Partagez | 
 

 Stuck with You

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Mimic
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
Capable d'imiter les pouvoirs et capacités des personnes à proximité de lui.
50
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Stuck with You   Mar 6 Juin - 13:15

C’était une journée assez frustrante qui se terminait, dernièrement mes recherches n’avançaient plus aussi vite que je l’aurais souhaité. Travailler dessus comme un acharné ne menait à rien, de la même façon que passer des nuits blanches à réfléchir à la solution ne faisait que me ralentir encore plus. De ce fait, je me permettrais, un peu plus souvent de prendre de petites pauses ou de partir à des horaires normaux du labo, ce qui surprenait mes collègues, comme si j’étais une toute autre personne que leur collègue habituel.

Je profitais de ces soirées de libre pour reprendre les cours de sports de combat et retourner plus régulièrement à la salle, je pouvais au moins m’y vider l’esprit et malgré les quelques bleus cela faisait un certain bien de se défouler de la sorte. Il fallait aussi avouer que je m’étais trouvé une autre raison pour aller régulièrement à la salle d’Emmann, il était rare que je fasse des rencontres intéressantes et cette fois je n’étais pas déçu du tout. Comme quoi, un jour de congé ne peut pas qu’être mauvais ou peu intéressant.

Toutes les rencontres n’étaient pas aussi plaisantes et j’avais récemment eu l’occasion de rencontrer un mec un peu chiant et carrément trop je m’en foutiste pour moi, mais il avait ce je ne sais quoi qui faisait que je n’arrivais pas à le mépriser,  un sacré énergumène en somme. Heureusement les chances de le recroiser étaient assez minces, tant que j’évitais le bar où je l’avais vu. Je rentrais donc chez moi après mes heures de boulot pour me changer et passer un coup de fil à mon père, j’avais envie de sortir manger à l’extérieur ce soir, je n’avais pas du tout envie de me prendre la tête à cuisiner après une journée aussi désagréable.

Cela faisait un moment que nous n’avions plus parler lui et moi, nous étions tous deux accaparés par notre travail et hormis quelques petits échanges de mail, il n’y avait eu que peu de conversation entre nous. Nos recherches revenaient bien souvent comme sujet de discussion, mais on essayait toujours de ne pas trop épiloguer là-dessus, nous étions tous deux de fortes têtes et nos discussions devenaient vite enflammées - bien que toujours passionnante - et cela pouvait durer des heures.  Il m’apprit qu’il avait rencontré quelqu’un et que cela faisait bien longtemps depuis ma mère, qu’il était un peu hésitant et avait complètement oublié comment s’y prendre avec les femmes. Un peu comme moi enfaite, même si je n’en étais pas à son stade et que je ne l’admettrais jamais.

Voyant que le soleil commençait à baisser, je pris congé car sinon nous aurions fini par passer la soirée à discuter, il me souhaita de bien profiter de ma soirée et me salua aussi. Je n’allais faire que manger et me détendre un peu, cela n’avait rien de très amusant, mais soit, je n’allais pas le contredire pour si peu. Je m’habillai donc après m’être laver et pris la direction du centre-ville pour aller me trouver un petit restaurant. Les rues étaient loin d’être aussi remplies que celle d’Hammer Bay et ce n’était pas plus mal, on était bien plus tranquille pour se promener. Je finis par tomber sur un restaurant dont la carte était affichée à l’extérieur, je pris un moment pour m’y arrêter et observer ce qu’ils avaient à me proposer.
Revenir en haut Aller en bas
Jay HelsburyExtraterrestre
avatar

0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Tout comme ses frères, Jay n'est ni un mutant, ni un humain modifié. Il possède juste les capacités d'un extraterrestre. C'est à dire qu'il a développé une plus grande résistance au force de l'espace.
Keith/Malik/Amélia/Connor/Stan/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
431
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck with You   Mer 7 Juin - 13:27

 Stuck with You
Calvin & Jay
••••

Tu es de bonne humeur aujourd'hui. Tu viens de passer un excellent moment avec ton meilleur pote, Arthur, et tu es bien décidé à profiter maintenant de ta soirée. Tu ne sais pas encore comment mais plusieurs idées te viennent en tête tandis que tu te balades tranquillement dans le centre ville de Fenyick. D'ailleurs, plusieurs possibilités s'offrent à toi. Déjà, tu as ton exposition de peinture et de photo d'ici quelques semaines. Tu as encore du retard à rattraper mais tu ne t'en fais pas trop pour ça. Car avec ton nouveau modèle, vous avez convenu d'une date pour terminer le travail que vous avez commencez. Une œuvre un peu particulière. Un sourire carnassier éclaire ton visage alors que tu es plutôt content de la tournure, qu'avait pris finalement votre tête à tête.

Et oui. Le plaisir et toi. Vous êtes fait pour s'entendre. Tu n'es pas du genre pudique et quand une femme ou un homme te plait, tu n'hésites pas à le faire savoir par bien des façons. C'est ton côté libertin. Tandis que d'autres réfrènent leurs pulsions, en se disant que c'est mal. Toi, tu n'as clairement pas envie de les réfréner et tu jouis de la vie comme jamais. Tu es comme ça. Et c'est d'ailleurs pour ça, que tu t'entends si bien avec Lena. Vous sortez ensemble, sans pour autant se restreindre à côté. Quand vous voulez voir ailleurs, vous le faites. Sans honte ni culpabilité. Ce qui donnait à votre relation, une force et une originalité supplémentaire.

Sourire aux lèvres, tu sors de la poche de ta veste, ton paquet de cigarette. Tu en porte une à tes lèvres et tu regardes le ciel qui, peu à peu, s'assombrit. T'aimes bien ces moments là. Ça te donnes de l'inspiration. Bon, ok, tu ne vois pas encore les étoiles se pointer mais tu te vois bien rester là pendant des heures, juste pour le contempler et voir le soleil se coucher.

Un frisson te parcoure l'échine quand une brise plus froide vint fouetter ton visage. Tu rabats le capuchon de ton sweat sur ta tête et tu enfouis une main dans ta poche, en laissant l'autre tenir ton poison favoris. Puis, tu continues à marcher. Tu penses encore à ce que tu vas faire ce soir. Tu te dis que ça serait bien aussi d'aller voir tes frangins, histoire de prendre de leur nouvelles et d'emmerder un peu Wylan avec son petit coup de cœur, Amélia. Vu qu'il était tellement coincé pour lui dire ce qu'il ressentait.

Quel couillu celui-là. Tu lui mettais une belle donzelle sous le nez, il n'arrivait même pas à en profiter. Avec Ryan, vous avez du pain sur la planche pour lui enlever ce putain de balais dans le cul qui le rendait si pincé. Ça te fais rire et tu rejettes légèrement ta tête en arrière, en laissant un ricanement t'échapper.

C'est là que tu vois un visage familier. Arrêté devant la pancarte d'un restaurant. Un nouveau sourire étire tes lèvres alors que tu reconnais sans mal le type que tu as rencontré il y a quelques jours de cela. Lors d'une soirée au Jarvis avec des potes. Lui aussi, c'est le genre de mec à être un peu coincé sur les bords. Tu ne sais pas pourquoi mais ça t'amuses. T'aimes bien dérider ce genre de personne en leur faisant prendre conscience que la vie ne tient qu'à un fil et qu'il fallait donc en profiter au maximum.

Tu te décides alors à aller le voir, lui lançant de loin pour qu'il te remarque :
- Hey !

Puis, tout en tirant sur ta clope, tu marches vers lui. D'un pas nonchalant, tu le rattrapes et continue sur ta lancée, non sans laisser entrevoir un sourire sympathique, limite amusé par la situation.
- Calvin c'est ça? Si tu t'en souviens bien, on s'est déjà croisé au Jarvis. Ça va? Quoi de neuf?


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mimic
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
Capable d'imiter les pouvoirs et capacités des personnes à proximité de lui.
50
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck with You   Mer 7 Juin - 19:30

Le menu comme la devanture était typiquement italien, au couleur du pays, je trouvais ce décor un peu cliché et très peu original, mais leur plat était plus important que le lieu dans laquelle j’allais manger. Je ne fus guère plus convainc que cela par ce qu’il avait à me proposer, je ne savais pas réellement ce dont j’avais envie et je commençais à me dire que j’allais reprendre ma recherche du lieu parfait. Alors que je me perdais dans mes pensées en m’apprêtant à reprendre ma route, j’entendis une voix derrière moi, je n’y prêtai pas réellement attention car dans la rue cela pouvait être destiné à n’importe qui. J’allais par contre comprendre assez vite que cette interlocution m’était adressée.

Cependant, alors que je me retournai, je me retrouvais face à une personne tenant une cigarette et me souriant, je n’eus pas immédiatement le déclic, mais je reconnu un visage vaguement familier. Il s’agissait du type que j’avais rencontré lors de cette fameuse sortie entre collègues, il m’adressa un sourire sympathique et légèrement enjoué, comme à notre première rencontre. Je lui rendis un sourire à moitié faux, comme je savais si bien les faire pour mimer l’enthousiasme.

« - C’est Jay, c’est ça ? Oui je me souviens de toi… On avait bu quelques verres ensemble avec des collègues. Et ça va plutôt bien, je cherche un coin sympa ou manger ce soir, je me dis que je mangerais bien ici, ça m’a pas l’air mal. Et toi, comment ça va depuis la dernière fois ? »

J’espérais pouvoir m’en débarrasser en signifiant mon désir de manger, mais vu la manière dont il avait rejoint notre groupe dans le bar, je me faisais peu d’espoir quant au fait de réussir à le faire partir ainsi. Je poussai un soupire mentale à cette pensée et me rappelai le nombre de remarques auquel j’avais droit à cause de mon isolationnisme de la part de mes collègues. Peut-être que tenter de sociabiliser avec des gens comme lui pouvait peut-être m’être positif, bien qu’à mon goût cela n’avait rien d’amusant, j’éprouvais trop de mal à gérer les personnes excentrique ou trop extravertie. Sans réellement attendre de réponse de sa part, je repris.

« - Si t’as rien de prévu, tu veux te joindre à moi ? On pourra discuter un peu plus au calme qu’au bar, évidemment si tu n’as pas le temps je ne te force pas. Et puis, si tu connais un coin sympa où on peut manger, je te suis, tant que ce n’est pas de l’italien. »

J’avais une chance sur deux de repartir tout seul dans mon coin et qu’il se contente de me saluer et reprendre sa route. Dans le pire des cas, j’allais passer une soirée à discuter, j’avais eu la preuve récemment qu’il fallait savoir donner sa chance à un peu n’importe qui, il pouvait tout à fait être une personne intéressante et on pourrait même peut-être avoir des centres d’intérêts commun, nous verrons ce qu’il en est sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
Jay HelsburyExtraterrestre
avatar

0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Tout comme ses frères, Jay n'est ni un mutant, ni un humain modifié. Il possède juste les capacités d'un extraterrestre. C'est à dire qu'il a développé une plus grande résistance au force de l'espace.
Keith/Malik/Amélia/Connor/Stan/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
431
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck with You   Sam 10 Juin - 15:32

 Stuck with You
Calvin & Jay
••••

Tandis que ton interlocuteur te salue à son tour, tu affiches toujours un petit rictus amusé. Ton sourire s'élargit quand ce dernier t'informe finalement qu'il cherche un coin sympa pour manger. Tu portes ta clope à tes lèvres, bien décidé alors à t'incruster, reportant même tes idées à plus tard. Car de toute façon, tu n'es pas du genre très réglé. Tu te laisses porter par la vie. Tu saisis chacune des opportunités qui s'offrent à toi, quitte à changer d'avis au courant de la journée. Tu n'aimes pas la routine. Elle te casse les pieds. Tu préfères largement les surprises et ce soir, tu es bien décidé à passer du temps avec ce fameux Calvin, qui te semble beaucoup trop coincé.
- Yep, c'est bien moi. Bah écoute, ça va niquel.

Tu recraches la fumée par les narines, marquant une courte pause. Puis, tes yeux se posent sur le restaurant. Tu ne te rappelles pas d'avoir manger ici mais tu as eu quelques petits écho, comme quoi leurs plats étaient ultra cher pour ce que c'était. Bon, tu n'as pas de problème de tunes. Tu es plutôt friqué même si l'argent, tout ça, ça te passes clairement au dessus. Tu reportes ton attention sur le mec en face de toi, un nouveau sourire étirant tes lèvres tandis qu'il te propose de te joindre à lui.

Tu es partant plutôt deux fois qu'une. Tu tires une taffe puis deux avant de lui répondre d'un ton détaché, bien que la situation t'amuses.
- Avec plaisir ! Rien de prévu de toute façon. Ça peux être sympa. Écoute, je connais un endroit parfait où tu peux bouffer ce que tu veux. C'est pas trop cher et l'ambiance est cool. Ça te tentes?

Tu attends patiemment sa réponse et un rictus satisfait se forme sur ton visage quand ce dernier finit par accepter.
- Niquel.

Ça te donnera une bonne raison de faire ton petit curieux avec lui. De faire plus humble connaissance et qui sait, le dérider un peu. Sous cet air tendu et pas forcément à l'aise. Car tu n'es pas aveugle. Tu sens qu'il se force un peu. Tu vois qu'il cherche à faire des efforts mais qu'il n'est pas contre qu'on le laisse tranquille. Il te fait vraiment penser à Wylan. Du moins, en partie. C'est pour ça, d'ailleurs, que tu le repaire plus facilement. Les timides, réservés, solitaires, tout ça. Tu les détectes à des kilomètres à la ronde.

Durant le trajet, c'est un peu silencieux. Tu essayes d'entamer la conversation mais c'est pas vraiment gagné. Tu te décides finalement à lâcher prise, juste le temps d'arriver et vous voilà en face de ce nouveau restaurant qui est déjà, bien rempli. De nombreux jeunes s'y sont retrouvé. C'est animé sans trop l'être. Parfait pour embarquer Calvin et le faire enfin parler. Bon ce n'est pas non plus le Jarvis. Ici, pas de piste de dance ni d'alcool qui coule à volonté. Juste de quoi commander à boire et à manger, sur place. Dehors de préférence avec vue sur la rue.

Après que vous ayez chacun prit votre commande, vous vous asseyez donc sur la terrasse. Tu sors de la poche de ta veste, ton paquet de cigarette. Et propose une à ton interlocuteur en le tendant en sa direction. Au cas où, même si une petite voix te dit que ce n'est pas forcément son truc.
- Une clope?

Puis, tout en le regardant, tu portes la tienne à tes lèvres. Tu te mets à l'aise sur ton siège, non sans mater au passage la première donzelle qui passe sous votre nez, offrant une joli vu sur son cul.  
- Pas mal celle là. T'en penses quoi?


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mimic
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
Capable d'imiter les pouvoirs et capacités des personnes à proximité de lui.
50
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck with You   Dim 11 Juin - 14:15

Comme je le craignais un peu, il n’avait pas l’intention de parti et sembla même plutôt motivé à rester passer au moins une partie de sa soirée avec moi, je ne l’étais pas particulièrement de mon côté, mais peut-être que je m’étais fait une mauvaise impression de lui la première fois et qu’il n’était pas aussi agaçant que dans mes souvenirs. Qui plus est, il connaissait un lieu où manger, mais sa description me laissait quelque peu perplexe, restait à voir ce qu’il entendait par ambiance « cool », mais bon, je n’allais pas refuser directement après lui avoir demandé s’il ne savait pas où aller, ça aurait été un peu idiot.

« - Pourquoi pas, on va voir ce que ça va donner, je te suis. »

Il sembla satisfait de ma réponse positive, je ne savais trop à quoi m’attendre, mais était-ce vraiment mal de se lancer dans ce genre d’inconnus une fois de temps en temps ? Au pire, ce ne serait qu’une mauvaise soirée, ce n’était pas comme si toute ma vie en dépendait. Je le suivais en silence, observant les rues dans lesquelles nous passions, pour être en mesure de m’y retrouvé si jamais l’endroit me plaisait et que je souhaitais y retourner par la suite. Il essaya à plusieurs reprises d’entamer la conversation, mais mes réponses courtes lui firent rapidement abandonner, du moins pour le moment.

Nous finîmes par arriver devant le restaurant, je ne connaissais absolument pas, peut-être était-ce nouveau ? Il fallait aussi dire que je ne passais quasi jamais dans ce coin du centre-ville, il devenait donc simple d’ignorer la présence de ce qui s’y trouvait. L’endroit était bien rempli, il y avait de nombreux jeunes, déjà beaucoup trop à mon goût, qui étaient installés et était bien trop bruyant. J’avais l’impression d’être un vieux con en pensant cela, mais je n’avais jamais réellement été le genre de type qui aime sortir et faire du bruit avec ses amis, enfin, si j’en avais eu assez pour le faire.

Ce n’était déjà pas une sorte de bar avec la possibilité de manger, c’était déjà rassurant en soi. Le choix de plat était assez varié et je commandai ce qui me faisait envie sur le moment, puis nous allâmes nous installer à une table à l’extérieur donnant sur la rue, le temps se prêtait à un tel choix, j’acceptai donc sans rechigner, tout en continuant d’observer les lieux. Il sorti son paquet de cigarettes de sa poche et m’en proposa une, je fis un non de la tête ajoutant que je ne fumais pas, il s’en prit quant à lui une et l’alluma.

Il se mit à l’aise et observa lui aussi les alentours, nous n’avions juste pas les mêmes centres d’intérêts. Une femme passa à côté de nous et tel un animal en rut ses yeux restèrent fixés sur la jeune femme et plus particulièrement ses fesses. Je haussais les sourcils et secouais la tête, je n’arrivai pas à comprendre ce genre de type, n’étant pas du tout ainsi. Il me regarda à nouveau en me demandant ce que je pensais d’elle, je haussai les épaules en lui répondant.


« - Je n’ai pas vraiment fais attention, je regardais ailleurs, je ne suis pas particulièrement intéressé de toute façon. Si elle te plait, tu n’as qu’à tenter le coup, si je me souviens bien t’as l’air assez doué non ? Il me semble que tu es reparti avec quelqu’un le soir où on s’est rencontrés. »

La serveuse nous apporta nos boissons, je m’étais pris un cocktail non alcoolisé que je ne connaissais pas et lui c’était sans doute pris un alcool, je n’avais pas réellement écouté ce qu’il avait commandé. Je bus une gorgée en attendant sa réponse, ce n’était pas mauvais, bien qu’un peu trop sucré pour moi, mais rien d’insurmontable.
Revenir en haut Aller en bas
Jay HelsburyExtraterrestre
avatar

0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Tout comme ses frères, Jay n'est ni un mutant, ni un humain modifié. Il possède juste les capacités d'un extraterrestre. C'est à dire qu'il a développé une plus grande résistance au force de l'espace.
Keith/Malik/Amélia/Connor/Stan/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
431
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck with You   Lun 19 Juin - 11:38

 Stuck with You
Calvin & Jay
••••

Comme tu t'y attendais, Calvin refuse la clope. Un sourire amusé étire tes lèvres tandis que tu en portes une à ta bouche, l'air décontracté. Dommage pour lui. Il ne sait pas ce qu'il perd. Malgré les effets néfastes sur la santé, fumer une cigarette te procures toujours autant de plaisir. Tu aimes bien le goût qu'elles t'apportent. Tu adores cette sensation dans la gorge. Même si elle est assez différente d'un joint. Tu kiffes le geste et tu n'as pas l'intention d'arrêter un jour.

Tout en rejetant la tête en arrière, recrachant la fumée, tu te cales bien sur ton siège et tu mates cette jolie demoiselle qui passe juste devant votre nez. Une petite blonde. Elle porte un short et un haut blanc. Tout pour mettre en valeur ses formes. Tu lorgnes sur son cul pendant quelques minutes puis tu demandes l'avis à Calvin. Ce dernier ne semble pourtant pas intéressé. Il hausse les épaules et tu entends même à sa voix que ça le blase un peu. Ça te confortes à l'idée qu'il est bel et bien coincé. Mais au lieu de t'en offusquer, de le prendre mal ou autre, ça t'éclates un peu plus. Un rictus illumine ton visage et tu te frottes légèrement le menton, du bout des doigts comme si tu réfléchissais.

Car tu aimes les défis. Tu les cherches même et ce mec, t'offre la possibilité de t'en lancer un. Tu comptes bien le dérider. Tu sais maintenant que ça va être difficile mais tu n'as pas l'intention d'abandonner. Bien au contraire. Un rire s'échappe de ta gorge à ses dires et tu hausses les sourcils, l'air carnassier. C'est vrai, mise à part Wylan et sa timidité maladive, tu tiens des Helsbury en matière de séduction. Ryan t'as bien appris à draguer. Depuis ton plus jeune âge, tu as pris exemple sur lui. Et même si maintenant, tu t'en sors très bien tout seul, tu vois toujours ton grand frère comme un modèle à suivre.

Quittant cette pensée furtive, tes yeux reviennent sur ton interlocuteur et tu laisses passer un silence. La serveuse choisit ce moment là pour arriver et tu la remercie par un clin d'oeil. Non sans lui adresser au passage ton plus beau sourire. Elle part et tu finis ta clope avant de l'écraser dans le cendrier.
- Bonne mémoire. C'est vrai que je suis partis avec quelqu'un ce soir là. Je crois qu'elle s'appelait Rose ou un truc du genre. Je t'avoue que j'étais bien trop bourré pour m'en rappeler.

Tu éclates de rire et tu portes cette fois ta boisson à tes lèvres. Un mojito à la grenade. Tu marques une courte pause, essayant de te rappeler la fin de soirée. C'est vrai qu'au bout d'un moment, tu n'étais plus très frais. Tu sais juste que tu n'es pas partit tout seul mais tu n'as pas chercher à garder contact avec cette fameuse : Rose. Le lendemain matin, tu étais déjà partis et tu n'as même pas pris le petit bout de papier où était marqué son téléphone portable.

Pas grave. Elle ne te plaisait pas tant que ça de toute façon. Tu reposes ton verre sur la table et tu jettes un dernier coup d'oeil à la donzelle qui s'est assise presque à côté de vous, avec une copine.
- Ouai, non. J'ai pas trop envie aujourd'hui. Puis, je ne vais te laisser planté là, tout seul comme un con. Ça serait salop de ma part.

Même si ça ne t'as jamais gêné de te barrer, comme ça, pour dragouiller et partir avec le premier ou la première venu. Tes potes ont l'habitude. Sauf que cette fois, ce n'est pas un pote. C'est ton prochain défi à relever. Ton regard se pose sur lui et tu laisses de nouveau entre vous, un léger silence.
- Et toi? Une donzelle en vue ce moment? Ou maqué avec quelqu'un peut-être?


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mimic
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
Capable d'imiter les pouvoirs et capacités des personnes à proximité de lui.
50
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck with You   Mer 21 Juin - 14:39

Je n’arrivais pas à comprendre ces personnes, hommes ou femmes, qui accumulaient les conquêtes et les plans d’un soir, j’avais un peu de mal à en voir l’intérêt. Jay semblaient être de ces gens, je comprenais l’envie de vouloir s’amuser, mais de là à sauter sur tout ce qui bouge, c’était totalement hors de ma compréhension, ne conçoivent-ils pas qu’il est possible de pouvoir s’amuser avec une seule et même personne ? Ou peut-être qu’ils ne souhaitaient simplement pas s’attacher ou en étaient-ils incapable ? Tant de questions sur un sujet pourtant si simple, mon côté scientifique avait parfois l’art de compliqué les choses inutilement de temps en temps.

Une idée me traversa alors l’esprit, pourquoi ne pas le voir comme un sujet d’études, cela me permettrait d’attiser ma curiosité et de peut-être arriver à le comprendre. Il me fallait juste éviter de me montrer trop motivé et passionné comme je peux l’être durant mes recherches, ça ne ferait que donner lieu à un moment gênant pour nous deux. Ca ne pouvait pas être une mauvaise idée, en théorie du moins, bien qu’une part de moi se disait que raisonner ainsi ne pouvait mener nulle part niveau social. Je me demandais toute fois si j’étais vraiment normal en ayant cette logique et cette méthode de raisonnement, car ce n’était certainement pas ce que ce dirait une personne un tant soit peu sociale…

Je l’écoutais me parler de cette fameuse soirée où il ne se souvenait qu’à peine être repartit avec une femme, en même temps ce soir-là j’en étais à me demander comment il faisait pour encore tenir debout avec tout ce qu’il avait bu comme alcool. Il éclata de rire en buvant une gorgée, par mimétisme je souris et fis comme lui avant de laisser le silence s’installer, il semblait réfléchir à quelque chose, sans doute pour se souvenir de ce qu’il c’était passé avec la certaine Rose. Lorsqu’il reprit la parole il m’annonça qu’il n’était pas réellement motivé à partir avec une femme en me laissant seul, quel chance j’avais pour qu’il renonce à s’amuser ce soir. J’eus un sourire en coin à cette pensée. « On peut dire que je suis chanceux alors. » Il n’y avait qu’un soupçon d’ironie dans ma phrase, mais quelque chose me disait qu’il n’en aurait que faire.

Un nouveau silence s’installa avant qu’il ne reprenne la parole pour me demander ce qu’il en était de mon côté, la question était logique dans la continuité de la discussion, mais j’étais tellement pris dans mes réflexions que je ne l’anticipai pas. J’eus naturellement en tête la jolie Rachel que j’avais rencontré il y a peu et un sourire que je ne lui avais pas encore montré se dessina sur mon visage. Cela ne dura qu’un instant, car je me ressaisis assez vite car j’avais peur de sa réaction s’il comprenait, même s’il était peut-être déjà trop tard, il n’a pas l’air idiot à ce point-là. « Non, je n’ai personne en vue et je ne suis avec personne… Je n’ai pas énormément de temps pour ça avec mon travail. D’ailleurs, tu fais quoi dans la vie toi ? » Tactique simple, détourné l’attention de l’ennemi pour éviter les ennuis.
Revenir en haut Aller en bas
Jay HelsburyExtraterrestre
avatar

0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Tout comme ses frères, Jay n'est ni un mutant, ni un humain modifié. Il possède juste les capacités d'un extraterrestre. C'est à dire qu'il a développé une plus grande résistance au force de l'espace.
Keith/Malik/Amélia/Connor/Stan/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
431
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck with You   Sam 1 Juil - 12:42

 Stuck with You
Calvin & Jay
••••

Tu vois que ça le fait chier quand même. Que tu décides de rester là. Du moins, ça se sent un peu. Tu n'es pas con. Tu as remarqué la pointe d'ironie dans sa phrase. Mais tu n'as pas l'intention de te barrer. Tu es bien là. Ça promet une bonne soirée et la température est idéale pour rester en terrasse. A le sonder avec la perspective toujours plus grand de le décoincer un peu.

Tu te contentes donc de sourire. Lentement, tu sors de ton paquet, une nouvelle cigarette et tu la portes à tes lèves. Tu rejettes légèrement ta tête en arrière, pour souffler la première bouffée. Puis, tu fais ton petit curieux. Tu lui demandes cash s'il a quelqu'un en vue. Une donzelle ou un mec. Ou les deux. Tu t'en fous. Ce n'est pas ça qui te gêne. Même si ton petit doigt te dis qu'il n'est pas du genre homosexuel ou bi. Car, ça sent l'hétéro à plein nez. C'est le genre de type à fréquenter les donzelles. Son allure, sa façon d'être et de se comporter ne te trompe pas.

A moins qu'il y a une couille dans les épinards. Bref, toujours est-il que tu l'observes, toujours plus. Tu remarques d'ailleurs un sourire. Un sourire à peine visible qui disparait aussitôt de son visage. Mais un sourire quand même. Ça te fais triper. Ça veux dire qu'il a bien quelqu'un en vue. Or, il n'a pas l'intention de t'en parler car il te confirme le contraire. Il change bien vite la conversation et tu laisses échapper un rire. Il est cramé. Tant pis pour toi, peut-être arriveras-tu à lui tirer les vers du nez, un peu plus tard en tout cas. Tu peux te montrer patient quand il le faut. Surtout, pour ce genre de chose. C'est comme une peinture. Faut laisser le temps aux couleurs de s'installer. Plus tu joues avec, plus tu cherches à les apprivoiser, plus elles te confient leurs secrets.

Il te demande alors ce que tu fais comme tu métier. Tu marques un silence, juste le temps pour toi de délaisser la cendre dans le cendrier. Puis, tu te recales sur ton siège. Confortablement pour te mettre à l'aise.
- Si tu le dis.

De nouveau, tu marques un temps d'arrêt. Tu tires une taffe puis deux. Et tu rejettes la fumée par les narines tout en poursuivant de belle :
- Je suis peintre/photographe. J'expose parfois mes œuvres dans des galeries d'art. D'ailleurs, si un jour tu as besoin de quelqu'un pour des portraits ou autre, n'hésite pas à m'appeler. Je te ferais un prix. Tient, voilà ma carte.

Tout en disant ces mots, tu farfouilles dans la poche de ton sweat et tu sors une carte de visite. Le genre carton avec une photo stylée, ton numéro et ton adresse mail inscrit dessus. Tu en as depuis peu. Même si trouver des clients ne t'as jamais posé de problème. Mais Alexia t'a aidé à les faire, histoire d'agrandir quand même ta clientèle. D'ailleurs, ta besta est une vrai femme d'affaire. Elle aurait du percer là-dedans car dans le genre, obstiné et passionné, elle en tient une couche. Qu'es-ce que tu ferais sans elle. Bah ouai, elle t'impressionne. Surtout après qu'elle t'est exposé son idée d'ouvrir toi-même ta propre galerie d'art. Chose à laquelle, tu t'es sentis extrêmement motivé.

Bref, tu tends la carte vers lui au cas où elle lui servirait. Puis, tu portes ton mojito à tes lèvres. Tu sens l'alcool te piquer le gosier et tu laisses échapper un soupir de contentement. Parce que tu kiffe la sensation qu'elle te fait naitre dans la gorge.
- Et toi? Tu fais quoi déjà? Laisse moi deviner. Homme d'affaire? Ou avocat? Un truc du style non?

Bon, tu le taquines un peu. Mais il faut bien admettre qu'il a la tête pour faire ce genre de métier. Sans le quitter des yeux, tu reportes ta boisson à ta bouche puis tu reposes le verre sur la table, attendant patiemment sa réponse.



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mimic
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
Capable d'imiter les pouvoirs et capacités des personnes à proximité de lui.
50
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck with You   Mar 4 Juil - 13:57

Je ne savais que trop penser de lui, je n’aurais su dire s’il était ici pour s’amuser de moi ou si comme, moi il était là dans le but de m’observer plus en détails, pas forcément pour mieux me connaître, mais pour son divertissement personnel. Il ne restait plus qu’à voir comment la situation allait évoluer, mais il allait falloir que je me montre prudent si je ne voulais lui en montrer plus que ce que je n’en voudrais, je n’aime pas particulièrement m’exposer. J’avais déjà un peu échoué en répondant à sa précédente question en montrant un sourire qui n’aurait pas dû être là, je nourrissais le mince espoir qu’il ne l’ait pas vu, mais j’avais tout de même quelque doute.

Espoir qui s’évanouit bien vite lorsqu’il laissait échapper un rire lorsque je changea de sujet, cela ne faisait que me rendre plus suspect, mais ce n’est pas comme s’il existait des tonnes de choses à faire dans ce genre de cas, je ne vais pas non plus tout lui déballer d’un coup parce que j’ai fait une petite erreur en contrôlant mes émotions. Le dévier sur son emploi était peut-être une solution pour le perdre, s’il était comme moi, peut-être était-il le genre de personnes qui peut parler de sa profession pendant des heures sans s’arrêter en barbant tous ses interlocuteurs qui n’y comprennent, eux, pas grand-chose.

Il était peintre et photographe, un artiste donc, rien de très intéressant, il ne restait plus qu’à espérer pour lui que ce soit un type qui ait un vrai talent et pas ces peinte moderne qui te font un point et trois traits et te vendent ça comme le nouveau Picasso ou Michel-Ange et qu’au final des idiots « connaisseurs » d’arts se ruent dessus en y voyant dieu sait quelle signification cachée au fond de leur subconscient de tordu. Après, s’il était photographe, tout n’était pas perdu, il me proposa même de faire appel à lui si jamais j’avais un jour besoin avant de fouiller son sweat et me tendre sa carte. « Merci, on sait jamais… » Il était fort peu probable que je le recontacte pour du travail, mais qui sait de quoi l’avenir était fait.

Il but encore une gorgée avant de me demander à son tour ce que je faisais dans la vie, ajoutant qu’il me voyait bien comme un homme d’affaires ou quelque chose comme ça. J’eus un petit rire en entendant cela, mais il vrai que je faisais fort sérieux, même en dehors de travail comme pourrait l’être ce genre d’individus. Même si la comparaison était loin de me faire plaisir, car ce genre de type étaient très loin d’être ce que j’étais - bien souvent il n’avait que leur propre intérêt en tête, n’hésitant pas à mentir et écraser tous ceux qui leur barrent la route, des types bien répugnants en somme - je ne le fis pas remarqué, je ne suis pas convaincu qu’il ait dit cela dans le but de m’agacer.

Je lui souris, sur de moi, avant de finalement prendre la parole avec ce ton arrogant que certains prétendent que j’ai parfois. « Je ne suis rien de tout ça, je suis un généticien chez Oscorp, c’est assez éloigné de ce que tu me voyais faire. J’étudie l’ADN humain pour voir ce qu’on peut en sortir de bien et de productif. Je pense que c’est un boulot bien plus sympa qu’avocat. »

Je bu une nouvelle gorgée avant de reprendre sur un ton un peu plus amical, dirons-nous. « Tu viens souvent ici ? Tu dois habiter dans le coin, je suppose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Jay HelsburyExtraterrestre
avatar

0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Tout comme ses frères, Jay n'est ni un mutant, ni un humain modifié. Il possède juste les capacités d'un extraterrestre. C'est à dire qu'il a développé une plus grande résistance au force de l'espace.
Keith/Malik/Amélia/Connor/Stan/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
431
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck with You   Lun 7 Aoû - 16:50

 Stuck with You
Calvin & Jay
••••

Tout en fixant Calvin, tu finis ta clope et tu l'écrases dans le cendrier. Celui-ci t'informes finalement qu'il est généticien chez Oscorp. Raté. Il t'explique brièvement en quoi ça consiste et tu ne peux t'empêcher d'émettre un sifflement. Parce que putain, ça a l'air plutôt chiader comme boulot. Même si tu avais raison sur un point : tu as à faire à une grosse tête.
- Whaou. Impressionnant.

Un léger rire s'échappe de tes lèvres et tu portes de nouveau ton verre à ta bouche. D'ailleurs, tu as bien remarqué son petit air arrogant. Supérieur. En général, tu n'aimes pas trop les personnes qui pètent plus haut que leur cul. Même si, toi aussi tu es un brin prétentieux. Mais là, ça t'amuses d'autant plus. Tu laisses un silence couler avant de rajouter non sans prendre toi aussi un air malicieux :
- Je veux bien te croire.

Une nouvelle gorgée de ton mojito avant de poser ta boisson sur la table. Tout en croisant tes jambes, pour une position plus confortable, tu l'écoutes parler tandis qu'il te demande maintenant si tu habites dans le coin et si tu viens souvent ici. Tu souris, passant brièvement ta langue sur tes lèvres. Comme pour les humidifier.
- Et non, raté. Je vis à Hammer Bay mais je traine souvent ici pour voir mon meilleur pote faire du skate.

A vrai dire, tu as souvent la bougeotte. Tu kiffes aller de droite à gauche et ne pas te cantonner à un seul et unique endroit. Puis, tu aimes bien Fenyick. Tu trouves cet endroit inspirant. Avec son petit côté fantaisiste et intemporelle. Tu viens souvent ici d'ailleurs pour prendre des photos. Ou même, peindre un tableau quand l'envie t'en prend. Non sans fumer un petit joint avant car oui, ça stimule toujours ton imagination.

De nouveau, tu marques un temps d'arrêt. Tu savoures ton mojito avant de poursuivre de plus belle. Lancé cette fois dans une conversation banale mais fort intéressante. Car ma foi, tu sais que vous devez passer par là pour passer à des sujets beaucoup plus excitant. Comme savoir par exemple quelle demoiselle lui soutirait ce petit sourire au coin que tu as remarqué quelques instants plus tôt.
- Et toi? T’habite où exactement? Tu vas sûrement te foutre de ma gueule mais je ne sais même pas où se trouve ton lieu de travail.

Et ouai. T'es pas du genre : intello non plus. Oscorp. Tout ça. Tu ne t'es jamais intéressé.Tu n'es pas con hein mais tout ce qui touches à la génétique ou à la bio, ça te passes au dessus. Tu n'es pas un scientifique. Tu es un artiste. Et souvent, ces deux côtés ne vont pas ensemble. Mais, c'est ce qui t'amuses justement. Votre différence. Tu as toujours l'intention de le percer à jour et tu remarques de plus en plus que ça va être un sacré défi à relever. Parce qu'il ne semble pas très coopératif. Il garde une allure droite et implacable. Et il affiche ce côté hautain qui te fais bien triper. D'une certaine manière.
- En tout cas, ça a l'air vachement de te passionner. Ton métier. T'as du faire de sacrés études non? Pour en arriver là?



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mimic
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
Capable d'imiter les pouvoirs et capacités des personnes à proximité de lui.
50
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck with You   Ven 8 Sep - 13:15

Son regard en disait long sur sa compréhension de ce que je lui expliquais et sur l’intérêt qu’il portait à ma profession. Je savais d’avance qu’il en serait ainsi, c’était bien souvent le genre de réaction que j’obtenais lorsque je parlais de ce que je faisais dans la vie, bien peu de gens s’intéressait à des domaines aussi compliqués. Ils préféraient bien plus s’intéresser et s’émerveiller de domaine plus simpliste, comme l’art par exemple. Je n’éprouvais de mon côté que peu d’intérêt pour l’art actuel, hormis quelques photographies qui pouvait attirer mon attention. Pourtant, au vue de tous les miracles et avancées technologiques que la science pouvait apporter je ne comprenais pas comment on ne pouvait pas vouloir s’y intéresser d’avantage, c’était tout bonnement passionnant.

Je l’écoutais me répondre et je fus soulagé d’apprendre qu’il ne vivait pas ici, il  n’était là que pour voir son meilleur ami, un skateur, quel hobby plus qu’inintéressant. Au moins, mes chances de le recroiser était moindre qu’il s’il vivait dans le coin, il n’avait pas l’air d’être un sale type, mais nous étions bien trop différents et je sentais que ça allait m’ennuyer au bout d’un moment. Mais bon, pour le moment, je n’en étais pas encore là, inutile de tirer des conclusions hâtives qui ne mène nulle part, voyons plutôt où cette conversation allait nous mener.

Il me rétorqua ma question concernant mon lieu de vie et sur la localisation d’Oscorp, on pouvait pourtant difficile l’ignorer, mais bon, vu son intérêt pour la science je n’étais pas particulièrement étonné. « Je vis ici sur Fenyick, c’est ce qu’il y a de plus proche de mon laboratoire, qui se trouve aussi sur l’île, c’est assez grand, j’aurais cru que tu saurais où ça se trouvait si tu viens ici souvent. » A bien y penser, j’avais bien choisi l’endroit pour vivre, cette ville était assez tranquille et je n’avais rien à redire sur mon logement et, bien évidemment comme j’étais proche d’Oscorp, je pouvais m’y rendre facilement et rapidement si besoin, que demander de plus pour un obsédé de la science comme moi ?

Je l’observais, me demandant ce qu’il pouvait bien avoir derrière la tête, tout en réfléchissant à ma prochaine question. Il fallait que je trouve quelque chose à demander pour ne pas laisser le silence s’installer trop longtemps, il fallait que je m’exerce à sociabiliser après tout, mais je n’eus pas le temps de trouver quoi dire qu’il prit de nouveau la parole. Mes études semblaient l’intéresser et ça me laissait un peu de temps pour réfléchir à côté à une autre question.

« - Oui, ma passion viens en partie de mon père qui est scientifique aussi et qui m’a initié assez tôt, depuis je n’ai rien lâcher pour travailler dans ce domaine. Et oui, j’ai dû faire de longues études, 8 ann… » Je m’arrêtais net, me rappelant ce que j’aurais aimé oublié, affichant une mine sombre l’espace d’une seconde avant de reprendre, sur un ton normal, l’air de rien. « 9 années d’études à Harvard pour obtenir mon doctorat. Ho, Harvard est une des meilleures universités des États-Unis, si tu ne connais pas. »

Je marquais une pause et vidait mon verre avant de reprendre. « Et toi, tu as toujours voulu être artiste ? Ça t’es venu naturellement ou tu as fait des études en photographie ou autres ? »
Revenir en haut Aller en bas
Jay HelsburyExtraterrestre
avatar

0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Tout comme ses frères, Jay n'est ni un mutant, ni un humain modifié. Il possède juste les capacités d'un extraterrestre. C'est à dire qu'il a développé une plus grande résistance au force de l'espace.
Keith/Malik/Amélia/Connor/Stan/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
431
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stuck with You   Dim 8 Oct - 12:41

 Stuck with You
Calvin & Jay
••••

Le temps passe. La soirée s'écoule et tu te sens plutôt bien. Détendu. Certes, ce genre de soirée posée te change un peu. En général, tu finis souvent au Jarvis : pour boire, danser, draguer aussi. Mais cette fois, tu as d'autre projet. Tu as un tout autre objectif. Et Calvin est devenu ta proie à décoincer. Franchement, tu sais que ça va être difficile. Tu sens le chalenge à plein nez. Or, tu kiffes t'imposer des défis et comme tu t'es déjà fait la remarque, à plusieurs reprises, tu sais que s'en est un à relevé. Un sacré même.

Pour toi, il est au même niveau que Wylan, ton frère. Sauf que ce n'est pas la timidité qui le rend coincé. Oh non. A moins que tu te trompes. Tu optes plus pour le genre BCBG. Ouai, un peu bon chic, bon genre. Toujours impec sur lui. Intellectuel et qui ne doit pas vraiment savoir s'amuser. Ce n'est pas une remarque négative en soi, hein. Juste que ça t'éclates, toi qui passe le plus clair de temps à prendre ton pied dans la vie, en te contrefichant royalement des lois et des principes de bonnes manières.

Pourtant, tu n'es pas issu d'une famille pauvre. Oh non. Les Helsbury sont pété de tunes et vous avez tous brillé dans votre domaine. Toi, à la peinture et à la photo. Ryan dans le monde du cinéma, en devenant directeur de sa propre salle et Wylan, avec sa librairie.

Vous avez tous géré pour faire ce que vous aimez. Bref. Tout ça pour dire que malgré tes apparences de j'en foutiste à souhait, tu es loin d'être con. Disons que tu utilises ton intelligence d'une autre manière. Celle qui te plait le mieux en général.

Tu te mets alors à lui poser des questions. Sur son lieu de travail. Parce que tu ne sais pas trop où il se trouve. En vérité, tu n'as jamais fais gaffe. Ça a du te passer au dessus et vu que ça ne t'intéresse pas des masses, ça ne t'étonnerais même pas que tu es passé devant sans y faire attention. Sur où il vit exactement. Sur son métier. Puis, sur ses études. Oui. Tu le questionnes. Tu t'intéresses à ce qu'il fait, en essayant d'analyser au mieux sa personnalité.

Toujours avec son air un peu trop sérieux à ton goût, il te répond au tac au tac. A sa petite remarque, sur l'emplacement de son labo et sa surprise que tu ne saches pas où il se trouve, tu te marres. Un ricanement s'échappe de tes lèvres et tu t'adosses bien tranquillement sur le dossier de ta chaise, en t'allumant une nouvelle clope au passage.
- Ouai. C'est chelou hein. Disons que quand ça ne m'intéresse pas, je ne m'y attarde pas.

Autant être honnête jusqu'au bout. Tu ne te sens pas gêné pour autant et c'est dans un nouveau ricanement, que tu tires sur ta cigarette, en faisant voler ta cendre. L'air frais fouette ton visage et te fais un bien fou. Après un petit temps d'arrêt, ton interlocuteur se remet à parler, en t'avouant que son père est aussi un scientifique. Tu hausses les sourcils et tu pousses un sifflement.
- Alors comme ça, c'est de famille.

Tu tires de plus belle sur ta clope et tu hoches la tête, l'écoutant continuer tandis que ce dernier t'informe qu'il a passé neuf années à Harvard. Neuf année. Putain, ce gars a du courage. Tu remarques cependant qu'il affiche un air sombre, comme si quelque chose le tourmente mais qu'il ne veux rien dire. D'ailleurs, il se reprends bien vite et tu passes ta langue sur ta lèvre, trouvant ce changement soudain d'attitude, très intéressant.

Mais bon. Pour le moment, tu ne dis rien. Tu ne fais aucune remarque. Tu es convaincu que si tu l'ouvres, il va se rétracter et tu ne sauras jamais le fin mot de l'histoire. Tu te contentes donc de prendre une gorgée de ta boisson. Puis de fumer ta cigarette, en répondant d'un air amusé :
- Je connais Harvard. T'en fais pas pour ça. Je suis peut-être con mais faut pas déconner non plus.  

Bon. Là, tu viens de répondre d'un ton un peu sarcastique quand même. Tu ne sais pas pour qui il te prend mais il doit avoir un avis assez léger sur les artistes et sur leur culture pour te sortir ce genre de chose. Enfin. T'es pas là pour prendre la mouche. Ça t'éclates plus qu'autre chose et tu ne montes pas sur tes grands chevaux. Pas cette fois. Parce qu'il t'en faut quand même un peu plus pour te gonfler au point de faire du rentre dedans.

Tout en terminant ta clope, d'une allure nonchalante, tu portes un regard sur lui et tu souris. D'un sourire charmeur mais lourd de sens. Il te poses à nouveau des questions et tu termines toi aussi ton propre verre avant de reprendre la parole.
- Yep. On est assez artistique dans la famille. Je me suis pris au fibre mais non. J'ai pas fais de longues études comme toi pour me lancer. L'école, ça m'a toujours gonflé et de toute manière, je passais plus de temps à sécher qu'à suivre les cours.

Un ricanement s'échappe de tes lèvres. Tu marques un temps d'arrêt puis tu reprends. En écrasant cette fois ta clope dans le cendrier.
- On va dire que la chance a toujours été avec moi. Il a suffit de m'en donner les moyens.

Et de jouer de ton charme. Aussi. Ça fonctionne plutôt bien. Tu sais que tu peux plaire et tu joue  avec. Au point d'en user parfois pour avoir ce que tu désir.
- T'as du en voir des soirées étudiantes, à Harvard. Non?


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Stuck with You   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stuck with You
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stay Stuck Pad un produit inpresssionnant !
» [AIDE & REPONSE] Problèmes liés à l'écran/capteur du HD
» [SD][BUILD] IcedCube GingerHD2 (Android 2.3) [10/12/10]
» [RESOLU] Question suite à tentative ratée d'installation de froyo
» A Tardis in the library

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: FENYICK :: Centre-ville-
Sauter vers: