Partagez | 
 

 Count on me[Lena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

aucun
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
1 / 51 / 5
Empathique
Ororo/Cameron/Rachel/Peter Quill/Keagan/Anna Marie
224
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Count on me[Lena]   Dim 4 Juin - 12:05

       
Count on me

   
- Lena— Alexia -

   


   La journée, se passait plutôt bien, il y avait du monde des personnes qui était resté dans le coin café pour lire tranquillement, où encore débattre sur quelques sujets, dont de certaines théories sur les dernières séries en vogue. Pour ma part, je faisais le tour du magasin, regardais s’il ne manquait rien. J’envoyais par moment quelques messages, un a Santana pour m’avoir donné le numéro d’April, ou encore à Taïs pour lui demander si elle comptait voir Talia ce soir. D’ailleurs, la borne qu’April avait réparée fonctionnait à la perfection et les clients s’en donnaient à cœur joie, sur ce nouveau jouet. Je remarquais que la plupart aimaient encore ses jeux rétro de notre enfance, ceux dans lesquels on dépensait tout notre argent de poche.

Le magasin tournait bien, j’avais de la clientèle plus que je ne l’aurais cru. Ce projet fou que j’avais eu était devenu réalité et était devenu ma plus belle réussite jusqu’à présent. Mais je ne comptais pas m’arrêter là, j’avais plusieurs projets en tête, en avait même réalisé certains avec l’aide Leigh. Bref, je ne comptais pas vraiment m’arrêter là. Je comptais bien faire du FullGeek la référence, ce lieu incontournable et peut être même me diversifier mes activités. Donc non, je ne m’arrêterai pas dans ce monde et l’idée ne me manquait pas.

Mais aujourd’hui après avoir fait le tour du magasin, je devais passer un coup de téléphone à un fournisseur. Le but avoir l’exclusivité sur un produit. Alors j’étais partie dans mon bureau, j’avais collé mon téléphone à mon oreille et je faisais du charme au fournisseur. Technique déloyale peut être, mais qui fonctionnait. Alors j’étais là pour parler avec mon fournisseur d’abord que conversation des plus banals, puis on venait à parler de chose sérieuse. Quand soudain, j’entendis qu’on frappait à la porte, j’invitais la personne à rentrer et vis Lena. Je lui souriais pour lui dire bonjour, alors qu’à l’autre bout du fil, on me disait que ce n’était pas possible « Écoute mon chou, tu sais bien que le FullGeek est l’endroit de référence pour tout ce qui est pop culture. Tu auras plus visibilité avec nous qu’avec n’importe quel autre magasin. » Je faisais signe à Lena de faire comme chez elle« Je te jure que tu passeras la meilleure soirée de ta vie. Mais que si tu me laisses l’exclusivité. » Il parlait encore et essayant de tourner autour du pot. « Aller arrête de tourner autour du pot, dis moi oui qu’on en finisse. ». Et enfin, il céda, je le remerciai puis on raccrochait se disant qu’on se rappellerait pour les commodités.

Je pouvais donc maintenant me concentrer sur la venue de Lena, petite amie de Jay qui était mon meilleur ami et ex petite amie. Je notais avant quelque chose dans un carnet. Puis je m’étais levée, pour accueillir comme il se le devait la belle Lena, lui faisant une bise sur la joue, passant sa main sur son épaule pour une étreinte amical. « Salut Lena.» Je lui demandais comment elle allait « Comment tu vas ? » J’avais vu le paquet qu’elle avait apporté avec elle et avec un sourire taquin, je lui demandais « Tu m’apporte un cadeau ? »

J’étais contente de la voir, car cela faisait longtemps. Même si elle était avec Jay, on avait toujours du mal à se voir, comme quand on était ensemble. D’ailleurs, ça avait été une des raisons pour laquelle on s’était séparé le manque de temps pour notre couple. À cette époque, je me consacrais entièrement à l’ouverture du magasin et elle avec ses horaires des plus compliqués. « Tu veux quelque chose à boire ? »

   
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Healer
1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
De part la nature peu commode de Lena, son seul réel pouvoir réside dans sa longévité. Elle n'est plus soumise aux effets du temps et du vieillissement sur son corps. Cependant, elle n'est pas immortelle et peut mourir d'un état grippal empiré ou d'une balle en argent dans la tronche. Sa nature de loup-garou lui permet cependant d'acquérir de meilleurs réflexes et des sens plus aiguisés sous cette forme. Elle dispose d'une force plus importante, d'endurance plus poussée, et bien sûr d'une vision nocturne pour mieux se guider la nuit. En revanche, elle ne peut pas se changer par sa propre volonté. La malédiction l'ayant touchée la force à prendre cette apparence les nuits de pleine lune, et elle est alors pleinement consciente, malgré ses instincts primaires qui refont surface.
Tony, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan & Val
224
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Count on me[Lena]   Mar 6 Juin - 16:10



Count on me

Darkness, chase the day


Quelques coups contre la porte, et Lena fourre déjà ses mains dans ses poches. Elle se pince les lèvres, avant de les mordiller, attendant que Jay vienne lui ouvrir. Son regard se pose sur ses baskets, et elle remarque seulement à l'instant à quel point elle a négligé son look en cette journée. Lâchant un petit ricanement, la brune hausse les épaules, pas le moins du monde gênée par son hoodie gris et troué, et son jean un peu délavé .Jay l'a déjà vue en de bien pires situations, alors elle s'en fiche un peu. Un sourire vient étirer ses lèvres alors que la porte semble enfin s'ouvrir, et ses yeux pétillent tandis qu'ils croisent le regard amusé de son petit-ami. Lena s'avance avant de l'embrasser rapidement sur la bouche, mais reste tout de même dans l'entrée. Elle se frotte les mains avant de lui demander quelques nouvelles, et surtout, à quoi ressemble sa nouvelle peinture. Jay ricane et lui fait signe de le suivre dans son petit coin atelier. Lena inspire un bon coup, s'imprégnant de cette odeur caractéristique qu'elle aime tant chez lui. Elle ne croit pas pouvoir un jour se détacher de lui. Même si leur relation ne reste pas du tout exclusive, elle ne peut pas s'imaginer sans lui. Sans lui envoyer des piques au moins toutes les heures. Malgré cela, elle apprécie toujours autant sa compagnie, et se sent tout de même libre à ses côtés. Il a ce don, de lui rendre ses ailes dès qu'elle ressent le besoin de s'envoler. Et de ça, elle lui en est à jamais reconnaissante. Jay se tourne vers elle lorsqu'ils arrivent dans l'atelier, et se rapproche pour passer sa main dans son dos, l’amenant silencieusement vers lui. Lena sourit narquoisement et enroule ses bras autour de son cou avant de fermer les yeux. Elle s'imprègne de l'instant, ses lèvres picotant délicieusement tandis que le blond se rapproche de plus en plus d'elle. Finalement Lena comble la distance et capture ses lèvres en un baiser quelque peu passionné. Elle soupire de contentement au travers, son souffle légèrement hachuré. Mais il se termine bien vite, et la brune se recule en plissant les yeux, ramenant son petit copain sur terre en claquant des doigts juste devant lui. Les deux ricanent et le blond finit par chercher parmi ses toiles alors que Lena parcourt l'atelier de son regard pétillant. Il a beaucoup de talent et elle ne peut que confesser à quel point il est doué. Et à quel point ses œuvres font vibrer son être. Lena sourit tendrement et la voix de Jay caresse ses tympans alors qu'il la contourne pour aller fouiller dans un autre coin de la pièce. Finalement, au bout de quelques minutes, il revient vers elle avec un paquet enveloppé dans du papier kraft. Lena attrape le tableau du bout des doigts et soupèse l'oeuvre, tentant de découvrir, de deviner quelle beauté se retrouve sur la toile maculée. Jay ricane avant de la pousser au dehors, non sans lui faire un dernier baiser, et lui claque presque la porte au nez. Il lui dit qu'il est occupé pour la journée et qu'il a encore beaucoup de travail, qu'il veut rester seul. La belle n'a pas vraiment le temps de tout assimiler qu'elle se retrouve déjà sur le perron, un hoquet de surprise coincé au bout de ses lèvres.

Secouant la tête, Lena soupire doucement et descend les marches pour se retrouver dehors. Inspirant de nouveau un bon coup, elle peut ressentir le soleil caresser son visage et un petit ricanement s'échapper d'entre ses lèvres. Ses pas la mènent d'elle-même à sa voiture, et elle dépose la toile délicatement sur la banquette arrière, avant de prendre le volant. Filant sur les routes, la belle passe sa main par la fenêtre ouverte, la musique presque à fond, et s'enjaille tranquillement. Il ne lui faut pas vraiment énormément de temps pour arriver à Prénova, et à vrai dire, elle n'a pas fait attention à l'heure. Après s'être garée, la belle claque sa porte et récupère la toile avant de verrouiller sa caisse. Traversant quelques rues, elle finit par arriver devant la vitrine d'un magasin dont elle a eu vent par Jay. En réalité, elle connait très bien la jeune femme qui tient la boutique, pour avoir été son ex. Jay lui en cause encore souvent, puisqu'il s'agit de sa meilleure amie. S'étant quittées en bon terme, la belle n'est pas vraiment gênée d'en parler avec Jay, mais cela fait un moment déjà qu'elle n'a plus vu la belle blonde. Pour être franche, Alexia lui manque un peu, mais leurs chemins se sont éloignés depuis leur séparation et Lena n'a rien pu faire pour empêcher cela. Aujourd'hui, Jay vient de lui donner une putain d'occasion et elle n'a pas hésité à la saisir. Resserrant la toile contre elle, Lena ravale la boule dans sa gorge et passe les pans de la porte, son regard brillant déviant sur le décor. La boutique est vraiment belle, et atypique avec tous ces objets tous plus geeks et nerds les uns que les autres. La brune sourit en voyant quelques clients, certains sur des arcades, d'autres en train de lire simplement. Il n'y a pas énormément de monde, et après avoir vérifié qu'Alexia n'est pas dans la pièce principale, Lena a instinctivement recherché son bureau. Parcourant la boutique, la brune finit par trouver la pièce, et frappe quelques coups sur la porte pour signaler sa présence. Elle peut entendre des voix à l'intérieur, et préfère ne pas déranger plus que cela. Mais celle-ci s'ouvre juste sous ses yeux, et elle peut voir Alexia au téléphone. La belle blonde lui sourit et se décale pour la laisser entrer. Lena ravale la boule dans sa gorge et lui offre un sourire également. Elle est heureuse de pouvoir la revoir, après tout ce temps. Mais être dans la même pièce qu'elle lui fait remarquer à quel point elle a tout gâché entre elles. Lena n'a pas été là pour elle lorsque la blonde a monté son projet, et pour être honnête, elle aurait voulu ne jamais partir pour lui filer un coup de main. Mais ses propres projets lui ont pris trop de temps et ainsi, Lena n'a pas pu continuer son bout de chemin avec Alexia. C'est triste à dire, mais c'est ainsi. La brune soupire tandis que la blonde continue de marchander au téléphone, et elle sourit de temps en temps en remarquant le charme qu'elle utilise. Un ricanement franchit la barrière de ses lèvres au moment où elle raccroche, et Lena laisse son regard parcourir la pièce. Une chaise se met à racler au sol et la brune tourne la tête, accordant ainsi son attention à la blonde qui se rapproche alors d'elle. Ses lèvres se posent délicatement sur sa joue et cela fait sourire la belle qui lui rend ensuite son étreinte. Lena lui offre également un baiser sur la joue et se décale ensuite pour la laisser souffler.

« Salut Lena.
_ Hey Alex', souffle la brune.
_ Comment tu vas ? Alexia pose son regard sur le paquet. Tu m'apportes un cadeau ? Tu veux quelque chose à boire ?
_ Un cadeau de Jay tu veux dire. Je sais même pas si ça vaut le coup, se met-elle à ricaner pour se moquer gentiment. Oh, eh bien, pourquoi pas, oui. Mais seulement si tu te joins à moi, propose-t-elle en lui lançant un clin d’œil avant de lui tendre le paquet. En tout cas, ça peut aller. J'espère que tout va bien pour toi aussi. Lena montre son téléphone du menton. Alors comme ça tu fais du charme au téléphone maintenant ? »



___


…It started with the blink of an eye, now it's time to say goodbye. Reached the top yet we are going down, it has come to an end now. Innocent like a fairytale, wonderful as it had to be fate, it was after all a beautiful nightmare....

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar

aucun
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
1 / 51 / 5
Empathique
Ororo/Cameron/Rachel/Peter Quill/Keagan/Anna Marie
224
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Count on me[Lena]   Mer 7 Juin - 16:55


Count on me

- Lena— Alexia -



Mais on ne s’était pas quitté en de mauvais termes, bien au contraire. J’appréciais toujours autant la jeune femme, parfois, je regrettais même notre relation, mais me disais qu’après cela était tout aussi bien comme cela. Nous étions resté amie ce qui était tout aussi bien. On avait plus cette prise de tête pour savoir quand on allait se voir, ni même c'était limite à prendre rendez-vous pour notre relation, maintenant, c’était beaucoup plus décontracté pour nous. Ce qui était mieux ainsi.

Le paquet ne venait pas d’elle, mais de Jay, j’eus un sourire, car je lui avais dit la dernière fois qu’on s’était vu que je voulais bien un de ses tableaux pour le magasin, et que s’il plaisait à un client que je le vende pour lui, sans aucune commission. « Oh de Jay, voyons ça alors. » Je déballais la peinture, un magnifique paysage fantaisiste qui allait bien avec le magasin. Je pouvais déjà voir ou j’allais la mettre, dans un endroit où les yeux de mes clients se poseraient facilement, à une hauteur où ils pourraient admirer chaque coup de pinceau que l’artiste avait donné. « Oh joli, je vais la mettre bien en vue dans le magasin pour qu’elle attire l’œil. » Je regardais la toile, imaginant déjà comment la lumière allait mettre en valeur chaque couleur de cette toile. J’avais cette expression que Lena connaissait le moment où j’étais concentrée et perdu dans mes pensées, aussi les moments où elle avait toujours su me faire sortir de mes rêves pour m’attirer à elle et qu’on puisse profiter de ses petits moments où nous étions, toutes les deux, réunies. Je sortais de mes pensées, me concentrant à nouveau sur Lena qui acceptait mon offre à cette seule condition que je boive avec elle. J’eus un sourire tout en lui disant et rendant son clin d’œil « Comment te dire non. »

J’allais donc prendre deux sodas, dans le petit frigo que j’avais dans mon bureau eu un rire en l’entendant me parler de la manière don, j’avais obtenu ce que je voulais. Alors c’est dans un sourire complice que je lui répondais simplement, tout en m’abaissant, prenant les canettes dans le frigo. En cherchant celle-ci, je pue voir un pot de glace dans le freezer eu un petit sourire en me souvenant d’un moment de notre vie commune à toutes les deux. « Parfois faut bien user de ses charmes. Puis c’est le meilleur moyen pour obtenir ce que je veux parfois avec lui. » Ceci dit, ce que je lui promets n’arriverait jamais, car les hommes ne m’intéressaient pas. Il n’y avait que les courbes des femmes qui avaient le don de me mettre dans tous mes états, et il n’y avait que la douceur de leur peau qui était capable de me donner autant de frissons. Ce fournisseur n’avait onc aucune chance de me faire grimpe au 7eme ciel. Je me relevais, me dirigeais vers mon ex petite amie, lui tendant le soda tout en lui disant avec un petit sourire complice « Même s’il sait que ce ne sont pas les hommes qui m’intéressent.»

J’ouvris la cannette, profitant pour m’asseoir sur ma chaise de bureau. Je souriais à Lena, me disait encore une fois que j’étais contente qu’elle soit venue. On allait pouvoir un peu rattraper le temps que nous n’avions pas su partager ensemble. « Tu as toute ta journée ? Personne a sauvé ? » Je prenais une gorgée à la canette. Puis j’attendis sa réponse. J’aimais beaucoup le métier qu’elle faisait, passer son temps à sauver la vie de gens qu’on ne connaissait pas. Mais je savais que j’en aurais été incapable pour ma part, la vue du sang avait le don de donner des haut-le-cœur. Déjà, une petite coupure avait cet effet, alors des blessures plus importantes… « Et avec Jay, tout se passe bien entre vous ? » Parfois, Jay pouvait être un véritable chieur et insupportable.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Healer
1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
De part la nature peu commode de Lena, son seul réel pouvoir réside dans sa longévité. Elle n'est plus soumise aux effets du temps et du vieillissement sur son corps. Cependant, elle n'est pas immortelle et peut mourir d'un état grippal empiré ou d'une balle en argent dans la tronche. Sa nature de loup-garou lui permet cependant d'acquérir de meilleurs réflexes et des sens plus aiguisés sous cette forme. Elle dispose d'une force plus importante, d'endurance plus poussée, et bien sûr d'une vision nocturne pour mieux se guider la nuit. En revanche, elle ne peut pas se changer par sa propre volonté. La malédiction l'ayant touchée la force à prendre cette apparence les nuits de pleine lune, et elle est alors pleinement consciente, malgré ses instincts primaires qui refont surface.
Tony, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan & Val
224
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Count on me[Lena]   Jeu 8 Juin - 0:33



Count on me

No light, the sun is rising


Alexia attrape du bout des doigts la peinture que Lena lui tend, et c’est avec un sourire que la brune s’approche d’elle, dans le but d’admirer la dernière toile de son petit ami. Il ne lui a rien dit de spécial concernant le sujet du tableau, et elle ne peut qu’admirer l’œuvre qui se dévoile à ses iris. Le regard pétillant, elle laisse son sourire s’étirer doucement, soufflée par la beauté du paysage dépeint par les traits de pinceaux de Jay. Il a vraiment beaucoup de talent, c’est indéniable et la belle adore son côté artistique. Son esprit fuse à toute allure alors que l’image d’un Jay complètement happé par son travail s’appose sur sa rétine. C’est fascinant et énigmatique à la fois. Lena n’a aucune once de talent, c’est à peine si elle sait chanter, alors tout ce qui touche à l’art la prend aux tripes et la fait vibrer comme jamais. Elle admire les artistes et c’est sûrement pour ça qu’elle sort avec l’un d’entre eux en ce moment. Même si leur relation reste très ouverte et libertine, il n’en est pas moins qu’il partage désormais sa vie. Cela l’enchante énormément, même si ce n’est pas le grand amour, il faut le dire. Enfin bon, Lena ne va pas se plaindre. Jay est un bon coup et un très bon ami, c’est l’essentiel. D’autant plus qu’il lui a permis de renouer avec son passé, et lui a foutu plusieurs coups au cul pour qu’elle se bouge un peu le derch. Il fallait dire que Lena a morflé mais elle apprécie malgré tout l’instant présent avec Alexia. Elles se sont quittées en bon terme et il ne faut pas gâcher la chance qu’elles ont de pouvoir se retrouver après tout ce temps. Surtout que Lena remarque bien que ça s’est arrangé entre elles, et qu’elles passent plus de temps ensemble que depuis le début de leur relation. A vrai dire, à cette époque, Lena se souvient avoir été tendue plus d’une fois, à cause de son travail et de ses idéaux, et ça n’a pas vraiment aidé pour sa relation avec la belle blonde. M’enfin, maintenant que ça va mieux, elle ne va pas cracher dessus. Et puis, Alexia est d’une très bonne compagnie et Lena passe toujours du bon temps avec elle.

La belle blonde sourit tendrement et Lena ne put s’empêcher de la détailler un court instant. Sensiblement heureuse par sa réaction. Elle est fière de Jay, et Alexia semble l’être elle aussi, surtout vu la proposition alléchante qu’elle lui a faite auparavant. Le blond lui en a parlé quelques fois, et Lena trouve cela chouette qu’Alexia fasse sa promotion au sein de son propre magasin, sans charges. La blonde est vraiment un ange, entourée de démons nommés Jay et Lena. La brune ricane un court instant en s’imaginant Alexia coiffée d’une auréole et habillée de blanc, tandis que Jay et elle lui tournent autour déguisés d’habits moulants rouges et armés de tridents. C’est totalement cliché, mais si la belle peut supporter Jay, elle peut sûrement supporter bien pire, et être un tantinet du côté obscur. Cela fait doucement sourire Lena, qui se rappelle de ses quelques mois passés avec elle. En vérité, Alexia est d’une telle douceur, que cela l’a quelque peu amusée de la voir réagir aussi brusquement et bestialement lors de leurs ébats. La belle sait s’amuser, et Lena ne s’est jamais privée de la charmer pour qu’elle succombe autant qu’elle. La voix de la blonde résonne à ses oreilles, caressant ses tympans et Lena sort doucement de sa transe en détournant le regard. Elle sourit tout de même à la blonde pour l’encourager dans sa démarche.

« Elle est déjà pimpante, ça ne devrait pas être très difficile d’attirer les regards. Même si toute ta boutique regorge d’objets tous brillants et hauts en couleurs, lance-t-elle d’humeur joueuse. »

Alexia se retourne pour lui sourire et Lena laisse son regard pétillant scruter la belle avant d’embraser la pièce. C’est un simple bureau, avec quelques ordinateurs, des casiers et un frigo, mais c’est extrêmement sympathique et au goût du jour. Le confort émane de la pièce et c’est plaisant à constater. Si les employés viennent prendre leur pause ici, ils ont de quoi profiter, c’est certain. La voix de la blonde retentit à nouveau et Lena se laisse à lui répondre taquinement, acceptant son offre uniquement si elle l’accompagne. Alexia lui sourit en lui rendant son clin d’œil, ce qui amusa la brune. Un léger rire s’échappe d’entre ses lèvres alors que son amie se rend un peu plus loin dans la pièce. La brune ne peut s’empêcher de faire la conversation, un peu amusée par ce qu’elle a entendu juste avant. Elle a le chic de toujours trouvé une petite pique à relever, et cela fait sûrement partie de son charme. Même si beaucoup doivent la détester à cause de sa répartie quelque peu cinglante parfois. De toute manière, elle ne va pas changer pour les quelques clampins qui se mettent à la haïr. Tant pis pour eux, elle, elle profite de sa vie au lieu de clasher les autres. Secouant la tête, elle se met à faire le tour du propriétaire, allant de l’armoire aux casiers, en passant par les autres meubles qui ornent la pièce. C’est même très cozy en fait, et elle peut s’imaginer assise dans un coin toute la journée, à causer avec la blonde, sans aucun problème. Elle peut entendre Alexia lui répondre et cela lui tire un ricanement sarcastique. Dans un sens, elle a totalement raison. Si on a des privilèges et des avantages, autant en profiter, sans rentrer trop dans l’excès. Et puis, en tant que business woman, Alexia doit certainement connaître cette combine. Le marchandage est toujours d’actualité, après tout. Lena se retourne vers elle alors que la blonde se rapproche à nouveau, tout en lui tendant un soda. La brune attrape la canette du bout des doigts, la remerciant d’un hochement de tête, suivi par un sourire charmeur. Un petit rire s’échappe de ses lèvres lorsque son amie lui confesse que la personne est parfaitement au courant que jamais rien ne se passera entre eux. Lena imagine très bien le tableau et c’est franchement hilarant.

« Au moins les choses sont claires entre vous. Même si tu restes une petite manipulatrice, rigole-t-elle. »

Sachant pertinemment qu’elle n’est pas franchement mieux, Lena se met à feindre l’ignorance avant d’éclater de rire. La brune est loin d’être un ange, et elle a souvent usé de ses charmes dans le passé pour obtenir ce qu’elle a souhaité. Instinctivement ou par principe, qui sait. En tout cas, elle ne pouvait pas en vouloir à la blonde d’utiliser cette combine. De toute manière, Alexia fait sa vie comme elle l’entend. Et Lena sera la dernière à la juger pour ses actions. La brune sourit distraitement avant d’ouvrir sa canette, l’amenant à ses lèvres. Le liquide pétillant et sucré glisse sur sa langue et apaise sa gorge asséchée. Cela lui ait du bien et elle soupire de contentement. Alexia s’installe à son bureau et finit par lui poser des questions un peu banale, histoire de faire la conversation. Un peu de boulot, un peu de Jay. De toute manière, Lena ne compte pas partir de si tôt, elle compte bien profiter de la blonde encore un peu. S’adossant contre l’armoire, elle croise les bras doucement, laissant son regard parcourir la blonde. Elle n’a pas vraiment changé et c’est rassurant à voir. La belle sourit et finit par laisser sa voix glisser sur ses lèvres.

« Je suis en congés en ce moment, mais si l’hôpital m’appelle, je devrais quand même m’y rendre en quatrième vitesse. Les joies du taff dans la branche de la santé, t’es jamais tranquille même en vacances. Enfin bref. Et toi, ça va le boulot ? T’as l’air tranquille en ce moment. Lena avale une nouvelle gorgée du soda avant de ricaner. Ouais ça va avec Jay. Il m’a viré de son appart parce que monsieur était occupé. Tu parles, il va juste rester en transe devant sa toile jusqu’à ce que l’inspi arrive. C’est ça d’attendre la dernière minute pour peindre ses prochains tableaux à exposer. »



___


…It started with the blink of an eye, now it's time to say goodbye. Reached the top yet we are going down, it has come to an end now. Innocent like a fairytale, wonderful as it had to be fate, it was after all a beautiful nightmare....

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar

aucun
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
1 / 51 / 5
Empathique
Ororo/Cameron/Rachel/Peter Quill/Keagan/Anna Marie
224
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Count on me[Lena]   Jeu 8 Juin - 16:29


Count on me

- Lena— Alexia -



Dans un sens, cela était vrai, je manipulais ce fournisseur pour avoir ce que je voulais, mais cela était toujours fait dans un respect l’un envers l’autre. Puis la belle brune n’était pas en reste, elle aussi savait très bien y faire avec les gens. J’en avais fait les frais par le passé, mais j’avais toujours succombé avec plaisir face à ce petit côté de l’ambulancière et puis cela avait toujours été des plus amusant. Je devais avouer que j’aimais cela chez elle. Elle était un en quelque sorte une succube à qui on ne pouvait pas résister. Et je pense qu’avec Jay, ils s’étaient bien trouvé tous les deux. Ils avaient ce petit côté espiègle, ce charme qui fait qu’ils allaient très bien ensemble. Je prenais une gorgée à ma canette, avais un sourire en coin quand je lui disais simplement « Tu as donc toute ta journée. »

Cela était rare qu’elle ait une journée où elle pouvait penser à autre chose que sauver des vies. Pas que je n’aimais pas cela, au contraire, c’était une des choses qui m’avait attirée chez l’ambulancière, même si c’est autre facette que j’avais découvert petit à petit m’avait tout autant plu. Je l’entendis rire, en me parlant de Jay et de la manière dont il l’avait mise dehors. J’eus un rire franc, car je pouvais imaginer la scène. Puis fallait reconnaître que je ne pouvais pas donner tord à Jay. Lena avait ce pouvoir de distraction assez impressionnant, je lui faisais la remarque avec humour « Il s’assure que tu ne pourras pas le distraire. T’es doué à ce petit jeu-là.»Haussant légèrement des sourcils, buvait un encore une gorgée à la boisson gazeuse, avant d’avoir un petit rire en repensant à quelques soirées que nous avions eues, la façon qu’elle avait pour que je décroche de ses dossiers. Je la regardais dans les yeux ce même sourire en coin. « Du moins, dans mes souvenirs. Tu l’étais » et résister à la brune n’était pas une chose aisée.

Puis la conversation se lançait sur ma petite affaire. Celle que j’avais montée toute seule, pour laquelle j’avais réuni des fonds personnels à fin de ne pas trop emprunter aux banques. Car ce genre d’affaires ne se montait pas d’un coup de baguette bien au contraire, il fallait voir les espaces, contacter les fournisseurs pour avoir des contrats, donner beaucoup de son temps pour qu’un jour cela puisse voir le jour. Mais parfois, je regrettais quand même de ne pas avoir donné plus de temps à ma vie privée, d’avoir laissé les choses s’enliser de cette manière entre elle et moi, même s’il n’y avait aucune rancœur entre nous. Mais j’avais fait mon petit bonhomme de chemin et aujourd’hui, j’avais assez de clients pour me permettre d’exposer des toiles d’un ami. Je répondis avec un sourire à Lena, me calant dans le fond de fauteuil, regardant la belle tout en répondant à sa question « Ça va, les affaires marchent plutôt bien, ce qui fait plaisir. Mais c’est vrai qu’aujourd’hui, c’est assez tranquille. Mais bon, il y a des jours comme ça et puis ça me permet de jouer et de ne rien faire. »

Mais en tout cas, j’étais ravie de la voir, cela nous permettait de prendre ce temps qui nous avait manquées autre fois. On pouvait parler de tout et de rien, même si quelques parts, il y avait un petit goût de nostalgie en ça compagnie. Une sensation que j’appréciais beaucoup. Je continuais à lui sourire lui, lui avouait que j’étais contente de la voir « Je suis contente de te voir. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas eu l’occasion de se retrouver tous les deux.» Puis j’avais toujours apprécié sa compagnie. Puis je repris un peu de ce breuvage sucré et lui demandais « Alors qu’est-ce que tu as prévu pour ta journée de repos ? »

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Healer
1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
De part la nature peu commode de Lena, son seul réel pouvoir réside dans sa longévité. Elle n'est plus soumise aux effets du temps et du vieillissement sur son corps. Cependant, elle n'est pas immortelle et peut mourir d'un état grippal empiré ou d'une balle en argent dans la tronche. Sa nature de loup-garou lui permet cependant d'acquérir de meilleurs réflexes et des sens plus aiguisés sous cette forme. Elle dispose d'une force plus importante, d'endurance plus poussée, et bien sûr d'une vision nocturne pour mieux se guider la nuit. En revanche, elle ne peut pas se changer par sa propre volonté. La malédiction l'ayant touchée la force à prendre cette apparence les nuits de pleine lune, et elle est alors pleinement consciente, malgré ses instincts primaires qui refont surface.
Tony, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan & Val
224
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Count on me[Lena]   Jeu 8 Juin - 18:43



Count on me

Burnin', skin to skin


Il est vrai que Lena n'a pas énormément l'habitude d'avoir des congés, surtout dans son secteur de prédilection au travail. L'hôpital regorge toujours de patients à soigner, et d'individus à prendre en charge. Sans compter la foule qui patiente dans la salle d'attente, pour aller voir quelqu'un en convalescence. C'est toujours animé, et encore plus la nuit, où l'atmosphère est plus tendue et les risques plus importants. Les interventions également bien plus dangereuses qu'en pleine journée. La brune n'est jamais tranquille et est sollicitée au moins une fois par semaine par l'hôpital, afin d'aller chercher de nouveaux accidentés. Autant dire qu'elle cavale pas mal, et que le café devient presque son meilleur allié pour combattre la fatigue. Sans compter qu'avec les incapables au QG d'Hydra, elle ne peut pas vraiment souffler. Officieusement. Heureusement que ses collègues se chargent des blessés à sa place lorsqu'elle est en congés. Lena laisse un soupire discret s'échapper d'entre ses lèvres alors qu'elle sirote la canette, tranquillement. Elle est bien contente de pouvoir profiter de ses journées dernièrement, surtout qu'elle peut enfin souffler. Ce n'est pas tous les jours que ça arrive, mais la belle fait comme elle le peut. Aujourd'hui, elle est bien décidée à profiter de la présence d'Alexia, quitte à rentrer chez elle après la fermeture de la boutique. La brune espère seulement qu'Aelys pensera à nourrir le chat pendant que Lena s'enjaille ailleurs. Il est déjà un peu vieux, alors autant ne pas raccourcir ses jours en oubliant de lui donner à manger. Son esprit fuse à toute vitesse et la brune ne peut empêcher un sourire d'étirer ses lèvres lorsque la voix de la blonde chasse ses pensées tourbillonnantes. Alexia est d'un rare calme, et peut apaiser les tourments de la brune en un instant. Même après leur séparation. La blonde semble avoir compris le message. Son rire résonne doucement, et caresse les tympans de la brune, dont le regard pétille subitement. Elle est heureuse de pouvoir l'entendre rire à nouveau, surtout grâce à elle. C'est plaisant pour Lena, et une vague de bonheur se met à gonfler en elle. Les petits moments simples sont toujours appréciés.

« Il s'assure que tu ne pourras pas le distraire. T'es doué à ce petit jeu-là. Du moins, dans mes souvenirs. Tu l'étais, lance la blonde avec un sourire en coin.
_ Et je le suis toujours, sans vouloir me venter, plaisante la brune. Mais il doit être très occupé dernièrement, cela fait quelques jours que ses réponses s'espacent. Non pas que ça me gêne, en vérité je m'en fiche un peu. Il fait sa vie le couillon. »

Lena rigole doucement et sirote une nouvelle fois sa canette de soda. Son regard brillant plonge dans celui de son amie, au travers de la pièce. C'est presque complice, et cela fait remonter de nombreux souvenirs à l'esprit de la brune. Ces soirées passées devant un film, confortablement installée dans les bras de la blonde. Ces week-ends jeux vidéos et jeux de plateaux, qui ont souvent eu raison de l'impatience de Lena. Sans oublier leurs sorties en amoureuses, où ses iris pétillants brillent au cœur de la nuit. Ce sont de bons souvenirs. Et Lena est heureuse d'avoir pu partager sa vie, ne serait-ce qu'un instant, parce qu'Alexia a su lui apporter une stabilité que jamais la brune n'aurait pensé atteindre. Un léger sourire étire ses lèvres et Lena se laisse aller à parler de la blonde, lui demandant comment ça se passe sa vie, ce qui change pour elle. Des banalités, mais il faut bien commencer par quelque chose. La belle blonde lui répond finalement que tout fonctionne sur des roulettes et qu'elle en est plutôt contente. Lena sourit devant sa franchise. Alexia le mérite. Elle mérite le succès et la réussite. Avalant une nouvelle gorgée de soda, la brune manque de s'étouffer devant la blague d'Alexia. Oh elle a bien raison de profiter de ses journées d'accalmie, ça Lena ne vas pas lui faire de remarques dessus, bien au contraire. Elle s'épanche même, sa tête légèrement en avant, tandis que sa voix résonne une nouvelle fois.

« Tu as bien raison. Profite de la liberté tant que tu le peux encore. Lena sourit. En tout cas je suis contente que tout fonctionne pour toi. Après tout ce que tu as dû faire pour monter ton projet, tu le mérites. »

Et la jeune femme est sincère dans ses propos. Un petit pincement au cœur la tiraille tandis qu'elle remarque à quel point elle se trouve fière de la blonde qui lui fait face. Déjà même au début de leur relation, Lena se souvient avoir plus d'une fois regardé la belle avec un regard attendrissant, bienveillant. Heureuse pour elle et son projet. Même si cette période constitue principalement la mise en place et la récolte de fonds. Ce n'est pas la partie la plus palpitante, mais Lena s'est retrouvée bien trop occupée ailleurs pour vraiment y prêter attention. De toute manières, Alexia a réussi et sa boutique si joliment décorée et bien garnie peut en témoigner. Avec un doux sourire, Lena se détache de l'armoire pour s'avancer vers le bureau. Les paupières légèrement plissées, et le regard pétillant, la belle s'installe finalement sur la chaise devant le bureau, juste en face d'Alexia. Croisant les jambes, un soupir la quitte lorsqu'elle pose ses fesses sur le bois, et l'amertume embaume dans sa bouche, chatouillant son palais lorsque la voix de la blonde résonne à ses oreilles. Lena lui lance un petit regard, légèrement teinté de nostalgie. Elle n'a plus envie de rire, à cet instant. Ses traits sont sérieux mais elle sait pertinemment qu'une petite remarque capricieuse viendra pointer le bout de son nez.

« C'est vrai, ça remonte notre dernière soirée ensemble, souffle la brune en tapotant du bout des doigts sa cannette. Ca me fait plaisir de te revoir, Alexia. Elle lui sourit sincèrement. Je devrai remercier Jay, c'est grâce à lui que je me retrouve ici après tout. A croire qu'il souhaite nous voir renouer et reprendre contact, elle plaisante doucement. »

Cela l'amuse un peu de voir Jay dans tous ses états quand il lui cause de la blonde. C'est sa meilleure amie, du coup elle le comprend parfaitement sur le sujet. Mais c'est aussi l'ex petite copine de la brune, et même si ça ne gène pas Lena d'en parler, la situation reste cocasse et particulière. Franchement, la belle ne connait pas grand monde qui sautille sur place en poussant sa dulcinée dans les bras de son ex. C'est une première, elle doit l'avouer. C'est à cet instant qu'elle se rend compte encore une fois d'à quel point Jay et elle sont pareils. A quel point il la complète et la soutient. C'est vraiment quelque chose. La belle sourit distraitement, une vague de chaleur déferlant en ses entrailles alors que l'image de son copain s'ancre sur ses paupières. C'est agréable. Le silence prend place quelques secondes, et c'est confortable. Lena apprécie ces moments où les formalités n'ont pas besoin d'être énoncées et que la simple présence de l'autre suffit à apaiser la gêne. Avec Alexia, cela a souvent été comme ça. Juste elles, ensembles, et parfois pas grand chose à dire. Chacun ayant son petit jardin secret, sa petite vie. Lena ne la force jamais à lui avouer quelque chose qu'elle ne veut pas. Elle ne prend que ce que la belle souhaite lui donner. Ce petit bout de vie qu'elle connait. Et le reste, le passé instable et les déceptions, tant pis. Pas besoin de ressasser les mauvais souvenirs pour vivre l'un des plus beaux moments de sa vie. La voix d'Alexia résonne une nouvelle fois et Lena sursaute doucement, ancrant son regard dans les iris brillants de la belle.

« Alors qu'est-ce que tu as prévu pour ta journée de repos ?
_ Pas grand chose à vrai dire. Je pensais rester ici avec toi, tant que tu veux bien de moi, sourit-elle. Et si tu n'as rien à faire, bien sûr. Après je sais pas. Peut-être visiter ta boutique, aller prendre un truc à manger chez le marchant d'à côté... lance-t-elle dans un souffle alors que son regard accroche la toile. Et toi ? Besoin d'aide ? Je peux rester pour accrocher le tableau si tu veux. »



___


…It started with the blink of an eye, now it's time to say goodbye. Reached the top yet we are going down, it has come to an end now. Innocent like a fairytale, wonderful as it had to be fate, it was after all a beautiful nightmare....

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar

aucun
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
1 / 51 / 5
Empathique
Ororo/Cameron/Rachel/Peter Quill/Keagan/Anna Marie
224
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Count on me[Lena]   Ven 9 Juin - 17:14


Count on me

- Lena— Alexia -



Je regardais la belle Lena, me souvenais de ses moments tranquilles que nous avions passés ensemble. Une certaine nostalgie flottait dans l’air depuis que la brune était arrivée dans ce bureau. Je ne détachais mon regard des siens, continuais à lui sourire comme je le faisais par le passé. J’eus un petit rire baissant la tête tout en chipotant à la capsule de ma canette quand elle affirma qu’elle était toujours aussi douée pour distraire les gens. « Je veux bien te croire. » Tout ceci me rappelait ces fois où nous étions seules, ces moments où j’avais pu entendre son rire remplir la pièce, ces douces chamailleries. Le moment passé avec Lena avait été des plus doux, des moments de réconfort qui m’étaient précieux. J’avais aimé chaque moment passer dans les creux de ses bras chaque regard qu’elle m’avait offert, comme celui qu’elle avait à l’instant, celui qui était pétillant me donnant envie de lui sourire sans vraiment comprendre comment elle y arrivait.

Je lui répondais à ses questions, sans détour, sans secret, car il n’y avait pas lieu d’en avoir. Elle m’avait vue, me démener pour ce rêve, m’avait vu me creuser la tête pour trouver la meilleure solution face à chaque problème que j’avais rencontré. Ces mots m’allaient droit au cœur, je baissais encore une fois la tête perdant mon regard sur cette cannette « Merci. » Légèrement gêner. Encore une fois, je repensais à toute cette période, à ces horaires qui avaient eu raison d’une complicité que j’avais tant aimée. Mais quand je la voyais partir sauver d’autre personne, il y avait toujours eu un sentiment d’admiration envers Lena. Ce qu’elle faisait, je ne pouvais le faire, moi qui avais un haut-le-cœur quand je me coupais. D’ailleurs, je me revoyais avec elle dans cette cuisine, m’entaillant le doigt et la brune avec douceur venant me la soigné.

Et pour finir, elle se détacha de son petit coin, que jusqu’alors m’avait donné cette impression que quelque part, elle avait voulu mettre une certaine distance entre nos souvenirs communs. Je ne la quittais pas du regard et encore moins quand elle venait prendre place en face de moi, plongeant mon regard dans le sien, je pouvais voir cette nostalgie dans ses yeux. Mon sourire, alors, s’effaça quelque peu, comprenant la raison de ce regard, ses traits devenaient plus sérieux. Si je m’étais vraiment laissée aller, peut être que je l’aurai rejoint sur la chaise qui était à côté de celle dont elle venait de prendre possession, lui prendre certainement les mains, lui aurait souri pour chasser ce trait sur son visage. Mais je restais là prenante une grande inspiration, portant ma canette à mes lèvres alors que je détournais une nouvelle le regard, écoutant les paroles de la jeune ambulancière. Puis un léger sourire se dessina sur mes lèvres à cette réflexion sur Jay. Cela ne m’aurait pas étonnée qu’il ait fait expert pour qu’on puisse se revoir. « Oui. Il a son côté adorable qu’on peut oublier parfois, à cause de son côté chieur. » Je posais ma canette sur mon bureau.

Ça manière d’agir me fit doucement rire, car quand on y regardait de plus près la situation était relativement étrange. J’avais été surprise quand j’avais su que Jay et Lena s’étaient mis ensemble, un brin jalouse d’une certaine manière aux vues de ma relation avec la jolie brune. Mais pour finir, je m’y étais fait, et maintenant monsieur s’arrangeait pour que sa belle et son ex puissent passer un peu de temps ensemble. D’ailleurs, je profitais de ce petit moment de calme pour envoyer un premier message au peintre le remerciant pour la venue de Lena ‘Merci pour là surprise.’. La réponse ne se fit pas attendre, il faisait comme si de rien n’était, comme s’il n’était pas responsable et se déchargeait de tout ceci. J’eus un petit rire, lui répondit ‘Tu sais de laquelle je parle. Crétin. Peint bien’

JE revenais sur la Lena, lui avais demander ce qu’elle comptait faire de la journée. Mes yeux pétillaient un sourire apparu quand elle me disait qu’elle avait espéré pouvoir rester avec moi. Cela me faisait plaisir qu’elle ait envie de passer son congé en ma compagnie, énormément plaisir. Je me mordais légèrement l’intérieur de ma lèvre inférieure. Regardait la toile de Jay quand elle me proposa de m’aider à l’accroche.

Je revenais sur Lena, sourire aux lèvres, ne disant pas un mot pendant quelques secondes. Puis je me levais, allant vers elle pour lui prendre la main. Je n’avais jamais été une de ses personnes qui n’aimait pas le contact bien au contraire, j’aimais cela. Je l’invitai à ma suivre «Viens avec moi.» Je la regardais avec un regard qui pétillant plongeant me plongeant dans le sien, ravi de pouvoir, lui faire, découvrir ce lieu. « Je vais te montrer la boutique.» Rajoutait avec un sourire enjoué «Dans ses moindres recoins.» J’allais lui montrer tout ce qu’il y avait à voir, même les petits endroits qui semblaient insignifiants. J’étais contente qu’elle soit là, qu’elle ait envie de passer un peu de son temps avec moi et de découvrir ce monde pour lequel je m’étais battue. Mais j’espérais quand même que cela ne se limiterait pas à passer la journée ici. Qu’on puisse sortir du magasin et flâner comme on avait l’habitude de faire quand on se consacrait une journée.

Je lui promettais également qu’on accrocherait cette toile ensemble, mais pour l’heure, elle allait devoir attendre encore un peu. « Et après on s’occupera de la toile de Jay, mais avant on rattrape le temps perdu.» J’accompagnait cette phrase d’un petit clin d’œil.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Healer
1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
De part la nature peu commode de Lena, son seul réel pouvoir réside dans sa longévité. Elle n'est plus soumise aux effets du temps et du vieillissement sur son corps. Cependant, elle n'est pas immortelle et peut mourir d'un état grippal empiré ou d'une balle en argent dans la tronche. Sa nature de loup-garou lui permet cependant d'acquérir de meilleurs réflexes et des sens plus aiguisés sous cette forme. Elle dispose d'une force plus importante, d'endurance plus poussée, et bien sûr d'une vision nocturne pour mieux se guider la nuit. En revanche, elle ne peut pas se changer par sa propre volonté. La malédiction l'ayant touchée la force à prendre cette apparence les nuits de pleine lune, et elle est alors pleinement consciente, malgré ses instincts primaires qui refont surface.
Tony, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan & Val
224
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Count on me[Lena]   Ven 9 Juin - 18:51



Count on me

Meltin', you can't fight it


Lena lâche un petit rire discret alors qu'Alexia confirme ses dires. Il est vrai que Jay est quelqu'un de passionnant et d'attachant, malgré son côté vraiment chieur. Lena en fait souvent les frais, mais elle ne s'en plaint pas. Elle est exactement comme lui, et s'amuse à l'embêter à longueur de journée. Lena se surprend à se dire que si les rôles sont inversés, elle n'hésitera pas à filer un coup de main à Jay pour qu'il renoue avec son passé. Des fois, retrouver la complicité perdue dans le temps fait plus de bien que d'avancer avec des œillères. Un petit sourire étire ses lèvres tandis qu'elle hoche la tête à la suite des propos d'Alexia. La belle ferme doucement les yeux et apprécie l'instant présent. Le silence confortable qui s'installe entre elles, qui ne les gêne ni ne les pousse à trop en dire. C'est simple et très doux. La brune en a eu l'habitude par le passé, de ces silences légers et confortables. Même après tout ce temps, il revient sans les oppresser, et cela fait beaucoup de bien. Les doigts de la belle pianotent sur la canette et une douce mélodie résonne, étouffée par l'atmosphère. Elle s'envole et s'effrite au fur et à mesure, mais Lena continue tout de même, gardant toujours les paupières closes. Elle peut entendre Alexia pianoter sur son téléphone, et la brune se doute qu'elle doit envoyer un sms à Jay pour le remercier du magnifique tableau qu'il vient de lui offrir. Lena laisse un petit rire s'échapper d'entre ses lèvres et elle ouvre finalement les yeux, son regard légèrement brouillé par la lumière qui caresse son visage. Les voix résonnent dans la pièce et caressent les tympans par leur douce mélodie, emplissant le cœur de la belle d'un sentiment de bonheur indescriptible. Elle se sent bien, aux côtés de la blonde, à sourire distraitement, et son regard ne cesse de pétiller dès qu'il se pose sur Alexia. Tout semble se passer comme avant, et c'est surprenant. Mais dans le fond, Lena a toujours apprécié Alexia, sa douceur, sa confidence, ses paroles chaleureuses. Elle a un jour été son roc, et avec du recul, la brune se dit qu'elle le serait peut-être encore. Son sourire se fane légèrement, mais la voix de la belle blonde la transcende et Lena relève son regard vers elle. Les iris pétillant ancrés à ceux brillants d'Alexia.

Après quelques échanges, la blonde se lève subitement, et la brune ne la quitte pas du regard, curieuse. Alexia vient s'approcher d'elle et attrape délicatement sa main, la pulpe de ses doigts glissent sur la sienne et Lena frissonne sous le contact quelque peu oublié. Cela fait bien longtemps qu'Alexia n'a plus caressé sa peau, et sa douceur lui a manqué, bien plus qu'elle ne le laisse paraître. Lena ancre ses iris dans ceux de la belle blonde et ravale sa salive devant la beauté qu'elle dégage. Alexia l'invite à la suivre et Lena hoche la tête, se laissant entraîner à la suite de son amie.C'est presque comique pour elle, vu que d'habitude, c'est plutôt Lena qui attire les autres dans son sillage. La belle sourit discrètement et pose son soda sur le bureau avant de suivre la blonde, appréciant énormément son sourire enjoué. Elle rit doucement devant sa réplique. Lui faire visiter la boutique dans ses moindres recoins lui plait énormément. Elle doit avouer qu'elle a toujours apprécié découvrir de nouvelles choses. Et quoi de mieux que de commencer pa la boutique de la belle blonde ? Lena hoche la tête en souriant, avant de plisser les paupières, sourcils froncés.

« Oh j'ai hâte de voir tout ce que tu as ici ! Elle s'extasie avant de rire. Même ceux les plus sombres ? Parce que tu sais que je vais être déçue si tu ne me montres pas tes petites cachettes secrètes. »

Lena plaisante bien évidemment. Mais l'idée d'un petit coin sombre que personne ne peut voir et où aucun individu ne peut venir déranger attise étrangement sa curiosité. La belle n'a jamais dit non aux nouvelles expériences, et elle doit dire que l'idée de se faire surprendre l'a plus d'une fois émoustillée. Mais l'heure n'est pas aux plaisanteries, et la brune est très sérieuse lorsqu'elle lui avoue avoir hâte de voir ce qu'elle a dans sa boutique. Elle attire le regard et l'atmosphère est chaleureuse, ce qui a tout de suite frappé la belle en passant les portes. Lena peut sentir la passion régner en maître dans la boutique et c'est quelque chose de vraiment beau à vivre. La fierté pétille dans son regard alors qu'elle laisse ses iris glisser sur le visage de la belle blonde. Ce sentiment passé ne cesse de flamber en elle, à chaque fois qu'elle constate l'avancée d'Alexia dans son projet. Dès qu'elle apprend une autre bonne nouvelle la concernant, elle ne peut s'empêcher de revenir quelques années en arrière. C'est comme si les deux scènes se superposent sous ses yeux et que le fantôme du passé s'imprègne de l'instant actuel. C'est si doux et agréable, que Lena croit se retrouver à cette époque où il n'y a plus qu'elles. Enlacées, dans les bras de l'autre, à se câliner et partager leur journées dans une étreinte délicieuse. La bulle éclate lorsque la voix de la blonde caresse à nouveau ses tympans, et la peau de la brune picote toujours sous le contact de sa main sur la sienne. Le clin d’œil qu'elle lui lance embrase l'étincelle dans le regard de Lena, qui sourit alors narquoisement. Le feu dévore doucement son esprit, embrasant son corps sous l'assaut d'une vague de chaleur dévastatrice qui déferle en ses entrailles. La belle a soudainement chaud, de part leur proximité, et ses joues se colorent doucement d'un rose pâle. Le tableau peut bien attendre, elles ont mieux à faire pour l'instant.

« Oui, rattrapons un peu le temps perdu, souffle-t-elle d'une voix rendue légèrement rauque. »

Ses iris sont encore ancrés dans le regard de la blonde, quelques intenses secondes, le temps qu'elle se reprenne avant qu'Alexia ne se recule et l'entraîne à sa suite. Lena se redresse alors et suit la belle à travers sa boutique, impatiente de découvrir les merveilles qu'elle recèle. Son regard pétillant ne cessant de s'accrocher à toutes les beautés capturant son attention. Mais Lena n'étant pas du tout honnête, elle ne se rend pas vraiment compte que la seule qui attise la flamme dans son âme, se retrouve être son ancienne petite amie. Là, juste devant elle, la jeune femme mate ses fesses tandis qu'elle s'avance tout en gesticulant. Sa voix émerveillée ensorcelle la brune qui s’extirpe comme elle le peut de ce filet qui l'enserre. Chaque regards en coin l'attire de plus en plus vers la blonde et elle se sait alors complètement fichue. Mais Lena secoue la tête et tente de reprendre ses esprits en passant sa main devant son visage pour se faire du vent, avant d'avaler sa salive. Une image jaillit dans son crâne et la belle ricane doucement avant de lancer, de manière un peu nonchalante.

« Il fait chaud ici, tu trouves pas ? Une bonne glace ferait du bien pour arranger ça. »


___


…It started with the blink of an eye, now it's time to say goodbye. Reached the top yet we are going down, it has come to an end now. Innocent like a fairytale, wonderful as it had to be fate, it was after all a beautiful nightmare....

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar

aucun
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
1 / 51 / 5
Empathique
Ororo/Cameron/Rachel/Peter Quill/Keagan/Anna Marie
224
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Count on me[Lena]   Sam 10 Juin - 14:28


Count on me

- Lena— Alexia -



Depuis tout ce temps, j’avais oublié que j’aimais la compagnie de la brune, ce simple contact que je nous avais accordé, m’avaient rappelé nos caresses. Ses yeux qui se plongeaient dans les miens avec ses lueurs, ses moments où son regard se posaient sur moi alors que j’étais occupée à autre chose, ou ceux où je me perdais dans les bleus de ses yeux. Je prenais une grande inspiration l’emmenant dans les magasins, évitant de repenser à ces yeux pétillants, à ce frisson qui m’avait parcouru l’espace d’un instant. Cela était sans doute cette nostalgie qui provoquait tout ceci, ces souvenirs qui remontaient à la surface en sa présence. Les moments passés avec Lena avaient été d’un bonheur incroyable, après Santana, je n’avais jamais cru que je puisse un jour retrouver ce genre de béatitude et pourtant avec l’ambulancière, j’avais apprécié chaque moment qu’on avait passé ensemble. Je répondais à sa plaisanterie par une autre « Ca dépend lesquels. » Rajoutant avec un léger rire « Mais généralement il y a rien de vraiment intéressant dans les sombres endroits...Enfin ça depend»

Peut-être que cela n’était juste à ces retrouvailles après cette longue absence loin d’elle. Mais je sentais ma respiration s’accélérer en sa présence. Mon esprit se tournait vers elle, se posait sur elle, je fermais les yeux pendant quelques secondes prenant une grande inspiration pour ne pas dériver dans ses doux souvenirs de nos étreintes, avalant ma salive. Je me rappelais de nos débats inutiles sur des émissions de divertissement, ou encore son rire quand je m’embarquais dans délires saugrenus ou de ses sourires. Ou encore de sa douceur qui se cachait derrière ce côté sauvage qu’elle avait en elle. L’avoir ici, prendre le temps d’être avec elle était une chose que j’appréciais et serais surement le meilleur moment de cette journée.

Je l’embarquais dans ces rayons, lui parlais du temps que j’avais passé à penser chaque rayon, le temps que j’avais imaginé les clients flâner. Je lui offrais ses sourires qu’elle avait tant connus, je sentais son regard se poser sur moi ce qui me fit garder ce sourire sur mon visage, faisant comme si je n’avais nullement remarqué. Je ne sais pas si Jay s’était rendu compte de ce que ses retrouvailles allaient produire, s’il se doutait de tous ces souvenirs que cela allait faire ressurgie, des regards en coin que je lançais à sa belle. Ou encore s’il savait que mon esprit se retrouvait attirer comme auparavant vers celle qui était sa petite-amie se posait sur elle comme il avait tant fait auparavant.

Je lui montrais tous les recoins de ce lieu, celui que j’avais rêvé depuis que j’étais rentré, celui qu’elle m’avait construire avec soin. J’essayais de recentrer mon esprit sur cette visite, essayait de ne pas penser aux courbes de la brune, ni à ce regard qui se posait sur moi. Mais je devais avouer que c’était plus compliqué que je ne l’avais cru, la tentation était bien là, l’envie de succomber à cette chaleur enivrante était bien trop tentante. Je faisais voyager, lui parlais de chose qui peut être ne l’intéressait pas, parfois posait mon regard sur ses courbes de manière discrète. J’essayais de me dire que cela ne venait que de moi, qu’elle avait passé tout ceci.

Je l’emmenais vers le coin café, lui parler de tout ceci me donnait cette impression de fuir, tout ce passé qu’il y avait entre nous, de ce qu’à cet instant s’installant doucement. Je continuais à lui parler de mes projets « J’ai d’autre idée, mais en dehors du magasin. » Car j’en avais des tas, des envies qui dépassaient ce magasin et le monde de la pop culture. Puis j’entendis son ricanement, je me tournais vers elle l’interpellant avec un sourire m demandant ce qu’elle avait en tête « Lena ? » Et cela ne tarda pas, elle me parlait de chaleur, de glace. Un sourire en coin apparut sur mon visage, s’effaçant doucement, plongeant mon regard dans les siens, sans dire un mot. J’hésitais à lui répondre, même si d’habitude, cela n’était pas vraiment mon genre, détournant mon regard du sien, le posant sur le magasin, me mordant la lèvre inférieure. Je me demandais encore si j’allais céder à cette parole, laissa échapper, un soupir, tout en souriant et replongeais mon regard ces yeux aux couleurs de l’océan. « Pour ça faut retourner dans mon bureau. » Je cédais doucement à cette chaleur enivrante. Regardais encore une fois aux alentours. Reprenant la parole de manière détachée avec un sourire, alors que je repartais dans ma visite du magasin, comme si de rien n’était. « Si tu veux vraiment cette glace.»

Mais, cela ne faisait aucun doute, j’avais envie de cette glace. Mais peut-être que je me trompais dans les intentions de la belle Lena. Je me retournais vers elle encore une fois, ne cachant mon pas mon regard qui parcourait son corps. Tout ceci commençait à prendre une drôle de tournure, un chemin que je ne serais pas prêt à prendre si sa relation avec Jay n’était pas ce qu’elle était. Mais Lena était une tentation à laquelle je ne pouvais pas refuser, si jamais nous étions sur la même longueur d’onde. Et si nous ne l’étions pas, cela ne changerait rien au fait que j’étais heureuse de sa présence ici. Mais mon regard ne trahissait rien, il brillait en regarda la brune, lui demandant « Alors, on continue ou on mange cette glace. »


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Healer
1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
De part la nature peu commode de Lena, son seul réel pouvoir réside dans sa longévité. Elle n'est plus soumise aux effets du temps et du vieillissement sur son corps. Cependant, elle n'est pas immortelle et peut mourir d'un état grippal empiré ou d'une balle en argent dans la tronche. Sa nature de loup-garou lui permet cependant d'acquérir de meilleurs réflexes et des sens plus aiguisés sous cette forme. Elle dispose d'une force plus importante, d'endurance plus poussée, et bien sûr d'une vision nocturne pour mieux se guider la nuit. En revanche, elle ne peut pas se changer par sa propre volonté. La malédiction l'ayant touchée la force à prendre cette apparence les nuits de pleine lune, et elle est alors pleinement consciente, malgré ses instincts primaires qui refont surface.
Tony, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan & Val
224
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Count on me[Lena]   Sam 17 Juin - 1:07



Count on me

Slippin', under the heat that we keep bringin'


Un petit rire s'échappe de ses lèvres lorsqu'Alexia rentre dans son jeu, répondant de manière toute aussi décalée et extatique qu'elle. Cela rassure la belle, de voir que la blonde n'a pas changé, qu'elle est toujours aussi déjantée et pleine de vie qu'auparavant. C'est un beau spectacle, dont la belle ne peut détacher le regard. Elle se laisse transporter par Alexia, la suivant du regard. Ses pas foulant le sol avec une légèreté qu'elle ne reconnaît pas. Elle inspire pourtant difficilement, son cœur est lourd dans sa poitrine et ses émotions refont surface, vrillant ses entrailles. Ses iris ne cessent de scruter la belle blonde, son corps se mouvant devant elle. Alexia est toujours aussi belle, et Lena se mord les lèvres lorsqu'elle contemple ses jambes galbées avancer au travers de la boutique. La brune détourne tout de même le regard de temps à autre, quand la jeune femme blonde se met à lui parler ou à expliquer les divers artefacts qu'elle a en sa possession. Les machines, les arcades, les figurines, les bouquins, tout ce qui fait le charme de l'endroit. C'est une belle boutique, dont la blonde peut être très fière, même si Lena ne reconnaît pas tous les objets présentés. Elle n'est pas aussi intéressée par le sujet, du moins pas autant qu'Alexia peut l'être. Cela dit, la blonde lui a bien enseigné quelques connaissances propres à sa culture, et ces échanges ont énormément plu à la brune. Elle se rappelle de ces moments où elle a pu découvrir un nouveau monde devant les films de la belle, et de son hystérie devant certains passages. Les bons souvenirs lui tirent un sourire quelque peu nostalgique. Elle a aimé ces instants passés à ses côtés, et l'amertume ronge doucement son être, du plomb sur sa langue, lorsqu'elle se complaît à l'imaginer dans ses bras, comme avant. La brune se passe doucement la langue sur les lèvres, secouant la tête, comme pour chasser ces pensées inappropriées. Leur temps est révolu et il n'y a rien de plus lourd à porter sur ses frêles épaules que cette constatation.

La traversée dure bien quelques longues minutes, et la belle brune laisse son regard glisser sur les diverses figurines que la blonde lui présente. Elle n'en reconnaît même pas la moitié, mais sourit tout de même, lui lançant quelques regards de temps en temps. Alexia le remarque bien, et son sourire ne cesse d'illuminer son visage, son regard pétillant faisant éclater ses traits. Lena ne peut se détacher d'elle, un brasier dévorant ses entrailles. L'étincelle dans son regard s'est transformée en un feu brûlant, consumant tout sur son passage. La belle glisse ses iris sur ses courbes, avalant difficilement lorsqu'une vague de chaleur lui vrille le ventre, remontant à sa poitrine en feu. Son cœur cogne beaucoup trop vite au creux de sa cage thoracique et le sang pulse à ses tempes, si bien qu'elle n'entend presque plus que lui. Le liquide carmin dévalant ses veines, picotant sous sa peau au moindre regard de la blonde. Le nœud dans sa gorge l'enserre et Lena a du mal à respirer, son souffle est hachuré, perdu dans les airs, tournoyant autour d'elles. La boutique est assez grande, et pourtant, la brune a l'impression de suffoquer. Sous ses souvenirs, ce passé qu'elle ne peut oublier, ces sentiments qu'elle a un jour éprouvés pour la blonde. Elle entend à peine Alexia lui dire qu'elle a d'autres projets, alors qu'elle l'emmène vers un coin plus axé détente, l'arrêtant du coup sur place. La brune secoue la tête et se met alors à ricaner, afin d'oublier cet instant d'égarement. Sa main passe rapidement devant son visage afin de lui apporter un peu d'air frais, apaisant sa peau brûlante. Lena lance une petite pique à la blonde, un soupçon de taquinerie glissant sur la fin de sa phrase. La tête tournée ailleurs, la brune ne remarque pas vraiment Alexia se mordiller les lèvres et encore moins détourner le visage. Lorsqu'elle la regarde à nouveau, la blonde ancre son regard dans le sien et Lena sent son cœur louper un battement. Elle n'a plus vu Alexia depuis un moment, et ces retrouvailles en témoignent aisément. Elle n'a jamais pensé que cela puisse se passer de la sorte, qu'elle puisse se sentir aussi désemparée, aussi dépassée, qu'elle succombe presque à la tentation du passé. La voix d'Alexia la fait frissonner, son ton quelque peu explicite lui monte à la tête et elle ferme les yeux, retenant la plainte au fond de sa gorge.

« Pour ça faut retourner à mon bureau. Si tu veux vraiment cette glace. Alexia continue d'avancer un peu avant de se retourner vers elle, son regard brillant la scrutant intensément. Alors, on continue ou on mange cette glace ? »

Lena reste bloquée sur place, quelques secondes, devant le spectacle offert. Devant la témérité de la blonde qui lui propose cette fameuse glace, symbole de ce passé qu'elle ne peut oublier. Dont elle ne peut passer outre. La brune ravale difficilement sa salive, s'approchant doucement. Son regard se fait plus dur, plus sombre, et elle plisse les paupières, sa bouche s'étirant en un sourire carnassier. Ses lèvres carmines illuminent son visage et elle se stoppe à quelques centimètres d'elle, comme pour la chercher, la tester. Se mouvant doucement de droite à gauche, comme pour l'entraîner avec elle. Sa voix rauque résonne alors dans les airs, son souffle caressant la peau de la belle blonde en face d'elle. L'écho s'étouffe rapidement, et elle tente d'oublier le sang qui pulse à ses tempes et son cœur qui cogne un peu trop sous sa poitrine. Comment Alexia ne peut pas entendre ce vrombissement qui grogne en elle ?

« Allons chercher cette glace, susurre-t-elle. Avant que je ne me liquéfie sur place. »

Et avec cela, elle se détourne pour retourner au bureau, lançant un discret regard derrière elle pour voir si Alexia suit le mouvement. Elle sourit narquoisement tout le long du chemin, son cœur se calmant lentement. Les pulsations lui faisant moins mal à mesure que ses palpitations se calment. C'est une douce torture que d'être là, avec son ancienne petite amie. Rien n'est vraiment prévu, tout se fait à l'arrache, un peu comme d'habitude avec Lena. L'avenir est incertain, elle ne sait pas ce qui peut se passer avec la belle blonde. Elle est si bien, là, avec elle, et qu'importe ce qu'elles feront, elle s'en contentera, parce que tout lui va. Pour Alexia. Lena récupère sa canette avant de la terminer, le liquide frais glissant sur sa langue, lui tirant un soupir d'aise. Lorsque la blonde la rejoint dans la pièce, elle se retourne vers elle, le regard pétillant.

« Alors, tu as quoi à me proposer ?  »


___


…It started with the blink of an eye, now it's time to say goodbye. Reached the top yet we are going down, it has come to an end now. Innocent like a fairytale, wonderful as it had to be fate, it was after all a beautiful nightmare....

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar

aucun
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
1 / 51 / 5
Empathique
Ororo/Cameron/Rachel/Peter Quill/Keagan/Anna Marie
224
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Count on me[Lena]   Sam 17 Juin - 15:35


Count on me

- Lena— Alexia -



Le cœur s’emballant, le sang bouillant, cette impression de suffoquer lentement, essayant de trouver l’air qui manque. Je n’avais pas ressenti cela depuis quelque temps, cette envie qui monte graduellement à mesure ou Lena s’approcher de moi, mon regard attirer par ce sourire présent sur son visage. Ma langue passait sur mes lèvres, alors que la belle n’était plus qu’à quelques centimètres de moi. Me mordant une nouvelle fois ma lèvre, regardant se déhancher de droit à gauche. L’ambulancière m’attirait comme les premières fois, me faisait ressentir cette chaleur bouillonnant. Je regardais autour de moi, comme pour reprendre un moment de répit dans cette tentation. Je sentis son souffle sur moi, laissai échapper un soupir d’aise, fermant les yeux, écoutant sa voix qui me replongeait dans ses moments intimes que nous avions vécus ensemble. S’il n’y avait personne, j’aurais surement mon prit ses lèvres, je n’aurais pas attendu qu’on se trouver dans mon bureau à l’abri des regards. Je ne pouvais entendre que mon cœur battre à tout rompre, voulant sortir avec force hors de mon corps. Mon souffle s’accélérant, désirant se perdre dans celui de la belle brune. J’avalais ma salive, essayant de ne pas succomber tout de suite.

Un léger rire à sa dernière remarque, un sentiment de frustration à la voyant se détourner de moi. Je la laissais prendre de l’avance, posant encore une fois mon regard sur ses épaules, les courbes de ses hanches, ses fesses. Mon regard ne cachait nullement mon désir de faire Lena encore mienne pour une fois, retrouver ce moment de complicité que nous avions eu. Puis, après avoir pris le temps de laisser mes yeux parcourir son corps, de se rappeler chaque parcelle de sa peau. Je suivis le pas, un léger sourire en coin, attrapant par le bras un de mes employés lui disant sans lâcher Lena du regard. « Je ne suis plus là, pour personne. » Après un acquiescement de la tête, je repris le chemin, m’avançant vers ce moment inattendu. On était pris par ce souvenir, ses moments partager, on se laissait porter par toute cette nostalgie d’avoir vécu cette histoire. Pourtant, quand je l’avais vu rentrer dans mon bureau, je n’avais pas imaginé un seul instant que ces retrouvailles allaient tourner de cette manière. Je n’aurais pu dire que tous ces souvenirs allaient faire ressurgir cette envie que j’avais ressentie auparavant pour l’ambulancière. Mon regard ne cessait de pétiller, avait cette lueur qui ne percevait que la belle brune. Le rouge montait à mes joues, un sourire un peu niais était sur mon visage. Mon souffle avait repris un rythme normal, mais je savais qu’il allait à nouveau s’emballer.

Nous, nous, étions réfugiés dans mon bureau à nouveau, la laissais rentre, hésitant un peu à fermer cette porte pour qu’on ne soit pas dérangé… Juste au cas où. Mais, je la laissais ouverte me dirigeant vers le ce frigo, ouvrait la petite porte du freezer, prenant cette glace. Les mots avaient disparu, laissant place à mes mouvements, regardant la belle du coin de l’œil avec un sourire narquois. Je prenais les temps de faire chaque mouvement, prenait le temps de regarder Lena avec cette illumination au fond des yeux, déviant légèrement sur ses lèvres. Je m’approchais de la belle, m’avançant face à Lena. J’avançais vers elle, me rapprochant si près que je pouvais déjà sentir son corps, sa chaleur. Je posais le pot de glace, sur le bureau derrière elle, lui murmure sur un ton plus sensuel, plus provocateur « Ca dépend de ce que tu as envie. Mais c’est au chocolat.» Je sentais à nouveau mes battements de mon cœur s’accélérer, sentait cette chaleur devenir de plus en plus intense, cette envie devenir de plus en plus prenant. Je résistais encore à cette tentation, aimant ce petit jeu dû qui succombera en premier. Je laissais à mon tour mon souffle sur elle, m’éloignant, faisant en sorte de l’effleure avec un sourire taquin cette fois.

Je m’éloignais de la brune, fis le tour de mon bureau pour ouvrir le tiroir et prendre une cuillère. Je n’avais toujours pas quitté le regard de l’ambulancière, je levais la seule cuillère que j’avais « Faudra partager.»

Cela était complètement fou, je n’avais jamais pensé en voyant Lana rentrer dans ce bureau de tout ce qu’elle allait me faire ressentir à nouveau, cette nostalgie qui allait s’installer, cette envie pour elle qui ne faisait que grandir. Mon regard continuait à briller, s’arrêtait sur ses lèvres. J’avais cette impatiente qu’elle comble cet espace qui nous empêchait de retomber dans ses caresses que nous avions échangées par le passé, dans cette douceur qui se mélangeait à une certaine sauvagerie. Je lui demandais avec un sous-entendu non dissimulé. « Alors qui commence à attaquer ? »



code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Healer
1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
De part la nature peu commode de Lena, son seul réel pouvoir réside dans sa longévité. Elle n'est plus soumise aux effets du temps et du vieillissement sur son corps. Cependant, elle n'est pas immortelle et peut mourir d'un état grippal empiré ou d'une balle en argent dans la tronche. Sa nature de loup-garou lui permet cependant d'acquérir de meilleurs réflexes et des sens plus aiguisés sous cette forme. Elle dispose d'une force plus importante, d'endurance plus poussée, et bien sûr d'une vision nocturne pour mieux se guider la nuit. En revanche, elle ne peut pas se changer par sa propre volonté. La malédiction l'ayant touchée la force à prendre cette apparence les nuits de pleine lune, et elle est alors pleinement consciente, malgré ses instincts primaires qui refont surface.
Tony, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan & Val
224
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Count on me[Lena]   Aujourd'hui à 13:49



Count on me

In my head with you, you keep it spinning


Lena darde son regard pétillant sur la belle blonde, qui s'avance dans le bureau. Elle ne la quitte pas des yeux, ses iris brillants scrutant le moindre de ses faits et gestes. Elle s'avance doucement vers le frigo duquel elle a sorti les canettes auparavant, et s'abaisse pour mieux ouvrir la portière. Lena observe ses courbes tandis qu'elle se penche, et cela lui rappelle instinctivement des souvenirs. Elle a passé beaucoup de bon temps avec elle, aux côtés de la belle blonde qui s'épanche sous ses yeux inquisiteurs. Alexia est une vraie perle qui a su faire battre le cœur de la brune plus d'une fois. Et jamais Lena n'a pu la remercier comme il se doit. Elle se mordille les lèvres en repensant à ces moments de doutes, de faiblesses, qui l'ont poussées à se consacrer à sa vie plus qu'à Alexia. Elle regrette, parfois, de ne pas avoir osé s'interposer, de ne pas s'être imposée des limites pour prendre plus soin de la belle qui a un jour partagé sa vie. Au fond d'elle, la brune sait pertinemment qu'elle vit pour elle, et qu'elle mourra seule. Alors, à cette époque, elle n'a pas réellement réfléchi aux conséquences de ses actes aux penchants égoïstes. Et en cet instant, elle en mesure enfin toute l'importance. La belle blonde a toujours été avenante en sa présence, même maintenant, après plusieurs années passées loin de l'autre. Même après leur séparation, bien que la rupture ait été consentie par les deux parties. Lena soupire distraitement, l'instant présent oppressant ses pensées maladroites. Elle veut s'excuser à la belle, pour l'avoir abandonnée, pour l'avoir lâchée quand elle a eu le plus besoin de soutien. Et même sans cela, Alexia continue toujours de la bercer, de la choyer comme avant. Avec cette glace qu'elle lui propose, avec ces canettes de sodas. Comme auparavant.

La blonde se redresse enfin depuis son frigo, et Lena lui sourit doucement, son regard un peu plus terne, à cause de ses remords. Elle ricane joyeusement en voyant l'air quelque peu sournois et le sourire narquois imprégnant les traits d'Alexia. La brune est une femme simple, et ses doutes s'en vont aussitôt que la blonde s'approche. Comme si elle chasse ses démons intérieurs rien qu'avec sa présence. C'est un vrai don du ciel, même si Lena ne croit pas en ce genre de choses. Mais en voyant la merveilleuse bouille de la blonde, elle ne peut en penser autrement. Alexia est tellement de choses, une merveilleuse personne, une âme douce, un esprit intelligent, un cœur pur. Elle a su réconforter la brune dans ces moments les plus sombres. Le phare en plein océan, qui la ramène à bon port. Lena sourit de plus en plus, son cœur tambourinant au creux de sa poitrine. Son sang pulse à ses tempes à mesure que la blonde comble la distance entre elles. Sa gorge s'assèche et elle avale difficilement sa salive. Elle passe doucement sa langue sur ses lèvres lorsqu'Alexia glisse son regard sur sa bouche. C'est provocateur et tentant, comme Lena en a l'habitude. Elle s'arrête à quelques centimètres de son corps, et la brune sent la chaleur émaner de sa peau, de son être tout entier, alors même qu'un pot de glace se trouve entre elles. Le froid n'a jamais semblé aussi tiède qu'en ce moment. La chaleur qui entoure les corps des jeunes femmes brûle la peau de la brune qui sent un frisson lui glisser sur l'échine. La proximité de la belle enflamme le cœur de Lena qui souffle doucement, comme pour se contrôler. Sa paume tressaute doucement contre ses hanches, et la pulpe de ses doigts picote quand Alexia se penche pour déposer la glace sur son bureau. Elle se colle presque contre sa poitrine, et sa voix n'est plus qu'un murmure. Son souffle caresse le visage de la brune qui se retient de lâcher un gémissement en se mordant l'intérieur des joues. Son regard pétillant s'ancre aux iris de la blonde, plongeant son âme une fois de plus dans ce gouffre sans fond qui l'attire irrésistiblement.

« Ca dépend de ce que tu as envie. Mais c'est au chocolat.
_ Hmmm, parfait, susurre-t-elle doucement, se retenant de lui souffler que c'est d'elle dont elle a envie. »

Alexia se recule alors, et la chaleur semble s'estomper, s'effriter entre elles. Lena peut enfin respirer un peu mieux, se sentant moins oppressée par cette tentation dévastatrice. Le souffle de la blonde l'effleure une dernière fois tandis qu'elle s'éloigne, contournant son bureau pour attraper une cuillère. Lena croise les bras sur sa poitrine, sentant encore les palpitations de son cœur rebondir en un écho au creux de sa cage thoracique. Elle s'installe un peu mieux sur le bureau avant de retrouver la belle. Alexia est à nouveau devant elle, son regard fixé sur la brune. Elle lève doucement la cuillère au niveau de son visage et Lena sourit en comprenant directement où elle veut en venir. Ses paroles n'en témoignent pas autrement. Cela n'a jamais dérangé Lena de partager, que ce soit à manger ou même sentimentalement. Elle n'est pas du genre jalouse, et elle sait pertinemment qu'elle n'a aucun pouvoir de propriété envers une personne. Cela a toujours été ainsi pour elle, depuis aussi longtemps qu'elle peut s'en souvenir. Ce n'est pas pour rien que sa relation avec Jay est libertine, et que la belle charme tout ce qui bouge. La liberté est ce qui prime le plus pour elle. Elle n'est qu'un être vivant qui n'est retenu par aucune chaîne. Et c'est là la plus belle sensation qu'elle ait expérimentée. En dehors de son amitié avec Aelys, bien évidemment. Lena donnerait tout pour elle, et irait jusqu'au bout du monde pour sa meilleure amie. C'est la plus belle preuve qu'elle peut lui offrir. La belle se racle doucement la gorge, relevant le regard vers Alexia. Elle ne cesse de sourire en constatant l'état dans lequel la blonde se trouve. Les coups d’œil glissés vers ses lèvres en disent long sur ses intentions et la brune s'en délecte énormément. La voix de la blonde résonne à nouveau à ses oreilles, alors qu'elle n'a plus que d'yeux pour elle. Son cœur rate un battement dans sa poitrine en comprenant le sous-entendu, et Lena laisse ses iris glisser sur les lèvres de la belle, avant d'attraper la cuillère et le pot de glace. Elle plonge la cuillère dans la crème glacée et relève le couvert, plongeant son regard dans celui d'Alexia. C'est magnétisant, complètement transcendant, et Lena cesse de respirer un court instant, subjuguée par sa beauté et sa présence si imposante.

« Et si on faisait ça ensemble, hm ? ose-t-elle demander en approchant la cuillère des lèvres d'Alexia, haussant les sourcils de manière suggestive. Je t'en donne un peu, et tu m'en donnes en échange.... souffle-t-elle en approchant son visage de la blonde, ainsi que de la cuillère, trempant le bout de ses lèvres dans la glace avant de relever la tête, le regard lubrique. Alors ? »


___


…It started with the blink of an eye, now it's time to say goodbye. Reached the top yet we are going down, it has come to an end now. Innocent like a fairytale, wonderful as it had to be fate, it was after all a beautiful nightmare....

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
 
Count on me[Lena]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ORK] Conversion, taille et count as d'un super stompa...
» HASBRO - STAR WARS - COUNT DOOKU (DARTH TYRANUS)
» Count as Grand immonde
» Un bon count as??
» Toile count?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: PROVINCE DE PRENOVA :: Centre-ville :: FullGeek Studio-
Sauter vers: