Partagez | 
 

 The Lord of the roast | Braddock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: The Lord of the roast | Braddock   Sam 27 Mai - 13:29



The Lord of the roast

Come to the mansion, we have barbecue


Le claquement de ses pas résonnaient dans tout le manoir alors que la jeune femme arpentait les couloirs. Le galbe de ses jambes dénudées tranchait avec les murs chargés de décoration. Son regard pétillant scrutait loin devant elle. Habituée des lieux, la belle ne prenait plus vraiment la peine se contempler les tableaux et sculptures présentes dans le couloir. Après tout, ses parents n'avaient pas encore commandé de nouvelles œuvres d'arts pour les accrocher, et elle aurait tout le temps de les admirer en temps et en heure. Pour l'instant, Betsy était légèrement occupée. Elle pouvait entendre des voix dans la cuisine, et elle sourit distraitement en arrivant dans la pièce, s'approchant du plan de travail. Son regard se posa sur sa mère qui s'activait à préparer des salades, et la jeune femme lui proposa son aide. Sa mère lui sourit et lui tendit un saladier. Betsy s'empressa alors de préparer celui-ci, le remplissant de pâtes, rajoutant d'autres ingrédients avant de mélanger le contenu. Elle pinça les lèvres, concentrée, et sentit son téléphone vibrer dans sa poche. Lorsque la salade fût prête, l'anglaise décala le saladier avant de sortir son portable, zieutant rapidement ses messages. Meggan venait de lui dire qu'ils étaient en chemin et qu'ils ne tarderaient pas à arriver. Betsy informa sa mère qui hocha de la tête, et la belle continua de lui donner un coup de main. Au bout de quelques minutes, la jeune femme finit par tourner les talons avant de passer la baie vitrée menant à la terrasse. Ses talons claquaient sur le béton et de la fumée vint obstruer sa vision. Plissant les paupières, et fronçant le nez alors qu'une odeur de brûlé lui assaillait les narines, la belle s'avança vers le jardin, déposant son regard brouillé sur les deux hommes de la maison. Depuis que Brian avait emménagé avec sa copine, il ne restait plus que le plus crétin des enfants Braddock, ainsi que le père pour faire croire qu'ils géraient la baraque. Oh, bien évidemment, sa mère et elle-même tenaient le manoir d'une main de maître, avec ou sans majordome. Ses lèvres s'étiraient en un sourire alors qu'elle s'asseyait sur les marches des escaliers menant au jardin. La belle planta ses coudes sur ses genoux et posa sa tête sur ses paumes, scrutant les deux hommes. Ils s'afféraient à faire cuire divers mets au grill, passant des saucisses au côtelettes, sans oublier les rôtis. Malgré l'odeur de brûlé, Betsy ferma les yeux et savoura la fragrance cachée dans la fumée et savoureuse de la nourriture.

« Faites rien cramer avant qu'ils arrivent, ce serait du gâchis, taquina-t-elle.
_ J'aimerai bien t'y voir toi ! Ragea son grand frère.
_ Je me débrouille bien mieux que toi avec des pinces et une broche, alors c'est pas la peine de me provoquer Jamie. Sinon tu sais où elle finira...
_ T'es vraiment dégueulasse quand tu t'y mets.
_ Et toi t'es un crétin fini, alors on est quitte j'imagine.
_ Calmez-vous les jeunes... souriait leur père. »

Et les deux plus jeunes de la famille se mirent alors à rigoler, franchement. La belle pouvait sentir ses yeux s'humidifier encore plus, et se releva alors. Toujours en riant, elle retourna dans la cuisine et aida sa mère à débarrasser les saladiers afin de les poser sur la table de la terrasse. Déjà toute apprêtée, avec des assiettes à la bordure dorée, des couverts de la même couleur, des verres et des coupes en cristal, le tout sur une nappe brodée. Décidément, rien n'était trop beau pour les Braddock. Sa mère s'approcha de son mari et discuta un court instant avec lui, alors que Jamie croisait les bras sur son torse, répondant de temps en temps. Betsy arrangea des saladiers sur la table et sentit ensuite son téléphone vibrer en même temps qu'un claquement de porte retentissait. Elle se retourna alors, se dirigeant vers l'entrée de la maison. Jetant un coup d’œil à son portable, elle remarqua un message de Cameron et lui répondit rapidement, avant de ranger son appareil. La belle trottina jusqu'à la porte d'entrée du manoir, entendant déjà les deux invités discuter. Un énorme sourire étira ses lèvres, dévoilant ses dents blanches, alors qu'elle ouvrit la porte. Son regard pétillant se posa directement sur Meggan, qu'elle pris dans ses bras en fermant les yeux, caressant son dos. Elle embrassa sa joue et lui pris des main le gâteau qu'elle avait ramené. Betsy les invita à rentrer, et les guida jusqu'à la cuisine. L'anglaise posa alors le plat sur le plan de travail et se retourna pour saluer son jumeau. Ne se départissant pas de son sourire, elle lui fit la bise avant de le serrer quelques secondes dans ses bras, évitant d'écraser le bouquet de fleur qu'il avait ramené pour leur mère.

« Alors, ça a été sur la route Brian ? Pas trop de trafic ? Betsy se tourna ensuite vers Meggan en ricanant. Il a pas trop écrasé de piétons cette fois ? »

___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Brian BraddockHumain modifié
avatar

Captain Britain
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
• Force surhumaine (90 tonnes).
• Capacités surhumaines.
• Champ de force protecteur.
• Vol à grande vitesse.
Esther, Elsa, Sam, Hunter & Robbie
265
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Lord of the roast | Braddock   Ven 2 Juin - 20:25

The Lord of the roast
ft Elisabeth Braddock
Attrapant son téléphone posé sur la table basse du salon, Brian le glissa dans sa poche, avant de se diriger vers le meuble à chaussures, fouillant dans le vide-poches, le blond grogna, avant de s’exclamer à voix haute « Meg, tu sais ou sont les clefs de la voiture? » « Laquelle? » Lui répondit la voix de Meggan depuis la salle de bain « L'Aston Martin! » « Laquelle? » Laissant échapper un soupir, Brian continua de fouiller à la recherche des clefs qu'il essayait désespérément de trouver. Bordel, c'était pourtant pas si dur de retrouver des clefs dans... le modeste penthouse dans lequel ils avaient emménagés. Brian avait finit par quitter le domicile familial pour emménager avec sa petite-amie, et Brian étant Brian, il n'avait pu se résoudre à prendre un appartement ou une maison comme n'importe qui. Non, au grand dam de Meggan, il s'était payé un truc bien luxueux qui lui aurait couté facilement une bonne dizaine années de salaire si il n'avait pas eu l'avantage d'être riche. Enfin, l'avis de Meggan sur leur nid douillet était largement remonté quand elle avait visité l'endroit, et qu'elle avait vu la piscine qui occupait une bonne partie de la terrasse. Brian finit par trouver les clefs qu'il cherchait, qui avaient finies il ne savait comment sur le plan de travail de la cuisine, lorsqu'il entendit une paire de talon claquer sur le parquet du penthouse « Alors, tu les as ces clefs? Ben quoi? » Ajouta Meggan en voyant que Brian était la bouche grande ouverte et se contentait de la regarder avec des yeux de merlan frit. Le britannique se ressaisit, s'empressant de fermer la bouche « Non c'est juste que... t'es au courant que c'est un barbecue en famille et pas une soirée mondaine? » « C'est pas la même chose avec ta famille? » « ... J'avoue que tu marque un point. » Avoua Brian en faisant la moue. Betsy semblait être la seule de la famille qui semblait avoir échappée à la manie qu'avaient tous les riches à en mettre plein la vue à tout le monde à la moindre occasion. Mais Brian était quand même loin d'être le pire de la fratrie, surtout quand on le comparait à l'autre crétin qui leur servait de grand-frère à Betsy et lui « Où sont les fleurs pour ta mère? » Demanda Meggan alors qu'elle attrapait le gâteau qu'elle avait passé une partie de la matinée à préparer. Brian attrapa le bouquet posé sur la table, avant de faire signe à la brune qu'ils pouvaient y aller.
Descendant jusqu'au garage, Brian regarda un instant les voitures alignées sagement devant lui, avant de se diriger vers l'Aston Martin DB11 garée le plus près du mur du fond. Grimpant côté conducteur, il appuya sur le bouton commandant l'ouverture de la porte du garage, avant de sourire quand le moteur commença à rugir, ce qui lui valut un regard consterné de la part de Meggan. Sortant du garage, il referma la porte de ce dernier, avant d'enfoncer la pédale d'accélérateur. Il n'y avait pas tant de route que ça pour aller de chez eux au manoir, mais Brian ne pouvait s'empêcher de pousser la petite beauté qu'il conduisait à lui montrer ce qu'elle avait sous le capot, au risque de dépasser de beaucoup les limitations de vitesse et d'avoir le droit à un "je te l'avais bien dit" de la part de sa petite-amie. Mais il trouvait ça incroyablement frustrant d'avoir une voiture qui pouvait monter jusqu'à plus de trois-cent kilomètres à l'heure et ne pas utiliser tous les cheveux qu'elle avait sous le capot. Et puis au pire, il pouvait toujours sortir sa plaque d'agent du SHIELD et sortir son baratin habituel si jamais il se faisait arrêter par des flics. Mais le trajet se passa sans encombres, et ils arrivèrent rapidement jusqu'à la résidence des Braddock sur l'île, Brian se garant dans l'allée qui menait au garage.
Sortant de la voiture, Brian attrapa le bouquet des mains de sa petite-amie, avant de se dirigée vers la porte d'entrée, Meggan sur les talons. Ils franchirent la porte, et Brian prit grand soin de la faire claquer pour signaler leur arrivée. Et sans surprises, ce fut Betsy qui vint les accueillir, un grand sourire sur ses lèvres. Alors qu'elle les conduisait à la cuisine, Brian serra sa jumelle dans ses bras, faisant attention à ce que les fleurs destinées à leur mère ne termine pas totalement aplaties « Moi, écraser des piétons? C'est mal me connaitre, je fais très attention en conduisant. » « Ouais, sauf quand il s'agit de regarder le compteur de vitesse. » Murmura Meggan de façon à être clairement entendue « Bon ok, j'ai peut-être dépassé une ou deux limitations de vitesse. » « Toutes. » Corrigea la brune en faisant mine de tousser. Levant les yeux au ciel, Brian suivit sa jumelle dans le jardin, avant de se diriger vers sa mère, qu'il embrassa avant de lui offrir les fleurs « Vous avez fait vite. » « Y avait pas grand-monde sur la route. Meg va essayer de vous faire croire que j'ai encore roulé trop vite, mais elle est jalouse parce que je lui ai pas laissé le volant. » Brian laissa échapper un rire alors que cette dernière lui répondait par une grimace très mature, avant de se laisser tomber sur une chaise. Se dirigeant vers le barbecue, Brian salua son père, avant d'attraper la bière que ce dernier lui tendait. Jetant un œil à ce qui était en train de cuire, Brian arracha la pince des mains de son frère, avant de lui faire signe de se pousser « Laisse les professionnels gérer, t'es en train de tout faire cramer. » « Tu va pas t'y mettre aussi... » Ragea Jamie en s'écartant cependant du grill « Ben c'est pas de ma faute si tu sais pas te servir d'un barbecue sans mettre le feu à la bouffe. » Jamie opta sans grande surprise pour la retraite, préférant se réfugier derrière une bouteille de bière pour éviter de se retrouver pris dans une joute verbale avec son frère. Jamie était un crétin fini, et même si c'était un peu le cas de la grande majorité des gens quand Brian se trouvait dans un endroit, il n'avait pas la matière grise nécessaire pour espérer l'emporter face à son jeune frère. Surtout que si jamais ils se lançaient là-dedans, Betsy ne manquerait pas de prêter main-forte à son jumeau pour faire tourner une fois de plus leur ainé en bourrique. Ça avait toujours été comme ça entre les enfants Braddock. Dès qu'il y avait un problème entre eux, c'était toujours Jamie contre les deux autres, et ça se finissait toujours de la même façon.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Lord of the roast | Braddock   Lun 5 Juin - 18:58



The Lord of the roast

Siblings reunited for the best or the worst


Betsy laissa échapper un ricanement devant la remarque de son jumeau, alors que Meggan semblait se placer de son côté pour le taner encore plus. La belle anglaise en profita pour éclater de rire, le temps que la réplique de sa future belle-soeur prenne forme dans l'esprit de son frangin. Malgré le cerveau énorme qu'il prétendait disposer, il pouvait parfois nier toutes les preuves placées sous son nez. Et Meggan l'avait bien compris, vu comment elle lui répondait. Cela ne faisait qu'amuser Betsy, qui rigolait de plus belle. Depuis le temps qu'elle charriait son frère, elle avait enfin trouvé la perle rare qui pouvait s'amuser à l'embêter tout autant que la brune. Cela avait un peu perturbé Betsy au début, mais elle avait vite déchanté et s'était tout de suite placée du côté de Meggan. Désolée pas désolée Brian. Après tout, elle était belle, drôle, amusante et elle avait de la poigne elle aussi. Alors autant dire que ses mots pouvaient être encore plus tranchants que ses ongles. Et l'anglaise avait beaucoup apprécié Meggan par la suite, la voyant de temps en temps au boulot également. C'était toujours une petite session comique dès qu'elles se croisaient. La belle lui filait quelques petites anecdotes que Brian avait omises de lui faire part sur sa jeunesse, et Meggan le charriait quelques jours plus tard avec ces histoires. Et même si la brune se faisait presque engueuler par son frangin, elle s'en fichait tant elle pouvait en rigoler. Les deux femmes formaient un bon duo à présent, et si ce n'était pas Meggan qui charriait Brian, il y avait toujours la brune pour prendre la relève. Et elle ne s'en privait pas. A chaque putain de fois.

« Pourquoi ça ne m'étonne pas, ricana la brune. »

L'écho de son rire résonna dans la cuisine alors que Brian levait les yeux au ciel. La belle s'avança par la suite, faisant claquer ses talons au sol, et les dirigea vers la terrasse. Elle inspira un bon coup, humant le filet de fumée qui embaumait le jardin. La fragrance lui chatouilla les narines et elle ferma les yeux pour savourer l'instant, soupirant d'aise. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, un sourire peignit ses lèvres tandis que tout le monde causait entre eux. Betsy pris place à la table en s'asseyant sur l'une des chaises, croisant les jambes, bientôt suivie par Meggan. Elle échangea quelques mots avec la copine de son frère, et lui raconta les dernières nouvelles de sa section au boulot. Comment elle a dû gérer un groupe d'agents lors de l'assaut des forces de l'ordre contre les enfoirés derrière la prise d'otage du Pegasus, notamment. Mais aussi ses dernières rencontres, peu fructueuses. La belle soupira un moment avant de lui raconter que c'était mort avec la dernière personne pour qui elle avait prétendument ressenti quelque chose. Il était tout simplement parti, même si tout semblait aller entre eux. Elle aurait pu enfin se caser, enfin se poser un peu, mais, tout espoir a été réduit en cendres. Meggan lui tapota gentiment l'épaule avec un regard compatissant, mais un goût amer brûlait encore sa gorge alors que sa vision se brouillait. La fumée se dégageant du barbecue la tira de ses pensées, et elle écoutait distraitement Meggan parler avec leur mère, mâchouillant son ongle. Betsy laissa échapper un rire narquois lorsque Brian dégagea Jamie du grill. L'anglaise demanda en vitesse ce que les demoiselles voulaient boire avant de leur sourire et de se relever, filant tout droit dans la cuisine. Elle attrapa la bouteille de vin que sa mère avait laissée sur le plan de travail et la ramena à table, servant rapidement la matriarche. L'anglaise posa la bouteille ensuite et se dirigea vers son père, pinçant ses flancs en ricanant tandis que ce dernier râlait pour la forme avant de lui sourire. Il passa un de ses bras autour de ses épaules et la belle en profita pour le serrer contre lui, heureuse. Elle rigola un court instant suite à la réplique de son jumeau et en plaça une pour la forme avant de se décoller.

« Je te l'avais bien dit Jamie. »

Betsy se dégagea donc de la poigne de son paternel et en profita pour attraper deux bières dans l'un des packs qui trônait non loin sur la terrasse. L'anglaise les décapsula et se dirigea ensuite vers la table et tendit l'une des bouteilles à Meggan qui trinqua avec elle. Les femmes échangèrent quelques paroles le temps que le reste de la viande cuise, et Betsy apprécia la fraîcheur de la bière glissant sur son palais. La mousse décorant le dessus de ses lèvres, elle passa rapidement sa langue pour recueillir le surplus amer, riant distraitement. Jamie croisait les bras au loin, et la belle ne pouvait s'empêcher de plisser les yeux en le regardant. Il se faisait toujours laminer par les deux plus jeunes, et même si Betsy avouait qu'il le méritait, elle trouvait tout de même cela un peu mesquin. Surtout envers lui. Après tout, il ne leur a jamais vraiment fait de mal. Être con n'est pas totalement considéré comme une maladie, alors elle ne pouvait rien faire de plus que le remettre en place. Souvent avec l'aide de son jumeau. De toute manière, la belle ne pouvait pas faire autrement. Depuis toujours, elle faisait équipe avec Brian, elle n'allait pas changer maintenant. Surtout qu'en tant que jumeaux, les liens qui les liaient était bien plus forts que ceux d'une simple fratrie. La belle avait un devoir envers lui, et Brian envers elle. Ensuite venait Jamie. Malgré son âge un peu plus avancé, il devait tout de même se sentir exclu depuis que les deux derniers Braddock avaient franchis les portes du manoir. Mais de ça, Betsy ne pouvait que spéculer. Elle ne savait pas ce que ça faisait. L'anglaise se racla la gorge alors que son père vint s'asseoir en face d'elle, levant sa bière pour qu'elle trinque avec lui. Elle sourit avant de lever sa bouteille, et les verres éclatèrent l'un contre l'autre en un écho animé. Les voix résonnaient à ses oreilles et l'anglaise fit claquer sa langue contre son palais, puis continua de causer avec Meggan. Au bout de quelques secondes, elle entendit du bruit au niveau du grill et son regard glissa vers ses deux frangins. Jamie venait de rapporter un plateau pour que Brian y dépose les diverses viandes, et la façon dont il l'avait balancé sur le rebord à côté du barbecue semblait avoir énervé les deux hommes. Mais la tension sembla s'effriter lorsque les voix de leurs parents résonnaient par la suite. Au bout de quelques, Brian revint à table avec le plateau, et Betsy posa sa bière, se frottant les mains. L’œil brillant d'une lueur malicieuse, elle se leva pour l'aider à servir les autres.

« Tu veux quoi maman ? La belle souffla et détourna ensuite le regard vers le plus vieux de ses frangins, préférant l'aborder avant que Brian ne lui éclate en pleine figure. Et toi Jamie ? Brian je te laisse t'occuper de Meg et papa, lança-t-elle avec un sourire. »

___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Brian BraddockHumain modifié
avatar

Captain Britain
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
• Force surhumaine (90 tonnes).
• Capacités surhumaines.
• Champ de force protecteur.
• Vol à grande vitesse.
Esther, Elsa, Sam, Hunter & Robbie
265
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Lord of the roast | Braddock   Mer 14 Juin - 19:02

The Lord of the roast
ft Elisabeth Braddock
Retournant une côtelette, Brian  porta sa bière à sa bouche, avant d'en boire une gorgée. Ça lui faisait du bien de passer un moment en famille, et les barbecues étaient toujours une bonne occasion de se retrouver et d'en profiter. Même si ça impliquait de devoir supporter son idiot de frère. Dès que Brian avait été en âge de tenir debout et de parler, lui et Jamie s'étaient cherché des poux de façon quasi-permanente. Peut-être que l'ainé se sentait menacé par son petit frère ou quelque-chose dans le genre, Brian n'en savait rien. La psychologie, ça n'était clairement pas son dada et il n'appréciait absolument pas cette discipline. Son truc à lui, c'était les sciences dures, la physique, la chimie, ce genre de choses. Il avait besoin de preuves, de choses tangibles, qui pouvaient se vérifier et qui répondaient à des principes impossibles à remettre en cause. Les sciences molles comme la psychologie, ça n'était que du blabla rempli d'hypothèses et de spéculations. Et même si il s'y prêtait bien plus qu'avant depuis qu'il avait changé de branche au sein du SHIELD... il dénigrait encore bien volontiers les sciences sociales.
Continuant de surveiller le barbecue d'un œil expert, il les retournait quand c'était nécessaire, et au bout de quelques minutes, il finit par estimer que c'était bientôt prêt « Quelqu'un pourrait me ramener un plat? » Le plat en question atterrit quelques instants plus tard sur le rebord à côté du barbecue sans la moindre délicatesse, manquant de faire sursauter le blond, qui se tourna pour voir son frère qui était visiblement de mauvaise humeur. Pour ne pas changer « Tu pourrais être un peu plus délicat. » « Ouais, c'est ça. » Rétorqua Jamie en se dirigeant vers la table « Abruti... » Grommela l'agent du SHIELD en commençant à mettre les viandes dans le plat, posant sa bière près de lui pour avoir les deux mains libres. Mais le blond fut gentiment rappelé à l'ordre par sa mère, ce qui arracha un sourire au jumeau des Braddock. Franchement, ses parents avaient bien du mérite d'avoir élevé des enfants comme eux, alors qu'ils n'étaient pas forcément les gamins les plus faciles qui soient. Encore que, avec Jamie ils avaient été tranquilles. C'était quand Brian et Betsy étaient nés que les choses avaient commencées à devenir bien plus mouvementées. Entre une grosse tête blonde et une petite tornade brune, ses parents auraient sûrement des tas d'histoires à raconter à leurs petits enfants. Enfin, le jour ou ils auraient des petits-enfants. Ce qui n'était pas vraiment au programme.
Finissant par apporter le plat à table, et remercia d'un sourire sa jumelle qui préféra s'occuper de leur frère pour éviter une nouvelle confrontation entre Brian et Jamie. Servant son père et sa petite-amie, Brian récupéra sa bière près du barbecue, avant de se servir à son tour. S'asseyant sur sa chaise, le britannique attrapa le saladier que Meggan lui tendait, avant de mettre quelques cuillères de salade de pâtes dans son assiette « Alors, comment ça va au boulot? » Demanda le patriarche de la famille en se tournant vers Brian « Tranquille. Maintenant que ces histoires de quarantaine sont finies, on a enfin repris un rythme normal. Bosser dans un labo m'avait manqué, mais je suis pas mécontent de retourner sur le terrain. » « Et alors, c'était quoi? » « Désolé, c'est secret défense. Je vous l'aurais bien dit, mais j'ai oublié mon flashouilleur à mémoire dans mon autre pantalon. » Non pas qu'il voulait cacher quoi que ce soit à ses parents ou qu'il ne leur faisait pas confiance, mais c'étaient les ordres qui voulaient ça. Avouer à tout le monde pourquoi autant de personnes s'étaient retrouvées transformées en zombies serviles n'aurait fait que terrifier la population. Et puis, il n'avait pas très envie de parler de ce qu'il avait vécu à l'Alpha House. Même Meggan et Betsy n'étaient pas au courant qu'il avait vu des choses qu'il avait vues, ça valait sûrement mieux. Même maintenant il avait encore du mal à comprendre ce qui avait bien pu se passer exactement, et ça commençait à sérieusement lui taper sur le système. Ce qu'il avait vu... il n'avait pourtant pas le souvenir d'avoir vu un jour Betsy dans un tel état, au point qu'il devienne totalement enragé. Mais d'un autre côté, c'était beaucoup trop réel pour être une simple hallucination « Et puis je suis tranquille, je sauve juste des gens. C'est pas moi qui doit m'occuper de passer les menottes à de vilains terroristes. » Lança-t-il en adressant un clin d’œil à sa jumelle, avant de porter à nouveau sa bière à sa bouche « D'ailleurs, quoi de neuf dans ton service? J'me serais bien mis à la page tout seul, mais on a été pas mal occupé ces derniers jours. »
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Lord of the roast | Braddock   Mer 28 Juin - 14:59



The Lord of the roast

What do you want this time ?


Betsy attrapa les assiettes de sa mère et de son grand frère afin de les servir, déposant délicatement la nourriture sur les plats. Elle servit sa mère en premier, lui redonnant son assiette garnie d'une côtelette, et se décida ensuite à déposer les saucisses demandées par Jamie sur la sienne. La belle brune tendit également un saladier à son plus grand frère, avant de se servir. Attrapant une côtelette entre sa fourchette et son couteau, elle la glissa sur son assiette et s'installa par la suite, tandis que Brian revenait avec sa bière. Elle offrit un doux sourire à Meggan à ses côtés et son regard brillant embrasa l'horizon, cherchant sur la table la salade de pommes de terre. La brune tendit son bras et agrippa le saladier du bout des doigts, le ramenant vers elle. Les échanges de plats fusaient au dessus de la table, et le trafic de saladiers se faisait de plus en plus important, alors que la belle se servait tranquillement. Elle entendit leur père questionner Brian, et la jeune femme se redressa alors, écoutant attentivement. Betsy déposa les couverts du saladier et attrapa sa bière, la tenant fermement entre ses doigts, son regard intrigué ancré sur le visage de son jumeau. Elle entendit vaguement Jamie soupirer à ses côtés et lui lança un regard noir avant de se concentrer à nouveau sur le blond et les informations qu'il partageait. Betsy n'avait pas été plus  au courant que ses parents, elle était intervenue directement sur les lieux de la prise d'otage, avait entendu les rumeurs sur la quarantaine, mais rien de plus. Son jumeau avait participé à l'élaboration d'un genre de vaccin pour les infectés ou quelque chose comme cela. Elle n'en savait pas plus et à vrai dire, même si sa curiosité était titillée, elle avait déjà vu pire par le passé. Alors si son frangin ne dirait rien, tant pis. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles non ? La brune ricana lorsqu'il termina sa réplique, la mention du flashouilleur de mémoire lui faisant secouer la tête de dépit. Son frangin ne changerait jamais.

Betsy lança un regard compatissant à Meggan qui devait le supporter tous les jours et lui tapota doucement l'épaule en signe de soutien. Les deux jeunes femmes ricanèrent toutes les deux et l'anglaise apporta sa bière à ses lèvres, le liquide amer glissant sur sa langue. Le soleil caressait doucement sa peau, alors que la fragrance délicieuse du barbecue lui titillait le bout du nez. La belle sentait son ventre se tordre et grogner, alors qu'elle avait faim depuis ce matin. N'ayant rien mangé à son réveil, elle ne pouvait que se délecter de ce repas offert, et déposa ainsi sa bouteille de bière, attrapant entre ses doigts habiles sa fourchette. Elle la planta dans une des pommes de terre et l'apporta à ses lèvres, dégustant la délicieuse salade de sa mère. Le fumet délicat chatouilla son palais et elle soupira d'aise, félicitant sa mère au passage, levant le pouce vers elle pour lui signifier que son plat était vraiment réussi. Lorsque la voix de son jumeau résonna à nouveau à ses oreilles, elle ne put s'empêcher de relever le visage vers lui, le scrutant en haussant les sourcils. Leur père se mit à ricaner devant la réplique du blond et leur mère s'essuya la bouche, comme pour chasser l'ombre de sa crainte derrière le bout de papier. Meggan ricana et Jamie leva les yeux au ciel. Un vrai tableau de famille. Betsy plissa les paupières et fronça les sourcils, lui tirant la langue, comme une provocation. Son clin d’œil en disait long sur la relation qu'ils entretenaient et la brune s'en contentait. Elle adorait son jumeau, malgré son caractère un peu surprotecteur. En dehors de cela, elle tenait réellement à lui et les deux pouvaient faire les quatre cent coups sans jamais s'ennuyer. Les gamins avaient grandis depuis le temps, mais il restaient presque toujours des enfants entre eux.

« D'ailleurs, quoi de neuf dans ton service ? J'me serais bien mis à la page tout seul, mais on a été pas mal occupé ces derniers jours.
_ Oh, tu sais, commença-t-elle en soufflant, reposant sa fourchette. Il n'y a pas grand chose à dire, à part qu'on a eu la masse de paperasses à remplir à la suite de l'intervention concernant la prise d'otage. Enfin, en dehors de ça, on a stoppé un contrebandier il y a quelques jours avec des collègues. Il refourguait des armes à des petits malins, et se terrait dans un entrepôt appartenant à un concessionnaire. Comme quoi, faut pas se fier aux apparences... Elle soupira en avalant une gorgée de sa bière. Meggan m'a raconté qu'un truc intéressant t'était arrivé y a pas longtemps, mais elle a pas voulu m'en dire plus. Tu veux bien expliquer ce que c'était ? »

___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Brian BraddockHumain modifié
avatar

Captain Britain
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
• Force surhumaine (90 tonnes).
• Capacités surhumaines.
• Champ de force protecteur.
• Vol à grande vitesse.
Esther, Elsa, Sam, Hunter & Robbie
265
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Lord of the roast | Braddock   Lun 17 Juil - 21:57

The Lord of the roast
ft Elisabeth Braddock
Ses couverts en main, Brian porta un bout de merguez à sa bouche, avant de commencer à mâcher. Bordel, ce que ça pouvait faire du bien de se mettre un truc dans le ventre, de se poser et de ne rien faire d'autre que profiter d'un bon moment avec ses proches. Enfin, même si ça obligeait à devoir supporter l'autre idiot du village qui lui servait de frère aîné. Il avait toujours été très proche de sa famille, et même si Brian avait finit par quitter le nid pour habiter avec Meggan, il ne pouvait s'empêcher de passer régulièrement pour venir voir ses parents et sa jumelle. Les Braddock n'étaient pas non plus comme ces bonnes familles américaines qu'on voyait dans les films ou les séries télés et qui se retrouvaient tous les dimanches après la messe pour le repas en famille avec tout le tralala, mais ça ne les empêchait pas de se retrouver assez régulièrement pour un bon petit repas. Comme aujourd'hui, ou ils profitaient d'un temps idéal pour faire chauffer le barbecue. Ça faisait du bien à Brian ce genre de petits événements, ça lui permettait de garder la tête hors de l'eau et de ne pas se faire totalement bouffer par le boulot. Même si il pouvait compter sur Meggan à la maison, la famille restait la famille.
Alors que Betsy racontait ses dernières péripéties au boulot, son frère s'installa un peu plus confortablement sur sa chaise, l'écoutant attentivement. Betsy avait toujours eu un boulot intéressant au SHIELD, vu qu'elle était dans une des branches qui offrait de loin le plus de missions... intéressantes. Et ils ne manquaient clairement pas de boulot ces derniers temps, surtout avec tout ce qui se passait ces derniers temps à cause d'HYDRA. Ces gars-là étaient partout, et franchement, on ne pouvait pas dire qu'ils passaient leur temps à se contenter de quelques petits délits sans importance, le genre de trucs que les flics pouvaient gérer sans problèmes. Il n'y avait qu'à voir ce qui s'était passé au Pegasus, comment une petite réception tranquille avait pu virer à la prise d'otages et la catastrophe à cause de... toutes les merdes qui avaient pu se passer là-bas. Il savait bien comment tout ça fonctionnait, puisque son boulot à lui consistait à sauver les fesses des agents qui se retrouvaient dans le pétrin pendant une mission et de tous les civils qui pouvaient se retrouver impliqués là-dedans parce qu'ils étaient au mauvais endroit au mauvais moment. Même si Brian ne doutait pas un seul instant du talent de Betsy et de ses collègues pour gérer les situations dans lesquelles ils pouvaient se retrouver, il y avait bien évidemment un risque pour que Brian soit un jour obligé de venir chercher sa jumelle par la peau de fesses pour la sortir du pétrin parce qu'elle et ses collègues s'étaient frottés à un trop gros poisson. Souriant à cause de la dernière remarque de Betsy, Brian ne put qu'approuver « Je vais pas te contredire sœurette, je m'y connais pour ce qui est des apparences trompeuses. » Après tout, qui aurait pu se douter que derrière son look de surfeur et son comportement digne d'un ado boutonneux se cachait un agent d'élite du SHIELD doublé d'un scientifique de génie.
Tiquant devant la question que lui posa sa sœur, Brian se tourna vers sa petite-amie, avant de lui lancer un regard intrigué. Évidemment, il aurait du se douter que ce qui s'était passé à l'Alpha House allait bien finir par fuiter d'un côté ou d'un autre. Et Meggan avait forcément remarqué que son comportement avait été affecté par ce qui lui était arrivé là-bas. C'était mal connaître sa petite-amie que de présumer qu'elle n'allait pas essayer d'en savoir plus sur tout ça « Intéressant, intéressant... c'est juste qu'un crétin a fait une bourde pendant qu'on bossait sur un remède pour les infectés. Il a confondu deux fioles et ça eu un résultat relativement peu concluant. » Peu concluant, c'était le cas de le dire. Vu le merdier que ça avait provoqué, le résultat aurait pu être bien pire que quelques hallucinations et quelques menus problèmes de santé après-coup. Si seulement ils avaient su comment tout ce bordel avait pu arriver, ils auraient pu essayer d'exploiter un peu le filon et essayer de tirer profit de cette satanée bourde « Les grandes pontes ont pensé à du sabotage, mais à mon avis ça relevait plus de l'incompétence ou de la maladresse qu'autre-chose. » La piste du sabotage n'était évidemment pas à écarter, parce réussir à trouver ce que ces gens avaient et réussir à les en débarrasser allait sérieusement agacer HYDRA, puisqu'ils se retrouvaient privés de leur armée de larbins lobotomisés. Continuant de manger tranquillement le contenu de son assiette, Brian but une gorgée de bière pour faire descendre le tout, avant d'ajouter « À part ça... c'est pas impossible que Meg' soit venue te voir pour râler parce que j'ai une nouvelle voiture. » « Encore une... » Laissa échapper Meggan à voix basse, mais de façon à pouvoir être malgré tout entendue par tout le monde « Tu vois? Elle râle encore. Des fois je me demande pourquoi je sors avec elle. » Brian laissa échapper une brève exclamation lorsqu'il se reçut une serviette en pleine tronche « Et sinon... comment ça va toi avec... Il s'appelle comment déjà ton dernier prétendant? » Demanda Brian avant de porter à nouveau sa bière à ses lèvres. Il n'était pas sans savoir que sa sœur avait une vie sentimentale bien plus agitée que l'avait été la sienne avant qu'il ne se mette avec Meggan, et même si il endossait bien trop vite la casquette du grand frère trop protecteur, il voulait juste que sa petite sœur évite ce qu'il pouvait qualifier de mauvaises fréquentations. Même si pour lui, le terme mauvaises fréquentations convenait à tous les types qui s'approchaient à moins d'un mètre de sa jumelle.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Lord of the roast | Braddock   Mer 30 Aoû - 0:36



The Lord of the roast

How dare you talk to me about this


La brune ricana devant la réplique de son frangin, lui lançant un regard emplit de sous-entendus. Les deux formaient une belle paire quand ils pouvaient s'y mettre, et cela fit sourire la brune qui claqua sa langue contre son palais. Les iris brillants de malice, elle apporta la bouteille en verre à ses lèvres, l'alcool glissant contre sa langue et apaisant sa gorge. Betsy commença à demander les dernières nouvelles dans la section de son jumeau, lorsque celui-ci se tourna vers Meggan. Le regard qu'il lui lança sembla quelque peu perturber la brunette, consciente que les deux amoureux ne se cachaient que peu de choses. En l’occurrence, il devait s'agir d'une information importante pour qu'il ne daigne même pas en parler à sa jumelle. Enfin, malgré sa suspicion et sa curiosité, la belle ne se départit pas de son air dégagé, presque désintéressé. Elle ne voulait pas sembler trop insistante, mais au fond d'elle, elle savait que son jumeau avait vécu quelque chose d'assez percutant pour lui cacher la vérité. C'était plus fort qu'elle, Betsy connaissait son jumeau par cœur, et il pouvait bien tromper sa copine ou leurs parents, ses collègues ou ses supérieurs. Jamais il ne pourrait tromper sa sœur. Cette constatation lui laissa un goût quelque peu amère sur la langue et elle ravala rapidement une autre gorgée d'alcool pour faire passer la sensation désagréable. Jetant un coup d’œil vers son autre frère, Betsy fronça les sourcils. Le plus âgé des enfants Braddock semblait complètement ennuyé de se retrouver entre eux, à parler des mondanités et des formalités. La brune pinça les lèvres et haussa les épaules, peu concernée par les problèmes sociaux et mentaux de son frangin.

Brian lui répondit alors, presque de manière automatique. Comme s'il avait préparé une couverture pour ne pas aborder le sujet qui fâche. Glisser quelques détails et oublier de mentionner le plus important. Betsy roula des yeux, en tournant la tête pour ne pas se faire trop remarquer. Ses lèvres pincées, elle lorgnait sur ses couverts en argent, jouant avec son couteau du bout des doigts. C'était une habitude un peu déplacée au manoir, mais la belle n'était jamais trop préparée. Elle trifouillait assez souvent ses affaires lorsqu'elle se sentait quelque peu déplacée par la situation, ou lorsqu'elle savait qu'on lui mentait. Quand Betsy cachait sa colère, il y avait toujours des répercussions dévastatrices. Et leur famille en avait parfois fait les frais. Soupirant doucement, elle se redressa sur sa chaise, son dos se décollant du dossier, et posa ses coudes sur la table. Baissant la tête vers son assiette, elle ne voyait pourtant pas son repas qui dégageait un léger fumet grillé. La belle grimaça et finit par laisser tomber pour l'instant, attrapant ses couverts pour découper un morceau de la salade de pommes de terre présente dans son plat. La saveur embaumait dans sa bouche, caressant son palais tandis qu'elle mâchait par automatisme, son regard fixé sur son jumeau. Elisabeth notait silencieusement les bribes d'informations que lui filait son frangin malgré tout. De toute façon elle n'allait pas le pousser à se dévoiler, ce n'était peut-être rien du tout après tout. Même si la belle en doutait fortement. Finalement, après quelques secondes de silence, il se remit à parler, prétextant que sa dernière aventure scientifique relevait plus d'une maladresse qu'à un sabotage. Pour ce qu'elle en savait, si des scientifiques de haut niveau comme son frangin se réunissaient quelque part et qu'il arrivait quelque chose, ce n'était pas par simple maladresse. Tu sais, je pense que les autres ont raison. A moins que tes collègues n'étaient dans une mauvaise passe, ça semblerait plus logique qu'il s'agisse d'un coup monté. Elle haussa ensuite les épaules, ses couverts posés sur son assiette. Enfin, je ne connais rien à cette histoire et je ne fais que spéculer. De toute manière tu y étais, donc ton avis compte plus que de simples hypothèses de ma part. La brune retourna picorer dans son assiette, un peu gênée de parler de cela devant leurs parents. Ils n'avaient rien à voir avec le S.H.I.E.L.D. et c'était toujours quelque peu déstabilisant de discuter de leur boulot alors que leur géniteurs se trouvaient non loin. Bon, d'un côté ils ne leur disaient rien de discriminant, ils s'intéressaient même à ce qu'ils faisaient. Mais c'était un peu trop creepy au goût de la brune. Sa mère sembla partager son avis puisqu'elle se mit à discuter avec leur père quelques minutes plus tard.

Brian changea de sujet par la suite, comme pour empêcher la brune de continuer une sorte d'analyse psychologique quelque peu bancale et abrupte. De toute façon elle n'était pas qualifiée pour ce genre de chose. Alors elle laissa tomber et continua de déguster le contenu de son assiette, engloutissant presque son contenu d'une traite. Elle ricana même quand Meggan commenta la tirade de son frangin, souriant doucement. La bonne humeur semblait revenir tranquillement pour la combler, étirant ses fins traits. Betsy lança un coup d’œil à son amie et lui envoya un coup d'épaule pour la taquiner. Le regard mi-moqueur mi-trahit de Meggan amusa la brune qui répondit à sa place à son jumeau, tandis que la petite amie de son frère lui envoyait une serviette en pleine tronche. En tout cas je sais pas pour toi, mais moi je me demande pourquoi elle est encore avec toi, parce que franchement... Sa tirade laissée en suspens, elle ricana de concert avec Meggan qui avait plaquée sa main contre sa bouche, lançant un regard amusé à Elisabeth. La belle avait les iris pétillants, toute amusée par la situation, comme si les doutes précédents s'étaient estompés. Envolés dans les airs et transportés par la brise légère. Cette période d’éclaircie parmi ses pensées sombres ne dura qu'un court instant, et l'instant fut totalement gâchée par la question de son jumeau. La belle perdit son sourire, sa gorge l'enserrant douloureusement. Ses lèvres étaient entrouvertes mais pas un seul souffle ne glissait sur sa langue. Son regard était à présent légèrement vitreux, perdu sur son assiette. En quelques secondes, Betsy avait sensiblement sombrer dans la mélancolie. Le souvenir de ses derniers rendez-vous avec Jax ne lui tirant même pas un sourire. Cependant, elle avait toujours quelqu'un sous le coude pour ranimer la flamme lors de ses quelques nuits de folie. Secouant la tête et avalant difficilement sa salive, elle haussa les épaules, agrippant la bière dans sa paume comme pour reprendre contenance. Je ne vois pas de quoi tu parles. L'alcool emplissait sa gorge et elle termina d'une traite sa bouteille. Meggan lui lança un regard quelque peu inquiet et empreint de compassion. Betsy lui souriait timidement, presque par dépit et se releva rapidement, sa chaise raclant contre la terrasse. Je vais reprendre une bière. Qui en veut ? Moi ! Okay Meg', je t'apporte ça. Elle s'éloigna de la table et à peine quelques secondes après, elle entendit le rire de son aîné résonner dans les airs. Un frisson lui parcouru l'échine tandis qu'elle imaginait le pire. Et elle avait bien raison. Alors comme ça, tu t'es fait jarter comme une merde, hein Betsy ? La belle se figea, proche de la réserve de bière, et son corps se tendit sous le coup de la colère. Les poings fermés, elle serrait les dents, sa mâchoire crispée. Elle ne voulait pas lui répondre, mais c'était plus fort qu'elle. Une provocation à son égard valait toujours un bon pain dans la gueule pour boucler la chaîne d'action-réaction. Sa voix, froide et tranchante résonna alors qu'elle se retournait vers lui, un air menaçant sur le visage. Tu peux parler, Jamie. J'ai pas souvenir qu'une femme t'ait approché en moins de vingt ans... Il ricana, narquoisement, en se calant dans le fond de sa chaise. Au moins je me fais pas passer pour une put... Les oreilles de Betsy bourdonnaient si bruyamment qu'elle ne pouvait que deviner la fin de la phrase. Et à ce moment, elle vit rouge. Et c'était la seule couleur qu'elle voulait voir sur son aîné. La seule couleur qu'elle voulait pouvoir tirer de son connard de grand frère en le foutant sur le barbecue. Quitte à salir l'appareil par la suite....

___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Brian BraddockHumain modifié
avatar

Captain Britain
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
• Force surhumaine (90 tonnes).
• Capacités surhumaines.
• Champ de force protecteur.
• Vol à grande vitesse.
Esther, Elsa, Sam, Hunter & Robbie
265
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Lord of the roast | Braddock   Ven 22 Sep - 11:09

The Lord of the roast
ft Elisabeth Braddock
Souriant derrière sa bouteille de bière, Brian but une gorgée du liquide à l'intérieur, avant de vérifier ce qu'il restait à l'intérieur. Le blond voyait bien que sa question n'avait pas laissé sa sœur de marbre, et vu comment elle réagissait, il regrettait un peu de l'avoir posée. Parce que même si il adorait taquiner sa jumelle, Brian ne supportait pas de la voir triste ou malheureuse. Après tout, elle était sa jumelle, ils avaient grandis ensemble, vécus ensemble presque toute leur vie et ils partageaient énormément de choses. Bien plus qu'avec leur frère ainé. Même si ça pouvait la gonfler parfois, il passerait toute sa vie à veiller sur elle et à la protéger de tout ce qui pouvait lui faire du mal de quelques façons que ce soit. Brian était comme ça, il l'avait toujours été, et il ne changerait probablement jamais. Il aurait déjà fallu qu'il ait envie de changer pour ça. Mais non, protéger les gens ça avait toujours été son truc, peut-être même plus que les sciences, et c'était quelque-chose qu'il faisait tout naturellement. Et protéger Betsy était encore plus naturel.
Affichant une grimace lorsqu'il vit que Betsy optait pour battre en retraite en allant se chercher une bière, Brian planta sa fourchette dans un bout de merguez, avant de le porter à sa bouche. Mais alors qu'il portait à nouveau sa fourchette vers son assiette, le britannique suspendit son geste lorsqu'il vit Jamie se lever à son tour, et se diriger vers Betsy. Posant sa fourchette, il tourna la tête vers eux, pas franchement rassuré de le voir aller vers sa jumelle. Jamie avait beau avoir dix ans de plus qu'eux, il avait toujours eu les capacité cérébrales d'un adolescent sensiblement attardé, auquel s'ajoutait un comportement digne de l'espèce de sale gamin blond de Game of Thrones. Un véritable emmerdeur qui n'en loupait pas une pour faire chier son monde. À se demander si il n'avait pas été adopté ou échangé à la naissance vu à quel point il était différent de ses cadets. Il n'entendait pas leur conversation, mais vu la posture de Betsy, Jamie devait encore se comporter comme un connard. Et quand sa jumelle se jeta sur son frère, sûrement pour lui faire ravaler ses paroles, Brian bondit de sa chaise, avant de s'interposer entre son frère et sa sœur, réussissant à les séparer sans trop de mal « Hey, on se calme là! » « C'est elle qui... » « Ta gueule James, juste ta gueule. Va pas me faire croire que t'es blanc comme neige dans l'histoire. » Brian se tourna vers Meggan, qui emmena rapidement Betsy à l'intérieur. Quand il fut certain que sa soeur était loin, Brian se tourna à nouveau vers son frère ainé, avant de cracher « Ça t'amuse de passer ton temps à agir comme un trou du cul fini? » « Parce que tu te comporte pas exactement de la même façon avec moi? » Brian ne pouvait pas nier qu'il avait toujours été vache avec son frère ainé, et qu'il était bien moins proche de lui qu'il ne l'était de Betsy. Dix ans d'écart, ça commençait quand même à faire beaucoup, ce qui avait toujours rendu les rapports entre les deux frères pour le moins... compliqués « Et alors? Grandis un peu, t'es plus à la maternelle Jamie. Ça t'es jamais venu à l'esprit que si t'arrêtais de passer ton temps à nous les briser, on serait peut-être un peu moins sur ton dos? » « Et tu va faire quoi si je le fais pas, hein? M'en coller une? » « Me tente pas Jamie... » Sans attendre que son frère ne puisse répliquer, Brian s'éloigna, avant de se diriger vers la maison.
Il n'eut pas trop de mal à trouver sa petite-amie et sa sœur, qui étaient visiblement en grande discussion. Frappant quelques coups dans l'encadrement de la porte pour annoncer son arrivée, avant de se diriger vers sa sœur. S'appuyant contre le mur, il la regarda, avant de soupirer « J'ai mit les points sur les i à notre cher grand frère, mais tu connais le bonhomme, ça rentre par une oreille et ça sort par l'autre. J'aurais peut-être mieux fait de lui coller mon poing dans les dents. » Brian passa sa main dans ses cheveux, avant d'afficher un petit sourire « C'est bon, plus d'envies de transformer des gens en steak trop cuit? » Il savait que Betsy avait agit sous le coup de la colère, et à sa place... il aurait sûrement réagit de la même manière. Mais ça ne voulait pas dire pour autant qu'elle avait eu raison de faire ça, même si Brian se foutait bien de savoir qui avait raison et qui avait tort dans l'histoire. Parce que dès que sa jumelle était impliquée, il n'était clairement pas le type le plus objectif qui soit.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Psylocke
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Télékinésie & Télépathie.
+ Katanas télékinétiques.
Wesley, Carol, Francis, Morgan, Kay, Ryan, Lena & Val
216
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The Lord of the roast | Braddock   Dim 1 Oct - 21:24


The Lord of the roast
Brian & Elisabeth
♠ ♣ Here we go, here we go. It's about time that we set it off. Here we go, here we go. Red lights, I could never stop. A dreamer with the fever to be great was all I ever want, was all I ever wanted. A finder with the fever for the fame was all I ever want, was all I ever wanted. ♥ ♦

Le temps semblait se figer autour d'elle, et ses oreilles bourdonnaient lorsque son grand frère ouvrit la bouche pour sortir des insanités. Sa mâchoire se tendit brusquement, et elle serra les dents, ainsi que les poings. Ses ongles rentrant dans la chair de sa paume. Sa peau la tiraillait, mais elle en fit abstraction en laissant plutôt sa colère s'épancher. Se jetant sur Jamie, Betsy éclata presque de rage alors que ses mains fondirent sur lui pour l'attraper par le col. C'était vraiment un crétin fini et la belle n'allait pas se laisser traiter par un moins que rien comme lui sans réagir. La seule langue qu'elle connaissait pour se faire respecter, c'était ses poings. Et elle s'en servait très bien, alors autant dire qu'il allait amèrement regretter de s'en être prise à la jeune femme, en plein repas familial. Retire tout de suite ce que tu as dit. Ses poings enserrés autour de son haut, elle le rapprochait d'elle pour lui montrer sa force brute, la colère qu'il avait déclenché en elle. Il était également de mauvais poil, le tressautement de ses nerfs faciaux l'indiquant aisément. Pinçant les lèvres, elle plongea son regard glacial dans celui furieux du plus âgé. La bataille faisait rage, et entre eux, grondaient les éclats dévastateurs de leur colère silencieuse. Les parents ne semblaient d'ailleurs pas avoir entendu leur altercation, mais tous les regards étaient à présents tournés vers eux. Brian s'était levé de sa chaise en catastrophe pour les séparer et ce n'était qu'au moment où la main de son jumeau s'apposa sur son épaule qu'elle reprit contact avec la réalité. Clignant des paupières, elle recula en lâchant sa prise sur son aîné, non sans continuer à lui lancer des éclairs avec son regard noir.

Meggan arriva quelques secondes plus tard, attrapant Betsy par le bras. La brune se laissa entraîner par son amie vers la cuisine, non sans ronchonner pour la forme. Une fois à l'intérieur, elle se dégagea brusquement de la poigne de l'autre jeune femme et croisant les bras sur sa poitrine. Elle avait contenu sa colère devant ses parents, le temps de se retrouver dans un endroit plus calme, et maintenant que c'était chose faite, elle allait faire sortir sa frustration. Ce qui n'avait pas pu être évacué ferait bien mieux de partir au plus vite. Ainsi, Betsy fermait les yeux, son sang pulsant à ses tempes si bien que sa tête lui faisait légèrement mal. Ses doigts agrippaient ses coudes si fortement que ses phalanges en blanchissaient. Meggan lui demanda si ça allait, bien qu'elle devait certainement se douter de la réponse. Betsy bougonna, traitant Jamie de connard écervelé, alors que son amie lui frottait le bras pour la calmer. Ce qui sembla marcher, car au bout d'un moment, la brune se senti plus à l'aise, apaisée. Les remarques désobligeantes de son aîné, elle y avait eu droit durant toute sa jeunesse, et même encore maintenant, alors elle avait appris à trouver ça normal et à ne pas trop y porter d'attention. Même lorsqu'il la traitait de traînée. Dans le fond il n'avait pas vraiment tort et juste faux sur un point : Betsy ne se faisait pas payer. Le reste par contre, elle en profitait toujours comme elle en avait envie. Elle n'avait aucunement honte de ses histoires sous les draps, que ça soit avec ses nombreuses conquêtes masculines ou les quelques féminines ayant partagées sont lit. Avec un rictus, elle imaginait avoir eu plus de demoiselles dans sa chambre que Jamie, malgré leur dix ans d'écart et le fait qu'il soit un homme et elle une femme. Cette simple pensée lui redonna un semblant de sourire et Meggan s'écarta alors d'elle, prenant cette information comme une sorte de preuve que l'incident était déjà mis de côté.

Elisabeth remercia son amie pour l'avoir entraînée loin de la source des problèmes, ricanant légèrement de sa réplique. Merci Meggan, mais j'aurai pu gérer toute seule. Et je peux même très bien retourner lui péter la gueule là tout de suite. Ça me démange, c'est atroooooooce.. La brune souffla tout en riant, ses iris retrouvant un éclat pétillant. Comme je te comprends.. Cette fois je pourrais bien fermer les yeux et te laisser t'échapper, aha. Les deux jeunes femmes se mirent à rire doucement, avant de parler sur un ton plus léger, retrouvant un semblant de contenance. Un bruit attira l'attention de la brune qui détourna le regard vers l'encadrement de la porte. Brian se tenait là, signalant ainsi sa présence. Betsy le suivit du regard, un léger sourire étirant ses lèvres. Elle hocha la tête comme pour le remercier de l'avoir séparé de son trou du cul de grand frère. Un murmure silencieux, leur langage à eux. Lorsqu'il commença à parler, elle détourna le regard, pinçant les lèvres. Elle aurait voulu remettre Jamie à sa place elle-même, mais le bain de sang aurait été inévitable si elle n'avait pas été stoppée à temps. Alors elle regarda le carrelage de la cuisine, tout en faisant passer le poids de son corps sur son autre jambe. Elle ricana cependant, quand il supposa qu'il aurait mieux faire de lui foutre un pain en pleine tronche. Tu aurais bien fait oui, et je me serai pas gênée non plus. Un petit sourire se glissa sur ses lèvres, illuminant un peu plus ses traits. La belle lança un regard complice à Meggan quand Brian lui demanda si ça allait mieux, à sa façon, avec une belle image pour rappeler leur repas quelque peu gâché. Laissant son regard dériver quelque peu, Betsy haussa les épaules, son esprit un peu perdu. Ça devrait aller. Jusqu'à la prochaine fois. Un maigre sourire déconfit pris place sur son visage et elle secoua la tête en se tournant vers son jumeau, sourcils froncés et paupières entrouvertes. Il s'en est pas trop pris à toi, j'espère ? Pour nous avoir séparé je veux dire. Il peut être vraiment acerbe quand il s'y met. Décroisant ses bras, la jeune femme regarda Meggan sortir sur la terrasse pour voir comment les choses se passaient du côté des parents et du grand frère Braddock. La belle se mordit les lèvres en regardant la cuisine, constatant que quelques salades n'avaient même pas été disposées sur la table et que le contenu de leurs assiettes devaient sûrement être froid à cet instant. Je suis désolée. Penchant la tête sur le côté, son ton s'adoucissait presque instantanément, son regard un peu embué. Je crois que j'ai gâché notre repas de famille, et ça m'emmerde beaucoup. Je voulais pas réagir comme ça devant les parents, mais... Elle soupira. Je pouvais pas me laisser faire, tu me connais. Claquant ses talons sur le sol, elle finit par replonger son regard dans celui de son jumeau, concerné. Peut-être que je ferai mieux de partir, pour laisser les choses se tasser. Le regard que lui lança son jumeau l'en dissuada et elle ricana à la place. Ou bien je peux aller m'excuser, mais pas avant Jamie, c'est lui qui a commencé ! La brune fit mine de bouder en croisant les bras une nouvelle fois contre sa poitrine, n'ayant pas oublié la rancœur dans la voix de son aîné. Elle avait l'habitude, mais des fois, ça pouvait quand même être douloureux venant de la part d'un proche. Surtout quand il s'agissait d'un membre de la famille.


Ayaraven


___

So stand in the rain.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
The Lord of the roast | Braddock
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis UK sur le torréfacteur Gene Café / I-Roast
» Lord, Virginia & Murelli, Jean
» Lord Bloody Kusanagi
» Gestion de la T° sur I-ROAST 2
» Lord Byron : sa vie, son oeuvre & la bbc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: EMMANN :: Habitations-
Sauter vers: