genre pimpant, et Betsy l'avait connu plutôt renfermé. Ainsi, il était plaisant de pouvoir le voir habillé élégamment, sous un nouveau jour, à la lueur des lampions colorés qui brillaient au dessus de leur tête. Lui-même se laissait aller à la dérision et l'anglaise ria de bon cœur avec lui, s'épanchant à ses côtés. La belle l'entraîna finalement vers le buffet, après que l'écho de leur rire s'était dissipé. L'éclat dans son regard se teintait doucement alors qu'elle finissait par lui poser des questions à son tour, sur sa vie, ce qui avait changé depuis, sur la quarantaine. Elle n'a jamais su que certaines personnes proches et chères à son cœur s'étaient retrouvées enfermées au sein des murs de la bâtisse. Son boulot l'ayant beaucoup occupée dernièrement, elle n'avait pas pu se renseigner plus que cela, et elle se sentait un peu démunie. Le silence prenait place le temps de quelques secondes et la brune pouvait sentir une vague de stress s'emparer d'elle, tandis qu'elle craignait la réponse tant attendue. Ses lèvres brûlaient alors qu'elle voulait le harceler de questions, le presser de répondre. Mais elle était également la mieux placée pour savoir qu'il ne fallait aucunement foutre la pression à qui que ce soit.

« Ouais, ça m'apprendra à trop traîner à la fête foraine. Enfin ça va, on a fini par en sortir.
_ Oh... C'est une bonne chose en effet. »

La belle pinçait les lèvres, fronçant les sourcils et plissant les paupières. Elle se doutait que pour certains infectés, cela n'avait pas été une partie de plaisir. Mais Jake, il pouvait tout lui dire. Même s'ils n'étaient plus aussi proches qu'avant, elle serait toujours là pour lui. La brune se mordillait les lèvres, imaginant que si Jake voulait lui en parler, il le ferait de lui-même, mais une infime partie au fond d'elle lui hurlait que jamais il ne viendrait l'embêter avec ces choses futiles. Elle crisa intérieurement en se disant que ce n'était pas futile, que rien de cela ne devait être pris à la légère. Même si tout allait, ou semblait aller, mieux à présent. Elle hocha finalement la tête comme pour s'y faire, apportant la coupe de champagne à ses lèvres. Le liquide glissant sur sa langue et pétillait sous son palais. Elle soupira d'aise en regardant le buffet mis à disposition. Les petits fours semblaient appétissants et elle salivait d'avance, rêvant d'en déguster un. Elle connaissait la cuisine de Lorenzo et elle ne doutait pas qu'ils seraient excellents. Le croustillant de la pâte feuilletée et le fondant de la crème à l'intérieur. Sa langue pesait plus lourdement dans sa bouche alors qu'elle imaginait déjà le goût savoureux sur ses papilles. Son intérêt était à nouveau accaparé par le bel homme lorsque sa voix caressa ses tympans. Il lui avoua être à la Garde, avec son flegme habituel. La belle haussa les sourcils, surprise. C'est une sacrée déclaration pour le coup, elle ne l'aurait jamais vu là-bas. Mais bon, s'il était heureux dans son travail, tant mieux, même si la brune n'aimait pas vraiment les idéaux véhiculés par les sous-fifres de Magnus. La musique changea subitement, mais la brune ne s'en rendit pas compte, magnétisée par la prestance de son ancien amant. Penchant la tête, elle observa le blond la contempler, derrière sa coupe en verre. Il semblait si mystérieux, beaucoup de choses venaient de changer et l'anglaise se demandait s'il pouvait encore le surprendre.

« Et toi, t'es encore au SHIELD ?
_ Ouais, toujours dans la section anti-terrorisme, elle souriait doucement. Avalant une gorgée d'alcool pétillant, elle ancra ses iris aux siens, une question lui brûlant les lèvres. Ca fait combien de temps que tu es à la Garde maintenant ? Ça se passe comment ? Enfin.. Je veux dire, tu n'es pas trop dépaysé, ça te convient ? »

Betsy secoua la tête, levant les paumes devant son visage. Elle s'excusa de le harceler de questions, d'un regard désolé. La belle descendit sa coupe de champagne en vitesse et attrapa le bras de Jake pour l'emporter sur la piste, comme au bon vieux temps. Elle lui offrit un sourire éclatant, ses iris pétillant sous la lueur des lampions. Elle glissa son autre main sur l'épaule de Jake, appuyant légèrement, offrant une douce pression.

« Excuse-moi, on devrait profiter de la soirée plutôt. On danse ? »

___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Booster
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Jake a le pouvoir de moduler le pouvoir des autres. Il peut les amplifier ou au contraire les annihiler. Si le(s) personne(s) atteinte(s) par son pouvoir ne maitrise(nt) pas le(s) leur(s), ça peut vite tourner au vinaigre.
Max, Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Poppy et Altaïr
995
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Time is dancing   Dim 24 Sep - 18:48


 

 
"Time is dancing"

 
Hold it in, let's go dancing. I do believe we're only passing through, wired again, looks who's laughing. Me again, all fired up on you. - Ben Howard

 

Quand il lui annonce avoir été parmi les infectés, il voit Betsy se mordiller les lèvres. Bizarrement, la voir faire lui tire un petit sourire. Ça a toujours été l'une des mimiques que Jake préférait voir sur le joli minois de la brune. Betsy est certes une femme forte, une combattante hors pair, mais elle fait aussi très attention à son entourage, voulant toujours le mieux pour eux. La vie les a séparés et, pourtant, malgré les années, elle s'inquiète encore pour lui. Il faut dire que la plupart des personnes à Genosha s'étaient fait un véritable sang d'encre pour les infectés, certains par réel empathie, les autres parce que ça a fait les gros titres pendant des mois. La folie de l'actualité en somme. Tout ça partait d'un bon sentiment, mais il est vrai que Jake a très bien vécu la quarantaine si on omet une petite horror story. Mais ça, même à Betsy, il n'en parlera pas. Il a toujours été comme ça. Non pas qu'il veuille forcément se donner un air mystérieux ou quoi que ce soit de ce genre mais il l'est effectivement par bien des aspects, c'est certain. La faute à ses réponses brèves et souvent superficielles surement. La faute aussi à cette simple réflexion « au fond, ça sert à rien que je leur dise ». Au final, il est surement plus indépendant que mystérieux. Alors, même si il voit bien que Betsy a senti qu'il ne disait pas tout, il ne lui dira pas tout. Au fond, ça sert à rien qu'il lui dise.

Il enchaîne donc en prenant des nouvelles de la belle brune. Ca fait longtemps qu'ils ne se sont pas vu et Jake sait que beaucoup de choses peuvent changer en peu de temps, surtout à leur âge. La trentaine, c'est le moment de toutes les transitions. Le plus souvent pour le bien, tout du moins pour ce que la société trouve bien. Acheter un appart, avoir une promotion, des enfants, se marier, comme c'est le cas pour leur ami commun. Ce n'est pas le genre de vie rêvée selon Jake. La vie de famille ne lui a jamais rien dit, la stabilité non plus d'ailleurs. Quelque part, même quand il a été avec Maria, une bonne dizaine d'année auparavant, il n'a jamais songé à cette possibilité. Les Fraser ont eu beau lui avoir montré ce que peut être cette vie, il n'en reste pas moins attaché à ses origines. Sa plus tendre enfance, il l'a passé dans les QGs de l'IRA, en compagnie de personnes considérées comme étant des terroristes pour beaucoup mais que lui voyait comme des héros. Pas d'acte de propriété pour cette belle et grande maison, pas de boulot, quelques couples et encore moins d'enfants. Une toute autre vie qui se passe de futilité. Il est de cette veine-là, sans le côté terroriste, tout du moins pas dans cette réalité. Ça ne l'empêche pourtant pas de célébrer les grandes étapes de la vie de ses amis. C'est bien pour ça qu'ils sont là aujourd'hui d'ailleurs. Il doute cependant que ce genre de grand tournant de la vie soit aussi au programme pour Betsy. Tout du moins pour la partie mariage et enfant, mais la partie promotion est complètement probable. C'est donc l'objet de sa question à laquelle elle ne tarde pas à répondre. « Ouais, toujours dans la section anti-terrorisme. » Il s'y attendait à vrai dire. Betsy a toujours semblé aimer son travail dans cette section du SHIELD. Lui-même a toujours préféré être à l'armée et il n'a fini par vraiment se fixer à la Garde que pour les beaux yeux de Romy. Avec du recul, ça leur a été fatal. Pas l'idée du siècle en somme.

Betsy revient d'ailleurs sur son statut de garde rouge. Elle a semblé un peu étonnée de le savoir dans ces rangs et il faut dire qu'il y a de quoi. La Garde Rouge représente ce qu'il a toujours dénoncé et souvent avec férocité. Le savoir dans cette section du SHIELD est peu concevable pour la plupart de ses proches, mais il se contente souvent d'hausser les épaules en répondant à côté quand on lui fait la remarque. Il a sa conscience pour lui de toutes manières. « Ca fait combien de temps que tu es à la Garde maintenant ? Ça se passe comment ? Enfin.. Je veux dire, tu n'es pas trop dépaysé, ça te convient ? » Elle a une belle manière de ne pas attaquer le sujet de front, et semble pourtant s'en vouloir de lui avoir demandé tout cela. La preuve, elle ajoute rapidement : « Excuse-moi, on devrait profiter de la soirée plutôt. On danse ? », et s’apprête aussitôt à le trainer sur la piste de danse. Il sourit à ce revirement et porte son verre à ses lèvres pour en finir le contenu en quelques gorgées avant d'ajouter. « Ça me dérange pas tes questions tu sais. » Il pose pourtant son verre sur le buffet et la suit sans broncher. Danser ne le dérange pas non plus le moins du monde et danser avec Betsy encore moins. Il en oublie toutes les questions qu'elle lui a posé quelques instants plus tôt, parce que ça l'arrange mais aussi parce qu'il est trop occupé à la regarder. Son visage se fend d'un sourire empreint de nostalgie alors qu'ils commencent à danser. Ses mains viennent se poser sur la taille de la jeune femme qui bouge en rythme. Ils s'accordent rapidement, comme si danser à deux était aussi immuable que de savoir faire du vélo. Un couplet passe, puis il peut pas s'empêcher de penser à voix haute. « J'avais presqu'oublier. » Presqu’oublier qu'elle est une fille fantastique, qu'elle est belle et qu'une soirée avec elle est toujours un plaisir. Ils ne sont certes plus ensemble, mais il la trouvera toujours aussi incroyable. « J'adore être avec toi. » Il sourit à nouveau. Ça ne veut pas dire qu'il ait soudainement eu une révélation comme quoi il est à nouveau amoureux d'elle, ça serait ridicule. C'est cependant un fait, elle est une amie rayonnante et entière et pour qui il avait, a et aurait toujours un faible.



 
Code by Sleepy

___

Je suis la propriété de Romy Adler

Bang bang.
I shot you down. Bang. You hit the ground.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Time is dancing   Mar 3 Oct - 0:01


Time is dancing
Jake & Elisabeth
♠ ♣ Shrug us off our shoulders, we don't do what they told us. I don't wanna be another face in the crowd. They write us off and say it's just another opinion. I'm tired of trying to fit in when I'm one in a million. ♥ ♦

Les effluves d'alcool embrumaient légèrement son esprit qui se dissipait bien trop pour ce début de soirée. La jeune femme passa rapidement sa langue sur ses lèvres, recueillant les quelques gouttes de champagne encore ancrées sur sa peau. Son palais était encore caressé par les bulles pétillantes dont la fragrance titillait toujours ses papilles. L'arôme embaumant sa bouche lui tira un soupir d'aise et elle cligna des yeux, le regard brillant. Ses iris se posèrent sur son ami, et elle lui souriait timidement, reposant sa flûte pour l'entraîner sur la piste de danse. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus revu Jake, et de le retrouver ici lui faisait énormément de bien. Elle pouvait se satisfaire de sa présence et passer la soirée à ses côtés dans avoir à se prendre la tête. Betsy adorait ses amis, tous présents ce soir pour l'enterrement de vie de garçon de Sam, mais parfois, passer du temps avec une personne dont elle se sentait très proche, et qu'elle n'avait pas eu l'occasion de revoir auparavant était plus important pour elle que tout le reste. Alors, quand elle a posé son regard sur Jake, au milieu de la foule, au sein de ce décor si élégant et plein de couleurs, elle n'avait pas pu résister. Elle se doutait bien qu'elle aurait l'occasion de converser avec les autres au cours de la soirée, ou même une autre fois,et carrément au mariage. Mais Jake, c'était tout autre chose. Betsy l'avait quelque peu perdu de vue il y a quelques mois de cela, et avec tous les rumeurs qu'elle avait pu entendre -bien qu'elle n'y avait prêté aucune attention-, elle s'était inquiété pour lui. Il n'était pas du genre à donner des nouvelles quand ça n'allait pas. Il était discret et même si la belle avait pu, au cours de quelques rares fois, être l'épaule sur laquelle il se reposait, il n'en était plus rien à présent. Et elle savait très bien qu'elle ne pourrait pas le forcer à se confier. De toute manière, elle n'en attendait pas moins de lui. Et là, tout ce qui lui importait, c'était juste de renouer, pour la soirée, avec son passé.

Les lèvres de la brune s'étiraient en un sourire doux, tandis que ses iris pétillaient doucement. Bien sûr que ses questions ne dérangeaient pas. Elle se débrouillait toujours pour paraître intéressée afin de ne pas brusquer la personne. Bien qu'elle s'était un peu laissée emportée dernièrement, sûrement à cause des événements ayant pris place au Pegasus. Rien que le souvenir de la soirée lui tira une grimace et elle détourna le regard, les entraînant un peu plus sur le dancefloor. Enfin sur la cour dehors quoi. La brune chassa les images cauchemardesques de son esprit en clignant des yeux et en inspirant un bon coup. Rien ne servait de se plomber le moral, de se questionner sur le passé de son ami. Il était là, maintenant et surtout en vie. C'était le plus important. Claquant ses talons au sol, la belle se tourna vers son ami, lui renvoyant un petit sourire. Elle commença à danser, doucement, laissant son corps se faire au rythme ambiant. Les mains de Jake venaient se poser quelques secondes plus tard sur sa taille et celles de la jeune femme trouvaient alors le chemin jusqu'aux épaules musclées du blond. Elisabeth rit légèrement, se rappelant de ses années passées avec lui où ils dansaient tous les deux dans l'intimité d'une de leur chambre. C'était si doux, à l'époque, si apaisant. Et elle retrouvait les mêmes sensations en ce moment, alors qu'elle se collait un peu plus à lui. La chaleur irradiait de son corps et la belle en frissonnait presque, appréciant ce contact électrisant. Une douce chaleur venait caresser ses entrailles et Betsy se rendit compte que sa gorge était à présent sèche. Cette proximité entre eux venait de faire remonter à la surface tout ces sentiments qu'elle avait pu avoir à son égard. Rien qu'avec une flûte de champagne, et un peu d'honnêteté. Il n'en avait pas fallu beaucoup à la jeune femme pour succomber au charme du O'Hara-Fraser. Et même après tant d'années, elle se sentait prête à sombrer à nouveau. A tomber dans ses bras au moindre battement de cil, à chaque respiration et rien qu'au son de sa voix. Comme par le passé, elle se laisserait aller et elle ne le regretterait pour rien au monde.

La voix de Jake attira son attention et elle lui sourit doucement, haussant un sourcil, comme pour quémander une explication. Son regard voilé par ses sentiments sur l'instant s'ancra à celui de son ami, et elle se perdit un moment dans l'abysse azurée. Le souffle court, la respiration coupée, Elisabeth se sentait comme transcendée. Lorsqu'il reprit la parole, ses iris glissèrent sur ses lèvres l'espace d'une seconde avant qu'elle ne ferme les yeux. La révélation la faisait sourire vraiment, et elle appréciait beaucoup la franchise de son ami pour le coup. Rouvrant les yeux, elle passa ses bras autour du cou de son ancien amant, caressant doucement ses cheveux. Ça fait du bien, de s'en rappeler. Un sourire. Et moi aussi. J'adore être à tes côtés. La musique changea quelques secondes plus tard. Un tantinet, et une sonorité plus douce se mit à passer. Elisabeth pencha doucement la tête, se rapprochant encore de Jake, entraînée par l'air si authentique et teinté d'amertume. La belle n'était pas du genre à se confier, mais là, à cet instant elle aurait pu tout avouer, jusqu'à ses plus sombres secrets. Dans les bras de son ancien amant, elle se laissait transporter, savourant la chaleur du contact et le toucher sous ses doigts. Elle avait peur qu'il s'en aille avant qu'elle n'ait pu lui dire ce qu'elle avait sur le cœur. Ce n'était pas une révélation, ni même l'épanchement de ses sentiments. Mais elle avait envie de le lui dire, de se confier. De lui avouer. Et elle ne pouvait pas partir ce soir sans avoir partagé cela. Alors elle inspira, soufflant longuement après-coup. Fermant les yeux, elle déposa sa tête sur son épaule, se calant confortablement. Une réminiscence du passé pouvait aisément se superposer au tableau, calquant cette réalité tangible. Mais les choses avaient bien changées à présent, et Betsy devait pouvoir vivre avec son passé pour ne pas ternir son futur. Et pour ne pas rendre la soirée plus sombre sous les lampions, elle décida d'entrouvrir ses lèvres, sa gorge légèrement enserrée sous le poids de son ressenti. Tu m'as manqué. Elle venait d'ouvrir son cœur à nouveau, chassant les ténèbres pour y laisser passer la lumière qui émanait de Jake. Et qui insufflait un peu de bonheur dans sa vie, dans son être tout entier pour la soirée.


Ayaraven



___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Time is dancing
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SOFT] REAL TIME TRAFFIC : Avertisseur de radars en temps réel [Gratuit]
» Les access prime-time
» Fin de Discovery Real Time en 2010 ?
» Doctor Who: Adventures in Time and Space
» Coup de coeur horloger ou choix raisonné : Lange Time Zone, Journe Chrono Souverain, IWC Perpetual Calendar ou Réserve Auto Noire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: FENYICK :: Centre-ville-
Sauter vers: