Partagez | 
 

 Darkness [ft. Santana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Seth KroegerHumain modifié
avatar

Mr. Tourment
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Psychométrie : ce pouvoir est la capacité de voir les particularités de l’histoire d’un objet et celles de son propriétaire uniquement en lui touchant ou en le regardant. Il ne maîtrise pas vraiment ce pouvoir, il arrive seulement à l’activer s’il touche l’objet, contrairement au visuel où il n’a aucun contrôle.

Hypnose : ce pouvoir consiste bien entendu à soumettre des idées à l’esprit de quelqu’un pour que ce dernier les réalise. Cependant, il doit avoir un regard bien ancré dans celui de son cobaye pour que cela fonctionne. Son contrôle a certes quelques limites pour l’instant puisque ça maîtrise n’est pas parfaite ; Parfois, l’hypnose se dissipe sur la personne visée, mais elle reste néanmoins sans souvenir, ce qui est pratique pour ses mauvais coups.
Savannah
130
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Darkness [ft. Santana]    Lun 15 Mai - 22:35


Putain de merde. Mais pourquoi il était aussi grand ce foutu bâtiment ? Ils avaient vraiment besoin de TOUT cet espace ?! Ils n’avaient jamais pensé que chercher quelque chose dans cet endroit revenait au même que cherche une aiguille dans une botte de foin ? Pourtant ce qu’il cherchait était beaucoup plus gros qu’une simple aiguille. Un humain, une personne, un putain de patient hyper instable qui se balade librement. Personne n’a penser à l’attacher celui-là ? Seth parcourait les multiples couloirs de l’établissement depuis une bonne heure déjà à la recherche de ce patient malade qu’il avait commencé à suivre il y a de ça trois mois. Il n’en croyait pas ses yeux qu’il y avait vraiment des infirmiers qui le gardait à l’œil puissent être aussi incompétents. Quoiqu’il en soit, leur supérieur allait en entendre parler. Laisser les patients instables partir comme ça, mais il faut être con ! Le psychiatre se promenait dans les différentes ailes et toujours aucune trace du patient, il n’était pas sorti à l’extérieur, il en était certain à moins que la sécurité fût aussi nulle que ces infirmiers. Afin d’assurer sa propre sécurité, il traînait sur lui une seringue remplit de calmant si l’envie prenait au patient de lui sauter dessus. Au moins, il pouvait le calmer avec ça. Il arriva devant un porte avec une indication : sous-sol. Génial, il allait devoir se coltiner des couloirs sombres. Par chance, il n’était pas une mauviette et poussa la porte et tomba sur des escaliers qui menaient au sous-sol.

L’endroit était quelque peu lugubre, rien ici n’inspirait le bien-être. Il s’arma d’une petite lampe de poche. C’était plutôt un endroit où tout le monde se débarrassait de pleins de trucs. Le psychiatre gardait toujours sa main à proximité de sa poche de jeans pour saisir la seringue en cas de défense physique. Il entendit des pas. C’est lui ? Il se dirigea vers les bruits, puis le silence l’enveloppa autant que la noirceur de l’endroit. Des pas résonnèrent derrière lui et il se retourna vivement. Il éclaira en direction du son et constata que malheureusement ce n’était pas le patient qu’il cherchait. Un soupir de soulagement, car il n’était pas attaqué, et de découragement sortit de sa bouche. « Que faites-vous ici ? Avez-vous quelqu’un qui se promène par ici et qui ne semble pas avoir les idées en place ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dead Ringer
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
4 / 54 / 5
Clonage : elle peut se multiplier à volonté, du moins en principe. Au moins elle peut faire apparaître jusqu'à 5 doublons, sur une certaine distance. Elle contrôle chacun de ses clones et les usent dans les situations les plus périlleuses.
Skye & Aelys & Erica & Alice & Nikki
156
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Darkness [ft. Santana]    Mar 6 Juin - 16:07

« Pfouu. » Un souffle, discret, fut la seule marque de présence de Santana en ces lieux. Cela faisait des semaines qu’elle enquêtait sur d’étranges phénomènes qui la ramenaient tous à un coin précis de Genosha : Feniyck. L’hispanique ne saurait dire vraiment pourquoi ses tripes l’ont mené dans ce quartier de la ville, et ce sans informer son équipe. Un appel d’un de ses indics, un de ces nombreux civils avec qui elle se liait pour obtenir des renseignements, et voilà qu’elle avait foncé tête la première dans les emmerdes. Du Santana tout craché. Toujours est-il que désormais, elle frissonnait légèrement alors qu’elle déambulait dans un bâtiment fort lugubre. Qu’est-ce qui l’avait guidé là au juste ? Des disparitions. Des attroupements de cibles qu’elle croit en rapport d’une manière ou d’une autre avec une organisation terroriste et qui finissaient toutes par se retrouver ici, en ces lieux. Dit comme ça, on pourrait croire que la lieutenant tenait du lourd dans ses mains. En réalité, elle n’avait rien. Rien que des suppositions, des rumeurs ou du bouche-à-oreille qui lui reviennent. Mais rien de concret. Il lui fallait des preuves, quelque chose qu’elle puisse récupérer pour enclencher une mission au SHIELD. Aujourd’hui, c’était sa mission personnelle. Mais c’était surtout à ses risques et périls.

La jeune femme serra ses bras contre son corps en se retenant de grogner de froid et de mécontentement. Elle avait réussi à s’infiltrer dans ce bâtiment presque par miracle, profitant d’une courte fenêtre de temps pour s’incruster ici, dans le dos de plusieurs infirmiers qui prenaient leur pause. Du moins, ils semblaient être des infirmiers à en juger par leurs tenues. La brune n’était pas certaine pour autant que ce soit un centre médical légal et autorisé. Santana tira son téléphone de sa poche : pas de barres. Evidemment, pas de réseau, pas de personne à appeler à l’aide. Une situation catastrophique comme on en voit que dans les films. Tant pis pour elle. L’arme gardée précieusement contre elle au niveau de la ceinture, elle était prête à dégainer à tout instant. Plus elle avançait dans les méandres de ces couloirs, plus son sang se glaçait en elle. Des cris résonnaient, des pas précipités retentissaient parfois à ses côtés, la forçant à se cacher dans une pièce noire et exiguë. Elle avait l’impression de jouer au jeu du chat et de la souris à force d’éviter tout le monde. Au bout d’un temps, cependant, et presque à son soulagement, elle arriva à ce qui semblait être le cœur des affaires louches qu’elle suspectait : les sous-sols. Comme tout bon sous-sol qui se respecte, l’endroit était froid et sombre. Dieu merci, Santana n’était pas un agent du SHIELD pour rien. S’armant d’une lampe poche glissée dans une des nombreuses poches de son pantalon, elle alluma cette dernière et tenta un repérage des lieux. Rien que des couinements par-ci par-là, des crissements et des pas qui tapaient sur le sol. Pas du tout effrayant, non à peine. Soupirant, la jeune femme décida d’explorer cet endroit, son téléphone prêt à tout photographier pour se munir des preuves nécessaires. Son instinct l’avait mené ici, pas question qu’elle abandonne tout maintenant alors que les choses commencent à se corser.

En parlant de se corser… Elle avait à peine fait quelques pas qu’elle entendit quelqu’un se ramener non loin d’elle. Merde. Une lumière, similaire à celle de sa propre lampe, survient dans son champs de vision, et elle se colla au mur pour que l’inconnu lui passe devant. Ouf. Premier accrochage évité. Elle lui laissa quelques secondes d’avance avant de reprendre sa marche, son cœur battant à tout rompre. Si ça déambulait partout dans ces sous-sols comme dans le reste du bâtiment, Santana ne pourrait pas rester dans l’ombre éternellement. A peine pensait-elle ça qu’elle fut éclairée violemment dans la tronche. Et merde, les pas qui avaient résonné toute à l’heure ne devait pas venir que d’une seule personne et elle ne l’avait pas vu venir. Mettant sa main en avant pour se protéger le visage, elle tendit un doigt pour désigner le sol afin que l’étranger baisse son rayon lumineux. Elle en fit de même et souffla discrètement de résignation face à sa discrétion volée en éclat. L’homme prit la parole et elle dut se faire fureur pour ne pas tenter une fuite immédiate. Allez, Santa’, t’as connu pire, tu peux gérer. Moui, on y croyait vraiment. La lieutenant inspira imperceptiblement avant de répondre à l’homme. « On m’a envoyé ici pour ça justement. Pour retrouver ce quelqu’un légèrement instable. » Elle tenta un sourire, qui devait être à peine visible en ces lieux, avant de pointer le couloir obscur qui se profilait devant eux. « Vous voulez m’accompagner ? Une aide ne sera pas de trop pour le trouver. Les autres gardes quadrillent tout le reste du bâtiment à sa recherche, on va forcément l’avoir. » Ok, elle s’emballait totalement là. Mais il n'y avait pas meilleur moyen d'obtenir des informations qu'en fricotant avec le diable en personne. Priant pour que son mensonge, somme toute très plausible, passe avec l’inconnu, elle reprenait déjà la marche, s’arrêtant au bout de deux pas pour regarder l’homme et l’inviter implicitement à la rejoindre. A quel jeu dangereux jouait-elle exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
Seth KroegerHumain modifié
avatar

Mr. Tourment
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Psychométrie : ce pouvoir est la capacité de voir les particularités de l’histoire d’un objet et celles de son propriétaire uniquement en lui touchant ou en le regardant. Il ne maîtrise pas vraiment ce pouvoir, il arrive seulement à l’activer s’il touche l’objet, contrairement au visuel où il n’a aucun contrôle.

Hypnose : ce pouvoir consiste bien entendu à soumettre des idées à l’esprit de quelqu’un pour que ce dernier les réalise. Cependant, il doit avoir un regard bien ancré dans celui de son cobaye pour que cela fonctionne. Son contrôle a certes quelques limites pour l’instant puisque ça maîtrise n’est pas parfaite ; Parfois, l’hypnose se dissipe sur la personne visée, mais elle reste néanmoins sans souvenir, ce qui est pratique pour ses mauvais coups.
Savannah
130
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Darkness [ft. Santana]    Mer 9 Aoû - 23:00


Seth pointa immédiatement le jet lumineux de sa lampe de poche en direction du sol en voyant que cela incommodait l’inconnu. « On m’a envoyé ici pour ça justement. Pour retrouver ce quelqu’un légèrement instable. » Il haussa un sourcil. « Vraiment ? » Il se croyait pourtant totalement seul aux trousses de ce pauvre fou. Au fond, il était moins hargneux envers la situation avec un peu d’aide. « Vous voulez m’accompagner ? Une aide ne sera pas de trop pour le trouver. Les autres gardes quadrillent tout le reste du bâtiment à sa recherche, on va forcément l’avoir. »  À ce point ? C’était suspect, mais il fit quand même un signe de tête qu’effectivement, il allait la suivre. « J’espère bien, cela fait presque plus d’une heure que je suis à sa recherche. » grogna-t-il, visiblement encore frustré contre le personnel qui l’avait laissé s’échapper. Il éclaira les murs décrépits du sous-sol et l’humidité suintante du plafond. Le jeune psychiatre pince ses lèvres. « Hm… Avouez que c’est glauque comme endroit. » Il redirigea sa lampe de poche en avant de lui. « Est-ce qu’on vous a mise au courant que le patient qui s’est enfui souffre de… »  Seth fut coupé par un hurlement au-devant de lui et de la jeune femme. Assez lointain cependant. Il regarda la demoiselle les sourcils froncés et s’élança vers le bruit. Oh oui ! Arrivant un peu plus loin, il s’arrêta et observa les alentours. Rien. Merde ! Sa poigne se resserra autour de la lampe de poche, voyant clairement ses jointures blanchirent. Roh putain ! Voyant la jeune femme à côté de lui, il se détendit un peu histoire de ne pas trop montrer sa colère. « D’ailleurs… je ne vous ai pas demandé votre nom madame ? » Seth se remit à marche dans le couloir en face de lui. Avec une équipe qui quadrille le terrain, son patient allait bien vite tomber dans leurs filets. Excepté s’il n’y avait pas cette dite équipe. Il restait méfiant quant à cette femme sortit tout droit du noir et miraculeusement elle lui venait en aide.
Revenir en haut Aller en bas
 
Darkness [ft. Santana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Castlevania: Legacy of Darkness - N64 - 1999
» Castlevania Curse of darkness
» Edge of Darkness (mini-série BBC 1985)
» Edge of darkness de Martin Campbell
» THE DARKNESS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: FENYICK-
Sauter vers: