Partagez | 
 

 A long night together.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: A long night together.   Ven 19 Mai - 13:43

« C'est quoi cette tête ? Dure journée ? » Demanda Josh derrière son bar, essuyant les traces des dessous de verre.

Claire s'avança en déposant sa bière vide, la lui tendant à la suite pour qu'il puisse en faire quelque chose. Le fracas qui suivit signifia à la chirurgienne que son bien avait atterri à la poubelle, là où était sa place. Josh posa les mains sur le comptoir, l'avisant d'un regard qui sommait de lui répondre. Dure journée, donc ? C'était en de ça de la vérité. En réalité, Claire ne sentait plus ses jambes ou son dos à force de courir partout. D'un cas à un autre. Les urgences étaient débordées à cause d'une épidémie d'allergies en tout genre.

« N'en parlons pas... » Souffla-t-elle en posant ses coudes à son tour sur le comptoir, prête à y plonger sa tête pour s'endormir là.
« Tu devrais peut-être rentrer ? » Lui répondit-il d'une voix douce.

Claire releva le nez vers lui. Elle était à peu près sûre que lui proposer de rentrer au lieu de consommer pouvait lui coûter très cher. Elle lui fit un sourire amusé avant de lui désigner de la tête un groupe d'internes et chirurgiens autour d'une table, tous avec une mine abattue, ou fatiguée, entraînés dans une discussion un peu molle :

« Tu diras ça à tous mes collègues qui dépriment là-bas... »
« Effectivement, ils ont l'air d'être sur le point d'installer le nœud coulant. » Fit-il avec un sourire amusé.
« Je ne peux pas les laisser dans cet état, penses-tu. » Rajouta-t-elle ensuite.

Josh sembla la prendre en pitié. Elle n'avait pas croisé son visage dans un miroir depuis longtemps, mais elle devait probablement faire peine à voir. Encore, elle encaissait assez bien la fatigue, même si la bière faisait rapidement effet sur elle compte tenu de son état. Elle poussa un petit soupir, prête à repartir. Laissant quelques billets sur le comptoir pour Josh, ce dernier les attrapa maladroitement et les fourra dans la caisse, avant de lui faire un signe de la main en lui demandant de se rapprocher. Elle s'exécuta, curieuse, se penchant par-dessus le bar comme l'homme :

« Si tu veux, je leur allume le karaoké. » Un sourire s'imprima sur les lèvres de l'homme. Le grand blond lui désigna la scène vide. La soirée était calme visiblement, la salle presque vide, il était assez tard, ça ne devrait pas gêner. Il tapota sur le bar et ajouta : « Et tu reprends un verre... »

Plongeant ses yeux noirs dans ceux de son complice, elle ne put s'empêcher de pouffer de rire. Ses amis ne seraient probablement pas contre. « Y'a de l'idée. » Admit-elle en s'éloignant pour allait leur proposer. Elle ne mit pas longtemps à revenir vers Josh, alors que ses collègues semblaient soudainement regagner toute leur énergie. Pouffant de rire, l'homme hocha la tête avant d'aller faire les réglages nécessaires à l'accueil des candidats au karaoké. Si Claire n'allait pas s'y mêler, elle allait également attendre avant de rentrer chez elle. C'était juste histoire de dire.. et de finir le verre que lui posa Josh devant elle, un cocktail de sa création :

« Allez, installe-toi Claire. Et celui-ci, je te l'offre, tu le mérites. » Souffla-t-il.

Elle fit un signe de la main, comme un salut militaire, avant de tourner les yeux autour d'elle. Le bar était presque désert. Seul un homme à quelques sièges d'elle. Elle le regarda un temps, avant de revenir à son cocktail distraitement. En arrière plan, la musique s'éleva, et ne manqua pas de la faire pouffer de rire. Sa collègue Maddie semblait toujours aussi fan de Phil Collins.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
3 / 53 / 5
Pouvoir de Suggestion. D'un regard, il peut faire faire ce qu'il veut à sa proie
41
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A long night together.   Ven 19 Mai - 17:56

Chaque fois, en rentrant à son hôtel, Roman avait pris l'habitude d'aller manger dehors et finir la soirée à boire un bon coup. C'était devenu un rituel pour lui. Et puis il n'avait que ça à faire, son dossier pour loger au QG n'étant toujours pas remonté. Mais ça ne l'embêtait pas plus que ça. Au contraire. Le bonhomme apprenait à découvrir la ville, et les gens qui l'habitait. De quoi récolter des informations pour son travail à venir. Et d'écouter. C'était très important de capter les bruits de couloirs. Il n'y avait souvent que comme ça que l'on pouvait glaner le plus de détails sur d'éventuels danger. Et le gaillard allait devoir y faire face bien assez tôt, même s'il ne serait pas le premier à intervenir quand les choses se gâteraient.

Ce soir là, le formateur avait ciblé un bar quelconque qu'on lui avait vivement conseillé. Le Jarvis. Le nom de l'établissement l'avait fait rire la première fois qu'il l'avait entendu. Ce n'était pas commun et il se demandait bien qui avait pu avoir cette idée et surtout d'où elle venait. Sûrement sorti d'un cerveau bourré d'idée loufoque. En tout cas, on lui avait garanti de la bonne ambiance du lieu et qu'il était souvent compliqué de s'entendre au vu de sa fréquentation. Ce qu'il ne trouva pas du tout en rentrant. Bon d'accord, il était un peu tard, mais quand même. L'homme devait faire parti des rares courageux à vouloir boire un bon verre avant de tomber dans les bras de Morphée. Il commanda une pinte et alla s'installer un peu à l'écart d'une scène. Encore un bar cabaret ? Non, ça ressemblait plus à une petite scène de démonstration ou autre. De toutes façons, le public manquait cruellement pour faire une digne représentation quel-quel soit. Un soupire barra ses lèvres alors que l'homme but une bonne lampée de son breuvage.

Quel ne fut pas sa surprise de voir un groupe assez important rentré, les mines complètement déconfites. Eux, ils n'avaient pas dû passer une bonne journée. Peut être qu'avec cette troupe, le bonhomme recueillerait des renseignements intéressants. Mais il se rendit bien vite compte qu'il n'en était rien et que les personnes ici présentes avaient juste envie que la journée se termine. Nouveau soupire, nouvelle gorgée. Roman souffla un bon coup. Après tout, lui aussi avait envie que ça se termine.

Son regard ripa sur une demoiselle isolée du groupe. Elle avait l'air en pleine discussion avec le barman. Et aussi en pleine dépression. Le bonhomme ne la lâcha pas du regard même lorsqu'elle interpella son cercle d'ami -sûrement- et revint à sa place légèrement plus enjoué qu'auparavant. Tout comme le petit essaim qui s'agitait telle des abeilles éveillés par une bonne odeur de pollen.

La musique s’éleva et Roman faillit cracher  sa rasade en entendant une des femmes du groupe se mettre à chanter dessus. Un karaoké... mais pourquoi il y avait pas pensé plus tôt.. Cela dit, la joie de la chanteuse le fit sourire malgré ses fautes vocales qui lui détruisait bruyamment le tympan. Bon, d'accord, ils avaient besoin de se défouler. Soit. Mais ce qui intriguait le plus la gueule d'ange c'était cette jolie créature qui ne rejoignait pas son groupe. Oh et puis zut. Quitte à passer un bon moment à boire, autant que ce soit un moment partagé. L'homme attrapa son verre, se leva et se rapprocha de la demoiselle qui lui tournait le dos pour s'asseoir à ses côtés.

Vos amis ont l'air de vouloir décompresser. Pas vous ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: A long night together.   Ven 19 Mai - 19:15

Une voix à côté la sortit de sa torpeur. Elle qui fixait la scène depuis un moment se trouva soudainement comme lâché dans le vide. Elle se retourna pour voir qui lui parlait, et put admirer de plus près le jeune homme qui n'était pas si loin d'elle tantôt. Elle lui fit un petit sourire, reprenant sa question dans sa tête. Est-ce qu'elle décompressait ? Instinctivement, elle reporta son regard sur son verre, faisant tourner les quelques glaçons pilés à la surface de son cocktail, avant de lui rendre un nouveau sourire :

« Oh, vous voulez que je me mette à chanter peut-être ? » Lui demanda-t-elle avec une petite moue en coin.

Derrière, la musique de Phil Collins tournait toujours, et il n'y avait aucun doute sur le fait que sa version ne serait pas plus appréciable que celle de Maddie. Elle ne put s'empêcher de pouffer de rire, avant de rajouter avec une moue taquine :

« Hm, ça ressemble à une mauvaise idée. »

Non, Claire n'était clairement pas une bonne chanteuse. D'ailleurs, on ne la payait pas pour ça, heureusement. Sinon, elle serait fauchée. On comptait plutôt sur elle pour sa capacité à improviser, sa réactivité sous pression, et pour son talent à agiter ses dix doigts dans le corps d'un humain ouvert en deux. Traiter les urgences avec expertise, voilà son talent. Ses mains étaient, et de loin, son bien le plus précieux. Sa voix (et sa répartie unique) faisait le reste de son charme.

« Je décompresse bien après avec ce... Cocktail. » Ajouta-t-elle finalement avant de lui désigner le dit verre du doigt. « Ne le commandez pas, ce n'est pas aussi bon qu'il le prétend. » Conseilla-t-elle avec humour.

Elle baissa d'ailleurs les yeux sur la commande de son voisin, avant de voir qu'il n'allait probablement pas s'y risquer. Et puis, la métisse prit le temps d'admirer un peu mieux qui était désormais son partenaire de crime. Un bel homme sans aucun doute. Des tatouages apparents, plutôt complexes, dessinés le long de ses bras, probablement en avait-il ailleurs. Bien coiffé, barbe naissante, air fripon, deux petits yeux noirs. Claire l'aurait volontiers comparé à un renard, un peu farceur et rusé. Il avait cette expression mutine qui lui allait très bien.

« Claire. » Se présenta-t-elle en tendant sa main vers son voisin, l'invitant à faire de même.

Une moue plus tard, elle retourna à son cocktail, qu'elle sirota. Deux gorgées plus tard, elle chercha à lui rendre la pareille. Après tout, l'homme avait engagé poliment la conversation, elle se doutait qu'il cherchait à se distraire avec tout ça, en faisant connaissance avec une voisine qui avait le mérite de ne pas pousser la chansonnette.

« Et toi ? Tu décompresses ? » Demanda-t-elle gentiment. « Enfin... Je te tutoie, ça te dérange pas j'espère ? » Fit-elle en portant un regard amusé vers lui.

Sans doute déjà détendue par l'alcool qu'elle avait déjà ingurgité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
3 / 53 / 5
Pouvoir de Suggestion. D'un regard, il peut faire faire ce qu'il veut à sa proie
41
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A long night together.   Ven 19 Mai - 20:08

Roman découvrit enfin le visage de son interlocutrice. Vraiment charmante. L'homme en déglutit discrètement avant de reprendre une gorgée de sa bière déjà bien entamée. Il lui faudrait un autre verre, sûrement plus fort pour continuer la soirée. L'idée qu'elle pousse la chansonnette ne lui déplaisait pas. Le seule problème c'est qu'il ne la voyait pas debout sur une scène mais dans une toute autre configuration. Roman reprit de sa liqueur. Décidément, fallait qu'il calme ses ardeurs. Cela dit, en y réfléchissant, cela faisait vraiment très longtemps qu'il n'avait pas eu l'occasion de s'accoquiner à une femme aussi belle. La gueule d'ange se retint de tout commentaire alors qu'elle s'extasier devant son verre de... un cocktail sûrement mais d'une couleur plutôt étrange qu'il ne se risquerait pas à goûter.

Dans la minute d'après, le gaillard se sentit observer sous toutes les coutures. La demoiselle le détaillait sans une grande discrétion, ce qui n'était pas pour le choquer. Il l'imita avec un sourire en coin qui en disait long. Pourquoi se priver quand sa compagne faisait pareil. Et son coup d'oeil lui fit découvrir de bien belle chose. Sa voix douce et charmante le sortit de son analyse. Ah oui. Les présentations était de rigueur, bien sûr. L'homme tendit la main pour serrer celle de la femme qu'il découvrit particulièrement fine et douce.

Roman.

Vraiment, elle avait quelque chose de splendide. Son regard, à moins que ce ne soit sa posture et sa prestance ? Sûrement parce qu'elle ne le laissait pas indifférent.

Non, tu peux me tutoyer et j'en ferais de même, sauf si ça te dérange. Et pour te répondre, je sais pas si le mot décompresser serait adéquat dans ma situation. Je cherchais juste un endroit pour m'évader, boire un coup et profiter d'une bonne soirée. Roman commanda un bourbon au barman avant de se reporter sur sa compagne du soir. Et je crois que je la commence plutôt bien en ta compagnie.

Le bonhomme lui offrit un sourire charmeur avant de se surprendre à fixé la chanteuse qui avait remplacé sa collègue. On ne pouvait pas dire que le chant soit leurs points fort à cette petite troupe. Pourvu que ça ne dure pas toute la soirée parce que c'était assez déroutant... Ses mirettes se reposèrent sur Claire avant de rire de bon cœur, non sans se faire remarquer au passage.

Pardon, j'suis désolé mais c'est un sacré moyen pour lâcher la pression !

Se ressaisir était le meilleur moyen pour ne pas passer pour le plus goujat de tous en se moquant royalement des performances de ces artistes en herbes. Mais fallait pas le nier, l'ambiance était assez cocasse pour faire connaissance. Le formateur agita tranquillement les glaçons flottant sur son bourbon et reporta toute son attention sur la jeune femme.

Je vous ai vu rentré tout à l'heure et vous n'aviez pas l'air très en forme. Vous bossez dans quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: A long night together.   Ven 19 Mai - 21:23

« Enchantée Roman. » Fit-elle avec un air assuré.

Elle l'était vraiment, d'une certaine manière. Enchantée. Elle avait connu plus moches comme partenaire de boisson. Ou comme partenaire de discussion. Claire ne savait pas encore comment tout ça allait se terminer de toute façon. Mais vu sa manière de la tutoyer, en jouant délicieusement avec les compliments, elle commençait à avoir beaucoup moins de doute sur la question. Elle ne perdit pas son sourire mutin, constatant que son approche était tout de même beaucoup moins étrange que celle d'Aaron en la matière. De même, elle se dit sur le moment que c'était tout aussi bizarre d'avoir comme élément de comparaison la séance de drague d'Aaron.

« Oh... Tu es dans le bon endroit pour ça. » Fit-elle avec un grand sourire. « C'est d'ordinaire un peu plus actif mais bon... Soir de semaine, tard... » Expliqua-t-elle en prenant une moue contrariée : « Tu devrais y revenir en weekend pour plus d'activités. »

Puis, elle fronça les sourcils. Un an qu'elle se trouvait sur cette île, et elle avait déjà des habitudes bien ancrées. Le Jarvis par exemple était comme une base pour elle, où elle venait décompresser après une dure journée de travail. Que ça soit tard le soir ou dans la matinée où on acceptait de lui servir un café ou un grand verre de jus d'orange. Elle aimait beaucoup ce lieu.

« Enfin, je te dis ça mais tu es peut être un habitué. Sauf que je ne t'ai jamais vu dans le coin... » Justifia-t-elle en penchant la tête sur le côté.

Elle se sentit comme engourdie sur le moment. Le fait d'étirer certains muscles en bougeant la tête, de se poser, d'arrêter un instant, plus l'effet de l'alcool... Tout ça mis bout à bout, Claire pouvait sentir le contre coup de sa longue, très longue journée. L'heure avancée témoignait de toute façon du fait que tout ça avait été rude pour elle, encore plus lorsque les urgences étaient bondées, comme aujourd'hui. Elle pouffa de rire lorsqu'il fit une remarque sur la manière de décompresser :

« Ouais, tu l'as dit. » Admit-elle. Et alors qu'il demandait dans quel genre de dream team ils étaient, la brune surjoua un peu : « On est de l'hopital. »

Elle se tourna sur son siège, et tendit les mains pour lui désigner la fine équipe :

« Roman, je te présente l'équipe des urgences ! » Quelques têtes se retournèrent en l'entendant, levant un poing victorieux en l'air pour répondre à son effet. La musique se poursuivait toujours, remplaçant la fan inconditionnelle de Phil Collins contre une autre qui préférait chanter Give me Shelter des Stones. « Et tu as sous les yeux l'une des chirurgiennes de l'unité. » Affirma-t-elle en se tournant vers lui.

Croisant les jambes, elle lui fit face. C'était plus pratique pour discuter avec lui, et ça montrait une certaine ouverture aussi.

« Et toi alors ? » Demanda-t-elle. « Tu fais quoi dans la vie ? Laisse moi deviner ! » Fit-elle avec enthousiasme. Elle le fixa un long moment, faisant mine de réfléchir. « Mannequin ? » Suggéra-t-elle avant de lui faire un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
3 / 53 / 5
Pouvoir de Suggestion. D'un regard, il peut faire faire ce qu'il veut à sa proie
41
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A long night together.   Dim 21 Mai - 10:35

La jeune femme était pleine d'enthousiasme malgré son état de fatigue précédent. Cela donna de quoi faire bien plus sourire le bonhomme. Rien ne pouvait plus le ravir que l'expression joyeuse d'une si charmante créature. Et de charmante, elle n'avait pas que son sourire. Roman l'avait détaillé lorsqu'elle même avait osé l'évaluer. Vraiment, cette canon était une femme...euh non. Cette femme était un canon ! Ses pensées s'embrouillaient déjà, pourtant il n'en était qu'à son deuxième verre. La faute à qui ? La faute à bibi ! Ne pas manger, passer sa journée à faire de l'activité physique -et on ne parle pas de la plus intéressante- et boire de l'alcool après tout ça, forcément que ça montait vite à la tête. Bon, dire que l'homme ressentait les effets de l'alcool tenait de la prétention, mais ça avait quand même son premier petit effet.

Roman haussa un sourcil quand a la soit disant population disparu du bar en semaine. Mouais, peut être que le weekend c'était plus animé. Note à lui même, repasser un samedi soir avec toute la pseudo agitation que ça implique. Si ça s'trouve, l'homme la recroiserait. Ce qui, en soit, lui garantirait une soirée plutôt alléchante.

Première fois pour moi dans cet établissement M'dame ! Et pour l'instant, je suis pas mécontent d'être venu.

Alors elle faisait parti du corps médical. Intéressant. L'imaginer avec sa blouse avait quelque chose de sexy bien que ce ne soit pas les tenues sexy d'infirmière dont tous les hommes rêvent et qui sont bien loin de la réalité. Lui, il aimait bien les filles en uniformes. Quand la demoiselle présenta son équipe, le bonhomme leva le poing en les imitant, presque au bord du fou rire de voir la fierté sur leur visage. Sur qu'ils en avaient du courage. Ca devait pas être facile tous les jours. Roman se contrôla en finissant d'une grande rasade le contenu de son verre avant d'en commander un autre auprès du barman. A peine repris son verre qu'il se figea en apprenant le véritable métier de sa compagne.

Sérieusement ? He bah, tu m'impressionnes. Ayé, je me sens petit.

Un grand sourire aux lèvres, le gaillard aimait plaisanter des choses de la vie. D'autant plus quand sa compagnie commençait à parler le langage du corps. Roman était persuadé que ce croisement de jambe était délibéré, et pour tout avouer, d'avoir littéralement dévoré des yeux les longues jambes de la praticienne était son plus grand forfait. Le criminel sourit deux fois plus en plantant ses pupilles dans les siennes.

Ah ! A son tour alors. Et elle voulait deviner. D'accord. Peu de gens parvenait à trouver juste lorsqu'il s'agissait de sa profession. Comme on dit, l'habit ne fait pas le moine, et l'expression lui allait comme un gant. L'homme attendit la première proposition de la demoiselle avec grande impatience. Et alors qu'il fit couler une dose de sa liqueur dans sa bouche, elle l'a balança avec entrain comme si elle était certaine de sa réponse. Le gaillard pouffa de rire après avoir reposer son verre en sûreté sur le bar.

Alors là ! C'est bien loin de ce que je fais aujourd'hui. Même très trèèès loin !

Roman ne put s'empêcher de rire sans honte à cette supposition. Ça avait de quoi être drôle, et on ne lui avait jamais faite celle là. L'homme eut une idée génial. Et cela faisait longtemps qu'il ne s'était aventurer dans un jeu à boire. C'était le moment où jamais de se reprendre à cette activité.

Aller, je te laisse deux chances supplémentaires. Et si tu ne trouves pas, tu vas devoir me payer un verre. A l'inverse, si tu trouves, je te paie tout c'que tu veux pour ce soir.

Subtilement, le formateur insinua qu'il aimerait beaucoup reproduire ce moment avec elle. Mais pour l'heure, elle devait pouvoir découvrir ce pour quoi on payait le tatoué. Ah ces fameux tatouages qu'il adorait observer à toute heure. D'ailleurs, Roman se posa une question. En avait elle ? Peut être le découvrirait il avec la suite de la soirée. Qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: A long night together.   Dim 21 Mai - 14:59

« Oh, y'a pas de quoi. Je n'ai aucun mérite, je n'ai fait qu'étudier pendant de loooongues, très longues années. » Blagua-t-elle en essayant de ne pas trop impressionner Roman.

En parlant de ça, ça n'était pas son but. Bien sûr qu'elle tirait de la fierté de son métier : elle aimait ce qu'elle faisait, et avait en assez haute estime son travail. C'était important pour elle, elle avait l'impression d'être d'utilité public. Ça lui tenait à cœur. Mais ça n'était pas pour autant qu'elle s'érigeait au-dessus de l'autre comme pas mal de ses confrères. Stephen Strange, entre autre, était l'un des pires à ce sujet : hors de contrôle la majorité du temps avec un melon gros comme une boule à facettes. Il était brillant, aucun doute là-dessus : mais son arrogance avait clairement de quoi refroidir.

Elle amorça un petit jeu et se trompa immédiatement. Claire ne manqua pas d'en rire à la suite. Roman n'était donc pas mannequin, et c'était apparemment très loin d'être le cas. Pourtant en l'observant, son style, sa bouille malicieuse, sa musculature : elle était persuadée qu'il ferait le bonheur de certains photographes et de pas mal de groupies aimant se faire plaisir aux yeux. Elle-même n'était en reste à ce niveau-là : elle le matait sans trop se priver, se surprenant elle-même à se faire à ce petit jeu. Regarder ne dérangeait pas, surtout qu'il semblait être totalement consentent à cette idée.

« Tu es sûr que tu n'es pas mannequin ? » Demanda-t-elle avec une petite moue. « Oh allez, tu peux l'admettre, avec ton physique, et tous tes tatouages ! » Appuya-t-elle avant d'en rire.

Reprenant une gorgée de sa boisson, elle fit mine de réfléchir un bref instant. C'était très loin d'être le cas, il n'était pas mannequin. Alors... Qu'était-il ?

« Bon, ok. Admettons. Et jouons à ton petit jeu. » Lui céda-t-elle en se concentrant très fort. « Donc, tu es loin d'être mannequin, donc j'imagine que ce n'est pas un métier approchant. Pas photographe, pas dans l'audiovisuel, pas acteur sinon j'aurais déjà vu ta tête autre part qu'ici... » Qu'est-ce qui était le plus loin de mannequin ? Sur le moment, Claire pensa à Tony Stark. Pas que l'homme était désagréable à regarder, mais avant d'être un playboy, il était surtout un scientifique : « Un savant fou ? Tu travailles dans le numérique et les sciences, peut-être même les hautes technologies et la physique appliquée ? D'ailleurs, la physique quantique n'a aucun secret pour toi... »

Elle ne put s'empêcher de mordiller sa lèvre inférieure. A voir la tête de son vis-à-vis ça n'était pas ça non plus, mais l'imaginer dans sa blouse blanche sans rien en-dessous avait un petit côté aussi amusant que délicieux :

« Je sens que ça n'est pas ça non plus. » Devina-t-elle. « Bon, alors tu es... Un archéologue expérimenté qui visite des sites de fouilles et a déjà découvert de vieilles reliques oubliées dans des temples maudits ? »

Maintenant, le voir avec un costume d'Indiana Jones était tout autant plaisant. Et ce qui était bien avec ce petit jeu, c'était qu'elle avait l'occasion de l'imaginer dans bien des costumes qui convenaient tous parfaitement avec son physique avantageux. Elle rigola sans se gêner, aider par l'alcool avant de lui dire :

« A ce rythme, ce n'est pas un verre que je vais te payer, mais le bar entier. » Plaisanta-t-elle. « Ton enigme est tellement dur. Et je ne suis même pas en état d'être concentrée... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
3 / 53 / 5
Pouvoir de Suggestion. D'un regard, il peut faire faire ce qu'il veut à sa proie
41
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A long night together.   Dim 21 Mai - 16:51


Décidément, Claire ne se passait pas de le reluquer sans pudeur. Et le bonhomme prenait un malin plaisir à la surprendre en pleine contemplation. Roman jouait avec les glaçons de son verre tout en souriant face aux réactions féminines. L'ambiance alentour avait disparu, l'homme ne remarquait que la jeune femme et ses lèvres qui bougeaient au rythme de ses paroles. Il lui plaisait, c'était évident. Et inversement. La gueule d'ange en jouait ouvertement, faisant mouvoir son corps pour mieux qu'elle le détaille. A ce petit jeu, il était très fort. Et en parlant de jeu, la demoiselle en avait un à gagner. Deux opportunités pour trouver la bonne réponse ou elle lui payait à boire. A bien y réfléchir, le prix en devenait dérisoire, l'homme aurait du monter la mise et la rendre plus intéressante. Cela dit, la soirée ne faisait que commencer.

Le gaillard se tue tout au long de sa réflexion. Un sourire narquois et espiègle au coin des lèvres, Roman appréciait sentir le regard juge et interrogateur de sa compagne de beuverie. A chacune de ses réponses fausses, l'homme tirait une moue désapprobatrice. De quoi renvoyer la brune à ses spéculations. Pendant ce temps, ses mirettes avaient tout le temps nécessaire pour suivre les courbes féminines avec envie. Elle avait du en faire tourner des têtes, et ce soir c'était la sienne qui était piéger par l'allure royale de cette fille d'Eve. Heureusement que ce phénomène ne rebutait pas le formateur. Quelle personne attiré par la gente féminine ne prendrait pas plaisir à cela.

Après son second échec, Roman rit de bon cœur à son désespoir et son imagination débordante. Elle avait de la suite dans les idées, mais pourtant bien loin de la réalité. L'homme vida la fin de son breuvage et secoua sous le née de la brune le verre vide.

Pour l'instant, on se contentera du verre que tu dois m'offrir. Pour le reste, tu as totalement perdu !

Le bonhomme bomba le torse comme un roi victorieux après une bataille durement gagné. Avant de pouffer de rire à cette réaction totalement guidé par l'alcool. Après quatre verre, on ne pouvait qu'en arriver là. L'homme posa le récipient sur le bar et s’accouda à celui ci pour mieux plonger son regard dans le sien.

Si je te dis la réponse, ce serait beaucoup trop facile. Mais je vais être clément et te donner un indice. A une seule condition.

Un sourire plus que mutin apparut sur son visage. C'était ici que le jeu devenait vraiment intéressant.

A chaque indice donné, tu devras boire.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: A long night together.   Dim 21 Mai - 19:15

« Je vois très bien ce que tu essaies en train de faire. » Fit Claire en plissant le regard vers lui. Elle le sondait, désormais. Profondément et sérieusement. Et prit sa mine la plus sérieuse pour dire qu'à ce genre de petit jeu, elle était aussi talentueuse qu'avec un scalpel et une aiguille : « Si tu crois que ça va marcher... »

Bon, sa dernière phrase était surtout de la provocation, elle le savait très bien. Elle avait visiblement quelques verres de retard sur lui, ce qui lui donnait une sorte d'avantage. Ou alors, ça mettait au moins les comptes à égalité. Il avait une stature qui pouvait lui permettre d'encaisser l'alcool. Une bonne condition physique aussi. Elle le désigna du doigt, d'un index accusateur et presque menaçant à son égard, tout en ajoutant avec une assurance assumée :

« Je t'embarquerais avec moi dans ma chute. » Jura-t-elle.

Voilà qu'elle l'avait prévenu. Si elle devait finir complètement saoule au point d'accepter de repartir avec lui (ce qu'elle devait envisager comme possible à dire vrai, et loin d'être déplaisant), elle le rendrait aussi mignon qu'un chaton à force de shot et de boisson. Mais elle avait déjà une idée en tête. En tant que métisse, à moitié cubaine, la brune adorait un certain type d'alcool qu'elle était sur le point de commander pour qu'ils le partagent ensemble.

« Bon, si ça n'est pas ça... » Poursuivit-elle en recommençant à le regarder...

Elle réfléchissait, avec assiduité. Ses yeux se posèrent sur ses bras, et ses mains. Un peu trop rudes pour être celles d'un chirurgien ou d'un médecin, elle le savait. Il n'y avait qu'à voir les siennes : elle sentait la cire d'abeille, le miel, pour prendre soin de sa chaire à force de la savonner avec du désinfectant. Impeccable, les ongles limés impeccablement. Ça n'était pas le cas de l'homme, qui ne devait pas forcément se faire des manucures régulièrement. Un sourire en coin, elle le précisa :

« Tu n'es pas médecin, je le verrais tout de suite. » Précisa-t-elle. Au hasard, elle devait réussir à réduire le champ des possibilités : « Flic ? » Suggéra-t-elle.

Et l'espace d'un instant, elle avait l'impression de voir une petite lueur dans le regard mutin de son ami du soir. Une lueur qui lui laissait entendre qu'elle n'était pas si loin de la vérité. Inutile de dire qu'elle se trompait, mais que légèrement. Elle avait une piste.

« Ou militaire ? » Proposa-t-elle finalement. Il lui semblait chauffer encore, sans être juste. « Une sorte de... »

Bon, elle ne pourrait pas trouver comme ça. Et elle devait au moins l'admettre. Claire attrapa son verre :

« Je demande un indice. » Elle tira sur sa paille pour finir son cocktail : « Et je joue le jeu. » Témoigna-t-elle. « Mais on va jouer avec du rhum. » Lui souffla-t-elle en faisant signe à Josh de lui donner la bouteille directement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
3 / 53 / 5
Pouvoir de Suggestion. D'un regard, il peut faire faire ce qu'il veut à sa proie
41
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A long night together.   Dim 28 Mai - 7:55

L'expression de défi de la jeune femme fit naître la malice sur le visage du bonhomme. Celui ci  lui donnait un charme fou. Un petit quelque chose qui faisait craquer Roman. Garder son sang froid devant cette créature soulevait du mini miracle. Mais l'alcool lui donnait un véritable coup de pouce. Même si cela ne durerait qu'un temps.

Roman la laissa chercher sans rien dire pendant un bon moment, sirotant sa boisson comme on déguste un cépage de 10 ans d'âge. D'ailleurs, il aurait pu demander au barman s'il n'avait pas ça en stock, il aurait alors encore plus apprécier cette soirée. Du coin de l’œil, il observait les collègues de sa compagne de beuverie chanter à tue-tête sur des styles complètements différents les uns que les autres. Intérieurement, le gaillard en riait, c'était plutôt comique de voir ça et peu commun. Ils avaient dû avoir une longue et dure journée pour décompresser à ce point.

Lorsque la jeune femme donnait des réponses à l’énigme posé, le sourire du formateur n'en était que plus moqueur. Elle se trompait encore et encore, jusqu'à parler de la police. Sûrement que son expression changea car elle cru déceler sur son visage un semblant de vérité, de quoi l'aider dans ses recherches. Roman tira alors une petite moue, déçu d'être si lisible mais retrouva bien vite son sourire à l'enthousiasme de la chirurgienne, jouant presque nerveusement avec son verre presque vide.

Quand enfin, la demoiselle déclara forfait, Gabriel se redressa fièrement, la victoire au corps telle un guerrier revenant conquérant d'une bataille. Cette pensée le fit bien plus rire et il vida à son tour son breuvage pour demander un verre plus  adapté à la boisson réclamé par la brune.

C'est très satisfaisant de t'entendre capituler !

Un rire taquin s'échappa de ses lippes. L'homme se m'y à réfléchir. Lui donner une partie de la solution, d'accord, mais hors de question que ce soit trop évident, sinon le jeu n'en vaudrait pas la chandelle. Une fois trouvé, il s'accouda au bar et la détailla tel un criminel cherchant à capturer sa proie le moins discrètement possible.

Bon. Je vais te donner un indice. Mon uniforme ne me rend pas malfaisant, mais on peut me voir comme tel.

Sans être précis, elle pouvait là trouver toute les réponses à sa question. Si elle était maligne, et Roman ne se doutait pas de sa perspicacité, elle trouverait facilement. Peut être même trop facilement.

Pendant ce temps, son regard ne pût s'empêcher d'aller et venir le long des courbes féminines. Il faut dire qu'elle avait tout pour attirer l’œil. Sa poitrine, ses hanches et ses longues jambes interminables. C'était sûrement ses dernières qui lui faisait perdre la tête. Pour chuter, oui, il chuterait, sa prédiction se réalisera, il en était certain. Mais ce n'était sûrement pas la décadence à laquelle la brune pensait. Décidément, l'alcool avait réussi à embrouiller l'esprit du bipède. Les scènes défilaient unes à unes à la limite de sa conscience, émergeant chez lui une envie incontrôlable d’entraîner la demoiselle loin de ce lieu trop peu propice à ses désirs. Mais sa conscience étant encore du bon côté de la force, le bougre voulait en profiter pour mieux connaître sa muse du moment.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: A long night together.   Dim 28 Mai - 16:24

En voilà du mystère. Et des manières. Claire se demandait pourquoi Roman créait autant de doute sur son emploi, si c'était juste pour joué ? En avait-il honte ? Ou au contraire, en était-il trop fier ? Elle n'aurait su le dire, même si elle penchait pour la seconde. Il avait l'air... épanoui, tel qu'il était. Loin de s'en faire pour son apparence, et du genre à pouvoir rire de tout. C'était agréable en soi, et ça changeait de tous les problèmes qu'elle rencontrait.

Brièvement mais sincèrement, Claire oubliait la fatigue et les ennuis qu'elle avait essuyé le jour-même. Loin d'elle l'ambiance de l'hôpital, elle se laissait aller à plus de légèreté. Et elle arrivait à déjà mieux respiré. Si le fait qu'elle avait passé une journée très longue avec des gens très malades restait, il lui semblait que Roman arrivait au moins à la débarrasser d'un poids en lui changeant les idées. Rare était les fois où elle parvenait à se prêter à ce petit jeu, c'était agréable.

Descendant son verre, l'homme se dit satisfait de la voir capituler. Il fit mine de réfléchir à l'indice qu'il cherchait, pendant qu'elle resservait son verre à shot, ainsi que celui de l'homme, avec l'alcool qu'elle avait commandé. Du rhum cubain, elle aurait un avantage. Ceci étant dit, elle renifla le parfum de son breuvage, avant de se dire que finalement, peut-être que ses origines ne lui serviraient pas à grand chose vu comment il semblait fort et sucré. Ça allait être marrant.

Ecoutant l'indice, la brune écarquilla les yeux : Un uniforme qui ne rendait pas malfaisant, mais on pouvait le voir comme tel ? Elle fronça les sourcils et fit le tour. Donc, il était une sorte de militaire ou policier, avec un uniforme. Tout d'un coup, il y eut comme un tilt dans sa tête, elle revint vers Roman avec la réponse au bord des lèvres, qu'elle hésita à donner sur le coup. Peut-être qu'elle se trompait. Peut-être pas... Sur le coup, ça lui semblait comme évident, mais seulement parce qu'elle les connaissait :

« Tu es garde rouge? » Demanda-t-elle d'une voix mal assurée, un peu tatônnante.

Et vu la réaction de l'homme, elle savait qu'elle avait gagné. Un grand sourire prit place sur ses lèvres. Elle fit un signe de victoire avec ça, pour se féliciter d'être aussi maligne. Une petite danse de la joie plus tard, Claire se reconcentra sur son vis-à-vis, venant lui souffler avec étonnement :

« Wow, c'est fou. » Fit-elle. « Tu n'en as pas vraiment la tête, mais en même temps, les gardes rouges ne ressemblent pas spécifiquement à quelque chose. »

A quoi s'attendait-elle ? A ce que ça soit marqué sur leur tête ? Ça n'avait jamais été le cas. Elle même ne ressemblait pas du tout à une chirurgienne. Si elle ne lui avait pas dit, probablement que Roman ne l'aurait pas deviné. Pour le coup, elle regrettait déjà de lui avoir donné la réponse, elle aurait aimé le faire jouer lui aussi. Peut-être parviendrait-elle à lui faire deviner ses origines ? Cubaine, certes. Mais elle venait de New York, et ça ne se voyait pas toujours sur sa tête.

« Donc c'est à toi de boire. » Fit-elle en poussant le verre à shot de son voisin vers lui. Se mordillant la lèvre, elle lui sourit et lança avec joie : « Tu m'en diras des nouvelles. Et cul sec. »

Le pire, c'était qu'elle en riait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
3 / 53 / 5
Pouvoir de Suggestion. D'un regard, il peut faire faire ce qu'il veut à sa proie
41
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A long night together.   Dim 11 Juin - 18:08

Autant, il s'attendait à ce qu'elle trouve la réponse très facilement, autant sa réaction inattendu avait de quoi le surprendre.  Roman ne put s'empêcher d'éclater de rire. ''Les gardes rouges ne ressemblent pas spécialement à quelque chose'' avait elle dit ! Cette phrase lui arracha un rire qui n'en finissait plus. L'homme s'écroula sur le comptoir, non conscient que tous les regards devaient être rivé vers lui. Mais il s'en foutait royalement ! Il laissa sa gaieté emplir leur environnement aussi bien qu'il savait le faire. Franchement, c'était la chose la plus drôle qu'on lui avait dite de la journée. Et il en fallait peu au bonhomme pour manifester un tel engouement, surtout quand pas loin d'un litre d'alcool coulait dans ses veines.

Roman se redressa petit à petit tout en se ressaisissant. Ca faisait un bien fou de rire comme ça . Et ce n'était pas arrivé depuis bien longtemps. Quand ? L'homme ne se souvenait plus, mais c'était très agréable.

Bravo !

Il avait perdu, et comme tout bon perdant, même pouffant, le gaillard devait s'acquitter de sa défaite et pour autant, elle n'avait rien de déplaisant. Le shot l'attendait, tout frais servi par sa compagne. Et ce n'était pas n'importe quel alcool qui trônait là, fièrement, près à être bu. Du rhum comme il adorait. Les alcools forts avait depuis longtemps pris une place dans les passions du formateur et l'occasion dans boire était toujours la bienvenue. Roman saisit le verre avec un large sourire, planta son regard dans celui de la chirurgienne et le leva comme pour saluer sa victoire bien mérité. Le contenant au bord des lèvres, sa main laissa s'écouler la liqueur sur ses papilles. Le bonhomme sentit peu à peu le feu se saisir de sa gorge, sa trachée et son estomac. Il laissa la tête en arrière quelques secondes, profitant de cette douce brûlure qu'il adulait tant. L'alcool était un vice pour certain, mais pas pour lui. C'était la meilleure invention de Dieu après la femme ! La satisfaction pouvait se lire sur son visage lorsqu'il replanta ses mirettes dans celles de la si délicieuse créature qui siégeait à ses côtés. Lucifer avait Aphrodite mais Roman ne l'enviait pas pour autant. Car lui aussi avait trouvé  sa muse, ce soir.

Pendant de longues secondes, le gaillard resta là à observer cette femme avec qui il partageait un très bon moment. Pendant ce laps de temps, il s'imaginait effleurait sa peau pour sentir sa douceur, et toucher ses lèvres pour en déguster la saveur. Il était loin, très loin, et son instinct animal se réveillait petit à petit au creux de son ventre. Comme un prédateur, l'homme la désirait. Son esprit embrumé par l'alcool ne l'aidait pas à reprendre ses esprits et à revenir sur terre. Tout ce qu'il pensait, c'était s’éclipser avec elle.

Comment une fille comme toi peux se retrouver à boire à l'écart ?

Même si cet écart ne lui déplaisait pas tant que ça, sinon, il n'aurait jamais pu l'aborder. Mais c'était sans compter sur l'apparition soudaine d'un membre de son équipe qui immergea dans le champ de vision du bonhomme. Roman se redressa d'un seul coup, très surpris.

He bah alors, ca boit des shots sans nous Claire ?

L'homme prenait presque la jeune femme trop familièrement, chose que Roman n'apprécia guère sur le moment. Il n'était pas violent inutilement, mais qu'on ose le déranger dans son admiration, il en viendrait presque à foutre un coup de pied au cul de l’intrus. Se raclant la gorge, il se resservi un shot et l'enfila cul sec, comme le précédent, le feu alcoolisé se propageant n'arrangea pas le nouveau sentiment du gaillard. Respire Roman, fait pas de connerie pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
 
A long night together.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Horus Heresy] Master of the First / The Long Night de Gav Thorpe et Aaron Dembski Bowden - Audiodrama
» Episode 5: The Long Night
» Episode 2: The Very Long Night of Londo Mollari
» All Night Long Collection (Katsuya Matsumura, 1992/1995/1996)
» it's friday night and i won't be long | faye ღ graham [anglais]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: